LE PATRIMOINE À L’HONNEUR    CME: BIENTÔT LES ÉLECTIONS    LE CONSERVATOIRE FRANCHIT UN    JEET KUNE DO, MODE D’EMPLOI    ...
4 Vie de la cité11Dossier16 Vie municipale20 Le magazine22 Sport25 Pratique                                        Sommair...
4                                                                         Vie de la cité                 Le patrimoine de ...
Vie de la cité                                                                                            5               ...
6                                                                          Vie de la cité                 La médiathèque d...
Vie de la cité                                                                                        7            Bussy e...
8                                                                          Vie de la cité                                 ...
Vie de la cité                                                                 9                                          ...
10                                                                       Vie de la cité                         Avec le Ro...
Dossier                                                                                        11                         ...
12                                                                                       Dossier     cadre privilégié du q...
Dossier                                                                                                 13        Des cons...
14                                                                             Dossier                             L’UNESC...
Dossier                                                                                                        15         ...
16                                                                               Vie municipale                      Les é...
Vie municipale                                                                                           17               ...
18                                                                         Vie municipale     Le conservatoire franchit un...
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Journal de bussy numéro 137
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 137

1 305 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 305
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 137

  1. 1. LE PATRIMOINE À L’HONNEUR CME: BIENTÔT LES ÉLECTIONS LE CONSERVATOIRE FRANCHIT UN JEET KUNE DO, MODE D’EMPLOI PAGE 4 PAGE 16 NOUVEAU CAP PAGE 18 PAGE 22 n°137 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - OCTOBRE 2011 Saint-Georges Bussy,carrefour de toutes les cultures
  2. 2. 4 Vie de la cité11Dossier16 Vie municipale20 Le magazine22 Sport25 Pratique Sommaire - Edito 3 Des assises du commerce sur Bussy e commerce de proximité occupe une L 4. Un beau succès pour les Journées du Patrimoine 5. L’AHVB a besoin de vous place importante dans notre économie et 6. Bientôt le mois du film documentaire à la médiathèque participe très fortement à lanimation des 7. Bussy et ses jumelages quartiers. Pourtant, il est confronté à des diffi- 8 et 9. Virades: un grand souffle d’espoir cultés non négligeables, comme les change- 10. Des vendanges prolifiques ments de comportements de consommation et larrivée de nouveaux acteurs (Internet, “hard discounter”). Les commer- çants doivent sadapter à ces contraintes, se renouveler et répondre aux attentes dune clientèle qui recherche de plus en plus la qualité, la 11 à 15. Un site unique en Europe convivialité et la diversité. Les commerçants de Bussy sont des acteurs essentiels de la vie de la cité par les services qu’ils rendent à la population, l’animation qu’ils développent, les liens sociaux qu’ils favorisent et l’attractivité écono- mique qu’ils génèrent. Afin que ce poumon de la cité puisse avoir un avenir et se développer, la commune entend mettre enœuvre un plan de mesures, dont le ciment sera la constitution d’un dossier Fisac, Fonds dintervention pour les services, lartisanat et le commerce, pour notre centre-ville. Il s’agit d’un outil daccompagnement dont lobjectif est la création, 16. Les élections du CME se préparent le maintien, la modernisation et ladaptation des entreprises artisa- 17. Agenda 21 : donnez votre avis ! nales, commerciales ou de services en centre-ville et centre-quartiers. 18. Une belle récompense pour le conservatoire Ce fonds est abondé indirectement par la Taxe sur les surfaces com- 19. Bussy fait un pas vers Marne-et-Gondoire merciales (TASCOM), versée par les grandes surfaces de plus de 400 m2. Les projets financés par le Fisac seront montés en partena- riat entre la ville, l’association des commerçants et les chambres consu- laires (Chambre de commerce et de lindustrie, Chambre des métiers et de lartisanat du département). Ce dispositif a pour objectif de mettre en place des actions visant à conserver et à fortifier un tissu commercial et artisanal sur notre centre-ville élargi. Ainsi, des actions 20. Les Pinceaux de Cloclo vous attendent collectives danimation, de promotion et de communication ou 21. De jeunes Buxangeorgiennes sur un plateau encore de travaux durbanisme peuvent être aidées si elles visent à de M6 améliorer lattractivité commerciale et artisanale de la commune. J’entends ainsi, à l’orée de ces démarches, partager le diagnostic avec les professionnels, pour engager ensemble des actions au service du dynamisme de notre ville. Ainsi, auront lieu en décembre, les pre- mières assises du commerce à Bussy, réunissant la Ville, l’Agence de Développement économique, EPAMarne (pour la présentation d’une étude commerciale sur Bussy), la CCI, Seine-et-Marne Développe- ment, et bien sûr l’ensemble des commerçants et entrepreneurs buxangeorgiens. De ce bilan d’étape pourront émerger des actions concrètes et lisibles au 22. Connaissez-vous le Jeet Kune Do? service de notre centre-ville, les projets en cours pourront être présentés 23. La saison démarre bien au BSGA (pôle gare, marché, stationnement, entrée de ville…) et une nouvelle dynamique engagée. Ces mesures sont bien sûr mises en œuvre grâce au soutien de la Chambre de commerce et de l’industrie de Seine-et- Marne, la Chambre des métiers et de l’artisanat, les associations locales, l’Etat. La ville et l’ADE entendent également travailler avec l’association des commerçants, afin de mettre en place un chapelet d’animations et d’outils de soutien à la vie commerciale locale. En conclusion, je ne peux qu’inciter les Buxangeorgiens à fréquenter nos commerces, qui fournissent des prestations et des produits de qualité. n Hugues Rondeau 25. Tribunes 26. Etat civil 27. Professions médicales Maire de Bussy Saint-Georges Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  3. 3. 4 Vie de la cité Le patrimoine de Bussy à l’honneur! Les Journées européennes du patrimoine se sont déroulées les 16 et 17 septembre à Bussy. Elles ont mis l’accent sur une dimension méconnue de notre patrimoine : sa relation complice au voyage. A cette occa- sion, les monuments de la ville ont ouvert leurs portes, invitant le public à un voyage dans le temps et l’espace. Carte postale de ces journées… é è å ç ê e voyage a débuté avec la visite de l’exposi- å Avant d’aller admirer les sculptures de l’église Saint-Georges, arrêt au pigeonnier, seul vestige du L tion sur le patrimoine réalisée par l’associa- tion des AMIS DE L’HISTOIRE DU ç Si vous vouliez entendre les voix de Sarah Bernhardt, Gustave Eiffel ou Sacha Guitry, c’est à la château du seigneur de Buci. é L’exposition Bussy à travers les âges a connu un beau succès populaire. VAL-DE-BUSSY, qui nous entraînait à travers la médiathèque qu’il fallait être en compagnie de Franklin Picard ! è Sur le perron de l’église du village, l’historienne locale Marie-Claude Phan ville et à travers les âges. Vendredi après-midi, une conférence sur les archives sonores était animée par retrace les arts du ê Découverte Franklin Picard, directeur de l’institut des archives XVIe siècle à Bussy. sonores. Celui-ci a retracé l’histoire des XIXe et du vignoble local en compagnie des membres de l’association des Coteaux de la XXe siècles, en diffusant une cinquantaine de sons Brosse, dont le président, Franck Panigada, explique le déroulement des vendanges. d’archives, parmi lesquels quelques interviews de personnages mythiques depuis l’invention des pre- sociation des Coteaux de la Brosse. Créée en 2000, pigeonnier, cap sur l’église Saint-Georges pour y miers cylindres et phonographes: Sarah Bernhardt, l’association a présenté aux Buxangeorgiens ses analyser les groupes sculptés, récemment rénovés Gustave Eiffel, Jean Renoir, Sacha Guitri… Cette vignes, ses origines, et leur a fait découvrir le dérou- et classés au titre de monuments historiques par conférence s’est clôturée par le visionnage d’un lement des vendanges, pour finir par une dégusta- le Conseil Général de Seine-et-Marne. A cette court métrage intitulé « Mémoires d’archives », où tion du pinot noir et du chardonnay locaux. occasion, Mme Becksaiello, conservatrice des anti- des figures locales telles que MM. Sadaune, Msili quités et des objets d’arts du CG77, nous a fait et Lalung intervenaient pour nous raconter leurs Ensuite, le groupe a parcouru les arts du l’honneur de nous dévoiler le secret de restaura- parcours et quelques anecdotes sur l’histoire de XVIe siècle à Bussy, en compagnie de Dominique tion de la statue de la Visitation de l’Eglise, avec notre ville. Un film réalisé avec le concours des Bijard, conseiller municipal, de Catherine Boche une présentation très pointue des politiques de archives municipales, qui constitue le premier et de Marie-Claude Phan, membres de l’AHVB conservation et restauration des objets d’art. Ce d’une longue série… (Les Amis de l’Histoire du Val-de-Bussy). Il a parcours s’est achevé par un concert de musique exploré le pigeonnier, dont la Tour, seul vestige instrumentale et vocale présenté par le départe- Samedi 17septembre, c’est dans le vieux Bussy qu’il du château du seigneur de Buci, fut transformée ment des instruments anciens du Conservatoire fallait être, avec pour commencer une excursion en pigeonnier au XVIIIe siècle, après avoir été tour J.-S.-Bach, qui a permis au public d’apprécier la autour du patrimoine viticole en compagnie de l’as- de garde et observatoire. Après la découverte du viole de gambe et le théorbe. n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  4. 4. Vie de la cité 5 L’AHVB a besoin de vous ! epuis 1993, l’Association Les AmisD de l’Histoire du Val-de-Bussy (AHVB) œuvre pour faire connaîtrel’histoire de Bussy à travers la publication de Bussy Saint-Georges-Les Gens du village 1791/1990plaquettes et l’organisation d’expositions. La Savez-vous qu’au village de Bussy, on a cultivé ladernière s’est tenue à la médiathèque du 6 sep- vigne jusqu’en 1 897 ? Qu’il y eut une féculerietembre au 6 octobre, et vous avez peut-être eu puis une râperie? Que Bussy fut une petite capi-l’occasion de la voir. Aujourd’hui, l’AHVBveut publier un livre qui s’inscrit dans la conti- tale de la plume? Que l’activité agricole a cessé ennuité de cette recherche, particulièrement des- 1990, signant la fin du village en tant que tel?tiné aux habitants de la ville qui, nouveaux Que les deux grands moments festifs étaient lavenus par définition, connaissent peu le Bussy Saint-Georges, qui s’étendait parfois sur troisd’antan. Il s’agit du livre de Marie-Claude jours, et la Fête nationale avec manèges, fanfares,Phan, secrétaire de l’AHVB et docteur en his- bals, course à la brouette, jeu de la seringue et jeutoire, consacré au village de Bussy Saint- de ciseaux?Georges et à ses habitants entre 1791 et 1990. A travers textes et iconographies, vous décou-Or, les associations d’histoire locale doivent vrirez dans cet ouvrage d’environ 300 pages latrouver elles-mêmes les fonds nécessaires pour vie et les travaux des gens du village. nleurs publications qui n’intéressent pas les édi-teurs. A ce jour, seule la municipalité de Bussy Pour aider à la publication de cet ouvrage en 2012, vous pouvez faire un don ou acquérir un exemplairea versé à l’association une subvention pour ce à 19,50€ au lieu de 25€ (prix public). Merci de libel-projet, mais nous sommes loin de la somme ler votre chèque à l’ordre de l’AHVB et de l’adres-demandée par l’imprimeur, d’où le recours de ser à : AHVB, 13 allée Eulalie-de-Brisay à Bussy.l’association à une souscription. n Vous serez informé lorsque le livre sera disponible.Le comité de jumelage italien en visiteà San Giuliano Milanese e COMITÉ DE JUMELAGE ITALIEN a organisé à la fin du mois deL septembre un voyage au pays des grands lacs. Au programme, la visite des lacs Majeur et de Côme, et des villes de Milan, Pavie et Stresa, d’où legroupe a embarqué pour les îles Borromées. Sans oublier une petite escale à SanGiuliano Milanese, cité lombarde de 37000 habitants jumelée avec BussySaint-Georges depuis 10 ans. Les membres du comité de jumelage italien ontété accueillis le 3octobre par Alessandro Lorenzano, le maire nouvellement élude notre ville jumelle, accompagné de Maria Morena Lucà, l’Adjointe à la Cul-ture, à l’Education et au Patrimoine, de Romano Tronconi, Président de l’Uni-versité UTE, et de Pierino Esposti, organisateur de la commémoration de la Les membres duBataille de Marignan et président de l’Associazione Culturale Zivido. comité de jumelage« Merci à la commune de Bussy pour ces 10 années durant lesquelles s’est renforcé un ont été reçus par leauthentique lien d’amitié à travers des échanges culturels et sociaux de valeur, a déclaré nouveau maire de San Giuliano,Alessandro Lorenzano. Nous souhaitons poursuivre cette collaboration enrichis- Alessandrosante. Ce jour est le point de départ de nouveaux rapports et d’une collaboration ren- Lorenzano.forcée pour les années à venir. Nous sommes très heureux de vous accueillir en Italiepour les 150 ans de l’unité italienne, une date très importante pour notre pays. »Une fois revenus à Bussy, les membres du comité ont repris leurs tradition-nelles activités. Les cours d’italien ont ainsi recommencé le jeudi 6 octobre àl’espace Charles-de-Gaulle. nPlus d’infos sur le site du comité : http://italiabussy.free.fr Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  5. 5. 6 Vie de la cité La médiathèque de l’Europe A venir à la médiathèque de l’Europe, le mois du film documentaire les 19 et 26 novembre. Retour également sur le mois des tout-petits, qui a connu un joli succès auprès des bambins… L’Afrique à l’honneur pour le mois du film documentaire taire s’attache à poser et proposer un regard sur patiemment, en artisan artiste. nous-même. La diffusion du documentaire « Après, un La thématique retenue par la médiathèque sera voyage dans le Rwanda », réalisé en 2004, l’Afrique, avec des projections diverses, comme un se fera en présence d’un intervenant et du réali- long métrage sur une rencontre avec le peuple rwan- sateur (sous réserve pour ce dernier). dais, puis des courts métrages d’étudiants africains. Le cinéaste est parti seul avec sa caméra 10 ans après Deux rendez-vous sont à noter: le génocide à la rencontre du peuple rwandais qui ten- tait de se reconstruire. Rescapés et bourreaux vivant SAMEDI 19 NOVEMBRE à 14 h: côte à côte, des rencontres emplies d’humanité! Coup de projecteur sur Denis Gheerbrant, réalisa- À l’issue de la projection, une rencontre-débat aura teur mis à l’honneur dans le cadre du cycle «A Tout lieu pour croiser les regards sur son oeuvre. Doc » du Conseil Général. Cinéaste voyageur, Denis Gheerbrant est l’un des grands documenta- SAMEDI 26 NOVEMBRE à 16 h: ristes de notre temps. Depuis trente ans, seul avec L’Afrique vue cette fois-ci par de jeunes Africains! sa caméra et son magnétophone, il arpente notre Afrique en Docs: 2 films d’étudiants: société dans ses replis à la rencontre d’un peuple fra- Manges-tu le riz de la vallée? (Burkina-Faso) gilisé, mais debout, qui impressionne d’abord par Un ami est parti (Congo) mpulsé par la Médiathèque Départementale et la dignité. Dans des territoires souvent dévastés par I le Conseil général de Seine-et-Marne, le MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE, 12e du nom, permet une mise en lumière de ce genre ciné- les crises, il s’attache à filmer ce qui résiste, les rêves qui repoussent, la parole des humbles qui se déploie, un désir de société qui ne faiblit pas. Denis Gheer- Venez découvrir les regards que les hommes por- tent sur d’autres, leur envie de montrer le « réel » et de le sublimer. n matographique particulier, le cinéma du « réel ». brant compose uneœuvre parmi les plus chaleu- MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE Déclencheur d’échanges et de paroles, le documen- reuses et les plus humaines du cinéma français, Entrée libre, réservation souhaitée au 0164663085 Histoires, comptines et autres animations pour le mois des tout-petits u 6 au 29 septembre, la médiathèque a Des lectures d’histoires et des comptines, dont D organisé pour la deuxième année consé- cutive le «MOIS DES TOUT-PETITS». Pour ce mois consacré aux bébés, les usagers ont deux sous forme de tapis en tissu, ont enchanté les oreilles et les yeux des enfants. La matinée s’est ter- minée par un petit-déjeuner. pu visiter l’exposition « Images, poèmes et chan- sons: du parlé-chanté des premières relations au lan- Le mercredi 21 septembre, les assistantes gage et à l’écrit », prêtée par la Médiathèque maternelles du RAM ont fait voyager petits et départementale, sur le rôle des comptines et chan- grands avec leur spectacle de comptines inti- sons dans le développement des tout-petits. tulé « Manèges et comptines du monde », Parents, assistantes maternelles et enfants ont été qu’elles ont eu la gentillesse de jouer à la nombreux à assister aux animations organisées à médiathèque. Habillées en costume tradition- destination des petits bouts. nel, elles ont chanté des comptines dans leur Le samedi 17 septembre, la médiathèque et le langue maternelle : français, anglais, allemand, Vêtues de costumes traditionnels, les assistantes RAM (Relais assistantes maternelles), partenaire maternelles ont entonné quelques comptines de portugais, créole, vietnamien et arabe. Ce spectacle, qui clôturait cette édition 2011, a eu un franc succès. n de la manifestation, ont présenté pour l’occasion leur pays d’origine, pour le plus grand plaisir de leurs activités ainsi qu’une sélection de livres-CD. leur jeune public. Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  6. 6. Vie de la cité 7 Bussy et ses jumelagesBussy est jumelée avec quatre villes. Pour vous permettre de vous y retrouver, cette pagespéciale vous résume les principales caractéristiques de nos villes jumelles et les coordon-nées de nos comités de jumelage, indispensables si l’envie vous vient de participer à cetteaventure… Mais dans un premier temps, il convient de situer nos partenaires ! Angleterre Allemagne Contact : Odile BOUYON E-mail : arhbussy@yahoo.fr RADCLIFFE-ON-TRENT Contact: Adrine KAUPP en Angleterre E-mail: jumelage.bussy.meiningen@wanadoo.fr« La british », restée pendant long- MEININGEN en Allemagne temps un simple village, elle a su « La typique », charmante villeconserver une âme provinciale avec située en Thuringe, au cœur de son magnifique parc longeant la l’Allemagne verte. Elle recèle de Trent, ses églises, … Elle se situe à nombreux trésors: son célèbre 15 minutes de Nottingham, dans théâtre, plusieurs palais du une région où contes et légendes XVIIIe et XIXe siècle, le château s’entremêlent. néogothique de Landsberg… Italie IsraëlContact : Anne-Marie TRINH Contact : Brigitte ABERGELE-mail : italia.bussy@free.fr E-mail: abergelbrigitte@wanadoo.fr SAN GIULIANO MILANESE en Italie KIRYAT EKRON en Israël « La moderne », très proche de Bussy de par son développement, « L’orientale », située entre Tel-Aviv, carrefour de l’activité et du cette dynamique cité est située au cœur de la région des lacs du nord modernisme, et Jérusalem, la ville la plus sainte du globe, cette ville de l’Italie, à seulement 11 km de Milan, ville bouillonnante avec son connaît depuis 50 ans des vagues d’immigrations successives, dévelop- extravagante cathédrale gothique, ses boutiques chics, son célèbre pant ainsi une diversité culturelle enrichissante, permettant à tout visi- opéra, ses multiples musées… teur une initiation à la pluri-culture de la région. Les jumelages à Bussy Saint-Georges, ce sont:Ëdes cours d’allemand, d’italien, d’anglais et d’hébreu, Ëdes échanges artistiques (musique, danse, ...),Ëdes voyages scolaires, Ëet bien d’autres actions permettant, quels que soient votre âge et votreËdes possibilités de stages à l’étranger, niveau en langue, d’explorer l’international. Pour plus de renseignements: V ous aimez les langues et cultures de nos villes jumelles ? Vous N’hésitez plus et contactez les responsables des associations de jumelages! souhaitez participer aux activités proposées dans le cadre des jumelages ou bien devenir membre bénévole et pouvoir ainsi Pour de plus amples informations sur nos jumelages, vous impliquer dans le montage de projets et la gestion de la vie asso- rendez-vous sur le site de la mairie ciative de votre ville ? www.bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  7. 7. 8 Vie de la cité Virade des Portes de la Brie U n g ra n d s o u f f l e d e s p o i r Arrivée de la Marche de l’Espoir, avec les élus de Bussy en première ligne ! ne fois encore les Buxangeorgiens ont Mes rêves voient plus grand. L’espoir est mon uni- U fait preuve dun bel élan de générosité lors des VIRADES DE LESPOIR, journées dédiées à la lutte contre la mucovisci- vers. J’attends, les bras ouverts… Comme un appel d’air ». Un CD serait en préparation… dose. Partout en France, lors du dernier Autre événement emblématique des Virades, la dimanche du mois de septembre, on peut sym- Marche de l’Etoile, a réuni cette année environ boliquement donner son souffle à ceux qui en 300 marcheurs venus de Bussy et des 18 villes manquent en participant aux Virades de lEs- partenaires. Dans le cortège, des élus ont côtoyé poir, manifestation visant à récolter des fonds des champions sportifs, des majorettes ont pré- pour faire avancer les recherches sur la muco- cédé le clown Pouet et sa jolie compagne sur viscidose. A Bussy, c’est durant tout un week- voles, afin de montrer que la maladie et ses échasse et tous ont fait une arrivée triomphale et end que l’on se mobilise pour cette noble contraintes n’empêchent ni les rêves, ni l’amour. très applaudie, au gymnase Herzog. cause, pour laquelle les Buxangeorgiens nont Autre moment fort de ce week-end festif : une fois de plus pas manqué de sinvestir, en l’hymne des Virades, Comme un appel d’air « Ces manifestations denvergure sont à lorigine participant aux nombreuses activités organi- (Paroles : Sabah Boushaba, musique : Marc dimportants progrès, notamment en espérance de sées par toute l’équipe de la Virade des Portes Denouel du conservatoire de Bussy et arrange- vie: 47 ans pour les enfants qui naissent aujour- de la Brie. De la marche aux courses à pied en ments de Lionel Gaget, musicien de Bernard dhui, contre 7 ans en 1965, mais la moyenne d’es- passant par les rollers, tous ont donné le Lavilliers). Chantée avec passion par Pascaline, pérance de vie n’est encore que de 27 ans », meilleur deux-mêmes, sous un soleil estival. autre bénévole et accompagnée de ses jeunes rappelait Sylvie Zeller, responsable territoriale choristes Julia, Pauline et Sabrina, cette chan- de l’association Vaincre la Mucoviscidose. Il faut dire que les organisateurs se sont surpas- son pleine d’émotions parle des inquiétudes Comme à l’accoutumée, et au terme d’un week- sés cette année, notamment avec deux nouveau- d’une maman dont l’enfant est malade de end bien chargé, c’est par le fameux lancer de tés. Pour la première fois, les enfants ont pu mucoviscidose et de la force et du courage de ce ballons que se sont conclues ces Virades 2011, assister à une petite pièce de théâtre Flora et la dernier qui espère et chante: « Je déploie mes ailes, un moment magique et porteur despoir pour Fée des Vents, écrite et mise en scène par les béné- un sourire au vent, des Alpes, du nord, de l’océan. les malades et ceux qui les entourent. n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  8. 8. Vie de la cité 9 å ç é èå Les Buxangeorgiens présents ont pu entendre la belle voix de la jeune Frankee, qui,ç L’insatiable Marco était présent le samedi soir pour prodiguer ses cours de salsa. à seulement 10 ans, a remporté l’émission de TF1, « Petites Stars ».é L’une des nouveautés 2011 : la représentation de Flora et la Fée, une pièce deè Dernière image de ces Virades 2011 : le traditionnel lancer de ballons. théâtre écrite par les bénévoles des Virades. Ecoles et collèges au rendez-vous P rincipal donateur de la Virade « les Portes de la Brie », le collège Claude-Monet de Les professeurs du collège Bussy a, une fois de plus, répondu pré- Claude-Monet avaient une sacrée sent. Comme les 20 000 écoliers des 60 écoles pêche avant de prendre le départ de la virade scolaire. partenaires, les élèves ont d’abord dû trouver des donateurs dans leur entourage, qui fixent eux- mêmes le nombre d’euros qu’ils donneront au kilo- mètre parcouru par les jeunes. Le jour « J » et dans une joyeuse ambiance, ces derniers ont chaussé leurs baskets et couru aux côtés d’un invité sur- prise : le champion de France de tennis de table Christophe Legoût ! Et afin de montrer que la soli- darité est l’affaire de tous, les professeurs ont éga- lement offert leur souffle lors d’une jolie course, sous les applaudissements et les « hourras » enthou- siastes de leurs élèves. n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  9. 9. 10 Vie de la cité Avec le Rotary, les voyages forment la jeunesse rande association internationale, le ROTARY, dans le Le Rotary Club de Val-de-Bussy a déjà participé plusieurs fois à ces G cadre de ses actions en faveur de la jeunesse, offre à des lycéens de 15 à 19 ans la possibilité d’effectuer des séjours d’une année dans nombre de pays où il est présent. échanges. Cette année encore, il se propose de parrainer un jeune Buxangeorgien. Si vous êtes motivé(e), si votre famille vous trouve assez de maturité pour tenter cette aventure et C’est ainsi que pour 2011-2012, dans notre District du si vous pensez que vos références de base sont solides, vous Val-de-Bussy, 18 jeunes étrangers venant de contrées loin- pouvez aller à la rencontre des Rotariens, le mercredi soir taines sont arrivés pour découvrir la France, sa langue, sa au siège du Club (Golf de Bussy). Pour ce faire, vous civilisation, ses monuments et ses paysages. Dans le même pouvez d’ores et déjà contacter le secrétaire du club, Michel temps, 18 jeunes Français sont partis vers des horizons aussi Renault au 01 64 66 25 60. Il vous indiquera la date la plus divers que les Etats-Unis, l’Australie, le Japon, le Chili, et bien favorable à cette rencontre. d’autres, où ils passeront également un an. Les jeunes qui béné- ficient de ces échanges sont d’abord les ambassadeurs de leur pays et témoi- Les membres du Rotary auront alors le plaisir de faire votre connais- gnent de l’universalité du Rotary. Ce faisant, ils acquièrent aussi une sance et vous donneront tous les éléments pour constituer votre dos- expérience unique dans un bain culturel exceptionnel, qui leur fait par- sier. Ensuite, votre demande sera soumise à une commission de tager la vie de familles d’accueil et participer aux activités habituelles des sélection. Ne tardez pas, si l’on sait qu’il faut environ 10 mois de for- prochaine… n adolescents de leur âge, tant scolaires que récréatives. Il n’y a rien de mieux malités diverses, il faut s’y prendre dès maintenant pour partir l’année pour apprendre la langue du pays, et cet acquis sera peut-être un atout majeur dans leurs futures activités universitaires et professionnelles. CONTACT : MICHEL RENAULT AU 01 64 66 25 60 Vendanges des Coteaux de la Brosse La qualité devrait être au rendez-vous å endanges précoces cette année pour les V vignerons des COTEAUX DE LA BROSSE, avec la récolte du Pinot noir dès les 11 septembre et du Chardonnay le 24 du même mois. La récolte par rapport à 2010 est en hausse, avec notamment 900 kg de raisin blanc dans les hottes des vignerons de Bussy. Mais le raisin ayant cette année moins de jus, la production sera para- doxalement moins importante. Il n’empêche que la qualité devrait être au rendez-vous, assurent les membres des Coteaux de la Brosse. Composée de passionnés qui élèvent le vin, prennent soin des 2000 ceps que compte la vigne, et qui ont à coeur la belle ouvrage, l’association les Coteaux de la Brosse exploite une vigne plantée en avril 2004 sente des Carrières, dans le village de Bussy. Lob- jectif est de conserver un esprit de convivialité et de fête, de promouvoir l’esprit du vin, et de participer ç à la préservation du patrimoine viticole francilien. La première vendange a eu lieu en septembre 2006 et la mise en bouteilles de la première cuvée en mars 2007. A noter cette année un Forum des asso- ciations très lucratif, avec l’inscription d’une ving- taine de nouveaux adhérents, qui porte le total des membres à 72. Il n’en reste pas moins que les Coteaux de la Brosse ont toujours grand besoin de N’hésitez donc pas à les rejoindre! n main d’œuvre, car le travail ne manque pas. Pour plus de renseignements, å La récolte du raisin blanc s’est révélée très fructueuse le samedi 24 septembre : ç Si les vignerons de Bussy ont constaté un manque de jus, ils espèrent une qualité meilleure… rendez-vous sur le site de l’association : pas moins de 900 kg ! http://sites.google.com/site/lescoteauxdelabrosse Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  10. 10. Dossier 11 Les travaux de la pagode taïwanaise battent actuel- Bussy, lement leur plein. L’arrivée du Bouddha géant, qui pèse près de 9 tonnes, suscitait en juin dernier l’efferves- cence sur le chantier ! carrefour de toutes les religions erre de rencontres et de cultures, la com- T mune de Bussy accueillera d’ici quelques mois, à l’entrée de la ZAC du Sycomore, un lieu sans doute unique en France et même en Europe, qui verra se côtoyer des religions et des cultures diverses, venant compléter la richesse sociologique de la ville. Présentation de cet espace unique en son genre… lheure où certains exacerbent perspectives d’attractivité et de mise en A les tensions entre les commu- nautés, Bussy Saint-Georges a choisi de jouer la carte de lentente et de avant pour la ville, mais aussi une chance unique pour créer du lien social, une possibilité d’éveiller l’autre aux diffé- la fraternité. Le projet de site culturel et rentes cultures présentes à Bussy. cultuel porté par la municipalité et l’éta- blissement public de Marne-la-Vallée entend sensibiliser, mais aussi fédérer les Un lieu ouvert sur Buxangeorgiens et les habitants de Marne-la-Vallée autour de la richesse et le monde et sur la ville de la diversité des cultures présentes sur Partager, initier, comprendre seront les le territoire. Entre la pagode bouddhiste maîtres mots de ce lotissement, véri- taïwanaise du Fu Guang Shan, la table ouverture sur le monde par son pagode bouddhiste lao, le centre cultuel principe et ouvert sur la ville dans son juif, le centre islamique et le centre cul- quotidien. Les bâtiments abritant turel arménien, c’est un projet unique chaque association seront en interac-En juin 2010, Hugues RONDEAU et Jean-Claude LAMAGNÈREdécouvraient la maquette de la pagode lao lors de la tradition- en Europe qui s’apprête à voir le jour sur tion avec le parc urbain et ses usagers.nelle kermesse des moines bouddhistes. Marne-la-Vallée, avec de nombreuses Le site cultuel et culturel, sis dans le Suite en p.12 Ë Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  11. 11. 12 Dossier cadre privilégié du quartier durable du Syco- foi, de présenter leur culture et d’associer leurs cadre, la municipalité a donc fait le choix de more, à proximité de la future salle de spec- concitoyens dans une notion de partage et lier dialogue interreligieux, développement tacle, sera un élément moteur d’animation et d’échange. La laïcité bien comprise, selon moi, multiculturel et ouverture vers le monde d’identification. « La ville de Bussy Saint- consiste en effet à laisser libre cours aux expres- pour mieux consolider la notion de vivre Georges a décidé d’être un élément moteur en sions religieuses, culturelles, des différentes com- ensemble, l’esprit citoyen et l’esprit d’une la matière, en initiant ce projet interculturel, cul- munautés qui composent la France. » Dans ce démocratie locale apaisée. n tuel et interreligieux des plus ambitieux », affirme le maire de Bussy, qui entend bien défendre des valeurs d’ouverture, de tolérance et de compréhension des cultures comme vec- teur de lien social. « Garante de la cohésion sociale et de la diversité culturelle de son terri- toire, la ville de Bussy Saint-Georges, en tant qu’autorité politique locale, se doit de nouer des relations fructueuses avec l’ensemble des commu- nautés et groupes religieux, et ce au bénéfice de la population, poursuit Hugues Rondeau. J’ai voulu ces nouveaux lieux de cultes à Bussy pour permettre à chaque communauté d’exprimer sa Lorganisation du site Lots culturels et cultuels à bussy Zoom sur les différents cultes LE FO GUANG SHAN LA PAGODE LAO « S’ouvrir sur la ville, intégrer et s’intégrer aux différentes cultures » rès ancré sur le territoire, l’ordre du Fo Guang Shan a été fondé en « Un désir de partager avec les Buxangeorgiens » T 1967 à Taïwan par le Vénérable Maître Hsing Yun, qui promeut un bouddhisme humain. Partout dans le monde, des aires d’éveil ont depuis été construites afin de diffuser ce bouddhisme humain. Actuellement K. Phouisangien romouvoir la langue et la culture laotienne, donner la possibilité aux à l’étroit dans leur temple de Vitry-sur-Seine, le Fo Guang Shan a donc choisi Bussy pour y construire un monastère de quelque 5180 m2, qui sera une véritable aire d’éveil combinant tradition et modernité et liant les cultures P bouddhistes laotiens ou à des néophytes de prier et faire des offrandes lors des fêtes dans un lieu chaleureux. Assurer les liens cul- turels et sociaux entre ses membres. Permettre à ses adhérents laccomplis- orientales et occidentales. Le 18 juin 2006, le Maître Vénérable Hsin Yun sement de leurs devoirs religieux dans les meilleures conditions et défendre est venu en personne animer la cérémonie à l’occasion de la pose des fon- leurs intérêts cultuels et culturels. Tels sont les principaux objectifs que s’est dations. La construction de cette pagode a débuté il y a quelques mois pour fixée l’association des moines bouddhistes lao en France en construisant son une ouverture prévue au printemps 2012. Elle offrira à la communauté taï- édifice à Bussy, qui prendra place à côté du monastère du Fo Guang Shan. wanaise de Bussy, très active tout au long de l’année, et au-delà à l’en- L’association des moines bouddhistes lao est très ancrée dans le secteur du semble de la population, un équipement exceptionnel pour promouvoir Val-de-Bussy et du Val-Maubuée, organisant chaque année fêtes et anima- cette culture ancestrale. n tions réunissant une foule nombreuse. n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  12. 12. Dossier 13 Des constructions qui se fonderont dans le tissu urbain actuel n concertation avec les différents architectes, les services municipaux ontE veillé à bien intégrer les édifices dans le tissu urbain buxangeorgien. Les maisons individuelles les plus proches sont par exemple séparées pardeux ouvrages techniques d’importance: la trame RER d’une largeur de 33mètres en moyenne, et la noue (ouvrage paysagé en forme de fossé ayant pourfonction de réguler les débits d’eaux pluviales) d’une largeur de plus de 15mètres. La distance entre les terrains des maisons et les terrains des lots cultuelssera donc, a minima, de 48 mètres. Cette distance est encore accrue si l’onprend en compte l’implantation des bâtiments sur les terrains. On constate alorsque les maisons sont implantées avec un recul d’au moins 8 mètres (voire 15mètres pour l’allée Antoine-de-Bourdelle) et les édifices cultuels d’au moins troismètres. Il y aura donc a minima 60 mètres de distance entre les façades sudde ces maisons et la façade nord des lots cultuels. L’impact visuel sera ainsi limité environnement de qualité, dont l’ambiance est avant tout marquée par lespour les habitants au nord du RER. L’accès aux futurs établissements se fera par espaces verts, les perspectives paysagères et la mise en scène du Domainela rue Madame-de-Montespan, qui est en cours de réalisation au sein du parc de la Ferme du Génitoy. Les projets doivent ainsi respecter des règles d’ur-urbain, via le boulevard des Genêts et l’avenue Marie-Curie. banisme spécialement adaptées et très contraignantes sur cette zone. Ils neConcernant les hauteurs et l’intégration des bâtiments, les projets de lots peuvent dépasser une hauteur maximale de 12 mètres. Un tiers des parcellescultuels et culturels sont pensés depuis le départ comme des éléments de valo- est dévolu à des espaces verts, avec notamment l’implantation d’une haierisation du parc urbain. À ce titre, ils doivent parfaitement s’intégrer dans cet bocagère en limite avec le parc. n LE CENTRE ISRAÉLITE LE CENTRE ISLAMIQUE VAL DE BUSSY « Un beau symbole » M. Rosilio, J’Buss « C’est la méconnaissance de l’autre qui engendre parfois les craintes ». D. Abouri orteuse de ce P projet, l’associa- tion TAWBA, présidée par Driss Abouri et représentant plus de 300 familles buxangeor- giennes, a été fondée en 2005. Ses membres ont réée en l’an 2000, J’Buss, l’association de la vie communautaire pris le soin, avec laideC juive de Bussy Saint-Georges et de ses environs, porte ce projet de centre israélite à Bussy. Regroupant une centaine de familles, sesactivités sont multiples et organisées autour de plusieurs thèmes: des responsables et des autorités publiques (Préfecture, Ville, EPAMarne), de concevoir un ouvrage moderne, ouvert à tous et s’intégrant totalement dans le paysage de la ville. « Ce sera un lieu où l’on pourra prier dignement et apprendre la culture musul-ACTIVITÉS CULTUELLES: mane », souligne Driss Abouri. Avec son espace culturel ouvert à tous com-⁄ Offices du vendredi soir (pas systématique) et du samedi matin posé de salles de cours, dune bibliothèque, dune salle de conférence, (systématique) d’une salle d’exposition et son espace cultuel, une salle de prière, une cui-⁄ Offices des fêtes (5 à 6 fêtes importantes par an) sine, des salles dablutions et un bureau, le centre offrira une architecture⁄ Office de Kippour dans la salle des fêtes de Bussy moderne, sinsérant harmonieusement dans le parc du Génitoy. L’associa- tion TAWBA souhaite faire connaître la culture musulmane, ses valeurs uni- verselles, de fraternité, de paix et d’échanges à travers des manifestationsACTIVITÉS CULTURELLES:⁄ Cours d’hébreu et d’histoire juive toutes les semaines (dimanche matin) culturelles variées, qui seront ouvertes à tous: initiation à la culture musul-⁄ Repas communautaires (1 fois par mois) mane, apprentissage de la langue arabe, rencontre mensuelle (conférences,⁄ Conférences (1 fois par trimestre) débats, repas…), expositions, littérature, ateliers d’écriture et de calligra-⁄ Sorties culturelles (expositions, concerts, cinéma) phie, créations artistiques, productions de journaux et de vidéos avec la par-⁄ Journal (3 fois par an) ticipation des enfants… L’association envisage le dialogue interculturel avec⁄ Participation aux activités citoyennes: Virades de l’espoir, Téléthon, pour objectif majeur de promouvoir la connaissance réciproque pour lutter contre les ignorances ou les préjugés et contribuer ainsi à un respect mutuel.n commémoration de la déportation… n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  13. 13. 14 Dossier L’UNESCO et le CNRS à Bussy le 24 novembre pour la conférence « Les religions dans la ville » n panel de grande envergure inter- rôle pour les minorités religieuses dans la U viendra pour aborder la question des « religions dans la ville », dans le cadre du projet de quartier cultuel sur la com- ville ? Toutes ces interrogations seront abor- dées au cours du débat, auquel Rosa Guer- reiro (UNESCO) apportera un regard mune. En effet, la mairie de Bussy s’apprête à international : « Le programme de dialogue recevoir Rosa Guerreiro, spécialiste de l’inter- interreligieux de l’UNESCO a pour objectif religieux dans la section interculturelle de de promouvoir le dialogue entre les diffé- l’UNESCO, et Anne Fornerod, chargée de rentes religions et traditions spirituelles dans recherche au CNRS, autour des représentants un monde de possibles conflits intra et inter- des associations cultuelles de la ville, le jeudi religieux dus à l’ignorance ou à la mécon- 24 novembre à 20 h 30, en salle Maurice- naissance des traditions spirituelles et de la Koehl. Il s’agira d’une conférence publique culture de l’autre », signale Rosa Guerreiro. axée sur « les religions dans la ville ». Au départ tourné vers les monothéismes, ce « Cette conférence a pour but d’accompagner programme s’est rapidement ouvert aux le projet et de renforcer l’échange entre les autres traditions spirituelles. Ainsi, la Réunion communautés, afin d’offrir à ce quartier cultuel de Malte en 1997 a compté une participa- une véritable ouverture sur la ville, dans une tion bouddhiste, sikh et d’autres traditions dynamique de cohésion sociale et de dia- orientales. Ce programme attache égale- logue, annonce Hugues Rondeau. Aussi, nous ment une grande importance à l’enseigne- avons pu constater dans l’organisation de cette ment du dialogue interreligieux. « Il s’agit conférence, que le projet buxangeorgien inté- d’inculquer aux jeunes des valeurs de res- resse les plus grands spécialistes de la question rel, annonce Anne Fornerod. En s’attachant pect de l’autre pour une coexistence dans interreligieuse, et nous sommes très honorés de aux attentes des groupes religieux, il s’agira les sociétés plurielles et d’encourager la per- les recevoir sur la ville. J’espère que la popu- de présenter concrètement aux représentants ception du fait religieux comme facteur de lation répondra présent à ce rendez-vous ». des cultes, les possibilités législatives en la cohésion sociale. » A travers de nombreux exemples, les confé- matière, au-delà des stéréotypes véhiculés par Cette conférence du 24 novembre sera modé- rencières conviées tenteront d’apporter des la notion de laïcité ». rée par Annie-Paule Derczansky, journaliste et réponses aux enjeux locaux. « L’idée générale Quelle place pour lédifice religieux dans écrivaine, qui, après avoir collaboré à la de mon propos sera d’appréhender les édi- lespace public ? Comment favoriser la coha- rubrique Religion du Point, préside actuellement fices du culte au prisme du cultuel et du cultu- bitation des religions dans la cité ? Et quel l’association « Les Bâtisseuses de la paix ». n Et la laïcité ? ans le cadre d’une République laïque, favorisant l’épanouissement de tous, la Ville de Bussy D Saint-Georges a fait le choix de lier dialogue interreligieux, développement multiculturel et ouverture vers le monde, pour mieux consolider la notion de vivre ensemble, l’esprit citoyen et l’esprit d’une démocratie locale apaisée. Un financement pris en charge à 100 % par les associations locales La municipalité a donc, en lien avec l’établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée, décidé de créer un site dédié aux associations culturelles et cultuelles. Cette ambition est parfaite- ment en phase avec les principes de laïcité de notre République. Et comme le stipule la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, la ville de Bussy n’a bien entendu pas participé au financement de ces constructions, qui sont prises en charge à 100 % par les associations cultuelles, par le biais de collectes de fonds auprès de leurs adhérents et de souscriptions publiques.n Questions/réponses Où ? ZAC du Sycomore Comment? Le financement est assuré à 100 % par les associations Quand ? Entre 2012 et 2014 Pourquoi ? Faire de la richesse culturelle et sociologique de la Pour qui ? Les lots sont structurés pour les populations locales, ville un atout, ouvrir la population sur les différentes cultures et à l’échelle du Val-de-Bussy ouvrir les cultures sur la ville.n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  14. 14. Dossier 15 Des associations qui font déjà la vie de la citéPagode Wat Velouvanaram, associations J’Buss et Tawba, ou encore communauté taïwanaise: leursmembres font partie depuis bien longtemps du tissu associatif buxangeorgien, participant à la vie dela cité par de nombreux évènements tout au long de l’année. Voici quelques images de ces fêtes et céré-monies se déroulant à Bussy et contribuant à animer la ville. ç é å å Au mois de juin, les membres de la pagode Wat Velouvanaram se ç En retrouvent place de Verdun pour leur kermesse annuelle. collaboration avec le Beth Haddad de Seine-et-Marne, l’associa- tion J’Buss organise chaque année un rassemblement square Vitlina é En pour y célébrer la fête de Hannouccah. 2010, les membres de l’association Tawba étaient présents au vide-greniers pour y présenter la maquette de leur centre culturel et è Chaque cultuel. année, à l’arrivée du printemps, les Taïwanais de l’associa- è tion Tzu Chi arpentent les rues de la ville pour le nettoyage annuel, en compagnie de volontaires Buxangeorgiens. La presse en parle… ujourd’hui, alors que les chantiers ont visite du chantier de la pagode taïwanaise, ce qui A démarré, la presse nationale et même internationale s’intéresse à ce site cultu- rel et cultuel d’exception. En juin dernier, c’est l’émis- devrait nous valoir d’autres reportages dans les semaines qui viennent… Les retombées média- tiques pour la ville de Bussy sont donc très impor- sion de Canal Plus, L’Edition spéciale, qui était tantes et montrent bien le caractère unique de ce venue tourner un reportage à Bussy. Depuis, des projet d’envergure. Quelle autre ville européenne articles sont parus dans France Soir, Libération, Le peut-elle en effet se targuer d’accueillir sur son sol, Moniteur, ainsi que dans les quotidiens espagnols et côté à côté, de tels édifices représentatifs d’une El Mundo et El Periodico. Le 11 octobre, l’Agence richesse sociologique et culturelle exceptionnelle France Presse était également présente lors de la sur son territoire? n VERBATIM « Bussy, la tour de Babel des religions et des cultures », El Mundo « Une réponse intelligente au débat sur la laïcité », Canal + «L’expérience de Bussy Saint-Georges devrait servir de modèle pour d’autre communes. Je ne peux que vous en féliciter ». Rosa Guerreiro, UNESCO « Un motif de fierté pour les communautés », Le Parisien Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  15. 15. 16 Vie municipale Les élèves de CE2, CM1 et CM2 appelés aux urnes le 21 novembre e CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS Rappelons que l’objectif du Conseil Municipal des Enfants L (CME), a bien œuvré pendant leurs deux ans de mandature. En témoignent la campagne d’affi- chage « sécurité routière » actuellement diffusée sur la ville, de Bussy Saint-Georges est de développer la citoyenneté chez les jeunes et l’intergénérationnel. Ce dispositif propose aux enfants une éducation civique grandeur nature appli- réalisée en concertation avec Nicole Bezoulle, conseillère cable sur le terrain. Le CME est un lieu d’expression pour municipale déléguée à la Prévention routière, la collecte les enfants qui, au cours de leurs deux ans de mandat, déve- de vêtements organisée dans les écoles avec le soutien du loppent différents projets sur la ville. Secours Populaire, le voyage des jeunes élus sur les plages Les enfants élus se réunissent en commission une fois par du débarquement, leur visite de la cuisine centrale de mois, soit le premier mercredi après-midi du mois, soit le Chelles, et d’autres actions citoyennes sur la ville… premier samedi matin du mois, selon la commission qu’ils Place maintenant à la relève! ont intégrée: «Loisirs», «Environnement» ou «Solidarité». En effet, le 21 novembre prochain, les élèves de CE2, Ainsi, s’il est inopportun de décourager les enfants intéres- CM1 et CM2 des neuf écoles de Bussy sont appelés aux sés, il est important en revanche de leur expliquer que la urnes pour élire les 33 enfants conseillers municipaux qui participation au CME est un engagement sur deux ans; les représenteront sur les deux prochaines années, parmi les la présence aux réunions étant obligatoire. n candidats issus des classes de CM1 et CM2. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Jose- Vous l’avez peut-être admirée sur certains panneaux pha Goujon, coordinatrice du CME, au 0164666818 de la ville. Sachez que cette belle affiche a été imagi- ou par email à l’adresse culturel@bussy-saint-georges.fr née par les jeunes élus de Bussy ! L’élection des membres de la commission de concertation des accueils de loisirs aura lieu les 9 et 10 novembre e service Jeunesse sollicite et l’organisation du temps de la des services du centre et/ou de la accompagnés de la direction des L tous les parents afin de par- ticiper à la constitution de la commission de concertation restauration scolaire. Que vous fassiez parti ou non d’une fédération, à partir du restauration scolaire. Les candidats intéressés doivent se faire connaître auprès du service équipes d’animation. Les représentants sont élus au scru- tin majoritaire uninominal à un des accueils de loisirs. Cette com- moment où votre enfant est ins- Jeunesse et remplir une fiche de tour. En cas d’égalité entre deux mission a pour objectif de per- crit en accueil de loisirs ou en res- candidature. L’élection aura lieu candidats, l’électeur le plus âgé mettre à tous les acteurs de tauration scolaire, vous êtes sur les accueils de loisirs de réfé- remporte le scrutin. s’exprimer sur les actions passées éligible. N’hésitez donc pas à par- rence le mercredi 9 et jeudi Chaque parent dispose d’une seule et sur les projets à venir concer- ticiper activement ! Chaque 10 novembre de 16 h 30 à 19h. voix, quel que soit le nombre d’en- nant l’accueil post et périscolaire, accueil de loisirs sera ainsi repré- Des parents pourront contrôler le fants inscrits sur l’accueil de loisirs l’animation des accueils de loisirs senté par des parents bénéficiaires bon déroulement des votes et ou la restauration scolaire. n Centre Communal d’Action Sociale Inscription pour les festivités de fin d’année des aînés de Bussy l’occasion des fêtes de fin d’année, sucrées et salées qui sont toujours les bien- A le Centre Communal dAction Sociale de Bussy offre un déjeu- ner-spectacle le jeudi 15 décembre à tous venues au moment des fêtes de fin dan- née : macarons, terrines… Seuls les habitants inscrits auprès du CCAS dans les les habitants de la commune âgés de 70 ans délais impartis peuvent bénéficier de ce et plus, et pour ceux ne pouvant pas parti- cadeau. Par ailleurs, le partage de la galette ciper au repas, un colis de Noël sera distri- des rois se fera le jeudi 12janvier 2012 dans bué le samedi 10 décembre. la salle du Conseil Municipal, en mairie. Ce coffret contient quelques “douceurs” N’hésitez pas à vous inscrire… n Pour toute inscription et information, contactez le Centre Communal d’Action Sociale au 01 64 66 61 92. Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  16. 16. Vie municipale 17 Un lycée des plus écocitoyens ! ette année, la journée d’intégration des secondes du lycée Maurice-C Belle initiative du lycée Rondeau s’est déroulée sur le thème de l’écocitoyenneté, et plus Maurice-Rondeau, dont les secondes particulièrement autour de la gestion des déchets. La matinée a com- ont organisé une journée d’intégration sur l’écocitoyenneté.mencé par une conférence animée par le service développement durable dela ville. Objectif: appréhender les principaux enjeux liés aux déchets, tels queles quantités de déchets produits, les impacts, les coûts, leur devenir…Les élèves sont ensuite directement passés à la pratique, en commençantpar un ramassage de détritus, sur la place du Clos-Saint-Georges et ses alen-tours: la propreté de la ville est l’affaire de tous!Après un pique-nique écolo, ils ont créé des œuvres d’art à partir d’embal-lages: leur créativité et leur humour étaient au rendez-vous! Ils se sont aussiaffrontés dans des épreuves sur le tri et la réduction des déchets. Le SIE-TREM avait répondu présent pour animer l’après-midi et parrainer le prixremis à l’équipe qui a remporté les épreuves de la journée. n Enquête publique sur le cimetière du 7 novembre au 7 décembre ar arrêté en date du 6 octobre 2011, M. le Préfet a prescrit l’ouver- - jeudi 10 novembre de 15h à 18h P ture d’une enquête publique environnementale relative au projet d’extension du cimetière communal à moins de 35 mètres des habitations. Cette enquête publique aura lieu du 7 novembre au - samedi 26 novembre de 9h à 12h - mercredi 7 décembre de 15h à 18h 7 décembre 2011 inclus, en mairie. Le dossier d’enquête sera à la dispo- Une enquête publique concernant l’expropriation des parcelles cadastrées sition des habitants auprès du service Action Foncière aux heures d’ou- section A n° 766 et 954 nécessaires à l’extension du cimetière aura égale- verture de la mairie, pour qu’ils puissent en prendre connaissance et ment lieu. L’arrêté préfectoral d’ouverture de l’enquête n’étant pas connu formuler leurs observations sur le registre ouvert à cet effet. au moment de la présente publication, nous vous invitons à consulter le georges.fr/onglet urbanisme/actualités). n Les permanences de M. CERISIER, Commissaire Enquêteur, site de la ville afin d’en prendre connaissance (http://www.bussy-saint- auront lieu en mairie (salle Jean-Claude-Steffen) aux dates suivantes : L’Agenda 21 est lancéSoyez acteur du développement durable à Bussy ! onsciente des défis à relever pour trouver qui permettra de définir la stratégie et le planC un juste équilibre entre développement économique, respect de lenvironnementet progrès social, la ville de Bussy sest engagée dans d’actions ⁄ Partager les informations pour que chacun puisse s’approprier les enjeux auxquels Bussyune démarche d’Agenda 21. Celle-ci doit per- doit faire face avec ses atouts, ses faiblesses,mettre d’aboutir à des actions concrètes sur notre ses contraintes et ses opportunitésterritoire. Rien n’est encore arrêté et rien ne se fera Ce diagnostic doit être partagé par tous poursans participation citoyenne. La concertation est pouvoir atteindre ses objectifsen effet un principe majeur de lAgenda 21. Rendez-vous sur l’onglet « DéveloppementLa première étape (choix du logo et du slogan) a durable/Agenda 21 de Bussy/Soyez acteur! »été réalisée en septembre. du site internet de la ville pour prendre connais-2e étape: Participez à l’élaboration de l’état des sance du diagnostic de notre Agenda 21 etlieux de notre ville (le diagnostic) répondre à notre enquête.Le diagnostic est le point de départ incontour-nable de la démarche d’Agenda 21. Ce sont vos réponses qui permettront d’avoir unSon objectif est double : diagnostic dans lequel vous reconnaîtrez votre ⁄ Obtenir une image fidèle du territoire, ville, alors soyez nombreux à participer! n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011
  17. 17. 18 Vie municipale Le conservatoire franchit un cap! Rentrée heureuse pour le Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, qui vient d’obtenir la classification CRC (conservatoire à rayonnement communal) par le Ministère de la Culture. Une reconnaissance pour un équipement culturel qui rayonne bien au-delà de la ville de Bussy… a demande a été faite auprès de la DRAC en tive, affirme Dominique Daucet, directeur du le plus important conservatoire municipal de tout L février 2010. Après avoir rempli le dossier et fait l’objet d’une inspection, toute l’équipe du CONSERVATOIRE a reçu un avis favorable le conservatoire depuis 2000. Cela nous permet de proposer une offre diversifiée qui satisfait le plus grand nombre ». En ce début de saison, l’établis- le département. C’est dire si la classification en CRC récemment obtenue se justifie pleinement. A noter que dans toute la France, seuls 250 6 septembre 2011. Le rapport d’inspection fait état sement accueille environ 920 élèves, ce qui en fait conservatoires sont classés en CRC. d’un conservatoire solidement implanté dans le ter- Nous l’avons vu, peu mettent autant l’accent sur ritoire de la commune au regard de son effectif les instruments rares, mais également sur l’ap- d’élèves, de son offre de formations, des actions Le CMD prentissage de musiques traditionnelles extra- menées en lien avec l’Education nationale. L’inspec- teur du Ministère n’omet pas de souligner la grande en quelques chiffres européennes. Les cours de pipa et de guzheng sont ainsi de plus en plus prisés et accueillent implication de la ville dans son fonctionnement. Car cette année une vingtaine d’élèves. Les classes LES RESSOURCES HUMAINES † 920 élèves même si les élèves ou leurs parents participent pour CHAM (classes horaires aménagées musique) une part non négligeable, cest bien le budget géné- † 50 professeurs de l’école Charles-Perrault, mises en place il y a ral de la commune qui finance la majeure partie du † 5 administratifs (3 secrétaires, 1 régisseur, deux ans, en partenariat avec le Conseil Géné- fonctionnement du conservatoire, ce qui est un 1 directeur) ral et lEducation Nationale, connaissent elles choix politique. Néanmoins, pour permettre aux aussi un beau succès. A dominante vocale, elles L’ENSEIGNEMENT † familles les moins favorisées d’accéder à cet ensei- permettent aux enfants de s’épanouir et de pro- 29 disciplines instrumentales gnement artistique, un partenariat avec le CCAS a † 5 disciplines de formation musicale gresser en appréhendant mieux les disciplines été mis en place il y a quelques années. † 2 disciplines chorégraphiques classiques (maths, français,…). Bilan très posi- † 17 pratiques collectives tif, donc, pour le conservatoire Jean-Sébastien- † 512 heures hebdomadaires d’enseignement Les instruments rares Bach, « fruit d’un travail significatif mené ces dernières années, conclut le rapport de la DRAC. plébiscités LES LOCAUX † 800 m2 de surface En permettant le développement d’une offre cou- La spécificité du conservatoire de Bussy est la † 15 salles de cours vrant un large champ musical et ouverte aujour- grande importance accordée aux instruments † 2 salles de pratiques collectives d’hui à la danse, la municipalité et l’équipe du † 3 salles administratives † rares que sont le hautbois, le basson, la contre- conservatoire ont accompli des efforts qui se doi- 1 centre de ressources † basse, la viole de gambe, le clavecin, le tuba, le cor vent d’être maintenus et encouragés ». Voilà les 1 réserve d’instruments et les percussions classiques. « Par rapport à efforts menés conjointement depuis de nom- d’autres structures qui accueillent bien souvent plus LES INSTRUMENTS breuses années par Claude Louis, maire-adjoint de 50 % de pianistes dans leurs rangs, nous avons † 100 instruments de prêt délégué aux Affaires culturelles, Dominique choisi de développer l’apprentissage des instruments † 63 instruments à disposition dans les salles Daucet, directeur du CMD et toute son équipe, rares, en pratiquant une politique tarifaire incita- parfaitement récompensés! n Bussy Saint-Georges N° 137 - Octobre 2011

×