SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
2019/2020
M A S T E R S P E C I A L I S E : I N G E N I E R I E T O U R I S T I Q U E
La région de DRAA-TAFILALET
Préparé par :
EL HAMDAOUI Rajae
JAAKOU Fouad
JEDDI Lahcen
TAYBI Nadia
Encadré par :
Pr. IDRISSI Abdelmalek
Module : Evaluation du potentiel des territoires et gestion des destinations
Université Mohammed V de Rabat
Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et
Sociales – Souissi
SOMMAIRE
I. Introduction
II. Description des caractéristiques du milieu
III. Description de tissu économique
IV. La stratégie des Ksours et des Kasbahs
V. Etat de l’offre et la demande touristique
VI. Patrimoine Culturel et naturel
VII. Circuits dans la région Drâa Tafilalet
VIII. Analyse de Drâa-Tafilalet
IX. Définition d’un positionnement touristiques pour la zone d’étudeAnalyse SWOT
X. CONCLUSION
INTRODUCTION :
La région de Drâa-Tafilalet a été instituée en vertu du décret n°2.15.10 du 20 Février 2015, fixant le nombre des régions du
Royaume, leurs noms, leurs chefs-lieux et les provinces qui les composent. Sa création est intervenue dans le cadre de la mise en
œuvre de la régionalisation avancée adoptée par la Constitution Marocaine de 2011.Ce nouveau découpage régional, a fait
émerger Draa Tafilalet, région frontalière la plus vaste du Maroc.
Son poids historique, ses ressources naturelles, sa position géographique stratégique et la capacité d’adaptation de ses
ressources humaines, constituent les éléments essentiels de sa richesse. Pendant la période médiévale, Sijilmassa a constitué la
bourse mondiale du commerce caravanier. A l’apogée de cette ville, aux 100 000 habitants selon les estimations des historiens, a
connu un grand rayonnement. Des documents commerciaux circulaient à Perse et en Afrique Subsaharienne de l’époque.
Moulay Ali Cherif a choisi une zone limitrophe à Sijilmassa, pour développer la connaissance et le savoir. Il est considéré le
père fondateur de la dynastie Alaouite constituée depuis 1650. Tafilalet et Draa ont joué donc un rôle important dans l’histoire du
Maroc.
Actuellement, son économie est structurée autour de 3 sphères de richesse : L’Agriculture, l’Energie et Mines, et enfin le
Tourisme, l’Art et l’Industrie Culturelle. Chacun a ses spécificités. Lesdites sphères ont également des points communs qui
permettent de jaillir des passerelles entre elles, permettant l’émergence d’une économie circulaire au profit de l’Homme de la
région. Les ressources humaines constituent une force de motricité de cette économie. En bref, Draa Tafilalet est une source
d’inspiration à plusieurs égards.
Cependant, les difficultés inhibant la valorisation de ce potentiel sont inhérentes à des enjeux économiques et naturels,
notamment aux faiblesses des infrastructures d’accueil et de connectivité, aux disparités spatiales, et à la fragilité des écosystèmes
de l’environnement de ce territoire.
Sous l’impulsion de la régionalisation avancée, et tenant compte des attentes et des capacités en ressources mobilisables,
les choix stratégiques de développement reposent sur une logique du renforcement de l’attractivité et de la compétitivité. Ses
choix visent la création d’un climat propice au développement et à la relance économique de la région de Draa Tafilalet, lui
permettant de hisser son niveau de développement et le repositionner dans les sphères de la richesse nationale.
Sur le plan administratif, la région de Drâa-Tafilalet se compose de :
5 provinces : Errachidia (Chef–lieu), Ouarzazate, Zagora, Midelt et Tinghir ;125 collectivités territoriales : 16 urbaines et 109
Rurales. Elle s’étend sur une superficie de 128 500 Km², soit 12,5% du territoire national. Elle a des limites administratives avec :
• Les régions de Fès-Meknès au Nord ;
• La région de l’Oriental au Nord-Est
• Les régions de Marrakech-Safi et de Béni Mellal-Khenifra à l’Ouest
• La région de Souss-Massa au Sud-Ouest
• L’Algérie à l’Est et au Sud.
Les collectivités territoriales oasiennes occupent 78.290 km². Les Oasis du Draa et du Tafilalet doivent leur existence aux
montagnes du Haut et de l’Anti-Atlas sur lesquelles elles sont endossées. Ces montagnes qui culminent au Mont M’Goun à 4 071
m, se dressent en muraille longue, face au désert et fournissent aux Oasis de la région la ressource en eau et les conditions
climatiques leur permettant de maintenir un bio climat intermédiaire et de constituer par conséquent un espace de transition vers
le grand Sahara.
DESCRIPTION DES CARACTERISTIQUES DU MILIEU
DEMOGRAPHIE
De point de vue démographique, la région de Drâa-Tafilalet compte 1.635.008 habitants, soit 4,8% de la population
totale du pays. Le taux d’accroissement annuel moyen de la population est 0,91 alors qu’au niveau national il est de l’ordre de
1,25. Avec 18,5 habitants au Km², Drâa-Tafilalet est la 2ème région la moins dense au niveau du Royaume. La population urbaine
de la région est de l’ordre de 560.738 habitants, représentant 34,2% de sa population totale. 60 % de la population de la région
se situe dans la tranche d’âge de 15 à 60 ans.
CLIMAT DE LA ZONE
La région de Drâa-Tafilalet se caractérise par deux principales zones géographiques et climatiques :
• La zone du nord où les montagnes du Grand-Atlas peuvent culminer plus de 3000m avec des chutes de neige durant
l'hiver ;
• La zone du sud où les oasis verdoyantes sont entourées par des montagnes d'Anti-Atlas dont la température peut
atteindre 48°C durant l’été.
Compte tenu de sa situation géographique, la région se caractérise par un climat semidésertique dont les principaux traits
sont :
• Un écart thermique important entre les températures très élevées de l’été (42°c comme moyenne et celles très basses
de l’hiver (-0,5°C comme moyenne).
• Des précipitations faibles et réparties de façon irrégulières dans le temps et dans l’espace. La majorité du territoire
rassoit moins de 100 mm de pluie par an.
• Des vents enregistrant des vitesses supérieures à 57.6 km/h au mois de Mai, Juin Juillet et
Aout.
INFRASTRUCTURE DE LA BASE ROUTES ROUTIERES :
La route nationale N°10 est la principale route de la région qui la pénètre verticalement depuis Ouarzazate le pôle
touristique de la région à Errachidia la capitale de la région en passant par Tinghir. En outre, la région compte plusieurs routes
nationales telles que la route nationale 9 qui dessert Zagora à Marrakech en passant par le col de Tizi n'Tichka, et la route
nationale 13 reliant Errachidia à Meknès, et finalement la route nationale 12 qui relie Rissani à Zagora.
Le projet de « correction » du tracé de la route Marrakech-Ouarzazate via le col de Tichka est positif, mais le projet
structurant du tunnel de Tichka est la vraie solution pour désenclaver toute la région
• Routes Nationales : 1512,23 Km
• Routes Régionales : 805,27 Km
• Routes Provinciales : 1581,77 Km
AEROPORTS :
La région dispose de trois sites d’aéroports situés {Errachidia, Ouarzazate et Zagora.
• L’Aéroport My Ali Chérif est construit sur une superficie de 217 hectares à 2,5 km de la ville Errachidia. Sa piste d’envol
de 3 200 m est conçue pour tout type d’avions. L’Aéroport Moulay Ali Chérif est doté de la dernière génération des équipements
électriques et électroniques permettant d’assurer la sécurité de toutes les opérations aériennes.
• L’Aéroport international de Ouarzazate : ouvert au trafic aérien public depuis le 04 Décembre 1971. D'une superficie de
3 200 m2, le terminal de l'aéroport dispose d'une capacité de 260 000 passagers par an.
• L’aérodrome de Zagora : démarré en 2007, avec une piste de 1.140 mètres de longueur. Récemment, une ligne reliant
Casablanca-Ouarzazate-Zagora, a été mise en service et a permis d’augmenter le nombre de passagers à l’aérodrome de Zagora
(902 passagers entre janvier et septembre 2014).
Ces trois aéroports ont enregistré en 2013 un trafic de marchandises de 2.154 tonnes à travers 2.890 mouvements d’avions,
représentant respectivement (1,2% et 1,6% des chiffres nationaux). Le nombre de passagers ayant transité par ces trois aéroports
est de l’ordre de 71.036 passagers pour la même année 2013.
INFRASTRUCTURES SANITAIRES
La région dispose de 9 hôpitaux généraux et trois hôpitaux spécialisés, 26 centres de santé urbains, 192 centres de
santé ruraux. Le nombre total de lits est de 1.165, soit 1 lit pour 1.403 habitants (contre 1 lit pour 991 habitants au niveau
national). La région est donc sous dotée en lamatière.
L’ENCADREMENT SANITAIRE
Si la région est bien dotée sur le plan sanitaire, il y a lieu de relever une inégale répartition du personnel et des
structures médicales sur le territoire régional. En effet, les provinces d’Errachidia et de Ouarzazate abritent, respectivement,
32% et 28% des médecins du total régional, alors que le reste des provinces affichent des pourcentages plus faibles (13 et
14%). L’encadrement médical public est assuré, au niveau de la région, par 310 médecins et 63 médecins exerçant au niveau
du secteur public, soit 17% du nombre total de médecins. Elle affiche ainsi une densité médicale de l’ordre d’un médecin pour
4.383 habitants, supérieure à la moyenne nationale (3.776 hab/médecin).
Carte d’infrastructure de base
MILIEU PHYSIQUE
Superficie totale 77.250 Km²
Superficie irrigue 60.000 ha (0,8%)
Superficie forestière 115.000 ha (1,5%)
Parcours 3.500.000 ha (45,3 %)
Terrains incultes 4.000.000 ha (52,4 %)
Pluviométrie 60 à 250 mm
Température
-1,5°C à 50 °C
ENVIRONNEMENT BIOPHYSIQUE
LES RESSOURCES EN EAU
Dans la région Drâa-Tafilalet, comme en zone présaharienne, les ressources en eau sont composées des eaux de
ruissellement que véhiculent des oueds qui prennent leur origine dans le Haut Atlas, et des eaux souterraines qui sont réparties
dans plusieurs bassins hydrogéologiques.
Les eaux superficielles : Le réseau hydrographique composé par les systèmes Drâa, Ziz, Gheris et Guir, prend sa naissance
dans le Haut Atlas, et l’Anti Atlas pour le Maider.
EAUX SUPERFICIELLES
Bassin versant Apports moyens annuels
(Mm3)
Niveau de
mobilisation
ZIZ 223 95%
GHERIS 125 80 %
GUIR 188 34 %
MAIDER
TOTAL 536 68 %
EAUX SOUTERRAINES (200 MM3)
Puits 6.500
Stations collectives de pompage 75
Khettaras 570
fonctionnelles. 250
LES BARRAGES
Les efforts d’aménagement des ressources en eau entrepris depuis l’indépendance pour la satisfaction des besoins en eau
potable et agricole ont permis de mobiliser environ 50% du potentiel disponible. En plus de la réalisation des grands barrages
Hassan Addakhil et Mansour Eddahbi, de petits barrages (Akkrouz, Achbarou, Akka N'oussikis, Itzar, Boutaaricht, Douiss, Taghdout
…), des efforts ont porté sur la gestion rationnelle des ressources en eau affectées {l’irrigation, l’organisation et l’encadrement des
exploitations agricoles}.
NB : la région d’une réserve stratégique en eaux : 1,535 Milliard de mètre cube
Dans le Draa Tafilalet, il y a coexistence de trois types d’approvisionnement en eau potable, selon la géographie et selon la
disponibilité de l’eau : puisage, usage des eaux de source et les prélèvements dans la rivière. Sur le territoire oasien, les populations
ont recours à ces mêmes types d’approvisionnement, en plus de l’usage des khettaras, un système de dragage de l’eau
caractéristique du milieu oasien du Maroc.
SOLS
L’aridité du climat et la faible densité du couvert végétal déterminent la nature des sols de la région Drâa-Tafilalet ; c’est
ainsi que la plupart des sols sont peu évolués et ceux évolués sont rares, et leur présence est parfois due à des conditions de
stations ou à des héritages (paléosols), comme c'est le cas dans les palmeraies où le microclimat humide permet la formation de
sols avec des horizons différenciés qui se prêtent à l'activité agricole. Les sols avec des caractéristiques agronomiques favorables
l’agriculture sont peu développés et vulnérables. Ils sont soumis à des processus de dégradation causée par le ruissellement,
l'érosion éolien et par la salinisation.
Carte des ressources en eau
LA FAUNE ET LA FLORE
La faune de la région se caractérise par des espèces rares et endémiques d’Afrique du Nord ; oiseaux migrateurs,
mammifères, reptiles et rongeurs s’adaptant à la vie saharienne, {la recherche de l’ombre et de l’eau. On peut citer notamment :
les gangas, les perdrix, les sirlis, les traquets, le dromadaire, la gazelle, l’hyène, le fennec, le renard, la gerboise. La formation
forestière est à base de chêne vert de cèdre, de pin d'Alep, de genévrier rouge auxquels s'ajoute une gamme d'espèces
arbustives et herbacées telles que beberis, espanica, thymus etc.
Cet espace est exposé à la dégradation à cause de son exploitation anarchique et les opérations lentes de reboisement.
Des opérations de préservation, de qualification et de développement s’imposent.
INDICATEURS LIES A LA DEMOGRAPHIE
TAUX DE CROISSANCE
La répartition de la population par province montre une particularité de cette région, en effet, la population y est répartie
d’une manière presque équilibrée avec une légère augmentation au niveau de la province d’Errachidia qui concentre 25% de la
population de la région, alors que les autres provinces enregistrent des pourcentages de 18% à 20%.
La région de Drâa-Tafilalet, qui couvre 12,50% de la superficie du Royaume, abrite 4,83% de la population nationale en
2014. Ce qui se traduit par le très faible niveau de la densité moyenne régionale qui est d’environ 18,4 habitants au Km², contre
environ 47,6 au niveau national.
PAUVRETE ET DEVELOPPEMENT HUMAIN
Le taux de pauvreté dans la région s’est situé {21,2% contre 8,9% {l’échelle nationale, soit un écart négatif de 12,3 points.
Cette région enregistre les taux de pauvreté les plus élevés du pays. 25 communes à caractère rural relevant de cette région ont
un taux supérieur à 30%.
TAUX DE CHOMAGE ET D’ACTIVITE
La région Draa Tafilalet enregistré un taux d’activité de 41.3 % avec la création de 17000 emplois par rapport au taux de
chômage qui était prévu de 5.9% qui était un taux respectif par apport a d’autres région.
ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET ELECTRIFICATION
EAU POTABLE
L’eau potable est une ressource naturelle très rare dans la région, elle est caractérisée par une irrégularité de répartition
dans l’espace. En effet, la région est très déficitaire en matière de ressources en eau, la population a développé des techniques
d’exploitations des eaux des sources d’eau qui accusent d'importantes fluctuations saisonnières et inter annuelles et de fortes
baisses des réserves renouvelables à cause des périodes de sécheresse successives et prolongées et des nappes phréatiques,
notamment les Khettaras en tant que technique de mobilisation des eaux souterraines vers les oasis.
L’ELECTRIFICATION
Au niveau de la distribution de cette énergie, les centres urbains ne connaissent pas de grandes difficultés, excepté
quelques problèmes liés surtout au besoin d'extension du réseau aux périphéries, à cause de la croissance rapide et non maîtrisée
de l'urbanisation.
Pour le milieu rural, l'extension du réseau doit faire face aux contraintes liées à la dispersion de l'habitat et au relief
accidenté, auxquelles s'ajoute la faible demande d'énergie des noyaux ruraux puisque les activités de ces derniers sont peu
consommatrices d'énergie électrique.
GESTION DES DECHETS
La gestion des déchets est encore un point noir dans la région Draa Tafilalet. Alors que les communes sont tenues d’établir
des plans communaux ou intercommunaux de gestion des déchets qui définissent les opérations de pré-collecte, de collecte, de
transport, de mise en décharge, d’élimination, de traitement et de valorisation et, le cas échéant, de tri de ces déchets, l’anarchie
persiste. Jusqu’à l’année 2018, toutes les communes contrôlées n’ont établi aucun plan communal ou intercommunal visant à
améliorer la gestion des déchets. Ces communes, dont certaines comptant une population importante continuent d’utiliser,
dans la gestion de ce service communal, des moyens et procédés dépassés. Certaines de ces décharges sont situées parfois
dans des périmètres urbains ou aux côtés des cours d’eaux pluviales, ce qui augmente le risque de contamination des eaux
souterraines. Plusieurs communes continuent d’utiliser des moyens et procédés dépassés telle l’affectation d’agents communaux
pour la collecte et le transport des déchets dans des camions communaux et leur élimination dans des décharges anarchiques et
non contrôlées, comme ici au niveau de la décharge de la ville de Tinghir.
DESCRIPTION DE TISSU ECONOMIQUE
INDICATEUR ECONOMIQUE
PRINCIPALES ACTIVITES ECONOMIQUES :
Agriculture :
Principale production à grands
valeur économique : Dattes,
Pommes et Rose.
Production moyenne annuelle de :
 100 000 T des dattes ;
 255 000 T des pommes ;
 200 T de rose.
Superficie des Oasis : 48 300 ha.
Energies et Mines:
 Principales mines de la région:
Barytine, Argent, Plomb, Fluorine,
Manganèse, Cobalt, Zinc,
Sable industriel, ….
 Production minière Moyenne
annuelle : 600 mille T.
 Patrimoine minier : 33% du nombre
des actes miniers au niveau national
 Projets d’énergie renouvelable
programmés : Noor Ouarzazate,
Noor Midelt, Noor Tafilalet, Noor
Erfoud, Noor Tafilalet Zagora, ….
Tourisme et industrie culturelle :
 Sites touristiques de renommer
international : Kasbah Ben Haddou,
Sijilmassa, Gorges de dades,
Imilchil, Mhamid Ghizlane.
 Ingénierie architecturale originale :
 Ksour, Kasbahs, Khettarats,…
 Sites de tourisme de sport de
nature et d’aventure : Marathons
des sables, Rails, Rallyes,
Randonnées, Sport de neige.
 Un capital cinématographique de
renommer international.
 Nombre d’établissements
touristiques classées : 552.
Culture et savoir :
La région est dotée de :
 3 facultés, des CPGE et d’autres
instituts publics et privés.
 42 des maisons des jeunes.
 664 des associations à caractère
culturel.
Infrastructures sanitaires :
 5 hôpitaux généraux;
 2 hôpitaux spécialisés;
 26 centres de santé urbains;
 120 centres de santé ruraux;
 82 dispensaires ruraux.
PROJETS EXISTANTS ET ENCOURS
 Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc, parmi les sites bénéficiaires (2
à Errachidia, 2 à Tinghir, 2 à Zagora, 1 à Ouarzazate) pour lutter contre la vulnérabilités et l’exclusion.
 52 projets touristiques d’une capacité totale de 884 chambres et 1.768 lits sont en cours de réalisation au niveau de la
provinced’Errachidia.
 Selon des données de la délégation du tourisme à Errachidia, ces projets (hôtels, résidences, auberge, gite, campings)
mobilisent un investissement global de l’ordre de 152.500.000 dh et devraient créer 338 emplois. Pour rappel, 6 projets (hôtels et
gites), d’une capacité de 80 chambres et 160 lits et d’un coût d’investissement de 15.328.000 dh, ont été mis service dans la province
au cours de l’année 2018.
 La province d’Errachidia comptait à fin 2018 un total de 123 établissements d’hébergement touristiques répartis
notamment entre 31 hôtels, 39 gites, 37 auberges, 7 maisons d’hôtes, 5 campings et 1 résidence. Ces établissements touristiques
offrent une capacité de 5709 lits.
 Assainissement liquide, renforcement du réseau électrique, construction d’écoles Merzouga
 Projet de développement rural dans les zones montagneuses de la province d’Er-Rachidia (pdrme)
 Province de Midelt, pour s'enquérir de l'état d'avancement d'un projet pilier ii pour le développement de la filière du
pommier. Doté d'une enveloppe globale de près de 16,7 mdh, le projet s'étend sur une superficie de 280 hectares (terrain collectif)
au profit de 120 jeunes ayants droits. Ce projet vise la valorisation de la production du pommier et l'amélioration du revenu des
agriculteurs. Il a permis la création de 15 emplois permanents, l'installation d'un générateur anti-grêle et l'équipement de 200 ha
en système d'irrigation localisée.
 Un projet de mise en place d’un centre de valorisationterritoriale.
 Basé à Taliouine, le projet permettra de mettre en valeur le patrimoine artisanal, historique et culturel de la municipalité
et des communes environnantes. De ce fait, il vise également une meilleure insertion socio-économique des jeunes ainsi que des
guides touristiques.
 Au centre Anzal (commune de Siroua), complexe socio-sportif deproximité.
 Dans la commune de siroua, projet de développement des zones de le petit et moyen hydraulique
 Projet de développement et de sauvegarde des ovins de la racesiroua
 Dans la commune d'amerzgane, il a été procédé au lancement des travaux d'un projet d'approvisionnement en électricité
de deux douars (amerdoul ettaourirte).
 Zagora, des projets d’infrastructures routières sont en cours deréalisation.
 Un projet pour améliorer la distribution de l’eaux.
ACTEURS ECONOMIQUES LOCAUX
LA CGEM DRAA TAFILALET
C’est le représentant du secteur privé auprès des pouvoirs publics et des institutionnels au niveau de la région.
Sa mission est : Consiste à valoriser les riches potentialités du territoire. Le désenclavement terrestre et aérien de la région
est "une priorité absolue" en vue d’améliorer la compétitivité de l’économie locale et booster l’investissement.
CHAMBRE DE COMMERCE D’INDUSTRIE ET DE SERVICES DE LA REGION DE DRAA- TAFILALET
MISSIONS ET VISIONS
La CCISDT (Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de la Région de Drâa-Tafilalet) assure trois missions :
MISSION REPRESENTATIVE :
La CCISDT représente, ses ressortissants auprès des instances publiques locales provinciales et préfectorales relevant de sa
compétence ainsi que régionales, nationales et internationales et les défend dans le cadre de l’intérêt général.
La CCISDT participe aussi à l’élaboration de plans et de stratégies auprès des pouvoirs publics et siège dans le conseil
d’administration des organismes publics, agences et offices gérant les équipements et les services publics dans son ressort
territorial.
La CCISDT est une interface entre les professionnels marocains et leurs homologues étrangers ainsi qu’entre les organismes
étrangers et marocains œuvrant dans les domaines afférents à ses missions.
MISSION CONSULTATIVE :
La CCISDT donne au gouvernement, autorités administratives locales et collectivités territoriales les avis et les
renseignements sur toutes les questions qui intéressent les secteurs qu’elle représente, notamment dans les domaines législatifs,
réglementaires, douaniers, les pratiques et coutumes professionnelles, les procédures administratives, l’urbanisme, la création de
zones industrielles et zones franche, de marchés de gros, d’entrepôts, de bourses de commerce et l’organisation de foires
commerciales, etc.
MISSIONS D’APPUI ET DE PROMOTION :
La CCISDT doit :
 Réaliser des études et des cartographies économiques et se doter de structures adéquates permettant une meilleures
information et encadrement de l’entreprise ainsi qu’une gestion efficace et moderne
 Etablir des relations de coopération et de partenariats avec différentes structures en vue de promouvoir les
investissements, l’économie régionale, l’emploi et la recherchescientifique.
 Elargir et diversifier les relations commerciales de larégion
 Informer et sensibiliser ses ressortissants à la promotion de l’environnement et au développement durable et les appuyer
dans leurs démarches de formation et de mise àniveau.
 Outre ces missions, la Chambre peut, sous réserve de l’accord de l’autorité gouvernementale compétente, créer, gérer et
ou administrer sur son territoire, des groupements d’intérêt public, des salles d’exposition, des Centres d’affaires et de courtage,
des zones industrielles et des pépinières d’entreprises, des établissements de formation professionnelle et/ou supérieure, …etc.
 La CCISDT peut délivrer, également, des cartes professionnelles, des certificats d’origine pour les marchandises à exporter.
LE CENTRE REGIONAL D'INVESTISSEMENT
Il a été créé dans le but d'améliorer le cadre des investissements et de surmonter les obstacles liés à la réalisation de projets
d'investissement. En fait, un seul bureau a été créé au niveau de chaque région du Royaume avec les rôles suivants :
Soutien à la création d'entreprises Soutien aux investisseurs
Maintenir et développer les investissements existants
Amélioration de l'attractivité de la région pour les investissements dans les secteurs à fort potentiel
MISSION
Conseil et information
Noms commerciaux et enseignes commerciales
Etablissement juridique des entreprises
Encouragement de l'esprit d'entreprise
Soutien à l'investissement
LE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL
Il a pour mission d’informer le gouvernement français et l’administration sur la situation économique du Maroc et les
politiques mises en œuvre par les autorités locales.
ACTEURS TOURISTIQUES LOCAUX :
COMITE REGIONAL DU TOURISME :
il a pour principales missions de :
- Promouvoir le tourisme au niveau de la province
Contribuer au développement d’un tourisme solidaire et responsable
Accompagner la vison 2020 élaborée par le Ministère du Tourisme
Faire connaitre la destination et ses arrière-pays en participant aux principales
manifestations touristiques à l’échelle nationale et internationale,
Positionner la province comme destination touristique à partentière,
Créer et accompagner l’événementiel touristique au niveau de la Province,
Contribuer à l’amélioration de l’accueil sous toutes ses formes
Contribuer à la concrétisation des orientations du Pays d’Accueil Touristique(P.A.T),
Accompagner les porteurs de projets touristiques au niveau de la Province.
Contribuer au renforcement des intervenants dans le champ touristique : guides accompagnateurs, gérants
d’auberges, maisons d’hôtes, etc.
DELEGATION REGIONALE DU TOURISME :
La Délégation Régionale au Tourisme a pour mission de contribuer à la mise en œuvre des actions de l’Etat dans le domaine
du tourisme, sous l’autorité du préfet de région et des préfets de département.
Ces actions visent à favoriser un développement équilibré des activités touristiques et leur évolution économique et
sociale.
COSEIL REGIONALE D’INVESTISSEMENT AIDE A LA CREATION D’ENTREPRISE
Le guichet de l’aide à la création de l’entreprise est un guichet unique ou l’interlocuteur unique de tous les investisseurs
désirant créer une entreprise, et ce, quelle qu’en soit la forme. Ce guichet met à la disposition des investisseurs un formulaire
unique dans lequel figurent tous les renseignements exigés par la législation ou la réglementation pour la création de l’entreprise,
et prendra en charge les formalités suivantes :
- Consulting et information
- Noms commerciaux et enseignes
- Création juridique des entreprises
- Encouragement de l’esprit d’entreprise Aide à l’investissement.
- Le guichet d’aide à l’investissement met à la disposition des investisseurs toutes les informations utiles pour
l’investissement régional, et prend également en charge les formalités suivantes :
- Consulting et information
- Accompagnement des porteurs de projets
- Examen et traitement des dossiers d’investissement
- Examen et traitement des dossiers d’investissement
- Préparation des actes administratifs liés à l’investissement
- L’accord sur les projets
- Les autorisations dont les pouvoirs sont délégués au Wali de la région
- Les conventions d’investissement entre l’Etat et les investisseurs Communication et partenariat
Le CRI met en œuvre tout son savoir-faire, ainsi que l’expérience de son équipe pour la promotion des atouts
économiques de la région de Draa Tafilalet auprès des investisseurs nationaux et étrangers et ce, grâce à :
- La promotion territoriale
- L’évènementiel
- La démarche des investisseurs
- Développement de la coopération et de partenariat
LA DIRECTION REGIONALE DU TOURISME
Il a pour mission, au niveau régional, la mise en œuvre de la politique du tourisme.
ACTEURS NATIONALS ET INTERNATIONALS DE TOURISME MINISTRE DE TOURISME
La mission dévolue au Ministère du Tourisme est définie par l'article 1er du Décret n°2.08.651 du 15 Juin 2009, relatif à
l'organisation et aux attributions du Ministère du Tourisme, qui stipule que : « l'Autorité gouvernementale chargée du Tourisme
a pour mission d'élaborer et de mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière de Tourisme ».
A cet effet, Il est chargé notamment, en coordination avec les administrations concernées de :
- Elaborer, mettre en œuvre et évaluer la stratégie du développement touristique ;
- Mener les études et enquêtes nécessaires au développement du tourisme aussi bien au
- niveau national que régional ;
- Elaborer les projets de lois et les textes d'organisation relatifs aux activités touristiques et veiller à leur application ;
- Encadrer et assurer l'appui aux professions et aux activités touristiques conformément à la réglementation en vigueur
- Orienter, contrôler les services déconcentrés et évaluer les moyens nécessaires à leur gestion
- Participer à l'élaboration et au pilotage de la stratégie de formation hôtelière et touristique ;
- Encadrer les établissements de formation relevant du Ministère du Tourisme ;
- Veiller à l'établissement et au renforcement des relations dans le cadre de la coopération bilatérale ainsi qu'avec les
organisations spécialisées ;
- Assurer la tutelle des établissements relevant du Ministère du Tourismes.
OFFICE NATIONAL MAROCAIN DU TOURISME
En vertu du Dahir portant loi du 12 avril 1976 actuellement en vigueur, l’ONMT “constitue un établissement public à
caractère industriel et commercial, doté de la personnalité morale et de l'autonomie finan•cière, placé sous la tutelle
administrative du ministre chargé du tourisme”. Sa mission principale est de promouvoir et de commercialiser le produit “Maroc”
aux niveaux national et international.
L'ONMT est représenté dans plusieurs pays du monde par des délégations qui se chargent de promouvoir les échanges
bilatéraux dans le domaine du tourisme, et de mettre en avant les potentialités touristiques aussi diversifiées que authentiques
du Royaume, auprès d’acteurs touristiques internationaux.
FNIH
L´association membre de droit de la Fédération Nationale de l´Industrie Hôtelière, œuvre à coordonner ses actions avec
celles de la Fédération et s´engage à mettre en application les résolutions et décisions prises d´un commun accord ou adoptées
par le Conseil d´Administration de la FNIH.
La mission de l´association consiste essentiellement à :
- Orientation et à favoriser le développement de l´activité de ses adhérents et étudier à cet effet les questions
d´ordre moral, économique, social, technique, financier, juridique, fiscal, dofnihuanier ou autre.
- Maintenir et développer l´industrie touristique dans le cadre de l ´économie générale dupays.
- Contribuer par tous les moyens à la réalisation des conditions propres à assurer un développement rapide et
harmonieux du tourisme notamment par l´utilisation de l´épargne locale, l´attrait de capitaux étrangers, la formation de
sociétés ou entente nationale, la planification régionale, le choix des investissements et la mise en place de
l´infrastructure nécessaire:
- Resserrer les liens de confraternité, de collaboration et d´entente existante entre leshôteliers.
- Contribuer aux efforts du Gouvernement en faveur du tourisme national et d´assurer à l´Administration Publique
le concours actif deshôteliers.
- Participer efficacement à la formation du personnel et des cadres en étroite collaboration avec les
établissements de formation spécialisés.
- Défendre et obtenir auprès des autorités compétentes, toutes mesures ou dispositions
- particulières dont l´industrie touristique peut être appelée à bénéficier en raison de ses spécificités propres.
- Procéder à toute enquêtes, étude, recueillir tous renseignements, organiser, prendre toute initiative relevant de
l´industrie hôtelière et touristique, de nature à faciliter son expansion ou à concourir au règlement de ses problèmes.
- Introduire devant toutes juridictions, les instances jugées utiles aux intérêtsgénéraux.
SMIT :
La SMIT est née de l’absorption, par la Société Nationale d’Aménagement de la Baie d’Agadir (SONABA), de la Société
Nationale d’Aménagement de la Baie de Tanger (SNABT) et de la Direction des aménagements et des Investissements (DAI)
relevant du ministère du tourisme
La SMIT a pour principale mission, de réaliser ou faire réaliser, pour le compte de l’Etat ou des personnes morales de droit
public, des études concourant au développement du produit touristique ainsi que la promotion des investissements touristiques.
LA STRATEGIE DES KSOURS ET DES KASBAHS :
Les ksour et kasbah sont des constructions ancestrales qui font
partie intégrante du patrimoine et de l’identité socio- culturelle des
régions présahariennes du Maroc. Ils constituent à la fois un
patrimoine matériel (édifices et architecture) et immatériel
(pratiques et savoir-faire ancestraux adaptés à cet
environnement spécifique), ce qui leur confère une valeur et un
potentiel écologiques, touristiques, culturels et socio-
économiques uniques.
Ce patrimoine souffre, néanmoins, de dégradation et sa durabilité est fortement menacée y compris dans ses fondements
communautaires, culturels, socio-économiques et environnementaux, mettant en péril la qualité de vie de ses habitants dont la
majorité est déjà en situation de pauvreté.
Le programme d’accompagnement pour la valorisation
durable des ksour et kasbah du Maroc ambitionne
d’améliorer les conditions de vie de cett population (en
particulier des jeunes et des femmes), e appui aux actions
déjà engagées dans ce sens par ministère de l’Habitat et de
la Politique de la Vill (MHPV), aux législations relatives à la
conservation du patrimoine culturel et à la construction en
terre et aux stratégies et interventions des Ministères de
l’Intérieur, de la Culture, du Tourisme, de l’Urbanisme et de
l’Aménagement du Territoire, de l’Artisanat, de
l’Environnement et des Marocains Résidant à l’Etranger.
LES PRINCIPAUX RESULTATS ESCOMPTES DU PROGRAMME SONT :
• Réhabiliter une dizaine de ksour et kasbah pilotes et améliorer les conditions de vie de leurs populations, notamment
en matière d’habitat ;
• Renforcer les capacités, informer et sensibiliser les acteurs privés, publics et les populations locales sur le potentiel des
ksour et kasbah et sur leurs modalités de valorisation ;
• Doter le MHPV d’une vision, d’une programmation, de mécanismes et d’une méthodologie d’accompagnement en
matière d’intervention sur les ksour et kasbah à l’horizon 2025.
Le principe directeur de ce programme est donc de favoriser un mode de développement durable qui permette de répondre
aux problèmes interdépendants de la pauvreté, de l’inégalité et de l’exclusion tout en évitant l’épuisement irréversible du capital
social et naturel et en diminuant les risques résultant des chocs externes.
ETAT DE L’OFFRE ET LA DEMANDE TOURISTIQUE
OFFRE TOURISTIQUE
La région Draa Tafilalt représente 12,5% de la superficie totale du pays et 46% de la superficie des zones oasiennes. Elle est
constituée de 5 provinces : Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Tinghir et Midelt. D’après les professionnels, les 4 premières provinces
ont des atouts touristiques indéniables. Dunes de sable, gorges, vallées verdoyantes, montagnes enneigées et palmeraies y font
la joie des visiteurs. La 5e province, Midelt, est surtout connue pour la production agricole fruitière, notamment de pommes et
pour ses anciennes mines.
Dans les terres de Drâa-Tafilalet, on produit des dattes, de la rose, du safran… Le patrimoine immatériel est tout autant
surprenant dans la région. Le folklore, les traditions, l’artisanat et l’authenticité architecturale des Ksours et des Kasbahs attirent
les visiteurs. Chaque région a sa spécificité. On connaît Ouarzazate pour son potentiel cinématographique et ses studios où de
grandes productions hollywoodiennes ont été tournées. Tinghir est, elle, célèbre pour ses Moussems à caractère religieux. La
province d’Errachidia abrite la ville de Moulay Ali Cherif qui a vu naître la dynastie Alaouite. Zagora s’enorgueillit de sa belle vallée
du Drâa et de ses palmeraies qui s’étendent sur une longueur de 200 Km, d’Agdez à M’Hamid El Ghizlane où on retrouve des dunes
de sable majestueuses. Le Jbel Saghro où a eu lieu la bataille de Bougafer, une des plus féroces ayant opposé des combattants
marocains aux forces coloniales françaises, se présente comme un lieu historique à inscrire sur un itinéraire de visite.
La région Drâa-Tafilalet est aussi connue pour ses manifestations culturelles tels que le Festival des roses à Kelaat Mgouna,
le Festival international des musiques du monde de Merzouga, le Festival de la musique de Gnaoua de Khamlia, le festival de la
musique melhoun à Rissani ou encore le Salon international des dattes à Erfoud. Ce sont des dates incontournables que beaucoup
d’agences inscrivent dans leur programme.
HEBERGEMENT
Pour ses visiteurs, la région dispose d’une capacité de 18450 lits dont 5709 lits pour Errachidia, 7254 lits à Ouarzazate, 2533
pour Zagora, 2347 pour Tinghir et 607 pour Midelt. En 2018, elle a enregistré près de 141 409 nuitées dont 75452 pour Ouarzazate,
5129 pour Tinghir et 46190 pour Errachidia.
TAUX D’OCCUPATION PAR CATEGORIE (2018) :
Aub1érecat
Aub2éme
cat
FH2émecat
Gite1ércat
Gite2éme
cat
1*
2*
3*
4*
5*
Mht1ércat
Mht2éme
cat
Mht3éme
cat
Rt2émecat
Rt3émecat
Total
Draatafilalt
33 21 4 3 19 11 11 23 21 40 44 24 25 17 13 21
Errachidia
33 30 _ 3 24 34 8 24 10 _ 6 2 _ _ __ 17
Midelt
_ 32 _ _ 10 _ _ 1 21 _ _ _ _ _ _ 22
Ouarzazate
_ 10 4 _ _ 8 9 25 38 40 54 24 _ 17 13 28
Tinghir
_ 7 _ _ _ 3 10 12 12 _ ? 5 _ _ _ 10
Zagoura
_ 15 __ _ _ _ 16 13 11 _ 91 30 _ _ _ 14
ARRIVEES ET NUITEES (2018) :
Arrivés Nuitées
Draa tafelalet 89195 141409
Errachidia 30971 46190
Midelt 1015 1362
Ouarzazate 46092 75452
Tinghir 3399 5129
Zagora 7718 13276
ANIMATION
ANIMATION DE LOISIRS ORGANISEES
• Le Festival des roses ; Kalaat mgouna.
• Festival international des nomades ; M’hamide el ghizlane.
• Festival national des arts d’Ahwach ; Ouarzazate.
• Festival du cinéma de Tinghir ; Tinghir
• Festival des Gorges Tinghir
• Moussem Sidi Hadj Amrou Elhara, Tinghir
• Moussem Sidi Ali ibourek, Tinghir
• Moussem Ilmchane, Tinghir.
• Moussem Ait Sedrate Kelaa M’gouna.
• Moussem Ait Touckssine.
• Moussem Sidi Miloud
• Moussem Moulay Bouamrane
• Moussem Sidi Lhadj lmeskine, Tinghir
• Festival SAYF Dades
• Festival Tinghir du cinéma
• Moussem et Festival Amzeed Sidi Abou Yaakoup, Assoul.
• Festival Alnif du cumin.
• Festival des Dattes à Errfoud
• Festival international du cinéma à Ouarzazate
• Festival international de Merzouga
ANIMATION DE LOISIRS PRATIQUES
OUARZAZATE
La vallée du Draa...encore une excursion aux mille et une découvertes ! L'oued Draa qui s'étend de Taourirt jusqu'aux portes du
désert a donné naissance à une immense oasis, composée de palmiers, d'oliviers et s'étendant sur plus de 200 kilomètres.
LE MARCHE ARTISANAL - OUARZAZATE
En quittant la Kasbah de Taourirt, les touristes se
retrouveront au coeur du marché artisanal de la ville. Sous
des airs de souk, le centre artisanal de Ouarzazate propose de
nombreux objets locaux : poterie, objets en pierre, produits
textiles etc. ;
LA KASBAH DE TAOURIRT - OUARZAZATE
La Kasbah de Taourirt fut édifiée au 17ème siècle par la tribu des Glaoui.
Elle est célèbre grâce à son ancienneté. En effet, elle fut une des premières
grandes architectures berbères construites.
AÏT BENHADDOU - AU DEPART DE OUARZAZATE
Petit village entre le Haut Atlas et la ville de Ouarzazate, Aït
Benhaddou est principalement connu pour son Ksar. Différent de la
Kasbah, le Ksar constitue un ensemble d'habitations, dans un style
architectural présaharien. La muraille construite autour de cet
ensemble offrait sécurité à ses habitants et renforçait également le
lien communautaire du village.
LES STUDIOS ATLAS - AUX ENVIRONS DE OUARZAZATE
Qui ne s'est jamais imaginé dans la peau d'un réalisateur de
cinéma. Grâce à son paysage varié et ses décors attrayants,
Ouarzazate a vu fleurir dans ses environs des studios de
cinéma depuis les années 80.
TIFOULTOUTE - AUX ENVIRONS DE OUARZAZATE
A une dizaine de kilomètres de Ouarzazate, le village de Tifoultoute
attire les visiteurs grâce à sa Casbah, souvent utilisé comme décor
dans les films. Dans le même style que la Kasbah Taourirt.
LE JEBEL SIRWA
Le Jebel Sirwa est un ancien massif volcanique de 3305m
d'altitude qui lie le Haut-Atlas avec la chaîne présaharienne de
l'Anti-Atlas. C'est un haut et très vaste volcan démantelé d'où
émergent singulièrement des dykes et des culots de lave
noire.
TINGHIR
LES GORGES DE TOUDGHA :
Ce sont des falaises à pic d'une hauteur de 300métres. C’est en
fait une faille qui coupe en deux une masse montagneuse sur
une centaine de mètres et au fond de laquelle l'Oued Todgha
prend sa source à plusieurs endroits. Son eau est limpide,
fraîche et agréable au goût. Plus en aval il est alimenté par de
nombreuses autres sources comme la source des poissons
sacrés au niveau de Tizgui (Aghbalou n'Tzgui).
LA VALLEE DU DADES - AU DEPART DE OUARZAZATE
La vallée du Dadès : une excursion à ne pas manquer si vous êtes à
Ouarzazate ! En partance de cette dernière, les visiteurs suivront la
route N10 sur plus de 150 kilomètres.
LES ANCIENS KSARS
L'architecture locale se concrétise par des habitations traditionnelles regroupées dans des "ksours" qui sont des forteresses sous
forme de cercle liées par un mur les entourant. Chaque "Ksar" possède des portails qui assure l'accès aux maisons pour les
habitants et l'interdisant aux intrus surtout aux jours de "Siba" où la loi du plus fort régnait et où les attaques de tribus avoisinantes
de Tinghir ne cessaient leurs invasions de la palmeraie de Todgha.
LA PALMERAIE DE TINGHIR
Une des richesses de Tinghir et une des plus vastes au
monde. Elle s'étend sur environ 30 Km des Gorges de
Todgha au Nord jusqu'à Lharte au Sud. Les cultures varient
selon l'abondance de l'eau. Ainsi, les arbres fruitiers
dominent au Nord : oliviers, amandiers... et les palmiers
dattiers règnent plus bas au Sud.
LA VALLEE DU TODRA ET SES RICHESSES
L’oued Todgha (francisé en Toudra ou Todra), nom donné à la
rivière qui nourrit la vallée du Todra et lui apporte toute sa
fertilité, traverse les montagnes sur plus de 40 km et vient se
jeter dans les gorges du Todgha. Une vaste palmeraie s’ensuit,
alimentée grâce à d’ingénieux systèmes d’irrigation, appelées
seguias (ou targat en berbère). On y cultive notamment des
pommiers, grenadiers, abricotiers, amandiers, oliviers, dattiers,
céréales, fougères et menthes traditionnelles marocaines.
Photo : Escalade technique sur le flanc des falaises
ERRACHIDIA
SOURCE BLEU MESKI
En partant d’Errachidia, direction Erfoud, aux abords du village
de Meski, perché sur une falaise, vous trouverez un escalier qui
descend vers la source. De là, vous aurez une magnifique vue
sur le ksar Meski et la palmeraie. Cette source est réputée pour
redonner fertilité. Cette eau claire et vertueuse s’écoule depuis
la roche jusqu’à plusieurs bassins en pierre, dans lequel vous
pourrez vous baigner dans le plus grand d’entre eux.
OULAD CHAKER
LA SPIRALE D’OR
La spirale est construite selon le Nombre d’Or. Une rampe de pierre
conduit au sommet de la spirale. Au centre, un escalier en colimaçon
permet de pénétrer au cœur de l’édifice. Cent marches conduisent au
fond d’un puits.
CARAVANE DE DROMADAIRE ET NUIT EN BIVOUAC
DANS LE DESERT
Plongez dans un décor de cartes postales en traversant l’erg
Chebbi à dos de dromadaire. Passez la nuit en compagnie
des nomades à la belle étoile ou dans des bivouacs berbères
au milieu d’un océan de dunes.
FAIRE UNE CURE D'AEROTHERAPIE (BAIN DE SABLE)
Des muscles endoloris ou des rhumatismes. Laissez-vous enterrer dans le
sable chaud du désert de Merzouga réputé pour ses propriétés
thérapeutiques.
DECOUVRIR LA CULTURE ET LA MUSIQUE DES
GNAOUA
Le village de Khamlia à 7km de Merzouga surnommé « le
village noir » témoigne des traces indélébiles du commerce
transsaharien. Le groupe les « Pigeons des Sables » jouent
et chantent les airs de transe de la musique saharienne.
EXCURSION A LA PALMERAIE DE TAFILALET
C’est la plus grande palmeraie au monde avec sa sublime
plantation de palmiers-dattier, mais aussi sa forêt d’acacias
à la rencontre de l’Oued Ziz et de l’Oued Gheris. Un
moment se sérénité absolue.
VISITER LE LAC SAISONNIER DE DAYET SRJI
Au Printemps seulement, certains lacs saisonniers refont
apparition dans ces terres arides au nord-ouest de
Merzouga. Le site de Dayet Srji est un lieu de prédilection
pour observer les flamants roses.
FLANER AU SOUK DE RISSANI
Faites le plein de produits locaux et de souvenirs artisanaux au
souk de Rissani, un marché qui s’anime d’autant plus les mardis,
jeudis et dimanches.
MAUSOLEES DE RISSANI
Qui a dit qu’il n’y avait pas de monuments à visiter dans la région de Merzouga ? Rissani est le berceau de la dynastie des Alaouites.
Ne manquez pas le ksar Moulay Ismaïl et le mausolée de Moulay Ali Cherif.
ALLER A LA CHASSE AUX FOSSILES
La région de l’Erg Chebbi est riche en fossiles du jurassique,
en gravures rupestres, et minéraux. Allez visiter des mines
de galène, et partez à la recherche de fossiles de trilobites.
MANGER DE LA MADFOUNA
La Madfouna est une spécialité de la région du Tafilalet. C’est
un pain farci de viande hachée légèrement épicée, d’œufs
pochés, d’oignons, et d’autres ingrédients secrets. On s’en
lèche encore les doigts !
MIDELT
La ville de Midelt elle-même ne présente pas un intérêt fou, mais si vous disposez de quelques heures, nous vous recommandons
chaudement d’aller à Aouli, la ville fantôme, à 25 km environ de Midelt par la S 317. Au début la route est à peu près bonne, puis
les nids de poule se multiplient et juste avant d’arriver à Aouli, après être passé par un paysage martien, on se croirait dans Indiana
Jones. Certains passages font effectivement peur et on a l’impression qu’en s’engageant sur un pont on finira dans le précipice,
avec le pont, mais il n’en est rien (en tout cas, nous, nous avons survécu). Bref, il faut des nerfs solides mais arrivés à Aouli vous
n’allez pas regretter. C’est un ancien village minier, complètement abandonné aujourd’hui suite à l’arrêt de l’exploitation des
mines, et qui vous projette dans un avenir post-industriel, postnucléaire, digne du décor d’un Mad Max.
HAMMAT MOULAY ALI CHERIF
Hammett moulay Ali Chérif est considérée par son
eau chaude qui jaillit du sol comme l'une des sources
les plus demandées et visitées par les Marocains et
les touristes du monde entier.
HAMMET MOLAY HACHEM
La source Moulay Hachem, à Rich, dans la région du
Tafilalet. Il s'agit d'une source froide fréquentée par
les gens souffrant de maladies des reins, des voies
urinaires, de peau et pour soigner les troubles
digestifs.
LAC TISLIT ET LAC ISLI (IMILCHIL)
C’est une légende amazighe qui entoure l’origine des lacs
Isli et Tislit («fiancé et fiancée»), teintée de romantisme et
de tragédie ; une sorte de «Roméo & Juliette» à la
marocaine. Dans les faits, de nombreuses explications
scientifiques expliquent le cratère que forment ces deux
étendues d’eau, respectivement situées à dix et quatre
kilomètres d’Imilchil, dans le Haut-Atlas, distancées de 9,4
kilomètres.
ZAGORA
MHAMID EL GHIZLANE
C’est mondialement connu par ses dunes de sables
Chegaga, qui se prêtent à des randonnées désertiques
et chamelières extraordinaires avec des paysages à
couper le souffle.
LE VILLAGE DE TAMEGROUTE
Il est situé à 18Km de Zagora, ancien haut lieu de la zaouia Nassiria, très connu par sa bibliothèque coranique, qui regroupe des
manuscrits de très grande valeur et son usine de poterie artisanale, avec le vert comme couleur spécifique à ses ouvrages de base
d’argiles et à sa poterie.
LE KSAR D’AMEZROU
Il est situé à 3Km au Sud-est de la ville, sur le piémont de
la montagne Zagora, ce village fortifié date du 18éme
siècle. Le Ksar est encore habité.
LES DUNES DE TINFOU
Nous les retrouvons à 26Km au sud de Zagora, ces petites dunes
donnent aux visiteurs un petit aperçu de ce qui les attend un peu
plus vers le sud, dans le grand désert marocain que ça soit à
Merzouga avec ses célèbres dunes de l'Erg Chebbi, ou à Mhamid
el Ghizlane avec les immenses dunes de Chegaga.
LA DEMANDE TOURISTIQUE
Le nombre total des touristes qui ont visité la région en 2018 est de l’ordre de 89195 touristes dont les internationaux représentent
77%.
DUREE MOYENNE DE SEJOUR
La région reste une destination de passage. La durée moyenne de séjour ne dépasse pas 2 nuits. « La plupart des touristes viennent
en groupes à travers un circuit partant de Casablanca en passant par Fès vers Merzouga, Tinghir puis Marrakech. La majorité passe
deux nuits pour profiter de la sérénité des lieux. On enregistre nos meilleurs taux d’occupation en avril et en octobre. Mais, depuis
2010, nous avons remarqué une baisse du nombre de touristes et, par conséquent, du taux d’occupation à cause des attentats de
2011 à Marrakech, puis de Paris en 2015, sans compter la récession ».
Le taux d’occupation reste cependant faible. Il est de 28% pour Ouarzazate, 17% pour Errachidia, 14% pour Zagora, 10% pour
Tinghir et 22% pour Midelt. La durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée. C’est la raison pour laquelle la Vision 2020
pour le tourisme ambitionne de faire passer le Draa-Tafilalet à une « destination de séjour ». Techniquement, elle en a les moyens
vu ses 194 accompagnateurs de tourisme, 14 agences de voyages et 326 agréments de transport touristique.
Dans hiver, la région Draa-Tafilalet a reçu des centaines de camions aménagés en camping-car et conduits par de jeunes touristes
qui s’échappent aux intempéries et au froid glacial de l’Europe, et venus profiter du soleil et visiter les meilleurs sites touristiques
du sud Est du Maroc. Ces touristes ne rapportent malheureusement pas grand-chose, en termes économique à la région. Ce sont
généralement des chômeurs ou des ouvriers travaillant occasionnellement au cours de l’année (Vendanges, taille des arbres
fruitiers…etc.) pour gagner leurs vies dans leurs pays d’origine.
ATTENTES ET SOUHAITS DE LA POPULATION LOCALE
ADHESION DE LA POPULATION
LA POPULATION A CREE DES ASSOCIATIONS ET DES COOPERATIVES
LES ASSOCIATIONS A CARACTERE CULTUREL
Selon la monographie régionale de HCP (2016) le nombre des associations à caractère culturel dans la région est de 664
associations. 8 chargées des activités de secourisme, 197 à caractères culturels, 27 pour les activités théâtrales, 46 pour les
activités artistiques et 284 associations pour les activités éducatives.
LES COOPERATIVES PAR SECTEUR
En 2015, la région Drâa-Tafilalet compte 885 coopératives dans le domaine de consommation, l’habitat, l’artisanat, les services et
transport et l’agriculture. Le nombre des adhérents à ces coopératifs tous secteurs confondus sont de 37 574 adhérents avec un
capital souscrit de 51 730 mille dirhams et un capital libéré de 90 930,8 mille dirhams.
PERCEPTION ACTUELLE VS FUTURE
PERCEPTION ACTUELLE :
Malgré la potentialité de la région il en résulte un fort sentiment d’isolement et de marginalisation entretenu par la désertification.
En effet, en plus, d’être une région laissée dans un état catastrophique par les responsables publics, elle est délaissée par ses
habitants aussi.
PERCEPTION FUTURE
Une région dynamique avec beaucoup de mouvements économiques, touristique et sociaux qui peuvent développer la région et
créer des emplois pour les jeunes afin de leur permettre de bâtir leur avenir au lieu de mener une vie sans issue ni sens.
SATISFACTION DE LA POPULATION ET DES ACTEURS LOCAUX
La population et les acteurs locaux ont un sentiment de l’insatisfaction parce qu’il existe plusieurs obstacle et besoins.
PATRIMOINE CULTUREL ET NATUREL :
NATUREL
Tinghir Errachidia Zagora Ouarzazate Midelt
▪ L’oasis d’Ichem
▪ L’Oasis d’El Hara
▪ Vallée et les
gorges d Toudgha
▪ Valée et les
gorg
Dadès
▪ Les doigts de singe
▪ Valée des roses
▪ Jebel et vallée
I’Mgoun
▪ Le Col Aghenbou
Worz
▪ La grottes Irbiben
▪ La vallée du Ziz
▪ La Source Bleue de
Meski
▪ Source de AIN el Aati
▪ Zaouïa de Sidi Hamza.
▪ Hmamat my Hachem
▪ Hamamat my ali cherif
▪ Les Gorges d'Agourai.
▪ Les Grottes caf Aziza
▪ La Palmeraie de
Goulmima.
▪ La Haute Vallée de
Gheris.
▪ Les gorges d’Amellagou
▪ Oasis Touroug et Jorf
▪ Le Site Tifounacine
▪ Grotte ifri n Mimoun
▪ Les gravures rupestres
▪ Dunes de Merzouga
▪ Carrière des fossils
▪ Gorges de Drâa
▪ Gorge
porte de Bab-N-
Ali
▪ Dunes Amzrou
▪ Dunes Tinfou
▪ Dunes
M’Hamid El
Ghizlane
▪ Erg Lihoudi
▪ Palmerai
e de Mezguita
▪ Palmerai
e de Tazarine
▪ Vallée de Drâa
▪ Palmerai
e de Fazouta
▪ Gravure
s de Tazarine
▪ Gravure
s de
Tounziline
▪ Oasis du Fint
▪ Tizi n'Tichka
▪ Barrage El
Mansour
Eddahbi
▪ Lac Anghomar
▪ Taznakht
▪ Amezri
▪ Tisselday
▪ sidi flah
▪ Tighza
▪ Anmiter
▪ Palmeraie de
Skoura
▪ Lacs isli et tislite
▪ Gruotte akhiam
▪ Sources
Anzar
Oufounas
▪ Gorges
d’Ahouli
Mibladen
▪ Gourges et
Sources
Tatroute
▪ Jbel layachi
▪ gorges jaafar
▪ Oued sidi hamza
▪ Hammat molay
ali cherif
▪ Hammat
molay
hachem
▪ Gruottes
titaouine
▪ Gorges agourai
▪ Les gorges
d'assif
▪ Les gorges de
l'end
CULTUREL
Tinghir Errachidia Zagora Ouarzazate Midelt
 Mosquée
Ikellane
 Le Mellah Ksar Ait
Hadj Ali
 Ksar d’Alnif
 Palmeraie de
Ksar El Hara
 Les kasbah
région de Dadès
 Kasbah de
mouhdach
Les vestiges de
Sijilmassa
Ksar Meski.
Ksar Igoulmimen
Ksar lkhorbat
Mausolée my Ali Cherif
Ksar el fida
Ksar Oulad Abde
halim
Ksar abouam
Souk Traditionnel
Le village
Pittoresque de
Tinrghas
Les sculptures de Voth
Ksar Maadid
 Khettarats
 Tamnougalte
 Kasbah
Laglaoui
 Ksar el
Makhzen
 Tamajout
 Kser caud ali
 Kser ait
hammou oussaid
 Ksar Agdez
 Ksar ait oudinar
 Ksar Oulad
Driss
 Kasbah de
Taourirt
 Kasbah de
Tifoultoute
 Kasbah des
Cigoges
 Kasbah ait ben
Haddou
 Kasbah
Amridil
 Tazouda
museum
 Tisselday
 Kasbah de
Télouet
 cla studio
 atlas film
studio
Sanctuaire
sidi Yahya
ou Youssef
LE PATRIMOINE IMMATERIEL
La région de Drâa-Tafilalet est une destination touristique par excellant, il est très connue par sa diversité culturelle
matérielle et immatérielle, c'est un trésor de patrimoine à cause de ses riches naturelle et culturelle, ses produits de terroir variés
comme les dattes, les pommes, le safran et l’huile d’olive …
En effet, la région dispose d’un patrimoine culturelle immatérielle riche et variées les coutumes, les traditions, l'artisanat
et la gastronomie qui traduit la richesse et l’hospitalité de populations locales
Voilà quelques témoignes de la richesse de patrimoine culturel et immatériel de cette région.
- Khamlia, le village marocain qui vit aux rythmes de la musique gnaoua
- Ahidous ayt boudar
- Ahidous de ait Hdidou
- Ahidous de Kallaat Megouna
- Music El Beldi
- Lmalhoun
- Les costumes et coiffures traditionnelles :
- La Tribu des Ait Khabbach-Taouz:
- Ait Mrghad de Goulmima.
- Lhayk de tafilalt
- Le tissage traditionnel:
- la bijouterie.
- La menuiserie et la boissellerie.
- La vannerie.
- La poterie.
- La gastronomie
- Harira (Ouarguia)
- Tagine d'agneau aux gombos: (MLOUKHIYA)
- Agneau aux truffes :( terfass)
- PIGEONS FARCIS
- Les produits terroire
- Les dattes de tafilalt
- Les pommes de midelt
- Les roses de Kalaat Megouna
- Saafaran de Taznakht et de Ikniouen
CIRCUITS DANS LA REGION DRAA TAFILALET :
1. CIRCUIT 3 JOURS OUARZAZATE MERZOUGA
Jour 1 : Ouarzazate – Gorge Todra
Jour 2 : Gorge Todra – désert Merzouga
Jour 3 : Merzouga – Vallée Draa – Ouarzazate
2. CIRCUIT 6 JOURS, MARRAKECH ET LES KASBAH ET LE DESERT DE MERZOUGA
Jour 1 : Marrakech – Ait Ben Haddou – Ouarzazate
Jour 2 : Ouarzazate – Gorges du Dadès – Gorges Todgha
Jour 3 : Todgha – Tinjdad – Erfoud – Merzouga
Jour 4 : Merzouga – Visite des Nomade – Bivouac et randonnée à dos de dromadaire
Jour 5 : Merzouga – La Valle du Draa – Agdz
Jour 6 : Agdz – Ait ben hadou – Ounila – Marrakech
3. CIRCUIT 3 JOURS FES DESERT FIN MARRAKECH
Jour 1 : Fès – Ifrane – Midelt – Erfoud – Dunes de Merzouga
Jour 2 : Merzouga – Gorges de Todra – Ouarzazate
Jour 3 : Ouarzazate – Ait Ben Haddou – haut atlas – Marrakech
ANALYSE DE DRAA-TAFILALET :
D’un point de vue récapitulatif, malgré la richesse culturel et naturel de la région Drâa Tafilalt, qui compose d’une véritable
richesse qui lieu apporté d’être parmi les régions les plus développé, elle reste sous développé.
L’analyse qu'on va effectuer dans ce cadre permet de dégager les obstacles qui freinent le développement social et
économique mesuré par ses piliers fondamentaux à savoir l’éducation, la santé , l'infrastructure et tourisme.
Notre propos est non seulement de mesurer ce sous-développement et ce retard, mais de montrer les grands défis.
Cette analyse s’est basée essentiellement sur :
L’EDUCATION :
La structure du niveau d’instruction selon les régions
montre que la proportion de la Population disposant d’au moins le
niveau d’enseignement collégial (26.4%) est en deçà de la moyenne
nationale (30,4%) dans la région de Drâa-Tafilalet (RGPH2014).
A cet effet, L’Académie régionale d’éducation et de
formation (AREF) de Draâ-Tafilalet a entrepris en 2018 une série
d’initiatives visant l’amélioration de la qualité de l’éducation et de
la formation dans la région.
INFRASTRUCTURE ROUTIERE :
Le réseau routier est peu dense comparé aux autres régions du Royaume. Dans ce contexte, le conseil régional draa tafilalet
adopte plusieurs projets d’infrastrures routiéres , Ces projets destinés à désenclaver les provinces relevant de la région concernent
notamment la construction et l’aménagement de 150 km de routes régionales et nationales, ainsi que la réalisation d’une route
de 300 km entre Errachidia et Ouarzazate et d’un axe routier d’une distance de 270 km reliant Meknès à Errachidia.
LA PAUVRETE :
Cette région enregistre les taux de pauvreté les plus élevés du pays.
SANTE :
Comparée au reste du pays, l’infrastructure sanitaire dans la Région est
globalement peu satisfaisante. En effet, la Région doit renforcer
l’infrastructure hospitalière.
TOURISME
Pour accueillir des touristes, il faut aussi un hébergement de qualité mais la capacité hôtelière dans la région varie d’une
province à l’autre et semble encore peu développée et aujourd’hui, les hôtels à grande capacité dans la province ferment pour
laisser place aux maisons d’hôtes.
La région souffre également d’enclavement aérien. L’amélioration du nombre de dessertes, particulièrement par des vols
réguliers au départ des principaux marchés émetteurs reste en effet prioritaire pour attirer des touristes.
Quoi qu’il en soit, l’offre touristique continue à s’étoffer. Un nouveau produit écotouristique a été récemment développé.
Mais l’absence d’outils promotionnels pour la région se fait sentir. En outre, la région pâtit de l’absence des établissements de
formation professionnelle dans le domaine du tourisme parce que la majorité des jeunes de la région sont diplômés ou non sont
forcés de travailler dans le domaine du tourisme comme des faux guides à cause de manque d’emploi.
DEFINITION D’UN POSITIONNEMENT TOURISTIQUES POUR LA ZONE D’ETUDE
Marrakech- Safi Souss- Massa Zone d’étude
commercialisation Circuit -propres avec
départ et arrivée
-comprennent la
zone d’étude
comme étape
-circuit propre avec
départ et
arrivée
-étape de l’offre de
la concurrence
Offre touristique Capacité d’hébergement 68 953 lits 43 350 lits 18 450 lits
animation Très développé développé Peu développé
Environnement touristique accessibilité Aéroport Aéroport Aéroport
connectivité Très développé développé Peu développé
Infrastructure nécessaire Disponible Disponible au niveau
des chefs-lieux
Peu disponible au
niveau des chefs-
lieux
Infrastructure sanitaire public 5 hôpitaux 9 hôpitaux 5 hôpitaux
Mesure d’accompagnement guides 936 350 194
La zone d’étude à une position concurrentielle : Suiveur
Province Destination Nom Type Attractivité
PROVINCE DE
TINGHIR
Tinghir Tinghir Mosquée Ikellane Culture 4
Le Mellah Ksar Ait
Hadj Ali
Culture 4
Alnif Ksar d’Alnif Culture 4
Hssia Culture/Nature 5
Mssici Culture/Nature 5
Taghzout Palmeraie de Ksar
El Hara
Culture 5
Ait lfrsi L’oasis d’Ichem Nature 5
Toudgha sofla L’Oasis d’El Hara Nature 4
Les anciens ksour
et kasbah
Culture 3
Ouaklim Culture/Nature 5
Toudgha Oulia Ksour et kasbah Culture 4
Vallée et les gorges
de Toudgha
Nature 2
Boumalne
Dadès
Boumalne Dadès Les kasbah région
de Dadès
Culture 3
Ayt sedrat Kasbah de
mouhdach
Nature 4
Valée et les gorges
Dadès
Nature 3
Les doigts de singe Nature 3
Imider Culture 5
Ikniouen Jbel Saghro Nature 5
Jbel Bougafer Nature
Kelaat
magouna
Kelaat magouna Valée des roses Culture/Nature 3
Ighil nomgoune Jbel et vallée
I’Mgoun
Nature 3
Ayt hani Ayt hani Culture/Nature 5
Msmrir Culture/Nature 4
Assoul Kasbah mouhdach Culture 5
Tilmi Le Col Aghenbou n
Worz
Nature 5
La grottes Irbiben Culture 5
PROVINCE
ZAGORA
Zagora Tamnougalte Culture 4
Kasbah Laglaoui Culture 3
Ksar el Makhzen Culture 3
Tamajout Culture 4
Kser caud ali Culture 3
Kser ait hammou oussaid Culture 4
Ksar Agdez Culture 3
Ksar ait oudinar Culture 5
Ksar Oulad Driss Culture 5
Gorges de Drâa Nature 3
Gorge porte de Bab-N-Ali Nature 5
Dunes Amzrou Nature 3
Dunes Tinfou Nature 3
Dunes M’Hamid El Ghizlane Nature 2
Erg Lihoudi Nature 4
Palmeraie de Mezguita Nature 4
Palmeraie de Tazarine Nature 3
Vallée de Drâa Nature 3
Palmeraie de Fazouta Nature 4
Gravures de Tazarine Nature 4
POTENTIALITES TOURISTIQUES DE DRAA TAFILALT
Gravures de Tounziline Nature 4
Dunes Ait Lchou Nature 3
PROVINCE DE
ERRACHIDIA
Errachidia
Les vestiges de Sijilmassa Culture 4
Ksar Meski. Culture 4
La vallée du Ziz Nature 2
La Source Bleue de Meski Nature 3
Source de AIN el Aati Nature 5
Les Gorges d'Agourai. Nature 4
Grottes caf Aziza Nature 4
Goulmima La Palmeraie de Goulmima. Nature 4
Ksar Goulmima Culture 4
La Haute Vallée de Gheris. Nature 4
Les gorges d’Amellagou Nature 3
Oasis Touroug et Jorf Nature 5
Le Site Tifounacine Nature 5
Grotte ifri n Mimoun Nature 5
Tinjdad Ksar lkhorbat Culture 4
Rissani Mausolée my Ali Cherif Culture 3
Les gravures rupestres Nature 5
Ksar el fida Culture 5
Ksar Oulad abdelhalim Culture 5
Ksar abouam Culture 5
Souk Traditionnel Culture 3
Dunes de Merzouga Nature 2
Le village pittoresque de Tinrghass Culture 4
Erfoud Carrière des fossiles Nature 4
Les sculptures de Voth Culture 3
Ksar Maadid Culture 4
Khettarats Culture 3
Borg Est d'Erfoud Nature 4
PROVINCE
OUARZAZATE
Ouarzazate Kasbah de Taourirt Culture 3
Kasbah de Tifoultoute Culture 4
Kasbah des Cigognes Culture 5
Oasis du Feint Nature 3
Tizi n'Tichka Nature 3
Kasbah ait ben Haddou Culture 1
Kasbah Amridil Culture 4
Barrage El Mansour Eddahbi Nature 4
Lac Anghomar Nature 4
Tazouda museum Culture 4
Taznakht Nature 4
Amezri Nature 5
Tisselday Culture 4
Sidi flah Nature 4
Tighza Nature 4
Anmiter Nature 4
Palmeraie de Skoura Nature 3
Kasbah de Télouet Culture 4
Cla studio Culture 4
Atlas film studio Culture 3
PROVINCE DE
MIDELT
Imilchile Sanctuaire sidi Yahya ou Youssef Culture 3
Lacs isli et tislite Nature 2
Gruotte akhiam Nature 4
Assif melloul Réserves biologique 3
Nom Type Attractivité
Kasbah ait ben Haddou Culture 1
Vallée et les gorges de
Toudgha
Nature 2
Dunes M’Hamid El Ghizlane Nature 2
La vallée du Ziz Nature 2
Dunes de Merzouga Nature 2
Sources Anzar Oufounas Nature 2
Lacs isli et tislite Nature 2
Midelt Sources Anzar Oufounas Nature 2
Gorges d’Ahouli Mibladen Nature 4
Gourges et Sources Tatroute Nature 4
Agoulmam sidi ali Nature/spéléologie 3
Jbel layachi Nature 4
Gorges jaafar Nature 4
Riche Oued sidi hamza Reserves biologique 3
Zaouiat sidi hamza Nature/Vulture 3
Hammat Molay ali cherif Nature/ Thermalisme 3
Hammat Molay hachem Nature/ Thermalisme 3
Gruottes titaouine Nature 4
Gorges agourai Nature 4
Les gorges d'assif Nature 4
Les gorges de l'end Nature 4
Nom Type Attractivité
Kasbah Laglaoui Culture 3
Ksar el Makhzen Culture 3
Kser caud ali Culture 3
Ksar Agdez Culture 3
Mausolée my Ali Cherif Culture 3
Souk Traditionnel Culture 3
Les sculptures de Voth Culture 3
Khettarats Culture 3
Kasbah de Taourirt Culture 3
Atlas film studio Culture 3
Sanctuaire sidi Yahya ou Youssef Culture 3
Valée et les gorges Dadès Nature 3
Les doigts de singe Nature 3
Valée des roses Nature 3
1er
Regroupement
2éme Regroupement
Jbel et vallée I’Mgoun Nature 3
Gorges de Drâa Nature 3
Dunes Amzrou Nature 3
Dunes Tinfou Nature 3
Palmeraie de Tazarine Nature 3
Vallée de Drâa Nature 3
Dunes Ait Lchou Nature 3
La Source Bleue de Meski Nature 3
Les gorges d’Amellagou Nature 3
Oasis du Fint Nature 3
Tizi n'Tichka Nature 3
Palmeraie de Skoura Nature 3
Assif melloul Nature 3
Agoulmam sidi ali Nature 3
Hammat Molay ali cherif Nature 3
Hammat Molay hachem Nature 3
Zaouïa sidi Hamza Nature 3
Oued sidi hamza Nature 3
P a g e 36 | 47
On distingue 8 Zones touristiques (Ouarzazate,Merzouga,Tinghir, Dades, Zagora, Errachidia ,Midelt et Imilchil).
Nom Type Attractivité
Hssia Culture 5
Mssici Culture 5
Palmeraie de Ksar El Hara Culture 5
Imider Culture 5
Ayt hani Culture 5
Obtention touristiques de 8 sites :
• site 1 : Autour de Ouarzazate
• site 2 : Autour Marzouga
• site 3 : Autour Tinghir
• site 4 : Autour Dades
• site 5 : Autour Zagora
• site 6 : Autour Errachidia
• site 7 : Autour Midelt
• site 8 : Autour Imilchil
4éme Regroupement
P a g e 37 | 47
Kasbah mouhdach Culture 5
La grottes Irbiben Culture 5
Ksar ait oudinar Culture 5
Ksar Oulad Driss Culture 5
Ksar el fida Culture 5
Ksar Oulad abdelhalim Culture 5
Ksar abouam Culture 5
Kasbah des Cigognes Culture 5
L’oasis d’Ichem Nature 5
Ouaklim Nature 5
Jbel Saghro Nature 5
Le Col Aghenbou n Worz Nature 5
Gorge porte de Bab-N-Ali Nature 5
Zone Potentiel
1er niveau 2éme niveau 3éme niveau
Ouarzazate Culture Nature -
Errachidia Nature Culture -
Tinghir Nature Culture -
Midelt Nature Culture -
Zagora Nature Culture -
Caractéristiques du potentiel touristique des zones
P a g e 38 | 47
Offre touristique Environnement touristique Mesures d’accompagnements
• Une capacité d’hébergement
de 70 000 lits
• Une animation diversifiée.
• Accessibilité
• Connectivité
• Etablissement de formation
• Promotion
• Accompagnement (Guides)
Offre touristique Environnement touristique Commercialisation Mesures
d’accompagnement
 La mise à niveau des
structures d’hébergement
existantes
 Produits spécifiques moins
coûteux se basant sur
l’existant
 Produits touristiques
capitalisant sur les activités
économiques de la zone
 Connectivité
Infrastructures de base
Capitalisation sur les efforts
déployés par la concurrence pour
d’autres composante telle que
l’accessibilité
Restauration des Ksours et des
Kasbahs
 Création des circuits,
départ (arrivé
Ouarzazate jusqu’à
Merzouga, départ
Errachidia).
 Faire la promotion des
destinations
 Valorisé le tourisme
rurale et solidaire
 Etablissement de
formation
 Commercialisation
(Agence de voyage)
 Accompagnement
(Guides)
 Gouvernance
(Structure de
pilotage)
 Former des guides
d’interprétation
EVALUATION DE LA POSITION CONCURRENTIELLE LEADER
Position de leader est un choix à risque à ne pas retenir
Position concurrentielle spécialiste aura une grande valeur ajoutée pour la zone d’étude
ZONE 1 : OUARZAZATE
ZONE 2 : TINGHIR ZONE 3
: ERRACHIDIA
ZONE 4 : ZAGORA
P a g e 39 | 47
L’adoption d’une position concurrentielle leader présente une opportunité basée sur les zones à potentialités plus
attractives compte tenu des moyens financiers et techniques requis pour la satisfaction des conditions nécessaires à cette
position.
La zone d’étude et procure en revanche de réels avantages sur le marché en créant un caractère d’exclusivité sur certains
produits non offerts par la concurrence.
La position concurrentielle jugée la plus appropriée pour la zone d’étude est un mixte entre suiveur – spécialiste.
Le positionnement touristique recommandé pour assurer cette position concurrentielle consiste en réhabilitation des
ksours et des Kasbahs et les rendre des structures d’hébergements.
LA CHOIX DE LA POSITION CONCURRENTIELLE FUTURE :
Projet Investissement en
Millions de DH
Golf de désert et écolodge de dunes de Merzouga 100
Organisation des jeunes de patrimoine 2
Centre équestre a Meski 3
Musé de la roche et des mines à la ville d’Erfoud 2
Cité Artisanal d’Erfoud 5
Club d’escalade a Amellagou 3
Création et équipement des 3 boutiques d’exposition des
produits d’artisanat à Meski, Tinjdad et Boudnib
2.5
Sablo-thérapie à Merzouga 22
Circuit de la vélo route à Errachidia 3
Circuit touristique équestre et pédestre dans les
Oasis
1
Circuit pédestre et volé route autour du site barrage
Hassan Dakhil
2
Valorisation touristique des gravures rupestres de Taous
et Mesis
1.5
Total 147
P a g e 40 | 47
ESTIMATION DES INVESTISSEMENTS NECESSAIRES POUR ETRE LEADER : 1 147 MILLIONS DH
EVALUATION DE LA POSITION CONCURRENTIELLE LEADER
- À l'instar de tous les projets du vision 2020, Drâa Tafilalet vise le développement d’une offre de produit répondant
particulièrement aux attentes et spécificités socioculturelles des touristes.
- La valorisation et réhabilitation des Ksours et des kasbahs est une valeur ajoutée pour la région.
- Le développement du tourisme dans la région est lié au tourisme durable, spécialement à Ouarzazate et Tinghir et
Merzouga. Les richesses naturelles sont importantes et diversifiées. Dans ce
- territoire, nous disposons de zones montagneuses et de dunes de sables. L’aérien est à améliorer pour
- dépasser les quelques lacunes actuelles. L’existence de trois aéroports dans la région (Ouarzazate, Zagora et Errachidia)
mérite d’être développée au profit du secteur touristique.
CONTRAINTES :
- Un investissement important avec risque de Rentabilité dépendant de la fréquentation touristique
- Difficultés de mobiliser le budget d’investissement
- Difficultés de convaincre la population locale sur tout dans les espaces Rurales
Position de leader est un choix quel faut Tenir
P a g e 41 | 47
ANALYSE SWOT
Forces Faiblesses
Naturel :
-richesse naturelle importante (la neige, les montagnes, les lacs, les Oueds,
les sources d’eau douces et thermales, les oasis, les kasbahs, les Ksars, les
dunes de sables, les gorges, les falaises, …).
-une superficie globale de l’arboriculture de 79000 Ha (le palmier dattier
occupe 48%)
-un capital précieux et d’un fort potentiel agricole
- produits de terroirs riches et variés
Agriculture :
Palmiers dattiers, une production de 150000 T, il représente 85% du national
avec une capacité de stockage de 78 000 Tonnes
Pommiers, production de 200 000 T, il représente 35% du national avec une
capacité de stockage de 57 000 T.
Produits de terroirs :
- Safran : 800 Ha/2,5 T
- Henné : 1000 Ha/2770 T
-production des roses (3800 T de roses produites)
- La production d'olives (52 000 T en 2017)
-production de pommes de terre
- Diversité de l’agriculture et aptitude d’entrée en production précoce
Tourisme :
-des aspects locaux uniques et attractifs
-attractivité de la culture locale
-diversité des produits touristiques (hébergement, restauration) qui favorise
le développement régional.
-patrimoine culturel matériel immobilier (les kasbah et ksours de la région)
-la région peut assurer jusqu’à 18450 lits d’hébergement touristique
Savoir-faire :
-Savoir-faire de la population
-l’importance de l’art culinaire
-savoir-faire artisanaux
-patrimoine immatériel (pratiques et savoir-faire ancestraux adaptés à cet
environnement spécifique
-Expérience séculaire de mobilisation des eaux
Industrie :
Drâa Tafilalet est dotée d’une gamme variée de produits miniers tels que l’or,
le cuivre, la barytine, l’argent, le manganèse, le cobalt, l’oxyde de fer, le
marbre, le talc, le mica, le plomb, le zinc, l’antimoine, la fluorine, et le
feldspath. 5413 actes miniers ont déjà été établis, chose qui représente 40%
au niveau national (hors phosphates).
Naturel :
-Sévérité du climat et faibles précipitations
-Salification des sols
-Ensablement des palmeraies et des
infrastructures
-Insuffisance des ressources en eau ;
-Forte évaporation
-Eloignement de la zone des centres
d’approvisionnement
Structurel :
-Prédominance de la micropropriété
-Existence de droits d’eau traditionnels peu
adaptés à une gestion rationnelle.
-mauvaise organisation de la circulation
mécanique et piétonne
-défaillance de l’infrastructure sanitaire
-prolifération de la pollution à cause de la
mauvaise gestion des déchets solides et de la
vétusté des réseaux d’assainissement
Agriculture :
- écoulement des productions agricoles
-un climat aride
-faiblesse de superficie agricole utile
-sècheresse prolongé
Organisationnel :
-Inefficacité des procédures juridiques de
protection des monuments historiques
- Absence des fonds propres pour la
croissance
-Problème d’organisation et de gestion
-Compétences insuffisantes dans le domaine
du tourisme.
P a g e 42 | 47
ANALYSE DES RESULTATS DE DIAGNOSTIC :
OFFRE ET DEMANDE :
L’offre est diversifiée mais la durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée et le taux d’occupation reste faible. Des
circuits touristiques sont pas développées malgré la richesse de la région. Donc la région doit promouvoir la destination,
améliorer les infrastructures de base et valoriser le produit terroir.
CONCURRENCE :
La région possède des atouts fabuleux qui les permets de la classer parmi les régions les plus concurrentiels et les bien
positionner, il faut de la mettre en valeur.
TENDANCE DE MARCHE :
La région Draa Tafilalet développe des formes innovantes d’activité touristiques on voit apparaitre le tourisme durable ou
responsable, solidaire et tourisme de mines, à cet effet la région doit investir dans ce sens pour avoir leur croissement
touristique…………
POTENTIEL ECONOMIQUE :
Agriculture : agriculture oasiens par la production des datte « majhol », henna ,rose et pommes, etc
Opportunité Menaces
-Faible risque de développement des maladies en raison du climat
-demande mondiale en plein croissance
-marché mondiale considérable de consommation potentiel
- attractivité artisanal
-attractivité de secteur des mines
-attractivité géologique
-marché touristique large et diversifié
-attractivité de l’offre du tourisme d’aventure
-disponibilité des facteurs de production agricoles en quantité suffisante avec
le moindre cout
- une agriculture diversifiée avec des tonnages réguliers
-le plan agricole régional (PAR) qui est une dégradation du plan Maroc vert
(PMV)
- Le cinéma: des films de renommées internationales sont tournés chaque
année à Ouarzazate. Cette dernière dispose effectivement, d’une
infrastructure dédiée, mais également à Erfoud, Tinghir et Errachidia.
64% des tournages cinématographiques internationaux ont eu lieu au Maroc
Le secteur de l’énergie :
-Centrale solaire Noor Ouarzazate 1,2,3, et 4
-Centrale solaire Noor Midelt
-Centrale solaire Noor Tafilalet
-Centrale solaire Noor Atlas
-Parc éolien Midelt
-Barrage Hydro électrique Agdez
-Instabilité de l’environnement qui se change
toujours
-l’effet de la concurrence des autres régions
-prédominance des activités traditionnelles
- la non maitrise des offreurs de service
-des taux de pauvreté et de vulnérabilité très
haute
-nombre des hôpitaux très faible par rapport
au nombre de la population
- 3.500 cas de leishmaniose en 2017
-des infrastructures vulnérables dans les
zones rurales
-réseau routier faible
-taux de chômage élevé
- implication de l’élite politique
- la rareté d’eau potable
- transports
- Immigration des jeunes
- L’analphabétisme de population
P a g e 43 | 47
Minier : la région est connue pour son potentiel minier, mais ses ressources et peu valoriser
Energie : le lancement du programme solaire Noor à Ouarzazate et a Midelt ont fait du secteur de l’énergie un pilier important
dans la région.
FORCE ET FAIBLESSE :
Malgré la richesse naturel, d’agriculture, de produits touristiques et tourisme la région reste faible par des contraintes aussi
naturelles comme le climat qu’économique comme infrastructure de base.
OPPORTUNITES ET MENACES :
D’une part l’attractivité de la région par ses nombreux potentiels pousse la région d’être parmi les région les plus belles, les plus
visites et les plus connu dans le national et l’international,
CLIENTELE CIBLE :
tous les touristes national et international :
- Scientifique et surtout les géologues : on trouve dans ce type le géotourisme et surtout a Rissani et Arfoud pour voir
les fossiles
- joueurs du golf désertique : c’est un sport d’une catégorie de personnes qui aime le golf et en même temps de
préserver la nature.
- aventurier (alpinisme, ski sur les dunes, randonnée quad,4x4, a vélos ……)
- seniors : pour reposer dans les vallées et les dunes.
FONDS ET FINANCEMENT :
- Les financements qu’on pense qu’il faut pour obtenu le positionnement spécialiste sont :
- Golf du désert et écolodge aux dunes de Merzoga : 100 m.dh
- Musée de la roche et des mines a la ville d’Erfoud : 2 m.dh
- Des circuits à velot, équestre et pédestre autour d’Errachidia, les oasis et barrage Hassan dakhil : 6 m.dh
- Organisation des journée du patrimoine : 2 m.dh
La région regorge de potentialités naturelles et culturel immenses et elle présente des opportunités d’investissement à
saisir, surtout dans ce territoire encore vierge. Elle peut facilement se démarquer. Le rôle des operateur économique est de
valoriser ce potentiel pour permettre la création de la richesse et d’emploi.
CONCLUSION
Malgré la richesse naturel, d’agriculture, de produits touristiques et tourisme la région reste faible par des contraintes
aussi naturelles comme le climat qu’économique comme infrastructure de base. L’attractivité de la région par ses nombreux
potentiels pousse la région d’être parmi les région les plus belles, les plus visites et les plus connu dans le national et
l’international.
La région regorge de potentialités naturelles immenses et elle présente des opportunités d’investissement à saisir,
surtout dans ce territoire encore vierge. Elle peut facilement se démarquer. Le rôle des opérateur économique est de valoriser
ce potentiel pour permettre la création de la richesse et d’emploi.
P a g e 44 | 47
REFERENCE
Conseil provincial tourisme Tinghir : http://tourismetinghir.com/ ;
Centre régional d'investissement Draa Tafilalet : https://draatafilaletinvest.com/en/home/ ;
Haut-Commissariat au Plan : www.hcp.ma ;
Délegation provincial du tourisme d’Errachidia ;
www.infostourismemaroc.com ;
Ministère de l’economie, des finances et de la réforme de l’administration ; Profils régionaux 2019.
P a g e 45 | 47
TABLE DE MATIERE
Introduction :...................................................................................................................................................................................... 2
Description des caractéristiques du milieu......................................................................................................................................... 2
Démographie .................................................................................................................................................................................. 2
Climat de la zone............................................................................................................................................................................. 3
Infrastructure de la Base Routes routières : ................................................................................................................................... 3
Aéroports : ...................................................................................................................................................................................... 3
Infrastructures sanitaires............................................................................................................................................................... 4
L’encadrement sanitaire ................................................................................................................................................................. 4
Milieu physique............................................................................................................................................................................... 5
Environnement biophysique........................................................................................................................................................... 5
Les ressources en eau ................................................................................................................................................................. 5
Eaux superficielles....................................................................................................................................................................... 5
Eaux souterraines (200 Mm3)..................................................................................................................................................... 6
Les barrages ................................................................................................................................................................................ 6
Sols.............................................................................................................................................................................................. 6
La faune et la flore ...................................................................................................................................................................... 7
Indicateurs liés à la démographie.................................................................................................................................................. 7
Taux de croissance ...................................................................................................................................................................... 7
Pauvreté et développement humain........................................................................................................................................... 7
Taux de chômage et d’activité .................................................................................................................................................... 8
Alimentation en eau potable et électrification ............................................................................................................................. 8
Eau potable................................................................................................................................................................................. 8
L’Electrification............................................................................................................................................................................ 8
Gestion des déchets.................................................................................................................................................................... 8
description de tissu economique........................................................................................................................................................ 9
Indicateur économique................................................................................................................................................................... 9
Principales activités économiques :.............................................................................................................................................. 10
Projets existants et encours.......................................................................................................................................................... 11
Acteurs économiques locaux ........................................................................................................................................................ 11
La CGEM Draâ Tafilalet ............................................................................................................................................................. 11
Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de la Région de Drâa- Tafilalet ................................................................. 11
Le Centre régional d'investissement......................................................................................................................................... 12
Le Service Économique Régional .............................................................................................................................................. 12
Acteurs touristiques locaux :......................................................................................................................................................... 12
P a g e 46 | 47
Comité Régional du Tourisme :................................................................................................................................................. 12
Délégation régionale du tourisme : .......................................................................................................................................... 13
Coseil regionale d’investissement Aide à la création d’entreprise ................................................................................... 13
La Direction Régionale du Tourisme ......................................................................................................................................... 13
La stratégie des Ksours et des Kasbahs :........................................................................................................................................... 15
Les principaux résultats escomptés du programme sont : ........................................................................................................... 15
Etat de l’offre et la demande touristique ......................................................................................................................................... 15
Offre touristique ........................................................................................................................................................................... 15
Hébergement................................................................................................................................................................................ 17
Taux d’occupation par catégorie (2018) : ................................................................................................................................. 17
Arrivées et nuitées (2018) :........................................................................................................................................................... 17
Animation...................................................................................................................................................................................... 17
Animation de loisirs organisées ................................................................................................................................................ 17
Animation de loisirs pratiqués ............................................................................................................................................. 18
La demande touristique.................................................................................................................................................................... 24
Durée moyenne de séjour ............................................................................................................................................................ 24
Attentes et souhaits de la population locale ................................................................................................................................ 25
Adhésion de la population........................................................................................................................................................ 25
Perception actuelle vs future.................................................................................................................................................... 25
Patrimoine Culturel et naturel :........................................................................................................................................................ 26
Naturel .......................................................................................................................................................................................... 26
Culturel ......................................................................................................................................................................................... 27
Le patrimoine immatériel ............................................................................................................................................................. 28
Circuits dans la région Drâa Tafilalet : .............................................................................................................................................. 28
1. Circuit 3 jours Ouarzazate Merzouga................................................................................................................................... 28
2. Circuit 6 jours, Marrakech et les Kasbah et le désert de Merzouga .................................................................................... 28
3. Circuit 3 jours Fès désert fin Marrakech.............................................................................................................................. 29
Analyse de Drâa-Tafilalet : ................................................................................................................................................................ 29
L’éducation :.................................................................................................................................................................................. 29
Infrastructure routière :................................................................................................................................................................ 29
La pauvreté : ................................................................................................................................................................................. 29
Santé : ........................................................................................................................................................................................... 30
Tourisme ....................................................................................................................................................................................... 30
Définition d’un positionnement touristiques pour la zone d’étude ................................................................................................. 31
Potentialités touristiques de DRAA TAFILALT ............................................................................................................................... 32
Evaluation de la position concurrentielle Leader ......................................................................................................................... 38
La Choix de la position concurrentielle future : ............................................................................................................................ 39
P a g e 47 | 47
Evaluation de la position concurrentielle Leader ..................................................................................................................... 40
Analyse SWOT................................................................................................................................................................................... 41
Analyse des résultats de diagnostic : ........................................................................................................................................ 42
CONCLUSION..................................................................................................................................................................................... 43
Reference.......................................................................................................................................................................................... 44

Contenu connexe

Tendances

Patrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainPatrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbain
Sami Sahli
 
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Islem Mehimdet
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stage
diadiallo
 
Rôle du tourisme
Rôle du tourismeRôle du tourisme
Rôle du tourisme
Sami Sahli
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
jabbouriyassir01
 

Tendances (20)

Patrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainPatrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbain
 
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
Abh Sebou  : Prevention et protection inondationsAbh Sebou  : Prevention et protection inondations
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
 
Snat 2025 diagnostic
Snat 2025 diagnosticSnat 2025 diagnostic
Snat 2025 diagnostic
 
Impacts du tourisme
Impacts du tourismeImpacts du tourisme
Impacts du tourisme
 
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stage
 
MUAT : Urbanisme et risques naturels
MUAT : Urbanisme et risques naturelsMUAT : Urbanisme et risques naturels
MUAT : Urbanisme et risques naturels
 
Le développement des projets hoteliers en Algérie
Le développement des projets hoteliers en AlgérieLe développement des projets hoteliers en Algérie
Le développement des projets hoteliers en Algérie
 
Voiries et transports
Voiries et transportsVoiries et transports
Voiries et transports
 
Sdatw setif livre- i
Sdatw setif  livre- iSdatw setif  livre- i
Sdatw setif livre- i
 
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
 
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIAétude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
 
MUAT : Résilience aménagement et urbanisme
MUAT : Résilience aménagement et urbanismeMUAT : Résilience aménagement et urbanisme
MUAT : Résilience aménagement et urbanisme
 
Rôle du tourisme
Rôle du tourismeRôle du tourisme
Rôle du tourisme
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
 
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
 
Rapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dreamRapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dream
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
 
Le tourisme au Maroc
Le tourisme au MarocLe tourisme au Maroc
Le tourisme au Maroc
 

Similaire à Définition d’un positionnement touristique pour la région DRÄA TAFILALET

Potentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algériePotentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algérie
Sami Sahli
 
Découpage (région souss massa draa )
Découpage (région souss massa draa )Découpage (région souss massa draa )
Découpage (région souss massa draa )
ottmane oumani
 
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla AzilalAnyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
nouredich
 
Organisation Espace Odp
Organisation Espace OdpOrganisation Espace Odp
Organisation Espace Odp
delage
 
A la decouverte de chréa
A la decouverte de chréaA la decouverte de chréa
A la decouverte de chréa
Hiba Architecte
 

Similaire à Définition d’un positionnement touristique pour la région DRÄA TAFILALET (14)

MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdfMONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
 
monographie242.pdf
monographie242.pdfmonographie242.pdf
monographie242.pdf
 
Potentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algériePotentionalité du tourisme en algérie
Potentionalité du tourisme en algérie
 
Découpage (région souss massa draa )
Découpage (région souss massa draa )Découpage (région souss massa draa )
Découpage (région souss massa draa )
 
واد الزات منطقة جدب سياحي صاعد
واد الزات منطقة جدب سياحي صاعدواد الزات منطقة جدب سياحي صاعد
واد الزات منطقة جدب سياحي صاعد
 
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla AzilalAnyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
 
Guide de l'investisseur
Guide de l'investisseurGuide de l'investisseur
Guide de l'investisseur
 
Marrakech agadirvf
Marrakech agadirvfMarrakech agadirvf
Marrakech agadirvf
 
Organisation Espace Odp
Organisation Espace OdpOrganisation Espace Odp
Organisation Espace Odp
 
A la decouverte de chréa
A la decouverte de chréaA la decouverte de chréa
A la decouverte de chréa
 
iMeeting: presentación de Mohamed Rahmaoui, director del Polo Recursos y Audi...
iMeeting: presentación de Mohamed Rahmaoui, director del Polo Recursos y Audi...iMeeting: presentación de Mohamed Rahmaoui, director del Polo Recursos y Audi...
iMeeting: presentación de Mohamed Rahmaoui, director del Polo Recursos y Audi...
 
Tema 7 Economía de España
Tema 7  Economía de EspañaTema 7  Economía de España
Tema 7 Economía de España
 
Investissements en Algerie - Prerequis et Infos économiques - Mars 2009
Investissements en Algerie - Prerequis et Infos économiques - Mars 2009Investissements en Algerie - Prerequis et Infos économiques - Mars 2009
Investissements en Algerie - Prerequis et Infos économiques - Mars 2009
 
Géographie du maroc
Géographie du marocGéographie du maroc
Géographie du maroc
 

Définition d’un positionnement touristique pour la région DRÄA TAFILALET

  • 1. 2019/2020 M A S T E R S P E C I A L I S E : I N G E N I E R I E T O U R I S T I Q U E La région de DRAA-TAFILALET Préparé par : EL HAMDAOUI Rajae JAAKOU Fouad JEDDI Lahcen TAYBI Nadia Encadré par : Pr. IDRISSI Abdelmalek Module : Evaluation du potentiel des territoires et gestion des destinations Université Mohammed V de Rabat Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales – Souissi
  • 2. SOMMAIRE I. Introduction II. Description des caractéristiques du milieu III. Description de tissu économique IV. La stratégie des Ksours et des Kasbahs V. Etat de l’offre et la demande touristique VI. Patrimoine Culturel et naturel VII. Circuits dans la région Drâa Tafilalet VIII. Analyse de Drâa-Tafilalet IX. Définition d’un positionnement touristiques pour la zone d’étudeAnalyse SWOT X. CONCLUSION
  • 3. INTRODUCTION : La région de Drâa-Tafilalet a été instituée en vertu du décret n°2.15.10 du 20 Février 2015, fixant le nombre des régions du Royaume, leurs noms, leurs chefs-lieux et les provinces qui les composent. Sa création est intervenue dans le cadre de la mise en œuvre de la régionalisation avancée adoptée par la Constitution Marocaine de 2011.Ce nouveau découpage régional, a fait émerger Draa Tafilalet, région frontalière la plus vaste du Maroc. Son poids historique, ses ressources naturelles, sa position géographique stratégique et la capacité d’adaptation de ses ressources humaines, constituent les éléments essentiels de sa richesse. Pendant la période médiévale, Sijilmassa a constitué la bourse mondiale du commerce caravanier. A l’apogée de cette ville, aux 100 000 habitants selon les estimations des historiens, a connu un grand rayonnement. Des documents commerciaux circulaient à Perse et en Afrique Subsaharienne de l’époque. Moulay Ali Cherif a choisi une zone limitrophe à Sijilmassa, pour développer la connaissance et le savoir. Il est considéré le père fondateur de la dynastie Alaouite constituée depuis 1650. Tafilalet et Draa ont joué donc un rôle important dans l’histoire du Maroc. Actuellement, son économie est structurée autour de 3 sphères de richesse : L’Agriculture, l’Energie et Mines, et enfin le Tourisme, l’Art et l’Industrie Culturelle. Chacun a ses spécificités. Lesdites sphères ont également des points communs qui permettent de jaillir des passerelles entre elles, permettant l’émergence d’une économie circulaire au profit de l’Homme de la région. Les ressources humaines constituent une force de motricité de cette économie. En bref, Draa Tafilalet est une source d’inspiration à plusieurs égards. Cependant, les difficultés inhibant la valorisation de ce potentiel sont inhérentes à des enjeux économiques et naturels, notamment aux faiblesses des infrastructures d’accueil et de connectivité, aux disparités spatiales, et à la fragilité des écosystèmes de l’environnement de ce territoire. Sous l’impulsion de la régionalisation avancée, et tenant compte des attentes et des capacités en ressources mobilisables, les choix stratégiques de développement reposent sur une logique du renforcement de l’attractivité et de la compétitivité. Ses choix visent la création d’un climat propice au développement et à la relance économique de la région de Draa Tafilalet, lui permettant de hisser son niveau de développement et le repositionner dans les sphères de la richesse nationale. Sur le plan administratif, la région de Drâa-Tafilalet se compose de : 5 provinces : Errachidia (Chef–lieu), Ouarzazate, Zagora, Midelt et Tinghir ;125 collectivités territoriales : 16 urbaines et 109 Rurales. Elle s’étend sur une superficie de 128 500 Km², soit 12,5% du territoire national. Elle a des limites administratives avec : • Les régions de Fès-Meknès au Nord ; • La région de l’Oriental au Nord-Est • Les régions de Marrakech-Safi et de Béni Mellal-Khenifra à l’Ouest • La région de Souss-Massa au Sud-Ouest • L’Algérie à l’Est et au Sud. Les collectivités territoriales oasiennes occupent 78.290 km². Les Oasis du Draa et du Tafilalet doivent leur existence aux montagnes du Haut et de l’Anti-Atlas sur lesquelles elles sont endossées. Ces montagnes qui culminent au Mont M’Goun à 4 071 m, se dressent en muraille longue, face au désert et fournissent aux Oasis de la région la ressource en eau et les conditions climatiques leur permettant de maintenir un bio climat intermédiaire et de constituer par conséquent un espace de transition vers le grand Sahara. DESCRIPTION DES CARACTERISTIQUES DU MILIEU DEMOGRAPHIE De point de vue démographique, la région de Drâa-Tafilalet compte 1.635.008 habitants, soit 4,8% de la population totale du pays. Le taux d’accroissement annuel moyen de la population est 0,91 alors qu’au niveau national il est de l’ordre de
  • 4. 1,25. Avec 18,5 habitants au Km², Drâa-Tafilalet est la 2ème région la moins dense au niveau du Royaume. La population urbaine de la région est de l’ordre de 560.738 habitants, représentant 34,2% de sa population totale. 60 % de la population de la région se situe dans la tranche d’âge de 15 à 60 ans. CLIMAT DE LA ZONE La région de Drâa-Tafilalet se caractérise par deux principales zones géographiques et climatiques : • La zone du nord où les montagnes du Grand-Atlas peuvent culminer plus de 3000m avec des chutes de neige durant l'hiver ; • La zone du sud où les oasis verdoyantes sont entourées par des montagnes d'Anti-Atlas dont la température peut atteindre 48°C durant l’été. Compte tenu de sa situation géographique, la région se caractérise par un climat semidésertique dont les principaux traits sont : • Un écart thermique important entre les températures très élevées de l’été (42°c comme moyenne et celles très basses de l’hiver (-0,5°C comme moyenne). • Des précipitations faibles et réparties de façon irrégulières dans le temps et dans l’espace. La majorité du territoire rassoit moins de 100 mm de pluie par an. • Des vents enregistrant des vitesses supérieures à 57.6 km/h au mois de Mai, Juin Juillet et Aout. INFRASTRUCTURE DE LA BASE ROUTES ROUTIERES : La route nationale N°10 est la principale route de la région qui la pénètre verticalement depuis Ouarzazate le pôle touristique de la région à Errachidia la capitale de la région en passant par Tinghir. En outre, la région compte plusieurs routes nationales telles que la route nationale 9 qui dessert Zagora à Marrakech en passant par le col de Tizi n'Tichka, et la route nationale 13 reliant Errachidia à Meknès, et finalement la route nationale 12 qui relie Rissani à Zagora. Le projet de « correction » du tracé de la route Marrakech-Ouarzazate via le col de Tichka est positif, mais le projet structurant du tunnel de Tichka est la vraie solution pour désenclaver toute la région • Routes Nationales : 1512,23 Km • Routes Régionales : 805,27 Km • Routes Provinciales : 1581,77 Km AEROPORTS : La région dispose de trois sites d’aéroports situés {Errachidia, Ouarzazate et Zagora. • L’Aéroport My Ali Chérif est construit sur une superficie de 217 hectares à 2,5 km de la ville Errachidia. Sa piste d’envol de 3 200 m est conçue pour tout type d’avions. L’Aéroport Moulay Ali Chérif est doté de la dernière génération des équipements électriques et électroniques permettant d’assurer la sécurité de toutes les opérations aériennes. • L’Aéroport international de Ouarzazate : ouvert au trafic aérien public depuis le 04 Décembre 1971. D'une superficie de 3 200 m2, le terminal de l'aéroport dispose d'une capacité de 260 000 passagers par an. • L’aérodrome de Zagora : démarré en 2007, avec une piste de 1.140 mètres de longueur. Récemment, une ligne reliant Casablanca-Ouarzazate-Zagora, a été mise en service et a permis d’augmenter le nombre de passagers à l’aérodrome de Zagora (902 passagers entre janvier et septembre 2014).
  • 5. Ces trois aéroports ont enregistré en 2013 un trafic de marchandises de 2.154 tonnes à travers 2.890 mouvements d’avions, représentant respectivement (1,2% et 1,6% des chiffres nationaux). Le nombre de passagers ayant transité par ces trois aéroports est de l’ordre de 71.036 passagers pour la même année 2013. INFRASTRUCTURES SANITAIRES La région dispose de 9 hôpitaux généraux et trois hôpitaux spécialisés, 26 centres de santé urbains, 192 centres de santé ruraux. Le nombre total de lits est de 1.165, soit 1 lit pour 1.403 habitants (contre 1 lit pour 991 habitants au niveau national). La région est donc sous dotée en lamatière. L’ENCADREMENT SANITAIRE Si la région est bien dotée sur le plan sanitaire, il y a lieu de relever une inégale répartition du personnel et des structures médicales sur le territoire régional. En effet, les provinces d’Errachidia et de Ouarzazate abritent, respectivement, 32% et 28% des médecins du total régional, alors que le reste des provinces affichent des pourcentages plus faibles (13 et 14%). L’encadrement médical public est assuré, au niveau de la région, par 310 médecins et 63 médecins exerçant au niveau du secteur public, soit 17% du nombre total de médecins. Elle affiche ainsi une densité médicale de l’ordre d’un médecin pour 4.383 habitants, supérieure à la moyenne nationale (3.776 hab/médecin). Carte d’infrastructure de base
  • 6. MILIEU PHYSIQUE Superficie totale 77.250 Km² Superficie irrigue 60.000 ha (0,8%) Superficie forestière 115.000 ha (1,5%) Parcours 3.500.000 ha (45,3 %) Terrains incultes 4.000.000 ha (52,4 %) Pluviométrie 60 à 250 mm Température -1,5°C à 50 °C ENVIRONNEMENT BIOPHYSIQUE LES RESSOURCES EN EAU Dans la région Drâa-Tafilalet, comme en zone présaharienne, les ressources en eau sont composées des eaux de ruissellement que véhiculent des oueds qui prennent leur origine dans le Haut Atlas, et des eaux souterraines qui sont réparties dans plusieurs bassins hydrogéologiques. Les eaux superficielles : Le réseau hydrographique composé par les systèmes Drâa, Ziz, Gheris et Guir, prend sa naissance dans le Haut Atlas, et l’Anti Atlas pour le Maider. EAUX SUPERFICIELLES Bassin versant Apports moyens annuels (Mm3) Niveau de mobilisation ZIZ 223 95% GHERIS 125 80 % GUIR 188 34 % MAIDER TOTAL 536 68 %
  • 7. EAUX SOUTERRAINES (200 MM3) Puits 6.500 Stations collectives de pompage 75 Khettaras 570 fonctionnelles. 250 LES BARRAGES Les efforts d’aménagement des ressources en eau entrepris depuis l’indépendance pour la satisfaction des besoins en eau potable et agricole ont permis de mobiliser environ 50% du potentiel disponible. En plus de la réalisation des grands barrages Hassan Addakhil et Mansour Eddahbi, de petits barrages (Akkrouz, Achbarou, Akka N'oussikis, Itzar, Boutaaricht, Douiss, Taghdout …), des efforts ont porté sur la gestion rationnelle des ressources en eau affectées {l’irrigation, l’organisation et l’encadrement des exploitations agricoles}. NB : la région d’une réserve stratégique en eaux : 1,535 Milliard de mètre cube Dans le Draa Tafilalet, il y a coexistence de trois types d’approvisionnement en eau potable, selon la géographie et selon la disponibilité de l’eau : puisage, usage des eaux de source et les prélèvements dans la rivière. Sur le territoire oasien, les populations ont recours à ces mêmes types d’approvisionnement, en plus de l’usage des khettaras, un système de dragage de l’eau caractéristique du milieu oasien du Maroc. SOLS L’aridité du climat et la faible densité du couvert végétal déterminent la nature des sols de la région Drâa-Tafilalet ; c’est ainsi que la plupart des sols sont peu évolués et ceux évolués sont rares, et leur présence est parfois due à des conditions de stations ou à des héritages (paléosols), comme c'est le cas dans les palmeraies où le microclimat humide permet la formation de sols avec des horizons différenciés qui se prêtent à l'activité agricole. Les sols avec des caractéristiques agronomiques favorables l’agriculture sont peu développés et vulnérables. Ils sont soumis à des processus de dégradation causée par le ruissellement, l'érosion éolien et par la salinisation. Carte des ressources en eau
  • 8. LA FAUNE ET LA FLORE La faune de la région se caractérise par des espèces rares et endémiques d’Afrique du Nord ; oiseaux migrateurs, mammifères, reptiles et rongeurs s’adaptant à la vie saharienne, {la recherche de l’ombre et de l’eau. On peut citer notamment : les gangas, les perdrix, les sirlis, les traquets, le dromadaire, la gazelle, l’hyène, le fennec, le renard, la gerboise. La formation forestière est à base de chêne vert de cèdre, de pin d'Alep, de genévrier rouge auxquels s'ajoute une gamme d'espèces arbustives et herbacées telles que beberis, espanica, thymus etc. Cet espace est exposé à la dégradation à cause de son exploitation anarchique et les opérations lentes de reboisement. Des opérations de préservation, de qualification et de développement s’imposent. INDICATEURS LIES A LA DEMOGRAPHIE TAUX DE CROISSANCE La répartition de la population par province montre une particularité de cette région, en effet, la population y est répartie d’une manière presque équilibrée avec une légère augmentation au niveau de la province d’Errachidia qui concentre 25% de la population de la région, alors que les autres provinces enregistrent des pourcentages de 18% à 20%. La région de Drâa-Tafilalet, qui couvre 12,50% de la superficie du Royaume, abrite 4,83% de la population nationale en 2014. Ce qui se traduit par le très faible niveau de la densité moyenne régionale qui est d’environ 18,4 habitants au Km², contre environ 47,6 au niveau national. PAUVRETE ET DEVELOPPEMENT HUMAIN Le taux de pauvreté dans la région s’est situé {21,2% contre 8,9% {l’échelle nationale, soit un écart négatif de 12,3 points. Cette région enregistre les taux de pauvreté les plus élevés du pays. 25 communes à caractère rural relevant de cette région ont un taux supérieur à 30%.
  • 9. TAUX DE CHOMAGE ET D’ACTIVITE La région Draa Tafilalet enregistré un taux d’activité de 41.3 % avec la création de 17000 emplois par rapport au taux de chômage qui était prévu de 5.9% qui était un taux respectif par apport a d’autres région. ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET ELECTRIFICATION EAU POTABLE L’eau potable est une ressource naturelle très rare dans la région, elle est caractérisée par une irrégularité de répartition dans l’espace. En effet, la région est très déficitaire en matière de ressources en eau, la population a développé des techniques d’exploitations des eaux des sources d’eau qui accusent d'importantes fluctuations saisonnières et inter annuelles et de fortes baisses des réserves renouvelables à cause des périodes de sécheresse successives et prolongées et des nappes phréatiques, notamment les Khettaras en tant que technique de mobilisation des eaux souterraines vers les oasis. L’ELECTRIFICATION Au niveau de la distribution de cette énergie, les centres urbains ne connaissent pas de grandes difficultés, excepté quelques problèmes liés surtout au besoin d'extension du réseau aux périphéries, à cause de la croissance rapide et non maîtrisée de l'urbanisation. Pour le milieu rural, l'extension du réseau doit faire face aux contraintes liées à la dispersion de l'habitat et au relief accidenté, auxquelles s'ajoute la faible demande d'énergie des noyaux ruraux puisque les activités de ces derniers sont peu consommatrices d'énergie électrique. GESTION DES DECHETS La gestion des déchets est encore un point noir dans la région Draa Tafilalet. Alors que les communes sont tenues d’établir des plans communaux ou intercommunaux de gestion des déchets qui définissent les opérations de pré-collecte, de collecte, de transport, de mise en décharge, d’élimination, de traitement et de valorisation et, le cas échéant, de tri de ces déchets, l’anarchie persiste. Jusqu’à l’année 2018, toutes les communes contrôlées n’ont établi aucun plan communal ou intercommunal visant à améliorer la gestion des déchets. Ces communes, dont certaines comptant une population importante continuent d’utiliser, dans la gestion de ce service communal, des moyens et procédés dépassés. Certaines de ces décharges sont situées parfois dans des périmètres urbains ou aux côtés des cours d’eaux pluviales, ce qui augmente le risque de contamination des eaux souterraines. Plusieurs communes continuent d’utiliser des moyens et procédés dépassés telle l’affectation d’agents communaux pour la collecte et le transport des déchets dans des camions communaux et leur élimination dans des décharges anarchiques et non contrôlées, comme ici au niveau de la décharge de la ville de Tinghir.
  • 10. DESCRIPTION DE TISSU ECONOMIQUE INDICATEUR ECONOMIQUE
  • 11. PRINCIPALES ACTIVITES ECONOMIQUES : Agriculture : Principale production à grands valeur économique : Dattes, Pommes et Rose. Production moyenne annuelle de :  100 000 T des dattes ;  255 000 T des pommes ;  200 T de rose. Superficie des Oasis : 48 300 ha. Energies et Mines:  Principales mines de la région: Barytine, Argent, Plomb, Fluorine, Manganèse, Cobalt, Zinc, Sable industriel, ….  Production minière Moyenne annuelle : 600 mille T.  Patrimoine minier : 33% du nombre des actes miniers au niveau national  Projets d’énergie renouvelable programmés : Noor Ouarzazate, Noor Midelt, Noor Tafilalet, Noor Erfoud, Noor Tafilalet Zagora, …. Tourisme et industrie culturelle :  Sites touristiques de renommer international : Kasbah Ben Haddou, Sijilmassa, Gorges de dades, Imilchil, Mhamid Ghizlane.  Ingénierie architecturale originale :  Ksour, Kasbahs, Khettarats,…  Sites de tourisme de sport de nature et d’aventure : Marathons des sables, Rails, Rallyes, Randonnées, Sport de neige.  Un capital cinématographique de renommer international.  Nombre d’établissements touristiques classées : 552. Culture et savoir : La région est dotée de :  3 facultés, des CPGE et d’autres instituts publics et privés.  42 des maisons des jeunes.  664 des associations à caractère culturel. Infrastructures sanitaires :  5 hôpitaux généraux;  2 hôpitaux spécialisés;  26 centres de santé urbains;  120 centres de santé ruraux;  82 dispensaires ruraux.
  • 12. PROJETS EXISTANTS ET ENCOURS  Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc, parmi les sites bénéficiaires (2 à Errachidia, 2 à Tinghir, 2 à Zagora, 1 à Ouarzazate) pour lutter contre la vulnérabilités et l’exclusion.  52 projets touristiques d’une capacité totale de 884 chambres et 1.768 lits sont en cours de réalisation au niveau de la provinced’Errachidia.  Selon des données de la délégation du tourisme à Errachidia, ces projets (hôtels, résidences, auberge, gite, campings) mobilisent un investissement global de l’ordre de 152.500.000 dh et devraient créer 338 emplois. Pour rappel, 6 projets (hôtels et gites), d’une capacité de 80 chambres et 160 lits et d’un coût d’investissement de 15.328.000 dh, ont été mis service dans la province au cours de l’année 2018.  La province d’Errachidia comptait à fin 2018 un total de 123 établissements d’hébergement touristiques répartis notamment entre 31 hôtels, 39 gites, 37 auberges, 7 maisons d’hôtes, 5 campings et 1 résidence. Ces établissements touristiques offrent une capacité de 5709 lits.  Assainissement liquide, renforcement du réseau électrique, construction d’écoles Merzouga  Projet de développement rural dans les zones montagneuses de la province d’Er-Rachidia (pdrme)  Province de Midelt, pour s'enquérir de l'état d'avancement d'un projet pilier ii pour le développement de la filière du pommier. Doté d'une enveloppe globale de près de 16,7 mdh, le projet s'étend sur une superficie de 280 hectares (terrain collectif) au profit de 120 jeunes ayants droits. Ce projet vise la valorisation de la production du pommier et l'amélioration du revenu des agriculteurs. Il a permis la création de 15 emplois permanents, l'installation d'un générateur anti-grêle et l'équipement de 200 ha en système d'irrigation localisée.  Un projet de mise en place d’un centre de valorisationterritoriale.  Basé à Taliouine, le projet permettra de mettre en valeur le patrimoine artisanal, historique et culturel de la municipalité et des communes environnantes. De ce fait, il vise également une meilleure insertion socio-économique des jeunes ainsi que des guides touristiques.  Au centre Anzal (commune de Siroua), complexe socio-sportif deproximité.  Dans la commune de siroua, projet de développement des zones de le petit et moyen hydraulique  Projet de développement et de sauvegarde des ovins de la racesiroua  Dans la commune d'amerzgane, il a été procédé au lancement des travaux d'un projet d'approvisionnement en électricité de deux douars (amerdoul ettaourirte).  Zagora, des projets d’infrastructures routières sont en cours deréalisation.  Un projet pour améliorer la distribution de l’eaux. ACTEURS ECONOMIQUES LOCAUX LA CGEM DRAA TAFILALET C’est le représentant du secteur privé auprès des pouvoirs publics et des institutionnels au niveau de la région. Sa mission est : Consiste à valoriser les riches potentialités du territoire. Le désenclavement terrestre et aérien de la région est "une priorité absolue" en vue d’améliorer la compétitivité de l’économie locale et booster l’investissement. CHAMBRE DE COMMERCE D’INDUSTRIE ET DE SERVICES DE LA REGION DE DRAA- TAFILALET MISSIONS ET VISIONS La CCISDT (Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de la Région de Drâa-Tafilalet) assure trois missions : MISSION REPRESENTATIVE : La CCISDT représente, ses ressortissants auprès des instances publiques locales provinciales et préfectorales relevant de sa compétence ainsi que régionales, nationales et internationales et les défend dans le cadre de l’intérêt général. La CCISDT participe aussi à l’élaboration de plans et de stratégies auprès des pouvoirs publics et siège dans le conseil d’administration des organismes publics, agences et offices gérant les équipements et les services publics dans son ressort territorial. La CCISDT est une interface entre les professionnels marocains et leurs homologues étrangers ainsi qu’entre les organismes étrangers et marocains œuvrant dans les domaines afférents à ses missions.
  • 13. MISSION CONSULTATIVE : La CCISDT donne au gouvernement, autorités administratives locales et collectivités territoriales les avis et les renseignements sur toutes les questions qui intéressent les secteurs qu’elle représente, notamment dans les domaines législatifs, réglementaires, douaniers, les pratiques et coutumes professionnelles, les procédures administratives, l’urbanisme, la création de zones industrielles et zones franche, de marchés de gros, d’entrepôts, de bourses de commerce et l’organisation de foires commerciales, etc. MISSIONS D’APPUI ET DE PROMOTION : La CCISDT doit :  Réaliser des études et des cartographies économiques et se doter de structures adéquates permettant une meilleures information et encadrement de l’entreprise ainsi qu’une gestion efficace et moderne  Etablir des relations de coopération et de partenariats avec différentes structures en vue de promouvoir les investissements, l’économie régionale, l’emploi et la recherchescientifique.  Elargir et diversifier les relations commerciales de larégion  Informer et sensibiliser ses ressortissants à la promotion de l’environnement et au développement durable et les appuyer dans leurs démarches de formation et de mise àniveau.  Outre ces missions, la Chambre peut, sous réserve de l’accord de l’autorité gouvernementale compétente, créer, gérer et ou administrer sur son territoire, des groupements d’intérêt public, des salles d’exposition, des Centres d’affaires et de courtage, des zones industrielles et des pépinières d’entreprises, des établissements de formation professionnelle et/ou supérieure, …etc.  La CCISDT peut délivrer, également, des cartes professionnelles, des certificats d’origine pour les marchandises à exporter. LE CENTRE REGIONAL D'INVESTISSEMENT Il a été créé dans le but d'améliorer le cadre des investissements et de surmonter les obstacles liés à la réalisation de projets d'investissement. En fait, un seul bureau a été créé au niveau de chaque région du Royaume avec les rôles suivants : Soutien à la création d'entreprises Soutien aux investisseurs Maintenir et développer les investissements existants Amélioration de l'attractivité de la région pour les investissements dans les secteurs à fort potentiel MISSION Conseil et information Noms commerciaux et enseignes commerciales Etablissement juridique des entreprises Encouragement de l'esprit d'entreprise Soutien à l'investissement LE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL Il a pour mission d’informer le gouvernement français et l’administration sur la situation économique du Maroc et les politiques mises en œuvre par les autorités locales. ACTEURS TOURISTIQUES LOCAUX : COMITE REGIONAL DU TOURISME : il a pour principales missions de : - Promouvoir le tourisme au niveau de la province Contribuer au développement d’un tourisme solidaire et responsable Accompagner la vison 2020 élaborée par le Ministère du Tourisme Faire connaitre la destination et ses arrière-pays en participant aux principales manifestations touristiques à l’échelle nationale et internationale, Positionner la province comme destination touristique à partentière, Créer et accompagner l’événementiel touristique au niveau de la Province, Contribuer à l’amélioration de l’accueil sous toutes ses formes
  • 14. Contribuer à la concrétisation des orientations du Pays d’Accueil Touristique(P.A.T), Accompagner les porteurs de projets touristiques au niveau de la Province. Contribuer au renforcement des intervenants dans le champ touristique : guides accompagnateurs, gérants d’auberges, maisons d’hôtes, etc. DELEGATION REGIONALE DU TOURISME : La Délégation Régionale au Tourisme a pour mission de contribuer à la mise en œuvre des actions de l’Etat dans le domaine du tourisme, sous l’autorité du préfet de région et des préfets de département. Ces actions visent à favoriser un développement équilibré des activités touristiques et leur évolution économique et sociale. COSEIL REGIONALE D’INVESTISSEMENT AIDE A LA CREATION D’ENTREPRISE Le guichet de l’aide à la création de l’entreprise est un guichet unique ou l’interlocuteur unique de tous les investisseurs désirant créer une entreprise, et ce, quelle qu’en soit la forme. Ce guichet met à la disposition des investisseurs un formulaire unique dans lequel figurent tous les renseignements exigés par la législation ou la réglementation pour la création de l’entreprise, et prendra en charge les formalités suivantes : - Consulting et information - Noms commerciaux et enseignes - Création juridique des entreprises - Encouragement de l’esprit d’entreprise Aide à l’investissement. - Le guichet d’aide à l’investissement met à la disposition des investisseurs toutes les informations utiles pour l’investissement régional, et prend également en charge les formalités suivantes : - Consulting et information - Accompagnement des porteurs de projets - Examen et traitement des dossiers d’investissement - Examen et traitement des dossiers d’investissement - Préparation des actes administratifs liés à l’investissement - L’accord sur les projets - Les autorisations dont les pouvoirs sont délégués au Wali de la région - Les conventions d’investissement entre l’Etat et les investisseurs Communication et partenariat Le CRI met en œuvre tout son savoir-faire, ainsi que l’expérience de son équipe pour la promotion des atouts économiques de la région de Draa Tafilalet auprès des investisseurs nationaux et étrangers et ce, grâce à : - La promotion territoriale - L’évènementiel - La démarche des investisseurs - Développement de la coopération et de partenariat LA DIRECTION REGIONALE DU TOURISME Il a pour mission, au niveau régional, la mise en œuvre de la politique du tourisme. ACTEURS NATIONALS ET INTERNATIONALS DE TOURISME MINISTRE DE TOURISME La mission dévolue au Ministère du Tourisme est définie par l'article 1er du Décret n°2.08.651 du 15 Juin 2009, relatif à l'organisation et aux attributions du Ministère du Tourisme, qui stipule que : « l'Autorité gouvernementale chargée du Tourisme a pour mission d'élaborer et de mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière de Tourisme ». A cet effet, Il est chargé notamment, en coordination avec les administrations concernées de :
  • 15. - Elaborer, mettre en œuvre et évaluer la stratégie du développement touristique ; - Mener les études et enquêtes nécessaires au développement du tourisme aussi bien au - niveau national que régional ; - Elaborer les projets de lois et les textes d'organisation relatifs aux activités touristiques et veiller à leur application ; - Encadrer et assurer l'appui aux professions et aux activités touristiques conformément à la réglementation en vigueur - Orienter, contrôler les services déconcentrés et évaluer les moyens nécessaires à leur gestion - Participer à l'élaboration et au pilotage de la stratégie de formation hôtelière et touristique ; - Encadrer les établissements de formation relevant du Ministère du Tourisme ; - Veiller à l'établissement et au renforcement des relations dans le cadre de la coopération bilatérale ainsi qu'avec les organisations spécialisées ; - Assurer la tutelle des établissements relevant du Ministère du Tourismes. OFFICE NATIONAL MAROCAIN DU TOURISME En vertu du Dahir portant loi du 12 avril 1976 actuellement en vigueur, l’ONMT “constitue un établissement public à caractère industriel et commercial, doté de la personnalité morale et de l'autonomie finan•cière, placé sous la tutelle administrative du ministre chargé du tourisme”. Sa mission principale est de promouvoir et de commercialiser le produit “Maroc” aux niveaux national et international. L'ONMT est représenté dans plusieurs pays du monde par des délégations qui se chargent de promouvoir les échanges bilatéraux dans le domaine du tourisme, et de mettre en avant les potentialités touristiques aussi diversifiées que authentiques du Royaume, auprès d’acteurs touristiques internationaux. FNIH L´association membre de droit de la Fédération Nationale de l´Industrie Hôtelière, œuvre à coordonner ses actions avec celles de la Fédération et s´engage à mettre en application les résolutions et décisions prises d´un commun accord ou adoptées par le Conseil d´Administration de la FNIH. La mission de l´association consiste essentiellement à : - Orientation et à favoriser le développement de l´activité de ses adhérents et étudier à cet effet les questions d´ordre moral, économique, social, technique, financier, juridique, fiscal, dofnihuanier ou autre. - Maintenir et développer l´industrie touristique dans le cadre de l ´économie générale dupays. - Contribuer par tous les moyens à la réalisation des conditions propres à assurer un développement rapide et harmonieux du tourisme notamment par l´utilisation de l´épargne locale, l´attrait de capitaux étrangers, la formation de sociétés ou entente nationale, la planification régionale, le choix des investissements et la mise en place de l´infrastructure nécessaire: - Resserrer les liens de confraternité, de collaboration et d´entente existante entre leshôteliers. - Contribuer aux efforts du Gouvernement en faveur du tourisme national et d´assurer à l´Administration Publique le concours actif deshôteliers. - Participer efficacement à la formation du personnel et des cadres en étroite collaboration avec les établissements de formation spécialisés. - Défendre et obtenir auprès des autorités compétentes, toutes mesures ou dispositions - particulières dont l´industrie touristique peut être appelée à bénéficier en raison de ses spécificités propres. - Procéder à toute enquêtes, étude, recueillir tous renseignements, organiser, prendre toute initiative relevant de l´industrie hôtelière et touristique, de nature à faciliter son expansion ou à concourir au règlement de ses problèmes. - Introduire devant toutes juridictions, les instances jugées utiles aux intérêtsgénéraux. SMIT : La SMIT est née de l’absorption, par la Société Nationale d’Aménagement de la Baie d’Agadir (SONABA), de la Société Nationale d’Aménagement de la Baie de Tanger (SNABT) et de la Direction des aménagements et des Investissements (DAI) relevant du ministère du tourisme La SMIT a pour principale mission, de réaliser ou faire réaliser, pour le compte de l’Etat ou des personnes morales de droit public, des études concourant au développement du produit touristique ainsi que la promotion des investissements touristiques.
  • 16. LA STRATEGIE DES KSOURS ET DES KASBAHS : Les ksour et kasbah sont des constructions ancestrales qui font partie intégrante du patrimoine et de l’identité socio- culturelle des régions présahariennes du Maroc. Ils constituent à la fois un patrimoine matériel (édifices et architecture) et immatériel (pratiques et savoir-faire ancestraux adaptés à cet environnement spécifique), ce qui leur confère une valeur et un potentiel écologiques, touristiques, culturels et socio- économiques uniques. Ce patrimoine souffre, néanmoins, de dégradation et sa durabilité est fortement menacée y compris dans ses fondements communautaires, culturels, socio-économiques et environnementaux, mettant en péril la qualité de vie de ses habitants dont la majorité est déjà en situation de pauvreté. Le programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc ambitionne d’améliorer les conditions de vie de cett population (en particulier des jeunes et des femmes), e appui aux actions déjà engagées dans ce sens par ministère de l’Habitat et de la Politique de la Vill (MHPV), aux législations relatives à la conservation du patrimoine culturel et à la construction en terre et aux stratégies et interventions des Ministères de l’Intérieur, de la Culture, du Tourisme, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, de l’Artisanat, de l’Environnement et des Marocains Résidant à l’Etranger. LES PRINCIPAUX RESULTATS ESCOMPTES DU PROGRAMME SONT : • Réhabiliter une dizaine de ksour et kasbah pilotes et améliorer les conditions de vie de leurs populations, notamment en matière d’habitat ; • Renforcer les capacités, informer et sensibiliser les acteurs privés, publics et les populations locales sur le potentiel des ksour et kasbah et sur leurs modalités de valorisation ; • Doter le MHPV d’une vision, d’une programmation, de mécanismes et d’une méthodologie d’accompagnement en matière d’intervention sur les ksour et kasbah à l’horizon 2025. Le principe directeur de ce programme est donc de favoriser un mode de développement durable qui permette de répondre aux problèmes interdépendants de la pauvreté, de l’inégalité et de l’exclusion tout en évitant l’épuisement irréversible du capital social et naturel et en diminuant les risques résultant des chocs externes. ETAT DE L’OFFRE ET LA DEMANDE TOURISTIQUE OFFRE TOURISTIQUE La région Draa Tafilalt représente 12,5% de la superficie totale du pays et 46% de la superficie des zones oasiennes. Elle est constituée de 5 provinces : Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Tinghir et Midelt. D’après les professionnels, les 4 premières provinces ont des atouts touristiques indéniables. Dunes de sable, gorges, vallées verdoyantes, montagnes enneigées et palmeraies y font
  • 17. la joie des visiteurs. La 5e province, Midelt, est surtout connue pour la production agricole fruitière, notamment de pommes et pour ses anciennes mines. Dans les terres de Drâa-Tafilalet, on produit des dattes, de la rose, du safran… Le patrimoine immatériel est tout autant surprenant dans la région. Le folklore, les traditions, l’artisanat et l’authenticité architecturale des Ksours et des Kasbahs attirent les visiteurs. Chaque région a sa spécificité. On connaît Ouarzazate pour son potentiel cinématographique et ses studios où de grandes productions hollywoodiennes ont été tournées. Tinghir est, elle, célèbre pour ses Moussems à caractère religieux. La province d’Errachidia abrite la ville de Moulay Ali Cherif qui a vu naître la dynastie Alaouite. Zagora s’enorgueillit de sa belle vallée du Drâa et de ses palmeraies qui s’étendent sur une longueur de 200 Km, d’Agdez à M’Hamid El Ghizlane où on retrouve des dunes de sable majestueuses. Le Jbel Saghro où a eu lieu la bataille de Bougafer, une des plus féroces ayant opposé des combattants marocains aux forces coloniales françaises, se présente comme un lieu historique à inscrire sur un itinéraire de visite. La région Drâa-Tafilalet est aussi connue pour ses manifestations culturelles tels que le Festival des roses à Kelaat Mgouna, le Festival international des musiques du monde de Merzouga, le Festival de la musique de Gnaoua de Khamlia, le festival de la musique melhoun à Rissani ou encore le Salon international des dattes à Erfoud. Ce sont des dates incontournables que beaucoup d’agences inscrivent dans leur programme.
  • 18. HEBERGEMENT Pour ses visiteurs, la région dispose d’une capacité de 18450 lits dont 5709 lits pour Errachidia, 7254 lits à Ouarzazate, 2533 pour Zagora, 2347 pour Tinghir et 607 pour Midelt. En 2018, elle a enregistré près de 141 409 nuitées dont 75452 pour Ouarzazate, 5129 pour Tinghir et 46190 pour Errachidia. TAUX D’OCCUPATION PAR CATEGORIE (2018) : Aub1érecat Aub2éme cat FH2émecat Gite1ércat Gite2éme cat 1* 2* 3* 4* 5* Mht1ércat Mht2éme cat Mht3éme cat Rt2émecat Rt3émecat Total Draatafilalt 33 21 4 3 19 11 11 23 21 40 44 24 25 17 13 21 Errachidia 33 30 _ 3 24 34 8 24 10 _ 6 2 _ _ __ 17 Midelt _ 32 _ _ 10 _ _ 1 21 _ _ _ _ _ _ 22 Ouarzazate _ 10 4 _ _ 8 9 25 38 40 54 24 _ 17 13 28 Tinghir _ 7 _ _ _ 3 10 12 12 _ ? 5 _ _ _ 10 Zagoura _ 15 __ _ _ _ 16 13 11 _ 91 30 _ _ _ 14 ARRIVEES ET NUITEES (2018) : Arrivés Nuitées Draa tafelalet 89195 141409 Errachidia 30971 46190 Midelt 1015 1362 Ouarzazate 46092 75452 Tinghir 3399 5129 Zagora 7718 13276 ANIMATION ANIMATION DE LOISIRS ORGANISEES • Le Festival des roses ; Kalaat mgouna. • Festival international des nomades ; M’hamide el ghizlane.
  • 19. • Festival national des arts d’Ahwach ; Ouarzazate. • Festival du cinéma de Tinghir ; Tinghir • Festival des Gorges Tinghir • Moussem Sidi Hadj Amrou Elhara, Tinghir • Moussem Sidi Ali ibourek, Tinghir • Moussem Ilmchane, Tinghir. • Moussem Ait Sedrate Kelaa M’gouna. • Moussem Ait Touckssine. • Moussem Sidi Miloud • Moussem Moulay Bouamrane • Moussem Sidi Lhadj lmeskine, Tinghir • Festival SAYF Dades • Festival Tinghir du cinéma • Moussem et Festival Amzeed Sidi Abou Yaakoup, Assoul. • Festival Alnif du cumin. • Festival des Dattes à Errfoud • Festival international du cinéma à Ouarzazate • Festival international de Merzouga ANIMATION DE LOISIRS PRATIQUES OUARZAZATE La vallée du Draa...encore une excursion aux mille et une découvertes ! L'oued Draa qui s'étend de Taourirt jusqu'aux portes du désert a donné naissance à une immense oasis, composée de palmiers, d'oliviers et s'étendant sur plus de 200 kilomètres. LE MARCHE ARTISANAL - OUARZAZATE En quittant la Kasbah de Taourirt, les touristes se retrouveront au coeur du marché artisanal de la ville. Sous des airs de souk, le centre artisanal de Ouarzazate propose de nombreux objets locaux : poterie, objets en pierre, produits textiles etc. ; LA KASBAH DE TAOURIRT - OUARZAZATE La Kasbah de Taourirt fut édifiée au 17ème siècle par la tribu des Glaoui. Elle est célèbre grâce à son ancienneté. En effet, elle fut une des premières grandes architectures berbères construites.
  • 20. AÏT BENHADDOU - AU DEPART DE OUARZAZATE Petit village entre le Haut Atlas et la ville de Ouarzazate, Aït Benhaddou est principalement connu pour son Ksar. Différent de la Kasbah, le Ksar constitue un ensemble d'habitations, dans un style architectural présaharien. La muraille construite autour de cet ensemble offrait sécurité à ses habitants et renforçait également le lien communautaire du village. LES STUDIOS ATLAS - AUX ENVIRONS DE OUARZAZATE Qui ne s'est jamais imaginé dans la peau d'un réalisateur de cinéma. Grâce à son paysage varié et ses décors attrayants, Ouarzazate a vu fleurir dans ses environs des studios de cinéma depuis les années 80. TIFOULTOUTE - AUX ENVIRONS DE OUARZAZATE A une dizaine de kilomètres de Ouarzazate, le village de Tifoultoute attire les visiteurs grâce à sa Casbah, souvent utilisé comme décor dans les films. Dans le même style que la Kasbah Taourirt. LE JEBEL SIRWA Le Jebel Sirwa est un ancien massif volcanique de 3305m d'altitude qui lie le Haut-Atlas avec la chaîne présaharienne de l'Anti-Atlas. C'est un haut et très vaste volcan démantelé d'où émergent singulièrement des dykes et des culots de lave noire. TINGHIR LES GORGES DE TOUDGHA : Ce sont des falaises à pic d'une hauteur de 300métres. C’est en fait une faille qui coupe en deux une masse montagneuse sur une centaine de mètres et au fond de laquelle l'Oued Todgha prend sa source à plusieurs endroits. Son eau est limpide, fraîche et agréable au goût. Plus en aval il est alimenté par de nombreuses autres sources comme la source des poissons sacrés au niveau de Tizgui (Aghbalou n'Tzgui).
  • 21. LA VALLEE DU DADES - AU DEPART DE OUARZAZATE La vallée du Dadès : une excursion à ne pas manquer si vous êtes à Ouarzazate ! En partance de cette dernière, les visiteurs suivront la route N10 sur plus de 150 kilomètres. LES ANCIENS KSARS L'architecture locale se concrétise par des habitations traditionnelles regroupées dans des "ksours" qui sont des forteresses sous forme de cercle liées par un mur les entourant. Chaque "Ksar" possède des portails qui assure l'accès aux maisons pour les habitants et l'interdisant aux intrus surtout aux jours de "Siba" où la loi du plus fort régnait et où les attaques de tribus avoisinantes de Tinghir ne cessaient leurs invasions de la palmeraie de Todgha. LA PALMERAIE DE TINGHIR Une des richesses de Tinghir et une des plus vastes au monde. Elle s'étend sur environ 30 Km des Gorges de Todgha au Nord jusqu'à Lharte au Sud. Les cultures varient selon l'abondance de l'eau. Ainsi, les arbres fruitiers dominent au Nord : oliviers, amandiers... et les palmiers dattiers règnent plus bas au Sud. LA VALLEE DU TODRA ET SES RICHESSES L’oued Todgha (francisé en Toudra ou Todra), nom donné à la rivière qui nourrit la vallée du Todra et lui apporte toute sa fertilité, traverse les montagnes sur plus de 40 km et vient se jeter dans les gorges du Todgha. Une vaste palmeraie s’ensuit, alimentée grâce à d’ingénieux systèmes d’irrigation, appelées seguias (ou targat en berbère). On y cultive notamment des pommiers, grenadiers, abricotiers, amandiers, oliviers, dattiers, céréales, fougères et menthes traditionnelles marocaines. Photo : Escalade technique sur le flanc des falaises ERRACHIDIA SOURCE BLEU MESKI En partant d’Errachidia, direction Erfoud, aux abords du village de Meski, perché sur une falaise, vous trouverez un escalier qui descend vers la source. De là, vous aurez une magnifique vue sur le ksar Meski et la palmeraie. Cette source est réputée pour redonner fertilité. Cette eau claire et vertueuse s’écoule depuis la roche jusqu’à plusieurs bassins en pierre, dans lequel vous pourrez vous baigner dans le plus grand d’entre eux. OULAD CHAKER
  • 22. LA SPIRALE D’OR La spirale est construite selon le Nombre d’Or. Une rampe de pierre conduit au sommet de la spirale. Au centre, un escalier en colimaçon permet de pénétrer au cœur de l’édifice. Cent marches conduisent au fond d’un puits. CARAVANE DE DROMADAIRE ET NUIT EN BIVOUAC DANS LE DESERT Plongez dans un décor de cartes postales en traversant l’erg Chebbi à dos de dromadaire. Passez la nuit en compagnie des nomades à la belle étoile ou dans des bivouacs berbères au milieu d’un océan de dunes. FAIRE UNE CURE D'AEROTHERAPIE (BAIN DE SABLE) Des muscles endoloris ou des rhumatismes. Laissez-vous enterrer dans le sable chaud du désert de Merzouga réputé pour ses propriétés thérapeutiques. DECOUVRIR LA CULTURE ET LA MUSIQUE DES GNAOUA Le village de Khamlia à 7km de Merzouga surnommé « le village noir » témoigne des traces indélébiles du commerce transsaharien. Le groupe les « Pigeons des Sables » jouent et chantent les airs de transe de la musique saharienne. EXCURSION A LA PALMERAIE DE TAFILALET C’est la plus grande palmeraie au monde avec sa sublime plantation de palmiers-dattier, mais aussi sa forêt d’acacias à la rencontre de l’Oued Ziz et de l’Oued Gheris. Un moment se sérénité absolue.
  • 23. VISITER LE LAC SAISONNIER DE DAYET SRJI Au Printemps seulement, certains lacs saisonniers refont apparition dans ces terres arides au nord-ouest de Merzouga. Le site de Dayet Srji est un lieu de prédilection pour observer les flamants roses. FLANER AU SOUK DE RISSANI Faites le plein de produits locaux et de souvenirs artisanaux au souk de Rissani, un marché qui s’anime d’autant plus les mardis, jeudis et dimanches. MAUSOLEES DE RISSANI Qui a dit qu’il n’y avait pas de monuments à visiter dans la région de Merzouga ? Rissani est le berceau de la dynastie des Alaouites. Ne manquez pas le ksar Moulay Ismaïl et le mausolée de Moulay Ali Cherif. ALLER A LA CHASSE AUX FOSSILES La région de l’Erg Chebbi est riche en fossiles du jurassique, en gravures rupestres, et minéraux. Allez visiter des mines de galène, et partez à la recherche de fossiles de trilobites. MANGER DE LA MADFOUNA La Madfouna est une spécialité de la région du Tafilalet. C’est un pain farci de viande hachée légèrement épicée, d’œufs pochés, d’oignons, et d’autres ingrédients secrets. On s’en lèche encore les doigts !
  • 24. MIDELT La ville de Midelt elle-même ne présente pas un intérêt fou, mais si vous disposez de quelques heures, nous vous recommandons chaudement d’aller à Aouli, la ville fantôme, à 25 km environ de Midelt par la S 317. Au début la route est à peu près bonne, puis les nids de poule se multiplient et juste avant d’arriver à Aouli, après être passé par un paysage martien, on se croirait dans Indiana Jones. Certains passages font effectivement peur et on a l’impression qu’en s’engageant sur un pont on finira dans le précipice, avec le pont, mais il n’en est rien (en tout cas, nous, nous avons survécu). Bref, il faut des nerfs solides mais arrivés à Aouli vous n’allez pas regretter. C’est un ancien village minier, complètement abandonné aujourd’hui suite à l’arrêt de l’exploitation des mines, et qui vous projette dans un avenir post-industriel, postnucléaire, digne du décor d’un Mad Max. HAMMAT MOULAY ALI CHERIF Hammett moulay Ali Chérif est considérée par son eau chaude qui jaillit du sol comme l'une des sources les plus demandées et visitées par les Marocains et les touristes du monde entier. HAMMET MOLAY HACHEM La source Moulay Hachem, à Rich, dans la région du Tafilalet. Il s'agit d'une source froide fréquentée par les gens souffrant de maladies des reins, des voies urinaires, de peau et pour soigner les troubles digestifs. LAC TISLIT ET LAC ISLI (IMILCHIL) C’est une légende amazighe qui entoure l’origine des lacs Isli et Tislit («fiancé et fiancée»), teintée de romantisme et de tragédie ; une sorte de «Roméo & Juliette» à la marocaine. Dans les faits, de nombreuses explications scientifiques expliquent le cratère que forment ces deux étendues d’eau, respectivement situées à dix et quatre kilomètres d’Imilchil, dans le Haut-Atlas, distancées de 9,4 kilomètres. ZAGORA MHAMID EL GHIZLANE C’est mondialement connu par ses dunes de sables Chegaga, qui se prêtent à des randonnées désertiques et chamelières extraordinaires avec des paysages à couper le souffle.
  • 25. LE VILLAGE DE TAMEGROUTE Il est situé à 18Km de Zagora, ancien haut lieu de la zaouia Nassiria, très connu par sa bibliothèque coranique, qui regroupe des manuscrits de très grande valeur et son usine de poterie artisanale, avec le vert comme couleur spécifique à ses ouvrages de base d’argiles et à sa poterie. LE KSAR D’AMEZROU Il est situé à 3Km au Sud-est de la ville, sur le piémont de la montagne Zagora, ce village fortifié date du 18éme siècle. Le Ksar est encore habité. LES DUNES DE TINFOU Nous les retrouvons à 26Km au sud de Zagora, ces petites dunes donnent aux visiteurs un petit aperçu de ce qui les attend un peu plus vers le sud, dans le grand désert marocain que ça soit à Merzouga avec ses célèbres dunes de l'Erg Chebbi, ou à Mhamid el Ghizlane avec les immenses dunes de Chegaga. LA DEMANDE TOURISTIQUE Le nombre total des touristes qui ont visité la région en 2018 est de l’ordre de 89195 touristes dont les internationaux représentent 77%. DUREE MOYENNE DE SEJOUR La région reste une destination de passage. La durée moyenne de séjour ne dépasse pas 2 nuits. « La plupart des touristes viennent en groupes à travers un circuit partant de Casablanca en passant par Fès vers Merzouga, Tinghir puis Marrakech. La majorité passe deux nuits pour profiter de la sérénité des lieux. On enregistre nos meilleurs taux d’occupation en avril et en octobre. Mais, depuis 2010, nous avons remarqué une baisse du nombre de touristes et, par conséquent, du taux d’occupation à cause des attentats de 2011 à Marrakech, puis de Paris en 2015, sans compter la récession ». Le taux d’occupation reste cependant faible. Il est de 28% pour Ouarzazate, 17% pour Errachidia, 14% pour Zagora, 10% pour Tinghir et 22% pour Midelt. La durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée. C’est la raison pour laquelle la Vision 2020 pour le tourisme ambitionne de faire passer le Draa-Tafilalet à une « destination de séjour ». Techniquement, elle en a les moyens vu ses 194 accompagnateurs de tourisme, 14 agences de voyages et 326 agréments de transport touristique. Dans hiver, la région Draa-Tafilalet a reçu des centaines de camions aménagés en camping-car et conduits par de jeunes touristes qui s’échappent aux intempéries et au froid glacial de l’Europe, et venus profiter du soleil et visiter les meilleurs sites touristiques du sud Est du Maroc. Ces touristes ne rapportent malheureusement pas grand-chose, en termes économique à la région. Ce sont généralement des chômeurs ou des ouvriers travaillant occasionnellement au cours de l’année (Vendanges, taille des arbres fruitiers…etc.) pour gagner leurs vies dans leurs pays d’origine.
  • 26. ATTENTES ET SOUHAITS DE LA POPULATION LOCALE ADHESION DE LA POPULATION LA POPULATION A CREE DES ASSOCIATIONS ET DES COOPERATIVES LES ASSOCIATIONS A CARACTERE CULTUREL Selon la monographie régionale de HCP (2016) le nombre des associations à caractère culturel dans la région est de 664 associations. 8 chargées des activités de secourisme, 197 à caractères culturels, 27 pour les activités théâtrales, 46 pour les activités artistiques et 284 associations pour les activités éducatives. LES COOPERATIVES PAR SECTEUR En 2015, la région Drâa-Tafilalet compte 885 coopératives dans le domaine de consommation, l’habitat, l’artisanat, les services et transport et l’agriculture. Le nombre des adhérents à ces coopératifs tous secteurs confondus sont de 37 574 adhérents avec un capital souscrit de 51 730 mille dirhams et un capital libéré de 90 930,8 mille dirhams. PERCEPTION ACTUELLE VS FUTURE PERCEPTION ACTUELLE : Malgré la potentialité de la région il en résulte un fort sentiment d’isolement et de marginalisation entretenu par la désertification. En effet, en plus, d’être une région laissée dans un état catastrophique par les responsables publics, elle est délaissée par ses habitants aussi. PERCEPTION FUTURE Une région dynamique avec beaucoup de mouvements économiques, touristique et sociaux qui peuvent développer la région et créer des emplois pour les jeunes afin de leur permettre de bâtir leur avenir au lieu de mener une vie sans issue ni sens. SATISFACTION DE LA POPULATION ET DES ACTEURS LOCAUX La population et les acteurs locaux ont un sentiment de l’insatisfaction parce qu’il existe plusieurs obstacle et besoins.
  • 27. PATRIMOINE CULTUREL ET NATUREL : NATUREL Tinghir Errachidia Zagora Ouarzazate Midelt ▪ L’oasis d’Ichem ▪ L’Oasis d’El Hara ▪ Vallée et les gorges d Toudgha ▪ Valée et les gorg Dadès ▪ Les doigts de singe ▪ Valée des roses ▪ Jebel et vallée I’Mgoun ▪ Le Col Aghenbou Worz ▪ La grottes Irbiben ▪ La vallée du Ziz ▪ La Source Bleue de Meski ▪ Source de AIN el Aati ▪ Zaouïa de Sidi Hamza. ▪ Hmamat my Hachem ▪ Hamamat my ali cherif ▪ Les Gorges d'Agourai. ▪ Les Grottes caf Aziza ▪ La Palmeraie de Goulmima. ▪ La Haute Vallée de Gheris. ▪ Les gorges d’Amellagou ▪ Oasis Touroug et Jorf ▪ Le Site Tifounacine ▪ Grotte ifri n Mimoun ▪ Les gravures rupestres ▪ Dunes de Merzouga ▪ Carrière des fossils ▪ Gorges de Drâa ▪ Gorge porte de Bab-N- Ali ▪ Dunes Amzrou ▪ Dunes Tinfou ▪ Dunes M’Hamid El Ghizlane ▪ Erg Lihoudi ▪ Palmerai e de Mezguita ▪ Palmerai e de Tazarine ▪ Vallée de Drâa ▪ Palmerai e de Fazouta ▪ Gravure s de Tazarine ▪ Gravure s de Tounziline ▪ Oasis du Fint ▪ Tizi n'Tichka ▪ Barrage El Mansour Eddahbi ▪ Lac Anghomar ▪ Taznakht ▪ Amezri ▪ Tisselday ▪ sidi flah ▪ Tighza ▪ Anmiter ▪ Palmeraie de Skoura ▪ Lacs isli et tislite ▪ Gruotte akhiam ▪ Sources Anzar Oufounas ▪ Gorges d’Ahouli Mibladen ▪ Gourges et Sources Tatroute ▪ Jbel layachi ▪ gorges jaafar ▪ Oued sidi hamza ▪ Hammat molay ali cherif ▪ Hammat molay hachem ▪ Gruottes titaouine ▪ Gorges agourai ▪ Les gorges d'assif ▪ Les gorges de l'end
  • 28. CULTUREL Tinghir Errachidia Zagora Ouarzazate Midelt  Mosquée Ikellane  Le Mellah Ksar Ait Hadj Ali  Ksar d’Alnif  Palmeraie de Ksar El Hara  Les kasbah région de Dadès  Kasbah de mouhdach Les vestiges de Sijilmassa Ksar Meski. Ksar Igoulmimen Ksar lkhorbat Mausolée my Ali Cherif Ksar el fida Ksar Oulad Abde halim Ksar abouam Souk Traditionnel Le village Pittoresque de Tinrghas Les sculptures de Voth Ksar Maadid  Khettarats  Tamnougalte  Kasbah Laglaoui  Ksar el Makhzen  Tamajout  Kser caud ali  Kser ait hammou oussaid  Ksar Agdez  Ksar ait oudinar  Ksar Oulad Driss  Kasbah de Taourirt  Kasbah de Tifoultoute  Kasbah des Cigoges  Kasbah ait ben Haddou  Kasbah Amridil  Tazouda museum  Tisselday  Kasbah de Télouet  cla studio  atlas film studio Sanctuaire sidi Yahya ou Youssef
  • 29. LE PATRIMOINE IMMATERIEL La région de Drâa-Tafilalet est une destination touristique par excellant, il est très connue par sa diversité culturelle matérielle et immatérielle, c'est un trésor de patrimoine à cause de ses riches naturelle et culturelle, ses produits de terroir variés comme les dattes, les pommes, le safran et l’huile d’olive … En effet, la région dispose d’un patrimoine culturelle immatérielle riche et variées les coutumes, les traditions, l'artisanat et la gastronomie qui traduit la richesse et l’hospitalité de populations locales Voilà quelques témoignes de la richesse de patrimoine culturel et immatériel de cette région. - Khamlia, le village marocain qui vit aux rythmes de la musique gnaoua - Ahidous ayt boudar - Ahidous de ait Hdidou - Ahidous de Kallaat Megouna - Music El Beldi - Lmalhoun - Les costumes et coiffures traditionnelles : - La Tribu des Ait Khabbach-Taouz: - Ait Mrghad de Goulmima. - Lhayk de tafilalt - Le tissage traditionnel: - la bijouterie. - La menuiserie et la boissellerie. - La vannerie. - La poterie. - La gastronomie - Harira (Ouarguia) - Tagine d'agneau aux gombos: (MLOUKHIYA) - Agneau aux truffes :( terfass) - PIGEONS FARCIS - Les produits terroire - Les dattes de tafilalt - Les pommes de midelt - Les roses de Kalaat Megouna - Saafaran de Taznakht et de Ikniouen CIRCUITS DANS LA REGION DRAA TAFILALET : 1. CIRCUIT 3 JOURS OUARZAZATE MERZOUGA Jour 1 : Ouarzazate – Gorge Todra Jour 2 : Gorge Todra – désert Merzouga Jour 3 : Merzouga – Vallée Draa – Ouarzazate 2. CIRCUIT 6 JOURS, MARRAKECH ET LES KASBAH ET LE DESERT DE MERZOUGA Jour 1 : Marrakech – Ait Ben Haddou – Ouarzazate Jour 2 : Ouarzazate – Gorges du Dadès – Gorges Todgha Jour 3 : Todgha – Tinjdad – Erfoud – Merzouga Jour 4 : Merzouga – Visite des Nomade – Bivouac et randonnée à dos de dromadaire Jour 5 : Merzouga – La Valle du Draa – Agdz Jour 6 : Agdz – Ait ben hadou – Ounila – Marrakech
  • 30. 3. CIRCUIT 3 JOURS FES DESERT FIN MARRAKECH Jour 1 : Fès – Ifrane – Midelt – Erfoud – Dunes de Merzouga Jour 2 : Merzouga – Gorges de Todra – Ouarzazate Jour 3 : Ouarzazate – Ait Ben Haddou – haut atlas – Marrakech ANALYSE DE DRAA-TAFILALET : D’un point de vue récapitulatif, malgré la richesse culturel et naturel de la région Drâa Tafilalt, qui compose d’une véritable richesse qui lieu apporté d’être parmi les régions les plus développé, elle reste sous développé. L’analyse qu'on va effectuer dans ce cadre permet de dégager les obstacles qui freinent le développement social et économique mesuré par ses piliers fondamentaux à savoir l’éducation, la santé , l'infrastructure et tourisme. Notre propos est non seulement de mesurer ce sous-développement et ce retard, mais de montrer les grands défis. Cette analyse s’est basée essentiellement sur : L’EDUCATION : La structure du niveau d’instruction selon les régions montre que la proportion de la Population disposant d’au moins le niveau d’enseignement collégial (26.4%) est en deçà de la moyenne nationale (30,4%) dans la région de Drâa-Tafilalet (RGPH2014). A cet effet, L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Draâ-Tafilalet a entrepris en 2018 une série d’initiatives visant l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation dans la région. INFRASTRUCTURE ROUTIERE : Le réseau routier est peu dense comparé aux autres régions du Royaume. Dans ce contexte, le conseil régional draa tafilalet adopte plusieurs projets d’infrastrures routiéres , Ces projets destinés à désenclaver les provinces relevant de la région concernent notamment la construction et l’aménagement de 150 km de routes régionales et nationales, ainsi que la réalisation d’une route de 300 km entre Errachidia et Ouarzazate et d’un axe routier d’une distance de 270 km reliant Meknès à Errachidia. LA PAUVRETE : Cette région enregistre les taux de pauvreté les plus élevés du pays.
  • 31. SANTE : Comparée au reste du pays, l’infrastructure sanitaire dans la Région est globalement peu satisfaisante. En effet, la Région doit renforcer l’infrastructure hospitalière. TOURISME Pour accueillir des touristes, il faut aussi un hébergement de qualité mais la capacité hôtelière dans la région varie d’une province à l’autre et semble encore peu développée et aujourd’hui, les hôtels à grande capacité dans la province ferment pour laisser place aux maisons d’hôtes. La région souffre également d’enclavement aérien. L’amélioration du nombre de dessertes, particulièrement par des vols réguliers au départ des principaux marchés émetteurs reste en effet prioritaire pour attirer des touristes. Quoi qu’il en soit, l’offre touristique continue à s’étoffer. Un nouveau produit écotouristique a été récemment développé. Mais l’absence d’outils promotionnels pour la région se fait sentir. En outre, la région pâtit de l’absence des établissements de formation professionnelle dans le domaine du tourisme parce que la majorité des jeunes de la région sont diplômés ou non sont forcés de travailler dans le domaine du tourisme comme des faux guides à cause de manque d’emploi.
  • 32. DEFINITION D’UN POSITIONNEMENT TOURISTIQUES POUR LA ZONE D’ETUDE Marrakech- Safi Souss- Massa Zone d’étude commercialisation Circuit -propres avec départ et arrivée -comprennent la zone d’étude comme étape -circuit propre avec départ et arrivée -étape de l’offre de la concurrence Offre touristique Capacité d’hébergement 68 953 lits 43 350 lits 18 450 lits animation Très développé développé Peu développé Environnement touristique accessibilité Aéroport Aéroport Aéroport connectivité Très développé développé Peu développé Infrastructure nécessaire Disponible Disponible au niveau des chefs-lieux Peu disponible au niveau des chefs- lieux Infrastructure sanitaire public 5 hôpitaux 9 hôpitaux 5 hôpitaux Mesure d’accompagnement guides 936 350 194 La zone d’étude à une position concurrentielle : Suiveur
  • 33. Province Destination Nom Type Attractivité PROVINCE DE TINGHIR Tinghir Tinghir Mosquée Ikellane Culture 4 Le Mellah Ksar Ait Hadj Ali Culture 4 Alnif Ksar d’Alnif Culture 4 Hssia Culture/Nature 5 Mssici Culture/Nature 5 Taghzout Palmeraie de Ksar El Hara Culture 5 Ait lfrsi L’oasis d’Ichem Nature 5 Toudgha sofla L’Oasis d’El Hara Nature 4 Les anciens ksour et kasbah Culture 3 Ouaklim Culture/Nature 5 Toudgha Oulia Ksour et kasbah Culture 4 Vallée et les gorges de Toudgha Nature 2 Boumalne Dadès Boumalne Dadès Les kasbah région de Dadès Culture 3 Ayt sedrat Kasbah de mouhdach Nature 4 Valée et les gorges Dadès Nature 3 Les doigts de singe Nature 3 Imider Culture 5 Ikniouen Jbel Saghro Nature 5 Jbel Bougafer Nature Kelaat magouna Kelaat magouna Valée des roses Culture/Nature 3 Ighil nomgoune Jbel et vallée I’Mgoun Nature 3 Ayt hani Ayt hani Culture/Nature 5 Msmrir Culture/Nature 4 Assoul Kasbah mouhdach Culture 5 Tilmi Le Col Aghenbou n Worz Nature 5 La grottes Irbiben Culture 5 PROVINCE ZAGORA Zagora Tamnougalte Culture 4 Kasbah Laglaoui Culture 3 Ksar el Makhzen Culture 3 Tamajout Culture 4 Kser caud ali Culture 3 Kser ait hammou oussaid Culture 4 Ksar Agdez Culture 3 Ksar ait oudinar Culture 5 Ksar Oulad Driss Culture 5 Gorges de Drâa Nature 3 Gorge porte de Bab-N-Ali Nature 5 Dunes Amzrou Nature 3 Dunes Tinfou Nature 3 Dunes M’Hamid El Ghizlane Nature 2 Erg Lihoudi Nature 4 Palmeraie de Mezguita Nature 4 Palmeraie de Tazarine Nature 3 Vallée de Drâa Nature 3 Palmeraie de Fazouta Nature 4 Gravures de Tazarine Nature 4 POTENTIALITES TOURISTIQUES DE DRAA TAFILALT
  • 34. Gravures de Tounziline Nature 4 Dunes Ait Lchou Nature 3 PROVINCE DE ERRACHIDIA Errachidia Les vestiges de Sijilmassa Culture 4 Ksar Meski. Culture 4 La vallée du Ziz Nature 2 La Source Bleue de Meski Nature 3 Source de AIN el Aati Nature 5 Les Gorges d'Agourai. Nature 4 Grottes caf Aziza Nature 4 Goulmima La Palmeraie de Goulmima. Nature 4 Ksar Goulmima Culture 4 La Haute Vallée de Gheris. Nature 4 Les gorges d’Amellagou Nature 3 Oasis Touroug et Jorf Nature 5 Le Site Tifounacine Nature 5 Grotte ifri n Mimoun Nature 5 Tinjdad Ksar lkhorbat Culture 4 Rissani Mausolée my Ali Cherif Culture 3 Les gravures rupestres Nature 5 Ksar el fida Culture 5 Ksar Oulad abdelhalim Culture 5 Ksar abouam Culture 5 Souk Traditionnel Culture 3 Dunes de Merzouga Nature 2 Le village pittoresque de Tinrghass Culture 4 Erfoud Carrière des fossiles Nature 4 Les sculptures de Voth Culture 3 Ksar Maadid Culture 4 Khettarats Culture 3 Borg Est d'Erfoud Nature 4 PROVINCE OUARZAZATE Ouarzazate Kasbah de Taourirt Culture 3 Kasbah de Tifoultoute Culture 4 Kasbah des Cigognes Culture 5 Oasis du Feint Nature 3 Tizi n'Tichka Nature 3 Kasbah ait ben Haddou Culture 1 Kasbah Amridil Culture 4 Barrage El Mansour Eddahbi Nature 4 Lac Anghomar Nature 4 Tazouda museum Culture 4 Taznakht Nature 4 Amezri Nature 5 Tisselday Culture 4 Sidi flah Nature 4 Tighza Nature 4 Anmiter Nature 4 Palmeraie de Skoura Nature 3 Kasbah de Télouet Culture 4 Cla studio Culture 4 Atlas film studio Culture 3 PROVINCE DE MIDELT Imilchile Sanctuaire sidi Yahya ou Youssef Culture 3 Lacs isli et tislite Nature 2 Gruotte akhiam Nature 4 Assif melloul Réserves biologique 3
  • 35. Nom Type Attractivité Kasbah ait ben Haddou Culture 1 Vallée et les gorges de Toudgha Nature 2 Dunes M’Hamid El Ghizlane Nature 2 La vallée du Ziz Nature 2 Dunes de Merzouga Nature 2 Sources Anzar Oufounas Nature 2 Lacs isli et tislite Nature 2 Midelt Sources Anzar Oufounas Nature 2 Gorges d’Ahouli Mibladen Nature 4 Gourges et Sources Tatroute Nature 4 Agoulmam sidi ali Nature/spéléologie 3 Jbel layachi Nature 4 Gorges jaafar Nature 4 Riche Oued sidi hamza Reserves biologique 3 Zaouiat sidi hamza Nature/Vulture 3 Hammat Molay ali cherif Nature/ Thermalisme 3 Hammat Molay hachem Nature/ Thermalisme 3 Gruottes titaouine Nature 4 Gorges agourai Nature 4 Les gorges d'assif Nature 4 Les gorges de l'end Nature 4 Nom Type Attractivité Kasbah Laglaoui Culture 3 Ksar el Makhzen Culture 3 Kser caud ali Culture 3 Ksar Agdez Culture 3 Mausolée my Ali Cherif Culture 3 Souk Traditionnel Culture 3 Les sculptures de Voth Culture 3 Khettarats Culture 3 Kasbah de Taourirt Culture 3 Atlas film studio Culture 3 Sanctuaire sidi Yahya ou Youssef Culture 3 Valée et les gorges Dadès Nature 3 Les doigts de singe Nature 3 Valée des roses Nature 3 1er Regroupement 2éme Regroupement
  • 36. Jbel et vallée I’Mgoun Nature 3 Gorges de Drâa Nature 3 Dunes Amzrou Nature 3 Dunes Tinfou Nature 3 Palmeraie de Tazarine Nature 3 Vallée de Drâa Nature 3 Dunes Ait Lchou Nature 3 La Source Bleue de Meski Nature 3 Les gorges d’Amellagou Nature 3 Oasis du Fint Nature 3 Tizi n'Tichka Nature 3 Palmeraie de Skoura Nature 3 Assif melloul Nature 3 Agoulmam sidi ali Nature 3 Hammat Molay ali cherif Nature 3 Hammat Molay hachem Nature 3 Zaouïa sidi Hamza Nature 3 Oued sidi hamza Nature 3
  • 37. P a g e 36 | 47 On distingue 8 Zones touristiques (Ouarzazate,Merzouga,Tinghir, Dades, Zagora, Errachidia ,Midelt et Imilchil). Nom Type Attractivité Hssia Culture 5 Mssici Culture 5 Palmeraie de Ksar El Hara Culture 5 Imider Culture 5 Ayt hani Culture 5 Obtention touristiques de 8 sites : • site 1 : Autour de Ouarzazate • site 2 : Autour Marzouga • site 3 : Autour Tinghir • site 4 : Autour Dades • site 5 : Autour Zagora • site 6 : Autour Errachidia • site 7 : Autour Midelt • site 8 : Autour Imilchil 4éme Regroupement
  • 38. P a g e 37 | 47 Kasbah mouhdach Culture 5 La grottes Irbiben Culture 5 Ksar ait oudinar Culture 5 Ksar Oulad Driss Culture 5 Ksar el fida Culture 5 Ksar Oulad abdelhalim Culture 5 Ksar abouam Culture 5 Kasbah des Cigognes Culture 5 L’oasis d’Ichem Nature 5 Ouaklim Nature 5 Jbel Saghro Nature 5 Le Col Aghenbou n Worz Nature 5 Gorge porte de Bab-N-Ali Nature 5 Zone Potentiel 1er niveau 2éme niveau 3éme niveau Ouarzazate Culture Nature - Errachidia Nature Culture - Tinghir Nature Culture - Midelt Nature Culture - Zagora Nature Culture - Caractéristiques du potentiel touristique des zones
  • 39. P a g e 38 | 47 Offre touristique Environnement touristique Mesures d’accompagnements • Une capacité d’hébergement de 70 000 lits • Une animation diversifiée. • Accessibilité • Connectivité • Etablissement de formation • Promotion • Accompagnement (Guides) Offre touristique Environnement touristique Commercialisation Mesures d’accompagnement  La mise à niveau des structures d’hébergement existantes  Produits spécifiques moins coûteux se basant sur l’existant  Produits touristiques capitalisant sur les activités économiques de la zone  Connectivité Infrastructures de base Capitalisation sur les efforts déployés par la concurrence pour d’autres composante telle que l’accessibilité Restauration des Ksours et des Kasbahs  Création des circuits, départ (arrivé Ouarzazate jusqu’à Merzouga, départ Errachidia).  Faire la promotion des destinations  Valorisé le tourisme rurale et solidaire  Etablissement de formation  Commercialisation (Agence de voyage)  Accompagnement (Guides)  Gouvernance (Structure de pilotage)  Former des guides d’interprétation EVALUATION DE LA POSITION CONCURRENTIELLE LEADER Position de leader est un choix à risque à ne pas retenir Position concurrentielle spécialiste aura une grande valeur ajoutée pour la zone d’étude ZONE 1 : OUARZAZATE ZONE 2 : TINGHIR ZONE 3 : ERRACHIDIA ZONE 4 : ZAGORA
  • 40. P a g e 39 | 47 L’adoption d’une position concurrentielle leader présente une opportunité basée sur les zones à potentialités plus attractives compte tenu des moyens financiers et techniques requis pour la satisfaction des conditions nécessaires à cette position. La zone d’étude et procure en revanche de réels avantages sur le marché en créant un caractère d’exclusivité sur certains produits non offerts par la concurrence. La position concurrentielle jugée la plus appropriée pour la zone d’étude est un mixte entre suiveur – spécialiste. Le positionnement touristique recommandé pour assurer cette position concurrentielle consiste en réhabilitation des ksours et des Kasbahs et les rendre des structures d’hébergements. LA CHOIX DE LA POSITION CONCURRENTIELLE FUTURE : Projet Investissement en Millions de DH Golf de désert et écolodge de dunes de Merzouga 100 Organisation des jeunes de patrimoine 2 Centre équestre a Meski 3 Musé de la roche et des mines à la ville d’Erfoud 2 Cité Artisanal d’Erfoud 5 Club d’escalade a Amellagou 3 Création et équipement des 3 boutiques d’exposition des produits d’artisanat à Meski, Tinjdad et Boudnib 2.5 Sablo-thérapie à Merzouga 22 Circuit de la vélo route à Errachidia 3 Circuit touristique équestre et pédestre dans les Oasis 1 Circuit pédestre et volé route autour du site barrage Hassan Dakhil 2 Valorisation touristique des gravures rupestres de Taous et Mesis 1.5 Total 147
  • 41. P a g e 40 | 47 ESTIMATION DES INVESTISSEMENTS NECESSAIRES POUR ETRE LEADER : 1 147 MILLIONS DH EVALUATION DE LA POSITION CONCURRENTIELLE LEADER - À l'instar de tous les projets du vision 2020, Drâa Tafilalet vise le développement d’une offre de produit répondant particulièrement aux attentes et spécificités socioculturelles des touristes. - La valorisation et réhabilitation des Ksours et des kasbahs est une valeur ajoutée pour la région. - Le développement du tourisme dans la région est lié au tourisme durable, spécialement à Ouarzazate et Tinghir et Merzouga. Les richesses naturelles sont importantes et diversifiées. Dans ce - territoire, nous disposons de zones montagneuses et de dunes de sables. L’aérien est à améliorer pour - dépasser les quelques lacunes actuelles. L’existence de trois aéroports dans la région (Ouarzazate, Zagora et Errachidia) mérite d’être développée au profit du secteur touristique. CONTRAINTES : - Un investissement important avec risque de Rentabilité dépendant de la fréquentation touristique - Difficultés de mobiliser le budget d’investissement - Difficultés de convaincre la population locale sur tout dans les espaces Rurales Position de leader est un choix quel faut Tenir
  • 42. P a g e 41 | 47 ANALYSE SWOT Forces Faiblesses Naturel : -richesse naturelle importante (la neige, les montagnes, les lacs, les Oueds, les sources d’eau douces et thermales, les oasis, les kasbahs, les Ksars, les dunes de sables, les gorges, les falaises, …). -une superficie globale de l’arboriculture de 79000 Ha (le palmier dattier occupe 48%) -un capital précieux et d’un fort potentiel agricole - produits de terroirs riches et variés Agriculture : Palmiers dattiers, une production de 150000 T, il représente 85% du national avec une capacité de stockage de 78 000 Tonnes Pommiers, production de 200 000 T, il représente 35% du national avec une capacité de stockage de 57 000 T. Produits de terroirs : - Safran : 800 Ha/2,5 T - Henné : 1000 Ha/2770 T -production des roses (3800 T de roses produites) - La production d'olives (52 000 T en 2017) -production de pommes de terre - Diversité de l’agriculture et aptitude d’entrée en production précoce Tourisme : -des aspects locaux uniques et attractifs -attractivité de la culture locale -diversité des produits touristiques (hébergement, restauration) qui favorise le développement régional. -patrimoine culturel matériel immobilier (les kasbah et ksours de la région) -la région peut assurer jusqu’à 18450 lits d’hébergement touristique Savoir-faire : -Savoir-faire de la population -l’importance de l’art culinaire -savoir-faire artisanaux -patrimoine immatériel (pratiques et savoir-faire ancestraux adaptés à cet environnement spécifique -Expérience séculaire de mobilisation des eaux Industrie : Drâa Tafilalet est dotée d’une gamme variée de produits miniers tels que l’or, le cuivre, la barytine, l’argent, le manganèse, le cobalt, l’oxyde de fer, le marbre, le talc, le mica, le plomb, le zinc, l’antimoine, la fluorine, et le feldspath. 5413 actes miniers ont déjà été établis, chose qui représente 40% au niveau national (hors phosphates). Naturel : -Sévérité du climat et faibles précipitations -Salification des sols -Ensablement des palmeraies et des infrastructures -Insuffisance des ressources en eau ; -Forte évaporation -Eloignement de la zone des centres d’approvisionnement Structurel : -Prédominance de la micropropriété -Existence de droits d’eau traditionnels peu adaptés à une gestion rationnelle. -mauvaise organisation de la circulation mécanique et piétonne -défaillance de l’infrastructure sanitaire -prolifération de la pollution à cause de la mauvaise gestion des déchets solides et de la vétusté des réseaux d’assainissement Agriculture : - écoulement des productions agricoles -un climat aride -faiblesse de superficie agricole utile -sècheresse prolongé Organisationnel : -Inefficacité des procédures juridiques de protection des monuments historiques - Absence des fonds propres pour la croissance -Problème d’organisation et de gestion -Compétences insuffisantes dans le domaine du tourisme.
  • 43. P a g e 42 | 47 ANALYSE DES RESULTATS DE DIAGNOSTIC : OFFRE ET DEMANDE : L’offre est diversifiée mais la durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée et le taux d’occupation reste faible. Des circuits touristiques sont pas développées malgré la richesse de la région. Donc la région doit promouvoir la destination, améliorer les infrastructures de base et valoriser le produit terroir. CONCURRENCE : La région possède des atouts fabuleux qui les permets de la classer parmi les régions les plus concurrentiels et les bien positionner, il faut de la mettre en valeur. TENDANCE DE MARCHE : La région Draa Tafilalet développe des formes innovantes d’activité touristiques on voit apparaitre le tourisme durable ou responsable, solidaire et tourisme de mines, à cet effet la région doit investir dans ce sens pour avoir leur croissement touristique………… POTENTIEL ECONOMIQUE : Agriculture : agriculture oasiens par la production des datte « majhol », henna ,rose et pommes, etc Opportunité Menaces -Faible risque de développement des maladies en raison du climat -demande mondiale en plein croissance -marché mondiale considérable de consommation potentiel - attractivité artisanal -attractivité de secteur des mines -attractivité géologique -marché touristique large et diversifié -attractivité de l’offre du tourisme d’aventure -disponibilité des facteurs de production agricoles en quantité suffisante avec le moindre cout - une agriculture diversifiée avec des tonnages réguliers -le plan agricole régional (PAR) qui est une dégradation du plan Maroc vert (PMV) - Le cinéma: des films de renommées internationales sont tournés chaque année à Ouarzazate. Cette dernière dispose effectivement, d’une infrastructure dédiée, mais également à Erfoud, Tinghir et Errachidia. 64% des tournages cinématographiques internationaux ont eu lieu au Maroc Le secteur de l’énergie : -Centrale solaire Noor Ouarzazate 1,2,3, et 4 -Centrale solaire Noor Midelt -Centrale solaire Noor Tafilalet -Centrale solaire Noor Atlas -Parc éolien Midelt -Barrage Hydro électrique Agdez -Instabilité de l’environnement qui se change toujours -l’effet de la concurrence des autres régions -prédominance des activités traditionnelles - la non maitrise des offreurs de service -des taux de pauvreté et de vulnérabilité très haute -nombre des hôpitaux très faible par rapport au nombre de la population - 3.500 cas de leishmaniose en 2017 -des infrastructures vulnérables dans les zones rurales -réseau routier faible -taux de chômage élevé - implication de l’élite politique - la rareté d’eau potable - transports - Immigration des jeunes - L’analphabétisme de population
  • 44. P a g e 43 | 47 Minier : la région est connue pour son potentiel minier, mais ses ressources et peu valoriser Energie : le lancement du programme solaire Noor à Ouarzazate et a Midelt ont fait du secteur de l’énergie un pilier important dans la région. FORCE ET FAIBLESSE : Malgré la richesse naturel, d’agriculture, de produits touristiques et tourisme la région reste faible par des contraintes aussi naturelles comme le climat qu’économique comme infrastructure de base. OPPORTUNITES ET MENACES : D’une part l’attractivité de la région par ses nombreux potentiels pousse la région d’être parmi les région les plus belles, les plus visites et les plus connu dans le national et l’international, CLIENTELE CIBLE : tous les touristes national et international : - Scientifique et surtout les géologues : on trouve dans ce type le géotourisme et surtout a Rissani et Arfoud pour voir les fossiles - joueurs du golf désertique : c’est un sport d’une catégorie de personnes qui aime le golf et en même temps de préserver la nature. - aventurier (alpinisme, ski sur les dunes, randonnée quad,4x4, a vélos ……) - seniors : pour reposer dans les vallées et les dunes. FONDS ET FINANCEMENT : - Les financements qu’on pense qu’il faut pour obtenu le positionnement spécialiste sont : - Golf du désert et écolodge aux dunes de Merzoga : 100 m.dh - Musée de la roche et des mines a la ville d’Erfoud : 2 m.dh - Des circuits à velot, équestre et pédestre autour d’Errachidia, les oasis et barrage Hassan dakhil : 6 m.dh - Organisation des journée du patrimoine : 2 m.dh La région regorge de potentialités naturelles et culturel immenses et elle présente des opportunités d’investissement à saisir, surtout dans ce territoire encore vierge. Elle peut facilement se démarquer. Le rôle des operateur économique est de valoriser ce potentiel pour permettre la création de la richesse et d’emploi. CONCLUSION Malgré la richesse naturel, d’agriculture, de produits touristiques et tourisme la région reste faible par des contraintes aussi naturelles comme le climat qu’économique comme infrastructure de base. L’attractivité de la région par ses nombreux potentiels pousse la région d’être parmi les région les plus belles, les plus visites et les plus connu dans le national et l’international. La région regorge de potentialités naturelles immenses et elle présente des opportunités d’investissement à saisir, surtout dans ce territoire encore vierge. Elle peut facilement se démarquer. Le rôle des opérateur économique est de valoriser ce potentiel pour permettre la création de la richesse et d’emploi.
  • 45. P a g e 44 | 47 REFERENCE Conseil provincial tourisme Tinghir : http://tourismetinghir.com/ ; Centre régional d'investissement Draa Tafilalet : https://draatafilaletinvest.com/en/home/ ; Haut-Commissariat au Plan : www.hcp.ma ; Délegation provincial du tourisme d’Errachidia ; www.infostourismemaroc.com ; Ministère de l’economie, des finances et de la réforme de l’administration ; Profils régionaux 2019.
  • 46. P a g e 45 | 47 TABLE DE MATIERE Introduction :...................................................................................................................................................................................... 2 Description des caractéristiques du milieu......................................................................................................................................... 2 Démographie .................................................................................................................................................................................. 2 Climat de la zone............................................................................................................................................................................. 3 Infrastructure de la Base Routes routières : ................................................................................................................................... 3 Aéroports : ...................................................................................................................................................................................... 3 Infrastructures sanitaires............................................................................................................................................................... 4 L’encadrement sanitaire ................................................................................................................................................................. 4 Milieu physique............................................................................................................................................................................... 5 Environnement biophysique........................................................................................................................................................... 5 Les ressources en eau ................................................................................................................................................................. 5 Eaux superficielles....................................................................................................................................................................... 5 Eaux souterraines (200 Mm3)..................................................................................................................................................... 6 Les barrages ................................................................................................................................................................................ 6 Sols.............................................................................................................................................................................................. 6 La faune et la flore ...................................................................................................................................................................... 7 Indicateurs liés à la démographie.................................................................................................................................................. 7 Taux de croissance ...................................................................................................................................................................... 7 Pauvreté et développement humain........................................................................................................................................... 7 Taux de chômage et d’activité .................................................................................................................................................... 8 Alimentation en eau potable et électrification ............................................................................................................................. 8 Eau potable................................................................................................................................................................................. 8 L’Electrification............................................................................................................................................................................ 8 Gestion des déchets.................................................................................................................................................................... 8 description de tissu economique........................................................................................................................................................ 9 Indicateur économique................................................................................................................................................................... 9 Principales activités économiques :.............................................................................................................................................. 10 Projets existants et encours.......................................................................................................................................................... 11 Acteurs économiques locaux ........................................................................................................................................................ 11 La CGEM Draâ Tafilalet ............................................................................................................................................................. 11 Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de la Région de Drâa- Tafilalet ................................................................. 11 Le Centre régional d'investissement......................................................................................................................................... 12 Le Service Économique Régional .............................................................................................................................................. 12 Acteurs touristiques locaux :......................................................................................................................................................... 12
  • 47. P a g e 46 | 47 Comité Régional du Tourisme :................................................................................................................................................. 12 Délégation régionale du tourisme : .......................................................................................................................................... 13 Coseil regionale d’investissement Aide à la création d’entreprise ................................................................................... 13 La Direction Régionale du Tourisme ......................................................................................................................................... 13 La stratégie des Ksours et des Kasbahs :........................................................................................................................................... 15 Les principaux résultats escomptés du programme sont : ........................................................................................................... 15 Etat de l’offre et la demande touristique ......................................................................................................................................... 15 Offre touristique ........................................................................................................................................................................... 15 Hébergement................................................................................................................................................................................ 17 Taux d’occupation par catégorie (2018) : ................................................................................................................................. 17 Arrivées et nuitées (2018) :........................................................................................................................................................... 17 Animation...................................................................................................................................................................................... 17 Animation de loisirs organisées ................................................................................................................................................ 17 Animation de loisirs pratiqués ............................................................................................................................................. 18 La demande touristique.................................................................................................................................................................... 24 Durée moyenne de séjour ............................................................................................................................................................ 24 Attentes et souhaits de la population locale ................................................................................................................................ 25 Adhésion de la population........................................................................................................................................................ 25 Perception actuelle vs future.................................................................................................................................................... 25 Patrimoine Culturel et naturel :........................................................................................................................................................ 26 Naturel .......................................................................................................................................................................................... 26 Culturel ......................................................................................................................................................................................... 27 Le patrimoine immatériel ............................................................................................................................................................. 28 Circuits dans la région Drâa Tafilalet : .............................................................................................................................................. 28 1. Circuit 3 jours Ouarzazate Merzouga................................................................................................................................... 28 2. Circuit 6 jours, Marrakech et les Kasbah et le désert de Merzouga .................................................................................... 28 3. Circuit 3 jours Fès désert fin Marrakech.............................................................................................................................. 29 Analyse de Drâa-Tafilalet : ................................................................................................................................................................ 29 L’éducation :.................................................................................................................................................................................. 29 Infrastructure routière :................................................................................................................................................................ 29 La pauvreté : ................................................................................................................................................................................. 29 Santé : ........................................................................................................................................................................................... 30 Tourisme ....................................................................................................................................................................................... 30 Définition d’un positionnement touristiques pour la zone d’étude ................................................................................................. 31 Potentialités touristiques de DRAA TAFILALT ............................................................................................................................... 32 Evaluation de la position concurrentielle Leader ......................................................................................................................... 38 La Choix de la position concurrentielle future : ............................................................................................................................ 39
  • 48. P a g e 47 | 47 Evaluation de la position concurrentielle Leader ..................................................................................................................... 40 Analyse SWOT................................................................................................................................................................................... 41 Analyse des résultats de diagnostic : ........................................................................................................................................ 42 CONCLUSION..................................................................................................................................................................................... 43 Reference.......................................................................................................................................................................................... 44