SlideShare une entreprise Scribd logo
Faculté de Médecine de Tunis
            Année universitaire 2012-2013




Introduction à l’épidémiologie
    Etudes épidémiologiques
Mesures de fréquence en épidémiologie
       CEC Méthodologie Epidémiologique


                   Dr MK Chahed

                                            1
Définition de l’Épidémiologie


«  L’épidémiologie est un raisonnement et une
méthode propre au travail objectif en médecine et
dans d’autres sciences de la santé, appliqués à la
description des phénomènes de santé, à
l’explication de leur étiologie et à la recherche des
méthodes d’intervention les plus efficaces »
                      Milos Jenicek et Robert Cléroux(1963) :
                                                         2
Domaines de l’épidémiologie
• Mesurer                 Mesure des fréquences
               Un phénomène de santé
• Décrire                 Approche descriptive
    la variation dans l’espace et dans le temps, FR


• Expliquer               Approche analytique

    Variabilité du phénomène, rôle des FR, causalité
• Evaluer                 Approche évaluative
    Programme, structure, stratégie, médicaments
                                                       3
Bases du raisonnement en
              épidémiologie
• Variabilité : Approche statistique

• Incertitude : Intervalle de confiance

• Biais : sélection; information; confondants

• Causalité : FR, multifactorialité, critères de
  causalité                                        4
Sources d’information en
             épidémiologie

• Statistiques collectées en routine;
• Recueil d’information auprès d’individus;
• Recueil d’information à l’échelle de sous-
  groupes de population
• Recherche synthétisant un ensemble de
  données publiées (revue de la littérature,
  méta-analyse, rapport d’expertise).
                                               5
Mesures de fréquence en
    Epidémiologie



                          6
Paramètres épidémiologiques

• Prévalence

• Incidence

• Risque

• Facteur de risque
                           7
Prévalence
• Proportion de personnes concernées par
  l’événement de santé dans une population
  donnée à un moment donné.
• Elle s’exprime en nombre de cas rapporté à
  une population.
• Au sens démographique, c’est une statistique
  qui mesure l’état d’une population à un
  moment donné.
                                            8
Incidence
• Proportion de nouveaux cas présentant un
  événement de santé étudié au cours d’une
  période donnée dans une population donnée.
• L’incidence est exprimée en nombre de cas, ou
  par un rapport, ou un pourcentage de la
  population générale, par unité de temps.
• Au sens démographique, c’est une statistique
  qui mesure l’évolution d’une population dans
  un intervalle de temps.
                                            9
Risque
• probabilité de survenue d’un
  événement de santé durant une
  période donnée.

• Il est généralement mesuré par
  l’incidence.
                                   10
Facteur de Risque
• Caractéristiques d’un individu (âge, sexe,
  génétique, exposition à un environnement,
  comportements ) associées à la survenue d’un
  événement de santé de façon plus (ou moins)
  fréquente chez les personnes qui possèdent
  cette caractéristique par rapport aux autres.
• Le tabac est un facteur de risque de survenue
  de nombreuses maladies, par exemple le
  cancer du poumon.
                                             11
Mesure de la prévalence




                          12
Mesure de l’incidence




                        13
Mesure de la« Prévalence de période»




                                 14
Mesure de la« Prévalence de
        période»




                              15
«Incidence» vs «Prévalence»




•2 outils de mesure différents   objectifs différents
• Prévalence = Incidence x durée de la maladie      16
Lien entre «incidence» et
      «prévalence»




                            17
Proportion vs Taux

Proportion : rapport dont le numérateur fait
partie du dénominateur x/(x+y)(*100)



Taux : mesure la probabilité de survenue d’un
événement donné au cours du temps x/y (*k)


                                                18
Construction d’un taux




                         19
Choix du dénominateur …

             Taux =  numérateur
                    dénominateur

                      Dénominateur

Incidence cumulée     - nb de patients

Densité d’incidence   - nb de jours d’hospitalisation



                                                  20
Choix du dénominateur
quantité d’exposition en journées
      d’hospitalisation (JH)

                41j



                        2 IN pour 4 patients Hospitalisés
                        2 IN pour 294 JH
                        Densité d’incidence = 6,8 pour 1000 JH
                 71 j




                                                       21
Choix du meilleur indicateur …
• Dénominateur   le plus proche de la réalité du
risque

    – densité d’incidence ++
    – dénominateur censuré après la date de
survenue de l’événement +++

• Adapté à la question à laquelle on veut
répondre

• Accessible à un recueil simple et de qualité     22
Récapitulatif
L’incidence :
- Nombre de nouveaux cas d’une maladie pendant une période de temps

 - On calcule en règle un taux d’incidence : nombre de nouveaux cas pendant
une période de temps / population exposée.

 - Taux d’attaque : il s’agit d’un taux d’incidence qu’on utilise en règle à la suite
d’une exposition de courte durée, par exemple lors d’une épidémie. Il est
souvent utilisé pour une courte période.

 - On peut également calculer une densité d’incidence : nombre de nouveaux
cas d’une maladie pendant une période de temps / nombre de personnes-
années exposées au risque.

Dans ce cas, le dénominateur est obtenu en prenant en compte pour chaque
personne sa durée de suivi et d’exposition au risque. Par exemple, une
personne qui a été suivie 3 ans compte pour 3. Le dénominateur est obtenu en
faisant la somme de toutes les personnes années.
Exemples :
 1- Dans une population de 500 personnes on a
relevé au cours de l’année 2002, 74 cas d’infarctus
aigu du myocarde. Le taux d’incidence est donc de
148 pour 1000


2- La cantine d’une école recevant 250 enfants a été
le siège d’une toxi-infection alimentaire collective.
52 enfants ont présenté l’affection. Le taux
d’attaque est de 52/250 = 208 pour 1000.
                                                    24
La prévalence
- Nombre total de cas (prend donc en compte les nouveaux cas et
les cas déjà présents au moment où débute l’enquête):

• Soit à un moment donné : prévalence instantanée
• Soit pendant une période de temps : prévalence de période

- On calcule en règle un taux de prévalence : Nombre total de
cas / population exposée

Liaison incidence-prévalence :

- On donne parfois une formule approchée qui n’est valable que
lorsque l’incidence est faible et que la population est stationnaire
(entrées et sorties équilibrées):
                                                                25
Prévalence = Densité d’incidence x durée ou ce qui équivaut à
Incidence x Durée lorsque chaque sujet a le même suivi (Durée
= durée moyenne de la maladie).
Exemple
Soit une population de 1290 malades présents hospitalisés un
jour donné. La prévalence observée des infections
nosocomiales est de 139/1290=10.8%. Une étude des malades
infectés montre que la durée de l’infection nosocomiale était
en moyenne de 8 jours. En admettant que la population
observée était stationnaire, on peut estimer que la densité
d’incidence de l’infection est de : prévalence/durée = 0.108/8 =
0.0135 soit 1.35 pour 100 jours d’hospitalisation.



                                                            26
Différents types d’études
    épidémiologiques


                        27
Les grands types d’enquêtes

 Peuvent être classées selon : les objectifs de l’étude, le degré
  de contrôle de l’investigateur, la situation dans le temps et le
  suivi, le mode de sélection des sujets…….

 La classification la plus pertinente est celle qui les classe selon
  la manière dont la relation de causalité peut être établie ou
  suggérée : les études expérimentales, les études quasi-
  expérimentales, et les études observationnelles




                                 28
Selon leur objectif
 Décrire un phénomène : Pas de groupe de
  comparaison
              études descriptives

 Expliquer un phénomène : Présence d’un
  groupe de comparaison
              études analytiques




                   29
Selon le degré de contrôle

 l’investigateur contrôle tous les paramètres :
              exposition, lieu, temps
             études expérimentales

 l’investigateur ne contrôle pas les paramètres
                  de l’exposition :
              études d’observation


                      30
Selon le moment où se réalise l’étude
         et le suivi dans le temps


   Mesures simultanées de l’exposition et de
l’effet dans une population donnée
             études transversales
      exposition            maladie

                                      temps




                    31
Selon le moment où se réalise l’étude
Etudeset le suivi dans prospectives
        longitudinales le temps



Exposition       Étude      Maladie ?


                                   temps
  Étude        Exposition    Maladie


                                       temps

                 32
Selon le moment où se réalise l’étude
       et le suivi dans le temps

 Études longitudinales rétrospectives



Exposition      Maladie       Étude



                                  temps




                  33
Selon la sélection des sujets

 Sujets sélectionnés à partir de l’exposition :
  exposés et non exposés
               études de cohorte

 Sujets sélectionnés à partir de la présence
  de maladie : malades et non malades
              études cas-témoins

                       34
Classification des différents
                 série de cas
                                         types d’études épidémiologiques
                   études
   études       transversales
 descriptives                         Mesure de la fréquence de la maladie
                   études
                longitudinales
                                                                                   séries
non                                                                             temporelles
                 agrégats spatio-
                    temporels                      groupe       études             études
 groupe de
comparaison                                                   écologiques       géographiques

                         études               unité
                                          d’observation                            cas-témoins
                      d’observation
oui                                                individu        études
                     non                                        individuelles
   études               exposition                                                   cohortes
                                               essais
 analytiques            contrôlée            cliniques
                     oui                     évaluation
                        études                d’actions                              études
                     expérimentales                                               transversales
                                          expérimentations
                                              animales
                                             35
Enquêtes descriptives


Avantages                  Inconvénients
 simples                   pas de lien de
 rapides                    causalité
 peu coûteuses (+/-)       exposition < effet ?
 élaboration hypothèses    rapport de prévalence
 surveillance              biais potentiels


                       36
Les études observationnelles
Trois grands types :

 Etudes de cohortes : suivi longitudinal (« cohort
studies »)

 Etudes cas-témoins : rétrospective (« case-
control studies »)

 Etudes transversales : à un temps donné («
cross sectional studies »)
                        37
Approches en recherche en clinique


 Décrire une série hospitalière

 Evaluation d’un test

 Evaluation d’un score clinique

 Evaluer un médicament

 Etudier un pronostic
                         38
Analyse et interprétation des résultats

1. On analyse d’abord si la différence observée entre les groupes
   est statistiquement significative. NB : si la différence n’est pas
   significative, on ne peut pas cependant conclure à une absence
   définitive de liaison entre la maladie et l’exposition. Ce résultat
   peut être lié à un problème méthodologique et notamment un
   manque de puissance (effectifs insuffisants, trop grande
   variabilité des variables étudiées). La formulation çà utiliser est
   donc : « pas de différence significative » et non « absence de
   liaison entre le facteur et la maladie »

2. La mesure du risque : Les deux indicateurs principaux utilisés
   pour mesurer la force de l’association entre la maladie et le
   facteur sont l’Odds Ratio (OR) et le risque relatif (RR).
                                                                 39
Le risque relatif
    - Risque chez les exposés : A/A+B
    - Risque chez les non exposés : C/C+D)
    - Risque relatif RR = (A/A+B)/(C/C+D)
   -Si le risque est significativement supérieur à 1
   l’exposition est facteur de risque de la maladie. Si ce
   risque est inférieur à 1 l’exposition est protectrice vis à
   vis de la maladie.
NB : Le risque relatif n’est utilisable que dans les enquêtes
exposés-non exposés
   L’odds ratio (appelé aussi parfois rapport des côtes)
        - OR = (A/B)/(C/D)=AD/BC
        - L’odds ratio (cas-témoins)                       40
Résultats et Causalité

• La mise en évidence d’un lien statistiquement significatif entre un
facteur et un problème de santé ne signifie pas relation causale.

• Ce lien peut être lié à un tiers facteur comme, par exemple, le
temps (deux phénomènes peuvent évoluer parallèlement, être
corrélés, dans le temps sans aucun lien de cause à effet).

• L’affirmation d’une causalité repose sur de nombreux autres
arguments : antériorité de la cause sur l’effet, force de
l’association, plausibilité scientifique du lien, preuves
expérimentales etc. En pratique donc lorsque vous avez à
interpréter un lien il vous faut seulement relever la liaison
statistique (l’association est significative) et dire qu’à partir de ce
simple lien vous ne pouvez établir de relation de cause à effet.
                                                                  41
Ethique et bonnes pratiques
Trois grands principes :

 Consentement éclairé

 confidentialité et sécurité

 Droit à l’information et aux soins

Avis d’un comité d’éthique impératif


                           42
Merci pour votre attention




            43

Contenu connexe

Tendances

ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdfECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
elmontaserimane
 
Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalièreHygiène hospitalière
Hygiène hospitalière
Dr Taoufik Djerboua
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique Professionnelle
Mehdi Razzok
 
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.   Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
S/Abdessemed
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soins
Jamal Ti
 
Stratégie 2012 2016
Stratégie 2012 2016 Stratégie 2012 2016
Stratégie 2012 2016
moha coursante
 
Indicateurs de santé
Indicateurs de santéIndicateurs de santé
Indicateurs de santé
Iflehrachid
 
Le reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rihLe reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rih
moha coursante
 
Investigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémiqueInvestigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémique
Institut Pasteur de Madagascar
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Jamal Ti
 
Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsa
moha coursante
 
Système national de santé 2023.pdf
Système national de santé 2023.pdfSystème national de santé 2023.pdf
Système national de santé 2023.pdf
ELBACHIRBANIAISSA
 
La Tuberculose
La TuberculoseLa Tuberculose
La Tuberculose
GreenFacts
 
Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)
abderrahmane achbani
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
LABAKOUM BADR-EDDINE
 
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Mehdi Razzok
 
Approche service en gestion hospitalière
Approche service en gestion hospitalière Approche service en gestion hospitalière
Approche service en gestion hospitalière
Younes Elghazouani
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Ibnelafif Samir
 
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ip
Rabiaa El Khantach
 

Tendances (20)

ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdfECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
 
Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalièreHygiène hospitalière
Hygiène hospitalière
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique Professionnelle
 
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.   Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
Guide des bonnes pratiques de laboratoire.
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soins
 
Stratégie 2012 2016
Stratégie 2012 2016 Stratégie 2012 2016
Stratégie 2012 2016
 
Indicateurs de santé
Indicateurs de santéIndicateurs de santé
Indicateurs de santé
 
Le reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rihLe reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rih
 
Investigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémiqueInvestigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémique
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
 
Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsa
 
Système national de santé 2023.pdf
Système national de santé 2023.pdfSystème national de santé 2023.pdf
Système national de santé 2023.pdf
 
La Tuberculose
La TuberculoseLa Tuberculose
La Tuberculose
 
Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)Couverture médicale de base. (2)
Couverture médicale de base. (2)
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
 
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
 
Approche service en gestion hospitalière
Approche service en gestion hospitalière Approche service en gestion hospitalière
Approche service en gestion hospitalière
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
 
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
Mesures d'association épidémiologique_15 01 2017
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ip
 

Similaire à Epidemiologie frequence

EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAREPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
issabbafoussam
 
الفطريات في علم الأوبئة
الفطريات في علم الأوبئةالفطريات في علم الأوبئة
الفطريات في علم الأوبئة
Ahmed Hachani
 
Types d'études_revu.pptx
Types d'études_revu.pptxTypes d'études_revu.pptx
Types d'études_revu.pptx
amoussaroukiyath
 
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalierInvestigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Epidemiologie analytique power point note
Epidemiologie analytique power point noteEpidemiologie analytique power point note
Epidemiologie analytique power point note
asobochiaalphonse
 
Protocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptxProtocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptx
Cryspus Assoukavi
 
Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005
Jalal Chafiq
 
Investigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémiqueInvestigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémique
Institut Pasteur de Madagascar
 
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitairesNotions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Younes IDERDAR
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
PizongoRamdhino
 
La modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologieLa modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologie
Alice Mukakanamugire
 
La modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologieLa modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologie
Alice Mukakanamugire
 
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
valéry ridde
 
introduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptxintroduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptx
AminaBentrat
 
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdfSPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
affoueawaAngeMireill
 
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.pptcours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
jean taty MINTA BIBINA
 
Schemas_d_etude.pdf
Schemas_d_etude.pdfSchemas_d_etude.pdf
Schemas_d_etude.pdf
taoufikakabli3
 
Du risques sanitaires 2014 introduction
Du risques sanitaires 2014 introductionDu risques sanitaires 2014 introduction
Du risques sanitaires 2014 introduction
Jan-Cedric Hansen
 
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintesLe suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
Institut Pasteur de Madagascar
 

Similaire à Epidemiologie frequence (20)

EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAREPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
 
الفطريات في علم الأوبئة
الفطريات في علم الأوبئةالفطريات في علم الأوبئة
الفطريات في علم الأوبئة
 
Types d'études_revu.pptx
Types d'études_revu.pptxTypes d'études_revu.pptx
Types d'études_revu.pptx
 
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
 
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalierInvestigation des épidemies en milieu hospitalier
Investigation des épidemies en milieu hospitalier
 
Epidemiologie analytique power point note
Epidemiologie analytique power point noteEpidemiologie analytique power point note
Epidemiologie analytique power point note
 
Protocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptxProtocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptx
 
Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005
 
Investigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémiqueInvestigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémique
 
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitairesNotions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
 
La modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologieLa modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologie
 
La modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologieLa modélisation en épidemiologie
La modélisation en épidemiologie
 
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
Affiche. Un outil pour l'étude des déterminants sociaux liés à la mortalité a...
 
introduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptxintroduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptx
 
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdfSPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
SPC 3-Epidémiologie et prophylaxie des maladies transmissibles.pdf
 
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.pptcours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
 
Schemas_d_etude.pdf
Schemas_d_etude.pdfSchemas_d_etude.pdf
Schemas_d_etude.pdf
 
Du risques sanitaires 2014 introduction
Du risques sanitaires 2014 introductionDu risques sanitaires 2014 introduction
Du risques sanitaires 2014 introduction
 
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintesLe suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes
 

Epidemiologie frequence

  • 1. Faculté de Médecine de Tunis Année universitaire 2012-2013 Introduction à l’épidémiologie Etudes épidémiologiques Mesures de fréquence en épidémiologie CEC Méthodologie Epidémiologique Dr MK Chahed 1
  • 2. Définition de l’Épidémiologie « L’épidémiologie est un raisonnement et une méthode propre au travail objectif en médecine et dans d’autres sciences de la santé, appliqués à la description des phénomènes de santé, à l’explication de leur étiologie et à la recherche des méthodes d’intervention les plus efficaces » Milos Jenicek et Robert Cléroux(1963) : 2
  • 3. Domaines de l’épidémiologie • Mesurer Mesure des fréquences Un phénomène de santé • Décrire Approche descriptive la variation dans l’espace et dans le temps, FR • Expliquer Approche analytique Variabilité du phénomène, rôle des FR, causalité • Evaluer Approche évaluative Programme, structure, stratégie, médicaments 3
  • 4. Bases du raisonnement en épidémiologie • Variabilité : Approche statistique • Incertitude : Intervalle de confiance • Biais : sélection; information; confondants • Causalité : FR, multifactorialité, critères de causalité 4
  • 5. Sources d’information en épidémiologie • Statistiques collectées en routine; • Recueil d’information auprès d’individus; • Recueil d’information à l’échelle de sous- groupes de population • Recherche synthétisant un ensemble de données publiées (revue de la littérature, méta-analyse, rapport d’expertise). 5
  • 6. Mesures de fréquence en Epidémiologie 6
  • 7. Paramètres épidémiologiques • Prévalence • Incidence • Risque • Facteur de risque 7
  • 8. Prévalence • Proportion de personnes concernées par l’événement de santé dans une population donnée à un moment donné. • Elle s’exprime en nombre de cas rapporté à une population. • Au sens démographique, c’est une statistique qui mesure l’état d’une population à un moment donné. 8
  • 9. Incidence • Proportion de nouveaux cas présentant un événement de santé étudié au cours d’une période donnée dans une population donnée. • L’incidence est exprimée en nombre de cas, ou par un rapport, ou un pourcentage de la population générale, par unité de temps. • Au sens démographique, c’est une statistique qui mesure l’évolution d’une population dans un intervalle de temps. 9
  • 10. Risque • probabilité de survenue d’un événement de santé durant une période donnée. • Il est généralement mesuré par l’incidence. 10
  • 11. Facteur de Risque • Caractéristiques d’un individu (âge, sexe, génétique, exposition à un environnement, comportements ) associées à la survenue d’un événement de santé de façon plus (ou moins) fréquente chez les personnes qui possèdent cette caractéristique par rapport aux autres. • Le tabac est un facteur de risque de survenue de nombreuses maladies, par exemple le cancer du poumon. 11
  • 12. Mesure de la prévalence 12
  • 14. Mesure de la« Prévalence de période» 14
  • 15. Mesure de la« Prévalence de période» 15
  • 16. «Incidence» vs «Prévalence» •2 outils de mesure différents objectifs différents • Prévalence = Incidence x durée de la maladie 16
  • 17. Lien entre «incidence» et «prévalence» 17
  • 18. Proportion vs Taux Proportion : rapport dont le numérateur fait partie du dénominateur x/(x+y)(*100) Taux : mesure la probabilité de survenue d’un événement donné au cours du temps x/y (*k) 18
  • 20. Choix du dénominateur … Taux = numérateur dénominateur Dénominateur Incidence cumulée - nb de patients Densité d’incidence - nb de jours d’hospitalisation 20
  • 21. Choix du dénominateur quantité d’exposition en journées d’hospitalisation (JH) 41j 2 IN pour 4 patients Hospitalisés 2 IN pour 294 JH Densité d’incidence = 6,8 pour 1000 JH 71 j 21
  • 22. Choix du meilleur indicateur … • Dénominateur le plus proche de la réalité du risque – densité d’incidence ++ – dénominateur censuré après la date de survenue de l’événement +++ • Adapté à la question à laquelle on veut répondre • Accessible à un recueil simple et de qualité 22
  • 23. Récapitulatif L’incidence : - Nombre de nouveaux cas d’une maladie pendant une période de temps - On calcule en règle un taux d’incidence : nombre de nouveaux cas pendant une période de temps / population exposée. - Taux d’attaque : il s’agit d’un taux d’incidence qu’on utilise en règle à la suite d’une exposition de courte durée, par exemple lors d’une épidémie. Il est souvent utilisé pour une courte période. - On peut également calculer une densité d’incidence : nombre de nouveaux cas d’une maladie pendant une période de temps / nombre de personnes- années exposées au risque. Dans ce cas, le dénominateur est obtenu en prenant en compte pour chaque personne sa durée de suivi et d’exposition au risque. Par exemple, une personne qui a été suivie 3 ans compte pour 3. Le dénominateur est obtenu en faisant la somme de toutes les personnes années.
  • 24. Exemples : 1- Dans une population de 500 personnes on a relevé au cours de l’année 2002, 74 cas d’infarctus aigu du myocarde. Le taux d’incidence est donc de 148 pour 1000 2- La cantine d’une école recevant 250 enfants a été le siège d’une toxi-infection alimentaire collective. 52 enfants ont présenté l’affection. Le taux d’attaque est de 52/250 = 208 pour 1000. 24
  • 25. La prévalence - Nombre total de cas (prend donc en compte les nouveaux cas et les cas déjà présents au moment où débute l’enquête): • Soit à un moment donné : prévalence instantanée • Soit pendant une période de temps : prévalence de période - On calcule en règle un taux de prévalence : Nombre total de cas / population exposée Liaison incidence-prévalence : - On donne parfois une formule approchée qui n’est valable que lorsque l’incidence est faible et que la population est stationnaire (entrées et sorties équilibrées): 25
  • 26. Prévalence = Densité d’incidence x durée ou ce qui équivaut à Incidence x Durée lorsque chaque sujet a le même suivi (Durée = durée moyenne de la maladie). Exemple Soit une population de 1290 malades présents hospitalisés un jour donné. La prévalence observée des infections nosocomiales est de 139/1290=10.8%. Une étude des malades infectés montre que la durée de l’infection nosocomiale était en moyenne de 8 jours. En admettant que la population observée était stationnaire, on peut estimer que la densité d’incidence de l’infection est de : prévalence/durée = 0.108/8 = 0.0135 soit 1.35 pour 100 jours d’hospitalisation. 26
  • 27. Différents types d’études épidémiologiques 27
  • 28. Les grands types d’enquêtes  Peuvent être classées selon : les objectifs de l’étude, le degré de contrôle de l’investigateur, la situation dans le temps et le suivi, le mode de sélection des sujets…….  La classification la plus pertinente est celle qui les classe selon la manière dont la relation de causalité peut être établie ou suggérée : les études expérimentales, les études quasi- expérimentales, et les études observationnelles 28
  • 29. Selon leur objectif  Décrire un phénomène : Pas de groupe de comparaison études descriptives  Expliquer un phénomène : Présence d’un groupe de comparaison études analytiques 29
  • 30. Selon le degré de contrôle  l’investigateur contrôle tous les paramètres : exposition, lieu, temps études expérimentales  l’investigateur ne contrôle pas les paramètres de l’exposition : études d’observation 30
  • 31. Selon le moment où se réalise l’étude et le suivi dans le temps Mesures simultanées de l’exposition et de l’effet dans une population donnée études transversales exposition maladie temps 31
  • 32. Selon le moment où se réalise l’étude Etudeset le suivi dans prospectives longitudinales le temps Exposition Étude Maladie ? temps Étude Exposition Maladie temps 32
  • 33. Selon le moment où se réalise l’étude et le suivi dans le temps Études longitudinales rétrospectives Exposition Maladie Étude temps 33
  • 34. Selon la sélection des sujets  Sujets sélectionnés à partir de l’exposition : exposés et non exposés études de cohorte  Sujets sélectionnés à partir de la présence de maladie : malades et non malades études cas-témoins 34
  • 35. Classification des différents série de cas types d’études épidémiologiques études études transversales descriptives Mesure de la fréquence de la maladie études longitudinales séries non temporelles agrégats spatio- temporels groupe études études groupe de comparaison écologiques géographiques études unité d’observation cas-témoins d’observation oui individu études non individuelles études exposition cohortes essais analytiques contrôlée cliniques oui évaluation études d’actions études expérimentales transversales expérimentations animales 35
  • 36. Enquêtes descriptives Avantages Inconvénients  simples  pas de lien de  rapides causalité  peu coûteuses (+/-)  exposition < effet ?  élaboration hypothèses  rapport de prévalence  surveillance  biais potentiels 36
  • 37. Les études observationnelles Trois grands types :  Etudes de cohortes : suivi longitudinal (« cohort studies »)  Etudes cas-témoins : rétrospective (« case- control studies »)  Etudes transversales : à un temps donné (« cross sectional studies ») 37
  • 38. Approches en recherche en clinique  Décrire une série hospitalière  Evaluation d’un test  Evaluation d’un score clinique  Evaluer un médicament  Etudier un pronostic 38
  • 39. Analyse et interprétation des résultats 1. On analyse d’abord si la différence observée entre les groupes est statistiquement significative. NB : si la différence n’est pas significative, on ne peut pas cependant conclure à une absence définitive de liaison entre la maladie et l’exposition. Ce résultat peut être lié à un problème méthodologique et notamment un manque de puissance (effectifs insuffisants, trop grande variabilité des variables étudiées). La formulation çà utiliser est donc : « pas de différence significative » et non « absence de liaison entre le facteur et la maladie » 2. La mesure du risque : Les deux indicateurs principaux utilisés pour mesurer la force de l’association entre la maladie et le facteur sont l’Odds Ratio (OR) et le risque relatif (RR). 39
  • 40. Le risque relatif - Risque chez les exposés : A/A+B - Risque chez les non exposés : C/C+D) - Risque relatif RR = (A/A+B)/(C/C+D) -Si le risque est significativement supérieur à 1 l’exposition est facteur de risque de la maladie. Si ce risque est inférieur à 1 l’exposition est protectrice vis à vis de la maladie. NB : Le risque relatif n’est utilisable que dans les enquêtes exposés-non exposés L’odds ratio (appelé aussi parfois rapport des côtes) - OR = (A/B)/(C/D)=AD/BC - L’odds ratio (cas-témoins) 40
  • 41. Résultats et Causalité • La mise en évidence d’un lien statistiquement significatif entre un facteur et un problème de santé ne signifie pas relation causale. • Ce lien peut être lié à un tiers facteur comme, par exemple, le temps (deux phénomènes peuvent évoluer parallèlement, être corrélés, dans le temps sans aucun lien de cause à effet). • L’affirmation d’une causalité repose sur de nombreux autres arguments : antériorité de la cause sur l’effet, force de l’association, plausibilité scientifique du lien, preuves expérimentales etc. En pratique donc lorsque vous avez à interpréter un lien il vous faut seulement relever la liaison statistique (l’association est significative) et dire qu’à partir de ce simple lien vous ne pouvez établir de relation de cause à effet. 41
  • 42. Ethique et bonnes pratiques Trois grands principes :  Consentement éclairé  confidentialité et sécurité  Droit à l’information et aux soins Avis d’un comité d’éthique impératif 42
  • 43. Merci pour votre attention 43

Notes de l'éditeur

  1. rapports de prévalence