SlideShare une entreprise Scribd logo
Rappel des dispositifs
d’accompagnement des entreprises en
difficulté du fait du démarrage tardif de la
saison touristique hivernale 2016-2017
Janvier 2017
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
2
SOMMAIRE
SOMMAIRE ...............................................................................................2
1. La mobilisation de l’activité partielle ..............................................3
Contacts ......................................................................................................................3
2. L’étalement des échéances fiscales et sociales ............................6
2.1. L’intervention des URSSAF et des caisses RSI (régime social des
indépendants).............................................................................................................. 6
Contacts ...................................................................................................................... 6
2.2. L’intervention des services de la Direction générale des Finances publiques
(DGFiP) ....................................................................................................................... 7
3. Les interventions de Bpifrance........................................................8
3.1. Le fonds de garantie « Renforcement de la Trésorerie » .................................... 8
Contact ........................................................................................................................ 9
3.2. Avance + Emploi Préfinancement du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité
et l’emploi) .................................................................................................................10
Contact ......................................................................................................................10
3.3. Les mesures ciblées...........................................................................................11
4. Les contacts.................................................................................... 12
4.1. Les DIRECCTE ..................................................................................................12
4.2. Les implantations régionales de Bpifrance ........................................................13
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
3
1. La mobilisation de l’activité partielle
L’activité partielle doit permettre aux entreprises qui rencontrent des difficultés
temporaires d’y répondre afin de préserver l’emploi. La loi du 14 juin 2013 relative à
la sécurisation de l’emploi a rendu le dispositif plus attractif en :
 simplifiant son accès ;
 augmentant la contribution publique à l’indemnisation des heures chômées
et le niveau d’indemnisation garanti aux salariés subissant une réduction de
leur temps de travail ;
 assouplissant le recours à la formation pendant les heures chômées.
Certaines perturbations de l‘activité économique constituent des
circonstances de caractère exceptionnel justifiant le recours à l’activité
partielle.
L’article R. 5122-1 du code du travail prévoit que l'employeur peut placer ses salariés
en position d'activité partielle lorsque l'entreprise est contrainte de réduire ou de
suspendre temporairement son activité pour l'un des motifs suivants :
1° La conjoncture économique ;
2° Des difficultés d'approvisionnement en matières premières ou en énergie ;
3° Un sinistre ou des intempéries de caractère exceptionnel ;
4° La transformation, restructuration ou modernisation de l'entreprise ;
5° Toute autre circonstance de caractère exceptionnel.
Formalisation de la demande : la procédure est entièrement dématérialisée.
L’employeur remplit sa demande d’autorisation via l’extranet activité partielle :
https://activitepartielle.emploi.gouv.fr. L’administration dispose, à compter de la
demande, d’un délai de 15 jours pour répondre. Au-delà de ce délai naît une
autorisation implicite.
Durée de prise en charge : la demande d’autorisation porte sur une période
prévisionnelle comprise entre une semaine et 6 mois. Elle peut aller jusqu’à
1 000 heures par salarié et par an, quelles que soient les modalités de réduction de
l’activité (diminution de la durée hebdomadaire du travail ou fermeture temporaire de
tout ou partie d’établissement quelle que soit la durée de cette fermeture).
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
4
Montant de la prise en charge : pour toute heure chômée, les entreprises
bénéficieront d’une allocation d’un montant de :
 7,74 € par heure chômée par salarié pour les entreprises de 1 à
250 salariés ;
 7,23 € par heure chômée par salarié pour les entreprises de plus de
250 salariés.
Cette allocation est cofinancée par l’État et l’UNEDIC.
En contrepartie, les employeurs verseront à leurs salariés placés en activité partielle
une indemnité représentant :
 70 % du salaire horaire brut quand le salarié n’est pas en formation ;
 100 % du salaire horaire net en cas d’action de formation mise en œuvre
pendant les périodes d’activité partielle.
Les indemnités versées aux salariés par l’employeur ne sont assujetties ni au
versement forfaitaire sur les salaires ni aux cotisations sociales. En outre, elles
n’entrent pas dans le calcul de l’assiette sur laquelle est assise la contribution
Solidarité Autonomie.
L’indemnité d’activité partielle perçue par le salarié est intégrée dans le calcul de
l’impôt sur le revenu. Elle est assujettie à la CSG au taux de 6,2 % et à la CRDS au
taux de 0,5 %.
Calcul du nombre d’heures à indemniser : quel que soit le régime de temps de
travail dont relèvent les salariés, le nombre d’heures indemnisables sera la différence
entre :
 la durée légale du travail ou bien la durée conventionnelle ou la durée
stipulée au contrat de travail lorsqu’elles sont inférieures à la durée légale;
 et le nombre d’heures travaillées sur la période.
NB : les heures chômées au-delà de la durée légale ou, lorsqu’elle est inférieure, de
la durée collective conventionnelle du travail ou de la durée stipulée au contrat sur la
période considérée, n’ouvrent pas droit à allocation.
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
5
Engagements des employeurs :
 l’employeur sollicitant pour la première fois l’activité partielle en bénéficiera
dès lors qu’il justifie de l’un des motifs de recours prévus par la
réglementation et qu’il maintient l’emploi pendant les périodes de recours
effectif à l’activité partielle ;
 une entreprise ayant déjà bénéficié de l’activité partielle au cours des
3 dernières années écoulées devra souscrire des engagements
complémentaires, déterminés en fonction de la situation de l’entreprise et de
ses salariés, afin d’aider l’entreprise à rétablir sa situation et à préparer les
conditions de son développement futur et afin de préserver l’emploi et les
compétences. Ces engagements peuvent notamment prendre la forme :
o de maintien dans l’emploi des salariés placés en activité partielle pour
une durée pouvant atteindre le double de la période d’autorisation ;
o d’actions spécifiques de formation pour les salariés placés en activité
partielle (tout type de formation pourra être mobilisé pendant les
heures chômées, y compris celles relevant du plan de formation) ;
o d’actions en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des
compétences ;
o d’actions visant à rétablir la situation économique de l’entreprise.
Possibilité de cumul avec une autre activité pour les salariés : pendant les
heures chômées, le contrat de travail du salarié est suspendu. Celui-ci peut donc
occuper un autre emploi, sous réserve que son contrat de travail ne comporte pas de
clause licite d’exclusivité. Le salarié percevra de manière concomitante l’indemnité
due au titre de l’activité partielle et la rémunération afférente aux emplois alternatifs.
Contact
Voir liste des DIRECCTE page 12
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
6
2. L’étalement des échéances fiscales et sociales
2.1. L’intervention des URSSAF et des caisses RSI
(régime social des indépendants)
 Pour les entreprises versant leurs cotisations sociales à une Urssaf,
des délais de paiement peuvent être octroyés sur demande au
directeur de l’organisme de recouvrement
Les entreprises confrontées à des difficultés pour s’acquitter de leurs prochaines
échéances sociales suite à des évènements de caractère exceptionnel peuvent
solliciter auprès du directeur de leur Urssaf des délais de paiement de
cotisations sociales et déterminer avec ce dernier un plan d’échelonnement de leur
dette à condition de s’acquitter de la totalité de la part salariale des cotisations.
Les entreprises peuvent également solliciter des remises des majorations et
pénalités de retard qui pourraient leur avoir été notifiées, de manière automatique
sous certaines conditions, ou sur demande au directeur de l’Urssaf concernée.
Les entreprises qui ne seraient plus en mesure d’honorer leurs dettes fiscales et
sociales peuvent également saisir la commission des chefs des services financiers et
des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de
l'assurance chômage (CCSF) (cf. point 4.2 ci-après, page 15).
 Pour les travailleurs indépendants versant leurs cotisations sociales
à une caisse du RSI, des délais de paiement et une aide issue du
fonds d’action sanitaire et sociale peuvent être octroyés
Les travailleurs indépendants qui connaissent des difficultés de trésorerie suite à des
évènements de caractère exceptionnel peuvent également et selon les mêmes
modalités, demander à la caisse RSI dont ils relèvent un échéancier de paiement
de leurs cotisations sociales et la remise des majorations de retard et pénalités qui
pourraient leur avoir été notifiées.
Une information pour les travailleurs indépendants concernés a été mise en place
sur le site www.rsi.fr.
Contacts : Pour les travailleurs indépendants, il a été mis en
place un numéro pour contacter directement leur caisse :
Pour les artisans, commerçants, industriels :
36 48
Pour les professions libérales :
0809 400 095
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
7
2.2. L’intervention des services de la Direction générale
des Finances publiques (DGFiP)
En cas de difficultés financières avérées, les entreprises, quels que soient leur taille
ou leur secteur d’activité, peuvent solliciter auprès des services des impôts et des
trésoreries, qui sont les interlocuteurs de proximité en matière de dettes fiscales, des
délais de paiement pour les taxes et impôts dont elles sont redevables et des
remises gracieuses des majorations et intérêts de retard qui pourraient leur avoir été
notifiés.
Les entreprises qui ne seraient plus en mesure d’honorer leurs dettes fiscales et
sociales peuvent également saisir la commission des chefs des services financiers et
des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de
l'assurance chômage (CCSF). La CCSF est un guichet unique auprès duquel
l’entreprise peut, sur la base d'un dossier type, simplifié pour les très petites
entreprises (TPE), solliciter des délais de paiement pour ses dettes fiscales et une
grande partie de ses dettes sociales, en toute confidentialité. À l’issue du plan
d’étalement, les créanciers publics peuvent accorder une remise partielle des
majorations, pénalités et frais de poursuite mis à la charge de l'entreprise. Pour être
éligibles à ce dispositif, les entreprises doivent être à jour dans le dépôt de leurs
déclarations et dans le paiement de la part salariale de leurs cotisations sociales.
Les entreprises souhaitant saisir la CCSF peuvent contacter la direction
régionale / départementale des Finances publiques (DR/DDFiP) dans le ressort
de laquelle se situe leur siège social.
Par ailleurs, dans sa mission de veille et de détection, le Comité départemental
d’examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI), présidé par le
préfet et dont le secrétariat permanent est assuré par les services de la DR/DDFiP,
identifie, le plus en amont possible, les entreprises touchées par ces événements et
s'assure que leurs difficultés sont traitées par les instances compétentes (CCSF,
Médiation du crédit, Bpifrance, ...). Les secrétaires permanents des CODEFI (qui
sont aussi secrétaires permanents des CCSF précitées) ont été sensibilisés sur
l'importance de cette mission de détection.
En application des articles 1929 quater 4 du code général des impôts, 379 bis 4
du code des douanes et L.243-5 du code de la sécurité sociale, ne sont pas
soumises à la publicité du privilège du Trésor et du privilège de la sécurité
sociale, les dettes pour lesquelles le débiteur a obtenu un plan d'apurement
échelonné, à condition qu'il respecte celui-ci ainsi que ses obligations
déclaratives et de paiement courantes tant en matière fiscale que sociale.
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
8
3. Les interventions de Bpifrance
3.1. Le fonds de garantie « Renforcement de la Trésorerie »
Objet
Peuvent être garantis les nouveaux financements amortissables (crédit ou
crédit-bail), à moyen ou long terme, permettant :
‐ le renforcement du fonds de roulement ;
‐ la consolidation des crédits à court terme existants (découvert, caisse,
escompte, affacturage de mobilisation de créances) ;
‐ l’externalisation d’actifs se traduisant par un apport en trésorerie au bénéfice
de l’entreprise (cession bail par exemple).
Sont également éligibles :
‐ les prêts personnels aux dirigeants pour réaliser des apports en fonds
propres à l’entreprise ;
‐ l’acquisition d’une entreprise dans le cadre d’un plan de cession homologué
après redressement judiciaire, sous réserve que les repreneurs n’aient pas
été impliqués dans la gestion de l’affaire reprise.
Sont exclus :
‐ les prêts in fine ;
‐ le refinancement des encours de crédit à moyen ou long terme.
Bénéficiaires
TPE, PME, de plus de 3 ans, selon définition européenne.
Rappel : selon la réglementation européenne, sont exclues de la garantie les
entreprises « en difficulté avérée ».
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
9
Modalités
Durée de la garantie
La durée est égale à la durée du crédit, comprise entre 2 et 7 ans.
Elle peut être portée à 15 ans maximum lorsque le crédit est assorti d’une sûreté sur
un actif immobilier ou en cas de cession bail immobilière.
Plafond de risques (toutes banques confondues)
1,5 million € sur une même entreprise ou groupe d’entreprises.
Conditions financières
La quotité normale est de 50 %, majorée à 70 % si le financement garanti entraîne
une augmentation sensible des concours bancaires globaux à l’entreprise.
Entreprises Régime
Quotité maximum
de garantie
Commission
1
TPE, PME
Normal 50 % 0,70 % l’an
Intervention conjointe
avec Région
2
50 % à parité 0,60 % l’an
(0,30 % par fonds) ou
0,70 % pour les avenants
signés à compter du 24/01/2014
TPE, PME
Majoré 70 % 0,98 % l’an
Co-garantie avec
Région
2
70 % à parité 0,84 % l’an
(0,42 % par fonds) ou
0,98 % pour les avenants
signés à compter du 24/01/2014
1
En pourcentage annuel du capital restant dû du prêt. Prélèvement en une seule fois après
décaissement
2
Sous réserve de la signature d’une convention ou d’un avenant avec la Région concernée
Contact
Pour contacter Bpifrance de votre région :
bpifrance.fr
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
10
3.2. Avance + Emploi Préfinancement du CICE (crédit d’impôt
pour la compétitivité et l’emploi)
Objet
AVANCE + EMPLOI est un crédit de trésorerie confirmé, réalisé par Bpifrance, dans
l’attente du paiement par l’Etat du CICE à l’entreprise.
Le CICE est une réduction d’impôt sur les sociétés ou d'impôt sur le revenu (IR),
égale à 7 % de la masse salariale, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC.
Bénéficiaires
Toutes les entreprises employant des salariés, quelle que soit leur taille et quel que
soit leur secteur d’activité, bénéficiant du CICE.
Modalités
Montant : jusqu’à 85 % du CICE prévisionnel pour l’année en cours
Sûreté : cession de la créance CICE en constitution, telle que prévue par les articles
L. 313-23 et suivants du Code monétaire et financier, dûment notifiée au service des
impôts entreprises dont dépend le bénéficiaire.
Fonds mis à disposition de l’entreprise, dès enregistrement de la cession de créance
par le service des impôts.
Conditions financières
Commission d’engagement annuelle calculée sur le montant de l’autorisation.
Intérêts : calculés sur l’encours à Euribor 1 mois moyen + majoration.
Frais de dossier :
‐ 150 € pour les autorisations > 50 000 €
‐ 0 € pour les autorisations ≤ 50 000 €
Contact
Retrouvez nos implantations régionales
et notre offre sur
bpifrance.fr
ou déposez votre dossier sur
cice-bpifrance.fr
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
11
3.3. Les mesures ciblées
Mobilisation du Fonds de Modernisation de la Restauration (FMR)
Le prêt restauration, adossé au Fonds, permet de financer les investissements pour
l’acquisition de mobilier et la rénovation des espaces intérieurs et extérieurs des
établissements de restauration. Les coûts fixes d’exploitation supportés par
l’entreprise sans contrepartie de chiffre d’affaires pendant la durée des travaux sont
éligibles dans l’assiette du prêt.
Pour les entreprises qui auraient contracté un prêt auprès de BPIfrance
BPIfrance peut se mobiliser en soutien des entreprises qui auraient subi un préjudice
économique lié à de évènements de caractère exceptionnel par leur intensité et leur
ampleur pour leur permettre de surmonter ces difficultés conjoncturelles.
Notamment, pour les entreprises affectées qui auraient contracté un prêt auprès de
Bpifrance et qui en feront la demande, une suspension de remboursement de leurs
échéances, pouvant aller jusqu’à 6 mois selon le préjudice subi, peut être accordée,
au cas par cas.
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
12
4. Les contacts
4.1. Les DIRECCTE
REGION ADRESSE
BOITE AUX LETTRES
ELECTRONIQUE
TEL.
(dont standard)
GRAND EST
6 rue Gustave-Adolphe Hirn
67085 STRASBOURG Cedex
Bas-Rhin : acal-
ud67.direction@direccte.gouv.fr
Haut-Rhin : acal-
ud68.direction@direccte.gouv.fr
Vosges : acal-
ud88.direction@direccte.gouv.fr
03 88 75 86 91
03 68 34 05 05
03 29 69 80 90
AUVERGNE
RHONE-ALPES
1 boulevard Vivier Merle
Tour Swiss Life
69443 LYON Cedex 03
ara.direction@direccte.gouv.fr 04 72 68 28 69
BOURGOGNE
FRANCHE-COMTE
5 place Jean Cornet
Cité Administrative
25041 BESANCON Cedex
Nathalie.BERTIN@direccte.gouv.fr 03 81 81 94 51
OCCITANIE
5 esplanade Compans
Caffarelli
BP 98016
31080 TOULOUSE Cedex 6
Delphine.xicluna@direccte.gouv.fr
Marie-christine.delhom@directte.gouv.fr
05.62.89.83.57
05.62.89.83.89
PROVENCE-ALPES-COTE
D'AZUR
23- 25 rue Borde
CS 10-009
13285 MARSEILLE Cedex 08
paca.direction@direccte.gouv.fr 04 86 67 34 04
NOUVELLE-AQUITAINE
Immeuble le Prisme
11-19, rue Marguerite Crauste
33074 BORDEAUX Cedex
yolande.peguin@direccte.gouv.fr 05.56.42.74.78
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
13
4.2. Les implantations régionales de Bpifrance
AUVERGNE
RHONE-ALPES
Lyon – Départements : 01-69
Immeuble Le 6e
Sens
186, avenue Thiers
69465 Lyon Cedex 06
Tél. : 04 72 60 57 60
Fax : 01 41 79 93 96
Annecy – Départements : 73-74
Les Jardins du Lac
24, avenue François Favre
74000 Annecy
Tél. : 04 50 23 50 26
Fax : 01 41 79 93 52
Grenoble – Département : 38
Les Trois Dauphins
15, rue de Belgrade
38024 Grenoble Cedex 1
Tél. : 04 76 85 53 00
Fax : 01 41 79 92 25
BOURGOGNE
FRANCHE-COMTE
Dijon – Départements : 21-58-71-89
13, rue Jean Giono - BP 57407
21074 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 78 82 40
Fax : 01 41 79 93 54
Besançon – Départements :
25-39-70-90
17 D, rue Alain Savary - Parc Artemis
25000 Besançon
Tél. : 03 81 47 08 30
Fax : 01 41 79 95 00
GRAND EST
Strasbourg – Départements : 67-68
3, rue de Berne
67300 Schiltigheim
Tél. : 03 88 56 88 56
Fax : 01 41 79 94 50
NOUVELLE AQUITAINE
Bordeaux – Départements : 24-33-47
1, place Ravezies
Immeuble Bordeaux Plaza - BP 50155
33042 Bordeaux Cedex
Tél. : 05 56 48 46 46
Fax : 01 41 79 97 47
Pau – Départements : 40-64
Les Alizés - 70, rue Sallenave - BP
705
64007 Pau Cedex
Tél. : 05 59 27 10 60
Fax : 01 41 79 92 18
Limoges – Départements : 19-23-87
7, rue Columbia
Le Parc d’Ester - BP 76827
87068 Limoges
Tél. : 05 55 33 08 20
Fax : 01 41 79 97 48
OCCITANIE
Toulouse – Départements : 09-12-31-
46-65-81-82
24, avenue Georges Pompidou - BP
63379
31133 Balma Cedex
Tél. : 05 61 11 52 00
Fax : 01 41 79 92 05
Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison
touristique hivernale 2017
14
PROVENCE-ALPES-COTE
D’AZUR
Marseille – Départements : 04-05-13-
84-83 Ouest
141, avenue du Prado - BP 265
13269 Marseille Cedex 08
Tél. : 04 91 14 44 00
Fax : 01 41 79 97 40
Nice – Départements : 06-83 Est
Azurea - Immeuble Horizon
455, Promenade des Anglais –
Bp 73137
06203 Nice Cedex
Tél. : 04 92 29 42 80
Fax : 01 41 79 93 11

Contenu connexe

Tendances

La paie M.ACHRIT
La paie M.ACHRITLa paie M.ACHRIT
La paie M.ACHRIT
Ma Ac
 
Paie et déclarations sociales et fiscales
Paie et déclarations sociales et fiscalesPaie et déclarations sociales et fiscales
Paie et déclarations sociales et fiscales
穆罕 默德穆罕
 
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARMEIdcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
Léo Guittet
 
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
Solidairnet Chomactif
 
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
Guillaume Allix
 
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repèresLa convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
Unédic
 
Idcc 292 avenant indemnite licenciement
Idcc 292 avenant indemnite licenciementIdcc 292 avenant indemnite licenciement
Idcc 292 avenant indemnite licenciement
Société Tripalio
 
Chomage Partiel 0907
Chomage Partiel 0907Chomage Partiel 0907
Chomage Partiel 0907nicolasbelot
 
Idcc 1951 avenant activite partielle apld
Idcc 1951 avenant activite partielle apldIdcc 1951 avenant activite partielle apld
Idcc 1951 avenant activite partielle apld
Léo Guittet
 
Idcc 1930 avenant forfait jours
Idcc 1930 avenant forfait joursIdcc 1930 avenant forfait jours
Idcc 1930 avenant forfait jours
Société Tripalio
 
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
FactaMedia
 
IDCC 1396 Accord conventions de forfait
IDCC 1396 Accord conventions de forfaitIDCC 1396 Accord conventions de forfait
IDCC 1396 Accord conventions de forfait
Société Tripalio
 
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielleCovid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômageImpact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
Unédic
 
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
Unédic
 
Idcc 18 accord activite partielle apld
Idcc 18 accord activite partielle apldIdcc 18 accord activite partielle apld
Idcc 18 accord activite partielle apld
Léo Guittet
 
TCE2-Legislationdutravail
TCE2-LegislationdutravailTCE2-Legislationdutravail
TCE2-LegislationdutravailAbdelkhalek Kim
 
Idcc 3236 accord activite partielle apld
Idcc 3236 accord activite partielle apldIdcc 3236 accord activite partielle apld
Idcc 3236 accord activite partielle apld
Léo Guittet
 
Idcc 1930 avenant compte epargne temps
Idcc 1930 avenant compte epargne tempsIdcc 1930 avenant compte epargne temps
Idcc 1930 avenant compte epargne temps
Société Tripalio
 

Tendances (19)

La paie M.ACHRIT
La paie M.ACHRITLa paie M.ACHRIT
La paie M.ACHRIT
 
Paie et déclarations sociales et fiscales
Paie et déclarations sociales et fiscalesPaie et déclarations sociales et fiscales
Paie et déclarations sociales et fiscales
 
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARMEIdcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
Idcc 2706 accord de branche activite réduite ARME
 
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
LA CONVENTION DU 14 MAI 2014 relative à l’indemnisation du chômage Présentati...
 
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
Tableaux comparatifs des mesures exceptionnelles d'organisation du travail 16...
 
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repèresLa convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
La convention d’assurance chômage 2014 Chiffres et repères
 
Idcc 292 avenant indemnite licenciement
Idcc 292 avenant indemnite licenciementIdcc 292 avenant indemnite licenciement
Idcc 292 avenant indemnite licenciement
 
Chomage Partiel 0907
Chomage Partiel 0907Chomage Partiel 0907
Chomage Partiel 0907
 
Idcc 1951 avenant activite partielle apld
Idcc 1951 avenant activite partielle apldIdcc 1951 avenant activite partielle apld
Idcc 1951 avenant activite partielle apld
 
Idcc 1930 avenant forfait jours
Idcc 1930 avenant forfait joursIdcc 1930 avenant forfait jours
Idcc 1930 avenant forfait jours
 
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
Projet d'accord Unedic 22 mars 2014
 
IDCC 1396 Accord conventions de forfait
IDCC 1396 Accord conventions de forfaitIDCC 1396 Accord conventions de forfait
IDCC 1396 Accord conventions de forfait
 
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielleCovid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
Covid19 Disposition exceptionnel d'activité partielle
 
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômageImpact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
Impact de la nouvelle convention d'Assurance chômage
 
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
La convention d’assurance chômage du 14 mai 2014
 
Idcc 18 accord activite partielle apld
Idcc 18 accord activite partielle apldIdcc 18 accord activite partielle apld
Idcc 18 accord activite partielle apld
 
TCE2-Legislationdutravail
TCE2-LegislationdutravailTCE2-Legislationdutravail
TCE2-Legislationdutravail
 
Idcc 3236 accord activite partielle apld
Idcc 3236 accord activite partielle apldIdcc 3236 accord activite partielle apld
Idcc 3236 accord activite partielle apld
 
Idcc 1930 avenant compte epargne temps
Idcc 1930 avenant compte epargne tempsIdcc 1930 avenant compte epargne temps
Idcc 1930 avenant compte epargne temps
 

En vedette

Baromètre SNAV Atout France
Baromètre SNAV Atout FranceBaromètre SNAV Atout France
Baromètre SNAV Atout France
Guilain Denisselle
 
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah topRapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
Guilain Denisselle
 
RoFMjan17-QRpps44-49
RoFMjan17-QRpps44-49RoFMjan17-QRpps44-49
RoFMjan17-QRpps44-49
Quintin Rayer
 
Stupendo Piatã
Stupendo PiatãStupendo Piatã
Stupendo Piatã
OAS Empreendimentos
 
Juan planchart
Juan planchart Juan planchart
Juan planchart
juaneduardoplanchartalmea
 
Goldstone-Booklet
Goldstone-BookletGoldstone-Booklet
Goldstone-Booklet
Simao Rebelo
 
Netbeans 2
Netbeans  2 Netbeans  2
Bab VIII - H. Pipeline Layout
Bab VIII - H. Pipeline LayoutBab VIII - H. Pipeline Layout
Bab VIII - H. Pipeline Layout
Deddy Priatna
 
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
Jill Skipper
 
Dare to Innovate
Dare to InnovateDare to Innovate
Dare to Innovate
Hilary Braseth
 
MANS - CV
MANS - CVMANS - CV
MANS - CV
MANSOUR ASAID
 
Dia da Mãe 2011 | CEGV
Dia da Mãe 2011 | CEGVDia da Mãe 2011 | CEGV
Dia da Mãe 2011 | CEGV
Jorge Lima
 
019 mãe livro de receitas e outros0001
019 mãe livro de receitas e outros0001019 mãe livro de receitas e outros0001
019 mãe livro de receitas e outros0001
gladisnl
 
Ativ4 deusa
Ativ4 deusaAtiv4 deusa
Ativ4 deusa
deusapnsilva
 
Nouveau: Grajaú-RJ
Nouveau: Grajaú-RJNouveau: Grajaú-RJ
Nouveau: Grajaú-RJ
OAS Empreendimentos
 
Industrial Training at Electrosteel
Industrial Training at ElectrosteelIndustrial Training at Electrosteel
Industrial Training at Electrosteel
Souptik Chatterjee
 
Estudando2
Estudando2Estudando2
Apresetacao CETEM
Apresetacao CETEMApresetacao CETEM
Apresetacao CETEM
Marcia Reis
 
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas FamiliaresPlanejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
Moura Tavares Advogados
 
Sitios turisticos de puerto colombia
Sitios turisticos de puerto colombiaSitios turisticos de puerto colombia
Sitios turisticos de puerto colombia
Carlos Jimenez
 

En vedette (20)

Baromètre SNAV Atout France
Baromètre SNAV Atout FranceBaromètre SNAV Atout France
Baromètre SNAV Atout France
 
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah topRapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
Rapport francais-difficultes-secteur-touristique-ah top
 
RoFMjan17-QRpps44-49
RoFMjan17-QRpps44-49RoFMjan17-QRpps44-49
RoFMjan17-QRpps44-49
 
Stupendo Piatã
Stupendo PiatãStupendo Piatã
Stupendo Piatã
 
Juan planchart
Juan planchart Juan planchart
Juan planchart
 
Goldstone-Booklet
Goldstone-BookletGoldstone-Booklet
Goldstone-Booklet
 
Netbeans 2
Netbeans  2 Netbeans  2
Netbeans 2
 
Bab VIII - H. Pipeline Layout
Bab VIII - H. Pipeline LayoutBab VIII - H. Pipeline Layout
Bab VIII - H. Pipeline Layout
 
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
Thank You, Mom Campaign Final 1 (1)
 
Dare to Innovate
Dare to InnovateDare to Innovate
Dare to Innovate
 
MANS - CV
MANS - CVMANS - CV
MANS - CV
 
Dia da Mãe 2011 | CEGV
Dia da Mãe 2011 | CEGVDia da Mãe 2011 | CEGV
Dia da Mãe 2011 | CEGV
 
019 mãe livro de receitas e outros0001
019 mãe livro de receitas e outros0001019 mãe livro de receitas e outros0001
019 mãe livro de receitas e outros0001
 
Ativ4 deusa
Ativ4 deusaAtiv4 deusa
Ativ4 deusa
 
Nouveau: Grajaú-RJ
Nouveau: Grajaú-RJNouveau: Grajaú-RJ
Nouveau: Grajaú-RJ
 
Industrial Training at Electrosteel
Industrial Training at ElectrosteelIndustrial Training at Electrosteel
Industrial Training at Electrosteel
 
Estudando2
Estudando2Estudando2
Estudando2
 
Apresetacao CETEM
Apresetacao CETEMApresetacao CETEM
Apresetacao CETEM
 
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas FamiliaresPlanejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
Planejamento Sucessório e Tributário em Empresas Familiares
 
Sitios turisticos de puerto colombia
Sitios turisticos de puerto colombiaSitios turisticos de puerto colombia
Sitios turisticos de puerto colombia
 

Similaire à rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2016-2017

Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
Eurécia
 
A3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
A3C L'activité partielle remplace le chomage partielA3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
A3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Idcc 3017 accord de place garantie de ressources
Idcc 3017 accord de place garantie de ressourcesIdcc 3017 accord de place garantie de ressources
Idcc 3017 accord de place garantie de ressources
Société Tripalio
 
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdfPrincipales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
Bpifrance
 
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
Léo Guittet
 
Idcc 2104 accord pei percoi
Idcc 2104 accord pei percoiIdcc 2104 accord pei percoi
Idcc 2104 accord pei percoi
Société Tripalio
 
Idcc 1534 accord compte epargne temps
Idcc 1534 accord compte epargne tempsIdcc 1534 accord compte epargne temps
Idcc 1534 accord compte epargne temps
Société Tripalio
 
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apld
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apldIdcc 1539 accord de branche activite partielle apld
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apld
Léo Guittet
 
Présentation pour entreprises
Présentation pour entreprisesPrésentation pour entreprises
Présentation pour entreprisesJean-René PICARD
 
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadresIdcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
Société Tripalio
 
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salarialesHeures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
Société Tripalio
 
Panorama des exonérations et des aides à l'emploi
Panorama des exonérations et des aides à l'emploiPanorama des exonérations et des aides à l'emploi
Panorama des exonérations et des aides à l'emploiCamille Roux
 
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
Société Tripalio
 
CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013MarianneExperts
 
Idcc 1909 avenant compte epargne temps
Idcc 1909 avenant compte epargne tempsIdcc 1909 avenant compte epargne temps
Idcc 1909 avenant compte epargne temps
Société Tripalio
 
IDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
IDCC 43 Avenant temps travail forfait joursIDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
IDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
Société Tripalio
 
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapésL'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
FIDAQUITAINE
 
Actualité Sociale 7 Octobre
Actualité Sociale 7 OctobreActualité Sociale 7 Octobre
Actualité Sociale 7 Octobre
Benoît Bourquin
 
IDCC 1539 avenant prévoyance
IDCC 1539 avenant prévoyanceIDCC 1539 avenant prévoyance
IDCC 1539 avenant prévoyance
Léo Guittet
 

Similaire à rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2016-2017 (20)

Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
Activité partielle : les nouveautés au 1er juillet 2021 !
 
A3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
A3C L'activité partielle remplace le chomage partielA3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
A3C L'activité partielle remplace le chomage partiel
 
Idcc 3017 accord de place garantie de ressources
Idcc 3017 accord de place garantie de ressourcesIdcc 3017 accord de place garantie de ressources
Idcc 3017 accord de place garantie de ressources
 
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdfPrincipales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
Principales mesures de la LFSS pour 2023.pdf
 
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
Idcc 1794 accord activite partielle covid 19
 
Idcc 2104 accord pei percoi
Idcc 2104 accord pei percoiIdcc 2104 accord pei percoi
Idcc 2104 accord pei percoi
 
Idcc 1534 accord compte epargne temps
Idcc 1534 accord compte epargne tempsIdcc 1534 accord compte epargne temps
Idcc 1534 accord compte epargne temps
 
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apld
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apldIdcc 1539 accord de branche activite partielle apld
Idcc 1539 accord de branche activite partielle apld
 
Présentation pour entreprises
Présentation pour entreprisesPrésentation pour entreprises
Présentation pour entreprises
 
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadresIdcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
Idcc 2002 accord collectif forfait jours cadres
 
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salarialesHeures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
Heures supplémentaires : exonération de cotisations salariales
 
Les charges fiscales et sociales sur salaire
Les charges fiscales et sociales sur salaireLes charges fiscales et sociales sur salaire
Les charges fiscales et sociales sur salaire
 
Panorama des exonérations et des aides à l'emploi
Panorama des exonérations et des aides à l'emploiPanorama des exonérations et des aides à l'emploi
Panorama des exonérations et des aides à l'emploi
 
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
IDCC 2793 protocole d'accord du 8 mars 2016
 
CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013
 
Idcc 1909 avenant compte epargne temps
Idcc 1909 avenant compte epargne tempsIdcc 1909 avenant compte epargne temps
Idcc 1909 avenant compte epargne temps
 
IDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
IDCC 43 Avenant temps travail forfait joursIDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
IDCC 43 Avenant temps travail forfait jours
 
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapésL'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés
 
Actualité Sociale 7 Octobre
Actualité Sociale 7 OctobreActualité Sociale 7 Octobre
Actualité Sociale 7 Octobre
 
IDCC 1539 avenant prévoyance
IDCC 1539 avenant prévoyanceIDCC 1539 avenant prévoyance
IDCC 1539 avenant prévoyance
 

Plus de GNI Hôtellerie Restauration

Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnementalPlaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
GNI Hôtellerie Restauration
 
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtelPrésentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
GNI Hôtellerie Restauration
 
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
GNI Hôtellerie Restauration
 
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 : LES PROPOSITIONS DU GNI
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 :   LES PROPOSITIONS DU GNIELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 :   LES PROPOSITIONS DU GNI
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 : LES PROPOSITIONS DU GNI
GNI Hôtellerie Restauration
 
Les propositions de l’AHTOP pour dynamiser le tourisme
Les propositions de l’AHTOP pour  dynamiser le tourismeLes propositions de l’AHTOP pour  dynamiser le tourisme
Les propositions de l’AHTOP pour dynamiser le tourisme
GNI Hôtellerie Restauration
 
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCHPerformances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
GNI Hôtellerie Restauration
 
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
GNI Hôtellerie Restauration
 

Plus de GNI Hôtellerie Restauration (7)

Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnementalPlaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
Plaquette présentation projet pré déploiement de l'affichage environnemental
 
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtelPrésentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
Présentation projet de pré déploiement de l'affichage environnemental hôtel
 
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
Dossier de presse : « AU RESTO LA VIE A DU GOÛT » UNE CAMPAGNE NATIONALE DE C...
 
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 : LES PROPOSITIONS DU GNI
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 :   LES PROPOSITIONS DU GNIELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 :   LES PROPOSITIONS DU GNI
ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2017 : LES PROPOSITIONS DU GNI
 
Les propositions de l’AHTOP pour dynamiser le tourisme
Les propositions de l’AHTOP pour  dynamiser le tourismeLes propositions de l’AHTOP pour  dynamiser le tourisme
Les propositions de l’AHTOP pour dynamiser le tourisme
 
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCHPerformances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
 
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
Rapport Les francais et les difficultés du secteur touristique - sondage Harr...
 

rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2016-2017

  • 1. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2016-2017 Janvier 2017
  • 2. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 2 SOMMAIRE SOMMAIRE ...............................................................................................2 1. La mobilisation de l’activité partielle ..............................................3 Contacts ......................................................................................................................3 2. L’étalement des échéances fiscales et sociales ............................6 2.1. L’intervention des URSSAF et des caisses RSI (régime social des indépendants).............................................................................................................. 6 Contacts ...................................................................................................................... 6 2.2. L’intervention des services de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) ....................................................................................................................... 7 3. Les interventions de Bpifrance........................................................8 3.1. Le fonds de garantie « Renforcement de la Trésorerie » .................................... 8 Contact ........................................................................................................................ 9 3.2. Avance + Emploi Préfinancement du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) .................................................................................................................10 Contact ......................................................................................................................10 3.3. Les mesures ciblées...........................................................................................11 4. Les contacts.................................................................................... 12 4.1. Les DIRECCTE ..................................................................................................12 4.2. Les implantations régionales de Bpifrance ........................................................13
  • 3. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 3 1. La mobilisation de l’activité partielle L’activité partielle doit permettre aux entreprises qui rencontrent des difficultés temporaires d’y répondre afin de préserver l’emploi. La loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l’emploi a rendu le dispositif plus attractif en :  simplifiant son accès ;  augmentant la contribution publique à l’indemnisation des heures chômées et le niveau d’indemnisation garanti aux salariés subissant une réduction de leur temps de travail ;  assouplissant le recours à la formation pendant les heures chômées. Certaines perturbations de l‘activité économique constituent des circonstances de caractère exceptionnel justifiant le recours à l’activité partielle. L’article R. 5122-1 du code du travail prévoit que l'employeur peut placer ses salariés en position d'activité partielle lorsque l'entreprise est contrainte de réduire ou de suspendre temporairement son activité pour l'un des motifs suivants : 1° La conjoncture économique ; 2° Des difficultés d'approvisionnement en matières premières ou en énergie ; 3° Un sinistre ou des intempéries de caractère exceptionnel ; 4° La transformation, restructuration ou modernisation de l'entreprise ; 5° Toute autre circonstance de caractère exceptionnel. Formalisation de la demande : la procédure est entièrement dématérialisée. L’employeur remplit sa demande d’autorisation via l’extranet activité partielle : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr. L’administration dispose, à compter de la demande, d’un délai de 15 jours pour répondre. Au-delà de ce délai naît une autorisation implicite. Durée de prise en charge : la demande d’autorisation porte sur une période prévisionnelle comprise entre une semaine et 6 mois. Elle peut aller jusqu’à 1 000 heures par salarié et par an, quelles que soient les modalités de réduction de l’activité (diminution de la durée hebdomadaire du travail ou fermeture temporaire de tout ou partie d’établissement quelle que soit la durée de cette fermeture).
  • 4. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 4 Montant de la prise en charge : pour toute heure chômée, les entreprises bénéficieront d’une allocation d’un montant de :  7,74 € par heure chômée par salarié pour les entreprises de 1 à 250 salariés ;  7,23 € par heure chômée par salarié pour les entreprises de plus de 250 salariés. Cette allocation est cofinancée par l’État et l’UNEDIC. En contrepartie, les employeurs verseront à leurs salariés placés en activité partielle une indemnité représentant :  70 % du salaire horaire brut quand le salarié n’est pas en formation ;  100 % du salaire horaire net en cas d’action de formation mise en œuvre pendant les périodes d’activité partielle. Les indemnités versées aux salariés par l’employeur ne sont assujetties ni au versement forfaitaire sur les salaires ni aux cotisations sociales. En outre, elles n’entrent pas dans le calcul de l’assiette sur laquelle est assise la contribution Solidarité Autonomie. L’indemnité d’activité partielle perçue par le salarié est intégrée dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Elle est assujettie à la CSG au taux de 6,2 % et à la CRDS au taux de 0,5 %. Calcul du nombre d’heures à indemniser : quel que soit le régime de temps de travail dont relèvent les salariés, le nombre d’heures indemnisables sera la différence entre :  la durée légale du travail ou bien la durée conventionnelle ou la durée stipulée au contrat de travail lorsqu’elles sont inférieures à la durée légale;  et le nombre d’heures travaillées sur la période. NB : les heures chômées au-delà de la durée légale ou, lorsqu’elle est inférieure, de la durée collective conventionnelle du travail ou de la durée stipulée au contrat sur la période considérée, n’ouvrent pas droit à allocation.
  • 5. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 5 Engagements des employeurs :  l’employeur sollicitant pour la première fois l’activité partielle en bénéficiera dès lors qu’il justifie de l’un des motifs de recours prévus par la réglementation et qu’il maintient l’emploi pendant les périodes de recours effectif à l’activité partielle ;  une entreprise ayant déjà bénéficié de l’activité partielle au cours des 3 dernières années écoulées devra souscrire des engagements complémentaires, déterminés en fonction de la situation de l’entreprise et de ses salariés, afin d’aider l’entreprise à rétablir sa situation et à préparer les conditions de son développement futur et afin de préserver l’emploi et les compétences. Ces engagements peuvent notamment prendre la forme : o de maintien dans l’emploi des salariés placés en activité partielle pour une durée pouvant atteindre le double de la période d’autorisation ; o d’actions spécifiques de formation pour les salariés placés en activité partielle (tout type de formation pourra être mobilisé pendant les heures chômées, y compris celles relevant du plan de formation) ; o d’actions en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ; o d’actions visant à rétablir la situation économique de l’entreprise. Possibilité de cumul avec une autre activité pour les salariés : pendant les heures chômées, le contrat de travail du salarié est suspendu. Celui-ci peut donc occuper un autre emploi, sous réserve que son contrat de travail ne comporte pas de clause licite d’exclusivité. Le salarié percevra de manière concomitante l’indemnité due au titre de l’activité partielle et la rémunération afférente aux emplois alternatifs. Contact Voir liste des DIRECCTE page 12
  • 6. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 6 2. L’étalement des échéances fiscales et sociales 2.1. L’intervention des URSSAF et des caisses RSI (régime social des indépendants)  Pour les entreprises versant leurs cotisations sociales à une Urssaf, des délais de paiement peuvent être octroyés sur demande au directeur de l’organisme de recouvrement Les entreprises confrontées à des difficultés pour s’acquitter de leurs prochaines échéances sociales suite à des évènements de caractère exceptionnel peuvent solliciter auprès du directeur de leur Urssaf des délais de paiement de cotisations sociales et déterminer avec ce dernier un plan d’échelonnement de leur dette à condition de s’acquitter de la totalité de la part salariale des cotisations. Les entreprises peuvent également solliciter des remises des majorations et pénalités de retard qui pourraient leur avoir été notifiées, de manière automatique sous certaines conditions, ou sur demande au directeur de l’Urssaf concernée. Les entreprises qui ne seraient plus en mesure d’honorer leurs dettes fiscales et sociales peuvent également saisir la commission des chefs des services financiers et des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de l'assurance chômage (CCSF) (cf. point 4.2 ci-après, page 15).  Pour les travailleurs indépendants versant leurs cotisations sociales à une caisse du RSI, des délais de paiement et une aide issue du fonds d’action sanitaire et sociale peuvent être octroyés Les travailleurs indépendants qui connaissent des difficultés de trésorerie suite à des évènements de caractère exceptionnel peuvent également et selon les mêmes modalités, demander à la caisse RSI dont ils relèvent un échéancier de paiement de leurs cotisations sociales et la remise des majorations de retard et pénalités qui pourraient leur avoir été notifiées. Une information pour les travailleurs indépendants concernés a été mise en place sur le site www.rsi.fr. Contacts : Pour les travailleurs indépendants, il a été mis en place un numéro pour contacter directement leur caisse : Pour les artisans, commerçants, industriels : 36 48 Pour les professions libérales : 0809 400 095
  • 7. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 7 2.2. L’intervention des services de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) En cas de difficultés financières avérées, les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité, peuvent solliciter auprès des services des impôts et des trésoreries, qui sont les interlocuteurs de proximité en matière de dettes fiscales, des délais de paiement pour les taxes et impôts dont elles sont redevables et des remises gracieuses des majorations et intérêts de retard qui pourraient leur avoir été notifiés. Les entreprises qui ne seraient plus en mesure d’honorer leurs dettes fiscales et sociales peuvent également saisir la commission des chefs des services financiers et des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de l'assurance chômage (CCSF). La CCSF est un guichet unique auprès duquel l’entreprise peut, sur la base d'un dossier type, simplifié pour les très petites entreprises (TPE), solliciter des délais de paiement pour ses dettes fiscales et une grande partie de ses dettes sociales, en toute confidentialité. À l’issue du plan d’étalement, les créanciers publics peuvent accorder une remise partielle des majorations, pénalités et frais de poursuite mis à la charge de l'entreprise. Pour être éligibles à ce dispositif, les entreprises doivent être à jour dans le dépôt de leurs déclarations et dans le paiement de la part salariale de leurs cotisations sociales. Les entreprises souhaitant saisir la CCSF peuvent contacter la direction régionale / départementale des Finances publiques (DR/DDFiP) dans le ressort de laquelle se situe leur siège social. Par ailleurs, dans sa mission de veille et de détection, le Comité départemental d’examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI), présidé par le préfet et dont le secrétariat permanent est assuré par les services de la DR/DDFiP, identifie, le plus en amont possible, les entreprises touchées par ces événements et s'assure que leurs difficultés sont traitées par les instances compétentes (CCSF, Médiation du crédit, Bpifrance, ...). Les secrétaires permanents des CODEFI (qui sont aussi secrétaires permanents des CCSF précitées) ont été sensibilisés sur l'importance de cette mission de détection. En application des articles 1929 quater 4 du code général des impôts, 379 bis 4 du code des douanes et L.243-5 du code de la sécurité sociale, ne sont pas soumises à la publicité du privilège du Trésor et du privilège de la sécurité sociale, les dettes pour lesquelles le débiteur a obtenu un plan d'apurement échelonné, à condition qu'il respecte celui-ci ainsi que ses obligations déclaratives et de paiement courantes tant en matière fiscale que sociale.
  • 8. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 8 3. Les interventions de Bpifrance 3.1. Le fonds de garantie « Renforcement de la Trésorerie » Objet Peuvent être garantis les nouveaux financements amortissables (crédit ou crédit-bail), à moyen ou long terme, permettant : ‐ le renforcement du fonds de roulement ; ‐ la consolidation des crédits à court terme existants (découvert, caisse, escompte, affacturage de mobilisation de créances) ; ‐ l’externalisation d’actifs se traduisant par un apport en trésorerie au bénéfice de l’entreprise (cession bail par exemple). Sont également éligibles : ‐ les prêts personnels aux dirigeants pour réaliser des apports en fonds propres à l’entreprise ; ‐ l’acquisition d’une entreprise dans le cadre d’un plan de cession homologué après redressement judiciaire, sous réserve que les repreneurs n’aient pas été impliqués dans la gestion de l’affaire reprise. Sont exclus : ‐ les prêts in fine ; ‐ le refinancement des encours de crédit à moyen ou long terme. Bénéficiaires TPE, PME, de plus de 3 ans, selon définition européenne. Rappel : selon la réglementation européenne, sont exclues de la garantie les entreprises « en difficulté avérée ».
  • 9. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 9 Modalités Durée de la garantie La durée est égale à la durée du crédit, comprise entre 2 et 7 ans. Elle peut être portée à 15 ans maximum lorsque le crédit est assorti d’une sûreté sur un actif immobilier ou en cas de cession bail immobilière. Plafond de risques (toutes banques confondues) 1,5 million € sur une même entreprise ou groupe d’entreprises. Conditions financières La quotité normale est de 50 %, majorée à 70 % si le financement garanti entraîne une augmentation sensible des concours bancaires globaux à l’entreprise. Entreprises Régime Quotité maximum de garantie Commission 1 TPE, PME Normal 50 % 0,70 % l’an Intervention conjointe avec Région 2 50 % à parité 0,60 % l’an (0,30 % par fonds) ou 0,70 % pour les avenants signés à compter du 24/01/2014 TPE, PME Majoré 70 % 0,98 % l’an Co-garantie avec Région 2 70 % à parité 0,84 % l’an (0,42 % par fonds) ou 0,98 % pour les avenants signés à compter du 24/01/2014 1 En pourcentage annuel du capital restant dû du prêt. Prélèvement en une seule fois après décaissement 2 Sous réserve de la signature d’une convention ou d’un avenant avec la Région concernée Contact Pour contacter Bpifrance de votre région : bpifrance.fr
  • 10. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 10 3.2. Avance + Emploi Préfinancement du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) Objet AVANCE + EMPLOI est un crédit de trésorerie confirmé, réalisé par Bpifrance, dans l’attente du paiement par l’Etat du CICE à l’entreprise. Le CICE est une réduction d’impôt sur les sociétés ou d'impôt sur le revenu (IR), égale à 7 % de la masse salariale, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC. Bénéficiaires Toutes les entreprises employant des salariés, quelle que soit leur taille et quel que soit leur secteur d’activité, bénéficiant du CICE. Modalités Montant : jusqu’à 85 % du CICE prévisionnel pour l’année en cours Sûreté : cession de la créance CICE en constitution, telle que prévue par les articles L. 313-23 et suivants du Code monétaire et financier, dûment notifiée au service des impôts entreprises dont dépend le bénéficiaire. Fonds mis à disposition de l’entreprise, dès enregistrement de la cession de créance par le service des impôts. Conditions financières Commission d’engagement annuelle calculée sur le montant de l’autorisation. Intérêts : calculés sur l’encours à Euribor 1 mois moyen + majoration. Frais de dossier : ‐ 150 € pour les autorisations > 50 000 € ‐ 0 € pour les autorisations ≤ 50 000 € Contact Retrouvez nos implantations régionales et notre offre sur bpifrance.fr ou déposez votre dossier sur cice-bpifrance.fr
  • 11. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 11 3.3. Les mesures ciblées Mobilisation du Fonds de Modernisation de la Restauration (FMR) Le prêt restauration, adossé au Fonds, permet de financer les investissements pour l’acquisition de mobilier et la rénovation des espaces intérieurs et extérieurs des établissements de restauration. Les coûts fixes d’exploitation supportés par l’entreprise sans contrepartie de chiffre d’affaires pendant la durée des travaux sont éligibles dans l’assiette du prêt. Pour les entreprises qui auraient contracté un prêt auprès de BPIfrance BPIfrance peut se mobiliser en soutien des entreprises qui auraient subi un préjudice économique lié à de évènements de caractère exceptionnel par leur intensité et leur ampleur pour leur permettre de surmonter ces difficultés conjoncturelles. Notamment, pour les entreprises affectées qui auraient contracté un prêt auprès de Bpifrance et qui en feront la demande, une suspension de remboursement de leurs échéances, pouvant aller jusqu’à 6 mois selon le préjudice subi, peut être accordée, au cas par cas.
  • 12. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 12 4. Les contacts 4.1. Les DIRECCTE REGION ADRESSE BOITE AUX LETTRES ELECTRONIQUE TEL. (dont standard) GRAND EST 6 rue Gustave-Adolphe Hirn 67085 STRASBOURG Cedex Bas-Rhin : acal- ud67.direction@direccte.gouv.fr Haut-Rhin : acal- ud68.direction@direccte.gouv.fr Vosges : acal- ud88.direction@direccte.gouv.fr 03 88 75 86 91 03 68 34 05 05 03 29 69 80 90 AUVERGNE RHONE-ALPES 1 boulevard Vivier Merle Tour Swiss Life 69443 LYON Cedex 03 ara.direction@direccte.gouv.fr 04 72 68 28 69 BOURGOGNE FRANCHE-COMTE 5 place Jean Cornet Cité Administrative 25041 BESANCON Cedex Nathalie.BERTIN@direccte.gouv.fr 03 81 81 94 51 OCCITANIE 5 esplanade Compans Caffarelli BP 98016 31080 TOULOUSE Cedex 6 Delphine.xicluna@direccte.gouv.fr Marie-christine.delhom@directte.gouv.fr 05.62.89.83.57 05.62.89.83.89 PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 23- 25 rue Borde CS 10-009 13285 MARSEILLE Cedex 08 paca.direction@direccte.gouv.fr 04 86 67 34 04 NOUVELLE-AQUITAINE Immeuble le Prisme 11-19, rue Marguerite Crauste 33074 BORDEAUX Cedex yolande.peguin@direccte.gouv.fr 05.56.42.74.78
  • 13. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 13 4.2. Les implantations régionales de Bpifrance AUVERGNE RHONE-ALPES Lyon – Départements : 01-69 Immeuble Le 6e Sens 186, avenue Thiers 69465 Lyon Cedex 06 Tél. : 04 72 60 57 60 Fax : 01 41 79 93 96 Annecy – Départements : 73-74 Les Jardins du Lac 24, avenue François Favre 74000 Annecy Tél. : 04 50 23 50 26 Fax : 01 41 79 93 52 Grenoble – Département : 38 Les Trois Dauphins 15, rue de Belgrade 38024 Grenoble Cedex 1 Tél. : 04 76 85 53 00 Fax : 01 41 79 92 25 BOURGOGNE FRANCHE-COMTE Dijon – Départements : 21-58-71-89 13, rue Jean Giono - BP 57407 21074 Dijon Cedex Tél. : 03 80 78 82 40 Fax : 01 41 79 93 54 Besançon – Départements : 25-39-70-90 17 D, rue Alain Savary - Parc Artemis 25000 Besançon Tél. : 03 81 47 08 30 Fax : 01 41 79 95 00 GRAND EST Strasbourg – Départements : 67-68 3, rue de Berne 67300 Schiltigheim Tél. : 03 88 56 88 56 Fax : 01 41 79 94 50 NOUVELLE AQUITAINE Bordeaux – Départements : 24-33-47 1, place Ravezies Immeuble Bordeaux Plaza - BP 50155 33042 Bordeaux Cedex Tél. : 05 56 48 46 46 Fax : 01 41 79 97 47 Pau – Départements : 40-64 Les Alizés - 70, rue Sallenave - BP 705 64007 Pau Cedex Tél. : 05 59 27 10 60 Fax : 01 41 79 92 18 Limoges – Départements : 19-23-87 7, rue Columbia Le Parc d’Ester - BP 76827 87068 Limoges Tél. : 05 55 33 08 20 Fax : 01 41 79 97 48 OCCITANIE Toulouse – Départements : 09-12-31- 46-65-81-82 24, avenue Georges Pompidou - BP 63379 31133 Balma Cedex Tél. : 05 61 11 52 00 Fax : 01 41 79 92 05
  • 14. Rappel des dispositifs d’accompagnement des entreprises en difficulté du fait du démarrage tardif de la saison touristique hivernale 2017 14 PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR Marseille – Départements : 04-05-13- 84-83 Ouest 141, avenue du Prado - BP 265 13269 Marseille Cedex 08 Tél. : 04 91 14 44 00 Fax : 01 41 79 97 40 Nice – Départements : 06-83 Est Azurea - Immeuble Horizon 455, Promenade des Anglais – Bp 73137 06203 Nice Cedex Tél. : 04 92 29 42 80 Fax : 01 41 79 93 11