SlideShare une entreprise Scribd logo
Plan Blanc Elargi

      Nevers
 24 septembre 2012
Qu' entend-on par Plan blanc élargi ?
    Définition réglementaire : (L 3131-8)
    « Si l ’afflux de patients ou de victimes où la situation
    sanitaire le justifient, le représentant de l ’Etat dans le
    département       peut      procéder   aux      réquisitions
    nécessaires de tous biens et services, et notamment
    requérir le service de tout professionnel de santé, quel
    que soit son mode d ’exercice, et de tout
    établissement de santé ou établissement médico-
    social dans le cadre d ’un dispositif dénommé Plan
    Blanc Élargi ».



                                                                   2
Objectif du PBE
.
    Mettre à disposition des préfets de département un
    outil de réponse aux menaces sanitaires graves
    pouvant être adapté aux risques spécifiques quelles
    que soient leurs caractéristiques (NRBC), climatiques,
    technologiques.




                                                             3
.   Contenu du Plan Blanc élargi :

    Rôle, modalités de leur mobilisation et les moyens de
    coordination des structures sanitaires et médico-
    sociales, des professionnels de santé.

    => Connaître les moyens spécifiques ou non dont on
    dispose, leur positionnement géographique, leur
    quantité les conditions de leur mobilisation.

    => Préciser le cadre organisationnel de la réponse
    sanitaire selon différents scénarios.



                                                            4
.   Son élaboration


    - Élaboré par l ’ARS avec l ’appui des SAMU

    - Document départemental arrêté par le préfet après
    avis du CODAMUPS-TS

    - Document révisable annuellement




                                                          5
Les PBE en Bourgogne
.
    -   Deuxième génération de PBE

    -   Tous les PBE arrêtés en 2011

    -   Cohérence interdépartementale
        - structuration
        - modalités de réponse aux différents ….




                                                   6
.   La structuration des PBE :
    - Cartographie/ Recensement des risques
    - Les scénarios
    - Le recensement des moyens disponibles
    - Le rôle des acteurs de santé
    - Les modalités de réponse aux scénarios




                                               7
.   Le recensement des risques/ la
        cartographie:

        => Partage de la connaissance entre les acteurs

        => Adaptation des PB des ES

        => Adaptation du positionnement de matériels
        spécifiques
.




                                                          8
.




    9
.




    10
.   Les scénarios pris en compte :
    - Afflux de victimes non contaminées
    - Afflux de victimes d ’une exposition biologique sans
    transmission inter- humaine
    - Afflux de victimes d’une exposition biologique avec
    transmission inter-humaine
    - Afflux de victimes d ’une exposition chimique
    - Afflux de victimes d ’une exposition radiologique
    - Prise en charge de patients hémodialysés en cas de
    défaillance de la structure d ’accueil d ’origine


                                                             11
Les moyens
Les moyens matériels
   •   PSM
   •   Tente de décontamination
   •   Tenues de protection
   •   Respirateurs
   •   Antidotes
   •   Dosimètres
   •   Matériels de vaccination variole
   •   Lots de catastrophe
   •   …



                                          13
Les capacités de prise en charge
en ES

   •   Urgences absolues et relatives
   •   Patients contaminés
         -   capacité d ’isolement accueil de patients contagieux
         -   capacité de décontamination pour les patients
             victimes d ’une contamination chimique ou
             radiologique




                                                                    14
Les moyens humains

  - Les professionnels de santé salariés et
  libéraux
  - Les étudiants

  - Les élèves des écoles para-médicales

  - Les transporteurs sanitaires

  - La réserve sanitaire



                                              15
Le rôle des acteurs
     de santé
Ambulatoire
  - Maintenir une offre de soins adaptée à l ’impact sanitaire

  - Participer au fonctionnement de dispositifs spécifiques

  (dispensation des soins, approvisionnement, délivrance des

  produits de santé)

  - Participer au dispositif de veille sanitaire

  - Information population

  - Représentation CRA




                                                                 17
Établissements de santé (1)
1ère ligne :
     - les ES sollicités par le SAMU en priorité en raison de leur
     plateau technique immédiatement disponible
Recours :
     - les ES susceptibles d'être mobilisés en cas de saturation des
     établissements de 1ère ligne, du caractère non opérationnel de
     celui-ci, et les ES capables d'apporter un appui technique afin
     de permettre une montée en puissance de l'établissement de
     1ère ligne
Repli :
     - Les ES ne participant pas directement à la prise en charge
     des victimes de la catastrophe mais concourant à la montée en
     charge des capacités d'hospitalisation des ES de 1ère ligne ou
     de recours
                                                                       18
Établissements de santé (2)
 •   Ciblage des établissements selon les capacités de
     niveau de décontamination exigible en fonction :
     - de la proximité ou non de risques technologiques
     - de leur plateau technique (SAMU, service d ’urgence)

 •   Trois niveaux
     - 1 : Posture minimale de protection
     - 2 : Capacité de décontamination de premier recours
     - 3 : Capacité de décontamination structurée




                                                              19
Ex : Répartition des ES dans l’Yonne

1ère ligne :
        Auxerre
        Sens
Recours :
        Joigny
        Tonnerre
        Avallon
        Polyclinique Ste Marguerite
        Clinique P. Picquet,
Repli
        Tous les autres établissements




                                         20
ARS
•   Proposer au préfet l’arrêté de déclenchement du plan blanc élargi
•    Mobiliser les capacités d’accueil des patients en établissement en
    coordination étroite avec le SAMU et en lien avec les cellules de
    crise des établissements
•   Organiser le renforcement de l’offre ambulatoire (médicale,
    pharmaceutique, transporteurs sanitaires, étudiants) en lien avec
    les partenaires concernés
•   Assurer l’approvisionnement en produits de santé et leur suivi
•   Apporter les expertises techniques nécessaires en mobilisant en
    tant que de besoin les partenaires régionaux (infectiologie,
    toxicologie, environnement, médicaments…)
•   Apporter au préfet les éléments de suivi en termes d’impact
    sanitaire et de capacité de l’offre de soins à faire face.
•   Assurer l ’ interface avec l ’ARS de zone


                                                                          21
SAMU
•   Met en alerte la Préfecture, l’ARS, tous les établissements
    susceptibles de contribuer à la prise en charge d’un nombre
    élevé de victimes, les SAMU des départements limitrophes, le
    SAMU zonal en cas d’évènement NRBC.
•   Assure le pilotage opérationnel du dispositif (prise en charge
    médicale sur le lieu de la catastrophe, orientation et transfert
    vers les établissements) :
•   Tient informé régulièrement la DT de l’ARS de l’évolution de la
    situation sur la base des indicateurs de suivi relevant de sa
    compétence
•   Met en place, en lien avec la cellule de crise de son
    établissement, les renforts nécessaires au Centre 15.



                                                                       22
Modalités de réponse selon les
          scénarios
          Exemple
Prise en charge de victimes d’une contamination
biologique avec contagiosité (extrait)
                         SCENARIO                                                          MODALITES

                                                                    Prise en charge dans un établissement dédié.
                                                                               Tous les premiers patients sont orientés vers le
Patients contaminés par un agent dont la contagiosité n’est pas
                                                                               CHU de DIJON dans le secteur dédié identifié
              ou mal connue, avec ou sans signe de gravité,
                                                                               dans son plan blanc.
              dans un contexte épidémique national ou
                                                                               En cas de difficulté ou d’urgence de la situation, il
              international
                                                                               sera fait appel à un CHU d’une région voisine
                                                                               après information des ARS concernées

                                                                    Prise en charge dans un établissement dédié.
                                                                               Tous les premiers patients sont orientés vers le
                                                                               CHU au sein d’un secteur dédié ; en cas de
                                                                               difficulté ou d’urgence de la situation, il sera fait
Prise en charge de patients contaminés par un agent identifié à
                                                                               appel à un CHU d’une région voisine après
             forte contagiosité, à forte létalité avec ou sans
                                                                               information des ARS concernées
             signe de gravité (Variole par exemple)
                                                                               En cas de dépassement des capacités d’accueil,
                                                                               une prise en charge dans les établissements
                                                                               pivots (CH d’AUXERRE et de SENS) au sein du
                                                                               secteur dédié identifié dans leur plan blanc.

Prise en charge de patients contaminés par un agent à forte
                                                                  Prise en charge dans les établissements pivots en secteur
             contagiosité, à faible létalité (Rougeole par
                                                                               dédié (CH d’Auxerre et de Sens dotés
             exemple) justifiant d’une hospitalisation AVEC
                                                                               respectivement de 10 lits et 8 lits de réanimation).
             réanimation




                                                                                                                                       24
Conclusion
•   Le PBE est un cadre général de mobilisation de moyens
    sanitaires réservé aux situations exceptionnelles
•   Il est complété par les dispositifs inclus dans les plans
    spécifiques (grippe, iode, variole)
•   Sa révision annuelle est justifiée par la nécessité de prendre
    en compte l ’évolution :
     -   des risques technologiques
     -   des doctrines de prise en charge
     -   des moyens (humaines, matériels, plateaux techniques)
•   Le PBE a ses limites opérationnelles
     -   Écart entre les moyens recensés et ceux réellement mobilisables
     -   Comme tout plan, des exercices réguliers sont nécessaires




                                                                           25

Contenu connexe

Tendances

Carte sanitaire MAROC
Carte sanitaire MAROCCarte sanitaire MAROC
Carte sanitaire MAROC
El Mostafa Makani
 
Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)
abderrahmane achbani
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
OECD Governance
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxbelaibzino
 
Financement de la santé p
Financement de la santé pFinancement de la santé p
Financement de la santé p
abderrahmane achbani
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins
mohamed elmarnissi
 
La paludisme powerpoint
La paludisme powerpointLa paludisme powerpoint
La paludisme powerpointCeleneDiaz
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Mehdi Razzok
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aiguebelaibzino
 
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludismeDiagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
Sandro Zorzi
 
Le Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdfLe Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdf
WafaZeroual1
 
Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques
Nes Rine Hadjaissa
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
Mbonda Aime
 
Sémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalSémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médical
S/Abdessemed
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1Jamal Ti
 
La leucémie power point
La leucémie power pointLa leucémie power point
La leucémie power pointAliSou0154
 
Sauvetage au combat
Sauvetage au combatSauvetage au combat
Sauvetage au combat
Arnaud Depil-Duval
 

Tendances (20)

Carte sanitaire MAROC
Carte sanitaire MAROCCarte sanitaire MAROC
Carte sanitaire MAROC
 
Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
 
Financement de la santé p
Financement de la santé pFinancement de la santé p
Financement de la santé p
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins
 
La paludisme powerpoint
La paludisme powerpointLa paludisme powerpoint
La paludisme powerpoint
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aigue
 
Anémié cat
Anémié catAnémié cat
Anémié cat
 
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludismeDiagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
 
Le Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdfLe Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdf
 
Polio cours (1)
Polio cours (1)Polio cours (1)
Polio cours (1)
 
Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
 
Sémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalSémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médical
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
 
La leucémie power point
La leucémie power pointLa leucémie power point
La leucémie power point
 
Sauvetage au combat
Sauvetage au combatSauvetage au combat
Sauvetage au combat
 

En vedette

Redes sociales emiliana
Redes sociales emilianaRedes sociales emiliana
Redes sociales emiliana
ersc81
 
Presentación de computadoras
Presentación de computadorasPresentación de computadoras
Presentación de computadoras
adan_funes
 
Presentación sin título
Presentación sin títuloPresentación sin título
Presentación sin título
gorrion72
 
Recetas ensayo
Recetas ensayoRecetas ensayo
Recetas ensayo
Samuel P R
 
Todo sobre blog
Todo sobre blogTodo sobre blog
Universidad politecnica salesiana
Universidad politecnica salesianaUniversidad politecnica salesiana
Universidad politecnica salesiana
Andres Fernando
 
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraiteDominique Pongi
 
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
Lic Birma Marmolejos
 
Actividad de inducción 2
Actividad de inducción 2Actividad de inducción 2
Actividad de inducción 2
fredyjoseescobarluna
 
Sexualidad
SexualidadSexualidad
Recetario 1 d_gamez vizcarra
Recetario 1 d_gamez vizcarraRecetario 1 d_gamez vizcarra
Recetario 1 d_gamez vizcarra
MartinGamez11
 
Trabajo ntix
Trabajo ntixTrabajo ntix
Trabajo ntix
Ulises Blanco
 
Sistemas
SistemasSistemas
Sistemas
lolmon53
 
Comportamientos Digitales.
Comportamientos Digitales.Comportamientos Digitales.
Comportamientos Digitales.
edgarcibaretz
 
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et Marina
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et MarinaOctuplés nés dans un avion. Sara P. et Marina
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et Marinaanaisruiz
 
Web 2.0
Web 2.0   Web 2.0
Web 2.0
alejandro0618
 
Gadgets
GadgetsGadgets
Gadgets
pipe78
 
Materiales e insumos
Materiales e insumosMateriales e insumos
Materiales e insumos
orlandoquinterolasprilla
 
2483806
24838062483806

En vedette (20)

Astronomie
AstronomieAstronomie
Astronomie
 
Redes sociales emiliana
Redes sociales emilianaRedes sociales emiliana
Redes sociales emiliana
 
Presentación de computadoras
Presentación de computadorasPresentación de computadoras
Presentación de computadoras
 
Presentación sin título
Presentación sin títuloPresentación sin título
Presentación sin título
 
Recetas ensayo
Recetas ensayoRecetas ensayo
Recetas ensayo
 
Todo sobre blog
Todo sobre blogTodo sobre blog
Todo sobre blog
 
Universidad politecnica salesiana
Universidad politecnica salesianaUniversidad politecnica salesiana
Universidad politecnica salesiana
 
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite
08 concequences-du-recul-de-l'age-de-la-retraite
 
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
CREAR Y ALMACENAR DOCUMENTOS EN LAS NUBES.
 
Actividad de inducción 2
Actividad de inducción 2Actividad de inducción 2
Actividad de inducción 2
 
Sexualidad
SexualidadSexualidad
Sexualidad
 
Recetario 1 d_gamez vizcarra
Recetario 1 d_gamez vizcarraRecetario 1 d_gamez vizcarra
Recetario 1 d_gamez vizcarra
 
Trabajo ntix
Trabajo ntixTrabajo ntix
Trabajo ntix
 
Sistemas
SistemasSistemas
Sistemas
 
Comportamientos Digitales.
Comportamientos Digitales.Comportamientos Digitales.
Comportamientos Digitales.
 
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et Marina
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et MarinaOctuplés nés dans un avion. Sara P. et Marina
Octuplés nés dans un avion. Sara P. et Marina
 
Web 2.0
Web 2.0   Web 2.0
Web 2.0
 
Gadgets
GadgetsGadgets
Gadgets
 
Materiales e insumos
Materiales e insumosMateriales e insumos
Materiales e insumos
 
2483806
24838062483806
2483806
 

Similaire à 2012 plan-blanc-elargi

GuideinvestigationMeningites.PDF
GuideinvestigationMeningites.PDFGuideinvestigationMeningites.PDF
GuideinvestigationMeningites.PDFAnne Perrocheau
 
compile corona virus 1
compile corona virus 1compile corona virus 1
compile corona virus 1
Patou Conrath
 
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence Médicale
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence MédicaleDéclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence Médicale
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence MédicaleMiguel Martinez Almoyna
 
Du risques sanitaires 2014 nrbc
Du risques sanitaires 2014 nrbcDu risques sanitaires 2014 nrbc
Du risques sanitaires 2014 nrbc
Jan-Cedric Hansen
 
De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.
Réseau Pro Santé
 
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
CentreInteret
 
Circulaire DGS dépistage des variants du COVID
Circulaire DGS dépistage des variants du COVIDCirculaire DGS dépistage des variants du COVID
Circulaire DGS dépistage des variants du COVID
Société Tripalio
 
Lettre ouverte aux Ministres
Lettre ouverte aux MinistresLettre ouverte aux Ministres
Lettre ouverte aux Ministres
Paperjam_redaction
 
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitauxPlan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
Agence Web Nantes
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKyann EIRAUDO
 
Rmm 2013 bilan annuel-suivi des actions
Rmm 2013   bilan annuel-suivi des actionsRmm 2013   bilan annuel-suivi des actions
Rmm 2013 bilan annuel-suivi des actionspquentin
 
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santéLes vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
ADIPh
 
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-maiAvis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
Zied GUERFALI
 
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
Philippe Villette
 
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012laucyn
 
Cat en aes_version1
Cat en aes_version1Cat en aes_version1
Cat en aes_version1
Omar Haji
 
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalierInvestigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soinsSystème de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Institut Pasteur de Madagascar
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
PizongoRamdhino
 
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
Jan-Cedric Hansen
 

Similaire à 2012 plan-blanc-elargi (20)

GuideinvestigationMeningites.PDF
GuideinvestigationMeningites.PDFGuideinvestigationMeningites.PDF
GuideinvestigationMeningites.PDF
 
compile corona virus 1
compile corona virus 1compile corona virus 1
compile corona virus 1
 
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence Médicale
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence MédicaleDéclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence Médicale
Déclaration de Jalisco Guadalajara 2000 sur les Systemes d'Urgence Médicale
 
Du risques sanitaires 2014 nrbc
Du risques sanitaires 2014 nrbcDu risques sanitaires 2014 nrbc
Du risques sanitaires 2014 nrbc
 
De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.
 
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
[123dok.net] 18 prise en charge des situations d exposition au risque viral.pdf
 
Circulaire DGS dépistage des variants du COVID
Circulaire DGS dépistage des variants du COVIDCirculaire DGS dépistage des variants du COVID
Circulaire DGS dépistage des variants du COVID
 
Lettre ouverte aux Ministres
Lettre ouverte aux MinistresLettre ouverte aux Ministres
Lettre ouverte aux Ministres
 
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitauxPlan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
Plan Blanc Hospitalier : Cellule de crise dans les hospitaux
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
 
Rmm 2013 bilan annuel-suivi des actions
Rmm 2013   bilan annuel-suivi des actionsRmm 2013   bilan annuel-suivi des actions
Rmm 2013 bilan annuel-suivi des actions
 
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santéLes vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
 
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-maiAvis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
Avis sf2 h-soins-et-deconfinement du-12-mai
 
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
Precisions de la prefecture des Hautes-Pyrenees concernant les tests de depis...
 
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012
Dre genevive dechene_cancer_19_avril_2012
 
Cat en aes_version1
Cat en aes_version1Cat en aes_version1
Cat en aes_version1
 
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalierInvestigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
 
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soinsSystème de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
 
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
DISPOSITIF DE COMMUNICATION DE PREVENTION 2017 CHIKUNGUNYA/DENGUE/ZIKA -METRO...
 

Plus de APRHOC

2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgenceAPRHOC
 
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgenceAPRHOC
 
ORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planificationORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planificationAPRHOC
 
2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publicsAPRHOC
 
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompierRôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompierAPRHOC
 
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_orthoAPRHOC
 
2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxieAPRHOC
 
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription PharmaciensAPRHOC
 
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...APRHOC
 
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...APRHOC
 
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicauxAPRHOC
 
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gazAPRHOC
 
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gazAPRHOC
 
2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciensAPRHOC
 
2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription IndustrielsAPRHOC
 
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »APRHOC
 
2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant
2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant
2007 Procédure de réception des gaz médicaux FabricantAPRHOC
 
2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale
2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale
2009 Prise en charge spécifique de la population carcéraleAPRHOC
 
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïdeAPRHOC
 

Plus de APRHOC (20)

2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence
 
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
 
ORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planificationORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planification
 
EPRUS
EPRUSEPRUS
EPRUS
 
2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics
 
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompierRôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
 
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
 
2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie
 
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
 
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
 
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
 
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
 
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
 
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
 
2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens
 
2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels
 
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
 
2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant
2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant
2007 Procédure de réception des gaz médicaux Fabricant
 
2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale
2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale
2009 Prise en charge spécifique de la population carcérale
 
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde
 

2012 plan-blanc-elargi

  • 1. Plan Blanc Elargi Nevers 24 septembre 2012
  • 2. Qu' entend-on par Plan blanc élargi ? Définition réglementaire : (L 3131-8) « Si l ’afflux de patients ou de victimes où la situation sanitaire le justifient, le représentant de l ’Etat dans le département peut procéder aux réquisitions nécessaires de tous biens et services, et notamment requérir le service de tout professionnel de santé, quel que soit son mode d ’exercice, et de tout établissement de santé ou établissement médico- social dans le cadre d ’un dispositif dénommé Plan Blanc Élargi ». 2
  • 3. Objectif du PBE . Mettre à disposition des préfets de département un outil de réponse aux menaces sanitaires graves pouvant être adapté aux risques spécifiques quelles que soient leurs caractéristiques (NRBC), climatiques, technologiques. 3
  • 4. . Contenu du Plan Blanc élargi : Rôle, modalités de leur mobilisation et les moyens de coordination des structures sanitaires et médico- sociales, des professionnels de santé. => Connaître les moyens spécifiques ou non dont on dispose, leur positionnement géographique, leur quantité les conditions de leur mobilisation. => Préciser le cadre organisationnel de la réponse sanitaire selon différents scénarios. 4
  • 5. . Son élaboration - Élaboré par l ’ARS avec l ’appui des SAMU - Document départemental arrêté par le préfet après avis du CODAMUPS-TS - Document révisable annuellement 5
  • 6. Les PBE en Bourgogne . - Deuxième génération de PBE - Tous les PBE arrêtés en 2011 - Cohérence interdépartementale - structuration - modalités de réponse aux différents …. 6
  • 7. . La structuration des PBE : - Cartographie/ Recensement des risques - Les scénarios - Le recensement des moyens disponibles - Le rôle des acteurs de santé - Les modalités de réponse aux scénarios 7
  • 8. . Le recensement des risques/ la cartographie: => Partage de la connaissance entre les acteurs => Adaptation des PB des ES => Adaptation du positionnement de matériels spécifiques . 8
  • 9. . 9
  • 10. . 10
  • 11. . Les scénarios pris en compte : - Afflux de victimes non contaminées - Afflux de victimes d ’une exposition biologique sans transmission inter- humaine - Afflux de victimes d’une exposition biologique avec transmission inter-humaine - Afflux de victimes d ’une exposition chimique - Afflux de victimes d ’une exposition radiologique - Prise en charge de patients hémodialysés en cas de défaillance de la structure d ’accueil d ’origine 11
  • 13. Les moyens matériels • PSM • Tente de décontamination • Tenues de protection • Respirateurs • Antidotes • Dosimètres • Matériels de vaccination variole • Lots de catastrophe • … 13
  • 14. Les capacités de prise en charge en ES • Urgences absolues et relatives • Patients contaminés - capacité d ’isolement accueil de patients contagieux - capacité de décontamination pour les patients victimes d ’une contamination chimique ou radiologique 14
  • 15. Les moyens humains - Les professionnels de santé salariés et libéraux - Les étudiants - Les élèves des écoles para-médicales - Les transporteurs sanitaires - La réserve sanitaire 15
  • 16. Le rôle des acteurs de santé
  • 17. Ambulatoire - Maintenir une offre de soins adaptée à l ’impact sanitaire - Participer au fonctionnement de dispositifs spécifiques (dispensation des soins, approvisionnement, délivrance des produits de santé) - Participer au dispositif de veille sanitaire - Information population - Représentation CRA 17
  • 18. Établissements de santé (1) 1ère ligne : - les ES sollicités par le SAMU en priorité en raison de leur plateau technique immédiatement disponible Recours : - les ES susceptibles d'être mobilisés en cas de saturation des établissements de 1ère ligne, du caractère non opérationnel de celui-ci, et les ES capables d'apporter un appui technique afin de permettre une montée en puissance de l'établissement de 1ère ligne Repli : - Les ES ne participant pas directement à la prise en charge des victimes de la catastrophe mais concourant à la montée en charge des capacités d'hospitalisation des ES de 1ère ligne ou de recours 18
  • 19. Établissements de santé (2) • Ciblage des établissements selon les capacités de niveau de décontamination exigible en fonction : - de la proximité ou non de risques technologiques - de leur plateau technique (SAMU, service d ’urgence) • Trois niveaux - 1 : Posture minimale de protection - 2 : Capacité de décontamination de premier recours - 3 : Capacité de décontamination structurée 19
  • 20. Ex : Répartition des ES dans l’Yonne 1ère ligne : Auxerre Sens Recours : Joigny Tonnerre Avallon Polyclinique Ste Marguerite Clinique P. Picquet, Repli Tous les autres établissements 20
  • 21. ARS • Proposer au préfet l’arrêté de déclenchement du plan blanc élargi • Mobiliser les capacités d’accueil des patients en établissement en coordination étroite avec le SAMU et en lien avec les cellules de crise des établissements • Organiser le renforcement de l’offre ambulatoire (médicale, pharmaceutique, transporteurs sanitaires, étudiants) en lien avec les partenaires concernés • Assurer l’approvisionnement en produits de santé et leur suivi • Apporter les expertises techniques nécessaires en mobilisant en tant que de besoin les partenaires régionaux (infectiologie, toxicologie, environnement, médicaments…) • Apporter au préfet les éléments de suivi en termes d’impact sanitaire et de capacité de l’offre de soins à faire face. • Assurer l ’ interface avec l ’ARS de zone 21
  • 22. SAMU • Met en alerte la Préfecture, l’ARS, tous les établissements susceptibles de contribuer à la prise en charge d’un nombre élevé de victimes, les SAMU des départements limitrophes, le SAMU zonal en cas d’évènement NRBC. • Assure le pilotage opérationnel du dispositif (prise en charge médicale sur le lieu de la catastrophe, orientation et transfert vers les établissements) : • Tient informé régulièrement la DT de l’ARS de l’évolution de la situation sur la base des indicateurs de suivi relevant de sa compétence • Met en place, en lien avec la cellule de crise de son établissement, les renforts nécessaires au Centre 15. 22
  • 23. Modalités de réponse selon les scénarios Exemple
  • 24. Prise en charge de victimes d’une contamination biologique avec contagiosité (extrait) SCENARIO MODALITES Prise en charge dans un établissement dédié. Tous les premiers patients sont orientés vers le Patients contaminés par un agent dont la contagiosité n’est pas CHU de DIJON dans le secteur dédié identifié ou mal connue, avec ou sans signe de gravité, dans son plan blanc. dans un contexte épidémique national ou En cas de difficulté ou d’urgence de la situation, il international sera fait appel à un CHU d’une région voisine après information des ARS concernées Prise en charge dans un établissement dédié. Tous les premiers patients sont orientés vers le CHU au sein d’un secteur dédié ; en cas de difficulté ou d’urgence de la situation, il sera fait Prise en charge de patients contaminés par un agent identifié à appel à un CHU d’une région voisine après forte contagiosité, à forte létalité avec ou sans information des ARS concernées signe de gravité (Variole par exemple) En cas de dépassement des capacités d’accueil, une prise en charge dans les établissements pivots (CH d’AUXERRE et de SENS) au sein du secteur dédié identifié dans leur plan blanc. Prise en charge de patients contaminés par un agent à forte Prise en charge dans les établissements pivots en secteur contagiosité, à faible létalité (Rougeole par dédié (CH d’Auxerre et de Sens dotés exemple) justifiant d’une hospitalisation AVEC respectivement de 10 lits et 8 lits de réanimation). réanimation 24
  • 25. Conclusion • Le PBE est un cadre général de mobilisation de moyens sanitaires réservé aux situations exceptionnelles • Il est complété par les dispositifs inclus dans les plans spécifiques (grippe, iode, variole) • Sa révision annuelle est justifiée par la nécessité de prendre en compte l ’évolution : - des risques technologiques - des doctrines de prise en charge - des moyens (humaines, matériels, plateaux techniques) • Le PBE a ses limites opérationnelles - Écart entre les moyens recensés et ceux réellement mobilisables - Comme tout plan, des exercices réguliers sont nécessaires 25