MUSÉEMUSÉE
D’ORSAYD’ORSAY
1848- 1914
Le Palais
1810-1838: construction, sur
l’emplacement de l’actuel musée,
du Palais d’Orsay destiné à
recevoir le Ministère ...
Le Palais
Mai 1871: épilogue tragique de la
Commune. De nombreux édifices parisiens
sont détruits dont l’Hôtel de Ville, l...
La Gare
1898-1900: construction de la gare d’Orsay. La
compagnie de chemins de fer Paris-Orléans
cherche à déplacer son te...
Le musée
En 1977, le Président Valéry Giscard d’Estaing
a repris l’idée d’y installer un musée du XIXe
siècle, destiné
- à...
1848 - 19141848 - 1914
Pourquoi ces 2 dates?
Le choix des dates limites a fait l’objet de
nombreux débats, surtout pour la...
1848 – 19141848 – 1914
Quelle est la production artistique/littéraire de l’époque?
Baudelaire, les Fleurs du Mal
Manet, le...
Le musée d'Orsay est un
musée national situé à Paris,
sur la rive gauche de la Seine,
dans le 7e arrondissement .
Il a été...
Il évoque toute les formes de création de
cette époque, y compris la musique, la
littérature. Les œuvres sont proposée par...
Les courants artistiques:
le romantisme
le réalisme, le naturalisme
l’impressionnisme
le symbolisme
la belle époque
l’art ...
HistoireHistoire
1848: Révolution de 1848, instauration de la Seconde
République
1851: la IIème République agonise et se t...
Ce regard vous dit quelque chose? Qui est-ce?
C’est Victorine Meurent l’Olympia 1863 de Manet
F. Goya. La Maya desnuda,1800,1803 – Museo del Prado
Madrid
Tiziano, Venere di Urbino, 1538 – Firenze Uffizi
Olympia, Manet
Avec Olympia, Manet réinvente le thème
traditionnel du nu féminin par le jeu d'une
peinture franche et sans...
Olympia de Manet
La Vénus est devenue une prostituée qui
défie de son regard le spectateur. Face à
cette remise en cause d...
Confronter deux œuvres
Cabanel, Naissance de vénus
1863
Manet, Déjeuner sur l’herbe,
1863
Le déjeuner sur l'herbe Edouard
Manet (1832-1883)
Rejetée par le jury du Salon de 1863, cette
œuvre est exposée par Manet ...
Le Concert champêtre du Titien, alors
attribué à Giorgione, fournit le sujet, tandis
que la disposition du groupe central ...
Titien, le concert champêtre –
1509-10 Paris - Musé edu Louvre
Raphaël - Le jugement de Pâris
– 1515/16
Olympia – Manet
La modernité des personnages rend
obscène, aux yeux de ses contemporains,
cette scène presque irréelle.
Le...
On lui reproche sa "manie de voir par
taches".
Les personnages ne semblent pas
parfaitement intégrés dans ce décor de
sous...
« La déesse noyée dans un fleuve de lait, a l’ait
d’une lorette, non pas en chair et en os- cela
serait indécent- mais en ...
Rodin
Balzac
Rodin (1840-
1917),
Balzac,1897
Rodin arrive à construire
une silhouette pyramidale
conçue de façon à mettre en
relief la ...
Parcours BaudelaireParcours Baudelaire
1821- 18671821- 1867
Critique d’artCritique d’art
Une danseuse
espagnole
alors très à la
mode à Paris
Édouard Manet,
Lola de Valence,
1862
rez-de-chaussée,
salle 14
Le rapport texte imageLe rapport texte image
“Entre tant de beautés
que partout on peut
voir,
Je comprends bien,
amis, que...
Le rapport texte imageLe rapport texte image
“Delacroix, lac de sang hanté
des mauvais anges,
Ombragé par un bois de sapin...
“Et, regarde, voici, crispée atrocement,
La véritable tête, et la sincère face
Renversée à l’abri de la face qui ment”.
Le...
Le rapport texte imageLe rapport texte image
Jean-Baptiste dit Auguste Clésinger,
Femme piquée par un serpent, 1847.
Apoll...
Le critique d’artLe critique d’art
Il publie
Salon -1845
Salon de -1846
Salon de - 1859
Le peintre de la vie moderne - 1863
Baudelaire critique d’artBaudelaire critique d’art
Pour Baudelaire la critique a une
fonction éducative. Elle apprend
au p...
Napoléon III à la bataille de Solferino (24 juin 1859).
Peinture sur bois de Jean-Louis Ernest Meissonier (1863).
Baudelaire critique d’artBaudelaire critique d’art
Mais pour remplir cette fonction la
critique doit être subjective:
« Po...
Le critique d’artLe critique d’art
Les peintres que Baudelaire n’aime
pas:
Les académiques et les
ingristes.
Il reconnaît ...
Eugène Emmanuel Amaury
Duval
(1808- 1885,
Annonciation, 1860)
au rez-de-chaussée salle 1
Jean-Auguste-
Dominique Ingres,
La Source, 1820-1856
Le critique d’artLe critique d’art
Baudelaire et les ingristes :
“Le parti des ennemis du soleil”,
Salon de 1846.
Il a hor...
Le critique d’artLe critique d’art
Baudelaire et les ingristes
Gérôme Jean-Léon (1824-1904) Un combat de
coqs, 1846
Gérôme...
Jean Gérôme, Combat de coq, 1846
rez-de-chaussée, salle 1
Le critique d’artLe critique d’art
M. Gérôme “réchauffe les sujets par de petits
ingrédients et par des expédients puérils...
Le critique d’artLe critique d’art
Les peintre que Baudelaire n’aime pas
Millet Jean-François (1814-1875) : Des glaneuses,...
Millet, les glaneuses, 1857
Millet ( 1857-1859), « l’angélus » M O
Millet « l’angélus » M. O.
En 1865, Millet raconte : "L'Angélus est un tableau
que j'ai fait en pensant comment, en travai...
• Van
Van Gogh « the angelus » after Millet. 1880. Gallery: Rijksmuseum Kröller-
Müller, Otterlo, Netherlands
Le plus grand :Le plus grand : DelacroixDelacroix
Eugène Delacroix (1798-1863) : Chasse aux
lions, esquisse de 1854. Esqui...
Le plus grand DelacroixLe plus grand Delacroix
Il adore ici la sauvagerie de la “peinture
pure”, à l’opposé de la peinture...
Le moderne ManetLe moderne Manet
Manet Edouard (1832-1883) : Lola de
Valence,1862
Baudelaire ne voit pas la suite de l’œuv...
Le moderne ManetLe moderne Manet
“Celui-là sera le peintre, le vrai peintre, qui
saura arracher à la vie actuelle son côté...
Manet, La maîtresse de Baudelaire allongée, 1862
Szépmüvészeti Museum, Budapest
Les portraits de BaudelaireLes portraits de Baudelaire
Henri Fantin Latour, Hommage à
Delacroix, 1864
Ce portrait collectif rassemble Louis
Edmond Duranty (homme de lettres),
Ja...
Les portraits de BaudelaireLes portraits de Baudelaire
Courbet, l’Atelier du
peintre. Allégorie
Réelle déterminant une
phase de sept années
de ma vie artistique (et
morale), 1855
À gauche de Courbet ceux qui vivent de la mort, exploiteurs et
exploités: un banquier, un républicain, un marchand, un bra...
à droite de Courbet, ceux qui vivent de la vie, des individualités
repérables, Baudelaire, le couple Sabatier, Chamfleury ...
MatisseMatisse
Luxe, calme
et volupté -
1904
Référence à
la poésie
Invitation au
voyage,
les fleurs du
mal
(1840-1917)
Auguste Rodin Ugolin - entre 1882 et 1906 - Groupe relié en plâtre
La Divine Comédie, disait Rodin, ne le quittait pas : il en
avait toujours un exemplaire dans sa poche. C'est l'un des
épi...
Rodin
La
porte
de
l’enfer
A l'emplacement même de la gare d'Orsay, s'élevait au XIXe
siècle l'ancienne Cour des comptes. Brûlée en 1871 durant la
Co...
Camille Claudel L'âge mûr-1902
Après la rupture entre et Rodin, ce dernier
essaya de l'aider par personne interposée
et ob...
Camille Claudel - L'âge mûr-
1902
Le groupe évoque l'hésitation de Rodin
entre son ancienne maîtresse, qui devait
l'emport...
sites de référence:
- Le site officiel du Musée
d’Orsay
- L’histoire de France en
image
- Le guide du musée ed. de la
réun...
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Musée d’orsay
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Musée d’orsay

154 vues

Publié le

à la découverte du musée d'orsay
Baudelaire, Manet, Rodin....

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Pourquoi ces 2 dates d’après vous?
  • Vue d’ensemble du musée
  • Musée d’orsay

    1. 1. MUSÉEMUSÉE D’ORSAYD’ORSAY 1848- 1914
    2. 2. Le Palais 1810-1838: construction, sur l’emplacement de l’actuel musée, du Palais d’Orsay destiné à recevoir le Ministère des Affaires Étrangères, mais finalement affecté à la Cour des Comptes.
    3. 3. Le Palais Mai 1871: épilogue tragique de la Commune. De nombreux édifices parisiens sont détruits dont l’Hôtel de Ville, les Tuileries, le Palais d’Orsay et l’Hôtel de Salm (actuellement musée de la Légion d’Honneur). Le Palais d’Orsay n’est pas reconstruit et reste en ruine pendant près de trente ans.
    4. 4. La Gare 1898-1900: construction de la gare d’Orsay. La compagnie de chemins de fer Paris-Orléans cherche à déplacer son terminus de la gare d’Austerlitz, jugée excentrée, vers le centre de Paris. le projet présenté par l’architecte Victor Laloux est choisi. La gare doit s’intégrer parfaitement à son environnement prestigieux : le Louvre, le jardin des Tuileries… Et Victor Laloux, s’il adopte une structure métallique pour la gare, la cache derrière une enveloppe en pierre de taille.
    5. 5. Le musée En 1977, le Président Valéry Giscard d’Estaing a repris l’idée d’y installer un musée du XIXe siècle, destiné - à recevoir les collections nationales, dispersées - à faire la transition entre le Louvre et Beaubourg alors en chantier. Peu après son élection en 1981, François Mitterrand confirme le projet du musée d’Orsay. Le travaux seront confiés à l’architecte italien Gae Aulenti
    6. 6. 1848 - 19141848 - 1914 Pourquoi ces 2 dates? Le choix des dates limites a fait l’objet de nombreux débats, surtout pour la date de départ. Pour la fin de la période, la date théorique est 1914. Pour la peinture, les dernières œuvres datent plutôt de la moitié de la première décennie (apparition du cubisme avec les Demoiselles d’Avignon de Picasso -1907- courant qui n’est pas représenté dans les collections du musée d’Orsay). Par contre, la date de 1914 est largement dépassée pour la présentation du cinéma, puisque les films programmés dans les festivals vont jusqu’à la naissance du cinéma parlant (vers 1929).
    7. 7. 1848 – 19141848 – 1914 Quelle est la production artistique/littéraire de l’époque? Baudelaire, les Fleurs du Mal Manet, le déjeuner sur l’herbe Zola, les Rougon-Macquart La construction de l’Opéra Garnier (1860-1875) Rodin, la porte de l’enfer, le buste de Balzac Courbet Manet Olympia le déjeuner sur l’herbe Les impressionistes …….
    8. 8. Le musée d'Orsay est un musée national situé à Paris, sur la rive gauche de la Seine, dans le 7e arrondissement . Il a été aménagé dans l'ancienne gare d'Orsay (1898) et inauguré en 1986.
    9. 9. Il évoque toute les formes de création de cette époque, y compris la musique, la littérature. Les œuvres sont proposée par famille stylistique et si possible par artistes: Baumier, Courbet, Degas, Van Gogh, Gauguin, Manet, Cézanne, Monet, Pissaro, Rodin, Toulouse Lautrec, Carpeaux…. La maquette de l’opéra Garnier La salle de bal de l’hôtel de l’époque a imposé son style.
    10. 10. Les courants artistiques: le romantisme le réalisme, le naturalisme l’impressionnisme le symbolisme la belle époque l’art nouveau Quels sont les courants artistiques?
    11. 11. HistoireHistoire 1848: Révolution de 1848, instauration de la Seconde République 1851: la IIème République agonise et se transforme en dictature Second Empire – Napoléon III- grande bourgeoisie toujours plus riche - Le préfet Haussmann- Paris qui change « Paris haché à coups de sabre, les veines ouvertes, nourrissant cent mille terrassiers et maçon » Zola - 1870: guerre contre la Prusse (débâcle) Défaite de Sedan La Commune de Paris- Proclamation de la troisième république (1870-1914) 1894- 1906 : Affaire Dreyfus 1914: Début de la première guerre mondiale.
    12. 12. Ce regard vous dit quelque chose? Qui est-ce? C’est Victorine Meurent l’Olympia 1863 de Manet
    13. 13. F. Goya. La Maya desnuda,1800,1803 – Museo del Prado Madrid
    14. 14. Tiziano, Venere di Urbino, 1538 – Firenze Uffizi
    15. 15. Olympia, Manet Avec Olympia, Manet réinvente le thème traditionnel du nu féminin par le jeu d'une peinture franche et sans compromis. Le sujet autant que le langage pictural expliquent le scandale que l’œuvre provoqua au Salon de 1865. Même si Manet multiplie les références formelles et iconographiques : la Vénus d'Urbin du Titien, la Maja desnuda de Goya et le thème de l'odalisque à l'esclave noire traité par Ingres notamment, il traduit avant tout picturalement la froideur et le prosaïsme d'un sujet bien contemporain.
    16. 16. Olympia de Manet La Vénus est devenue une prostituée qui défie de son regard le spectateur. Face à cette remise en cause du nu idéalisé, fondement de la tradition académique, la violence des réactions fut considérable. Les critiques vilipendèrent "cette odalisque au ventre jaune" dont la modernité fut pourtant défendue par quelques contemporains avec à leur tête Zola.
    17. 17. Confronter deux œuvres Cabanel, Naissance de vénus 1863 Manet, Déjeuner sur l’herbe, 1863
    18. 18. Le déjeuner sur l'herbe Edouard Manet (1832-1883) Rejetée par le jury du Salon de 1863, cette œuvre est exposée par Manet sous le titre Le Bain au "Salon des Refusés" accordé cette année-là par Napoléon III. Elle en constitua la principale attraction, objet de moqueries et source de scandale. Pourtant, Manet revendique dans Le déjeuner sur l'herbe l'héritage des maîtres anciens et s'inspire de deux œuvres du Louvre.
    19. 19. Le Concert champêtre du Titien, alors attribué à Giorgione, fournit le sujet, tandis que la disposition du groupe central s'inspire d'une gravure d'après Raphaël : Le jugement de Pâris. Mais dans Le déjeuner sur l'herbe, la présence d'une femme nue au milieu d'hommes habillés n'est justifiée par aucun prétexte mythologique ou allégorique.
    20. 20. Titien, le concert champêtre – 1509-10 Paris - Musé edu Louvre
    21. 21. Raphaël - Le jugement de Pâris – 1515/16
    22. 22. Olympia – Manet La modernité des personnages rend obscène, aux yeux de ses contemporains, cette scène presque irréelle. Le style et la facture choquèrent presque autant que le sujet. Manet abandonne les habituels dégradés pour livrer des contrastes brutaux entre ombre et lumière.
    23. 23. On lui reproche sa "manie de voir par taches". Les personnages ne semblent pas parfaitement intégrés dans ce décor de sous-bois davantage esquissé que peint, où la perspective est ignorée et la profondeur absente. Avec Le déjeuner sur l'herbe, Manet ne respecte aucune des conventions admises, mais impose une liberté nouvelle par rapport au sujet et aux modes traditionnels de représentation
    24. 24. « La déesse noyée dans un fleuve de lait, a l’ait d’une lorette, non pas en chair et en os- cela serait indécent- mais en une sorte de pâte d’amende rose et blanche » Zola
    25. 25. Rodin Balzac
    26. 26. Rodin (1840- 1917), Balzac,1897 Rodin arrive à construire une silhouette pyramidale conçue de façon à mettre en relief la tête exagérément grossie. Symbole presque abstrait de la puissance du romancier. Il renouvelle la conception du monument public. La sculpture fit un tel scandale qu’on la retira du salon de 1898 et on confia la commande à Falguière.
    27. 27. Parcours BaudelaireParcours Baudelaire 1821- 18671821- 1867 Critique d’artCritique d’art
    28. 28. Une danseuse espagnole alors très à la mode à Paris Édouard Manet, Lola de Valence, 1862 rez-de-chaussée, salle 14
    29. 29. Le rapport texte imageLe rapport texte image “Entre tant de beautés que partout on peut voir, Je comprends bien, amis, que le désir balance, Mais on voit scintiller en Lola de Valence Le charme inattendu d’un bijou rose et noir”.
    30. 30. Le rapport texte imageLe rapport texte image “Delacroix, lac de sang hanté des mauvais anges, Ombragé par un bois de sapins toujours vert, Où sous un ciel chagrin, des fanfares étranges, Passent, comme un soupir étouffé de Weber...” les Fleurs du Mal,, 1857 Les Phares poème construit sur les analogies: peinture, musique et poésie – voir aussi la théories des Correspondances - Eugène Delacroix, la chasse au lion, esquisse de 1854, huile sur toile.
    31. 31. “Et, regarde, voici, crispée atrocement, La véritable tête, et la sincère face Renversée à l’abri de la face qui ment”. Le Masque, Les fleurs du Mal,
    32. 32. Le rapport texte imageLe rapport texte image Jean-Baptiste dit Auguste Clésinger, Femme piquée par un serpent, 1847. Apollonie Sabatier
    33. 33. Le critique d’artLe critique d’art Il publie Salon -1845 Salon de -1846 Salon de - 1859 Le peintre de la vie moderne - 1863
    34. 34. Baudelaire critique d’artBaudelaire critique d’art Pour Baudelaire la critique a une fonction éducative. Elle apprend au public à ne pas confondre MeissonierMeissonier et DelacroixDelacroix, en un temps où le premier se vendait dix fois plus cher que le second (1859).(1859).
    35. 35. Napoléon III à la bataille de Solferino (24 juin 1859). Peinture sur bois de Jean-Louis Ernest Meissonier (1863).
    36. 36. Baudelaire critique d’artBaudelaire critique d’art Mais pour remplir cette fonction la critique doit être subjective: « Pour être juste, c’est-à-direPour être juste, c’est-à-dire pour avoir sa raison d’être, lapour avoir sa raison d’être, la critique doit être partiale,critique doit être partiale, passionnée, politique, c’est-à-direpassionnée, politique, c’est-à-dire faite à un point de vue qui ouvrefaite à un point de vue qui ouvre le plus d’horizons. le plus d’horizons. »(1846(1846).
    37. 37. Le critique d’artLe critique d’art Les peintres que Baudelaire n’aime pas: Les académiques et les ingristes. Il reconnaît le talent d’Ingres mais il trouve son école catastrophique.
    38. 38. Eugène Emmanuel Amaury Duval (1808- 1885, Annonciation, 1860) au rez-de-chaussée salle 1
    39. 39. Jean-Auguste- Dominique Ingres, La Source, 1820-1856
    40. 40. Le critique d’artLe critique d’art Baudelaire et les ingristes : “Le parti des ennemis du soleil”, Salon de 1846. Il a horreur des “affèteries” de cette peinture qu’il juge trop distinguée, trop “finie”, dont l’héroïne est toujours “diaphane et bégueule comme une élégie, et amaigrie par le thé et le beurre esthétique” (Salon de 1846). Au lieu d’imiter servilement les anciens, il faut des sujets modernes.
    41. 41. Le critique d’artLe critique d’art Baudelaire et les ingristes Gérôme Jean-Léon (1824-1904) Un combat de coqs, 1846 Gérôme peintre néo-grec, également admirateur d’Ingres. DEFINITION: L’académisme désigne le style officiel, aussi appelé "art pompier", qui marque le XIXe siècle français avec un essor particulier entre 1845 et 1860.Le terme utilisé pour ce style depuis le XIXe siècle, définit l'origine de l'enseignement artistique reçu dans une académie d'art depuis la Renaissance. Il se base sur une connaissance approfondie du corps humain (dessin et études peintes d’après nature) et sur la correction des imperfections par l'étude de l'Antiquité gréco-romaine.
    42. 42. Jean Gérôme, Combat de coq, 1846 rez-de-chaussée, salle 1
    43. 43. Le critique d’artLe critique d’art M. Gérôme “réchauffe les sujets par de petits ingrédients et par des expédients puérils”. De ce tableau il écrit : « l’idée d’un combat de coqs appelle naturellement le souvenir de Manille ou de l’Angleterre. M. Gérôme essaiera de surprendre notre curiosité en transposant ce jeu dans une espèce de pastorale antique ». Bref, il juge que ce genre de peinture n’est que de la “cuisine”, et qu’en général ce n’est pas avec des “Cupidons de confiseurs” que l’on peut représenter l’amour.
    44. 44. Le critique d’artLe critique d’art Les peintre que Baudelaire n’aime pas Millet Jean-François (1814-1875) : Des glaneuses, 1857 Millet peintre des paysans et de la nature, très populaire par la force de ses images. Baudelaire le trouve très prétentieux. « Ses paysans sont des pédants qui ont d’eux-mêmes une trop haute opinion. Ils étalent une manière d’abrutissement sombre et fatal qui me donne envie de les haïr ». (Salon de 1859). rez-de-chaussée, salle 6
    45. 45. Millet, les glaneuses, 1857
    46. 46. Millet ( 1857-1859), « l’angélus » M O
    47. 47. Millet « l’angélus » M. O. En 1865, Millet raconte : "L'Angélus est un tableau que j'ai fait en pensant comment, en travaillant autrefois dans les champs, ma grand-mère ne manquait pas, en entendant sonner la cloche, de nous faire arrêter notre besogne pour dire l'angélus pour ces pauvres morts". C'est donc un souvenir d'enfance qui est à l'origine du tableau et non la volonté d'exalter un quelconque sentiment religieux, Millet n'est d'ailleurs pas pratiquant. La toile exprime ainsi un profond sentiment de recueillement et Millet dépasse l'anecdote pour tendre vers l'archétype
    48. 48. • Van Van Gogh « the angelus » after Millet. 1880. Gallery: Rijksmuseum Kröller- Müller, Otterlo, Netherlands
    49. 49. Le plus grand :Le plus grand : DelacroixDelacroix Eugène Delacroix (1798-1863) : Chasse aux lions, esquisse de 1854. Esquisse proche d’un grand tableau achevé par Delacroix, et détruit depuis, frappante par la violence du mouvement et des couleurs, et par sa liberté résolument moderne. Baudelaire : « Une véritable explosion de couleurs (...) Jamais couleurs plus belles, plus intenses ne pénétrèrent jusqu’à l’âme par le canal des yeux” (Exposition universelle de 1855). rez-de-chaussée, salle 2
    50. 50. Le plus grand DelacroixLe plus grand Delacroix Il adore ici la sauvagerie de la “peinture pure”, à l’opposé de la peinture “astiquée”, et conseille au spectateur de regarder les œuvres de Delacroix de très loin, avant d’approcher pour identifier le sujet. Baudelaire véritablement nourri de l’œuvre de Delacroix, s’identifie entièrement à cette “âme” si proche de la sienne : liberté de l’imagination enquête d’idéal, douleur rêveuse, intelligence prodigieuse des sujets, même historiques ou religieux.
    51. 51. Le moderne ManetLe moderne Manet Manet Edouard (1832-1883) : Lola de Valence,1862 Baudelaire ne voit pas la suite de l’œuvre de Manet, qu’il sous-évalue certainement. Montrer que le programme qu’il trace du Peintre de la Vie moderne (1863), inspiré par CONSTANTIN GUYS qui n’est d’ailleurs pas un peintre, est en réalité accompli par MANET
    52. 52. Le moderne ManetLe moderne Manet “Celui-là sera le peintre, le vrai peintre, qui saura arracher à la vie actuelle son côté épique, et nous faire voir et comprendre, avec de la couleur et du dessin, combien nous sommes grands et poétiques dans nos cravates et nos bottines vernies.” (1845). “La modernité, c’est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l’art, dont l’autre moitié est l’éternel et l’immuable” (1863).
    53. 53. Manet, La maîtresse de Baudelaire allongée, 1862 Szépmüvészeti Museum, Budapest
    54. 54. Les portraits de BaudelaireLes portraits de Baudelaire
    55. 55. Henri Fantin Latour, Hommage à Delacroix, 1864 Ce portrait collectif rassemble Louis Edmond Duranty (homme de lettres), James Abbott Mac Neill Whistler (peintre), Champfleury, Jules Husson (homme de lettres), Edouard Manet, Charles Baudelaire, Louis Cordier, Alphonse Legros (peintre), Félix Bracquemond (graveur), Albert de Balleroy (peintre), Henri Fantin- Latour devant un portrait d'Eugène Delacroix.
    56. 56. Les portraits de BaudelaireLes portraits de Baudelaire
    57. 57. Courbet, l’Atelier du peintre. Allégorie Réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique (et morale), 1855
    58. 58. À gauche de Courbet ceux qui vivent de la mort, exploiteurs et exploités: un banquier, un républicain, un marchand, un braconnier qui ressemble à Napoléon III
    59. 59. à droite de Courbet, ceux qui vivent de la vie, des individualités repérables, Baudelaire, le couple Sabatier, Chamfleury assis, sa sœur Juliette, Proudhon …
    60. 60. MatisseMatisse Luxe, calme et volupté - 1904 Référence à la poésie Invitation au voyage, les fleurs du mal
    61. 61. (1840-1917)
    62. 62. Auguste Rodin Ugolin - entre 1882 et 1906 - Groupe relié en plâtre
    63. 63. La Divine Comédie, disait Rodin, ne le quittait pas : il en avait toujours un exemplaire dans sa poche. C'est l'un des épisodes les plus noirs de l'immense poème de Dante qu'il illustre ici. Le comte Ugolin, muré avec ses fils dans la prison qui doit devenir leur tombeau, les voit mourir, puis poussé par la faim, se nourrit de leur chair, avant de périr lui aussi. La figure construite autour d'un vide central, le modelé torturé, les corps désarticulés des enfants, la déformation des membres, tout accentue l'expression morbide et dramatique. La composition présente de plus les prémices du processus d'assemblage, que Rodin devait systématiser ensuite : les corps nus, travaillés et moulés à part, ont été assemblés ensuite et liés après coup par des tissus drapés, puis enduits de plâtre.
    64. 64. Rodin La porte de l’enfer
    65. 65. A l'emplacement même de la gare d'Orsay, s'élevait au XIXe siècle l'ancienne Cour des comptes. Brûlée en 1871 durant la Commune, elle devait être remplacée par un musée des Arts décoratifs. Pour son entrée, l'Etat commande à Rodin en 1880 une porte monumentale. Elle devait être ornée de onze bas- reliefs représentant la Divine Comédie de Dante. Rodin s'inspire des célèbres portes que Ghiberti avait réalisées au XVe siècle pour le baptistère de Florence. Trois ans plus tard, l'artiste est parvenu à un premier état qui le satisfait, mais le projet du musée est abandonné. Cette porte sans destination devient alors pour Rodin une sorte de réservoir créatif pour de nombreux groupes qui finissent par s'en affranchir comme Le Penseur ou Le Baiser. La Porte de l'Enfer, que seuls quelques critiques introduits ont pu voir, prend alors valeur de symbole : du génie créatif sans contrainte de Rodin pour les uns, de son incapacité à aboutir pour les autres. Elle ne sera exposée qu'à l'Exposition universelle de 1900 dans une version incomplète.
    66. 66. Camille Claudel L'âge mûr-1902 Après la rupture entre et Rodin, ce dernier essaya de l'aider par personne interposée et obtint du directeur des Beaux-Arts une commande de l'Etat. fut commandé en 1895, exposé en 1899, mais le bronze ne fut jamais commandé et le plâtre ne fut jamais livré par Camille Claudel.
    67. 67. Camille Claudel - L'âge mûr- 1902 Le groupe évoque l'hésitation de Rodin entre son ancienne maîtresse, qui devait l'emporter, et Camille qui, pour le retenir, se penche en avant. Au-delà de son histoire personnelle, Camille réalise une oeuvre symbolique qui entraîne une méditation sur les rapports humains. Elle-même s'y incarne sous les traits d'un personnage qu'elle nomme l'Implorante, marquant ainsi le tragique attaché à sa destinée.
    68. 68. sites de référence: - Le site officiel du Musée d’Orsay - L’histoire de France en image - Le guide du musée ed. de la réunion des musées nationaux, 1992.

    ×