SlideShare une entreprise Scribd logo
Mai 2015 | © Copyright 2015. CIO Insight. Tous droits réservés.	 1
RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information
LA PLUPART DES PROFESSIONNELS DE
L'INFORMATIQUE comprennent qu'une bonne partie
de la complexité sous-tendant les systèmes informatiques
d'aujourd'hui peut, pour les utilisateurs fonctionnels, ralentir
l'innovation et la prise de décision tout en augmentant les coûts.
Cependant, les limites des technologies à ce jour ont rendu
l'informatique plus (et non pas moins) complexe. La bonne
nouvelle, c'est que les premiers résultats d'une enquête récente
menée auprès de plus de 300 professionnels de l'informatique
par CIO Insight semblent indiquer que non seulement les
directeurs informatiques reconnaissent la complexité comme
étant un problème majeur pour leur organisation, mais que ces
derniers sont en train d'agir pour y remédier. En outre, près de
90 % des personnes interrogées lors de l'enquête ont indiqué
être en train de mettre en place des projets de simplification
informatique.
Dans cette enquête, nous employons le terme « complexité »
pour décrire la prise de décision, les processus opérationnels et
les technologies de gestion des informations, qui contraignent
les employés, les clients et les partenaires commerciaux à
réaliser trop d'opérations manuelles, à patienter excessivement
longtemps ou à se débattre plus que de raison pour obtenir les
informations dont ils ont besoin.
LES CAUSES DE LA COMPLEXITÉ
Toutes les causes prépondérantes de la complexité citées par
les personnes interrogées exerçant dans le secteur informatique
expriment les difficultés touchant la gestion des environnements
informatiques d'aujourd'hui (voir la figure 1 « Gérer les
environnements informatiques complexes »). Comme on
pouvait s'y attendre, pour 56 % des personnes interrogées, les
nombreux défis intervenant dans la gestion des environnements
hybrides actuels (constitués par les systèmes à la fois hébergés
en nuage et se trouvant sur site) arrivent en tête des plus
importants facteurs de complexité supplémentaire en matière de
technologies de l'information ; tandis que, selon environ quatre
participants sur dix, les volumes de données en expansion
rapide, l'intégration entre les systèmes et l'augmentation des
exigences de sécurité représentent les principales difficultés
concourant à la complexité informatique dans leur organisation.
Bien qu'il s'agisse là des résultats préliminaires de l'enquête,
ceux-ci font clairement apparaître la nécessité pour les
professionnels de l'informatique de disposer de meilleurs
moyens pour gérer les multiples systèmes et bases de données
afin d'en diminuer la complexité.
L'informatique cherche à se simplifier pour mieux
répondre aux besoins opérationnels
La complexité en matière de technologies de l'information posant à présent de sérieux problèmes, les
directeurs informatiques prennent des dispositions pour maîtriser celle-ci selon une récente enquête.
Par Robert L. Scheier
En association avec Commandité par
LE POIDS DE LA COMPLEXITÉ
En leur qualité de fournisseur de services de leur organisation, les directeurs
informatiques admettent les coûts que la complexité informatique fait subir à la fois
à leurs propres opérations internes et à l'ensemble de leur entreprise. À la question
visant l'évaluation des domaines dans lesquels la complexité informatique a exercé
l'effet défavorable le plus important sur le plan informatique, les premières réponses ont
notamment été les suivantes :
77 Longs délais nécessaires à la mise en application des solutions informatiques
77 Augmentation du coût total de possession
77 Difficultés à aider l'entreprise sur le plan de l'optimisation et de l'innovation
FIGURE 1
Gérer les environnements informatiques complexes
Parmi les énoncés suivants, quels sont les principaux facteurs de complexité
supplémentaire en matière de technologies de l'information au sein de votre
organisation ? (Les personnes interrogées pouvaient choisir jusqu'à quatre
difficultés).
Gérer les environnements hébergés en nuage, sur site et hybrides
			 56 %
Volumes de données en expansion rapide et multiples types de données
	 39 %
Intégration entre les systèmes pour répondre aux besoins opérationnels
	 39 %
Augmentation des exigences de sécurité
	 36 %
Gérer de nombreuses interfaces, incompatibles sur de multiples appareils
	 35 %
Utilisation d'agrégats pour obtenir des temps de réponse acceptables
27 %
Obligations imposant de dupliquer les données entre les systèmes transactionnels et
d'analyses distincts
26 %
Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité
CIO INSIGHT	 2
RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information
De la même façon, lorsqu'ils ont été invités à évaluer les
conséquences de la complexité informatique sur leur entreprise,
les directeurs informatiques ont identifié les domaines suivants
comme exerçant le plus souvent un impact extrêmement
négatif :
77 Incapacité à faire évoluer les processus opérationnels
selon le besoin
77 Incapacité à favoriser de nouveaux modèles opérationnels,
comme la transformation numérique
77 Incapacité à répondre aux besoins de la clientèle par le
biais d'une approche marketing omnicanal
LES AVANTAGES DE LA SIMPLIFICATION
Tout comme les participants ont reconnu l'impact négatif de
la complexité informatique sur leur entreprise, ils ont inscrit les
objectifs opérationnels en premier lorsqu'ils ont été interrogés à
propos de leurs objectifs relatifs à la simplification informatique
(voir la figure 2 « Objectifs en matière de simplification
informatique). Chacune des quatre premières réponses traduit
explicitement les priorités importantes pour n'importe quelle
organisation, notamment l'augmentation du chiffre d'affaires
et des bénéfices, la fourniture plus rapide sur le marché de
nouveaux produits et de meilleures expériences pour les
employés et les clients.
Malgré la prévalence des objectifs opérationnels, certains
objectifs de simplification laissent naturellement apparaître
des préoccupations plus axées sur les technologies de
l'information. Parmi elles figure le souhait qu'une « justification
plus précise/[un] calcul de la rentabilité des investissements
au titre des solutions technologiques » et une « meilleure
utilisation des technologies mobiles et en nuage » découlent de
la simplification. Tout cela reflète les pressions permanentes de
réduction des coûts auxquelles sont soumises les technologies
informatiques et démontre les avantages des dépenses
informatiques pour l'entreprise.
Sur une note plus optimiste, les résultats de l'enquête indiquent
que le travail de simplification est déjà payant. Selon près de six
personnes interrogées sur dix, la consolidation des systèmes
a eu pour effet de réduire les coûts, un nombre semblable de
participants ayant déclaré une réussite des autres efforts de
simplification (y compris en ce qui concerne l'utilisation d'un
modèle de données commun et les déploiements de systèmes
hybrides hébergés en nuage/sur site). La gestion habile des
infrastructures nécessaires à la fourniture d'analyses rapides des
activités et à la prestation d'autres services réduit également
la complexité préjudiciable tout en répondant aux besoins
opérationnels visant la maîtrise des coûts.
COMMENT DIMINUER LA COMPLEXITÉ DANS LE DOMAINE DES
TECHNOLOGIES DES INFORMATIONS ?
Comme on pouvait sans doute s'y attendre du point de vue informatique, les limites
des technologies représentent une cause majeure de complexité excessive. Toutefois,
les technologies laissent également espérer un remède. Parmi les outils clés de la
simplification informatique, cités par environ huit personnes interrogées sur dix, figure
notamment la capacité à facilement intégrer et à consolider les systèmes ainsi qu'à
mieux connecter les personnes, les appareils et les réseaux d'entreprises en temps
réel. Un nombre équivalent de participants accordent une priorité élevée aux efforts de
simplification destinés à réduire l'empreinte des données, à remplacer le traitement par
lots par un traitement en temps réel et à déployer des applications mieux adaptées aux
besoins de l'entreprise.
FIGURE 2
Objectifs en matière de simplification informatique
Parmi les énoncés suivants, quels sont les principaux objectifs de vos projets et
initiatives destinés à simplifier les technologies de l'information ? (Les personnes
interrogées pouvaient choisir jusqu'à quatre difficultés).
Accroître le chiffre d'affaires, les bénéfices, la part de marché
			 33 %
Fournir plus rapidement de nouveaux produits et services afin de répondre à l'évolution
des besoins opérationnels
	 31 %
Favoriser l'innovation à travers la conception de nouveaux modèles opérationnels (ex. :
mégadonnées, Internet des objets)
	 30 %
Assurer de meilleures expériences aux utilisateurs finaux, clients et partenaires
commerciaux
	 30 %
Justification plus rapide et précise/calcul de la rentabilité des investissements au titre
des solutions technologiques
	 28 %
Meilleure utilisation des technologies mobiles et hébergées en nuage
27 %
Augmenter la compétitivité globale
26 %
Accélérer et faire progresser la prise de décision
	 26 %
Amplifier la rentabilité des investissements réalisés en solutions technologiques
	 25 %
Réduire le coût total de possession
		 22 %
Comprendre plus rapidement et complètement les besoins de la clientèle
19 %
Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité
90 % des participants à l'enquête
ont déclaré être en train de mettre en
application des projets de simplification
dans le domaine des technologies de
l'information.
FIGURE 3
	 CIO INSIGHT	 3
CE N'EST PAS TOUT
Ces constatations forment un aperçu de l'analyse plus complète des résultats de
l'enquête devant être publiés au début de l'été 2015. Le rapport définitif approfondira
l'étude de ces résultats afin de comprendre quels sont les secteurs d'activités et les
tailles d'entreprises qui subissent le plus les effets de la complexité, de même que
les divergences d'opinions, en fonction du rôle, de la fonction et de la région de la
personne interrogée. À titre d'exemple, ce rapport plus détaillé inclura les réponses aux
questions suivantes :
77 Les causes et les conséquences de la complexité des technologies de
l'information, ainsi que les solutions permettant de la diminuer, varient-elles en
fonction du rôle, du secteur d'activités, de la taille de l'entreprise ou d'autres
variables démographiques ?
77 Une corrélation existe-t-elle entre les groupes réussissant le mieux à gérer la
complexité et leur recours à des technologies informatiques particulières ?
Les observations et analyses de consultants, d'analystes et d'intellectuels éminents y
figureront également.•
Rédacteur et auteur d'articles chevronné dans le domaine des technologies, Robert L.
Scheier a occupé des postes de rédacteur en chef chez PCWeek (désormais connu
sous le nom d'eWeek), VARBusiness et Computerworld.
Ce projet de recherche a été financé par une subvention de SAP.
Les exigences liées à la simplification, lesquelles se font toutes
l'écho des besoins opérationnels en matière d'outils d'analyse
plus faciles à utiliser, sont notamment les suivantes :
77 un système unique pour les opérations et les analyses
77 des perspectives instantanées accessibles sur n'importe
quel appareil
77 une expérience de l'utilisateur plus personnalisée, axée sur
le rôle
La technologie mentionnée comme étant la plus susceptible
d'aider les professionnels de l'informatique à atteindre ces
objectifs (citée par 86 % des personnes interrogées) est la
technologie de base de données en mémoire (voir la figure 3
« La technologie en mémoire ouvre la voie de la valeur ajoutée
dans la prise de décision opérationnelle »). Les capacités
à traiter rapidement d'importants volumes de données
de nombreux types provenant de multiples sources et à
transmettre des informations en temps réels font partie de ses
avantages.
Les trois technologies qui jouissent ensuite du plus haut degré
d'appréciation (un classement identique ayant été attribué à
chacune d'elles) révèlent également des besoins opérationnels
grandissants à la fois en fait de perspectives avancées et de
transmissions d'informations en temps réel, ce sous un format
convivial. Les technologies visées sont les suivantes :
77 génération de rapports en libre-service et outils d'analyse
77 analyses prévisionnelles
77 tableaux de bord d'information
Les applications tirant parti des mégadonnées et de l'Internet
des objets ont obtenu un score presque aussi élevé au regard
de leur utilité concernant l'appui à la prise de décision, les outils
étant axés sur les analyses et la transmission des informations.
Les participants exerçant dans le secteur informatique
prévoient peu d'évolutions dans l'importance accordée à ces
technologies au cours des deux années à venir. Là encore, cela
manifeste leur conviction selon laquelle, d'une part, les facteurs
de complexité ne sont pas sur le point de s'atténuer et les
technologies nécessaires pour une gestion plus efficace de la
complexité sont disponibles maintenant, d'autre part.
RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information
La technologie en mémoire ouvre la voie de la valeur ajoutée dans la prise
de décision opérationnelle
Actuellement, dans quelle mesure chacun des facteurs s'avère-t-il utile en ce
qui concerne l'appui à une prise de décision rapide et efficace ? (Les personnes
interrogées ont été priées de sélectionner une seule réponse pour chaque élément
sur une échelle de 1 à 5, 1 signifiant « Pas du tout utile » et 5 « Très utile ».)
Technologie en mémoire pour accélérer les temps de réponse/réduire l'empreinte des
données
			 86 %
Génération de rapports en libre-service et outils d'analyse	
			 84 %
Analyses prévisionnelles et simulations 	
			 83 %
Tableaux de bord d'information personnalisés pour les divers types d'utilisateurs
		 83 %
Accès permanent aux perspectives et en tout lieu 	
80 %
Mégadonnées/applications de l'Internet des objets
76 %
Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité
86 % des participants à l'enquête
ont déclaré que la technologie de base
de données en mémoire est la plus
susceptible d'aider les professionnels de
l'informatique à atteindre leurs objectifs
de simplification.
DÉCLARATION DU COMMANDITAIRE
S/4 HANA de SAP : l’outil de simplification
des activités numériques
NOUS SOMMES DE TOUTE ÉVIDENCE À L’ÈRE DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE. Tandis que les
technologies numériques offrent aux entreprises un nouvel ensemble de possibilités pour créer de la
valeur ajoutée, la numérisation du monde des affaires repousse les limites de l’informatique classique.
Au fil des années, l’augmentation des bases de données
transactionnelles et des autres sources de données, ainsi
que leurs systèmes connexes, ont rendu complexes les
infrastructures et les applications d’entreprise. Comme nous
le constatons dans ce rapport, la complexité informatique
retarde la mise à disposition de nouvelles capacités sur le plan
technologique, accroît les coûts d’investissement ainsi que les
frais d’exploitation et entrave l’aide apportée à l’entreprise par
la fonction informatique. Toutefois, les technologies peuvent
constituer une force de libération contribuant à la métamorphose
de l’entreprise.
Le produit S/4 HANA de SAP représente la suite d’applications
métiers de prochaine génération destinée à offrir une simplicité
d’exploitation au sein de l’économie numérique. Il a été créé
pour s’affranchir des limites du passé en réduisant la complexité
des technologies de l’information moyennant une démarche de
simplification et d’innovation massive. Il s’appuie sur la plate-
forme en mémoire la plus évoluée à ce jour (à savoir HANA
de SAP) et propose, grâce à Fiori de SAP, une expérience
d’utilisateur personnalisée. Pouvant être déployé en nuage ou
sur site, S/4 HANA de SAP est conçu pour soutenir la création
d’une valeur ajoutée instantanée pour l’ensemble des branches
d’activités et des industries.
77 Des modèles opérationnels réinventés. Une simplicité
permettant de connecter les personnes, les appareils et les
réseaux d’entreprises en temps réel afin de libérer le potentiel
de l’économie numérique, d’assurer de nouvelles expériences
et de fournir une valeur ajoutée aux clients. L’Internet
des objets et les mégadonnées deviennent accessibles à
n’importe quelle entreprise. Finies les collaborations et les
communications commerciales compliquées.
77 Des processus de décisions opérationnelles
réinventés. Une simplicité permettant d’obtenir un éclairage
sur n’importe quelles données, n’importe où, en temps réel.
La planification, l’exécution, les prévisions et les simulations
sont désormais effectuées sur-le-champ, au plus haut niveau
de granularité, afin de favoriser un impact plus rapide sur les
activités. Finie la consolidation complexe des données par le
biais de feuilles de calculs.
77 Des processus opérationnels réinventés. Une simplicité
permettant de se concentrer sur les tâches essentielles
en temps réel et d’acquérir de la souplesse ainsi que de
l’agilité, afin de modifier les processus opérationnels selon le
besoin pour de nouveaux gains d’efficacité. Fini le traitement
généralisé par lots.
77 Un modèle de données réinventé. Une simplicité
permettant de réduire l’empreinte des données et de
travailler avec des ensembles de données plus importants
dans un système unique afin de réaliser des économies sur
les coûts (de matériel, d’exploitation) et de temps. Finis les
redondances et les écarts d’index, de totaux et de données
entre les systèmes.
77 Une expérience d’utilisateur réinventée. Une simplicité
permettant d’accomplir les tâches dans l’ensemble des
branches d’activités grâce à une expérience d’utilisateur
personnalisée, souple et aisée, accessible sur n’importe quel
appareil. Finies les complications et les différentes interfaces
utilisateur.
77 Un déploiement réinventé. S/4 HANA de SAP peut être
déployé sur site, en nuage ou dans le cadre d’un modèle
hybride, proposant un choix complet de déploiement
et une rentabilité plus rapide. En outre, la configuration
guidée simplifie radicalement l’implémentation, de sorte
que les clients voient promptement leurs efforts couronnés
de succès et bénéficient d’un rendement rapide de leurs
investissements.
Pour les services informatiques, le moment est venu de
dédier moins de temps à la gestion des complications et d’en
consacrer plus à la conduite de la transformation numérique
de l’entreprise. S/4 HANA de SAP constitue le fondement des
activités numériques du 21e siècle qui contribuera à impulser
cette transformation dans l’ensemble des secteurs d’activité,
des fonctions et rôles opérationnels avec (comble de raffinement)
simplicité.
Pour en savoir plus,
veuillez visiter :
sap.com/S4HANA
Commandité par

Contenu connexe

En vedette

Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdfPrestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
homenajearthurhaulot
 
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
Dr. Berville
 
Les principales mesures de la loi Macron
Les principales mesures de la loi MacronLes principales mesures de la loi Macron
Les principales mesures de la loi Macron
Becuwe Maëlle
 
Fiches observation groupe gleize
Fiches observation groupe gleizeFiches observation groupe gleize
Fiches observation groupe gleize
merlin69
 
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigmaLa durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
Ecosysmis
 
08 mai 2008
08 mai 200808 mai 2008
08 mai 2008yan75
 
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prixAccès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
MNH Mutuelle Nationale des Hospitaliers
 
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquette
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquetteComprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquette
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquetteNastassja Korichi
 
État de l'installation intérieure d'électricité
État de l'installation intérieure d'électricitéÉtat de l'installation intérieure d'électricité
État de l'installation intérieure d'électricité
Fishimmo
 
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitter
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitterGérer sa-présence-digitale-avec-twitter
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitter
Astrolab Consulting
 
Le système boursier 4 - Les opérations sur titres
Le système boursier 4 - Les opérations sur titresLe système boursier 4 - Les opérations sur titres
Le système boursier 4 - Les opérations sur titres
Esteban Giner
 
Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Phytofar mobile
 
Portfolio elsie violet
Portfolio elsie violetPortfolio elsie violet
Portfolio elsie violetelsieviolet
 
Dp simplification - 50 nouvelles mesures
Dp simplification - 50 nouvelles mesuresDp simplification - 50 nouvelles mesures
Dp simplification - 50 nouvelles mesures
graves146
 
Pedagogie2015
Pedagogie2015Pedagogie2015
Pedagogie2015
szarzynski
 
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introductionLabovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
Vitrine Technologie Éducation
 
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki MoonDossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
RAC-F
 

En vedette (20)

Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdfPrestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
Prestigiosa junta directiva honorifica de la mipah pdf
 
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
La fourmi d’Argentine (Linepithema humile) face à une fourmi dominante du gen...
 
Les principales mesures de la loi Macron
Les principales mesures de la loi MacronLes principales mesures de la loi Macron
Les principales mesures de la loi Macron
 
Fiches observation groupe gleize
Fiches observation groupe gleizeFiches observation groupe gleize
Fiches observation groupe gleize
 
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigmaLa durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
La durabilité, nouvel horizon du lean 6 sigma
 
08 mai 2008
08 mai 200808 mai 2008
08 mai 2008
 
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prixAccès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
Accès aux soins et précarité - Concours MNH/IFSI 2007 - 2ème prix
 
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquette
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquetteComprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquette
Comprendre le système de lecture pour mieux construire sa maquette
 
État de l'installation intérieure d'électricité
État de l'installation intérieure d'électricitéÉtat de l'installation intérieure d'électricité
État de l'installation intérieure d'électricité
 
Computraining replay
Computraining  replayComputraining  replay
Computraining replay
 
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitter
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitterGérer sa-présence-digitale-avec-twitter
Gérer sa-présence-digitale-avec-twitter
 
Le système boursier 4 - Les opérations sur titres
Le système boursier 4 - Les opérations sur titresLe système boursier 4 - Les opérations sur titres
Le système boursier 4 - Les opérations sur titres
 
Tni smart
Tni smartTni smart
Tni smart
 
Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012
 
Portfolio elsie violet
Portfolio elsie violetPortfolio elsie violet
Portfolio elsie violet
 
Dp simplification - 50 nouvelles mesures
Dp simplification - 50 nouvelles mesuresDp simplification - 50 nouvelles mesures
Dp simplification - 50 nouvelles mesures
 
Films de la semaine
Films de la semaineFilms de la semaine
Films de la semaine
 
Pedagogie2015
Pedagogie2015Pedagogie2015
Pedagogie2015
 
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introductionLabovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
Labovte_Découvrir les utilisations du portfolio numérique_introduction
 
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki MoonDossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
 

Similaire à Cio insight-article-2015-l'informatique cherche à se simplifier pour mieux répondre aux besoins opérationnels

Session découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data VirtualizationSession découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data Virtualization
Denodo
 
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
SaaS Guru
 
PowerEdge
PowerEdge PowerEdge
PowerEdge
Olivier Deletrez
 
Session découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data VirtualizationSession découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data Virtualization
Denodo
 
[Fr] Information builders - MDM et Big Data
[Fr] Information builders - MDM et Big Data[Fr] Information builders - MDM et Big Data
[Fr] Information builders - MDM et Big Data
Yann Gourvennec
 
Ebook ops bridge 0317
Ebook ops bridge 0317Ebook ops bridge 0317
Ebook ops bridge 0317
Williams Ould-Bouzid
 
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015COMPETITIC
 
e-Book HPE OpsBridge FR
e-Book HPE OpsBridge FRe-Book HPE OpsBridge FR
e-Book HPE OpsBridge FR
Williams Ould-Bouzid
 
Relever le défi SI de la transformation numérique en Europe
Relever le défi SI de la transformation numérique en EuropeRelever le défi SI de la transformation numérique en Europe
Relever le défi SI de la transformation numérique en Europe
Antoine Vigneron
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data VirtualizationOptimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
Denodo
 
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
Softchoice Corporation
 
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Exodata
 
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
Soft Computing
 
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choixSuite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
VOIRIN Consultants
 
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SILE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
PROJECT SI
 
Cas pirelli Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
Cas pirelli  Jorge Martins, MBA Marketing, MontrealCas pirelli  Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
Cas pirelli Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
jorgerodrigo.com
 

Similaire à Cio insight-article-2015-l'informatique cherche à se simplifier pour mieux répondre aux besoins opérationnels (20)

Session découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data VirtualizationSession découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data Virtualization
 
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
Gestion des Flux Documentaires - Solutions-as-a-Service Métier - Forum Club A...
 
PowerEdge
PowerEdge PowerEdge
PowerEdge
 
Session découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data VirtualizationSession découverte de la Data Virtualization
Session découverte de la Data Virtualization
 
[Fr] Information builders - MDM et Big Data
[Fr] Information builders - MDM et Big Data[Fr] Information builders - MDM et Big Data
[Fr] Information builders - MDM et Big Data
 
Ebook ops bridge 0317
Ebook ops bridge 0317Ebook ops bridge 0317
Ebook ops bridge 0317
 
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
 
e-Book HPE OpsBridge FR
e-Book HPE OpsBridge FRe-Book HPE OpsBridge FR
e-Book HPE OpsBridge FR
 
Relever le défi SI de la transformation numérique en Europe
Relever le défi SI de la transformation numérique en EuropeRelever le défi SI de la transformation numérique en Europe
Relever le défi SI de la transformation numérique en Europe
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data VirtualizationOptimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
Optimiser l’intégration globale des données grâce à la Data Virtualization
 
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
Opération migration : Six leçons tirées de la migration de plus de 20 000 boî...
 
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
 
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
 
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choixSuite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
Suite bureautiques et messagerie : Les nouveaux critères de choix
 
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SILE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
LE CLOUD ET SAGE AVEC PROJECT SI
 
Cas pirelli Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
Cas pirelli  Jorge Martins, MBA Marketing, MontrealCas pirelli  Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
Cas pirelli Jorge Martins, MBA Marketing, Montreal
 

Plus de Bertille Laudoux

Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016 Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
Bertille Laudoux
 
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FR
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FRONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FR
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FRBertille Laudoux
 
Your Path to S4HANA
Your Path to S4HANAYour Path to S4HANA
Your Path to S4HANA
Bertille Laudoux
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Bertille Laudoux
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Bertille Laudoux
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Bertille Laudoux
 

Plus de Bertille Laudoux (6)

Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016 Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
Reimagine Business Models_Final_Oct_07_2016
 
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FR
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FRONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FR
ONLINE_SAP_S4HANA_Roadmap_A4_FR
 
Your Path to S4HANA
Your Path to S4HANAYour Path to S4HANA
Your Path to S4HANA
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
 
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...Sap   increase your return on information by focusing on data governance - ma...
Sap increase your return on information by focusing on data governance - ma...
 

Cio insight-article-2015-l'informatique cherche à se simplifier pour mieux répondre aux besoins opérationnels

  • 1. Mai 2015 | © Copyright 2015. CIO Insight. Tous droits réservés. 1 RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information LA PLUPART DES PROFESSIONNELS DE L'INFORMATIQUE comprennent qu'une bonne partie de la complexité sous-tendant les systèmes informatiques d'aujourd'hui peut, pour les utilisateurs fonctionnels, ralentir l'innovation et la prise de décision tout en augmentant les coûts. Cependant, les limites des technologies à ce jour ont rendu l'informatique plus (et non pas moins) complexe. La bonne nouvelle, c'est que les premiers résultats d'une enquête récente menée auprès de plus de 300 professionnels de l'informatique par CIO Insight semblent indiquer que non seulement les directeurs informatiques reconnaissent la complexité comme étant un problème majeur pour leur organisation, mais que ces derniers sont en train d'agir pour y remédier. En outre, près de 90 % des personnes interrogées lors de l'enquête ont indiqué être en train de mettre en place des projets de simplification informatique. Dans cette enquête, nous employons le terme « complexité » pour décrire la prise de décision, les processus opérationnels et les technologies de gestion des informations, qui contraignent les employés, les clients et les partenaires commerciaux à réaliser trop d'opérations manuelles, à patienter excessivement longtemps ou à se débattre plus que de raison pour obtenir les informations dont ils ont besoin. LES CAUSES DE LA COMPLEXITÉ Toutes les causes prépondérantes de la complexité citées par les personnes interrogées exerçant dans le secteur informatique expriment les difficultés touchant la gestion des environnements informatiques d'aujourd'hui (voir la figure 1 « Gérer les environnements informatiques complexes »). Comme on pouvait s'y attendre, pour 56 % des personnes interrogées, les nombreux défis intervenant dans la gestion des environnements hybrides actuels (constitués par les systèmes à la fois hébergés en nuage et se trouvant sur site) arrivent en tête des plus importants facteurs de complexité supplémentaire en matière de technologies de l'information ; tandis que, selon environ quatre participants sur dix, les volumes de données en expansion rapide, l'intégration entre les systèmes et l'augmentation des exigences de sécurité représentent les principales difficultés concourant à la complexité informatique dans leur organisation. Bien qu'il s'agisse là des résultats préliminaires de l'enquête, ceux-ci font clairement apparaître la nécessité pour les professionnels de l'informatique de disposer de meilleurs moyens pour gérer les multiples systèmes et bases de données afin d'en diminuer la complexité. L'informatique cherche à se simplifier pour mieux répondre aux besoins opérationnels La complexité en matière de technologies de l'information posant à présent de sérieux problèmes, les directeurs informatiques prennent des dispositions pour maîtriser celle-ci selon une récente enquête. Par Robert L. Scheier En association avec Commandité par LE POIDS DE LA COMPLEXITÉ En leur qualité de fournisseur de services de leur organisation, les directeurs informatiques admettent les coûts que la complexité informatique fait subir à la fois à leurs propres opérations internes et à l'ensemble de leur entreprise. À la question visant l'évaluation des domaines dans lesquels la complexité informatique a exercé l'effet défavorable le plus important sur le plan informatique, les premières réponses ont notamment été les suivantes : 77 Longs délais nécessaires à la mise en application des solutions informatiques 77 Augmentation du coût total de possession 77 Difficultés à aider l'entreprise sur le plan de l'optimisation et de l'innovation FIGURE 1 Gérer les environnements informatiques complexes Parmi les énoncés suivants, quels sont les principaux facteurs de complexité supplémentaire en matière de technologies de l'information au sein de votre organisation ? (Les personnes interrogées pouvaient choisir jusqu'à quatre difficultés). Gérer les environnements hébergés en nuage, sur site et hybrides 56 % Volumes de données en expansion rapide et multiples types de données 39 % Intégration entre les systèmes pour répondre aux besoins opérationnels 39 % Augmentation des exigences de sécurité 36 % Gérer de nombreuses interfaces, incompatibles sur de multiples appareils 35 % Utilisation d'agrégats pour obtenir des temps de réponse acceptables 27 % Obligations imposant de dupliquer les données entre les systèmes transactionnels et d'analyses distincts 26 % Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité
  • 2. CIO INSIGHT 2 RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information De la même façon, lorsqu'ils ont été invités à évaluer les conséquences de la complexité informatique sur leur entreprise, les directeurs informatiques ont identifié les domaines suivants comme exerçant le plus souvent un impact extrêmement négatif : 77 Incapacité à faire évoluer les processus opérationnels selon le besoin 77 Incapacité à favoriser de nouveaux modèles opérationnels, comme la transformation numérique 77 Incapacité à répondre aux besoins de la clientèle par le biais d'une approche marketing omnicanal LES AVANTAGES DE LA SIMPLIFICATION Tout comme les participants ont reconnu l'impact négatif de la complexité informatique sur leur entreprise, ils ont inscrit les objectifs opérationnels en premier lorsqu'ils ont été interrogés à propos de leurs objectifs relatifs à la simplification informatique (voir la figure 2 « Objectifs en matière de simplification informatique). Chacune des quatre premières réponses traduit explicitement les priorités importantes pour n'importe quelle organisation, notamment l'augmentation du chiffre d'affaires et des bénéfices, la fourniture plus rapide sur le marché de nouveaux produits et de meilleures expériences pour les employés et les clients. Malgré la prévalence des objectifs opérationnels, certains objectifs de simplification laissent naturellement apparaître des préoccupations plus axées sur les technologies de l'information. Parmi elles figure le souhait qu'une « justification plus précise/[un] calcul de la rentabilité des investissements au titre des solutions technologiques » et une « meilleure utilisation des technologies mobiles et en nuage » découlent de la simplification. Tout cela reflète les pressions permanentes de réduction des coûts auxquelles sont soumises les technologies informatiques et démontre les avantages des dépenses informatiques pour l'entreprise. Sur une note plus optimiste, les résultats de l'enquête indiquent que le travail de simplification est déjà payant. Selon près de six personnes interrogées sur dix, la consolidation des systèmes a eu pour effet de réduire les coûts, un nombre semblable de participants ayant déclaré une réussite des autres efforts de simplification (y compris en ce qui concerne l'utilisation d'un modèle de données commun et les déploiements de systèmes hybrides hébergés en nuage/sur site). La gestion habile des infrastructures nécessaires à la fourniture d'analyses rapides des activités et à la prestation d'autres services réduit également la complexité préjudiciable tout en répondant aux besoins opérationnels visant la maîtrise des coûts. COMMENT DIMINUER LA COMPLEXITÉ DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES DES INFORMATIONS ? Comme on pouvait sans doute s'y attendre du point de vue informatique, les limites des technologies représentent une cause majeure de complexité excessive. Toutefois, les technologies laissent également espérer un remède. Parmi les outils clés de la simplification informatique, cités par environ huit personnes interrogées sur dix, figure notamment la capacité à facilement intégrer et à consolider les systèmes ainsi qu'à mieux connecter les personnes, les appareils et les réseaux d'entreprises en temps réel. Un nombre équivalent de participants accordent une priorité élevée aux efforts de simplification destinés à réduire l'empreinte des données, à remplacer le traitement par lots par un traitement en temps réel et à déployer des applications mieux adaptées aux besoins de l'entreprise. FIGURE 2 Objectifs en matière de simplification informatique Parmi les énoncés suivants, quels sont les principaux objectifs de vos projets et initiatives destinés à simplifier les technologies de l'information ? (Les personnes interrogées pouvaient choisir jusqu'à quatre difficultés). Accroître le chiffre d'affaires, les bénéfices, la part de marché 33 % Fournir plus rapidement de nouveaux produits et services afin de répondre à l'évolution des besoins opérationnels 31 % Favoriser l'innovation à travers la conception de nouveaux modèles opérationnels (ex. : mégadonnées, Internet des objets) 30 % Assurer de meilleures expériences aux utilisateurs finaux, clients et partenaires commerciaux 30 % Justification plus rapide et précise/calcul de la rentabilité des investissements au titre des solutions technologiques 28 % Meilleure utilisation des technologies mobiles et hébergées en nuage 27 % Augmenter la compétitivité globale 26 % Accélérer et faire progresser la prise de décision 26 % Amplifier la rentabilité des investissements réalisés en solutions technologiques 25 % Réduire le coût total de possession 22 % Comprendre plus rapidement et complètement les besoins de la clientèle 19 % Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité 90 % des participants à l'enquête ont déclaré être en train de mettre en application des projets de simplification dans le domaine des technologies de l'information.
  • 3. FIGURE 3 CIO INSIGHT 3 CE N'EST PAS TOUT Ces constatations forment un aperçu de l'analyse plus complète des résultats de l'enquête devant être publiés au début de l'été 2015. Le rapport définitif approfondira l'étude de ces résultats afin de comprendre quels sont les secteurs d'activités et les tailles d'entreprises qui subissent le plus les effets de la complexité, de même que les divergences d'opinions, en fonction du rôle, de la fonction et de la région de la personne interrogée. À titre d'exemple, ce rapport plus détaillé inclura les réponses aux questions suivantes : 77 Les causes et les conséquences de la complexité des technologies de l'information, ainsi que les solutions permettant de la diminuer, varient-elles en fonction du rôle, du secteur d'activités, de la taille de l'entreprise ou d'autres variables démographiques ? 77 Une corrélation existe-t-elle entre les groupes réussissant le mieux à gérer la complexité et leur recours à des technologies informatiques particulières ? Les observations et analyses de consultants, d'analystes et d'intellectuels éminents y figureront également.• Rédacteur et auteur d'articles chevronné dans le domaine des technologies, Robert L. Scheier a occupé des postes de rédacteur en chef chez PCWeek (désormais connu sous le nom d'eWeek), VARBusiness et Computerworld. Ce projet de recherche a été financé par une subvention de SAP. Les exigences liées à la simplification, lesquelles se font toutes l'écho des besoins opérationnels en matière d'outils d'analyse plus faciles à utiliser, sont notamment les suivantes : 77 un système unique pour les opérations et les analyses 77 des perspectives instantanées accessibles sur n'importe quel appareil 77 une expérience de l'utilisateur plus personnalisée, axée sur le rôle La technologie mentionnée comme étant la plus susceptible d'aider les professionnels de l'informatique à atteindre ces objectifs (citée par 86 % des personnes interrogées) est la technologie de base de données en mémoire (voir la figure 3 « La technologie en mémoire ouvre la voie de la valeur ajoutée dans la prise de décision opérationnelle »). Les capacités à traiter rapidement d'importants volumes de données de nombreux types provenant de multiples sources et à transmettre des informations en temps réels font partie de ses avantages. Les trois technologies qui jouissent ensuite du plus haut degré d'appréciation (un classement identique ayant été attribué à chacune d'elles) révèlent également des besoins opérationnels grandissants à la fois en fait de perspectives avancées et de transmissions d'informations en temps réel, ce sous un format convivial. Les technologies visées sont les suivantes : 77 génération de rapports en libre-service et outils d'analyse 77 analyses prévisionnelles 77 tableaux de bord d'information Les applications tirant parti des mégadonnées et de l'Internet des objets ont obtenu un score presque aussi élevé au regard de leur utilité concernant l'appui à la prise de décision, les outils étant axés sur les analyses et la transmission des informations. Les participants exerçant dans le secteur informatique prévoient peu d'évolutions dans l'importance accordée à ces technologies au cours des deux années à venir. Là encore, cela manifeste leur conviction selon laquelle, d'une part, les facteurs de complexité ne sont pas sur le point de s'atténuer et les technologies nécessaires pour une gestion plus efficace de la complexité sont disponibles maintenant, d'autre part. RÉSUMÉ : Simplification dans le domaine des technologies de l'information La technologie en mémoire ouvre la voie de la valeur ajoutée dans la prise de décision opérationnelle Actuellement, dans quelle mesure chacun des facteurs s'avère-t-il utile en ce qui concerne l'appui à une prise de décision rapide et efficace ? (Les personnes interrogées ont été priées de sélectionner une seule réponse pour chaque élément sur une échelle de 1 à 5, 1 signifiant « Pas du tout utile » et 5 « Très utile ».) Technologie en mémoire pour accélérer les temps de réponse/réduire l'empreinte des données 86 % Génération de rapports en libre-service et outils d'analyse 84 % Analyses prévisionnelles et simulations 83 % Tableaux de bord d'information personnalisés pour les divers types d'utilisateurs 83 % Accès permanent aux perspectives et en tout lieu 80 % Mégadonnées/applications de l'Internet des objets 76 % Source : Rapports de CIO INSIGHT, enquête du mois de février 2015 sur la gestion de la complexité 86 % des participants à l'enquête ont déclaré que la technologie de base de données en mémoire est la plus susceptible d'aider les professionnels de l'informatique à atteindre leurs objectifs de simplification.
  • 4. DÉCLARATION DU COMMANDITAIRE S/4 HANA de SAP : l’outil de simplification des activités numériques NOUS SOMMES DE TOUTE ÉVIDENCE À L’ÈRE DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE. Tandis que les technologies numériques offrent aux entreprises un nouvel ensemble de possibilités pour créer de la valeur ajoutée, la numérisation du monde des affaires repousse les limites de l’informatique classique. Au fil des années, l’augmentation des bases de données transactionnelles et des autres sources de données, ainsi que leurs systèmes connexes, ont rendu complexes les infrastructures et les applications d’entreprise. Comme nous le constatons dans ce rapport, la complexité informatique retarde la mise à disposition de nouvelles capacités sur le plan technologique, accroît les coûts d’investissement ainsi que les frais d’exploitation et entrave l’aide apportée à l’entreprise par la fonction informatique. Toutefois, les technologies peuvent constituer une force de libération contribuant à la métamorphose de l’entreprise. Le produit S/4 HANA de SAP représente la suite d’applications métiers de prochaine génération destinée à offrir une simplicité d’exploitation au sein de l’économie numérique. Il a été créé pour s’affranchir des limites du passé en réduisant la complexité des technologies de l’information moyennant une démarche de simplification et d’innovation massive. Il s’appuie sur la plate- forme en mémoire la plus évoluée à ce jour (à savoir HANA de SAP) et propose, grâce à Fiori de SAP, une expérience d’utilisateur personnalisée. Pouvant être déployé en nuage ou sur site, S/4 HANA de SAP est conçu pour soutenir la création d’une valeur ajoutée instantanée pour l’ensemble des branches d’activités et des industries. 77 Des modèles opérationnels réinventés. Une simplicité permettant de connecter les personnes, les appareils et les réseaux d’entreprises en temps réel afin de libérer le potentiel de l’économie numérique, d’assurer de nouvelles expériences et de fournir une valeur ajoutée aux clients. L’Internet des objets et les mégadonnées deviennent accessibles à n’importe quelle entreprise. Finies les collaborations et les communications commerciales compliquées. 77 Des processus de décisions opérationnelles réinventés. Une simplicité permettant d’obtenir un éclairage sur n’importe quelles données, n’importe où, en temps réel. La planification, l’exécution, les prévisions et les simulations sont désormais effectuées sur-le-champ, au plus haut niveau de granularité, afin de favoriser un impact plus rapide sur les activités. Finie la consolidation complexe des données par le biais de feuilles de calculs. 77 Des processus opérationnels réinventés. Une simplicité permettant de se concentrer sur les tâches essentielles en temps réel et d’acquérir de la souplesse ainsi que de l’agilité, afin de modifier les processus opérationnels selon le besoin pour de nouveaux gains d’efficacité. Fini le traitement généralisé par lots. 77 Un modèle de données réinventé. Une simplicité permettant de réduire l’empreinte des données et de travailler avec des ensembles de données plus importants dans un système unique afin de réaliser des économies sur les coûts (de matériel, d’exploitation) et de temps. Finis les redondances et les écarts d’index, de totaux et de données entre les systèmes. 77 Une expérience d’utilisateur réinventée. Une simplicité permettant d’accomplir les tâches dans l’ensemble des branches d’activités grâce à une expérience d’utilisateur personnalisée, souple et aisée, accessible sur n’importe quel appareil. Finies les complications et les différentes interfaces utilisateur. 77 Un déploiement réinventé. S/4 HANA de SAP peut être déployé sur site, en nuage ou dans le cadre d’un modèle hybride, proposant un choix complet de déploiement et une rentabilité plus rapide. En outre, la configuration guidée simplifie radicalement l’implémentation, de sorte que les clients voient promptement leurs efforts couronnés de succès et bénéficient d’un rendement rapide de leurs investissements. Pour les services informatiques, le moment est venu de dédier moins de temps à la gestion des complications et d’en consacrer plus à la conduite de la transformation numérique de l’entreprise. S/4 HANA de SAP constitue le fondement des activités numériques du 21e siècle qui contribuera à impulser cette transformation dans l’ensemble des secteurs d’activité, des fonctions et rôles opérationnels avec (comble de raffinement) simplicité. Pour en savoir plus, veuillez visiter : sap.com/S4HANA Commandité par