SlideShare une entreprise Scribd logo
La présentation des comptes de
campagne électorale
En assurer la régularité et la qualité
Application aux élections cantonales de
mars 2011
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
En assurer la régularité et la qualité
• Sommaire
• Introduction
• 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• 2° Les acteurs
• 3° Les ressources
• 4° Les dépenses
• 5° Le compte bancaire
• 6° L’équilibre du compte
• 7° La présentation du compte et sa validation
• 8° Les risques d’une campagne
• Conclusion
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne
en assurer la qualité et la régularité
Introduction
• Depuis vingt ans, les campagnes électorales font l’objet d’une réglementation
d’ordre comptable et financier. Cette réglementation constante dans ses
objectifs fait l’objet de précisions et de compléments:
– par le législateur  loi organique de 2006 et projets de lois en cours…
– par la jurisprudence de la CNCCFP…
• Trois objectifs principaux se dégagent:
– Assurer une plus grande égalité entre les candidats en limitant et en
encadrant les moyens mis en œuvre pour une campagne électorale.
– Garantir la liberté des candidats et des élus en interdisant toute
contribution directe ou indirecte de toute personne morale … sauf les
contributions des partis politiques.
– Donner plus de transparence à la vie politique.
La présentation des comptes de campagne électorale
1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• Aucune modification d’ordre législatif ou réglementaire au
dispositif général pour les élections cantonales de mars 2011:
– Rappel des principaux textes réglementaires
• Lois organiques 88-226 et 88-227 du 11 mars 1988
– Création du compte de campagne
• Loi 90-55 du 15 janvier 1990
– Précisions sur le compte de campagne, rôle du mandataire…
• Lois complémentaires du 29/01/1993, du 19/01/1995, du 05/02/2001
– Quelques précisions complémentaires et quelques ajustements
• Ordonnance du 8/12/2003
– Nouvelles précisions; la CNCCFP devient autorité administrative
indépendante
• Loi organique 2206-404 du 5/04/2006
– Ne concerne que l’élection présidentielle
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• Une jurisprudence quasi constante
• La documentation de la Commission Nationale des Comptes de
Campagne et des Financements Politiques -CNCCFP-
• Le guide du candidat et du mandataire sur WWW.cnccfp.fr
• Le site internet de la CNCCFP
• La possibilité de solliciter un renseignement, un avis… par téléphone
01 44 09 45 09 ou courriel : service-juridique@cnccfp.fr
• La documentation de l’Ordre des Experts Comptables
– Le guide méthodologique: missions de l’expert comptable dans le cadre
des comptes de campagne.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales
de mars 2011:
– Une règle absolue pour tous les candidats de tous les
cantons:
• Pas de financement direct ou indirect (contributions en
nature) par une personne morale ( sociétés, associations,
collectivités locales…) sauf par des partis politiques
référencés à la CNCCFP.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales:
– Les règles complètes du compte de campagne pour tous les candidats des
cantons de plus de 9000 habitants avec mandataire financier, plafond de
dépenses et présentation par un expert comptable et les particularités
suivantes pour les cantonales
• Un plafond de dépenses relativement faible ( à comparer au plafond des
dépenses pour les municipales…)
–  Vigilance sur toutes les contributions financières et en nature
engagées pour la campagne électorale dans les cantons de plus de
9000 H.
• Et pour les experts comptables :
– Une mission légale de présentation – entre 6000 et 9000 comptes-
– Des missions possibles d’assistance et de conseils
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011
• Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales:
– Un dispositif allégé pour les candidats des cantons de moins de 9000
habitants:
• Une seule obligation concernant les ressources de la campagne
• Aucune obligation concernant les dépenses, le compte de campagne
et les acteurs
– ni tenue obligatoire d’un compte, ni mandataire, ni plafonnement
ni remboursement des dépenses de campagne par l’Etat et non
déductibilité fiscale des dons directs au candidat
•  Pas de mission de « présentation » pour les experts comptables …
mais possibilité de missions de « conseils »
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs du compte de campagne
• Au cœur du dispositif réglementaire complet, il apparait:
• 4 acteurs principaux
– Le candidat
– Le mandataire
– L’expert comptable
– La commission des comptes de campagne et des
financements politiques –CNCCFP-
• Des acteurs de soutien et plus précisément
– Les partis politiques
– Les militants et l’équipe de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: le candidat
• Le candidat: terme générique qui recouvre la personne titulaire et son
remplaçant- suppléant-
–  Toutes les charges engagées par le candidat ET son suppléant sont à
intégrer dans le compte pour les cantons de + de 9000 habitants.
–  Le candidat ET son suppléant ne doivent utiliser aucune contribution en
provenance d’une personne morale autre que le parti politique.
• Le candidat est la personne qui a déposé sa candidature à la préfecture et l’a
maintenue jusqu’au jour du vote.
–  Un candidat déclaré qui renonce avant le 1er tour même après avoir
engagé des frais, ne doit pas déposer de compte … mais aussi pas de reçus
fiscaux…
–  Si la qualité de candidat officiel n’apparait qu’au moment du dépôt de
candidature, les charges à prendre en considération sont celles engagées
par le candidat officieux en vue de l’élection depuis un an avant la date de
l'élection.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: le candidat
• Sur le plan financier :
– Le candidat peut financer sa campagne par apport personnel,
– Dans les cantons de plus de 9000 habitants, le candidat:
• ne doit pas payer lui-même les dépenses de sa campagne
• ne doit encaisser lui-même aucun don
• doit désigner à cet effet un mandataire
• doit limiter ses dépenses au plafond fixé par canton
• doit adresser à la CNCCFP, après l’élection, son compte de campagne présenté par
un expert comptable
• Points d’attention pour l’expert comptable:
– Bien connaitre la notion de candidat au regard du compte de campagne
• Identification dans le dossier de travail
• Interrogation et confirmation par le candidat
• Point de départ des charges engagées par et pour la campagne du candidat
• Point de départ et point d’arrivée des ressources collectées par et pour le
candidat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Le mandataire
• Personne clé obligatoire pour les candidats dans les cantons de
plus de 9000 habitants
• Sa mission:
– Ouvrir un compte bancaire spécifique à son nom, dédié à la campagne
électorale
– Contrôler et encaisser sur le compte bancaire dédié toutes les ressources
financières de la campagne électorale
– Payer directement aux fournisseurs toutes les dépenses avec justificatifs
sauf:
• remboursement au candidat de dépenses réglées directement par lui avant la
désignation du mandataire
• exceptions pour des menues dépenses en cours de campagne  possibilité de
remboursement du candidat ou de tiers
• dépenses réglées directement par les partis politiques
– Veiller à l’équilibre des ressources et des dépenses dans un plafond donné
– Conserver toutes les pièces justificatives de la campagne
– Etablir un bilan comptable de son activité
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Le mandataire
• Sa nature: le mandataire peut être soit:
– Une personne physique :
• Avantages:
– Simplicité de la désignation, confiance du candidat
• Inconvénients:
– Difficultés en cas de carence, de non disponibilité … ou de conflit
– Une association de financement constituée pour l’élection (procédure peu
adaptée à la campagne pour des cantonales)
• Avantages:
– Facilité de remplacement des membres, crédibilité plus forte à l’extérieure
• Inconvénients:
– Formalités lourdes pour la création et la liquidation
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Le mandataire
• Sa désignation: le mandataire est choisi par le candidat.
– Sa désignation comprend 2 temps
• 1° L’acceptation de la fonction par le mandataire, formulée par écrit,
• 2° L’enregistrement de cette désignation à la préfecture. Attention la
désignation du mandataire ne prend effet officiel qu’à la date d’enregistrement à la
préfecture.
– La désignation du mandataire doit être enregistrée
• Au plus tôt douze mois avant l’élection
• Au plus tard à la date d’enregistrement de la candidature
– Possibilité de changer de mandataire; procédure parfois nécessaire mais lourde
• Notification du retrait du mandataire à la préfecture, enregistrement d’un nouveau
mandataire , clôture du compte du 1er mandataire et reprise de solde par le second
– Attention on est mandataire que pour une campagne.
• Si un candidat se représente avec le même mandataire que pour l’élection
précédente, le mandataire doit de nouveau se faire enregistrer
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Le mandataire
• Ses qualités:
– Capacité bancaire, personne rigoureuse et d’ordre, personne
disponible … jusqu’en juillet 2011
• Incompatibilités:
– Le remplaçant ne peut pas être mandataire du candidat
– L’expert comptable chargé de présenter les comptes ne peut pas être
le mandataire
– Le mandataire financier ne peut pas être mandataire financier d’un
autre candidat pour la même élection dans la même circonscription
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Prendre contact le plus vite possible avec le mandataire
•  pour l’organisation financière de la campagne: budget… comptabilité..;
– Enregistrer la date clé de sa désignation officielle
• conséquences importantes en matière de collecte et de règlement des
dépenses…
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: L’expert comptable
• L’expert comptable intervient obligatoirement pour la présentation des
comptes de campagne des candidats dans les cantons de plus de 9000
habitants
• Sa mission principale
– Présenter les comptes: classer toutes les dépenses selon le plan comptable retenu
par la CNCCFP, s’assurer du caractère électoral, vérifier qu’aucune anomalie
n’apparaisse dans le compte, s’assurer de l’équilibre du compte
• Les missions accessoires
– Conseils au candidat et mandataire pour préparer, suivre, contrôler le budget de la
campagne
– Mission de tenue de la comptabilité
• Sa désignation
– Par le candidat pas d’enregistrement de sa désignation
– Etre inscrit à l’Ordre peu importe la région
– Etre disponible surtout dans les 9 semaines qui suivent l’élection compte tenu des
délais impératifs de présentation
• Sa rémunération : libre
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: L’expert comptable
• Les sept étapes de la mission de présentation
– Prise de connaissance – acceptation de la mission  lettre de mission
– Organisation et programmation de la mission attention aux délais
– Appréciation de l’organisation comptable  à voir avec le mandataire les
différents modalités de tenue
– Suivi en cours de campagne
• Pour faire corriger des erreurs d’encaissements ou de règlements
• Faire payer des dépenses entrant dans le compte de campagne
• …
• Pour chercher l’optimisation du remboursement forfaitaire
– Travaux de contrôle de fin de campagne
– Compte rendu de mission  lettre d’affirmation du candidat
• Points d’attentions pour les experts comptables
– Lettre de mission – dossier client avec photocopie de la carte d’identité
– Pas de mission gratuite
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: La CNCCFP
• Autorité administrative indépendante
• Composée de
– 3 membres ou membres honoraires du Conseil d’Etat
– 3 membres ou membres honoraires de la Cour de Cassation
– 3 membres ou membres honoraires de la Cour des Comptes
• Vérifie tous les comptes avec la participation de vérificateurs et
toutes les opérations de chacun des comptes
• Relève toutes les anomalies
• Pose des questions aux candidats, compléments d’informations,
précisions, justifications dans le délais de 2 mois ( si recours) ou 6
mois après le dépôt des comptes
• Valide les comptes avec ou sans réformation ou les rejette
• Arrête les montants remboursables aux candidats par l’Etat
• Transmet ses conclusions négatives au juge de l’élection et
éventuellement au parquet
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Les partis politiques
• Par parti politique on entend les structures qui déposent d’une manière
directe ou par consolidation leurs comptes à la CNCCFP
–  Pour les grands partis, les structures départementales sont la plupart du
temps des «partis politiques » mais les sections locales ne sont pas des partis
politiques
–  Qui est parti politique ?
• Voir JO de fin décembre 2010
• Autres structures constituées en 2010 voire 2011en attente de dépôt des comptes  se
renseigner à la CNCCFP
• Seuls les partis politiques peuvent contribuer au financement des
campagnes électorales en tant que personnes morales
– Ils peuvent
• Prêter des fonds au candidat  contrat de prêt
• Effectuer des avances de trésorerie à rembourser avant le dépôt du compte
• Régler directement des dépenses du candidat
• Engager des dépenses communes à plusieurs candidats  à imputer avec une clé
de répartition sur les comptes de chaque candidat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Les partis politiques
• Toutes les contributions des partis politiques en vue de l'élection
doivent être intégrées dans le compte de campagne quelle que
soit la forme de cette contribution
– Les contributions des partis doivent être justifiées par des
suppléments de dépenses ou de charges
– Les réunions de section ou de militants pour préparer, organiser la
campagne ne sont pas des dépenses électorales
•  pas d’intégration dans les comptes
• Points d’attention pour les experts comptables:
– Attention aux sigles qui apparaissent sur les tracts …affiches. Seuls
les sigles des partis peuvent apparaitre
– Attention aux contributions des « micro-partis »
– Bien identifier les soutiens apportés aux candidats et la forme de ces
soutiens
•  à intégrer le cas échéant s’il y a un cout, dans le compte de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Les militants
• Par militants on entend toutes les personnes qui apportent leurs contributions
bénévoles au candidat et qui sont a priori de fait acquis au candidat.
– Les réunions de l’équipe de campagne avec un buffet ne sont pas des dépenses
électorales.
• Les militants doivent veiller à apporter leurs contributions sur leurs temps
personnels avec leurs moyens personnels
– Attention aux véhicules utilisés pour la campagne …pour le collage des affiches , la
distribution des tracts … pas de véhicule de service
• Les militants ne peuvent pas, ne doivent pas régler des dépenses de campagne et
se faire rembourser après par le mandataire sauf:
– Pour des menues dépenses ( voir ci-après les critères des menues dépenses)
– Leurs dépenses de déplacement
• L’utilisation gratuite ( sans remboursement) des moyens personnels des militants
(véhicule..; ordinateur….) est possible. Elle doit cependant être évaluée et intégrée en
avantages en nature dans le compte de campagne.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
2° Les acteurs: Les militants
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Se faire communiquer le journal de campagne ( s’il existe …) pour poser des
questions sur les moyens de déplacement , de communication, de
reproduction utilisés…
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° LES RESSOURCES du compte de campagne
• Les apports du candidat
• Les dons
• Les contributions des partis politiques
– En monnaie
– En nature
• Les emprunts
• Les contributions des militants
• Rappel : les ressources interdites
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les apports du candidat-
Le candidat peut financer sa campagne avec ses fonds propres
– soit à titre définitif ( cantons de moins de 9000 habitants) ou apport non remboursable
si apport au-delà du plafond remboursable ou apport avec un % de voix inferieur à 5%
– soit à titre provisoire. L’apport du candidat sera remboursé par l’Etat dans un délai
variant autour d’un an dans la double limite de la moitié du plafond des dépenses
autorisées et des dépenses effectuées sur fonds propres et sous condition d’un
pourcentage de voix supérieur à 5 %
• Le montant apporté doit provenir des fonds propres du candidat ou de son
suppléant.
• Les emprunts souscrits par le candidat sont considérés comme apports du candidat
dans le financement de la campagne pour l’ouverture au droit au remboursement forfaitaire
• L’apport du candidat est limité au montant des dépenses réglées par le mandataire
• L’apport du candidat n’entraine aucune déductibilité fiscale
– Mais le conjoint du candidat peut faire un don avec reçu fiscal ( attention à la forme
voir § )
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les apports du candidat-
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Attestation du candidat que son apport provient exclusivement de ses fonds
propres…
– Si montant important : préparer les justificatifs des prélèvements sur les
comptes d’épargne … ou du produit d’une cession…
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les dons
• Les dons – contributions définitives gracieuses et sans contrepartie-
( non remboursables) exclusivement en provenance des personnes
physiques
• Les dons pour les candidats dans les cantons de moins de 9000
habitants
– 2 possibilités:
• Versement direct au candidat sur son compte bancaire
personnel mais dans ce cas le donateur n’aura droit à aucune
déduction fiscale
• Versement – par chèque- à l’association de financement du
parti, qui reverse au parti politique, qui reverse au candidat
ou effectue des travaux et prestations à due concurrence du
don pour le candidat (impression de tracts..).
– Dans ce cas l’association de financement émettra à la fin de l’année
civile un reçu fiscal à l’intention du donateur
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les dons-
• Les dons pour les candidats dans les cantons de plus de 9000 habitants
– Les dons sont à verser en totalité directement et exclusivement au
mandataire financier
• Période de versement des dons :
– De la date de désignation officielle du mandataire
– Jusqu’au jour du dépôt du compte
• Attention au libellé du don- libellé complet au nom du mandataire…
– M. ou Mme VVVVV mandataire financier de HHHHHH
• Faire une copie du chèque quel que soit le montant
• Etablir un reçu pour les dons en espèces
• Attention à la limite en montant du don
– Si don en espèces: montant limité à 150 €
– Le total des dons en espèces doit être inferieur à 20% du plafond des dépenses
autorisées
– Si don en monnaie fiduciaire: don limité à 4600 €
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les dons-
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Tous les dons doivent donner lieu à un reçu fiscal (même si le donateur ne
le souhaite pas)
– Les dons en espèces doivent être intégralement versés sur le compte
bancaire du mandataire  pas de prélèvement direct sur les dons pour
alimenter la caisse
– Vérifier pour les dons par chèque, la date du don. Elle ne doit pas être
antérieure à la date de désignation du mandataire
– Si on constate un don irrégulier  le faire rembourser avant le dépôt du
compte de campagne
– Les dons du conjoint du candidat même en provenance d’un compte joint
avec le candidat doivent être signés par le conjoint. ( signature à vérifier)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les dons-
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
Fiche de contrôle des dons Oui/non observations
Nombre de reçus = nombre de dons
Total montant des reçus = total compta
Contrôle limite dons en espèces
Contrôle limite dons chèques
Date des dons > date enregistrement mandataire
Photocopies de tous les chèques
Photocopies des bordereaux de versement
Contrôle dons de personne physique
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les contributions des partis politiques
• Qu’est ce qu’un parti politique au regard du compte de
campagne?
– Voir les acteurs
• Comment le parti politique peut contribuer à la campagne
– Par contribution dite en nature spécifique pour le candidat
• Par règlement direct de dépenses de campagne d’un candidat
• Par des avantages en nature accordés à un candidat ( mise à disposition
d’un ordinateur , d’un téléphone….)
– Par contribution en nature pour un groupe de candidat
• Dépenses communes pour un groupe de candidat , à partager entre tous
les candidats concernés – exemple – meeting public de présentation des
candidats du parti dans un département…
– Par prêt
• Voir ci-après les emprunts du candidat
– Par contribution monétaire définitive
• Versement définitif sur le compte du mandataire
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les contributions en nature des partis
• Il s’agit de prestations réalisées ou fournitures achetées par le parti et non
facturées au candidat ou au groupe de candidat: impressions de tracts…
fournitures d’un buffet…
• Ces concours doivent être évalués au juste prix c’est-à-dire au cout réel
• Ils sont intégrés dans le compte de campagne et constituent à la fois une recette et
une dépense
• Points d’attention pour les experts comptables
• Attention à la notion de parti politique. Les structures locales sont
rarement des partis politiques au sens officiel du terme et de ce fait ne
peuvent pas et ne doivent pas apporter un soutien financier au candidat
• Quand la prestation du parti concerne un groupe de candidats , la charge
doit être repartie entre tous les candidats en fonction d’une clé ( par
exemple la population des circonscriptions concernées)
• Attention pour les candidats soutenus par plusieurs partis, il est important
d’inclure dans les comptes les contributions des autres partis qui
soutiennent le candidat ( pour les cantons de plus de 9000 habitants)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les contributions en argent des partis
• Les contributions du parti politique en monnaie fiduciaire: Il peut s’agir
– soit d’un apport définitif du parti politique au candidat
• S’assurer que l’apporteur est bien un parti politique dument
référencé
• Versement à effectuer au mandataire pour les cantons de plus de
9000 habitants
• Prévoir un support écrit de cet apport – décision du bureau du
conseil fédéral…
• Pour les cantons de plus de 9000 habitants, cet apport ne fera pas
l’objet d’un remboursement par l’Etat si le candidat est éligible au
remboursement des dépenses de campagne.
– Soit d’une avance remboursable consentie en début de campagne en
attendant l’encaissement des autres ressources
• À rembourser avant le dépôt du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° Les ressources - Les contributions en argent des partis
• Les contributions du parti politique en monnaie fiduciaire:
• Points d’attention pour l’expert comptable:
• S’assurer que l’apporteur est bien un parti politique dument
référencé
• Vérifier l’existence d’une décision d’apport
• S’il s’agit d’une avance : s’assurer du remboursement avant le
dépôt du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° les ressources: -les emprunts-
• Qui emprunte ?
– L’emprunt est souscrit par le candidat
• C’est au candidat à rentrer en relation avec le préteur et à signer le contrat
de prêt
• Le mandataire financier n’intervient pas dans le contrat
• La date de l’emprunt
– L’emprunt peut être souscrit jusqu’à la veille du dépôt du compte à la CNCCFP
pour assurer l’équilibre du compte
• Il convient toutefois que le versement de l’emprunt soit effectif sur le
compte bancaire du mandataire au moment du dépôt du compte
• Le montant de l’emprunt et son versement
– Le montant de l’emprunt doit être ajusté aux besoins de financement. A cet
effet on peut prévoir:
• Soit un montant dans une fourchette ajustable au moment du dépôt du
compte de campagne avec des versements successifs en fonction des
besoins de trésorerie
• Soit un montant fixe avec des possibilités de remboursements anticipés
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° les ressources: -les emprunts-
• Le remboursement de l’emprunt par le candidat
– Si le candidat est éligible au remboursement des frais de campagne par
l’Etat, dès le remboursement par l’Etat le candidat doit procéder au
remboursement de l’emprunt . La CNCCFP se réserve le droit de vérifier le
remboursement de l’emprunt à la hauteur du remboursement par l’Etat
• Le taux d’intérêt: libre
• Les intérêts
– Sont des charges du compte de campagne sous réserve:
• D’avoir été acquittés au moment du dépôt des comptes
• D’être limités à un an d’intérêts après l’élection ( intérêts payés d’avance)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° les ressources: -les emprunts-
• Auprès de qui emprunter ?
– Auprès d’un établissement financier
• Prévoir le contrat avec possibilité de remboursement partiel
anticipé…
– Auprès d’un tiers personne physique, dans la limite de 4600 €
• Etablir un contrat écrit. Attention pas d’intérêt…
– Auprès d’un parti politique
• Prévoir un contrat , avec intérêt si le parti finance le prêt en empruntant
lui même; intérêts discutables si le parti finance le prêt sur ces fonds
propres
– Auprès d’un tiers personne morale autre que parti politique: NON
• Activités bancaires strictement réglementées….
• Point d’attention pour l’expert
– Veiller sur le contrat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale-
3° les ressources : - les contributions des militants
• Les contributions en nature des militants
– Il s’agit de prestations de services réalisées gratuitement par les militants et
compagnons du candidat : collage d’affiche, préparation des affiches,
préparation des salles, organisation des pots de fins de réunion….
– Comme pour les contributions en nature des partis politiques, ces
contributions doivent être évaluées et intégrées en recettes et dépenses
dans le compte de campagne avec toutefois la précision suivante:
• Les temps des militants ne sont pas à valoriser. il s’agit de bénévolat non
intégré dans les comptes
– Points d’attention pour l’expert comptable:
• Les militants doivent réaliser leurs prestations
– avec leurs moyens strictement personnels… ne pas utiliser les moyens de
son employeur
– sur leurs temps personnels
• Veiller à ce qu’il n’y ait pas de contributions même minimes d’une personne
morale proche du candidat: associations, collectivités….
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale-
3° les ressources : - les contributions des militants
• Quelques exemples de contributions en nature des militants
– Utilisation d’un ordinateur pour préparer la communication,
taper les invitations….
• Valorisation possible d’un ordinateur - imprimante incluse-
récent sur la base entre 1000 et 1200 € amortissable sur 3 ans
et utilisé pour la campagne pendant 1 mois
– Déplacements des militants sans remboursement de frais
• Valorisation de l’utilisation d’un véhicule sur la base d’une
fiche indiquant le motif du déplacement ( collage d’affiche …)
la date, le lieu, le kilométrage entre le domicile du militant
dans la circonscription et le lieu de l’action
– Utilisation du tarif fiscal en joignant une copie de la carte grise
– Réunion dite «Tupperware »
• Mise à disposition d’une pièce privative
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale-
3° les ressources : - les recettes annexes
• Les recettes de manifestations de types diners-débats
– Pour ce type de manifestations, on a en recettes les prix des repas payés
par les participants et en dépenses d’une part les couts de la restauration
et d’autre part les autres couts dont les couts de la salle, des différents
équipements audio-visuels….
– Au regard du compte de campagne, on intègre en recettes le solde ( s’il est
positif) entre les prix encaissés par les participants et le cout des repas. Les
autres frais doivent être intégrés en totalité et directement en dépenses du
compte de campagne sans compensation avec les prix des repas
• Nécessité de faire une fiche explicative détaillée pour justifier
l’encaissement du solde de la restauration
• Les collectes en espèces
– Le produit de la collecte doit être versé intégralement sur le compte de
campagne
• Une fiche explicative de la collecte doit être produite
• Les ventes de produits accessoires
– À intégrer dans le compte en totalité
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° les ressources : - les ressources interdites-
• Interdiction de tout financement direct ou indirect (contribution
en nature) de la campagne électorale par une personne morale -
quel que soit son statut - autre que les partis politiques dument
référencés à la commission nationale des comptes de campagne
et des financements politiques (CNCCFP)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
3° les ressources : - Les ressources interdites-
• Quelques points d’attention concernant les ressources interdites
– Attention aux véhicules utilisés pour les déplacements de
réunion ou de collage des affiches… Que ce soit:
• des véhicules personnels – pas de véhicule de service….
• ou des véhicules loués réellement….
– Attention aux photocopieuses, imprimantes, duplicateurs ,
ordinateurs… utilisés
• Que ce soit des équipements personnels ou d’un parti politique
– Attention aux personnes qui vous apportent leurs aides
• Que ce soit pendant leur temps personnels
– Attention aux fournisseurs
• Toutes les fournitures doivent réellement être payées au prix du
marché … pas de rabais significatifs…
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° Les dépenses de la campagne
• Qu’est ce qu’une dépense électorale?
• L’engagement de la dépense
• Le plafond des dépenses
• Le règlement des dépenses et les pièces justificatives
• Les contributions en nature
• La comptabilisation des dépenses
• Le contrôle des dépenses
• Les dépenses avant désignation du mandataire
• Les menues dépenses
• Quelques cas
• Les dépenses exclues du compte
• Les dépenses interdites
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° Les dépenses: qu’est ce qu’une dépense électorale
• Une dépense électorale est une dépense
– Engagée en vue de la recherche de suffrages,
– Engagée dans la circonscription,
– Engagée pendant la période autorisée,
– Engagée par le candidat, le parti politique ou des tiers avec l’accord du
candidat,
– Payée avant le dépôt du compte,
– Appuyée d’une pièce justificative,
– A inscrire dans le compte de campagne,
– A incorporer dans un plafond de dépense.
• Critères complémentaires:
– Dépense qui n’aurait pas été engagée s’il n’y avait pas eu d’élections
– Pour les candidats en renouvellement: toute démarche qui ne s’inscrit pas dans
les habitudes prises les années précédentes ( en terme de communication par
exemple)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° Les dépenses: qu’est ce qu’une dépense électorale
• Points d’attention pour l’expert comptable
– La définition précédente comprend tous les critères pour
la mission légale de l’expert comptable, de contrôle de la
conformité, de la matérialité et de la régularité des
dépenses incluses dans le compte de campagne
– Etre très prudent car
• La non inclusion dans le compte d’une dépense qui pourrait être
qualifiée comme dépense électorale peut entrainer l’inegibilité du
candidat
• L’inclusion d’une dépense que la CNCCFP ne reconnait pas comme
dépense électorale n’entrainera que la reformation du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale
• C’est une dépense engagée en vue de la recherche de suffrages
– Ce qui implique que pour chaque dépense on puisse voir l’intérêt électoral
• Le libellé de la facture est parfois insuffisant pour s’assurer de l’intérêt
électoral . Dans ce cas il conviendra de joindre une brève note (un
ticket) explicitant la relation de cause à effet entre la dépense et la
recherche de voix auprès des habitants
– Pour un repas au restaurant: on précisera la qualité des invités (responsables
d’associations, de syndicats de la circonscription…)
– Pour une impression de tracts: on joindra le tract en précisant la période, le
quartier de sa diffusion…
– Avec quelques aménagements
• Les dépenses de l’expert comptable peuvent être intégrées dans le
compte
• Les charges d’intérêts des prêts: idem dans une certaine limite et sous
condition d’avoir été réglées
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale ?
• Une dépense engagée dans la circonscription
– Ce que cela veut dire que l’effet de la dépense doit être sur la
circonscription.
– Les exceptions: charges hors circonscription
• Déplacements à la préfecture
• Déplacements chez l’expert comptable
• Déplacements chez un fournisseur
• Déplacements chez le banquier
• Déplacements d’une personnalité politique ( mais pas d’un
responsable politique)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale ?
• Une dépense pendant la période autorisée
– Quelle période autorisée
• Le fait générateur de la dépense doit se situer entre un an avant la date
de l’élection et la veille de l’élection
• Point d’attention pour l’expert comptable :
– Attention aux dates sur les factures
– Les dépenses de régularisation
• Une facture peut être postérieure à la date de l’élection pour régulariser une charge réelle
de campagne omise ou oubliée…
– Les dépenses de soir d’élection et de remerciements… ne sont pas des
dépenses de campagne
• Le buffet commandée quelques jours avant le vote pour le soir d’élection n’est pas une
dépense de campagne
– Les intérêts payés jusqu’à un an après la date de l’élection sont
exceptionnellement une dépense de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – l’engagement de la dépense
• Toutes les dépenses  engagées en vue de la collecte des voix
– Sans effet de seuil de signification
• Dépenses engagées et payées par le candidat avant la désignation du mandataire
• Dépenses engagées et payées par le candidat après la désignation du mandataire  menues
dépenses
• Dépenses engagées par le candidat et/ou le mandataire et payées par le mandataire
• Dépenses engagées par le parti politique, les militants et collaborateurs et payées par le
mandataire
• Dépenses engagées et payées par les militants et collaborateurs et remboursées par le
mandataire  menues dépenses
• Dépenses engagées et payées par le parti politique, les militants et collaborateurs sans
remboursement par le mandataire  contributions en nature
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Attention au zèle des collaborateurs qui peuvent engager des dépenses à l’insu du
candidat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – le plafond des dépenses
• Dépenses dans le plafond
• Les plafonds
– Fraction de population < à 15000 habitants 0.64*1.23
– Population > à 15001 et< à 30000 0.53*1.23
– Population > à 30001 et < à 60000 0.43*1.23
– Population > à 60001  0.30* 1.23
• Attention
– Le budget est identique qu’il y ait un ou 2 tours
– S’il y a 2 tours , les soutiens apportés à la suite des désistements sont à
incorporer dans le compte du candidat présent au 2ème tour
• Les ajustements possibles
– Certaines dépenses ne sont pas obligatoirement des dépenses de campagne :
les intérêts , les charges de la mission légale d’expert comptable
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Inciter les mandataires à avoir un budget incluant les 2 tours pour éviter des
dépassements
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – le règlement des dépenses
• Dépenses payées directement aux fournisseurs par le mandataire
avant le dépôt du compte
– Principe général
• La désignation du mandataire étant une formalité substantielle, il en
résulte pour la CNCCFP que la mission de règlement des dépenses par le
mandataire est une mission quasi exclusive qui ne peut pas être
partagée.
• Le partage du règlement avec le candidat ou son équipe (sous la forme
de remboursement) est un motif de rejet du compte avec la sanction
possible de l’inéligibilité sauf exceptions pour les dépenses avant
désignation du mandataire et les menues dépenses (voir ci-après)
Dépense à régler avant le dépôt du compte et au plus tôt
Le suivi des règlement doit être effectué avec attention pour éviter de
nombreux chèques émis et non débités dans l’état de rapprochement au
moment du dépôt du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – le règlement des dépenses
• Dépenses appuyées de pièces justificatives
– Non seulement la facture en original
– Des justificatifs complémentaires
• Pour les frais de reproduction : joindre un exemplaire du
document imprimé ou reproduit
• Pour les locations de salles de réunion : joindre un exemplaire
invitant à la réunion….
• Joindre une note ou une fiche explicitant le caractère électoral
de la prestation  modèle de fiche dans le guide de l’Ordre
– Exemple pour une facture de boisson il faudra écrire: boisson pour
le buffet ou le vin d’honneur qui a clôturé la réunion électorale qui
s’est tenue le … dans la ville de …. salle….à … heures ( et joindre le
tract invitant à cette réunion et/ou un extrait de presse)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – le règlement des dépenses
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Des pièces justificatives incomplètes peuvent entrainer le rejet du
compte et selon la décision du juge  inéligibilité
– Contrôle de forme
• Régularité de la facture (nom, … Siret… date…
• Identification du titulaire
– En principe facture adressée à XXX mandataire financier de
YYYY
– Que faire face à une facture au nom du candidat ?
– Que faire face à une facture au nom d’un tiers - militant…. ?
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
• Les contributions en nature ne donnent pas lieu à une sortie monétaire du
compte du mandataire mais à une sortie monétaire sur un compte d’un tiers (sans
remboursement par le mandataire).
– La prise en compte obligatoire de cette contribution en dépenses dans le compte
de campagne trouve sa contre partie en recettes pour un montant identique.
– Plusieurs types de contributions en nature peuvent être identifiées
• Les contributions en nature du parti politique qui sont des dépenses directes du
parti pour le candidat ,appelées dépenses réglées par le parti
• Les contributions en nature du parti qui sont des mises à disposition de services
ou de moyens du parti pour le candidat
• Les contributions en nature de tiers et en particulier des militants
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
• Les contributions en nature du parti politique: dépenses réglées par le parti
• Ce sont des dépenses spécifiques engagées par le parti pour la campagne
électorale du candidat sans re facturation au mandataire
• Elles sont à bien identifier et à inclure dans le compte de campagne pour le
montant payé par le parti avec les justificatifs c’est-à-dire les factures (copies)
réglées par le parti.
• Possibilité d’avoir une dépense globale pour plusieurs circonscriptions et
partagée soit forfaitairement soit au prorata de la population ( joindre les
factures ( copies) avec une note explicitant la clé de partage)
– Exemple: impression d’un tract commun à tous les candidats du parti dans
le département
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
• Les contributions en nature du parti : services et moyens mis à disposition
– Il n’y a pas au sens strict de dépenses supplémentaires spécifiques au niveau du parti
mais l’utilisation de moyens et services du parti
– Exemples: mise à disposition d’un ordinateur, du service courrier, des équipements
de reprographie, d’un véhicule du parti…
– Ces mises à disposition doivent être valorisées sur la base de leurs couts de revient à
justifier et intégrer dans le compte de campagne en dépenses et en recettes
– Exemple : un candidat a adressé un courrier à tous les élus du canton pour leur
présenter son programme. Le courrier a été tapé sur l’ordinateur du parti avec une
sortie en 150 exemplaires. La mise sous pli a été réalisée par les militants et le
courrier a été affranchi avec la machine à affranchir du parti. Le candidat doit
valoriser cette prestation en joignant une copie de la lettre
• Ordinateur : pour mémoire
• Papier : cout d’une ramette au prorata de la quantité utilisée
• Enveloppe cout de 150 enveloppes sur la base de la dernière facture de
fournitures administratives
• Cout de l’affranchissement : nombre d’envoi * tarif d’affranchissement
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
Les contributions en nature de tiers et en partulier de militants
– Le travail militant n’est pas à valoriser : les militants sont des personnes convaincues qui aident
le candidat bénévolement
– Les cadeaux du candidat à son équipe : un livre, un repas , du vin, des fleurs… ne sont pas des
dépenses électorales
– Les équipements utilisés par les militants doivent être valorisés sur la base du cout de revient
ou de l’amortissement de l’équipement.
• Exemple: un militant a utilisé son véhicule pour effectuer des distributions de tracts et des
collages sur tout le canton. Il ne souhaite pas se faire rembourser.
– Il sera dressé une fiche de tous les déplacements: lieu, date, motif et nombre de
kilomètres parcourus pour chacun des déplacements; le total des kilomètres sera
valorisé sur la base du dernier tarif fiscal
• Exemple : un militant a réuni chez lui des militants associatifs de son village et il a offert des
rafraichissements
– Le cout de la réunion avec les justificatifs concernant la réunion (invitation..) sera
valorisé avec la mise à disposition d’une pièce pendant 3 heures cout forfaitaire de
15€ et cout des boissons
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
Les contributions en nature de tiers et en partulier de militants
– Le travail militant n’est pas à valoriser : les militants sont des personnes convaincues qui aident
le candidat bénévolement
– Les cadeaux du candidat à son équipe : un livre, un repas , du vin, des fleurs… ne sont pas des
dépenses électorales
– Les équipements utilisés par les militants doivent être valorisés sur la base du cout de revient
ou de l’amortissement de l’équipement.
• Exemple: un militant a utilisé son véhicule pour effectuer des distributions de tracts et des
collages sur tout le canton. Il ne souhaite pas se faire rembourser.
– Il sera dressé une fiche de tous les déplacements: lieu, date, motif et nombre de
kilomètres parcourus pour chacun des déplacements; le total des kilomètres sera
valorisé sur la base du dernier tarif fiscal
• Exemple : un militant a réuni chez lui des militants associatifs de son village et il a offert des
rafraichissements
– Le cout de la réunion avec les justificatifs concernant la réunion (invitation..) sera
valorisé avec la mise à disposition d’une pièce pendant 3 heures cout forfaitaire de
15€ et cout des boissons
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – les contributions en nature
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
Fiche d’évaluation de la contribution en nature
Nature de la contribution
Auteur de la contribution
Bénéficiaire de la contribution
Date de la contribution
Intérêt électoral de la contribution
Moyens utilisés pour réaliser la contribution
Mode d’évaluation
Calcul de l’évaluation
Pièces jointes
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –La comptabilisation des dépenses
• Les dépenses sont à inscrire en comptabilité selon le plan
comptable du compte de campagne
– Les instructions prévoient
• Un journal général – journal de caisse ou de banque
• Un grand livre des comptes de dépenses et de recettes selon le plan
comptable
– Pour le plan comptable : Voir la notice - attention à quelques particularités
et spécificités
– Dans chaque compte: les dépenses sont ventilées selon l’une des 3
modalités
– Dépenses réglées par le mandataire
– Dépenses réglées par le parti politique
– Contributions en nature ( du parti et des tiers)
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –Le contrôle des dépenses
• Le contrôle des dépenses par l’expert comptable
– Contrôle de forme : régularité de la facture, bénéficiaire, date, lieu de la
prestation…
– Contrôle de fond : vérification qu’il s’agit d’une dépense électorale
– Contrôle des modes de règlement
• Vérification d’un règlement direct aux fournisseurs par le mandataire
• Sauf remboursements exceptionnels au candidat
• Sauf remboursements exceptionnels aux équipiers
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – avant désignation du mandataire
• Le candidat peut être conduit à engager et régler des
dépenses avant la désignation de son mandataire: est-ce
possible, que faire ?
– Si les textes prévoient que le mandataire doit régler directement
les dépenses de campagne, la jurisprudence admet toutefois
que certaines dépenses puissent être engagées et réglées par le
candidat avant la désignation officielle du mandataire.
• Toutefois il convient que ce soit des dépenses d’un montant
relativement faible
• Et qu’elles soient régularisées dès la désignation du
mandataire par un remboursement sur pièces justificatives
• Attention : les dépenses payées par le candidat avant la
nomination du mandataire ET qui n’auraient pas été
remboursées par le mandataire au candidat à l’ouverture du
compte, viennent s’imputer dans la catégorie « menues
dépenses »
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –les menues dépenses
• Les menues dépenses sont des dépenses pour lesquelles la
jurisprudence admet qu’elles ne soient pas réglées directement
par le mandataire mais puissent être réglées soit par le
candidat soit par les militants et l’équipe de campagne et leur
être remboursées par le mandataire
– Ne sont pas des menues dépenses
• Les dépenses payés par le candidat et remboursées au
candidat dès la désignation du mandataire
• Les dépenses de carburant
• Les dépenses de téléphone
• Les location de voiture par CB
• Le intérêts des emprunts souscrits par le candidat pour
financer sa campagne en apport personnel et prélevés sur son
compte personnel.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –les menues dépenses
– Les limites des menues dépenses
• Chaque menue dépense doit être inferieure à 1% du plafond
des dépenses et en principe ayant un caractère accessoire
– Pinceau pour coller les affiches, quelques bouteilles de jus de
fruits pour clôturer une réunion
– Mais pas de dépenses tel qu’impression en nombre ou frais de
maquettiste …
• Le total des menues dépenses doit être inferieur au moins
favorable de l’un des 2 critères suivants:
– Total des menues dépenses < 3% du plafond des dépenses
– Total des menues dépenses < 10% du total des dépenses du
candidat
– ATTENTION : Aucune excuse de la part du mandataire n’est
admise
• Santé, retard de la banque à délivrer un chéquier,
inexpérience….
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –les menues dépenses
– Exemples
• Exemple 1
– Plafond du canton : 9600 €
– Dépenses du candidat : 8650
– Dont menues dépenses : 120 + 34 +5 +10 = 169
–  Attention risque de rejet une dépense > à 1% du plafond
• Exemple 2 ( même canton)
– Dépenses du candidat : 2325 €
– Dont menues dépenses: 35+42+9+28+ 51+14+22+16+30 = 247
–  Attention risque de rejet menues dépenses > à 10% des dépenses du
candidat
• Exemple 3 ( même canton et même menues dépenses)
– Dépenses du candidat = 4528
– A priori et sous réserve des justificatifs électoraux les menues dépenses
s’élevant à 247 € seront acceptées
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –Quelques cas -
• Traitement de quelques dépenses
– Quid des dépenses irrégulières telles que l’affichage
sauvage ou l’affichage pendant la période interdite ?
• De telles dépenses bien qu’irrégulières et pouvant
donner lieu à sanctions pénales doivent être intégrées
dans le compte de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –Quelques cas -
• Traitement de quelques dépenses
– Les objets promotionnels au nom du candidat ( stylobilles,
jeux) sont maintenant considérés comme des dépenses de
campagne
– Les honoraires de l’expert comptable sont une dépense de
campagne mais peuvent être exclus du compte de campagne.
Dans ce cas les honoraires sont payés par le candidat ou le
parti en aucun cas il ne peut y avoir d’honoraires à zéro
– Les dépenses complémentaires à la dépense R 39 de
campagne officielle: tirages complémentaires , couleur, type
de papier….
• Attention la facture R39 est à établir au nom candidat, la facture des
compléments est à établir au nom du mandataire financier
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses –Quelques cas -
• Traitement de quelques dépenses
– Les intérêts des emprunts
• Ce sont des dépenses électorales aux conditions suivantes
– Dans la limite du prêt utilisé
– À condition d’être réglés avant le dépôt du compte
– L’achat de matériel amortissable
• Charges de campagne pour la partie amortissable sur la durée entre la
date d’achat et le jour de l’élection ( taux usuel d’amortissement à utiliser)
– Les frais de déplacement
• Frais de déplacement sur la circonscription : à justifier dans le détail au km
• Utilisation des tarifs fiscaux
• Ne pas oublier de produire une photocopie des cartes grises
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – Les dépenses exclues du compte-
• Les dépenses exclues du compte
– Les dépenses R 39 – campagne officielle
– Les dépenses de clôture d’élection : réceptions de soir d’élection …
tracts de remerciements
– Les sondages d’intention de vote
– La mise à disposition de salles de réunion offertes à tous les candidats
• Mise à disposition gracieuse et égalitaire des locaux municipaux
• Attention: demander une attestation établie par le maire concernant la
mise à la disposition de la salle dans les mêmes conditions gratuitement à
tous les candidats
– Les sites d’hébergement internet gratuits
– Les dépenses liées aux contentieux: constats d’huissiers, frais
d’avocat…
– Le bénévolat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
4° les dépenses – Les dépenses interdites-
• Les dépenses interdites
• Tout avantage consenti par une personne morale – autre
qu’un parti politique- gratuitement ou à un moindre cout
– Une réunion publique dans une salle appartenant à une
association est interdite si elle est gratuite…
– Une prestation d’un fournisseur facturée à un prix inférieur à
celui du marché sera interprétée comme une contribution d’une
personne morale  interdite
• Que faire lorsqu’on constate une dépense interdite
– Demander une facture à la personne morale et régler la facture
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire du compte de campagne
• L’ouverture
• La gestion
• La clôture
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire: - Son ouverture-
• Principe général: un compte bancaire unique, spécifique à chaque
candidat et à chaque campagne intitulé au nom du mandataire
financier doit être ouvert pour encaisser toutes les ressources de la
campagne et payer directement toutes les dépenses – sauf
quelques exceptions dites menues dépenses–
– Le mandataire financier ne peut pas utiliser un compte ouvert lors
d’une précédente élection – et qui n’aurait pas été clôturé mais
seulement mis en sommeil –
– Un mandataire financier commun à plusieurs candidats sur plusieurs
circonscriptions doit ouvrir autant de comptes qu’il a de candidats
• Qui ouvre le compte bancaire: le mandataire financier
• Intitule du compte: M ou Mme XXXX mandataire financier de YYYYY
( le candidat)
• Quelle banque : au choix du mandataire
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire: - Son ouverture-
• Quelles signatures: une seule signature sur le compte celle du
mandataire
– Le candidat ne doit pas avoir la signature
– Un tiers faisant fonction officieusement de mandataire
suppléant ( fonction non prévue par les textes) ne peut pas
avoir la signature
• Date d’ouverture du compte : le plus tôt possible après la
déclaration du mandataire à la préfecture
–  Attention aux délais pour obtenir un carnet de chèques
• Adresse du compte : de préférence celle du mandataire ou
éventuellement celle du parti politique
• Point d’attention pour l’expert: S’assurer du respect des
dispositions précédentes et de l’unicité du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire: -La gestion du compte-
• Le compte est ouvert pour encaisser toutes les ressources et
rien que les ressources du compte de campagne
– Les dons ou autres contributions en espèces doivent être versés
directement et en totalité sur le compte bancaire
– Pas d’encaissement groupé de chèques par un intermédiaire
• Par exemple une personne qui regroupe les collectes de son
immeuble ou de son quartier et effectue ensuite un versement
global
– Possibilité d’encaissement par virement en provenance du candidat
du parti ou d’une personne physique
– Il peut y avoir un virement en provenance d’une banque: versement
de l’emprunt
– Attention: Garder une copie de toutes les remises en banque et de
tous les chèques.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire: -La gestion du compte-
– Les encaissements peuvent avoir lieu jusqu’au jour du dépôt du
compte à la CNCCFP – à condition de pouvoir justifier la remise en
banque ( bordereau de remise signé par la banque)
– ATTENTION: S’il est constaté avant le dépôt du compte à la CNCCFP
un encaissement irrégulier - don d’une personne morale par exemple
….- il faut immédiatement effectuer un reversement . La correction de
cette erreur avant le dépôt du compte n’aura aucun effet négatif sur
la validation du compte
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire: -La gestion du compte-
• Le compte est ouvert pour payer directement toutes les dépenses de la
campagne – sauf exception possibilité de rembourser des menues
dépenses-
– La photocopie des chèques de règlement n’est pas obligatoire - pièces internes
utiles à garder par le mandataire. Elles permettent de justifier le paiement
direct des dépenses aux différents fournisseurs
– Possibilité de payer par virement
– Si une dépense a été faite irrégulièrement - par exemple remboursement
d’une dépense importante au candidat- le candidat doit reverser la somme sur
le compte de campagne pour permettre au mandataire de payer directement le
fournisseur .
• Point d’attention pour l’expert comptable:
– S’assurer auprès du mandataire qu’il a bien réglé directement les fournisseurs
sauf exceptions menues dépenses
– Effectuer des recoupements ( un même chèque ne règle pas 2 fournisseurs
différents… voir les modalités de règlements inscrits sur les factures …
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire:- La gestion du compte-
• Le solde du compte bancaire en cours de campagne
– Le compte bancaire peut présenter un découvert au cours
de la période
• S’assurer toutefois au préalable de l’autorisation de découvert pour
éviter un rejet
• Au moment du dépôt de compte à la CNCCFP, le découvert doit
toutefois être couvert – pas de compte en déficit-
• Le changement de compte bancaire en cours de campagne
– Changement possible peu recommandé et à surveiller de
très prés
• Il faut veiller à la simultanéité entre la clôture du compte
existant et l’ouverture du nouveau compte - principe de
l’unicité du compte bancaire
• S’il ya changement de mandataire, il y a nécessairement
changement de compte bancaire.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
5° Le compte bancaire:-La clôture du compte-
• Règle impérative : le compte doit être clôturé dans les 3 mois
qui suivent le dépôt du compte de campagne à la CNCCFP
– La CNCCFP demande très souvent le dernier extrait de compte avec le
solde à zéro
– Attention aux chèques émis et non débités  effectuer des
relances
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
6° L’équilibre du compte de campagne
• Principe et modalités
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
6° L’équilibre du compte: principe et modalités
• Principe général:
– Les ressources de campagne doivent couvrir toutes les dépenses
de campagne au jour du dépôt du compte à la CNCCFP
• Modalités:
– L’équilibre n’a pas à être justifié pendant la période d’ouverture du
compte
• Possibilité sous réserve de convention avec la banque de découvert
• Les apports du candidat et les dons peuvent être encaissés jusqu’au
dernier jour avant le dépôt du compte à la CNCCFP ( 9 semaines
après la date de l’élection)
– L’équilibre doit être justifié au jour du dépôt du compte à la CNCCFP
• La justification de l’équilibre est assurée par le dernier extrait et
éventuellement par un état de rapprochement
• Attention aux risques d’impayés pour les encaissements dans l’état
de rapprochement.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
6° L’équilibre du compte de campagne
• Modalités:
– L’équilibre est à zéro, toutefois il peut être provisoirement
positif - c’est-à-dire avec un excédent
• Si l’excédent résulte exclusivement de dons, il doit y avoir dévolution de
la totalité de l’excédent pour assurer un équilibre à zéro
– Dévolution à une association de financement de parti politique
– Dévolution à une association reconnue d’utilité » publique
• Si l’excédent est inferieur aux apports du candidat y compris les
emprunts souscrits par le candidat, le compte peut rester
provisoirement en excédent, cet excédent permettant de prendre en
compte des frais réintégrés dans le compte et à payer par le mandataire
– Dans le délai de 3 mois après le dépôt du compte, le compte
bancaire du mandataire doit être clôturé
• S’ il y a un excédent celui-ci est à verser au candidat
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte de campagne
• L’obligation
• Le contenu du compte de campagne à déposer à la CNCCFP
• La tenue comptable
• Les aspects administratifs pour le dépôt du compte à la
CNCCFP
• Les questions de la CNCCFP sur le compte de campagne
• La validation du compte de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte de campagne:- L’obligation-
• Rappel :
– Que l’élection soit gagnée ou perdue,
– Quel que soit le pourcentage de voix obtenues,
– Tout candidat dans un canton de plus de 9000 habitants doit présenter
un compte de campagne en la forme même si le montant de ses
dépenses hors dépenses dites R39 sont nulles
• Présentation à la CNCCFP 33 avenue de Wagram à Paris
• Présentation au plus tard le vendredi 18 heures de la 9ème
semaine qui suit l’élection
• Attention le délai peut varier d’une semaine selon que l’élection
est acquise au premier ou au deuxième tour
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : Le contenu du compte
• Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend:
• Dans l’enveloppe A:
– A1 : Le document réglementaire de la CNCCFP intitulé compte de campagne
• Documents de 4 pages (édition 2011) sauf les 5 annexes  B
– A2 : Les documents comptables
• Journaux de banque et de caisse; grand-livre des comptes; balance des
comptes
– A3 : Les pièces justificatives de toutes les dépenses
• A classer par compte ( une chemise par compte)
– Sous chemise: originaux des dépenses réglées par le mandataire avec les
notes complémentaires explicatives
– Sous-chemise des dépenses réglées par les partis politiques avec la
photocopie des justificatifs
– Sous-chemise des contributions en nature avec notes concernant les
valorisations
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : Le contenu du compte
• Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend:
• Dans l’enveloppe A:
– A4 : La facture des frais de campagne officiel facture dite R 39
• Facture adressée au nom du candidat quel que soit le mode
de règlement de cette facture – par subrogation ou par
paiement direct par le candidat
– A5 : Documents administratifs
• Récépissé de la déclaration du mandataire à la préfecture –
original-
– A6 : Attestations des collectivités qui ont mis gracieusement
des salles municipales à la disposition de tous les candidats
– Et l’enveloppe B
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : Le contenu du compte
• Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend:
• Dans l’enveloppe B
– B1: Les 5 annexes associés au formulaire du compte de campagne
– B2: La photocopie de tous les chèques reçus de plus de 150 €
– B3: Les talons de carnets de reçus-dons ( utilisés, annulés et non utilisés
– B4: Les pièces de banque
• bordereaux de remise de chèques; relevés bancaires et état de rapprochement
– B5: Les contrats des emprunts avec le tableau d’amortissement
– B6 : Le RIB du compte du mandataire
– B7 : Autres documents nominatifs
• Grand- livre des comptes de recettes si enregistrements nominatifs
– B7 : Documents du mandataire
• Brouillard et autres comptes-rendus d’activité
• Point d’attention pour l’expert:
– S’assurer de l’exhaustivité du compte de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : Le contenu du compte
• Le document réglementaire de la CNCCFP intitulé compte de campagne
édition 2011 – Documents de 4 pages + 5 annexes
– Page 1 : synthèse du compte
– Page 2 : les recettes
– Page 3 : les dépenses
– Page 4 : identification du mandataire et de l’expert comptable et
observations et signature de l’expert comptable
– Annexe 1 : liste des donateurs
– Annexe 2 : contribution des formations politiques
– Annexe 3: calcul de l’apport personnel
– Annexe 4: concours en nature
– Annexe 5 : attestation de dépense à zéro
• Point d’attention pour l’expert comptable
– S’assurer de l’exhaustivité du compte de campagne
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : La tenue comptable
• Une véritable comptabilité doit être tenue
– Modalité: Comptabilité de trésorerie ou comptabilité d’engagement!
• Le compte final déposé à la CNCCFP est une situation de trésorerie. Il ne doit y
avoir aucune créance ni aucune dette tout au plus des mouvements de
trésorerie en état de rapprochement
• Pour les cantonales, compte tenu des montants, une comptabilité de
trésorerie est suffisante à condition de pouvoir associer un budget pour éviter
toute surprise de dépassement de plafond ou de découvert
– Son contenu:
• Journal général des opérations – main courante des dépenses et des recettes
dans l’ordre chronologique - qui peut être décomposé en
– Journal des opérations bancaires du mandataire ( encaissements et décaissements)
– Journal des dépenses payées par les partis politiques
– Journal des concours en nature
• Grand livre des comptes
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : La tenue comptable
• Une véritable comptabilité doit être tenue
– Son support
• Aucune obligation de support spécifique
• Pour les cantonales le plus souvent il est utilisé un tableur Excel
• 2 éditeurs professionnels ont créé des logiciels de compte de
campagne: Cegid et EIC
– Son auteur
• La comptabilité est en principe tenue par le mandataire qui peut
sous-traiter auprès de l’expert comptable – mission annexe à la
mission de présentation
– Point d’attention pour l’expert
• Se mettre en lien le plus vite possible avec le mandataire pour
s’assurer de la tenue comptable permettant de réaliser la mission
de présentation.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : - Les aspects administratifs-
• La date impérative du dépôt à la CNCCFP
– Vendredi de la 9ème semaine après la date de l’élection
• Délai impératif: aucun report de délai n’a à ce jour été autorisé
– Point d’attention de l’expert
• Attention aux candidats de dernière minute
• Ne pas sous-estimer le temps pour la mission de présentation - le
temps n’est pas strictement proportionnel au montant du compte
• L’auteur du dépôt
– C’est le candidat qui est responsable du dépôt
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte : Les questions de la CNCCFP
• Les vérificateurs de la CNCCFP examinent systématiquement tous les
comptes et posent de nombreuses questions avant de les valider
• En principe les questions sont posées au candidat
• Parfois des questions peuvent être posées directement à l’expert comptable par
courriel ou par téléphone
– - Attention la réponse doit être validée par le candidat
• Questions parfois sur des détails et pour de très petites montants
– Répondre rapidement
– Répondre à toutes les questions
– Répondre par écrit
• Points d’attention pour l’expert comptable
– Avant d’adresser le compte à la CNCCFP prendre copie de tous les documents inclus
dans les 2 enveloppes A et B
– Prévoir la possibilité d’être joint assez rapidement après le dépôt du compte pour aider
le candidat à répondre
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
7° La présentation du compte: - Sa validation-
• La CNCCFP peut
– Valider le compte tel qu’il a été présenté et de ce fait il arrête
le montant à rembourser au candidat par l’Etat
– Réformer le compte, c’est à dire diminuer ou augmenter le
compte pour de faibles montants la plupart du temps et arrêter
le montant à rembourser par l’Etat
– Rejeter le compte avec transmission au tribunal administratif
qui prononcera le cas échéant l’inéligibilité
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
8° les risques associés au compte de campagne
• Le rejet du compte de campagne ou la simple reformation
entrainent diverses sanctions plus ou moins lourdes selon
l’importance de l’irrégularité constatée par la CNCCFP, pour le
candidat.
• Les textes prévoient trois types de sanctions:
– Les sanctions pénales
– Les sanctions électorales
– Les sanctions financières
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
8° les risques: les sanctions pénales
• Les sanctions pénales
• Le premier risque majeur est d ’ordre pénal avec 3750 € d'amende et/ou
un an d ’emprisonnement pour:
– Un financement en dehors des périodes autorisées
– Un versement des dons au delà des limites légales
– L’acceptation de dons au delà des limites légales
– Le dépassement du plafond des dépenses
– Le non dépôt d ’un compte de campagne
– La présentation de charges minorées
– La propagande interdite
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
8° les risques:- les sanctions électorales
• Les sanctions électorales:
• Le deuxième risque majeur est d ’ordre électoral avec l’inéligibilité du
candidat pendant un an résultant :
– Du rejet d ’un compte prononcé par la CNCCFP quel que soit le motif
(déséquilibre ou autre motif…)
– Du non dépôt dans les délais légaux
– De l’absence de signature par l ’expert comptable
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
8° les risques : les sanctions financières
• Les sanctions d’ordre financier:
• Le troisième risque majeur est d ’ordre financier avec des sanctions
pécuniaires suivantes:
– Le versement au Trésor Public de l ’excédent des dépenses autorisées
– en cas de dépassement du plafond-
– La perte du remboursement forfaitaire par l’Etat
– La réformation du compte: acceptation du compte par la CNCCFP mais
réduction du remboursement par l’État au candidat
• Les frais insuffisamment justifiés, ou irréguliers sont traités en
« concours en nature » : ils ne sont plus remboursables mais ils
demeurent pris en compte pour le plafond des dépenses.
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
La présentation des comptes de campagne électorale
En conclusion
• La mission de l’expert comptable
– Mission légale
– Mission technique
– Mission citoyenne : l’expert acteur de la démocratie
• participe à la réalisation des trois objectifs principaux du
compte de campagne
– Assurer une plus grande égalité entre les candidats
– Garantir la liberté des candidats - indépendance de toute personne
morale
– Donner plus de transparence à la vie politique
Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil

Contenu connexe

Similaire à La présentation des comptes de campagne électorale

Cdg 35 actualites statutaires
Cdg 35 actualites statutairesCdg 35 actualites statutaires
Cdg 35 actualites statutaires
Dominique Gayraud
 
Guide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
Guide pratique de d'Assurance Prospection AccompagnementGuide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
Guide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
Bpifrance
 
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERELE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
Jean Crusol
 
La commune et son budget module universités des maires
La commune et son budget module universités des mairesLa commune et son budget module universités des maires
La commune et son budget module universités des mairesmairie2000
 
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdfFiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
ZaidZaid67
 
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdfTdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
CharlesPercy1
 
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)MONA
 
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdfHesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
Paperjam_redaction
 
Controle des finances publiques.ppt
Controle des finances publiques.pptControle des finances publiques.ppt
Controle des finances publiques.ppt
Ghazali10
 
Media kit le revenu hebdo 2013
Media kit le revenu hebdo 2013Media kit le revenu hebdo 2013
Media kit le revenu hebdo 2013beatrice.chenevat
 
Démarches liées à la création d'une entreprise
Démarches liées à la création d'une entrepriseDémarches liées à la création d'une entreprise
Démarches liées à la création d'une entreprise
Compta Manager
 
Initiation en finance.pdf
Initiation en finance.pdfInitiation en finance.pdf
Initiation en finance.pdf
mohcine chekkour
 
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...MONA
 
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptxPRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
MohamedBoukaidi
 
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel françaisBilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
MeilleursAgents
 
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au marocGuide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
Abdelhak Essoulahi
 
Tarifs BNP
Tarifs BNPTarifs BNP
Tarifs BNP
Crédit Banque
 
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015onibi29
 
Tva
TvaTva

Similaire à La présentation des comptes de campagne électorale (20)

Cdg 35 actualites statutaires
Cdg 35 actualites statutairesCdg 35 actualites statutaires
Cdg 35 actualites statutaires
 
Guide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
Guide pratique de d'Assurance Prospection AccompagnementGuide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
Guide pratique de d'Assurance Prospection Accompagnement
 
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERELE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
LE COMPTE ADMINISTRATIF 2015 VOTE PAR LA CTM: UN FAUX GROSSIER ET DELIBERE
 
La commune et son budget module universités des maires
La commune et son budget module universités des mairesLa commune et son budget module universités des maires
La commune et son budget module universités des maires
 
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdfFiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
Fiscalité du cabinet Médical Dr Hamdi 2022 (3).pdf
 
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdfTdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
TdRCONSULTANT-SPECIALISTE-EN-KOBOCOLLECT-.pdf
 
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)
Formation MOPA-CNFPT : Les indicateurs pour un office de tourisme (29 nov 2011)
 
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdfHesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
Hesperange_Revue_de_conformite_Rapport_final_occulte.pdf
 
Controle des finances publiques.ppt
Controle des finances publiques.pptControle des finances publiques.ppt
Controle des finances publiques.ppt
 
Media kit le revenu hebdo 2013
Media kit le revenu hebdo 2013Media kit le revenu hebdo 2013
Media kit le revenu hebdo 2013
 
Démarches liées à la création d'une entreprise
Démarches liées à la création d'une entrepriseDémarches liées à la création d'une entreprise
Démarches liées à la création d'une entreprise
 
Initiation en finance.pdf
Initiation en finance.pdfInitiation en finance.pdf
Initiation en finance.pdf
 
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...
Calcul des indicateurs pour un office de tourisme 12/03/2010 Jean-Luc Boulin ...
 
PréSentation Panels Des C S P+
PréSentation Panels Des  C S P+PréSentation Panels Des  C S P+
PréSentation Panels Des C S P+
 
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptxPRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
PRESENTATION DFCT modifié (06.03.23°.pptx
 
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel françaisBilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
Bilan 2015 et perspectives 2016 du marché immobilier résidentiel français
 
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au marocGuide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
Guide fiscal de l' auto entrepreneur au maroc
 
Tarifs BNP
Tarifs BNPTarifs BNP
Tarifs BNP
 
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015
Future thinking nouveaux modes-de-contacts-et-de-paiement volet 2015
 
Tva
TvaTva
Tva
 

Plus de CabinetRostaing

Remplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaine
RemplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaineRemplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaine
RemplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaineCabinetRostaing
 
Discours du pdg d'ambiance bois paris sept 2002
Discours du pdg d'ambiance bois paris   sept 2002Discours du pdg d'ambiance bois paris   sept 2002
Discours du pdg d'ambiance bois paris sept 2002CabinetRostaing
 
Lattitude internationalechili
Lattitude internationalechiliLattitude internationalechili
Lattitude internationalechiliCabinetRostaing
 
Guidepratiqu eexpertcomptable
Guidepratiqu eexpertcomptableGuidepratiqu eexpertcomptable
Guidepratiqu eexpertcomptableCabinetRostaing
 
Loi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesLoi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesCabinetRostaing
 
Le guidedelalocation2013 2014
Le guidedelalocation2013 2014Le guidedelalocation2013 2014
Le guidedelalocation2013 2014CabinetRostaing
 
Support m jeambrun lf2014
Support m jeambrun lf2014Support m jeambrun lf2014
Support m jeambrun lf2014CabinetRostaing
 
Texte europe-jo-legislation-mai-2014
Texte europe-jo-legislation-mai-2014Texte europe-jo-legislation-mai-2014
Texte europe-jo-legislation-mai-2014CabinetRostaing
 
Association, fondation et fonds de dotation
Association, fondation et fonds de dotationAssociation, fondation et fonds de dotation
Association, fondation et fonds de dotationCabinetRostaing
 
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiaires
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiairesCharte d'accueil et de suivi des étudiants stagiaires
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiairesCabinetRostaing
 
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)CabinetRostaing
 
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_20091128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009CabinetRostaing
 
Guide des financement_ok_version_12_normal definitive
Guide des financement_ok_version_12_normal definitiveGuide des financement_ok_version_12_normal definitive
Guide des financement_ok_version_12_normal definitiveCabinetRostaing
 
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...CabinetRostaing
 
Support atelier a 04 mecenat et sponsoring gup251011
Support atelier a 04   mecenat et sponsoring gup251011Support atelier a 04   mecenat et sponsoring gup251011
Support atelier a 04 mecenat et sponsoring gup251011CabinetRostaing
 
Lettre de mission de l'expert comptable
Lettre de mission de l'expert comptableLettre de mission de l'expert comptable
Lettre de mission de l'expert comptableCabinetRostaing
 
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsResponsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsCabinetRostaing
 

Plus de CabinetRostaing (19)

Remplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaine
RemplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaineRemplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaine
Remplacementdevitrauxparunecreationcomtemporaine
 
Discours du pdg d'ambiance bois paris sept 2002
Discours du pdg d'ambiance bois paris   sept 2002Discours du pdg d'ambiance bois paris   sept 2002
Discours du pdg d'ambiance bois paris sept 2002
 
Lattitude internationalechili
Lattitude internationalechiliLattitude internationalechili
Lattitude internationalechili
 
Guidepratiqu eexpertcomptable
Guidepratiqu eexpertcomptableGuidepratiqu eexpertcomptable
Guidepratiqu eexpertcomptable
 
Loi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprisesLoi sauvegardedesentreprises
Loi sauvegardedesentreprises
 
Le guidedelalocation2013 2014
Le guidedelalocation2013 2014Le guidedelalocation2013 2014
Le guidedelalocation2013 2014
 
Support m jeambrun lf2014
Support m jeambrun lf2014Support m jeambrun lf2014
Support m jeambrun lf2014
 
Texte europe-jo-legislation-mai-2014
Texte europe-jo-legislation-mai-2014Texte europe-jo-legislation-mai-2014
Texte europe-jo-legislation-mai-2014
 
Association, fondation et fonds de dotation
Association, fondation et fonds de dotationAssociation, fondation et fonds de dotation
Association, fondation et fonds de dotation
 
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiaires
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiairesCharte d'accueil et de suivi des étudiants stagiaires
Charte d'accueil et de suivi des étudiants stagiaires
 
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)
Déclaration des revenus campagne 28_04_2014 (1)
 
Rapport cnocp 2013_web
Rapport cnocp 2013_webRapport cnocp 2013_web
Rapport cnocp 2013_web
 
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_20091128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009
1128 support ec_ce_pme_pmi_29_07_2009
 
Actu ce 4 février 2013
Actu ce 4   février 2013Actu ce 4   février 2013
Actu ce 4 février 2013
 
Guide des financement_ok_version_12_normal definitive
Guide des financement_ok_version_12_normal definitiveGuide des financement_ok_version_12_normal definitive
Guide des financement_ok_version_12_normal definitive
 
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...
Le mecenat-et-le-parrainage-des-sources-de-financement-complementaires-pour-l...
 
Support atelier a 04 mecenat et sponsoring gup251011
Support atelier a 04   mecenat et sponsoring gup251011Support atelier a 04   mecenat et sponsoring gup251011
Support atelier a 04 mecenat et sponsoring gup251011
 
Lettre de mission de l'expert comptable
Lettre de mission de l'expert comptableLettre de mission de l'expert comptable
Lettre de mission de l'expert comptable
 
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsResponsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
 

Dernier

Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
mwj49817
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Nicolas Meilhan
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 

Dernier (6)

Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
 

La présentation des comptes de campagne électorale

  • 1. La présentation des comptes de campagne électorale En assurer la régularité et la qualité Application aux élections cantonales de mars 2011 Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 2. La présentation des comptes de campagne électorale En assurer la régularité et la qualité • Sommaire • Introduction • 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • 2° Les acteurs • 3° Les ressources • 4° Les dépenses • 5° Le compte bancaire • 6° L’équilibre du compte • 7° La présentation du compte et sa validation • 8° Les risques d’une campagne • Conclusion Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 3. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil La présentation des comptes de campagne en assurer la qualité et la régularité Introduction • Depuis vingt ans, les campagnes électorales font l’objet d’une réglementation d’ordre comptable et financier. Cette réglementation constante dans ses objectifs fait l’objet de précisions et de compléments: – par le législateur  loi organique de 2006 et projets de lois en cours… – par la jurisprudence de la CNCCFP… • Trois objectifs principaux se dégagent: – Assurer une plus grande égalité entre les candidats en limitant et en encadrant les moyens mis en œuvre pour une campagne électorale. – Garantir la liberté des candidats et des élus en interdisant toute contribution directe ou indirecte de toute personne morale … sauf les contributions des partis politiques. – Donner plus de transparence à la vie politique.
  • 4. La présentation des comptes de campagne électorale 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • Aucune modification d’ordre législatif ou réglementaire au dispositif général pour les élections cantonales de mars 2011: – Rappel des principaux textes réglementaires • Lois organiques 88-226 et 88-227 du 11 mars 1988 – Création du compte de campagne • Loi 90-55 du 15 janvier 1990 – Précisions sur le compte de campagne, rôle du mandataire… • Lois complémentaires du 29/01/1993, du 19/01/1995, du 05/02/2001 – Quelques précisions complémentaires et quelques ajustements • Ordonnance du 8/12/2003 – Nouvelles précisions; la CNCCFP devient autorité administrative indépendante • Loi organique 2206-404 du 5/04/2006 – Ne concerne que l’élection présidentielle Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 5. La présentation des comptes de campagne électorale 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • Une jurisprudence quasi constante • La documentation de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques -CNCCFP- • Le guide du candidat et du mandataire sur WWW.cnccfp.fr • Le site internet de la CNCCFP • La possibilité de solliciter un renseignement, un avis… par téléphone 01 44 09 45 09 ou courriel : service-juridique@cnccfp.fr • La documentation de l’Ordre des Experts Comptables – Le guide méthodologique: missions de l’expert comptable dans le cadre des comptes de campagne. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 6. La présentation des comptes de campagne électorale 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales de mars 2011: – Une règle absolue pour tous les candidats de tous les cantons: • Pas de financement direct ou indirect (contributions en nature) par une personne morale ( sociétés, associations, collectivités locales…) sauf par des partis politiques référencés à la CNCCFP. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 7. La présentation des comptes de campagne électorale 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales: – Les règles complètes du compte de campagne pour tous les candidats des cantons de plus de 9000 habitants avec mandataire financier, plafond de dépenses et présentation par un expert comptable et les particularités suivantes pour les cantonales • Un plafond de dépenses relativement faible ( à comparer au plafond des dépenses pour les municipales…) –  Vigilance sur toutes les contributions financières et en nature engagées pour la campagne électorale dans les cantons de plus de 9000 H. • Et pour les experts comptables : – Une mission légale de présentation – entre 6000 et 9000 comptes- – Des missions possibles d’assistance et de conseils Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 8. La présentation des comptes de campagne électorale 1° Dispositif général applicable aux élections de mars 2011 • Avec les caractéristiques suivantes pour les élections cantonales: – Un dispositif allégé pour les candidats des cantons de moins de 9000 habitants: • Une seule obligation concernant les ressources de la campagne • Aucune obligation concernant les dépenses, le compte de campagne et les acteurs – ni tenue obligatoire d’un compte, ni mandataire, ni plafonnement ni remboursement des dépenses de campagne par l’Etat et non déductibilité fiscale des dons directs au candidat •  Pas de mission de « présentation » pour les experts comptables … mais possibilité de missions de « conseils » Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 9. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs du compte de campagne • Au cœur du dispositif réglementaire complet, il apparait: • 4 acteurs principaux – Le candidat – Le mandataire – L’expert comptable – La commission des comptes de campagne et des financements politiques –CNCCFP- • Des acteurs de soutien et plus précisément – Les partis politiques – Les militants et l’équipe de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 10. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: le candidat • Le candidat: terme générique qui recouvre la personne titulaire et son remplaçant- suppléant- –  Toutes les charges engagées par le candidat ET son suppléant sont à intégrer dans le compte pour les cantons de + de 9000 habitants. –  Le candidat ET son suppléant ne doivent utiliser aucune contribution en provenance d’une personne morale autre que le parti politique. • Le candidat est la personne qui a déposé sa candidature à la préfecture et l’a maintenue jusqu’au jour du vote. –  Un candidat déclaré qui renonce avant le 1er tour même après avoir engagé des frais, ne doit pas déposer de compte … mais aussi pas de reçus fiscaux… –  Si la qualité de candidat officiel n’apparait qu’au moment du dépôt de candidature, les charges à prendre en considération sont celles engagées par le candidat officieux en vue de l’élection depuis un an avant la date de l'élection. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 11. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: le candidat • Sur le plan financier : – Le candidat peut financer sa campagne par apport personnel, – Dans les cantons de plus de 9000 habitants, le candidat: • ne doit pas payer lui-même les dépenses de sa campagne • ne doit encaisser lui-même aucun don • doit désigner à cet effet un mandataire • doit limiter ses dépenses au plafond fixé par canton • doit adresser à la CNCCFP, après l’élection, son compte de campagne présenté par un expert comptable • Points d’attention pour l’expert comptable: – Bien connaitre la notion de candidat au regard du compte de campagne • Identification dans le dossier de travail • Interrogation et confirmation par le candidat • Point de départ des charges engagées par et pour la campagne du candidat • Point de départ et point d’arrivée des ressources collectées par et pour le candidat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 12. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Le mandataire • Personne clé obligatoire pour les candidats dans les cantons de plus de 9000 habitants • Sa mission: – Ouvrir un compte bancaire spécifique à son nom, dédié à la campagne électorale – Contrôler et encaisser sur le compte bancaire dédié toutes les ressources financières de la campagne électorale – Payer directement aux fournisseurs toutes les dépenses avec justificatifs sauf: • remboursement au candidat de dépenses réglées directement par lui avant la désignation du mandataire • exceptions pour des menues dépenses en cours de campagne  possibilité de remboursement du candidat ou de tiers • dépenses réglées directement par les partis politiques – Veiller à l’équilibre des ressources et des dépenses dans un plafond donné – Conserver toutes les pièces justificatives de la campagne – Etablir un bilan comptable de son activité Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 13. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Le mandataire • Sa nature: le mandataire peut être soit: – Une personne physique : • Avantages: – Simplicité de la désignation, confiance du candidat • Inconvénients: – Difficultés en cas de carence, de non disponibilité … ou de conflit – Une association de financement constituée pour l’élection (procédure peu adaptée à la campagne pour des cantonales) • Avantages: – Facilité de remplacement des membres, crédibilité plus forte à l’extérieure • Inconvénients: – Formalités lourdes pour la création et la liquidation Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 14. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Le mandataire • Sa désignation: le mandataire est choisi par le candidat. – Sa désignation comprend 2 temps • 1° L’acceptation de la fonction par le mandataire, formulée par écrit, • 2° L’enregistrement de cette désignation à la préfecture. Attention la désignation du mandataire ne prend effet officiel qu’à la date d’enregistrement à la préfecture. – La désignation du mandataire doit être enregistrée • Au plus tôt douze mois avant l’élection • Au plus tard à la date d’enregistrement de la candidature – Possibilité de changer de mandataire; procédure parfois nécessaire mais lourde • Notification du retrait du mandataire à la préfecture, enregistrement d’un nouveau mandataire , clôture du compte du 1er mandataire et reprise de solde par le second – Attention on est mandataire que pour une campagne. • Si un candidat se représente avec le même mandataire que pour l’élection précédente, le mandataire doit de nouveau se faire enregistrer Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 15. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Le mandataire • Ses qualités: – Capacité bancaire, personne rigoureuse et d’ordre, personne disponible … jusqu’en juillet 2011 • Incompatibilités: – Le remplaçant ne peut pas être mandataire du candidat – L’expert comptable chargé de présenter les comptes ne peut pas être le mandataire – Le mandataire financier ne peut pas être mandataire financier d’un autre candidat pour la même élection dans la même circonscription • Points d’attention pour l’expert comptable – Prendre contact le plus vite possible avec le mandataire •  pour l’organisation financière de la campagne: budget… comptabilité..; – Enregistrer la date clé de sa désignation officielle • conséquences importantes en matière de collecte et de règlement des dépenses… Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 16. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: L’expert comptable • L’expert comptable intervient obligatoirement pour la présentation des comptes de campagne des candidats dans les cantons de plus de 9000 habitants • Sa mission principale – Présenter les comptes: classer toutes les dépenses selon le plan comptable retenu par la CNCCFP, s’assurer du caractère électoral, vérifier qu’aucune anomalie n’apparaisse dans le compte, s’assurer de l’équilibre du compte • Les missions accessoires – Conseils au candidat et mandataire pour préparer, suivre, contrôler le budget de la campagne – Mission de tenue de la comptabilité • Sa désignation – Par le candidat pas d’enregistrement de sa désignation – Etre inscrit à l’Ordre peu importe la région – Etre disponible surtout dans les 9 semaines qui suivent l’élection compte tenu des délais impératifs de présentation • Sa rémunération : libre Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 17. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: L’expert comptable • Les sept étapes de la mission de présentation – Prise de connaissance – acceptation de la mission  lettre de mission – Organisation et programmation de la mission attention aux délais – Appréciation de l’organisation comptable  à voir avec le mandataire les différents modalités de tenue – Suivi en cours de campagne • Pour faire corriger des erreurs d’encaissements ou de règlements • Faire payer des dépenses entrant dans le compte de campagne • … • Pour chercher l’optimisation du remboursement forfaitaire – Travaux de contrôle de fin de campagne – Compte rendu de mission  lettre d’affirmation du candidat • Points d’attentions pour les experts comptables – Lettre de mission – dossier client avec photocopie de la carte d’identité – Pas de mission gratuite Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 18. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: La CNCCFP • Autorité administrative indépendante • Composée de – 3 membres ou membres honoraires du Conseil d’Etat – 3 membres ou membres honoraires de la Cour de Cassation – 3 membres ou membres honoraires de la Cour des Comptes • Vérifie tous les comptes avec la participation de vérificateurs et toutes les opérations de chacun des comptes • Relève toutes les anomalies • Pose des questions aux candidats, compléments d’informations, précisions, justifications dans le délais de 2 mois ( si recours) ou 6 mois après le dépôt des comptes • Valide les comptes avec ou sans réformation ou les rejette • Arrête les montants remboursables aux candidats par l’Etat • Transmet ses conclusions négatives au juge de l’élection et éventuellement au parquet Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 19. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Les partis politiques • Par parti politique on entend les structures qui déposent d’une manière directe ou par consolidation leurs comptes à la CNCCFP –  Pour les grands partis, les structures départementales sont la plupart du temps des «partis politiques » mais les sections locales ne sont pas des partis politiques –  Qui est parti politique ? • Voir JO de fin décembre 2010 • Autres structures constituées en 2010 voire 2011en attente de dépôt des comptes  se renseigner à la CNCCFP • Seuls les partis politiques peuvent contribuer au financement des campagnes électorales en tant que personnes morales – Ils peuvent • Prêter des fonds au candidat  contrat de prêt • Effectuer des avances de trésorerie à rembourser avant le dépôt du compte • Régler directement des dépenses du candidat • Engager des dépenses communes à plusieurs candidats  à imputer avec une clé de répartition sur les comptes de chaque candidat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 20. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Les partis politiques • Toutes les contributions des partis politiques en vue de l'élection doivent être intégrées dans le compte de campagne quelle que soit la forme de cette contribution – Les contributions des partis doivent être justifiées par des suppléments de dépenses ou de charges – Les réunions de section ou de militants pour préparer, organiser la campagne ne sont pas des dépenses électorales •  pas d’intégration dans les comptes • Points d’attention pour les experts comptables: – Attention aux sigles qui apparaissent sur les tracts …affiches. Seuls les sigles des partis peuvent apparaitre – Attention aux contributions des « micro-partis » – Bien identifier les soutiens apportés aux candidats et la forme de ces soutiens •  à intégrer le cas échéant s’il y a un cout, dans le compte de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 21. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Les militants • Par militants on entend toutes les personnes qui apportent leurs contributions bénévoles au candidat et qui sont a priori de fait acquis au candidat. – Les réunions de l’équipe de campagne avec un buffet ne sont pas des dépenses électorales. • Les militants doivent veiller à apporter leurs contributions sur leurs temps personnels avec leurs moyens personnels – Attention aux véhicules utilisés pour la campagne …pour le collage des affiches , la distribution des tracts … pas de véhicule de service • Les militants ne peuvent pas, ne doivent pas régler des dépenses de campagne et se faire rembourser après par le mandataire sauf: – Pour des menues dépenses ( voir ci-après les critères des menues dépenses) – Leurs dépenses de déplacement • L’utilisation gratuite ( sans remboursement) des moyens personnels des militants (véhicule..; ordinateur….) est possible. Elle doit cependant être évaluée et intégrée en avantages en nature dans le compte de campagne. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 22. La présentation des comptes de campagne électorale 2° Les acteurs: Les militants • Points d’attention pour l’expert comptable – Se faire communiquer le journal de campagne ( s’il existe …) pour poser des questions sur les moyens de déplacement , de communication, de reproduction utilisés… Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 23. La présentation des comptes de campagne électorale 3° LES RESSOURCES du compte de campagne • Les apports du candidat • Les dons • Les contributions des partis politiques – En monnaie – En nature • Les emprunts • Les contributions des militants • Rappel : les ressources interdites Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 24. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les apports du candidat- Le candidat peut financer sa campagne avec ses fonds propres – soit à titre définitif ( cantons de moins de 9000 habitants) ou apport non remboursable si apport au-delà du plafond remboursable ou apport avec un % de voix inferieur à 5% – soit à titre provisoire. L’apport du candidat sera remboursé par l’Etat dans un délai variant autour d’un an dans la double limite de la moitié du plafond des dépenses autorisées et des dépenses effectuées sur fonds propres et sous condition d’un pourcentage de voix supérieur à 5 % • Le montant apporté doit provenir des fonds propres du candidat ou de son suppléant. • Les emprunts souscrits par le candidat sont considérés comme apports du candidat dans le financement de la campagne pour l’ouverture au droit au remboursement forfaitaire • L’apport du candidat est limité au montant des dépenses réglées par le mandataire • L’apport du candidat n’entraine aucune déductibilité fiscale – Mais le conjoint du candidat peut faire un don avec reçu fiscal ( attention à la forme voir § ) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 25. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les apports du candidat- • Points d’attention pour l’expert comptable – Attestation du candidat que son apport provient exclusivement de ses fonds propres… – Si montant important : préparer les justificatifs des prélèvements sur les comptes d’épargne … ou du produit d’une cession… Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 26. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les dons • Les dons – contributions définitives gracieuses et sans contrepartie- ( non remboursables) exclusivement en provenance des personnes physiques • Les dons pour les candidats dans les cantons de moins de 9000 habitants – 2 possibilités: • Versement direct au candidat sur son compte bancaire personnel mais dans ce cas le donateur n’aura droit à aucune déduction fiscale • Versement – par chèque- à l’association de financement du parti, qui reverse au parti politique, qui reverse au candidat ou effectue des travaux et prestations à due concurrence du don pour le candidat (impression de tracts..). – Dans ce cas l’association de financement émettra à la fin de l’année civile un reçu fiscal à l’intention du donateur Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 27. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les dons- • Les dons pour les candidats dans les cantons de plus de 9000 habitants – Les dons sont à verser en totalité directement et exclusivement au mandataire financier • Période de versement des dons : – De la date de désignation officielle du mandataire – Jusqu’au jour du dépôt du compte • Attention au libellé du don- libellé complet au nom du mandataire… – M. ou Mme VVVVV mandataire financier de HHHHHH • Faire une copie du chèque quel que soit le montant • Etablir un reçu pour les dons en espèces • Attention à la limite en montant du don – Si don en espèces: montant limité à 150 € – Le total des dons en espèces doit être inferieur à 20% du plafond des dépenses autorisées – Si don en monnaie fiduciaire: don limité à 4600 € Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 28. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les dons- • Points d’attention pour l’expert comptable – Tous les dons doivent donner lieu à un reçu fiscal (même si le donateur ne le souhaite pas) – Les dons en espèces doivent être intégralement versés sur le compte bancaire du mandataire  pas de prélèvement direct sur les dons pour alimenter la caisse – Vérifier pour les dons par chèque, la date du don. Elle ne doit pas être antérieure à la date de désignation du mandataire – Si on constate un don irrégulier  le faire rembourser avant le dépôt du compte de campagne – Les dons du conjoint du candidat même en provenance d’un compte joint avec le candidat doivent être signés par le conjoint. ( signature à vérifier) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 29. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les dons- Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil Fiche de contrôle des dons Oui/non observations Nombre de reçus = nombre de dons Total montant des reçus = total compta Contrôle limite dons en espèces Contrôle limite dons chèques Date des dons > date enregistrement mandataire Photocopies de tous les chèques Photocopies des bordereaux de versement Contrôle dons de personne physique
  • 30. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les contributions des partis politiques • Qu’est ce qu’un parti politique au regard du compte de campagne? – Voir les acteurs • Comment le parti politique peut contribuer à la campagne – Par contribution dite en nature spécifique pour le candidat • Par règlement direct de dépenses de campagne d’un candidat • Par des avantages en nature accordés à un candidat ( mise à disposition d’un ordinateur , d’un téléphone….) – Par contribution en nature pour un groupe de candidat • Dépenses communes pour un groupe de candidat , à partager entre tous les candidats concernés – exemple – meeting public de présentation des candidats du parti dans un département… – Par prêt • Voir ci-après les emprunts du candidat – Par contribution monétaire définitive • Versement définitif sur le compte du mandataire Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 31. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les contributions en nature des partis • Il s’agit de prestations réalisées ou fournitures achetées par le parti et non facturées au candidat ou au groupe de candidat: impressions de tracts… fournitures d’un buffet… • Ces concours doivent être évalués au juste prix c’est-à-dire au cout réel • Ils sont intégrés dans le compte de campagne et constituent à la fois une recette et une dépense • Points d’attention pour les experts comptables • Attention à la notion de parti politique. Les structures locales sont rarement des partis politiques au sens officiel du terme et de ce fait ne peuvent pas et ne doivent pas apporter un soutien financier au candidat • Quand la prestation du parti concerne un groupe de candidats , la charge doit être repartie entre tous les candidats en fonction d’une clé ( par exemple la population des circonscriptions concernées) • Attention pour les candidats soutenus par plusieurs partis, il est important d’inclure dans les comptes les contributions des autres partis qui soutiennent le candidat ( pour les cantons de plus de 9000 habitants) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 32. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les contributions en argent des partis • Les contributions du parti politique en monnaie fiduciaire: Il peut s’agir – soit d’un apport définitif du parti politique au candidat • S’assurer que l’apporteur est bien un parti politique dument référencé • Versement à effectuer au mandataire pour les cantons de plus de 9000 habitants • Prévoir un support écrit de cet apport – décision du bureau du conseil fédéral… • Pour les cantons de plus de 9000 habitants, cet apport ne fera pas l’objet d’un remboursement par l’Etat si le candidat est éligible au remboursement des dépenses de campagne. – Soit d’une avance remboursable consentie en début de campagne en attendant l’encaissement des autres ressources • À rembourser avant le dépôt du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 33. La présentation des comptes de campagne électorale 3° Les ressources - Les contributions en argent des partis • Les contributions du parti politique en monnaie fiduciaire: • Points d’attention pour l’expert comptable: • S’assurer que l’apporteur est bien un parti politique dument référencé • Vérifier l’existence d’une décision d’apport • S’il s’agit d’une avance : s’assurer du remboursement avant le dépôt du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 34. La présentation des comptes de campagne électorale 3° les ressources: -les emprunts- • Qui emprunte ? – L’emprunt est souscrit par le candidat • C’est au candidat à rentrer en relation avec le préteur et à signer le contrat de prêt • Le mandataire financier n’intervient pas dans le contrat • La date de l’emprunt – L’emprunt peut être souscrit jusqu’à la veille du dépôt du compte à la CNCCFP pour assurer l’équilibre du compte • Il convient toutefois que le versement de l’emprunt soit effectif sur le compte bancaire du mandataire au moment du dépôt du compte • Le montant de l’emprunt et son versement – Le montant de l’emprunt doit être ajusté aux besoins de financement. A cet effet on peut prévoir: • Soit un montant dans une fourchette ajustable au moment du dépôt du compte de campagne avec des versements successifs en fonction des besoins de trésorerie • Soit un montant fixe avec des possibilités de remboursements anticipés Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 35. La présentation des comptes de campagne électorale 3° les ressources: -les emprunts- • Le remboursement de l’emprunt par le candidat – Si le candidat est éligible au remboursement des frais de campagne par l’Etat, dès le remboursement par l’Etat le candidat doit procéder au remboursement de l’emprunt . La CNCCFP se réserve le droit de vérifier le remboursement de l’emprunt à la hauteur du remboursement par l’Etat • Le taux d’intérêt: libre • Les intérêts – Sont des charges du compte de campagne sous réserve: • D’avoir été acquittés au moment du dépôt des comptes • D’être limités à un an d’intérêts après l’élection ( intérêts payés d’avance) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 36. La présentation des comptes de campagne électorale 3° les ressources: -les emprunts- • Auprès de qui emprunter ? – Auprès d’un établissement financier • Prévoir le contrat avec possibilité de remboursement partiel anticipé… – Auprès d’un tiers personne physique, dans la limite de 4600 € • Etablir un contrat écrit. Attention pas d’intérêt… – Auprès d’un parti politique • Prévoir un contrat , avec intérêt si le parti finance le prêt en empruntant lui même; intérêts discutables si le parti finance le prêt sur ces fonds propres – Auprès d’un tiers personne morale autre que parti politique: NON • Activités bancaires strictement réglementées…. • Point d’attention pour l’expert – Veiller sur le contrat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 37. La présentation des comptes de campagne électorale- 3° les ressources : - les contributions des militants • Les contributions en nature des militants – Il s’agit de prestations de services réalisées gratuitement par les militants et compagnons du candidat : collage d’affiche, préparation des affiches, préparation des salles, organisation des pots de fins de réunion…. – Comme pour les contributions en nature des partis politiques, ces contributions doivent être évaluées et intégrées en recettes et dépenses dans le compte de campagne avec toutefois la précision suivante: • Les temps des militants ne sont pas à valoriser. il s’agit de bénévolat non intégré dans les comptes – Points d’attention pour l’expert comptable: • Les militants doivent réaliser leurs prestations – avec leurs moyens strictement personnels… ne pas utiliser les moyens de son employeur – sur leurs temps personnels • Veiller à ce qu’il n’y ait pas de contributions même minimes d’une personne morale proche du candidat: associations, collectivités…. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 38. La présentation des comptes de campagne électorale- 3° les ressources : - les contributions des militants • Quelques exemples de contributions en nature des militants – Utilisation d’un ordinateur pour préparer la communication, taper les invitations…. • Valorisation possible d’un ordinateur - imprimante incluse- récent sur la base entre 1000 et 1200 € amortissable sur 3 ans et utilisé pour la campagne pendant 1 mois – Déplacements des militants sans remboursement de frais • Valorisation de l’utilisation d’un véhicule sur la base d’une fiche indiquant le motif du déplacement ( collage d’affiche …) la date, le lieu, le kilométrage entre le domicile du militant dans la circonscription et le lieu de l’action – Utilisation du tarif fiscal en joignant une copie de la carte grise – Réunion dite «Tupperware » • Mise à disposition d’une pièce privative Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 39. La présentation des comptes de campagne électorale- 3° les ressources : - les recettes annexes • Les recettes de manifestations de types diners-débats – Pour ce type de manifestations, on a en recettes les prix des repas payés par les participants et en dépenses d’une part les couts de la restauration et d’autre part les autres couts dont les couts de la salle, des différents équipements audio-visuels…. – Au regard du compte de campagne, on intègre en recettes le solde ( s’il est positif) entre les prix encaissés par les participants et le cout des repas. Les autres frais doivent être intégrés en totalité et directement en dépenses du compte de campagne sans compensation avec les prix des repas • Nécessité de faire une fiche explicative détaillée pour justifier l’encaissement du solde de la restauration • Les collectes en espèces – Le produit de la collecte doit être versé intégralement sur le compte de campagne • Une fiche explicative de la collecte doit être produite • Les ventes de produits accessoires – À intégrer dans le compte en totalité Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 40. La présentation des comptes de campagne électorale 3° les ressources : - les ressources interdites- • Interdiction de tout financement direct ou indirect (contribution en nature) de la campagne électorale par une personne morale - quel que soit son statut - autre que les partis politiques dument référencés à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 41. La présentation des comptes de campagne électorale 3° les ressources : - Les ressources interdites- • Quelques points d’attention concernant les ressources interdites – Attention aux véhicules utilisés pour les déplacements de réunion ou de collage des affiches… Que ce soit: • des véhicules personnels – pas de véhicule de service…. • ou des véhicules loués réellement…. – Attention aux photocopieuses, imprimantes, duplicateurs , ordinateurs… utilisés • Que ce soit des équipements personnels ou d’un parti politique – Attention aux personnes qui vous apportent leurs aides • Que ce soit pendant leur temps personnels – Attention aux fournisseurs • Toutes les fournitures doivent réellement être payées au prix du marché … pas de rabais significatifs… Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 42. La présentation des comptes de campagne électorale 4° Les dépenses de la campagne • Qu’est ce qu’une dépense électorale? • L’engagement de la dépense • Le plafond des dépenses • Le règlement des dépenses et les pièces justificatives • Les contributions en nature • La comptabilisation des dépenses • Le contrôle des dépenses • Les dépenses avant désignation du mandataire • Les menues dépenses • Quelques cas • Les dépenses exclues du compte • Les dépenses interdites Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 43. La présentation des comptes de campagne électorale 4° Les dépenses: qu’est ce qu’une dépense électorale • Une dépense électorale est une dépense – Engagée en vue de la recherche de suffrages, – Engagée dans la circonscription, – Engagée pendant la période autorisée, – Engagée par le candidat, le parti politique ou des tiers avec l’accord du candidat, – Payée avant le dépôt du compte, – Appuyée d’une pièce justificative, – A inscrire dans le compte de campagne, – A incorporer dans un plafond de dépense. • Critères complémentaires: – Dépense qui n’aurait pas été engagée s’il n’y avait pas eu d’élections – Pour les candidats en renouvellement: toute démarche qui ne s’inscrit pas dans les habitudes prises les années précédentes ( en terme de communication par exemple) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 44. La présentation des comptes de campagne électorale 4° Les dépenses: qu’est ce qu’une dépense électorale • Points d’attention pour l’expert comptable – La définition précédente comprend tous les critères pour la mission légale de l’expert comptable, de contrôle de la conformité, de la matérialité et de la régularité des dépenses incluses dans le compte de campagne – Etre très prudent car • La non inclusion dans le compte d’une dépense qui pourrait être qualifiée comme dépense électorale peut entrainer l’inegibilité du candidat • L’inclusion d’une dépense que la CNCCFP ne reconnait pas comme dépense électorale n’entrainera que la reformation du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 45. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale • C’est une dépense engagée en vue de la recherche de suffrages – Ce qui implique que pour chaque dépense on puisse voir l’intérêt électoral • Le libellé de la facture est parfois insuffisant pour s’assurer de l’intérêt électoral . Dans ce cas il conviendra de joindre une brève note (un ticket) explicitant la relation de cause à effet entre la dépense et la recherche de voix auprès des habitants – Pour un repas au restaurant: on précisera la qualité des invités (responsables d’associations, de syndicats de la circonscription…) – Pour une impression de tracts: on joindra le tract en précisant la période, le quartier de sa diffusion… – Avec quelques aménagements • Les dépenses de l’expert comptable peuvent être intégrées dans le compte • Les charges d’intérêts des prêts: idem dans une certaine limite et sous condition d’avoir été réglées Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 46. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale ? • Une dépense engagée dans la circonscription – Ce que cela veut dire que l’effet de la dépense doit être sur la circonscription. – Les exceptions: charges hors circonscription • Déplacements à la préfecture • Déplacements chez l’expert comptable • Déplacements chez un fournisseur • Déplacements chez le banquier • Déplacements d’une personnalité politique ( mais pas d’un responsable politique) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 47. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses -Qu’est ce qu’une dépense électorale ? • Une dépense pendant la période autorisée – Quelle période autorisée • Le fait générateur de la dépense doit se situer entre un an avant la date de l’élection et la veille de l’élection • Point d’attention pour l’expert comptable : – Attention aux dates sur les factures – Les dépenses de régularisation • Une facture peut être postérieure à la date de l’élection pour régulariser une charge réelle de campagne omise ou oubliée… – Les dépenses de soir d’élection et de remerciements… ne sont pas des dépenses de campagne • Le buffet commandée quelques jours avant le vote pour le soir d’élection n’est pas une dépense de campagne – Les intérêts payés jusqu’à un an après la date de l’élection sont exceptionnellement une dépense de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 48. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – l’engagement de la dépense • Toutes les dépenses  engagées en vue de la collecte des voix – Sans effet de seuil de signification • Dépenses engagées et payées par le candidat avant la désignation du mandataire • Dépenses engagées et payées par le candidat après la désignation du mandataire  menues dépenses • Dépenses engagées par le candidat et/ou le mandataire et payées par le mandataire • Dépenses engagées par le parti politique, les militants et collaborateurs et payées par le mandataire • Dépenses engagées et payées par les militants et collaborateurs et remboursées par le mandataire  menues dépenses • Dépenses engagées et payées par le parti politique, les militants et collaborateurs sans remboursement par le mandataire  contributions en nature • Points d’attention pour l’expert comptable – Attention au zèle des collaborateurs qui peuvent engager des dépenses à l’insu du candidat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 49. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – le plafond des dépenses • Dépenses dans le plafond • Les plafonds – Fraction de population < à 15000 habitants 0.64*1.23 – Population > à 15001 et< à 30000 0.53*1.23 – Population > à 30001 et < à 60000 0.43*1.23 – Population > à 60001  0.30* 1.23 • Attention – Le budget est identique qu’il y ait un ou 2 tours – S’il y a 2 tours , les soutiens apportés à la suite des désistements sont à incorporer dans le compte du candidat présent au 2ème tour • Les ajustements possibles – Certaines dépenses ne sont pas obligatoirement des dépenses de campagne : les intérêts , les charges de la mission légale d’expert comptable • Points d’attention pour l’expert comptable – Inciter les mandataires à avoir un budget incluant les 2 tours pour éviter des dépassements Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 50. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – le règlement des dépenses • Dépenses payées directement aux fournisseurs par le mandataire avant le dépôt du compte – Principe général • La désignation du mandataire étant une formalité substantielle, il en résulte pour la CNCCFP que la mission de règlement des dépenses par le mandataire est une mission quasi exclusive qui ne peut pas être partagée. • Le partage du règlement avec le candidat ou son équipe (sous la forme de remboursement) est un motif de rejet du compte avec la sanction possible de l’inéligibilité sauf exceptions pour les dépenses avant désignation du mandataire et les menues dépenses (voir ci-après) Dépense à régler avant le dépôt du compte et au plus tôt Le suivi des règlement doit être effectué avec attention pour éviter de nombreux chèques émis et non débités dans l’état de rapprochement au moment du dépôt du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 51. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – le règlement des dépenses • Dépenses appuyées de pièces justificatives – Non seulement la facture en original – Des justificatifs complémentaires • Pour les frais de reproduction : joindre un exemplaire du document imprimé ou reproduit • Pour les locations de salles de réunion : joindre un exemplaire invitant à la réunion…. • Joindre une note ou une fiche explicitant le caractère électoral de la prestation  modèle de fiche dans le guide de l’Ordre – Exemple pour une facture de boisson il faudra écrire: boisson pour le buffet ou le vin d’honneur qui a clôturé la réunion électorale qui s’est tenue le … dans la ville de …. salle….à … heures ( et joindre le tract invitant à cette réunion et/ou un extrait de presse) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 52. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – le règlement des dépenses • Points d’attention pour l’expert comptable – Des pièces justificatives incomplètes peuvent entrainer le rejet du compte et selon la décision du juge  inéligibilité – Contrôle de forme • Régularité de la facture (nom, … Siret… date… • Identification du titulaire – En principe facture adressée à XXX mandataire financier de YYYY – Que faire face à une facture au nom du candidat ? – Que faire face à une facture au nom d’un tiers - militant…. ? Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 53. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature • Les contributions en nature ne donnent pas lieu à une sortie monétaire du compte du mandataire mais à une sortie monétaire sur un compte d’un tiers (sans remboursement par le mandataire). – La prise en compte obligatoire de cette contribution en dépenses dans le compte de campagne trouve sa contre partie en recettes pour un montant identique. – Plusieurs types de contributions en nature peuvent être identifiées • Les contributions en nature du parti politique qui sont des dépenses directes du parti pour le candidat ,appelées dépenses réglées par le parti • Les contributions en nature du parti qui sont des mises à disposition de services ou de moyens du parti pour le candidat • Les contributions en nature de tiers et en particulier des militants Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 54. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature • Les contributions en nature du parti politique: dépenses réglées par le parti • Ce sont des dépenses spécifiques engagées par le parti pour la campagne électorale du candidat sans re facturation au mandataire • Elles sont à bien identifier et à inclure dans le compte de campagne pour le montant payé par le parti avec les justificatifs c’est-à-dire les factures (copies) réglées par le parti. • Possibilité d’avoir une dépense globale pour plusieurs circonscriptions et partagée soit forfaitairement soit au prorata de la population ( joindre les factures ( copies) avec une note explicitant la clé de partage) – Exemple: impression d’un tract commun à tous les candidats du parti dans le département Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 55. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature • Les contributions en nature du parti : services et moyens mis à disposition – Il n’y a pas au sens strict de dépenses supplémentaires spécifiques au niveau du parti mais l’utilisation de moyens et services du parti – Exemples: mise à disposition d’un ordinateur, du service courrier, des équipements de reprographie, d’un véhicule du parti… – Ces mises à disposition doivent être valorisées sur la base de leurs couts de revient à justifier et intégrer dans le compte de campagne en dépenses et en recettes – Exemple : un candidat a adressé un courrier à tous les élus du canton pour leur présenter son programme. Le courrier a été tapé sur l’ordinateur du parti avec une sortie en 150 exemplaires. La mise sous pli a été réalisée par les militants et le courrier a été affranchi avec la machine à affranchir du parti. Le candidat doit valoriser cette prestation en joignant une copie de la lettre • Ordinateur : pour mémoire • Papier : cout d’une ramette au prorata de la quantité utilisée • Enveloppe cout de 150 enveloppes sur la base de la dernière facture de fournitures administratives • Cout de l’affranchissement : nombre d’envoi * tarif d’affranchissement Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 56. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature Les contributions en nature de tiers et en partulier de militants – Le travail militant n’est pas à valoriser : les militants sont des personnes convaincues qui aident le candidat bénévolement – Les cadeaux du candidat à son équipe : un livre, un repas , du vin, des fleurs… ne sont pas des dépenses électorales – Les équipements utilisés par les militants doivent être valorisés sur la base du cout de revient ou de l’amortissement de l’équipement. • Exemple: un militant a utilisé son véhicule pour effectuer des distributions de tracts et des collages sur tout le canton. Il ne souhaite pas se faire rembourser. – Il sera dressé une fiche de tous les déplacements: lieu, date, motif et nombre de kilomètres parcourus pour chacun des déplacements; le total des kilomètres sera valorisé sur la base du dernier tarif fiscal • Exemple : un militant a réuni chez lui des militants associatifs de son village et il a offert des rafraichissements – Le cout de la réunion avec les justificatifs concernant la réunion (invitation..) sera valorisé avec la mise à disposition d’une pièce pendant 3 heures cout forfaitaire de 15€ et cout des boissons Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 57. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature Les contributions en nature de tiers et en partulier de militants – Le travail militant n’est pas à valoriser : les militants sont des personnes convaincues qui aident le candidat bénévolement – Les cadeaux du candidat à son équipe : un livre, un repas , du vin, des fleurs… ne sont pas des dépenses électorales – Les équipements utilisés par les militants doivent être valorisés sur la base du cout de revient ou de l’amortissement de l’équipement. • Exemple: un militant a utilisé son véhicule pour effectuer des distributions de tracts et des collages sur tout le canton. Il ne souhaite pas se faire rembourser. – Il sera dressé une fiche de tous les déplacements: lieu, date, motif et nombre de kilomètres parcourus pour chacun des déplacements; le total des kilomètres sera valorisé sur la base du dernier tarif fiscal • Exemple : un militant a réuni chez lui des militants associatifs de son village et il a offert des rafraichissements – Le cout de la réunion avec les justificatifs concernant la réunion (invitation..) sera valorisé avec la mise à disposition d’une pièce pendant 3 heures cout forfaitaire de 15€ et cout des boissons Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 58. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – les contributions en nature Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil Fiche d’évaluation de la contribution en nature Nature de la contribution Auteur de la contribution Bénéficiaire de la contribution Date de la contribution Intérêt électoral de la contribution Moyens utilisés pour réaliser la contribution Mode d’évaluation Calcul de l’évaluation Pièces jointes
  • 59. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –La comptabilisation des dépenses • Les dépenses sont à inscrire en comptabilité selon le plan comptable du compte de campagne – Les instructions prévoient • Un journal général – journal de caisse ou de banque • Un grand livre des comptes de dépenses et de recettes selon le plan comptable – Pour le plan comptable : Voir la notice - attention à quelques particularités et spécificités – Dans chaque compte: les dépenses sont ventilées selon l’une des 3 modalités – Dépenses réglées par le mandataire – Dépenses réglées par le parti politique – Contributions en nature ( du parti et des tiers) Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 60. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –Le contrôle des dépenses • Le contrôle des dépenses par l’expert comptable – Contrôle de forme : régularité de la facture, bénéficiaire, date, lieu de la prestation… – Contrôle de fond : vérification qu’il s’agit d’une dépense électorale – Contrôle des modes de règlement • Vérification d’un règlement direct aux fournisseurs par le mandataire • Sauf remboursements exceptionnels au candidat • Sauf remboursements exceptionnels aux équipiers Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 61. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – avant désignation du mandataire • Le candidat peut être conduit à engager et régler des dépenses avant la désignation de son mandataire: est-ce possible, que faire ? – Si les textes prévoient que le mandataire doit régler directement les dépenses de campagne, la jurisprudence admet toutefois que certaines dépenses puissent être engagées et réglées par le candidat avant la désignation officielle du mandataire. • Toutefois il convient que ce soit des dépenses d’un montant relativement faible • Et qu’elles soient régularisées dès la désignation du mandataire par un remboursement sur pièces justificatives • Attention : les dépenses payées par le candidat avant la nomination du mandataire ET qui n’auraient pas été remboursées par le mandataire au candidat à l’ouverture du compte, viennent s’imputer dans la catégorie « menues dépenses » Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 62. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –les menues dépenses • Les menues dépenses sont des dépenses pour lesquelles la jurisprudence admet qu’elles ne soient pas réglées directement par le mandataire mais puissent être réglées soit par le candidat soit par les militants et l’équipe de campagne et leur être remboursées par le mandataire – Ne sont pas des menues dépenses • Les dépenses payés par le candidat et remboursées au candidat dès la désignation du mandataire • Les dépenses de carburant • Les dépenses de téléphone • Les location de voiture par CB • Le intérêts des emprunts souscrits par le candidat pour financer sa campagne en apport personnel et prélevés sur son compte personnel. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 63. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –les menues dépenses – Les limites des menues dépenses • Chaque menue dépense doit être inferieure à 1% du plafond des dépenses et en principe ayant un caractère accessoire – Pinceau pour coller les affiches, quelques bouteilles de jus de fruits pour clôturer une réunion – Mais pas de dépenses tel qu’impression en nombre ou frais de maquettiste … • Le total des menues dépenses doit être inferieur au moins favorable de l’un des 2 critères suivants: – Total des menues dépenses < 3% du plafond des dépenses – Total des menues dépenses < 10% du total des dépenses du candidat – ATTENTION : Aucune excuse de la part du mandataire n’est admise • Santé, retard de la banque à délivrer un chéquier, inexpérience…. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 64. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –les menues dépenses – Exemples • Exemple 1 – Plafond du canton : 9600 € – Dépenses du candidat : 8650 – Dont menues dépenses : 120 + 34 +5 +10 = 169 –  Attention risque de rejet une dépense > à 1% du plafond • Exemple 2 ( même canton) – Dépenses du candidat : 2325 € – Dont menues dépenses: 35+42+9+28+ 51+14+22+16+30 = 247 –  Attention risque de rejet menues dépenses > à 10% des dépenses du candidat • Exemple 3 ( même canton et même menues dépenses) – Dépenses du candidat = 4528 – A priori et sous réserve des justificatifs électoraux les menues dépenses s’élevant à 247 € seront acceptées Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 65. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –Quelques cas - • Traitement de quelques dépenses – Quid des dépenses irrégulières telles que l’affichage sauvage ou l’affichage pendant la période interdite ? • De telles dépenses bien qu’irrégulières et pouvant donner lieu à sanctions pénales doivent être intégrées dans le compte de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 66. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –Quelques cas - • Traitement de quelques dépenses – Les objets promotionnels au nom du candidat ( stylobilles, jeux) sont maintenant considérés comme des dépenses de campagne – Les honoraires de l’expert comptable sont une dépense de campagne mais peuvent être exclus du compte de campagne. Dans ce cas les honoraires sont payés par le candidat ou le parti en aucun cas il ne peut y avoir d’honoraires à zéro – Les dépenses complémentaires à la dépense R 39 de campagne officielle: tirages complémentaires , couleur, type de papier…. • Attention la facture R39 est à établir au nom candidat, la facture des compléments est à établir au nom du mandataire financier Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 67. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses –Quelques cas - • Traitement de quelques dépenses – Les intérêts des emprunts • Ce sont des dépenses électorales aux conditions suivantes – Dans la limite du prêt utilisé – À condition d’être réglés avant le dépôt du compte – L’achat de matériel amortissable • Charges de campagne pour la partie amortissable sur la durée entre la date d’achat et le jour de l’élection ( taux usuel d’amortissement à utiliser) – Les frais de déplacement • Frais de déplacement sur la circonscription : à justifier dans le détail au km • Utilisation des tarifs fiscaux • Ne pas oublier de produire une photocopie des cartes grises Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 68. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – Les dépenses exclues du compte- • Les dépenses exclues du compte – Les dépenses R 39 – campagne officielle – Les dépenses de clôture d’élection : réceptions de soir d’élection … tracts de remerciements – Les sondages d’intention de vote – La mise à disposition de salles de réunion offertes à tous les candidats • Mise à disposition gracieuse et égalitaire des locaux municipaux • Attention: demander une attestation établie par le maire concernant la mise à la disposition de la salle dans les mêmes conditions gratuitement à tous les candidats – Les sites d’hébergement internet gratuits – Les dépenses liées aux contentieux: constats d’huissiers, frais d’avocat… – Le bénévolat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 69. La présentation des comptes de campagne électorale 4° les dépenses – Les dépenses interdites- • Les dépenses interdites • Tout avantage consenti par une personne morale – autre qu’un parti politique- gratuitement ou à un moindre cout – Une réunion publique dans une salle appartenant à une association est interdite si elle est gratuite… – Une prestation d’un fournisseur facturée à un prix inférieur à celui du marché sera interprétée comme une contribution d’une personne morale  interdite • Que faire lorsqu’on constate une dépense interdite – Demander une facture à la personne morale et régler la facture Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 70. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire du compte de campagne • L’ouverture • La gestion • La clôture Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 71. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire: - Son ouverture- • Principe général: un compte bancaire unique, spécifique à chaque candidat et à chaque campagne intitulé au nom du mandataire financier doit être ouvert pour encaisser toutes les ressources de la campagne et payer directement toutes les dépenses – sauf quelques exceptions dites menues dépenses– – Le mandataire financier ne peut pas utiliser un compte ouvert lors d’une précédente élection – et qui n’aurait pas été clôturé mais seulement mis en sommeil – – Un mandataire financier commun à plusieurs candidats sur plusieurs circonscriptions doit ouvrir autant de comptes qu’il a de candidats • Qui ouvre le compte bancaire: le mandataire financier • Intitule du compte: M ou Mme XXXX mandataire financier de YYYYY ( le candidat) • Quelle banque : au choix du mandataire Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 72. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire: - Son ouverture- • Quelles signatures: une seule signature sur le compte celle du mandataire – Le candidat ne doit pas avoir la signature – Un tiers faisant fonction officieusement de mandataire suppléant ( fonction non prévue par les textes) ne peut pas avoir la signature • Date d’ouverture du compte : le plus tôt possible après la déclaration du mandataire à la préfecture –  Attention aux délais pour obtenir un carnet de chèques • Adresse du compte : de préférence celle du mandataire ou éventuellement celle du parti politique • Point d’attention pour l’expert: S’assurer du respect des dispositions précédentes et de l’unicité du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 73. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire: -La gestion du compte- • Le compte est ouvert pour encaisser toutes les ressources et rien que les ressources du compte de campagne – Les dons ou autres contributions en espèces doivent être versés directement et en totalité sur le compte bancaire – Pas d’encaissement groupé de chèques par un intermédiaire • Par exemple une personne qui regroupe les collectes de son immeuble ou de son quartier et effectue ensuite un versement global – Possibilité d’encaissement par virement en provenance du candidat du parti ou d’une personne physique – Il peut y avoir un virement en provenance d’une banque: versement de l’emprunt – Attention: Garder une copie de toutes les remises en banque et de tous les chèques. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 74. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire: -La gestion du compte- – Les encaissements peuvent avoir lieu jusqu’au jour du dépôt du compte à la CNCCFP – à condition de pouvoir justifier la remise en banque ( bordereau de remise signé par la banque) – ATTENTION: S’il est constaté avant le dépôt du compte à la CNCCFP un encaissement irrégulier - don d’une personne morale par exemple ….- il faut immédiatement effectuer un reversement . La correction de cette erreur avant le dépôt du compte n’aura aucun effet négatif sur la validation du compte Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 75. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire: -La gestion du compte- • Le compte est ouvert pour payer directement toutes les dépenses de la campagne – sauf exception possibilité de rembourser des menues dépenses- – La photocopie des chèques de règlement n’est pas obligatoire - pièces internes utiles à garder par le mandataire. Elles permettent de justifier le paiement direct des dépenses aux différents fournisseurs – Possibilité de payer par virement – Si une dépense a été faite irrégulièrement - par exemple remboursement d’une dépense importante au candidat- le candidat doit reverser la somme sur le compte de campagne pour permettre au mandataire de payer directement le fournisseur . • Point d’attention pour l’expert comptable: – S’assurer auprès du mandataire qu’il a bien réglé directement les fournisseurs sauf exceptions menues dépenses – Effectuer des recoupements ( un même chèque ne règle pas 2 fournisseurs différents… voir les modalités de règlements inscrits sur les factures … Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 76. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire:- La gestion du compte- • Le solde du compte bancaire en cours de campagne – Le compte bancaire peut présenter un découvert au cours de la période • S’assurer toutefois au préalable de l’autorisation de découvert pour éviter un rejet • Au moment du dépôt de compte à la CNCCFP, le découvert doit toutefois être couvert – pas de compte en déficit- • Le changement de compte bancaire en cours de campagne – Changement possible peu recommandé et à surveiller de très prés • Il faut veiller à la simultanéité entre la clôture du compte existant et l’ouverture du nouveau compte - principe de l’unicité du compte bancaire • S’il ya changement de mandataire, il y a nécessairement changement de compte bancaire. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 77. La présentation des comptes de campagne électorale 5° Le compte bancaire:-La clôture du compte- • Règle impérative : le compte doit être clôturé dans les 3 mois qui suivent le dépôt du compte de campagne à la CNCCFP – La CNCCFP demande très souvent le dernier extrait de compte avec le solde à zéro – Attention aux chèques émis et non débités  effectuer des relances Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 78. La présentation des comptes de campagne électorale 6° L’équilibre du compte de campagne • Principe et modalités Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 79. La présentation des comptes de campagne électorale 6° L’équilibre du compte: principe et modalités • Principe général: – Les ressources de campagne doivent couvrir toutes les dépenses de campagne au jour du dépôt du compte à la CNCCFP • Modalités: – L’équilibre n’a pas à être justifié pendant la période d’ouverture du compte • Possibilité sous réserve de convention avec la banque de découvert • Les apports du candidat et les dons peuvent être encaissés jusqu’au dernier jour avant le dépôt du compte à la CNCCFP ( 9 semaines après la date de l’élection) – L’équilibre doit être justifié au jour du dépôt du compte à la CNCCFP • La justification de l’équilibre est assurée par le dernier extrait et éventuellement par un état de rapprochement • Attention aux risques d’impayés pour les encaissements dans l’état de rapprochement. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 80. La présentation des comptes de campagne électorale 6° L’équilibre du compte de campagne • Modalités: – L’équilibre est à zéro, toutefois il peut être provisoirement positif - c’est-à-dire avec un excédent • Si l’excédent résulte exclusivement de dons, il doit y avoir dévolution de la totalité de l’excédent pour assurer un équilibre à zéro – Dévolution à une association de financement de parti politique – Dévolution à une association reconnue d’utilité » publique • Si l’excédent est inferieur aux apports du candidat y compris les emprunts souscrits par le candidat, le compte peut rester provisoirement en excédent, cet excédent permettant de prendre en compte des frais réintégrés dans le compte et à payer par le mandataire – Dans le délai de 3 mois après le dépôt du compte, le compte bancaire du mandataire doit être clôturé • S’ il y a un excédent celui-ci est à verser au candidat Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 81. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte de campagne • L’obligation • Le contenu du compte de campagne à déposer à la CNCCFP • La tenue comptable • Les aspects administratifs pour le dépôt du compte à la CNCCFP • Les questions de la CNCCFP sur le compte de campagne • La validation du compte de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 82. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte de campagne:- L’obligation- • Rappel : – Que l’élection soit gagnée ou perdue, – Quel que soit le pourcentage de voix obtenues, – Tout candidat dans un canton de plus de 9000 habitants doit présenter un compte de campagne en la forme même si le montant de ses dépenses hors dépenses dites R39 sont nulles • Présentation à la CNCCFP 33 avenue de Wagram à Paris • Présentation au plus tard le vendredi 18 heures de la 9ème semaine qui suit l’élection • Attention le délai peut varier d’une semaine selon que l’élection est acquise au premier ou au deuxième tour Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 83. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : Le contenu du compte • Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend: • Dans l’enveloppe A: – A1 : Le document réglementaire de la CNCCFP intitulé compte de campagne • Documents de 4 pages (édition 2011) sauf les 5 annexes  B – A2 : Les documents comptables • Journaux de banque et de caisse; grand-livre des comptes; balance des comptes – A3 : Les pièces justificatives de toutes les dépenses • A classer par compte ( une chemise par compte) – Sous chemise: originaux des dépenses réglées par le mandataire avec les notes complémentaires explicatives – Sous-chemise des dépenses réglées par les partis politiques avec la photocopie des justificatifs – Sous-chemise des contributions en nature avec notes concernant les valorisations Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 84. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : Le contenu du compte • Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend: • Dans l’enveloppe A: – A4 : La facture des frais de campagne officiel facture dite R 39 • Facture adressée au nom du candidat quel que soit le mode de règlement de cette facture – par subrogation ou par paiement direct par le candidat – A5 : Documents administratifs • Récépissé de la déclaration du mandataire à la préfecture – original- – A6 : Attestations des collectivités qui ont mis gracieusement des salles municipales à la disposition de tous les candidats – Et l’enveloppe B Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 85. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : Le contenu du compte • Le compte de campagne à déposer à la CNCCFP comprend: • Dans l’enveloppe B – B1: Les 5 annexes associés au formulaire du compte de campagne – B2: La photocopie de tous les chèques reçus de plus de 150 € – B3: Les talons de carnets de reçus-dons ( utilisés, annulés et non utilisés – B4: Les pièces de banque • bordereaux de remise de chèques; relevés bancaires et état de rapprochement – B5: Les contrats des emprunts avec le tableau d’amortissement – B6 : Le RIB du compte du mandataire – B7 : Autres documents nominatifs • Grand- livre des comptes de recettes si enregistrements nominatifs – B7 : Documents du mandataire • Brouillard et autres comptes-rendus d’activité • Point d’attention pour l’expert: – S’assurer de l’exhaustivité du compte de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 86. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : Le contenu du compte • Le document réglementaire de la CNCCFP intitulé compte de campagne édition 2011 – Documents de 4 pages + 5 annexes – Page 1 : synthèse du compte – Page 2 : les recettes – Page 3 : les dépenses – Page 4 : identification du mandataire et de l’expert comptable et observations et signature de l’expert comptable – Annexe 1 : liste des donateurs – Annexe 2 : contribution des formations politiques – Annexe 3: calcul de l’apport personnel – Annexe 4: concours en nature – Annexe 5 : attestation de dépense à zéro • Point d’attention pour l’expert comptable – S’assurer de l’exhaustivité du compte de campagne Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 87. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : La tenue comptable • Une véritable comptabilité doit être tenue – Modalité: Comptabilité de trésorerie ou comptabilité d’engagement! • Le compte final déposé à la CNCCFP est une situation de trésorerie. Il ne doit y avoir aucune créance ni aucune dette tout au plus des mouvements de trésorerie en état de rapprochement • Pour les cantonales, compte tenu des montants, une comptabilité de trésorerie est suffisante à condition de pouvoir associer un budget pour éviter toute surprise de dépassement de plafond ou de découvert – Son contenu: • Journal général des opérations – main courante des dépenses et des recettes dans l’ordre chronologique - qui peut être décomposé en – Journal des opérations bancaires du mandataire ( encaissements et décaissements) – Journal des dépenses payées par les partis politiques – Journal des concours en nature • Grand livre des comptes Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 88. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : La tenue comptable • Une véritable comptabilité doit être tenue – Son support • Aucune obligation de support spécifique • Pour les cantonales le plus souvent il est utilisé un tableur Excel • 2 éditeurs professionnels ont créé des logiciels de compte de campagne: Cegid et EIC – Son auteur • La comptabilité est en principe tenue par le mandataire qui peut sous-traiter auprès de l’expert comptable – mission annexe à la mission de présentation – Point d’attention pour l’expert • Se mettre en lien le plus vite possible avec le mandataire pour s’assurer de la tenue comptable permettant de réaliser la mission de présentation. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 89. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : - Les aspects administratifs- • La date impérative du dépôt à la CNCCFP – Vendredi de la 9ème semaine après la date de l’élection • Délai impératif: aucun report de délai n’a à ce jour été autorisé – Point d’attention de l’expert • Attention aux candidats de dernière minute • Ne pas sous-estimer le temps pour la mission de présentation - le temps n’est pas strictement proportionnel au montant du compte • L’auteur du dépôt – C’est le candidat qui est responsable du dépôt Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 90. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte : Les questions de la CNCCFP • Les vérificateurs de la CNCCFP examinent systématiquement tous les comptes et posent de nombreuses questions avant de les valider • En principe les questions sont posées au candidat • Parfois des questions peuvent être posées directement à l’expert comptable par courriel ou par téléphone – - Attention la réponse doit être validée par le candidat • Questions parfois sur des détails et pour de très petites montants – Répondre rapidement – Répondre à toutes les questions – Répondre par écrit • Points d’attention pour l’expert comptable – Avant d’adresser le compte à la CNCCFP prendre copie de tous les documents inclus dans les 2 enveloppes A et B – Prévoir la possibilité d’être joint assez rapidement après le dépôt du compte pour aider le candidat à répondre Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 91. La présentation des comptes de campagne électorale 7° La présentation du compte: - Sa validation- • La CNCCFP peut – Valider le compte tel qu’il a été présenté et de ce fait il arrête le montant à rembourser au candidat par l’Etat – Réformer le compte, c’est à dire diminuer ou augmenter le compte pour de faibles montants la plupart du temps et arrêter le montant à rembourser par l’Etat – Rejeter le compte avec transmission au tribunal administratif qui prononcera le cas échéant l’inéligibilité Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 92. La présentation des comptes de campagne électorale 8° les risques associés au compte de campagne • Le rejet du compte de campagne ou la simple reformation entrainent diverses sanctions plus ou moins lourdes selon l’importance de l’irrégularité constatée par la CNCCFP, pour le candidat. • Les textes prévoient trois types de sanctions: – Les sanctions pénales – Les sanctions électorales – Les sanctions financières Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 93. La présentation des comptes de campagne électorale 8° les risques: les sanctions pénales • Les sanctions pénales • Le premier risque majeur est d ’ordre pénal avec 3750 € d'amende et/ou un an d ’emprisonnement pour: – Un financement en dehors des périodes autorisées – Un versement des dons au delà des limites légales – L’acceptation de dons au delà des limites légales – Le dépassement du plafond des dépenses – Le non dépôt d ’un compte de campagne – La présentation de charges minorées – La propagande interdite Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 94. La présentation des comptes de campagne électorale 8° les risques:- les sanctions électorales • Les sanctions électorales: • Le deuxième risque majeur est d ’ordre électoral avec l’inéligibilité du candidat pendant un an résultant : – Du rejet d ’un compte prononcé par la CNCCFP quel que soit le motif (déséquilibre ou autre motif…) – Du non dépôt dans les délais légaux – De l’absence de signature par l ’expert comptable Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 95. La présentation des comptes de campagne électorale 8° les risques : les sanctions financières • Les sanctions d’ordre financier: • Le troisième risque majeur est d ’ordre financier avec des sanctions pécuniaires suivantes: – Le versement au Trésor Public de l ’excédent des dépenses autorisées – en cas de dépassement du plafond- – La perte du remboursement forfaitaire par l’Etat – La réformation du compte: acceptation du compte par la CNCCFP mais réduction du remboursement par l’État au candidat • Les frais insuffisamment justifiés, ou irréguliers sont traités en « concours en nature » : ils ne sont plus remboursables mais ils demeurent pris en compte pour le plafond des dépenses. Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil
  • 96. La présentation des comptes de campagne électorale En conclusion • La mission de l’expert comptable – Mission légale – Mission technique – Mission citoyenne : l’expert acteur de la démocratie • participe à la réalisation des trois objectifs principaux du compte de campagne – Assurer une plus grande égalité entre les candidats – Garantir la liberté des candidats - indépendance de toute personne morale – Donner plus de transparence à la vie politique Guy Prevost Axes Audit Expertise et Conseil