Etat d’esprit et pouvoir d’achat
des jeunes enseignants du public
Juillet 2013

Etude réalisée par l’institut OpinionWay p...
L’état d’esprit des jeunes enseignants
Q : Parmi les qualificatifs suivants, quels sont ceux qui caractérisent le mieux vo...
L’état d’esprit des jeunes enseignants
Un état d’esprit nourri, notamment, par le manque de reconnaissance
79% des enseign...
Reconnaissance, rémunération et moyens, au cœur des insatisfactions
Q : Quelles sont, dans la liste suivante, les principa...
Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants
Un pouvoir d’achat insatisfaisant
51% des enseignants de moins de 35 ans du publ...
Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants
Un pouvoir d’achat insatisfaisant… qui entraîne des arbitrages
Cette situation a...
Culture et loisirs, les sacrifiés de la crise
Q : Aujourd’hui, vous diriez que vous consacrez plus, moins ou autant d’arge...
Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants
Q : Quel est dans chacun de ces cas l’affirmation qui correspond le
plus à votre...
Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants
Des comportements d’achat malin qui touchent des secteurs bien
déterminés
Plus d...
Les comportements d’achat malin des jeunes enseignants
Q : Dans chacun de ces domaines, vous diriez que vous adoptez un co...
Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants
Les assurances : l’envie de privilégier le niveau de protection peine à
s’incarn...
Critères de choix des jeunes enseignants en matière d’assurance
Q : De laquelle des situations suivantes vous sentez-vous ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etat d'esprit et pouvoir d'achat des jeunes enseignants du public - OpinionWay pour la Maif - juillet 2013

535 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
535
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etat d'esprit et pouvoir d'achat des jeunes enseignants du public - OpinionWay pour la Maif - juillet 2013

  1. 1. Etat d’esprit et pouvoir d’achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l’institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d’un échantillon représentatif de 499 enseignants du public de moins de 35 ans, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge et de niveau d’enseignement.
  2. 2. L’état d’esprit des jeunes enseignants Q : Parmi les qualificatifs suivants, quels sont ceux qui caractérisent le mieux votre état d'esprit actuel quant à votre métier ? Trois réponses possibles – Total supérieur à 100% Des enseignants qui éprouvent de la frustration… 51% des enseignants de moins de 35 ans du public ressentent de la frustration quant à leur métier. Un état d’esprit plus marqué encore parmi les enseignants âgés entre 30 et 34 ans (58%), qui enseignent en primaire (55%) et/ou en zone rurale (58%). … Mais aussi, au moins au début, de l’enthousiasme et de l’optimisme 40% des enseignants interrogés se déclarent enthousiastes et 26% optimistes vis-à-vis de leur métier. Toutefois cette disposition d’esprit positive à l’égard du métier semble être l’apanage des plus jeunes. 48% des moins de 30 ans se montrent enthousiastes (vs 35% des 30 à 34 ans) et 38% optimistes (vs 18%). L’enthousiasme est également nettement plus présent parmi les femmes (46% vs 21%) et les enseignants n’enseignant pas en ZEP (43%). Ainsi les enseignants de plus de 30 ans témoignent de moins d’enthousiasme mais aussi de plus de lassitude (30% vs 13%). L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 2
  3. 3. L’état d’esprit des jeunes enseignants Un état d’esprit nourri, notamment, par le manque de reconnaissance 79% des enseignants de moins de 35 ans du public sont insatisfaits du niveau de reconnaissance aussi bien symbolique qu’économique et des perspectives d’évolution que procure leur métier. Interrogés sur les sources principales d’insatisfaction dans leur métier, les enseignants identifient en premier lieu le manque de reconnaissance (58%), puis leur niveau de rémunération (51%) ; une préoccupation davantage portée par les hommes (58%, vs 49% des femmes). L’évolution professionnelle constitue également pour près d’un quart des enseignants une source importante d’insatisfaction (24%). Les conditions de travail apparaissent comme le sujet d’insatisfaction/de frustration numéro deux (65% des enseignants citent des éléments propres à leur mission). Parmi eux, le plus fort tient à l’échec des élèves (32%), dont on sait par ailleurs qu’il est pour eux le plus intense sujet de satisfaction. Des aspects plus organisationnels, par ailleurs, semblent procurer une vive insatisfaction (58% des enseignants citent des éléments d’ordre organisationnel). Les enseignants regrettent notamment le rythme des réformes (33%), le manque de consultation sur l’évolution de l’école (28%) ou encore, plus en retrait le manque de travail collégial (10%). Il s’agit là de préoccupations plus présentes parmi les femmes (60% vs 49% des hommes). Le manque de moyens pour réaliser son travail, enfin, est évoqué par plus de la moitié des enseignants (56%), avec 42% des enseignants qui estiment qu'ils manquent de moyens en général, mais aussi un quart d’entre eux qui met en avant l’insuffisance de la formation. A nouveau, ce sont les femmes qui se montrent les plus critiques sur ces aspects là. L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 3
  4. 4. Reconnaissance, rémunération et moyens, au cœur des insatisfactions Q : Quelles sont, dans la liste suivante, les principales insatisfactions que vous procure votre métier ? Cinq réponses possibles – Total supérieur à 100% Le manque de reconnaissance La rémunération Le manque de moyens Le rythme des réformes L'échec des élèves % Evolution et reconnaissance 79% % Conditions de travail et efficacité 65% % Organisation 58% % Moyens 56% % Relations humaines 36% La lourdeur des programmes Ne pas participer à la réflexion sur l'évolution de l'école L'insuffisance de formation L'évolution professionnelle Les relations humaines avec les parents d'élèves Le rythme de travail Les relations humaines avec les élèves L'absence de travail en équipe La multiplication des enseignements obligatoires Les relations humaines avec les collègues NSP : 0% L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 4
  5. 5. Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants Un pouvoir d’achat insatisfaisant 51% des enseignants de moins de 35 ans du public sont insatisfaits de leur rémunération et 66% estiment que leur pouvoir d’achat est insatisfaisant. Ce constat est nettement plus partagé par les enseignants âgés entre 30 et 34 ans (73% vs 55% des moins de 30 ans), les instituteurs (69%) et de manière attendue parmi les enseignants des académies parisiennes (70%) ou enseignants dans des établissements de centre ville (71%). Q : Quel est dans chacun de ces cas l’affirmation qui correspond le plus à votre sentiment…. ? NSP Mon pouvoir d’achat est satisfaisant Mon pouvoir d’achat n’est pas satisfaisant L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 5
  6. 6. Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants Un pouvoir d’achat insatisfaisant… qui entraîne des arbitrages Cette situation amène les jeunes enseignants à recourir à des arbitrages vis-à-vis de leurs différents postes de dépenses. Interrogés sur les postes de dépenses en hausse et en baisse on constate sans surprise que les fondamentaux comme l’alimentation et le logement sont des postes en croissance pour près de 40% des enseignants. Les postes de dépenses qui pâtissent de ces arbitrages sont classiquement les activités culturelles (60% ont réduit leur budget) les vacances, les loisirs (58%), les vêtements (56%) mais aussi le budget consacré à leur équipement destiné à l’exercice de leur métier (41%). De manière moins attendue, on constate que certains postes sont en croissance : les transports (44% ont augmenté leur budget transport) et s’assurer (37% ont augmenté leur budget assurance). Ce sont les enseignants en ZEP notamment qui ont revu à la hausse leur budget assurance (49% vs 33%). L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 6
  7. 7. Culture et loisirs, les sacrifiés de la crise Q : Aujourd’hui, vous diriez que vous consacrez plus, moins ou autant d’argent qu’il y a un an pour…. ? Différentiel consacre plus d’argent – consacre moins d’argent -50 -42 -42 -23 +13 -2 +24 +23 +26 Moins Autant L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 Plus Ne se prononce pas 7
  8. 8. Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants Q : Quel est dans chacun de ces cas l’affirmation qui correspond le plus à votre sentiment…. ? Je n'ai pas changé mes habitudes de consommation NSP Je suis de plus en plus attentif à mes dépenses, je sélectionne, je compare NSP Le plus souvent je n'ai pas le choix et j'ai l'impression de consommer trop cher Je trouve le plus souvent le moyen de consommer au meilleur rapport qualité/prix, d'acheter malin Un pouvoir d’achat insatisfaisant qui entraîne des arbitrages … et le développement de comportements d’achat malin 80% des enseignants interrogés déclarent se montrer plus attentifs lorsqu’ils dépensent en sélectionnant, comparant notamment. Et 60% estiment qu’ils parviennent à souvent à consommer au meilleur rapport qualité/prix, à « acheter malin ». Autant les enseignants de 30 à 34 ans se montrent particulièrement attentifs (86% d’entre eux se disent plus attentifs vs 72% des moins de 30 ans), autant ils apparaissent plus démunis que les plus jeunes. 40% d’entre eux ont souvent le sentiment de ne pas avoir le choix et de consommer trop cher, vs 30% des moins de 30 ans. Outre chez les plus jeunes (66%), les comportements d’achat malin semblent bien installés parmi les enseignants ayant un conjoint enseignant (66%), enseignant en centre ville (66%) ou encore enseignant dans une académie de province (62%). L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 8
  9. 9. Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants Des comportements d’achat malin qui touchent des secteurs bien déterminés Plus des trois quarts des enseignants interrogés adoptent au moins de temps en temps un comportement d’achat malin pour leurs achats vestimentaires (86%), leur alimentation (86%), leurs vacances & loisirs (80%) ou encore pour 73% d’entre eux pour leurs activités culturelles. Et ils sont nombreux à acheter malin systématiquement (respectivement 44%, 37%, 40% et 27%). Certains domaines suscitent moins ce type de comportement de la part des enseignants. Ils sont, en effet, moins nombreux à « acheter malin » quand il s’agit : • de se soigner : 38% le font au moins de temps en temps, seuls 16% le font systématiquement et 36% ne l’ont jamais fait • de se loger : 42% le font au moins de temps en temps, seuls 19% le font systématiquement et 38% ne l’ont jamais fait • de s’assurer : 41% le font au moins de temps en temps, seuls 18% le font systématiquement et 33% ne l’ont jamais fait L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 9
  10. 10. Les comportements d’achat malin des jeunes enseignants Q : Dans chacun de ces domaines, vous diriez que vous adoptez un comportement d’achat « malin », à chaque fois, de temps en temps, rarement ou jamais ? % Au moins de temps en temps 86% 80% 87% 73% 69% 42% 56% 41% 38% A chaque fois De temps en temps Rarement L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 Jamais Ne se prononce pas 10
  11. 11. Le pouvoir d’achat des jeunes enseignants Les assurances : l’envie de privilégier le niveau de protection peine à s’incarner systématiquement dans la couverture de tous les risques 53% des enseignants déclarent accorder d’une manière générale davantage d’importance au niveau de protection de leurs assurances qu’à leur coût. Cependant lorsqu’on s’intéresse dans le détail aux différents types d’assurance, seules les assurances santé et auto/moto constituent des assurances pour lesquelles plus de la moitié des enseignants se soucient davantage du niveau de protection que du coût (respectivement 61% et 51%). L’assurance habitation suscite des réactions plus partagées avec 49% qui accorde plus d’importance au niveau de protection et 48% qui accorde plus d’importance au coût. En revanche l’assurance professionnelle et l’assurance de ses biens de valeur sont nettement plus choisies sur la base de leur coût que sur la base du niveau de protection qu’elles procurent. De manière générale, les hommes, les moins de 30 ans et les enseignants en ZEP tendent à davantage accorder d’importance au coût qu’au niveau de protection. L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 11
  12. 12. Critères de choix des jeunes enseignants en matière d’assurance Q : De laquelle des situations suivantes vous sentez-vous le plus proche ? + Aujourd’hui, j’accorde plus d’importance au niveau de protection de mes assurances qu’à leur coût Aujourd’hui, j’accorde plus d’importance au coût de mes assurances qu’à leur niveau de protection Différentiel plus d’importance au niveau de protection – plus d’importance au coût de mes assurances NSP Pour vos assurances en général 3% +9 Concernant votre assurance santé 3% +25 Concernant votre assurance auto moto 4% +6 Concernant votre assurance habitation 3% +1 Concernant votre assurance professionnelle 4% -10 Concernant votre assurance liée à la protection de biens de valeur / équipements mobiles, numériques 4% -32 L’état d’esprit et le pouvoir d’achat des jeunes enseignants - Juillet 2013 12

×