Les enjeux desformations STMG
Les enjeux desformations STMG
Les enjeux desformations STMG
La communication sur    les réseaux sociaux«les médias sociaux sont unnouveau défi pour les organisationsqui doivent dévelo...
La communication sur     les réseaux sociauxNécessité pour les entreprises, lesorganisations, de mettre en place :- une ve...
La communication sur   les réseaux sociauxGérer son identité numérique exiged’identifier au sein de ses forces à l’interned...
Pourquoi faire de la  veille informationnelle ?Une activitéde surveillance dun ou plusieurs domainesUne activitécontinue e...
La veille       informationnelleL’information est indispensable pour comprendre lesévénements extérieurs, prendre des déci...
La veille      informationnelleIl convient de:– mettre l’accent sur l’évolution du rôle del’information (support de l’acti...
des extraits de ...p130
Des extraits de ..
La notion d’informationL’information (au sens générique du terme)peut avoir diverses significations :                  .On ...
Le circuit de la veille
Une courte liste de        sites de référenceLe répertoire des bases de données gratuites sur internet : http://  dadi.uni...
Les méthodes de veille    pour collecter  Le pull         Le push   Vous         L’informationL’information       Vous
Le pullLes moteurs de rechercheLes portails les annuairesLes signets, les favoris
Le pushEtablir une liste de toutes lesméthodes que vous connaissez etoù l’information vient auveilleur....les assortir d’u...
Les alertes googleDu plus simple au plus compliquéPoser une alerte sur GOOGLE , unoutil de base pour surveiller : - une no...
Les alertes google
Les alertes google
Les alertes google
Les résultats arrivent sur votre boite mail
Les autres méthodes du         push    La newsletter            Texte    Les fils RSS                   de contenusboîte ma...
Les agrégateurs de fluxUn agrégateur de flux est une application web 2.0 qui permet de rassembler sous forme de portail per...
Les agrégateurs de flux
Les agrégateurs de flux
Les agrégateurs de flux
Les médias socio-     numériquesEt la recherche sociale    d’information ?
Avant de jouer :     définition...On s’attache à définir le conceptd’information en fonction de sa nature enpartant de faits...
Avant de jouerLes caractéristiques de l’information(formes, origine, statut, qualité et coût) sontabordées sous un aspect ...
Information ... ses caractéristiquesElle peut se voir attribuer un statut plus oumoins important en fonction des qualitésq...
Pourquoi faire de laveille économique ?   Pour veiller sur sa     e-reputation
Quest-ce qui peutinfluencer notre imagesur internet ?•Ce que crée lentreprise, la qualité des produits•Lavis des internaut...
Un temps pour... la veilleUn temps pour... l’analyse,Un temps pour ... la communicationUn temps pour... le marketing
Un temps pour... la veillePourquoi faire de la veille ?Pourquoi l’inclure dans lesprogrammes de BTS ?Définir ce qu’est l’in...
Un temps pour... la veilleL’intelligence économique estlensemble des activités coordonnéesde collecte, de traitement (dana...
Un temps pour... la veilleCelle du Commissariat général au plan
Un temps pour...  la veilleLes méthodes de recherche sontdirectement résultantes desméthodes de stockage du savoir,des tec...
Un temps pour... la veilleRechercher l’information(pouvoir repérer la bonne information, aubon moment, pour la bonne perso...
Un temps pour... la veillePlus question des thésaurus quidécrivaient les contenus mis en forme pardes éditeurs dans des en...
Un temps pour... la veille   Coté internaute   On utilise les mêmes ou presque TAGS que   l’on saisit dans la grille de re...
Un temps pour... la veille voici franchie la         Et          porte de la          gigantesque          machine        ...
Comment se     construisent les pages     de résultats ?               Consigne :   Allez chercher la réponse dans lesrése...
A vous de jouer?•    Elaborer des dossiers documentaires à    destination de son entreprise.•    Proposer des bibliographi...
Pour les élèves
Un temps pour... la collecte et le stockage
Un temps pour... la collecte et le stockage
Un temps pour... la collecte et le stockage
Un temps pour... l’analyse...et la production
Un produit ou unepolémique    ?http://www.marianne2.fr/Red-Bull-l-Europe-choisit-les-marchands-contre-la-sante_a219614.htm...
Les aides aux cours...             http://marketing.oboulo.com/red-bull-marketing-             operationnel-59986.html    ...
Une page Facebook
Un, des ? comptes     Twitter
Un, des ? comptes     Twitter
Un compte Foursquare
Un blog rédactionnel
Une version softhttp://www.ffeugas.com/dossiers/dossiers.php?val=126_video+regardez+pubs+francaises+redbull+
Un temps pour ... la communication
Mais surtout un merveilleuxterrain de jeu pour lemarketing  Mais la veille marketing aujourd’hui c’est  aussi LA SOCIAL-TV...
Le marketing géolocaliséLe marketing géolocalisé connaitun développement considérabledans le monde entier.Le principe : ut...
Quelques chiffres• Il y a près de 15,5 millions demobinautes en France.• Près d’1 utilisateur de téléphone mobilesur 3 pos...
Une petite citationComme l’indique Julien Aubert et Edouard Gasnier :« Les marques programmes comme les marques chaînesinv...
la veille...le retour...sur lescommentaires desconsommateurs«ll est indispensable que les entreprises mettent enplace des ...
la veille...le retour...sur lescommentaires desconsommateurs               IBM SOCIAL ANALYTICS Il s’agit d’un des dernier...
Un autre type de veilleéconomique              ANYTIME                                              ANYWHERELa méthode Ata...
Un autre type de veille          La méthode Atawadéconomique   Aujourd’hui certains éditeurs de logiciels ont su   propose...
Un autre type de veilleéconomique    Le temps réel    La notion de « temps réel »    désigne selon Pierre Guillou,    prof...
Un autre type de veilleéconomique    Le temps réel La tendance du temps réel se développe de plus en plus entre autre du f...
La montée de la tendance du temps réelimpacte les éditeurs de logiciels ou                                Le temps réeld’o...
Attention la veille, c’estaussi...multilingueCertaines organisations, telles que l’OMPI, ont misen place des systèmes perm...
Volume, volumeL’intérêt des entreprises et des organisationsconcernant l’opinion de leurs clients est grandissantau vu de ...
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

12 preao-pergaud stg

2 102 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 102
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
915
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • « Et là arrive le « paradoxe ». Le web démocratise l’accès à l’information, donc à l’utilisation stratégique de celle-ci. Si la veille et l’utilisation d’outils adéquats paraissent être encore réservées aux spécialistes de la question dans les entreprises, c’est de moins en moins le cas. Le paradoxe réside ici dans le fait que les outils vont devoir devenir de plus en plus pointus notamment pour la gestion des données, mais leurs utilisateurs vont être de plus en plus hétérogènes dans leurs pratiques et leurs connaissances de la veille » Extrait livre blanc\n\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • http://www.redbull.fr/cs/Satellite/fr_FR/Video/Nouvelle-publicite-motocross-Red-Bull-avec-Ashley-Fiolek-021243103187064\n
  • \n
  • \n
  • La télévision « sociale » (ou « Social TV » ) est le terme général utilisé pour toutes les technologies apportant une dimension communicationnelle enrichie et une interaction sociale à l’expérience télévisuelle en direct, ou en relation avec des contenus télévisuels. La Social TV se décline de différentes manières : systèmes de recommandation, d’interaction via les réseaux sociaux, de commentaires, de votes, d’espaces de chats, de vidéo-conférences, de programmes télévisés sociaux… Cette expérience de Social TV peut être vécue par le téléspectateur sur différents médias : de l’ordinateur à la tablette tactile en passant par les Smartphones et les télévisions connectées, dans une idée de médias liquides et interconnectés.\nLa Social TV c’est 3 étapes clés1\nL’échange, la conversation autour de la télévision : avec les communautés, les systèmes de recommandation…\nLa Gamification de la télévision : en rendant les services plus ludiques, construits grâce aux communautés et participatifs (User Generated Content).\nLa personnalisation de la télévision : usagers au centre de l’expérience, services qui collent à leurs attentes, à leur personnalité.\n\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • Cet ancrage géographique permet aux entreprises, notamment aux PME et plus particulièrement aux commerçants qui ne disposent pas nécessairement d’une audience nationale, de concentrer leurs actions marketing sur une zone donnée, s’assurant ainsi un retour sur investissement élevé.\n\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • ATAWAD est un acronyme utilisé pour l’expression : Any Time, Anywhere, Any Device.\nLe terme d’ATAWAD est généralement utilisé pour désigner la tendance selon laquelle les individus souhaitent de plus en plus pouvoir accéder à un contenu, une information ou une offre marchande quelque soit le moment, le lieu ou le mode d’accès (TV, ordinateur, mobile, tablette, console, etc.).\nLe phénomène ATAWAD est évidemment lié au développement de l’Internet et des applications mobiles.\n\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • 12 preao-pergaud stg

    1. 1. Les enjeux desformations STMG
    2. 2. Les enjeux desformations STMG
    3. 3. Les enjeux desformations STMG
    4. 4. La communication sur les réseaux sociaux«les médias sociaux sont unnouveau défi pour les organisationsqui doivent développer de nouvellesstratégies afin de pouvoir en tirerprofit» Communiquer sur les Réseaux Sociaux, d’Antoine Dupin
    5. 5. La communication sur les réseaux sociauxNécessité pour les entreprises, lesorganisations, de mettre en place :- une veille sur l’identité numériquede l’entreprise- des modalités de gestion de leuridentité numérique
    6. 6. La communication sur les réseaux sociauxGérer son identité numérique exiged’identifier au sein de ses forces à l’internedeux profils qui pourraient gérer au mieuxla présence de l’organisation sur les médiassociaux afin d’avoir un profil plutôt orientérelation d’affaire et l’autre « communautéde consommateurs ».
    7. 7. Pourquoi faire de la veille informationnelle ?Une activitéde surveillance dun ou plusieurs domainesUne activitécontinue et inscrite dans le tempsUne activitéde recherche, danalyse et de sélection dinformations utiles à l’entreprise
    8. 8. La veille informationnelleL’information est indispensable pour comprendre lesévénements extérieurs, prendre des décisions. Ellejoue un rôle primordial dans la découverte,l’interprétation et la compréhension del’environnement.Elle permet à l’individu de se situer dans celui-ci(repérage temporel et spatial), d’analyser etd’anticiper les situations auxquelles il doit faire face.
    9. 9. La veille informationnelleIl convient de:– mettre l’accent sur l’évolution du rôle del’information (support de l’action, mémoire desopérations, aide à la décision);– mettre en évidence le rôle clé de l’information pourla gestion;– souligner l’impact des technologies de l’informationet de la communication sur l’évolution de son rôle.
    10. 10. des extraits de ...p130
    11. 11. Des extraits de ..
    12. 12. La notion d’informationL’information (au sens générique du terme)peut avoir diverses significations : .On nomme donnée,l’information qui est l’objet d’un traitementinformatique;On qualifie d’information le stimulus provenantde l’extérieur qui est interprété par l’individu; L’information interprétée, structurée et mémorisée devient connaissance.
    13. 13. Le circuit de la veille
    14. 14. Une courte liste de sites de référenceLe répertoire des bases de données gratuites sur internet : http:// dadi.univ-lyon1.fr/Les signets BNF : http://signets.bnf.fr/Le portail des entreprises : http://www.entreprises.gouv.fr/Linstitut national de la propriété industrielle : http://www.inpi.fr/Linstitut supérieur des métiers : http://infometiers.org/ISMLinformation sur les entreprises françaises : http:// www.societe.com/Lactualité par secteur : http://www.usinenouvelle.com/
    15. 15. Les méthodes de veille pour collecter Le pull Le push Vous L’informationL’information Vous
    16. 16. Le pullLes moteurs de rechercheLes portails les annuairesLes signets, les favoris
    17. 17. Le pushEtablir une liste de toutes lesméthodes que vous connaissez etoù l’information vient auveilleur....les assortir d’un idée deconsigne pour les élèves
    18. 18. Les alertes googleDu plus simple au plus compliquéPoser une alerte sur GOOGLE , unoutil de base pour surveiller : - une notion - un produit - une marque - un marché
    19. 19. Les alertes google
    20. 20. Les alertes google
    21. 21. Les alertes google
    22. 22. Les résultats arrivent sur votre boite mail
    23. 23. Les autres méthodes du push La newsletter Texte Les fils RSS de contenusboîte mailPar Les agrégateursLa newsletter Les listes de diffusion dans la
    24. 24. Les agrégateurs de fluxUn agrégateur de flux est une application web 2.0 qui permet de rassembler sous forme de portail personnalisable lensemble de ses sites favoris et flux rss. Il nécessite juste une connexion par mot de passe après inscription au service et est accessible de nimporte quelle machine.
    25. 25. Les agrégateurs de flux
    26. 26. Les agrégateurs de flux
    27. 27. Les agrégateurs de flux
    28. 28. Les médias socio- numériquesEt la recherche sociale d’information ?
    29. 29. Avant de jouer : définition...On s’attache à définir le conceptd’information en fonction de sa nature enpartant de faits ou d’événements pourarriver à la connaissance. On démontreque, de la donnée à la connaissance, il s’agitd’un continuum au cours duquell’intervention humaine devient croissante.
    30. 30. Avant de jouerLes caractéristiques de l’information(formes, origine, statut, qualité et coût) sontabordées sous un aspect opérationnel.Il s’agit de partir de réalités facilementcompréhensibles pour l’élève et de déboucherensuite sur des illustrations propres àl’entreprise de façon à le familiariser àl’organisation. On montre que l’informationpeut provenir de différentes sources formellesou informelles que l’élève doit pouvoirdistinguer.
    31. 31. Information ... ses caractéristiquesElle peut se voir attribuer un statut plus oumoins important en fonction des qualitésqu’elle présente (rareté, précision,confidentialité, impact...).L’information devenant stratégique pourl’organisation, on doit envisager son coût(coût d’acquisition, de col- lecte,d’interprétation...).
    32. 32. Pourquoi faire de laveille économique ? Pour veiller sur sa e-reputation
    33. 33. Quest-ce qui peutinfluencer notre imagesur internet ?•Ce que crée lentreprise, la qualité des produits•Lavis des internautes•Partage dinformation, vitalité, buzzetles influenceurs•Google quest ce quon trouve en terme deréferencement? Sur votre entreprise. Bad buzz /Good buzz
    34. 34. Un temps pour... la veilleUn temps pour... l’analyse,Un temps pour ... la communicationUn temps pour... le marketing
    35. 35. Un temps pour... la veillePourquoi faire de la veille ?Pourquoi l’inclure dans lesprogrammes de BTS ?Définir ce qu’est l’intelligenceéconomique
    36. 36. Un temps pour... la veilleL’intelligence économique estlensemble des activités coordonnéesde collecte, de traitement (danalyse),de diffusion et de protection delinformation utile aux acteurséconomiques, obtenue légalement.On peut y ajouter les actionsdinfluence et de notoriété.
    37. 37. Un temps pour... la veilleCelle du Commissariat général au plan
    38. 38. Un temps pour... la veilleLes méthodes de recherche sontdirectement résultantes desméthodes de stockage du savoir,des technologies acheminant lesflux d’information. Il ya démocratisation,grâce au webde l’accès à l’information
    39. 39. Un temps pour... la veilleRechercher l’information(pouvoir repérer la bonne information, aubon moment, pour la bonne personne)Collecter l’informationDiffuser l’information,Veilleur experts ou amateurs doiventcomposer avec les mêmes contraintes etles mêmes pressions :Avec Facebook, Twitter, Google, onpeut – et dès lors, on doit – être partoutà la fois, et en même temps.
    40. 40. Un temps pour... la veillePlus question des thésaurus quidécrivaient les contenus mis en forme pardes éditeurs dans des encyclopédies, desouvrages raisonnés et organisés.Désormais ce sont les auteurs quiINDEXENT leurs productions : vidéos,photos, cartes heuristiques, …Ils décrivent leurs contenus en choisissantdes TAGS, ou mots clés ou descripteurs.On parle de « folksonomie » indexationfaite par des pairs…
    41. 41. Un temps pour... la veille Coté internaute On utilise les mêmes ou presque TAGS que l’on saisit dans la grille de recherche…des moteurs de recherche qui sont ...partout
    42. 42. Un temps pour... la veille voici franchie la Et porte de la gigantesque machine économique qu’est le moteur de recherche. En effet, nos TAGS deviennent des ADWORDS, puis des ADSENSES
    43. 43. Comment se construisent les pages de résultats ? Consigne : Allez chercher la réponse dans lesréseaux sociaux ...vous avez 1/4 d’heure Vous pouvez utiliser pearltrees pour stocker vos résultats...
    44. 44. A vous de jouer?• Elaborer des dossiers documentaires à destination de son entreprise.• Proposer des bibliographies, des sitographies sur lintranet ou par mail.• Partager par lintermédiaire dun blog.• Utiliser les réseaux sociaux ( Twitter...)
    45. 45. Pour les élèves
    46. 46. Un temps pour... la collecte et le stockage
    47. 47. Un temps pour... la collecte et le stockage
    48. 48. Un temps pour... la collecte et le stockage
    49. 49. Un temps pour... l’analyse...et la production
    50. 50. Un produit ou unepolémique ?http://www.marianne2.fr/Red-Bull-l-Europe-choisit-les-marchands-contre-la-sante_a219614.htmlhttp://www.redbull.fr/cs/Satellite/fr_FR/Video/Nouvelle-publicite-motocross-Red-Bull-avec-Ashley-Fiolek-021243103187064
    51. 51. Les aides aux cours... http://marketing.oboulo.com/red-bull-marketing- operationnel-59986.html http://www.dacodoc.fr/red-bull-analyse- personnelle-149143.html Pour vous Analyse mercatique une http://cours.gl.over-blog.com/pages/ Mercatique_Analyse_du_succes_du_Red_Bull-1502099.htmlthématique Sur dissertations gratuites... http://www.dissertationsgratuites.com/dissertations/Etude- de Marketing-Redbull/300030.html dossier Même scribd.com http://www.scribd.com/doc/86664004/Analyse-Sectorielle ou sur Calaméo http://www.calameo.com/books/000088816d29d1b0cc2da
    52. 52. Une page Facebook
    53. 53. Un, des ? comptes Twitter
    54. 54. Un, des ? comptes Twitter
    55. 55. Un compte Foursquare
    56. 56. Un blog rédactionnel
    57. 57. Une version softhttp://www.ffeugas.com/dossiers/dossiers.php?val=126_video+regardez+pubs+francaises+redbull+
    58. 58. Un temps pour ... la communication
    59. 59. Mais surtout un merveilleuxterrain de jeu pour lemarketing Mais la veille marketing aujourd’hui c’est aussi LA SOCIAL-TV L’analyse des résultats de la social-tv (les téléspectateurs vont pouvoir « liker » en direct sur les pub, les émissions…) Les résultats pourront parvenir aux as du marketing sous forme de données géolocalisées..pour une meilleur analyse des tendances
    60. 60. Le marketing géolocaliséLe marketing géolocalisé connaitun développement considérabledans le monde entier.Le principe : utiliser les capacitésde géolocalisation de l’utilisateurliées au téléphone mobile, enparticulier aux Smartphones ou àInternet pour lui envoyer uneoffre commerciale en fonction du
    61. 61. Quelques chiffres• Il y a près de 15,5 millions demobinautes en France.• Près d’1 utilisateur de téléphone mobilesur 3 possède un Smartphone, soit 3 foisplus qu’il y a 2 ans.• 63% des 16-65 ans possèdent untéléphone capable de se connecter surInternet.• 51% des mobinautes se sont déjàconnectés
    62. 62. Une petite citationComme l’indique Julien Aubert et Edouard Gasnier :« Les marques programmes comme les marques chaînesinvestissent donc les réseaux sociaux. Elles tentent deconstruire une continuité de service, une trame narrative,avant, pendant et après la diffusion. Nous parlons alors decross-média (même contenu sur différents écrans)ou detransmédia (des contenus et une narration spécifiques àcha- que écran).L’objectif de ces dispositifs de multi-diffusion et de co-créationest double : favoriser l’engagement des téléspectateurs etmaximiser la « durée de vie client ».
    63. 63. la veille...le retour...sur lescommentaires desconsommateurs«ll est indispensable que les entreprises mettent enplace des veilles sur les commentaires sur cenouveau canal d’expression, afin de tirer le meilleurpartie de cette technologie, et de ne pas être des-servis par l’instantanéité. Nous pouvons imaginerque le service de certains commerces vont gagneren efficacité si les consommateurs sont écoutés, etles commentaires pris en compte.»
    64. 64. la veille...le retour...sur lescommentaires desconsommateurs IBM SOCIAL ANALYTICS Il s’agit d’un des derniers logiciels développés par IBM afin de permettre aux entreprises d’écouter, mesurer et analyser un très grand volume d’informations diffusées sur les réseaux sociaux et les blogs de tout sorte. Des algorithmes spéciaux évaluent la popularité des auteurs de commentaires, le logiciel ne garde que les commentaires de ceux dont les blogs ou les pages persos sont les plus relayées sur d’autres médias sociaux, autrement dit ceux des influenceurs clés.
    65. 65. Un autre type de veilleéconomique ANYTIME ANYWHERELa méthode Atawad ANYDEVICEIl s’agit de pouvoir obtenir l’information,de tout type, le plus rapidementpossible, n’importe quand, via n’importequels supports. Grâce à cette tendanceles utilisateurs sont connectés enpermanence avec leurs réseauxprofessionnels et personnels, même lorsde leurs déplacements...
    66. 66. Un autre type de veille La méthode Atawadéconomique Aujourd’hui certains éditeurs de logiciels ont su proposer des solutions permettant de consulter et de traiter les informations à tous moments, en adaptant leur outils de veille à la tendance ATAWAD. • Le chargé de veille peut avoir accès n’importe où, par exemple en congrès, à ses outils de veille et les suivre en temps réel depuis son smartphone. • Lors de salon professionnels, si le directeur commercial identifie un concurrent, il peut directement lancer une alerte sur lui afin d’obtenir les informations et le suivre pour
    67. 67. Un autre type de veilleéconomique Le temps réel La notion de « temps réel » désigne selon Pierre Guillou, professionnel de la société « Idéose » spécialisée dans les usages du web 2.0, « l’en-semble des informations envoyées sur le Web par des personnes de manière instantanée et publique ».
    68. 68. Un autre type de veilleéconomique Le temps réel La tendance du temps réel se développe de plus en plus entre autre du fait de l’utilisation grandissante des réseaux sociaux par les internautes pour s’exprimer sur les sujets d’actualités ou pour échanger leurs diverses opinions sur une marque ou une entreprise au moment où une action ou un fait est mis à jour en ligne. Ce qui représente une véritable mine d’informations pour les organisa- tions publiques et privées qui doivent suivre afin de ces échanges de manière instantanée pouvoir réagir et éviter une dégradation de leur image dans le cadre de l’e- réputation.
    69. 69. La montée de la tendance du temps réelimpacte les éditeurs de logiciels ou Le temps réeld’outils de veille qui doivent en tenircompte dans leurs offres de produits.En effet, les logiciels de veille doiventdésormais surveiller les réseaux sociaux,mais aussi analyser l’e-réputationet permettre d’interagir avec lesinternautes en temps réel sur la mêmeinterface. Ces logiciels devront aussipermettre de qualifier les sources afin demesurer la pertinence des in- formations,l’importance de l’apparition d’avis, etd’interagir avec les internautes jugés lesplus importants.
    70. 70. Attention la veille, c’estaussi...multilingueCertaines organisations, telles que l’OMPI, ont misen place des systèmes permettant d’effectuer uneveille multilingue en anglais, espagnol, allemand,français ainsi qu’en japonais.Cette plateforme appelée le « Patentscope » estlibre d’accès et permet une traduction automati-que des requêtes dans la langue souhaitée, puis, àpartir de ces traductions, le moteur de recherchesélectionne les brevets les plus pertinents.ww.wipo.int/patentscope/fr/dbsearch/
    71. 71. Volume, volumeL’intérêt des entreprises et des organisationsconcernant l’opinion de leurs clients est grandissantau vu de la possibilité d’expression et d’interactionqui est permise par le web 2.0 (les réseaux sociaux,les blogs et les forums influents).Dès lors, le besoin de centraliser cette informationpour connaître les avis des internautes sur uneentreprise, une personne, un produit ou une mar-que, devient un enjeu stratégique pour degrandes sociétés. La volumétrie des contenuspubliés par les internautes est telle qu’elle nécessiteun traitement automatisé qui facilite le travaild’analyse humaine.

    ×