SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Télécharger pour lire hors ligne
HAL Hyper Article en Ligne
Initiation aux services et fonctionnalités
de l’archive ouverte HAL-SHS…
Odile Contat
CNRS - Institut des Sciences Humaines et Sociales
Octobre 2016 – Formation HAL - ANF de l’InSHS
archive ouverte nationale…
Hyper Article en Ligne… archive ouverte internationale et multidisciplinaire, recueille et
diffuse les documents scientifiques, donnant un accès libre et gratuit aux résultats
de la recherche, s’inscrit dans le mouvement du libre accès
1 I HAL est né en 2001 au CNRS, au sein du CCSD
 la convention de partenariat archives ouvertes autour de HAL signée le 02 avril 2013 par 25
partenaires dont l'AMUE, l’A.N.R., la B.N.F., la C.D.E.F.I., le C.E.A., le C.E.E., la C.G.E., le
CIRAD, le C.N.R.S., la C.P.U., l’IFREMER, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM, l’I.R.D., l’I.R.S.N.,
l’IRSTEA, l’Institut Pasteur…et aujourd’hui dans la feuille de route du Ministère sur les
infrastructures de recherche
 une plateforme commune de dépôt à vocation nationale et transdisciplinaire, une archive
ouverte - un réservoir de données (repository) sous la forme d’un site web - pour l’ensemble
des communautés scientifiques françaises
 Le CCSD et une unité mixte CNRS INRIA et Université de Lyon : la feuille de route du CCSD
Aujourd’hui HAL c’est http://hal.archives-ouvertes.fr
Plus de 405 000 documents dont 57 000 thèses
26 000 images sur MediHAL, 600 000 auteurs référencés
Les dépôts de documents dans
HAL ont progressé d’environ 18 à
20% par an sur les dernières
années
47 965 dépôts en texte intégral
en 2014 (3997 par mois)
46 205 dépôts en texte intégral en
2015 (3850 par mois)
En 2015 46 205 dépôts en texte intégral
• 14 338 articles publiés dans des revues
• 9 738 communications dans des colloques
• 7 831 thèses (dont 5752 déposées via STAR)
• 284 HDR
• 1 494 chapitres d’ouvrages et 132 ouvrages
• 3 334 images
• 478 posters
• nombre de transferts vers ArXiv : 4392
• nombre de dépôt à disposition RePec : 5001
• Nombre total d’IdHAL créés : 7144
• Nombre total de CV configurés : 2901
HAL-SHS (Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société) un portail disciplinaire -
https://halshs.archives-ouvertes.fr
une interface personnalisée, des métadonnées propres – plus de 100 000 documents en texte intégral - 24% de
l’ensemble des dépôts de HAL - 1000 dépôts mensuels en moyenne
Des collections ou des portails personnalisés à la demande
– des vues thématiques ou sur un programme ANR : Hal Sciences de l’environnement -
les études urbaines - un programme ANR -
– des vues institutionnelles pour préserver l’identité d’un laboratoire ou d’une université :
le centre chine - l’Université Lille3 - MMSH - l’ENS de Lyon
un portail disciplinaire…
Géographie
11%
Économies et
finances
11%
Archéologie et
Préhistoire
10%
Sociologie
7%
Linguistique
7%Histoire
6%
Éducation
6%
Gestion et
management
5%
Anthropologie sociale
et ethnologie
5%
Science politique
5%
Sciences de
l'information 4%
Architecture,
3%
Littératures
3%
Histoire des sciences
2%
Philosophie
2%
Droit
2%
Musique arts
1%
muséologie
1%
Art et histoire de
l'art
1%
Psychologie
1% Études de
l'environnement
1%
Religions
1%
Méthodes et
statistiques
1%Démographie
1%
des documents validés…
Les documents déposés sur HAL ne sont pas soumis à évaluation
scientifique par les pairs mais…Les textes doivent être d’une qualité
comparable aux manuscrits que les chercheurs soumettent aux
comités de lecture de revues scientifiques
Articles dans des
revues
32,8%
Communications
dans un congrès
22,7%Chapitres
d'ouvrages
scientifiques
11,8%
Ouvrages
scientifiques
1,0%
Directions
d'ouvrages
0,2%
Autres publications
5,0%
Pré-publication,
documents de
travail
11,5%
Rapports
2,3%
Thèses
11,7%
HDR
0,6% Poster
0,3%
Cours
0,2%
aujourd’hui…accélération !
1 I Recommandation de la Commission européenne juill
2012 et communiqué Horizon 2020 déc 2013
Objectif : 60% en 2016, 100% en 2020 -
Recommandations aux Etats membres pour la mise en
place de politiques d’open access
2 I Geneviève Fioraso janv 2013 : L'information
scientifique est un bien commun qui doit être disponible
pour tous - 7 recommandations dont soutien archives
ouvertes et convention HAL
3 I G8 juin 2013 : Libre accès accélère le processus de
recherche et l’innovation, et favorise l’économie
4 I Europe mai 2016 conseil de compétitivité « Tous les
articles scientifiques européens en libre accès à partir de
2020 » et août 216 la Commission européenne étend le
principe de libre accès, déjà appliqué aux publications,
aux données de la recherche
En savoir plus :
Point sur les politiques publiques en
faveur du Libre Accès -
http://openaccess.inist.fr/
Etudes et dossiers : Informations sur la loi et Etude
d’impact de la loi par l’assemblée nationale
DIST-CNRS : dossier d'information sur cette loi - Livre
blanc — Une Science ouverte dans une République
numérique
aujourd’hui…en France !
Article 17 de la loi numérique adopté le 28 sept 2016 -
Article 30 de la Loi du 7 octobre 2016 pour une
République numérique : Légifrance
Lorsqu'un écrit scientifique issu d'une activité de
recherche financée au moins pour moitié par des
dotations de l'État, des collectivités territoriales ou des
établissements publics, par des subventions d'agences de
financement nationales ou par des fonds de l'Union
européenne est publié dans un périodique paraissant
au moins une fois par an, son auteur dispose, même
après avoir accordé des droits exclusifs à un éditeur, du
droit de mettre à disposition gratuitement dans un
format ouvert, par voie numérique, sous réserve de
l'accord des éventuels coauteurs, la version finale de
son manuscrit acceptée pour publication, dès lors que
l'éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition
par voie numérique ou, à défaut, à l'expiration d'un délai
courant à compter de la date de la première publication.
Ce délai est au maximum de six mois pour une
publication dans le domaine des sciences, de la
technique et de la médecine et de douze mois dans
celui des sciences humaines et sociales
Pourquoi diffuser en libre accès?
1 I Pour garantir un accès libre et gratuit aux résultats de
la recherche
 coût des abonnements (+302% de 1986 à 2005) = Elsevier, Wiley,
Springer des taux d’augmentation annuels entre 5 et 7% et des
taux de rentabilité supérieurs à 30% (The Economist, 26/05/2011)
 Les dépenses d'abonnements documentaires 2012 de niveau
recherche de l'Université de Rennes 1 sont de 1,4 million
d'euros, soit environ 1000 euros par enseignant-chercheur et
chercheur
 Même l’Université d’Harvard a annoncé en 2012 qu’elle n’avait
plus les moyens de renouveler ses abonnements et qu'elle incite
ses chercheurs à déposer leurs travaux dans l'archive ouverte
institutionnelle (DASH)
2 I Pour élargir la visibilité nationale et
internationale des travaux scientifiques
HAL présente de nombreux avantages par rapport à une
archive locale ou à un site Web personnel…
 une meilleure diffusion : accès au texte intégral et à des
documents non publiés (communications, séminaires)
 une visibilité élargie : indexés par les moteurs de
recherche (Google, Google Scholar, BASE; Isidore...),
répertoriés dans les bases de données
 un lien avec les systèmes d’archivage de référence :
Arxiv mathématiques, RePEC économie, PubMed
Central pour les sciences du vivant…
Pourquoi diffuser en libre accès?
Téléchargements de documents fév 2014 Nov 2015 – HAL-SHS
0
550000
1100000
1650000
2200000
2750000
février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre
La visibilité !
La visibilité !
Nombre de téléchargement
 Etudes de genre 15031 (48)
 Archéologie 170 383 (1590)
 Géographie 236 088 (3358)
 Sociologie 281 176 (2772)
 Economie 381 675 (6870)
Merci au CCSD pour les données chiffrées
HAL-SHS : Ranking web of world
repositories (2016)
 15ème dans classement institutionnels
 8ème dans classement Europe
 20ème dans classement mondial
Visibilité du Centre d’économie de la Sorbonne dans HAL 80 % des consultations
d'articles des archives ouvertes sont faites à partir de Google et Google Scholar
5593 documents - 365 319 téléchargements en 1 an d’oct 2015 à oct 2016 :
27% France (98 000)
12% Etats-Unis (44 000)
8% Allemagne (29 000)
7% Europe (28 000)
7% Magreb (27 000)
5% Afrique (18 000)
5% Chine (17 000)
4% Asie (16 000)
3 I Pour augmenter l’impact des travaux scientifiques : Des études scientifiques établissent
une corrélation entre taux de citations et diffusion en libre accès
 une étude de Science-Metrix et 1science basée sur l’analyse des citations de 3,35 millions d’articles
publiés entre 2007 et 2009 et indexés dans le Web of Science = les articles en libre accès reçoivent 52%
plus de citations que les autres (le dépôt en archives ouvertes qui contribue le plus à cet avantage -
http://openaccess.inist.fr/?Etude-sur-les-citations-l-avantage)
 une étude comparative (Scientometrics 84 (2) - 2010) : 4839 articles publiés dans 5 revues de référence en
physique 14 citations pour les articles déposés dans ArXiv contre moins de 4 pour les non déposés
 une étude de l’Université de Liège : nombre de citations des articles référencés dans le Web of Science et
Scopus, déposés ou non dans l'archive ouverte Orbi de l'institution : un article visible dans une archive
ouverte est 2 fois plus cité qu'un article non déposé (diapositive 22)
 Une étude de l’IPP publiée en juillet 2015 un article diffusé seulement à des abonnés subit un préjudice de
visibilité impossible à rattraper à partir de 12 mois de barrière mobile
 Une étude de l’école des ponts « Impact de l'Open Access sur les citations : une étude de cas » :
https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01372684v1
4 I Pour gagner du temps : un dépôt unique et une
saisie simplifié
 une alimentation des bases de données
institutionnelles = rapports d'activité (CRAC,
RIBAC)…mais aussi page web, CV, etc.
 une mise en ligne rapide et simple et des données
disponibles, consultables et extractibles à partir d’un
accès Internet
6 I Pour garantir la pérennité des fichiers et des accès
 liens et URL uniques et pérennes permettant des citations stables
 pérennité des fichiers et des formats : dupliqués sur les serveurs du CINES
(accès à long terme aux fichiers et pérennité des formats)
→ dépôt définitif : pérennité, citation…et versions successives
5 I Pour apporter une protection juridique aux
travaux
 une conservation des droits d'auteur et une
datation certifiée : HAL permet d’établir
l’antériorité scientifique (date du dépôt) et la
paternité du document (identifiant unique) =
moins de plagiat
→ dépôt définitif : responsabilité, qualité, moins
de fraude
7 I Pour bénéficier de services à haute valeur ajoutée
…pour le chercheur…et l’institution
 gérer des listes de publications…pour un cv, un rapport, une page web, etc. = HAL-SHS -
SAMM - Paris1 - Triangle - CV1 – CV2 – CV3
 recenser la totalité de la production scientifique, en améliorer la diffusion grâce à une
collection (interface personnalisée) et constituer des archives institutionnelles
d’établissements pérennes
Centre Koyré - Univ Grenoble Alpes - MSH de Dijon - ENS Lyon
 valoriser les publications : exports pour le site, la lettre d’infos, les pages chercheurs avec
des listes de publications et des pages Web où la mise à jour est automatique
Ireman - Pacte - PSE – Modyco
 générer des listes bibliographiques pour le rapport quadriennal : gain de temps, exportation
automatique par type de document, par date et avec plusieurs formats…
Les questions
de droit ??
Les lois du copyright des éditeurs doivent être respectées.
Le droit d’archivage : quelle version du texte déposé et quand??
 AVANT publication l’auteur reste détenteur des droits sur son texte
 APRES publication SOUS contrat
1 I Si le contrat ne prévoit pas de cession à titre exclusif des droits,
pour tout support ou pour le support électronique : l’auteur est libre
de déposer
2 I Si le contrat prévoit une diffusion en libre accès après un délai :
l’auteur est libre de déposer après ce délai (respect de l’embargo)
3 I Si le contrat prévoit la cession à titre exclusif des droits pour tout
support ou pour le support électronique : l’auteur doit demander
l’autorisation de dépôt à l’éditeur
 APRES publication SANS contrat l’auteur peut diffuser son document, le copyright n’est pas un
frein – informer votre éditeur
La page de la DAJ du CNRS - Je publie, quels sont mes droits ?
Les éditeurs acceptent, sous certaines conditions,
le dépôt d’une version auteur…
1 I Le pre-print : version envoyée à l’éditeur, avant le comité de lecture
2 I Le post-print : version après les corrections du comité de lecture
révisions intégrées – version finale avant publication
3 I La version éditeur : la mise en page de l’éditeur est sa propriété,
impossible de mettre en ligne cette version sans son autorisation…
http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php - http://heloise.ccsd.cnrs.fr/
 Le délai de diffusion : HAL autorise la diffusion en mode caché du document lorsque l’éditeur stipule
un délai de diffusion (6 mois/2 ans après publication) – respect de la confidentialité…
 Le dépôt doit être fait par l’auteur, par l'un des coauteurs ayant l'accord des autres, par une personne
autorisée
 La propriété intellectuelle reste celle du ou des auteurs. Les règles de bon usage : respect des
travaux originaux, citation des travaux antérieurs, interdiction du pillage intellectuel, etc.
 Pour les ouvrages et les chapitres d’ouvrages il est préférable de vérifier auprès de l’éditeur
http://www.ccsd.cnrs.fr/support.html#guide_bon_usage_hal
Les questions
de droit ??
Les licences Creative Commons
sont un complément au droit d’auteur
1 I partager et faciliter l’utilisation de leur création par d’autres
2 I autoriser gratuitement la reproduction et la diffusion (sous conditions)
1 I si vous déposez un document non publié (pas de soumission à un éditeur)
2 I si votre publication est déjà en libre accès : appliquer la même licence que l’éditeur
En savoir plus – un exemple
1 I ne constituent pas un renoncement au droit d’auteur
2 I sont valides juridiquement et opposables en justice
3 I ne constituent pas une incitation au plagiat
4 I sont compatibles avec une publication chez un éditeur commercial
5 I peuvent permettre de construire des modèles économiques
Archives ouvertes et licences Creative Commons
des synergies à conforter – Lionel Maurel (blog S.I.lex)
1 I Favoriser la republication des articles
2 I Favoriser les rematérialisations et les réimpressions
3 I Favoriser les traductions
4 I Développer le Text and Data Mining, sans attendre une exception législative
5 I Favoriser le travail collaboratif
Les licences Creative Commons
Le libre accès et l’accès ouvert
Les réseaux sociaux recherche…
Academia.edu : 42 millions de comptes 15 millions d’articles 36 millions de
visiteurs par mois
Research Gate : 10 millions de membres
entre le printemps 2015 et le printemps 2016 + 150 % chacun
A lire : #DeleteAcademicSocialNetworks ? Les réseaux sociaux
académiques en 2016
Les réseaux sociaux appellent à une science ouverte (open research) et
au partage des connaissances par la mise en ligne du texte intégral des
articles
« Je n’ai pas besoin de déposer dans HAL j’ai tout mis sur Academia!! » -
parole de chercheur…
Propriété et pérennité des données !!
Cela n’est pas du libre accès et cela pose des problèmes en termes de
sécurité des données, d’accès et d’usage, de pérennité
 pas d’archivage pérenne…une simple mise en ligne de documents
 où sont stocker les données et quelle est la pérennité des plateformes
(rachat, disparition) = pas de garanti d’accès
Attention : déposer vos fichiers sur ces réseaux cela signifie donner des droits à
des entreprises privées sur vos données !!
Christophe Benech "Protection et propriété des données sur Academia.edu et
ResearchGate"
Visibilité des réseaux sociaux recherche…
 A lire l'expérience de Frédéric Clavert qui a choisi de fermer son compte
Academia.edu : http://histnum.hypotheses.org/2589
 Et celle relatée par Eric Verdeil en prenant comme exemple un de ces
collègues M. Denis Bocquet :
http://rumor.hypotheses.org/3890#identifier_0_3890
Il faudrait bien sûr faire des études à plus grande échelle mais ces deux
exemples montrent bien que les consultations sur ces réseaux sont bien
moindre que sur HAL, "la raison essentielle réside dans le mauvais
référencement de ces sites (via Google Scholar en particulier), fermés, pour
lesquels il faut être inscrits."
Modèle économique et prédation !!
Attention : Quel modèle économique pour ces réseaux sociaux : Quelle réutilisation? Revente des données
et des interactions ? tentation d'exploiter les contenus que les chercheurs y déposent...un véritable risque
de prédation...voir le rachat de Mendeley et de SSRN par Elsevier
G. Geltner professeur d’histoire médiévale à l’université d’Amsterdam, a publié un billet “Upon leaving
Academia.edu” sur les raisons qui l’ont poussé à fermer son compte sur Academia.edu
– système « pay to play » : stratégie de monétarisation (option de renvoyer un papier à ses « followers »)
– s’orienter vers une introduction en bourse : suppose que les nouveaux services d’édition seront financés par l’introduction de frais de
publication (APC)
"Scott Johnson, professeur de lettres classiques à l’université d’Oklahoma, a publié sur Twitter une copie d’un
mail envoyé par le chef de produit du réseau Academia.edu. Ce dernier demandait au chercheur s’il
accepterait de payer si ses papiers étaient recommandés sur AcademiaEdu.
Un hashtag a été lancé sur Twitter, #DeleteAcademiaEdu
Archives ouvertes et réseaux sociaux…la confusion
Le dépôt dans HAL est sécurisé et contrôlé, il garantit
de rester dans le cadre de la recherche publique, il
permet une description plus complète et plus riche des
travaux scientifiques (qualité des métadonnées) et
surtout il assure réellement un accès libre, gratuit et
pérenne à ses données (stabilité des url et des formats)
Un conseil : utiliser les réseaux sociaux avec
prudence et pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire des
outils de diffusion et de mise en relation. Utilisez les
réseaux sociaux pour leurs fonctions sociales
uniquement et HAL pour la pérennité des données
et le libre accès !
Préférez le lien vers vos publications déposées sur
Hal plutôt que le dépôt sur le site du réseau social !!
http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/ist/HAL-
SHS/reseaux-sociaux.htm
A lire Utiliser les réseaux avec modération :
http://openarchiv.hypotheses.org/2582
Droits Référent structure Gestionnaire de collection
Modifier un dépôt Structure + structures filles
Partager la propriété d’un dépôt Structure + structures filles
Tamponner un dépôt Collection + sous-collections
Site web collection Collection + sous-collections
Statistiques Structure + structures filles
Collection + sous-collections
AureHAL : modifier structure Structure + structures filles
Les rôles de référent structure et
de gestionnaire de collection
Les rôles de responsable portail
et de gestionnaire de collection
Fonctionnalité Portail Collection
Interface de dépôt X
Personnalisation graphique (logos, couleurs) X X
Choix des onglets du menu X X
Gestion des actualités X X
Création de collections X
Gestion des collections X
Gestion des utilisateurs, gestion des privilèges X
Gestion des référentiels dans AuréHAL : créer, modifier, fusionner X
Statistiques X X
Gestion de métadonnées X (LocHAL)
Quels document déposés : tous les écrits
produits par les chercheurs ou sur lesquels
ils disposent du copyright
– Un document en texte intégral dont le (les)
fichier(s) seront téléchargés sur HAL
– Une simple référence bibliographique, avec les
références de publication
– les travaux et publications les plus récents, Hal est avant
tout une vision de la recherche en train de se faire
– des documents plus anciens. Le laboratoire de
rattachement doit être celui auquel vous apparteniez au
moment de la production du document
− Déposer le texte intégral chaque fois que c'est possible…et les références bibliographiques lorsque
vous n’avez pas le texte intégral
− Faites d’abord le point sur vos publications, sélectionnez ce que vous voulez déposer dans HAL
et…trouvez la bonne version !!!
− Un conseil : préparez à l’avance un document avec toutes les caractéristiques de votre dépôt (titre,
auteur, laboratoire, résumé, mots clés, références de publications) et travaillez en copier coller
− Vérifiez que la référence ne soit pas déjà dans HAL…un co-auteur a pu déposer sans vous avertir…
− Un document peut appartenir à plusieurs disciplines en Sciences Humaines ou en dehors (Droit et
Science politique par exemple)
− Un truc : une fois le premier dépôt effectué penser à vous servir de la fonction « utiliser comme modèle »,
onglet Mon espace, Mes dépôts
Attention à la qualité des données et de la saisie
Le chercheur est l’acteur principal du système : responsable et acteur du devenir de sa production
scientifique
– L’idHAL est un identifiant unique géré dans HAL. Il permet à un utilisateur authentifié, connu
comme auteur dans HAL, de regrouper les différentes formes sous lesquelles son nom a pu
être saisi (ex : Marie Dupont, M. Dupont, Marie Dupont-Martin, etc) et d’en choisir une par
défaut
– L’idHAL regroupe les différentes formes auteur mais ne les fusionne pas. Par défaut, les
prénom et nom du compte sont proposés sous la forme prénom-nom
– L’idHAL est associé au profil : la forme auteur par défaut choisie pour l’idHAL sera proposée
lors du dépôt si dans le profil la case « auteur par défaut » est renseignée par « oui »
– L’idHAL est utilisé pour créer son CV : Le choix de l’identifiant pour l’IdHAL est important et
irréversible puisqu’il composera l’url de votre page chercheur (https://cv.archives-
ouvertes.fr/prenom-nom)
Le CV chercheur avec 3 parties
- un titre et du texte
- la liste des publications déposées dans HAL
- des métadonnées extraites des publications
déposés dans HAL (disciplines, mots-clés, co-
auteurs, revues), extraite du compte (photo),
des widgets extérieurs (twitter, facebook,…)
- Le choix de l’affichage du contenu de ces
parties se fait lors de la création du CV et peut
être modifié
- Le CV est doté d’une url de format
http://cv.archives-ouvertes.fr/idHAL et est
consultable par tous

Contenu connexe

Tendances

Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouseQuelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
bviry
 
Utilisation professionnelle des flux RSS
Utilisation professionnelle des flux RSSUtilisation professionnelle des flux RSS
Utilisation professionnelle des flux RSS
Stéphane Dufournet
 

Tendances (20)

Panorama Open Access 2014
Panorama Open Access 2014Panorama Open Access 2014
Panorama Open Access 2014
 
Françoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanitiesFrançoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanities
 
Archives ouverteséance2
Archives ouverteséance2Archives ouverteséance2
Archives ouverteséance2
 
Présentation du plugin SpirHAL
Présentation du plugin SpirHALPrésentation du plugin SpirHAL
Présentation du plugin SpirHAL
 
Le rôle de l'Open Access dans le paysage de l'IST
Le rôle de l'Open Access dans le paysage de l'ISTLe rôle de l'Open Access dans le paysage de l'IST
Le rôle de l'Open Access dans le paysage de l'IST
 
Les modèles économiques du libre accès
Les modèles économiques du libre accèsLes modèles économiques du libre accès
Les modèles économiques du libre accès
 
Politiques du libre accès en France : les acteurs
Politiques du libre accès en France : les acteursPolitiques du libre accès en France : les acteurs
Politiques du libre accès en France : les acteurs
 
Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouseQuelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
Quelle collaboration autour des archives ouvertes à toulouse
 
Doctorat sciences - Libre accès et archives ouvertes
Doctorat sciences - Libre accès et archives ouvertesDoctorat sciences - Libre accès et archives ouvertes
Doctorat sciences - Libre accès et archives ouvertes
 
Gérer et animer un portail HAL, une collection HAL
Gérer et animer un portail HAL, une collection HALGérer et animer un portail HAL, une collection HAL
Gérer et animer un portail HAL, une collection HAL
 
Diffuser et valoriser mes travaux et publications (HAL, réseaux sociaux acadé...
Diffuser et valoriser mes travaux et publications (HAL, réseaux sociaux acadé...Diffuser et valoriser mes travaux et publications (HAL, réseaux sociaux acadé...
Diffuser et valoriser mes travaux et publications (HAL, réseaux sociaux acadé...
 
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
 
Formation AMU HAL 2014 - copie orange
Formation AMU HAL 2014 - copie orangeFormation AMU HAL 2014 - copie orange
Formation AMU HAL 2014 - copie orange
 
Panorama des sources en architecture et pratiques éditoriales
Panorama des sources en architecture et pratiques éditorialesPanorama des sources en architecture et pratiques éditoriales
Panorama des sources en architecture et pratiques éditoriales
 
HAL en 1h
HAL en 1hHAL en 1h
HAL en 1h
 
Créer et administrer une collection dans HAL (programme de recherche, colloqu...
Créer et administrer une collection dans HAL (programme de recherche, colloqu...Créer et administrer une collection dans HAL (programme de recherche, colloqu...
Créer et administrer une collection dans HAL (programme de recherche, colloqu...
 
Outils pour la recherche documentaire en psychologie et sciences cognitives -...
Outils pour la recherche documentaire en psychologie et sciences cognitives -...Outils pour la recherche documentaire en psychologie et sciences cognitives -...
Outils pour la recherche documentaire en psychologie et sciences cognitives -...
 
Zotero
ZoteroZotero
Zotero
 
Utilisation professionnelle des flux RSS
Utilisation professionnelle des flux RSSUtilisation professionnelle des flux RSS
Utilisation professionnelle des flux RSS
 
Oaw2014Presentation
Oaw2014PresentationOaw2014Presentation
Oaw2014Presentation
 

Similaire à HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’archive ouverte HAL-SHS…

Etat des lieux et panorama des ressources
Etat des lieux et panorama des ressourcesEtat des lieux et panorama des ressources
Etat des lieux et panorama des ressources
ULB - Bibliothèques
 
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.orgRessources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
OpenEdition
 
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
Pierre Naegelen
 
Présentation générale de HAL
Présentation générale de HALPrésentation générale de HAL
Présentation générale de HAL
Pierre Naegelen
 

Similaire à HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’archive ouverte HAL-SHS… (20)

Présentation HAL par Odile Contat - MESHS Lille 2015
Présentation HAL par Odile Contat - MESHS Lille 2015 Présentation HAL par Odile Contat - MESHS Lille 2015
Présentation HAL par Odile Contat - MESHS Lille 2015
 
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisationLibre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
 
AO, HAL, ZOTERO
AO, HAL, ZOTEROAO, HAL, ZOTERO
AO, HAL, ZOTERO
 
Les archives ouvertes
Les archives ouvertesLes archives ouvertes
Les archives ouvertes
 
Trouver des ressources documentaires en open access
Trouver des ressources documentaires en open accessTrouver des ressources documentaires en open access
Trouver des ressources documentaires en open access
 
Les archives ouvertes
Les archives ouvertesLes archives ouvertes
Les archives ouvertes
 
Archives ouvertes - Perspectives Europeennes
Archives ouvertes - Perspectives EuropeennesArchives ouvertes - Perspectives Europeennes
Archives ouvertes - Perspectives Europeennes
 
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
 
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
 
100608 cs corte
100608 cs corte100608 cs corte
100608 cs corte
 
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et socialesLes enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
 
Publier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open accessPublier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open access
 
Oaweek open access_panorama
Oaweek open access_panoramaOaweek open access_panorama
Oaweek open access_panorama
 
Etat des lieux et panorama des ressources
Etat des lieux et panorama des ressourcesEtat des lieux et panorama des ressources
Etat des lieux et panorama des ressources
 
4agc_biblio1_2010
4agc_biblio1_20104agc_biblio1_2010
4agc_biblio1_2010
 
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.orgRessources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
 
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
 
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficaceED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
 
Présentation générale de HAL
Présentation générale de HALPrésentation générale de HAL
Présentation générale de HAL
 
L'open access expliqué aux jeunes chercheurs de ComEauLabo. ENS-Lyon
L'open access expliqué aux jeunes chercheurs de ComEauLabo. ENS-LyonL'open access expliqué aux jeunes chercheurs de ComEauLabo. ENS-Lyon
L'open access expliqué aux jeunes chercheurs de ComEauLabo. ENS-Lyon
 

Plus de Odile Contat

Plus de Odile Contat (6)

Publier : à quel prix ? Les coûts de publication pour les revues françaises ...
Publier : à quel prix ?  Les coûts de publication pour les revues françaises ...Publier : à quel prix ?  Les coûts de publication pour les revues françaises ...
Publier : à quel prix ? Les coûts de publication pour les revues françaises ...
 
Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusio...
 
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
La politique d’aide aux revues scientifiques de l’InSHS : bonnes pratiques et...
 
L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?
L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?
L’édition académique en SHS quelle structuration quels coûts?
 
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
Réseaux et médias sociaux académiques : usages, enjeux, pérennité des données?
 
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour une ins...
 

HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’archive ouverte HAL-SHS…

  • 1. HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’archive ouverte HAL-SHS… Odile Contat CNRS - Institut des Sciences Humaines et Sociales Octobre 2016 – Formation HAL - ANF de l’InSHS
  • 2. archive ouverte nationale… Hyper Article en Ligne… archive ouverte internationale et multidisciplinaire, recueille et diffuse les documents scientifiques, donnant un accès libre et gratuit aux résultats de la recherche, s’inscrit dans le mouvement du libre accès 1 I HAL est né en 2001 au CNRS, au sein du CCSD  la convention de partenariat archives ouvertes autour de HAL signée le 02 avril 2013 par 25 partenaires dont l'AMUE, l’A.N.R., la B.N.F., la C.D.E.F.I., le C.E.A., le C.E.E., la C.G.E., le CIRAD, le C.N.R.S., la C.P.U., l’IFREMER, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM, l’I.R.D., l’I.R.S.N., l’IRSTEA, l’Institut Pasteur…et aujourd’hui dans la feuille de route du Ministère sur les infrastructures de recherche  une plateforme commune de dépôt à vocation nationale et transdisciplinaire, une archive ouverte - un réservoir de données (repository) sous la forme d’un site web - pour l’ensemble des communautés scientifiques françaises  Le CCSD et une unité mixte CNRS INRIA et Université de Lyon : la feuille de route du CCSD
  • 3. Aujourd’hui HAL c’est http://hal.archives-ouvertes.fr Plus de 405 000 documents dont 57 000 thèses 26 000 images sur MediHAL, 600 000 auteurs référencés
  • 4. Les dépôts de documents dans HAL ont progressé d’environ 18 à 20% par an sur les dernières années 47 965 dépôts en texte intégral en 2014 (3997 par mois) 46 205 dépôts en texte intégral en 2015 (3850 par mois) En 2015 46 205 dépôts en texte intégral • 14 338 articles publiés dans des revues • 9 738 communications dans des colloques • 7 831 thèses (dont 5752 déposées via STAR) • 284 HDR • 1 494 chapitres d’ouvrages et 132 ouvrages • 3 334 images • 478 posters • nombre de transferts vers ArXiv : 4392 • nombre de dépôt à disposition RePec : 5001 • Nombre total d’IdHAL créés : 7144 • Nombre total de CV configurés : 2901
  • 5. HAL-SHS (Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société) un portail disciplinaire - https://halshs.archives-ouvertes.fr une interface personnalisée, des métadonnées propres – plus de 100 000 documents en texte intégral - 24% de l’ensemble des dépôts de HAL - 1000 dépôts mensuels en moyenne
  • 6. Des collections ou des portails personnalisés à la demande – des vues thématiques ou sur un programme ANR : Hal Sciences de l’environnement - les études urbaines - un programme ANR - – des vues institutionnelles pour préserver l’identité d’un laboratoire ou d’une université : le centre chine - l’Université Lille3 - MMSH - l’ENS de Lyon
  • 7. un portail disciplinaire… Géographie 11% Économies et finances 11% Archéologie et Préhistoire 10% Sociologie 7% Linguistique 7%Histoire 6% Éducation 6% Gestion et management 5% Anthropologie sociale et ethnologie 5% Science politique 5% Sciences de l'information 4% Architecture, 3% Littératures 3% Histoire des sciences 2% Philosophie 2% Droit 2% Musique arts 1% muséologie 1% Art et histoire de l'art 1% Psychologie 1% Études de l'environnement 1% Religions 1% Méthodes et statistiques 1%Démographie 1%
  • 8.
  • 9. des documents validés… Les documents déposés sur HAL ne sont pas soumis à évaluation scientifique par les pairs mais…Les textes doivent être d’une qualité comparable aux manuscrits que les chercheurs soumettent aux comités de lecture de revues scientifiques Articles dans des revues 32,8% Communications dans un congrès 22,7%Chapitres d'ouvrages scientifiques 11,8% Ouvrages scientifiques 1,0% Directions d'ouvrages 0,2% Autres publications 5,0% Pré-publication, documents de travail 11,5% Rapports 2,3% Thèses 11,7% HDR 0,6% Poster 0,3% Cours 0,2%
  • 10. aujourd’hui…accélération ! 1 I Recommandation de la Commission européenne juill 2012 et communiqué Horizon 2020 déc 2013 Objectif : 60% en 2016, 100% en 2020 - Recommandations aux Etats membres pour la mise en place de politiques d’open access 2 I Geneviève Fioraso janv 2013 : L'information scientifique est un bien commun qui doit être disponible pour tous - 7 recommandations dont soutien archives ouvertes et convention HAL 3 I G8 juin 2013 : Libre accès accélère le processus de recherche et l’innovation, et favorise l’économie 4 I Europe mai 2016 conseil de compétitivité « Tous les articles scientifiques européens en libre accès à partir de 2020 » et août 216 la Commission européenne étend le principe de libre accès, déjà appliqué aux publications, aux données de la recherche En savoir plus : Point sur les politiques publiques en faveur du Libre Accès - http://openaccess.inist.fr/
  • 11. Etudes et dossiers : Informations sur la loi et Etude d’impact de la loi par l’assemblée nationale DIST-CNRS : dossier d'information sur cette loi - Livre blanc — Une Science ouverte dans une République numérique aujourd’hui…en France ! Article 17 de la loi numérique adopté le 28 sept 2016 - Article 30 de la Loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique : Légifrance Lorsqu'un écrit scientifique issu d'une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l'État, des collectivités territoriales ou des établissements publics, par des subventions d'agences de financement nationales ou par des fonds de l'Union européenne est publié dans un périodique paraissant au moins une fois par an, son auteur dispose, même après avoir accordé des droits exclusifs à un éditeur, du droit de mettre à disposition gratuitement dans un format ouvert, par voie numérique, sous réserve de l'accord des éventuels coauteurs, la version finale de son manuscrit acceptée pour publication, dès lors que l'éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition par voie numérique ou, à défaut, à l'expiration d'un délai courant à compter de la date de la première publication. Ce délai est au maximum de six mois pour une publication dans le domaine des sciences, de la technique et de la médecine et de douze mois dans celui des sciences humaines et sociales
  • 12. Pourquoi diffuser en libre accès? 1 I Pour garantir un accès libre et gratuit aux résultats de la recherche  coût des abonnements (+302% de 1986 à 2005) = Elsevier, Wiley, Springer des taux d’augmentation annuels entre 5 et 7% et des taux de rentabilité supérieurs à 30% (The Economist, 26/05/2011)  Les dépenses d'abonnements documentaires 2012 de niveau recherche de l'Université de Rennes 1 sont de 1,4 million d'euros, soit environ 1000 euros par enseignant-chercheur et chercheur  Même l’Université d’Harvard a annoncé en 2012 qu’elle n’avait plus les moyens de renouveler ses abonnements et qu'elle incite ses chercheurs à déposer leurs travaux dans l'archive ouverte institutionnelle (DASH)
  • 13. 2 I Pour élargir la visibilité nationale et internationale des travaux scientifiques HAL présente de nombreux avantages par rapport à une archive locale ou à un site Web personnel…  une meilleure diffusion : accès au texte intégral et à des documents non publiés (communications, séminaires)  une visibilité élargie : indexés par les moteurs de recherche (Google, Google Scholar, BASE; Isidore...), répertoriés dans les bases de données  un lien avec les systèmes d’archivage de référence : Arxiv mathématiques, RePEC économie, PubMed Central pour les sciences du vivant… Pourquoi diffuser en libre accès?
  • 14. Téléchargements de documents fév 2014 Nov 2015 – HAL-SHS 0 550000 1100000 1650000 2200000 2750000 février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre La visibilité !
  • 15. La visibilité ! Nombre de téléchargement  Etudes de genre 15031 (48)  Archéologie 170 383 (1590)  Géographie 236 088 (3358)  Sociologie 281 176 (2772)  Economie 381 675 (6870) Merci au CCSD pour les données chiffrées HAL-SHS : Ranking web of world repositories (2016)  15ème dans classement institutionnels  8ème dans classement Europe  20ème dans classement mondial Visibilité du Centre d’économie de la Sorbonne dans HAL 80 % des consultations d'articles des archives ouvertes sont faites à partir de Google et Google Scholar 5593 documents - 365 319 téléchargements en 1 an d’oct 2015 à oct 2016 : 27% France (98 000) 12% Etats-Unis (44 000) 8% Allemagne (29 000) 7% Europe (28 000) 7% Magreb (27 000) 5% Afrique (18 000) 5% Chine (17 000) 4% Asie (16 000)
  • 16. 3 I Pour augmenter l’impact des travaux scientifiques : Des études scientifiques établissent une corrélation entre taux de citations et diffusion en libre accès  une étude de Science-Metrix et 1science basée sur l’analyse des citations de 3,35 millions d’articles publiés entre 2007 et 2009 et indexés dans le Web of Science = les articles en libre accès reçoivent 52% plus de citations que les autres (le dépôt en archives ouvertes qui contribue le plus à cet avantage - http://openaccess.inist.fr/?Etude-sur-les-citations-l-avantage)  une étude comparative (Scientometrics 84 (2) - 2010) : 4839 articles publiés dans 5 revues de référence en physique 14 citations pour les articles déposés dans ArXiv contre moins de 4 pour les non déposés  une étude de l’Université de Liège : nombre de citations des articles référencés dans le Web of Science et Scopus, déposés ou non dans l'archive ouverte Orbi de l'institution : un article visible dans une archive ouverte est 2 fois plus cité qu'un article non déposé (diapositive 22)  Une étude de l’IPP publiée en juillet 2015 un article diffusé seulement à des abonnés subit un préjudice de visibilité impossible à rattraper à partir de 12 mois de barrière mobile  Une étude de l’école des ponts « Impact de l'Open Access sur les citations : une étude de cas » : https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01372684v1
  • 17. 4 I Pour gagner du temps : un dépôt unique et une saisie simplifié  une alimentation des bases de données institutionnelles = rapports d'activité (CRAC, RIBAC)…mais aussi page web, CV, etc.  une mise en ligne rapide et simple et des données disponibles, consultables et extractibles à partir d’un accès Internet 6 I Pour garantir la pérennité des fichiers et des accès  liens et URL uniques et pérennes permettant des citations stables  pérennité des fichiers et des formats : dupliqués sur les serveurs du CINES (accès à long terme aux fichiers et pérennité des formats) → dépôt définitif : pérennité, citation…et versions successives 5 I Pour apporter une protection juridique aux travaux  une conservation des droits d'auteur et une datation certifiée : HAL permet d’établir l’antériorité scientifique (date du dépôt) et la paternité du document (identifiant unique) = moins de plagiat → dépôt définitif : responsabilité, qualité, moins de fraude
  • 18. 7 I Pour bénéficier de services à haute valeur ajoutée …pour le chercheur…et l’institution  gérer des listes de publications…pour un cv, un rapport, une page web, etc. = HAL-SHS - SAMM - Paris1 - Triangle - CV1 – CV2 – CV3  recenser la totalité de la production scientifique, en améliorer la diffusion grâce à une collection (interface personnalisée) et constituer des archives institutionnelles d’établissements pérennes Centre Koyré - Univ Grenoble Alpes - MSH de Dijon - ENS Lyon  valoriser les publications : exports pour le site, la lettre d’infos, les pages chercheurs avec des listes de publications et des pages Web où la mise à jour est automatique Ireman - Pacte - PSE – Modyco  générer des listes bibliographiques pour le rapport quadriennal : gain de temps, exportation automatique par type de document, par date et avec plusieurs formats…
  • 19. Les questions de droit ?? Les lois du copyright des éditeurs doivent être respectées. Le droit d’archivage : quelle version du texte déposé et quand??  AVANT publication l’auteur reste détenteur des droits sur son texte  APRES publication SOUS contrat 1 I Si le contrat ne prévoit pas de cession à titre exclusif des droits, pour tout support ou pour le support électronique : l’auteur est libre de déposer 2 I Si le contrat prévoit une diffusion en libre accès après un délai : l’auteur est libre de déposer après ce délai (respect de l’embargo) 3 I Si le contrat prévoit la cession à titre exclusif des droits pour tout support ou pour le support électronique : l’auteur doit demander l’autorisation de dépôt à l’éditeur  APRES publication SANS contrat l’auteur peut diffuser son document, le copyright n’est pas un frein – informer votre éditeur La page de la DAJ du CNRS - Je publie, quels sont mes droits ?
  • 20. Les éditeurs acceptent, sous certaines conditions, le dépôt d’une version auteur… 1 I Le pre-print : version envoyée à l’éditeur, avant le comité de lecture 2 I Le post-print : version après les corrections du comité de lecture révisions intégrées – version finale avant publication 3 I La version éditeur : la mise en page de l’éditeur est sa propriété, impossible de mettre en ligne cette version sans son autorisation… http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php - http://heloise.ccsd.cnrs.fr/  Le délai de diffusion : HAL autorise la diffusion en mode caché du document lorsque l’éditeur stipule un délai de diffusion (6 mois/2 ans après publication) – respect de la confidentialité…  Le dépôt doit être fait par l’auteur, par l'un des coauteurs ayant l'accord des autres, par une personne autorisée  La propriété intellectuelle reste celle du ou des auteurs. Les règles de bon usage : respect des travaux originaux, citation des travaux antérieurs, interdiction du pillage intellectuel, etc.  Pour les ouvrages et les chapitres d’ouvrages il est préférable de vérifier auprès de l’éditeur http://www.ccsd.cnrs.fr/support.html#guide_bon_usage_hal Les questions de droit ??
  • 21. Les licences Creative Commons sont un complément au droit d’auteur 1 I partager et faciliter l’utilisation de leur création par d’autres 2 I autoriser gratuitement la reproduction et la diffusion (sous conditions) 1 I si vous déposez un document non publié (pas de soumission à un éditeur) 2 I si votre publication est déjà en libre accès : appliquer la même licence que l’éditeur En savoir plus – un exemple
  • 22. 1 I ne constituent pas un renoncement au droit d’auteur 2 I sont valides juridiquement et opposables en justice 3 I ne constituent pas une incitation au plagiat 4 I sont compatibles avec une publication chez un éditeur commercial 5 I peuvent permettre de construire des modèles économiques Archives ouvertes et licences Creative Commons des synergies à conforter – Lionel Maurel (blog S.I.lex) 1 I Favoriser la republication des articles 2 I Favoriser les rematérialisations et les réimpressions 3 I Favoriser les traductions 4 I Développer le Text and Data Mining, sans attendre une exception législative 5 I Favoriser le travail collaboratif Les licences Creative Commons Le libre accès et l’accès ouvert
  • 23. Les réseaux sociaux recherche… Academia.edu : 42 millions de comptes 15 millions d’articles 36 millions de visiteurs par mois Research Gate : 10 millions de membres entre le printemps 2015 et le printemps 2016 + 150 % chacun A lire : #DeleteAcademicSocialNetworks ? Les réseaux sociaux académiques en 2016 Les réseaux sociaux appellent à une science ouverte (open research) et au partage des connaissances par la mise en ligne du texte intégral des articles « Je n’ai pas besoin de déposer dans HAL j’ai tout mis sur Academia!! » - parole de chercheur…
  • 24. Propriété et pérennité des données !! Cela n’est pas du libre accès et cela pose des problèmes en termes de sécurité des données, d’accès et d’usage, de pérennité  pas d’archivage pérenne…une simple mise en ligne de documents  où sont stocker les données et quelle est la pérennité des plateformes (rachat, disparition) = pas de garanti d’accès Attention : déposer vos fichiers sur ces réseaux cela signifie donner des droits à des entreprises privées sur vos données !! Christophe Benech "Protection et propriété des données sur Academia.edu et ResearchGate"
  • 25. Visibilité des réseaux sociaux recherche…  A lire l'expérience de Frédéric Clavert qui a choisi de fermer son compte Academia.edu : http://histnum.hypotheses.org/2589  Et celle relatée par Eric Verdeil en prenant comme exemple un de ces collègues M. Denis Bocquet : http://rumor.hypotheses.org/3890#identifier_0_3890 Il faudrait bien sûr faire des études à plus grande échelle mais ces deux exemples montrent bien que les consultations sur ces réseaux sont bien moindre que sur HAL, "la raison essentielle réside dans le mauvais référencement de ces sites (via Google Scholar en particulier), fermés, pour lesquels il faut être inscrits."
  • 26. Modèle économique et prédation !! Attention : Quel modèle économique pour ces réseaux sociaux : Quelle réutilisation? Revente des données et des interactions ? tentation d'exploiter les contenus que les chercheurs y déposent...un véritable risque de prédation...voir le rachat de Mendeley et de SSRN par Elsevier G. Geltner professeur d’histoire médiévale à l’université d’Amsterdam, a publié un billet “Upon leaving Academia.edu” sur les raisons qui l’ont poussé à fermer son compte sur Academia.edu – système « pay to play » : stratégie de monétarisation (option de renvoyer un papier à ses « followers ») – s’orienter vers une introduction en bourse : suppose que les nouveaux services d’édition seront financés par l’introduction de frais de publication (APC) "Scott Johnson, professeur de lettres classiques à l’université d’Oklahoma, a publié sur Twitter une copie d’un mail envoyé par le chef de produit du réseau Academia.edu. Ce dernier demandait au chercheur s’il accepterait de payer si ses papiers étaient recommandés sur AcademiaEdu. Un hashtag a été lancé sur Twitter, #DeleteAcademiaEdu
  • 27. Archives ouvertes et réseaux sociaux…la confusion Le dépôt dans HAL est sécurisé et contrôlé, il garantit de rester dans le cadre de la recherche publique, il permet une description plus complète et plus riche des travaux scientifiques (qualité des métadonnées) et surtout il assure réellement un accès libre, gratuit et pérenne à ses données (stabilité des url et des formats) Un conseil : utiliser les réseaux sociaux avec prudence et pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire des outils de diffusion et de mise en relation. Utilisez les réseaux sociaux pour leurs fonctions sociales uniquement et HAL pour la pérennité des données et le libre accès ! Préférez le lien vers vos publications déposées sur Hal plutôt que le dépôt sur le site du réseau social !! http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/ist/HAL- SHS/reseaux-sociaux.htm A lire Utiliser les réseaux avec modération : http://openarchiv.hypotheses.org/2582
  • 28. Droits Référent structure Gestionnaire de collection Modifier un dépôt Structure + structures filles Partager la propriété d’un dépôt Structure + structures filles Tamponner un dépôt Collection + sous-collections Site web collection Collection + sous-collections Statistiques Structure + structures filles Collection + sous-collections AureHAL : modifier structure Structure + structures filles Les rôles de référent structure et de gestionnaire de collection
  • 29. Les rôles de responsable portail et de gestionnaire de collection Fonctionnalité Portail Collection Interface de dépôt X Personnalisation graphique (logos, couleurs) X X Choix des onglets du menu X X Gestion des actualités X X Création de collections X Gestion des collections X Gestion des utilisateurs, gestion des privilèges X Gestion des référentiels dans AuréHAL : créer, modifier, fusionner X Statistiques X X Gestion de métadonnées X (LocHAL)
  • 30. Quels document déposés : tous les écrits produits par les chercheurs ou sur lesquels ils disposent du copyright – Un document en texte intégral dont le (les) fichier(s) seront téléchargés sur HAL – Une simple référence bibliographique, avec les références de publication – les travaux et publications les plus récents, Hal est avant tout une vision de la recherche en train de se faire – des documents plus anciens. Le laboratoire de rattachement doit être celui auquel vous apparteniez au moment de la production du document
  • 31. − Déposer le texte intégral chaque fois que c'est possible…et les références bibliographiques lorsque vous n’avez pas le texte intégral − Faites d’abord le point sur vos publications, sélectionnez ce que vous voulez déposer dans HAL et…trouvez la bonne version !!! − Un conseil : préparez à l’avance un document avec toutes les caractéristiques de votre dépôt (titre, auteur, laboratoire, résumé, mots clés, références de publications) et travaillez en copier coller − Vérifiez que la référence ne soit pas déjà dans HAL…un co-auteur a pu déposer sans vous avertir… − Un document peut appartenir à plusieurs disciplines en Sciences Humaines ou en dehors (Droit et Science politique par exemple) − Un truc : une fois le premier dépôt effectué penser à vous servir de la fonction « utiliser comme modèle », onglet Mon espace, Mes dépôts Attention à la qualité des données et de la saisie Le chercheur est l’acteur principal du système : responsable et acteur du devenir de sa production scientifique
  • 32. – L’idHAL est un identifiant unique géré dans HAL. Il permet à un utilisateur authentifié, connu comme auteur dans HAL, de regrouper les différentes formes sous lesquelles son nom a pu être saisi (ex : Marie Dupont, M. Dupont, Marie Dupont-Martin, etc) et d’en choisir une par défaut – L’idHAL regroupe les différentes formes auteur mais ne les fusionne pas. Par défaut, les prénom et nom du compte sont proposés sous la forme prénom-nom – L’idHAL est associé au profil : la forme auteur par défaut choisie pour l’idHAL sera proposée lors du dépôt si dans le profil la case « auteur par défaut » est renseignée par « oui » – L’idHAL est utilisé pour créer son CV : Le choix de l’identifiant pour l’IdHAL est important et irréversible puisqu’il composera l’url de votre page chercheur (https://cv.archives- ouvertes.fr/prenom-nom)
  • 33. Le CV chercheur avec 3 parties - un titre et du texte - la liste des publications déposées dans HAL - des métadonnées extraites des publications déposés dans HAL (disciplines, mots-clés, co- auteurs, revues), extraite du compte (photo), des widgets extérieurs (twitter, facebook,…) - Le choix de l’affichage du contenu de ces parties se fait lors de la création du CV et peut être modifié - Le CV est doté d’une url de format http://cv.archives-ouvertes.fr/idHAL et est consultable par tous