Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
OFFICE CHERIFIEN DES
PHOSPHATES
DIRECTION : PHO
2016
Mr. TCHINBA Oussama
Encadré par : Mr. LAKHRIF Rachid
Du 01 juillet 20...
Rapport de stage
2 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Ce n'est pas parce que la tradition exige que cette page se tro...
Rapport de stage
3 Université Mohamed premier - Oujda 2016
REMERCIEMENT ………………………….………………………………………..2
INTRODUCTION …………………...
Rapport de stage
4 Université Mohamed premier - Oujda 2016
A l’issue de la première année à l’école supérieure de technolo...
Rapport de stage
5 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Rapport de stage
6 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I-Présentation de groupe OCP
Le Groupe Office Chérifien des Pho...
Rapport de stage
7 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 L’extraction : c’est la première opération qui se fait en déc...
Rapport de stage
8 Université Mohamed premier - Oujda 2016
2) Filiale de groupe OCP
Le Groupe OCP regroupe plusieurs filia...
Rapport de stage
9 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Depuis 1975, l’ensemble de ces entités et filiales est intégré ...
Rapport de stage
10 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Rapport de stage
11 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I-présentation de phosboucrâa
1) Historique
La mine de phosbou...
Rapport de stage
12 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Phosboucraâ est constituée d'une direction et de trois divisio...
Rapport de stage
13 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Division 2 : Extraction Boucraâ (OIB/EB)
L’extraction se fait ...
Rapport de stage
14 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Sautage
Cette opération consiste à mettre des charges explos...
Rapport de stage
15 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Le transport s’effectue par camion électrique de capacité 170 ...
Rapport de stage
16 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Division 3 : Traitement plage Laâyoune (OIB/TU)
Elle est situé...
Rapport de stage
17 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Cette dernière où j’ai l’occasion de réaliser ce projet et pas...
Rapport de stage
18 Université Mohamed premier - Oujda 2016
1- Alimentation en brut :
Après son arrivée au parc de stockag...
Rapport de stage
19 Université Mohamed premier - Oujda 2016
2. Débourbage :
Le phosphate brut transporté par le convoyeur ...
Rapport de stage
20 Université Mohamed premier - Oujda 2016
3. Criblage :
La pulpe (eau + argile + silex + phosphate) à la...
Rapport de stage
21 Université Mohamed premier - Oujda 2016
4. Hydro-cyclonage :
L’objectif de cette opération est de dimi...
Rapport de stage
22 Université Mohamed premier - Oujda 2016
5. Essorage et Rinçage :
Le but de cette opération est de rédu...
Rapport de stage
23 Université Mohamed premier - Oujda 2016
6. Séchage :
Après essorage et rinçage, le phosphate subit la ...
Rapport de stage
24 Université Mohamed premier - Oujda 2016
7. Mise en stock :
L’usine de traitement dispose de deux axes ...
Rapport de stage
25 Université Mohamed premier - Oujda 2016
1) Synoptiquedu secteur humide
Les objectives de ce secteur so...
Rapport de stage
26 Université Mohamed premier - Oujda 2016
2) synoptique du secteur sec
Après essorage et rinçage, le pho...
Rapport de stage
27 Université Mohamed premier - Oujda 2016
3) synoptique du secteur extérieur
 circuit d’alimentation br...
Rapport de stage
28 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 circuit de mise en stock
L'usine de traitement dispose de de...
Rapport de stage
29 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Résume
la production de phosphate
Phosphates brut
Produit dé...
Rapport de stage
30 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Rapport de stage
31 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I) Entretien et contrôledes moteurs (avec les techniciensfarid...
Rapport de stage
32 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Pompe 19, pompe 17 et pompe 16
Pompe 16
Tiroir commande de pom...
Rapport de stage
33 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 ventilateur de tirage
 4) le MT 28
MT 28
Tension Δ 380 V
Pu...
Rapport de stage
34 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 ventilateurs de combustion et dilution (vt 26/1 et vt 26/2)
...
Rapport de stage
35 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 brûleur
Puissance 15 Kw ;tension 380V Δ ; vitesse :1496 tr/m...
Rapport de stage
36 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I-1) Comment fait l’entretien et contrôle des moteurs ?
I.1-1)...
Rapport de stage
37 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I.1-2) Etape de visualisation
Dans cette étape le technicien f...
Rapport de stage
38 Université Mohamed premier - Oujda 2016
I.1-4) Etape de serrage
Dans cette étape le technicien serre l...
Rapport de stage
39 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Couloire basse tension
Rapport de stage
40 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Le document d’entretien et contrôle des moteurs qui je créé ...
Rapport de stage
41 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Roue-pelle
 Stockeuse
Rapport de stage
42 Université Mohamed premier - Oujda 2016
 Les sites de phosphate dans le Maroc
Rapport de stage
43 Université Mohamed premier - Oujda 2016
Au cours de ce stage que j’ai effectué au sein de l’Usine de T...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)

3 476 vues

Publié le

rapport de stage de phosboucraa dans ce rapport vous trouvez les étape de traitement phosphat

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)

  1. 1. OFFICE CHERIFIEN DES PHOSPHATES DIRECTION : PHO 2016 Mr. TCHINBA Oussama Encadré par : Mr. LAKHRIF Rachid Du 01 juillet 2016 au 30 juillet 2016 Rapport de stage GROUPE OFFICE CHERIFIEN DES PHOSPHATES DIRECTION : PHOSBOUCRAA DIVISION : USINE DE TRAITEMENT
  2. 2. Rapport de stage 2 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Ce n'est pas parce que la tradition exige que cette page se trouve dans ce rapporte, mais par ce que les gens à qui s'adressent mes remerciement vraiment. Tout d'abord, je tiens à exprimer ma profonde gratitude et mes sincères remerciement à Mr. RACHID LAKHRIF (chef unité) pour la quantité de leur encadrement et pour me faire l'honneur de guider ce travail, au quel ils ont consacré un grand intérêt malgré leurs nombreuses préoccupations et leur grandes responsabilité. Mes remerciements vont également, à Mr.BENKHALEK(chef deservice régulation ) Mr.NAJIHI (chef de service électrique ) et tous les personnes du service de régulation et électrique pour leurs soutiennent durant la période de stage. Je tiens bien sur à remercier amplement tous le cadre professoral de l’école supérieure de technologie Oujda pour la formation de qualité qu’ils nous assurent. Je souhaite que le travaille réalisé soit à la hauteur de leurs espérances.
  3. 3. Rapport de stage 3 Université Mohamed premier - Oujda 2016 REMERCIEMENT ………………………….………………………………………..2 INTRODUCTION …………………………..………………………………………....4 PARTIE 1 : présentation de l’office chérifien des phosphates ………………………..5 1-Le groupe OCP ……………………………………………………………6 2-Filiales du groupe OCP…………………………………………………….8 PARTIE 2 : présentation de phosboucrâa………………………………………………10 1-historique & Activité ...……….……………………………………….…11 2-division de phosboucrâa ……….…..……………………….……………12 a) gestion administrative et sociale ……………….……………………..12 b) extraction boucrâa…………………………………………………….13 c) traitement plage ………………………………………………………16 c-1) Alimentation brut…………..…………………………………..18 c-2) Débourbage……………………………………………………..19 c-3) Criblage …………………………………..……………………20 c-4) Hydrocyclonage …………………….…………….……………21 c-5) Essorage & Rinçage ………………………………..………….22 c-6) Séchage …………………….………………………….……….23 c-7) Mise en stock …………………………………………….….…24 c-8) circuit de l’usine de traitement ………………………………..25 c-9) résume ………………………..............................................29 PARTIE 3 : les taches effectuer ……………………………………………………….30 Entretien & contrôle des moteurs ………………………………………………………31 a) étape de consignation …………………………………………………………..36 b) étape de mesure & visualisation………………………………………………..37 c) étape de serrage & nettoyage …………………………………………………..38 ANNEXE ……………………………………………………………………………….39 CONCLUSION ………………………………………………………………………..43
  4. 4. Rapport de stage 4 Université Mohamed premier - Oujda 2016 A l’issue de la première année à l’école supérieure de technologie Oujda, tous les étudiants sont tenus d’effectuer un stage de quatre semaines dans tell entreprise. C’est pourquoi, j’ai opté pour d’effectuer mon stage du 01 juillet 2016 au 30 juillet 2016 au sein de l’office chérifien des phosphates, direction : phosboucrâa, division : usine de traitement Le stage est une préparation au monde du travail, c'est un passage enrichissant qui a l'avantage de prolonger le stagiaire dans la réalité industriel du reste, mon expérience a l'OCP m'étai bénéfique puisqu'elle m'a permis de vivre et de s'acclimater avec l'environnement réel de travail Dans ce rapport, la premier partie sera concentrée à la présentation de l’entreprise, son secteur d’activité et ses différents services , puis, nous consacrerons la seconde partie au sein du service
  5. 5. Rapport de stage 5 Université Mohamed premier - Oujda 2016
  6. 6. Rapport de stage 6 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I-Présentation de groupe OCP Le Groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP) est spécialisé dans l’extraction, la valorisation et la commercialisation de phosphate et de produits dérivés. Chaque année, plus de 23 millions de tonnes de minerais sont extraites du sous-sol marocain qui recèle les trois-quarts des réserves mondiales. Principalement utilisé dans la fabrication des engrais, le phosphate provient des sites de Khouribga, Benguérir, Youssoufia et Boucraâ-Laâyoune. Selon les cas, le minerai subit une ou plusieurs opérations de traitement (criblage, séchage, calcination, flottation, enrichissement à sec…). Une fois traité, il est exporté tel quel ou bien livré aux industries chimiques du Groupe, à Jorf Lasfar ou à Safi, pour être transformé en produits dérivés commercialisables : acide phosphorique de base, acide phosphorique purifié, engrais solides. Premier exportateur mondial de phosphate sous toutes ses formes, le Groupe OCP écoule 95% de sa production en dehors des frontières nationales. Opérateur international, il rayonne sur les cinq continents de la planète et réalise un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. Les phosphates marocains sont exploités dans le cadre d’un monopole d’État confié à un établissement public créé en août 1920, l’Office Chérifien des Phosphates, devenu Groupe OCP en 1975. Mais c’est le 1er mars 1921 que l’activité d’extraction et de traitement démarre à Boujniba, dans la région de Khouribga. En 1965, avec la mise en service de Maroc Chimie à Safi, le Groupe devient également exportateur de produits dérivés. En 1998, il franchit une nouvelle étape en lançant la fabrication et l’exportation d’acide phosphorique purifié. Généralement le rôle de l’OCP est de gérer les réserves du pays en matière de phosphate, selon des opérations schématisées dans la figure : extraction traitement transport vente
  7. 7. Rapport de stage 7 Université Mohamed premier - Oujda 2016  L’extraction : c’est la première opération qui se fait en découvert (ciel ouvert), elle consiste à enlever le phosphate de la terre suivant quatre cycle : forage, sautage, décapage et dé fruitage.  Traitement : cette opération est nécessaire en vue de purifier le phosphate de tout résidu et d’améliorer sa qualité minière.  Transport : une fois le phosphate traité, il est transporté vers les ports de Casablanca, Safi, El Jadida et Laayoune pout son exportation vers les différents pays du monde.  Vente : le phosphate extrait est traité en grande partie dans des usines chimiques avant d’être exporté avec le reste qui est en état brut, vers de nombreux client. 1) Bassin de phosphate au Maroc Le sous-sol marocain renferme les trois quarts des ressources mondiales en phosphate. Ces ressources localisées dans 4 bassins sont évaluées à 85.5 milliards de mètres cubes répartis comme suit : 44% 36% 19% 1% figure 2:bassinsde phosphate au maroc Ouled Abdoun Gantour Meskala Boucraa
  8. 8. Rapport de stage 8 Université Mohamed premier - Oujda 2016 2) Filiale de groupe OCP Le Groupe OCP regroupe plusieurs filiales sont présentées comme suit :  MAROC PHOSPHORE Production d'acide phosphorique et d'engrais à Safi et à Jorf Lasfar. Cette entité est totalement intégrée dans l'organisation du Groupe OCP.  PHOSBOUCRAA Exploitation de phosphate à Boucraâ/Laâyoune.  SMESI : Société Marocaine d'Etudes Spéciales et Industrielles Une importante société d'ingénierie, d'études et de réalisations industrielles au Maroc.  MARPHOCEAN Un des plus grands transporteurs d'acide phosphorique au monde.  STAR : Société de Transports et d'Affrètements Réunis Elle participe aux affrètements des navires pour les exportations du Groupe OCP et pour ses importations de matières premières.  SOTREG : Société de Transports Régionaux La SOTREG assure le transport du personnel du Groupe OCP. Elle dispose pour cela d'une importante flotte d'autocars.  CERPHOS : Centre d'Etudes et de Recherches des Phosphates Minéraux Un centre de recherches pour la maîtrise des techniques et des technologies de valorisation des minerais et un laboratoire d'analyses accrédité COFRAC.  IPSE : Institut de Promotion Socio Educative : C’est un institut chargé du coté social, ses travaux incluent tout ce qui dépend de l’éducation des enfants et leur scolarisation.
  9. 9. Rapport de stage 9 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Depuis 1975, l’ensemble de ces entités et filiales est intégré sur le plan organisationnel, dans une structure de groupe, appelée groupe OCP Figure 3 : Diagramme des filiales d’OCP Groupe OCP Maroc PHOSPHORE PHOSBOUCRAA SMESI MARPHOC EAN STAR SOTREG CERPHOS IPSE
  10. 10. Rapport de stage 10 Université Mohamed premier - Oujda 2016
  11. 11. Rapport de stage 11 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I-présentation de phosboucrâa 1) Historique La mine de phosboucrâa était découverte en 1962, par l’organisme espagnol INI (Institut National des Industries) et les connaissances géologiques du terrain étaient faites en 1965.La zone de boucrâa est la plus riche en phosphate, l’exploitation a commencé en 1972 avec un effectif de 3000 agents dont 2000 espagnols. Les accords de Madrid entre le Maroc et l’Espagne ont attribué à l’OCP 65% des actions, et le transfert du siége social de Madrid à Rabat en 1976.Le gisement de boucrâa est à 100Km au sud de Laâyoune et 130 Km de la plage où se trouve l’usine de traitement. La puissance de la couche exploitée varie entre 2.5 et 7 m et d’une teneur de 80%. 2) Activité Phosboucraâ est une société anonyme à caractère minier et commercial, son objectif principal est d’extraire, traiter, et commercialiser les phosphates. Situés à environ 25Km au sud-est de la ville de Laâyoune, les gisements de phosphate de Boucraâ présentent des réserves estimées à 1.13 Milliard de m3. Seul le gisement de Boucraâ est en exploitation, compte tenu de ces réserves et de sa teneur. De type sédimentaire, ce gisement présente deux couches phosphatées. L’exploitation à ciel ouvert est effectuée à l’aide de deux draglines et de deux pelles de chargement de camions. Une fois criblées le phosphate est transporté de Boucraâ à Laâyoune plage par une liaison de convoyeurs d’une longueur globale de 98.3 Km cette liaison est composée de 11 convoyeurs de 6.7 à 11.6 Km.
  12. 12. Rapport de stage 12 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Phosboucraâ est constituée d'une direction et de trois divisions : Figure 4 : les divisions de Phosboucraa Chaque division est composée de plusieurs services de tâche spécifiques et concourants tous ensembles, à l'exécution d'un nombre d'opération nécessaires et indispensables pour atteindre l'objectif visé. Division 1 : Gestion administrative et sociale (OIB/AP) Cette division se compose de :  Service du personnel : Chargé de la gestion du personnel, en ce qui concerne le suivi de leur présence, assurance et leur paie.  Service médicale: Sa mission est d’assurer la médicine du travail au sein de Phosboucraâ et de dispenser les soins nécessaires aux agents et leur famille à charge  Service sociale : Il s’occupe de la restauration, des logements et de l’organisation des activités extraprofessionnelle  Service entretien et habitat : Il s’occupe de l’entretien des bâtiments et des projets en matière de génie civil. laayoune-Ville administration /social Plage _Traitement Boucraa _Extraction
  13. 13. Rapport de stage 13 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Division 2 : Extraction Boucraâ (OIB/EB) L’extraction se fait à la division Boucraâ. Elle a pour objet principal l’exécution des travaux d’extraction du phosphate. Elle dispose pour cela d’un ensemble de services dirigés par des chefs de services. Ces services sont directement attachés à la direction au chef de division. Cette division est constituée par : le gisement, le village où réside le personnel de la division et l’ensemble d’ateliers et de matériel. Les principales phases d’extraction sont :  Forage.  Sautage.  Décapage.  Defruitage et transport.  Forage Cette opération consiste à réaliser des trous de 9 pouces de diamètre par des sondeuses selon des mailles bien déterminées. Le choix de la maille se fait selon : ♦ La nature du terrain. ♦ La puissance et la capacité des engins de décapage (puissance + capacité des godets) ♦ Le décapage ou dosage en explosifs. Matériels de forage : Les machines de forassions s’appellent Sondeuses.  45 R 30 m/h.  50 R 28 m/h.  S K60 44 m/h Le diamètre de l’outil de forassions = 9 pouces. Sondeuse
  14. 14. Rapport de stage 14 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Sautage Cette opération consiste à mettre des charges explosives dans les trous de forassions et assurer le branchement de mise à feu. L’explosif utilisé : Amonix ou TNT La composition chimique de l’amonix a. 90% de nitrate d’ammonium (NH4NO3). b. 6% de gasoil. Remarque : Avant de procéder au sautage, il faut respecter les règles suivantes :  Eteindre les portables.  Eviter de fumer.  Evacuation des machines de 500m  Evacuation des personnes de 700m.  Présence de gendarmes sur site. Illustration d’opération de sautage  Décapage Cette opération consiste à enlever les morts terrains et les stériles (terres naturels + intercalaires…). Pour procéder au décapage, on choisit une de trois méthodes :  Décapage par poussage ; pousser le stérile par des bulldozers.  Décapage par cassement ; caser le stérile à l’aide des draglines d’un endroit à un autre.  Décapage par transport qui est le plus coûteux à éviter le maximum possible car il y a risque d’accidents, de pannes (pièces de rechange très chers).
  15. 15. Rapport de stage 15 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Le transport s’effectue par camion électrique de capacité 170 tonnes (roues tournant à propulsion électrique) ou bien par bonde transporteuse (convoyeur) ou Dragline (pelle). dragline Défruitage C’est le chargement du phosphate extrait par des pelles géantes et des chargeuses sur des camions de poids lourd, ces derniers assurent le transport du produit vers l’usine de criblage. 3.5. Criblage Consiste à enlever les roches du phosphate en vue d’éliminer la tranche supérieure à 20 mm. Il se peut que l'usine de criblage soit saturée pendant un certain temps à cause d'une panne, à ce moment là les camions se dirigent vers le stock du phosphate (Humide non criblé). 3.6. La liaison Onze convoyeurs en cascade d’entraxes variant de 7 à 11,4 Km qui relie l'extraction et le centre de traitement, il est d'une longueur totale de 98,3 Km. la liaison des convoyeurs
  16. 16. Rapport de stage 16 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Division 3 : Traitement plage Laâyoune (OIB/TU) Elle est située à 30 Km au sud de Laâyoune. Le rôle de cette division est le transport, le traitement et l’exportation des phosphates. Elle est constituée de six unités : 1. Unité de Manutention ou la liaison (OIB/TU/M) : Avant de subir le traitement pour être exporté, le phosphate est transporté de la mine de Boucraâ à l’usine de traitement à l’aide de 11 convoyeurs à bande en cascade sur une distance de 98,6 Km. 2. Unité d’Energie et Eau ou la Centrale (OIB/TU/O) : Elle comporte la distribution de l’énergie électrique et le poste de raccordement avec l’ONE (225 KV) et les stations de dessalement d’eau de mer. 3. Unité d’Embarquement ou Wharf (OIB/TU/W) : Elle s’occupe des travaux d’embarquement et expédition de phosphate. 4. Unité de Matériel (OIB/TU/ML) : Elle comporte les ateliers centraux (ACx), qui assurent l’entretien et la maintenance des équipements électriques et mécaniques de la division, et un magasin. 5. Unité moyens Généraux (OIB/TU/G) : Elle comporte les services de sécurité, laboratoire, contrôle et gestion. 6 .Unité de traitement ou Usine (OIB/TU/E) : L'usine de traitement de Laâyoune, présente une particularité, puisque les opérations de lavage et de séchage se font en série. De ce fait, toute perturbation dans le fonctionnement d'une opération se répercute sur le déroulement de l'autre. En général, cet usine produit deux qualités de phosphate à savoir le rincé et le non rincé Ces deux qualités diffèrent par leurs teneurs en chlore , l’usine comporte trois module II, III et IV. Chaque module se divise après criblage en deux lignes identiques.
  17. 17. Rapport de stage 17 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Cette dernière où j’ai l’occasion de réaliser ce projet et passer mon stage d’été Usine de traitement Le processus de traitement comporte les opérations suivantes :  Alimentation en brut ;  Débourbage ;  Criblage- mise à terril ;  Hydro cyclonage ;  Essorage et rinçage ;  Séchage ;  Mise en stock.
  18. 18. Rapport de stage 18 Université Mohamed premier - Oujda 2016 1- Alimentation en brut : Après son arrivée au parc de stockage, le phosphate est repris par une roue pelle qui se déplace le long d’un convoyeur principal d’alimentation H3, celui-ci déverse le produit sur le convoyeur 137, puis le convoyeur 016 et enfin le convoyeur 017, ce dernier est muni d’un chariot répartiteur, qui partage le produit entre les trois trémies (une trémie par module, de capacité 1500 tonnes chacune). Un convoyeur 020 se trouve en bas de chaque trémie permet l’alimentation du module correspondant via une goulotte. L’extraction du phosphate se fait par quatre orifices équipés par des extracteurs vibreurs. mais pour la protection de convoyeur 020 contre le surcharge il est bien utilisé deux extracteurs vibreurs sous la forme de X (1 avec 3 ou 2 avec 4) Moteurs vibreurs Roue-pelle trémie Extracteur vibreur 1 2 4 3 CV 020
  19. 19. Rapport de stage 19 Université Mohamed premier - Oujda 2016 2. Débourbage : Le phosphate brut transporté par le convoyeur 020 est mélangé dans un trommel débourbeur avec l’eau de mer, refoulée par les pompes basse pression, en vue de le mettre en pulpe, en même temps, le malaxage du produit brut et l’eau de mer, permet de désagréger et séparer les trois éléments: Silex, Argile et phosphate. Trommel Convoyeur 020
  20. 20. Rapport de stage 20 Université Mohamed premier - Oujda 2016 3. Criblage : La pulpe (eau + argile + silex + phosphate) à la sortie du trommel tombe sur un crible incliné à excentrique caractérisé par une maille longitudinale de 2,5mm (l’arbre tournant fixé au centre de gravité de la caisse et solidaire d’une masse balourde donnant une vibration à amplitude constante) Le criblage est amélioré par un arrosage massif permettant de bien nettoyer la surface des grains de la couche fine qui les enveloppe.(voir la photo 1) Après criblage, la partie supérieure à 2,5mm est évacuée vers la mise à terril par l’intermédiaire des convoyeurs 075, 079B, 079A et 141. La fraction inférieure à 2,5mm est admise dans des bacs collecteurs qui alimentent les pompes des hydro-cyclones. C’est à ce niveau que chaque module se divise en deux lignes identiques. Photo1 : arrosage massif Photo 2 : Crible
  21. 21. Rapport de stage 21 Université Mohamed premier - Oujda 2016 4. Hydro-cyclonage : L’objectif de cette opération est de diminuer le pourcentage des fines dans le produit. Elle consiste à injecter la pulpe tangentiellement et sous pression dans l’hydro-cyclone, à l’intérieur duquel se fait une classification par équivalence de densité et granulométrie grâce à la centrifugation. Après cette étape nous avons des grains de diamètre inferieur a 2.5mm et supérieure a 65 µm. Chaque ligne est équipée d’un hydro-cyclone 1000 servant pour la pré-classification, d’une première batterie d’hydro-cyclone pour la classification et d’une deuxième batterie d’hydro- cyclones pour l’épaississement. Hydrocyclone (batterie) Hydrocyclone 1000
  22. 22. Rapport de stage 22 Université Mohamed premier - Oujda 2016 5. Essorage et Rinçage : Le but de cette opération est de réduire le taux d’humidité, c’est l’essorage, ainsi que la teneur en chlore (le chlore dans le phosphate et le chlore dans l’eau de mer), c’est le rinçage. Cette phase de traitement se fait dans un filtre à bande, ce dernier est lié à travers deux ballons séparateurs à la pompe à vide. Le filtre est alimenté en pulpe par le biais d’un clapet à partir d’un collecteur de pulpe, ce dernier se trouve à la sortie de la deuxième batterie d’hydro-cyclones. Sous l’effet de la dépression qui règne dans la boite à vide, les filtrats forts (concentration élevée en fine et en chlore) traversent la toile et subissent une séparation des gaz dans le premier ballon avant de prendre le chemin vers les égouts. Dans le second compartiment de la boite à vide, le rinçage se fait à l’eau douce produite par les unités de dessalement de l’eau de mer et suite à la dépression crée par la pompe à vide les filtrats fins, à travers le second ballon séparateur, sont collectés dans un bac destiné à cet objet. On signale que le rinçage dans le premier compartiment se fait par l’intermédiaire des filtrats fins recyclés. Le rejet de l’anneau (pompe à vide) passe à travers un ballon séparateur en vue de récupérer les gouttelettes d’eau qui y sont contenues, l’eau récupérée est recyclée vers le tank d’eau douce Filtre a bande ballon séparateur
  23. 23. Rapport de stage 23 Université Mohamed premier - Oujda 2016 6. Séchage : Après essorage et rinçage, le phosphate subit la dernière étape de traitement qui est le séchage. L’objectif de cette opération est de réduire la teneur en humidité. Le mode de séchage utilisé est le séchage éclair ou séchage FLASH, sa particularité technologique est le maintien en suspension des particules du matériel humide dans un courant gazeux chaud ascendant fournis par la chambre de combustion. Chambre de combustion dans l’usine de traitement se compose par : -réchauffeur : chauffage de fuel ; -bruleur : distribution de fuel dans la chambre de combustion ; -ventilateur de combustion : fournit l’O2 au chambre de combustion ; - électrode + gaz : le foyer de fuel -ventilateur de dilution : refroidit le four ; Cette étape est La dernière étape du processus de traitement avant la mise en stock est l’élimination des gaz dans les deux cyclones séparateurs aire de combustion aire de dilution électrode + gaz bruleur Réchauffeur chambre de combustion
  24. 24. Rapport de stage 24 Université Mohamed premier - Oujda 2016 7. Mise en stock : L’usine de traitement dispose de deux axes de stockage alimentant les silos A et B de capacité 300 000 tonnes Sec et Marchand chacun. Une fois le produit séché, il est collecté à la sortie des cyclones puis il est transporté par les convoyeurs (022 A & B) vers le convoyeur (023), puis vers les convoyeurs (024 A &B) qui déversent le produit sur deux autres bandes transporteuses (026 A & B) puis les bandes (701 A & B) alimentant l’un ou l’autre des stocks par les convoyeurs (702 A & B). 8. Circuit de chaîne de traitement : D’après ce qui précède, on peut diviser la chaîne de traitement en trois secteurs : Secteur humide ; Secteur sec ; Secteur extérieur.
  25. 25. Rapport de stage 25 Université Mohamed premier - Oujda 2016 1) Synoptiquedu secteur humide Les objectives de ce secteur sont :  Mélange de phosphate avec l’eau de mer (trommel) ;  Mise à terril les grains de diamètre >2.5 mm (crible) ;  Divisé chaque module aux deux lignes identique ;  Laisse passe les grains de diamètre >100 µm (hydrocyclone 1000) ;  Laisse passe les grains de diamètre > 63 µm (2éme batterie) ;  La répétition de filtré les grains de diamètre >63 µm et rejet les fines à la mer (1er batterie) ;  Réduire le pourcentage de l’humidité et chlore (filtre à bande) ;
  26. 26. Rapport de stage 26 Université Mohamed premier - Oujda 2016 2) synoptique du secteur sec Après essorage et rinçage, le phosphate subit la dernière étape de traitement: le séchage. L’objectif de cette opération est de réduire la teneur en humidité du produit à un pourcentage de 1,5%. Le type de séchage adopté est le séchage "Flash drying" qui permet le maintient en suspension des particules du produit humide dans un courant gazeux ascendant fournis par la chambre de combustion. En effet, à la sortie du filtre à bande, le produit est véhiculé vers une goulotte d'alimentation communiquant avec la colonne de séchage, à l'intérieur de cette goulotte, une roue cellulaire déverse le produit sur une marteau désintégration (le MT 28), ce dernier émiette le produit humide et Assure sa dispersion dans la colonne de séchage, la roue cellulaire ou tambour doseur assure la régularité du débit et l'étanchéité du four sécheur. Les gaz chauds servant au séchage sont produits par la combustion du fuel avec l'air dans un foyer. Le ventilateur de combustion assure l'alimentation en air primaire, le secondaire permet la dilution des gazes de combustion (température maximale : 900°C) afin de préserver le matériel (tôles d'acier et briques réfractaires). Le mélange des gazes avec le produit ainsi que leur mouvement se fait le long d'une colonne verticale. Un ventilateur de tirage crée une dépression tout au long du circuit et permet ainsi le transport du produit et l'évacuation des fumées et des poussières résiduelles par une cheminée commune à deux fours. Enfin, dans deux cyclones séparateurs, se fait la séparation entre le produit et les gaz, ensuite le phosphate sec est évacué vers les silos de stockage.
  27. 27. Rapport de stage 27 Université Mohamed premier - Oujda 2016 3) synoptique du secteur extérieur  circuit d’alimentation brut Après stockage, le phosphate brut est repris par une roue-pelle se déplaçant le long du convoyeur principal d'alimentation (H3) qui déverse le produit sur le convoyeur 137, puis le convoyeur 016 et enfin le 017, ce dernier est muni d'un chariot répartiteur qui répartit le produit sur quatre trémies (une trémie de 1500T par module). Un transporteur 020 se trouve en bas de chaque trémie permet l'alimentation du module correspondant via une goulotte. L'extraction du phosphate est réalisée grâce à quatre orifices équipés par des vibreurs. Chariot répartiteur parc de stockage plus la roue pelle
  28. 28. Rapport de stage 28 Université Mohamed premier - Oujda 2016  circuit de mise en stock L'usine de traitement dispose de deux axes de stockage alimentant les silos A et B de capacité 300 000 tonnes sec et marchand chacun. Une fois le produit séché, il est collecté à la sortie des cyclones séparateurs par les convoyeurs 022A et 022B, puis par une série de convoyeurs vers les halls de stockage suivant ce circuit: 022 => 023 => 024 => 026 => 701 + 702. SILO DE STOCKAGE
  29. 29. Rapport de stage 29 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Résume la production de phosphate Phosphates brut Produit débourbé Passant crible Concentré Gâteau humide de 15 % Phosphate sec Alimentation en produit brut Débourbage Filtration (Essorage et rinçage) Séchage Stockage Mise en pulpe Coupure à 2,5 mm Coupure à 63 µm Réduction du taux d’humidité et du chlore Ramené l’humidité 1 et 2,5 % S stérile (silex) Hydrocyclonnage Argile Filtrats claires (recyclés) Crible Fumées Filtrats chargés (vers égouts)
  30. 30. Rapport de stage 30 Université Mohamed premier - Oujda 2016
  31. 31. Rapport de stage 31 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I) Entretien et contrôledes moteurs (avec les techniciensfarid et morad )  moteur de convoyeur 016 . Tension Δ/Y 380/660 v puissance 132 Kw Courant Δ/Y 245/142 A Facteur de puissance Cos ϕ=0.86 Vitesse de rotation 1488 tr/min Le moteur est couplé en triangle Objectifs : Trouve une valeur supérieure à 0.6 MΩ pour connaitre que n’existe aucun court_circuit et non une valeur infini qui signifie une bobine coupée  Les étapes de l’entretien et contrôle Travaux Matériel consignation Cadenas + plan de consignation Mesure l’Isolement (bobine/bobine) Ohmmètre de 500 v Mesure d’Isolement (bobine/masse) Ohmmètre de 500 v Serrage des connexions Clés pipe 15 Serrage de plaque a borne Clés pipe 17 Nettoyage des ailettes Balai
  32. 32. Rapport de stage 32 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Pompe 19, pompe 17 et pompe 16 Pompe 16 Tiroir commande de pompe de pulpe 19 Tiroir commande de pompe de pulpe 17 Δ : 380 V ; 165 Kw ; cos ϕ = 0.88 ,I=284 A Δ : 380 V ; 160 Kw ; cos ϕ = 0.9,I=270A Tension Δ 380 V Courant 313.5/181 A Puissance 185 Kw Facteur de puissance Cos ϕ= 0.89 Vitesse de rotation 1492 tr/min
  33. 33. Rapport de stage 33 Université Mohamed premier - Oujda 2016  ventilateur de tirage  4) le MT 28 MT 28 Tension Δ 380 V Puissance 18.8 Kw Courant 32.2 A Cos ϕ 0.89 Tension 6000 V Puissance 560 kw Courant 1445 A Facteur de puissance Cos ϕ=0.85 Vitesse de rotation 1500tr/min
  34. 34. Rapport de stage 34 Université Mohamed premier - Oujda 2016  ventilateurs de combustion et dilution (vt 26/1 et vt 26/2) puissance : 75 kw ; tension : 380 v ; cos ϕ : 0.88, I : 129 A  pompe à vide Tension :6000 V (Y) ;puissance :378 Kw ; courant: 43.3A ;cos ϕ : 0.87 ; f :50 Hz
  35. 35. Rapport de stage 35 Université Mohamed premier - Oujda 2016  brûleur Puissance 15 Kw ;tension 380V Δ ; vitesse :1496 tr/min ;cosϕ 0.87 ,I=26.19  les extracteurs vibreurs 1,2,3,4 Chaque extracteur vibreuradeux moteursvibreurs Ce moteur Couplé en étoile (Y)
  36. 36. Rapport de stage 36 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I-1) Comment fait l’entretien et contrôle des moteurs ? I.1-1) Etape de consignation est une étape très importante pour la sécurité : Le technicien arrête le moteur à l’aide de disjoncteur qui se trouve dans un tiroir, ce dernier se trouve dans un couloire nommé basse tension. Dans la station de consignation nous trouvons beaucoup des boîtes de consignation numéroté, le technicien laisse le clé de disjoncteurs de moteurs dans une boîte et le consigné, et après il laisse un reçu de consignation contient le nom de technicien, numéro de cadenas et le nom de moteur au dessous de la boîte Boîte des clés tiroir de bruleur four 5
  37. 37. Rapport de stage 37 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I.1-2) Etape de visualisation Dans cette étape le technicien fait une tourné sur le moteur pour observer : - le fonctionnement de ventilateur - présence échappements sur le moteur - la vibration du moteur I.1-3) Etape de mesure Dans l’étape de mesure le technicien demande à chef de magasin électrique une appareil pour mesuré la résistance d’isolement sous tension, ensuit il règle le calibre de l’appareil sa dépone le type de moteur (200MΩ/250V pour les moteurs monophasé – 200MΩ/500V ou 2000MΩ/1000V pour les moteurs triphasés) Ensuit il cherche une vis de mise à la masse, souvent il s'agit d'une vis verte à tête hexagonale ou choisit une partie métallique de la carcasse. il Gratte la peinture si nécessaire, pour avoir un bon contact avec le métal et il place l'une des sondes de mesure à cet endroit et l'autre sur chaque borne du moteur, à tour de rôle. Ensuite il appuie sur (TEST et Lock Continuous ) pour fournir la tension vers le moteur et l’appareil affiche la valeur de résistance d’isolement . il assure que leur mains ne touchent pas les pointes métalliques des sondes, car cela pourrait provoquer une erreur de mesure et atteindre une Fulmination électrique !!! REMARQUE La mesure d’isolement se fait entre chaque phase et la masse Et entre chaque enroulement et les autres enroulements Pour celle-là il est recommandé de consulter le schéma de câblage de moteur pour être sûr de contrôler tous les enroulements. Le moteur en bon état lorsque la résistance d’isolement entre les enroulements est supérieur à 0.6 MOhm Il est obligatoire de déchargé les enroulements après les mesures Prix d’appareil : 30000 DH
  38. 38. Rapport de stage 38 Université Mohamed premier - Oujda 2016 I.1-4) Etape de serrage Dans cette étape le technicien serre les pôles des enroulements ,les plaques de câblage et les phases en suite serré aussi la boîte à borne La dernière étape est l’étape de nettoyage où le technicien nettoyé le système de refroidissement moteur (les ailettes + capo de ventilateur) Après le première de contrôle j’ai créé un document pour organisée les travaux d’entretien de moteur et mon encadrent accordé cette aidée (voir annexe).
  39. 39. Rapport de stage 39 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Couloire basse tension
  40. 40. Rapport de stage 40 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Le document d’entretien et contrôle des moteurs qui je créé dans le stage
  41. 41. Rapport de stage 41 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Roue-pelle  Stockeuse
  42. 42. Rapport de stage 42 Université Mohamed premier - Oujda 2016  Les sites de phosphate dans le Maroc
  43. 43. Rapport de stage 43 Université Mohamed premier - Oujda 2016 Au cours de ce stage que j’ai effectué au sein de l’Usine de Traitement de la Division de PHOSBOUCRAA, j’ai pu acquérir une expérience très riche en matière de méthodologie de travail , en plus d’une expérience dans le domaine ouvrier ( câblage et dépannage ) . La période de ce stage m’a permis au niveau professionnel d’assimiler un nombre considérable d’informations et de connaissances professionnelles surtout l’utilisation des outils électriques . En effet la répartition des taches et le travail au sein d’une équipe expérimentée m’ont permis d’apprendre plus sur le monde du travail. La différence entre le milieu industriel et la théorie et l’importance de la polyvalence et de la multidisciplinarité sont mes plus importantes leçons. Cela m’a aussi permis de tisser des liens d’amitiés avec beaucoup de personnes avec qui j’ai partagé de longues journées de travail. Enfin, je tiens à féliciter tous les membres de la famille OCP pour leur professionnalisme, leur sérieux et l’amour avec lequel ils exercent leur travail afin que leur pays aille toujours en avant.

×