SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Télécharger pour lire hors ligne
1
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES
RISQUES DE DECHAINEMENT DE LA 3E GUERRE MONDIALE
Fernando Alcoforado*
Cet article vise à présenter les caractéristiques de la guerre froide entre les États-Unis et
la Chine, qui revêt de multiples dimensions (guerre commerciale, guerre financière,
guerre technologique, guerre cybernétique et guerre spatiale). Dans cet article, chacune
des dimensions de la guerre froide entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
ont été analysées. Il convient de noter que la guerre froide est déclenchée par les États-
Unis contre la Chine dans le but d’éviter son déclin économique et d’empêcher la montée
de la Chine en tant que puissance hégémonique sur la planète, ce qui devrait se produire
d’ici le milieu du 21e siècle. La résurgence des guerres commercial, financière,
technologique, cyber et spatiale entre les États-Unis et la Chine soulève la possibilité du
déchaînement, sur le plan militaire, d'une 3e guerre mondiale impliquant ces deux grandes
puissances économiques et militaires et leurs alliés respectifs dont l'analyse a été traité à
la fin de cet article.
1. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
C’est à travers la guerre commerciale que le conflit économique entre les États-Unis et la
Chine est devenu connu. Le conflit a commencé en 2017, lorsque le président américain
de l’époque, Donald Trump, a imposé des droits de douane sur les produits chinois.
L'objectif était d'encourager l'achat de produits nationaux, augmentant ainsi la création
d'emplois aux États-Unis. Sous prétexte qu'il cherchait à protéger les producteurs nord-
américains et à inverser le déficit commercial des États-Unis avec la Chine, le président
Donald Trump a annoncé depuis 2018 l'adoption de droits de douane sur les produits
importés du pays asiatique. L’objectif était de rendre difficile l’arrivée des produits
chinois aux États-Unis, ce qui stimulerait la production nationale. L’idée centrale du
président Trump était de rendre les produits chinois plus chers, incitant la population à
choisir d’acheter des produits nationaux [1].
Le gouvernement chinois, à son tour, a réagi à ces annonces par des représailles, imposant
même des droits de douane sur les produits nord-américains. En réponse, la Chine a
décidé d’augmenter les droits de douane et même d’interdire l’importation de certains
produits américains. Par ailleurs, la nouvelle stratégie chinoise consistait à dévaluer sa
monnaie (le yuan) pour rendre les produits chinois moins chers et stimuler les
exportations chinoises. Le gouvernement américain a accusé la Chine de manipulation
monétaire. La guerre commerciale s’est également transformée en guerre monétaire.
L’administration Biden a poursuivi la guerre commerciale lancée par l’administration
Trump et a franchi une nouvelle étape décisive dans la tentative de contenir la puissance
chinoise avec la guerre technologique contre la Chine [1].
L’administration Biden a adopté, entre autres mesures, un large ensemble de contrôles à
l’exportation qui interdisent aux entreprises chinoises d’acheter des puces avancées aux
États-Unis. Ces sanctions sont sans précédent dans les temps modernes. Les puces que le
gouvernement Biden tente de contrôler sont les semi-conducteurs, les processeurs qui
alimentent les téléphones portables, les voitures autonomes, l'informatique avancée, les
drones et les équipements militaires et sont devenues essentielles au conflit technologique
de cette décennie. Par conséquent, l’administration Biden a non seulement poursuivi la
guerre commerciale avec les Chinois, déclenchée par Trump, mais l’a également élevée
au rang de guerre technologique [2].
2
2. La guerre financière entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
La guerre financière est adoptée pour déstabiliser les institutions financières d'un pays
ennemi et dégrader sa capacité économique. Détruire les richesses d'un pays ennemi en
attaquant son marché peut s'avérer plus efficace que couler des navires ennemis lorsqu'il
s'agit d'affaiblir un adversaire. Si l’attaquant parvient à amener un pays au bord de
l’effondrement et de la paralysie, jusqu’à une catastrophe financière tout en progressant
sur d’autres fronts, alors la guerre financière sera considérée comme réussie, même si
l’attaquant encourt des coûts élevés. La guerre financière comporte des aspects offensifs
et défensifs. Les aspects offensifs comprennent des attaques malveillantes contre les
marchés financiers d'un pays ennemi, destinées à perturber le commerce et à détruire ses
richesses. Les aspects défensifs impliquent une détection rapide d’une attaque ennemie
suivie d’une réponse rapide telle que la fermeture des marchés ou l’interception du trafic
de messages ennemis. L'action offensive peut consister à interrompre la première
tentative ou à riposter lors de la deuxième tentative. En théorie, l’attaque et la défense
convergent, car les représailles de la deuxième tentative peuvent être suffisamment
destructrices pour contrecarrer les attaques de la première tentative [7].
La Chine est en avance sur les États-Unis avec sa doctrine de guerre financière
stratégique. En mettant en œuvre une guerre financière, la Chine a adopté des formes
d’attaque financière plus subtiles. Par exemple, en janvier 2011, le New York Times a
rapporté que la Chine était devenue un vendeur net de bons du Trésor américain en 2010,
après avoir été un acheteur net. Le rapport du Times a trouvé cette vente étrange parce
que la Chine accumulait encore d’énormes réserves de dollars grâce à ses excédents
commerciaux et continuait d’acheter des dollars pour manipuler la valeur de sa monnaie,
le yuan [7]. Actuellement, la Chine est le deuxième créancier de la dette publique des
États-Unis, derrière le Japon, avec un encours de 835,4 milliards de dollars.
Dans le contexte de la guerre financière entre les États-Unis et les pays asiatiques, dont
la Chine, un système de paiement alternatif non basé sur le dollar a été créé et prend forme
en Asie et l’or s’est révélé être une arme financière efficace. Cette situation contribue à
la construction de nouveaux systèmes bancaires et de paiement basés sur l'or pour
remplacer le dollar. La Chine consolide sa position de puissance sur le marché de l’or. La
Banque centrale de Chine a augmenté ses réserves d'or pour le neuvième mois consécutif,
augmentant son stock d'environ 23 tonnes. Avec cet ajout, l'accumulation totale de la
Chine a atteint une étape historique de 2 137 tonnes. Depuis 2009, la Chine s’est engagée
de manière persistante dans l’acquisition d’or physique. En 2023, sous le commandement
de la Chine, les banques centrales mondiales ont intensifié leurs achats d'or pour tenter
de diversifier leurs réserves en dehors du dollar américain [8].
En plus d’adopter l’or, la Chine a créé sa monnaie numérique. Il s'agit d'une crypto-
monnaie soutenue par sa banque centrale, ce qui, selon les analystes, a accru le leadership
du pays dans la course mondiale au développement de la monnaie numérique par les
banques centrales. Le yuan numérique est probablement l’initiative de création de
monnaie numérique la plus avancée des banques centrales mondiales à ce jour. Les
monnaies numériques des banques centrales (CBDC) offrent un moyen public de payer
et de stocker de l'argent par voie numérique. Digital Yuan peut fonctionner pour payer
des produits. La Chine a pour objectif d’internationaliser sa monnaie comme alternative
au dollar et le yuan numérique pourrait y contribuer. Le Yuan numérique est à l’image
des méthodes de paiement électronique actuelles en Chine. Les utilisateurs téléchargent
des applications de portefeuille numérique où ils peuvent stocker des fonds et qui génèrent
un code QR lisible par les terminaux de paiement. Le Yuan numérique est conçu pour
3
remplacer les espèces physiques en circulation, et non les espèces déposées à long terme
sur des comptes bancaires. Contrairement aux crypto-monnaies telles que le bitcoin, le
yuan numérique ne dépendra pas de la blockchain, une technologie de base de données
distribuée qui permet de valider les transactions sans avoir recours aux banques.
L'utilisation généralisée du yuan numérique donnera aux décideurs monétaires chinois
une plus grande visibilité sur l'évolution des flux de capitaux dans l'économie du pays [9].
Ces efforts financiers sont menés par la Chine parallèlement à des efforts malveillants
dans le cyberespace et à des attaques contre les systèmes contrôlant les infrastructures
critiques lancées par l'unité d'espionnage militaire chinoise. La guerre financière lancée
par les États-Unis contre leurs ennemis les amène à développer des actions qui contribuent
à nuire au système économique et financier international, extrêmement fragile. Les
cyberattaques contre les infrastructures américaines, notamment les banques et autres
institutions financières, sont en augmentation et peuvent prendre de nombreuses formes.
Le succès des pirates informatiques et la réaction du marché ont démontré que les marchés
peuvent être manipulés de diverses manières. Ces événements mettent en évidence le type
d’attaque financière le plus dangereux, combinant cyberattaques et guerre financière. Les
marchés financiers d’aujourd’hui sont tout sauf infaillibles. En fait, ils sont de plus en
plus sujets à l’échec.
3. La guerre technologique entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
L'essor économique et le succès rapide de la Chine doivent être attribués au travail
miraculeux du gouvernement chinois qui a permis à des centaines de millions de
personnes de sortir de la pauvreté et d'entrer dans la classe moyenne. La croissance rapide
de la Chine a été principalement tirée par les progrès et les investissements dans la
technologie. La Chine fait preuve d’une innovation technologique locale exceptionnelle.
Ce n’est pas un hasard si les entreprises chinoises sont déjà à la pointe de la technologie
des réseaux mobiles 5G ainsi que des futurs réseaux mobiles 6G qui devraient voir le jour
en 2030 et leur capacité est élevée à déclencher une cyber-guerre avec les États-Unis. La
Chine suit sa propre voie en démontrant que les systèmes politiques centralisés et planifiés
sont capables de stimuler le développement plus et plus rapidement que les systèmes
basés sur le libre marché.
La Chine peut diriger l’avenir numérique même si les États-Unis tentent de l’arrêter en
faisant leur part. Concernant la guerre technologique, par exemple, deux domaines de
conflit sont évoqués : la technologie 5G et l’Intelligence Artificielle (IA). Le marché
américain est fermé depuis 2012 à Huawei, détenteur de la technologie 5G la plus
avancée, après que la commission du renseignement du Congrès américain a conclu que
Huawei représentait une menace pour la sécurité nationale. Huawei, une entreprise
chinoise, propose ses appareils de réseau Internet mobile 5G à des prix inférieurs à ceux
de ses concurrents coréens ou américains. Depuis 2017, Huawei est l'un des principaux
fabricants mondiaux d'équipements de réseaux mobiles, fournissant des antennes, des
relais et d'autres infrastructures permettant aux opérateurs mobiles de connecter leurs
clients n'importe où [1].
La Chine a lancé un programme d'incitation à l'IA. Le plan du gouvernement chinois
énonce ses objectifs d'explorer cette opportunité stratégique et d'être un pionnier dans la
construction d'un avantage compétitif dans le développement de l'IA, c'est-à-dire de
cesser d'être un réplicateur et de prendre la tête de cette technologie de pointe. L’ère
imminente des machines intelligentes pourrait constituer un tournant en faveur de la
Chine dans la bataille pour l’hégémonie mondiale avec les États-Unis. La plus récente
4
stratégie de sécurité nationale des États-Unis insiste sur la nécessité d’acquérir un
leadership en matière de recherche, de technologie, d’invention et d’innovation en tant
que piliers de la prospérité américaine. Pour conserver leur avantage concurrentiel, les
États-Unis donneront la priorité aux technologies émergentes essentielles à la croissance
économique et à la sécurité, telles que la science des données, la cryptographie, les
technologies autonomes et l’intelligence artificielle. Il ne fait aucun doute que le pays qui
exerce un leadership en matière d’intelligence artificielle (IA) peut le conduire à la
conquête de la puissance mondiale. Celui qui obtiendra un avantage décisif pourra utiliser
les progrès de l’IA pour saper la puissance économique ou militaire de ses adversaires
[3].
4. La cyberguerre entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
La science et la technologie sont utilisées dans la cyberguerre comme l’une des armes de
la guerre moderne. La cyberguerre repose sur les technologies de l’information et,
aujourd’hui, également sur les progrès apportés par l’intelligence artificielle. La
cybernétique est une science interdisciplinaire basée sur la recherche scientifique. La
cyberguerre consiste essentiellement en l’utilisation d’attaques numériques à des fins
d’espionnage ou de sabotage contre les structures stratégiques ou tactiques d’un pays.
L'espionnage vise à voler des informations tactiques et stratégiques telles que des données
sur les mouvements de troupes, les forces et les faiblesses du système militaire du pays et
toute autre information précieuse sur les ressources nécessaires à la guerre. Le sabotage
peut aller d'une action simple, comme la suppression des serveurs d'un site Web
gouvernemental, à quelque chose d'extrêmement dangereux, comme le lancement d'une
ogive nucléaire. Le sabotage se résume à « faire quelque chose » contrairement à
l’espionnage qui se résume à « découvrir quelque chose » [1].
Dans la cyberguerre, les pirates informatiques soutenus par l'État, qu'ils soient membres
des forces militaires d'un pays ou financés par ce pays, attaquent les ordinateurs et les
réseaux des pays adverses, affectant les ressources nécessaires à la guerre. Ils le font de
la même manière que dans n’importe quel autre ordinateur ou système, c’est-à-dire qu’ils
étudient le système en profondeur, découvrent ses défauts et utilisent ces défauts pour
contrôler ce système ou le détruire. Les pirates peuvent utiliser des informations
confidentielles destinées à autrui (espionnage) pour prendre le dessus dans la bataille
contre leur adversaire. Les pirates peuvent connaître la vitesse d'un missile et construire
un autre missile ou un avion capable de le distancer. Les pirates peuvent découvrir où
l'ennemi déplace ses troupes et planifier une embuscade. Les pirates peuvent découvrir
quels scientifiques ont joué un rôle important dans la création de ces armes, ou quel
homme politique a joué un rôle essentiel dans la collecte de fonds pour ce système d'armes
et les attaquer directement en utilisant, par exemple, des drones. Lorsque le pays contrôle
ces systèmes, il est également possible de saboter les personnes et les structures. En
découvrant comment les troupes communiquent, le pays accède au réseau afin de pouvoir
confondre l'ennemi et envahir sa base. Il pourrait s’introduire dans leurs
systèmes/comptes et les frauder en se faisant passer pour l’un d’eux. Il pourrait également
utiliser ces informations pour les contrôler et faire chanter les gens à cause de quelque
chose trouvé sur l'ordinateur ou kidnapper leurs familles en utilisant des informations
privées. Détruire les systèmes des pays ennemis a un résultat évident : cela détruit ce qui
contrôle ce système et, par conséquent, l’empêche de fonctionner [1].
Lors de la cyberguerre entre les États-Unis et la Chine en 2023, le ministère chinois de la
Sécurité d'État (MSS) a accusé les États-Unis d'avoir piraté les serveurs de Huawei, volé
des données critiques et déployé des portes dérobée (backdoors) depuis 2009 dans le but
5
d'accéder à distance à un centre de commandement et à un contrôle externe de
l’écosystème envahi, créant ainsi une voie permanente pour une contamination future.
Ainsi, un attaquant pourrait avoir accès à plusieurs fichiers et même contrôler totalement
votre environnement. Le MSS a également allégué que les États-Unis avaient forcé les
entreprises technologiques à installer des portes dérobées dans leurs logiciels et
équipements pour mener du cyberespionnage et voler des données. Le MSS a répondu en
qualifiant les États-Unis de « plus grand empire mondial de hackers et de cybervoleurs ».
Le MSS a déclaré que les agences de renseignement américaines ont fait tout leur possible
pour mener des opérations de surveillance, des vols secrets et des raids dans de nombreux
pays, dont la Chine. Le MSS a spécifiquement pointé du doigt la National Security
Agency (NSA) des États-Unis pour avoir mené des attaques systématiques basées sur des
plateformes contre la Chine afin de piller ses importantes ressources de données. Le MSS
a déclaré que les États-Unis ont utilisé des armes et des équipements à grande échelle
pour mener des cyberattaques et des opérations de cyberespionnage contre la Chine, la
Russie et 45 autres pays et régions du monde [4].
Un rapport du Département américain de la Défense indique que les cyberactivités
malveillantes de la Chine prédisposent les préparatifs du pays asiatique à un éventuel
conflit militaire avec les États-Unis. Intitulé « Cyber Stratégie 2023 », le rapport note que
la Chine s’est engagée dans de longues campagnes de cyberespionnage, de vol et de
compromission contre les infrastructures critiques américaines, y compris la base
industrielle de défense (DIB). En cas de guerre, le ministère de la Défense estime que la
Chine lancera probablement des cyberattaques destructrices contre le pays pour entraver
la mobilisation militaire, semer le chaos et détourner l’attention et les ressources. Face à
ces menaces, le ministère de la Défense a déclaré que les opérations dans le cyberespace
sont indispensables à la force militaire et à la dissuasion intégrée des États-Unis et de
leurs alliés. Le ministère de la Défense a défini quatre stratégies qu'il poursuivra pour
faire face aux cybermenaces actuelles et futures : 1) Défendre la nation ; 2) Préparez-vous
à combattre et à gagner les guerres de la nation ; 3) Sécuriser le cyberdomaine avec les
alliés et partenaires ; et 4) Créer des avantages durables dans le cyberespace [5].
5. La guerre spatiale entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences
La guerre spatiale entre les États-Unis et la Chine fait ses premiers pas. La Chine et les
États-Unis avancent dans la militarisation de l’espace avec des missions secrètes. Avec
le lancement du véhicule X-37B, les États-Unis avancent dans l’escalade de la
militarisation de l’espace. Il s'agit de la septième mission menée par la flotte de mini
navettes spatiales sans pilote développée par Boeing et appartenant désormais à
l'American Space Force. Le lancement intervient après que la Chine a envoyé sa propre
mini-navette spatiale dans l'espace lors de sa troisième mission. Dans les deux cas, les
militaires gardent extrêmement secrètes les activités qui seront menées dans l’espace. À
chaque nouvelle mission du X-37B, son temps passé dans l'espace augmente. Si le
premier vol, en 2010, a duré 224 jours, le sixième, démarré en 2020, a duré 908 jours –
soit près de trois ans – avant de revenir sur Terre. C'est d'ailleurs l'une des caractéristiques
uniques de ces mini navettes spatiales, comme leurs grandes frères développés par la
NASA et lancés entre 1981 et 2011, car elles montent propulsées par des fusées et
descendent comme des planeurs, en utilisant des ailes pour se guider vers une piste
d'atterrissage. Parce qu'ils sont plus petits et sans pilote, ils sont encore plus polyvalents
que les anciens véhicules de la NASA et capables d'effectuer des missions beaucoup plus
longues, idéales pour les applications militaires. Que feront ces véhicules dans l’espace ?
D’un point de vue militaire, ils peuvent essentiellement servir quatre objectifs : le
6
renforcement des forces, le soutien spatial, le contrôle spatial et l’application de la force
[6].
Les États-Unis avancent donc dans l’escalade de la militarisation de l’espace avec le
lancement de la mini navette spatiale X-37B. En augmentant sa puissance, le véhicule
pourrait offrir des services d'intelligence et de reconnaissance du terrain (fonction satellite
espion), de communication et de météorologie. En soutien spatial, le X-37B pourrait être
utilisé pour emmener des satellites dans l'espace ou même récupérer des satellites
endommagés, ce qui est un profil de mission qui existait déjà pour les navettes spatiales
de la NASA, jusqu'à l'accident du Challenger en 1986. En tant qu'élément de contrôle
spatial, il pourraient avoir des rôles offensifs (altérant le fonctionnement des satellites
ennemis, voire les détruisant) et défensifs (surveillant l'environnement spatial et détectant
les attaques contre les satellites, les évitant). Enfin, en tant qu'application de la force, il
pourrait être utilisé pour attaquer des cibles au sol. Selon les experts, le véhicule pourrait
être équipé d'armes de précision telles que des missiles hypersoniques à guidage laser ou
GPS, qui pourraient être utilisés pour attaquer des cibles en territoire ennemi [6].
Gardant une discrétion maximale, le Pentagone affirme que la mission couvrira un large
éventail de tests et d'objectifs expérimentaux. Ces tests comprennent l'exploitation de
l'avion spatial réutilisable dans de nouveaux régimes orbitaux, l'expérimentation des
futures technologies de reconnaissance du domaine spatial et l'étude des effets des
rayonnements sur les matériaux fournis par la NASA. Traduction : voler plus haut et plus
loin, espionner les satellites en orbite et réaliser des expériences scientifiques. La seule
chose qui est sûre, c’est que les deux plus grandes puissances spatiales du XXIe siècle,
les États-Unis et la Chine, étendent la portée de leurs actions militaires dans l’espace, ce
qui, comme tant de choses à notre époque, semble à la fois inévitable et indésirable pour
l’avenir de l’humanité.[6].
6. La Troisième Guerre mondiale est-elle évitable ou inévitable ?
La résurgence des guerres commerciales, financières, technologiques, cyber et spatiales
entre les États-Unis et la Chine soulève la possibilité du déclenchement, sur le plan
militaire, d’une 3ème Guerre mondiale impliquant ces deux grandes puissances
économiques et militaires et leurs alliés respectifs. À l’époque contemporaine, on assiste
au déclin des États-Unis en tant que puissance hégémonique et à la montée en puissance
de la Chine, qui tend à jouer ce rôle dans un avenir proche. Cette situation s’est déjà
produite dans le passé tout au long de l’histoire de l’humanité lorsque, par exemple, les
Pays-Bas ont dépassé l’Espagne économiquement et militairement et se sont imposés
comme puissance hégémonique de la fin du XVIe siècle jusqu’à la majeure partie du
XVIIIe siècle. La même chose s'est produite avec l'Angleterre, qui s'est imposée comme
puissance hégémonique de la seconde moitié du XVIIIe siècle jusqu'au début du XXe
siècle, supplantant économiquement et militairement les Pays-Bas et après avoir vaincu
militairement à Waterloo en 1815 la France, qui aspirait également le pouvoir mondiale.
L'Angleterre, puissance hégémonique aux XVIIIe et XIXe siècles, est concurrencée à la
fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par l'Allemagne qui lutte pour le repartage
du monde, ce qui aboutit aux 1re et 2e guerres mondiales. Après la Seconde Guerre
mondiale, alors que le monde était divisé en deux zones d'influence, l'une dirigée par les
États-Unis et l'autre par l'Union soviétique, se structure un système bipolaire qui durera
près d'un demi-siècle sous le risque de l'éclatement d'une guerre nucléaire.
L’effondrement de l’Union soviétique en 1989 a conduit les États-Unis à exercer sans
contestation leur hégémonie sur le monde jusqu’au début du XXIe siècle. L’hégémonie
des États-Unis est désormais menacée par la Chine.
7
L’exercice d’un leadership consensuel mondial par les États-Unis, qui a existé après la
Seconde Guerre mondiale jusque dans les années 1990, a pris fin avec la crise d’après-
guerre de la prospérité économique et de la puissance militaire nord-américaine [10]. Le
déclin des États-Unis s'est accentué dans la première décennie du XXIe siècle en même
temps que l'essor économique de la Chine, qui pourrait devenir la première puissance
mondiale au milieu du XXIe siècle. La Chine est devenue un géant économique, un
élément vital et intégral de la chaîne d’approvisionnement mondiale et le partenaire
commercial le plus important pour différents pays du monde. Cependant, il n’est pas
certain que l’humanité connaîtra une fin heureuse. La montée en puissance de la Chine
augmente-t-elle la probabilité d’une guerre entre les grandes puissances ? Y aura-t-il une
nouvelle ère de tensions entre les États-Unis et la Chine aussi dangereuse que l’était la
guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique ? Si la prospérité de la Chine se
fait au prix de rendre irréalisable la reprise des économies des États-Unis et de l’Union
européenne, ainsi que de l’économie mondiale, cela pourrait conduire les États-Unis et
d’autres pays à affronter la Chine. Ce processus pourrait générer une situation similaire à
la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique. Robert D. Kaplan, un
journaliste américain qui étudie la politique internationale, affirme que l'émergence de la
Chine en tant que superpuissance est inévitable et que les conflits d'intérêts avec les États-
Unis seront inévitables. Il admet une confrontation militaire entre les États-Unis et la
Chine [11].
Une autre possibilité est que la Chine soit accueillie dans l’ordre existant et autorisée à y
prospérer. Cette situation pourrait résulter de l'interdépendance économique qui existe
entre les États-Unis et la Chine, car la Chine dépend du marché et des investissements
nord-américains et les États-Unis ont besoin de la Banque centrale chinoise pour acheter
une grande partie des titres de la dette publique américaine. Cette situation renforce la
position défendue par Henry Kissinger, ancien secrétaire d’État américain, qui avait
compris que l’intérêt américain serait bien plus facilement atteint grâce à une coopération
avec la Chine. James Pinkerton, écrivain et analyste politique américain, critique
sévèrement la stratégie militaire d'endiguement proposée par Robert Kaplan et la
proposition d'accommodement de Kissinger. Pinkerton s’oppose à Kaplan parce qu’il
considère qu’il est impossible d’avoir une coalition suffisamment large pour affronter la
Chine sur le modèle de celle organisée pour vaincre l’Allemagne pendant la Seconde
Guerre mondiale. Pinkerton propose qu'au lieu d'une confrontation directe, le
gouvernement américain oppose les puissances asiatiques actuelles (Inde, Chine et Japon)
les unes contre les autres [11].
De ce qui précède, on peut dire qu'il existe trois scénarios pour ce conflit :
1) Si la prospérité de la Chine se fait au prix de rendre irréalisable la reprise des économies
des États-Unis et de l’Union européenne, ainsi que de l’économie mondiale, cela pourrait
conduire les États-Unis et d’autres pays à affronter la Chine. Ce processus pourrait
générer une situation similaire à la guerre froide entre les États-Unis et l’Union
soviétique. L’émergence de la Chine en tant que superpuissance est inévitable et les
conflits d’intérêts avec les États-Unis seront inévitables, ce qui entraînera une
confrontation militaire entre les États-Unis et la Chine avec le déclenchement de la
Troisième Guerre mondiale.
2) La montée de la Chine en tant que puissance hégémonique pourrait être bienvenue dans
l’ordre existant. Cette situation serait une conséquence de l'interdépendance économique
qui existe entre les États-Unis et la Chine car la Chine dépend du marché et des
investissements nord-américains et les États-Unis ont besoin de la Banque centrale
8
chinoise pour acheter une grande partie des titres de la dette publique américaine. . Dans
ce scénario, les intérêts américains seraient atteints grâce à la coopération avec la Chine.
3) Comme alternative au scénario 1 de confrontation directe entre les États-Unis et la
Chine et leurs alliés, le gouvernement américain obligerait les puissances asiatiques
actuelles (Inde, Chine et Japon) à s'affronter, ce qui pourrait avoir pour conséquence
d'affaiblir la position économique et militaire.de la Chine. Les États-Unis seraient les
principaux bénéficiaires de ce scénario.
La Chine a réagi avec une fureur prévisible à l’annonce officielle du soi-disant pacte
Aukus, un accord de sécurité historique unissant l’Australie, les États-Unis et le
Royaume-Uni destiné à contrer l’expansion militaire chinoise dans la région Indo-
Pacifique. Aux termes de cet accord, les Australiens disposeront de leur premier sous-
marin nucléaire fourni par les États-Unis. Il y en aura au moins trois. À partir de 2027,
des sous-marins nord-américains et britanniques seront stationnés dans certaines villes
d’Australie. S'engager sur une voie dangereuse, ne pas tenir compte des préoccupations
de la communauté internationale, voire risquer une nouvelle course aux armements et une
nouvelle prolifération nucléaire, telles sont quelques-unes des accusations portées par
Pékin contre le trio d'alliés. La Chine, nation la plus peuplée du monde, dotée de la plus
grande armée et de la plus grande marine du monde, se sent « assiégé » par les États-Unis
et leurs alliés dans le Pacifique occidental. En réponse, le président Xi Jinping a
récemment annoncé que la Chine accélérerait l’expansion de ses dépenses de défense et
a désigné la sécurité nationale comme la principale préoccupation des années à venir.
Alors, comment en sommes-nous arrivés à ce point ? Le monde est-il à l’approche d’un
conflit catastrophique dans le Pacifique entre la Chine, les États-Unis et leurs alliés ? [12].
Sur le plan militaire, la Chine est aujourd’hui une force qui ne peut être sous-estimée. Ces
dernières années, l'Armée populaire de libération, qui commande les forces militaires
chinoises, a réalisé d'énormes progrès en matière de technologie et d'innovation, ainsi
qu'en termes de puissance de son arsenal de guerre. Les missiles hypersoniques chinois
Dong Feng, par exemple, peuvent se déplacer à une vitesse cinq fois supérieure à celle du
son et sont armés d'une charge nucléaire ou explosive puissante. Cela amène la 7e flotte
de la marine américaine, qui opère dans l'océan Pacifique et l'océan Indien et est basée à
Yokosuka, au Japon, à renforcer ses capacités militaires face aux nombreuses batteries de
missiles chinoises à terre. La Chine a également organisé un programme d'expansion
rapide de ses missiles balistiques nucléaires dans le but de tripler le nombre de têtes
nucléaires tout en construisant des installations souterraines pour abriter cet armement
dans des régions reculées de l'ouest du pays [12].
Mais rien de tout cela ne signifie que la Chine veut entrer en guerre. Concernant Taiwan,
Pékin préfère exercer suffisamment de pression pour que l’île capitule et se soumette sans
que l'armée chinoise ne tire un seul coup de feu. Par conséquent, même si les tensions se
sont beaucoup accrues aujourd’hui et que de nouveaux incidents pourraient apparaître
dans ce conflit, les deux parties – la Chine et l’Occident – savent qu’une guerre dans le
Pacifique serait catastrophique pour tout le monde. Malgré la rhétorique colérique,
l’escalade de cette confrontation n’est dans l’intérêt de personne [12]
LES RÉFÉRENCES
1. ALCOFORADO, Fernando. Da nova guerra fria, da guerra comercial, da guerra
financeira e da guerra cibernética à 3ª guerra mundial. Disponible sur le site Web
<https://pt.linkedin.com/pulse/da-nova-guerra-fria-comercial-financeira-e-
%C3%A0-3%C2%AA-alcoforado>.
9
2. G1.GLOBO. EUA anunciam pacote de sanções para restringir produção de chips
na China. Disponible sur le site Web
<https://g1.globo.com/mundo/noticia/2022/10/08/eua-anunciam-pacote-de-sancoes-
para-restringir-producao-de-chips-na-china.ghtml>.
3. DCIBER. Guerra do futuro: China e EUA disputam domínio da Inteligência
Artificial. Disponible sur le site Web <https://dciber.org/guerra-do-futuro-china-e-
eua-disputam-dominio-da-inteligencia-artificial/>.
4. FORÇAS TERRESTRES. China revela invasão dos EUA aos servidores da
Huawei desde 2009. Disponible sur le site Web
<https://www.forte.jor.br/2023/09/23/china-revela-invasao-dos-eua-aos-servidores-
da-huawei-desde-2009/#>.
5. CISO ADVISOR. EUA veem atividade maliciosa da China como preparativo de
guerra. Disponible sur le site Web <https://www.cisoadvisor.com.br/eua-ve-
atividade-maliciosa-da-china-como-preparativo-de-guerra/>.
6. NOGUEIRA, Salvador. China e EUA avançam em militarização do espaço com
missões secretas. Disponible sur le site Web
<https://www1.folha.uol.com.br/ciencia/2023/12/china-e-eua-disputam-primazia-
com-avioes-espaciais-em-missoes-secretas.shtml>.
7. RICKARDS, James. The death of money (A morte do dinheiro). Publicado pela
Penguin Random House UK, 2014.
8. COINTIMES. China compra 23 toneladas de ouro e bate recorde em reservas.
Disponible sur le site Web <https://cointimes.com.br/china-compra-23-toneladas-de-
ouro-e-bate-recorde-em-reservas/>.
9. NOT@ALTA ESPM. Como funciona a moeda digital da China? Disponible sur le
site Web <https://notaalta.espm.br/o-assunto-do-dia/como-funciona-a-moeda-digital-
da-china/>.
10. KENNEDY, Paul. Ascensão e queda das grandes potências. Publicado pela Editora
Europa-America Pt, 1990.
11. BRUSSI, Antônio José Escobar. A pacífica ascensão da China: perspectivas
positivas para o futuro? Publicado na Revista Brasileira de Política Internacional,
vol.51, no.1, Brasília, 2008.
12. GARDNER, Frank. Uma guerra entre EUA e China está mais próxima?
Disponible sur le site Web
<https://www.bbc.com/portuguese/articles/cp3jxv0l555o>.
* Fernando Alcoforado, 84, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA,
membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des
Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur de l'École Polytechnique UFBA et docteur en
Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'Université
(Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique,
de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques, a été
Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution
d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de
recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à
la planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De
Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para
o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese
de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003),
Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século
XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008),
The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM
Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e
Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia
Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa
10
Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social
(Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica
no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais
que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV,
Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018),
Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as
estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da
tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022),
est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022),
How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis
Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023) et A revolução da educação necessária ao Brasil
na era contemporânea (Editora CRV, Curitiba, 2023).

Contenu connexe

Similaire à LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEMENT DE LA 3E GUERRE MONDIALE.pdf

Le monde en 2030 vu par la CIA
Le monde en 2030 vu par la CIALe monde en 2030 vu par la CIA
Le monde en 2030 vu par la CIASWiTCH
 
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...Fernando Alcoforado
 
Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar Cell'IE
 
La montee et la chute des grandes puissances
La montee et la chute des grandes puissancesLa montee et la chute des grandes puissances
La montee et la chute des grandes puissancesFernando Alcoforado
 
Géopolitique & entreprises n°5
Géopolitique & entreprises n°5Géopolitique & entreprises n°5
Géopolitique & entreprises n°5Revue Conflits
 
Jean Tirole Leçons d'une crise
Jean Tirole  Leçons d'une criseJean Tirole  Leçons d'une crise
Jean Tirole Leçons d'une criseDaniel Dufourt
 
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belge
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belgeLe nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belge
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belgeForums financiers de Wallonie
 
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemic
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemicLa fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemic
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemicFernando Alcoforado
 
L'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienneL'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienneUniversité de Dschang
 
Crise financiere
Crise financiereCrise financiere
Crise financiereachraf_ing
 
La puissance chinoise au risque de la mondialisation
La puissance chinoise au risque de la mondialisationLa puissance chinoise au risque de la mondialisation
La puissance chinoise au risque de la mondialisationParti Djibouti
 

Similaire à LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEMENT DE LA 3E GUERRE MONDIALE.pdf (17)

Le monde en 2030 vu par la CIA
Le monde en 2030 vu par la CIALe monde en 2030 vu par la CIA
Le monde en 2030 vu par la CIA
 
L'impérialisme aujourd'hui.
L'impérialisme aujourd'hui.L'impérialisme aujourd'hui.
L'impérialisme aujourd'hui.
 
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
 
Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
La montee et la chute des grandes puissances
La montee et la chute des grandes puissancesLa montee et la chute des grandes puissances
La montee et la chute des grandes puissances
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
Géopolitique & entreprises n°5
Géopolitique & entreprises n°5Géopolitique & entreprises n°5
Géopolitique & entreprises n°5
 
Jean Tirole Leçons d'une crise
Jean Tirole  Leçons d'une criseJean Tirole  Leçons d'une crise
Jean Tirole Leçons d'une crise
 
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belge
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belgeLe nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belge
Le nouveau protectionnisme américain et ses conséquences pour l'économie belge
 
apprendre la bourse
apprendre la bourseapprendre la bourse
apprendre la bourse
 
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemic
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemicLa fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemic
La fin de la mondialisation avec le nouveau coronavirus pandemic
 
L'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienneL'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienne
 
Crise financiere
Crise financiereCrise financiere
Crise financiere
 
La puissance chinoise au risque de la mondialisation
La puissance chinoise au risque de la mondialisationLa puissance chinoise au risque de la mondialisation
La puissance chinoise au risque de la mondialisation
 

Plus de Faga1939

LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...Faga1939
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...Faga1939
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...Faga1939
 
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...Faga1939
 
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfAQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfFaga1939
 
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...Faga1939
 
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO 21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO  21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO  21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO 21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...Faga1939
 
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...Faga1939
 
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...Faga1939
 
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...Faga1939
 
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdf
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdfA NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdf
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdfFaga1939
 
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...Faga1939
 
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdf
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdfHOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdf
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdfFaga1939
 
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...Faga1939
 
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...Faga1939
 
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...Faga1939
 
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdf
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdfEM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdf
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdfFaga1939
 
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdf
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdfMES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdf
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdfFaga1939
 
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdf
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdfMY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdf
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdfFaga1939
 
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdf
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdfMINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdf
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdfFaga1939
 

Plus de Faga1939 (20)

LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
 
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
 
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfAQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
 
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
 
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO 21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO  21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO  21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...
ESTA É A CAPA COMPLETA DE NOSSO 21º LIVRO A SER PUBLICADO PELA EDITORA CRV D...
 
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...
LA SUPERINTELLIGENCE ARTIFICIELLE, SES BÉNÉFICES ET NUIRES ET QUE FAIRE POUR ...
 
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...
SUPERINTELIGÊNCIA ARTIFICIAL, SEUS BENEFÍCIOS E MALES E O QUE FAZER PARA EVIT...
 
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...
THE NECESSARY RESTRUCTURING OF THE UN TO AVOID THE EXTINCTION OF HUMANITY (40...
 
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdf
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdfA NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdf
A NECESSÁRIA REESTRURAÇÃO DA ONU PARA EVITAR A EXTINÇÃO DA HUMANIDADE.pdf
 
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...
COMMENT FONCTIONNENT L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SES LOGICIELS ET ALGORITH...
 
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdf
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdfHOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdf
HOW ARTIFICIAL INTELLIGENCE AND ITS SOFTWARES AND SMART ALGORITHMS WORK.pdf
 
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...
COMO FUNCIONAM A INTELIGÊNCIA ARTIFICIAL E SEUS SOFTWARES E ALGORITMOS INTELI...
 
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...
POUR LA DÉFENSE DE L’UTILISATION RATIONNELLE DE L’EAU, SOURCE DE VIE, À L’OCC...
 
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...
IN DEFENSE OF THE RATIONAL USE OF WATER, A SOURCE OF LIFE, ON WORLD WATER DAY...
 
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdf
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdfEM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdf
EM DEFESA DO USO RACIONAL DA ÁGUA, FONTE DE VIDA, NO DIA MUNDIAL DA ÁGUA.pdf
 
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdf
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdfMES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdf
MES HOMMAGES À ALBERT EINSTEIN QUI A RÉVOLUTIONNÉ LA SCIENCE MODERNE.pdf
 
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdf
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdfMY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdf
MY HOMAGE TO ALBERT EINSTEIN WHO REVOLUTIONIZED MODERN SCIENCE.pdf
 
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdf
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdfMINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdf
MINHAS HOMENAGENS A ALBERT EINSTEIN QUE REVOLUCIONOU A CIÊNCIA MODERNA.pdf
 

LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEMENT DE LA 3E GUERRE MONDIALE.pdf

  • 1. 1 LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEMENT DE LA 3E GUERRE MONDIALE Fernando Alcoforado* Cet article vise à présenter les caractéristiques de la guerre froide entre les États-Unis et la Chine, qui revêt de multiples dimensions (guerre commerciale, guerre financière, guerre technologique, guerre cybernétique et guerre spatiale). Dans cet article, chacune des dimensions de la guerre froide entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences ont été analysées. Il convient de noter que la guerre froide est déclenchée par les États- Unis contre la Chine dans le but d’éviter son déclin économique et d’empêcher la montée de la Chine en tant que puissance hégémonique sur la planète, ce qui devrait se produire d’ici le milieu du 21e siècle. La résurgence des guerres commercial, financière, technologique, cyber et spatiale entre les États-Unis et la Chine soulève la possibilité du déchaînement, sur le plan militaire, d'une 3e guerre mondiale impliquant ces deux grandes puissances économiques et militaires et leurs alliés respectifs dont l'analyse a été traité à la fin de cet article. 1. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences C’est à travers la guerre commerciale que le conflit économique entre les États-Unis et la Chine est devenu connu. Le conflit a commencé en 2017, lorsque le président américain de l’époque, Donald Trump, a imposé des droits de douane sur les produits chinois. L'objectif était d'encourager l'achat de produits nationaux, augmentant ainsi la création d'emplois aux États-Unis. Sous prétexte qu'il cherchait à protéger les producteurs nord- américains et à inverser le déficit commercial des États-Unis avec la Chine, le président Donald Trump a annoncé depuis 2018 l'adoption de droits de douane sur les produits importés du pays asiatique. L’objectif était de rendre difficile l’arrivée des produits chinois aux États-Unis, ce qui stimulerait la production nationale. L’idée centrale du président Trump était de rendre les produits chinois plus chers, incitant la population à choisir d’acheter des produits nationaux [1]. Le gouvernement chinois, à son tour, a réagi à ces annonces par des représailles, imposant même des droits de douane sur les produits nord-américains. En réponse, la Chine a décidé d’augmenter les droits de douane et même d’interdire l’importation de certains produits américains. Par ailleurs, la nouvelle stratégie chinoise consistait à dévaluer sa monnaie (le yuan) pour rendre les produits chinois moins chers et stimuler les exportations chinoises. Le gouvernement américain a accusé la Chine de manipulation monétaire. La guerre commerciale s’est également transformée en guerre monétaire. L’administration Biden a poursuivi la guerre commerciale lancée par l’administration Trump et a franchi une nouvelle étape décisive dans la tentative de contenir la puissance chinoise avec la guerre technologique contre la Chine [1]. L’administration Biden a adopté, entre autres mesures, un large ensemble de contrôles à l’exportation qui interdisent aux entreprises chinoises d’acheter des puces avancées aux États-Unis. Ces sanctions sont sans précédent dans les temps modernes. Les puces que le gouvernement Biden tente de contrôler sont les semi-conducteurs, les processeurs qui alimentent les téléphones portables, les voitures autonomes, l'informatique avancée, les drones et les équipements militaires et sont devenues essentielles au conflit technologique de cette décennie. Par conséquent, l’administration Biden a non seulement poursuivi la guerre commerciale avec les Chinois, déclenchée par Trump, mais l’a également élevée au rang de guerre technologique [2].
  • 2. 2 2. La guerre financière entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences La guerre financière est adoptée pour déstabiliser les institutions financières d'un pays ennemi et dégrader sa capacité économique. Détruire les richesses d'un pays ennemi en attaquant son marché peut s'avérer plus efficace que couler des navires ennemis lorsqu'il s'agit d'affaiblir un adversaire. Si l’attaquant parvient à amener un pays au bord de l’effondrement et de la paralysie, jusqu’à une catastrophe financière tout en progressant sur d’autres fronts, alors la guerre financière sera considérée comme réussie, même si l’attaquant encourt des coûts élevés. La guerre financière comporte des aspects offensifs et défensifs. Les aspects offensifs comprennent des attaques malveillantes contre les marchés financiers d'un pays ennemi, destinées à perturber le commerce et à détruire ses richesses. Les aspects défensifs impliquent une détection rapide d’une attaque ennemie suivie d’une réponse rapide telle que la fermeture des marchés ou l’interception du trafic de messages ennemis. L'action offensive peut consister à interrompre la première tentative ou à riposter lors de la deuxième tentative. En théorie, l’attaque et la défense convergent, car les représailles de la deuxième tentative peuvent être suffisamment destructrices pour contrecarrer les attaques de la première tentative [7]. La Chine est en avance sur les États-Unis avec sa doctrine de guerre financière stratégique. En mettant en œuvre une guerre financière, la Chine a adopté des formes d’attaque financière plus subtiles. Par exemple, en janvier 2011, le New York Times a rapporté que la Chine était devenue un vendeur net de bons du Trésor américain en 2010, après avoir été un acheteur net. Le rapport du Times a trouvé cette vente étrange parce que la Chine accumulait encore d’énormes réserves de dollars grâce à ses excédents commerciaux et continuait d’acheter des dollars pour manipuler la valeur de sa monnaie, le yuan [7]. Actuellement, la Chine est le deuxième créancier de la dette publique des États-Unis, derrière le Japon, avec un encours de 835,4 milliards de dollars. Dans le contexte de la guerre financière entre les États-Unis et les pays asiatiques, dont la Chine, un système de paiement alternatif non basé sur le dollar a été créé et prend forme en Asie et l’or s’est révélé être une arme financière efficace. Cette situation contribue à la construction de nouveaux systèmes bancaires et de paiement basés sur l'or pour remplacer le dollar. La Chine consolide sa position de puissance sur le marché de l’or. La Banque centrale de Chine a augmenté ses réserves d'or pour le neuvième mois consécutif, augmentant son stock d'environ 23 tonnes. Avec cet ajout, l'accumulation totale de la Chine a atteint une étape historique de 2 137 tonnes. Depuis 2009, la Chine s’est engagée de manière persistante dans l’acquisition d’or physique. En 2023, sous le commandement de la Chine, les banques centrales mondiales ont intensifié leurs achats d'or pour tenter de diversifier leurs réserves en dehors du dollar américain [8]. En plus d’adopter l’or, la Chine a créé sa monnaie numérique. Il s'agit d'une crypto- monnaie soutenue par sa banque centrale, ce qui, selon les analystes, a accru le leadership du pays dans la course mondiale au développement de la monnaie numérique par les banques centrales. Le yuan numérique est probablement l’initiative de création de monnaie numérique la plus avancée des banques centrales mondiales à ce jour. Les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) offrent un moyen public de payer et de stocker de l'argent par voie numérique. Digital Yuan peut fonctionner pour payer des produits. La Chine a pour objectif d’internationaliser sa monnaie comme alternative au dollar et le yuan numérique pourrait y contribuer. Le Yuan numérique est à l’image des méthodes de paiement électronique actuelles en Chine. Les utilisateurs téléchargent des applications de portefeuille numérique où ils peuvent stocker des fonds et qui génèrent un code QR lisible par les terminaux de paiement. Le Yuan numérique est conçu pour
  • 3. 3 remplacer les espèces physiques en circulation, et non les espèces déposées à long terme sur des comptes bancaires. Contrairement aux crypto-monnaies telles que le bitcoin, le yuan numérique ne dépendra pas de la blockchain, une technologie de base de données distribuée qui permet de valider les transactions sans avoir recours aux banques. L'utilisation généralisée du yuan numérique donnera aux décideurs monétaires chinois une plus grande visibilité sur l'évolution des flux de capitaux dans l'économie du pays [9]. Ces efforts financiers sont menés par la Chine parallèlement à des efforts malveillants dans le cyberespace et à des attaques contre les systèmes contrôlant les infrastructures critiques lancées par l'unité d'espionnage militaire chinoise. La guerre financière lancée par les États-Unis contre leurs ennemis les amène à développer des actions qui contribuent à nuire au système économique et financier international, extrêmement fragile. Les cyberattaques contre les infrastructures américaines, notamment les banques et autres institutions financières, sont en augmentation et peuvent prendre de nombreuses formes. Le succès des pirates informatiques et la réaction du marché ont démontré que les marchés peuvent être manipulés de diverses manières. Ces événements mettent en évidence le type d’attaque financière le plus dangereux, combinant cyberattaques et guerre financière. Les marchés financiers d’aujourd’hui sont tout sauf infaillibles. En fait, ils sont de plus en plus sujets à l’échec. 3. La guerre technologique entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences L'essor économique et le succès rapide de la Chine doivent être attribués au travail miraculeux du gouvernement chinois qui a permis à des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté et d'entrer dans la classe moyenne. La croissance rapide de la Chine a été principalement tirée par les progrès et les investissements dans la technologie. La Chine fait preuve d’une innovation technologique locale exceptionnelle. Ce n’est pas un hasard si les entreprises chinoises sont déjà à la pointe de la technologie des réseaux mobiles 5G ainsi que des futurs réseaux mobiles 6G qui devraient voir le jour en 2030 et leur capacité est élevée à déclencher une cyber-guerre avec les États-Unis. La Chine suit sa propre voie en démontrant que les systèmes politiques centralisés et planifiés sont capables de stimuler le développement plus et plus rapidement que les systèmes basés sur le libre marché. La Chine peut diriger l’avenir numérique même si les États-Unis tentent de l’arrêter en faisant leur part. Concernant la guerre technologique, par exemple, deux domaines de conflit sont évoqués : la technologie 5G et l’Intelligence Artificielle (IA). Le marché américain est fermé depuis 2012 à Huawei, détenteur de la technologie 5G la plus avancée, après que la commission du renseignement du Congrès américain a conclu que Huawei représentait une menace pour la sécurité nationale. Huawei, une entreprise chinoise, propose ses appareils de réseau Internet mobile 5G à des prix inférieurs à ceux de ses concurrents coréens ou américains. Depuis 2017, Huawei est l'un des principaux fabricants mondiaux d'équipements de réseaux mobiles, fournissant des antennes, des relais et d'autres infrastructures permettant aux opérateurs mobiles de connecter leurs clients n'importe où [1]. La Chine a lancé un programme d'incitation à l'IA. Le plan du gouvernement chinois énonce ses objectifs d'explorer cette opportunité stratégique et d'être un pionnier dans la construction d'un avantage compétitif dans le développement de l'IA, c'est-à-dire de cesser d'être un réplicateur et de prendre la tête de cette technologie de pointe. L’ère imminente des machines intelligentes pourrait constituer un tournant en faveur de la Chine dans la bataille pour l’hégémonie mondiale avec les États-Unis. La plus récente
  • 4. 4 stratégie de sécurité nationale des États-Unis insiste sur la nécessité d’acquérir un leadership en matière de recherche, de technologie, d’invention et d’innovation en tant que piliers de la prospérité américaine. Pour conserver leur avantage concurrentiel, les États-Unis donneront la priorité aux technologies émergentes essentielles à la croissance économique et à la sécurité, telles que la science des données, la cryptographie, les technologies autonomes et l’intelligence artificielle. Il ne fait aucun doute que le pays qui exerce un leadership en matière d’intelligence artificielle (IA) peut le conduire à la conquête de la puissance mondiale. Celui qui obtiendra un avantage décisif pourra utiliser les progrès de l’IA pour saper la puissance économique ou militaire de ses adversaires [3]. 4. La cyberguerre entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences La science et la technologie sont utilisées dans la cyberguerre comme l’une des armes de la guerre moderne. La cyberguerre repose sur les technologies de l’information et, aujourd’hui, également sur les progrès apportés par l’intelligence artificielle. La cybernétique est une science interdisciplinaire basée sur la recherche scientifique. La cyberguerre consiste essentiellement en l’utilisation d’attaques numériques à des fins d’espionnage ou de sabotage contre les structures stratégiques ou tactiques d’un pays. L'espionnage vise à voler des informations tactiques et stratégiques telles que des données sur les mouvements de troupes, les forces et les faiblesses du système militaire du pays et toute autre information précieuse sur les ressources nécessaires à la guerre. Le sabotage peut aller d'une action simple, comme la suppression des serveurs d'un site Web gouvernemental, à quelque chose d'extrêmement dangereux, comme le lancement d'une ogive nucléaire. Le sabotage se résume à « faire quelque chose » contrairement à l’espionnage qui se résume à « découvrir quelque chose » [1]. Dans la cyberguerre, les pirates informatiques soutenus par l'État, qu'ils soient membres des forces militaires d'un pays ou financés par ce pays, attaquent les ordinateurs et les réseaux des pays adverses, affectant les ressources nécessaires à la guerre. Ils le font de la même manière que dans n’importe quel autre ordinateur ou système, c’est-à-dire qu’ils étudient le système en profondeur, découvrent ses défauts et utilisent ces défauts pour contrôler ce système ou le détruire. Les pirates peuvent utiliser des informations confidentielles destinées à autrui (espionnage) pour prendre le dessus dans la bataille contre leur adversaire. Les pirates peuvent connaître la vitesse d'un missile et construire un autre missile ou un avion capable de le distancer. Les pirates peuvent découvrir où l'ennemi déplace ses troupes et planifier une embuscade. Les pirates peuvent découvrir quels scientifiques ont joué un rôle important dans la création de ces armes, ou quel homme politique a joué un rôle essentiel dans la collecte de fonds pour ce système d'armes et les attaquer directement en utilisant, par exemple, des drones. Lorsque le pays contrôle ces systèmes, il est également possible de saboter les personnes et les structures. En découvrant comment les troupes communiquent, le pays accède au réseau afin de pouvoir confondre l'ennemi et envahir sa base. Il pourrait s’introduire dans leurs systèmes/comptes et les frauder en se faisant passer pour l’un d’eux. Il pourrait également utiliser ces informations pour les contrôler et faire chanter les gens à cause de quelque chose trouvé sur l'ordinateur ou kidnapper leurs familles en utilisant des informations privées. Détruire les systèmes des pays ennemis a un résultat évident : cela détruit ce qui contrôle ce système et, par conséquent, l’empêche de fonctionner [1]. Lors de la cyberguerre entre les États-Unis et la Chine en 2023, le ministère chinois de la Sécurité d'État (MSS) a accusé les États-Unis d'avoir piraté les serveurs de Huawei, volé des données critiques et déployé des portes dérobée (backdoors) depuis 2009 dans le but
  • 5. 5 d'accéder à distance à un centre de commandement et à un contrôle externe de l’écosystème envahi, créant ainsi une voie permanente pour une contamination future. Ainsi, un attaquant pourrait avoir accès à plusieurs fichiers et même contrôler totalement votre environnement. Le MSS a également allégué que les États-Unis avaient forcé les entreprises technologiques à installer des portes dérobées dans leurs logiciels et équipements pour mener du cyberespionnage et voler des données. Le MSS a répondu en qualifiant les États-Unis de « plus grand empire mondial de hackers et de cybervoleurs ». Le MSS a déclaré que les agences de renseignement américaines ont fait tout leur possible pour mener des opérations de surveillance, des vols secrets et des raids dans de nombreux pays, dont la Chine. Le MSS a spécifiquement pointé du doigt la National Security Agency (NSA) des États-Unis pour avoir mené des attaques systématiques basées sur des plateformes contre la Chine afin de piller ses importantes ressources de données. Le MSS a déclaré que les États-Unis ont utilisé des armes et des équipements à grande échelle pour mener des cyberattaques et des opérations de cyberespionnage contre la Chine, la Russie et 45 autres pays et régions du monde [4]. Un rapport du Département américain de la Défense indique que les cyberactivités malveillantes de la Chine prédisposent les préparatifs du pays asiatique à un éventuel conflit militaire avec les États-Unis. Intitulé « Cyber Stratégie 2023 », le rapport note que la Chine s’est engagée dans de longues campagnes de cyberespionnage, de vol et de compromission contre les infrastructures critiques américaines, y compris la base industrielle de défense (DIB). En cas de guerre, le ministère de la Défense estime que la Chine lancera probablement des cyberattaques destructrices contre le pays pour entraver la mobilisation militaire, semer le chaos et détourner l’attention et les ressources. Face à ces menaces, le ministère de la Défense a déclaré que les opérations dans le cyberespace sont indispensables à la force militaire et à la dissuasion intégrée des États-Unis et de leurs alliés. Le ministère de la Défense a défini quatre stratégies qu'il poursuivra pour faire face aux cybermenaces actuelles et futures : 1) Défendre la nation ; 2) Préparez-vous à combattre et à gagner les guerres de la nation ; 3) Sécuriser le cyberdomaine avec les alliés et partenaires ; et 4) Créer des avantages durables dans le cyberespace [5]. 5. La guerre spatiale entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences La guerre spatiale entre les États-Unis et la Chine fait ses premiers pas. La Chine et les États-Unis avancent dans la militarisation de l’espace avec des missions secrètes. Avec le lancement du véhicule X-37B, les États-Unis avancent dans l’escalade de la militarisation de l’espace. Il s'agit de la septième mission menée par la flotte de mini navettes spatiales sans pilote développée par Boeing et appartenant désormais à l'American Space Force. Le lancement intervient après que la Chine a envoyé sa propre mini-navette spatiale dans l'espace lors de sa troisième mission. Dans les deux cas, les militaires gardent extrêmement secrètes les activités qui seront menées dans l’espace. À chaque nouvelle mission du X-37B, son temps passé dans l'espace augmente. Si le premier vol, en 2010, a duré 224 jours, le sixième, démarré en 2020, a duré 908 jours – soit près de trois ans – avant de revenir sur Terre. C'est d'ailleurs l'une des caractéristiques uniques de ces mini navettes spatiales, comme leurs grandes frères développés par la NASA et lancés entre 1981 et 2011, car elles montent propulsées par des fusées et descendent comme des planeurs, en utilisant des ailes pour se guider vers une piste d'atterrissage. Parce qu'ils sont plus petits et sans pilote, ils sont encore plus polyvalents que les anciens véhicules de la NASA et capables d'effectuer des missions beaucoup plus longues, idéales pour les applications militaires. Que feront ces véhicules dans l’espace ? D’un point de vue militaire, ils peuvent essentiellement servir quatre objectifs : le
  • 6. 6 renforcement des forces, le soutien spatial, le contrôle spatial et l’application de la force [6]. Les États-Unis avancent donc dans l’escalade de la militarisation de l’espace avec le lancement de la mini navette spatiale X-37B. En augmentant sa puissance, le véhicule pourrait offrir des services d'intelligence et de reconnaissance du terrain (fonction satellite espion), de communication et de météorologie. En soutien spatial, le X-37B pourrait être utilisé pour emmener des satellites dans l'espace ou même récupérer des satellites endommagés, ce qui est un profil de mission qui existait déjà pour les navettes spatiales de la NASA, jusqu'à l'accident du Challenger en 1986. En tant qu'élément de contrôle spatial, il pourraient avoir des rôles offensifs (altérant le fonctionnement des satellites ennemis, voire les détruisant) et défensifs (surveillant l'environnement spatial et détectant les attaques contre les satellites, les évitant). Enfin, en tant qu'application de la force, il pourrait être utilisé pour attaquer des cibles au sol. Selon les experts, le véhicule pourrait être équipé d'armes de précision telles que des missiles hypersoniques à guidage laser ou GPS, qui pourraient être utilisés pour attaquer des cibles en territoire ennemi [6]. Gardant une discrétion maximale, le Pentagone affirme que la mission couvrira un large éventail de tests et d'objectifs expérimentaux. Ces tests comprennent l'exploitation de l'avion spatial réutilisable dans de nouveaux régimes orbitaux, l'expérimentation des futures technologies de reconnaissance du domaine spatial et l'étude des effets des rayonnements sur les matériaux fournis par la NASA. Traduction : voler plus haut et plus loin, espionner les satellites en orbite et réaliser des expériences scientifiques. La seule chose qui est sûre, c’est que les deux plus grandes puissances spatiales du XXIe siècle, les États-Unis et la Chine, étendent la portée de leurs actions militaires dans l’espace, ce qui, comme tant de choses à notre époque, semble à la fois inévitable et indésirable pour l’avenir de l’humanité.[6]. 6. La Troisième Guerre mondiale est-elle évitable ou inévitable ? La résurgence des guerres commerciales, financières, technologiques, cyber et spatiales entre les États-Unis et la Chine soulève la possibilité du déclenchement, sur le plan militaire, d’une 3ème Guerre mondiale impliquant ces deux grandes puissances économiques et militaires et leurs alliés respectifs. À l’époque contemporaine, on assiste au déclin des États-Unis en tant que puissance hégémonique et à la montée en puissance de la Chine, qui tend à jouer ce rôle dans un avenir proche. Cette situation s’est déjà produite dans le passé tout au long de l’histoire de l’humanité lorsque, par exemple, les Pays-Bas ont dépassé l’Espagne économiquement et militairement et se sont imposés comme puissance hégémonique de la fin du XVIe siècle jusqu’à la majeure partie du XVIIIe siècle. La même chose s'est produite avec l'Angleterre, qui s'est imposée comme puissance hégémonique de la seconde moitié du XVIIIe siècle jusqu'au début du XXe siècle, supplantant économiquement et militairement les Pays-Bas et après avoir vaincu militairement à Waterloo en 1815 la France, qui aspirait également le pouvoir mondiale. L'Angleterre, puissance hégémonique aux XVIIIe et XIXe siècles, est concurrencée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par l'Allemagne qui lutte pour le repartage du monde, ce qui aboutit aux 1re et 2e guerres mondiales. Après la Seconde Guerre mondiale, alors que le monde était divisé en deux zones d'influence, l'une dirigée par les États-Unis et l'autre par l'Union soviétique, se structure un système bipolaire qui durera près d'un demi-siècle sous le risque de l'éclatement d'une guerre nucléaire. L’effondrement de l’Union soviétique en 1989 a conduit les États-Unis à exercer sans contestation leur hégémonie sur le monde jusqu’au début du XXIe siècle. L’hégémonie des États-Unis est désormais menacée par la Chine.
  • 7. 7 L’exercice d’un leadership consensuel mondial par les États-Unis, qui a existé après la Seconde Guerre mondiale jusque dans les années 1990, a pris fin avec la crise d’après- guerre de la prospérité économique et de la puissance militaire nord-américaine [10]. Le déclin des États-Unis s'est accentué dans la première décennie du XXIe siècle en même temps que l'essor économique de la Chine, qui pourrait devenir la première puissance mondiale au milieu du XXIe siècle. La Chine est devenue un géant économique, un élément vital et intégral de la chaîne d’approvisionnement mondiale et le partenaire commercial le plus important pour différents pays du monde. Cependant, il n’est pas certain que l’humanité connaîtra une fin heureuse. La montée en puissance de la Chine augmente-t-elle la probabilité d’une guerre entre les grandes puissances ? Y aura-t-il une nouvelle ère de tensions entre les États-Unis et la Chine aussi dangereuse que l’était la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique ? Si la prospérité de la Chine se fait au prix de rendre irréalisable la reprise des économies des États-Unis et de l’Union européenne, ainsi que de l’économie mondiale, cela pourrait conduire les États-Unis et d’autres pays à affronter la Chine. Ce processus pourrait générer une situation similaire à la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique. Robert D. Kaplan, un journaliste américain qui étudie la politique internationale, affirme que l'émergence de la Chine en tant que superpuissance est inévitable et que les conflits d'intérêts avec les États- Unis seront inévitables. Il admet une confrontation militaire entre les États-Unis et la Chine [11]. Une autre possibilité est que la Chine soit accueillie dans l’ordre existant et autorisée à y prospérer. Cette situation pourrait résulter de l'interdépendance économique qui existe entre les États-Unis et la Chine, car la Chine dépend du marché et des investissements nord-américains et les États-Unis ont besoin de la Banque centrale chinoise pour acheter une grande partie des titres de la dette publique américaine. Cette situation renforce la position défendue par Henry Kissinger, ancien secrétaire d’État américain, qui avait compris que l’intérêt américain serait bien plus facilement atteint grâce à une coopération avec la Chine. James Pinkerton, écrivain et analyste politique américain, critique sévèrement la stratégie militaire d'endiguement proposée par Robert Kaplan et la proposition d'accommodement de Kissinger. Pinkerton s’oppose à Kaplan parce qu’il considère qu’il est impossible d’avoir une coalition suffisamment large pour affronter la Chine sur le modèle de celle organisée pour vaincre l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Pinkerton propose qu'au lieu d'une confrontation directe, le gouvernement américain oppose les puissances asiatiques actuelles (Inde, Chine et Japon) les unes contre les autres [11]. De ce qui précède, on peut dire qu'il existe trois scénarios pour ce conflit : 1) Si la prospérité de la Chine se fait au prix de rendre irréalisable la reprise des économies des États-Unis et de l’Union européenne, ainsi que de l’économie mondiale, cela pourrait conduire les États-Unis et d’autres pays à affronter la Chine. Ce processus pourrait générer une situation similaire à la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique. L’émergence de la Chine en tant que superpuissance est inévitable et les conflits d’intérêts avec les États-Unis seront inévitables, ce qui entraînera une confrontation militaire entre les États-Unis et la Chine avec le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale. 2) La montée de la Chine en tant que puissance hégémonique pourrait être bienvenue dans l’ordre existant. Cette situation serait une conséquence de l'interdépendance économique qui existe entre les États-Unis et la Chine car la Chine dépend du marché et des investissements nord-américains et les États-Unis ont besoin de la Banque centrale
  • 8. 8 chinoise pour acheter une grande partie des titres de la dette publique américaine. . Dans ce scénario, les intérêts américains seraient atteints grâce à la coopération avec la Chine. 3) Comme alternative au scénario 1 de confrontation directe entre les États-Unis et la Chine et leurs alliés, le gouvernement américain obligerait les puissances asiatiques actuelles (Inde, Chine et Japon) à s'affronter, ce qui pourrait avoir pour conséquence d'affaiblir la position économique et militaire.de la Chine. Les États-Unis seraient les principaux bénéficiaires de ce scénario. La Chine a réagi avec une fureur prévisible à l’annonce officielle du soi-disant pacte Aukus, un accord de sécurité historique unissant l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni destiné à contrer l’expansion militaire chinoise dans la région Indo- Pacifique. Aux termes de cet accord, les Australiens disposeront de leur premier sous- marin nucléaire fourni par les États-Unis. Il y en aura au moins trois. À partir de 2027, des sous-marins nord-américains et britanniques seront stationnés dans certaines villes d’Australie. S'engager sur une voie dangereuse, ne pas tenir compte des préoccupations de la communauté internationale, voire risquer une nouvelle course aux armements et une nouvelle prolifération nucléaire, telles sont quelques-unes des accusations portées par Pékin contre le trio d'alliés. La Chine, nation la plus peuplée du monde, dotée de la plus grande armée et de la plus grande marine du monde, se sent « assiégé » par les États-Unis et leurs alliés dans le Pacifique occidental. En réponse, le président Xi Jinping a récemment annoncé que la Chine accélérerait l’expansion de ses dépenses de défense et a désigné la sécurité nationale comme la principale préoccupation des années à venir. Alors, comment en sommes-nous arrivés à ce point ? Le monde est-il à l’approche d’un conflit catastrophique dans le Pacifique entre la Chine, les États-Unis et leurs alliés ? [12]. Sur le plan militaire, la Chine est aujourd’hui une force qui ne peut être sous-estimée. Ces dernières années, l'Armée populaire de libération, qui commande les forces militaires chinoises, a réalisé d'énormes progrès en matière de technologie et d'innovation, ainsi qu'en termes de puissance de son arsenal de guerre. Les missiles hypersoniques chinois Dong Feng, par exemple, peuvent se déplacer à une vitesse cinq fois supérieure à celle du son et sont armés d'une charge nucléaire ou explosive puissante. Cela amène la 7e flotte de la marine américaine, qui opère dans l'océan Pacifique et l'océan Indien et est basée à Yokosuka, au Japon, à renforcer ses capacités militaires face aux nombreuses batteries de missiles chinoises à terre. La Chine a également organisé un programme d'expansion rapide de ses missiles balistiques nucléaires dans le but de tripler le nombre de têtes nucléaires tout en construisant des installations souterraines pour abriter cet armement dans des régions reculées de l'ouest du pays [12]. Mais rien de tout cela ne signifie que la Chine veut entrer en guerre. Concernant Taiwan, Pékin préfère exercer suffisamment de pression pour que l’île capitule et se soumette sans que l'armée chinoise ne tire un seul coup de feu. Par conséquent, même si les tensions se sont beaucoup accrues aujourd’hui et que de nouveaux incidents pourraient apparaître dans ce conflit, les deux parties – la Chine et l’Occident – savent qu’une guerre dans le Pacifique serait catastrophique pour tout le monde. Malgré la rhétorique colérique, l’escalade de cette confrontation n’est dans l’intérêt de personne [12] LES RÉFÉRENCES 1. ALCOFORADO, Fernando. Da nova guerra fria, da guerra comercial, da guerra financeira e da guerra cibernética à 3ª guerra mundial. Disponible sur le site Web <https://pt.linkedin.com/pulse/da-nova-guerra-fria-comercial-financeira-e- %C3%A0-3%C2%AA-alcoforado>.
  • 9. 9 2. G1.GLOBO. EUA anunciam pacote de sanções para restringir produção de chips na China. Disponible sur le site Web <https://g1.globo.com/mundo/noticia/2022/10/08/eua-anunciam-pacote-de-sancoes- para-restringir-producao-de-chips-na-china.ghtml>. 3. DCIBER. Guerra do futuro: China e EUA disputam domínio da Inteligência Artificial. Disponible sur le site Web <https://dciber.org/guerra-do-futuro-china-e- eua-disputam-dominio-da-inteligencia-artificial/>. 4. FORÇAS TERRESTRES. China revela invasão dos EUA aos servidores da Huawei desde 2009. Disponible sur le site Web <https://www.forte.jor.br/2023/09/23/china-revela-invasao-dos-eua-aos-servidores- da-huawei-desde-2009/#>. 5. CISO ADVISOR. EUA veem atividade maliciosa da China como preparativo de guerra. Disponible sur le site Web <https://www.cisoadvisor.com.br/eua-ve- atividade-maliciosa-da-china-como-preparativo-de-guerra/>. 6. NOGUEIRA, Salvador. China e EUA avançam em militarização do espaço com missões secretas. Disponible sur le site Web <https://www1.folha.uol.com.br/ciencia/2023/12/china-e-eua-disputam-primazia- com-avioes-espaciais-em-missoes-secretas.shtml>. 7. RICKARDS, James. The death of money (A morte do dinheiro). Publicado pela Penguin Random House UK, 2014. 8. COINTIMES. China compra 23 toneladas de ouro e bate recorde em reservas. Disponible sur le site Web <https://cointimes.com.br/china-compra-23-toneladas-de- ouro-e-bate-recorde-em-reservas/>. 9. NOT@ALTA ESPM. Como funciona a moeda digital da China? Disponible sur le site Web <https://notaalta.espm.br/o-assunto-do-dia/como-funciona-a-moeda-digital- da-china/>. 10. KENNEDY, Paul. Ascensão e queda das grandes potências. Publicado pela Editora Europa-America Pt, 1990. 11. BRUSSI, Antônio José Escobar. A pacífica ascensão da China: perspectivas positivas para o futuro? Publicado na Revista Brasileira de Política Internacional, vol.51, no.1, Brasília, 2008. 12. GARDNER, Frank. Uma guerra entre EUA e China está mais próxima? Disponible sur le site Web <https://www.bbc.com/portuguese/articles/cp3jxv0l555o>. * Fernando Alcoforado, 84, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA, membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur de l'École Polytechnique UFBA et docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'Université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques, a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa
  • 10. 10 Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022), est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022), How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023) et A revolução da educação necessária ao Brasil na era contemporânea (Editora CRV, Curitiba, 2023).