SlideShare une entreprise Scribd logo
Section 2
L’irrégularité de la
croissance économique
Objectifs de la section
- Repérer l’aspect irrégulier de la
croissance
- Constater que sur le long terme, la
tendance générale des richesses créées
est à la hausse
Introduction
La croissance économique qui se traduit par une amélioration
des performances de l’économie, n’est pas régulière. En effet, le
PIB n’évolue pas au même rythme au cours de la croissance,
d’où une succession de périodes d’accélération et d’autres de
ralentissement.
Par quoi se manifeste cette irrégularité?
Rappel Activité 1 page 25
Les deux aspects de la croissance sont :
Aspect quantitatif Aspect qualitatif
L’augmentation durable des richesses
créées, ou encore l’accroissement durable
des agrégats économiques (production,
revenu, consommation, épargne,
investissement)
Les mutations des structures
économiques : les changements
(transformations ou modifications) des
structures de la production et de la
consommation…
Aspect mesurable Aspect appréciable
A- Notion de fluctuations économiques
Croissance économique en termes réels en Tunisie
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
TCA du PIB
en %
3.1 -1.9 3.9 2.4 2.3 0.8 2.0
Source: La Banque Centrale de Tunisie
1-Que constatez-vous?
Les valeurs du TCA du PIB réel
Ne sont pas
identiques
La croissance
économique n’est
pas un processus
continu
Parfois elles
augmentent et parfois
elles diminuent
↑ TCA du PIB
↓ TCA du PIB
↑ TCA du PIB
TCA du PIB réel 2015
= 0,8%
TCA du PIB réel 2016
= 2,0%
Les richesses
réellement créées ont
augmenté de 0,8% en
2015
Les richesses
réellement créées ont
augmenté de 2,0% en
2016
Entre 2015 et 2016 les richesses réellement
créées augmentent plus vite
Vitesse / rythme
Les richesses réellement
créées ont augmenté à un
rythme accéléré
↓TCA du PIB
Les richesses réellement
créées ont augmenté à un
rythme ralenti
TCA du PIB réel
2012 = 3,9%
TCA du PIB réel
2013 = 2,4%
Les richesses
réellement créées
ont augmenté de
3,9% en 2012
Les richesses
réellement créées
ont augmenté de
2,4% en 2013
Entre 2012 et 2013 les richesses réellement
créées augmentent moins rapidement
Vitesse / rythme
L’activité économique connait des vitesses différentes: à certains moments, son rythme
s’accélère, à d’autres moments il ralentit et à d’autres elle se contracte ou se réduit
TCA du PIB réel
2011 = - 1,9%
Les richesses
réellement créées
ont baissé de 1,9%
en 2011
Entre 2010 et
2011, il y a une
contraction de
l’activité
économique
2- On remarque qu’au cours de la période (2010-2016) , l’évolution du PIB réel en Tunisie est irrégulière: les
TCA qui marquent l’évolution du PIB réel sont variables (les TCA du PIB peuvent être positifs et en
augmentation ou en diminution, comme ils peuvent être négatifs)
Le PIB n’évolue pas au même rythme et dans le même sens.
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
TCA
du
PIB
réel
en
%
Années
Evolution des TCA PIB réel en Tunisie
2- Représentez graphiquement les données du tableau
La vie économique est marquée par des irrégularités. En
effet, la croissance économique n’est pas un processus
continu puisque les grandeurs économiques (PIB,
consommation, Investissement…)évoluent à un rythme
variable, c'est-à-dire à un certain moment l’évolution de ces
grandeurs s’accélère et à d’autres moments ralenti.
Ces mouvements de hausse et de baisse de l’activité
économiques s’appellent fluctuations économiques
Fluctuations économiques
Mouvement
ascendant Mouvement
descendant
Temps
Activité
économique
Les fluctuations économiques désignent l’ensemble des
mouvements alternés (successifs = consécutifs) ascendants (de
hausse) et descendants (de baisse) du niveau de l’activité économique.
Les mouvements ascendants
ou de hausse
Correspondent aux périodes
d’augmentation des taux de croissance
annuels et qui se traduisent
généralement par une accélération du
niveau de l’activité économique.
Les mouvements descendants
ou de baisse
Correspondent le plus souvent à un
ralentissement du niveau de l’activité
économique puisque les taux de
croissance annuels diminuent, et dans
certains cas il ya une contraction du
niveau de l’activité économique.
B- Notion de cycle économique
1. Définition d’un cycle économique
Activité 3 page 26
1- Les fluctuations économiques désignent les mouvements irréguliers qui affectent les
grandeurs économiques au cours du temps.
2- Lorsque ces mouvements conjoncturels (fluctuations économiques) suivent une certaine
régularité (périodicité cyclique dans le temps), on parle de notion de cycle économique.
Le cycle
économique
est une succession de mouvements de hausse et de
baisse de l’activité économique qui sont alternés,
récurrents, d’amplitudes et de périodicité régulières.
succession
Répétitif Valeur max et
valeur min
Période
Années
Cycle Cycle Cycle
Amplitude
Périodicité Périodicité Périodicité
TCA
PIB
Un cycle économique est
une succession plus ou
moins régulière de
mouvements ascendants et
descendants de la
croissance économique
pendant une période plus ou
moins longue
3- Toutes les fluctuations de l’activité économique ne sont pas toujours cycliques.
En effet :
Les fluctuations économiques
sont cycliques
Lorsqu’elles sont régulières et
de même amplitude de telle
manière que l’activité
économique se caractérise par
des mouvements alternés et
périodiques
Donc, Lorsque la périodicité des fluctuations économiques n’est pas
régulière, il sera plus approprié de parler de fluctuations et non de cycles
Les fluctuations économiques
ne sont pas cycliques
Lorsqu’elles sont irrégulières de
telle manière que l’activité
économique se caractérise par
des mouvements répétitifs et
non périodiques
2. Les composantes d’un cycle économique
Activité 4 page 27
Définissez et
caractérisez les
composantes d’un
cycle
économique.
Les composantes d’un cycle
L’Expansion
 Phase ascendante de court terme où il y’a accélération de
l’activité économique.
 Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme
accéléré.
 Les TCA du PIB sont positifs et en augmentation.
 Durant cette phase, on utilise le capital inemployé et on
commence à embaucher (création d’emploi) par conséquent la
production, les revenus, la consommation, l’investissement
augmentent, les banques commencent à prêter...
La crise
 Maximum cyclique,
 c’est le point de retournement supérieur de l’activité économique
qui met fin à l’expansion pour déboucher sur une récession ou une
dépression
 La crise se caractérise par :
- Les capacités de production sont pleinement saturées blocage de
la production (offre<demande), les prix augmentent...
- Augmentation de la demande des crédits d’où l’augmentation du
taux d’intérêt et le blocage de l’investissement.
La récession
 Phase descendante de court terme marquée par un
ralentissement de l’activité économique.
 Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme ralenti.
 Les TCA du PIB diminuent tout en restant positifs.
 Le revenu, la consommation et la production commencent à fléchir
(augmentation lente), faible rentabilité des investissements, taux
d’intérêts élevés qui deviennent dissuasifs, les faillîtes se
multiplient...
La dépression
 La situation économique est particulièrement mauvaise, c’est à
dire les TCA du PIB deviennent négatifs.
 C’est une phase descendante de court terme où il ya une
contraction de l’activité économique, les grandeurs économiques
diminuent.
 Cette phase est caractérisée par l’augmentation des pertes et des
faillites et un taux de chômage très élevé
La reprise
 Minimum cyclique.
 C’est un point de retournement inférieur de l’activité économique
qui annonce le redémarrage d’une nouvelle expansion.
 La baisse des prix est de moins en moins élevée , la production
reprend son augmentation, la consommation redémarre et le
chômage diminue.
Repérez les différentes phases de la croissance économique en
Tunisie.
2012 et 2016
L’année 2011
Les années
2013, 2014 et
2015
Elle concerne
Une phase
d’expansion
Une phase de
dépression
Une phase de
récession
L’étude des données du tableau statistique relatives à l’économie
tunisienne montre que la croissance se caractérise par des
fluctuations économiques sur la période 2010-2016 faisant apparaitre
les phases suivantes :
Elle est observée durant
Elle est repérable en
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
PIB réel aux prix de
l’année précédente
(en millions de dinars)
63 043,4 61 845,6 64 318,0 66 247,1 68 215,5 68 888,4 69622,0
TCA PIB réel
( en %)
3,1 - 1,9 4,0 3,0 3,0 1,0 1,1
Evaluation
Evolution du PIB réel et des TCA PIB réel en Tunisie
Source : INS
56,000.0
58,000.0
60,000.0
62,000.0
64,000.0
66,000.0
68,000.0
70,000.0
72,000.0
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
PIB
réel
en
MD
Années
Evolution du PIB réel en Tunisie
(en millions de dinars)
-3.0
-2.0
-1.0
-
1.0
2.0
3.0
4.0
5.0
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
TCA
du
PIB
réel
en
%
Années
Croissance économique en termes réels
en Tunisie (en %)
1- Repérez les différentes phases dans les deux graphiques
2- Que constatez vous à partir des deux représentations effectuées
à partir des données du tableau?
1- Entre 2010 et 2011
Le PIB réel a baissé passant de 63 043,4 à 61 845,6 millions de dinars, d’où la valeur
négative du TCA du PIB réel en 2011
(-1,9%)
Au cours de la période 2011 -2016
Le PIB réel a augmenté, mais cette augmentation est irrégulière.
On distingue deux cas :
- Le PIB réel augmente à un rythme accéléré, si le TCA augmente (c’est le cas des
années 2012 et 2016)
- Le PIB réel augmente à un rythme ralenti, si le TCA diminue tout en restant positif (c’est
le cas des années 2013, 2014 et 2015)
2- On constate que
•Les 2 représentations des mêmes données ne sont pas identiques
Celle relative au PIB est représentée au dessus de l’axe des abscisses (puisque les valeurs
du PIB sont toujours positives)
Celle qui représente les TCA du PIB est faite au dessus et en dessous de l’axe des
abscisses (car les valeurs du TCA sont variables et peuvent être positives et négatives)
Activité 5 page 28
Comparaison entre la croissance et l’expansion
Croissance Expansion
Les points
communs
- Augmentation des grandeurs économiques
- Aspect quantitatif
Les points de
différence
La croissance est un phénomène
de longue durée
C’est une phase de courte durée
Se fait avec des changements au
niveau des structures économiques
(aspect qualitatif)
Se fait sans des changements de
structures économiques
Les TCA du PIB sont en évolution
irrégulière
Les TCA du PIB sont positifs et en
augmentation
Activité 6 page 28
1- Toute augmentation du PIB réel ne signifie pas nécessairement une
augmentation de son taux de croissance. On distingue deux cas :
Si le PIB réel augmente avec
un rythme accéléré
Le taux de croissance du PIB
réel augmente
C’est la phase d’expansion
Si le PIB réel augmente avec
un rythme ralenti
Le taux de croissance du PIB
réel diminue
tout en restant positif
C’est la phase de récession
2- Distinction entre récession et dépression
Récession Dépression
- Ralentissement de l’activité
économique à court terme
- Les grandeurs économiques
augmentent avec un rythme ralenti
(Investissement, production,
revenu, consommation...)
- Les taux de croissance du PIB
diminuent tout en restant positifs
- Contraction de l’activité économique à
court terme
- Les grandeurs économiques diminuent
(Investissement, revenu, production,
consommation...)
-Les taux de croissance du PIB sont
négatifs
C- Notion du Trend
Activité 8 page 29
Identifiez la notion
de « trend »
Le trend désigne une tendance générale longue, c’ est un mouvement continu sur
la longue période qui caractérise l’évolution d’un phénomène économique, ce trend
peut être orienté vers la hausse ou vers la baisse.
Temps
Activité
économique
Temps
Activité
économique
Fluctuations
Fluctuations
A long terme, le trend résume les fluctuations économiques.
Au cours de la croissance économique, la tendance générale de l’évolution des
richesses créées est à la hausse.
Activité économique
Temps
La tendance générale à la hausse des richesses créées ne traduit
pas l’absence de fluctuations de l’activité économique car le trend résume ces
fluctuations sur le long terme.
Récapitulation
La croissance économique
est un phénomène
Quantitatif Qualitatif Durable Irrégulier
Fluctuations
économiques
Cycle
économique
Marqué par
Si elles sont
régulières
Augmentation
durable des
grandeurs
économiques
Mutations des
structures
économiques
Phénomène de
longue période
Les phases du cycle économique
Critères de
distinction
Expansion Récession Dépression
Période Mouvement à court terme Mouvement à court terme Mouvement à court terme
Phase Ascendante Descendante Descendante
Rythme de l’activité
économique
Accélération de l’activité
économique
Ralentissement de l’activité
économique
Contraction de l’activité
économique
Evolution des
grandeurs
économiques
Les grandeurs économiques
augmentent avec un rythme
accéléré
Les grandeurs économiques
augmentent avec un rythme
ralenti
Les grandeurs économiques
diminuent
Evolution et signe
de TCA PIB réel
Les TCA PIB sont positifs et à la
hausse càd augmentent
Les TCA PIB sont positifs et à
la baisse càd diminuent tout en
restant positifs
Les TCA PIB sont négatifs
Caractéristiques
On utilise le capital inemployé
et on commence à embaucher
(création d’emploi), la
production, les revenus, la
consommation,
l’investissement augmentent,
développement des crédits(les
banques commencent à prêter)
La consommation et la
production commencent à
fléchir (augmentation lente),
Faible rentabilité des
investissements, les taux
d’intérêts élevés deviennent
dissuasifs, et les faillîtes se
multiplient
L’investissement, la production,
la consommation… diminuent,
les entreprises subissent des
pertes et même des faillites, le
taux de chômage devient très
élevé
Les points de retournement
La crise La reprise
Point de
retournement
Supérieur ou haut
Maximum cyclique
Inférieur ou bas
Minimum cyclique
Sens de la
conjoncture
Retournement de la conjoncture vers
le bas pour déboucher sur une
phase de récession ou de dépression
Retournement de la conjoncture vers le
haut pour commencer une phase
d’expansion (annonce un nouveau cycle)
Caractéristiques Les capacités de production sont
pleinement saturées, blocage de la
production (offre<demande), les prix
augmentent: inflation. Augmentation
de la demande des crédits, les taux
d’intérêt sont élevés d’où blocage de
l’investissement
Un redémarrage de l’activité économique
(consommation, production commencent à
augmenter)
Le trend ou
tendance
générale
longue
Résume les fluctuations
économiques à long terme.
Au cours de la croissance,
la tendance générale de
l’évolution des richesses
créées est à la hausse
Evaluation
QCM
Cochez la ou les bonne réponses
1/ Le PIB et les autres grandeurs économiques augmentent
A A un rythme accéléré au cours des phases descendantes du cycle économique
B A un rythme décéléré au cours de la dépression
X C Aussi bien au cours de l’expansion que de la récession
2/La crise correspond
A Au maximum cyclique c'est-à-dire au point de retournement inférieur
X B Au point de retournement supérieur
X C Au point à partir du quel il y a ralentissement du rythme de l’évolution de l’activité
économique
3/ La baisse du taux de croissance signifie
A Nécessairement une baisse du PIB et des autres grandeurs économiques
X B Une contraction de l’activité économique si ce taux devient négatif
X C Le ralentissement du niveau de l’activité économique
X D Une augmentation du PIB à un rythme lent
4 / L’expansion désigne
X A La phase ascendante du cycle économique
B Une phase de ralentissement du niveau de l’activité économique
C Une phase accompagnée par des transformations qualitatives pareilles
à celles qui accompagnent la croissance économique
Questions de réflexions
1/ La diminution du taux de croissance du PIB réel est elle nécessairement
accompagnée d’une diminution du PIB réel ?
Réponse
La diminution du taux de croissance du PIB réel n’est pas toujours
accompagnée d’une baisse du PIB réel , en effet :
Si le taux de croissance diminue
et reste positif donc le PIB
augmente( à un rythme lent).
C’est la phase de récession
Si le taux de croissance diminue
et devient négatif donc le PIB
diminue. C’est la phase de
dépression
2/ Distinguez entre fluctuation et cycle économique
Réponse
Fluctuations
économiques
Cycle
économique
Mouvements de l’activité
économique de hausse et de baisse
irréguliers, non périodiques et
d’amplitudes diverses
Mouvement de l’activité économique de
hausse et de baisse qui sont périodiques
càd qui se répètent régulièrement dans le
temps
L’expansion La récession
Les points
communs
•Deux phases d’un cycle économique
•Mouvements à court terme
•Augmentation des grandeurs économiques
•Les TCA du PIB sont positifs
•Ne s’accompagnent pas par des mutations des structures économiques
Les points de
différence
Phase ascendante Phase descendante
Rythme accéléré de l’augmentation
des grandeurs économiques
Rythme ralenti de l’augmentation des
grandeurs économiques
Les TCA du PIB augmentent Les TCA du PIB diminuent
3 /Comparez entre l’expansion et la récession ?
Réponse
4/ Pourquoi la croissance économique est dite irrégulière?
La croissance est irrégulière parce que le rythme et/ ou le sens d’évolution du
niveau de l’activité économique est variable ou encore n’est pas uniforme c'est à
dire que la croissance est caractérisée par des fluctuations économiques
5/ Par quoi se caractérise la phase de prospérité économique ?
La phase de hausse du cycle économique est l’expansion qui est un mouvement
ascendant de court terme, et où il y a accélération de l’activité économique, qui
est caractérisée par des taux de croissance annuels positifs et en augmentation.
On utilise le capital inemployé et on commence à embaucher (création d’emploi),
la production les revenus, consommation, l’investissement augmentent, les
crédits se développent (les banques commencent à prêter)...
Exercices
Question Bac 2008 (Session principale)
2001 2002 2003 2004 2005 2006
Taux de croissance annuel du PIB réel
(en %)
0.4 -0.4 1.4 2.7 1.9 2.2
Croissance du PIB réel du Japon sur la période 2001-2006 en %
Repérez les différentes phases qui caractérisent la croissance
économique au Japon durant la période 2001-2006.
Justifiez votre réponse.
Le nouvel observateur, Atlasico 2006 et 2008
Editions médiaobos
Réponse
L’étude des données du tableau statistique relatives à l’économie
japonaise montre que la croissance se caractérise par des fluctuations
économiques sur la période 2000-2006 faisant apparaître les phases
suivantes :
Une phase d’expansion : Elle est repérable en 2003, 2004 et 2006.
Durant chacune de ces années, le taux de croissance annuel du PIB réel
est positif et croissant par rapport à l’année précédente. Ainsi, durant cette
phase, le PIB réel augmente à un rythme accéléré.
Une phase de récession : Elle concerne l’année 2005 durant laquelle le
taux de croissance du PIB réel au Japon diminue tout en restant positif. Il
est passé de 2,7% en 2004 à 1,9% en 2005. Le PIB a augmenté en 2005
mais à un rythme plus faible que celui de 2004.
Une phase de dépression : Elle est observée durant l’année 2002. Le
taux de croissance annuel du PIB réel est négatif traduisant une baisse du
PIB réel.
Question Bac 2015 (session de contrôle)
Evolution du PIB réel en Tunisie
2008 2009 2010 2011 2012
PIB aux prix de l’année
précédente(en millions
de dinars)
52 129 53 745 55 465 ? 56 370
TCA du PIB réel (en %) 4.5 ? 3.2 -1.9 3.6
a- Complétez le tableau et donnez la signification des résultats
obtenus
b- La hausse du PIB se traduit-elle toujours par une expansion?
Justifiez votre réponse en vous référant aux données fournies par le
tableau
Banque Centrale de Tunisie
a-
•Taux de croissance annuel du PIB réel 2009/2008 % = PIB réel 2009 - PIB réel 2008 x 100
PIB réel 2008
Taux de croissance annuel du PIB réel 2009/2008 % = 53 745- 52 129 x 100
52 129
= 3,1%
• PIB réel 2011 = PIB réel 2010 x(1+TCA)
PIB réel 2011 = 55 465 x(1-0,019)
= 54 411 millions de dinars
Signification des résultats
Le TCA du PIB réel = 3,1% signifie qu’en Tunisie, le PIB réel a augmenté de 3,1%
entre 2008 et 2009
Le PIB réel 2011 = 54 411 millions de dinars signifie que la valeur des richesses
créées par les résidents en Tunisie en 2011mésurée aux prix de l’année 2010 (base)
est de 54 411millions de dinars
b- La hausse du PIB ne se traduit pas toujours par une expansion. En effet, cette
hausse peut se traduire par :
 Une expansion si cette hausse s’effectue à un rythme accéléré. Ainsi, en
Tunisie :
•Entre 2009 et 2010, le taux de croissance annuel du PIB en 2010 (3,2%) est
supérieur à celui de 2009 (3,1%)
•Entre 2011 et 2012, le taux de croissance annuel du PIB en 2012 (3,6%) est
supérieur à celui de 2011 (-1,9%)
 Une récession si la hausse du PIB s’effectue à un rythme ralenti, c’est le cas
de la Tunisie entre 2008 et 2009, où le taux de croissance du PIB en 2009 (3,1%)
est inférieur à celui de 2008 (4,5%)
Question BAC 2018 Session de contrôle
a- Signification des chiffres encerclés
-1.9 % est le taux de croissance du PIB réel en 2011, cela signifie que les
richesses créées en Tunisie ont baissé de 1,9 % entre 2010 et 2011
0.8 % est le taux de croissance du PIB réel en 2015, cela signifie que les
richesses créées en Tunisie ont augmenté annuellement de 0,8 % en 2015
b- Au cours de la croissance économique en Tunisie durant la période 2010-2016,
on peut repérer les phases suivantes :
L’expansion : elle est repérée en 2012 et en 2016. Cette phase est
caractérisée par l’accroissement du PIB à un rythme accéléré. Le taux de
croissance du PIB passe, par exemple, de 0,8 % en 2015 à 2 % en 2016.
 La récession : elle est repérée en 2013, en 2014 et en 2015. Cette phase est
caractérisée par l’accroissement du PIB à un rythme ralenti. Le taux de
croissance du PIB diminue tout en restant positif. C’est le cas, par exemple, de
l’année 2013 où le taux de croissance du PIB passe de 3,9 % à 2,4 %
 La dépression : elle est observée en 2011.
Le taux de croissance du PIB devient négatif (-1,9%) traduisant une baisse du
PIB
1- Interprétez le chiffre relatif à 2009. La croissance économique
allemande est-elle uniforme ? Justifiez votre réponse.
2- Cette croissance économique est-elle toujours accompagnée par
une hausse des richesses créées ?
Question
1-
-6,8% est le taux de croissance annuel du PIB réel allemand en 2009 , cela signifie qu’en
2009, le PIB réel en Allemagne a baissé de 6,8 % par rapport à celui de l’année précédente.
La croissance économique allemande n’est pas uniforme. En effet, le PIB réel allemand
varie à travers le temps selon un rythme variable puisque durant la période (2002-2012), le
TCA du PIB n’a cessé de fluctuer. En d’autres termes,
Le PIB parfois augmente mais à un rythme variable d’une année à l’autre et cette
augmentation peut être:
 à un rythme accéléré (exemple entre 2015 et 2017): le TCA du PIB réel
est positif et en augmentation : phase d’expansion
 à un rythme ralenti ( exemple entre 2007 et 2008): le TCA du PIB réel
diminue tout en restant positif : phase de récession
Le PIB parfois diminue ( exemple entre 2008 et 2010): le TCA du PIB devient négatif:
phase de dépression
La croissance économique allemande est irrégulière
2- La croissance économique allemande n’est pas toujours accompagnée par
une hausse des richesses créées. En effet,
 Cette croissance se traduit sur une longue période par une tendance
générale croissante des richesses créées
 Cependant, cette tendance ne signifie nullement que ces richesses sont
toujours en augmentation. En effet, l’activité économique est fluctuante : la
production peut augmenter, stagner ou même baisser selon les années

Contenu connexe

Tendances

Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Rajae Moudrikah
 
cour complet de microeconomie
cour complet de microeconomiecour complet de microeconomie
cour complet de microeconomie
Jamal Yasser
 
Travaux de fin d exe ter- tsge
Travaux de fin d exe  ter- tsgeTravaux de fin d exe  ter- tsge
Travaux de fin d exe ter- tsge
Samad Oulasri
 
Cour Microéeconomie S2
Cour Microéeconomie S2 Cour Microéeconomie S2
Cour Microéeconomie S2 TheMachinator
 
examen microéconomie s2
examen microéconomie s2examen microéconomie s2
examen microéconomie s2
Jamal Yasser
 
Gestion budgétaire
Gestion budgétaire Gestion budgétaire
Gestion budgétaire
hassan1488
 
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande GlobaleMacroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Esteban Giner
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'action
Hicham Talbi
 
Diagnostic financier
Diagnostic financierDiagnostic financier
Diagnostic financier
Bienvenu Aziagbenou
 
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3Nour Eddine Domar
 
Le principe de pareto
Le principe de paretoLe principe de pareto
Le principe de pareto
Chaimae BAKKAR
 
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivitéExposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
youness jabbar
 
Synthese cours controle de gestion
Synthese cours controle de gestionSynthese cours controle de gestion
Synthese cours controle de gestionOULAAJEB YOUSSEF
 
Gestion de production exercices
Gestion de production exercicesGestion de production exercices
Gestion de production exercices
Christian Kajeje
 
Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1rajaa224
 
La fiscalité cours is exercices - corrigés
La fiscalité cours is   exercices - corrigésLa fiscalité cours is   exercices - corrigés
La fiscalité cours is exercices - corrigésAziz Hamouche
 
Microéconomie s2
Microéconomie s2Microéconomie s2
Microéconomie s2
Jamal Yasser
 
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Jamal Yasser
 

Tendances (20)

Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5
 
cour complet de microeconomie
cour complet de microeconomiecour complet de microeconomie
cour complet de microeconomie
 
L'analyse financière
L'analyse financière  L'analyse financière
L'analyse financière
 
Travaux de fin d exe ter- tsge
Travaux de fin d exe  ter- tsgeTravaux de fin d exe  ter- tsge
Travaux de fin d exe ter- tsge
 
Cour Microéeconomie S2
Cour Microéeconomie S2 Cour Microéeconomie S2
Cour Microéeconomie S2
 
examen microéconomie s2
examen microéconomie s2examen microéconomie s2
examen microéconomie s2
 
Gestion budgétaire
Gestion budgétaire Gestion budgétaire
Gestion budgétaire
 
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande GlobaleMacroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
 
Macroéconomie s1
Macroéconomie s1Macroéconomie s1
Macroéconomie s1
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'action
 
Diagnostic financier
Diagnostic financierDiagnostic financier
Diagnostic financier
 
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
 
Le principe de pareto
Le principe de paretoLe principe de pareto
Le principe de pareto
 
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivitéExposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
Exposé sur le théme qualité facteur de compétitivité
 
Synthese cours controle de gestion
Synthese cours controle de gestionSynthese cours controle de gestion
Synthese cours controle de gestion
 
Gestion de production exercices
Gestion de production exercicesGestion de production exercices
Gestion de production exercices
 
Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1
 
La fiscalité cours is exercices - corrigés
La fiscalité cours is   exercices - corrigésLa fiscalité cours is   exercices - corrigés
La fiscalité cours is exercices - corrigés
 
Microéconomie s2
Microéconomie s2Microéconomie s2
Microéconomie s2
 
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
 

Similaire à Irrégularité de la croissance économique

Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
Philippe Watrelot
 
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Philippe Watrelot
 
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
Philippe Watrelot
 
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
Philippe Watrelot
 
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
Rajaa
 
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Fritz-Gérald Calixte, Av., MPA
 
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)Philippe Watrelot
 
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Laure Le Gurun
 
Investors Social Media by Slidesgo .pptx
Investors Social Media by Slidesgo .pptxInvestors Social Media by Slidesgo .pptx
Investors Social Media by Slidesgo .pptx
manalbenhammou12
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiquesgueliapetseh
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiquesgueliabel
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques
abelgueli
 
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Apec
 
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuationsChap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Philippe Watrelot
 
Les indicateurs de croissance économique
Les indicateurs de croissance économiqueLes indicateurs de croissance économique
Les indicateurs de croissance économique
Manon Cuylits
 
la crise économique mondiale et ses effets
la crise économique mondiale et ses effetsla crise économique mondiale et ses effets
la crise économique mondiale et ses effets
SHAMIKHALIL
 
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prixEconomie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Manon Cuylits
 
05Fluctuationcycles
05Fluctuationcycles05Fluctuationcycles
05Fluctuationcyclesabelgueli
 

Similaire à Irrégularité de la croissance économique (20)

Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2013_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2018_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2017_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2015_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Cours pes
Cours pesCours pes
Cours pes
 
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
Premier rapport annuel sur la supervision bancaire
 
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
 
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)
Chap2 tes 2014_diapo_fluctuations_(ph_w)
 
Sibiu
SibiuSibiu
Sibiu
 
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
Quelles sont les sources de la croissance économique ? Terminale ES Economie ...
 
Investors Social Media by Slidesgo .pptx
Investors Social Media by Slidesgo .pptxInvestors Social Media by Slidesgo .pptx
Investors Social Media by Slidesgo .pptx
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques
 
8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques8 cycles et fluctuations economiques
8 cycles et fluctuations economiques
 
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en FranceEtude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
Etude Apec - Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France
 
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuationsChap2 tes 2016_diapo_fluctuations
Chap2 tes 2016_diapo_fluctuations
 
Les indicateurs de croissance économique
Les indicateurs de croissance économiqueLes indicateurs de croissance économique
Les indicateurs de croissance économique
 
la crise économique mondiale et ses effets
la crise économique mondiale et ses effetsla crise économique mondiale et ses effets
la crise économique mondiale et ses effets
 
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prixEconomie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
 
05Fluctuationcycles
05Fluctuationcycles05Fluctuationcycles
05Fluctuationcycles
 

Irrégularité de la croissance économique

  • 1. Section 2 L’irrégularité de la croissance économique
  • 2. Objectifs de la section - Repérer l’aspect irrégulier de la croissance - Constater que sur le long terme, la tendance générale des richesses créées est à la hausse
  • 3. Introduction La croissance économique qui se traduit par une amélioration des performances de l’économie, n’est pas régulière. En effet, le PIB n’évolue pas au même rythme au cours de la croissance, d’où une succession de périodes d’accélération et d’autres de ralentissement. Par quoi se manifeste cette irrégularité?
  • 5. Les deux aspects de la croissance sont : Aspect quantitatif Aspect qualitatif L’augmentation durable des richesses créées, ou encore l’accroissement durable des agrégats économiques (production, revenu, consommation, épargne, investissement) Les mutations des structures économiques : les changements (transformations ou modifications) des structures de la production et de la consommation… Aspect mesurable Aspect appréciable
  • 6. A- Notion de fluctuations économiques Croissance économique en termes réels en Tunisie 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 TCA du PIB en % 3.1 -1.9 3.9 2.4 2.3 0.8 2.0 Source: La Banque Centrale de Tunisie 1-Que constatez-vous? Les valeurs du TCA du PIB réel Ne sont pas identiques La croissance économique n’est pas un processus continu Parfois elles augmentent et parfois elles diminuent ↑ TCA du PIB ↓ TCA du PIB
  • 7. ↑ TCA du PIB TCA du PIB réel 2015 = 0,8% TCA du PIB réel 2016 = 2,0% Les richesses réellement créées ont augmenté de 0,8% en 2015 Les richesses réellement créées ont augmenté de 2,0% en 2016 Entre 2015 et 2016 les richesses réellement créées augmentent plus vite Vitesse / rythme Les richesses réellement créées ont augmenté à un rythme accéléré ↓TCA du PIB Les richesses réellement créées ont augmenté à un rythme ralenti TCA du PIB réel 2012 = 3,9% TCA du PIB réel 2013 = 2,4% Les richesses réellement créées ont augmenté de 3,9% en 2012 Les richesses réellement créées ont augmenté de 2,4% en 2013 Entre 2012 et 2013 les richesses réellement créées augmentent moins rapidement Vitesse / rythme L’activité économique connait des vitesses différentes: à certains moments, son rythme s’accélère, à d’autres moments il ralentit et à d’autres elle se contracte ou se réduit TCA du PIB réel 2011 = - 1,9% Les richesses réellement créées ont baissé de 1,9% en 2011 Entre 2010 et 2011, il y a une contraction de l’activité économique
  • 8. 2- On remarque qu’au cours de la période (2010-2016) , l’évolution du PIB réel en Tunisie est irrégulière: les TCA qui marquent l’évolution du PIB réel sont variables (les TCA du PIB peuvent être positifs et en augmentation ou en diminution, comme ils peuvent être négatifs) Le PIB n’évolue pas au même rythme et dans le même sens. -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 TCA du PIB réel en % Années Evolution des TCA PIB réel en Tunisie 2- Représentez graphiquement les données du tableau
  • 9.
  • 10. La vie économique est marquée par des irrégularités. En effet, la croissance économique n’est pas un processus continu puisque les grandeurs économiques (PIB, consommation, Investissement…)évoluent à un rythme variable, c'est-à-dire à un certain moment l’évolution de ces grandeurs s’accélère et à d’autres moments ralenti. Ces mouvements de hausse et de baisse de l’activité économiques s’appellent fluctuations économiques
  • 12. Les fluctuations économiques désignent l’ensemble des mouvements alternés (successifs = consécutifs) ascendants (de hausse) et descendants (de baisse) du niveau de l’activité économique. Les mouvements ascendants ou de hausse Correspondent aux périodes d’augmentation des taux de croissance annuels et qui se traduisent généralement par une accélération du niveau de l’activité économique. Les mouvements descendants ou de baisse Correspondent le plus souvent à un ralentissement du niveau de l’activité économique puisque les taux de croissance annuels diminuent, et dans certains cas il ya une contraction du niveau de l’activité économique.
  • 13. B- Notion de cycle économique 1. Définition d’un cycle économique Activité 3 page 26
  • 14. 1- Les fluctuations économiques désignent les mouvements irréguliers qui affectent les grandeurs économiques au cours du temps. 2- Lorsque ces mouvements conjoncturels (fluctuations économiques) suivent une certaine régularité (périodicité cyclique dans le temps), on parle de notion de cycle économique. Le cycle économique est une succession de mouvements de hausse et de baisse de l’activité économique qui sont alternés, récurrents, d’amplitudes et de périodicité régulières. succession Répétitif Valeur max et valeur min Période Années Cycle Cycle Cycle Amplitude Périodicité Périodicité Périodicité TCA PIB Un cycle économique est une succession plus ou moins régulière de mouvements ascendants et descendants de la croissance économique pendant une période plus ou moins longue
  • 15. 3- Toutes les fluctuations de l’activité économique ne sont pas toujours cycliques. En effet : Les fluctuations économiques sont cycliques Lorsqu’elles sont régulières et de même amplitude de telle manière que l’activité économique se caractérise par des mouvements alternés et périodiques Donc, Lorsque la périodicité des fluctuations économiques n’est pas régulière, il sera plus approprié de parler de fluctuations et non de cycles Les fluctuations économiques ne sont pas cycliques Lorsqu’elles sont irrégulières de telle manière que l’activité économique se caractérise par des mouvements répétitifs et non périodiques
  • 16. 2. Les composantes d’un cycle économique Activité 4 page 27 Définissez et caractérisez les composantes d’un cycle économique.
  • 17.
  • 18. Les composantes d’un cycle L’Expansion  Phase ascendante de court terme où il y’a accélération de l’activité économique.  Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme accéléré.  Les TCA du PIB sont positifs et en augmentation.  Durant cette phase, on utilise le capital inemployé et on commence à embaucher (création d’emploi) par conséquent la production, les revenus, la consommation, l’investissement augmentent, les banques commencent à prêter...
  • 19. La crise  Maximum cyclique,  c’est le point de retournement supérieur de l’activité économique qui met fin à l’expansion pour déboucher sur une récession ou une dépression  La crise se caractérise par : - Les capacités de production sont pleinement saturées blocage de la production (offre<demande), les prix augmentent... - Augmentation de la demande des crédits d’où l’augmentation du taux d’intérêt et le blocage de l’investissement.
  • 20. La récession  Phase descendante de court terme marquée par un ralentissement de l’activité économique.  Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme ralenti.  Les TCA du PIB diminuent tout en restant positifs.  Le revenu, la consommation et la production commencent à fléchir (augmentation lente), faible rentabilité des investissements, taux d’intérêts élevés qui deviennent dissuasifs, les faillîtes se multiplient...
  • 21. La dépression  La situation économique est particulièrement mauvaise, c’est à dire les TCA du PIB deviennent négatifs.  C’est une phase descendante de court terme où il ya une contraction de l’activité économique, les grandeurs économiques diminuent.  Cette phase est caractérisée par l’augmentation des pertes et des faillites et un taux de chômage très élevé
  • 22. La reprise  Minimum cyclique.  C’est un point de retournement inférieur de l’activité économique qui annonce le redémarrage d’une nouvelle expansion.  La baisse des prix est de moins en moins élevée , la production reprend son augmentation, la consommation redémarre et le chômage diminue.
  • 23. Repérez les différentes phases de la croissance économique en Tunisie.
  • 24. 2012 et 2016 L’année 2011 Les années 2013, 2014 et 2015 Elle concerne Une phase d’expansion Une phase de dépression Une phase de récession L’étude des données du tableau statistique relatives à l’économie tunisienne montre que la croissance se caractérise par des fluctuations économiques sur la période 2010-2016 faisant apparaitre les phases suivantes : Elle est observée durant Elle est repérable en
  • 25. Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 PIB réel aux prix de l’année précédente (en millions de dinars) 63 043,4 61 845,6 64 318,0 66 247,1 68 215,5 68 888,4 69622,0 TCA PIB réel ( en %) 3,1 - 1,9 4,0 3,0 3,0 1,0 1,1 Evaluation Evolution du PIB réel et des TCA PIB réel en Tunisie Source : INS
  • 26. 56,000.0 58,000.0 60,000.0 62,000.0 64,000.0 66,000.0 68,000.0 70,000.0 72,000.0 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 PIB réel en MD Années Evolution du PIB réel en Tunisie (en millions de dinars) -3.0 -2.0 -1.0 - 1.0 2.0 3.0 4.0 5.0 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 TCA du PIB réel en % Années Croissance économique en termes réels en Tunisie (en %) 1- Repérez les différentes phases dans les deux graphiques 2- Que constatez vous à partir des deux représentations effectuées à partir des données du tableau?
  • 27. 1- Entre 2010 et 2011 Le PIB réel a baissé passant de 63 043,4 à 61 845,6 millions de dinars, d’où la valeur négative du TCA du PIB réel en 2011 (-1,9%) Au cours de la période 2011 -2016 Le PIB réel a augmenté, mais cette augmentation est irrégulière. On distingue deux cas : - Le PIB réel augmente à un rythme accéléré, si le TCA augmente (c’est le cas des années 2012 et 2016) - Le PIB réel augmente à un rythme ralenti, si le TCA diminue tout en restant positif (c’est le cas des années 2013, 2014 et 2015) 2- On constate que •Les 2 représentations des mêmes données ne sont pas identiques Celle relative au PIB est représentée au dessus de l’axe des abscisses (puisque les valeurs du PIB sont toujours positives) Celle qui représente les TCA du PIB est faite au dessus et en dessous de l’axe des abscisses (car les valeurs du TCA sont variables et peuvent être positives et négatives)
  • 29. Comparaison entre la croissance et l’expansion Croissance Expansion Les points communs - Augmentation des grandeurs économiques - Aspect quantitatif Les points de différence La croissance est un phénomène de longue durée C’est une phase de courte durée Se fait avec des changements au niveau des structures économiques (aspect qualitatif) Se fait sans des changements de structures économiques Les TCA du PIB sont en évolution irrégulière Les TCA du PIB sont positifs et en augmentation
  • 31. 1- Toute augmentation du PIB réel ne signifie pas nécessairement une augmentation de son taux de croissance. On distingue deux cas : Si le PIB réel augmente avec un rythme accéléré Le taux de croissance du PIB réel augmente C’est la phase d’expansion Si le PIB réel augmente avec un rythme ralenti Le taux de croissance du PIB réel diminue tout en restant positif C’est la phase de récession
  • 32. 2- Distinction entre récession et dépression Récession Dépression - Ralentissement de l’activité économique à court terme - Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme ralenti (Investissement, production, revenu, consommation...) - Les taux de croissance du PIB diminuent tout en restant positifs - Contraction de l’activité économique à court terme - Les grandeurs économiques diminuent (Investissement, revenu, production, consommation...) -Les taux de croissance du PIB sont négatifs
  • 33. C- Notion du Trend Activité 8 page 29 Identifiez la notion de « trend »
  • 34. Le trend désigne une tendance générale longue, c’ est un mouvement continu sur la longue période qui caractérise l’évolution d’un phénomène économique, ce trend peut être orienté vers la hausse ou vers la baisse. Temps Activité économique Temps Activité économique Fluctuations Fluctuations
  • 35. A long terme, le trend résume les fluctuations économiques. Au cours de la croissance économique, la tendance générale de l’évolution des richesses créées est à la hausse. Activité économique Temps La tendance générale à la hausse des richesses créées ne traduit pas l’absence de fluctuations de l’activité économique car le trend résume ces fluctuations sur le long terme.
  • 37. La croissance économique est un phénomène Quantitatif Qualitatif Durable Irrégulier Fluctuations économiques Cycle économique Marqué par Si elles sont régulières Augmentation durable des grandeurs économiques Mutations des structures économiques Phénomène de longue période
  • 38. Les phases du cycle économique Critères de distinction Expansion Récession Dépression Période Mouvement à court terme Mouvement à court terme Mouvement à court terme Phase Ascendante Descendante Descendante Rythme de l’activité économique Accélération de l’activité économique Ralentissement de l’activité économique Contraction de l’activité économique Evolution des grandeurs économiques Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme accéléré Les grandeurs économiques augmentent avec un rythme ralenti Les grandeurs économiques diminuent Evolution et signe de TCA PIB réel Les TCA PIB sont positifs et à la hausse càd augmentent Les TCA PIB sont positifs et à la baisse càd diminuent tout en restant positifs Les TCA PIB sont négatifs Caractéristiques On utilise le capital inemployé et on commence à embaucher (création d’emploi), la production, les revenus, la consommation, l’investissement augmentent, développement des crédits(les banques commencent à prêter) La consommation et la production commencent à fléchir (augmentation lente), Faible rentabilité des investissements, les taux d’intérêts élevés deviennent dissuasifs, et les faillîtes se multiplient L’investissement, la production, la consommation… diminuent, les entreprises subissent des pertes et même des faillites, le taux de chômage devient très élevé
  • 39. Les points de retournement La crise La reprise Point de retournement Supérieur ou haut Maximum cyclique Inférieur ou bas Minimum cyclique Sens de la conjoncture Retournement de la conjoncture vers le bas pour déboucher sur une phase de récession ou de dépression Retournement de la conjoncture vers le haut pour commencer une phase d’expansion (annonce un nouveau cycle) Caractéristiques Les capacités de production sont pleinement saturées, blocage de la production (offre<demande), les prix augmentent: inflation. Augmentation de la demande des crédits, les taux d’intérêt sont élevés d’où blocage de l’investissement Un redémarrage de l’activité économique (consommation, production commencent à augmenter)
  • 40. Le trend ou tendance générale longue Résume les fluctuations économiques à long terme. Au cours de la croissance, la tendance générale de l’évolution des richesses créées est à la hausse
  • 42. QCM Cochez la ou les bonne réponses 1/ Le PIB et les autres grandeurs économiques augmentent A A un rythme accéléré au cours des phases descendantes du cycle économique B A un rythme décéléré au cours de la dépression X C Aussi bien au cours de l’expansion que de la récession 2/La crise correspond A Au maximum cyclique c'est-à-dire au point de retournement inférieur X B Au point de retournement supérieur X C Au point à partir du quel il y a ralentissement du rythme de l’évolution de l’activité économique
  • 43. 3/ La baisse du taux de croissance signifie A Nécessairement une baisse du PIB et des autres grandeurs économiques X B Une contraction de l’activité économique si ce taux devient négatif X C Le ralentissement du niveau de l’activité économique X D Une augmentation du PIB à un rythme lent 4 / L’expansion désigne X A La phase ascendante du cycle économique B Une phase de ralentissement du niveau de l’activité économique C Une phase accompagnée par des transformations qualitatives pareilles à celles qui accompagnent la croissance économique
  • 44. Questions de réflexions 1/ La diminution du taux de croissance du PIB réel est elle nécessairement accompagnée d’une diminution du PIB réel ? Réponse La diminution du taux de croissance du PIB réel n’est pas toujours accompagnée d’une baisse du PIB réel , en effet : Si le taux de croissance diminue et reste positif donc le PIB augmente( à un rythme lent). C’est la phase de récession Si le taux de croissance diminue et devient négatif donc le PIB diminue. C’est la phase de dépression
  • 45. 2/ Distinguez entre fluctuation et cycle économique Réponse Fluctuations économiques Cycle économique Mouvements de l’activité économique de hausse et de baisse irréguliers, non périodiques et d’amplitudes diverses Mouvement de l’activité économique de hausse et de baisse qui sont périodiques càd qui se répètent régulièrement dans le temps
  • 46. L’expansion La récession Les points communs •Deux phases d’un cycle économique •Mouvements à court terme •Augmentation des grandeurs économiques •Les TCA du PIB sont positifs •Ne s’accompagnent pas par des mutations des structures économiques Les points de différence Phase ascendante Phase descendante Rythme accéléré de l’augmentation des grandeurs économiques Rythme ralenti de l’augmentation des grandeurs économiques Les TCA du PIB augmentent Les TCA du PIB diminuent 3 /Comparez entre l’expansion et la récession ? Réponse
  • 47. 4/ Pourquoi la croissance économique est dite irrégulière? La croissance est irrégulière parce que le rythme et/ ou le sens d’évolution du niveau de l’activité économique est variable ou encore n’est pas uniforme c'est à dire que la croissance est caractérisée par des fluctuations économiques 5/ Par quoi se caractérise la phase de prospérité économique ? La phase de hausse du cycle économique est l’expansion qui est un mouvement ascendant de court terme, et où il y a accélération de l’activité économique, qui est caractérisée par des taux de croissance annuels positifs et en augmentation. On utilise le capital inemployé et on commence à embaucher (création d’emploi), la production les revenus, consommation, l’investissement augmentent, les crédits se développent (les banques commencent à prêter)...
  • 49. Question Bac 2008 (Session principale) 2001 2002 2003 2004 2005 2006 Taux de croissance annuel du PIB réel (en %) 0.4 -0.4 1.4 2.7 1.9 2.2 Croissance du PIB réel du Japon sur la période 2001-2006 en % Repérez les différentes phases qui caractérisent la croissance économique au Japon durant la période 2001-2006. Justifiez votre réponse. Le nouvel observateur, Atlasico 2006 et 2008 Editions médiaobos
  • 50. Réponse L’étude des données du tableau statistique relatives à l’économie japonaise montre que la croissance se caractérise par des fluctuations économiques sur la période 2000-2006 faisant apparaître les phases suivantes : Une phase d’expansion : Elle est repérable en 2003, 2004 et 2006. Durant chacune de ces années, le taux de croissance annuel du PIB réel est positif et croissant par rapport à l’année précédente. Ainsi, durant cette phase, le PIB réel augmente à un rythme accéléré. Une phase de récession : Elle concerne l’année 2005 durant laquelle le taux de croissance du PIB réel au Japon diminue tout en restant positif. Il est passé de 2,7% en 2004 à 1,9% en 2005. Le PIB a augmenté en 2005 mais à un rythme plus faible que celui de 2004. Une phase de dépression : Elle est observée durant l’année 2002. Le taux de croissance annuel du PIB réel est négatif traduisant une baisse du PIB réel.
  • 51. Question Bac 2015 (session de contrôle) Evolution du PIB réel en Tunisie 2008 2009 2010 2011 2012 PIB aux prix de l’année précédente(en millions de dinars) 52 129 53 745 55 465 ? 56 370 TCA du PIB réel (en %) 4.5 ? 3.2 -1.9 3.6 a- Complétez le tableau et donnez la signification des résultats obtenus b- La hausse du PIB se traduit-elle toujours par une expansion? Justifiez votre réponse en vous référant aux données fournies par le tableau Banque Centrale de Tunisie
  • 52. a- •Taux de croissance annuel du PIB réel 2009/2008 % = PIB réel 2009 - PIB réel 2008 x 100 PIB réel 2008 Taux de croissance annuel du PIB réel 2009/2008 % = 53 745- 52 129 x 100 52 129 = 3,1% • PIB réel 2011 = PIB réel 2010 x(1+TCA) PIB réel 2011 = 55 465 x(1-0,019) = 54 411 millions de dinars Signification des résultats Le TCA du PIB réel = 3,1% signifie qu’en Tunisie, le PIB réel a augmenté de 3,1% entre 2008 et 2009 Le PIB réel 2011 = 54 411 millions de dinars signifie que la valeur des richesses créées par les résidents en Tunisie en 2011mésurée aux prix de l’année 2010 (base) est de 54 411millions de dinars
  • 53. b- La hausse du PIB ne se traduit pas toujours par une expansion. En effet, cette hausse peut se traduire par :  Une expansion si cette hausse s’effectue à un rythme accéléré. Ainsi, en Tunisie : •Entre 2009 et 2010, le taux de croissance annuel du PIB en 2010 (3,2%) est supérieur à celui de 2009 (3,1%) •Entre 2011 et 2012, le taux de croissance annuel du PIB en 2012 (3,6%) est supérieur à celui de 2011 (-1,9%)  Une récession si la hausse du PIB s’effectue à un rythme ralenti, c’est le cas de la Tunisie entre 2008 et 2009, où le taux de croissance du PIB en 2009 (3,1%) est inférieur à celui de 2008 (4,5%)
  • 54. Question BAC 2018 Session de contrôle
  • 55. a- Signification des chiffres encerclés -1.9 % est le taux de croissance du PIB réel en 2011, cela signifie que les richesses créées en Tunisie ont baissé de 1,9 % entre 2010 et 2011 0.8 % est le taux de croissance du PIB réel en 2015, cela signifie que les richesses créées en Tunisie ont augmenté annuellement de 0,8 % en 2015 b- Au cours de la croissance économique en Tunisie durant la période 2010-2016, on peut repérer les phases suivantes : L’expansion : elle est repérée en 2012 et en 2016. Cette phase est caractérisée par l’accroissement du PIB à un rythme accéléré. Le taux de croissance du PIB passe, par exemple, de 0,8 % en 2015 à 2 % en 2016.
  • 56.  La récession : elle est repérée en 2013, en 2014 et en 2015. Cette phase est caractérisée par l’accroissement du PIB à un rythme ralenti. Le taux de croissance du PIB diminue tout en restant positif. C’est le cas, par exemple, de l’année 2013 où le taux de croissance du PIB passe de 3,9 % à 2,4 %  La dépression : elle est observée en 2011. Le taux de croissance du PIB devient négatif (-1,9%) traduisant une baisse du PIB
  • 57. 1- Interprétez le chiffre relatif à 2009. La croissance économique allemande est-elle uniforme ? Justifiez votre réponse. 2- Cette croissance économique est-elle toujours accompagnée par une hausse des richesses créées ? Question
  • 58. 1- -6,8% est le taux de croissance annuel du PIB réel allemand en 2009 , cela signifie qu’en 2009, le PIB réel en Allemagne a baissé de 6,8 % par rapport à celui de l’année précédente. La croissance économique allemande n’est pas uniforme. En effet, le PIB réel allemand varie à travers le temps selon un rythme variable puisque durant la période (2002-2012), le TCA du PIB n’a cessé de fluctuer. En d’autres termes, Le PIB parfois augmente mais à un rythme variable d’une année à l’autre et cette augmentation peut être:  à un rythme accéléré (exemple entre 2015 et 2017): le TCA du PIB réel est positif et en augmentation : phase d’expansion  à un rythme ralenti ( exemple entre 2007 et 2008): le TCA du PIB réel diminue tout en restant positif : phase de récession Le PIB parfois diminue ( exemple entre 2008 et 2010): le TCA du PIB devient négatif: phase de dépression La croissance économique allemande est irrégulière
  • 59. 2- La croissance économique allemande n’est pas toujours accompagnée par une hausse des richesses créées. En effet,  Cette croissance se traduit sur une longue période par une tendance générale croissante des richesses créées  Cependant, cette tendance ne signifie nullement que ces richesses sont toujours en augmentation. En effet, l’activité économique est fluctuante : la production peut augmenter, stagner ou même baisser selon les années