SlideShare une entreprise Scribd logo
LA SÉMANTIQUE LEXICALE
FORMATION DES MOTS
SÉMANTIQUE DU Français. Consulter aussi:
http://www.lattice.cnrs.fr/sites/itellier/poly_info_ling/linguistique007.html
https://numeroatypique.jimdo.com/travaux/la-s%C3%A9mantique-lexicale-les-relations-du-sens-lexical/
http://j.poitou.free.fr/pro/html/gen/sem-lex.html
https://fr.wikisource.org/wiki/Comment_les_mots_changent_de_sens
Dra. En L. Georgia M.K. Grondin
POURQUOI CRÉER DES MOTS NOUVEAUX?
 1. Désignation de réalités nouvelles, éventuellement éphémères, dans tous les domaines (scientifique,
technique, économique, politique, culturel, militaire, médical, etc.).
Exemples: le drône, Mondialisation vs Globalisation, Brexit, BRIC (et dérivés), ça roule?, crapahuter, alicament,
le tailleur se chiquise)
 2. Remotivation d’un signe (nouveau signifié pour un signifiant existant).
Exemples: Souris (animal) > Souris (souris informatique)
Confinement, distanciation. Cherchez d’autres exemples.
 3. Remplacement d’un signe par un autre pour un même référent,
 soit en raison de l’usure ou la banalisation des lexèmes (argent: pognon, fric, sous, thunes),
 soit en raison des connotations qu’ils ont acquise (gai(e) n’est plus utilisé car il ressemble à « gay »,
collaborateur n’est plus utilisé dans sa forme tronquée collabo à cause de la connotation acquise pendant la
2de GM.),
 soit en raison de la recherche d’un terme plus transparent. Se divertir / s’amuser dans les communautés
hispanophones à cause de divertirse.
 soit par souci identitaire, par phénomène de mode.
Limitation et temporalité
 Loi Toubon (1994): Protéger le patrimoine linguistique français avec 3 objectifs:
 L’enrichissement de la langue
 L’obligation d’utiliser la langue francaise
 La défense du français en tant que langue de la République
 Limitation à la formation de mots
Une limitation forte à la création d’unités lexicales nouvelles est le principe de non-synonymie sous-
jacent au fonctionnement de la langue, mais on peut remplacer, dans une situation de discours
donnée, une unité lexicale par une autre ou une périphrase.
 Formations occasionnelles et lexicalisation
La formation d’une nouvelle unité lexicale naît d’un besoin ponctuel. Mais tous les mots ainsi formés
n’entrent pas dans le lexique de la communauté. On distingue:
 les formations occasionnelles (invention ministérielle comme fin de semaine ou temporelles comme bug de
l’internet) et
 les formations lexicalisées disponibles dans l’inventaire lexical de la communauté linguistique (avec enregistrement
par les lexicographes dans le dictionnaire mais pas nécessairement adoptée par la communauté). Types de mots
formés: Principalement des substantifs, des verbes, des adjectifs.
 La langue est vivante, elle évolue tout le temps, elle respire, change le sens des mots, les fait
glisser, les rends plus forts ou plus faibles selon les besoins et les modes.
Procédés de formation de nouvelles unités
lexicales
1. Formation de mots par combinaison
de matériel morphologique existant
a) Métaphore et métonimie
b) Remotivation et répartition
c) Élargissement du domaine référentiel
d) Glissement du domaine référentiel
e) Rétrécissement du domaine
référentiel
a) Intégration phonique
b) Intégration graphique
c) Intégration morphologique et /ou
syntaxique
d) Altérations sémantiques
a) Composition
b) Dérivation
c) Conversion
d) Abréviation
2. Néologismes sémantiques (signifié
nouveau pour un signifiant existant) 3. Intégration des mots étrangers
Séquence de mots ou unité lexicale
 Dans l’énoncé « Prends un verre et une assiette dans le buffet », nous avons une séquence
de mots.
 Mais il n’est pas possible de modifier la combinaison des mots dans « je t’invite à prendre
un verre au café du coin. ». Il s’agit ici d’une unité lexicale.
 Substitution: s’il s’agit d’une unité lexicale, c’est toute l’unité qui peut être remplacée par un
mot ou une expression synonyme
 Les contraires: s’il s’agit d’une unité lexicale, les mots ont rarement des contraires terme à
terme.
 Séparation: on ne peut pas séparer les mots qui constituent une unité lexicale par d’autres
mots qui les modifient directement.
1a. Formation de mots par combinaison de matériel
morphologique existant: LA COMPOSITION
https://www.ecolesuisse-fle.fr/jeux-vocabulaire-3-mots-composes
à forme simple
 Gendarme
 Velcro
 Vinaigre
 Bimensuel
 Bonhomme et gentilhomme
 Contrebande
 Contrebasse
 Mélomane
 Quiproquo
 Supermarché
à forme composée
 Arc-en-ciel (nom + prep + nom)
 Camion-citerne (nom + nom)
 Pomme-de-terre (nom + prep + nom)
 Clair-obscur (adj + adj)
 Chaud-froid (adj + adj)
 Beau-frère (adj + nom)
 Rouge-gorge (adj + nom)
 Cordon-bleu (nom + adj)
 Table ronde (nom + adj)
 Service-après-vente (nom + prep + nom)
 Un va-et-vient (sur phrase)
 Le qu’en dira-t-on (sur phrase)
 Le sot-l’y-laisse (sur phrase)
 Oto-rhino-laryngologie (thème savant)
 Tire-bouchon (sur verbe)
 Trente-et-un (sur cardinaux)
 5 sur 5 (sur cardinaux)
 4 x 4 (sur cardinaux)
 Un 2 roues (sur cardinaux)
 Au-dessus (sur particule)
 Au-dessous (sur particule)
 Au-devant (sur particule)
 Le bla-bla (onomatopées)
 Le tic-tac (onomatopées)
Exercice
distinguez unité lexicale et séquence de mots.
 C’est une fine bouche
 Il a une bouche fine
 J’achète une table ronde pour mon salon
 Je participe à une table ronde demain
 Il a ouvert l’œil toute la nuit # il n’a pas fermé l’œil de toute la nuit
 Un chemin rapide de fer / un chemin de fer
Les idées latentes du langage (Michel
Bréal, 1897)
 Les mots tels quels ne suffisent pas à exprimer nos idées. Celles-ci se révèlent à
nous de manière complète grâce à l’effort d’interprétation que nous faisons
systématiquement pour les comprendre dans un contexte donné.
 Les approximations de compréhension et d’interprétation dépendant de chaque
individu, il existe dans le langage une grande part de sous-entendu. Cette
caractéristique du langage est fondamentale pour décrire fidèlement le monde
changeant et les relations que l’homme y établit.
Le suffixe –ier veut dire arbre qui donne le
fruit
Figue – Figuier
Pomme –
pommier
Amande –
amandier
Les idées latentes du langage ou ellipse
intérieure (Michel Bréal , 1897)
 Par dérivation, nous transformons un mot ou une base lexicale en un mot nouveau.
À l’époque de Bréal, l’un des suffixes de dérivation les plus utilisés était le suffixe –
ier.
 Si l’on observe pomme, mangue, amande, figue + -ier, on pourrait croire que le
sens du suffixe –ier est: le mot dérivé produit l’objet exprimé par le mot primitif.
 Ainsi pommier, manguier, amandier, figuier serait l’arbre qui le fruit de la pomme,
etc.
Exception et répétition du sens de –ier
grâce à un suffixe nouveau –er
Orange - oranger
Fraise – fraisier Pêche – pêcher
D’autres fruits répondent à une toute autre
logique
Actinidia – arbre à
Kiwis
Ananas Plante à pastèque
Le suffixe – ier ne marque pas la production mais le
contenant.
Encrier Huilier
Pigeonnier –
colombier
Parfois les relations imprimées par –ier
sont contradictoires
Prisonnier Prison ou geôle Geôlier
 Il n’est pas souhaitable qu’une langue représente tout et avec exactitude notre
environnement parce qu’alors il faudrait infiniment de mots pour décrire le monde
(énorme effort de modifications constante de la réalité) et cognitivement nous
devrions faire toujours les mêmes opérations mentales pour décoder ces mots
nouveaux.
Les idées latentes du langage ou ellipse
intérieure (Michel Bréal , 1897)
 Le suffixe -ier, comme plusieurs autres, cré une catégorie mentale pour décrire une
réalité et oblige l’usager de la langue à modifier sa catégorie chaque fois qu’il se
trouve en présence d’un mot nouveau où il reconnait un suffixe de dérivation.
 Cet exercice est partie inhérente des langues comme le français, l’anglais et
l’espagnol.
 Les suffixes sont des éléments linguistiques indispensable à la création de
vocabulaire. Contradictoirement, plus une langue vieillit, et bien que l’on cré des
mots régulièrement, moins il y a de nouveaux suffixes parce que ceux déjà existant
ont prouvé qu’ils étaient suffisemment utiles pour rendre compte des relations que
l’homme établit avec son entourage.
1b et 1c. Formation de mots par combinaison de matériel
morphologique existant:
La dérivation et La conversion
Dérivation: formation un mot nouveau à
partir d’éléments dont l’un au moins n’a
pas d’existence
 Par préfixation:
à travers: perforatrice, percolateur
 Par suffixation:
Intensif: bravade, œillade, rigolade
Capacité: rétractile, fissile
Conversion: création d’un nouveau mot
par changement de la catégorie
morphosyntaxique
 Le boire et Le manger
 Une blonde, le beau
 Un rien
 Un devoir, le pouvoir, Des Savoir-faire
 Des vivres
L’irradiation* dans la dérivation
 Phénomènes qui consistent à faire glisser un sens attribué à un suffixe à d’autres
mots dont la forme graphique et/ou phonique est similaire.
Exemples:
 Dans l’ancien français parce qu’on employait fréquemment adolesco, floresco et
senesco qui indiquait des actions lentes et graduelles, on a attribué ce même sens
par irradiation à maturesco et marcesco.
 Il devait y avoir dans l’ancien français des mots qui ont donné leur sens péjoratif
aux mots formés avec –âtre, -ard, -aud, -aille, -ouille.
 Cherchez et trouvez le sens commun à barbouiller, patouiller, gribouiller / connard,
bonnard, bâtard / marâtre, jaunâtre, saumâtre / canaille, marmaille, victuaille,
mangeaille.
Les fausses perceptions* dans la dérivation
 Quand le phénomène d’irradiation viole la marque du suffixe, on parle de fausses
perceptions.
 Mauviette (insulte) mais crevette est un petit crustacé
 Connard (insulte) mais costard (familier) est un costume d’homme
 Salaud (insulte) mais costaud (familier)
 Marâtre mais théâtre ou psychiatre
 Canaille (insulte, de l’italien canaglia = troupe de chien) donc bataille
1d. Formation de mots par combinaison de matériel
morphologique existant: L’abréviation
 L’ellipse (souvent des adjectifs qui deviennent des noms): le capitaine général, la ville
capitale, le boulevard périphérique, un Bourgogne, un Tournier.
 La troncation:
 métro, sympa, ciné, prof, pote, fac.
 Car, bus, ricain, dingue.
 Les sigles:
 RATP, ONU, USA, BRIC,
 BCBG, BD, ULM
L’analogie*
 Pour Bréal, l’analogie es une cause mais pas un moyen. Il distingue 4 cas pour lesquelles la langue a
recours à l’analogie:
 pour éviter les difficultés d’expression,
 pour obtenir plus de clarté,
 pour souligner une opposition ou une ressemblance et
 pour appliquer une règle ancienne ou moderne.
 Antoine Thomas conteste. L’analogie, ce phénomène consiste à appliquer par irradiation et
systématiquement la même règle à la déclinaison morphologique des verbes.
On conjugue pondre comme fondre, répondre, etc. alors que l’ancien français conjuguait pondre
comme semondre, coudre. On dit pondu, tendu, rendu et si l’on avait suivi le cours normal de
l’évolution des mots on aurait dû dire prendu. C’est par analogie que les enfants et les apprenants
peuvent conjuguer aller en j’alles, tu alles, j’ai pouvu, etc… même si la grammaire moderne désigne ces
formes comme non conforme.
2a. Néologismes sémantiques. Signifié nouveau
pour un signifiant existant
Métaphore: donner à un mot un sens figuré (ou
dérivé) en fonction d’une comparaison implicite
 Canard
 Oiseau
 Sucre trempé dans un liquide
 Fausse note
 Éclair
 Lumière brève, intense, sinueuse, …
 Moment de clarté intellectuel bref et
intense
 Perle
 petite bille de nacre
 personne remarquable dans un domaine.
Métonymie: nommer un objet par le nom d’un
autre objet grâce à une contiguïté entre les
deux objets.
 La cause pour l’effet: refroidir quelqu’un
 L’artiste pour l’œuvre: un Picasso
 L’instrument pour l’utilisateur: trois jeunes
tambours
 La matière pour l’objet: les cuivres
 Le contenant pour le contenu: il a mangé toute
la boite
 Le lieu pour la chose: le cantal ou Vichy
 Le signe pour la chose signifiée: la couronne
 Le physique pour le moral ou la personne: faire
le joli cœur
 L’attribut vestimentaire pour la personne: les
casques bleus, les cols blancs.
2b. Néologismes sémantiques. Signifié
nouveau pour un signifiant existant
 Spécialité, répartition et remotivation
La loi de spécialité*
 Il y a dans le français des mots ou des suffixes qui remplissent une fonction
spéciale. Cette fonction qui vient avec le mot ou le suffixe fait faire à l’usager des
économies de langage (loi du moindre effort).
Exemples:
 Plus, moins, autant et dérivés sont les mots spéciaux pour exprimer la
comparaison. Pire, moindre, meilleur sont les vestiges d’une morphologie
surannée; pour preuve, les petits français et les apprenants peuvent employer
erronément plus mauvais, plus petit, plus bon.
 Les partitifs de, du, de la, de l’, des sont les mots spéciaux pour exprimer une
quantité approximative de quelquechose.
 Se ou s’ sont les variantes d’un mot spécial qui indique le caractère réflexif d’un
verbe.
La loi de répartition*
 Au fur et mesures des siècles, on recense dans le français des doublets*, sorte de
synonymes, qui ont finit par être utilisés dans des contextes déterminés pour ne pas
confondre les usagers de la langue.
Exemples:
 Si la chaire désignait autrefois la chaise spéciale installée sur un piedestal où le
professeur s’asseyait pour faire la classe, et désigne aujourd’hui le poste de professeur
titulaire dans une université, elle ne s’emploit pas dans le même contexte que la chaise
sur laquelle s’asseoit le commun des mortels.
 La partie qui donne le lait chez les mammifères femelles portent des noms différents
suivant que l’on parle d’un animal ou d’une personne. La vache le fait grâce à son pis et
la femme grâce à sa poitrine. Intervertir les mots pour désigner cette partie du corps
pourrait être insultant. De même, les animaux ont des pattes, mais les hommes des
jambes. On se sert une tranche de pain mais une part de gâteau.
Remotivation des signes
2. Néologismes sémantiques. Signifié
nouveau pour un signifiant existant
 C) Élargissement du domaine référentiel
 Panier = pour porter le pain
 Le linge = tissu fait de lin
 Le boucher = exclusivement viande de bouc
 L’épicier = exclusivement des épices
 Le bureau = la bure qui recouvre la table puis la pièce où se trouve cette table
2. Neólogismes sémantiques. Signifié
nouveau pour un signifiant existant
d) Glissement de sens
Observer vilain, bourgeois, clerc. Chagrin, plume, garce
 La gêne = le malheur
 étonner = bouleverser
 Enchantement, le charme = magique
 Manie = folie
 Merci = pitié
 Navré = blessé à mort
 Pondre = poser
2. Neólogismes sémantiques. Signifié
nouveau pour un signifiant existant
 E) Rétrécissement référentiel
 Traire = tirer, aujourd’hui = tirer sur le pis de la vache pour en extraire du lait
 Viande = nourriture, aujourd’hui = chair animale consommée par l’Homme
 Etoffe = matière, aujourd’hui = tissu
 Robe = tout type de vêtements, aujourd’hui = vêtement féminin
 Neveu = toute la descendance, aujourd’hui = fils de la sœur ou du frère
 Faon = le petit de tout animal sauvage, aujourd’hui = petit de la biche
 Principe « minimax » : valeur sémantique maximale avec signifiant minimal (=
principe d’économie), formation d’un mot à la place d’une expression
syntaxique.(mettre en relation > relationnel, être / devenir bourgeois >
embourgeoiser, faire des économies > économiser)
Extinction des formes inutiles*
 L’ancien français avait deux imparfait: ere et estoie
 Temps de conjugaison: le passé simple, le passé surcomposé (ça a eu payé),
imparfait du subjonctif: « J’eusse été fâché que vous m’imputassiez cette
connerie. »
 Les relatifs: dont + relatifs composés /qui et que.
 Lexique en désuétude: la réalité change, les mots meurent.
 Faites une recherche sur internet pour trouver quels mots ont été retiré du
dictionnaire
Les acquisitions nouvelles*
 Naissance de l’article
 La formation du futur ou du conditionnel
 L’ajonction du h
 Emprunts lexicaux (voir vignettes suivantes)
3. Intégration des mots étrangers
3. Intégration des mots étrangers
AIDE
DE
CAMP
PHONIQUE
[Ɛ]= [e]
[kã] = [kan]
MORPHOLOGIQUE ET / OU SYNTAXIQUE
Masculin = féminin ou masculin
Altération sémantique
Officier au service d’un autre
officier = personne au service d’une
autre dans une action publique.
GRAPHIQUE
« AI » = E
À vous maintenant…
 Le moustique vient de l’espagnol el mosquito
 Le chocolat vient de l’espagnol el chocolate
 Le biftek vient de l’anglais beef-steak
 Le cutter vient de l’anglais
 L’alcool, la jupe et le matelas viennent de l’arabe
 D’où viennent la mayonnaise et le corbillard?
…. Et d’autres petits exercices
 Décomposez et donnez le sens des mots suivants:
 Paratonnerre, intraveineux, transhumance, chauvinisme, cuillerée, blanchiment,
RMIste.
 Quel préfixe utiliser pour trouver un adjectif, un verbe ou un nom qui veuille dire:
 Hors les murs, coupé autour, qui se sert de ses deux mains pareillement
 Quel suffixe utiliser dans la construction d’adjectifs, noms ou verbes pour
dire/décrire:
 Un chauffeur qui conduit mal, l’action de livrer, la possibilité d’accentuer
 Faites l’analyse des adaptations qu’a subi « mariachi »
En conclusion et à mis chemin entre
sémantique et morphologie
 Pour être capable d’animer le cours, lire le texte de Claire Michard accessible à
travers le lien:
 http://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2003-4-page-63.htm
Découpage de lecture- compte-rendu:
 du début jusqu’au titre le contenu scientifique
 du contenu scientifique jusqu’aux présupposés idéologiques.
 des présupposés idéologiques jusqu’aux propositions pour une analyse
matérialiste de la sémantique du genre.
 des propositions pour une analyse matérialiste de la sémantique du genre
jusqu’à la fin.
Pour aller plus loin…
 http://www.academie-francaise.fr/dire-ne-pas-dire
 http://www.logilangue.com/public/Site/clicGrammaire/ListNomsAdjCompos.php
 http://www.etudes-litteraires.com/lexicographie.php
 http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui
 http://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2003-4-page-63.htm
 http://andre.thibault.pagesperso-orange.fr/EmpruntsSemantiques.pdf
 http://www.lexilogos.com/etymologie.htm
 http://www.lexilogos.com/francais_langue_dictionnaires.htm

Contenu connexe

Similaire à La formation des mots

Enseigner le vocabulaire
Enseigner le vocabulaireEnseigner le vocabulaire
Enseigner le vocabulaireClaire Doz
 
Origine du langage et geste
Origine du langage et gesteOrigine du langage et geste
Origine du langage et gesteJeanne Charoy
 
Les niveaux de langue
Les niveaux de langueLes niveaux de langue
Les niveaux de languelebaobabbleu
 
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikast
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikastGrr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikast
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikastElina Laanes
 
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...DeAndr Espree-Conaway
 
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014Shula Rajaonah
 
Bon cours grammaire française les éléments de la langue
Bon cours grammaire française les éléments de la langueBon cours grammaire française les éléments de la langue
Bon cours grammaire française les éléments de la langueAndre Iridium
 
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA LANGUE ESPAGNOLE
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA  LANGUE ESPAGNOLELE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA  LANGUE ESPAGNOLE
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA LANGUE ESPAGNOLEEL ESPAÑOL Y OTRAS LENGUAS
 
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdf
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdfLe conditionnel comme temps de l’indicatif.pdf
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdfabdoulwahabkom
 
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraire
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraireLe Lexique entre la motivation et l'arbitraire
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraireguest4e68fd8
 
bescheerelle le meilleure livre
bescheerelle le meilleure livrebescheerelle le meilleure livre
bescheerelle le meilleure livremahmoudmaysne
 
Résumé et texte intégral de la conférence de Valvert
Résumé et texte intégral de la conférence de ValvertRésumé et texte intégral de la conférence de Valvert
Résumé et texte intégral de la conférence de ValvertJean-Jacques Pinto
 
Variation PhonéTique
Variation PhonéTiqueVariation PhonéTique
Variation PhonéTiquekimo063
 
Bon cours grammaire francaise les elements de la langue
Bon cours grammaire francaise les elements de la langueBon cours grammaire francaise les elements de la langue
Bon cours grammaire francaise les elements de la langueAndre Iridium
 
Week 8 2015 french slp
Week 8 2015 french slpWeek 8 2015 french slp
Week 8 2015 french slpFabien Riviere
 
Week 7 2015 french slp
Week 7 2015 french slpWeek 7 2015 french slp
Week 7 2015 french slpFabien Riviere
 

Similaire à La formation des mots (20)

Enseigner le vocabulaire
Enseigner le vocabulaireEnseigner le vocabulaire
Enseigner le vocabulaire
 
Origine du langage et geste
Origine du langage et gesteOrigine du langage et geste
Origine du langage et geste
 
Les niveaux de langue
Les niveaux de langueLes niveaux de langue
Les niveaux de langue
 
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikast
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikastGrr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikast
Grr6535 erikursus prantsuse keele lingvistikast
 
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...
Les racines indo-europeenes et la trajectoire semantique du marqueur discursi...
 
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014
Shula Rajaonah Morphologie 2 dix mots Université Denis Diderot Paris 7 2013/2014
 
Bon cours grammaire française les éléments de la langue
Bon cours grammaire française les éléments de la langueBon cours grammaire française les éléments de la langue
Bon cours grammaire française les éléments de la langue
 
MOJ DIPLOMSKI
MOJ DIPLOMSKIMOJ DIPLOMSKI
MOJ DIPLOMSKI
 
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA LANGUE ESPAGNOLE
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA  LANGUE ESPAGNOLELE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA  LANGUE ESPAGNOLE
LE DICTIONNAIRE DES CHAMPS SÉMANTIQUES DANS LA TRADITION DE LA LANGUE ESPAGNOLE
 
Sens propre, sens figuré
Sens propre, sens figuréSens propre, sens figuré
Sens propre, sens figuré
 
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdf
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdfLe conditionnel comme temps de l’indicatif.pdf
Le conditionnel comme temps de l’indicatif.pdf
 
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraire
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraireLe Lexique entre la motivation et l'arbitraire
Le Lexique entre la motivation et l'arbitraire
 
bescheerelle le meilleure livre
bescheerelle le meilleure livrebescheerelle le meilleure livre
bescheerelle le meilleure livre
 
Résumé et texte intégral de la conférence de Valvert
Résumé et texte intégral de la conférence de ValvertRésumé et texte intégral de la conférence de Valvert
Résumé et texte intégral de la conférence de Valvert
 
Variation PhonéTique
Variation PhonéTiqueVariation PhonéTique
Variation PhonéTique
 
1143
11431143
1143
 
Conférence 1 lex.pptx
Conférence 1 lex.pptxConférence 1 lex.pptx
Conférence 1 lex.pptx
 
Bon cours grammaire francaise les elements de la langue
Bon cours grammaire francaise les elements de la langueBon cours grammaire francaise les elements de la langue
Bon cours grammaire francaise les elements de la langue
 
Week 8 2015 french slp
Week 8 2015 french slpWeek 8 2015 french slp
Week 8 2015 french slp
 
Week 7 2015 french slp
Week 7 2015 french slpWeek 7 2015 french slp
Week 7 2015 french slp
 

Dernier

Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesHamdConseil
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesSOLIANAEvelyne
 
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdf
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdfRésultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdf
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdfGERESO
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMartin M Flynn
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...zidani2
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?sashaflor182
 
Festival de Cannes 2024.pptx
Festival    de     Cannes        2024.pptxFestival    de     Cannes        2024.pptx
Festival de Cannes 2024.pptxTxaruka
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 

Dernier (11)

Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdf
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdfRésultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdf
Résultats enquête RH 2024 Fonction Publique.pdf
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
Festival de Cannes 2024.pptx
Festival    de     Cannes        2024.pptxFestival    de     Cannes        2024.pptx
Festival de Cannes 2024.pptx
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 

La formation des mots

  • 1. LA SÉMANTIQUE LEXICALE FORMATION DES MOTS SÉMANTIQUE DU Français. Consulter aussi: http://www.lattice.cnrs.fr/sites/itellier/poly_info_ling/linguistique007.html https://numeroatypique.jimdo.com/travaux/la-s%C3%A9mantique-lexicale-les-relations-du-sens-lexical/ http://j.poitou.free.fr/pro/html/gen/sem-lex.html https://fr.wikisource.org/wiki/Comment_les_mots_changent_de_sens Dra. En L. Georgia M.K. Grondin
  • 2. POURQUOI CRÉER DES MOTS NOUVEAUX?  1. Désignation de réalités nouvelles, éventuellement éphémères, dans tous les domaines (scientifique, technique, économique, politique, culturel, militaire, médical, etc.). Exemples: le drône, Mondialisation vs Globalisation, Brexit, BRIC (et dérivés), ça roule?, crapahuter, alicament, le tailleur se chiquise)  2. Remotivation d’un signe (nouveau signifié pour un signifiant existant). Exemples: Souris (animal) > Souris (souris informatique) Confinement, distanciation. Cherchez d’autres exemples.  3. Remplacement d’un signe par un autre pour un même référent,  soit en raison de l’usure ou la banalisation des lexèmes (argent: pognon, fric, sous, thunes),  soit en raison des connotations qu’ils ont acquise (gai(e) n’est plus utilisé car il ressemble à « gay », collaborateur n’est plus utilisé dans sa forme tronquée collabo à cause de la connotation acquise pendant la 2de GM.),  soit en raison de la recherche d’un terme plus transparent. Se divertir / s’amuser dans les communautés hispanophones à cause de divertirse.  soit par souci identitaire, par phénomène de mode.
  • 3. Limitation et temporalité  Loi Toubon (1994): Protéger le patrimoine linguistique français avec 3 objectifs:  L’enrichissement de la langue  L’obligation d’utiliser la langue francaise  La défense du français en tant que langue de la République  Limitation à la formation de mots Une limitation forte à la création d’unités lexicales nouvelles est le principe de non-synonymie sous- jacent au fonctionnement de la langue, mais on peut remplacer, dans une situation de discours donnée, une unité lexicale par une autre ou une périphrase.  Formations occasionnelles et lexicalisation La formation d’une nouvelle unité lexicale naît d’un besoin ponctuel. Mais tous les mots ainsi formés n’entrent pas dans le lexique de la communauté. On distingue:  les formations occasionnelles (invention ministérielle comme fin de semaine ou temporelles comme bug de l’internet) et  les formations lexicalisées disponibles dans l’inventaire lexical de la communauté linguistique (avec enregistrement par les lexicographes dans le dictionnaire mais pas nécessairement adoptée par la communauté). Types de mots formés: Principalement des substantifs, des verbes, des adjectifs.  La langue est vivante, elle évolue tout le temps, elle respire, change le sens des mots, les fait glisser, les rends plus forts ou plus faibles selon les besoins et les modes.
  • 4. Procédés de formation de nouvelles unités lexicales 1. Formation de mots par combinaison de matériel morphologique existant a) Métaphore et métonimie b) Remotivation et répartition c) Élargissement du domaine référentiel d) Glissement du domaine référentiel e) Rétrécissement du domaine référentiel a) Intégration phonique b) Intégration graphique c) Intégration morphologique et /ou syntaxique d) Altérations sémantiques a) Composition b) Dérivation c) Conversion d) Abréviation 2. Néologismes sémantiques (signifié nouveau pour un signifiant existant) 3. Intégration des mots étrangers
  • 5. Séquence de mots ou unité lexicale  Dans l’énoncé « Prends un verre et une assiette dans le buffet », nous avons une séquence de mots.  Mais il n’est pas possible de modifier la combinaison des mots dans « je t’invite à prendre un verre au café du coin. ». Il s’agit ici d’une unité lexicale.  Substitution: s’il s’agit d’une unité lexicale, c’est toute l’unité qui peut être remplacée par un mot ou une expression synonyme  Les contraires: s’il s’agit d’une unité lexicale, les mots ont rarement des contraires terme à terme.  Séparation: on ne peut pas séparer les mots qui constituent une unité lexicale par d’autres mots qui les modifient directement.
  • 6. 1a. Formation de mots par combinaison de matériel morphologique existant: LA COMPOSITION https://www.ecolesuisse-fle.fr/jeux-vocabulaire-3-mots-composes à forme simple  Gendarme  Velcro  Vinaigre  Bimensuel  Bonhomme et gentilhomme  Contrebande  Contrebasse  Mélomane  Quiproquo  Supermarché à forme composée  Arc-en-ciel (nom + prep + nom)  Camion-citerne (nom + nom)  Pomme-de-terre (nom + prep + nom)  Clair-obscur (adj + adj)  Chaud-froid (adj + adj)  Beau-frère (adj + nom)  Rouge-gorge (adj + nom)  Cordon-bleu (nom + adj)  Table ronde (nom + adj)  Service-après-vente (nom + prep + nom)  Un va-et-vient (sur phrase)  Le qu’en dira-t-on (sur phrase)  Le sot-l’y-laisse (sur phrase)  Oto-rhino-laryngologie (thème savant)  Tire-bouchon (sur verbe)  Trente-et-un (sur cardinaux)  5 sur 5 (sur cardinaux)  4 x 4 (sur cardinaux)  Un 2 roues (sur cardinaux)  Au-dessus (sur particule)  Au-dessous (sur particule)  Au-devant (sur particule)  Le bla-bla (onomatopées)  Le tic-tac (onomatopées)
  • 7. Exercice distinguez unité lexicale et séquence de mots.  C’est une fine bouche  Il a une bouche fine  J’achète une table ronde pour mon salon  Je participe à une table ronde demain  Il a ouvert l’œil toute la nuit # il n’a pas fermé l’œil de toute la nuit  Un chemin rapide de fer / un chemin de fer
  • 8. Les idées latentes du langage (Michel Bréal, 1897)  Les mots tels quels ne suffisent pas à exprimer nos idées. Celles-ci se révèlent à nous de manière complète grâce à l’effort d’interprétation que nous faisons systématiquement pour les comprendre dans un contexte donné.  Les approximations de compréhension et d’interprétation dépendant de chaque individu, il existe dans le langage une grande part de sous-entendu. Cette caractéristique du langage est fondamentale pour décrire fidèlement le monde changeant et les relations que l’homme y établit.
  • 9. Le suffixe –ier veut dire arbre qui donne le fruit Figue – Figuier Pomme – pommier Amande – amandier
  • 10. Les idées latentes du langage ou ellipse intérieure (Michel Bréal , 1897)  Par dérivation, nous transformons un mot ou une base lexicale en un mot nouveau. À l’époque de Bréal, l’un des suffixes de dérivation les plus utilisés était le suffixe – ier.  Si l’on observe pomme, mangue, amande, figue + -ier, on pourrait croire que le sens du suffixe –ier est: le mot dérivé produit l’objet exprimé par le mot primitif.  Ainsi pommier, manguier, amandier, figuier serait l’arbre qui le fruit de la pomme, etc.
  • 11. Exception et répétition du sens de –ier grâce à un suffixe nouveau –er Orange - oranger Fraise – fraisier Pêche – pêcher
  • 12. D’autres fruits répondent à une toute autre logique Actinidia – arbre à Kiwis Ananas Plante à pastèque
  • 13. Le suffixe – ier ne marque pas la production mais le contenant. Encrier Huilier Pigeonnier – colombier
  • 14. Parfois les relations imprimées par –ier sont contradictoires Prisonnier Prison ou geôle Geôlier
  • 15.  Il n’est pas souhaitable qu’une langue représente tout et avec exactitude notre environnement parce qu’alors il faudrait infiniment de mots pour décrire le monde (énorme effort de modifications constante de la réalité) et cognitivement nous devrions faire toujours les mêmes opérations mentales pour décoder ces mots nouveaux.
  • 16. Les idées latentes du langage ou ellipse intérieure (Michel Bréal , 1897)  Le suffixe -ier, comme plusieurs autres, cré une catégorie mentale pour décrire une réalité et oblige l’usager de la langue à modifier sa catégorie chaque fois qu’il se trouve en présence d’un mot nouveau où il reconnait un suffixe de dérivation.  Cet exercice est partie inhérente des langues comme le français, l’anglais et l’espagnol.  Les suffixes sont des éléments linguistiques indispensable à la création de vocabulaire. Contradictoirement, plus une langue vieillit, et bien que l’on cré des mots régulièrement, moins il y a de nouveaux suffixes parce que ceux déjà existant ont prouvé qu’ils étaient suffisemment utiles pour rendre compte des relations que l’homme établit avec son entourage.
  • 17. 1b et 1c. Formation de mots par combinaison de matériel morphologique existant: La dérivation et La conversion Dérivation: formation un mot nouveau à partir d’éléments dont l’un au moins n’a pas d’existence  Par préfixation: à travers: perforatrice, percolateur  Par suffixation: Intensif: bravade, œillade, rigolade Capacité: rétractile, fissile Conversion: création d’un nouveau mot par changement de la catégorie morphosyntaxique  Le boire et Le manger  Une blonde, le beau  Un rien  Un devoir, le pouvoir, Des Savoir-faire  Des vivres
  • 18. L’irradiation* dans la dérivation  Phénomènes qui consistent à faire glisser un sens attribué à un suffixe à d’autres mots dont la forme graphique et/ou phonique est similaire. Exemples:  Dans l’ancien français parce qu’on employait fréquemment adolesco, floresco et senesco qui indiquait des actions lentes et graduelles, on a attribué ce même sens par irradiation à maturesco et marcesco.  Il devait y avoir dans l’ancien français des mots qui ont donné leur sens péjoratif aux mots formés avec –âtre, -ard, -aud, -aille, -ouille.  Cherchez et trouvez le sens commun à barbouiller, patouiller, gribouiller / connard, bonnard, bâtard / marâtre, jaunâtre, saumâtre / canaille, marmaille, victuaille, mangeaille.
  • 19. Les fausses perceptions* dans la dérivation  Quand le phénomène d’irradiation viole la marque du suffixe, on parle de fausses perceptions.  Mauviette (insulte) mais crevette est un petit crustacé  Connard (insulte) mais costard (familier) est un costume d’homme  Salaud (insulte) mais costaud (familier)  Marâtre mais théâtre ou psychiatre  Canaille (insulte, de l’italien canaglia = troupe de chien) donc bataille
  • 20. 1d. Formation de mots par combinaison de matériel morphologique existant: L’abréviation  L’ellipse (souvent des adjectifs qui deviennent des noms): le capitaine général, la ville capitale, le boulevard périphérique, un Bourgogne, un Tournier.  La troncation:  métro, sympa, ciné, prof, pote, fac.  Car, bus, ricain, dingue.  Les sigles:  RATP, ONU, USA, BRIC,  BCBG, BD, ULM
  • 21. L’analogie*  Pour Bréal, l’analogie es une cause mais pas un moyen. Il distingue 4 cas pour lesquelles la langue a recours à l’analogie:  pour éviter les difficultés d’expression,  pour obtenir plus de clarté,  pour souligner une opposition ou une ressemblance et  pour appliquer une règle ancienne ou moderne.  Antoine Thomas conteste. L’analogie, ce phénomène consiste à appliquer par irradiation et systématiquement la même règle à la déclinaison morphologique des verbes. On conjugue pondre comme fondre, répondre, etc. alors que l’ancien français conjuguait pondre comme semondre, coudre. On dit pondu, tendu, rendu et si l’on avait suivi le cours normal de l’évolution des mots on aurait dû dire prendu. C’est par analogie que les enfants et les apprenants peuvent conjuguer aller en j’alles, tu alles, j’ai pouvu, etc… même si la grammaire moderne désigne ces formes comme non conforme.
  • 22. 2a. Néologismes sémantiques. Signifié nouveau pour un signifiant existant Métaphore: donner à un mot un sens figuré (ou dérivé) en fonction d’une comparaison implicite  Canard  Oiseau  Sucre trempé dans un liquide  Fausse note  Éclair  Lumière brève, intense, sinueuse, …  Moment de clarté intellectuel bref et intense  Perle  petite bille de nacre  personne remarquable dans un domaine. Métonymie: nommer un objet par le nom d’un autre objet grâce à une contiguïté entre les deux objets.  La cause pour l’effet: refroidir quelqu’un  L’artiste pour l’œuvre: un Picasso  L’instrument pour l’utilisateur: trois jeunes tambours  La matière pour l’objet: les cuivres  Le contenant pour le contenu: il a mangé toute la boite  Le lieu pour la chose: le cantal ou Vichy  Le signe pour la chose signifiée: la couronne  Le physique pour le moral ou la personne: faire le joli cœur  L’attribut vestimentaire pour la personne: les casques bleus, les cols blancs.
  • 23. 2b. Néologismes sémantiques. Signifié nouveau pour un signifiant existant  Spécialité, répartition et remotivation
  • 24. La loi de spécialité*  Il y a dans le français des mots ou des suffixes qui remplissent une fonction spéciale. Cette fonction qui vient avec le mot ou le suffixe fait faire à l’usager des économies de langage (loi du moindre effort). Exemples:  Plus, moins, autant et dérivés sont les mots spéciaux pour exprimer la comparaison. Pire, moindre, meilleur sont les vestiges d’une morphologie surannée; pour preuve, les petits français et les apprenants peuvent employer erronément plus mauvais, plus petit, plus bon.  Les partitifs de, du, de la, de l’, des sont les mots spéciaux pour exprimer une quantité approximative de quelquechose.  Se ou s’ sont les variantes d’un mot spécial qui indique le caractère réflexif d’un verbe.
  • 25. La loi de répartition*  Au fur et mesures des siècles, on recense dans le français des doublets*, sorte de synonymes, qui ont finit par être utilisés dans des contextes déterminés pour ne pas confondre les usagers de la langue. Exemples:  Si la chaire désignait autrefois la chaise spéciale installée sur un piedestal où le professeur s’asseyait pour faire la classe, et désigne aujourd’hui le poste de professeur titulaire dans une université, elle ne s’emploit pas dans le même contexte que la chaise sur laquelle s’asseoit le commun des mortels.  La partie qui donne le lait chez les mammifères femelles portent des noms différents suivant que l’on parle d’un animal ou d’une personne. La vache le fait grâce à son pis et la femme grâce à sa poitrine. Intervertir les mots pour désigner cette partie du corps pourrait être insultant. De même, les animaux ont des pattes, mais les hommes des jambes. On se sert une tranche de pain mais une part de gâteau.
  • 27. 2. Néologismes sémantiques. Signifié nouveau pour un signifiant existant  C) Élargissement du domaine référentiel  Panier = pour porter le pain  Le linge = tissu fait de lin  Le boucher = exclusivement viande de bouc  L’épicier = exclusivement des épices  Le bureau = la bure qui recouvre la table puis la pièce où se trouve cette table
  • 28. 2. Neólogismes sémantiques. Signifié nouveau pour un signifiant existant d) Glissement de sens Observer vilain, bourgeois, clerc. Chagrin, plume, garce  La gêne = le malheur  étonner = bouleverser  Enchantement, le charme = magique  Manie = folie  Merci = pitié  Navré = blessé à mort  Pondre = poser
  • 29. 2. Neólogismes sémantiques. Signifié nouveau pour un signifiant existant  E) Rétrécissement référentiel  Traire = tirer, aujourd’hui = tirer sur le pis de la vache pour en extraire du lait  Viande = nourriture, aujourd’hui = chair animale consommée par l’Homme  Etoffe = matière, aujourd’hui = tissu  Robe = tout type de vêtements, aujourd’hui = vêtement féminin  Neveu = toute la descendance, aujourd’hui = fils de la sœur ou du frère  Faon = le petit de tout animal sauvage, aujourd’hui = petit de la biche  Principe « minimax » : valeur sémantique maximale avec signifiant minimal (= principe d’économie), formation d’un mot à la place d’une expression syntaxique.(mettre en relation > relationnel, être / devenir bourgeois > embourgeoiser, faire des économies > économiser)
  • 30. Extinction des formes inutiles*  L’ancien français avait deux imparfait: ere et estoie  Temps de conjugaison: le passé simple, le passé surcomposé (ça a eu payé), imparfait du subjonctif: « J’eusse été fâché que vous m’imputassiez cette connerie. »  Les relatifs: dont + relatifs composés /qui et que.  Lexique en désuétude: la réalité change, les mots meurent.  Faites une recherche sur internet pour trouver quels mots ont été retiré du dictionnaire
  • 31. Les acquisitions nouvelles*  Naissance de l’article  La formation du futur ou du conditionnel  L’ajonction du h  Emprunts lexicaux (voir vignettes suivantes)
  • 32. 3. Intégration des mots étrangers
  • 33. 3. Intégration des mots étrangers AIDE DE CAMP PHONIQUE [Ɛ]= [e] [kã] = [kan] MORPHOLOGIQUE ET / OU SYNTAXIQUE Masculin = féminin ou masculin Altération sémantique Officier au service d’un autre officier = personne au service d’une autre dans une action publique. GRAPHIQUE « AI » = E
  • 34. À vous maintenant…  Le moustique vient de l’espagnol el mosquito  Le chocolat vient de l’espagnol el chocolate  Le biftek vient de l’anglais beef-steak  Le cutter vient de l’anglais  L’alcool, la jupe et le matelas viennent de l’arabe  D’où viennent la mayonnaise et le corbillard?
  • 35. …. Et d’autres petits exercices  Décomposez et donnez le sens des mots suivants:  Paratonnerre, intraveineux, transhumance, chauvinisme, cuillerée, blanchiment, RMIste.  Quel préfixe utiliser pour trouver un adjectif, un verbe ou un nom qui veuille dire:  Hors les murs, coupé autour, qui se sert de ses deux mains pareillement  Quel suffixe utiliser dans la construction d’adjectifs, noms ou verbes pour dire/décrire:  Un chauffeur qui conduit mal, l’action de livrer, la possibilité d’accentuer  Faites l’analyse des adaptations qu’a subi « mariachi »
  • 36. En conclusion et à mis chemin entre sémantique et morphologie  Pour être capable d’animer le cours, lire le texte de Claire Michard accessible à travers le lien:  http://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2003-4-page-63.htm Découpage de lecture- compte-rendu:  du début jusqu’au titre le contenu scientifique  du contenu scientifique jusqu’aux présupposés idéologiques.  des présupposés idéologiques jusqu’aux propositions pour une analyse matérialiste de la sémantique du genre.  des propositions pour une analyse matérialiste de la sémantique du genre jusqu’à la fin.
  • 37. Pour aller plus loin…  http://www.academie-francaise.fr/dire-ne-pas-dire  http://www.logilangue.com/public/Site/clicGrammaire/ListNomsAdjCompos.php  http://www.etudes-litteraires.com/lexicographie.php  http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui  http://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2003-4-page-63.htm  http://andre.thibault.pagesperso-orange.fr/EmpruntsSemantiques.pdf  http://www.lexilogos.com/etymologie.htm  http://www.lexilogos.com/francais_langue_dictionnaires.htm