Performance Sociale                     Principes de Protection Client   + Engagement Institutionnel            Label     ...
Attendu de tout Principles de Protection   fournisseur de finances :Client de Smart Campaign    ne pas nuire      Standard...
   Les initiatives sont distinctes mais complémentaires   Nos recommandations ne sont PAS distinctes – elles sont    app...
   Six principes de protection client :       1. Conception de produit adéquate       2. Transparence       3. Politique ...
   Principales priorités :     1.   Prix transparents     2.   Prix justes   Outil de calculs pour prix transparents : U...
   SPTF développe des standards universels dans six domaines :     1.   Performance financière responsable     2.   Gouve...
   Mission : MIX recueille et valide des données financières, opérationnelles,    produit, client et de performance socia...
   Le Label est une initiative en cours de discussion :     Conçu par le Sommet du Microcrédit comme une      initiative...
Les Principes de Protection Client et les Standards Universels se croisent etse complètent. Le Label s’applique aux deux e...
   Rapportez les données de performance sociale et financière de votre institution    à MIX   Adhérez aux Principes de P...
ISEAL :International Social and Environmental Accreditation andLabelling Alliance
• RESPONSABLE ++ & ACTION & EFFICACE :         • Stratégies directes ou liées au développement du client (subsistance,    ...
Règles de Gouvernance / Finance Responsable1.   Niveau de profitabilité raisonnable : [règle – Rendement des     Actifs lé...
   Action sur les zones les moins développées   Action sur les foyers les défavorisés   Rétention client   Egalité des...
   Services non-financiers pour soutenir les    clients dans leurs entreprises ou autres    améliorations de leur qualité...
   Un groupe central conduira certainement le processus :                       (Comité    de direction par Intérim) doit...
French Toward a seal of excellence in global microfinance   march2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

French Toward a seal of excellence in global microfinance march2011

601 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
601
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
86
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • ECHELLE NON REPRESENTATIVE…..Mentionne différents acteursAutoritésrégulatrices & PoliticiensDonateursInvestisseurs & Véhiculesd’Investissement en MicrofinanceRéseaux, Associations, & Organisations de soutienFournisseurs au détail (IMF)Ce graphique schématise la performance sociale. Notez que la finance responsable est un constituant majeur de la performance sociale.La Performance Sociale intègre les éléments de Finance, en particulier au niveau du détaillant, mais implique un plus grand niveau de responsabilité de l'engagement en faveur d'un changement positif pour les clients. La finance responsable vise à créer un environnement permettant aux clients d'utiliser efficacement la microfinance. La performance sociale, elle, constitue un investissement pur dans le changement positif. Cet engagement institutionnel implique : 1) Un investissement dans des systèmes de gestion à doubles/triples objectifs (qui réunissent des procédés d'affaire permettant d'atteindre des objectifs à la fois sociaux et financiers). Tous les aspects opérationnels d'une IMF ont un impact dans l'atteinte des objectifs sociaux, qui comprennent la formation du personnel, les primes, la composition du Conseil d'Administration, la prise en compte des remarques du client, ainsi que la façon d'utiliser ces informations pour améliorer la performance ;2) L'engagement à mesurer et à rapporter les apports aux clients, pour plus de transparence dans le secteur ; 3) Le développement de services financiers et non financiers basés sur l'évaluation des besoins cycliques du client tout au long de la vie et de la vulnérabilité des clients.     
  • Le point de départ dans la conception du label d'excellence dans la microfinance est la réflexion visant à donner une définition différente des «plus performants». Celle-ci ne doit pas se baser sur le nombre d'emprunteurs et du rendement des actifs d'une IMF, mais plutôt sur des critères de finance responsable, d'inclusion et d'efficacité. Etre parmi les plus performants en microfinance signifie posséder une des meilleures performances en matière de «double objectif», c'est-à-dire en termes d'objectifs sociaux et financiers. La durabilité financière, tout comme les valeurs sociales sont pertinentes et importantes. Le Comité de direction a décidé de concentrer ses efforts sur le développement d'un LABEL pour les IMF qui réalisent un travail particulièrement efficace dans les services aux plus démunis et la transformation. Ils ont donc concentré leurs efforts sur cet aspect de la performance sociale. Mais pour y arriver, il y a d'abord deux niveaux à passer :Comment y parvenir ?Chaque niveau peut être vue comme une étape nécessaire pour atteindre le niveau suivant. Ainsi, les standards STPF comprennent la protection client. Ce label d'excellence sera en faveur de la réduction de la pauvreté et la transformation, avec comme pré-requis la performance sociale et la protection client. Un label à «double objectif» doit aussi prendre en compte la durabilité financière. Autrement dit, le label d'excellence en faveur de la réduction de la pauvreté et la transformation des vies requiert des pratiques responsables et éthiques à tous les niveaux de l'institution, ainsi qu’un objectif de durabilité financière (ou quasi-durabilité).
  • French Toward a seal of excellence in global microfinance march2011

    1. 1. Performance Sociale Principes de Protection Client + Engagement Institutionnel Label d’Excellence en faveur de la réduction de la pauvreté et laDifférents Acteurs • Investir dans des systèmes transformation Smart Campaign pour gérer un des vies double/triple engagement MFT • Mesurer les apports clients • Adapter les services aux besoins et à la vulnérabilité du client Principes de l’Investisseur pour la Finance Inclusive Finance Responsable Améliorer les Vies (ne pas nuire) des Clients
    2. 2. Attendu de tout Principles de Protection fournisseur de finances :Client de Smart Campaign ne pas nuire Standards Universels de Performance Attendu d’organisations à double ou triple Sociale engagement Attendu d’une Label organisation ayant une d’Exce mission particulière de llence réduction de pauvreté et/ou de transformation
    3. 3.  Les initiatives sont distinctes mais complémentaires Nos recommandations ne sont PAS distinctes – elles sont approuvées par chacun Le rapport à MIX intègre la réflexion de Smart Campaign, de MFTransparency, et de Social Performance Task Force Nous communiquons tous entre nous !
    4. 4.  Six principes de protection client : 1. Conception de produit adéquate 2. Transparence 3. Politique de prix responsable 4. Relation client responsable 5. Résolution des plaintes efficace 6. Confidentialité des données clients Certification : Smart Campaign développe actuellement des critères et un procédé par lequel les IMF peuvent obtenir une distinction si elles remplissent les critères définis par les standards de protection client Calendrier : Lancement prévu de phase pilote de certifications
    5. 5.  Principales priorités : 1. Prix transparents 2. Prix justes Outil de calculs pour prix transparents : Un outil Excel permet aux utilisateurs d’entrer différentes valeurs du prêt afin d’en observer l’effet sur le Taux Annuel en Pourcentage (TAP), le Taux d‘Intérêt Effectif (TIE), le coût total du crédit, la capacité d’autofinancement et le calendrier de remboursement. Pour résumer, cet outil permet de déterminer combien le client paie/combien l’IMF perçoit pour un prêt particulier Calendrier : MFT recueille et publie les données relatives aux taux d’intérêt par pays. Actuellement, 7 pays sont concernés et 10 autres sont en attente de l’être.
    6. 6.  SPTF développe des standards universels dans six domaines : 1. Performance financière responsable 2. Gouvernance et engagement du personnel vers des objectifs sociaux 3. Produits et services visant à satisfaire les besoins des clients 4. Protection client – Six principes de Protection Client 5. Responsabilité sociale du personnel 6. Surveillance du client Similarités avec Smart Campaign : Bien que SPTF adhère totalement aux principes de protection client de Smart Campaign, les standards universels n’exigent pas le même niveau de performance que la certification de Smart Campaign . Les standards universels préconisent plutôt des étapes préliminaires pour chacun des six domaines de PC. Calendrier : Standards proposés presentés et débattus à la réunion annuelle à Den Bosch en juin 2011. Standards pour les domaines où suffisamment de données sont déjà disponibles prêts en 2012.
    7. 7.  Mission : MIX recueille et valide des données financières, opérationnelles, produit, client et de performance sociale provenant d’IMF de toutes les régions du monde en développement, en standardisant les données dans un but comparatif. Actualités :  MIX, en collaboration avec SPTF, a récemment affiné et publié un ensemble actualisé d’indicateurs de performance sociale. La collecte de données sur ces indicateurs débutera en mars 2011.  MIX développe une étude expérimentale concernant d’autres questions liées à la performance sociale. L’étude devrait être terminée d’ici juin 2011.  MIX a récemment amélioré son site Internet afin de rendre plus accessibles les profils financiers et sociaux des institutions et des individus.
    8. 8.  Le Label est une initiative en cours de discussion :  Conçu par le Sommet du Microcrédit comme une initiative distincte pour promouvoir l’excellence dans la lutte contre la pauvreté  Basé sur les principes de protection client de Smart Campaign et sur le travail de Standards Universels de Social Performance Task Force  Propose l’utilisation de systèmes de validation ayant déjà été développés pour les notations de performance sociale des institutions de microfinance
    9. 9. Les Principes de Protection Client et les Standards Universels se croisent etse complètent. Le Label s’applique aux deux ensembles de standards, qu’ilcomplète d’une mission de réduction de la pauvreté Certification PPC de Standards Smart Campaign Universels de PS Excellence Requiert : démontrée dans les • L’application des éléments six Principes de basiques de chaque principe Protection Client de protection client • Activités de performance sociale dans les six thèmes clés Label Octroyé pour l’excellence dans la réduction de la pauvreté et la transformation des vies
    10. 10.  Rapportez les données de performance sociale et financière de votre institution à MIX Adhérez aux Principes de Protection Client et faites certifier vos organisations membres Adhérez à la déclaration d’approbation de MFTransparency. Utilisez la calculatrice MFTransparency pour calculer et rapporter vos taux d’intérêt Réaliser un audit social et/ou demander une notation sociale Contribuer au développement du Label d’Excellence Devenez membre de Social Performance Task Force pour en savoir plus sur le travail continu concernant les initiatives et participez aux formations et conférences qui peuvent améliorer votre impact dans ce domaine Assistez aux rassemblements annuels de Social Performance Task Force durant lesquelles vont se poursuivre les discussions. La rassemblement de 2011 aura lieu du 19 au 23 juin à Den Bosch, aux Pays-Bas. Rejoignez, soutenez, et renforcez les initiatives actuelles plutôt que d’en créer une nouvelle
    11. 11. ISEAL :International Social and Environmental Accreditation andLabelling Alliance
    12. 12. • RESPONSABLE ++ & ACTION & EFFICACE : • Stratégies directes ou liées au développement du client (subsistance, santé, éducation des enfants) • Preuve de l’accessibilité (au moins 20% des clients) et de la qualité Or pour les clients • Emplois à salaires justes et raisonnables (prêts PME) • Prêts environnementalement durables • RESPONSABLE+ & ACTION SIGNIFICATIVE : • Zones les moins développées, foyers pauvres et exclus au départ (en raison du contexte pays) et utilisation de l’Indice PPI (au moins= moyenne pays et surveillé)Argent • Ou prêt PME pour assurer les salaires • Diversité hommes femmes • MICROFINANCE RESPONSABLE : • Principes de protection client + éducation financière pour les clients • Standards de gouvernance (niveau et allocation des bénéfices ; rémuneration duBronze Directeur contre taille du portefeuille et rémunération moyenne du personnel du secteur) • Conditions de recrutement du personnel • Prêts PME – standards environnementaux
    13. 13. Règles de Gouvernance / Finance Responsable1. Niveau de profitabilité raisonnable : [règle – Rendement des Actifs légèrement supérieur au secteur bancaire, pour permettre un risque plus élevé – peut varier selon le pays]; s’il est haut, preuve et démonstration que cela profite aux clients2. Taux de croissance annuelle raisonnable : [les règles de croissance de portefeuille pourraient être : < 50% pour IMF de Niveau 3, 40% Niveau 2, et 25% Niveau 1]3. La rémuneration du Directeur est rapportée de façon transparente et ne dépasse pas le niveau équivalent du secteur bancaire privé du pays4. La rémuneration du Directeur , en comparaison avec le représentant du secteur le moins payé, ne dépasse pas un ratio de x
    14. 14.  Action sur les zones les moins développées Action sur les foyers les défavorisés Rétention client Egalité des sexes – opportunités pour les femmes
    15. 15.  Services non-financiers pour soutenir les clients dans leurs entreprises ou autres améliorations de leur qualité de vie Propriété du client Preuve d’une contribution à la réduction de la pauvreté
    16. 16.  Un groupe central conduira certainement le processus : (Comité de direction par Intérim) doit représenter les différents intérêts potentiels pour avoir une légitimité Déterminer le besoin de standards : comment compléter les standards existants, et éviter les duplications ou les contradictions Connaître vos collaborateurs et communiquer avec eux Avoir des objectifs clairement définis : Définir des objectifs en termes concrets pour refléter le changement que vous aimeriez observer. Définir des procédures pour le processus de développement de standards : cartographie des acteurs, participation, et réponse documentée Décider de l’utilisation finale des standards : destinés à guider vers de bonnes pratiques ? Seront-ils largement applicables à travers le secteur ?

    ×