SlideShare une entreprise Scribd logo
Cours 05
1
1
ce qu’il faut connaître sur
l’architecture contemporaine
L’architecture contemporaine est l’architecture qui se
pratique dans le temps présent. On pourrait penser que tout
bâtiment construit aujourd’hui appartient à l’architecture
contemporaine. Mais ce n’est évidemment pas le cas.
Elle repose sur un principe qui est partagé par tous ceux qui
la pratiquent.
Et c’est le désir et la volonté de concevoir et de
construire différemment de ce qui se faisait
auparavant et de ce qui se fait habituellement
aujourd’hui.
Elle propose de rompre avec les manières de penser et les
façons de faire qui sont devenus la norme. L’architecture
contemporaine est donc innovatrice.
2
L’architecture contemporaine n’est pas un courant
architectural. Les courants architecturaux, comme le
baroque, le futurisme ou le modernisme, sont toujours
liés à une période historique précise.
Un courant architectural est un choix architectural
particulier qui se veut le reflet précis de cette société.
Donc, elle n’est pas soumise à cette contrainte.
L’architecture contemporaine peut alors proposer de
multiples choix architecturaux dans la mesure
évidemment qu’ils se démarquent de ce qui se fait
habituellement.
Par contre, cette variété n’exclut pas certains traits
communs que l’on retrouve dans l’architecture
contemporaine :
1. Ce que l’architecture contemporaine n’est pas
3
2. La forme
L’on a qu’à regarder autour
de soi pour s’apercevoir
rapidement que la ligne qui
domine en architecture est la
ligne droite. L’architecture
contemporaine tend à
s’éloigner de cette habitude
en proposant d’utiliser
davantage la ligne courbe.
Dans certains cas, le bâtiment
sera complètement conçu à
partir de lignes courbes, dans
d’autres cas, on utilisera dans
un même bâtiment des lignes
courbes et des lignes droites.
Poisson Doré sur le front de mer,
Port Olympic Frank Gehry, Barcelona 2013
1 4
Un monument de 56 mètres de
longueur et ses 35 m de hauteur,
l'animal semble vouloir se lancer
en flottant au dessus du bleu de la
Méditerranée. Le soleil se reflète
sur les écailles dorées de cette
sculpture qui domine la façade
maritime du port olympique ainsi
que les plages de Barcelone.
2. La forme
3. La volumétrie
5
L’utilisation de la ligne courbe
permet aussi de créer des
volumes qui ne sont pas
uniquement des cubes, ce qui
est le cas avec la ligne droite.
Ainsi, en architecture
contemporaine, l’on verra des
bâtiments qui ont des formes
fluides. Et quand l’architecture
contemporaine utilise la ligne
droite, ce qui fait que le cube
devient l’unité de volume, elle
cherche à assembler ces cubes
de façon inusitée, de sorte à
créer une volumétrie distincte.
Cette volumétrie distincte ainsi
que les formes courbes vont
aussi permettre un
aménagement singulier des
espaces de vie intérieurs. Une
façon de vivre dans des espaces
de vie qui ne sont pas
standardisés, donc plaisants,
dynamiques et vivants.
UFA Cinéma Center, Dresden, Germany,
Coop Himmelbau, 1998
4. Les nouveaux matériaux
6
 Une des caractéristiques de l’architecture contemporaine
d’aujourd’hui est l’utilisation, à l’extérieur comme à l’intérieur, de
nouveaux matériaux, qu’on dit nobles, comme le verre, le bois, la
brique et les métaux. Les végétaux ont aussi fait leur place dans
l’architecture contemporaine, sur les toits d’abord, mais aussi de
plus en plus sur les murs.
 On pourrait aussi profiter de cette végétalisation pour pratiquer le
jardinage à la verticale, par exemple, en faisant grimper des plants
de tomates le long d’un mur.
 Les espaces de cette architecture se rapportent à des chantiers
centrés sur une valorisation des matériaux, sur une redéfinition des
paramètres d’expériences et sur un renouvellement des outils de
conception, ouverts à des dynamiques plastiques innovantes
organisées autour d’une relation entre modèle et modelé.
4.1 Discontinuité des niveaux et des espaces
7
4.2 La fluidité, élasticité plasticité
8
4.3 L’appui
9
4.4 Le ruban
10
4.5 Le pli
11
D. Liebeskind,
Serpentine Pavilion, London
2001
5. La fenestration
12
 Une fenestration plus grande et plus abondante est aussi une
caractéristique de l’architecture contemporaine. Multiplication des
ouvertures, emplacement inusité de celles-ci, fenêtres
panoramiques, murs-fenêtres, puits de lumière, tous sont au
rendez-vous. Une des conséquences de cette fenestration, en plus de
permettre des vues spectaculaires, est de se servir pleinement de
l’ensoleillement, d’abord pour l’éclairage naturel, et ensuite, pour
profiter de la chaleur passive du soleil.
– Suite au Tsunami de 2011, révolté et écœuré par les politiques de reconstructions
mises en place, il s’insurge et essaye d’y apporter un peu d’humanité. Combattant
infatigable, il affine chaque jour sa vision de l’architecture en y mettant l’homme au
centre.
Maison, Toyo Ito, architecte japonais atypique et inspiré,
5. La fenestration
Run Shaw Creative Media Centre, City University of Hong Kong ,
2011
5. La fenestration
14
 Les ouvertures dites fenestration permettent de faire entrer la
lumière à l’intérieur de l’édifice. Ce point peut vous sembler
évident, mais les bienfaits de l’éclairage naturel (plus encore
dans les pays nordiques) sont aujourd’hui bel et bien reconnus.
L’humain recherche naturellement ce type d’éclairage et une
architecture réfléchie prendra en compte ce besoin.
6. Le souci écologique
15
 L’écohabitation n’est pas une caractéristique seulement
réservée à l’architecture contemporaine. De nombreux
bâtiments conventionnels intègrent aujourd’hui des éléments
écologiques ou, à tout le moins, d’efficacité énergétique.
 Mais en architecture contemporaine, ces éléments sont une
obligation.
Dongdaemun Design Plaza
Zaha Hadid Séoul, Corée du Sud
2014
6. Le souci écologique
16
 Un gigantesque complexe multifonctionnel. À la fois temple du
design, centre de congrès et pôle de divertissement, l'édifice est un
symbole majeur du développement urbain de la capitale sud-
coréenne.
6. Le souci écologique
17
 On pense, aussi, à l’utilisation de cellules
photovoltaïques, de géothermie, de pompes à
chaleur, d’échangeurs et de collectionneurs
de chaleur, le tout dans le but de produire de
la chaleur autrement et de la conserver.
 Dans le milieu de la construction résidentielle,
on cherchera à intégrer parfaitement la
maison à son élément naturel, dans le but non
seulement de ne pas trop bousculer ce dernier
mais aussi d’en faire un élément architectural
propre qui confère un cachet spécial au
domicile. Si la protection de l’environnement
et la réduction des gaz à effets de serre sont
pour nous des priorités, alors l’architecture
contemporaine peut permettre la construction
de résidence pourront dépasser de loin les
normes environnementales en vigueur.
7. L’animation
18
 Une autre caractéristique de l’architecture contemporaine actuelle est
la volonté de mettre en place ce que l’on nomme, faute de mieux,
l’architecture animée.
 Cette architecture animée peut prendre plusieurs formes, éclairage
extérieur sophistiqué d’un bâtiment, projections sur les façades, très
souvent interactives avec les passants ou les usagers du bâtiment.
L’eau réapparaît, sous forme de jets d’eau, colorés ou non, de cascades et
de fontaines en tout genre. Le but visé est de rendre le bâtiment plus
vivant et son pourtour plus animé.
SPOTS, Tim et Jan Edler Berlin 2006
Le projet SPOTS sur Potsdamer Platz à
Berlin, s’inscrit dans la continuité de
Blinkenlights. Les frères Edler ont installé
une matrice de 1800 lampes sur la façade
d’un immeuble existant. Cette matrice
était réservée pour des œuvres d’artistes.
19 Crystal Mesh, Agence WOHA, 2009
Le Crystal Mesh est un nouveau support
de façade résultat de la collaboration des
architectes berlinois de l’agence WOHA et
de la ville de Singapour. Elle consiste en
un motif de mosaïque faite de 3000
modules en polycarbonate recouvrant
plus de 5000 m2 de façade. Environ 1900
de ces modules sont équipés de tubes
fluorescents.
D’apparence blanche et cristalline le
jour, cette structure se transforme la
nuit en un parcours lumineux
idéographique (voir vidéo ci-dessous).
Véritable sculpture vivante, elle
personnalise en lumière le complexe
commercial.
7. L’animation
8. Vers de nouvelles enveloppes architecturales
20
 La conception et la construction des enveloppes
contemporaines sont intimement liées à l’infiltration
progressive des outils numériques dans la pratique
architecturale
 Si l’on compare le corps humain à un bâtiment, plusieurs
rapprochements sont possibles. Le squelette est associé à
la structure, les artères aux multiples réseaux, les organes
aux pièces et bien sûr la peau à l’enveloppe.
 La peau remplie de nombreuses fonctions. Elle assure la
protection aux intempéries, la régulation hygrométrique et
la température du corps, la respiration,
8. Vers de nouvelles enveloppes architecturales
21
 … L’enveloppe d’un bâtiment est l’interface entre l’intérieur
et l’extérieur, elle doit elle aussi répondre à ces fonctions
(protection, régulation, ventilation…), pour cela une
réflexion sur la forme, les matériaux et l’orientation doit être
effectuée.
 Elle a également un rôle culturel et esthétique important,
elle est l’image du bâtiment.
 L’enveloppe se différencie de la façade classique par sa
dissociation avec la structure.
8.1 Enveloppe sculpturale
22
 La proximité entre sculpture et architecture est connue depuis
longtemps. Le mouvement moderne a même associé ces deux
disciplines. Le Corbusier était sculpteur et architecte. Il associait
régulièrement les deux disciplines.
 L’église de Ronchamp est l’une de ces principales réalisations
d’architecture sculpturale. Son travail sur les formes et la
lumière ont permis à ce projet d’être considéré comme une
véritable œuvre d’art. Son travail sur la forme a pour objectif de
procurer des émotions aux visiteurs. « L’architecture est le jeu,
savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. » Le
Corbusier
 Franck Gehry est reconnu comme l’un des plus grands
architectes sculpteurs. Le Guggenheim de Bilbao y est pour
beaucoup.
 Ce musée s’élève comme une sculpture au bord de l’eau
dans laquelle il se reflète.
8.1 Enveloppe sculpturale
23
 Les plaques de titanes qui composent son enveloppe
réfléchissent la lumière et donnent encore plus de force à ces
formes. Ce projet est le fruit d’un travail de maquettes réalisés par
Gehry et d’une numérisation du projet par une équipe d’ingénieur de
manière à le rendre constructible. Cet intérêt pour la forme et la
réflexion de la lumière sur l’enveloppe font penser aux préceptes de Le
Corbusier. Zaha Hadid réalise elle aussi des formes architecturales que
l’on peut mettre en rapport avec la sculpture. Elle traite les thèmes des
flux, de la vitesse, du mouvement,
 … Les enveloppes de ses projets ont des formes élancées et qui
paraissent en mouvement.
Romchamps, Le Corbusier
(1953 à 1955)
Guggenheim, F. Gehry, (1991 à
1997)
Easy Edges, F.Gehry, (1969 et
1972)
8.2 Enveloppe biomorphique
24
 L’architecture biomorphique se veut l’héritière de l’architecture
organique de F.L. Wright par sa relation avec la nature. Deux attitudes
sont différentiables :
– La Blob architecture conçu par l’agence Futur Systems à
Birmingham pour les magasins Selfridges et l’environnement
numérisé défini par le centre culturel de Galice de Peter Eisenman.
– Ces deux bâtiments ont été conceptualisés par ordinateur mais
l’un prend en compte le site et l’autre pas.
8.2.1 L’environnement numérisé
25
 Différents types d’enveloppes peuvent alors être conçues en s’adaptant
à chaque contexte.
 La Ciuadad de Galicia conçut par Peter Eisenman de 1999 à 2011,
s’inscrit dans la continuité des recherches sur l’enveloppe de
l’environnement. Le projet se situe à 15 Km de Saint Jacques de
Compostelle, au sommet du Monte de la Gaias. P. Eisenman gagne ce
concours face à des agences comme celle de R. Boffil, S. Holl, J.
Nouvel, R. Koolhaas et bien d’autre.
Ciudad de la Cultura de Galicia, Peter Eisenman, à partir de 1999
8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée
26
 L’enveloppe de la tour Agbar, est une double peau qui donne
différentes apparences à la tour en fonction de la position et de
la luminosité selon laquelle ont la regarde.
 L’épiderme de cette peau est composé de 60 000 plaques de
verre claires ou opaques.
 Le derme est un bardage métallique en dégradé de couleur.
Cette superposition de couches et le jeu de couleurs allant du
rouge au bleu ciel donne une impression de fusion entre la tour
et son environnement (le ciel et la ville de Barcelone).
 Cette épaisseur de la texture, l’inclinaison des lames de verre
et l’évolution de la couleur donne à la tour une apparence
différente tout
8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée
27
 au long de notre parcours dans Barcelone. Son aspect
pixélisé donne une sensation de virtualité et accentue
l’ambiguïté de l’apparence de la tour. Jean Nouvel cherche
à décomposer la matière et à donner un aspect déconstruit
à son bâtiment.
 L’enveloppe de la tour parait composée de pixels disposés
aléatoirement et qui donne l’impression de se perdre dans le
ciel. Ce travail de la dématérialisation de l’enveloppe avait déjà
était effectué par Jean Nouvel pour son projet de « tour sans fin
» en 1989. A l’époque il projetait d’utiliser du verre sérigraphié
reflétant des nuances colorées de densités changeantes. « La
surface de l’édifice évoque l’eau : lisse, continue mais aussi
vibrante et transparente puisque la matière se lit en profondeur
colorée et incertaine, lumineuse et nuancée. (…) »
8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée
28
 Les incertitudes de la matière et de la lumière font vibrer le
campanile d’Agbar dans le skyline de Barcelone. Mirage lointain
de jour comme de nuit. « Mes bâtiments essaient de jouer
sur les effets de virtualité, d’apparences ; on se demande si
la matière est présente ou pas, on crée
 des images qui sont virtuelles, on crée des ambiguïtés »
Jean Nouvel.
Tour Agbar, Barcelone, Jean Nouvel, 1989-2005
8.3. Vers de nouvelles interactions
29
 Au de la de l’image et des fonctions classiques de protection,
certaines enveloppes contemporaines possèdent de nouvelles
fonctions. Elles interagissent avec leur environnement et leurs
utilisateurs.
 Nous définirons une interaction comme étant une réaction
réciproque de deux phénomènes l’un sur l’autre.
 Dans le monde virtuel, des interactions entre avatar et
l’enveloppe d’un projet sont possibles.
 Cette architecture est dite réflexive. Les prismes composants
les enveloppes réflexives portent des scripts. Ainsi ils réagissent
aux mouvements ou aux actions des avatars.
 De ce fait, quels liens nous pouvons trouver entre interactivité et
réflexivité des enveloppes.
8.3.1 Média enveloppe
30
 Les enveloppes « interfaces » et les enveloppes «
sensorielles » sont les deux principaux groupes qui
interagissent avec les hommes.
 Les enveloppes interfaces communiquent des informations
aux passants.
 Les enveloppes sensorielles, quand à elles, réagissent avec
leurs visiteurs afin de leurs créer des sensations.
 Les « médias building » possèdent des enveloppes
interfaces. Celles-ci répondent aux besoins d’informations de la
société « de spectacles et d’images » d’aujourd’hui. Le
premier panneau d’affichage est apparu en 1928 à Time
Square. Il indiquait les informations du jour. Depuis la publicité
a envahi les panneaux lumineux mais certains bâtiments
communiquent leur fonction au travers de leur enveloppe.
8.3.2 Enveloppe médiatique
31
 Le Kunsthall de Graz par P. Cook et C. Fournier possède une
enveloppe interface. Sa peau est constituée de mille
disques lumineux. Cette matrice inspirée de Blinkenlights
s’adapte à la forme de blob du musée. Elle est conçue par les
frères Edler, les concepteurs du projet SPOTS.
 Ils la nomment BIX. L’enveloppe change d’apparence la nuit
grâce à ses cercles sous cutanés. Les architects expliquent que
cette matrice simple, est avantageuse pour plusieurs points. Tout
d’abord, les écrans de hautes technologies évoluent trop vite et ne
sont pas adaptable au cycle de vie d’un bâtiment sans paraitre
dépassés.
 Cette simplicité oblige les programmateurs à se concentrer sur le
contenu de l’information diffusé et non sur la beauté de l’image.
8.3.2 Enveloppe médiatique
32
 « ... les améliorations futures ne concernent pas la résolution et la
technologie mais plutôt le développement de concepts pour la
programmation des surfaces. La mise en place de programmes qui ont
une relation avec l’architecture et n’y semblent pas étrangers. » Edler
 L’enveloppe du Kunsthall communique tout au long de
l’année des images ou des informations en rapport avec le
musée et les expositions qui s’y déroulent.
 L’information évolue avec la vie du musée et les actions
des artistes. Cette interaction homme / enveloppe reste
limitée.
Kunsthall de Graz Autriche, P. Cook et C. Fournier, 2003
8.3.3 Interaction humaine/enveloppe
33
 Interactions sensorielles : Les interactions entre visiteur et
enveloppe d’un projet sont encore peu développées.
 L’un des projets le plus innovant dans ce domaine est le
pavillon de l’eau, aux Pays Bas, conçu par NOX. C’est le
parfait exemple d’une enveloppe qui interagit directement avec
le visiteur.
 L’enveloppe capte les mouvements des visiteurs et produit
des effets qui éveillent leurs sens.
 Un système électronique interactif présent dans l’enveloppe
permet de faire varier des sons, la lumière et les projections en
fonction des déplacements. L’enveloppe réagit à tous les visiteurs
et si il y a des mouvements de groupe, les réactions sont
amplifiées (vagues de sons et de lumières). Le thème de l’eau est
également développé. L’eau, dans tous ces états, forme
l’enveloppe et contribue à l’interactivité avec les visiteurs.
8.3.3 Interaction humaine/enveloppe
34
 Elle se trouve à l’état solide (sous forme de glace), liquide
(cascades ou jets d’eau) et à l’état gazeux (brouillard). Ces
différents états contribuent à la perturbation des sens du
visiteur.
 Lars Spuybroek, fondateur de NOX, puise dans la
conception assistée par ordinateur le moyen de créer une
architecture changeante. Son projet se veut immatériel et
donc proche du virtuel.
8.3.4. Interaction environnement / enveloppe
35
 L’architecture virtuelle n’a pas besoin de s’intégrer dans un
environnement. C’est une de ses grandes libertés en dehors de
l’absence de contrainte physique. Jean Nouvel met en garde
les architectes contre la mondialisation de l’architecture sans
s’intéresser à son context
 « Je combat l'architecture "générique", qui consiste à cloner des
modèles standards. Partout sur la planète, on construit la
même chose, les mêmes types d'habitats, les mêmes bureaux
de verre à l'américaine, les mêmes centres commerciaux. Ou
alors, on pratique ce que j'appelle l'architecture parachutée : un
architecte artiste crée une "œuvre" sans tenir compte de
l'environnement, du contexte ou des paramètres humains. Moi,
je défends une architecture "spécifique", qui tient compte du
site où elle s'implante, de son histoire, de l'usage du bâtiment. »
Jean Nouvel.
L’espace architectural en ruban
Les espaces d’architecture fluide se rapportent à des
chantiers centrés sur une valorisation des matériaux,
sur une redéfinition des paramètres d’expériences et
sur un renouvellement des outils de conception,
ouverts à des dynamiques plastiques innovantes
organisées autour d’une relation entre modèle et
modelé. Ces constructions délivrent à l’échelle de
l’espace architectural et de l’espace urbain des jeux
perspectifs et perceptifs qui instaurent une tension
permanente entre le flux et le lieu.
36
1
39
Ce bâtiment emblématique et poétique, visible de
très loin, a été conçu en BIM avec Revit.
Ses courbures et sa forme si particulière telle un
ruban blanc de Moebius de béton blanc, souple et
aérien qui relie avec puissance et douceur deux
volumes radicalement distincts, un cylindre
tronqué, un prisme et les assemble dans une même
entité fonctionnelle (Immeuble de bureaux à
Blagnac)
Le terminal de croisière de Porto,
Luis Pedro Silva, 2016
Des projets en Architecture
en Ruban
Ce bâtiment a un double objectif,
• amélioration de l’efficacité commerciale
• meilleure intégration dans l’environnement.
37
1
40
Située dans le parc d'un centre de villégiature de
luxe au Japon, cette chapelle de mariage conçue
par Hiroshi Nakamura a été configurée comme
une double spirale, formée de deux escaliers
séparés. Afin d'assurer une vue sur la mer, la
structure a été élevée au-dessus des arbres, avec
une plate-forme d'observation à une hauteur de
15,4 mètres offrant des panoramas côtiers.
La conception est configurée comme une double
spirale, formée de deux escaliers séparés en
conjonction avec un grand puits de lumière oculus,
les fenêtres en verre entre les escaliers permettent à
l'espace intérieur de forger une relation étroite avec
l'environnement, tout en minimisant la dépendance
à l'éclairage artificiel. l'extérieur du bâtiment est
revêtu avec des panneaux de bois peints
habillés d'un alliage de zinc titane - un matériau
résistant aux dommages de la brise de mer.
Ribbon Chapel,
Hiroshi Nakamura & NAP Co,
Japan, 2015
38
1
41
The Circle at Zurich Airport
Zaha Hadid Architects, 2011
Szervita Square Tower
Zaha Hadid Architects
World Cup 2022 ‘Qatar’
Zaha Hadid Architects
Mosquée Qatar
Zaha Hadid Architects 2015
Performing Arts Centre Zaha Hadid
île de Saadiyat à Abou Dhabi , 2011
La conception du Performing Arts
Centre de Zaha Hadid constitue, le
modèle représentatif de l’architecture
liquide biomorphique.
La masse formelle semble glisser hors
de la terre comme un serpent en port à
faux, rampant vers la mer à la limite
extrême de l’équilibre pour nous
sembler se jeter dans l’eau. Cette
composition structurelle dans son
mouvement, a la qualité naturelle de
provoquer une émotion craintive.
L’architecture liquide:
à travers les œuvres de Zaha Hadid
39
1
42
Concours réussi en 2006 par Zaha Hadid Architects, pour la réalisation du Centre civique
de la ville d’Elk Grove, en Californie. Le programme est constitué de 3 composantes
principales : le Civique (une bibliothèque, un centre de découverte des enfants, de la
communauté et de performance), le commercial (un hôtel et un centre de conférence) et
le loisirs (une salle de sport, des circuits pour les tournois, un parc et une zone humide).
Elk Grove Civic Centre, Californie,
Zaha Hadid Architects, 2011
40
1
43
Elk Grove Civic Centre, Californie,
Zaha Hadid Architects, 2011
Après les consultations publiques, il a été décidé de regrouper la
majorité du programme urbain au sein de la parcelle nord du site, et la
parcelle sud est dédiée aux sports et loisirs.
Les deux pôles de la proposition, "urbain" (nord) et "sports" (sud),
doivent être reliés par un bloc où se développement tous les espaces
civiques du programme, permettant ainsi, la flexibilité de tous les
éléments commerciaux séparément. Cette stratégie permet également
un partage plus économique des services, la maintenance et les coûts
de fonctionnement du programme civique.
La proposition inclut également
une place publique au cœur du
centre nord, offrant un point focal
pour le Centre Civic et un lieu où
toutes les différentes catégories
des usagers interagissent. 41
1
44
Terminal portuaire, Yokohama, Japon,
FOA (Foreign Office Architects) (2002)
Le Terminal maritime international de passagers de Yokohama est un
équipement portuaire de Yokohama (Japon) réalisé entre 1995 et 2002 par le
cabinet d'architectes londonien FOA (Foreign Office Architects), sous la
direction de Farshid Moussavi et Alejandro Zaera Polo. Il doit sa célébrité aux
choix architecturaux d'avant-garde qui ont été faits par ses concepteurs.
L'édifice se caractérise par l'attention portée aux circulations internes et à la gestion des flux (passagers,
véhicules, etc), La recherche de solutions innovantes, la prédominance des formes courbes, l'immensité
de l'espace intérieur sans piliers. Il mesure environ 430 m de long pour 70 m de large, avec une
hauteur maximale de 15 m ; la surface totale avoisine 44 000 m2, avec deux niveaux au-
dessus du sol et un niveau souterrain. Les matériaux utilisés sont principalement l'acier,
le bois et le verre.
Le terminal peut accueillir simultanément 02 ou 04 navires selon leur taille. Le toit est conçu pour
être un espace de promenade pour les visiteurs et tous les habitants de la ville.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
42
1
45
La prouesse architecturale tient de l'ambition de la
structure de l'enceinte de la jetée comme un fluide
et un espace continu, ininterrompu et
multidirectionnel. Par un jeu de pliages, la
structure produite par endroits des espaces
couverts où les différentes parties du programme
s'y trouvent, et d'autres sont des espaces ouverts,
sans rupture formelle. La relation entre la peau et
les régions établies par les plis de structure de la
surface est l'un des arguments les plus importants
du projet que le sol reprend et répartit les charges
par les surfaces elles-mêmes, en les déplaçant en
diagonale vers le sol. Cette structure est aussi
particulièrement appropriée pour faire face à des
forces latérales générées par les mouvements
sismiques qui affectent la topographie japonais.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Terminal portuaire, Yokohama, Japon, FOA
(Foreign Office Architects) (2002)
43
1
46
L’architecture est conçue comme réponse aux actions et aux flux des
humains et des informations dans le temps. Les logiques d’élaboration
formelle sont issues de concepts comme :
le morphing, l’hybridation, la topologie.
Le morphing ou morphose est un des effets
spéciaux applicables à un dessin, vectoriel
ou bitmap. Il consiste à fabriquer une
animation qui transforme de la façon la plus
naturelle et la plus fluide possible un dessin
initial vers un dessin final. Il est la plupart du
temps utilisé pour transformer un visage en
un autre. Traditionnellement, une telle
opération était mise en œuvre via un fondu,
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
le morphing, l’hybridation, la topologie
mais a été remplacée depuis le début des années 1990 par des
techniques beaucoup plus évoluées (triangulation de Delaunay,
spline), permettant de faire une transformation plus réaliste.
44
1
47
L’hybridation : Le terme hybride, s’il est devenu une
expression courante en étant aussi bien utilisé dans le
secteur des nouvelles technologies, de la stratégie, de
l'économie, que dans le secteur du management - on
parle de forme, de configuration, d'organisation
hybride. Il agit également comme révélateur d'un
monde qui se modélise, se structure à partir d'un
modèle de pensée culturelle.
L'hybridation, est surtout, utilisé dans le langage de
l'art, il se caractérise dans l'implication des nouvelles
technologies et particulièrement des images de
synthèse, ainsi que du numérique.
Ce phénomène comme "un nouvel ordre visuel, qui ne
définit plus le réel, mais le simule". Phénomène majeur,
puisqu’il met un terme “à un système de figuration
perdurant depuis plus de cinq siècles“(…), "l'image
numérique substituant au monde réel un monde virtuel.
L’Hybridation peut faire référence à une mise en synergie
et coopération de deux types corps d'énergie, thermique
et électrique:
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
L’architecture hybride et hybridation:
45
1
48
L’architecture
hybride et
hybridation:
Cours 05
46
1
49
La topologie : est une branche des
mathématiques qui fournit un vocabulaire et un
cadre général pour traiter des notions de limite,
de continuité, et de voisinage. Elle concerne
l'étude des déformations spatiales par des
transformations continues (sans arrachages ni
recollement des structures).
Shenzhen Qianhai Exhibition Center Urbanus, 2016
Cours 05
La topologie :
47
1
50
La forme finale d’un objet résulte de la
combinaison (ou morphing) des
caractéristiques d’autres objets, qui
sont hybridées, ou mélangées entre
eux, pour donner origine à une
nouvelle entité qui présente des
caractéristiques totalement nouvelles
et pas prévisibles en considérant
simplement les éléments de départ.
la Forme Libre comme « libre des a priori formels »: il n’y a pas de règles
formelles prédéterminées (normes, typologies, standard, grilles, formes
élémentaires, etc.) dans l’élaboration spatiale de l’objet architectural.
La forme est un résultat, il n’y a pas de formes qui peuvent être définies
en abstrait (comme un cercle ou un carré) : la forme est toujours le
résultat d’un processus, qui dépends de plusieurs facteurs spécifiques,
donc dans chaque situation particulière elle sera différente.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La topologie :
48
1
51
Paracube, Marcos Novak, (1997-98)
Ce projet consiste en un "cuboïd" défini par six
surfaces paramétrées, chacune avec son propre système
de coordonnées. Les équations paramétriques
gouvernant chaque surface sont élaborées de telle façon
qu'une variation sur une surface particulière puisse
provoquer des réactions et des permutations sur les
surfaces adjacentes, créant effectivement un cube
topologique.
Le cuboïd paramétrique est manipulé,
créant ainsi deux formes : un squelette
structurel et une peau lisse et régulière. Le
paramétrage permet que la régularité de
chaque élément soit définie et manipulée à
travers de formules de calcul
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
49
1
52
L'objet résultant est transformé dans un espace à
quatre dimensions grâce à des matrices
appropriées. Il est ensuite réimporté dans l'espace
tridimensionnel pour devenir un espace-trame à
dimensions variables. La peau n'est pas extrudée
en quatre dimensions mais plutôt retravaillée pour
créer une surface ondulée et non-homogène.
la structure dérive du même procédé, par lequel la
peau est calculée à haute régularité et le squelette à
basse régularité. Le squelette est ensuite
mathématiquement extrudé en quatre dimensions,
en ajoutant une quatrième coordonnée à chaque
point tridimensionnel. Ainsi les points deviennent
des lignes, les lignes des polygones, les polygones
des cubes et les cubes des hypercubes.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Paracube, Marcos Novak, (1997-98 )
50
1
53
Approche géométrique
pour réaliser des formes courbées
Parallèlement, en 1958, un mathématicien employé chez
Citroën, Paul de Casteljau, s’attaque au même problème.
Lui, propose une approche géométrique. Il tente de
réaliser des courbes gauches selon des pôles, des
points directeurs.
Selon Bézier, la parabole s’applique d’après cette
équation du second degré :
P= (1-t)² P0+2(1-t)t.P1+t².P2
tϵ [0,1]
La parabole selon la méthode de De Casteljau :
On sectionne à chaque fois les segments en leur milieu,
afin de créer les tangentes pour la forme courbe à
dessiner.
L’algorithme de De Casteljau
Basée à partir d’un simple tracé, la méthode de De Casteljau permet de réaliser toutes sortes de
courbes. La forme courbe que l’on souhaite dépend juste du nombre de points directeurs et leur
positionnement, utiles au tracé :
- 3 points conduisent au tracé d’une parabole.
- 4 points conduisent à la réalisation d’une cubique.
- Plus de points : on lie les courbes, on les chaine.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
51
1
54
La parabole (quadratique) :
Une parabole est une courbe qui se trace
selon 3 nœuds :
Trois points sont disposés dans l’espace,
ils sont reliés par deux segments.
On sectionne chaque segment en son
milieu, puis on relie ces deux nouveaux
points.
Le segment obtenu est la tangente
principale à la parabole.
Le milieu de ce segment est le point
appartenant à la courbe.
Pour une précision dans le tracé, il faut
appliquer de nouveau ce système à
gauche et à droite de la figure.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Tracé des formes courbes:
La parabole (quadratique) :
52
1
55
La cubique :
Une cubique est une courbe qui se trace selon 4 nœuds.
Le tracé de la cubique suit le même principe que celui de la parabole. Il faut simplement ramener
le dessin à trois points de contrôle :
On sectionne chaque segment en leur milieu afin d’arriver à une courbe à 3 points de contrôles.
Ainsi, on recoupe les deux segments en leur milieu pour obtenir la tangente comprenant le point
central de la courbe.
Courbe sans point d’inflexion Courbe avec point d’inflexion
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Tracé des formes courbes:
La cubique
53
1
56
Plus de points : chainage
Quand le nombre de points est important, il est difficile de s’y retrouver.
La méthode est alors de découper le polygone de contrôle en plusieurs polygones à 3, ou 4
points selon le principe de courbe souhaité.
Il ne reste plus qu’à appliquer à nouveau la méthode vue précédemment.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Tracé des formes courbes:
Plus de points : chainage
54
1
57
Spline cubique :
On sectionne chaque segment en
3 parties égales.
On crée des polygones à 4 points
de contrôle.
La courbe obtenue est plus
« plate » et ne passe pas par les
points de contrôle du polygone
de départ.
Spline quadrique :
On sectionne chaque segment interne
au polygone en son milieu.
On crée ainsi un polygone à 3 points
directeurs, et on lui applique le
principe d’une courbe parabolique.
La courbe suit « correctement » le
polygone de départ.
Ce principe, simple, est souvent
utilisé dans des logiciels de 2D.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Tracé des formes courbes:
Spline quadrique :
55
1
58
Pourquoi ne pas alors essayer
d’appliquer cette méthode à un objet
courbe ?
Une forme fluide, connue notamment
pour sa qualité formelle, est intéressant
à analyser, puisque comme la plupart
des objets à formes « libres », sa
réalisation reste artisanale.
Cette méthode géométrique de
dessin, simple, permet de réaliser
facilement n’importe quelle courbe. En
connaissant la localisation des points
de contrôles de départ, et la courbe que
l’on souhaite réaliser, n’importe quelle
reproduction est alors aisée.
Cours 05
Tracé des formes courbes:
The Floating Restaurants “Solar Orchid”
SPARK Architects, 2012
56
1
59
Tracés des courbes géométriques particulières
Les développantes
La courbe ou la trajectoire décrite par un point appartenant à une corde ou un fil que l’on
enroule, ou l’on déroule, autour d’un objet (segment, polygone, cercle …) est appelée
développante de l’objet.
Segment AB = a Carré de côté a
Triangle équilatéral ABC Cercle
57
1
60
Collider Activity Center Rethinks The Necessity Of A
Building As A Neutral Container, Tom Wiscombe 2013
L'idée principale était de prendre le concept de
"blocs" produite par Walltopia puis réinterpréter
comme des objets architecturaux. La forme du
bâtiment est conçue dans le jeu des surfaces
d'escalade en trois dimensions. Le résultat final est
l'espace abstrait et étranger, encore un paradis pour
grimpeur contemporain.
Le conçu est dérivé du modèle formel et
organisationnel d'objets en objets, qui est en
opposition avec l'architecture comme un conteneur
simple peau et des hiérarchies d'architecture de
l'enceinte et les subdivisions internes habituelles à
travers les couloirs et les murs. Grâce au modèle
choisi, le bâtiment est enveloppé dans trois couches -
la peau extérieure, sous-cutanées et une doublure.
Inspiré par Borromini et de l'architecture baroque, ces
peaux permettent une gestion séparée des espaces
extérieurs et intérieurs. Les couches varient dans la
qualité des matériaux et ils sont articulés
différemment. Les peaux suivent parfois les autres,
mais en général, ils ont une vie tout à fait distinctes.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
58
1
61
Tom Wiscombe a fait une proposition pour
Walltopia - Collider Activity Center - un centre de
marque et une destination pour les sports et les
loisirs. Le projet est conçu pour la Bulgarie, et
l'auteur croit fermement qu'il est nécessaire de
repenser le statut de l'immeuble comme un
conteneur neutre de mobilier actifs en faveur de la
construction comme un participant actif et distinct.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Collider Activity Center Rethinks The Necessity Of A
Building As A Neutral Container, Tom Wiscombe 2013
59
1
62
La structure de ce projet unique est renforcée noyau et dalles en béton, avec le béton
des murs d'enceinte et la grille de la colonne économique à l'intérieur de l'objet au sol.
Les peaux du bâtiment principal seront construites en composite léger, en utilisant les
formes de coques naturelles du projet, afin de fournir de longues portées et des espaces
intérieurs sans colonnes. Le système de la peau multi-couche n'est pas seulement une
décoration, mais crée une zone tampon, utile à la fois en hiver et en été.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
60
1
63
Structures constructives,
géométrie Pavillon Étudie Dôme, 2012
Le Pavillon géométrie constructive est une enquête de
structures en dôme grâce à l'utilisation de processus de
conception de calcul. Conçu et construit par les étudiants
de la Faculté d'Architecture de l'Université de Porto, la
structure est faite de carton ondulé. Il s'agit d'une
démonstration de l'utilisation des outils de conception
informatiques pour concevoir et concrétiser des
solutions de conception géométrique d'adaptation, en
explorant des logiques de masse personnalisation et la
collaboration collective intensive.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Le pavillon était conçu pour une
installation définitive qui sera
construit en Septembre 2012, le
Pavillon géométrie constructive
exprime la vision de l'avant-garde de
l'enseignement et de la recherche sur
les technologies numériques dans
l'architecture au Portugal.
61
1
64
La structure en nid d'abeilles avec
l'intérieur couvert par des panneaux
perforés dispose d'un total de 185 cellules
hexagonales et 185 panneaux, organisé en
21 parties pour la préfabrication. Chaque
partie a été affectée à un groupe de deux
élèves, qui sont devenus responsables de
la fabrication d'aplatissement numérique
des pièces individuelles, et leur
assemblage. Étant donné qu'il n'était pas
possible d'utiliser des équipements de
fabrication numérique, une méthode
alternative a été déployé - les contours ont
été tracés puis découpés à la main dans les
panneaux de carton ondulé. Ce processus
a pris deux jours et demi pour être
complété.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Structures constructives,
géométrie Pavillon Étudie Dome, 2012
62
1
65
Haarlem Canal Pavillion
Xing Wang, Pays-Bas, 2011
Haarlem Canal Pavillon est
une structure multi-
fonctionnelle située dans la
ville de Haarlem aux Pays-
Bas. Conçu par Xing Wang
pour le studio de génie à la
TU Delft, le projet vise à
changer l'expérience typique
de paysage de canaux
hollandais. Il génère
également un grand espace
intérieur, réglable avec des
fonctions culturelles et
commerciales.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
63
1
66
La structure de pavillon est
composée de triangle éléments
en bois qui pourrait être
facilement assemblés sur place,
tous ces composants sont
fabriqués par fraiseuse CNC. La
géométrie de la coque complexe
pourrait être construite
rapidement et précisément sans
avoir besoin de dispositifs de
localisation spéciaux et des
opérateurs hautement qualifiés.
Le sous-sol et de la structure de
support sont également
paramétrique définie en fonction
des entrées de données
personnalisée.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Haarlem Canal Pavillon
Xing Wang, 2011
64
1
67
La structure porteuse est organisée
comme une combinaison de base
sous-marine de béton et de la
colonne, la plate-forme en acier et
système de faisceau dynamique. Il
prend en charge le toit et offre le
chemin à pied agité autour de la
structure de toit pour une
expérience de paysage vallonné.
La structure complète comprend deux parties, la
structure de toit et la structure de support. La
structure de toit est composée de cellules du
bois triangulaires. Il dispose de deux couches :
l'extérieur de la structure en bois, et l'intérieur
de la maille est en verre de triangle traîné par les
éléments en acier fixés sur les cellules du bois.
Les panneaux de verre sont reliés entre eux par
un matériau d'étanchéité en EPDM.
Cours 05
Haarlem Canal Pavillon
Xing Wang, 2011
65
1
68
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
La chapelle est conçue avec des plans sur le modèle de la robe de
tissu plissé de la figure religieuse la Dame de Guadalupe.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
66
1
69
Les propositions montrent une
structure en béton ondoyant
avec une jupe ondulée de 27
plis clairement définis.
A l'intérieur du bâtiment, de petits sanctuaires seront encadrés au sein de
ces plis, contenant chacun une effigie de l'un des 27 autres vierges
d'Amérique latine. "Nous avons préféré ouvrir la proposition à d'autres
cultures d'Amérique latine ainsi, après avoir représenté tous les 27 vierges
d'Amérique latine", a déclaré les architectes.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
67
1
70
La conception d'un
espace de congrégation
pour la communauté de
Miami catholique exige
une compréhension de
l'identité d'un groupe
multiculturel et la
possibilité de le traduire
dans un bâtiment
représentatif.
La comparaison traditionnelle du plan
Il leur a demandé de concevoir une église catholique consacrée à la Vierge mexicaine
Notre-Dame de Guadalupe. FREE a choisi d'incorporer d'autres cultures d'Amérique
latine et, en représentant les 27 Virgins d'Amérique latine.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
68
1
71
Une tour torsadée fournira une flèche sur
l'autel de la chapelle et mettra en vedette
un puits de lumière de vitrail décoré d'une
image de la Vierge de Guadalupe.
Les architectes entendent cette image à
projeter vers le bas sur les visiteurs assis
dans la salle de réunion en contrebas, au
«stress de la connexion avec le ciel" et
"représentent le contraste entre la terre et
le ciel".
le concept du plan
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami,
Fernando Romero, 2013
69
1
72
Comme une icône catholique romaine de la Vierge Marie, la Dame de Guadalupe est
une image populaire dans la culture mexicaine et les architectes expliquent
comment ils ont été invités à concevoir une église catholique consacrée à son
image.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
70
1
73
Des chambres supplémentaires seront
situés sous les aires de repos et
comprendra une sacristie, des bureaux et
une petite bibliothèque.
La forme emblématique effectue un filtre
acoustique et dramatise l'atmosphère
œcuménique de l'église, décrivant son
identité dans la région métropolitaine de
Miami.
L'entrée principale distribue à l'espace
principal de la congrégation, ambulatoires,
confessionnaux et la zone de service
communautaire dans le niveau inférieur. A
l'arrière, une zone réservée contient la
sacristie, de la préparation et des
vestiaires, des bureaux, une petite
bibliothèque et des espaces de travail pour
le prêtre et le personnel. Coupe axonométrique
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami,
Fernando Romero, 2013
71
1
74
système de ventilation de la pile la section de lumière sur le toit
Une lumière de toit en haut filtre la lumière naturelle dans l'espace de la
congrégation, projetant l'image de Notre-Dame de Guadalupe dans le
presbytère.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
72
1
75
En un seul geste, l'extrusion de
ce plan d'étage se traduit par
une forme ondulée organique;
ressemblant aux plis de Notre-
Dame de la toile de Guadalupe.
La forme verticale se
distingue de son contexte,
et le volume est tourné
vers le coin pour plus de
visibilité.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
73
1
76
Diagramme de la circulation de la voiture Diagramme de la circulation
piétonnière et cyclable
Plan - masse
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
74
1
77
Analyse structurale
La texture de la façade
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013
75
1
78
Musée Soumaya de Mexico:
la caverne de Carlos Slim, Fernando Romero, 2011
Cet immense cube tordu en son centre, recouvert de 16 000
hexagones en aluminium, est un véritable ovni architectural planté
dans un paysage de tours classiques.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
76
1
79
Le musée abrite sur ses six étages environ 10% de la collection privée de
Carlos Slim, un homme d'affaires d'origine libanaise
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Musée Soumaya de Mexico:
la caverne de Carlos Slim, Fernando Romero, 2011
77
1
80
Est un pavillon conçu
pour le Festival
Burning Man dans le
Nevada, avec une
nouvelle structure de
tension réciproque.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005
78
1
81
Le projet prend la forme d'un pavillon
circulaire, assemblé à partir de jeux de
nervures de contreplaqué CNC coupe
tenue en tension avec un câble en
acier dans un mouvement alternatif,
encastré géométrie.
Les bords de balayage de la forme
invitent les participants à entrer et à
explorer la structure et la forme
heterarchichal signifie que, se déplaçant
vers le haut ou vers le bas à travers les
niveaux de la structure, ils trouvent de
façon inattendue qu'ils reviennent à leur
point de départ. Un heterarchy est une
idée socio-économique, décrivant une
société caractérisée par le retour mutuel
et la responsabilité collective.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005
79
1
82
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005
80
1
83
Le «Gran Mediterraneo »,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
Le système rassemble une gamme de
fonctions innovantes, y compris un parking
automatisé et stations d'induction de
charge pour les véhicules sans conducteur
électrique. La tour multistorey possède une
géométrie topologique qui contraste
l'approche contemporaine orthodoxe de
dalles horizontales empilées emballés avec
du verre miroir. Construit avec du béton
blanc, la façade de l'highrise prend un
aspect cellulaire, rempli de végétation
méditerranéenne.
Cours 05
81
1
84
La tour offre une variété de programmes
adaptés à la vie verticale ainsi que des
appartements résidentiels et un hôtel, le
complexe comprend une gamme de bars
et de restaurants, les zones agricoles et
les jardins publics, les piscines et les spas
de la mer morte. En outre, le
''Mediterraneo Gran'' comprend des
espaces de coworking pour les bureaux et
les startups locales, à côté d'une
multitude d'espaces éducatifs et
d'événements pour des fonctions plus
importantes. L’éspace interne est flexible,
avec des appartements individuels
rayonnant à partir du noyau central du
bâtiment. Chaque unité comprend un
agencement fluide de niveaux, avec des
fenêtres immenses du sol au plafond avec
vue sur la ville ci-dessous.
Construite avec du béton blanc, la façade
de l'highrise prend un aspect cellulaire
Cours 05
Le «Gran Mediterraneo»,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
82
1
85
L’espace intérieur est flexible,
avec des appartements
individuels rayonnant à partir
noyau central du bâtiment.
Chaque unité comprend un
agencement de niveaux de fluide.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Le «Gran Mediterraneo»,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
83
1
86
Le système rassemble une gamme de fonctions
innovantes, y compris un parking automatisé.
Cours 05
Le «Gran Mediterraneo»,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
84
1
87
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Le «Gran Mediterraneo»,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
85
1
88
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
Le «Gran Mediterraneo»,
Tel Aviv, David Tajchman, 2016
86
1
80
Grand-Musée de l'Afrique
UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot,
Alger, Algérie, 2013
La conception de UNStudio pour le Grand Musée de
l'Afrique a été conçu comme une fusion de l'histoire, la
géographie, l'écologie, la culture et se présente
comme une impulsion de modernisation de contexte
soucieux sensible. Le Grand Musée de l'Afrique
d'Alger est conçu pour apporter Algérie et l'Afrique
une manifestation de sa richesse culturelle et
naturelle. Son architecture est un moyen de générer
un «trait d'union» entre les cultures africaines, tout en
se fondant dans le tissu urbain de l'Algérie.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
87
1
90
Un langage d'agrégation est déployé dans la conception comme un système
organisationnel résultant en un musée qui met en valeur la diversité et la
multiplicité du continent africain. La nature variée de la collection a conduit à
un concept de musée qui reflète l'idée de la variété et de la diversification, où
le programme regroupe dans une gamme de scénarios flexibles en alternant
expositions et performances espaces.
Grand-Musée de l'Afrique
UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot,
Alger, Algérie, 2013
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
88
1
91
Le jardin dévoile plusieurs types d’écologies
africains, où une route de 2 km traverse
plusieurs écologies du paysage et les différents
jardins permettra œuvre d'art à être placé à
l'extérieur dans un scénario de paysage.
L'intensification des activités urbaines favorise
le site comme une destination urbaine, un point
de rencontre social et culturel.
La logique de distribution de
programmes au sein du musée se
distingue de la notion plus
classique de la distribution de
programmes de musée. En
entrelaçant le récit et le routage, la
diversification de l'expérience du
visiteur dans un espace mixte avec
un début et une fin lâche, le Grand
Musée de l'Afrique présente une
expérience de musée différent.
Grand-Musée de l'Afrique
UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot,
Alger, Algérie, 2013
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
89
1
92
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
Un bâtiment en acier tordu avec des salles de conférence crevant sa façade. Le
centre de conférence est construit à côté du port dans la ville de Dalian. Le
bâtiment a été conçu comme un point de repère pour un quartier densément
peuplé.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
90
1
93
En pliant les plaques de la
coque extérieure en acier
massif, Coop Himmelbau a
conçu le bâtiment avec des
surfaces striées qui éclatent
vers l'extérieur comme les
branchies d'un poisson en
forme de bulbe. Derrière ces
ouvertures, de grandes
surfaces vitrées apportent la
lumière naturelle à
l'intérieur.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
91
1
94
Le projet combine les
fonctions suivantes au
sein d'un bâtiment
hybride avec des effets
synergiques de la
fonctionnalité et de la
richesse spatiale:
Le noyau de l'édifice est un théâtre et une salle de concert de 1600
places. La salle de conférence principale est positionnée juste
derrière et peut accueillir jusqu'à 2500 délégués, mais peut
également être adaptée pour fournir une salle de banquet, une
galerie d'exposition ou des sièges supplémentaires pour la salle de
concert.
 Centre de conférence
 Théâtre et Opéra
 Centre d'exposition
 Sous-sol avec parking, livraison et élimination
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
92
1
95
Six suites de conférence supplémentaires sont
parsemées autour du périmètre du bâtiment et en porte
à faux au-delà de la ligne naturelle des murs extérieurs.
La capacité de ces chambres varie entre 300 et 600
personnes, mais la plupart peuvent être subdivisés
pour créer des espaces plus petits.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
93
1
96
Un hall d'accueil du public
serpente à travers le bâtiment
pour relier chaque chambre,
et dispose également d'une
zone de rencontre.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
94
1
97
Le projet combine et fusionne la
structure rationnelle et de l'organisation
de son centre de conférence moderne
typologie avec les espaces flottants de
l'architecture moderniste.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
95
1
98
Les espaces de conférence, encorbellement qui pénètrent les
façades créent un volume de construction spatialement à
multiples facettes et se différencient des environs proches.
Les différents théâtres et salles de conférence sont couverts
par un écran de toit en forme de cône.
La plupart des salles de conférence et les zones de circulation
ont la lumière directe d'en haut.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
96
1
99
Plan du RDC Plan premier étage
Plan second étage
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2012
97
1
100
Plan troisième étage Plan quatrième étage Plan cinquième étage
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
98
1
101
Plan sixième étage Plan du plafond Vue de dessus
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
99
1
102
 L’utilisation de l'énergie thermique de l'eau de mer avec des pompes à chaleur pour le
refroidissement en été et le chauffage en hiver
 Utilisation générale des systèmes à basse température pour le chauffage en
combinaison avec l'activation du noyau de béton comme masse thermique afin de
maintenir le bâtiment à température constante
 La ventilation naturelle des volumes énormes d'air dans le bâtiment permet une
minimisation de l'appareil mécanique pour le chauffage de ventilation et de
refroidissement. L'atrium est conçu comme un chauffage solaire, ventilation naturelle
sous zone climatique.
 Un degré élevé d'utilisation de la lumière du jour est aspiré à la fois pour son effet
psychologique positif et pour minimiser la consommation d'énergie pour l'éclairage
artificiel
 Production d'énergie avec des panneaux solaires intégrés dans la forme du bâtiment.
Une architecture durable car c’est un bâtiment à faible
consommation d'énergie et une faible utilisation des ressources
naturelles
.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
100
1
103
Concept structurel
Le concept structurel est basé sur une structure en
sandwich composée de 2 éléments: la «table» et le toit.
Ces deux éléments sont des cadres spatiaux en acier
avec des profondeurs variant entre 5 et 8 m. La
structure entière est élevée de 7 m au-dessus du niveau
du sol et est soutenue par 14 noyaux composites
verticaux (acier et béton) . Une structure de façade
doublement exclue relie les deux couches de la table et
le toit, créant une structure de coque portante.
L'application de nouvelles techniques de conception et
de simulation, la connaissance des chantiers navals
locaux pour plier des plaques d'acier massives, et la
consommation de plus de 40.000 tonnes d'acier permet
d’avoir des travées sur plus de 85 mètres et des
encorbellements de plus de 40 mètres.
Cours 05
La Dalian International Conférence Center,
Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012
101
1
104
Le cyberespace aujourd’hui :
le dépassement de la dichotomie actuel / virtuel
En 1991, M. Novak annonçait que « L’architecture du cyberespace dématérialisée,
dansante, difficile, fluctuante, éthérée, capricieuse, transmissible à toutes les
parties du monde simultanément mais tangible seulement indirectement, pourrait
aussi devenir l’architecture la plus durable jamais conçue ».
L’architecture liquide s’oriente avec force à celle de la transarchitecture, elle est
symptomatique sinon annonciatrice de la désuétude du cyberespace. Ce qu’on appelle
«éversion» s’impose comme le contraire de «l’immersion» : la virtualité se serait
échappée des technologies dans laquelle elle est contenue, elle se serait retournée, où
plutôt renversée dans notre espace quotidien, dans nos villes et nos architectures.
Dès lors, il n’y aurait plus de dichotomie actuel/virtuel, d’espace purement actuel ou de
cyberespace mais une « réalité augmentée » et hybride où les technologies du virtuel
sont omniprésentes. C’est en tout cas bien ce que défend l’inventeur du concept du
cyberespace William Gibson :
Dans le futur proche, cela serait littéralement impossible de faire la différence entre le
numérique réel, entre le virtuel et le réel. La distinction entre le cyberespace et ce qui
n’est pas le cyberespace qui va devenir inimaginable.
Si l’obsolescence du cyberespace signe celle de l’architecture liquide, elle aura marqué
de son influence nombre d’architectes (Lars Spuybroeck de NOX, Kas Oosterhuis d’ONL.
Pr CHAOUCHE Salah
Cours 05
102
1
105
THE END……DNE EHT
103
1

Contenu connexe

Tendances

Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
yahia menadi
 
Walter gropius
Walter gropiusWalter gropius
Walter gropius
Slimane Kemiha
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
Archi UHBBC
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05
Sami Sahli
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie
sedyna
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
Archi Guelma
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
Sami Sahli
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants
Islem Mehimdet
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
Sami Sahli
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderne
SarahBelkadi1
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
Sami Sahli
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
Sami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
ghafour abdou
 
l'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Andol'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Ando
Sami Sahli
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architecture
Sami Sahli
 
Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwa
Marwa Larabi
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
Sami Sahli
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la roche
Maher Younes
 

Tendances (20)

Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
Walter gropius
Walter gropiusWalter gropius
Walter gropius
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
 
Pouillon
PouillonPouillon
Pouillon
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Deconstructivisme
DeconstructivismeDeconstructivisme
Deconstructivisme
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
l'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Andol'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Ando
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architecture
 
Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwa
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la roche
 

Similaire à Archi contemporaine.ppt

Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxLanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
mayamd154
 
Construction modérne 111
Construction modérne 111Construction modérne 111
Construction modérne 111
Immy Gray
 
Oc22 odile decq le devoir de rever
Oc22 odile decq le devoir de reverOc22 odile decq le devoir de rever
Oc22 odile decq le devoir de rever
Brigitte MANTEL
 
le fonctionnalisme en architecture.pptx
le fonctionnalisme en  architecture.pptxle fonctionnalisme en  architecture.pptx
le fonctionnalisme en architecture.pptx
NisrineElMassoudi
 
Norman Foster
Norman FosterNorman Foster
Norman Foster
amirachouieb
 
Solar decathlon
Solar decathlonSolar decathlon
Solar decathlon
Zussy Martine
 
veille #6
veille #6veille #6
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
SISMO Design studio
 
Book Sara Guilbert
Book Sara GuilbertBook Sara Guilbert
Book Sara Guilbert
saraguilbert
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le Potier
Marie Le Pott
 
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptxHCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
minou5
 
Construction moderne 94
Construction moderne 94Construction moderne 94
Construction moderne 94
Immy Gray
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
Sami Sahli
 
la forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptxla forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptx
ikuarchi
 
La lumière pour les façades
La lumière pour les façadesLa lumière pour les façades
La lumière pour les façades
Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr ++++++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
Alexis Deconinck
 

Similaire à Archi contemporaine.ppt (20)

Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxLanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
 
Construction modérne 111
Construction modérne 111Construction modérne 111
Construction modérne 111
 
Oc22 odile decq le devoir de rever
Oc22 odile decq le devoir de reverOc22 odile decq le devoir de rever
Oc22 odile decq le devoir de rever
 
le fonctionnalisme en architecture.pptx
le fonctionnalisme en  architecture.pptxle fonctionnalisme en  architecture.pptx
le fonctionnalisme en architecture.pptx
 
Oet c25 aetd_viguier
Oet c25 aetd_viguierOet c25 aetd_viguier
Oet c25 aetd_viguier
 
Norman Foster
Norman FosterNorman Foster
Norman Foster
 
Solar decathlon
Solar decathlonSolar decathlon
Solar decathlon
 
veille #6
veille #6veille #6
veille #6
 
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
Dossier de presse invention design regards croisés SISMO
 
Préambule 2
Préambule 2Préambule 2
Préambule 2
 
Book Sara Guilbert
Book Sara GuilbertBook Sara Guilbert
Book Sara Guilbert
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le Potier
 
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptxHCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
HCA tendance <<<:::::;;<<<High-tech.pptx
 
Construction moderne 94
Construction moderne 94Construction moderne 94
Construction moderne 94
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
 
la forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptxla forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptx
 
La lumière pour les façades
La lumière pour les façadesLa lumière pour les façades
La lumière pour les façades
 
Setec juin 09
Setec juin 09 Setec juin 09
Setec juin 09
 
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr ++++++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
+++ Alexis Deconinck / Portfolio d'Architecte / Fr +++
 
Brochure unesco 2015 fr (bat)
Brochure unesco 2015   fr (bat)Brochure unesco 2015   fr (bat)
Brochure unesco 2015 fr (bat)
 

Archi contemporaine.ppt

  • 1. Cours 05 1 1 ce qu’il faut connaître sur l’architecture contemporaine L’architecture contemporaine est l’architecture qui se pratique dans le temps présent. On pourrait penser que tout bâtiment construit aujourd’hui appartient à l’architecture contemporaine. Mais ce n’est évidemment pas le cas. Elle repose sur un principe qui est partagé par tous ceux qui la pratiquent. Et c’est le désir et la volonté de concevoir et de construire différemment de ce qui se faisait auparavant et de ce qui se fait habituellement aujourd’hui. Elle propose de rompre avec les manières de penser et les façons de faire qui sont devenus la norme. L’architecture contemporaine est donc innovatrice.
  • 2. 2 L’architecture contemporaine n’est pas un courant architectural. Les courants architecturaux, comme le baroque, le futurisme ou le modernisme, sont toujours liés à une période historique précise. Un courant architectural est un choix architectural particulier qui se veut le reflet précis de cette société. Donc, elle n’est pas soumise à cette contrainte. L’architecture contemporaine peut alors proposer de multiples choix architecturaux dans la mesure évidemment qu’ils se démarquent de ce qui se fait habituellement. Par contre, cette variété n’exclut pas certains traits communs que l’on retrouve dans l’architecture contemporaine : 1. Ce que l’architecture contemporaine n’est pas
  • 3. 3 2. La forme L’on a qu’à regarder autour de soi pour s’apercevoir rapidement que la ligne qui domine en architecture est la ligne droite. L’architecture contemporaine tend à s’éloigner de cette habitude en proposant d’utiliser davantage la ligne courbe. Dans certains cas, le bâtiment sera complètement conçu à partir de lignes courbes, dans d’autres cas, on utilisera dans un même bâtiment des lignes courbes et des lignes droites. Poisson Doré sur le front de mer, Port Olympic Frank Gehry, Barcelona 2013
  • 4. 1 4 Un monument de 56 mètres de longueur et ses 35 m de hauteur, l'animal semble vouloir se lancer en flottant au dessus du bleu de la Méditerranée. Le soleil se reflète sur les écailles dorées de cette sculpture qui domine la façade maritime du port olympique ainsi que les plages de Barcelone. 2. La forme
  • 5. 3. La volumétrie 5 L’utilisation de la ligne courbe permet aussi de créer des volumes qui ne sont pas uniquement des cubes, ce qui est le cas avec la ligne droite. Ainsi, en architecture contemporaine, l’on verra des bâtiments qui ont des formes fluides. Et quand l’architecture contemporaine utilise la ligne droite, ce qui fait que le cube devient l’unité de volume, elle cherche à assembler ces cubes de façon inusitée, de sorte à créer une volumétrie distincte. Cette volumétrie distincte ainsi que les formes courbes vont aussi permettre un aménagement singulier des espaces de vie intérieurs. Une façon de vivre dans des espaces de vie qui ne sont pas standardisés, donc plaisants, dynamiques et vivants. UFA Cinéma Center, Dresden, Germany, Coop Himmelbau, 1998
  • 6. 4. Les nouveaux matériaux 6  Une des caractéristiques de l’architecture contemporaine d’aujourd’hui est l’utilisation, à l’extérieur comme à l’intérieur, de nouveaux matériaux, qu’on dit nobles, comme le verre, le bois, la brique et les métaux. Les végétaux ont aussi fait leur place dans l’architecture contemporaine, sur les toits d’abord, mais aussi de plus en plus sur les murs.  On pourrait aussi profiter de cette végétalisation pour pratiquer le jardinage à la verticale, par exemple, en faisant grimper des plants de tomates le long d’un mur.  Les espaces de cette architecture se rapportent à des chantiers centrés sur une valorisation des matériaux, sur une redéfinition des paramètres d’expériences et sur un renouvellement des outils de conception, ouverts à des dynamiques plastiques innovantes organisées autour d’une relation entre modèle et modelé.
  • 7. 4.1 Discontinuité des niveaux et des espaces 7
  • 8. 4.2 La fluidité, élasticité plasticité 8
  • 11. 4.5 Le pli 11 D. Liebeskind, Serpentine Pavilion, London 2001
  • 12. 5. La fenestration 12  Une fenestration plus grande et plus abondante est aussi une caractéristique de l’architecture contemporaine. Multiplication des ouvertures, emplacement inusité de celles-ci, fenêtres panoramiques, murs-fenêtres, puits de lumière, tous sont au rendez-vous. Une des conséquences de cette fenestration, en plus de permettre des vues spectaculaires, est de se servir pleinement de l’ensoleillement, d’abord pour l’éclairage naturel, et ensuite, pour profiter de la chaleur passive du soleil. – Suite au Tsunami de 2011, révolté et écœuré par les politiques de reconstructions mises en place, il s’insurge et essaye d’y apporter un peu d’humanité. Combattant infatigable, il affine chaque jour sa vision de l’architecture en y mettant l’homme au centre. Maison, Toyo Ito, architecte japonais atypique et inspiré,
  • 13. 5. La fenestration Run Shaw Creative Media Centre, City University of Hong Kong , 2011
  • 14. 5. La fenestration 14  Les ouvertures dites fenestration permettent de faire entrer la lumière à l’intérieur de l’édifice. Ce point peut vous sembler évident, mais les bienfaits de l’éclairage naturel (plus encore dans les pays nordiques) sont aujourd’hui bel et bien reconnus. L’humain recherche naturellement ce type d’éclairage et une architecture réfléchie prendra en compte ce besoin.
  • 15. 6. Le souci écologique 15  L’écohabitation n’est pas une caractéristique seulement réservée à l’architecture contemporaine. De nombreux bâtiments conventionnels intègrent aujourd’hui des éléments écologiques ou, à tout le moins, d’efficacité énergétique.  Mais en architecture contemporaine, ces éléments sont une obligation. Dongdaemun Design Plaza Zaha Hadid Séoul, Corée du Sud 2014
  • 16. 6. Le souci écologique 16  Un gigantesque complexe multifonctionnel. À la fois temple du design, centre de congrès et pôle de divertissement, l'édifice est un symbole majeur du développement urbain de la capitale sud- coréenne.
  • 17. 6. Le souci écologique 17  On pense, aussi, à l’utilisation de cellules photovoltaïques, de géothermie, de pompes à chaleur, d’échangeurs et de collectionneurs de chaleur, le tout dans le but de produire de la chaleur autrement et de la conserver.  Dans le milieu de la construction résidentielle, on cherchera à intégrer parfaitement la maison à son élément naturel, dans le but non seulement de ne pas trop bousculer ce dernier mais aussi d’en faire un élément architectural propre qui confère un cachet spécial au domicile. Si la protection de l’environnement et la réduction des gaz à effets de serre sont pour nous des priorités, alors l’architecture contemporaine peut permettre la construction de résidence pourront dépasser de loin les normes environnementales en vigueur.
  • 18. 7. L’animation 18  Une autre caractéristique de l’architecture contemporaine actuelle est la volonté de mettre en place ce que l’on nomme, faute de mieux, l’architecture animée.  Cette architecture animée peut prendre plusieurs formes, éclairage extérieur sophistiqué d’un bâtiment, projections sur les façades, très souvent interactives avec les passants ou les usagers du bâtiment. L’eau réapparaît, sous forme de jets d’eau, colorés ou non, de cascades et de fontaines en tout genre. Le but visé est de rendre le bâtiment plus vivant et son pourtour plus animé. SPOTS, Tim et Jan Edler Berlin 2006 Le projet SPOTS sur Potsdamer Platz à Berlin, s’inscrit dans la continuité de Blinkenlights. Les frères Edler ont installé une matrice de 1800 lampes sur la façade d’un immeuble existant. Cette matrice était réservée pour des œuvres d’artistes.
  • 19. 19 Crystal Mesh, Agence WOHA, 2009 Le Crystal Mesh est un nouveau support de façade résultat de la collaboration des architectes berlinois de l’agence WOHA et de la ville de Singapour. Elle consiste en un motif de mosaïque faite de 3000 modules en polycarbonate recouvrant plus de 5000 m2 de façade. Environ 1900 de ces modules sont équipés de tubes fluorescents. D’apparence blanche et cristalline le jour, cette structure se transforme la nuit en un parcours lumineux idéographique (voir vidéo ci-dessous). Véritable sculpture vivante, elle personnalise en lumière le complexe commercial. 7. L’animation
  • 20. 8. Vers de nouvelles enveloppes architecturales 20  La conception et la construction des enveloppes contemporaines sont intimement liées à l’infiltration progressive des outils numériques dans la pratique architecturale  Si l’on compare le corps humain à un bâtiment, plusieurs rapprochements sont possibles. Le squelette est associé à la structure, les artères aux multiples réseaux, les organes aux pièces et bien sûr la peau à l’enveloppe.  La peau remplie de nombreuses fonctions. Elle assure la protection aux intempéries, la régulation hygrométrique et la température du corps, la respiration,
  • 21. 8. Vers de nouvelles enveloppes architecturales 21  … L’enveloppe d’un bâtiment est l’interface entre l’intérieur et l’extérieur, elle doit elle aussi répondre à ces fonctions (protection, régulation, ventilation…), pour cela une réflexion sur la forme, les matériaux et l’orientation doit être effectuée.  Elle a également un rôle culturel et esthétique important, elle est l’image du bâtiment.  L’enveloppe se différencie de la façade classique par sa dissociation avec la structure.
  • 22. 8.1 Enveloppe sculpturale 22  La proximité entre sculpture et architecture est connue depuis longtemps. Le mouvement moderne a même associé ces deux disciplines. Le Corbusier était sculpteur et architecte. Il associait régulièrement les deux disciplines.  L’église de Ronchamp est l’une de ces principales réalisations d’architecture sculpturale. Son travail sur les formes et la lumière ont permis à ce projet d’être considéré comme une véritable œuvre d’art. Son travail sur la forme a pour objectif de procurer des émotions aux visiteurs. « L’architecture est le jeu, savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. » Le Corbusier  Franck Gehry est reconnu comme l’un des plus grands architectes sculpteurs. Le Guggenheim de Bilbao y est pour beaucoup.  Ce musée s’élève comme une sculpture au bord de l’eau dans laquelle il se reflète.
  • 23. 8.1 Enveloppe sculpturale 23  Les plaques de titanes qui composent son enveloppe réfléchissent la lumière et donnent encore plus de force à ces formes. Ce projet est le fruit d’un travail de maquettes réalisés par Gehry et d’une numérisation du projet par une équipe d’ingénieur de manière à le rendre constructible. Cet intérêt pour la forme et la réflexion de la lumière sur l’enveloppe font penser aux préceptes de Le Corbusier. Zaha Hadid réalise elle aussi des formes architecturales que l’on peut mettre en rapport avec la sculpture. Elle traite les thèmes des flux, de la vitesse, du mouvement,  … Les enveloppes de ses projets ont des formes élancées et qui paraissent en mouvement. Romchamps, Le Corbusier (1953 à 1955) Guggenheim, F. Gehry, (1991 à 1997) Easy Edges, F.Gehry, (1969 et 1972)
  • 24. 8.2 Enveloppe biomorphique 24  L’architecture biomorphique se veut l’héritière de l’architecture organique de F.L. Wright par sa relation avec la nature. Deux attitudes sont différentiables : – La Blob architecture conçu par l’agence Futur Systems à Birmingham pour les magasins Selfridges et l’environnement numérisé défini par le centre culturel de Galice de Peter Eisenman. – Ces deux bâtiments ont été conceptualisés par ordinateur mais l’un prend en compte le site et l’autre pas.
  • 25. 8.2.1 L’environnement numérisé 25  Différents types d’enveloppes peuvent alors être conçues en s’adaptant à chaque contexte.  La Ciuadad de Galicia conçut par Peter Eisenman de 1999 à 2011, s’inscrit dans la continuité des recherches sur l’enveloppe de l’environnement. Le projet se situe à 15 Km de Saint Jacques de Compostelle, au sommet du Monte de la Gaias. P. Eisenman gagne ce concours face à des agences comme celle de R. Boffil, S. Holl, J. Nouvel, R. Koolhaas et bien d’autre. Ciudad de la Cultura de Galicia, Peter Eisenman, à partir de 1999
  • 26. 8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée 26  L’enveloppe de la tour Agbar, est une double peau qui donne différentes apparences à la tour en fonction de la position et de la luminosité selon laquelle ont la regarde.  L’épiderme de cette peau est composé de 60 000 plaques de verre claires ou opaques.  Le derme est un bardage métallique en dégradé de couleur. Cette superposition de couches et le jeu de couleurs allant du rouge au bleu ciel donne une impression de fusion entre la tour et son environnement (le ciel et la ville de Barcelone).  Cette épaisseur de la texture, l’inclinaison des lames de verre et l’évolution de la couleur donne à la tour une apparence différente tout
  • 27. 8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée 27  au long de notre parcours dans Barcelone. Son aspect pixélisé donne une sensation de virtualité et accentue l’ambiguïté de l’apparence de la tour. Jean Nouvel cherche à décomposer la matière et à donner un aspect déconstruit à son bâtiment.  L’enveloppe de la tour parait composée de pixels disposés aléatoirement et qui donne l’impression de se perdre dans le ciel. Ce travail de la dématérialisation de l’enveloppe avait déjà était effectué par Jean Nouvel pour son projet de « tour sans fin » en 1989. A l’époque il projetait d’utiliser du verre sérigraphié reflétant des nuances colorées de densités changeantes. « La surface de l’édifice évoque l’eau : lisse, continue mais aussi vibrante et transparente puisque la matière se lit en profondeur colorée et incertaine, lumineuse et nuancée. (…) »
  • 28. 8.2.2 L’Enveloppe dématérialisé : L’enveloppe pixélisée 28  Les incertitudes de la matière et de la lumière font vibrer le campanile d’Agbar dans le skyline de Barcelone. Mirage lointain de jour comme de nuit. « Mes bâtiments essaient de jouer sur les effets de virtualité, d’apparences ; on se demande si la matière est présente ou pas, on crée  des images qui sont virtuelles, on crée des ambiguïtés » Jean Nouvel. Tour Agbar, Barcelone, Jean Nouvel, 1989-2005
  • 29. 8.3. Vers de nouvelles interactions 29  Au de la de l’image et des fonctions classiques de protection, certaines enveloppes contemporaines possèdent de nouvelles fonctions. Elles interagissent avec leur environnement et leurs utilisateurs.  Nous définirons une interaction comme étant une réaction réciproque de deux phénomènes l’un sur l’autre.  Dans le monde virtuel, des interactions entre avatar et l’enveloppe d’un projet sont possibles.  Cette architecture est dite réflexive. Les prismes composants les enveloppes réflexives portent des scripts. Ainsi ils réagissent aux mouvements ou aux actions des avatars.  De ce fait, quels liens nous pouvons trouver entre interactivité et réflexivité des enveloppes.
  • 30. 8.3.1 Média enveloppe 30  Les enveloppes « interfaces » et les enveloppes « sensorielles » sont les deux principaux groupes qui interagissent avec les hommes.  Les enveloppes interfaces communiquent des informations aux passants.  Les enveloppes sensorielles, quand à elles, réagissent avec leurs visiteurs afin de leurs créer des sensations.  Les « médias building » possèdent des enveloppes interfaces. Celles-ci répondent aux besoins d’informations de la société « de spectacles et d’images » d’aujourd’hui. Le premier panneau d’affichage est apparu en 1928 à Time Square. Il indiquait les informations du jour. Depuis la publicité a envahi les panneaux lumineux mais certains bâtiments communiquent leur fonction au travers de leur enveloppe.
  • 31. 8.3.2 Enveloppe médiatique 31  Le Kunsthall de Graz par P. Cook et C. Fournier possède une enveloppe interface. Sa peau est constituée de mille disques lumineux. Cette matrice inspirée de Blinkenlights s’adapte à la forme de blob du musée. Elle est conçue par les frères Edler, les concepteurs du projet SPOTS.  Ils la nomment BIX. L’enveloppe change d’apparence la nuit grâce à ses cercles sous cutanés. Les architects expliquent que cette matrice simple, est avantageuse pour plusieurs points. Tout d’abord, les écrans de hautes technologies évoluent trop vite et ne sont pas adaptable au cycle de vie d’un bâtiment sans paraitre dépassés.  Cette simplicité oblige les programmateurs à se concentrer sur le contenu de l’information diffusé et non sur la beauté de l’image.
  • 32. 8.3.2 Enveloppe médiatique 32  « ... les améliorations futures ne concernent pas la résolution et la technologie mais plutôt le développement de concepts pour la programmation des surfaces. La mise en place de programmes qui ont une relation avec l’architecture et n’y semblent pas étrangers. » Edler  L’enveloppe du Kunsthall communique tout au long de l’année des images ou des informations en rapport avec le musée et les expositions qui s’y déroulent.  L’information évolue avec la vie du musée et les actions des artistes. Cette interaction homme / enveloppe reste limitée. Kunsthall de Graz Autriche, P. Cook et C. Fournier, 2003
  • 33. 8.3.3 Interaction humaine/enveloppe 33  Interactions sensorielles : Les interactions entre visiteur et enveloppe d’un projet sont encore peu développées.  L’un des projets le plus innovant dans ce domaine est le pavillon de l’eau, aux Pays Bas, conçu par NOX. C’est le parfait exemple d’une enveloppe qui interagit directement avec le visiteur.  L’enveloppe capte les mouvements des visiteurs et produit des effets qui éveillent leurs sens.  Un système électronique interactif présent dans l’enveloppe permet de faire varier des sons, la lumière et les projections en fonction des déplacements. L’enveloppe réagit à tous les visiteurs et si il y a des mouvements de groupe, les réactions sont amplifiées (vagues de sons et de lumières). Le thème de l’eau est également développé. L’eau, dans tous ces états, forme l’enveloppe et contribue à l’interactivité avec les visiteurs.
  • 34. 8.3.3 Interaction humaine/enveloppe 34  Elle se trouve à l’état solide (sous forme de glace), liquide (cascades ou jets d’eau) et à l’état gazeux (brouillard). Ces différents états contribuent à la perturbation des sens du visiteur.  Lars Spuybroek, fondateur de NOX, puise dans la conception assistée par ordinateur le moyen de créer une architecture changeante. Son projet se veut immatériel et donc proche du virtuel.
  • 35. 8.3.4. Interaction environnement / enveloppe 35  L’architecture virtuelle n’a pas besoin de s’intégrer dans un environnement. C’est une de ses grandes libertés en dehors de l’absence de contrainte physique. Jean Nouvel met en garde les architectes contre la mondialisation de l’architecture sans s’intéresser à son context  « Je combat l'architecture "générique", qui consiste à cloner des modèles standards. Partout sur la planète, on construit la même chose, les mêmes types d'habitats, les mêmes bureaux de verre à l'américaine, les mêmes centres commerciaux. Ou alors, on pratique ce que j'appelle l'architecture parachutée : un architecte artiste crée une "œuvre" sans tenir compte de l'environnement, du contexte ou des paramètres humains. Moi, je défends une architecture "spécifique", qui tient compte du site où elle s'implante, de son histoire, de l'usage du bâtiment. » Jean Nouvel.
  • 36. L’espace architectural en ruban Les espaces d’architecture fluide se rapportent à des chantiers centrés sur une valorisation des matériaux, sur une redéfinition des paramètres d’expériences et sur un renouvellement des outils de conception, ouverts à des dynamiques plastiques innovantes organisées autour d’une relation entre modèle et modelé. Ces constructions délivrent à l’échelle de l’espace architectural et de l’espace urbain des jeux perspectifs et perceptifs qui instaurent une tension permanente entre le flux et le lieu. 36 1 39
  • 37. Ce bâtiment emblématique et poétique, visible de très loin, a été conçu en BIM avec Revit. Ses courbures et sa forme si particulière telle un ruban blanc de Moebius de béton blanc, souple et aérien qui relie avec puissance et douceur deux volumes radicalement distincts, un cylindre tronqué, un prisme et les assemble dans une même entité fonctionnelle (Immeuble de bureaux à Blagnac) Le terminal de croisière de Porto, Luis Pedro Silva, 2016 Des projets en Architecture en Ruban Ce bâtiment a un double objectif, • amélioration de l’efficacité commerciale • meilleure intégration dans l’environnement. 37 1 40
  • 38. Située dans le parc d'un centre de villégiature de luxe au Japon, cette chapelle de mariage conçue par Hiroshi Nakamura a été configurée comme une double spirale, formée de deux escaliers séparés. Afin d'assurer une vue sur la mer, la structure a été élevée au-dessus des arbres, avec une plate-forme d'observation à une hauteur de 15,4 mètres offrant des panoramas côtiers. La conception est configurée comme une double spirale, formée de deux escaliers séparés en conjonction avec un grand puits de lumière oculus, les fenêtres en verre entre les escaliers permettent à l'espace intérieur de forger une relation étroite avec l'environnement, tout en minimisant la dépendance à l'éclairage artificiel. l'extérieur du bâtiment est revêtu avec des panneaux de bois peints habillés d'un alliage de zinc titane - un matériau résistant aux dommages de la brise de mer. Ribbon Chapel, Hiroshi Nakamura & NAP Co, Japan, 2015 38 1 41
  • 39. The Circle at Zurich Airport Zaha Hadid Architects, 2011 Szervita Square Tower Zaha Hadid Architects World Cup 2022 ‘Qatar’ Zaha Hadid Architects Mosquée Qatar Zaha Hadid Architects 2015 Performing Arts Centre Zaha Hadid île de Saadiyat à Abou Dhabi , 2011 La conception du Performing Arts Centre de Zaha Hadid constitue, le modèle représentatif de l’architecture liquide biomorphique. La masse formelle semble glisser hors de la terre comme un serpent en port à faux, rampant vers la mer à la limite extrême de l’équilibre pour nous sembler se jeter dans l’eau. Cette composition structurelle dans son mouvement, a la qualité naturelle de provoquer une émotion craintive. L’architecture liquide: à travers les œuvres de Zaha Hadid 39 1 42
  • 40. Concours réussi en 2006 par Zaha Hadid Architects, pour la réalisation du Centre civique de la ville d’Elk Grove, en Californie. Le programme est constitué de 3 composantes principales : le Civique (une bibliothèque, un centre de découverte des enfants, de la communauté et de performance), le commercial (un hôtel et un centre de conférence) et le loisirs (une salle de sport, des circuits pour les tournois, un parc et une zone humide). Elk Grove Civic Centre, Californie, Zaha Hadid Architects, 2011 40 1 43
  • 41. Elk Grove Civic Centre, Californie, Zaha Hadid Architects, 2011 Après les consultations publiques, il a été décidé de regrouper la majorité du programme urbain au sein de la parcelle nord du site, et la parcelle sud est dédiée aux sports et loisirs. Les deux pôles de la proposition, "urbain" (nord) et "sports" (sud), doivent être reliés par un bloc où se développement tous les espaces civiques du programme, permettant ainsi, la flexibilité de tous les éléments commerciaux séparément. Cette stratégie permet également un partage plus économique des services, la maintenance et les coûts de fonctionnement du programme civique. La proposition inclut également une place publique au cœur du centre nord, offrant un point focal pour le Centre Civic et un lieu où toutes les différentes catégories des usagers interagissent. 41 1 44
  • 42. Terminal portuaire, Yokohama, Japon, FOA (Foreign Office Architects) (2002) Le Terminal maritime international de passagers de Yokohama est un équipement portuaire de Yokohama (Japon) réalisé entre 1995 et 2002 par le cabinet d'architectes londonien FOA (Foreign Office Architects), sous la direction de Farshid Moussavi et Alejandro Zaera Polo. Il doit sa célébrité aux choix architecturaux d'avant-garde qui ont été faits par ses concepteurs. L'édifice se caractérise par l'attention portée aux circulations internes et à la gestion des flux (passagers, véhicules, etc), La recherche de solutions innovantes, la prédominance des formes courbes, l'immensité de l'espace intérieur sans piliers. Il mesure environ 430 m de long pour 70 m de large, avec une hauteur maximale de 15 m ; la surface totale avoisine 44 000 m2, avec deux niveaux au- dessus du sol et un niveau souterrain. Les matériaux utilisés sont principalement l'acier, le bois et le verre. Le terminal peut accueillir simultanément 02 ou 04 navires selon leur taille. Le toit est conçu pour être un espace de promenade pour les visiteurs et tous les habitants de la ville. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 42 1 45
  • 43. La prouesse architecturale tient de l'ambition de la structure de l'enceinte de la jetée comme un fluide et un espace continu, ininterrompu et multidirectionnel. Par un jeu de pliages, la structure produite par endroits des espaces couverts où les différentes parties du programme s'y trouvent, et d'autres sont des espaces ouverts, sans rupture formelle. La relation entre la peau et les régions établies par les plis de structure de la surface est l'un des arguments les plus importants du projet que le sol reprend et répartit les charges par les surfaces elles-mêmes, en les déplaçant en diagonale vers le sol. Cette structure est aussi particulièrement appropriée pour faire face à des forces latérales générées par les mouvements sismiques qui affectent la topographie japonais. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Terminal portuaire, Yokohama, Japon, FOA (Foreign Office Architects) (2002) 43 1 46
  • 44. L’architecture est conçue comme réponse aux actions et aux flux des humains et des informations dans le temps. Les logiques d’élaboration formelle sont issues de concepts comme : le morphing, l’hybridation, la topologie. Le morphing ou morphose est un des effets spéciaux applicables à un dessin, vectoriel ou bitmap. Il consiste à fabriquer une animation qui transforme de la façon la plus naturelle et la plus fluide possible un dessin initial vers un dessin final. Il est la plupart du temps utilisé pour transformer un visage en un autre. Traditionnellement, une telle opération était mise en œuvre via un fondu, Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 le morphing, l’hybridation, la topologie mais a été remplacée depuis le début des années 1990 par des techniques beaucoup plus évoluées (triangulation de Delaunay, spline), permettant de faire une transformation plus réaliste. 44 1 47
  • 45. L’hybridation : Le terme hybride, s’il est devenu une expression courante en étant aussi bien utilisé dans le secteur des nouvelles technologies, de la stratégie, de l'économie, que dans le secteur du management - on parle de forme, de configuration, d'organisation hybride. Il agit également comme révélateur d'un monde qui se modélise, se structure à partir d'un modèle de pensée culturelle. L'hybridation, est surtout, utilisé dans le langage de l'art, il se caractérise dans l'implication des nouvelles technologies et particulièrement des images de synthèse, ainsi que du numérique. Ce phénomène comme "un nouvel ordre visuel, qui ne définit plus le réel, mais le simule". Phénomène majeur, puisqu’il met un terme “à un système de figuration perdurant depuis plus de cinq siècles“(…), "l'image numérique substituant au monde réel un monde virtuel. L’Hybridation peut faire référence à une mise en synergie et coopération de deux types corps d'énergie, thermique et électrique: Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 L’architecture hybride et hybridation: 45 1 48
  • 47. La topologie : est une branche des mathématiques qui fournit un vocabulaire et un cadre général pour traiter des notions de limite, de continuité, et de voisinage. Elle concerne l'étude des déformations spatiales par des transformations continues (sans arrachages ni recollement des structures). Shenzhen Qianhai Exhibition Center Urbanus, 2016 Cours 05 La topologie : 47 1 50
  • 48. La forme finale d’un objet résulte de la combinaison (ou morphing) des caractéristiques d’autres objets, qui sont hybridées, ou mélangées entre eux, pour donner origine à une nouvelle entité qui présente des caractéristiques totalement nouvelles et pas prévisibles en considérant simplement les éléments de départ. la Forme Libre comme « libre des a priori formels »: il n’y a pas de règles formelles prédéterminées (normes, typologies, standard, grilles, formes élémentaires, etc.) dans l’élaboration spatiale de l’objet architectural. La forme est un résultat, il n’y a pas de formes qui peuvent être définies en abstrait (comme un cercle ou un carré) : la forme est toujours le résultat d’un processus, qui dépends de plusieurs facteurs spécifiques, donc dans chaque situation particulière elle sera différente. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La topologie : 48 1 51
  • 49. Paracube, Marcos Novak, (1997-98) Ce projet consiste en un "cuboïd" défini par six surfaces paramétrées, chacune avec son propre système de coordonnées. Les équations paramétriques gouvernant chaque surface sont élaborées de telle façon qu'une variation sur une surface particulière puisse provoquer des réactions et des permutations sur les surfaces adjacentes, créant effectivement un cube topologique. Le cuboïd paramétrique est manipulé, créant ainsi deux formes : un squelette structurel et une peau lisse et régulière. Le paramétrage permet que la régularité de chaque élément soit définie et manipulée à travers de formules de calcul Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 49 1 52
  • 50. L'objet résultant est transformé dans un espace à quatre dimensions grâce à des matrices appropriées. Il est ensuite réimporté dans l'espace tridimensionnel pour devenir un espace-trame à dimensions variables. La peau n'est pas extrudée en quatre dimensions mais plutôt retravaillée pour créer une surface ondulée et non-homogène. la structure dérive du même procédé, par lequel la peau est calculée à haute régularité et le squelette à basse régularité. Le squelette est ensuite mathématiquement extrudé en quatre dimensions, en ajoutant une quatrième coordonnée à chaque point tridimensionnel. Ainsi les points deviennent des lignes, les lignes des polygones, les polygones des cubes et les cubes des hypercubes. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Paracube, Marcos Novak, (1997-98 ) 50 1 53
  • 51. Approche géométrique pour réaliser des formes courbées Parallèlement, en 1958, un mathématicien employé chez Citroën, Paul de Casteljau, s’attaque au même problème. Lui, propose une approche géométrique. Il tente de réaliser des courbes gauches selon des pôles, des points directeurs. Selon Bézier, la parabole s’applique d’après cette équation du second degré : P= (1-t)² P0+2(1-t)t.P1+t².P2 tϵ [0,1] La parabole selon la méthode de De Casteljau : On sectionne à chaque fois les segments en leur milieu, afin de créer les tangentes pour la forme courbe à dessiner. L’algorithme de De Casteljau Basée à partir d’un simple tracé, la méthode de De Casteljau permet de réaliser toutes sortes de courbes. La forme courbe que l’on souhaite dépend juste du nombre de points directeurs et leur positionnement, utiles au tracé : - 3 points conduisent au tracé d’une parabole. - 4 points conduisent à la réalisation d’une cubique. - Plus de points : on lie les courbes, on les chaine. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 51 1 54
  • 52. La parabole (quadratique) : Une parabole est une courbe qui se trace selon 3 nœuds : Trois points sont disposés dans l’espace, ils sont reliés par deux segments. On sectionne chaque segment en son milieu, puis on relie ces deux nouveaux points. Le segment obtenu est la tangente principale à la parabole. Le milieu de ce segment est le point appartenant à la courbe. Pour une précision dans le tracé, il faut appliquer de nouveau ce système à gauche et à droite de la figure. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Tracé des formes courbes: La parabole (quadratique) : 52 1 55
  • 53. La cubique : Une cubique est une courbe qui se trace selon 4 nœuds. Le tracé de la cubique suit le même principe que celui de la parabole. Il faut simplement ramener le dessin à trois points de contrôle : On sectionne chaque segment en leur milieu afin d’arriver à une courbe à 3 points de contrôles. Ainsi, on recoupe les deux segments en leur milieu pour obtenir la tangente comprenant le point central de la courbe. Courbe sans point d’inflexion Courbe avec point d’inflexion Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Tracé des formes courbes: La cubique 53 1 56
  • 54. Plus de points : chainage Quand le nombre de points est important, il est difficile de s’y retrouver. La méthode est alors de découper le polygone de contrôle en plusieurs polygones à 3, ou 4 points selon le principe de courbe souhaité. Il ne reste plus qu’à appliquer à nouveau la méthode vue précédemment. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Tracé des formes courbes: Plus de points : chainage 54 1 57
  • 55. Spline cubique : On sectionne chaque segment en 3 parties égales. On crée des polygones à 4 points de contrôle. La courbe obtenue est plus « plate » et ne passe pas par les points de contrôle du polygone de départ. Spline quadrique : On sectionne chaque segment interne au polygone en son milieu. On crée ainsi un polygone à 3 points directeurs, et on lui applique le principe d’une courbe parabolique. La courbe suit « correctement » le polygone de départ. Ce principe, simple, est souvent utilisé dans des logiciels de 2D. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Tracé des formes courbes: Spline quadrique : 55 1 58
  • 56. Pourquoi ne pas alors essayer d’appliquer cette méthode à un objet courbe ? Une forme fluide, connue notamment pour sa qualité formelle, est intéressant à analyser, puisque comme la plupart des objets à formes « libres », sa réalisation reste artisanale. Cette méthode géométrique de dessin, simple, permet de réaliser facilement n’importe quelle courbe. En connaissant la localisation des points de contrôles de départ, et la courbe que l’on souhaite réaliser, n’importe quelle reproduction est alors aisée. Cours 05 Tracé des formes courbes: The Floating Restaurants “Solar Orchid” SPARK Architects, 2012 56 1 59
  • 57. Tracés des courbes géométriques particulières Les développantes La courbe ou la trajectoire décrite par un point appartenant à une corde ou un fil que l’on enroule, ou l’on déroule, autour d’un objet (segment, polygone, cercle …) est appelée développante de l’objet. Segment AB = a Carré de côté a Triangle équilatéral ABC Cercle 57 1 60
  • 58. Collider Activity Center Rethinks The Necessity Of A Building As A Neutral Container, Tom Wiscombe 2013 L'idée principale était de prendre le concept de "blocs" produite par Walltopia puis réinterpréter comme des objets architecturaux. La forme du bâtiment est conçue dans le jeu des surfaces d'escalade en trois dimensions. Le résultat final est l'espace abstrait et étranger, encore un paradis pour grimpeur contemporain. Le conçu est dérivé du modèle formel et organisationnel d'objets en objets, qui est en opposition avec l'architecture comme un conteneur simple peau et des hiérarchies d'architecture de l'enceinte et les subdivisions internes habituelles à travers les couloirs et les murs. Grâce au modèle choisi, le bâtiment est enveloppé dans trois couches - la peau extérieure, sous-cutanées et une doublure. Inspiré par Borromini et de l'architecture baroque, ces peaux permettent une gestion séparée des espaces extérieurs et intérieurs. Les couches varient dans la qualité des matériaux et ils sont articulés différemment. Les peaux suivent parfois les autres, mais en général, ils ont une vie tout à fait distinctes. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 58 1 61
  • 59. Tom Wiscombe a fait une proposition pour Walltopia - Collider Activity Center - un centre de marque et une destination pour les sports et les loisirs. Le projet est conçu pour la Bulgarie, et l'auteur croit fermement qu'il est nécessaire de repenser le statut de l'immeuble comme un conteneur neutre de mobilier actifs en faveur de la construction comme un participant actif et distinct. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Collider Activity Center Rethinks The Necessity Of A Building As A Neutral Container, Tom Wiscombe 2013 59 1 62
  • 60. La structure de ce projet unique est renforcée noyau et dalles en béton, avec le béton des murs d'enceinte et la grille de la colonne économique à l'intérieur de l'objet au sol. Les peaux du bâtiment principal seront construites en composite léger, en utilisant les formes de coques naturelles du projet, afin de fournir de longues portées et des espaces intérieurs sans colonnes. Le système de la peau multi-couche n'est pas seulement une décoration, mais crée une zone tampon, utile à la fois en hiver et en été. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 60 1 63
  • 61. Structures constructives, géométrie Pavillon Étudie Dôme, 2012 Le Pavillon géométrie constructive est une enquête de structures en dôme grâce à l'utilisation de processus de conception de calcul. Conçu et construit par les étudiants de la Faculté d'Architecture de l'Université de Porto, la structure est faite de carton ondulé. Il s'agit d'une démonstration de l'utilisation des outils de conception informatiques pour concevoir et concrétiser des solutions de conception géométrique d'adaptation, en explorant des logiques de masse personnalisation et la collaboration collective intensive. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Le pavillon était conçu pour une installation définitive qui sera construit en Septembre 2012, le Pavillon géométrie constructive exprime la vision de l'avant-garde de l'enseignement et de la recherche sur les technologies numériques dans l'architecture au Portugal. 61 1 64
  • 62. La structure en nid d'abeilles avec l'intérieur couvert par des panneaux perforés dispose d'un total de 185 cellules hexagonales et 185 panneaux, organisé en 21 parties pour la préfabrication. Chaque partie a été affectée à un groupe de deux élèves, qui sont devenus responsables de la fabrication d'aplatissement numérique des pièces individuelles, et leur assemblage. Étant donné qu'il n'était pas possible d'utiliser des équipements de fabrication numérique, une méthode alternative a été déployé - les contours ont été tracés puis découpés à la main dans les panneaux de carton ondulé. Ce processus a pris deux jours et demi pour être complété. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Structures constructives, géométrie Pavillon Étudie Dome, 2012 62 1 65
  • 63. Haarlem Canal Pavillion Xing Wang, Pays-Bas, 2011 Haarlem Canal Pavillon est une structure multi- fonctionnelle située dans la ville de Haarlem aux Pays- Bas. Conçu par Xing Wang pour le studio de génie à la TU Delft, le projet vise à changer l'expérience typique de paysage de canaux hollandais. Il génère également un grand espace intérieur, réglable avec des fonctions culturelles et commerciales. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 63 1 66
  • 64. La structure de pavillon est composée de triangle éléments en bois qui pourrait être facilement assemblés sur place, tous ces composants sont fabriqués par fraiseuse CNC. La géométrie de la coque complexe pourrait être construite rapidement et précisément sans avoir besoin de dispositifs de localisation spéciaux et des opérateurs hautement qualifiés. Le sous-sol et de la structure de support sont également paramétrique définie en fonction des entrées de données personnalisée. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Haarlem Canal Pavillon Xing Wang, 2011 64 1 67
  • 65. La structure porteuse est organisée comme une combinaison de base sous-marine de béton et de la colonne, la plate-forme en acier et système de faisceau dynamique. Il prend en charge le toit et offre le chemin à pied agité autour de la structure de toit pour une expérience de paysage vallonné. La structure complète comprend deux parties, la structure de toit et la structure de support. La structure de toit est composée de cellules du bois triangulaires. Il dispose de deux couches : l'extérieur de la structure en bois, et l'intérieur de la maille est en verre de triangle traîné par les éléments en acier fixés sur les cellules du bois. Les panneaux de verre sont reliés entre eux par un matériau d'étanchéité en EPDM. Cours 05 Haarlem Canal Pavillon Xing Wang, 2011 65 1 68
  • 66. Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 La chapelle est conçue avec des plans sur le modèle de la robe de tissu plissé de la figure religieuse la Dame de Guadalupe. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 66 1 69
  • 67. Les propositions montrent une structure en béton ondoyant avec une jupe ondulée de 27 plis clairement définis. A l'intérieur du bâtiment, de petits sanctuaires seront encadrés au sein de ces plis, contenant chacun une effigie de l'un des 27 autres vierges d'Amérique latine. "Nous avons préféré ouvrir la proposition à d'autres cultures d'Amérique latine ainsi, après avoir représenté tous les 27 vierges d'Amérique latine", a déclaré les architectes. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 67 1 70
  • 68. La conception d'un espace de congrégation pour la communauté de Miami catholique exige une compréhension de l'identité d'un groupe multiculturel et la possibilité de le traduire dans un bâtiment représentatif. La comparaison traditionnelle du plan Il leur a demandé de concevoir une église catholique consacrée à la Vierge mexicaine Notre-Dame de Guadalupe. FREE a choisi d'incorporer d'autres cultures d'Amérique latine et, en représentant les 27 Virgins d'Amérique latine. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 68 1 71
  • 69. Une tour torsadée fournira une flèche sur l'autel de la chapelle et mettra en vedette un puits de lumière de vitrail décoré d'une image de la Vierge de Guadalupe. Les architectes entendent cette image à projeter vers le bas sur les visiteurs assis dans la salle de réunion en contrebas, au «stress de la connexion avec le ciel" et "représentent le contraste entre la terre et le ciel". le concept du plan Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 69 1 72
  • 70. Comme une icône catholique romaine de la Vierge Marie, la Dame de Guadalupe est une image populaire dans la culture mexicaine et les architectes expliquent comment ils ont été invités à concevoir une église catholique consacrée à son image. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 70 1 73
  • 71. Des chambres supplémentaires seront situés sous les aires de repos et comprendra une sacristie, des bureaux et une petite bibliothèque. La forme emblématique effectue un filtre acoustique et dramatise l'atmosphère œcuménique de l'église, décrivant son identité dans la région métropolitaine de Miami. L'entrée principale distribue à l'espace principal de la congrégation, ambulatoires, confessionnaux et la zone de service communautaire dans le niveau inférieur. A l'arrière, une zone réservée contient la sacristie, de la préparation et des vestiaires, des bureaux, une petite bibliothèque et des espaces de travail pour le prêtre et le personnel. Coupe axonométrique Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 71 1 74
  • 72. système de ventilation de la pile la section de lumière sur le toit Une lumière de toit en haut filtre la lumière naturelle dans l'espace de la congrégation, projetant l'image de Notre-Dame de Guadalupe dans le presbytère. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 72 1 75
  • 73. En un seul geste, l'extrusion de ce plan d'étage se traduit par une forme ondulée organique; ressemblant aux plis de Notre- Dame de la toile de Guadalupe. La forme verticale se distingue de son contexte, et le volume est tourné vers le coin pour plus de visibilité. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 73 1 76
  • 74. Diagramme de la circulation de la voiture Diagramme de la circulation piétonnière et cyclable Plan - masse Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 74 1 77
  • 75. Analyse structurale La texture de la façade Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Chapelle à Miami, Fernando Romero, 2013 75 1 78
  • 76. Musée Soumaya de Mexico: la caverne de Carlos Slim, Fernando Romero, 2011 Cet immense cube tordu en son centre, recouvert de 16 000 hexagones en aluminium, est un véritable ovni architectural planté dans un paysage de tours classiques. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 76 1 79
  • 77. Le musée abrite sur ses six étages environ 10% de la collection privée de Carlos Slim, un homme d'affaires d'origine libanaise Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Musée Soumaya de Mexico: la caverne de Carlos Slim, Fernando Romero, 2011 77 1 80
  • 78. Est un pavillon conçu pour le Festival Burning Man dans le Nevada, avec une nouvelle structure de tension réciproque. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005 78 1 81
  • 79. Le projet prend la forme d'un pavillon circulaire, assemblé à partir de jeux de nervures de contreplaqué CNC coupe tenue en tension avec un câble en acier dans un mouvement alternatif, encastré géométrie. Les bords de balayage de la forme invitent les participants à entrer et à explorer la structure et la forme heterarchichal signifie que, se déplaçant vers le haut ou vers le bas à travers les niveaux de la structure, ils trouvent de façon inattendue qu'ils reviennent à leur point de départ. Un heterarchy est une idée socio-économique, décrivant une société caractérisée par le retour mutuel et la responsabilité collective. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005 79 1 82
  • 80. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Magic Circle, Nevada, USA, Adam Holloway, 2005 80 1 83
  • 81. Le «Gran Mediterraneo », Tel Aviv, David Tajchman, 2016 Le système rassemble une gamme de fonctions innovantes, y compris un parking automatisé et stations d'induction de charge pour les véhicules sans conducteur électrique. La tour multistorey possède une géométrie topologique qui contraste l'approche contemporaine orthodoxe de dalles horizontales empilées emballés avec du verre miroir. Construit avec du béton blanc, la façade de l'highrise prend un aspect cellulaire, rempli de végétation méditerranéenne. Cours 05 81 1 84
  • 82. La tour offre une variété de programmes adaptés à la vie verticale ainsi que des appartements résidentiels et un hôtel, le complexe comprend une gamme de bars et de restaurants, les zones agricoles et les jardins publics, les piscines et les spas de la mer morte. En outre, le ''Mediterraneo Gran'' comprend des espaces de coworking pour les bureaux et les startups locales, à côté d'une multitude d'espaces éducatifs et d'événements pour des fonctions plus importantes. L’éspace interne est flexible, avec des appartements individuels rayonnant à partir du noyau central du bâtiment. Chaque unité comprend un agencement fluide de niveaux, avec des fenêtres immenses du sol au plafond avec vue sur la ville ci-dessous. Construite avec du béton blanc, la façade de l'highrise prend un aspect cellulaire Cours 05 Le «Gran Mediterraneo», Tel Aviv, David Tajchman, 2016 82 1 85
  • 83. L’espace intérieur est flexible, avec des appartements individuels rayonnant à partir noyau central du bâtiment. Chaque unité comprend un agencement de niveaux de fluide. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Le «Gran Mediterraneo», Tel Aviv, David Tajchman, 2016 83 1 86
  • 84. Le système rassemble une gamme de fonctions innovantes, y compris un parking automatisé. Cours 05 Le «Gran Mediterraneo», Tel Aviv, David Tajchman, 2016 84 1 87
  • 85. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Le «Gran Mediterraneo», Tel Aviv, David Tajchman, 2016 85 1 88
  • 86. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 Le «Gran Mediterraneo», Tel Aviv, David Tajchman, 2016 86 1 80
  • 87. Grand-Musée de l'Afrique UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot, Alger, Algérie, 2013 La conception de UNStudio pour le Grand Musée de l'Afrique a été conçu comme une fusion de l'histoire, la géographie, l'écologie, la culture et se présente comme une impulsion de modernisation de contexte soucieux sensible. Le Grand Musée de l'Afrique d'Alger est conçu pour apporter Algérie et l'Afrique une manifestation de sa richesse culturelle et naturelle. Son architecture est un moyen de générer un «trait d'union» entre les cultures africaines, tout en se fondant dans le tissu urbain de l'Algérie. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 87 1 90
  • 88. Un langage d'agrégation est déployé dans la conception comme un système organisationnel résultant en un musée qui met en valeur la diversité et la multiplicité du continent africain. La nature variée de la collection a conduit à un concept de musée qui reflète l'idée de la variété et de la diversification, où le programme regroupe dans une gamme de scénarios flexibles en alternant expositions et performances espaces. Grand-Musée de l'Afrique UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot, Alger, Algérie, 2013 Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 88 1 91
  • 89. Le jardin dévoile plusieurs types d’écologies africains, où une route de 2 km traverse plusieurs écologies du paysage et les différents jardins permettra œuvre d'art à être placé à l'extérieur dans un scénario de paysage. L'intensification des activités urbaines favorise le site comme une destination urbaine, un point de rencontre social et culturel. La logique de distribution de programmes au sein du musée se distingue de la notion plus classique de la distribution de programmes de musée. En entrelaçant le récit et le routage, la diversification de l'expérience du visiteur dans un espace mixte avec un début et une fin lâche, le Grand Musée de l'Afrique présente une expérience de musée différent. Grand-Musée de l'Afrique UNStudio: Ben van Berkel, Caroline Bos, Gérard Loozekoot, Alger, Algérie, 2013 Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 89 1 92
  • 90. La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 Un bâtiment en acier tordu avec des salles de conférence crevant sa façade. Le centre de conférence est construit à côté du port dans la ville de Dalian. Le bâtiment a été conçu comme un point de repère pour un quartier densément peuplé. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 90 1 93
  • 91. En pliant les plaques de la coque extérieure en acier massif, Coop Himmelbau a conçu le bâtiment avec des surfaces striées qui éclatent vers l'extérieur comme les branchies d'un poisson en forme de bulbe. Derrière ces ouvertures, de grandes surfaces vitrées apportent la lumière naturelle à l'intérieur. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 91 1 94
  • 92. Le projet combine les fonctions suivantes au sein d'un bâtiment hybride avec des effets synergiques de la fonctionnalité et de la richesse spatiale: Le noyau de l'édifice est un théâtre et une salle de concert de 1600 places. La salle de conférence principale est positionnée juste derrière et peut accueillir jusqu'à 2500 délégués, mais peut également être adaptée pour fournir une salle de banquet, une galerie d'exposition ou des sièges supplémentaires pour la salle de concert.  Centre de conférence  Théâtre et Opéra  Centre d'exposition  Sous-sol avec parking, livraison et élimination Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 92 1 95
  • 93. Six suites de conférence supplémentaires sont parsemées autour du périmètre du bâtiment et en porte à faux au-delà de la ligne naturelle des murs extérieurs. La capacité de ces chambres varie entre 300 et 600 personnes, mais la plupart peuvent être subdivisés pour créer des espaces plus petits. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 93 1 96
  • 94. Un hall d'accueil du public serpente à travers le bâtiment pour relier chaque chambre, et dispose également d'une zone de rencontre. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 94 1 97
  • 95. Le projet combine et fusionne la structure rationnelle et de l'organisation de son centre de conférence moderne typologie avec les espaces flottants de l'architecture moderniste. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 95 1 98
  • 96. Les espaces de conférence, encorbellement qui pénètrent les façades créent un volume de construction spatialement à multiples facettes et se différencient des environs proches. Les différents théâtres et salles de conférence sont couverts par un écran de toit en forme de cône. La plupart des salles de conférence et les zones de circulation ont la lumière directe d'en haut. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 96 1 99
  • 97. Plan du RDC Plan premier étage Plan second étage Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2012 97 1 100
  • 98. Plan troisième étage Plan quatrième étage Plan cinquième étage Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 98 1 101
  • 99. Plan sixième étage Plan du plafond Vue de dessus Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 99 1 102
  • 100.  L’utilisation de l'énergie thermique de l'eau de mer avec des pompes à chaleur pour le refroidissement en été et le chauffage en hiver  Utilisation générale des systèmes à basse température pour le chauffage en combinaison avec l'activation du noyau de béton comme masse thermique afin de maintenir le bâtiment à température constante  La ventilation naturelle des volumes énormes d'air dans le bâtiment permet une minimisation de l'appareil mécanique pour le chauffage de ventilation et de refroidissement. L'atrium est conçu comme un chauffage solaire, ventilation naturelle sous zone climatique.  Un degré élevé d'utilisation de la lumière du jour est aspiré à la fois pour son effet psychologique positif et pour minimiser la consommation d'énergie pour l'éclairage artificiel  Production d'énergie avec des panneaux solaires intégrés dans la forme du bâtiment. Une architecture durable car c’est un bâtiment à faible consommation d'énergie et une faible utilisation des ressources naturelles . Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 100 1 103
  • 101. Concept structurel Le concept structurel est basé sur une structure en sandwich composée de 2 éléments: la «table» et le toit. Ces deux éléments sont des cadres spatiaux en acier avec des profondeurs variant entre 5 et 8 m. La structure entière est élevée de 7 m au-dessus du niveau du sol et est soutenue par 14 noyaux composites verticaux (acier et béton) . Une structure de façade doublement exclue relie les deux couches de la table et le toit, créant une structure de coque portante. L'application de nouvelles techniques de conception et de simulation, la connaissance des chantiers navals locaux pour plier des plaques d'acier massives, et la consommation de plus de 40.000 tonnes d'acier permet d’avoir des travées sur plus de 85 mètres et des encorbellements de plus de 40 mètres. Cours 05 La Dalian International Conférence Center, Chine, Coop Himmelbau, 2008-2012 101 1 104
  • 102. Le cyberespace aujourd’hui : le dépassement de la dichotomie actuel / virtuel En 1991, M. Novak annonçait que « L’architecture du cyberespace dématérialisée, dansante, difficile, fluctuante, éthérée, capricieuse, transmissible à toutes les parties du monde simultanément mais tangible seulement indirectement, pourrait aussi devenir l’architecture la plus durable jamais conçue ». L’architecture liquide s’oriente avec force à celle de la transarchitecture, elle est symptomatique sinon annonciatrice de la désuétude du cyberespace. Ce qu’on appelle «éversion» s’impose comme le contraire de «l’immersion» : la virtualité se serait échappée des technologies dans laquelle elle est contenue, elle se serait retournée, où plutôt renversée dans notre espace quotidien, dans nos villes et nos architectures. Dès lors, il n’y aurait plus de dichotomie actuel/virtuel, d’espace purement actuel ou de cyberespace mais une « réalité augmentée » et hybride où les technologies du virtuel sont omniprésentes. C’est en tout cas bien ce que défend l’inventeur du concept du cyberespace William Gibson : Dans le futur proche, cela serait littéralement impossible de faire la différence entre le numérique réel, entre le virtuel et le réel. La distinction entre le cyberespace et ce qui n’est pas le cyberespace qui va devenir inimaginable. Si l’obsolescence du cyberespace signe celle de l’architecture liquide, elle aura marqué de son influence nombre d’architectes (Lars Spuybroeck de NOX, Kas Oosterhuis d’ONL. Pr CHAOUCHE Salah Cours 05 102 1 105