SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  34
Télécharger pour lire hors ligne
L’édition académique
en SHS
quelle structuration
quels coûts?
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
1 - Introduction : le contexte de l’édition SHS
2 - Quelques spécificités des revues SHS
3 - Coût de l’édition d’une revue en SHS
4 - Les débats autour de la loi numérique
5 - La politique d’aide à l’édition de l’InSHS
Plan
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
3
Quelques chiffres sur l’édition et les
publications en SHS, la structure de l’édition
scientifique (ouvrages, revues), la multitude de
petits éditeurs...
1 - Introduction : le contexte
de l’édition SHS
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
 2014 : CA 268 M€ 10,3% du total de l’édition – 18 M d’exemplaires vendus 4,3% du total
 2012 : CA 244 M€ 9,3% du total de l’édition – 19 M d’exemplaires vendus 4,3% du total
 2009 : CA 184 M€ 6,8% du total de l’édition – 14 M d’exemplaires vendus 3,2% du total
 2007 : CA 115 M€ 8% du total de l’édition - 4% des exemplaires vendus
Les chiffres clés de l'édition juin2015, SNE http://www.sne.fr/ressources/chiffres-cles-de-ledition/
Typologie de l’édition SHS: au sens strict (« Le noyau dur » ou édition de recherche) : c’est-à-dire
essentiellement des livres et périodiques spécialisés, expression d’un travail de recherche
original et d’une production nouvelle du savoir, exigeant du lecteur une connaissance préalable
de la discipline dans laquelle l’ouvrage s’inscrit
5
 Edition de recherche
27,2 M€ soit 23,6% de
l’édition SHS
 12,4 M€ pour les
ouvrages (48%)
 11,2 M€ pour les
périodiques (46%)
 1,5 M€ pour
l’électronique (6%)
Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences humaines et sociales, Rapport
de synthèse, TGE Adonis. http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition-scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf
Des ventes moyennes faibles et en
baisse
Vente moyenne par ouvrage entre 300 et
1200 soit 450 exemplaires (médiane)
Presses universitaires : tirage moyen de
440 ex. (GFII)
Des ventes divisées par 4 en 20 ans
(Barluet 2004)
-15% sur le CA des livres universitaires
de 2006 à 2010 (SNE-IPSOS 2011)
L’export 25% du CA des livres (contre 40
à 46% pour les revues)
Une offre grandissante et émiettée
Livres : une offre croissante 15300
références contre 6500 en 2002 et
4000 en 1994 (Barluet 2004; SNE-
IPSOS 2011)
Plus de 500 éditeurs de livres
Francis 2800 revues SHS pour 1500
éditeurs… Pascal : 5 éditeurs
pour 60% des titres
Chiffres 2012 SNE
Chiffres 2014 SNE
Une structuration entre
privé et public
Secteur privé : 60% du CA
pour 1/3 des ouvrages de
recherche édités
Editeurs publics et
parapublics : 40% (19% pour
les presses universitaires)
le marché institutionnel
français des ouvrages de
recherche pèse 75% des CA
des éditeurs ; le marché des
particuliers 18% ; le marché
export 7%
Importance du financement public
 8,5 M € d’aides à l’édition de recherche (subventions, etc…) dont 1,5 M€ directement par
les labos pour éditer des ouvrages
 CNL, organismes de recherche, mécénat, régions, ministères…
 4 M€ d’aide publique aux éditeurs privés (29% de leur CA)…CNL et autres
 3 à 3,5 M€ d’aide aux éditeurs publics
 Aides indirectes entre 15 et 18 M€ dans le secteur public, mise à disposition de
personnels, de locaux, etc. Aide en personnel pour le privé également…
Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences humaines et sociales, Rapport
de synthèse, TGE Adonis. http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition-scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf
 Les chercheurs français en SHS ont en 2014 publié 9 301 articles soit 8,8 % des
publications scientifiques françaises et 2,5 % des publications mondiale de recherche dans
les arts, les humanités et les sciences sociales.
 Plus de 92 % de ces articles en SHS sont en français. Les éditeurs français en SHS ont
accueilli dans leurs revues 81,4 % de ces articles ; les éditeurs SHS des autres pays
francophones et les éditeurs internationaux ont publié 18,6 % de ces articles.
Projet de loi "Pour une République numérique" : Un accompagnement décisif pour toute la recherche nationale (Eprist) AEF
Publications des chercheurs CNRS - Source : RIBAC / CNRS
La publication : enjeu majeur
 pour le chercheur et sa carrière – publish or perish
 pour la recherche et la diffusion des connaissances et des résultats de recherche
Une double logique de marché
 Marché scientifique avec ses pratiques d’évaluation
 Marché éditorial avec ses critères / pratiques économiques
L’édition, un monde en mutation
 Les défis de la numérisation (édition
numérique native) et de l’explosion
technologique : nouveaux modes et
outils de lecture
 La mondialisation de l’édition
scientifique
 La montée du libre accès
 La recherche de modèle économique
10
Une structuration autour des laboratoires et
des associations)... qui édite les revues
académique en SHS... quelle diffusion papier
et numérique
2 - Quelques spécificités des
revues SHS
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
Un nombre important de revues en
SHS
 2000 revues SHS éditées en
France dont environ 250
d’érudition locale / environ 500
éditeurs (contrairement au
sciences dures)
 Plus de 1000 revues à parution
régulière
 Plus de 800 revues si on ajoute
Revues.org et Cairn (400 sur
chaque portails)
 De plus en plus de revues
numériques
Le marché des revues françaises en SHS
 CA des « périodiques de recherche en SHS » de
12,4 à 13,8 M€ soit 46% du marché de recherche
 Revues SHS : abonnements entre 150 et 1200
abonnés (médiane de 300 abonnements)
 Ventes des revues SHS françaises :
 44 à 50% ventes institutionnelles français (BU,
EPST)
 10 et 14% ventes aux particuliers
 40 à 46% ventes à l'étranger (particuliers et
d'institutions confondus)
 75% des revues aidées par le CNL en 2005 ont
une diffusion inférieure à 1 000 exemplaires et
près de 40% inférieure à 500 exemplaires
Des revues SHS largement portées
par le secteur public
 80 % des revues en sciences
humaines et sociales françaises
sont publiées par des institutions,
établissements d’enseignement ou
associations savantes, la moitié
confie sa diffusion à des éditeurs
privés (Barluet 2004)
 On dénombre en France 1,34 revue de
recherche en SHS par unité de
recherche (labo, UMR…).(GFII 2009)
 Les ventes d’ouvrages et périodiques de
recherche en SHS sont à 51% le fait
des éditeurs privés, alors que ces
mêmes éditeurs ne produisent qu’un peu
plus d’un tiers des titres (GFII)
Editeurs privés étrangers
 2% des revues françaises en SHS (Elsevier, Wiley, Sage,
Springer…)
Editeurs privés français
 47 revues L’Harmattan - 33 revues Érès
 29 revues PUF - 28 revues De Boeck
 17 revues d’Armand Colin - 9 revues de La Découverte
 4 revues La Martinière-Le Seuil - 2 revues Gallimard-
Flammarion
Editeurs « publics » étrangers
 Oxford University Press
 Cambridge University Press
Editeurs « publics » français
 Editeur institutionnel : Edition de
l’EHESS (9 revues),, ENS Edition
(13 revues)
 Presses universitaires
Autres
 CNRS Edition (20 revues)
 Presses de sciences Po (13 revues)
 Edition FMSH (20 revues)
Associations et Sociétés savantes
Laboratoires de recherche
 37 éditeurs de 2 à 9 revues et 127
éditeurs d’une seule revue
 1200 le nombre total d’éditeurs
d’une seule revue de SHS
Jean Pérès, Les revues de sciences humaines et sociales, ACRIMED, 2014
Typologie des revues
 23% revues de sociologie puis histoire
géographie, pédagogie et linguistique
 75% des revues sont trimestrielles ou
semestrielle
Minon, Chartron 2005
 Des revues anciennes : 50%
ont été créées avant 1950
 15% ont un retard de
publication
 55% vendent uniquement du
papier (75% en
2005)…aujourd’hui 10 à 20%
 40% sont papier et
électronique…aujourd’hui 70%
 Revues numériques?
Chiffres 2008 - Source GFII (2009)
 Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences
humaines et sociales, Rapport de synthèse, 2009 - http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition-
scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf
 Les chiffres clés de l'édition juin 2015, SNE - http://www.sne.fr/ressources/chiffres-cles-de-ledition/
 Jean Pérès, Les revues de sciences humaines et sociales, ACRIMED, décembre 2014 -
http://www.acrimed.org/Les-revues-de-sciences-humaines-et-sociales-1-une-economie-fragile
 Annaig Mahé, « Contexte de l'édition numérique en SHS », 2009 -
http://giry.enc.sorbonne.fr/anciensite/SHS/contexteSHS.html
 Sophie Barluet, Peut-on sauver l'édition française des sciences humaines et sociales ?, Le Banquet,
vol. n°21, 2004 - http://www.revue-lebanquet.com/peut-on-sauver-ledition-francaise-des-sciences-
humaines-et-sociales/
 Sophie Barluet, Les revues françaises aujourd’hui : entre désir et dérives, une identité à retrouver,
Rapport de mission pour le Centre national du livre, avril 2006 - http://www.enssib.fr/bibliotheque-
numerique/documents/1298-les-revues-francaises-aujourd-hui.pdf
 Groupe Universitaire du SNE-IPSOS, Replacer le livre au centre de l’acquisition des connaissances et
de la réussite. Synthèse de l’étude IPSOS Marché du livre universitaire 2006-2010, in Syndicat
national de l’édition, 2011 - http://www.capcampus.com/docs/pu/1/etude-ipsos-sne-livre-
universitaire.pdf
 Marianne Lévy-Rosenwald, L’édition en sciences humaines et sociales, CNL, 2012 -
http://www.calameo.com/books/00182871579321e126edc
 Jean-Michel Henny, L’édition scientifique institutionnelle en France, rapport de l’AEDRES, 2015 -
http://www.allianceathena.fr/sites/default/files/Rapport_AEDRES_EdScientifique_JMHenny.pdf
 Eric Verdeil, Publications scientifiques en sciences humaines et sociales à l'ère du numérique :
enjeux pour les chercheurs, 2015 - http://www.slideshare.net/everdeil/ldition-en-shs-face-lre-du-
numrique-2015
 Marc Minon, Ghislaine Chartron. Etat des lieux comparatif de l’offre de revues SHS, France-
Espagne-Italie. Ministère français de la Recherche. 2005. <sic 00001561> -
http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/file/index/docid/62664/filename/sic_00001561.pdf
 Odile Contat, Anne-Solweig Gremillet, Publier : à quel prix ? Étude sur la structuration des coûts de
publication pour les revues françaises en SHS », Revue française des sciences de l'information et de
la communication, 7 | 2015 - http://rfsic.revues.org/1716
15
16
L’enquête BSN7 : part du privé et du public... les
éditeurs-diffuseurs... le coût papier et du
numérique
Odile Contat et Anne-Solweig Gremillet, « Publier : à quel prix ?
Étude sur la structuration des coûts de publication pour les
revues françaises en SHS », Revue française des sciences de
l'information et de la communication [En ligne], 7 | 2015, mis en
ligne le 13 octobre 2015, consulté le 05 novembre 2015. URL :
http://rfsic.revues.org/1716
3 - Coût de l’édition d’une
revue en SHS
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
La publication d'articles dans des revues scientifiques enjeu fort pour les institutions de
recherche françaises : vecteur essentiel de la visibilité des travaux des chercheurs
Cette publication a un coût pour les institutions publiques
 financement du processus éditorial et de production
 achat en bibliothèques et mise à disposition auprès des chercheurs
La question de l’accès ouvert aux publications scientifiques financées sur fonds
publics est de plus en plus prégnante (Europe - loi sur le numérique)
Le groupe édition de BSN a mené de mars 2014 à janvier 2015 une enquête sur les
coûts éditoriaux des revues scientifiques (3 étapes – 50 revues)
Connaître l’ensemble des coûts de production d’une revue scientifique : gestion et
secrétariat des flux des articles, travail des textes, mise en page, diffusion, distribution
afin de pouvoir appréhender quel est le financement supporté par les secteurs public
et privé en termes de plus-value éditoriale
L’éditorialisation des revues SHS est réalisée par la puissance publique ; le coût éditorial
principal est celui du salaire du secrétariat de rédaction ; l’éditeur privé lorsqu’il
intervient est principalement imprimeur/diffuseur
 Tous les contenus scientifiques des articles de revues sont produits et expertisés par des
chercheurs payés par la puissance publique ;
 Le travail de secrétariat de rédaction (du travail sur le texte, depuis l’appel à
contribution jusqu’au bon à composer) est pour 92% des revues assuré en interne
par des professionnels de l’édition payés par les organismes de recherche et/ou
par les chercheurs et enseignants-chercheurs impliqués dans les revues. Dans
près de 6 cas sur 10, le travail des acteurs publics se prolonge jusqu’au bon à tirer
 L’éditeur privé prend en charge, le plus souvent, l’impression, la diffusion et la
distribution et s’assure un revenu commercial pas toujours reversé à l'institution
publique
 La partie la plus importante du coût éditorial d’un article publié dans une revue
SHS est bien celui du salaire du travail de secrétariat de rédaction
 temps moyen nécessaire tâches de secrétariat de rédaction = 10.5 mois par revue par an
 10,5 mois en moyenne de travail = coût salarial moyen par revue de 42 000€
 coût médian d'un article en SHS = 1 330 euros (coût minimum 500 et maximum 4 000)
 La part des coûts nécessaires à l’impression, la diffusion et la distribution n’est
pas prédominante
 coût moyen d’impression et diffusion papier pour 25 revues 11 200 € par revue par an
L’éditorialisation des revues SHS est réalisée par la puissance publique ; le coût éditorial
principal est celui du salaire du secrétariat de rédaction ; l’éditeur privé lorsqu’il
intervient est principalement imprimeur/diffuseur
 50% sont diffusées sous abonnement avec barrière mobile = abonnement pendant 1
à 5 ans puis en accès ouvert ;
 42% ont choisi une diffusion numérique en accès ouvert ;
 8% sans accès numérique = diffusion uniquement en papier
Sur les 20 revues diffusées en accès ouvert, 8 ont en parallèle une version papier
Sur les 25 revues diffusées avec barrière mobile, 21 ont une version papier
 Le coût de l’impression et de la diffusion, n’empêche pas la volonté de maintenir une
version papier en plus de la version numérique
 Certains producteurs de revues ne souhaitent pas passer à l’accès ouvert
 Le papier garde une force symbolique et est parfois perçu comme apportant une
légitimité tout en garantissant une supposé qualité de contenus
Les revues en SHS ne font pas le choix du modèle libre accès-auteur payeur (également
appelé gold avec APC) ni le choix d’un modèle de diffusion entièrement payant
Revenus papier par an et par revue
 7 ne sait pas ;
 11 sans revenus papier
 4 en dessous de 2 000€
 7 entre 2 000€ et 5 000€
 4 entre 7 000€ et 10 000€
 9 entre 10 000€ et 20 000€
 8 au-dessus de 20 000€
Revenu papier moyen 32 revues = 21 260€
pour un CA moyen sur 40 revues de 25 273€
53% des revues génèrent plus de 10 000€ de
revenus papier (17 revues sur 32 exprimés)
Revenus numériques par an et par revue
 9 ne sait pas
 15 sans revenus numériques
 5 en dessous de 2 000€
 7 entre 2000€ et 5 000€
 6 entre 5000€ et 10 000€
 4 entre 10000€ et 20 000€
 4 au-dessus de 20 000€
Revenu numérique moyen 26 revues = 8 580€
pour un CA moyen sur 40 revues de 25 273€
30% des revues génèrent plus de 10 000€ de
revenus numérique (8 revues sur 26 exprimés)
22
Quelques définitions et points de
vocabulaire…embargo vs barrière mobile
4 - Les débats autour de la loi
numérique
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
2002 Initiative de Budapest pour le libre
accès (BOAI) "Le libre accès à la littérature
scientifique est sa mise à disposition gratuite
sur l’Internet public, permettant à tout un
chacun de lire, télécharger, copier,
transmettre, imprimer (…), ou s’en servir à
toute autre fin légale, sans barrière
financière, légale ou technique autre que
celles indissociables de l’accès et l’utilisation
d’Internet"
 Open Access = pour un accès libre et
gratuit aux résultats de la recherche
scientifique financée sur fonds publics
 Qui = position de la communauté
scientifique internationale
 Contexte = réaction aux monopoles des
éditeurs sur la publication scientifique et
à la cherté des abonnements
Voie verte (Green road)
L’archive ouverte est un réservoir
(open access repository) où sont
déposées les travaux issues de
la recherche scientifique et de
l’enseignement et dont l’accès
est ouvert = auto-archivage par
les chercheurs
Voie dorée (Gold open access)
La revue scientifique en libre
accès (open access journal)
répond aux exigences de qualité
des articles (comité de lecture,
etc.), et a un financement qui
permet une diffusion aussi large
que possible, sans restriction
d’accès et d’utilisation
 Articles par articles, le chercheur est l’acteur (Autoarchivage)
 serveurs préprints et/ou postprints institutionnels ou thématiques
 créé par des chercheurs ou des communautés scientifiques (années 90) :
Arxiv 1991 ; RePEc 1993
 créé par des pays et des institutions (années 2000) PubMedcentral ; HAL
; DASH Harvard ; Orbi Liège
 visibilité, accessibilité, rapidité de diffusion et impact des productions
 2900 archives ouvertes dans le monde, une centaine en France : DOAR
- Oaister
Voie verte (Green road)
L’archive ouverte est un réservoir (open access
repository) où sont déposées les travaux issues
de la recherche scientifique et de
l’enseignement et dont l’accès est ouvert
= auto-archivage par les chercheurs
 revue par revue, l’éditeur est l’acteur
 modèle économique : sponsor payeur ; auteur payeur ; freemium…
 Créé par des chercheurs ou des communautés (années 90) : Harnard ;
PLOS
 Créé par des pays et des institutions (années 2000) : Scielo, Redalyc,
revues.org
 coût moindre ; frais publication auteurs / institutions ; visibilité diffusion
élargie
 DOAJ + de 10 000 revues "OA" à comité de lecture
Voie dorée (Gold open access)
La revue scientifique en libre accès (open access
journal) répond aux exigences de qualité des
articles (comité de lecture, etc.), et a un
financement qui permet une diffusion aussi large
que possible, sans restriction d’accès et d’utilisation
Le modèle auteur-payeur
 Le modèle auteur-payeur ≠ Gold Open Access
 Payer pour publier = APC - Articles processing charges
 inégalités et dérives - Plus d’infos ici - La nasse dorée de l’open access -
document de réflexion du CNRS
Attention : revue hybride (articles sous abonnement et en libre accès
auteur/payeur dans la même revue)
 la liste noire des éditeurs prédateurs
 70% revues "OA" ne facturent pas d’APC
Accès ouvert = accès ouvert à tous, sans
barrière, technique ou commerciale
Accès libre = accès ouvert à tous, sans
barrière, technique ou commerciale, avec liberté
de réutilisations diverses, en général sous
forme de licences de type Creative Commons
Accès gratuit ≠ gratuité : l’accès est gratuit
mais maintenir une archive ouverte et/ou
fabriquer et diffuser une revue en libre accès
cela a un coût !!
Embargo : durée contractuelle pendant laquelle
l’auteur ne peut pas déposer un article dans une
archive ouverte – le chercheur, l’article, plusieurs
versions, site de l’archive, dépôt manuel, libre
choix
Barrière mobile : durée pendant laquelle les
articles de la revue ne sont pas en accès ouvert
sur le site du diffuseur (accès sous abonnement)
– politique de l’éditeur, site du diffuseur, la revue,
régulièrement, version éditeur
Projet de loi pour une République numérique -
relecture/contribution publique à l’automne 2015 :
21000 contributeurs, 140000 votes, 8000
amendements (1800 votes sur l’amendement du
CNRS DIST)
Etudes et dossiers : La DIST du CNRS a publié un
dossier d'information complet sur cette loi -
Informations sur la loi et Etude d’impact de la loi par
l’assemblée nationale
aujourd’hui…en France !
Article 17 de la loi numérique
Lorsqu’un écrit scientifique, issu d’une activité de
recherche financée au moins pour moitié par des
dotations de l’État (…), est publié dans un périodique
paraissant au moins une fois par an, son auteur dispose,
même après avoir accordé des droits exclusifs à un
éditeur, du droit de mettre à disposition gratuitement
dans un format ouvert, par voie numérique, sous
réserve de l’accord des éventuels coauteurs, toutes les
versions successives du manuscrit jusqu’à la
version finale acceptée pour publication, dès lors que
l’éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition
par voie numérique et, à défaut, à l’expiration d’un délai
courant à compter de la date de la première publication.
Ce délai est de six mois pour une publication dans le
domaine des sciences, de la technique et de la
médecine et de douze mois dans celui des sciences
humaines et sociales. Un délai inférieur peut être prévu
par un arrêté du ministre chargé de la recherche pour
certaines disciplines
La version mise à disposition en application du premier
alinéa ne peut faire l’objet d’une exploitation dans le
cadre d’une activité d’édition à caractère commercial
Prises de positions autour de l’article 17, du libre accès
aux publications et aux données!
1 I CPU motion pour le dépôt obligatoire des publications oct
2015 Les données de la science, un bien commun
2 I Couperin ADBU propositions communes oct 2015 :
Garantir le libre-accès aux résultats de la recherche financée
par des fonds publics - Obligation de dépôt des publications
scientifiques dans une archive ouverte
3 I Recommandation du Conseil Scientifique du CNRS votée
à l'unanimité sept 2015
4 I La CPU et le CNRS demandent la libre diffusion des
publications scientifiques et des fouilles de données à la
mesure des enjeux scientifiques janv 2016
et débats autour de l'édition scientifique, du libre accès et
des modèles économiques
A lire cette tribune et celle-là ou encore celle-là
une réponse ou celle-ci et la ministre ici ou là
Pour en savoir plus
Un billet : Pourquoi il faut distinguer clairement
les archives ouvertes et l’édition électronique
ouverte
La ruée vers l’or des publications ou comment
passer des revues avec abonnements aux
articles en accès libre
Un guide de l'Open Access à destination du
grand public
Synthèse de la DIST-CNRS : lettre janv 2016
Tribune Eprist
30
Critères de bonnes pratiques et accès ouvert
5 - La politique d’aide à
l’édition de l’InSHS
Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
L’InSHS est particulièrement attaché à la mise en place d’un large libre accès
aux travaux scientifiques financés sur fonds publics
Engagement fort pour l’accès ouvert : nous ne souhaitons pas soutenir des
revues ayant choisi une diffusion numérique entièrement payante. Ceci ne
remettant bien sûr pas en cause la qualité scientifique de la revue
 Le Conseil scientifique du CNRS a récemment affirmé que « 1) la science est
un bien commun de l’humanité […], 2) le libre accès aux résultats de l’activité
scientifique (publications, données de la recherche, métadonnées, services à
valeur ajoutée) ne saurait être entravé sans remettre en cause le
développement même de la science »
 Au sein du CNRS, l’InSHS est particulièrement attaché à la mise en place d’un
large libre accès aux travaux scientifiques financés sur fonds publics. L’Institut
soutient notamment depuis très longtemps le dépôt en archives ouvertes des
travaux des chercheurs financés sur fonds publics et incite ses chercheurs à
déposer dans HAL-SHS, qui vient de fêter ses dix ans.
 La plateforme Revues.org héberge fin 2015 411 revues en SHS, assurant leur
très large diffusion, 70 % étant aujourd’hui en accès totalement ouvert, sans
aucune barrière mobile.
Près de 50 critères d’évaluation mis en place avec un principe fort la
transparence et d’ouverture dans la production éditoriale et la diffusion
 Présentation de la revue : Affichage des instances avec les affiliations des
membres ; Affichage de la politique éditoriale ; Identification des auteurs (fonction
et affiliation) ; Affichage date de réception et d’acceptation…
 Contenus de la revue : Travaux de recherche originaux (non encore publiés) ;
Régularité de la parution ; Périodicité et nombre d'articles publiés
 Organisation et ouverture de la revue : Fonctionnement, ouverture et
pluralisme des instances éditoriales ; Présence significative d'auteurs extérieurs à
l'entité éditrice (50% des travaux publiés) : Mandat du rédacteur en chef
 Procédure d'évaluation des articles : Anonymat, experts extérieurs, grille
d’évaluation, rapport aux auteurs ; Délais de publication ; Articles sponténés
 Diffusion et de visibilité : Accès en ligne au texte intégral (y compris numéros
les plus récents) ; Accès ouvert ou barrière mobile la plus courte possible (2 ans
max) ; abonnement papier et/ou téléchargement et visites des sites/portails
 Dimension internationale : Ouverture internationale dans la composition des
comités ; Pourcentage des auteurs étrangers ; diffusion à l’int
Attribution d’un soutien financier sous la forme d’une subvention pour deux
années ou par la présence d’un secrétaire de rédaction
220 revues avaient déposé un dossier de demande de soutien à l’InSHS lors de la
campagne 2013 pour l’aide 2014-2015, et 186 revues ont déposé un dossier en
2015 pour l’aide 2016-2017
En 2014-2015, 159 revues ont été soutenues par l'InSHS : 3 150 000 euros de
budget annuel
 99 revues bénéficient d'une subvention financière annuelle dont le montant
s'échelonne entre 1000€ et 3000€ pour un budget total d'environ 140 000 euros
par an ;
 89 revues bénéficient d'un IT : près de 54 emplois en Equivalent Temps Plein
(Budget chargé annuel = 2,9 millions d’euros) ;
 32 revues ont à la fois un IT et une subvention ;
 5 revues bénéficient d’une aide spécifique en matière de traduction (110 000
euros de budget - Annales Histoire sciences sociales, Revues française de
sociologie Revue française de science politique, Clio et L’espace
géographique).
Profil des 99 revues subventionnées par l’InSHS
 22 revues ont été créé avant 1950, 58 entre 1950 et 2000 et 19 depuis 2000,
soit près de 20% de jeunes revues soutenues
 14 revues sont des revues purement électroniques et 84 revues possèdent à la
fois une version papier et une version numérique
 22 revues sont diffusées entièrement en libre accès et 51 ont une barrière
mobile inférieur à 3 ans
 56 revues sont diffusées sur Cairn (18 revue.org aussi et 32 Persée aussi et 11
les trois) et 50 sur Persée (22 sont aussi sur Revue.org et 32 sur Cairn) et 47
revues.org et 3 sur Gallica et 2 sur Necplus - En diffusion sur les portails
étrangers c’est Jstor qui arrive très largement en tête avec 19 revues
 24 sont édités par des associations, 10 par un laboratoire et 24 par des éditeurs
non commerciaux (10 Presses universitaires ou universités 5 EHESS 2 ENS
Lyon…), 5 par les Presses de Sciences Po et 1 par CNRS Edition et 35 par des
éditeurs commerciaux (8 A. Colin 7 PUF 4 L’Harmattan 3 Belin 3 De Boeck 3 La
découverte…)

Contenu connexe

Tendances

éVolution noffre demande2010 jps
éVolution noffre demande2010 jpséVolution noffre demande2010 jps
éVolution noffre demande2010 jps
Bibliolab
 

Tendances (10)

éVolution noffre demande2010 jps
éVolution noffre demande2010 jpséVolution noffre demande2010 jps
éVolution noffre demande2010 jps
 
Suivre l'actu et lire la presse en ligne Atelier Doc mai 2017
Suivre l'actu et lire la presse en ligne Atelier Doc mai 2017Suivre l'actu et lire la presse en ligne Atelier Doc mai 2017
Suivre l'actu et lire la presse en ligne Atelier Doc mai 2017
 
Master veille informationnelle_2016-2017_partie1
Master veille informationnelle_2016-2017_partie1Master veille informationnelle_2016-2017_partie1
Master veille informationnelle_2016-2017_partie1
 
Open Access et fnrs (part2_DI-fusion)
Open Access et fnrs (part2_DI-fusion)Open Access et fnrs (part2_DI-fusion)
Open Access et fnrs (part2_DI-fusion)
 
Méthodologie de la recherche documentaire M1 Anglais
Méthodologie de la recherche documentaire M1 AnglaisMéthodologie de la recherche documentaire M1 Anglais
Méthodologie de la recherche documentaire M1 Anglais
 
Produits doc et services mai 2012
Produits doc et services mai 2012Produits doc et services mai 2012
Produits doc et services mai 2012
 
Master veille informationnelle_2016-2017_partie4
Master veille informationnelle_2016-2017_partie4Master veille informationnelle_2016-2017_partie4
Master veille informationnelle_2016-2017_partie4
 
Publier dans une revue Open Access
Publier dans une revue Open Access Publier dans une revue Open Access
Publier dans une revue Open Access
 
Bibdoc 2013 - Découvrir la BnF à partir de ses ressources en ligne
Bibdoc 2013 - Découvrir la BnF à partir de ses  ressources en ligne Bibdoc 2013 - Découvrir la BnF à partir de ses  ressources en ligne
Bibdoc 2013 - Découvrir la BnF à partir de ses ressources en ligne
 
Questions, méthodes et outils sur les Archives Ouvertes
Questions, méthodes et outils sur les Archives OuvertesQuestions, méthodes et outils sur les Archives Ouvertes
Questions, méthodes et outils sur les Archives Ouvertes
 

Similaire à L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?

Revues francophones en sic - sfsic 2015
Revues francophones en sic -  sfsic 2015Revues francophones en sic -  sfsic 2015
Revues francophones en sic - sfsic 2015
SFSIC Association
 
Didactique du français
Didactique du françaisDidactique du français
Didactique du français
sadmaximus
 
OpenEdition Presentation
OpenEdition PresentationOpenEdition Presentation
OpenEdition Presentation
OpenEdition
 

Similaire à L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts? (20)

Publier : à quel prix ? Les coûts de publication pour les revues françaises ...
Publier : à quel prix ?  Les coûts de publication pour les revues françaises ...Publier : à quel prix ?  Les coûts de publication pour les revues françaises ...
Publier : à quel prix ? Les coûts de publication pour les revues françaises ...
 
Revues francophones en sic - sfsic 2015
Revues francophones en sic -  sfsic 2015Revues francophones en sic -  sfsic 2015
Revues francophones en sic - sfsic 2015
 
sociologie-de-la-traduction.pdf
sociologie-de-la-traduction.pdfsociologie-de-la-traduction.pdf
sociologie-de-la-traduction.pdf
 
Cairn - Rencontre des éditeurs publics
Cairn - Rencontre des éditeurs publicsCairn - Rencontre des éditeurs publics
Cairn - Rencontre des éditeurs publics
 
Didactique du français
Didactique du françaisDidactique du français
Didactique du français
 
Les français et la lecture (étude complète)
Les français et la lecture (étude complète)Les français et la lecture (étude complète)
Les français et la lecture (étude complète)
 
UE ISSM 7309 GCF2023.pptx
UE ISSM 7309 GCF2023.pptxUE ISSM 7309 GCF2023.pptx
UE ISSM 7309 GCF2023.pptx
 
L'édition scientifique
L'édition scientifiqueL'édition scientifique
L'édition scientifique
 
Les transformations de l'édition savante à l'ère numérique
Les transformations de l'édition savante à l'ère numériqueLes transformations de l'édition savante à l'ère numérique
Les transformations de l'édition savante à l'ère numérique
 
OpenEdition Presentation
OpenEdition PresentationOpenEdition Presentation
OpenEdition Presentation
 
Enjeux et clés d’analyse des structures culturelles
Enjeux et clés d’analyse des structures culturellesEnjeux et clés d’analyse des structures culturelles
Enjeux et clés d’analyse des structures culturelles
 
Les Français et la lecture
Les Français et la lecture Les Français et la lecture
Les Français et la lecture
 
Chiffres cles du livre papier et numerique sne 2016
Chiffres cles du livre papier et numerique sne 2016Chiffres cles du livre papier et numerique sne 2016
Chiffres cles du livre papier et numerique sne 2016
 
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
 
La culture pour tous - Des solutions pour la démocratisation ? par Jean-Miche...
La culture pour tous - Des solutions pour la démocratisation ? par Jean-Miche...La culture pour tous - Des solutions pour la démocratisation ? par Jean-Miche...
La culture pour tous - Des solutions pour la démocratisation ? par Jean-Miche...
 
L’edition de revues scientifiques : tour d’horizon et tendances en 2009
L’edition de revues scientifiques : tour d’horizon et tendances en 2009L’edition de revues scientifiques : tour d’horizon et tendances en 2009
L’edition de revues scientifiques : tour d’horizon et tendances en 2009
 
OPERAS : une infrastructure européenne pour les livres en accès ouvert
OPERAS : une infrastructure européenne pour les livres en accès ouvertOPERAS : une infrastructure européenne pour les livres en accès ouvert
OPERAS : une infrastructure européenne pour les livres en accès ouvert
 
La Recherche complete
La Recherche completeLa Recherche complete
La Recherche complete
 
Chiffres clés du livre 2015-2016
Chiffres clés du livre 2015-2016Chiffres clés du livre 2015-2016
Chiffres clés du livre 2015-2016
 
CUJAS Flash60
CUJAS Flash60CUJAS Flash60
CUJAS Flash60
 

Plus de Odile Contat

Plus de Odile Contat (13)

Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
 
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
 
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
 
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
 
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
 
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
 
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisationLibre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
 
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
HAL-SHS accompagner les chercheurs et les laboratoires : exporter les données...
 
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverteHAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
 
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
 
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
 
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
 
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
 

L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?

  • 1. L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts? Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 2. 1 - Introduction : le contexte de l’édition SHS 2 - Quelques spécificités des revues SHS 3 - Coût de l’édition d’une revue en SHS 4 - Les débats autour de la loi numérique 5 - La politique d’aide à l’édition de l’InSHS Plan Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 3. 3 Quelques chiffres sur l’édition et les publications en SHS, la structure de l’édition scientifique (ouvrages, revues), la multitude de petits éditeurs... 1 - Introduction : le contexte de l’édition SHS Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 4.  2014 : CA 268 M€ 10,3% du total de l’édition – 18 M d’exemplaires vendus 4,3% du total  2012 : CA 244 M€ 9,3% du total de l’édition – 19 M d’exemplaires vendus 4,3% du total  2009 : CA 184 M€ 6,8% du total de l’édition – 14 M d’exemplaires vendus 3,2% du total  2007 : CA 115 M€ 8% du total de l’édition - 4% des exemplaires vendus Les chiffres clés de l'édition juin2015, SNE http://www.sne.fr/ressources/chiffres-cles-de-ledition/
  • 5. Typologie de l’édition SHS: au sens strict (« Le noyau dur » ou édition de recherche) : c’est-à-dire essentiellement des livres et périodiques spécialisés, expression d’un travail de recherche original et d’une production nouvelle du savoir, exigeant du lecteur une connaissance préalable de la discipline dans laquelle l’ouvrage s’inscrit 5  Edition de recherche 27,2 M€ soit 23,6% de l’édition SHS  12,4 M€ pour les ouvrages (48%)  11,2 M€ pour les périodiques (46%)  1,5 M€ pour l’électronique (6%) Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences humaines et sociales, Rapport de synthèse, TGE Adonis. http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition-scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf
  • 6. Des ventes moyennes faibles et en baisse Vente moyenne par ouvrage entre 300 et 1200 soit 450 exemplaires (médiane) Presses universitaires : tirage moyen de 440 ex. (GFII) Des ventes divisées par 4 en 20 ans (Barluet 2004) -15% sur le CA des livres universitaires de 2006 à 2010 (SNE-IPSOS 2011) L’export 25% du CA des livres (contre 40 à 46% pour les revues) Une offre grandissante et émiettée Livres : une offre croissante 15300 références contre 6500 en 2002 et 4000 en 1994 (Barluet 2004; SNE- IPSOS 2011) Plus de 500 éditeurs de livres Francis 2800 revues SHS pour 1500 éditeurs… Pascal : 5 éditeurs pour 60% des titres Chiffres 2012 SNE Chiffres 2014 SNE
  • 7. Une structuration entre privé et public Secteur privé : 60% du CA pour 1/3 des ouvrages de recherche édités Editeurs publics et parapublics : 40% (19% pour les presses universitaires) le marché institutionnel français des ouvrages de recherche pèse 75% des CA des éditeurs ; le marché des particuliers 18% ; le marché export 7% Importance du financement public  8,5 M € d’aides à l’édition de recherche (subventions, etc…) dont 1,5 M€ directement par les labos pour éditer des ouvrages  CNL, organismes de recherche, mécénat, régions, ministères…  4 M€ d’aide publique aux éditeurs privés (29% de leur CA)…CNL et autres  3 à 3,5 M€ d’aide aux éditeurs publics  Aides indirectes entre 15 et 18 M€ dans le secteur public, mise à disposition de personnels, de locaux, etc. Aide en personnel pour le privé également… Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences humaines et sociales, Rapport de synthèse, TGE Adonis. http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition-scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf
  • 8.  Les chercheurs français en SHS ont en 2014 publié 9 301 articles soit 8,8 % des publications scientifiques françaises et 2,5 % des publications mondiale de recherche dans les arts, les humanités et les sciences sociales.  Plus de 92 % de ces articles en SHS sont en français. Les éditeurs français en SHS ont accueilli dans leurs revues 81,4 % de ces articles ; les éditeurs SHS des autres pays francophones et les éditeurs internationaux ont publié 18,6 % de ces articles. Projet de loi "Pour une République numérique" : Un accompagnement décisif pour toute la recherche nationale (Eprist) AEF Publications des chercheurs CNRS - Source : RIBAC / CNRS
  • 9. La publication : enjeu majeur  pour le chercheur et sa carrière – publish or perish  pour la recherche et la diffusion des connaissances et des résultats de recherche Une double logique de marché  Marché scientifique avec ses pratiques d’évaluation  Marché éditorial avec ses critères / pratiques économiques L’édition, un monde en mutation  Les défis de la numérisation (édition numérique native) et de l’explosion technologique : nouveaux modes et outils de lecture  La mondialisation de l’édition scientifique  La montée du libre accès  La recherche de modèle économique
  • 10. 10 Une structuration autour des laboratoires et des associations)... qui édite les revues académique en SHS... quelle diffusion papier et numérique 2 - Quelques spécificités des revues SHS Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 11. Un nombre important de revues en SHS  2000 revues SHS éditées en France dont environ 250 d’érudition locale / environ 500 éditeurs (contrairement au sciences dures)  Plus de 1000 revues à parution régulière  Plus de 800 revues si on ajoute Revues.org et Cairn (400 sur chaque portails)  De plus en plus de revues numériques Le marché des revues françaises en SHS  CA des « périodiques de recherche en SHS » de 12,4 à 13,8 M€ soit 46% du marché de recherche  Revues SHS : abonnements entre 150 et 1200 abonnés (médiane de 300 abonnements)  Ventes des revues SHS françaises :  44 à 50% ventes institutionnelles français (BU, EPST)  10 et 14% ventes aux particuliers  40 à 46% ventes à l'étranger (particuliers et d'institutions confondus)  75% des revues aidées par le CNL en 2005 ont une diffusion inférieure à 1 000 exemplaires et près de 40% inférieure à 500 exemplaires
  • 12. Des revues SHS largement portées par le secteur public  80 % des revues en sciences humaines et sociales françaises sont publiées par des institutions, établissements d’enseignement ou associations savantes, la moitié confie sa diffusion à des éditeurs privés (Barluet 2004)  On dénombre en France 1,34 revue de recherche en SHS par unité de recherche (labo, UMR…).(GFII 2009)  Les ventes d’ouvrages et périodiques de recherche en SHS sont à 51% le fait des éditeurs privés, alors que ces mêmes éditeurs ne produisent qu’un peu plus d’un tiers des titres (GFII)
  • 13. Editeurs privés étrangers  2% des revues françaises en SHS (Elsevier, Wiley, Sage, Springer…) Editeurs privés français  47 revues L’Harmattan - 33 revues Érès  29 revues PUF - 28 revues De Boeck  17 revues d’Armand Colin - 9 revues de La Découverte  4 revues La Martinière-Le Seuil - 2 revues Gallimard- Flammarion Editeurs « publics » étrangers  Oxford University Press  Cambridge University Press Editeurs « publics » français  Editeur institutionnel : Edition de l’EHESS (9 revues),, ENS Edition (13 revues)  Presses universitaires Autres  CNRS Edition (20 revues)  Presses de sciences Po (13 revues)  Edition FMSH (20 revues) Associations et Sociétés savantes Laboratoires de recherche  37 éditeurs de 2 à 9 revues et 127 éditeurs d’une seule revue  1200 le nombre total d’éditeurs d’une seule revue de SHS Jean Pérès, Les revues de sciences humaines et sociales, ACRIMED, 2014
  • 14. Typologie des revues  23% revues de sociologie puis histoire géographie, pédagogie et linguistique  75% des revues sont trimestrielles ou semestrielle Minon, Chartron 2005  Des revues anciennes : 50% ont été créées avant 1950  15% ont un retard de publication  55% vendent uniquement du papier (75% en 2005)…aujourd’hui 10 à 20%  40% sont papier et électronique…aujourd’hui 70%  Revues numériques? Chiffres 2008 - Source GFII (2009)
  • 15.  Groupement français de l'industrie de l'information (GFII), L’édition scientifique française en sciences humaines et sociales, Rapport de synthèse, 2009 - http://www.gfii.fr/uploads/docs/l-edition- scientifique-francaise-en-sciences-sociales-et-humaines.pdf  Les chiffres clés de l'édition juin 2015, SNE - http://www.sne.fr/ressources/chiffres-cles-de-ledition/  Jean Pérès, Les revues de sciences humaines et sociales, ACRIMED, décembre 2014 - http://www.acrimed.org/Les-revues-de-sciences-humaines-et-sociales-1-une-economie-fragile  Annaig Mahé, « Contexte de l'édition numérique en SHS », 2009 - http://giry.enc.sorbonne.fr/anciensite/SHS/contexteSHS.html  Sophie Barluet, Peut-on sauver l'édition française des sciences humaines et sociales ?, Le Banquet, vol. n°21, 2004 - http://www.revue-lebanquet.com/peut-on-sauver-ledition-francaise-des-sciences- humaines-et-sociales/  Sophie Barluet, Les revues françaises aujourd’hui : entre désir et dérives, une identité à retrouver, Rapport de mission pour le Centre national du livre, avril 2006 - http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/documents/1298-les-revues-francaises-aujourd-hui.pdf  Groupe Universitaire du SNE-IPSOS, Replacer le livre au centre de l’acquisition des connaissances et de la réussite. Synthèse de l’étude IPSOS Marché du livre universitaire 2006-2010, in Syndicat national de l’édition, 2011 - http://www.capcampus.com/docs/pu/1/etude-ipsos-sne-livre- universitaire.pdf  Marianne Lévy-Rosenwald, L’édition en sciences humaines et sociales, CNL, 2012 - http://www.calameo.com/books/00182871579321e126edc  Jean-Michel Henny, L’édition scientifique institutionnelle en France, rapport de l’AEDRES, 2015 - http://www.allianceathena.fr/sites/default/files/Rapport_AEDRES_EdScientifique_JMHenny.pdf  Eric Verdeil, Publications scientifiques en sciences humaines et sociales à l'ère du numérique : enjeux pour les chercheurs, 2015 - http://www.slideshare.net/everdeil/ldition-en-shs-face-lre-du- numrique-2015  Marc Minon, Ghislaine Chartron. Etat des lieux comparatif de l’offre de revues SHS, France- Espagne-Italie. Ministère français de la Recherche. 2005. <sic 00001561> - http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/file/index/docid/62664/filename/sic_00001561.pdf  Odile Contat, Anne-Solweig Gremillet, Publier : à quel prix ? Étude sur la structuration des coûts de publication pour les revues françaises en SHS », Revue française des sciences de l'information et de la communication, 7 | 2015 - http://rfsic.revues.org/1716 15
  • 16. 16 L’enquête BSN7 : part du privé et du public... les éditeurs-diffuseurs... le coût papier et du numérique Odile Contat et Anne-Solweig Gremillet, « Publier : à quel prix ? Étude sur la structuration des coûts de publication pour les revues françaises en SHS », Revue française des sciences de l'information et de la communication [En ligne], 7 | 2015, mis en ligne le 13 octobre 2015, consulté le 05 novembre 2015. URL : http://rfsic.revues.org/1716 3 - Coût de l’édition d’une revue en SHS Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 17. La publication d'articles dans des revues scientifiques enjeu fort pour les institutions de recherche françaises : vecteur essentiel de la visibilité des travaux des chercheurs Cette publication a un coût pour les institutions publiques  financement du processus éditorial et de production  achat en bibliothèques et mise à disposition auprès des chercheurs La question de l’accès ouvert aux publications scientifiques financées sur fonds publics est de plus en plus prégnante (Europe - loi sur le numérique) Le groupe édition de BSN a mené de mars 2014 à janvier 2015 une enquête sur les coûts éditoriaux des revues scientifiques (3 étapes – 50 revues) Connaître l’ensemble des coûts de production d’une revue scientifique : gestion et secrétariat des flux des articles, travail des textes, mise en page, diffusion, distribution afin de pouvoir appréhender quel est le financement supporté par les secteurs public et privé en termes de plus-value éditoriale
  • 18. L’éditorialisation des revues SHS est réalisée par la puissance publique ; le coût éditorial principal est celui du salaire du secrétariat de rédaction ; l’éditeur privé lorsqu’il intervient est principalement imprimeur/diffuseur  Tous les contenus scientifiques des articles de revues sont produits et expertisés par des chercheurs payés par la puissance publique ;  Le travail de secrétariat de rédaction (du travail sur le texte, depuis l’appel à contribution jusqu’au bon à composer) est pour 92% des revues assuré en interne par des professionnels de l’édition payés par les organismes de recherche et/ou par les chercheurs et enseignants-chercheurs impliqués dans les revues. Dans près de 6 cas sur 10, le travail des acteurs publics se prolonge jusqu’au bon à tirer  L’éditeur privé prend en charge, le plus souvent, l’impression, la diffusion et la distribution et s’assure un revenu commercial pas toujours reversé à l'institution publique
  • 19.  La partie la plus importante du coût éditorial d’un article publié dans une revue SHS est bien celui du salaire du travail de secrétariat de rédaction  temps moyen nécessaire tâches de secrétariat de rédaction = 10.5 mois par revue par an  10,5 mois en moyenne de travail = coût salarial moyen par revue de 42 000€  coût médian d'un article en SHS = 1 330 euros (coût minimum 500 et maximum 4 000)  La part des coûts nécessaires à l’impression, la diffusion et la distribution n’est pas prédominante  coût moyen d’impression et diffusion papier pour 25 revues 11 200 € par revue par an L’éditorialisation des revues SHS est réalisée par la puissance publique ; le coût éditorial principal est celui du salaire du secrétariat de rédaction ; l’éditeur privé lorsqu’il intervient est principalement imprimeur/diffuseur
  • 20.  50% sont diffusées sous abonnement avec barrière mobile = abonnement pendant 1 à 5 ans puis en accès ouvert ;  42% ont choisi une diffusion numérique en accès ouvert ;  8% sans accès numérique = diffusion uniquement en papier Sur les 20 revues diffusées en accès ouvert, 8 ont en parallèle une version papier Sur les 25 revues diffusées avec barrière mobile, 21 ont une version papier  Le coût de l’impression et de la diffusion, n’empêche pas la volonté de maintenir une version papier en plus de la version numérique  Certains producteurs de revues ne souhaitent pas passer à l’accès ouvert  Le papier garde une force symbolique et est parfois perçu comme apportant une légitimité tout en garantissant une supposé qualité de contenus Les revues en SHS ne font pas le choix du modèle libre accès-auteur payeur (également appelé gold avec APC) ni le choix d’un modèle de diffusion entièrement payant
  • 21. Revenus papier par an et par revue  7 ne sait pas ;  11 sans revenus papier  4 en dessous de 2 000€  7 entre 2 000€ et 5 000€  4 entre 7 000€ et 10 000€  9 entre 10 000€ et 20 000€  8 au-dessus de 20 000€ Revenu papier moyen 32 revues = 21 260€ pour un CA moyen sur 40 revues de 25 273€ 53% des revues génèrent plus de 10 000€ de revenus papier (17 revues sur 32 exprimés) Revenus numériques par an et par revue  9 ne sait pas  15 sans revenus numériques  5 en dessous de 2 000€  7 entre 2000€ et 5 000€  6 entre 5000€ et 10 000€  4 entre 10000€ et 20 000€  4 au-dessus de 20 000€ Revenu numérique moyen 26 revues = 8 580€ pour un CA moyen sur 40 revues de 25 273€ 30% des revues génèrent plus de 10 000€ de revenus numérique (8 revues sur 26 exprimés)
  • 22. 22 Quelques définitions et points de vocabulaire…embargo vs barrière mobile 4 - Les débats autour de la loi numérique Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 23. 2002 Initiative de Budapest pour le libre accès (BOAI) "Le libre accès à la littérature scientifique est sa mise à disposition gratuite sur l’Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer (…), ou s’en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l’accès et l’utilisation d’Internet"  Open Access = pour un accès libre et gratuit aux résultats de la recherche scientifique financée sur fonds publics  Qui = position de la communauté scientifique internationale  Contexte = réaction aux monopoles des éditeurs sur la publication scientifique et à la cherté des abonnements Voie verte (Green road) L’archive ouverte est un réservoir (open access repository) où sont déposées les travaux issues de la recherche scientifique et de l’enseignement et dont l’accès est ouvert = auto-archivage par les chercheurs Voie dorée (Gold open access) La revue scientifique en libre accès (open access journal) répond aux exigences de qualité des articles (comité de lecture, etc.), et a un financement qui permet une diffusion aussi large que possible, sans restriction d’accès et d’utilisation
  • 24.  Articles par articles, le chercheur est l’acteur (Autoarchivage)  serveurs préprints et/ou postprints institutionnels ou thématiques  créé par des chercheurs ou des communautés scientifiques (années 90) : Arxiv 1991 ; RePEc 1993  créé par des pays et des institutions (années 2000) PubMedcentral ; HAL ; DASH Harvard ; Orbi Liège  visibilité, accessibilité, rapidité de diffusion et impact des productions  2900 archives ouvertes dans le monde, une centaine en France : DOAR - Oaister Voie verte (Green road) L’archive ouverte est un réservoir (open access repository) où sont déposées les travaux issues de la recherche scientifique et de l’enseignement et dont l’accès est ouvert = auto-archivage par les chercheurs
  • 25.  revue par revue, l’éditeur est l’acteur  modèle économique : sponsor payeur ; auteur payeur ; freemium…  Créé par des chercheurs ou des communautés (années 90) : Harnard ; PLOS  Créé par des pays et des institutions (années 2000) : Scielo, Redalyc, revues.org  coût moindre ; frais publication auteurs / institutions ; visibilité diffusion élargie  DOAJ + de 10 000 revues "OA" à comité de lecture Voie dorée (Gold open access) La revue scientifique en libre accès (open access journal) répond aux exigences de qualité des articles (comité de lecture, etc.), et a un financement qui permet une diffusion aussi large que possible, sans restriction d’accès et d’utilisation
  • 26. Le modèle auteur-payeur  Le modèle auteur-payeur ≠ Gold Open Access  Payer pour publier = APC - Articles processing charges  inégalités et dérives - Plus d’infos ici - La nasse dorée de l’open access - document de réflexion du CNRS Attention : revue hybride (articles sous abonnement et en libre accès auteur/payeur dans la même revue)  la liste noire des éditeurs prédateurs  70% revues "OA" ne facturent pas d’APC
  • 27. Accès ouvert = accès ouvert à tous, sans barrière, technique ou commerciale Accès libre = accès ouvert à tous, sans barrière, technique ou commerciale, avec liberté de réutilisations diverses, en général sous forme de licences de type Creative Commons Accès gratuit ≠ gratuité : l’accès est gratuit mais maintenir une archive ouverte et/ou fabriquer et diffuser une revue en libre accès cela a un coût !! Embargo : durée contractuelle pendant laquelle l’auteur ne peut pas déposer un article dans une archive ouverte – le chercheur, l’article, plusieurs versions, site de l’archive, dépôt manuel, libre choix Barrière mobile : durée pendant laquelle les articles de la revue ne sont pas en accès ouvert sur le site du diffuseur (accès sous abonnement) – politique de l’éditeur, site du diffuseur, la revue, régulièrement, version éditeur
  • 28. Projet de loi pour une République numérique - relecture/contribution publique à l’automne 2015 : 21000 contributeurs, 140000 votes, 8000 amendements (1800 votes sur l’amendement du CNRS DIST) Etudes et dossiers : La DIST du CNRS a publié un dossier d'information complet sur cette loi - Informations sur la loi et Etude d’impact de la loi par l’assemblée nationale aujourd’hui…en France ! Article 17 de la loi numérique Lorsqu’un écrit scientifique, issu d’une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l’État (…), est publié dans un périodique paraissant au moins une fois par an, son auteur dispose, même après avoir accordé des droits exclusifs à un éditeur, du droit de mettre à disposition gratuitement dans un format ouvert, par voie numérique, sous réserve de l’accord des éventuels coauteurs, toutes les versions successives du manuscrit jusqu’à la version finale acceptée pour publication, dès lors que l’éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition par voie numérique et, à défaut, à l’expiration d’un délai courant à compter de la date de la première publication. Ce délai est de six mois pour une publication dans le domaine des sciences, de la technique et de la médecine et de douze mois dans celui des sciences humaines et sociales. Un délai inférieur peut être prévu par un arrêté du ministre chargé de la recherche pour certaines disciplines La version mise à disposition en application du premier alinéa ne peut faire l’objet d’une exploitation dans le cadre d’une activité d’édition à caractère commercial
  • 29. Prises de positions autour de l’article 17, du libre accès aux publications et aux données! 1 I CPU motion pour le dépôt obligatoire des publications oct 2015 Les données de la science, un bien commun 2 I Couperin ADBU propositions communes oct 2015 : Garantir le libre-accès aux résultats de la recherche financée par des fonds publics - Obligation de dépôt des publications scientifiques dans une archive ouverte 3 I Recommandation du Conseil Scientifique du CNRS votée à l'unanimité sept 2015 4 I La CPU et le CNRS demandent la libre diffusion des publications scientifiques et des fouilles de données à la mesure des enjeux scientifiques janv 2016 et débats autour de l'édition scientifique, du libre accès et des modèles économiques A lire cette tribune et celle-là ou encore celle-là une réponse ou celle-ci et la ministre ici ou là Pour en savoir plus Un billet : Pourquoi il faut distinguer clairement les archives ouvertes et l’édition électronique ouverte La ruée vers l’or des publications ou comment passer des revues avec abonnements aux articles en accès libre Un guide de l'Open Access à destination du grand public Synthèse de la DIST-CNRS : lettre janv 2016 Tribune Eprist
  • 30. 30 Critères de bonnes pratiques et accès ouvert 5 - La politique d’aide à l’édition de l’InSHS Odile Contat – InSHS - ENSSIB mars 2016
  • 31. L’InSHS est particulièrement attaché à la mise en place d’un large libre accès aux travaux scientifiques financés sur fonds publics Engagement fort pour l’accès ouvert : nous ne souhaitons pas soutenir des revues ayant choisi une diffusion numérique entièrement payante. Ceci ne remettant bien sûr pas en cause la qualité scientifique de la revue  Le Conseil scientifique du CNRS a récemment affirmé que « 1) la science est un bien commun de l’humanité […], 2) le libre accès aux résultats de l’activité scientifique (publications, données de la recherche, métadonnées, services à valeur ajoutée) ne saurait être entravé sans remettre en cause le développement même de la science »  Au sein du CNRS, l’InSHS est particulièrement attaché à la mise en place d’un large libre accès aux travaux scientifiques financés sur fonds publics. L’Institut soutient notamment depuis très longtemps le dépôt en archives ouvertes des travaux des chercheurs financés sur fonds publics et incite ses chercheurs à déposer dans HAL-SHS, qui vient de fêter ses dix ans.  La plateforme Revues.org héberge fin 2015 411 revues en SHS, assurant leur très large diffusion, 70 % étant aujourd’hui en accès totalement ouvert, sans aucune barrière mobile.
  • 32. Près de 50 critères d’évaluation mis en place avec un principe fort la transparence et d’ouverture dans la production éditoriale et la diffusion  Présentation de la revue : Affichage des instances avec les affiliations des membres ; Affichage de la politique éditoriale ; Identification des auteurs (fonction et affiliation) ; Affichage date de réception et d’acceptation…  Contenus de la revue : Travaux de recherche originaux (non encore publiés) ; Régularité de la parution ; Périodicité et nombre d'articles publiés  Organisation et ouverture de la revue : Fonctionnement, ouverture et pluralisme des instances éditoriales ; Présence significative d'auteurs extérieurs à l'entité éditrice (50% des travaux publiés) : Mandat du rédacteur en chef  Procédure d'évaluation des articles : Anonymat, experts extérieurs, grille d’évaluation, rapport aux auteurs ; Délais de publication ; Articles sponténés  Diffusion et de visibilité : Accès en ligne au texte intégral (y compris numéros les plus récents) ; Accès ouvert ou barrière mobile la plus courte possible (2 ans max) ; abonnement papier et/ou téléchargement et visites des sites/portails  Dimension internationale : Ouverture internationale dans la composition des comités ; Pourcentage des auteurs étrangers ; diffusion à l’int
  • 33. Attribution d’un soutien financier sous la forme d’une subvention pour deux années ou par la présence d’un secrétaire de rédaction 220 revues avaient déposé un dossier de demande de soutien à l’InSHS lors de la campagne 2013 pour l’aide 2014-2015, et 186 revues ont déposé un dossier en 2015 pour l’aide 2016-2017 En 2014-2015, 159 revues ont été soutenues par l'InSHS : 3 150 000 euros de budget annuel  99 revues bénéficient d'une subvention financière annuelle dont le montant s'échelonne entre 1000€ et 3000€ pour un budget total d'environ 140 000 euros par an ;  89 revues bénéficient d'un IT : près de 54 emplois en Equivalent Temps Plein (Budget chargé annuel = 2,9 millions d’euros) ;  32 revues ont à la fois un IT et une subvention ;  5 revues bénéficient d’une aide spécifique en matière de traduction (110 000 euros de budget - Annales Histoire sciences sociales, Revues française de sociologie Revue française de science politique, Clio et L’espace géographique).
  • 34. Profil des 99 revues subventionnées par l’InSHS  22 revues ont été créé avant 1950, 58 entre 1950 et 2000 et 19 depuis 2000, soit près de 20% de jeunes revues soutenues  14 revues sont des revues purement électroniques et 84 revues possèdent à la fois une version papier et une version numérique  22 revues sont diffusées entièrement en libre accès et 51 ont une barrière mobile inférieur à 3 ans  56 revues sont diffusées sur Cairn (18 revue.org aussi et 32 Persée aussi et 11 les trois) et 50 sur Persée (22 sont aussi sur Revue.org et 32 sur Cairn) et 47 revues.org et 3 sur Gallica et 2 sur Necplus - En diffusion sur les portails étrangers c’est Jstor qui arrive très largement en tête avec 19 revues  24 sont édités par des associations, 10 par un laboratoire et 24 par des éditeurs non commerciaux (10 Presses universitaires ou universités 5 EHESS 2 ENS Lyon…), 5 par les Presses de Sciences Po et 1 par CNRS Edition et 35 par des éditeurs commerciaux (8 A. Colin 7 PUF 4 L’Harmattan 3 Belin 3 De Boeck 3 La découverte…)