SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Décharge et Isdnd
(Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux)
Principes de fonctionnement
Décharge par enfouissement
(Milhac II)
Les déchets
• Les camions
déversent leur
contenu dans un
casier en cours
d’exploitation.
• Des déchets de
toute sorte en
mélange
(déchets ménagers
et assimilés)
Un casier ?
• Il s’agit d’une cavité de
grande surface
(1 hectare environ)
creusée dans le sol et
divisée en 4 alvéoles.
• Ce casier est « isolé » par
différentes barrières :
couche d’argile et bâches
imperméables
(géomembranes)
Compactage des déchets
Les déchets sont comprimés par un compacteur à pieds
de mouton pour diminuer leur volume et favoriser la
fermentation des matières organiques qu’ils
contiennent, en chassant l’air.
Le but: rendre leur densité proche de 1:
1 m 3 = une tonne de déchets compactés
Les lixiviats ?
• La décomposition par
fermentation des déchets
organiques, ajoutée aux eaux
pluviales, produit un jus:
le lixiviat
• Ce lixiviat est très polluant et
toxique car chargé de métaux
lourds. La loi oblige à traiter
les lixiviats avant d’être rejetés
dans l’environnement.
• Les lixiviats sont recueillis par
gravité dans un bassin puis
pompés et traités.
Traitement des lixiviats
• Les lixiviats sont traités
par chauffage et
évaporation dans
l’évalix.
Les gaz
• La décomposition par fermentation
des déchets organiques produit des
gaz constitués en majorité de
méthane, un gaz avec un potentiel
d’effet de serre 25 fois plus élevé
que le CO2.
• Ces gaz sont partiellement captés
par pompage et envoyés vers un
alternateur où ils serviront à
produire de l’électricité.
• Le gaz capté et non utilisé est brûlé
dans une torchère, entraînant le
rejet dans l’air de fumées dans
lesquelles persistent des polluants
nocifs: notamment monoxyde de
carbone et dioxyde de soufre …
torchère
Fin d’exploitation
La fin du procédé:
une fois la capacité prévue par
arrêté préfectoral atteinte,
le site sera recouvert
puis revégétalisé
et surveillé pendant
une durée minimum de 30 ans.
Décharge par stockage
(Madaillan)
Isdnd ?
Déchets ultimes:
déchets qui ne peuvent
plus être réduits
davantage ; c'est-à-dire
des déchets parmi
lesquels toute matière
valorisable a déjà été
récupérée.
Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux
Milhac II
Décharge par
Enfouissement
Les déchets
restent
à jamais
enfouis dans le sol.
Les différences
Madaillan
Décharge par
stockage
Les déchets
seront potentiellement
retraités
si la technologie le permet
Les casiers sont divisés en alvéoles de capacité moins importante
qui sont exploitées une par une,
puis recouvertes de terre et végétalisées au fur et à mesure.
La durée d’exploitation d’une alvéole ne doit pas,
en principe, excéder 6 mois
L’exploitation des casiers
La conception des casiers
La nouveauté majeure consiste à
prévoir dès la conception un système
de drainage des lixiviats et des gaz
Milhac I & II
Sources et
crédits photographiques
• Association de Sauvegarde de la Forêt Barade
• CNIID (Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets)
• Sud-Ouest
• SMD3 (Syndicat Départemental des déchets de la Dordogne)
• SITA (filiale de Suez Environnement et exploitant des décharges de Milhac et
Madaillan)
• Evalix (Suez Environnement)
• Symeed 29 (Syndicat mixte d’étude pour l’élimination des déchets dans le
Finistère)
• CSDU 04 (ISDND 04210 Valensole)
• Bil Ta Garbi (syndicat mixte pour le traitement des déchets ménagers et assimilés)
• SIETOM de Chalosse (Syndicat Intercommunal d’Enlèvement et de Traitement des
Ordures Ménagères)
• Organom (Syndicat intercommunal de traitement et valorisation des déchets
ménagers et assimilés dans l’Ain)
quelques chiffres
• MILHAC I
• Exploité de 1987 à 2000
• 800 000 tonnes de déchets traités
• MILHAC II
• Exploité de 2000 à novembre 2014
• 1 490 000 tonnes de déchets traités
• MADAILLAN
• Exploitation prévue à partir de novembre 2014
• Prévision de 100 à 110 000 tonnes par an
Suivi environnemental
fréquence des analyses sur site par l’exploitant:
•Eaux pluviales: trimestrielle si rejet
•Lixiviats: trimestrielle
•Eaux souterraines: trimestrielle
•Air: semestrielle
nuisances et
dysfonctionnements
constatés
Nuisances:
• Odeurs nauséabondes très fréquentes ressenties
jusqu’à 10 kms de l’ISDND.
• Bruit permanent de la torchère pour les riverains,
y compris la nuit et bips des engins motorisés.
• Risques de pollution atmosphérique révélés par les
résultats des analyses faites sur les rejets des torchères :
monoxyde de carbone, dioxyde de souffre …
• Risques de pollution des eaux : métaux lourds, mercure …
• Dévaluation des biens immobiliers pour les riverains.
• Impact négatif sur l’activité économique, tourisme
notamment.
DYsfonctionnements :
• Pas ou très peu d’informations sur le fonctionnement
de l’ISDND vers les mairies et les populations riveraines :
• résultats des analyses
• travaux sur le site
• décisions de la préfecture ou du SMD3 : apports
supplémentaires de lixiviats, de déchets
(déchargement de déchets pendant le week-end durant
l’été 2014).
• Pas ou très peu de contrôles indépendants :
• Collectivités locales.
• Services de l’état.
• Organismes qualifiés.

Contenu connexe

Tendances

Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...sofyannsofyann
 
Tps exercices corriges de mecanique des sols
Tps    exercices corriges de mecanique des solsTps    exercices corriges de mecanique des sols
Tps exercices corriges de mecanique des solsabdelkrim abdellaoui
 
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2Quang Huy Nguyen
 
05 02 calcul_poussees
05 02 calcul_poussees05 02 calcul_poussees
05 02 calcul_pousseesadel213
 
Chap traction simple 1
Chap traction  simple 1Chap traction  simple 1
Chap traction simple 1Zahir Hadji
 
SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement
 SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement
SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportementMarwan Sadek
 
Cycle et bilan hydrologique
Cycle et bilan hydrologiqueCycle et bilan hydrologique
Cycle et bilan hydrologiqueLamine Ndiaye
 
40872913 formulaire-de-rdm
40872913 formulaire-de-rdm40872913 formulaire-de-rdm
40872913 formulaire-de-rdmAthanas Konin
 
Hydraulique en Charge
Hydraulique en ChargeHydraulique en Charge
Hydraulique en ChargeRoland Yonaba
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF koulounté BIRREGAH
 
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Quang Huy Nguyen
 
Hydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface LibreHydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface LibreRoland Yonaba
 

Tendances (20)

Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
 
Tps exercices corriges de mecanique des sols
Tps    exercices corriges de mecanique des solsTps    exercices corriges de mecanique des sols
Tps exercices corriges de mecanique des sols
 
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2
Diagrammes d'interraction M-N Selon l'Eurocode 2
 
Cours rdm
Cours rdmCours rdm
Cours rdm
 
05 02 calcul_poussees
05 02 calcul_poussees05 02 calcul_poussees
05 02 calcul_poussees
 
Méthode de caquot
Méthode de caquotMéthode de caquot
Méthode de caquot
 
Chap traction simple 1
Chap traction  simple 1Chap traction  simple 1
Chap traction simple 1
 
SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement
 SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement
SBA1 - EC2 - Chap 3 - Matériaux- Loi de comportement
 
Cycle et bilan hydrologique
Cycle et bilan hydrologiqueCycle et bilan hydrologique
Cycle et bilan hydrologique
 
40872913 formulaire-de-rdm
40872913 formulaire-de-rdm40872913 formulaire-de-rdm
40872913 formulaire-de-rdm
 
Hydraulique en Charge
Hydraulique en ChargeHydraulique en Charge
Hydraulique en Charge
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF
 
Cours rdm
Cours rdmCours rdm
Cours rdm
 
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
 
Radiers
RadiersRadiers
Radiers
 
SAFRAN_DRF2014_FR
SAFRAN_DRF2014_FRSAFRAN_DRF2014_FR
SAFRAN_DRF2014_FR
 
Hydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface LibreHydraulique à Surface Libre
Hydraulique à Surface Libre
 
Elements fini
Elements finiElements fini
Elements fini
 
Rdm v3.8
Rdm v3.8Rdm v3.8
Rdm v3.8
 
soutenance
soutenancesoutenance
soutenance
 

En vedette

Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech Republic
Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech RepublicPrésentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech Republic
Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech RepublicCleantech Republic
 
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...AGID
 
Projet lombri tek trophées innovation 2013
Projet lombri tek   trophées innovation 2013Projet lombri tek   trophées innovation 2013
Projet lombri tek trophées innovation 2013JohnBilheur
 
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...Ministère de l'Environnement
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocMona Developpement
 
Dechets
DechetsDechets
Dechetsmsilti
 
Centrale ZÉRO DÉCHETS avec technologie de gazéification
Centrale ZÉRO DÉCHETS  avec technologie de gazéificationCentrale ZÉRO DÉCHETS  avec technologie de gazéification
Centrale ZÉRO DÉCHETS avec technologie de gazéificationAeca group
 
Hiroshima
HiroshimaHiroshima
Hiroshimatakis22
 
Tereus und die danaiden bei aischylos
Tereus und die danaiden bei aischylosTereus und die danaiden bei aischylos
Tereus und die danaiden bei aischylosTim Blast
 
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)Figaronron Figaronron
 

En vedette (20)

Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech Republic
Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech RepublicPrésentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech Republic
Présentation de Cogelix à Lapouyade sur Cleantech Republic
 
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...
Présentation "Concept, construction et exploitation de CET" Chlef 15 Décembre...
 
Projet lombri tek trophées innovation 2013
Projet lombri tek   trophées innovation 2013Projet lombri tek   trophées innovation 2013
Projet lombri tek trophées innovation 2013
 
Avis d'Appel d'Offres N°: 05-2017
Avis d'Appel d'Offres N°: 05-2017Avis d'Appel d'Offres N°: 05-2017
Avis d'Appel d'Offres N°: 05-2017
 
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
 
Appel d'Offres 05-2017 Additif 03
Appel d'Offres 05-2017 Additif 03Appel d'Offres 05-2017 Additif 03
Appel d'Offres 05-2017 Additif 03
 
بـــــلاغ انتـــــداب
بـــــلاغ انتـــــداببـــــلاغ انتـــــداب
بـــــلاغ انتـــــداب
 
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...
Projet  de création du premier centre d’enfouissement technique de classe ii ...
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets maroc
 
Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe
 
P 3-3
P 3-3P 3-3
P 3-3
 
Dechets
DechetsDechets
Dechets
 
Centrale ZÉRO DÉCHETS avec technologie de gazéification
Centrale ZÉRO DÉCHETS  avec technologie de gazéificationCentrale ZÉRO DÉCHETS  avec technologie de gazéification
Centrale ZÉRO DÉCHETS avec technologie de gazéification
 
Hiroshima
HiroshimaHiroshima
Hiroshima
 
Mutualisation evaluation
Mutualisation evaluationMutualisation evaluation
Mutualisation evaluation
 
Tereus und die danaiden bei aischylos
Tereus und die danaiden bei aischylosTereus und die danaiden bei aischylos
Tereus und die danaiden bei aischylos
 
Cours 2
Cours 2Cours 2
Cours 2
 
Escale santé n° 9
Escale santé n° 9Escale santé n° 9
Escale santé n° 9
 
Mesures urgents
Mesures urgentsMesures urgents
Mesures urgents
 
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)
Figaronron - Chimay 2007 (Partie 01)
 

Similaire à Présentation ISDND

Cours gestion de dechets aujourdhui.ppt
Cours gestion de dechets aujourdhui.pptCours gestion de dechets aujourdhui.ppt
Cours gestion de dechets aujourdhui.pptahmat5
 
presentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfpresentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfKinblBoy
 
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...Novabuild
 
Presentation 11 du00 e9cembre 2014
Presentation 11 du00 e9cembre 2014Presentation 11 du00 e9cembre 2014
Presentation 11 du00 e9cembre 2014Bru Ffin
 
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionLa règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionecobuild.brussels
 
résumé+non+technique+version+D.pdf
résumé+non+technique+version+D.pdfrésumé+non+technique+version+D.pdf
résumé+non+technique+version+D.pdfvinciprojets
 
Rapport de plantation le barp bm v1
Rapport de plantation le barp bm v1Rapport de plantation le barp bm v1
Rapport de plantation le barp bm v1GabinFiquet
 
Lafarge. cimenterie
Lafarge. cimenterieLafarge. cimenterie
Lafarge. cimenterieSami Sahli
 
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futursLégislation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futursBrussels Waste Network
 
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptx
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptxformation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptx
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptxikram679173
 
Applicabilité du Living Building Challenge en France
Applicabilité du Living Building Challenge en FranceApplicabilité du Living Building Challenge en France
Applicabilité du Living Building Challenge en FranceLivingFutureParis2016
 
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxChaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxecobuild.brussels
 
La depollution des sols
La depollution des solsLa depollution des sols
La depollution des solsaskeur Islam
 
incineration.pptx
incineration.pptxincineration.pptx
incineration.pptxMYRELAX1
 

Similaire à Présentation ISDND (20)

Cours gestion de dechets aujourdhui.ppt
Cours gestion de dechets aujourdhui.pptCours gestion de dechets aujourdhui.ppt
Cours gestion de dechets aujourdhui.ppt
 
presentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfpresentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdf
 
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...
Emulation constructive "Mixité bois-béton" - Présentation de Construire en Ch...
 
Presentation 11 du00 e9cembre 2014
Presentation 11 du00 e9cembre 2014Presentation 11 du00 e9cembre 2014
Presentation 11 du00 e9cembre 2014
 
Anne connan texte pdf
Anne connan texte pdfAnne connan texte pdf
Anne connan texte pdf
 
Vichy rhue
Vichy rhueVichy rhue
Vichy rhue
 
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionLa règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
 
résumé+non+technique+version+D.pdf
résumé+non+technique+version+D.pdfrésumé+non+technique+version+D.pdf
résumé+non+technique+version+D.pdf
 
Rapport de plantation le barp bm v1
Rapport de plantation le barp bm v1Rapport de plantation le barp bm v1
Rapport de plantation le barp bm v1
 
Méthanisation-Ecoparc3-210508
Méthanisation-Ecoparc3-210508Méthanisation-Ecoparc3-210508
Méthanisation-Ecoparc3-210508
 
Lafarge. cimenterie
Lafarge. cimenterieLafarge. cimenterie
Lafarge. cimenterie
 
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futursLégislation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
 
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptx
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptxformation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptx
formation gestion des dchets maroc-151112141226-lva1-app6891.pptx (1).pptx
 
Applicabilité du Living Building Challenge en France
Applicabilité du Living Building Challenge en FranceApplicabilité du Living Building Challenge en France
Applicabilité du Living Building Challenge en France
 
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxChaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
 
La depollution des sols
La depollution des solsLa depollution des sols
La depollution des sols
 
Recyclage
RecyclageRecyclage
Recyclage
 
PSE, EPS RECYCLING
PSE, EPS RECYCLINGPSE, EPS RECYCLING
PSE, EPS RECYCLING
 
Olivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNEOlivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNE
 
incineration.pptx
incineration.pptxincineration.pptx
incineration.pptx
 

Présentation ISDND

  • 1. Décharge et Isdnd (Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux) Principes de fonctionnement
  • 3. Les déchets • Les camions déversent leur contenu dans un casier en cours d’exploitation. • Des déchets de toute sorte en mélange (déchets ménagers et assimilés)
  • 4. Un casier ? • Il s’agit d’une cavité de grande surface (1 hectare environ) creusée dans le sol et divisée en 4 alvéoles. • Ce casier est « isolé » par différentes barrières : couche d’argile et bâches imperméables (géomembranes)
  • 5. Compactage des déchets Les déchets sont comprimés par un compacteur à pieds de mouton pour diminuer leur volume et favoriser la fermentation des matières organiques qu’ils contiennent, en chassant l’air. Le but: rendre leur densité proche de 1: 1 m 3 = une tonne de déchets compactés
  • 6. Les lixiviats ? • La décomposition par fermentation des déchets organiques, ajoutée aux eaux pluviales, produit un jus: le lixiviat • Ce lixiviat est très polluant et toxique car chargé de métaux lourds. La loi oblige à traiter les lixiviats avant d’être rejetés dans l’environnement. • Les lixiviats sont recueillis par gravité dans un bassin puis pompés et traités.
  • 7. Traitement des lixiviats • Les lixiviats sont traités par chauffage et évaporation dans l’évalix.
  • 8. Les gaz • La décomposition par fermentation des déchets organiques produit des gaz constitués en majorité de méthane, un gaz avec un potentiel d’effet de serre 25 fois plus élevé que le CO2. • Ces gaz sont partiellement captés par pompage et envoyés vers un alternateur où ils serviront à produire de l’électricité. • Le gaz capté et non utilisé est brûlé dans une torchère, entraînant le rejet dans l’air de fumées dans lesquelles persistent des polluants nocifs: notamment monoxyde de carbone et dioxyde de soufre … torchère
  • 9. Fin d’exploitation La fin du procédé: une fois la capacité prévue par arrêté préfectoral atteinte, le site sera recouvert puis revégétalisé et surveillé pendant une durée minimum de 30 ans.
  • 11. Isdnd ? Déchets ultimes: déchets qui ne peuvent plus être réduits davantage ; c'est-à-dire des déchets parmi lesquels toute matière valorisable a déjà été récupérée. Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux
  • 12. Milhac II Décharge par Enfouissement Les déchets restent à jamais enfouis dans le sol. Les différences Madaillan Décharge par stockage Les déchets seront potentiellement retraités si la technologie le permet
  • 13. Les casiers sont divisés en alvéoles de capacité moins importante qui sont exploitées une par une, puis recouvertes de terre et végétalisées au fur et à mesure. La durée d’exploitation d’une alvéole ne doit pas, en principe, excéder 6 mois L’exploitation des casiers
  • 14. La conception des casiers La nouveauté majeure consiste à prévoir dès la conception un système de drainage des lixiviats et des gaz
  • 15.
  • 16.
  • 18. Sources et crédits photographiques • Association de Sauvegarde de la Forêt Barade • CNIID (Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets) • Sud-Ouest • SMD3 (Syndicat Départemental des déchets de la Dordogne) • SITA (filiale de Suez Environnement et exploitant des décharges de Milhac et Madaillan) • Evalix (Suez Environnement) • Symeed 29 (Syndicat mixte d’étude pour l’élimination des déchets dans le Finistère) • CSDU 04 (ISDND 04210 Valensole) • Bil Ta Garbi (syndicat mixte pour le traitement des déchets ménagers et assimilés) • SIETOM de Chalosse (Syndicat Intercommunal d’Enlèvement et de Traitement des Ordures Ménagères) • Organom (Syndicat intercommunal de traitement et valorisation des déchets ménagers et assimilés dans l’Ain)
  • 19.
  • 20. quelques chiffres • MILHAC I • Exploité de 1987 à 2000 • 800 000 tonnes de déchets traités • MILHAC II • Exploité de 2000 à novembre 2014 • 1 490 000 tonnes de déchets traités • MADAILLAN • Exploitation prévue à partir de novembre 2014 • Prévision de 100 à 110 000 tonnes par an
  • 21. Suivi environnemental fréquence des analyses sur site par l’exploitant: •Eaux pluviales: trimestrielle si rejet •Lixiviats: trimestrielle •Eaux souterraines: trimestrielle •Air: semestrielle
  • 22.
  • 24. Nuisances: • Odeurs nauséabondes très fréquentes ressenties jusqu’à 10 kms de l’ISDND. • Bruit permanent de la torchère pour les riverains, y compris la nuit et bips des engins motorisés. • Risques de pollution atmosphérique révélés par les résultats des analyses faites sur les rejets des torchères : monoxyde de carbone, dioxyde de souffre … • Risques de pollution des eaux : métaux lourds, mercure … • Dévaluation des biens immobiliers pour les riverains. • Impact négatif sur l’activité économique, tourisme notamment.
  • 25. DYsfonctionnements : • Pas ou très peu d’informations sur le fonctionnement de l’ISDND vers les mairies et les populations riveraines : • résultats des analyses • travaux sur le site • décisions de la préfecture ou du SMD3 : apports supplémentaires de lixiviats, de déchets (déchargement de déchets pendant le week-end durant l’été 2014). • Pas ou très peu de contrôles indépendants : • Collectivités locales. • Services de l’état. • Organismes qualifiés.