SlideShare une entreprise Scribd logo
Semestre 3
E.E 3
Année universitaire 2015-2016
Prof. LACHGAR
La Note finaleLa Note finale
1. L’assiduité ;
2. La participation et la préparation des
travaux dirigés;
3. L’examen de fin de semestre.
PLANPLAN
 Introduction
 Chap.1: L’inflation
 Chap.2 : Le chômage et le marché de travail
 Chap.3 : La croissance économique
 Chap.4 : Le développement et le sous-développement
 Chap.5 : La pauvreté, la vulnérabilité et les inégalités
IntroductionIntroduction
Quel est le rôle économique de l'État ?
1. La production
2. La redistribution
3. La régulation
Que produit l'État ?Que produit l'État ?
L’Etat peut produire :
 Des biens et des services marchands
 Des biens et des services non marchands
Quel est son rôle dans laQuel est son rôle dans la
redistribution?redistribution?
La redistribution des revenus est liée à deux
objectifs distincts :
1. La réduction des inégalités
2. La protection sociale
11 La réduction des inégalitésLa réduction des inégalités
La réduction des inégalités sociales passe
par des transferts monétaires entre les
groupes sociaux les plus aisés et les
groupes sociaux les plus pauvres. L'État
prélève des impôts, notamment sur les
revenus les plus élevés et elle distribue des
prestations sociales.
22 La protection socialeLa protection sociale
La protection sociale met aussi en œuvre
une redistribution horizontale entre des
catégories qui ne sont pas confrontées à
certains risques.
Quel est son rôle dans la régulationQuel est son rôle dans la régulation
de l'activité économique ?de l'activité économique ?
Les problèmes économiques et sociaux
concernent beaucoup de thèmes :
 Le chômage;
 L’inflation;
 La pauvreté et inégalité;
 Le sous-développement;
 Le sous-endettement;
 Mortalité infantile;
 La faim;
 …
Quel est son rôle dans la régulationQuel est son rôle dans la régulation
de l'activité économique ?de l'activité économique ?
Pour faire face aux problèmes, l’Etat intervient
par des politiques économiques et sociales :
 Politiques structurelles
 Politiques conjoncturelles
LesLes politiquespolitiques structurellesstructurelles
Une politique structurelle est une politique
économique de moyen et long terme qui vise à
transformer les structures de l'économie. Sa
finalité est souvent d'accroître la croissance
potentielle des secteurs économique.
PolitiquesPolitiques conjoncturellesconjoncturelles
La politique conjoncturelle est menée par l'État
à court terme, elle vise à agir sur la situation à
court terme afin d'atteindre comme objectif
: la stabilité des prix, l'équilibre extérieur,
chômage minimum et une croissance
économique soutenue. Ces équilibres se
trouvent schématiquement représenter par le
« carré magique » de Kaldor
Cours pes
Politique budgétairePolitique budgétaire
Elle consiste à utiliser les instruments
budgétaires(dépenses publiques,
endettement public, recettes
fiscales) pour influer sur la
conjoncture économique.
Politique monétairePolitique monétaire
C'est l'ensemble des actions par lesquelles
on tente de rendre la création, le stockage,
et la circulation de la monnaie, comptable
avec la réalisation des objectifs économique
et financier du gouvernement qu'ils soient
d'origine interne ou externe.
ChapitreChapitre 11::
L’inflationL’inflation
Plan du chapitre IPlan du chapitre I
1. Définition de l’inflation
2. Les mesures de l’inflation
3. Les types de l’inflation
4. Les causes de l’inflation
5. Les conséquences de l’inflation
6. Les politiques de stabilité des prix
11. Définition. Définition
L’inflation est une hausse généralisée et
durable de l’ensemble des prix :
1. Hausse généralisée : elle concerne tous les
prix et pas quelques produits et services.
2. Hausse durable : elle est prolongée dans le
temps, c’est-à-dire qu’elle n’est pas
passagère ou accidentelle.
A côté de notion de l’inflation, il y a d’autres
notions de voisinage liées à celle-ci, donc il faut
faire la distinction entre :
 Désinflation : désigne une baisse du taux
d'inflation, c’est-à-dire que le niveau général des
prix augmente toujours mais à un rythme moins
important qu'auparavant.
 Déflation : Une baisse générale et durable des
prix.
Cours pes
22. Les. Les mesures demesures de l’inflationl’inflation
1. La méthode de l’indice des prix à la
consommation
2. La méthode de déflateur du PIB
Les mesures deLes mesures de l’inflation (IPC)l’inflation (IPC)
Le taux d’inflation est la variation en
pourcentage de l’indice des prix à la
consommation pour une période donnée :
L'indice des prix à laL'indice des prix à la consommationconsommation
(IPC)(IPC)
L'indice des prix à la consommation mesure
la variation relative des prix à la
consommation d’un panier fixe de produits
consommés par les ménages.
L'IPC est un indice de Laspeyres.
IPC t/0 =
Les mesures de l’inflationLes mesures de l’inflation
(déflateur du PIB)(déflateur du PIB)

33. Les types de l’inflation. Les types de l’inflation
Dans le cadre de l’inflation, plusieurs types
peuvent être cités :
 Inflation rampante : est l’inflation
marquée par un taux inférieur à 5%.
 Inflation déclarée : est l’inflation dont le
taux est compris entre 5% et 10 %.
 Inflation galopante : est l’inflation dont le
taux est entre 10% et 50%.
 Hyperinflation : est l’inflation marquée
par un taux excessif qui dépasse 50%.
44. Les causes de l’inflation. Les causes de l’inflation
 L’inflation par la monnaie;
 L’inflation par la demande;
 L’inflation par les coûts;
 L’inflation par les structures.
L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie
L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie
L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie

L’inflation par la demandeL’inflation par la demande
L’inflation par les coûtsL’inflation par les coûts
L’inflation peut prévenir d’une hausse des
coûts de production:
l’inflation par les structuresl’inflation par les structures
 Les rapports de force sur les marchés ne
permettent pas toujours une libre fixation
du prix d’équilibre.
 C’est le cas quand une entreprise est en
situation de monopole.
55. Les conséquences. Les conséquences de l’inflationde l’inflation
• Elle facilite les investissements
et la consommation
• Elle réduit le chômage
• Elle réduit le déficit
budgétaire ( les recettes
fiscales).
• Elle pénalise les bénéficiaires
des revenus fixes
• Elle diminue la compétitivité
des produits exportés
• Elle oblige l’Etat à adopter des
politiques du rigueur
• Elle provoque une baisse de la
croissance économique
66. Les politiques de stabilité des prix. Les politiques de stabilité des prix
1. La lutte contre l’inflation d’origine monétaire
(la politique monétaire):
 La politique monétaire consiste à limiter la
masse monétaire en circulation.
2. La lutte contre l’inflation par la demande
(la politique budgétaire):
 L’Etat peut agir sur l’inflation en réduisant
la demande, c’est-à-dire le revenu
disponible des ménages soit:
 En la pression fiscale (TVA, IR, IS …)
 En les dépenses publiques
Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
3. La lutte contre l’inflation par les coûts:
(la politique des revenus):
 La politique des revenus consiste à contrôler
les différentes catégories de revenus, compte
tenu des objectifs généraux de la politique
économique.
Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
4. La lutte contre l’inflation par les structures
(les politiques structurelles):
 l'Etat peut d'efforcer de restaurer les lois du
marché qui encouragent la concurrence.
Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
ChapitreChapitre 22::
Le chômage et le marché de travailLe chômage et le marché de travail
Plan du chapitrePlan du chapitre 22
1. Définition du chômage
2. La mesure du taux de chômage
3. Les types de chômage
4. Les théories explicatives du chômage
5. Les causes de chômage
6. Les conséquences du chômage
7. Les politiques économiques et le chômage
11 Définition du chômageDéfinition du chômage
Selon le bureau international du travail :
Un chômeur est une personne en âge de
travailler (15 ans ou plus) qui répond
simultanément à trois conditions :
 être sans emploi : c'est à dire ne pas avoir
travaillé au moins une heure durant une
semaine de référence ;
 être disponible pour prendre un emploi dans
les 15 jours ;
 avoir cherché activement un emploi dans le
mois précédent.
11 Définition du chômageDéfinition du chômage
Selon le haut commissariat au plan :
Un chômeur est toute personne âgée de 15 ans
et plus, qui n'a pas une activité professionnelle
et qui est à la recherche d'un emploi.
22 La mesure du taux deLa mesure du taux de chômagechômage

33 Les types de chômageLes types de chômage
 Le chômage frictionnel
 Le chômage conjoncturel
 Le chômage structurel
 Le chômage saisonnier
 Le chômage technologique
 Le chômage technique
Le chômage frictionnel (naturel)Le chômage frictionnel (naturel)
Le chômage frictionnel, ou chômage naturel,
désigne la période de chômage provoquée
par la transition et le délai nécessaires à
une personne pour trouver un autre
emploi.
Le chômage conjoncturel (ouLe chômage conjoncturel (ou
keynésien)keynésien)
Le chômage conjoncturel correspond au
ralentissement de l’activité économique
provoquant une réduction temporaire des
besoins de la main d'œuvre. Dans ce cas, les
entreprises licencient pour adapter leur
capacité de production à la baisse de
l'activité économique.
Le chômage structurelLe chômage structurel
Le chômage structurel désigne la situation
dans laquelle les chômeurs ne peuvent
occuper les postes disponibles sur le marché
du travail parce qu'ils ne possèdent pas les
compétences voulues, n'habitent pas là où les
postes sont offerts.
Le chômage saisonnierLe chômage saisonnier
Le chômage saisonnier concerne certaine
branches professionnelles dont l’activité
varie selon les périodes de l’année.
Chômage observé dans des secteurs où
l’activité économique suit les saisons.
Le chômage technologiqueLe chômage technologique
Chômage technologique est du à la
substitution du capital au travail (la
machine remplace l’homme).
Le chômage techniqueLe chômage technique
Le chômage technique est du à une
interruption de la production à la suite
d’une panne.
33 LesLes théories explicatives duthéories explicatives du
chômagechômage
 L’approche néoclassique
 L’approche keynésienne
L’approche néoclassiqueL’approche néoclassique
Le comportement des entreprises et la
demande du travail :
 Les entreprises embauchent de la main
d’œuvre en comparant le coût de cette main
d’œuvre avec ce qu’elle rapporte. Si un
employé supplémentaire permet d’augmenter
la production pour une valeur supérieur au
salaire qu’il touche ; l’entreprise a intérêt à
l’embaucher.
 Il en résulte une fonction de demande de
travail décroissante par rapport au salaire
réel : plus le salaire est élevé, plus la demande
du travail est faible et inversement.
L’approche néoclassiqueL’approche néoclassique
Le comportement des ménages et l’offre de
travail :
En principe, plus le niveau du salaire est élevé, plus
les ménages souhaitent travailler longtemps; ou
plus nombreux seront les ménages qui souhaitent
travailler.
 Pour des salaires très faibles, une baisse du
salaire peut inciter les ménages à travailler
davantage, on parle dans ce cas de l’effet de
substitution.
 Pour des salaires élevés, une hausse du salaire
peut permettre à un ménage de réduire sa
durée de travail et de prendre plus de loisir :
c’est ce qu’on appelle l’effet de revenu (loi de
Gossen).
L’équilibre sur le marché du travail
doit se réaliser par l’égalisation entre l’offre
et la demande de travail. Si l’ajustement ne
s’opère pas, c’est qu’il y a des rigidités qui
bloquent le fonctionnement du marché. Ces
rigidités sont, selon les classiques, liées à
l’interventionnisme de l’Etat en matière de
fixation des salaires et de la réglementation
du travail…
L’équilibre du marché de travailL’équilibre du marché de travail
L’équilibre du marché de travailL’équilibre du marché de travail
 Pour les néo-classiques, le chômage naît par
la faiblesse de l’offre : les entreprises
produisent insuffisamment pour répondre à
la demande existante ; ce comportement
est dicté par le niveau des salaires réels ou
salaires effectifs supérieurs au salaire
d’équilibre tel qu’il résulte des lois du
marché.
 Le coût du travail serait donc un obstacle
au plein emploi.
L’approche keynL’approche keynéésiennesienne
 Pour les keynésiens, le chômage provient
donc d’une insuffisance de la demande
par rapport aux capacités de
production : les entreprises n’ont pas
intérêt à produire plus que la demande car
elles ne sont pas assurées d’écouler la
production correspondante.
 L’anticipation d’une faible demande favorise
le chômage.
Analyse néo-classique Analyse keynésienne
L’offre de travail dépend du niveau de
salaire réel
L’offre de travail dépend du volume de la
population active
La demande de travail dépend-elle aussi
des salaires
La demande de travail dépend de la demande
effective
Si le marché du travail fonctionne
librement le plein emploi est automatique
Le sous–emploi est la norme, l’Etat doit
intervenir pour stimuler la demande
La baisse des salaires permet la
diminution du chômage
La baisse des salaires accroît le chômage en
réduisant la demande effective
Le chômage est volontaire et transitoire Le chômage est involontaire
55 LesLes causes decauses de chômagechômage
 Les délocalisations d’entreprises;
 Le progrès technique et l’évolution de la
productivité;
 La crise économique et le ralentissement de
la croissance;
 L’évolution démographique.
66 Les conséquences du chômageLes conséquences du chômage
Conséquences économiques:
 Les chômeurs consomment moins;
 Les conséquences sur le budget de l’Etat;
 Déficit des organismes de protection sociale.
Conséquences sociales:
 La perte de revenu pour le chômeur;
 La hausse de la délinquance et de la
criminalité;
 L’effet psychologique.
1 Les politiques actives créatrices d’emplois pour
réduire le nombre de chômeurs :
Ces politiques sont destinées à la création
d’emplois. Elles reposent sur des mesures telles
que des créations d’emplois publics, une relance
de l’activité par la demande, des incitations à
l’embauche … etc. L’Etat adopte:
 Politique budgétaire (politique de relance)
 Politique monétaire ( le taux d’intérêt)
77 Les politiques économiques et leLes politiques économiques et le
chômagechômage
77 Les politiques économiques et leLes politiques économiques et le
chômagechômage
2 Les politiques passives centrées sur les chômeurs :
Elles sont qualifiées de « passives » parce qu'elles
ne cherchent pas à combattre les causes directes
du chômage mais d’aider les chômeurs. Les
pouvoirs publics mettent en œuvre ces politiques
lorsqu’ils considèrent que le niveau de l’emploi
(offre d'emplois) peut difficilement être modifié. Ils
vont alors avant tout s’efforcer de venir en aide aux
chômeurs:
 Indemnisation du chômage
 Les préretraites
 Le partage du temps de travail
ChapitreChapitre 33::
La croissance économiqueLa croissance économique
Plan du chapitrePlan du chapitre 33
1. Définition de la croissance économique
2. Les caractéristiques de la croissance
économique
3. La mesure de la croissance économique
4. Les formes de la croissance économique
5. Les explications de la croissance
économique
11 La définition de la CELa définition de la CE
 La croissance économique est définit
comme une augmentation soutenue pendant
une ou plusieurs longues périodes de
production des biens et des services dans
une économie.
 Plus simplement, on définit la croissance
comme une augmentation à long terme de
PIB.
22 Les caractéristiques de la CELes caractéristiques de la CE
 C’est un mouvement soutenue ascendant
sur une longue période;
 C’est un phénomène irréversible et
autoentretenu;
 La croissance produit des modifications
structurelles au niveau des différents
secteurs.
33 La mesure de la CELa mesure de la CE

PIB en volumeVS PIB en valeurPIB en volumeVS PIB en valeur
Le PIB en valeur est la somme des quantités
des biens produits, multipliée par leur prix
courant.
Pour mesurer l’évolution de la production au
cours du temps, il faut éliminer l’effet de la
hausse des prix. C’est pourquoi on utilise le PIB
en volume.
44 Les formes de la CELes formes de la CE
 La croissance extensive résulte
principalement de l'augmentation des
quantités de facteurs de production mis en
œuvre.
 La croissance intensive est le résultat
de l'amélioration de l'efficacité des
facteurs de production ; elle se traduit par
l'augmentation de la valeur ajoutée par
salarié ou par l'accroissement des
performances des machines, du fait du
progrès technique.
Le gouvernement marocain, a décidé mardi
dernier, de libéraliser les prix des carburants
suite à la décompensation définitive des
produits pétroliers.
La décision du gouvernement fait-elle courir un
risque inflationniste ou au contraire
déflationniste ? justifiez
Question de réflexionQuestion de réflexion
Cours pes

Contenu connexe

Tendances

Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5
Rajae Moudrikah
 
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande GlobaleMacroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Esteban Giner
 
Chapitre 3 création monétaire
Chapitre 3 création monétaireChapitre 3 création monétaire
Chapitre 3 création monétaire
Abdel Hakim
 
La gestion budgétaire des ventes
La gestion budgétaire des ventes La gestion budgétaire des ventes
La gestion budgétaire des ventes
Hajar EL GUERI
 
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises Ecoaf
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises  EcoafContrôle 1 économie et organisation des entreprises  Ecoaf
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises Ecoaf
EcoAf
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3
mrmr rmrm
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
Youcef Benchicou
 
Exercices corrigés
Exercices corrigésExercices corrigés
Exercices corrigés
hadhoum
 
Formation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERERFormation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERER
andryhr
 
Séance 3 - l'inflation dans l'économie
Séance 3 - l'inflation dans l'économieSéance 3 - l'inflation dans l'économie
Séance 3 - l'inflation dans l'économie
Esteban Giner
 
Budgetisation des ventes
Budgetisation des ventesBudgetisation des ventes
Budgetisation des ventes
marrakech108
 
Le seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mortLe seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mort
OlivierCodet
 
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livrela comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
semmah el
 
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Nour Eddine Domar
 
La Comptabilité générale
La Comptabilité générale La Comptabilité générale
La Comptabilité générale
Mohamed EL HAROUAL
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Jamal Yasser
 
Irrégularité de la croissance économique
Irrégularité de la croissance économiqueIrrégularité de la croissance économique
Irrégularité de la croissance économique
sahar822125
 
le Keynésianisme (résumé)
le Keynésianisme (résumé)le Keynésianisme (résumé)
le Keynésianisme (résumé)
Mohcine Boudanes
 

Tendances (20)

Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5
 
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande GlobaleMacroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
Macroéconomie - chapitre 1 - Offre Globale, Demande Globale
 
Chapitre 3 création monétaire
Chapitre 3 création monétaireChapitre 3 création monétaire
Chapitre 3 création monétaire
 
La gestion budgétaire des ventes
La gestion budgétaire des ventes La gestion budgétaire des ventes
La gestion budgétaire des ventes
 
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises Ecoaf
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises  EcoafContrôle 1 économie et organisation des entreprises  Ecoaf
Contrôle 1 économie et organisation des entreprises Ecoaf
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie pratique - Pré...
 
Exercices corrigés
Exercices corrigésExercices corrigés
Exercices corrigés
 
Formation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERERFormation en Business Plan , de PROSPERER
Formation en Business Plan , de PROSPERER
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
 
Séance 3 - l'inflation dans l'économie
Séance 3 - l'inflation dans l'économieSéance 3 - l'inflation dans l'économie
Séance 3 - l'inflation dans l'économie
 
Budgetisation des ventes
Budgetisation des ventesBudgetisation des ventes
Budgetisation des ventes
 
Le seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mortLe seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mort
 
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livrela comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
la comptabilité générale Exercices de journale balance et grand livre
 
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
Problèmes économiques et sociaux cours mr erraoui S3
 
La Comptabilité générale
La Comptabilité générale La Comptabilité générale
La Comptabilité générale
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
 
Irrégularité de la croissance économique
Irrégularité de la croissance économiqueIrrégularité de la croissance économique
Irrégularité de la croissance économique
 
le Keynésianisme (résumé)
le Keynésianisme (résumé)le Keynésianisme (résumé)
le Keynésianisme (résumé)
 

Similaire à Cours pes

Les politiques économiques
Les politiques économiquesLes politiques économiques
Les politiques économiques
Juan Felipe Edjang Engonga Nchama
 
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prixEconomie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Manon Cuylits
 
Chapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des ppChapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des pp
Lycée Français de Budapest
 
Dans la defense de la planification economique rationnelle
Dans la defense de la planification economique rationnelleDans la defense de la planification economique rationnelle
Dans la defense de la planification economique rationnelle
Fernando Alcoforado
 
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdfCOMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
Faga1939
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
Ghizlane Niâma
 
anticipations.pptx
anticipations.pptxanticipations.pptx
anticipations.pptx
MzoughiDorsaf
 
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
JoshMANGOCHE
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
Rayan Nezzar
 
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
Fernando Alcoforado
 
le rôle du budget ....................................................
le rôle du budget  ....................................................le rôle du budget  ....................................................
le rôle du budget ....................................................
hamza765376
 
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
Faga1939
 
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiquesChapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
Lycée Français de Budapest
 
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.comCours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
cours fsjes
 
Séance 2 les théories de la croissance
Séance 2   les théories de la croissanceSéance 2   les théories de la croissance
Séance 2 les théories de la croissance
Rayan Nezzar
 
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptxCours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
loubnahoummani
 

Similaire à Cours pes (20)

Les politiques économiques
Les politiques économiquesLes politiques économiques
Les politiques économiques
 
Politique économique
Politique économiquePolitique économique
Politique économique
 
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prixEconomie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
Economie et marchés financiers - Les indicateurs de prix
 
Chapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des ppChapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des pp
 
Dans la defense de la planification economique rationnelle
Dans la defense de la planification economique rationnelleDans la defense de la planification economique rationnelle
Dans la defense de la planification economique rationnelle
 
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdfCOMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
COMMENT ÉLIMINER L'INFLATION AU BRÉSIL.pdf
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
 
anticipations.pptx
anticipations.pptxanticipations.pptx
anticipations.pptx
 
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
CgjkikkloookkkuuuhjjjbvhhhhjjjkkkChômagj6@9)
 
Inflation
InflationInflation
Inflation
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
 
Cours Analyse Iae
Cours Analyse IaeCours Analyse Iae
Cours Analyse Iae
 
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
COMMENT SURMONTER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ACTUELLE DU CAPITALISME NÉOLIB...
 
le rôle du budget ....................................................
le rôle du budget  ....................................................le rôle du budget  ....................................................
le rôle du budget ....................................................
 
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
LE KEYNESIANISME MONDIAL ET LE GOUVERNEMENT MONDIAL SONT URGENTS POUR COMMAND...
 
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiquesChapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
Chapitre 2 expliquer les fluctuations économiques
 
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.comCours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
Cours Finance publique téléchargeable sur www.coursdefsjes.com
 
Séance 2 les théories de la croissance
Séance 2   les théories de la croissanceSéance 2   les théories de la croissance
Séance 2 les théories de la croissance
 
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptxCours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
Cours de macroéconomie semestre1 licence.pptx
 
Macro Chap1 1
Macro Chap1 1Macro Chap1 1
Macro Chap1 1
 

Cours pes

  • 1. Semestre 3 E.E 3 Année universitaire 2015-2016 Prof. LACHGAR
  • 2. La Note finaleLa Note finale 1. L’assiduité ; 2. La participation et la préparation des travaux dirigés; 3. L’examen de fin de semestre.
  • 3. PLANPLAN  Introduction  Chap.1: L’inflation  Chap.2 : Le chômage et le marché de travail  Chap.3 : La croissance économique  Chap.4 : Le développement et le sous-développement  Chap.5 : La pauvreté, la vulnérabilité et les inégalités
  • 5. Quel est le rôle économique de l'État ? 1. La production 2. La redistribution 3. La régulation
  • 6. Que produit l'État ?Que produit l'État ? L’Etat peut produire :  Des biens et des services marchands  Des biens et des services non marchands
  • 7. Quel est son rôle dans laQuel est son rôle dans la redistribution?redistribution? La redistribution des revenus est liée à deux objectifs distincts : 1. La réduction des inégalités 2. La protection sociale
  • 8. 11 La réduction des inégalitésLa réduction des inégalités La réduction des inégalités sociales passe par des transferts monétaires entre les groupes sociaux les plus aisés et les groupes sociaux les plus pauvres. L'État prélève des impôts, notamment sur les revenus les plus élevés et elle distribue des prestations sociales.
  • 9. 22 La protection socialeLa protection sociale La protection sociale met aussi en œuvre une redistribution horizontale entre des catégories qui ne sont pas confrontées à certains risques.
  • 10. Quel est son rôle dans la régulationQuel est son rôle dans la régulation de l'activité économique ?de l'activité économique ? Les problèmes économiques et sociaux concernent beaucoup de thèmes :  Le chômage;  L’inflation;  La pauvreté et inégalité;  Le sous-développement;  Le sous-endettement;  Mortalité infantile;  La faim;  …
  • 11. Quel est son rôle dans la régulationQuel est son rôle dans la régulation de l'activité économique ?de l'activité économique ? Pour faire face aux problèmes, l’Etat intervient par des politiques économiques et sociales :  Politiques structurelles  Politiques conjoncturelles
  • 12. LesLes politiquespolitiques structurellesstructurelles Une politique structurelle est une politique économique de moyen et long terme qui vise à transformer les structures de l'économie. Sa finalité est souvent d'accroître la croissance potentielle des secteurs économique.
  • 13. PolitiquesPolitiques conjoncturellesconjoncturelles La politique conjoncturelle est menée par l'État à court terme, elle vise à agir sur la situation à court terme afin d'atteindre comme objectif : la stabilité des prix, l'équilibre extérieur, chômage minimum et une croissance économique soutenue. Ces équilibres se trouvent schématiquement représenter par le « carré magique » de Kaldor
  • 15. Politique budgétairePolitique budgétaire Elle consiste à utiliser les instruments budgétaires(dépenses publiques, endettement public, recettes fiscales) pour influer sur la conjoncture économique.
  • 16. Politique monétairePolitique monétaire C'est l'ensemble des actions par lesquelles on tente de rendre la création, le stockage, et la circulation de la monnaie, comptable avec la réalisation des objectifs économique et financier du gouvernement qu'ils soient d'origine interne ou externe.
  • 18. Plan du chapitre IPlan du chapitre I 1. Définition de l’inflation 2. Les mesures de l’inflation 3. Les types de l’inflation 4. Les causes de l’inflation 5. Les conséquences de l’inflation 6. Les politiques de stabilité des prix
  • 19. 11. Définition. Définition L’inflation est une hausse généralisée et durable de l’ensemble des prix : 1. Hausse généralisée : elle concerne tous les prix et pas quelques produits et services. 2. Hausse durable : elle est prolongée dans le temps, c’est-à-dire qu’elle n’est pas passagère ou accidentelle.
  • 20. A côté de notion de l’inflation, il y a d’autres notions de voisinage liées à celle-ci, donc il faut faire la distinction entre :  Désinflation : désigne une baisse du taux d'inflation, c’est-à-dire que le niveau général des prix augmente toujours mais à un rythme moins important qu'auparavant.  Déflation : Une baisse générale et durable des prix.
  • 22. 22. Les. Les mesures demesures de l’inflationl’inflation 1. La méthode de l’indice des prix à la consommation 2. La méthode de déflateur du PIB
  • 23. Les mesures deLes mesures de l’inflation (IPC)l’inflation (IPC) Le taux d’inflation est la variation en pourcentage de l’indice des prix à la consommation pour une période donnée :
  • 24. L'indice des prix à laL'indice des prix à la consommationconsommation (IPC)(IPC) L'indice des prix à la consommation mesure la variation relative des prix à la consommation d’un panier fixe de produits consommés par les ménages. L'IPC est un indice de Laspeyres. IPC t/0 =
  • 25. Les mesures de l’inflationLes mesures de l’inflation (déflateur du PIB)(déflateur du PIB) 
  • 26. 33. Les types de l’inflation. Les types de l’inflation Dans le cadre de l’inflation, plusieurs types peuvent être cités :  Inflation rampante : est l’inflation marquée par un taux inférieur à 5%.  Inflation déclarée : est l’inflation dont le taux est compris entre 5% et 10 %.  Inflation galopante : est l’inflation dont le taux est entre 10% et 50%.  Hyperinflation : est l’inflation marquée par un taux excessif qui dépasse 50%.
  • 27. 44. Les causes de l’inflation. Les causes de l’inflation  L’inflation par la monnaie;  L’inflation par la demande;  L’inflation par les coûts;  L’inflation par les structures.
  • 28. L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie
  • 29. L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie
  • 30. L’inflation par la monnaieL’inflation par la monnaie 
  • 31. L’inflation par la demandeL’inflation par la demande
  • 32. L’inflation par les coûtsL’inflation par les coûts L’inflation peut prévenir d’une hausse des coûts de production:
  • 33. l’inflation par les structuresl’inflation par les structures  Les rapports de force sur les marchés ne permettent pas toujours une libre fixation du prix d’équilibre.  C’est le cas quand une entreprise est en situation de monopole.
  • 34. 55. Les conséquences. Les conséquences de l’inflationde l’inflation • Elle facilite les investissements et la consommation • Elle réduit le chômage • Elle réduit le déficit budgétaire ( les recettes fiscales). • Elle pénalise les bénéficiaires des revenus fixes • Elle diminue la compétitivité des produits exportés • Elle oblige l’Etat à adopter des politiques du rigueur • Elle provoque une baisse de la croissance économique
  • 35. 66. Les politiques de stabilité des prix. Les politiques de stabilité des prix 1. La lutte contre l’inflation d’origine monétaire (la politique monétaire):  La politique monétaire consiste à limiter la masse monétaire en circulation.
  • 36. 2. La lutte contre l’inflation par la demande (la politique budgétaire):  L’Etat peut agir sur l’inflation en réduisant la demande, c’est-à-dire le revenu disponible des ménages soit:  En la pression fiscale (TVA, IR, IS …)  En les dépenses publiques Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
  • 37. 3. La lutte contre l’inflation par les coûts: (la politique des revenus):  La politique des revenus consiste à contrôler les différentes catégories de revenus, compte tenu des objectifs généraux de la politique économique. Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
  • 38. 4. La lutte contre l’inflation par les structures (les politiques structurelles):  l'Etat peut d'efforcer de restaurer les lois du marché qui encouragent la concurrence. Les politiques de stabilité des prixLes politiques de stabilité des prix
  • 39. ChapitreChapitre 22:: Le chômage et le marché de travailLe chômage et le marché de travail
  • 40. Plan du chapitrePlan du chapitre 22 1. Définition du chômage 2. La mesure du taux de chômage 3. Les types de chômage 4. Les théories explicatives du chômage 5. Les causes de chômage 6. Les conséquences du chômage 7. Les politiques économiques et le chômage
  • 41. 11 Définition du chômageDéfinition du chômage Selon le bureau international du travail : Un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions :  être sans emploi : c'est à dire ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine de référence ;  être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;  avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent.
  • 42. 11 Définition du chômageDéfinition du chômage Selon le haut commissariat au plan : Un chômeur est toute personne âgée de 15 ans et plus, qui n'a pas une activité professionnelle et qui est à la recherche d'un emploi.
  • 43. 22 La mesure du taux deLa mesure du taux de chômagechômage 
  • 44. 33 Les types de chômageLes types de chômage  Le chômage frictionnel  Le chômage conjoncturel  Le chômage structurel  Le chômage saisonnier  Le chômage technologique  Le chômage technique
  • 45. Le chômage frictionnel (naturel)Le chômage frictionnel (naturel) Le chômage frictionnel, ou chômage naturel, désigne la période de chômage provoquée par la transition et le délai nécessaires à une personne pour trouver un autre emploi.
  • 46. Le chômage conjoncturel (ouLe chômage conjoncturel (ou keynésien)keynésien) Le chômage conjoncturel correspond au ralentissement de l’activité économique provoquant une réduction temporaire des besoins de la main d'œuvre. Dans ce cas, les entreprises licencient pour adapter leur capacité de production à la baisse de l'activité économique.
  • 47. Le chômage structurelLe chômage structurel Le chômage structurel désigne la situation dans laquelle les chômeurs ne peuvent occuper les postes disponibles sur le marché du travail parce qu'ils ne possèdent pas les compétences voulues, n'habitent pas là où les postes sont offerts.
  • 48. Le chômage saisonnierLe chômage saisonnier Le chômage saisonnier concerne certaine branches professionnelles dont l’activité varie selon les périodes de l’année. Chômage observé dans des secteurs où l’activité économique suit les saisons.
  • 49. Le chômage technologiqueLe chômage technologique Chômage technologique est du à la substitution du capital au travail (la machine remplace l’homme).
  • 50. Le chômage techniqueLe chômage technique Le chômage technique est du à une interruption de la production à la suite d’une panne.
  • 51. 33 LesLes théories explicatives duthéories explicatives du chômagechômage  L’approche néoclassique  L’approche keynésienne
  • 52. L’approche néoclassiqueL’approche néoclassique Le comportement des entreprises et la demande du travail :  Les entreprises embauchent de la main d’œuvre en comparant le coût de cette main d’œuvre avec ce qu’elle rapporte. Si un employé supplémentaire permet d’augmenter la production pour une valeur supérieur au salaire qu’il touche ; l’entreprise a intérêt à l’embaucher.  Il en résulte une fonction de demande de travail décroissante par rapport au salaire réel : plus le salaire est élevé, plus la demande du travail est faible et inversement.
  • 53. L’approche néoclassiqueL’approche néoclassique Le comportement des ménages et l’offre de travail : En principe, plus le niveau du salaire est élevé, plus les ménages souhaitent travailler longtemps; ou plus nombreux seront les ménages qui souhaitent travailler.  Pour des salaires très faibles, une baisse du salaire peut inciter les ménages à travailler davantage, on parle dans ce cas de l’effet de substitution.  Pour des salaires élevés, une hausse du salaire peut permettre à un ménage de réduire sa durée de travail et de prendre plus de loisir : c’est ce qu’on appelle l’effet de revenu (loi de Gossen).
  • 54. L’équilibre sur le marché du travail doit se réaliser par l’égalisation entre l’offre et la demande de travail. Si l’ajustement ne s’opère pas, c’est qu’il y a des rigidités qui bloquent le fonctionnement du marché. Ces rigidités sont, selon les classiques, liées à l’interventionnisme de l’Etat en matière de fixation des salaires et de la réglementation du travail… L’équilibre du marché de travailL’équilibre du marché de travail
  • 55. L’équilibre du marché de travailL’équilibre du marché de travail
  • 56.  Pour les néo-classiques, le chômage naît par la faiblesse de l’offre : les entreprises produisent insuffisamment pour répondre à la demande existante ; ce comportement est dicté par le niveau des salaires réels ou salaires effectifs supérieurs au salaire d’équilibre tel qu’il résulte des lois du marché.  Le coût du travail serait donc un obstacle au plein emploi.
  • 57. L’approche keynL’approche keynéésiennesienne  Pour les keynésiens, le chômage provient donc d’une insuffisance de la demande par rapport aux capacités de production : les entreprises n’ont pas intérêt à produire plus que la demande car elles ne sont pas assurées d’écouler la production correspondante.  L’anticipation d’une faible demande favorise le chômage.
  • 58. Analyse néo-classique Analyse keynésienne L’offre de travail dépend du niveau de salaire réel L’offre de travail dépend du volume de la population active La demande de travail dépend-elle aussi des salaires La demande de travail dépend de la demande effective Si le marché du travail fonctionne librement le plein emploi est automatique Le sous–emploi est la norme, l’Etat doit intervenir pour stimuler la demande La baisse des salaires permet la diminution du chômage La baisse des salaires accroît le chômage en réduisant la demande effective Le chômage est volontaire et transitoire Le chômage est involontaire
  • 59. 55 LesLes causes decauses de chômagechômage  Les délocalisations d’entreprises;  Le progrès technique et l’évolution de la productivité;  La crise économique et le ralentissement de la croissance;  L’évolution démographique.
  • 60. 66 Les conséquences du chômageLes conséquences du chômage Conséquences économiques:  Les chômeurs consomment moins;  Les conséquences sur le budget de l’Etat;  Déficit des organismes de protection sociale. Conséquences sociales:  La perte de revenu pour le chômeur;  La hausse de la délinquance et de la criminalité;  L’effet psychologique.
  • 61. 1 Les politiques actives créatrices d’emplois pour réduire le nombre de chômeurs : Ces politiques sont destinées à la création d’emplois. Elles reposent sur des mesures telles que des créations d’emplois publics, une relance de l’activité par la demande, des incitations à l’embauche … etc. L’Etat adopte:  Politique budgétaire (politique de relance)  Politique monétaire ( le taux d’intérêt) 77 Les politiques économiques et leLes politiques économiques et le chômagechômage
  • 62. 77 Les politiques économiques et leLes politiques économiques et le chômagechômage 2 Les politiques passives centrées sur les chômeurs : Elles sont qualifiées de « passives » parce qu'elles ne cherchent pas à combattre les causes directes du chômage mais d’aider les chômeurs. Les pouvoirs publics mettent en œuvre ces politiques lorsqu’ils considèrent que le niveau de l’emploi (offre d'emplois) peut difficilement être modifié. Ils vont alors avant tout s’efforcer de venir en aide aux chômeurs:  Indemnisation du chômage  Les préretraites  Le partage du temps de travail
  • 63. ChapitreChapitre 33:: La croissance économiqueLa croissance économique
  • 64. Plan du chapitrePlan du chapitre 33 1. Définition de la croissance économique 2. Les caractéristiques de la croissance économique 3. La mesure de la croissance économique 4. Les formes de la croissance économique 5. Les explications de la croissance économique
  • 65. 11 La définition de la CELa définition de la CE  La croissance économique est définit comme une augmentation soutenue pendant une ou plusieurs longues périodes de production des biens et des services dans une économie.  Plus simplement, on définit la croissance comme une augmentation à long terme de PIB.
  • 66. 22 Les caractéristiques de la CELes caractéristiques de la CE  C’est un mouvement soutenue ascendant sur une longue période;  C’est un phénomène irréversible et autoentretenu;  La croissance produit des modifications structurelles au niveau des différents secteurs.
  • 67. 33 La mesure de la CELa mesure de la CE 
  • 68. PIB en volumeVS PIB en valeurPIB en volumeVS PIB en valeur Le PIB en valeur est la somme des quantités des biens produits, multipliée par leur prix courant. Pour mesurer l’évolution de la production au cours du temps, il faut éliminer l’effet de la hausse des prix. C’est pourquoi on utilise le PIB en volume.
  • 69. 44 Les formes de la CELes formes de la CE  La croissance extensive résulte principalement de l'augmentation des quantités de facteurs de production mis en œuvre.  La croissance intensive est le résultat de l'amélioration de l'efficacité des facteurs de production ; elle se traduit par l'augmentation de la valeur ajoutée par salarié ou par l'accroissement des performances des machines, du fait du progrès technique.
  • 70. Le gouvernement marocain, a décidé mardi dernier, de libéraliser les prix des carburants suite à la décompensation définitive des produits pétroliers. La décision du gouvernement fait-elle courir un risque inflationniste ou au contraire déflationniste ? justifiez Question de réflexionQuestion de réflexion