L’ASTROLABE, JOYAU MATH É MATIQUE Médiathèque Astrolabe MELUN   Philippe Dutarte  2 juin 2007
Trésors des musées d’Ile-de-France
Institut du monde arabe
Musée des arts et métiers
 
Musée du Louvre
Musée de la Renaissance  (Écouen)
Observatoire de Paris
 
Bibliothèque nationale de France
LA SPH ÈRE ARMILLAIRE
Étoile polaire Méridien Écliptique Horizon Équateur
Un instrument antique, symbole de science et de pouvoir
 
Instrument pédagogique
 
« les problèmes que l'on peut résoudre par le moyen d'un globe ou d'une sphère, ne sont pas de simples exercices d'amuseme...
Latitude du lieu et hauteur du pôle nord céleste H N E O Z Hauteur de la polaire Latitude ?
Instrument d’observation et de mesure « En nous servant donc encore du même instrument, dont les cercles tournent autour d...
 
 
L’ASTROLABE PLANISPH ÉRIQUE
Comprendre l’astrolabe…
… un jeu d’enfant
… de 7 à 97 ans.
 
Les pièces d’un astrolabe Araignée Ecrou Tympan Matrice Règle Alidade
L’astrolabe comme  instrument de mesure  : « preneur d’astres » « Astrolabe » est un mot d’origine grecque, qui se traduit...
Angle de hauteur de l’astre Vers l’astre Astrolabe tenu verticalement Visée à travers les pinnules de l’alidade Vers l’hor...
Cercles de hauteur (al-muquantarat)
L’astrolabe comme  instrument de représentation et de calcul  : projection d’une sphère armillaire
Sphère locale   fixe et sphère céleste en rotation
Sphère céleste et sphère locale Sphère locale fixe Sphère céleste mobile
Projection stéréographique de pôle Sud sur le plan de l’équateur A’ A
Projection des tropiques
SPHERE  CELESTE  MOBILE ARAIGNEE TYMPAN LOCAL ASTROLABE PROJECTION  STEREOGRAPHIQUE
Appolonius de Perge (vers – 200) étude géométrique de la projection stéréographique
Hipparque de Nicée (vers –150) Utilisation astronomique de la projection stéréographique
Ptolémée  (vers + 150) : le « Planisphaerium »
Histoire   de l’astrolabe Alexandrie IVe s Tolède XIe s Catalogne Xe-XIe s Louvain XVIe s Italie XVIe s Lisbonne XVe s Bag...
L’apport des savants arabes
Orientation et azimuts
<ul><li>Al-Biruni (973–1050)  : </li></ul><ul><li>Ligne du crépuscule . </li></ul><ul><li>Lignes des heures des prières mu...
Quadrant des sinus
Astrolabe universel <ul><li>XI e  siècle,  à Tolède  : </li></ul><ul><li>Ali Ibn Khalaf . </li></ul><ul><li>Ibn al-Zarqali...
 
Le Moyen Age occidental
Astrolabe acquis par  Regiomontanus Xe siècle :  Gerbert d’Aurillac
Renaissance  : Mercator et Arsenius
Georg Hartmann (1489-1564)
Quelques utilisations de l’astrolabe
Le tympan Étoile polaire Zénith Cercle de hauteur 40° Horizon
L’araignée Altaïr Étoile polaire Soleil début juin
Détermination de l’heure (jour) : on « pèse » le Soleil…
 
Détermination de l’heure (nuit) Astrolabe tympan Paris
Mesure d’une tour (on remarquera que l’horloge tourne dans le sens direct). Dominique Jacquinot –  L’usage de l’un et autr...
Astrolabe.SLDASM
« Carré des ombres »   ombre droite gnomon (virtuel)
 
L’ASTROLABE NAUTIQUE  Au service de la navigation
LES INSTRUMENTS DE L’ASTRONOMIE ANCIENNE de l’Antiquité à la Renaissance éditions Vuibert . [email_address]
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'astrolabe : Joyau mathématique

10 249 vues

Publié le

Conférence de Philippe Dutarte sur l'Astrolabe et les instruments de navigation anciens à l'occasion du festival annuel de la médiathèque de l'Astrolabe à Melun, consacré à l'astronomie, le 2 juin 2007.

Publié dans : Formation, Technologie
3 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • ✔✔ Lien : http://www.facebook.com/pages/Instruments-de-marine/104757156256310
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Impressive presentation of 'L'astrolabe : Joyau mathématique'. You've shown your credibility on presentation with this slideshow. This one deserves thumbs up. I'm John, owner of www.freeringtones.ws/ . Hope to see more quality slides from you.

    Best wishes.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • outstanding presentation..convinced me to have a hardlook at my company model..outstanding
    Anisa
    http://financejedi.com http://healthjedi.com
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 030
Actions
Partages
0
Téléchargements
61
Commentaires
3
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'astrolabe : Joyau mathématique

  1. 1. L’ASTROLABE, JOYAU MATH É MATIQUE Médiathèque Astrolabe MELUN Philippe Dutarte 2 juin 2007
  2. 2. Trésors des musées d’Ile-de-France
  3. 3. Institut du monde arabe
  4. 4. Musée des arts et métiers
  5. 6. Musée du Louvre
  6. 7. Musée de la Renaissance (Écouen)
  7. 8. Observatoire de Paris
  8. 10. Bibliothèque nationale de France
  9. 11. LA SPH ÈRE ARMILLAIRE
  10. 12. Étoile polaire Méridien Écliptique Horizon Équateur
  11. 13. Un instrument antique, symbole de science et de pouvoir
  12. 15. Instrument pédagogique
  13. 17. « les problèmes que l'on peut résoudre par le moyen d'un globe ou d'une sphère, ne sont pas de simples exercices d'amusement » Jérôme Lalande
  14. 18. Latitude du lieu et hauteur du pôle nord céleste H N E O Z Hauteur de la polaire Latitude ?
  15. 19. Instrument d’observation et de mesure « En nous servant donc encore du même instrument, dont les cercles tournent autour des pôles de l'oblique, nous avons observé autant d'étoiles qu'il nous a été possible d'en apercevoir, jusqu'à celles de sixième grandeur. » Ptolémée - Almageste
  16. 22. L’ASTROLABE PLANISPH ÉRIQUE
  17. 23. Comprendre l’astrolabe…
  18. 24. … un jeu d’enfant
  19. 25. … de 7 à 97 ans.
  20. 27. Les pièces d’un astrolabe Araignée Ecrou Tympan Matrice Règle Alidade
  21. 28. L’astrolabe comme instrument de mesure : « preneur d’astres » « Astrolabe » est un mot d’origine grecque, qui se traduit, littéralement, par « preneur d’astre » : en grec, astron signifie astre et labê dérive du verbe lambanein qui signifie prendre.
  22. 29. Angle de hauteur de l’astre Vers l’astre Astrolabe tenu verticalement Visée à travers les pinnules de l’alidade Vers l’horizon
  23. 30. Cercles de hauteur (al-muquantarat)
  24. 31. L’astrolabe comme instrument de représentation et de calcul : projection d’une sphère armillaire
  25. 32. Sphère locale fixe et sphère céleste en rotation
  26. 33. Sphère céleste et sphère locale Sphère locale fixe Sphère céleste mobile
  27. 34. Projection stéréographique de pôle Sud sur le plan de l’équateur A’ A
  28. 35. Projection des tropiques
  29. 36. SPHERE CELESTE MOBILE ARAIGNEE TYMPAN LOCAL ASTROLABE PROJECTION STEREOGRAPHIQUE
  30. 37. Appolonius de Perge (vers – 200) étude géométrique de la projection stéréographique
  31. 38. Hipparque de Nicée (vers –150) Utilisation astronomique de la projection stéréographique
  32. 39. Ptolémée (vers + 150) : le « Planisphaerium »
  33. 40. Histoire de l’astrolabe Alexandrie IVe s Tolède XIe s Catalogne Xe-XIe s Louvain XVIe s Italie XVIe s Lisbonne XVe s Bagdad IXe s L’astrolabe : un patrimoine commun
  34. 41. L’apport des savants arabes
  35. 42. Orientation et azimuts
  36. 43. <ul><li>Al-Biruni (973–1050) : </li></ul><ul><li>Ligne du crépuscule . </li></ul><ul><li>Lignes des heures des prières musulmanes . </li></ul><ul><li>Al-Khwarizmi (IXe siècle) : </li></ul><ul><li>Lignes d’azimut. </li></ul><ul><li>Le cadran des sinus. </li></ul><ul><li>Le carré des ombres. </li></ul>
  37. 44. Quadrant des sinus
  38. 45. Astrolabe universel <ul><li>XI e siècle, à Tolède : </li></ul><ul><li>Ali Ibn Khalaf . </li></ul><ul><li>Ibn al-Zarqali (1029-1087) . </li></ul>
  39. 47. Le Moyen Age occidental
  40. 48. Astrolabe acquis par Regiomontanus Xe siècle : Gerbert d’Aurillac
  41. 49. Renaissance : Mercator et Arsenius
  42. 50. Georg Hartmann (1489-1564)
  43. 51. Quelques utilisations de l’astrolabe
  44. 52. Le tympan Étoile polaire Zénith Cercle de hauteur 40° Horizon
  45. 53. L’araignée Altaïr Étoile polaire Soleil début juin
  46. 54. Détermination de l’heure (jour) : on « pèse » le Soleil…
  47. 56. Détermination de l’heure (nuit) Astrolabe tympan Paris
  48. 57. Mesure d’une tour (on remarquera que l’horloge tourne dans le sens direct). Dominique Jacquinot – L’usage de l’un et autre Astrolabe particulier et universel – 1625. Détermination de distances inaccessibles 2  a a 6 12 12 6
  49. 58. Astrolabe.SLDASM
  50. 59. « Carré des ombres »   ombre droite gnomon (virtuel)
  51. 61. L’ASTROLABE NAUTIQUE Au service de la navigation
  52. 62. LES INSTRUMENTS DE L’ASTRONOMIE ANCIENNE de l’Antiquité à la Renaissance éditions Vuibert . [email_address]

×