Les communautés numériques par Yann Leroux (@yannleroux)

628 vues

Publié le

Les communautés numériques d'Arpanet aux digiborigènes, une histoire contée par Yann Leroux.
Pour en savoir plus : www.psyetgeek.com

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les communautés numériques par Yann Leroux (@yannleroux)

  1. 1. Communautés numériques Yann Leroux. Docteur en psychologie. Université Paris 8. Mai 2013
  2. 2. Les communautés numériques avant l’Internet.
  3. 3. Les hoboes .
  4. 4. Le comte de Monte Cristo, premi er hacker.
  5. 5. ARPAnet, Dec. 1969
  6. 6. Usenet
  7. 7. Digiborigènes
  8. 8. Les communautés virtuelles
  9. 9. communautés virtuelles « Les communautés virtuelles sont des regroupements socioculturels qui émergent du réseau lorsqu'un nombre suffisant d'individus participent à ces discussions publiques pendant assez de temps en y mettant suffisamment de cœur pour que des réseaux de relations humaines se tissent au sein du cyberespace » H. Rheingold
  10. 10. Trois caractéristiques des communautés virtuelles (1) les communautés virtuelles se développent sur l’Internet; (2) les TIC sont utilisées pour soutenir les activités des communautés virtuelle ; (3) Les communautés virtuelles sont liées aux interactions en ligne.
  11. 11. Vie et mort des groupes en ligne
  12. 12. Différents groupements
  13. 13. Le groupe primaire Le groupe secondaire
  14. 14. Le nombre restreint de membres permet des relations fortes et individualisées Les membres partagent activement les même buts qui sont valorisés par le groupe Le groupe primaire constitue des normes, des croyances et des rites. Le groupe primaire
  15. 15. Les relations entre les membres sont formelles ou impersonnelles Les buts poursuivis son identiques ou complémentaires Les groupes primaires peuvent atteindre de très grandes tailles Le groupe secondaire
  16. 16. L'équipe de travail s'inscrit dans une organisation. Cette organisation impose la participation des membres à l'équipe, détermine leurs relations (chef/ouvrier), évalue les résultats du travail et distribue les récompenses. Le collectif de travail
  17. 17. La famille
  18. 18. Une structure égalitaire basée sur le consentement La bande
  19. 19. La foule
  20. 20. Des interactions Un lieu Un engagement Anatomie d’une communauté
  21. 21. Segmentaires (Durkeim). Les individus sont peu différenciés et peu spécialisés. Système lignagier et généalogique « anarchie ordonnée » (Fortes et Evans-Pritchard) Froides, mécaniques, produisent peu de désordre, leur temps historique est lent « proche du zéro historique » (Lévi-Strauss) Elles visent le statut quo une masse indistincte et compacte qui n'est capable que de mouvements d'ensemble » (Durkheim). Les communautés
  22. 22. ( Communauté virtuelle Les sociétés
  23. 23. Les individus sont différenciés et complémentaires Leur temps est celui du cumul et de l’accélération (Lévi-Strauss) Elles visent le changement (Lévi-Strauss) La solidarité est rare, remplacée par l’échange de service (Durkheim) La propriété est individuelle (Durkheim) La société procède de la communauté (Durkheim) Les sociétés
  24. 24. La situation en ligne appelle un travail particulier du fait de la diminution des signes de la présence de l’autre, de la multiplication des contacts et de la médiation par l’ordinateur. L’individu connecté
  25. 25. Anonymous, la foule parfaite
  26. 26. Les groupes fonctionnent à un niveau rationnel et conscient et à un niveau inconscient En groupe les individus agissent selon des « hypothèses de base » (W. Bion) Dépendance Attaque-fuite Couplage Les groupes ont une vie inconsciente
  27. 27. Les groupes dans les MMORPG
  28. 28. L’illusion groupale dans le cyberespace

×