SlideShare une entreprise Scribd logo
MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE
-*-*-
DIRECTION DE L’HYGIENE DU MILIEU DIRECTION REGIONALE DE LA SANTE
ET DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT PUBLIQUE DE BIZERTE
-*-*- -*-*-
Série des manuels de gestion des activités
d’hygiène à l’échelle des circonscriptions
sanitaires
Manuel X
PROGRAMMATION, SUIVI ET EVALUATION DES ACTIVITES
D’HYGIENE DU MILIEU
A L’ECHELLE D’UNE CIRCONSCRIPTION SANITAIRE
Année 2006
1
Groupe de travail
Docteur Boukhatem Mohamed Naceur : Médecin chef de la circonscription sanitaire de Mateur
Docteur Shaik Houda : Médecin coordinateur des activités d’hygiène à l’échelle de
la circonscription sanitaire de Mateur
Monsieur Teffahi Hakim : Hygiéniste à la circonscription sanitaire de Mateur
Docteur Barhoumi Mohamed : Médecin coordinateur des activités d’hygiène à l’échelle de
la circonscription sanitaire de Ghézala
Monsieur Dhaouadi Mohamed : Hygiéniste à la circonscription sanitaire de Ghézala
Equipe de soutien
Monsieur Rebhi Mohamed : Direction de l’Hygiène du Milieu et de la Protection de
l’Environnement - Ministère de la Santé Publique
Docteur Dhaouadi Mahmoud : Service Régional d’Hygiène du Milieu de Bizerte
2
SOMMAIRE
Préface
Première partie : Cadre conceptuel et réglementaire
I°/ L’hygiène au fil du temps
II°/ L’hygiène aujourd’hui
III°/ Textes régissant les activités d’hygiène à l’échelle périphérique
Deuxième partie : Aspects organisationnels et opérationnels
IV°/ Création d’une unité d’hygiène du milieu au sein de la circonscription
sanitaire
V°/ Outils de suivi et d’évaluation des activités d’hygiène à l’échelle de la
circonscription sanitaire
VI°/ Implication des centres de santé dans les activités d’hygiène
Troisième partie : Annexes
Annexe I : Modèle de relevé quotidien d’activités d’hygiène
Annexe II : Modèle de rapport hebdomadaire
Annexe III : Modèle d’organigramme de travail hebdomadaire
Annexe IV : Modèle de plan d’action annuel
3
PREFACE
Ce Manuel portant sur la programmation, le suivi et l’évaluation des activités
d’hygiène du milieu à l’échelle d’une circonscription sanitaire a été élaboré par une
équipe de terrain conjointe relevant des circonscriptions sanitaires de Mateur et de
Ghézala.
Il représente le dixième numéro d’une série de manuels de gestion des activités
d’hygiène à l’échelle des circonscriptions sanitaires, projet s’inscrivant dans le cadre de
la stratégie régionale de renforcement et de développement des circonscriptions
sanitaires.
Il s’agit d’un document de base auquel peuvent se référer les équipes des
circonscriptions sanitaires dans le cadre de la gestion des activités d’hygiène à l’échelle
périphérique.
Bien entendu, cette première version ne peut prétendre être définitive et
complète. En effet, des versions successives de ce document sont envisagées en vue
d ‘en améliorer et actualiser le contenu, tenant compte des réactions et des remarques
des lecteurs et utilisateurs.
Puisse cette initiative contribuer à la promotion de l’hygiène à l’échelle des
circonscriptions sanitaires.
4
Première partie : Cadre conceptuel et
réglementaire
5
I°/ L’hygiène au fil du temps
I-1°/ La préhistoire : rien ne vaut l’expérience
Il est difficile de faire le point sur la notion d'hygiène en ces temps reculés mais
on peut penser que seule l'expérience comptait. Les survivants faisaient les déductions
utiles à leur sauvegarde : le précepte "ne pas manger tout ce qui tombe sous la main"
devait être appliqué à la lettre, donnant naissance aux prémisses de l'hygiène
alimentaire. Quant aux autres types d'hygiène, ils apparaîtront bien plus tard.
I-2°/ L'antiquité : bains, crèmes et volupté
Bains à température variable, massages, crèmes parfumées et rince-doigts :
l'hygiène des grecs et des romains avait un sens purificateur mais évoquait aussi la
volupté. Attentifs aux soins corporels, les romains passaient beaucoup de temps à se
baigner dans les thermes collectifs. Cela sous les bons auspices de la Déesse Hygie,
protectrice de la santé, et à qui nous devons le mot actuel "hygiène". Ces coutumes
s'étendaient jusqu'en Orient avec les bains turcs ou les hammams qui aujourd'hui encore
mêlent rite de purification religieux, plaisir et hygiène.
I-3°/ Moyen âge : propre sur soi et "tout – à - la rue"
A cette époque, le pot de chambre, qui est apparu sous les romains, est encore
de rigueur et on fait ses besoins parfois devant tout le monde ! On se baigne beaucoup
en ville où l'hygiène corporelle est très présente. Les bains publics ou étuves permettent
aux hommes de se retrouver et de se détendre dans un réel lieu de plaisir. On en
dénombrait 25 pour 250 000 habitants, à Paris en 1292. De même, partout en Europe, on
voit fleurir la mode du bain, et les latrines, vestiges de la présence romaine. Mais petit à
petit, les bains publics deviennent des lieux mal fréquentés. En ville, on se parfume, on
se coiffe, et il existe des blanchisseurs. Dans la rue, l'hygiène est moins flagrante : c'est
l'époque du "tout – à - la rue" ! Excréments et eaux usées s'y mêlent et nagent dans les
rigoles se trouvant au centre des rues.
I-4°/ Renaissance : le corps "protégé" sous la crasse
L'hygiène marque une pause en particulier à cause d'une perception différente
du corps - il est tabou - et de l'apparition de maladies très graves telles que la syphilis,
qui se propagent sans qu'aucun scientifique ne puisse réellement expliquer pourquoi.
On croit alors que l'eau pénètre dans le corps par les pores de la peau et transmet la
maladie. La peste fait aussi beaucoup de ravage en occident. Aussi pensait-on qu'une
couche de crasse assurerait une protection contre les maladies. La toilette corporelle
devient donc sèche. On utilise uniquement un linge propre pour frotter les parties
visibles du corps ! L'hygiène vestimentaire se développe : plus on est riche, plus on
change de vêtements. Un habit blanc qui était devenu noir était bien perçu : il avait
capté la saleté... Donc, plus besoin de se laver...! Cette évolution semble s'appliquer à
l'occident en général. Paradoxalement, l'eau est utilisée à des fins thérapeutiques:
associée à des plantes pour le bain ou en décoction...
6
Le XVIIIème siècle voit réapparaître les latrines collectives dans les maisons, et
l'interdiction de jeter ses excréments par la fenêtre, chose qui était devenue pratique
courante ! De même, on incite les habitants des villes à jeter leurs ordures dans les
tombereaux affectés à cet effet. Parallèlement la chimie avance : en 1774, le chimiste
suédois Carl Wilhem Scheele découvre le chlore. Les scientifiques découvriront plus
tard que mélangé à l'eau, il blanchit les objets (Claude Berthollet) et mélangé à une
solution de soude, il désinfecte (Antoine Labarraque). L'eau de Javel vient de faire son
apparition !
I-5°/ XIXème siècle : urbanisme et sciences sont à l'œuvre
C'est le siècle du renouveau de l'hygiène : Les travaux d'urbanisme se développent.
Ils intègrent la création de fosses septiques et prévoient un mécanisme d'évacuation des
eaux usées jusqu'à l'égout pour toute nouvelle construction. C'est le début du tout-à-
l'égout. Les eaux usées, riches en azote, sont utilisées pour faire fructifier la terre tout en se
purifiant (principe de nitrification). C'est l'apparition des premiers champs d'épandage.
Alors que les "water-closet" anglais fleurissent dans toute l'Europe, les premières
expositions sur l'hygiène ouvrent leurs portes.
Du côté des sciences, les progrès sont
considérables et relèguent au placard les
vieilles croyances, en premier lieu celle de
la "génération spontanée" grâce aux
expériences de Louis Pasteur.
A mesure que l'on découvre de
nombreuses bactéries et leur rôle clé dans
les infections connues, on comprend qu'il
est possible de s'en protéger.
En filigrane se dessinent les premières mesures d'hygiène : le lavage des mains et
la toilette quotidienne à l'eau et au savon. Elles seront relayées à l'échelle internationale
par les médecins et les politiciens de l'époque, qui se retrouvent lors de congrès. Un but
essentiel : vaincre les maladies contagieuses, peste, choléra, typhoïde, typhus, fièvre
jaune. C'est l'époque des quarantaines. Ce sont aussi les médecins, personnages
influents, qui observent les comportements, les infrastructures (marché, abattoir,
caniveaux...) et qui proposeront d'en améliorer l'hygiène. En 1847, Ignaz Semmelweis
constate que des mesures d'hygiène limitent la mortalité par fièvre puerpérale (post-
accouchement) et l'écossais Joseph Lister inspiré par les travaux de Pasteur, utilise
l'antisepsie en chirurgie. L'hygiène synonyme de prévention est lancée. Toilette et
vaccination en seront les maîtres mots.
7
I-6°/ XXème siècle : hygiène rime (presque) avec comportement
Les conférences internationales
de la fin du XIXème siècle
aboutissent à la mise en place
d'un office international
d'hygiène publique, qui
s'installe à Paris en 1907, et qui
deviendra l'OMS (Organisation
mondiale de la santé) en 1946.
Une lutte et une coopération
s'engagent contre les maladies
infectieuses.
Doucement, la notion d'hygiène s'ancre dans les esprits grâce notamment à son
introduction dans les écoles. Cela permet que cette notion s'étende à toutes les couches
de la société.
Le changement est lent car il faut lutter encore et toujours contre les croyances et les
habitudes, l'idée du propre et du sale.
Les progrès en biologie vont permettre de démonter les mécanismes de
contamination, d'infection...
Selon les pays, les habitudes varient mais l'hygiène s'imposera partout. Il semble encore
aujourd'hui que des progrès restent à faire : le lavage des mains au sortir des toilettes ne
semble pas toujours aller de soi !!
En outre, si les mesures d'hygiène ont permis de circonscrire de terribles
maladies comme la syphilis, la peste, le choléra ou la tuberculose, l'époque moderne voit
resurgir d'anciens fléaux (la tuberculose) ou en apparaître de nouveaux (le SIDA). Une
hygiène nouvelle ou renouvelée reste donc à inventer pour le XXIème siècle.
II°/ L’hygiène aujourd’hui
L’hygiène se définit de nos jours comme étant « l’ensemble des pratiques
individuelles et collectives tendant à préserver et à améliorer la santé »
C’est aussi « la discipline qui s’intéresse aux relations entre l’homme et son
environnement et aux moyens de les maintenir dans un état tel que l’homme soit dans le
meilleur état possible »
De ce point de vue, l’hygiène n’est pas un dogme figé, mais une discipline, une
maîtrise du geste, un contrôle constant de l’activité et du milieu où elle s’exerce.
Sa pratique n’est pas fondée sur l’habitude ou la routine mais sur le
raisonnement.
8
III°/ Textes régissant les activités d’hygiène à l’échelle périphérique
III-1°/ Loi n° 91-63 du 29 Juillet 1991 relative à l’organisation sanitaire
III-2°/ Décret n° 2000 – 2825 du 27 Novembre 2000 relatif à l’organisation
des circonscriptions sanitaires
III-3°/ Circulaire n° 24/95 portant sur le profil de poste du technicien hygiéniste
chargé au niveau local des activités d’hygiène du milieu et de l’assainissement
III-4°/ Note du Ministère de la Santé Publique relative au renforcement des activités
d’hygiène du Milieu et de Protection de l’Environnement du 12 Juin 2001
III-5°/ Fiche signalétique pour la création d’une circonscription sanitaire
III-6°/ Indicateurs de fonctionnalité des circonscriptions sanitaires
9
Deuxième partie : Aspects
organisationnels et opérationnels
10
IV°/ Création d’une unité d’hygiène du milieu au sein de la circonscription
sanitaire
Une unité locale d’hygiène du milieu doit être individualisée à l’échelle de la
circonscription sanitaire avec comme point d’attache le chef lieu de la circonscription et
désignation à sa tête d’un technicien supérieur en hygiène.
Cette unité assure la mission qui lui est dévolue (activités prévues par la
circulaire 94/95 relative au profil de l’hygiéniste au niveau local) en étroite
collaboration avec le reste des unités de la circonscription sanitaire et en coordination
avec le service régional d’hygiène du milieu.
V°/ Outils de suivi et d’évaluation des activités d’hygiène à l’échelle de la
circonscription sanitaire
V-1°/ Plan d’action annuel
Un plan d’action doit être élaboré chaque année
Un tel plan doit couvrir dans la mesure du possible toutes les activités d’hygiène
et prendre en considération les spécificités de la circonscription et les moyens mis à sa
disposition.
V-2°/ Organigramme de travail hebdomadaire des hygiénistes relevant de la
circonscription sanitaire
Chaque hygiéniste relevant de la circonscription doit établir son propre
organigramme de travail hebdomadaire qu’il sera tenu de respecter lors de l’exercice
quotidien.
Dans le cas où la circonscription sanitaire dispose de plusieurs hygiénistes, les
organigrammes de travail doivent être établis de manière à couvrir toutes les activités
d’hygiène et toute l’aire géographique de la circonscription et à éviter tout empiètement
des uns sur les autres.
V-3°/ Le registre d’activités
Ce registre de travail est conçu pour l’enregistrement des activités journalières
de l’hygiéniste.
Il constitue un outil d’évaluation et de suivi des activités de l’hygiéniste.
Il doit comporter toute donnée utile pour l’élaboration des rapports d’activités,
l’évaluation et le suivi de l’état d’hygiène à l’échelle de la circonscription.
Il doit être rempli à la fin de chaque journée de travail et présenté à la demande
aux superviseurs locaux, régionaux et nationaux.
V-4°/ Les rapports d’activités
L’établissement de rapports d’activités permet une évaluation systématique et
périodique des activités d’hygiène.
Il peut s’agir de rapports hebdomadaires, mensuels et annuels.
Ces rapports doivent être acheminés au niveau régional et exploités au niveau
local.
11
VI°/ Implication des centres de santé dans les activités d’hygiène
Chaque centre de santé relevant de la circonscription sanitaire doit disposer
d’informations concernant l’environnement (gîtes d’insectes, retenues d’eau, rejets
d’eaux usées, dépotoirs d’ordures ménagères, autres nuisances)
Le centre de santé doit par ailleurs être impliqué dans quelques activités
élémentaires d’hygiène sous l’autorité technique de l’unité locale d’hygiène de milieu.
On doit y assurer en particulier :
Le suivi de son état d’hygiène (avec tenue d’une fiche au niveau du centre)
Le dosage quotidien du chlore résiduel dans l’eau de boisson.
L’animation dans le cadre des activités d’éducation pour la santé de
séances portant sur des thèmes relatifs à l’hygiène.
12
Troisième partie : Annexes
13
ANNEXE 1
Registre d’activités d’hygiène du milieu
Relevé journalier
S
Activités Mesures prises
- Contrôle du chlore résiduel :
- CSB X : 0.6
- Service Y : 0.8
- Contrôle des établissements publics
- Boucheries : 3
- Marchand de volailles : 4
- Jardins d’enfants : 2
- Cafés : 6
Saisie de papier journal
2AE. Délais d’une semaine chacun
1AE délai de 3 j
2AE délai 1 semaine chacun
2E.S
1E.S. 3 AE délais 2 j chacun
1 Proposition de fermeture
- Contrôle bactériologique de l’eau
- Nombre d’échantillons prélevés :12
- Points de prélèvements
Localité X – Localités Y
- Piscine municipale – Hôtel X
Hôtel Y
- Nature du prélèvement
Eau de SONEDE
Eau de Mer : 3
Eaux usées : 2
- Examens copro-parasitologiques demandés :
- Crèmeries : 2
- Epiceries : 4
- Boucheries : 2
Réception des résultats de la semaine du ……..
Au……
Eau de la SONEDE : 1 impropre
Eau de piscine : 1 impropre
Jour
M
O
I
S
A
N
N
E
E
14
S
Activités Mesures prises
- Contrôle du chlore résiduel :
- Dispensaire X : 00
- Lycée Y : 0.1
Il s’agit d’une faible chloration et d’un
absence totale
SONEDE CONTACTEE
Organisation d’une séance éducative :
- Thème : hygiène dans les boulangeries
- Public cible : Les boulangers
- Nombre de bénéficiaires : 23
- Lieu : maison de la culture
- Durée : 30
- Supports utilisés : transparents +
K7 vidéo
- Documents distribués : brochures sur
l’hygiène dans les boulangeries
Participation à la commission des autorisations
sanitaires au niveau de la municipalité
Nombre d’autorisations accordées : 08
- 3 épiceries
- 1 bain maure
- 2 cafés
- 1 pâtisserie
- 1 boulangerie
Jour
M
O
I
S
A
N
N
E
E
15
S
Activités Mesures prises
- Contrôle du chlore résiduel :
- Dispensaire X : 08
- Lycée Y : 0.7
- Hygiène hospitalière :
* inhumation de placentas :
Nombre : 57
Placentas infectés : 2
* Opération de désinfection du service de
Pédiatrie suite à un cas de méningite
* Participation aux travaux du comité d’hygiène :
Ordre du jour : - Gestion des déchets de soins
- La vaccination des personnels
- Divers
* Séance de sensibilisation au profit du personnel
du service de maternité
- Thème : Lavage des mains
- Nbre de bénéficiaires : 12
- Support : Rétro-projecteur
- Lieu : Bureau du surveillant du service
* Enquête Nationale sur l’état d’hygiène dans les
cuisines des hôpitaux
Incinération
* Réception des résultats de copro-parasito.
du …/…/….. : 1/crèmerie positif
Administration de
traitement, éviction
programmation d’une 2ème
copro- après 10j.
Jour
M
O
I
S
A
N
N
E
E
Supervision de l’équipe régionale
16
S
Activités Mesures prises
- Contrôle du chlore résiduel :
- Lycée X :1.8
- Dispensaire Y :2.8
Il s’agit d’une sur- chloration
SONEDE contactée
- Activité de lutte antivectorielle
- Visite au marché de gros pour prospection
des gites de rongeurs
- Visite du lac X
- Visite à Oued X
Résultats : les trois gites sont positifs
- Intervention auprès du service de
propreté de la municipalité
- Programmation d’une 2ème visite
de suivi de ces activités au
courant de la semaine prochaine
- Contrôle des établissements publics :
Epiceries : 5
Pâtisseries : 6
Marchands de légumes : 3
Grande surface
4 E.S. 1 A E
1 ES 2 AO 3 AE
Mise en demeure adressée au
directeur de l’établissement X
Lecture d’article
Titre : comment diminuer la contamination des
hémocultures
Revue : Hygiène : 1997 volume V , N°2
Jour
M
O
I
S
A
N
N
E
E
17
S
Activités Mesures prises
- Contrôle du chlore résiduel :
- Dispensaire X :0.8
- Lycée X :0.6
- Service X : 0,6
- Participation à la réunion périodique régionale
- Lieu : Hôpital de ………..
- Recommandations
* Instauration des cahiers sanitaires au
niveau des cuisines des hôpitaux
* Suivi des activités de gestion des
déchets de soins
* Elaboration d’une modèle de rapport
mensuel
* Evaluation de l’état d’avancement de la
vaccination du personnel de santé
Jour
M
O
I
S
A
N
N
E
E
18
ANNEXE 2
Rapport hebdomadaire
Semaine du : ………………………. Au …………………………………
Activités
Nombre d’opérations Nombre d’absence totaleContrôle du chlore
résiduel ……………………………… …………………………..
SONEDE AIC Mer Piscine Eaux usées Autres(…..)
PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+)
Contrôle
Bactériologique
des eaux ……………… ……………… ……… …………… ……… ……………… ……… ………
Contrôle des
établissements
Publics
Nbre de Visites Avertis. P.F Saisies Copro.
Abattoirs
Boucheries
Boulangeries
Cantines
Cafés
March.Poulets
Lait et dérivés
Patisseries
March.de beignets
Poissonneries
Gargottes
Produits carnés
Marchés de gros
Epiceries
Bains maures
Grossistes
Coiffeurs
Crèches
Jardins d’enfants
Hôtels
Lycés
Rest. Univers
Fruits secs
March.de légumes
Autres
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………
………………………
…………
………………………
………………………
……………………
……………………
……………………
……………………
…………………
……………………
……………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
………………………
Attestations de
Salubrité
Nombre total
………………..
Avis favorable
…………………..
En instance
…………………….
Refus
………………..
Gîtes visités Lutte biologique
Mouche (+) Moustique (+) Rongeur (+) Nombre de visites (-)Lutte antivectorielle
…………… …. ……………. …… …………….. ….. …………………… …………….
Opérations Vaccin.Person. Visites de contrôle Séances de formation
Désinf. Dératis. sérumnVaccin Effectif Contrôle Séances Effectif
Hygiène hospitalière
…………… ………… …….. ……. …….. …………… ……………. …………….
Education sanitaire Nbre de séances
………………………..
Nbre de bénéficiaires
…………………………….
Thèmes
…………………………
Suivi de l’état d’hygièn
dans les CSB
Nombre de visites
……………………..
Autres
19
ANNEXE 3 ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻭﺯﺍﺭﺓ‬
‫ﺑﺒﻨﺰﺭﺕ‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﻟﻠﺼﺤﺔ‬ ‫ﺍﻟﺠﻬﻮﻳﺔ‬ ‫ﺍﻹﺩﺍﺭﺓ‬
‫ﻣﺴﺘﺸﻔﻰ‬..............................................
‫ﺑـ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺪﺍﺋﺮﺓ‬.............................
‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬ ‫ﺍﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﻮﺣﺪﺓ‬
‫اﻻﺳﺒﻮ‬ ‫اﻟﻌﻤﻞ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬‫اﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺑﺎﻟﻮﺣﺪة‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﺣﻔﻆ‬ ‫ﻟﻔﻨﻲ‬ ‫ﻋﻲ‬
‫ﺑـ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬..................
‫ﺳﻨﺔ‬ ‫ﺧﻼل‬…………..
‫اﻟﻔﻨﻲ‬ ‫اﺳﻢ‬:............................. .............................
‫اﻟﻌﻤﻞ‬ ‫ﻣﺮآﺰ‬:............................. .............................
‫اﻟﻴﻮم‬‫اﻟﻨﺸﺎط‬ ‫ﻧﻮع‬‫ﻣﻼﺣﻈﺎت‬
‫ا‬‫ﻻﺛﻨﻴﻦ‬
‫اﻟﺜﻼﺛﺎء‬
‫اﻻرﺑﻌﺎء‬
‫اﻟﺨﻤﻴﺲ‬
‫اﻟﺠﻤﻌﺔ‬
‫اﻟﺴﺒﺖ‬
‫ﻣﻼﺣﻈﺎت‬
-------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------
‫اﻟﻔﻨﻲ‬ ‫إﻣﻀﺎء‬‫اﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﺪاﺋﺮة‬ ‫رﺋﻴﺲ‬ ‫اﻟﻄﺒﻴﺐ‬‫اﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ‬ ‫ﻣﺪﻳﺮ‬
20
‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻭﺯﺍﺭﺓ‬
ANNEXE 4 ‫ﺑﺒﻨﺰﺭﺕ‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﻟﻠﺼﺤﺔ‬ ‫ﺍﻟﺠﻬﻮﻳﺔ‬ ‫ﺍﻹﺩﺍﺭﺓ‬
‫ﻣﺴﺘﺸﻔﻰ‬..............................................
‫ﺑـ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺪﺍﺋﺮﺓ‬.............................
‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬ ‫ﺍﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﻮﺣﺪﺓ‬
‫اﻟﺴﻨﻮي‬ ‫ﻟﻠﻌﻤﻞ‬ ‫اﺛﻤﻮذﺟﻲ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬
‫ﻋﻤﻞ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫ﻣﺸﺮوع‬‫اﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫اﻟﻮﺣﺪة‬‫ﺑـــ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬..............................
‫ﺳﻨﺔ‬ ‫ﺧﻼل‬...........................
‫اﻻﻧﺸﻄﺔ‬‫ﺍﻟﻤﺤﺎﻭﺭ‬‫ﺠﺎﻨﻔﻲ‬‫ﻓﻴﻔﺭﻱ‬‫ﻤﺎﺭﺱ‬‫ﺃﻓﺭﻴل‬‫ﻤﺎﻱ‬‫ﺠﻭﺍﻥ‬‫ﺠﻭﻴﻠﻴﺔ‬‫ﺃﻭﺕ‬‫ﺴﺒﺘﻤﺒﺭ‬‫ﺃﻜﺘﻭﺒﺭ‬‫ﻨﻭﻓﻤﺒﺭ‬‫ﺩﻴﺴﻤﺒﺭ‬
‫اﻟﻤﺤﻼ‬ ‫اﺣﺼﺎء‬‫اﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ت‬
‫ﻧﻘﺎط‬ ‫اﺣﺼﺎء‬
‫اﻟﻤﻴﺎﻩ‬
‫اﻟﻌﺎم‬ ‫اﻟﺘﻌﺪاد‬
‫ﻟﻠﻤﺆﺳﺴﺎت‬
‫ذات‬ ‫واﻟﻤﻨﺸﺂت‬
‫ﻋﻠﻰ‬ ‫اﻟﺘﺄﺛﻴﺮ‬
‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻣﻴﺪان‬
‫اﻟﻌﺎﻣﺔ‬
‫اﻟﺒﺤﻴﺮات‬ ‫اﺣﺼﺎء‬
‫اﻟﺠﻮاﺋﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﺮاﻗﺒﺔ‬
‫ﺑﺎﻟﺨﺰاﻧﺎت‬ ‫ﺑﺤﺚ‬
‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬ ‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬
‫ﻣﻦ‬ ‫ﻟﻠﻮﻗﺎﻳﺔ‬
‫اﻟﻤﺎﺋﻴﺔ‬ ‫اﻻﻣﺮاض‬
‫اﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﺮاﻗﺒﺔ‬
‫اﻟﺸﺮب‬ ‫ﻟﻤﻴﺎﻩ‬
‫اﻟﺒﺤﺮ‬ ‫ﻣﻴﺎﻩ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫اﻟﺠﺰارة‬ ‫ﺑﻤﺤﻼت‬ ‫ﺑﺤﺚ‬
‫اﻟﻨﺰل‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬ ‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬
‫ﻣﻦ‬ ‫ﻟﻠﻮﻗﺎﻳﺔ‬
‫اﻻ‬‫اﻟﻤﻨﻘﻮﻟﺔ‬ ‫ﻣﺮاض‬
‫اﻻﻏﺬﻳﺔ‬ ‫ﻃﺮﻳﻖ‬‫ﻟﻠﺘﺤﻠﻴﻞ‬ ‫ﻋﻴﻨﺎت‬ ‫اﺧﺬ‬
‫اﻟﻤﺼﺒﺎت‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺴﺎهﻤﺔ‬
‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫اﻧﺠﺎح‬
‫ﻟﻠﻨﻈﺎﻓﺔ‬ ‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬
‫ﺑﺎﻟﺒﻴﺌﺔ‬ ‫واﻟﻌﻨﺎﻳﺔ‬
‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬
‫اﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﻘﺎوﻣﺔ‬
‫اﻟﻤﻜﺎﻣﻦ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫وﻣﻜﺎﻓﺤﺔ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫ذات‬ ‫اﻟﺤﺸﺮات‬
‫اﻟﻄﺒﻴﺔ‬ ‫اﻻهﻤﻴﺔ‬
‫اﻟﺮش‬ ‫ﻋﻤﻠﺔ‬ ‫ﺗﺎﻃﻴﺮ‬
‫اﻟﻌﻴﻨﻲ‬ ‫اﻟﺘﺪﻗﻴﻖ‬
‫اﻻﻋﻮان‬ ‫ﺗﻠﻘﻴﺢ‬
‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﺣﻔﻆ‬
‫ﺑﺎﻟﻮﺳﻂ‬
‫اﻻﺳﺘﺸﻔﺎﺋﻲ‬
‫اﺟ‬‫ﺟﻬﻮي‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫ﺮاء‬
‫اﻟﻬﻮاء‬ ‫ﺗﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﺒﻴﺌﺔ‬ ‫ﺻﺤﺔ‬
‫اﻟﺴﻜﻦ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫اﻟﻌﻤﺮاﻧﻴ‬ ‫واﻟﺘﻬﻴﺌﺔ‬‫ﺔ‬
‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬ ‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﺟﺮاء‬
‫وﻃﻨﻴﺔ‬ ‫اﻳﺎم‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬
‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬‫اﻳﺎم‬‫ﺟﻬﻮﻳ‬‫ﺔ‬
‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬
‫اﻟﺘ‬ ‫ﻓﻲ‬‫ﻈ‬‫ﺎهﺮات‬
‫اﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬‫دروس‬ ‫ﻓﻲ‬
‫ﻣﺤﻠﻲ‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫اﺟﺮاء‬ ‫اﻟﺘﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫اﻟﻬﻮاء‬ ‫ﺗﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬
‫ﺗﺜﻘﻴﻔﻴﺔ‬ ‫وﺳﺎﺋﻞ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬ ‫اﻟﺘﺮﺑﻴﺔ‬‫اﻟﺼﺤﻴ‬‫ﺔ‬
‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬ ‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬
21

Contenu connexe

En vedette

Révision d'introduction à l'économie questions réponses
Révision d'introduction à l'économie   questions réponsesRévision d'introduction à l'économie   questions réponses
Révision d'introduction à l'économie questions réponses
Karim Salami
 
Les principes de la mesure
Les principes de la mesureLes principes de la mesure
Les principes de la mesure
Antarès
 
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitres
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitresS1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitres
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitresCours Fsjest
 
Reconnaitre et gérer le stress au travail
Reconnaitre et gérer le stress au travailReconnaitre et gérer le stress au travail
Reconnaitre et gérer le stress au travailAdama COULIBALY
 
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie i
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie iIntroduction aux sciences economiques et à la gestion partie i
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie iAziz MOKHLES
 
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étudeMéthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Connaissance Créative
 
Uso de facebook charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
Uso de facebook   charla a padres de líderes - patricia osorio domínguezUso de facebook   charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
Uso de facebook charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
Patricia Osorio
 
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropole
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropoleOpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropole
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropoleFing
 
Principios básicos de ecografía
Principios básicos de ecografíaPrincipios básicos de ecografía
Principios básicos de ecografía
Oliver Arteaga
 
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnement
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnementOpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnement
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnementFing
 
OracióN Simple Diplomado
OracióN Simple DiplomadoOracióN Simple Diplomado
OracióN Simple Diplomado
guestb62e
 
collections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliothequescollections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliotheques
Kotkot
 
Tutorial De Slideshare
Tutorial De SlideshareTutorial De Slideshare
Tutorial De Slideshare
TecnoInformatica
 
Revuepresse23
Revuepresse23Revuepresse23
Revuepresse23ramondiaz
 
Auténtico Amor
Auténtico AmorAuténtico Amor
Auténtico Amor
Ulises Pérez
 

En vedette (16)

Révision d'introduction à l'économie questions réponses
Révision d'introduction à l'économie   questions réponsesRévision d'introduction à l'économie   questions réponses
Révision d'introduction à l'économie questions réponses
 
Les principes de la mesure
Les principes de la mesureLes principes de la mesure
Les principes de la mesure
 
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitres
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitresS1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitres
S1- introduction à l'économie politique- résumés des chapitres
 
Reconnaitre et gérer le stress au travail
Reconnaitre et gérer le stress au travailReconnaitre et gérer le stress au travail
Reconnaitre et gérer le stress au travail
 
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie i
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie iIntroduction aux sciences economiques et à la gestion partie i
Introduction aux sciences economiques et à la gestion partie i
 
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étudeMéthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
Méthodologie de recherche : Comment entamer son mémoire de fin d'étude
 
Uso de facebook charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
Uso de facebook   charla a padres de líderes - patricia osorio domínguezUso de facebook   charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
Uso de facebook charla a padres de líderes - patricia osorio domínguez
 
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropole
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropoleOpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropole
OpenDataGarage-Session2B-ArnaudWillaime-BrestMétropole
 
Principios básicos de ecografía
Principios básicos de ecografíaPrincipios básicos de ecografía
Principios básicos de ecografía
 
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnement
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnementOpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnement
OpenDataGarage-Session4-ThomasPerianu-SuezEnvironnement
 
OracióN Simple Diplomado
OracióN Simple DiplomadoOracióN Simple Diplomado
OracióN Simple Diplomado
 
collections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliothequescollections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliotheques
 
Jawad
JawadJawad
Jawad
 
Tutorial De Slideshare
Tutorial De SlideshareTutorial De Slideshare
Tutorial De Slideshare
 
Revuepresse23
Revuepresse23Revuepresse23
Revuepresse23
 
Auténtico Amor
Auténtico AmorAuténtico Amor
Auténtico Amor
 

Similaire à Manuel10 hyg.milieu

Nutrition module iii
Nutrition module iiiNutrition module iii
Nutrition module iii
USIGGENEVE
 
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
CTB Burundi
 
Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
 Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
Khadija Moussayer
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015bou bnbadri
 
Lucie Randoin, un hommage philatélique
Lucie Randoin, un hommage philatéliqueLucie Randoin, un hommage philatélique
Lucie Randoin, un hommage philatélique
Kevin Lognoné
 
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de GuichenLucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
Kevin Lognoné
 
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE HAITIENNE A L'OEUVRE
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE  HAITIENNE A L'OEUVRECOVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE  HAITIENNE A L'OEUVRE
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE HAITIENNE A L'OEUVRE
Stanleylucas
 
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumijournée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
tarek barhoumi
 
Memoire slachemot
Memoire slachemotMemoire slachemot
Memoire slachemotdanielyu9
 
Journée nationale innovation santé
Journée nationale innovation santéJournée nationale innovation santé
Journée nationale innovation santé
Market iT
 
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie RandoinSciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
Kevin Lognoné
 
Rapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
Rapport 2016 Institut Pasteur de TunisRapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
Rapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
Pasteur_Tunis
 
Lavage mains communauté 16-10-2014 tunisie
Lavage mains communauté   16-10-2014 tunisieLavage mains communauté   16-10-2014 tunisie
Lavage mains communauté 16-10-2014 tunisie
tarek barhoumi
 
Manuel9 santé environnement
Manuel9 santé environnementManuel9 santé environnement
Manuel9 santé environnementbou bnbadri
 
Menaces pour la santé publique mondiale
Menaces pour la santé publique mondialeMenaces pour la santé publique mondiale
Menaces pour la santé publique mondiale
GreenFacts
 
Unité 2 trabajo de naturales
Unité 2 trabajo de naturalesUnité 2 trabajo de naturales
Unité 2 trabajo de naturales
jlealleon
 
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
Yacine SELLAM
 
Procédure de gestion des bassins en établissements de santé
Procédure de gestion des bassins en établissements de santéProcédure de gestion des bassins en établissements de santé
Procédure de gestion des bassins en établissements de santé
Alicia PATUROT
 
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficileLivre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Esther Vissac
 

Similaire à Manuel10 hyg.milieu (20)

Nutrition module iii
Nutrition module iiiNutrition module iii
Nutrition module iii
 
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
 
Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
 Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
Journée mondiale des toilettes 2016 au Maroc
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015
 
Lucie Randoin, un hommage philatélique
Lucie Randoin, un hommage philatéliqueLucie Randoin, un hommage philatélique
Lucie Randoin, un hommage philatélique
 
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de GuichenLucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
Lucie Randoin sur les traces des pionniers et découvreurs du canton de Guichen
 
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE HAITIENNE A L'OEUVRE
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE  HAITIENNE A L'OEUVRECOVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE  HAITIENNE A L'OEUVRE
COVID-19: LA MEDECINE TRADITIONNELLE HAITIENNE A L'OEUVRE
 
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumijournée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
journée mondiale / nationale du lavage des mains Dr. tarek barhoumi
 
Manuel1 eaux
Manuel1 eauxManuel1 eaux
Manuel1 eaux
 
Memoire slachemot
Memoire slachemotMemoire slachemot
Memoire slachemot
 
Journée nationale innovation santé
Journée nationale innovation santéJournée nationale innovation santé
Journée nationale innovation santé
 
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie RandoinSciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
Sciences, savoirs et échanges autour de Lucie Randoin
 
Rapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
Rapport 2016 Institut Pasteur de TunisRapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
Rapport 2016 Institut Pasteur de Tunis
 
Lavage mains communauté 16-10-2014 tunisie
Lavage mains communauté   16-10-2014 tunisieLavage mains communauté   16-10-2014 tunisie
Lavage mains communauté 16-10-2014 tunisie
 
Manuel9 santé environnement
Manuel9 santé environnementManuel9 santé environnement
Manuel9 santé environnement
 
Menaces pour la santé publique mondiale
Menaces pour la santé publique mondialeMenaces pour la santé publique mondiale
Menaces pour la santé publique mondiale
 
Unité 2 trabajo de naturales
Unité 2 trabajo de naturalesUnité 2 trabajo de naturales
Unité 2 trabajo de naturales
 
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
Livret du 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.
 
Procédure de gestion des bassins en établissements de santé
Procédure de gestion des bassins en établissements de santéProcédure de gestion des bassins en établissements de santé
Procédure de gestion des bassins en établissements de santé
 
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficileLivre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
 

Plus de bou bnbadri

0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
bou bnbadri
 
V.ab les flux_laminaires
V.ab les flux_laminairesV.ab les flux_laminaires
V.ab les flux_laminairesbou bnbadri
 
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2bou bnbadri
 
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2bou bnbadri
 
Csp air -_plan_d_actions_151113
Csp air -_plan_d_actions_151113Csp air -_plan_d_actions_151113
Csp air -_plan_d_actions_151113bou bnbadri
 
Guide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygièneGuide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygiènebou bnbadri
 
S minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibS minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibbou bnbadri
 
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaireGuide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentairebou bnbadri
 
Guide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesGuide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesbou bnbadri
 
Manuel haccp restauration collective
Manuel haccp restauration collectiveManuel haccp restauration collective
Manuel haccp restauration collective
bou bnbadri
 

Plus de bou bnbadri (12)

0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
0. dr hachri concept et champs santé publique 2015 presentation de unite (1)
 
V.ab les flux_laminaires
V.ab les flux_laminairesV.ab les flux_laminaires
V.ab les flux_laminaires
 
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
 
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2
Csp connaissance -_plan_d_actions_041113-2
 
Csp air -_plan_d_actions_151113
Csp air -_plan_d_actions_151113Csp air -_plan_d_actions_151113
Csp air -_plan_d_actions_151113
 
Manuel4 tiac
Manuel4 tiacManuel4 tiac
Manuel4 tiac
 
Cours tiac
Cours tiacCours tiac
Cours tiac
 
Guide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygièneGuide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygiène
 
S minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibS minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najib
 
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaireGuide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
Guide de formation dur les 5 regles de l'hygiène alimentaire
 
Guide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesGuide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentaires
 
Manuel haccp restauration collective
Manuel haccp restauration collectiveManuel haccp restauration collective
Manuel haccp restauration collective
 

Manuel10 hyg.milieu

  • 1. MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE -*-*- DIRECTION DE L’HYGIENE DU MILIEU DIRECTION REGIONALE DE LA SANTE ET DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT PUBLIQUE DE BIZERTE -*-*- -*-*- Série des manuels de gestion des activités d’hygiène à l’échelle des circonscriptions sanitaires Manuel X PROGRAMMATION, SUIVI ET EVALUATION DES ACTIVITES D’HYGIENE DU MILIEU A L’ECHELLE D’UNE CIRCONSCRIPTION SANITAIRE Année 2006 1
  • 2. Groupe de travail Docteur Boukhatem Mohamed Naceur : Médecin chef de la circonscription sanitaire de Mateur Docteur Shaik Houda : Médecin coordinateur des activités d’hygiène à l’échelle de la circonscription sanitaire de Mateur Monsieur Teffahi Hakim : Hygiéniste à la circonscription sanitaire de Mateur Docteur Barhoumi Mohamed : Médecin coordinateur des activités d’hygiène à l’échelle de la circonscription sanitaire de Ghézala Monsieur Dhaouadi Mohamed : Hygiéniste à la circonscription sanitaire de Ghézala Equipe de soutien Monsieur Rebhi Mohamed : Direction de l’Hygiène du Milieu et de la Protection de l’Environnement - Ministère de la Santé Publique Docteur Dhaouadi Mahmoud : Service Régional d’Hygiène du Milieu de Bizerte 2
  • 3. SOMMAIRE Préface Première partie : Cadre conceptuel et réglementaire I°/ L’hygiène au fil du temps II°/ L’hygiène aujourd’hui III°/ Textes régissant les activités d’hygiène à l’échelle périphérique Deuxième partie : Aspects organisationnels et opérationnels IV°/ Création d’une unité d’hygiène du milieu au sein de la circonscription sanitaire V°/ Outils de suivi et d’évaluation des activités d’hygiène à l’échelle de la circonscription sanitaire VI°/ Implication des centres de santé dans les activités d’hygiène Troisième partie : Annexes Annexe I : Modèle de relevé quotidien d’activités d’hygiène Annexe II : Modèle de rapport hebdomadaire Annexe III : Modèle d’organigramme de travail hebdomadaire Annexe IV : Modèle de plan d’action annuel 3
  • 4. PREFACE Ce Manuel portant sur la programmation, le suivi et l’évaluation des activités d’hygiène du milieu à l’échelle d’une circonscription sanitaire a été élaboré par une équipe de terrain conjointe relevant des circonscriptions sanitaires de Mateur et de Ghézala. Il représente le dixième numéro d’une série de manuels de gestion des activités d’hygiène à l’échelle des circonscriptions sanitaires, projet s’inscrivant dans le cadre de la stratégie régionale de renforcement et de développement des circonscriptions sanitaires. Il s’agit d’un document de base auquel peuvent se référer les équipes des circonscriptions sanitaires dans le cadre de la gestion des activités d’hygiène à l’échelle périphérique. Bien entendu, cette première version ne peut prétendre être définitive et complète. En effet, des versions successives de ce document sont envisagées en vue d ‘en améliorer et actualiser le contenu, tenant compte des réactions et des remarques des lecteurs et utilisateurs. Puisse cette initiative contribuer à la promotion de l’hygiène à l’échelle des circonscriptions sanitaires. 4
  • 5. Première partie : Cadre conceptuel et réglementaire 5
  • 6. I°/ L’hygiène au fil du temps I-1°/ La préhistoire : rien ne vaut l’expérience Il est difficile de faire le point sur la notion d'hygiène en ces temps reculés mais on peut penser que seule l'expérience comptait. Les survivants faisaient les déductions utiles à leur sauvegarde : le précepte "ne pas manger tout ce qui tombe sous la main" devait être appliqué à la lettre, donnant naissance aux prémisses de l'hygiène alimentaire. Quant aux autres types d'hygiène, ils apparaîtront bien plus tard. I-2°/ L'antiquité : bains, crèmes et volupté Bains à température variable, massages, crèmes parfumées et rince-doigts : l'hygiène des grecs et des romains avait un sens purificateur mais évoquait aussi la volupté. Attentifs aux soins corporels, les romains passaient beaucoup de temps à se baigner dans les thermes collectifs. Cela sous les bons auspices de la Déesse Hygie, protectrice de la santé, et à qui nous devons le mot actuel "hygiène". Ces coutumes s'étendaient jusqu'en Orient avec les bains turcs ou les hammams qui aujourd'hui encore mêlent rite de purification religieux, plaisir et hygiène. I-3°/ Moyen âge : propre sur soi et "tout – à - la rue" A cette époque, le pot de chambre, qui est apparu sous les romains, est encore de rigueur et on fait ses besoins parfois devant tout le monde ! On se baigne beaucoup en ville où l'hygiène corporelle est très présente. Les bains publics ou étuves permettent aux hommes de se retrouver et de se détendre dans un réel lieu de plaisir. On en dénombrait 25 pour 250 000 habitants, à Paris en 1292. De même, partout en Europe, on voit fleurir la mode du bain, et les latrines, vestiges de la présence romaine. Mais petit à petit, les bains publics deviennent des lieux mal fréquentés. En ville, on se parfume, on se coiffe, et il existe des blanchisseurs. Dans la rue, l'hygiène est moins flagrante : c'est l'époque du "tout – à - la rue" ! Excréments et eaux usées s'y mêlent et nagent dans les rigoles se trouvant au centre des rues. I-4°/ Renaissance : le corps "protégé" sous la crasse L'hygiène marque une pause en particulier à cause d'une perception différente du corps - il est tabou - et de l'apparition de maladies très graves telles que la syphilis, qui se propagent sans qu'aucun scientifique ne puisse réellement expliquer pourquoi. On croit alors que l'eau pénètre dans le corps par les pores de la peau et transmet la maladie. La peste fait aussi beaucoup de ravage en occident. Aussi pensait-on qu'une couche de crasse assurerait une protection contre les maladies. La toilette corporelle devient donc sèche. On utilise uniquement un linge propre pour frotter les parties visibles du corps ! L'hygiène vestimentaire se développe : plus on est riche, plus on change de vêtements. Un habit blanc qui était devenu noir était bien perçu : il avait capté la saleté... Donc, plus besoin de se laver...! Cette évolution semble s'appliquer à l'occident en général. Paradoxalement, l'eau est utilisée à des fins thérapeutiques: associée à des plantes pour le bain ou en décoction... 6
  • 7. Le XVIIIème siècle voit réapparaître les latrines collectives dans les maisons, et l'interdiction de jeter ses excréments par la fenêtre, chose qui était devenue pratique courante ! De même, on incite les habitants des villes à jeter leurs ordures dans les tombereaux affectés à cet effet. Parallèlement la chimie avance : en 1774, le chimiste suédois Carl Wilhem Scheele découvre le chlore. Les scientifiques découvriront plus tard que mélangé à l'eau, il blanchit les objets (Claude Berthollet) et mélangé à une solution de soude, il désinfecte (Antoine Labarraque). L'eau de Javel vient de faire son apparition ! I-5°/ XIXème siècle : urbanisme et sciences sont à l'œuvre C'est le siècle du renouveau de l'hygiène : Les travaux d'urbanisme se développent. Ils intègrent la création de fosses septiques et prévoient un mécanisme d'évacuation des eaux usées jusqu'à l'égout pour toute nouvelle construction. C'est le début du tout-à- l'égout. Les eaux usées, riches en azote, sont utilisées pour faire fructifier la terre tout en se purifiant (principe de nitrification). C'est l'apparition des premiers champs d'épandage. Alors que les "water-closet" anglais fleurissent dans toute l'Europe, les premières expositions sur l'hygiène ouvrent leurs portes. Du côté des sciences, les progrès sont considérables et relèguent au placard les vieilles croyances, en premier lieu celle de la "génération spontanée" grâce aux expériences de Louis Pasteur. A mesure que l'on découvre de nombreuses bactéries et leur rôle clé dans les infections connues, on comprend qu'il est possible de s'en protéger. En filigrane se dessinent les premières mesures d'hygiène : le lavage des mains et la toilette quotidienne à l'eau et au savon. Elles seront relayées à l'échelle internationale par les médecins et les politiciens de l'époque, qui se retrouvent lors de congrès. Un but essentiel : vaincre les maladies contagieuses, peste, choléra, typhoïde, typhus, fièvre jaune. C'est l'époque des quarantaines. Ce sont aussi les médecins, personnages influents, qui observent les comportements, les infrastructures (marché, abattoir, caniveaux...) et qui proposeront d'en améliorer l'hygiène. En 1847, Ignaz Semmelweis constate que des mesures d'hygiène limitent la mortalité par fièvre puerpérale (post- accouchement) et l'écossais Joseph Lister inspiré par les travaux de Pasteur, utilise l'antisepsie en chirurgie. L'hygiène synonyme de prévention est lancée. Toilette et vaccination en seront les maîtres mots. 7
  • 8. I-6°/ XXème siècle : hygiène rime (presque) avec comportement Les conférences internationales de la fin du XIXème siècle aboutissent à la mise en place d'un office international d'hygiène publique, qui s'installe à Paris en 1907, et qui deviendra l'OMS (Organisation mondiale de la santé) en 1946. Une lutte et une coopération s'engagent contre les maladies infectieuses. Doucement, la notion d'hygiène s'ancre dans les esprits grâce notamment à son introduction dans les écoles. Cela permet que cette notion s'étende à toutes les couches de la société. Le changement est lent car il faut lutter encore et toujours contre les croyances et les habitudes, l'idée du propre et du sale. Les progrès en biologie vont permettre de démonter les mécanismes de contamination, d'infection... Selon les pays, les habitudes varient mais l'hygiène s'imposera partout. Il semble encore aujourd'hui que des progrès restent à faire : le lavage des mains au sortir des toilettes ne semble pas toujours aller de soi !! En outre, si les mesures d'hygiène ont permis de circonscrire de terribles maladies comme la syphilis, la peste, le choléra ou la tuberculose, l'époque moderne voit resurgir d'anciens fléaux (la tuberculose) ou en apparaître de nouveaux (le SIDA). Une hygiène nouvelle ou renouvelée reste donc à inventer pour le XXIème siècle. II°/ L’hygiène aujourd’hui L’hygiène se définit de nos jours comme étant « l’ensemble des pratiques individuelles et collectives tendant à préserver et à améliorer la santé » C’est aussi « la discipline qui s’intéresse aux relations entre l’homme et son environnement et aux moyens de les maintenir dans un état tel que l’homme soit dans le meilleur état possible » De ce point de vue, l’hygiène n’est pas un dogme figé, mais une discipline, une maîtrise du geste, un contrôle constant de l’activité et du milieu où elle s’exerce. Sa pratique n’est pas fondée sur l’habitude ou la routine mais sur le raisonnement. 8
  • 9. III°/ Textes régissant les activités d’hygiène à l’échelle périphérique III-1°/ Loi n° 91-63 du 29 Juillet 1991 relative à l’organisation sanitaire III-2°/ Décret n° 2000 – 2825 du 27 Novembre 2000 relatif à l’organisation des circonscriptions sanitaires III-3°/ Circulaire n° 24/95 portant sur le profil de poste du technicien hygiéniste chargé au niveau local des activités d’hygiène du milieu et de l’assainissement III-4°/ Note du Ministère de la Santé Publique relative au renforcement des activités d’hygiène du Milieu et de Protection de l’Environnement du 12 Juin 2001 III-5°/ Fiche signalétique pour la création d’une circonscription sanitaire III-6°/ Indicateurs de fonctionnalité des circonscriptions sanitaires 9
  • 10. Deuxième partie : Aspects organisationnels et opérationnels 10
  • 11. IV°/ Création d’une unité d’hygiène du milieu au sein de la circonscription sanitaire Une unité locale d’hygiène du milieu doit être individualisée à l’échelle de la circonscription sanitaire avec comme point d’attache le chef lieu de la circonscription et désignation à sa tête d’un technicien supérieur en hygiène. Cette unité assure la mission qui lui est dévolue (activités prévues par la circulaire 94/95 relative au profil de l’hygiéniste au niveau local) en étroite collaboration avec le reste des unités de la circonscription sanitaire et en coordination avec le service régional d’hygiène du milieu. V°/ Outils de suivi et d’évaluation des activités d’hygiène à l’échelle de la circonscription sanitaire V-1°/ Plan d’action annuel Un plan d’action doit être élaboré chaque année Un tel plan doit couvrir dans la mesure du possible toutes les activités d’hygiène et prendre en considération les spécificités de la circonscription et les moyens mis à sa disposition. V-2°/ Organigramme de travail hebdomadaire des hygiénistes relevant de la circonscription sanitaire Chaque hygiéniste relevant de la circonscription doit établir son propre organigramme de travail hebdomadaire qu’il sera tenu de respecter lors de l’exercice quotidien. Dans le cas où la circonscription sanitaire dispose de plusieurs hygiénistes, les organigrammes de travail doivent être établis de manière à couvrir toutes les activités d’hygiène et toute l’aire géographique de la circonscription et à éviter tout empiètement des uns sur les autres. V-3°/ Le registre d’activités Ce registre de travail est conçu pour l’enregistrement des activités journalières de l’hygiéniste. Il constitue un outil d’évaluation et de suivi des activités de l’hygiéniste. Il doit comporter toute donnée utile pour l’élaboration des rapports d’activités, l’évaluation et le suivi de l’état d’hygiène à l’échelle de la circonscription. Il doit être rempli à la fin de chaque journée de travail et présenté à la demande aux superviseurs locaux, régionaux et nationaux. V-4°/ Les rapports d’activités L’établissement de rapports d’activités permet une évaluation systématique et périodique des activités d’hygiène. Il peut s’agir de rapports hebdomadaires, mensuels et annuels. Ces rapports doivent être acheminés au niveau régional et exploités au niveau local. 11
  • 12. VI°/ Implication des centres de santé dans les activités d’hygiène Chaque centre de santé relevant de la circonscription sanitaire doit disposer d’informations concernant l’environnement (gîtes d’insectes, retenues d’eau, rejets d’eaux usées, dépotoirs d’ordures ménagères, autres nuisances) Le centre de santé doit par ailleurs être impliqué dans quelques activités élémentaires d’hygiène sous l’autorité technique de l’unité locale d’hygiène de milieu. On doit y assurer en particulier : Le suivi de son état d’hygiène (avec tenue d’une fiche au niveau du centre) Le dosage quotidien du chlore résiduel dans l’eau de boisson. L’animation dans le cadre des activités d’éducation pour la santé de séances portant sur des thèmes relatifs à l’hygiène. 12
  • 13. Troisième partie : Annexes 13
  • 14. ANNEXE 1 Registre d’activités d’hygiène du milieu Relevé journalier S Activités Mesures prises - Contrôle du chlore résiduel : - CSB X : 0.6 - Service Y : 0.8 - Contrôle des établissements publics - Boucheries : 3 - Marchand de volailles : 4 - Jardins d’enfants : 2 - Cafés : 6 Saisie de papier journal 2AE. Délais d’une semaine chacun 1AE délai de 3 j 2AE délai 1 semaine chacun 2E.S 1E.S. 3 AE délais 2 j chacun 1 Proposition de fermeture - Contrôle bactériologique de l’eau - Nombre d’échantillons prélevés :12 - Points de prélèvements Localité X – Localités Y - Piscine municipale – Hôtel X Hôtel Y - Nature du prélèvement Eau de SONEDE Eau de Mer : 3 Eaux usées : 2 - Examens copro-parasitologiques demandés : - Crèmeries : 2 - Epiceries : 4 - Boucheries : 2 Réception des résultats de la semaine du …….. Au…… Eau de la SONEDE : 1 impropre Eau de piscine : 1 impropre Jour M O I S A N N E E 14
  • 15. S Activités Mesures prises - Contrôle du chlore résiduel : - Dispensaire X : 00 - Lycée Y : 0.1 Il s’agit d’une faible chloration et d’un absence totale SONEDE CONTACTEE Organisation d’une séance éducative : - Thème : hygiène dans les boulangeries - Public cible : Les boulangers - Nombre de bénéficiaires : 23 - Lieu : maison de la culture - Durée : 30 - Supports utilisés : transparents + K7 vidéo - Documents distribués : brochures sur l’hygiène dans les boulangeries Participation à la commission des autorisations sanitaires au niveau de la municipalité Nombre d’autorisations accordées : 08 - 3 épiceries - 1 bain maure - 2 cafés - 1 pâtisserie - 1 boulangerie Jour M O I S A N N E E 15
  • 16. S Activités Mesures prises - Contrôle du chlore résiduel : - Dispensaire X : 08 - Lycée Y : 0.7 - Hygiène hospitalière : * inhumation de placentas : Nombre : 57 Placentas infectés : 2 * Opération de désinfection du service de Pédiatrie suite à un cas de méningite * Participation aux travaux du comité d’hygiène : Ordre du jour : - Gestion des déchets de soins - La vaccination des personnels - Divers * Séance de sensibilisation au profit du personnel du service de maternité - Thème : Lavage des mains - Nbre de bénéficiaires : 12 - Support : Rétro-projecteur - Lieu : Bureau du surveillant du service * Enquête Nationale sur l’état d’hygiène dans les cuisines des hôpitaux Incinération * Réception des résultats de copro-parasito. du …/…/….. : 1/crèmerie positif Administration de traitement, éviction programmation d’une 2ème copro- après 10j. Jour M O I S A N N E E Supervision de l’équipe régionale 16
  • 17. S Activités Mesures prises - Contrôle du chlore résiduel : - Lycée X :1.8 - Dispensaire Y :2.8 Il s’agit d’une sur- chloration SONEDE contactée - Activité de lutte antivectorielle - Visite au marché de gros pour prospection des gites de rongeurs - Visite du lac X - Visite à Oued X Résultats : les trois gites sont positifs - Intervention auprès du service de propreté de la municipalité - Programmation d’une 2ème visite de suivi de ces activités au courant de la semaine prochaine - Contrôle des établissements publics : Epiceries : 5 Pâtisseries : 6 Marchands de légumes : 3 Grande surface 4 E.S. 1 A E 1 ES 2 AO 3 AE Mise en demeure adressée au directeur de l’établissement X Lecture d’article Titre : comment diminuer la contamination des hémocultures Revue : Hygiène : 1997 volume V , N°2 Jour M O I S A N N E E 17
  • 18. S Activités Mesures prises - Contrôle du chlore résiduel : - Dispensaire X :0.8 - Lycée X :0.6 - Service X : 0,6 - Participation à la réunion périodique régionale - Lieu : Hôpital de ……….. - Recommandations * Instauration des cahiers sanitaires au niveau des cuisines des hôpitaux * Suivi des activités de gestion des déchets de soins * Elaboration d’une modèle de rapport mensuel * Evaluation de l’état d’avancement de la vaccination du personnel de santé Jour M O I S A N N E E 18
  • 19. ANNEXE 2 Rapport hebdomadaire Semaine du : ………………………. Au ………………………………… Activités Nombre d’opérations Nombre d’absence totaleContrôle du chlore résiduel ……………………………… ………………………….. SONEDE AIC Mer Piscine Eaux usées Autres(…..) PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+) PLV (+) Contrôle Bactériologique des eaux ……………… ……………… ……… …………… ……… ……………… ……… ……… Contrôle des établissements Publics Nbre de Visites Avertis. P.F Saisies Copro. Abattoirs Boucheries Boulangeries Cantines Cafés March.Poulets Lait et dérivés Patisseries March.de beignets Poissonneries Gargottes Produits carnés Marchés de gros Epiceries Bains maures Grossistes Coiffeurs Crèches Jardins d’enfants Hôtels Lycés Rest. Univers Fruits secs March.de légumes Autres ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… ………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………………… …………………… ……………………… ………… ……………………… ……………………… …………………… …………………… …………………… …………………… ………………… …………………… …………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… ……………………… Attestations de Salubrité Nombre total ……………….. Avis favorable ………………….. En instance ……………………. Refus ……………….. Gîtes visités Lutte biologique Mouche (+) Moustique (+) Rongeur (+) Nombre de visites (-)Lutte antivectorielle …………… …. ……………. …… …………….. ….. …………………… ……………. Opérations Vaccin.Person. Visites de contrôle Séances de formation Désinf. Dératis. sérumnVaccin Effectif Contrôle Séances Effectif Hygiène hospitalière …………… ………… …….. ……. …….. …………… ……………. ……………. Education sanitaire Nbre de séances ……………………….. Nbre de bénéficiaires ……………………………. Thèmes ………………………… Suivi de l’état d’hygièn dans les CSB Nombre de visites …………………….. Autres 19
  • 20. ANNEXE 3 ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻭﺯﺍﺭﺓ‬ ‫ﺑﺒﻨﺰﺭﺕ‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﻟﻠﺼﺤﺔ‬ ‫ﺍﻟﺠﻬﻮﻳﺔ‬ ‫ﺍﻹﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﻣﺴﺘﺸﻔﻰ‬.............................................. ‫ﺑـ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺪﺍﺋﺮﺓ‬............................. ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬ ‫ﺍﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﻮﺣﺪﺓ‬ ‫اﻻﺳﺒﻮ‬ ‫اﻟﻌﻤﻞ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬‫اﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺑﺎﻟﻮﺣﺪة‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﺣﻔﻆ‬ ‫ﻟﻔﻨﻲ‬ ‫ﻋﻲ‬ ‫ﺑـ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬.................. ‫ﺳﻨﺔ‬ ‫ﺧﻼل‬………….. ‫اﻟﻔﻨﻲ‬ ‫اﺳﻢ‬:............................. ............................. ‫اﻟﻌﻤﻞ‬ ‫ﻣﺮآﺰ‬:............................. ............................. ‫اﻟﻴﻮم‬‫اﻟﻨﺸﺎط‬ ‫ﻧﻮع‬‫ﻣﻼﺣﻈﺎت‬ ‫ا‬‫ﻻﺛﻨﻴﻦ‬ ‫اﻟﺜﻼﺛﺎء‬ ‫اﻻرﺑﻌﺎء‬ ‫اﻟﺨﻤﻴﺲ‬ ‫اﻟﺠﻤﻌﺔ‬ ‫اﻟﺴﺒﺖ‬ ‫ﻣﻼﺣﻈﺎت‬ ------------------------------------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------------------------- -------------------------------------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------------------------- ‫اﻟﻔﻨﻲ‬ ‫إﻣﻀﺎء‬‫اﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﺪاﺋﺮة‬ ‫رﺋﻴﺲ‬ ‫اﻟﻄﺒﻴﺐ‬‫اﻟﻤﺴﺘﺸﻔﻰ‬ ‫ﻣﺪﻳﺮ‬ 20
  • 21. ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻭﺯﺍﺭﺓ‬ ANNEXE 4 ‫ﺑﺒﻨﺰﺭﺕ‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ﻟﻠﺼﺤﺔ‬ ‫ﺍﻟﺠﻬﻮﻳﺔ‬ ‫ﺍﻹﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﻣﺴﺘﺸﻔﻰ‬.............................................. ‫ﺑـ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺪﺍﺋﺮﺓ‬............................. ‫ﺍﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬ ‫ﺍﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﻮﺣﺪﺓ‬ ‫اﻟﺴﻨﻮي‬ ‫ﻟﻠﻌﻤﻞ‬ ‫اﺛﻤﻮذﺟﻲ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫ﻋﻤﻞ‬ ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫ﻣﺸﺮوع‬‫اﻟﻤﺤﻠﻴﺔ‬ ‫اﻟﻮﺣﺪة‬‫ﺑـــ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻟﺤﻔﻆ‬.............................. ‫ﺳﻨﺔ‬ ‫ﺧﻼل‬........................... ‫اﻻﻧﺸﻄﺔ‬‫ﺍﻟﻤﺤﺎﻭﺭ‬‫ﺠﺎﻨﻔﻲ‬‫ﻓﻴﻔﺭﻱ‬‫ﻤﺎﺭﺱ‬‫ﺃﻓﺭﻴل‬‫ﻤﺎﻱ‬‫ﺠﻭﺍﻥ‬‫ﺠﻭﻴﻠﻴﺔ‬‫ﺃﻭﺕ‬‫ﺴﺒﺘﻤﺒﺭ‬‫ﺃﻜﺘﻭﺒﺭ‬‫ﻨﻭﻓﻤﺒﺭ‬‫ﺩﻴﺴﻤﺒﺭ‬ ‫اﻟﻤﺤﻼ‬ ‫اﺣﺼﺎء‬‫اﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ‬ ‫ت‬ ‫ﻧﻘﺎط‬ ‫اﺣﺼﺎء‬ ‫اﻟﻤﻴﺎﻩ‬ ‫اﻟﻌﺎم‬ ‫اﻟﺘﻌﺪاد‬ ‫ﻟﻠﻤﺆﺳﺴﺎت‬ ‫ذات‬ ‫واﻟﻤﻨﺸﺂت‬ ‫ﻋﻠﻰ‬ ‫اﻟﺘﺄﺛﻴﺮ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﻣﻴﺪان‬ ‫اﻟﻌﺎﻣﺔ‬ ‫اﻟﺒﺤﻴﺮات‬ ‫اﺣﺼﺎء‬ ‫اﻟﺠﻮاﺋﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫ﺑﺎﻟﺨﺰاﻧﺎت‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬ ‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫ﻣﻦ‬ ‫ﻟﻠﻮﻗﺎﻳﺔ‬ ‫اﻟﻤﺎﺋﻴﺔ‬ ‫اﻻﻣﺮاض‬ ‫اﻟﺼﺤﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﺸﺮب‬ ‫ﻟﻤﻴﺎﻩ‬ ‫اﻟﺒﺤﺮ‬ ‫ﻣﻴﺎﻩ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﺠﺰارة‬ ‫ﺑﻤﺤﻼت‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫اﻟﻨﺰل‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬ ‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫ﻣﻦ‬ ‫ﻟﻠﻮﻗﺎﻳﺔ‬ ‫اﻻ‬‫اﻟﻤﻨﻘﻮﻟﺔ‬ ‫ﻣﺮاض‬ ‫اﻻﻏﺬﻳﺔ‬ ‫ﻃﺮﻳﻖ‬‫ﻟﻠﺘﺤﻠﻴﻞ‬ ‫ﻋﻴﻨﺎت‬ ‫اﺧﺬ‬ ‫اﻟﻤﺼﺒﺎت‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺴﺎهﻤﺔ‬ ‫اﻟﺒﺮﻧﺎﻣﺞ‬ ‫اﻧﺠﺎح‬ ‫ﻟﻠﻨﻈﺎﻓﺔ‬ ‫اﻟﻮﻃﻨﻲ‬ ‫ﺑﺎﻟﺒﻴﺌﺔ‬ ‫واﻟﻌﻨﺎﻳﺔ‬ ‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬ ‫اﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺔ‬ ‫اﻟﻤﻘﺎوﻣﺔ‬ ‫اﻟﻤﻜﺎﻣﻦ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫وﻣﻜﺎﻓﺤﺔ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫ذات‬ ‫اﻟﺤﺸﺮات‬ ‫اﻟﻄﺒﻴﺔ‬ ‫اﻻهﻤﻴﺔ‬ ‫اﻟﺮش‬ ‫ﻋﻤﻠﺔ‬ ‫ﺗﺎﻃﻴﺮ‬ ‫اﻟﻌﻴﻨﻲ‬ ‫اﻟﺘﺪﻗﻴﻖ‬ ‫اﻻﻋﻮان‬ ‫ﺗﻠﻘﻴﺢ‬ ‫اﻟﺼﺤﺔ‬ ‫ﺣﻔﻆ‬ ‫ﺑﺎﻟﻮﺳﻂ‬ ‫اﻻﺳﺘﺸﻔﺎﺋﻲ‬ ‫اﺟ‬‫ﺟﻬﻮي‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫ﺮاء‬ ‫اﻟﻬﻮاء‬ ‫ﺗﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﺒﻴﺌﺔ‬ ‫ﺻﺤﺔ‬ ‫اﻟﺴﻜﻦ‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﻌﻤﺮاﻧﻴ‬ ‫واﻟﺘﻬﻴﺌﺔ‬‫ﺔ‬ ‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬ ‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﺟﺮاء‬ ‫وﻃﻨﻴﺔ‬ ‫اﻳﺎم‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬‫اﻳﺎم‬‫ﺟﻬﻮﻳ‬‫ﺔ‬ ‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬ ‫اﻟﺘ‬ ‫ﻓﻲ‬‫ﻈ‬‫ﺎهﺮات‬ ‫اﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺸﺎرآﺔ‬‫دروس‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫ﻣﺤﻠﻲ‬ ‫ﺑﺤﺚ‬ ‫اﺟﺮاء‬ ‫اﻟﺘﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫اﻟﻬﻮاء‬ ‫ﺗﻠﻮث‬ ‫ﻣﺮاﻗﺒﺔ‬ ‫ﺗﺜﻘﻴﻔﻴﺔ‬ ‫وﺳﺎﺋﻞ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬ ‫اﻟﺘﺮﺑﻴﺔ‬‫اﻟﺼﺤﻴ‬‫ﺔ‬ ‫ﺗﺤﺴﻴﺴﻴﺔ‬ ‫ﺣﺼﺺ‬ ‫اﻧﺠﺎز‬ 21