Les sites préhistoriques
de Monte Verde et Pilauco Bajo
(région de los Lagos, Sud du Chili)
et leurs apports archéologique...
Monte Verde et Pilauco Bajo
Localisation
géographique
des sites
à l’échelle du
continent
américain
.
© DEMIS Mapserver
Localisation
géographique
des sites
à l’échelle
du Chili
Santiago
© Instituto Geográfico Militar
(Santiago de Chile)
Localisation
géographique
des sites
à l’échelle
de la région
de los Lagos
Le site de Monte Verde
est à environ 26 km au
su...
MONTE VERDE
(région de los Lagos)
En 1997, les découvertes réalisées sur le site préhistorique et paléontologique de Monte...
En 1973, des paysans, la famille Barria, détournèrent le cours de l’Arroyo
Cinchihuapi pour faciliter le transit de leurs ...
In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
Localisation géographique du site préhistorique de Monte Verde.
1 - Formations morain...
Localisation géographique du site préhistorique de Monte Verde.
Réalisation : Loïc Ménanteau et Gino Sandoval, 2015
Localisation géographique de Monte Verde
(provincia de Llanquihue, région de los Lagos)
Monte Verde
Monte Verde
Le site se trouve en bordure d’une petite
rivière, l’Arroyo Chinchihuapi, qui fait partie du
bassin hydrograph...
© Photo D. Rosas, 2013
Le site de Monte Verde est un site où les couches archéologiques et paléontologiques ont été
parfaitement conservées par u...
Le gonfoterio
(Stegomastodon platensis)
Dessins de
mâles adultes :
1 - Cuviernonus
hyodon
2 - Stegomastodon
platensis
3 - ...
Reconstitution d’une scène de chasse d’un gonfoterio (Stegomastodon platensis)
à Monte Verde.
© Dessin Marisa Polenta
Reconstitution paléo-
environnementale de la
région de Llanquihue,
voisine de Monte Verde
et de Pilauco Bajo
Forêt subanta...
Campagne de fouilles de 2013 à Monte Verde
36 ans après les premières en 1977, les fouilles furent de nouveau menées sous
...
Campagne de fouilles de 2013 à Monte Verde
36 ans après les premières en 1977, les fouilles furent de nouveau menées sous ...
In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
Campagne de fouilles de 2013 : carte des sites de Monte Verde (I et II)
et Chinchinhu...
Campagne de fouilles de
2013 :
Sur demande du Consejo
de Monumentos Nacionales
(CMN), afin de délimiter le
site. Deux zone...
Quelques photos de la
campagne
de fouilles archéologiques
en 2013
© D. Rosas,18-12-2013
In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
Matériel découvert : 39 objets
en pierre et 12 petits foyers
associés à des ossements...
Stratigraphie et datations au radiocarbone 14C. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
Monte Verde : campagne de fouilles de 2013 (MV-I et CH-I)
À gauche, traces de charbon avec fragment d’os brûlé (flèche du ...
Galets travaillés (nature de la roche) : a. Quartzite (côte du Pacifique) ; b. Basalte
(multiples traces de percussion) ; ...
À gauche, pointe en rhyolite, similaire aux
projectiles de la culture Paiján (site CH-1,
niveau 51 cm). À droite, drill fr...
Victor Albarca - La Tercera
Reconstitution d’un habitat à Monte Verde, avec une hutte recouverte de peaux de
cuir dont on a retrouvé des morceaux inta...
Actuellement, tout le
matériel, archéologique et
paléontologique, de Monte
Verde est stocké au Museo
Histórico y Antropoló...
Le ministère chilien de Bienes
Nacionales a affecté, en février
2016, un terrain d’une superficie
de 1,4 ha, appartenant à...
PILAUCO BAJO
(Osorno, région de los Lagos)
Localisation géographique de Pilauco Bajo à Osorno
.
Le site fut découvert, en
février 1986, lors de
travaux de terrassements
pour construire le
lotissement Villa los
Notros, ...
Première campagne de fouilles, en 2007-2008, sur le site de Pilauco Bajo à Osorno
© Photo Universidad Austral de Chile, 20...
Première campagne
de fouilles de
novembre 2007 à
mars 2008 :
684 os entiers et
brisés,
37 dents,
11 coprolithes,
5 parties...
Vue partielle du site préhistorique de Pilauco Bajo à Osorno.
© Photo Loïc Ménanteau, 25-05-2014
Autre vue partielle du site préhistorique de Pilauco Bajo à Osorno.
© Photo Loïc Ménanteau, 25-05-2014
Campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno.
© Photo Universidad Austral de Chile, 06-03-2003
Première campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno.
© Photo Universidad Austral de Chile
Première campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno.
© Photo Universidad Austral de Chile
Vert :
11- 2007
au 03-2008
Bleu :
04 au 12-2010
Gris :
non fouillé
© Photo Universidad Austral de Chile
© Photos El Austra...
Vue oblique de 8 des carrés de fouilles des colonnes AC et AD. C, côte ; HL, os long ;
CR, Crâne. À gauche, Leonora Salvad...
À 3 m au-dessous du sol,
empreinte d’un pied droit
humain se trouvant dans
une couche pouvant être
datée d’environ 14.500
...
Côte de
gonfoterio
avec 4
incisions
Ligne = 4 cm
Morceau de diaphyse
de cheval américain,
probablement taillé
avec un outi...
Stratigraphie schématique du site de Pilauco Bajo : PB-1, tuf Lapilli ; PB-2,
tuf Lapilli avec matrice comportant d’abonda...
Modèle de l’âge du site
de Pilauco Bajo.
Chaque carré de
couleur correspond à
une datation au
radiocarbone 14C
(programme ...
Reconstruction du site de Pilauco Bajo il y a 12-14 000 ans.
© Universidad Austral de Chile. Club de Paleontología y Prehi...
Contact :
paleoturismopilauco@gmail.com
Modelo de Gestión
del Paleoturismo
en el Sur de Chile:
Caso Destino Pilauco,
Osorn...
http://www.gonfoterio.cl/
Sculptures d’une manade de gonfoterios dans le parc Chuyaca à Osorno
© CC BY-SA 3.0, 03-02-2013
Premières migrations humaines. © Urutseg
Pour le continent américain, la carte mondiale représente l’hypothèse d’un peuple...
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours
© PD-USGov-NOAA
Carte présentant une
hypothèse en plusieurs
étapes du peuplement
de l'Amérique.
© Buzzzsherman, 2009
.
Théorie du peuplement tardif du continent américain
en empruntant la Béringie et un couloir libre de glace.
© Pepe Robles
In : Tamm E., Kivisild T., Reidla M.,
Metspalu M., Smith D.G., et al.,
2007. Beringian Standstill and
Spread of Native Ame...
Quand l’homme est-il venu
en Amérique ?
Les plus anciennes découvertes sur le sol américain
En 1926, près de la ville de F...
Sites paléoindiens
Sites considérés antérieurs à 11 500 ans BP
par certains chercheurs
In : Dixon E., 2002. How and When D...
Le peuplement de l'Amérique n'aurait pas une origine unique. Il
correspondrait à plusieurs vagues de peuplement provenant
...
Légende * Africain: L0, L1, L2, L3, L4, L5, L6 * Eurasie occidentale : R0, HV H, V, J, T, U, I, W,
X * Asie de l'Est : A, ...
Merci beaucoup
pour votre attention
© Photo NASA_ISS033-E-10088-21-07-2012
Vidéo Monte verde y Pilauco: los primeros
americanos, novembre 2013, 52 mn
https://www.youtube.com/watch?v=_rTrkcYsvGs
Vid...
Quelques références bibliographiques
Dillehay T.D., Mañosa C., 2004. Monte Verde: un asentamiento humano del pleistoceno
t...
Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologique...
Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologique...
Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologique...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologiques sur le peuplement de l'Amérique conférence Loïc Ménanteau 20 03-2016

443 vues

Publié le

Conférence au Muséum d'Histoire naturelle de Nantes pour les membres de la Société Nantaise de Préhistoire (SNP), session mensuelle du dimanche 20 mars 2016.

Titre de la conférence : Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologiques sur le peuplement de l'Amérique

RÉSUMÉ
Dans le sud du Chili sont localisés deux sites préhistoriques particulièrement importants pour la connaissance du peuplement de l’Amérique. Le premier, celui de Monte Verde, découvert en 1975 (premières fouilles en 1977) à 35 km au nord de Puerto Montt, a permis de mettre au jour des vestiges humains et de les dater d’environ 14.500-14.800 ans BP, âge repoussé à 18.500 ans BP depuis les découvertes effectuées en 2015, mais qui pourraient être encore beaucoup plus anciennes (33.000-35.000 ans BP), ce qui a remis en cause le modèle de la culture Clovis (du nom d’un site du Nouveau Mexique) selon lequel ce peuplement n’aurait commencé qu’après 13.500 ans BP. Le second, celui de Pilauco Bajo, situé sur la rive droite du Río Damas à Osorno, et découvert en 1986, a confirmé les informations recueillies sur le précédent. Nous présenterons les caractéristiques de ces deux sites avec les principaux résultats obtenus au cours des différentes campagnes de fouilles menées sur chacun d’eux, tant d’un point de vue archéologique (outillage lithique et objets en bois, cabanes, empreintes de pied humains…) que paléontologique (mastodontes, « gonfoterios », camélidés…) et environnemental. En conclusion, nous traiterons des apports de ces sites chiliens pour le débat sur l’origine des premiers hommes en Amérique (origines géographiques, migrations sur le continent). Une des hypothèses, migration en provenance d’Asie par le détroit de Béring, puis en suivant, du nord au sud, les côtes ouest de l’Amérique sera analysée.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
443
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologiques sur le peuplement de l'Amérique conférence Loïc Ménanteau 20 03-2016

  1. 1. Les sites préhistoriques de Monte Verde et Pilauco Bajo (région de los Lagos, Sud du Chili) et leurs apports archéologiques sur le peuplement de l'Amérique Loïc Ménanteau Membre de la SNP Société Nantaise de Préhistoire (SNP) Muséum d’Histoire naturelle Nantes, 20 mars 2016 Pilauco Bajo (Osorno) Monte Verde
  2. 2. Monte Verde et Pilauco Bajo Localisation géographique des sites à l’échelle du continent américain . © DEMIS Mapserver
  3. 3. Localisation géographique des sites à l’échelle du Chili Santiago © Instituto Geográfico Militar (Santiago de Chile)
  4. 4. Localisation géographique des sites à l’échelle de la région de los Lagos Le site de Monte Verde est à environ 26 km au sud-ouest de la ville de Puerto Montt, capitale de la région, et à environ 14 km à l’ouest du Seno de Reloncavi. Le site de Pilauco Bajo est dans un nouveau quartier de la ville d’Osorno, capitale de la province éponyme, et principale ville de la région, avec Puerto Montt. Seno de Reloncavi ® MAJANI Tecnologías Informáticas, 2009
  5. 5. MONTE VERDE (région de los Lagos) En 1997, les découvertes réalisées sur le site préhistorique et paléontologique de Monte Verde ont remis en question le modèle Clovis selon lequel la culture Clovis (peuplement tardif depuis l’Asie par le détroit de Béring) correspondait à la première colonisation de l’Amérique, entre 12 910 et 12 710 ans BP. En effet, le site de Monte Verde a été daté d’au moins 1000 ans avant cette date.
  6. 6. En 1973, des paysans, la famille Barria, détournèrent le cours de l’Arroyo Cinchihuapi pour faciliter le transit de leurs paires de boeufs qui tiraient des charrettes transportant de gros troncs d’arbres. L’année suivante, l’érosion provoquée par cet aménagement mit au jour des de grands os de mastodontes (gonfoterios) dont deux habitants, Félix Werner y Carlos Jünger, ne devinèrent pas la nature, mais, par curiosité, ils les gardèrent chez eux Plus tard, en 1978, un étudiant de l’Universidad Austral de Chile (Valdivia), Luis Werner, passa par Monte Verde, reçut ces ossements et les remit aux professeurs de son université Mauricio van de Maele et Troncoso. Ces derniers visitèrent le site et récupérèrent d’autres ossements dans les couches dégagées par l’érosion de l’Arroyo Chinchihuapi. En 1977, l’archéologue étasunien Tom Dillehay effec- -tue les premières fouilles sur le site de Monte Verde et, en 1979, il donne le nom de cultura monteverdina au matériel découvert. Il faudra attendre jusqu’en 1997 pour que la communauté scientifique internationale confirme la datation de 14 500 ans BP. Une découverte paléontologique fortuite due à un petit aménagement hydraulique à l’origine des premières fouilles © Photo C. Duarte, 12-2013
  7. 7. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One Localisation géographique du site préhistorique de Monte Verde. 1 - Formations morainiques 2 - Sandar (plaines d’épandage secondaires) 3 - Sandur principale (plaine d’épandage de sédiments glaciaires (sables, graviers) charriés et déposés à la suite de la fonte des glaciers 1 2 3 La dernière glaciation, appelée dans le sud du Chile, de Llanquihue, et qui correspond à l’avancée maximale des glaciers, est datée de 26 000-22 000 ans BP.
  8. 8. Localisation géographique du site préhistorique de Monte Verde. Réalisation : Loïc Ménanteau et Gino Sandoval, 2015
  9. 9. Localisation géographique de Monte Verde (provincia de Llanquihue, région de los Lagos) Monte Verde
  10. 10. Monte Verde Le site se trouve en bordure d’une petite rivière, l’Arroyo Chinchihuapi, qui fait partie du bassin hydrographique du Río Maullín. Comme signalé auparavant, le détournement de l’arroyo a été à l’origine de sa découverte. © Photos Rodolfo Ditzel Lacoa, 30-09-2012 © Photo Geología Valdivia, 26-04-2012
  11. 11. © Photo D. Rosas, 2013
  12. 12. Le site de Monte Verde est un site où les couches archéologiques et paléontologiques ont été parfaitement conservées par une couche de sédiments pauvres en oxygène et des formations tourbeuses et, au-dessus, par une couche “dure comme de la pierre” comportant de grandes quantités d’oxydes de fer provenant des volcans de la cordillère des Andes. Ces circonstances exceptionnelles ont, par exemple, permis de conserver intacts de la viande et de la peau de gonfoterio, des cordes en jonc, des pieux en bois, du cuir, de nombreux restes d’aliments et de plantes et jusqu’à une empreinte de pied d’un adolescent... Une conservation exceptionnelle des vestiges préhistoriques Empreinte de pied d’enfant (13 cm de long) trouvée sur le site de Monte Verde. Il existe des indices de deux autres empreintes (14 et 15,2 cm de long) Traitement du bois et des matières périssables avec de l’alcool propanol et d’autres produits chimiques afin d’en assurer la conservation Morceau de bois appartenant à une structure de hutte avec traces de cordage In : Dillehay et al., 1999. On Monte Verde: Fiedel's confusions and misrepresentations
  13. 13. Le gonfoterio (Stegomastodon platensis) Dessins de mâles adultes : 1 - Cuviernonus hyodon 2 - Stegomastodon platensis 3 - Cuvieronius waringi D’après Simpson & Paula Couto, 1957 Paléo-reconstruction de Stegomastodon humboldi © Jorge Luis Aragón Exposition Gonfoterios del Imaginario a la ciencia, 2013, Museo Nacional de Historia Natural (Santiago du Chili)Exposition Gonfoterios del Imaginario a la ciencia, 2013, Museo Nacional de Historia Natural (Santiago du Chili)Exposition Gonfoterios del Imaginario a la ciencia, 2013, Museo Nacional de Historia Natural (Santiago du Chili) Exposition Gonfoterios, del Imaginario a la ciencia, 2013, Museo Nacional de Historia Natural (Santiago du Chili)
  14. 14. Reconstitution d’une scène de chasse d’un gonfoterio (Stegomastodon platensis) à Monte Verde. © Dessin Marisa Polenta
  15. 15. Reconstitution paléo- environnementale de la région de Llanquihue, voisine de Monte Verde et de Pilauco Bajo Forêt subantartique Mégafaune (gonfoterio, chevaux, tigre à dents de sabre…) © Dessin Marisa Polenta
  16. 16. Campagne de fouilles de 2013 à Monte Verde 36 ans après les premières en 1977, les fouilles furent de nouveau menées sous la direction de l’archéologue étasunien Tom Dillehay (actuellement à l’University of Vanderbilt), à gauche sur la photo. © Photo D. Rosas, 2013
  17. 17. Campagne de fouilles de 2013 à Monte Verde 36 ans après les premières en 1977, les fouilles furent de nouveau menées sous la direction de l’archéologue étasunien Tom Dillehay (actuellement à l’University of Vanderbilt) et le géologue chilien Mario Pino Quivira (Universidad Austral de Chile, Valdivia). © El Vacanudo, 17 juillet 2011
  18. 18. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One Campagne de fouilles de 2013 : carte des sites de Monte Verde (I et II) et Chinchinhuapi (I et II), avec emplacement des secteurs, carottages, sondages et zones fouillées
  19. 19. Campagne de fouilles de 2013 : Sur demande du Consejo de Monumentos Nacionales (CMN), afin de délimiter le site. Deux zones furent fouillées : l’ancienne, appelée Monte Verde I, et une nouvelle, appelée Monte Verde II. 20 sondages (choisis de manière aléatoire), sur un terrain d’une surface d’environ 2 ha© La Tercera
  20. 20. Quelques photos de la campagne de fouilles archéologiques en 2013 © D. Rosas,18-12-2013
  21. 21. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One Matériel découvert : 39 objets en pierre et 12 petits foyers associés à des ossements et des végétaux. Campagne de fouilles de 2013 Attributs sédimentaires de SCH-4 a : sable horizontal à stratification croisée, à noter la surface réactivée avec des rides (flèche, Unité 45-A) ; b : sable horizontal et parallèle à stratification croisée, surmonté par des couches fines et intermittentes de gravier (Unité 55) ; c : structures déformées avec du sédiment meuble ; à noter le petit pli dans la couche organique en dessous du sable graveleux (flèche, Unité 17) ; d : couche de gravier avec perturbation et submersion par une remontée de sable liquéfié (Unité 56) ; e -f : formation sableuse, en forme d’auge, avec double lit et, à la base, de fines traînées graveleuses (Unités 82 et 57, respectivement).
  22. 22. Stratigraphie et datations au radiocarbone 14C. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
  23. 23. Monte Verde : campagne de fouilles de 2013 (MV-I et CH-I) À gauche, traces de charbon avec fragment d’os brûlé (flèche du haut) et des cendres, avec outil en calcaire, de provenance inconnue (flèche du bas) À droite, sol avec traces d’un foyer (tireté blanc : contour interprété). Éclat en calcaire lié à ce foyer. In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
  24. 24. Galets travaillés (nature de la roche) : a. Quartzite (côte du Pacifique) ; b. Basalte (multiples traces de percussion) ; c. Andésite ; d. Rhyolite ; e. Calcaire (origine inconnue ; f. Basalte ; g. Nature inconnue (côte du Pacifique) ; h. Andésite (multiples traces de percussion) ; i. Basalte ; j. Basalte ; k. Basalte Monte Verde : campagne de fouilles de 2013 (MV-I et CH-I) In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
  25. 25. À gauche, pointe en rhyolite, similaire aux projectiles de la culture Paiján (site CH-1, niveau 51 cm). À droite, drill fragment (même niveau) En haut, galet retouché en serpentine (Unité 17, MV-I) En bas, biface en basalte In : Dillehay et al., 2015. PLOS One
  26. 26. Victor Albarca - La Tercera
  27. 27. Reconstitution d’un habitat à Monte Verde, avec une hutte recouverte de peaux de cuir dont on a retrouvé des morceaux intacts, et des foyers. © Dessin Marisa Polenta
  28. 28. Actuellement, tout le matériel, archéologique et paléontologique, de Monte Verde est stocké au Museo Histórico y Antropológico Maurice van de Maele de Valdivia (région de los Ríos), Casa Carlos Adwanter, ville où se trouve aussi la Universidad Austral de Chile, à laquelle appartient le géologue t paléontologue Mario Pino Quivira, co-directeur des fouilles de Monte Verde. © Photo LuxoDresden,18-10-2009
  29. 29. Le ministère chilien de Bienes Nacionales a affecté, en février 2016, un terrain d’une superficie de 1,4 ha, appartenant à des entreprises pétrolières, qui est situé à 27 km au sud-ouest de Puerto Montt, pour réaliser un projet de musée conçu par l’architecte Jorge Lobos y Asociados. Il est prévu que ce musée accueille 720 pièces appartenant à la culture “monteverdina” (du site de Monte Verde et des bordures du Río Maullín). L’édifice aura 3000 m2, avec trois niveaux, galerie, espaces pour des expositions, laboratoires, auditorium, cafétéria et des salles de réunions… Futur musée pour Monte Verde Signature de la cession des terrains et visite du site par les autorités locales. © El Llanquihue, 03-02-2016
  30. 30. PILAUCO BAJO (Osorno, région de los Lagos)
  31. 31. Localisation géographique de Pilauco Bajo à Osorno .
  32. 32. Le site fut découvert, en février 1986, lors de travaux de terrassements pour construire le lotissement Villa los Notros, en bordure du Río Damas à Osorno. Les vestiges recueillis étaient des d’ossements d’un animal identifié plus tard comme étant celui d’un gofonterio par Mario Pino. Cependant, il a fallu attendre 20 ans pour que commencent, en novembre 2007 les premières fouilles du site de Pilauco Bajo. © Photo Universidad Austral de Chile
  33. 33. Première campagne de fouilles, en 2007-2008, sur le site de Pilauco Bajo à Osorno © Photo Universidad Austral de Chile, 2007
  34. 34. Première campagne de fouilles de novembre 2007 à mars 2008 : 684 os entiers et brisés, 37 dents, 11 coprolithes, 5 parties de coléoptères, 348 morceaux de bois, 26 semences, 28 fragments de peau et de cheveux, 900 clastes roulés avec des traces de retouches, 71 échantillons de sédiments… 173 p.
  35. 35. Vue partielle du site préhistorique de Pilauco Bajo à Osorno. © Photo Loïc Ménanteau, 25-05-2014
  36. 36. Autre vue partielle du site préhistorique de Pilauco Bajo à Osorno. © Photo Loïc Ménanteau, 25-05-2014
  37. 37. Campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno. © Photo Universidad Austral de Chile, 06-03-2003
  38. 38. Première campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno. © Photo Universidad Austral de Chile
  39. 39. Première campagne de fouilles sur le site de Pilauco Bajo à Osorno. © Photo Universidad Austral de Chile
  40. 40. Vert : 11- 2007 au 03-2008 Bleu : 04 au 12-2010 Gris : non fouillé © Photo Universidad Austral de Chile © Photos El Austral. Diario de Osorno, 16-03-2014
  41. 41. Vue oblique de 8 des carrés de fouilles des colonnes AC et AD. C, côte ; HL, os long ; CR, Crâne. À gauche, Leonora Salvadores est en train de fouiller l’empreinte d’un pied humain. Le nord est à gauche In : Una icnita de aspecto humano. Informe a la Comunidad, 26-12-2000, figure 2 (Universidad Austral de Chile)
  42. 42. À 3 m au-dessous du sol, empreinte d’un pied droit humain se trouvant dans une couche pouvant être datée d’environ 14.500 ans BP. L’empreinte mesure 27,5 cm dans la ligne axiale. Elle a été détectée grâce au changement de consistance et de texture du sédiment qui la remplissait. Une empreinte de pied humain de plus de 14.000 ans BP In : Una icnita de aspecto humano. Informe a la Comunidad, 26-12-2000, figure 3 (Universidad Austral de Chile)
  43. 43. Côte de gonfoterio avec 4 incisions Ligne = 4 cm Morceau de diaphyse de cheval américain, probablement taillé avec un outil À gauche, racloir en basalte aphanitique À droite, éclat de taille unifacial en basalte In : Pino (éd.), 2008, p. 161-165.
  44. 44. Stratigraphie schématique du site de Pilauco Bajo : PB-1, tuf Lapilli ; PB-2, tuf Lapilli avec matrice comportant d’abondantes cendres volcaniques ; PB- 3, tuf Lapilli avec matrice de sable moyen ; PB-4, cendres volcaniques ; PB- 5, sables grossiers terrigènes ; PB-6, graviers avec des clastes (d=1-15 cm) ; PB-7, tourbe avec matrice très brun foncé, incluant des clastes de graviers (jusqu’à 7 cm) ; PB-8, tourbe très similaire à PB-7, légèrement plus brune et sans fossiles ; PB-9, tourbe noire In : Pino et al., 2009, figure 1.
  45. 45. Modèle de l’âge du site de Pilauco Bajo. Chaque carré de couleur correspond à une datation au radiocarbone 14C (programme CalPal de l’université allemande de Cologne) In : Una icnita de aspecto humano. Informe a la Comunidad, 26-12-2000, figure 4 (Universidad Austral de Chile) Molaire supérieure droite (à gauche) et incisive (à droite) de Equus (Amerhippus) In : Recabarren et al., 2011
  46. 46. Reconstruction du site de Pilauco Bajo il y a 12-14 000 ans. © Universidad Austral de Chile. Club de Paleontología y Prehistoria Social
  47. 47. Contact : paleoturismopilauco@gmail.com Modelo de Gestión del Paleoturismo en el Sur de Chile: Caso Destino Pilauco, Osorno Développement d’un paléotourisme
  48. 48. http://www.gonfoterio.cl/
  49. 49. Sculptures d’une manade de gonfoterios dans le parc Chuyaca à Osorno © CC BY-SA 3.0, 03-02-2013
  50. 50. Premières migrations humaines. © Urutseg Pour le continent américain, la carte mondiale représente l’hypothèse d’un peuplement tardif, appelée modèle de Clovis. Selon cette théorie, longtemps hégémonique, les premiers Américains sont venus d'Asie, il y a 13 000 ans, via la Béringie, détroit de Béring alors inexistant et pouvant être franchi à pied. Premier peuplement de l’Amérique : quand et d’où ? Monte Verde et Pilauco Bajo
  51. 51. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  52. 52. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  53. 53. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  54. 54. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  55. 55. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  56. 56. De Béringie au détroit de Béring : de 21 000 ans BP à nos jours © PD-USGov-NOAA
  57. 57. Carte présentant une hypothèse en plusieurs étapes du peuplement de l'Amérique. © Buzzzsherman, 2009 .
  58. 58. Théorie du peuplement tardif du continent américain en empruntant la Béringie et un couloir libre de glace. © Pepe Robles
  59. 59. In : Tamm E., Kivisild T., Reidla M., Metspalu M., Smith D.G., et al., 2007. Beringian Standstill and Spread of Native American Founders. PLoS ONE Illustration schématique de “maternal (mtDNA) gene- flow" dans et en dehors de la Béringie (chronologie longue, modèle unisource)
  60. 60. Quand l’homme est-il venu en Amérique ? Les plus anciennes découvertes sur le sol américain En 1926, près de la ville de Folsom, au Nouveau Mexique (États-Unis), un cow-boy découvre des ossements de bisons fossilisés depuis 10 000 ans. Au milieu des restes sont fichées des pointes de flèches en silex. En 1932, toujours au Nouveau Mexique, on découvre des ossements de mammouths accompagnés de pointes de silex sur le site dit de "Clovis". Les restes sont datés de -12 000 ans. Autres sites préhistoriques avec datations plus anciennes, non reconnues par tous les scientifiques : - Bluefish Caves - États-Unis (-25 à -17 000 ans) - Cactus Hill - États-Unis (-18 000 ans) - Meadowcroft - États-Unis ( -15 à -12 900 ans) - Taima-Taima - Vénézuela (-12 500 ans) - Las Toldos - Sud de l’Argentine (-14 600 ans) - Monte Verde - Sud du Chili (-14 500 ans)
  61. 61. Sites paléoindiens Sites considérés antérieurs à 11 500 ans BP par certains chercheurs In : Dixon E., 2002. How and When Did People First Come to North America? Athena Review: Vol.3, n° 2: Peopling of the AmericasIn : Dixon E., 2002. How and When Did People First Come to North America? Athena Review: Vol.3, n° 2: Peopling of the Americas In : Dixon E., 2002. How and When Did People First Come to North America? Athena Review: Vol.3, n° 2: Peopling of the Americas
  62. 62. Le peuplement de l'Amérique n'aurait pas une origine unique. Il correspondrait à plusieurs vagues de peuplement provenant d'origines diverses. 1 - Colonisation depuis l'Asie via le détroit de Béring, il y a entre 11 000 et 13 000 ans 2 - Colonisation plus ancienne, vers -30 000 ans 3 - Colonisation de certains groupes depuis l'Europe, par voie maritime 4 - Colonisation depuis l’Australie par voie maritime, en suivant les côtes © histoireglobale.scienceshumaines.com
  63. 63. Légende * Africain: L0, L1, L2, L3, L4, L5, L6 * Eurasie occidentale : R0, HV H, V, J, T, U, I, W, X * Asie de l'Est : A, B, C, D, E, F, G, Y, Z * Australie : S, P, Q, O * Amérique : A, B, C, D, et X Migrations humaines et ADN mitochondrial (datations en milliers d'années avant le présent) © Mauricio Lucioni Maristany
  64. 64. Merci beaucoup pour votre attention © Photo NASA_ISS033-E-10088-21-07-2012
  65. 65. Vidéo Monte verde y Pilauco: los primeros americanos, novembre 2013, 52 mn https://www.youtube.com/watch?v=_rTrkcYsvGs Vidéo Monte Verde, Chile "nuevo paradigma", janvier 2015, 15 mn https://www.youtube.com/watch?v=lsxURph3PtM Vidéo Excavación del Sitio Paleontológico - Pilauco Osorno, 2015, 15 mn https://www.youtube.com/watch?v=OuBfQUinZp8 Vidéo Pilauco: sitio paleontológico 23 mn, 2014 https://www.youtube.com/watch?v=LZYmqPeVmec
  66. 66. Quelques références bibliographiques Dillehay T.D., Mañosa C., 2004. Monte Verde: un asentamiento humano del pleistoceno tardío en el sur de Chile. Santiago de Chile, LOM ediciones, Universidad Austral de Chile Dillehay T.D., Ocampo C., Saavedra J., Sawakuchi A.O., Vega R.M., Pino M., et al., 2015. New Archaeological Evidence for an Early Human Presence at Monte Verde, Chile. PLoS ONE 10(11), e0141923.doi:10.1371/journal.pone.0141923 Editor: John P. Hart, New York State Museum, United States Pino M. (éd.), 2008. Pilauco, un sitio complejo del Pleistoceno tardío, Osorno, Norpatagonia chilena. Valdivia, Universidad Austral de Chile, 174 p. Pino M., Navarro-Harris X., Labarca R., Chavez-Hoffmeister M., Omar Recabarren O., Canales P., De Pol R., 2009. El sitio Pilauco, Pleistoceno tardío, Osorno, Chile, p. 731-733 https://www.academia.edu/11801271/El_sitio_Pilauco_Pleistoceno_tardío_Osorno_Chile Pino M., Chávez-Hoffmeister M., Navarro-Harris X., Labarca R., 2013. The late Pleistocene Pilauco site, Osorno, south-central Chile. Quaternary International 299, p. 3-12. Recabarren O.P., Pino M., Cid I., 2011. A new record of Equus (Mammalia: Equidae) from the Late Pleistocene of central-south Chile / Un nuevo registro de Equus (Mammalia: Equidae) para el Pleistoceno Superior de Osorno, Chile. Revista Chilena de Historia Natural 84, p. 535-542.

×