SlideShare une entreprise Scribd logo
P O U R D E S E N T R E P R I S E S
B R A N C H É E S , I N N O VA N T E S
E T P R O D U C T I V E S
B A F S • J U I N 2 0 1 5
J E A N - M A R C D E J O N G H E • V P P R O D U I T S N U M É R I Q U E S , L A P R E S S E
S A U T E Z S U R L A P R O C H A I N E C O U R B E 

I N N O VA T I O N E T T R A N S F O R M A T I O N O R G A N I S A T I O N N E L L E
A G E N D A
1. Préambule / 7 mins
2. Le Problème / 7 mins
3. Aujourd’hui l’hyperdrive / 7 mins
4. Innover / 12 mins
5. Adhésion et Sélection / 7 mins
6. Deux de mes cinq (5) humbles leçons / 5 mins
7. Période de questions / 10 mins
@madmac
1 . P R É A M B U L E
+130 ans!
Fondée le 20 octobre 1884…
E N 2 0 0 9 : 2 P R O D U I T S
Produit «physique»
800 000Lecteurs uniques
hebdomadaires
Produit «numérique»
2.6 MVisiteurs uniques
mensuels
E N 2 0 0 9 : 2 P R O D U I T S
C R É AT I O N D ’ U N 3 E
P R O D U I T
U N E AV E N T U R E Q U I D É B U T E E N 2 0 1 0
des journaux quotidiens
Ex: Édition d’un samedi
13 sections, 168 écrans
71%
Téléchargement en cours…
S A N S C E T Y P E D ’ E X P É R I E N C E C I E N T…
• Pour créer des éditions riches et interactives
quotidiennement - Back end
• Tout en respectant heures de tombée et
contraintes d’une salle de nouvelle d’importance
• Une expérience client immersive extraordinaire
(40 mins/appareil et + chaque jour) - Front end
• Publicités interactives et amusantes incluses

nos utilisateurs les aiment !
A U F I N A L U N E S O L U T I O N
C H A N G E M E N T 

O R G A N I S AT I O N N E L C O M P L E T !
C H A N G E M E N T 

O R G A N I S AT I O N N E L C O M P L E T !
B E A U C O U P D E P R I X M A I S S U R T O U T…
U N E S O L U T I O N Q U E N O S C L I E N T S A D O R E N T
APRÈS 2 ANS
16 594 notes sur l’App Store
1 217 avis
4.79/5
AUJOURD’HUI
+190 000appareils uniques chaque jour

qui ouvrent au moins une édition!
Je n’ai pas beaucoup

de temps
(et je sais ce que je veux)
J’aimerais comprendre,
découvrir, être diverti
Je m’emmerde
Web ou

Mobile
6 minutes 45 minutes + ?
UNE VISION FOLLE QUI MARCHE !
PA R TA G E R AV E C
V O U S C E T T E
E X P É R I E N C E D E
T R A N S F O R M AT I O N
2 . L E P R O B L È M E
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
Ici notre futur dans l’univers numérique
TENDANCE GÉNÉRALE ?
55% des utilisateurs passent
moins de 15 secondes
«actives» sur une page «cliquée»
http://time.com/12933/what-you-think-you-know-about-the-web-is-wrong/
- Tony Haile, CEO Chartbeat pour time.com
R E A L I T Y C H E C K
R E V E N U S P U B L I C I TA I R E S 

D E S Q U O T I D I E N S N O R D A M É R I C A I N S
Milliardsde$
0
13
25
38
50
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Papier
Web & Mobile
7%
14%
8%
10% 11.5%
12%
NOTRE MODÈLE D’AFFAIRES EST CASSÉ
CONFRONTÉS À NOTRE PERTINENCE
VS
LA «NOUVELLE» VIE DE NOS CLIENTS
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
> 35 minutes < 7 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news
POURQUOI?
P O U R Q U O I 2 M É D I U M S AV E C
P R AT I Q U E M E N T L E S M Ê M E S C O N T E N U S 

= D E S E X P E R I E N C E S S I D I F F É R E N T E S ?
NOTRE PLATEFORME WEB EST CONÇUE
COMME UNE MACHINE DISTRIBUTRICE
Inventaire

de liens

«cliquables»
Sélection ou
commande
de l'article
Consommation Retour

à l'inventaire
Livraison
de l'article
WORKFLOW WEB/MOBILE TYPE
1 2 3 4 5
ON POURRAIT PRESQUE DIRE

SURTOUT CONÇUE POUR DU LÈCHE-VITRINE!
6 MINUTES ET VOUS ÊTES PARTIS!
AUCUN ESPACE POUR LE STORYTELLING,

LA DÉCOUVERTE FORTUITE, L’ÉMERVEILLEMENT
É M E R G E N C E D ’ U N E V I S I O N
Et si on numérisait
l’expérience client (UX)

d’un journal papier ?

(sans faire un pdf ennuyant)
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Soirée
> 40 minutes < 7 minutes > 60 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news Mixte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé
Matin Transport Bureau Transport Matin
> 40 minutes < 7 minutes > 40 minutes
Profondeur /
analyse /
découverte
Breaking news
Profondeur /
analyse /
découverte
2009
Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
des quotidiens d’informations !
Essayons d’imaginer le
3 . A U J O U R D ’ H U I L’ H Y P E R D R I V E
LA VITESSE DU CHANGEMENT
(ET DES ATTENTES DES CLIENTS)
EST MAINTENANT
EN MODE «HYPERDRIVE»
« D I G I TA L N AT I V E »
M A I N T E N A N T
« G R E AT U X N AT I V E »
D E M A I N
L E S F O N C T I O N S C L É S D U I P H O N E 1 G ( 2 0 0 7 ) 

N E S O N T D É J À P L U S L E S M O T I F S D ’ A C H AT !
A U J O U R D ’ H U I C O M M E N T 

U T I L I S E - T ’ O N C E S A P PA R E I L S ?
R É PA R T I T I O N D E S M É T H O D E S D E
C O M M U N I C AT I O N S V I A S M A R T P H O N E S *
0 %
25 %
50 %
75 %
100 %
Adultes 12-15 ans
Email
Appels téléphoniques
Réseaux sociaux
Messages/SMS
Messages Photos
* U K 0 8 / 2 0 1 4
PA S É T O N N A N T Q U E 

L E S É C R A N S G R A N D I S S E N T
C O N S O M M AT I O N I N T E R N E T
PA R A P PA R E I L S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrandeC A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrande
1. Besoins exprimés
et saisis dans les
requis du projet
C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrande
1. Besoins exprimés
et saisis dans les
requis du projet
2. Début projet
C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrande
1. Besoins exprimés
et saisis dans les
requis du projet
2. Début projet
3. Projet complété
C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrande
1. Besoins exprimés
et saisis dans les
requis du projet
2. Début projet
3. Projet complété
4. Solution répond
aux besoins du passé
C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrande
1. Besoins exprimés
et saisis dans les
requis du projet
2. Début projet
3. Projet complété
5. L’utilisateur

est «ailleurs»
4. Solution répond
aux besoins du passé
C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
B E S O I N S 

D E V O S 

C L I E N T S 

E T D E V O T R E
E N T R E P R I S E
=
Imaginer maintenant une solution qui saura répondre

aux besoins des clients dans 3 ans est impossible
Vitesseet/oucomplexité
1990 2000 2010 2020
Changements du marché, besoins des utilisateurs
Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles
PetiteMoyenneGrandeC A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S
A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
Avec une méthode
itérative, incrémentale
et adaptative
P O U R Q U O I U N E M É T H O D E I T É R AT I V E ?
• Pour apporter le maximum de valeur «affaires» le plus
rapidement possible, continuellement ;
• Pour livrer des solutions dans les temps et dans les budgets ;
• Pour développer des solutions qui répondront aux besoins des
clients lorsqu’elles sont livrées ;
• Pour être réactifs et pertinents dans un univers qui est de plus
en plus complexe, exigeant et qui change constamment ;
• Pour augmenter la prédictibilité, l’efficacité et la productivité ;
• Pour garder nos excellentes ressources heureuses et motivées.
P O U R Q U O I U N E M É T H O D E I T É R AT I V E ?
• Pour apporter le maximum de valeur «affaires» le plus
rapidement possible, continuellement ;
• Pour livrer des solutions dans les temps et dans les budgets ;
• Pour développer des solutions qui répondront aux besoins des
clients lorsqu’elles sont livrées ;
• Pour être réactifs et pertinents dans un univers qui est de plus
en plus complexe, exigeant et qui change constamment ;
• Pour augmenter la prédictibilité, l’efficacité et la productivité ;
• Pour garder nos excellentes ressources heureuses et motivées.
LA VITESSE DU CHANGEMENT
(ET DES ATTENTES DES CLIENTS)
EST MAINTENANT
EN MODE «HYPERDRIVE»
C R O I R E Q U E D E M A I N S E R A
C O M M E A U J O U R D ’ H U I
S TA G N AT I O N =
Parce que le statu quo n’est jamais une option responsable
C E N ’ E S T Q U ’ U N E Q U E S T I O N D E T E M P S
R E V E N U S P U B L I C I TA I R E S 

D E S Q U O T I D I E N S N O R D A M É R I C A I N S
Milliardsde$
0
13
25
38
50
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Futur
Papier
Web & Mobile
7%
14%
8%
10%
11.5%
12%
100%
U R G E N C E D ’ A G I R
Survivre = innover + agilité + agir maintenant
4 . I N N O V E R
IMAGINER UNE NOUVELLE SOLUTION
IMAGINER UNE NOUVELLE SOLUTION
Inventaire

de liens

«cliquables»
Sélection ou
commande
de l'article
Consommation Retour

à l'inventaire
Livraison
de l'article
1 2 3 4 5
COMMENT SORTIR DU MODÈLE DU
«CLIC» DANS L’UNIVERS NUMÉRIQUE ?
OBTENIR À NOUVEAU LA PERMISSION

DE RACONTER NOS HISTOIRES
Expérience
utilisateur
La solution

et/ou

la technologie
L’ E R R E U R C L A S S I Q U E
Symptôme: Le business analyst est un traducteur système
Expérience
utilisateur
U N S E U L V É R I TA B L E « S E N S »
La solution

et/ou

la technologie
Symptôme: Le business analyst est un traducteur vision
D E S I G N E R S E T E X P É R I E N C E C L I E N T S
W H I T E B O A R D S
M A Q U E T T E S
S V P AT T E N D E Z
AVA N T D E C O D E R !
L E P L U S L O N G T E M P S P O S S I B L E
M A I N T E N I R L A V I T E S S E D E L’ I D É E
P R O T O T Y PA G E
FA I L E A R LY, FA I L FA S T, FA I L O F T E N
© Fast Company
W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
1. Valider les idées

Sauver temps et argent en construisant les bonne
choses
2. Obtenir de nouvelles idées

Augmenter la qualité de l’expérience utilisateur
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
3 questions
• Qu’est-ce qui doit fonctionner ?
• Qu’est-ce qu’on peut simuler ?
• Quel est le contexte d’utilisation ?
Prototyper
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
3 questions
• Sauriez-vous __________ ?
• Est-ce facile de ___________ ?
• Comment pourrait-on
améliorer ceci ?
Qui ?
• Qui sont vos utilisateurs cibles ?
Attention
• Ne pas argumenter, défendre
ou ignorer
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Montrer
3 questions
• Qu’est-ce qui fonctionne bien ?
• Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?
• Quels sont les nouvelles idées

que nous donne cette itération ?
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Apprendre
U N P R O T O T Y P E C ’ E S T D U «   FA K E   »
Idée Prototype Prototype AppliPrototype
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Idée Prototype Prototype AppliPrototype
Illusion/simuler Réalité
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Illusion/simuler Réalité
Images InteractionsAnimation
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Idée Prototype Prototype AppliPrototype
Illusion/simuler Réalité
Images InteractionsAnimation
UX et Designers Programmeurs
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Idée Prototype Prototype AppliPrototype
Illusion/simuler Réalité
Images InteractionsAnimation
UX et Designers Programmeurs
N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
Vision Systèmes
Idée Prototype Prototype AppliPrototype
UNE GRANDE PERCÉE
ÉLIMINER UN SIMPLE BOUTON
LA PAGE D’ACCUEIL EST COMME

UNE OFFRE DE 10 000 CANAUX À CHOISIR
ET SI IL N’Y AVAIT PAS

DE PAGE D’ACCUEIL ?
OBTENIR À NOUVEAU LA PERMISSION

DE RACONTER NOS HISTOIRES
Une histoire

interactive à

«raconter»

par écran
Sujet ou

histoire

suivante1.
UN «CONTRAT» AVEC LE LECTEUR :
DEUX ENGAGEMENTS SIMPLES
Un début

et une fin2.
UN «CONTRAT» AVEC LE LECTEUR :
DEUX ENGAGEMENTS SIMPLES
Une publicité ici
TESTS UTILISATEURS
68 % DE NOS LECTEURS APPRÉCIENT

LES PUBLICITÉS DE LA PRESSE+
L E S U C C È S
C E Q U E L E S 

G E N S P E N S E N T
L A R É A L I T É
– W I N S T O N C H U R C H I L L
« Le succès c’est d’aller
d’échec en échec sans perdre
son enthousiasme »
L E S U C C È S
• On méprend souvent le génie avec le courage.
• Le génie, c'est d'avoir le courage de dire :

« C’est poche, on peut faire mieux. »
• Innovation = C’est une route parsemée d’échecs
• Recommencez ! Recommencez ! Recommencez !
L E S U C C È S
N o n m e rc i !
O n n ’ a p a s
l e t e m p s !
5 . A D H É S I O N E T S É L E C T I O N
L A TÂ C H E S E M B L E I M P O S S I B L E
N E PA S E S S AY E R D E V E N D R E
É V I T E R L E S « N O U S » 

C O N T R E « V O U S »
– S E T H G O D I N
« Nothing is what happens
when everyone has to agree. »
I N F L U E N C E R = FA I R E PA R T I C I P E R
L E R O A D M A P
C O M M E N T M A N G E - T- O N
U N É L É P H A N T ?
C H O I S I R L E S I N I T I AT I V E S
Gouffre financier
(money pit)
Quick wins !
VA L E U R
COÛTSOUEFFORTS
ROI = VAL / EFF
D É B U T E R PA R L E P L U S
G R A N D R O I *
* R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
ROI = VAL / EFF
D É B U T E R PA R L E P L U S
G R A N D R O I *
* R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
D É T E R M I N E Z 

L A VA L E U R AV E C E U X
O N D I S T R I B U E D E
L’ A R G E N T À L’ É Q U I P E
V O I C I L A VA L E U R
ROI = VAL / EFF
D É B U T E R PA R L E P L U S
G R A N D R O I *
* R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
O U E N C O R E D E L’ A R G E N T 

Q U I R E P R É S E N T E L E S
R E S S O U R C E S
C H O I S I R L E S I N I T I AT I V E S
Gouffre financier
(money pit)
Quick wins !
VA L E U R
COÛTSOUEFFORTS
J O U E Z , FA I T E S J O U E R
• Jouez pour faire adhérer à une vision.
• Jouez avec l'équipe pour simuler les problèmes, les défis et
imaginer des solutions.
• Pour évaluer le potentiel d'une feature, pour comprendre

la portée et le potentiel d’un futur produit.
• Jouez avec les clients pour «prioriser» les fonctions ou
caractéristiques d’un produit.
• Le changement est moins dramatique en jouant.
• Votre rôle n’est pas de chercher le consensus mais de rallier tout
le monde derrière les choix fait en fonction de la vision
J O U E Z , FA I T E S J O U E R
• Jouez pour faire adhérer à une vision.
• Jouez avec l'équipe pour simuler les problèmes, les défis et
imaginer des solutions.
• Pour évaluer le potentiel d'une feature, pour comprendre

la portée et le potentiel d’un futur produit.
• Jouez avec les clients pour «prioriser» les fonctions ou
caractéristiques d’un produit.
• Le changement est moins dramatique en jouant.
• Votre rôle n’est pas de chercher le consensus mais de rallier tout
le monde derrière les choix fait en fonction de la vision
6 . I N N O VAT I O N : 

C I N Q ( 5 ) H U M B L E S L E Ç O N S
M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S
1.Innover c’est prendre des risques
2. Attitude, aptitudes et diversité
3. Contexte vs contrôle
4. L’Agilité doit être bidirectionnelle
5.Construire la confiance
M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S
1.Innover c’est prendre des risques
2. Attitude, aptitudes et diversité
3. Contexte vs contrôle
4. L’Agilité doit être bidirectionnelle
5.Construire la confiance
L E Ç O N 1 : 

I N N O V E R C ’ E S T P R E N D R E D E S R I S Q U E S
O R G A N I S AT I O N C L A S S I Q U E
CTO C O OC F O H R G M
C E O
$
Traduction: ne pas prendre de risque
idée
Essai
Pourquoi?
Etsi…
idée
vision
Sécurité!
Stabilité
Impossible
Non!
Non!
Non!
Système!
???
Non!
Non!
L’ O R G A N I S AT I O N E S T- E L L E P R Ê T E ?
LEADER DE
TRANSFORMATION
LEADERS
TRADITIONNELS
« Les leaders de demain ne rentrent pas dans le
moule de ceux d’hier. Et inversement »
« Encore faut-il les trouver ces leaders et agents
du changement car il y a de fortes chances
qu’ils soient en train de prendre la poussière
dans un placard dans votre entreprise ou
même que vous ne les ayez jamais recruté. »
« On cherche simplement des personnes
capables de se mouvoir dans un environnement
et d’une manière qui est simplement à
l’opposé de la manière dont l’entreprise a
été construite et fonctionnait jusqu’à
présent. »
« Capacité à essayer, échouer, rebondir ? »
« Leadership ? Ah non ça va perturber notre
modèle fondé sur l’autorité. Curieux et
créatif ? Non merci on veut des gens qui
suivent la règle. »
« Bons communicants, capacité de conviction et
d’engagement ? La com’ c’est le travail de la
com’, et non merci on ne veut pas de grandes
gu… qui vont tout remettre en cause.
Capacité à aller vite ? Non mais suivez le
process et les circuits de validation. »
« Au final se poser la question des leaders de la
transformation … C’est se rendre compte
qu’on a avant tout un enjeu de culture, de
recrutement et de développement
personnel. »
L E A D E R S D E T R A N S F O R M AT I O N *
*Extraits de «La transformation digitale, royaume des profils atypiques» par Bertrand Duperi

http://www.duperrin.com/2014/06/12/la-transformation-digitale-royaume-des-profils-atypiques/
« Les leaders de demain ne rentrent pas dans le
moule de ceux d’hier. Et inversement »
« Encore faut-il les trouver ces leaders et agents
du changement car il y a de fortes chances
qu’ils soient en train de prendre la poussière
dans un placard dans votre entreprise ou
même que vous ne les ayez jamais recruté. »
« On cherche simplement des personnes
capables de se mouvoir dans un environnement
et d’une manière qui est simplement à
l’opposé de la manière dont l’entreprise a
été construite et fonctionnait jusqu’à
présent. »
« Capacité à essayer, échouer, rebondir ? »
« Leadership ? Ah non ça va perturber notre
modèle fondé sur l’autorité. Curieux et
créatif ? Non merci on veut des gens qui
suivent la règle. »
« Bons communicants, capacité de conviction et
d’engagement ? La com’ c’est le travail de la
com’, et non merci on ne veut pas de grandes
gu… qui vont tout remettre en cause.
Capacité à aller vite ? Non mais suivez le
process et les circuits de validation. »
« Au final se poser la question des leaders de la
transformation … C’est se rendre compte
qu’on a avant tout un enjeu de culture, de
recrutement et de développement
personnel. »
L E A D E R S D E T R A N S F O R M AT I O N *
*Extraits de «La transformation digitale, royaume des profils atypiques» par Bertrand Duperi

http://www.duperrin.com/2014/06/12/la-transformation-digitale-royaume-des-profils-atypiques/
I N N O V E R C ’ E S T D I F F I C I L E PA R T O U T !
S O Y E Z P E R S É V É R A N T S E T R É S I L I A N T S
L E Ç O N 2 : 

AT T I T U D E , A P T I T U D E S E T D I V E R S I T É
C H O I S I R S O N É Q U I P E
Idéal
Non !
A P T I T U D E S ( S K I L L S )
ATTITUDE(WILL)
a .
b .
FAV O R I S E Z L A D I F F É R E N C E
QualitéInfraDesigner Développeur Analyste
P O RT R A I T- R O B O T D ’ U N E D R E A M T E A M
E M B A U C H E / C R É AT I O N D ’ É Q U I P E S A G I L E S
• Attitude avant aptitudes
• Favorisez la diversité :
• N’ayez pas peur d’y insérer des «weirdos»
• Mélangez âge, sexe, expertise, expériences, hiérarchie,
etc.
• Laissez le temps aux équipes de se «former», les défis
soudent et ça prend quelques sprints pour que la chimie
embarque
• Problème avec une ressource ? Comment l’équipe

gère-t-elle cette situation ?
L E Ç O N 3 : 

C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E
C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E
C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E
E X P L I Q U E R P O U R Q U O I ,
L’ I N T E N T I O N , D O N N E R D U
C O N T E X T E , PA RTA G E R L E S
M É T R I Q U E S , PA RTA G E R L A
S T R AT É G I E , D O N N E R D E S
O B J E C T I F S L I É S À D E S V I S É S
D ’ E N T R E P R I S E S
FA I R E C O N F I A N C E
D I R E C T I V E S S A N S C O N T E X T E ,
A S S I G N E R D E S TÂ C H E S , P R I S E
D E D É C I S I O N D U H A U T V E R S L E
B A S , C O M I T É S , P L A N E T
P R O C E S S U S P L U S VA L O R I S É S
Q U E L E S R É S U LTAT S , AT T E N T E S
D ’ A P P R O B AT I O N
AV O I R P E U R
L E R Ô L E D U M A N A G E R
D O N N E R D U 

T R AVA I L
E X E R C E R D U
C O N T R Ô L E
D O N N E R D U 

T R AVA I L
E X E R C E R D U
C O N T R Ô L E
C O M M U N I Q U E R 

U N E V I S I O N
D O N N E R D U
C O N T E X T E
TRADITIONNEL
et/ou
WATERFALL
MODERNE

& AGILE
L E R Ô L E D U M A N A G E R
« Quand tu veux construire un
bateau, ne commence pas par
rassembler du bois, couper des
planches et distribuer du travail,
mais réveille au sein des
hommes le désir de la mer
grande et belle »
- A N T O I N E D E S A I N T- E X U P É RY
TOUS CES CERVEAUX

DANS VOS ÉQUIPES!
AYEZ LE COURAGE DE FAIRE
CONFIANCE À CES CERVEAUX !
LES MANAGERS FIXENT

LE CADRE ET LES OBJECTIFS
LES ÉQUIPES

S’AUTO-ORGANISENT
L E Ç O N 4 :
L’ A G I L I T É D O I T Ê T R E B I D I R E C T I O N N E L L E
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
PO & BA
Traducteur-Vision
Partagez les concepts, le discours et le langage
• Valeur, Efforts, ROI, Itérations, Release, Sprints, etc.
• Le nom des «Épics», des features, etc. ont un sens
pour les clients, la business et la haute direction
• Le roadmap doit être approuvé, décidé et suivi
avec l’équipe de la haute direction
• La vision est partagée et comprise
• Le plus important rôle du BA c’est celui de
traducteur-vision. Il n’est pas un traducteur-
système ! (Mauvais sens)
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
La
«Business»
parle Agile
Les équipes
Agile parlent
«business»
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
O U I M A I S Q U A N D ?
Valeur,
efforts, scope,
roadmap,
features, etc
PA R L O N S A G I L E
N O T R E R O A D M A P E S T « B U S I N E S S W I S E »
Pas en fonction des systèmes, services ou silos
mais bien des «piliers» de la vision produits
S t o r y t e l l i n g A n n o n c e u r s
C l i e n t s ( L e c t e u r s )
P ro d u c t i v i t é / o p é r a t i o n s
Te c h n o l o g i e / B I /
S y s t è m e s / M é t r i q u e s
Storytelling Productivité Lecteurs Annonceurs Technologie
1 Fiche Auteur 1 QA d'une édition
2 Widget Images
interactives v2.0
1 Workflow et sécurité
configurable
2 Édition 2.0 : Gestion des
erreurs
2 Édition 2.0 : Cycle de vie
d’une page2 Texte chaîné
3 Contenu texte
bidirectionnel (EPIC)
3 Intégration 

AlfaMedia et WCM
4 Widget Galerie Photos
mosaique
4 Mode miniature
4 Assembleur 2.0
2 App QA Pub :
Prévisualisation
1 Évaluer notre App
1 Moteur de césure
1 Jeux Mots croisés
1 LPM Notifications 

Multiplateformes
2 Support de différentes
versions des objets
2 Niv2 - En direct 2.0
3 Édition 2.0 : Entité
groupe de sections
3 LPM Personnalisation
écran d'accueil
4 Organiser et classer mon
contenu sauvegardé
4 Corriger historique
partage
5 Édition Retina
2 Astuce contextuelle
1 Section spéciale
rédactionnelle
2 Offre Petits annonceurs
"display" (EPIC
3 Section spéciale
publicitaire
3 Gestion bouton +WEB
4 Dossier à onglet avec
publicités ***
5 Sauvegarder une
publicité licités
1 Édition 2.0 : Entité
Kiosque
1 CDNs redondants
1 QA Newsstand
2 Archivage performance
5 Édition 2.0 : Génération
des aperçus
R7etR8Stationnement
N O T R E R O A D M A P E S T « B U S I N E S S W I S E »
L E R O A D M A P E S T U N O B J E T TA N G I B L E
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
J’AI UNE
VISION JE COMPRENDS
ET J’ADHÈRE À
LA VISION
La
«Business»
parle Agile
Les équipes
Agile parlent
«business»
A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
COMPRÉHENSION
HAUTE
DIRECTION
ÉQUIPES AGILES
Tout comme le PO, le business
analyst est un traducteur-vision,
certainement pas

un traducteur-système !
L E Ç O N 5 :
C O N S T R U I R E L A C O N F I A N C E
C O N S T R U I R E L A C O N F I A N C E
Évangéliser
l’agilité
Sélectionner

des «QuickWins»
Livrer &
Réussir
1
Promouvoir

les réussites
2 3 4
B A = T R A D U I R E L A V I S I O N
Soyez des traducteurs-vision
Vision Clients
SystèmesMétiers
Roadmap
Feedbacks
Soyez des traducteurs-vision
M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S
1.Innover c’est prendre des risques
2. Attitude, aptitudes et diversité
3. Contexte vs contrôle
4. L’Agilité doit être bidirectionnelle
5.Construire la confiance
M E R C I
Jean-Marc De Jonghe
@madmac
ca.linkedin.com/in/dejonghe

Contenu connexe

En vedette

PresentacióN2
PresentacióN2PresentacióN2
PresentacióN2mariyvero
 
Concombre fou mais_vrai_ab
Concombre fou mais_vrai_abConcombre fou mais_vrai_ab
Concombre fou mais_vrai_abriboskin
 
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succès
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succèsÉric Yves Doyon Canada - Une histoire à succès
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succèsYves Doyon
 
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI)
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI) International Journal of Business and Management Invention (IJBMI)
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI) inventionjournals
 
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint Juéry
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint JuéryDiaporama présenté par le Club Jardin à Saint Juéry
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint JuéryCDIJaures
 
Redes InformáTicas
Redes InformáTicasRedes InformáTicas
Redes InformáTicasJulioYJohana
 
Internet en siglo 21- SALTOS JOSE
Internet en siglo 21- SALTOS JOSEInternet en siglo 21- SALTOS JOSE
Internet en siglo 21- SALTOS JOSEjsaltos
 
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...VisionGEOMATIQUE2014
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1cun
 
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenil
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenild´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenil
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal JuvenilDepartamento de Derecho UNS
 
PpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldo
PpcytFacultad de Biologia Manuel GrimaldoPpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldo
PpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldomanuelgrimaldo
 

En vedette (19)

PresentacióN2
PresentacióN2PresentacióN2
PresentacióN2
 
Presentación proy pri
Presentación proy  priPresentación proy  pri
Presentación proy pri
 
Mundial 1º 2º 3º
Mundial 1º 2º 3ºMundial 1º 2º 3º
Mundial 1º 2º 3º
 
Concombre fou mais_vrai_ab
Concombre fou mais_vrai_abConcombre fou mais_vrai_ab
Concombre fou mais_vrai_ab
 
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succès
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succèsÉric Yves Doyon Canada - Une histoire à succès
Éric Yves Doyon Canada - Une histoire à succès
 
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI)
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI) International Journal of Business and Management Invention (IJBMI)
International Journal of Business and Management Invention (IJBMI)
 
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint Juéry
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint JuéryDiaporama présenté par le Club Jardin à Saint Juéry
Diaporama présenté par le Club Jardin à Saint Juéry
 
Redes InformáTicas
Redes InformáTicasRedes InformáTicas
Redes InformáTicas
 
Internet en siglo 21- SALTOS JOSE
Internet en siglo 21- SALTOS JOSEInternet en siglo 21- SALTOS JOSE
Internet en siglo 21- SALTOS JOSE
 
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...
Géomatique et télédétection en appui à la prévention de la contamination diff...
 
Anuncio regatas 2012
Anuncio regatas 2012Anuncio regatas 2012
Anuncio regatas 2012
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Trabajo software
Trabajo softwareTrabajo software
Trabajo software
 
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenil
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenild´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenil
d´Empaire Eduardo - Ley 13.634 - Fuero de Responsabilidad Penal Juvenil
 
Proyecto individual Ansin Mónica
Proyecto individual Ansin MónicaProyecto individual Ansin Mónica
Proyecto individual Ansin Mónica
 
PpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldo
PpcytFacultad de Biologia Manuel GrimaldoPpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldo
PpcytFacultad de Biologia Manuel Grimaldo
 
Generos
GenerosGeneros
Generos
 
Oliveto 08
Oliveto 08Oliveto 08
Oliveto 08
 
Tecnología2
Tecnología2Tecnología2
Tecnología2
 

Similaire à BAFS 2015 : Jean Marc De Jonghe - Comment devenir une entreprise branchée, innovante et productive avec la méthode Agile ? Retour sur la création de LaPresse+

Sautez sur la prochaine courbe
Sautez sur la prochaine courbeSautez sur la prochaine courbe
Sautez sur la prochaine courberetaicouncil
 
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ?
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ? What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ?
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ? DigitasLBi Paris
 
Réussir dans un monde en perpétuel changement
Réussir dans un monde en perpétuel changementRéussir dans un monde en perpétuel changement
Réussir dans un monde en perpétuel changementJean-Marc De Jonghe
 
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEB
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEBBusiness Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEB
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEBThomas POTTIER
 
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenaires
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenairesFabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenaires
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenairesswatre
 
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancé
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancéSunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancé
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancéSunTseu
 
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?Damien Dabernat
 
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attention
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attentionM Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attention
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attentionM Publicité / Groupe Le Monde
 
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEAN
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEANPROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEAN
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEANShanelle Nicosia
 
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...Fastory
 
Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech
 Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech  Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech
Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech Transtech Aquitaine
 
Lettre d'information - janvier 2019
Lettre d'information - janvier 2019Lettre d'information - janvier 2019
Lettre d'information - janvier 2019Transtech Aquitaine
 
Dossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableDossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableGroupe110
 
Dossier de production
Dossier de productionDossier de production
Dossier de productionGroupe110
 
Gestion de produit, partage d'expériences
Gestion de produit, partage d'expériencesGestion de produit, partage d'expériences
Gestion de produit, partage d'expériencesKarine Vincent
 
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...Monogramme
 
Dossier de production groupe 110 skema lille
Dossier de production groupe 110 skema lilleDossier de production groupe 110 skema lille
Dossier de production groupe 110 skema lilleclement110
 

Similaire à BAFS 2015 : Jean Marc De Jonghe - Comment devenir une entreprise branchée, innovante et productive avec la méthode Agile ? Retour sur la création de LaPresse+ (20)

Sautez sur la prochaine courbe
Sautez sur la prochaine courbeSautez sur la prochaine courbe
Sautez sur la prochaine courbe
 
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ?
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ? What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ?
What's Next Contenus : Et si on parlait Performance ?
 
Réussir dans un monde en perpétuel changement
Réussir dans un monde en perpétuel changementRéussir dans un monde en perpétuel changement
Réussir dans un monde en perpétuel changement
 
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEB
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEBBusiness Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEB
Business Analyst & Transformation Digital : Retour d'expérience Groupe SEB
 
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenaires
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenairesFabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenaires
Fabriques numeriques côte d'opale réunion exposants-partenaires
 
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancé
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancéSunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancé
SunTseu Café Croissants Marketo 2017 03 07 Reporting avancé
 
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?
Sans développeur ni CTO dans l'équipe, comment assurer soi-même ?
 
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attention
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attentionM Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attention
M Publicité-RégieObs - Le Big Bang de l'économie de l'attention
 
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEAN
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEANPROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEAN
PROJET DE GROUPE : CRÉATION D'UNE STARTUP - DÉLICLEAN
 
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
 
Cuisine ton Pitch
Cuisine ton PitchCuisine ton Pitch
Cuisine ton Pitch
 
Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech
 Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech  Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech
Lettre d'information | Septembre 2018 | Transtech
 
Présentation du 16 février 2015(2)
Présentation du 16 février 2015(2)Présentation du 16 février 2015(2)
Présentation du 16 février 2015(2)
 
Lettre d'information - janvier 2019
Lettre d'information - janvier 2019Lettre d'information - janvier 2019
Lettre d'information - janvier 2019
 
Dossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableDossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durable
 
Dossier de production
Dossier de productionDossier de production
Dossier de production
 
Gestion de produit, partage d'expériences
Gestion de produit, partage d'expériencesGestion de produit, partage d'expériences
Gestion de produit, partage d'expériences
 
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelleAtelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
 
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...
Projet Maltstrom, création d'une marque de bière artisanale et projet d'entre...
 
Dossier de production groupe 110 skema lille
Dossier de production groupe 110 skema lilleDossier de production groupe 110 skema lille
Dossier de production groupe 110 skema lille
 

Plus de BAFS

Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1BAFS
 
BAFS 2015 Genève : Intro
BAFS 2015 Genève : IntroBAFS 2015 Genève : Intro
BAFS 2015 Genève : IntroBAFS
 
Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1BAFS
 
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric Berger
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric BergerBAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric Berger
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric BergerBAFS
 
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...BAFS
 
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopération
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopérationBAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopération
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopérationBAFS
 
BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV
 BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV  BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV
BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV BAFS
 
20150630 wegmann regev_bafs
20150630 wegmann regev_bafs20150630 wegmann regev_bafs
20150630 wegmann regev_bafsBAFS
 
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS
 
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...BAFS
 
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS
 
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : Orange
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : OrangePannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : Orange
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : OrangeBAFS
 
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...BAFS
 
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wiki
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wikiBAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wiki
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wikiBAFS
 
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...BAFS
 
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS
 
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...BAFS
 
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...BAFS
 
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015BAFS
 
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...BAFS
 

Plus de BAFS (20)

Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1
 
BAFS 2015 Genève : Intro
BAFS 2015 Genève : IntroBAFS 2015 Genève : Intro
BAFS 2015 Genève : Intro
 
Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1Pres intro bafsgva2015v1
Pres intro bafsgva2015v1
 
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric Berger
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric BergerBAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric Berger
BAFS 2015 Paris : Introduction par Cédric Berger
 
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...
BAFS 2015 Genève : Bertrand Mingaud - La DSi peut-elle être encore le catalys...
 
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopération
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopérationBAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopération
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les valeurs pour faciliter la coopération
 
BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV
 BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV  BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV
BAFS 2015 Genève : Panel Retour d'expérience - CHUV
 
20150630 wegmann regev_bafs
20150630 wegmann regev_bafs20150630 wegmann regev_bafs
20150630 wegmann regev_bafs
 
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
 
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...
BAFS 2015 Genève : Jean Pierre Rey - Les Valeur(s) pour faciliter la coopérat...
 
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Genève: Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
 
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : Orange
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : OrangePannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : Orange
Pannel Retour d'expérience BAFS 2015 Genève : Orange
 
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...
BAFS 2015 Genève : Frédéric Tremeau - Comment réconcilier l'IT et le métier g...
 
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wiki
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wikiBAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wiki
BAFS 2015 Genève : Atelier Semsimo - Ontologies et wiki
 
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...
BAFS 2015 Paris : Christophe Parachni - La coopération Métier-DSI avec des ou...
 
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
BAFS 2015 Paris : Atelier BPMS - Une démarche outillée de BA : Adequate Solut...
 
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...
BAFS 2015 Paris : Eric Fromant l'usage comme source dune nouvelle croissance ...
 
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...
BAFS 2015 Paris : Olivier Durant - Business Analyst et Business Architecte - ...
 
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015
Présentation de Itescia - Accueil BAFS 2015
 
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...
BAFS 2015 : Jacques Rossard - Business Analyst et Startups : Un amour impossi...
 

BAFS 2015 : Jean Marc De Jonghe - Comment devenir une entreprise branchée, innovante et productive avec la méthode Agile ? Retour sur la création de LaPresse+

  • 1. P O U R D E S E N T R E P R I S E S B R A N C H É E S , I N N O VA N T E S E T P R O D U C T I V E S B A F S • J U I N 2 0 1 5 J E A N - M A R C D E J O N G H E • V P P R O D U I T S N U M É R I Q U E S , L A P R E S S E S A U T E Z S U R L A P R O C H A I N E C O U R B E 
 I N N O VA T I O N E T T R A N S F O R M A T I O N O R G A N I S A T I O N N E L L E
  • 2. A G E N D A 1. Préambule / 7 mins 2. Le Problème / 7 mins 3. Aujourd’hui l’hyperdrive / 7 mins 4. Innover / 12 mins 5. Adhésion et Sélection / 7 mins 6. Deux de mes cinq (5) humbles leçons / 5 mins 7. Période de questions / 10 mins @madmac
  • 3.
  • 4. 1 . P R É A M B U L E
  • 5.
  • 6. +130 ans! Fondée le 20 octobre 1884…
  • 7. E N 2 0 0 9 : 2 P R O D U I T S Produit «physique» 800 000Lecteurs uniques hebdomadaires
  • 8. Produit «numérique» 2.6 MVisiteurs uniques mensuels E N 2 0 0 9 : 2 P R O D U I T S
  • 9. C R É AT I O N D ’ U N 3 E P R O D U I T
  • 10. U N E AV E N T U R E Q U I D É B U T E E N 2 0 1 0
  • 11.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16. Ex: Édition d’un samedi 13 sections, 168 écrans
  • 17. 71% Téléchargement en cours… S A N S C E T Y P E D ’ E X P É R I E N C E C I E N T…
  • 18. • Pour créer des éditions riches et interactives quotidiennement - Back end • Tout en respectant heures de tombée et contraintes d’une salle de nouvelle d’importance • Une expérience client immersive extraordinaire (40 mins/appareil et + chaque jour) - Front end • Publicités interactives et amusantes incluses
 nos utilisateurs les aiment ! A U F I N A L U N E S O L U T I O N
  • 19. C H A N G E M E N T 
 O R G A N I S AT I O N N E L C O M P L E T !
  • 20. C H A N G E M E N T 
 O R G A N I S AT I O N N E L C O M P L E T !
  • 21. B E A U C O U P D E P R I X M A I S S U R T O U T… U N E S O L U T I O N Q U E N O S C L I E N T S A D O R E N T
  • 22. APRÈS 2 ANS 16 594 notes sur l’App Store 1 217 avis 4.79/5
  • 23. AUJOURD’HUI +190 000appareils uniques chaque jour
 qui ouvrent au moins une édition!
  • 24.
  • 25. Je n’ai pas beaucoup
 de temps (et je sais ce que je veux) J’aimerais comprendre, découvrir, être diverti Je m’emmerde Web ou
 Mobile 6 minutes 45 minutes + ? UNE VISION FOLLE QUI MARCHE !
  • 26. PA R TA G E R AV E C V O U S C E T T E E X P É R I E N C E D E T R A N S F O R M AT I O N
  • 27. 2 . L E P R O B L È M E
  • 28. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
  • 29. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE Ici notre futur dans l’univers numérique
  • 30. TENDANCE GÉNÉRALE ? 55% des utilisateurs passent moins de 15 secondes «actives» sur une page «cliquée» http://time.com/12933/what-you-think-you-know-about-the-web-is-wrong/ - Tony Haile, CEO Chartbeat pour time.com
  • 31. R E A L I T Y C H E C K R E V E N U S P U B L I C I TA I R E S 
 D E S Q U O T I D I E N S N O R D A M É R I C A I N S Milliardsde$ 0 13 25 38 50 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Papier Web & Mobile 7% 14% 8% 10% 11.5% 12%
  • 32. NOTRE MODÈLE D’AFFAIRES EST CASSÉ CONFRONTÉS À NOTRE PERTINENCE VS LA «NOUVELLE» VIE DE NOS CLIENTS
  • 33.
  • 34. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
  • 35. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE > 35 minutes < 7 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news POURQUOI?
  • 36. P O U R Q U O I 2 M É D I U M S AV E C P R AT I Q U E M E N T L E S M Ê M E S C O N T E N U S 
 = D E S E X P E R I E N C E S S I D I F F É R E N T E S ?
  • 37. NOTRE PLATEFORME WEB EST CONÇUE COMME UNE MACHINE DISTRIBUTRICE
  • 38. Inventaire
 de liens
 «cliquables» Sélection ou commande de l'article Consommation Retour
 à l'inventaire Livraison de l'article WORKFLOW WEB/MOBILE TYPE 1 2 3 4 5
  • 39. ON POURRAIT PRESQUE DIRE
 SURTOUT CONÇUE POUR DU LÈCHE-VITRINE!
  • 40. 6 MINUTES ET VOUS ÊTES PARTIS!
  • 41. AUCUN ESPACE POUR LE STORYTELLING,
 LA DÉCOUVERTE FORTUITE, L’ÉMERVEILLEMENT
  • 42. É M E R G E N C E D ’ U N E V I S I O N
  • 43. Et si on numérisait l’expérience client (UX)
 d’un journal papier ?
 (sans faire un pdf ennuyant)
  • 44. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 35 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
  • 45. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Soirée > 40 minutes < 7 minutes > 60 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Mixte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
  • 46. Journal papier Smartphone Web Smartphone Télé Matin Transport Bureau Transport Matin > 40 minutes < 7 minutes > 40 minutes Profondeur / analyse / découverte Breaking news Profondeur / analyse / découverte 2009 Rituel quotidien type en amériqueCONTEXTEPERTINENCE
  • 47. des quotidiens d’informations ! Essayons d’imaginer le
  • 48. 3 . A U J O U R D ’ H U I L’ H Y P E R D R I V E
  • 49. LA VITESSE DU CHANGEMENT (ET DES ATTENTES DES CLIENTS) EST MAINTENANT EN MODE «HYPERDRIVE»
  • 50. « D I G I TA L N AT I V E » M A I N T E N A N T
  • 51. « G R E AT U X N AT I V E » D E M A I N
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55. L E S F O N C T I O N S C L É S D U I P H O N E 1 G ( 2 0 0 7 ) 
 N E S O N T D É J À P L U S L E S M O T I F S D ’ A C H AT !
  • 56. A U J O U R D ’ H U I C O M M E N T 
 U T I L I S E - T ’ O N C E S A P PA R E I L S ? R É PA R T I T I O N D E S M É T H O D E S D E C O M M U N I C AT I O N S V I A S M A R T P H O N E S * 0 % 25 % 50 % 75 % 100 % Adultes 12-15 ans Email Appels téléphoniques Réseaux sociaux Messages/SMS Messages Photos * U K 0 8 / 2 0 1 4
  • 57. PA S É T O N N A N T Q U E 
 L E S É C R A N S G R A N D I S S E N T
  • 58. C O N S O M M AT I O N I N T E R N E T PA R A P PA R E I L S
  • 59. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrandeC A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 60. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrande 1. Besoins exprimés et saisis dans les requis du projet C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 61. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrande 1. Besoins exprimés et saisis dans les requis du projet 2. Début projet C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 62. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrande 1. Besoins exprimés et saisis dans les requis du projet 2. Début projet 3. Projet complété C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 63. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrande 1. Besoins exprimés et saisis dans les requis du projet 2. Début projet 3. Projet complété 4. Solution répond aux besoins du passé C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 64. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrande 1. Besoins exprimés et saisis dans les requis du projet 2. Début projet 3. Projet complété 5. L’utilisateur
 est «ailleurs» 4. Solution répond aux besoins du passé C A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S
  • 65. B E S O I N S 
 D E V O S 
 C L I E N T S 
 E T D E V O T R E E N T R E P R I S E = Imaginer maintenant une solution qui saura répondre
 aux besoins des clients dans 3 ans est impossible
  • 66.
  • 67.
  • 68. Vitesseet/oucomplexité 1990 2000 2010 2020 Changements du marché, besoins des utilisateurs Capacité d'adaptation et de réalisation des entreprises traditionnelles PetiteMoyenneGrandeC A PA C I T É D E R É A L I S E R D E S S O L U T I O N S A D A P T É E S A U X B E S O I N S D U M A R C H É & D E S C L I E N T S Avec une méthode itérative, incrémentale et adaptative
  • 69. P O U R Q U O I U N E M É T H O D E I T É R AT I V E ? • Pour apporter le maximum de valeur «affaires» le plus rapidement possible, continuellement ; • Pour livrer des solutions dans les temps et dans les budgets ; • Pour développer des solutions qui répondront aux besoins des clients lorsqu’elles sont livrées ; • Pour être réactifs et pertinents dans un univers qui est de plus en plus complexe, exigeant et qui change constamment ; • Pour augmenter la prédictibilité, l’efficacité et la productivité ; • Pour garder nos excellentes ressources heureuses et motivées.
  • 70. P O U R Q U O I U N E M É T H O D E I T É R AT I V E ? • Pour apporter le maximum de valeur «affaires» le plus rapidement possible, continuellement ; • Pour livrer des solutions dans les temps et dans les budgets ; • Pour développer des solutions qui répondront aux besoins des clients lorsqu’elles sont livrées ; • Pour être réactifs et pertinents dans un univers qui est de plus en plus complexe, exigeant et qui change constamment ; • Pour augmenter la prédictibilité, l’efficacité et la productivité ; • Pour garder nos excellentes ressources heureuses et motivées.
  • 71. LA VITESSE DU CHANGEMENT (ET DES ATTENTES DES CLIENTS) EST MAINTENANT EN MODE «HYPERDRIVE»
  • 72. C R O I R E Q U E D E M A I N S E R A C O M M E A U J O U R D ’ H U I
  • 73. S TA G N AT I O N = Parce que le statu quo n’est jamais une option responsable
  • 74. C E N ’ E S T Q U ’ U N E Q U E S T I O N D E T E M P S R E V E N U S P U B L I C I TA I R E S 
 D E S Q U O T I D I E N S N O R D A M É R I C A I N S Milliardsde$ 0 13 25 38 50 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Futur Papier Web & Mobile 7% 14% 8% 10% 11.5% 12% 100%
  • 75. U R G E N C E D ’ A G I R Survivre = innover + agilité + agir maintenant
  • 76. 4 . I N N O V E R
  • 79. Inventaire
 de liens
 «cliquables» Sélection ou commande de l'article Consommation Retour
 à l'inventaire Livraison de l'article 1 2 3 4 5 COMMENT SORTIR DU MODÈLE DU «CLIC» DANS L’UNIVERS NUMÉRIQUE ?
  • 80. OBTENIR À NOUVEAU LA PERMISSION
 DE RACONTER NOS HISTOIRES
  • 81. Expérience utilisateur La solution
 et/ou
 la technologie L’ E R R E U R C L A S S I Q U E Symptôme: Le business analyst est un traducteur système
  • 82. Expérience utilisateur U N S E U L V É R I TA B L E « S E N S » La solution
 et/ou
 la technologie Symptôme: Le business analyst est un traducteur vision
  • 83. D E S I G N E R S E T E X P É R I E N C E C L I E N T S
  • 84. W H I T E B O A R D S
  • 85. M A Q U E T T E S
  • 86. S V P AT T E N D E Z AVA N T D E C O D E R !
  • 87. L E P L U S L O N G T E M P S P O S S I B L E M A I N T E N I R L A V I T E S S E D E L’ I D É E
  • 88. P R O T O T Y PA G E FA I L E A R LY, FA I L FA S T, FA I L O F T E N © Fast Company
  • 89. W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N 1. Valider les idées
 Sauver temps et argent en construisant les bonne choses 2. Obtenir de nouvelles idées
 Augmenter la qualité de l’expérience utilisateur
  • 90. N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
  • 91. N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
  • 92. 3 questions • Qu’est-ce qui doit fonctionner ? • Qu’est-ce qu’on peut simuler ? • Quel est le contexte d’utilisation ? Prototyper N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
  • 93. 3 questions • Sauriez-vous __________ ? • Est-ce facile de ___________ ? • Comment pourrait-on améliorer ceci ? Qui ? • Qui sont vos utilisateurs cibles ? Attention • Ne pas argumenter, défendre ou ignorer N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N Montrer
  • 94. 3 questions • Qu’est-ce qui fonctionne bien ? • Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? • Quels sont les nouvelles idées
 que nous donne cette itération ? N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N Apprendre
  • 95. U N P R O T O T Y P E C ’ E S T D U «   FA K E   »
  • 96. Idée Prototype Prototype AppliPrototype N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
  • 97. Idée Prototype Prototype AppliPrototype Illusion/simuler Réalité N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N
  • 98. Illusion/simuler Réalité Images InteractionsAnimation N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N Idée Prototype Prototype AppliPrototype
  • 99. Illusion/simuler Réalité Images InteractionsAnimation UX et Designers Programmeurs N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N Idée Prototype Prototype AppliPrototype
  • 100. Illusion/simuler Réalité Images InteractionsAnimation UX et Designers Programmeurs N O T R E W O R K F L O W D E L’ I N N O VAT I O N Vision Systèmes Idée Prototype Prototype AppliPrototype
  • 103. LA PAGE D’ACCUEIL EST COMME
 UNE OFFRE DE 10 000 CANAUX À CHOISIR
  • 104. ET SI IL N’Y AVAIT PAS
 DE PAGE D’ACCUEIL ?
  • 105. OBTENIR À NOUVEAU LA PERMISSION
 DE RACONTER NOS HISTOIRES
  • 106. Une histoire
 interactive à
 «raconter»
 par écran Sujet ou histoire suivante1. UN «CONTRAT» AVEC LE LECTEUR : DEUX ENGAGEMENTS SIMPLES
  • 107. Un début
 et une fin2. UN «CONTRAT» AVEC LE LECTEUR : DEUX ENGAGEMENTS SIMPLES
  • 108. Une publicité ici TESTS UTILISATEURS
  • 109. 68 % DE NOS LECTEURS APPRÉCIENT
 LES PUBLICITÉS DE LA PRESSE+
  • 110. L E S U C C È S C E Q U E L E S 
 G E N S P E N S E N T L A R É A L I T É
  • 111. – W I N S T O N C H U R C H I L L « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » L E S U C C È S
  • 112. • On méprend souvent le génie avec le courage. • Le génie, c'est d'avoir le courage de dire :
 « C’est poche, on peut faire mieux. » • Innovation = C’est une route parsemée d’échecs • Recommencez ! Recommencez ! Recommencez ! L E S U C C È S
  • 113.
  • 114. N o n m e rc i ! O n n ’ a p a s l e t e m p s !
  • 115. 5 . A D H É S I O N E T S É L E C T I O N
  • 116. L A TÂ C H E S E M B L E I M P O S S I B L E
  • 117. N E PA S E S S AY E R D E V E N D R E
  • 118. É V I T E R L E S « N O U S » 
 C O N T R E « V O U S »
  • 119. – S E T H G O D I N « Nothing is what happens when everyone has to agree. »
  • 120. I N F L U E N C E R = FA I R E PA R T I C I P E R
  • 121.
  • 122. L E R O A D M A P
  • 123.
  • 124. C O M M E N T M A N G E - T- O N U N É L É P H A N T ?
  • 125. C H O I S I R L E S I N I T I AT I V E S Gouffre financier (money pit) Quick wins ! VA L E U R COÛTSOUEFFORTS
  • 126. ROI = VAL / EFF D É B U T E R PA R L E P L U S G R A N D R O I * * R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
  • 127. ROI = VAL / EFF D É B U T E R PA R L E P L U S G R A N D R O I * * R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
  • 128. D É T E R M I N E Z 
 L A VA L E U R AV E C E U X
  • 129. O N D I S T R I B U E D E L’ A R G E N T À L’ É Q U I P E
  • 130. V O I C I L A VA L E U R
  • 131. ROI = VAL / EFF D É B U T E R PA R L E P L U S G R A N D R O I * * R O I = R E T O U R S U R I N V E S T I S S E M E N T
  • 132.
  • 133. O U E N C O R E D E L’ A R G E N T 
 Q U I R E P R É S E N T E L E S R E S S O U R C E S
  • 134. C H O I S I R L E S I N I T I AT I V E S Gouffre financier (money pit) Quick wins ! VA L E U R COÛTSOUEFFORTS
  • 135. J O U E Z , FA I T E S J O U E R • Jouez pour faire adhérer à une vision. • Jouez avec l'équipe pour simuler les problèmes, les défis et imaginer des solutions. • Pour évaluer le potentiel d'une feature, pour comprendre
 la portée et le potentiel d’un futur produit. • Jouez avec les clients pour «prioriser» les fonctions ou caractéristiques d’un produit. • Le changement est moins dramatique en jouant. • Votre rôle n’est pas de chercher le consensus mais de rallier tout le monde derrière les choix fait en fonction de la vision
  • 136. J O U E Z , FA I T E S J O U E R • Jouez pour faire adhérer à une vision. • Jouez avec l'équipe pour simuler les problèmes, les défis et imaginer des solutions. • Pour évaluer le potentiel d'une feature, pour comprendre
 la portée et le potentiel d’un futur produit. • Jouez avec les clients pour «prioriser» les fonctions ou caractéristiques d’un produit. • Le changement est moins dramatique en jouant. • Votre rôle n’est pas de chercher le consensus mais de rallier tout le monde derrière les choix fait en fonction de la vision
  • 137. 6 . I N N O VAT I O N : 
 C I N Q ( 5 ) H U M B L E S L E Ç O N S
  • 138. M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S 1.Innover c’est prendre des risques 2. Attitude, aptitudes et diversité 3. Contexte vs contrôle 4. L’Agilité doit être bidirectionnelle 5.Construire la confiance
  • 139. M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S 1.Innover c’est prendre des risques 2. Attitude, aptitudes et diversité 3. Contexte vs contrôle 4. L’Agilité doit être bidirectionnelle 5.Construire la confiance
  • 140. L E Ç O N 1 : 
 I N N O V E R C ’ E S T P R E N D R E D E S R I S Q U E S
  • 141. O R G A N I S AT I O N C L A S S I Q U E CTO C O OC F O H R G M C E O $ Traduction: ne pas prendre de risque
  • 142. idée Essai Pourquoi? Etsi… idée vision Sécurité! Stabilité Impossible Non! Non! Non! Système! ??? Non! Non! L’ O R G A N I S AT I O N E S T- E L L E P R Ê T E ? LEADER DE TRANSFORMATION LEADERS TRADITIONNELS
  • 143.
  • 144. « Les leaders de demain ne rentrent pas dans le moule de ceux d’hier. Et inversement » « Encore faut-il les trouver ces leaders et agents du changement car il y a de fortes chances qu’ils soient en train de prendre la poussière dans un placard dans votre entreprise ou même que vous ne les ayez jamais recruté. » « On cherche simplement des personnes capables de se mouvoir dans un environnement et d’une manière qui est simplement à l’opposé de la manière dont l’entreprise a été construite et fonctionnait jusqu’à présent. » « Capacité à essayer, échouer, rebondir ? » « Leadership ? Ah non ça va perturber notre modèle fondé sur l’autorité. Curieux et créatif ? Non merci on veut des gens qui suivent la règle. » « Bons communicants, capacité de conviction et d’engagement ? La com’ c’est le travail de la com’, et non merci on ne veut pas de grandes gu… qui vont tout remettre en cause. Capacité à aller vite ? Non mais suivez le process et les circuits de validation. » « Au final se poser la question des leaders de la transformation … C’est se rendre compte qu’on a avant tout un enjeu de culture, de recrutement et de développement personnel. » L E A D E R S D E T R A N S F O R M AT I O N * *Extraits de «La transformation digitale, royaume des profils atypiques» par Bertrand Duperi
 http://www.duperrin.com/2014/06/12/la-transformation-digitale-royaume-des-profils-atypiques/
  • 145. « Les leaders de demain ne rentrent pas dans le moule de ceux d’hier. Et inversement » « Encore faut-il les trouver ces leaders et agents du changement car il y a de fortes chances qu’ils soient en train de prendre la poussière dans un placard dans votre entreprise ou même que vous ne les ayez jamais recruté. » « On cherche simplement des personnes capables de se mouvoir dans un environnement et d’une manière qui est simplement à l’opposé de la manière dont l’entreprise a été construite et fonctionnait jusqu’à présent. » « Capacité à essayer, échouer, rebondir ? » « Leadership ? Ah non ça va perturber notre modèle fondé sur l’autorité. Curieux et créatif ? Non merci on veut des gens qui suivent la règle. » « Bons communicants, capacité de conviction et d’engagement ? La com’ c’est le travail de la com’, et non merci on ne veut pas de grandes gu… qui vont tout remettre en cause. Capacité à aller vite ? Non mais suivez le process et les circuits de validation. » « Au final se poser la question des leaders de la transformation … C’est se rendre compte qu’on a avant tout un enjeu de culture, de recrutement et de développement personnel. » L E A D E R S D E T R A N S F O R M AT I O N * *Extraits de «La transformation digitale, royaume des profils atypiques» par Bertrand Duperi
 http://www.duperrin.com/2014/06/12/la-transformation-digitale-royaume-des-profils-atypiques/
  • 146. I N N O V E R C ’ E S T D I F F I C I L E PA R T O U T ! S O Y E Z P E R S É V É R A N T S E T R É S I L I A N T S
  • 147. L E Ç O N 2 : 
 AT T I T U D E , A P T I T U D E S E T D I V E R S I T É
  • 148. C H O I S I R S O N É Q U I P E Idéal Non ! A P T I T U D E S ( S K I L L S ) ATTITUDE(WILL) a . b .
  • 149. FAV O R I S E Z L A D I F F É R E N C E
  • 150. QualitéInfraDesigner Développeur Analyste P O RT R A I T- R O B O T D ’ U N E D R E A M T E A M
  • 151. E M B A U C H E / C R É AT I O N D ’ É Q U I P E S A G I L E S • Attitude avant aptitudes • Favorisez la diversité : • N’ayez pas peur d’y insérer des «weirdos» • Mélangez âge, sexe, expertise, expériences, hiérarchie, etc. • Laissez le temps aux équipes de se «former», les défis soudent et ça prend quelques sprints pour que la chimie embarque • Problème avec une ressource ? Comment l’équipe
 gère-t-elle cette situation ?
  • 152. L E Ç O N 3 : 
 C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E
  • 153. C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E
  • 154. C O N T E X T E V S C O N T R Ô L E E X P L I Q U E R P O U R Q U O I , L’ I N T E N T I O N , D O N N E R D U C O N T E X T E , PA RTA G E R L E S M É T R I Q U E S , PA RTA G E R L A S T R AT É G I E , D O N N E R D E S O B J E C T I F S L I É S À D E S V I S É S D ’ E N T R E P R I S E S FA I R E C O N F I A N C E D I R E C T I V E S S A N S C O N T E X T E , A S S I G N E R D E S TÂ C H E S , P R I S E D E D É C I S I O N D U H A U T V E R S L E B A S , C O M I T É S , P L A N E T P R O C E S S U S P L U S VA L O R I S É S Q U E L E S R É S U LTAT S , AT T E N T E S D ’ A P P R O B AT I O N AV O I R P E U R
  • 155. L E R Ô L E D U M A N A G E R D O N N E R D U 
 T R AVA I L E X E R C E R D U C O N T R Ô L E
  • 156. D O N N E R D U 
 T R AVA I L E X E R C E R D U C O N T R Ô L E C O M M U N I Q U E R 
 U N E V I S I O N D O N N E R D U C O N T E X T E TRADITIONNEL et/ou WATERFALL MODERNE
 & AGILE L E R Ô L E D U M A N A G E R
  • 157. « Quand tu veux construire un bateau, ne commence pas par rassembler du bois, couper des planches et distribuer du travail, mais réveille au sein des hommes le désir de la mer grande et belle » - A N T O I N E D E S A I N T- E X U P É RY
  • 158. TOUS CES CERVEAUX
 DANS VOS ÉQUIPES!
  • 159. AYEZ LE COURAGE DE FAIRE CONFIANCE À CES CERVEAUX !
  • 160. LES MANAGERS FIXENT
 LE CADRE ET LES OBJECTIFS LES ÉQUIPES
 S’AUTO-ORGANISENT
  • 161. L E Ç O N 4 : L’ A G I L I T É D O I T Ê T R E B I D I R E C T I O N N E L L E
  • 162. COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E »
  • 163. COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E » PO & BA Traducteur-Vision
  • 164. Partagez les concepts, le discours et le langage • Valeur, Efforts, ROI, Itérations, Release, Sprints, etc. • Le nom des «Épics», des features, etc. ont un sens pour les clients, la business et la haute direction • Le roadmap doit être approuvé, décidé et suivi avec l’équipe de la haute direction • La vision est partagée et comprise • Le plus important rôle du BA c’est celui de traducteur-vision. Il n’est pas un traducteur- système ! (Mauvais sens) A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E » COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES
  • 165. La «Business» parle Agile Les équipes Agile parlent «business» A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E » COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES
  • 166. O U I M A I S Q U A N D ?
  • 168. N O T R E R O A D M A P E S T « B U S I N E S S W I S E » Pas en fonction des systèmes, services ou silos mais bien des «piliers» de la vision produits S t o r y t e l l i n g A n n o n c e u r s C l i e n t s ( L e c t e u r s ) P ro d u c t i v i t é / o p é r a t i o n s Te c h n o l o g i e / B I / S y s t è m e s / M é t r i q u e s
  • 169. Storytelling Productivité Lecteurs Annonceurs Technologie 1 Fiche Auteur 1 QA d'une édition 2 Widget Images interactives v2.0 1 Workflow et sécurité configurable 2 Édition 2.0 : Gestion des erreurs 2 Édition 2.0 : Cycle de vie d’une page2 Texte chaîné 3 Contenu texte bidirectionnel (EPIC) 3 Intégration 
 AlfaMedia et WCM 4 Widget Galerie Photos mosaique 4 Mode miniature 4 Assembleur 2.0 2 App QA Pub : Prévisualisation 1 Évaluer notre App 1 Moteur de césure 1 Jeux Mots croisés 1 LPM Notifications 
 Multiplateformes 2 Support de différentes versions des objets 2 Niv2 - En direct 2.0 3 Édition 2.0 : Entité groupe de sections 3 LPM Personnalisation écran d'accueil 4 Organiser et classer mon contenu sauvegardé 4 Corriger historique partage 5 Édition Retina 2 Astuce contextuelle 1 Section spéciale rédactionnelle 2 Offre Petits annonceurs "display" (EPIC 3 Section spéciale publicitaire 3 Gestion bouton +WEB 4 Dossier à onglet avec publicités *** 5 Sauvegarder une publicité licités 1 Édition 2.0 : Entité Kiosque 1 CDNs redondants 1 QA Newsstand 2 Archivage performance 5 Édition 2.0 : Génération des aperçus R7etR8Stationnement N O T R E R O A D M A P E S T « B U S I N E S S W I S E »
  • 170. L E R O A D M A P E S T U N O B J E T TA N G I B L E
  • 171. A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E » COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES J’AI UNE VISION JE COMPRENDS ET J’ADHÈRE À LA VISION
  • 172. La «Business» parle Agile Les équipes Agile parlent «business» A G I L I T É « B I D I R E C T I O N N E L L E » COMPRÉHENSION HAUTE DIRECTION ÉQUIPES AGILES
  • 173. Tout comme le PO, le business analyst est un traducteur-vision, certainement pas
 un traducteur-système !
  • 174. L E Ç O N 5 : C O N S T R U I R E L A C O N F I A N C E
  • 175. C O N S T R U I R E L A C O N F I A N C E Évangéliser l’agilité Sélectionner
 des «QuickWins» Livrer & Réussir 1 Promouvoir
 les réussites 2 3 4 B A = T R A D U I R E L A V I S I O N
  • 176. Soyez des traducteurs-vision Vision Clients SystèmesMétiers Roadmap Feedbacks
  • 178. M E S 5 H U M B L E S L E Ç O N S 1.Innover c’est prendre des risques 2. Attitude, aptitudes et diversité 3. Contexte vs contrôle 4. L’Agilité doit être bidirectionnelle 5.Construire la confiance
  • 179. M E R C I Jean-Marc De Jonghe @madmac ca.linkedin.com/in/dejonghe