Transparence, communication des risques et mobilisation desintervenants auprès d’un auditoire diversifié au XXIe siècleRut...
Aperçu de la présentation• Transparence           Communication                                              Transparence ...
Transparence• La transparence est essentielle pour établir la  CONFIANCE.   « La confiance arrive à pied, mais quitte à ch...
Transparence – Étude de cas• Évaluations des risques associés à une fonderie : Deux  évaluations des risques tout à fait s...
Ressources relatives à lacommunication des risquesAgency for Toxic Substances & Disease (1993). A Primer on RiskCommunicat...
Communication des risques• Principes fondamentaux :   • Communication provenant d’une source fiable   • Message adapté à l...
Mobilisation des intervenantsNational Institute of Health (2011). Principles of Community Engagement,deuxième édition.http...
Mobilisation des intervenantsValeurs fondamentales :•   Les parties touchées par une décision ont le droit de participer a...
Mobilisation des intervenants    « Il ne s’agit pas de faire taire la minorité qui arrive à se faire entendre; il    s’agi...
Outils et démarches• Canaux traditionnels :   – Il est impossible de remplacer complètement     les canaux de communicatio...
La mobilisation au XXIe siècle11
La mobilisation au XXIe siècle     Il faut joindre les intervenants en allant là où ils se         trouvent :       • Les ...
Conclusions• Il faut recourir à une combinaison de démarches afin de  joindre divers intervenants.• Il existe des lignes d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ruth Hull : Transparence, communication des risques et mobilisation des intervenants auprès d’un auditoire diversifié au XXIe siècle

460 vues

Publié le

Publié dans : Formation
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Je trouve que votre présentation est très pertinente et je ne manquerai pas de vous citer lors de mes différentes conférences et formations que je donne dans le domaine de la communication des risques et d'urgence. J'offre aussi un cours sur les médias sociaux en gestion de l'urgence. Le domaine de la participation citoyenne est au coeur des débats et souvent (malheureusement) balayée du revers de la main par les principaux intervenants.

    Au plaisir

    Judith Goudreau

    www.goudreaucommunications.com
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
460
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Amelia Shaw, présidente de l’Association internationale pour la participation publique. Présentation donnée à l’occasion de la conférence Innovations in Public Consultation and Engagement (Innovations en matière de consultation et de mobilisation du public) de 2011, à Toronto (Ontario), Canada.
  • Ruth Hull : Transparence, communication des risques et mobilisation des intervenants auprès d’un auditoire diversifié au XXIe siècle

    1. 1. Transparence, communication des risques et mobilisation desintervenants auprès d’un auditoire diversifié au XXIe siècleRuth Hull et Josephine ArchboldIntrinsik Environmental Sciences Inc., Toronto, CanadaLe 16 mai 2012
    2. 2. Aperçu de la présentation• Transparence Communication Transparence des risques• Communication des risques Mobilisation• Mobilisation des des intervenants intervenants• Outils et démarches• Conclusions Participation efficace des intervenants à la prise de décisions
    3. 3. Transparence• La transparence est essentielle pour établir la CONFIANCE. « La confiance arrive à pied, mais quitte à cheval. » Alexander Pechtold, ministre responsable de la réforme du gouvernement et des relations au sein du Royaume des Pays-Bas PERCEPTIONS DU PUBLIC À L’ÉGARD DE LA FRACTURATION HYDRAULIQUE Très Relativement Pas % préoccupé préoccupé préoccupé Répercussions 40 44 16 sur l’environnement Répercussions 35 40 25 sur la qualité de l’eau Absence de 56 32 12 divulgation Source : Energy Institute (Institut de l’énergie), Université du 3 Texas à Austin, février 2012.
    4. 4. Transparence – Étude de cas• Évaluations des risques associés à une fonderie : Deux évaluations des risques tout à fait similaires ont été effectuées dans deux territoires de compétence (différents organismes de réglementation et différentes sociétés industrielles). • Aucune divulgation des données • Divulgation totale des données au public avant la conclusion de tout au long du processus; l’étude • CCP (participation ouverte), • CCP (membres sélectionnés) CCT • Perspectives contradictoires • Perspectives coopératives • Manque de confiance entre les • Grande confiance et soutien intervenants important des intervenants
    5. 5. Ressources relatives à lacommunication des risquesAgency for Toxic Substances & Disease (1993). A Primer on RiskCommunication: Principles and Practice.http://www.atsdr.cdc.gov/risk/riskprimer/index.htmlBennett et Calman (1999). Risk Communication and Public Health, OxfordUniversity Press, New York.Centre for Disease Control and Prevention (2011). Gateway to HealthCommunication & Social Marketing Practice.http://www.cdc.gov/healthcommunication/Risks/index.htmlFitzpatrick-Lewis et col. (2010). Communication of Environmental health risks:A systematic review, Environmental Health, p. 9 à 67.Santé Canada (2006). Cadre de communication stratégique des risques.http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/activit/ris-comm/index-fra.php
    6. 6. Communication des risques• Principes fondamentaux : • Communication provenant d’une source fiable • Message adapté à l’auditoire ou aux auditoires visés • Message se fondant sur les meilleures preuves disponibles • Utilisation d’images et de textes • Recours à différents canaux de communication pour joindre le ou les auditoires • Possibilités d’interaction (questions et réponses) • Langage clair et simple à comprendreFitzpatrick-Lewis et col. (2010). Communication of Environmental health risks: A systematic review, Environmental Health, p. 9 à 67.6
    7. 7. Mobilisation des intervenantsNational Institute of Health (2011). Principles of Community Engagement,deuxième édition.http://www.atsdr.cdc.gov/communityengagement/index.htmlAgence canadienne d’évaluation environnementale (2008). Guide sur laparticipation du public.http://www.ceaa.gc.ca/Santé Canada (2007). Politique et ressources relatives à la participationdu public.http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/public-consult/res-centre/poli-fra.phpAssociation internationale pour la participation publique (IAP2).www.iap2.org
    8. 8. Mobilisation des intervenantsValeurs fondamentales :• Les parties touchées par une décision ont le droit de participer au processus de prise de décisions.• La participation du public aura une influence sur la décision.• Le processus doit favoriser la prise de décisions durables en facilitant la reconnaissance et la communication des besoins et des intérêts de tous les participants.• Le processus doit permettre aux participants de définir comment ils contribueront à celui-ci.• Le processus doit fournir aux participants l’information nécessaire pour une participation significative.• Le processus doit communiquer aux participants l’incidence de leur contribution sur la décision.• Le processus doit solliciter et faciliter la participation de toutes les personnes susceptibles d’être touchées ou intéressées par une décision.8 Association internationale pour la participation publique
    9. 9. Mobilisation des intervenants « Il ne s’agit pas de faire taire la minorité qui arrive à se faire entendre; il s’agit plutôt de favoriser la participation des autres intervenants […], notamment les groupes qui sont parfois difficiles à joindre et qui risquent ainsi de passer inaperçus. » Amelia Shaw, présidente, IAP2, Canada, 2011.• Intervenants divers : • bien connaître l’auditoire cible; • veiller à joindre les sous-populations vulnérables; • utiliser plusieurs démarches.• Présence d’un animateur indépendant.• Accent mis sur le but recherché (résultat escompté).9
    10. 10. Outils et démarches• Canaux traditionnels : – Il est impossible de remplacer complètement les canaux de communication traditionnels et la valeur du dialogue mené en face à face lorsqu’on tente d’établir des relations, de bâtir la confiance et de se pencher sur des questions difficiles. – Par exemple : bulletins de nouvelles, journaux, assemblées publiques, groupes de discussion, comités consultatifs, ateliers, tribunes téléphoniques, publicités, visites, sondages, reportages, publications dans des revues spécialisées.
    11. 11. La mobilisation au XXIe siècle11
    12. 12. La mobilisation au XXIe siècle Il faut joindre les intervenants en allant là où ils se trouvent : • Les démarches traditionnelles ont encore leur utilité. • Les médias sociaux et les outils en ligne permettent d’accroître la portée et l’ampleur de la mobilisation. • Les médias sociaux : • créent une collectivité; • favorisent le dialogue et la transparence; • offrent de nouvelles occasions d’établir des relations; • Facebook, Wikipedia, Twitter, LinkedIn, blogues. • Outils en ligne : • YouTube (a l’avantage d’être divertissant); • sondages et rétroaction en ligne.12
    13. 13. Conclusions• Il faut recourir à une combinaison de démarches afin de joindre divers intervenants.• Il existe des lignes directrices sur les « pratiques exemplaires » traditionnelles.• On doit garder l’esprit ouvert face aux nouvelles démarches.• Chaque stratégie doit être adaptée : • aux objectifs de la mobilisation; • à l’auditoire ou aux auditoires cibles; • aux circonstances particulières du programme ou du projet.• La réussite repose sur la transparence, des communications claires et fréquentes, ainsi qu’une mobilisation stratégique.13

    ×