Rapport d'activité 2015 Ireps Lorraine

184 vues

Publié le

Découvrez l'Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé de Lorraine à travers ses grandes missions en 2015 : communiquer, former, conseiller et accompagner, documenter, contribuer aux politiques de santé publique, agir et coordonner, développer l'éducation thérapeutique du patient, contribuer à la recherche.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
184
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2015 Ireps Lorraine

  1. 1. w w w. i r e p s - l o r r a i n e . f r @ I r e p s L o r r a i n e RAPPORT d’activité
  2. 2. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 1 Rapport moral ……………………………………………………………………………………………………3 Faits marquants 2015 ………………………………………………………………………………………5 Vie associative Le bureau ….………………………………………………………………………………………………….6 Le conseil d’administration ………………………………………………………………………….6 Les salariés ……………………………………………………………………………………………………7 Les stagiaires ………………………………………………………………………………………………..7 Se développer L’année 2015 de l’Ireps Lorraine …………………………………………………………………9 Nos financeurs ……………………………………………………………………………………………12 Communiquer La communication institutionnelle ……………………………………………………………13 La capitalisation des savoirs et expériences ……………………………………………..14 Contribuer à la vie fédérative La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé …………15 La conseil d’administration Fnes ………………………………………………………………..15 Les réunions de directeurs ………………………………………………………………………...15 Le conseil d’administration Inpes ………………………………………………………………16 Le groupe d’appui Démarche qualité ……………………………………………………….16 Le groupe national des documentalistes ………………………………………………….16 Former Méthodologie de projets en promotion de la santé ……………………………….17 Compétences psychosociales ……………………………………………………………………17 Améliorer la qualité de nos actions de promotion de la santé ……………….18 Démarche de projet et développement des compétences psychosociales ….18 Promotion de la santé mentale ………………………………………………………………..19 Coordination de l’axe Formation du Pôle …………………………………………………19 Le projet local de santé ……………………………………………………………………………..20 Une collaboration avec un Institut de formation en soins infirmiers ………20 Formations dans le cadre de dispositifs existants …………………………………….21 E-learning tutoré Méthodologie de projets en promotion de la santé ….21 Conseiller et accompagner Le soutien méthodologique ……………………………………………………………………...22 L’accompagnement méthodologique du Pôle ………………………………………..24 sommaire
  3. 3. 2 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Documenter Le centre de ressources, des outils et un appui aux projets …………………..25 Les ateliers de présentation d’outils …………………………………………………………26 Nos publications ………………………………………………………………………………………..26 Siles, système d’information en promotion de la santé ………………………….27 Les Points relais en éducation et promotion de la santé ………………………..28 Contribuer aux politiques de santé publique La Commission spécialisée de la prévention …………………………………………..29 Les contrats locaux de santé …………………………………………………………………….30 Signature de la charte Romain Jacob ………………………………………………………31 Une charte de prévention des addictions ………………………………………………..31 La Protection judiciaire de la jeunesse promotrice de santé ………………….31 Vieillir au quotidien : les acteurs lorrains se mobilisent …………………………..32 Agir et coordonner Quatre territoires ruraux s’engagent en santé …………………………………………33 L’accompagnement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté..34 Je t’aime mon cœur …………………………………………………………………………………..35 Le dépistage organisé des cancers …………………………………………………………..36 Le Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé ………………. 37 Etre parents ………………………………………………………………………………………………..38 Un appui aux projets territoriaux du département Meurthe-et-Moselle 38 Développer l’éducation thérapeutique du patient Le comité de pilotage Education thérapeutique du patient ……………………39 Une introduction à l’entretien motivationnel ……………………………………………40 La participation au DU Education thérapeutique du patient ……………………….. 40 Le groupe national Education thérapeutique du patient Fnes ……………….40 Contribuer à la recherche Des ateliers d’échanges entre acteurs de terrain et chercheurs ……………..41 Le groupe national Recherche et expertise Fnes …………………………………….42
  4. 4. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 3 rapport moral Développer des innovations sur des sujets prioritaires L’année 2015 fut consacrée à un travail de partenariat croissant et parfois avec des acteurs avec lesquels nous n’avions pas habituellement de liens spécifiques. Il s’agit d’une approche transdisciplinaire. Notons tout d’abord une collaboration avec la recherche :  Le département de psychologie de la santé à l’Université de Lorraine avec Cyril Tarquinio et son projet d’ouverture en 2016 d’une clinique d’éducation thérapeutique du patient (ETP). L’ETP a permis de faire progresser les soignants vers une approche différente, non seulement dans l’accompagnement des malades atteints de pathologies chroniques, mais également de l’expertise et de la parole de ces patients.  Le projet Resist (REseau Social et Sevrage Tabagique) qui a pour objet l’évaluation de l’efficacité d’une intervention d’aide au sevrage tabagique intégrant une composante « soutien social » dans une population d’apprentis. Les évaluations d’impact en santé représentent une voie favorable pour aborder les questions d’inégalités sociales de santé qui restent des sujets d’ordre intersectoriel difficiles à aborder.  Le suicide des personnes très âgées avec le laboratoire 2L2S (Laboratoire lorrain de sciences sociales, Frédéric Balard, Ingrid Voléry), sujet d’actualité dans l’évolution actuelle de notre démographie. Il s’agit alors d’une autre possibilité pour aborder la manière dont les citoyens doivent être soutenus pour organiser, avec les professionnels et leur famille, un parcours de vie favorable au bien-être de leurs aïeux. Un ancrage sur les territoires Nous menons une démarche expérimentale avec le programme Feader « Les territoires ruraux s’engagent en santé » depuis 2014. L’appui du Réseau rural lorrain a permis en particulier aux quatre porteurs d’identifier des actions ou services mis en place sur des territoires ruraux en région. Nous nous ancrons également dans la durée des partenariats pour d’autres programmes que l’on nous envie en région Grand Est. Ainsi le programme régional de réduction des risques cardio-vasculaires (RCV) « Je t’aime mon cœur », financé par l’ARS Lorraine et le Régime local Alsace Moselle, porté par la Carmi Est et coordonné par l’Ireps Lorraine depuis 2009, propose un accompagnement éducatif au plus proche des territoires, avec des professionnels locaux en relais du médecin de famille. Six territoires sont concernés en Lorraine aujourd’hui : Longwy, Briey, le Bassin Houiller, Sarreguemines, le Saulnois et Sarrebourg. Dans quel but ce programme est-il mené ? Renforcer la connaissance par le public des facteurs de risque et de leur incidence sur la morbidité et la mortalité, permettre aux médecins traitants d’évaluer facilement et rapidement le RCV global pour chacun de leurs patients et d’adapter les prises en charge adéquates, pallier le manque de structure permettant d’aider les patients et les médecins pour une prise en charge non médicalisée (cellule éducative), renforcer les liens entre les professionnels (santé, social…) sur un territoire. Aujourd’hui de nombreuses personnes ont réussi à changer de comportement durablement ! Elles ont entre 30 et 60 ans, ont des facteurs de risques évitables identifiés par leur médecin traitant, sont motivées pour changer et s’engager dans cet accompagnement éducatif. L’ancrage territorial reste un point essentiel et peut parfaitement s’articuler avec les maisons de santé pluri professionnelles, premier recours de soins mais aussi vivier de professionnels de santé engagés et ouverts à des démarches plus collectives et participatives sur leur territoire de santé. Les liens étroits que l’Ireps Lorraine entretient avec la fédération de ces maisons de santé témoignent d’une reconnaissance mutuelle.
  5. 5. 4 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Mais l’espace privilégié dans lequel l’Ireps Lorraine développe un plaidoyer en faveur de la promotion de la santé est aujourd’hui celui des contrats locaux de santé, tant avant la création par un diagnostic partagé, que lors de l’accompagnement des acteurs de terrain, des élus, des associations dans le vif de l’action. Véritable lieu de démocratie sanitaire où peut s’exprimer un débat qu’il faudra sans doute renforcer dans la prochaine mandature de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie et des futurs conseils territoriaux de santé. La poursuite de la lutte contre les inégalités sociales de santé Un autre public avec lequel un partenariat s’est noué concerne la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Porté par la Fédération nationale de l’éducation et promotion de la santé (Fnes), le programme « PJJ promotrice de santé » fait suite à un constat : l’état sanitaire moins bon pour ces jeunes sous « main de justice » (enquête PJJ/Inserm 2004). La démarche de santé publique est légitime compte tenu des caractéristiques des mineurs et des types d’intervention de la PJJ. Le soutien institutionnel et l’inscription dans la durée sont aussi urgents que l’action de terrain. La santé est un moyen pour la PJJ d’atteindre ses objectifs éducatifs. L’objectif principal est d’améliorer la santé globale (y compris santé mentale) des jeunes pris en charge par la PJJ en agissant sur l’ensemble des déterminants de la santé accessibles. Développer le projet stratégique de l’Ireps dans le cadre du Grand Est Nous ne pouvons engager ces différents exemples de partenariats qu’en soignant un projet associatif solide. Avec la création de la nouvelle région Grand Est, les administrateurs de l’Ireps Lorraine ont délégué au bureau et à la directrice une phase de préparation avec leurs homologues actuels d’Alsace et de Champagne Ardenne s’appuyant sur un autodiagnostic stratégique et partagé sur nos missions socles, et sur une vision consolidée de nos devenirs. Les trois Ireps citées ci-dessus ont pris l’initiative de se rapprocher et de s’engager dans une démarche dont l’objectif est de s’adapter à la nouvelle situation créée par la loi. Une première rencontre s’est déroulée à Strasbourg, le 3 juin 2015. Des axes prioritaires d’intervention ont été définis en commun au cours du deuxième semestre de 2015. L’organisation future et le devenir des Pôles de compétence en éducation et promotion de la santé restent encore à, ce jour, inconnus. Nous sommes de nature optimiste mais restons réaliste, car la réalisation des actions entreprises (dont vous aurez le détail dans le rapport d’activité) repose sur les épaules d’une équipe de professionnels engagés qui sont souvent à flux tendu et aux quatre coins de notre région voire en appui de la Fnes. Merci à Marie Persiani et Aline Osbery qui assument avec détermination et bienveillance le pilotage de cette équipe. Ma pensée se porte vers ceux dont nous n’oublierons pas l’engagement, administrateurs de l’Ireps Lorraine et qui nous ont quittés ces derniers mois : Patrick Pesce qui était sous-directeur à la Carmi Est ; il n’était pas avare de ses conseils au début de la création de l’Ireps et facilitateur lors de la mise en place du programme « Je t’aime mon cœur ». Christian Gillon, Meusien, militant dans l’âme, qui a sillonné bien des fois les routes de ce département pour répondre à tous ses engagements. Et c’est ensuite un grand chêne qui s’est abattu, car Gilbert Alin faisait partie de ces hommes qui créent le débat, ne lâchent aucune cause et en matière de promotion de la santé, Gilbert a apporté généreusement sa contribution comme généraliste dans le quartier de Metz Borny puis comme premier Professeur de médecine générale à la Faculté de médecine de Nancy. Ces hommes ont apporté leur pierre à l’édifice et ils ont toute notre reconnaissance. La vie continue, merci à tous les administrateurs de l’Ireps Lorraine pour les débats souvent riches qu’ils ont l’occasion de créer. Dr Jeanne MEYER, Présidente
  6. 6. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 5 Janvier Ouverture de nos centres de ressources en documentation au public Février Journée d’échanges sur la parentalité « Etre parents : comment ? Et avec quel accompagnement des professionnels ? » Mars Formation « Compétences psychosociales » en direction des professionnels de la Protection judiciaire de la jeunesse Avril Val de Lorraine, 12ème CLS accompagné par l’Ireps Lorraine Mai 2000 adhérents au programme « Je t’aime mon cœur » Juin L’Ireps Lorraine propose une nouvelle formation « Introduction à l’entretien motivationnel »  Rencontre du groupe de pilotage du rapprochement des Ireps Grand Est  L’Ireps Lorraine intègre le conseil d’administration de l’Inpes Juillet L’équipe de l’Ireps Lorraine teste l’e-learning « Aventure en promotion de la santé » Septembre Temps d’échanges régional entre le comité de pilotage et les 4 porteurs du programme expérimental « Les territoires s’engagent en santé »  3ème module de la formation « Le projet local de santé » auprès d’agents de collectivités territoriales Octobre L’Ireps Lorraine est sur Twitter  Nouvelle formation « Promotion de la santé mentale » sur Pont-à-Mousson Novembre Construction partagée d’une charte de prévention des addictions avec les structures en addictologie de la région  Rencontre de l’association des maires de Meuse Décembre Elus et acteurs de terrains se mobilisent lors de l’atelier d’échanges Vieillir au quotidien  Signature de la charte Romain Jacob  Chercheurs et acteurs se rencontrent lors d’un second atelier d’échanges faits marquants 2015
  7. 7. 6 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le bureau Présidente : Dr Jeanne MEYER, consultante à la Maison des adolescents 54, médecin de santé publique et santé de l’adolescent Vice-Présidente : Marie-Thérèse RASPADO, ancienne directrice des soins Ifsi de Verdun Secrétaire général : Pr Jean-Pierre DESCHAMPS, ancien directeur du Centre de médecine préventive de Nancy, de l’Ecole de santé publique, pédiatre et professeur de santé publique Secrétaire adjoint : Catherine VEDDA, chef de service à l’Udaf 57, éducatrice spécialisée Trésorier : Henri MARTINI, ancien président de la CPAM de Metz, délégué CFDT 57, enseignant retraité Le conseil d’administration Pr Gilbert ALIN, décédé le 18 avril 2016, professeur de médecine générale, militant au local et au national de la formation médicale continue Flore AUMAÎTRE, déléguée générale de la Société française de santé publique, formation en santé publique Daouia BEZAZ, ancienne conseillère régionale de Lorraine, déléguée à la santé, éducatrice spécialisée CMP adolescents du Centre psychothérapique de Nancy Christophe CLESSE, psychologue clinicien, doctorant, Centre hospitalier de Jury-lès-Metz, chercheur Dr Françoise DESHAYES, coordonnatrice de l’Amodemaces, ancien médecin inspecteur à la Drass Christian GILLON, décédé fin mars 2016, ancien conseiller municipal de Milly-sur-Bradon, correspondant de Croix bleue à Verdun et militant dans de nombreuses associations meusiennes Valérie JURIN, adjointe au maire de Nancy, présidente de la commission « Territoire », conseillère communautaire déléguée à la santé, documentaliste à l’Education nationale Martine LECLERC, cadre supérieure de santé au Centre psychothérapique de Nancy, responsable du département promotion de la santé Renaud MICHEL, directeur général de l’Office d'hygiène sociale de Lorraine Dominique OLIVIER, ancienne vice-présidente du Conseil départemental 54, représentante des collectivités territoriales, infirmière de l’Education nationale en retraite Jean PERRIN, président du Collectif inter- associatif sur la santé de Lorraine Patrick PESCE, décédé fin janvier 2016, sous- directeur de la Carmi-Est, secrétaire général du réseau de santé de Moselle Est, très impliqué lors de la création de l’Ireps Lorraine Nicole RADEL, ancien directeur du Centre de médecine préventive de Verdun, médecin de santé publique retraitée Armand RAMPONI, chirurgien-dentiste retraité, créateur de l’Union française de la santé buccodentaire en Lorraine Sabine SEVILLANO, infirmière à l’Education nationale en Meuse Pr Anne VUILLEMIN, chercheur Staps-Université de Lorraine, Laboratoire : EA 4360, axe activité physique et santé vie associative
  8. 8. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 7 Les salariés Aline OSBERY Directrice adjointe a.osbery@ireps-lorraine.fr DESS Promotion de la santé et développement social Marie PERSIANI Directrice m.persiani@ireps-lorraine.fr DESS Psychologie de la santé et psychologie clinique Sébastien BIARD Documentaliste Site de Metz s.biard@ireps-lorraine.fr Licence Information communica- tion Virginie BRIOT Documentaliste Site de Laxou v.briot@ireps-lorraine.fr Maîtrise Sciences de la documentation et de l’information Catherine EZO’O Assistante Site de Laxou contact@ireps-lorraine.fr CAP Employé de bureau Laurence CHAMAK Assistante comptable Site de Laxou l.chamak@ireps-lorraine.fr Emmanuelle LORIANT Assistante de direction Site de Metz contact.metz@ireps-lorraine.fr BTS Assistant de direction Les stagiaires Matthieu MANGIN, du 3 novembre 2014 au 30 avril 2015, et Geoffroy BERTRAND, du 4 mai au 1er novembre 2015, Internes en médecine, spécialité Santé publique et médecine sociale – CHU Nancy Marine ROUSSEL, Master 2 Santé Publique et environnement – Faculté de médecine de Nancy, du 5 janvier au 30 juin 2015 Déborah TERRANA, L3 de Psychologie – Université de Lorraine, du 12 mars au 17 avril 2015 Direction Secrétariat Documentation
  9. 9. 8 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Rachel STELLA Chef de projets Appui aux politiques Site de Metz A quitté l’Ireps le 31 mars 2016 DESS Action de prévention sani- taire et sociale Sandrine OLIVEIRA Chef de projets Conseil méthodologique Site de Laxou s.oliveira@ireps-lorraine.fr DESS Sciences, technologies et santé Bénédicte LALLERON Chef de projets Formation Site de Metz b.lalleron@ireps-lorraine.fr DESS Promotion de la santé et développement social Emilie CHRISTOPHE Chef de projets Documentation Communication Site de Laxou e.christophe@ireps-lorraine.fr DEA Sciences de l’information et de la communication Carole GRAVATTE Chargée de projets Site de Metz c.gravatte@ireps-lorraine.fr Master 2 Biotechnologie, agro- alimentaire, alimentation, nutrition Marie GAUDEFROY Chargée de projets Site de Laxou m.gaudefroy@ireps-lorraine.fr Master 2 Pilotage des politiques et actions en santé publique Stéphanie PRATH Chargée de projets Site de Laxou s.prath@ireps-lorraine.fr DESS Promotion de la santé et développement social Céline MAIRE Chargée de projets Site de Laxou c.maire@ireps-lorraine.fr DESS Promotion de la santé et développement social Honorine DUFOUR-SANTERRE Chargée de projets Site de Metz CDD 30 mars au 27 juillet 2015 Master 2 Management des établissement médico-sociaux et sociaux Emilie TRIEST Chargée de projets Site de Metz CDD 12 mai 2014 au 31 janvier 2015 Master 2 Psychologie de la santé et psychologie clinique Gestion des services et des projets
  10. 10. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 9 L’année 2015 de l’Ireps Lorraine a été marquée par son appui aux politiques de santé, à travers de nombreux axes :  La politique locale de santé, avec les contrats locaux de santé et notre accompagnement à leur construction, leur mise en œuvre et leur évaluation  Le soutien à la Protection judiciaire de la jeu- nesse Grand Est dans sa démarche nationale de promotion de la santé  La santé en milieu rural et le programme euro- péen « Les territoires ruraux s’engagent en santé »  La santé des jeunes par notre appui aux Comi- tés d’éducation à la santé et à la citoyenneté en établissements scolaires  La réduction des risques cardiovasculaires avec le programme « Je t’aime mon cœur » et ses 6 cellules éducatives en Lorraine  Le dépistage organisé des cancers et les dyna- miques territoriales, avec une réflexion sur l’ac- cessibilité des populations en situation de vul- nérabilité aux dépistages organisés des can- cers du sein et colorectal L’Ireps Lorraine a également poursuivi en 2015 le développement d’une expertise en promotion de la santé visant à accroître l’efficience des actions dé- veloppées dans ce champ. Pour cela, elle met à disposition des porteurs de projets de santé et des acteurs des champs du sanitaire, du médico-social, de l’éducatif, du social et de la formation (personnels hospitaliers, médecins du travail, tra- vailleurs sociaux, enseignants, formateurs…) des compétences transversales en méthodologie de projet via :  les conseils méthodologiques plus ou moins longs selon les besoins des acteurs et les pro- jets développés  les ressources documentaires et pédagogiques de qualité et en proximité grâce à l’ouverture de nos 2 centres de ressources à Metz et Laxou  des formations professionnalisant les acteurs locaux et régionaux, en direction également des élus et financeurs et favorisant leur mon- tée en compétences sur la méthodologie et la qualité des actions en promotion de la santé, le renforcement des compétences psychoso- ciales des populations, dans des formats inno- vants (e-learning tutoré) ou dans des champs nouveaux (entretien motivationnel en éduca- tion thérapeutique du patient, santé mentale) L’Ireps Lorraine coordonne également le Pôle de compétences en éducation et promotion de la san- té de Lorraine, financé par l’Inpes. A ce titre, elle anime ses instances techniques et de pilotage, pro- pose des prestations de soutien auprès des acteurs de la région et fédère les acteurs autour de jour- nées d’échanges régionales. L’année 2015 a donc permis le développement de nouveaux partenariats, sur un ensemble de champs que nous souhaitons investir encore davantage en 2016 : la santé mentale, la santé en milieu rural, la santé des personnes en situation de handicap, des jeunes, des aînés ou des patients, ou encore la col- laboration acteurs-chercheurs. A l’interface entre les acteurs de terrain et les déci- deurs, entre les chercheurs et les acteurs, l’Ireps Lorraine occupe une place centrale, transversale et de médiation qui favorise la fédération des acteurs et la collecte, l’analyse et la production de données se développer
  11. 11. 10 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 probantes, issues de recherches scientifiques, ou de données prometteuses en promotion de la san- té. Nos thèmes de recherche prioritaires concer- nent l’identification des facteurs influençant la santé et des leviers permettant de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Au-delà d’un simple transfert de connaissances, il s’agit de reconnaître l’expertise des acteurs de ter- rain, « les savoirs expérientiels », comme pouvant contribuer à l’expertise des chercheurs. Nous souhaitons donc renforcer les collaborations avec les équipes universitaires qui se concrétisent dès 2016 dans des projets communs comme :  Resist, sur la prévention du tabac et les effets du soutien social sur la motivation à l’arrêt chez des apprentis en CFA avec le Laboratoire lorrain d’approches psychologiques et épidé- miologiques des maladies chroniques (Apemac)  un projet de recherche-action sur la santé de l’enfant dans un contexte transfrontalier avec des équipes universitaires de Lorraine, Wallo- nie, Luxembourg et Sarre, Rhénanie–Palatinat  un projet interrégional de recherche interven- tionnelle en éducation thérapeutique du pa- tient avec le Laboratoire lorrain de sciences sociales (2L2S)  un projet sur les objets connectés et l’analyse de leur efficacité, conditions d’efficacité et ef- fets sur la relation de soins avec Linda Cam- bon de la Chaire de recherche en prévention des cancers Inca/IReSP/EHESP Pour favoriser la mise en synergie de ces diffé- rentes parties prenantes et la capitalisation des ressources existantes, l’Ireps Lorraine s’est attachée en 2015 à investir les réseaux sociaux, notamment Twitter. L’Ireps Lorraine participe également à la démocra- tie en santé : la présidente de l’Ireps Lorraine, le Dr Jeanne Meyer, préside la Commission spécialisée de la prévention à la Conférence régionale de san- té et de l’autonomie. Nous avons également communiqué dans de nombreux colloques pour participer à la diffusion d’une culture de l’expertise au niveau national et régional. Ce sont ces engagements que nous souhaitons poursuivre en 2016, en ayant à cœur de renforcer la transférabilité des actions, le transfert de con- naissances. Les données probantes en promotion de la santé, le courtage, la littératie, la recherche intervention- nelle, les études d’impact sur la santé… de nou- veaux mots pour des activités bien connues et déjà mises en œuvre dans le réseau des Ireps, qui, comme l’indique Louise Potvin*, « visent à mieux instrumenter ceux qui tentent de mettre en œuvre les solutions politiques ou programmatiques à des problèmes pressants de santé des populations ». Tous nos remerciements vont à l’ensemble de l’équipe de l’Ireps Lorraine, aux administrateurs, et aussi aux partenaires et acteurs locaux qui ont per- mis la concrétisation des axes de travails présentés ci-après. * Louise Potvin est professeure titulaire, département de médecine sociale et préventive, à l’Université de Mon- tréal
  12. 12. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 11 >> Nos mots-clés pour 2016 Courtage « Processus qui vise, via un intermédiaire, à favoriser les relations et les interactions entre les différents acteurs en promotion de la santé (chercheurs, acteurs de terrain, décideurs) dans le but de produire et d’utiliser au mieux les connaissances basées sur les preuves. » Munerol Lidiana et al. Le courtage en connaissances, définition et mise en œuvre : une revue de la littérature, Santé Publique, 2013/5 Vol. 25, p. 587-597. Données probantes en promotion de la santé (Evidence based health promotion) « Utilisation d’informations, issues de la recherche et des études systématiques, permettant d’identifier les déterminants et facteurs qui influencent les besoins de santé ainsi que les actions de promotion de la santé qui s’avèrent les plus efficaces pour y remédier dans un contexte et une population donnés. » Cambon L., Ridde V., Alla F., Réflexions et perspectives concernant l'evidence-based health promotion dans le contexte français, Revue d'épidémiologie et de santé publique 2010/08, pp. 277-283. Etudes d’impact sur la santé (EIS) « Combinaison de procédures, de méthodes et d’outils par lesquels une politique, un programme ou une stratégie peuvent être évalués selon leurs effets potentiels sur la santé de la population et selon la dissémination de ces effets dans la population. Il s’agit d’un processus multidisciplinaire structuré par lequel une politique ou un projet sont analysés afin de déterminer leurs effets potentiels sur la santé. » Consensus de Göteborg, 1999 (concertation internationale menée sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé). Littératie « Capacité de trouver, de comprendre, d’évaluer et de communiquer l’information de manière à promouvoir, à maintenir et à améliorer sa santé dans divers milieux au cours de la vie. » Rootman I. et Gordon-El-Bihbety D., Vision d’une culture de la santé au Canada : Rapport du Groupe d’experts sur la littératie en matière de santé, Association canadienne de la santé publique, 2008 : p. 13. Recherche interventionnelle « Comporte l’utilisation de méthodes scientifiques pour produire des connaissances sur les interventions, sous forme de politiques et de programmes, qui existent dans le secteur de la santé ou à l’extérieur de celui-ci et qui pourraient avoir une incidence sur la santé au niveau des populations. » Hawe, P. et Potvin, L., What is population health intervention research ? , Canadian Journal of Public Health, 2009
  13. 13. 12 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Inpes 36 % CNFPT Conseil régional de Lorraine 3 % Mildeca 3 % ARS Lorraine 49 % Régime local d’Alsace-Moselle 2 % Fnes 1 % Draaf Lorraine 1 % SFSP 1 % Conseil départemental 54 1 % Autres : PDASR, Institut des jeunes sourds, PJJ, écoles de formation initiale, Cnam, ... 2 % Répartition des financements 2015 de l’Ireps Lorraine Nos financeurs L’Ireps Lorraine a fonctionné en 2015 grâce à des financements et subventions de :  l’Agence régionale de santé (ARS) de Lorraine  l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes)  le Conseil régional de Lorraine  la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca)  le Régime local d’Assurance maladie d’Alsace- Moselle  le Centre national de la fonction publique ter- ritoriale (CNFPT)  la Fédération nationale d’éducation et de pro- motion de la santé (Fnes)  la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) de Lorraine  le Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR) de la Préfecture de Meurthe- et-Moselle  la Société française de santé publique (SFSP)  le Conseil départemental de Meurthe-et- Moselle  le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)  des organismes de formation initiale (Ifsi, Ecole de puériculture…)  Institut des jeunes sourds… Les locaux de notre centre de ressources de Metz sont gracieusement mis à disposition par la Carsat Alsace Moselle.
  14. 14. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 13 La communication institutionnelle L’Ireps Lorraine développe 2 sites internet pour rendre visible les activités et les services qu’elle propose à son titre ou à celui du Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé de Lorraine. Le site internet de l'Ireps Lorraine ► www.ireps-lorraine.fr Le site de l’Ireps Lorraine a reçu 6 867 visites en 2015 et 18 259 pages ont été vues. Le site internet du Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé Lorraine ► www.eps-polelorraine.fr Le site du Pôle a reçu 10 427 visites et 37 384 pages ont été vues. Une lettre d’information semestrielle est diffusée en direction de près de 600 acteurs. Le catalogue de formations 2016 Dans son catalogue de formation, l’Ireps Lorraine propose 24 formations autour de 2 axes :  De la théorie à la pratique  Des outils d'intervention au service de l'action communiquer 17 294 visites 55 643 pages vues
  15. 15. 14 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 La capitalisation des savoirs et des expériences Relais entre les décideurs et les acteurs locaux, entre les chercheurs et les acteurs de terrain, l’Ireps Lorraine a le souci de partager et transmettre ses propres expériences ou celles qu’elle identifie par ailleurs afin de nourrir les pratiques en promotion de la santé. Compte Twitter En octobre 2015, l’Ireps Lorraine a ouvert son compte Twitter et propose aux internautes de :  Valoriser et/ou connaître les initiatives locales ou régionales en promotion de la santé  Communiquer et/ou découvrir les données issues de la recherche en promotion de la santé  Découvrir de nouveaux outils d’intervention  Prendre connaissance des actualités régionales ou nationales en matière de santé Suivez-nous sur Twitter : @IrepsLorraine ► https://twitter.com/IrepsLorraine Communications dans les colloques Assises nationales de la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé, 30 et 31 mars 2015 à Roubaix  Atelier découverte « Etudes d’impact en santé ». M. Gaudefroy  Atelier de réflexion stratégique « Evaluation d’impact sur la santé : quel rôle pour les Ireps ? ». M. Gaudefroy  Table ronde « Construire ensemble l’avenir : rôle des administrateurs et des professionnels, et statut juridique des Ireps ». M. Persiani Congrès « Les déterminants sociaux de la santé », Société française de santé publique, 5 novembre 2015 à Tours Je t'aime mon cœur : agir sur les déterminants pour réduire les inégalités sociales de santé dans le cadre de la réduction des risques cardiovasculaires. M. Persiani Colloque régional « Handicap & citoyenneté », Uriopss Lorraine, 3 décembre 2015 à Vandoeuvre- lès-Nancy L'Ireps Lorraine soutient l'accès à la santé des personnes handicapées. R. Stella Forum Santé publique « Ces maladies dites « silencieuses »… », Sanofi, 10 décembre 2015 à Nancy Je t’aime mon cœur, programme régional de réduction des risques cardiovasculaires. M. Persiani Publications Les Echos de la Fnes R. Stella. Une démarche régionale d’accompagnement des contrats locaux de santé. Les Echos de la Fnes n°3, 2015 : 2. Santé publique Sélection pour parution dans le numéro spécial « Inégalités sociales de santé » de la revue Santé publique en 2016 : Réduire les inégalités de santé : Lor’IS, une grille d’accompagnement pour les acteurs de terrain en promotion de la santé. M. Gaudefroy, E. Christophe, A. Osbery.
  16. 16. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 15 La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé Adhérente à la Fédération nationale d'éducation et de promotion de la santé (Fnes), l'Ireps Lorraine fait partie d’un réseau rassemblant les structures homologues (Ireps) implantées dans différentes régions de la France métropolitaine et d’Outre- Mer. Les objectifs de la Fnes sont les suivants :  Représenter les Ireps auprès des pouvoirs publics et des instances nationales ou internationales  Être garant du respect des principes de la charte du réseau des Ireps et de la charte d'Ottawa  Favoriser par tout moyen adapté le développement et la reconnaissance de l’éducation pour la santé et la promotion de la santé  Animer le réseau des Ireps et les aider dans leur développement (Fnes , Statuts, septembre 2009) Pour en savoir plus : ► www.fnes.fr Le conseil d’administration Fnes Le conseil d’administration de la Fnes participe à l’animation du réseau national des Ireps et notamment à l’orientation du projet stratégique et politique de la fédération. Il est composé d’un collège Administrateurs et d’un collège Salariés (dont est membre la directrice de l’Ireps Lorraine), constitués chacun de 7 représentants, et se réunit 3 fois par an. Notre présidente et notre directrice siègent à l’Assemblée générale de la fédération. Les réunions de directeurs Ces temps de rencontre, réunissant les directeurs d’Ireps, permettent d’aborder les préoccupations des Ireps et les contextes politiques régionaux, de les mettre en regard du rôle de la Fnes et du contexte politique national. Ils visent notamment le développement de nouveaux champs d’expertise dans les Ireps, l’échange autour des pratiques et l’harmonisation de celles-ci. contribuer à la vie fédérative
  17. 17. 16 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le conseil d’administration Inpes L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) fusionne avec l’Institut de veille sanitaire (InVs) et l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus). Le 1er mai 2016, une agence nationale de santé publique, Santé publique France, a vu le jour. Membre du Conseil d’administration de l’Inpes jusqu’à la fusion de ce dernier, la direction de l’Ireps Lorraine a participé aux délibérations sur les orientations stratégiques de l’Inpes, le bilan d’activité annuel, le programme d’investissement, le budget et les comptes, les subventions éventuellement attribuées par l’Institut, l’acceptation et le refus de dons et de legs (article R.1417-7 du code de la santé publique). Le groupe d’appui Démarche qualité Le groupe d’appui Démarche qualité est chargé de l’animation et de la coordination de la démarche qualité nationale. La mobilisation des Ireps repose en particulier sur des référents régionaux qui ont pour mission d’animer la démarche qualité dans leur structure. Le groupe national des documentalistes Afin de renforcer la coordination nationale documentaire, un groupe national de documentalistes se réunit pour impulser des démarches fédératives et favoriser l’échange de pratiques autour de la documentation. Dans ce cadre, l’Ireps Lorraine s’est positionnée pour animer l’espace numérique de travail Agora Project en partenariat avec l’Ireps Franche-Comté. L’objectif de l’espace est de faciliter les échanges internes entre les professionnels de la documentation (notamment le partage des produits documentaires) et de favoriser le développement des centres de documentation des Ireps. Et aussi... Le groupe national Education thérapeutique du patient p.40 Le groupe national Recherche et expertise p. 42
  18. 18. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 17 Méthodologie de projets en promotion de la santé Financement : ARS Lorraine Cette formation de 4 jours a été mise en œuvre en mars-avril 2015. Elle correspondait à une fiche action du contrat local de santé (CLS) de la Communauté d’agglomération Forbach Porte de France (CAFPF). Suite aux attentes et besoins recensés auprès des participants en amont de la formation et lors des échanges au sein des groupes de travail du CLS, la formation a été construite par l’Ireps Lorraine autour des concepts d’éducation pour la santé et de promotion de la santé et de l’ingénierie de projets, et co-construite avec la CPAM sur les dispositifs d’accès aux droits et aux soins. Treize promoteurs du secteur ont participé à cette formation. L’évaluation tant du processus (appréciation globale, rythme, qualité des échanges, conditions matérielles …) que des résultats (évolution des connaissances et des compétences des participants avant et après la formation pour chacun des objectifs pédagogiques) est très satisfaisante. Il semblerait intéressant de poursuivre cette démarche de montée en compétences des promoteurs de Moselle Est en proposant une formation à l’évaluation de projets, afin de faire le lien avec la démarche évaluative des CLS. Compétences psychosociales Financement : ARS Lorraine Dans le cadre du CLS de Thionville, un groupe de travail pluridisciplinaire a élaboré une fiche action répondant à une des priorités : la prévention des conduites addictives du public jeune. Elle porte sur une formation-action à destination de professionnels volontaires de tous les établissements scolaires de Thionville. Cette formation de 3 jours a été co-animée auprès de 18 professionnels par une psychologue du service Espace ressources du CDPA 57 et un chef de projets de l’Ireps Lorraine. afin d’apporter une approche complémentaire. La formation avait pour objectifs de :  Renforcer les connaissances des professionnels sur les compétences psychosociales  Permettre l’appropriation des outils et des techniques permettant de développer les compétences psychosociales  Rendre autonomes les professionnels dans la construction et l’animation de projets sur les compétences psychosociales Un travail intersession a été prévu afin de contextualiser les apports de la formation dans les établissements scolaires. Pour ce faire, des accompagnements méthodologiques ont été proposés aux établissements. La dernière journée de formation a eu lieu le 10 mai 2016. former
  19. 19. 18 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Améliorer la qualité de nos actions en promotion de la santé Financement : Inpes Dans le cadre du Pôle de compétences, cette formation a été proposée suite aux résultats de l’enquête régionale des besoins en formation en éducation et promotion de la santé, menée en 2014 auprès des acteurs lorrains. Co-construite par les formateurs du Pôle de Lorraine, cette formation a été co-animée par Aides, l’Anpaa Lorraine, l’Ecole de santé publique (ESP), l’Ireps Lorraine, l’Orsas Lorraine et la Mutualité Française Lorraine. L’Ireps Lorraine a coordonné et organisé la formation. Elle a par ailleurs assuré la fonction fil rouge au cours des 5 jours de formation. Les objectifs de cette formation sont :  Situer les concepts de santé, d’éducation et de promotion de la santé dans sa pratique professionnelle  Questionner sa posture professionnelle et la place de la population dans l’action  Identifier et appréhender les étapes de planification en promotion de la santé  Définir des objectifs  Identifier les outils et techniques nécessaires à la réalisation de ces étapes  Evaluer une action  S’approprier le guide d’auto-évaluation de l’Inpes « Comment améliorer la qualité de vos actions en promotion de la santé ? » Cette formation a été organisée à Vandoeuvre-lès- Nancy dans les locaux mis à disposition par l’ESP en juin 2015 et a rejoint 14 participants. L’évaluation tant du processus (appréciation globale, rythme, qualité des échanges, conditions matérielles…) que des résultats (évolution des connaissances et des compétences des participants avant et après la formation pour chacun des objectifs pédagogiques) est excellente. Suite à cette évaluation très positive mais aussi des résultats de l’enquête des besoins en formation de 2015, la reconduction de cette formation en 2016 a été validée par le comité de pilotage du Pôle. Démarche de projet en promotion de la santé et développement des compétences psychosociales Financement : Inpes Dans le cadre du Pôle de compétences, sur une durée de 4 jours, cette formation a pour objectifs de permettre à chaque participant de :  Situer les concepts de santé et d’éducation pour la santé dans sa pratique professionnelle  Clarifier ses intentions éducatives et les processus comportementaux en jeu en éducation pour la santé  Clarifier le concept de compétences psychosociales  S’approprier les activités et les outils permettant de développer les compétences psychosociales  Savoir évaluer les compétences psychosociales développées chez les publics concernés Trois professionnels de l’Ireps Lorraine, directrice, chargée de projets et documentaliste, ont construit et animé la formation. Deux partenaires du Pôle, la Fnars Lorraine et Aides, ont participé à la construction et à l’animation d’une journée de formation. Les participants déclarent une amélioration de chaque compétence visée dans les objectifs.
  20. 20. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 19 Promotion de la santé mentale Financement : Inpes Coordination de l’axe Formation du Pôle Financement : Inpes L’Ireps Lorraine coordonne l’axe formation du Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé de Lorraine. En 2015, elle a organisé : 3 comités techniques des formateurs du Pôle, qui ont permis de planifier, de suivre l’activité de formation et, dans une démarche d’amélioration de la qualité, d’échanger sur les pratiques en ingénierie de formation du Pôle. Une enquête régionale des besoins en formation en éducation et promotion de la santé auprès des acteurs lorrains. Il ressort notamment des 89 réponses un intérêt à suivre des formations sur les thèmes relatifs à la « connaissance et utilisation d’outils et techniques d’animation » et à l’« amélioration de la qualité des actions ». Les résultats de cette enquête ont permis de proposer une offre de formation 2016 en adéquation avec les besoins évoqués. Une évaluation distancée des formations mises en œuvre par le Pôle en 2014, auprès des 51 participants :  100 % des répondants, toutes formations confondues, affirment que la formation suivie a répondu à leurs besoins  73 % des répondants déclarent avoir pu mettre en pratique, depuis la fin de la formation, les connaissances et/ou compétences abordées  95,5 % des répondants recommanderaient ces formations à leur entourage professionnel Par ailleurs, l’Ireps Lorraine organise, anime et évalue les formations mises en œuvre dans le cadre du Pôle. Elle assure la fonction fil rouge pour chacune d’elles. Dans le cadre du Pôle de compétences, un travail sur les inégalités sociales et territoriales de santé coordonné par l’Ireps Lorraine est mené depuis 2011. Un axe a été développé, permettant de réunir des acteurs de tous les champs, autour de la problématique santé mentale. Ce comité technique réunit : ARS Lorraine, Conseil régional, Espoir 54, Centre hospitalier (CH) de Jury-les-Metz, Association Ensemble, Maison des adolescents de Nancy, Fnars Lorraine, AIEM, Mission locale de Nancy, Unafam, Ciss Lorraine, CPN, Conseil départemental 57 Dispositif Maia, GEM Lunéville. Suite aux recommandations issues de l’atelier d’échanges de pratiques sur le thème « Promotion de la santé mentale et réduction des inégalités : quels leviers ? » d’avril 2014, une formation « Promotion de la santé mentale » a été construite et animée grâce à l’appui des différents partenaires du comité technique. Elle a été co-animée par un psychologue et un cadre de santé du CH de Jury et un chef de projets de l’Ireps Lorraine, les 7, 8 et 9 octobre 2015. Cette formation avait pour objectifs de renforcer les connaissances et les compétences des acteurs sur la promotion de la santé mentale et dans la démarche de construction de partenariats. Dix-neuf acteurs lorrains y ont participé. Cette formation a reçu une évaluation très positive, c’est pourquoi une formation-action est prévue en 2016.
  21. 21. 20 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le projet local de santé Financement : CNFPT En 2015, suite à l’appel d’offre du Centre national de la fonction publique territoriale - Institut national spécialisé d'études territoriales de Nancy, l’Ireps Lorraine a animé la formation "Le projet local de santé : ingénierie et analyse de sa pratique" à destination des agents des collectivités territoriales. Elle s'est déroulée en 4 sessions de 3 jours. Huit professionnels de profils différents ont participé à la formation. Les objectifs étaient de permettre aux agents de s'approprier les concepts en promotion de la santé, réfléchir sur les inégalités de santé, développer leurs pratiques en méthodologie de projets en santé publique intégrant le développement de la participation des habitants, des partenariats et du travail inter-services, éléments nécessaires pour élaborer un projet local de santé. Les acteurs, satisfaits des apports et des échanges de pratiques, ont reconnu avoir progressé sur l'ensemble des objectifs. Dans le cadre de l’axe Formation du Pôle, une collaboration a été construite dès 2014 avec l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) du Centre hospitalier régional Metz-Thionville, situé sur 3 sites à Metz, Thionville et Briey. Cette collaboration s’est poursuivie en 2015, avec l’organisation de :  3 comités techniques entre les Ifsi et le Pôle, représenté par l’ESP et l’Ireps Lorraine  un temps de rencontre Ireps avec les équipes pédagogiques et les directions  une présentation des éléments travaillés faite par l’Ireps Lorraine auprès de la Direction de l'accès à la santé et des soins de proximité de l’ARS Lorraine  des réunions internes de suivi de projet Ces temps ont abouti à l’organisation d’une journée régionale d’échanges pour l’ensemble des Ifsi de Lorraine sur le thème « Comment permettre aux étudiants de s’approprier et de transférer la compétence 5 ? Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs ». Ce séminaire s’est déroulé à Metz le 8 décembre 2015. L’organisation technique et logistique du séminaire a été assurée par l’Ireps Lorraine. 60 personnes ont participé au séminaire, dont 50 % étaient des formateurs Ifsi et 25 % des étudiants. Le séminaire a rencontré un franc succès tant en terme de mobilisation des Ifsi lorrains (14 écoles présentes sur 16) qu’en terme de satisfaction des participants. Une collaboration avec un Institut de formation en soins infirmiers Financement : Inpes
  22. 22. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 21 Formations dans le cadre de dispositifs existants L’Ireps Lorraine intervient régulièrement dans le cadre de dispositifs de formation existants. Les modules proposés sont élaborés en fonction des demandes des structures et adaptés aux publics. Ainsi en 2015, l’Ireps Lorraine est intervenue :  Auprès d’étudiants : 1ères et 2èmes années de Licence de l’Ifsi Brabois du CHU de Nancy Ecole de Puériculture du CHU de Nancy Licence 3 Sciences pour la santé, Ecole de santé publique, Université de Lorraine Master 2 Psychologie de la santé, UFR Sciences Humaines et Sociales de Metz, Université de Lorraine  Auprès de professionnels : Gestionnaires d’établissements scolaires, Difor, Rectorat de l’Académie Nancy-Metz Professionnels de santé et travailleurs sociaux, Formations études toxicomanies et addictions Est Dans le cadre du Diplôme universitaire Education thérapeutique du patient Infirmières Santé au travail, Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés Professionnels de santé, psychologues et travailleurs sociaux de la Protection judiciaire de la jeunesse, Pôle territorial de formation Grand Est du Ministère de la justice Cette formation en e-learning est le fruit d’un travail en collaboration avec les Pôles régionaux de compétences d’Alsace, de Bourgogne, de Franche- Comté, de Lorraine, de l’Ireps Champagne-Ardenne, des Ifsi de Beaune, Creusot-Montceau et Dijon, ainsi que du GIP – Formation Tout au Long de la Vie. Cette formation en méthodologie de projets a été élaborée à partir d’un référentiel de formation de 80 heures. Le groupe a travaillé sur le recensement des ressources, la rédaction des contenus, le choix d’un scénario, les stratégies pédagogiques, la conception graphique, etc. La formation est construite autour de 2 modalités pédagogiques : - Distanciels : 3 séquences à distance accessibles depuis une plateforme web - Regroupements : 2 séquences en présence d‘une journée chacune L'interface propose un parcours abordant les étapes incontournables d’un projet en promotion de la santé, de l’analyse de situation à l’évaluation. Les apprenants sont accompagnés par un tuteur et un forum a été mis en place. E-learning tutoré Méthodologie de projets en promotion de la santé Financement : Inpes 109h30 d’intervention auprès de 309 participants
  23. 23. 22 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le soutien méthodologique Financement : ARS Lorraine Afin de pouvoir répondre aux demandes des porteurs lorrains, un service de conseil et d’accompagnement méthodologique est proposé par l’Ireps Lorraine à la demande de l’ARS Lorraine. Il est assuré par les chargées de projets et les documentalistes de l’équipe. L’accompagnement méthodologique Pour s‘adapter aux besoins des porteurs, un accompagnement méthodologique peut être proposé sur 4 rencontres minimum. 35,8 % des accompagnements méthodologiques portent sur la construction de séances éducatives (appui à l’utilisation d’outils, construction de protocoles éducatifs…). 25 % des accompagnements portent sur la formation de professionnels à l’utilisation d’outils d’intervention en éducation pour la santé ou de techniques d’animation. 22,5 % portent sur la mise en œuvre de diagnostics (création d’outils de recueil, analyse des données, présentation de résultats…). Typologie des étapes accompagnées Les bénéficiaires d’accompagnements longs sont les établissements médico-sociaux (24,1 %), les établissements scolaires (22,5 %), les associations (18,3 %) et les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (15,8 %). Les porteurs meusiens et vosgiens sont moins demandeurs. Typologie des structures accompagnées Le conseil méthodologique Pour un besoin ponctuel, le conseil méthodologique propose 3 rencontres maximum avec le porteur de projet. En 2015, 145 conseils méthodologiques et documentaires ont été apportés. 43,9 % sont réalisés auprès d’établissements médico-sociaux, 34,5 % de l’Education nationale, souvent réalisés auprès des membres des comités 120 accompagnements auprès de 19 porteurs En moyenne 6 rencontres conseiller et accompagner 107 conseils méthodologiques auprès de 60 porteurs
  24. 24. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 23 d’éducation à la santé et à la citoyenneté ou d’infirmières scolaires afin de les aider à développer des projets d’éducation pour la santé. Ils sont suivis par les associations avec 14 %. Typologie des structures accompagnées 31,7 % des conseils méthodologiques portent sur l’appui à l’utilisation d’outils : présentation d’outils ou de techniques répondant aux objectifs, appui à la co-animation avec le porteur. L’appui à la construction de séances éducatives représente près de 16 % des conseils. Typologie des étapes accompagnées Un conseil documentaire propose des temps de rencontre plus court qu’un temps de conseil méthodologique (voir Les appuis documentaires p. 29). Les établissements médico-sociaux, l’Education nationale et les associations sont les plus demandeurs. Les thèmes principaux des conseils documentaires sont la nutrition (55,2 %), l’hygiène corporelle (55,2 %) et la vie affective et sexualité (50 %). L’évaluation Chaque année, une évaluation est réalisée sur le service afin d’identifier les résultats auprès des porteurs de projet et définir les pistes d’amélioration du service. En 2014, 120 accompagnements méthodologiques et 80 conseils méthodologiques ont été réalisés. L’évaluation des accompagnements méthodologiques  92 % des accompagnements ont répondu aux attentes des porteurs.  45 % des porteurs ont transmis des informations à leur entourage professionnel.  92 % des porteurs se sentent plus à l’aise dans la démarche de projet.  83 % des porteurs réutilisent les apports du conseil dans leur pratique. L’évaluation des conseils méthodologiques  78 % des porteurs ont mis en œuvre un projet ou une action. Pour ceux qui n’ont pas pu mettre en place un projet, la raison principale citée est le manque de financement.  96 % des porteurs se sentent plus à l’aise dans la démarche de projet.  91 % des porteurs réutilisent les apports du conseil dans leur pratique.  61 % des porteurs les réutilisent auprès de leur équipe ou de partenaires professionnels. Le bilan met en lumière les apports de ce service pour les porteurs en termes de savoirs, savoirs être et savoirs faire. La coordination du service La coordination se fait à l’interne entre les différents conseillers et à l’externe avec les porteurs de projets. Elle permet d’optimiser l’organisation : un référent recueille les demandes des acteurs et les redistribue aux différentes chargées de projets, elle permet aussi de pouvoir recenser les besoins et les demandes des acteurs lorrains et faire un plaidoyer auprès des décideurs et financeurs. La démarche qualité du service est animée par la coordonnatrice à travers l’écriture et la mise en place de procédures. L’évaluation du service permet de définir chaque année des pistes 38 conseils documentaires auprès de 102 porteurs
  25. 25. 24 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 d’amélioration qui peuvent porter sur l’organisation, la communication du service ou le renforcement des compétences des conseillers. L’accompagnement méthodologique du Pôle Financement : Inpes La coordination de l’axe Dans le cadre du Pôle de compétences, un service de conseil méthodologique, coordonné par l’Ireps Lorraine, est proposé aux acteurs lorrains afin de les rendre autonome dans la mise en œuvre de leur projet. Ce service regroupe différents partenaires : la Carsat Alsace Moselle, la Carsat Nord Est, l’Anpaa Lorraine, le CDPA 57, le Conseil régional, le CMSEA et l’Ireps Lorraine qui, à travers leurs expériences de conduite de projet sur le terrain, et ce, sur l’ensemble des thématiques et milieux d’intervention, permettent de répondre aux différentes demandes des acteurs. Les conseils méthodologiques En 2015, les conseillers méthodologiques ont réalisé 100 conseils méthodologiques et documentaires. Les partenaires du Pôle ont assuré 15 % d’entre eux. 35 % des conseils ont été réalisés auprès de communes et de leurs services jeunesse, santé et handicap, 13 % auprès de porteurs de l’Education nationale et en particulier les infirmières, 9 % auprès d’étudiants ou de stagiaires et 5 % en direction d’acteurs du milieu médical. L’utilisation d’outils représentent 34 % des conseils ; 22 % ont concerné la mise en place de projets comme l’appui à la réalisation de diagnostic, l’écriture d’objectifs et d’indicateurs d’évaluation, la construction d’outils de conduite de projets ; la recherche documentaire, assurée par les documentalistes de l’Ireps Lorraine, représente 16 % des conseils. Chaque année, une évaluation à 6-8 mois est mise en place afin d’identifier les apports de ce service pour les porteurs. En 2015, un bilan a été réalisé sur les 100 accompagnements de 2014 auprès de 50 porteurs. Ces accompagnements ont été réalisés par l’Ireps Lorraine à hauteur de 88 %. Parmi les répondants, 72 % des porteurs ont modifié ou évolué dans leurs pratiques professionnelles ; 71,5 % ont renforcé leurs connaissances en méthodologie de projet, écriture d’objectifs, démarche de diagnostic ou sur les outils d’intervention ; 53,5 % ont développé de nouvelles compétences sur l’écriture d’une démarche d’évaluation et la compréhension d’une demande de financement. 60,7 % se sentent capables de réaliser un projet de manière autonome. 93 % des porteurs souhaitent pouvoir continuer à bénéficier de conseils méthodologiques.
  26. 26. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 25 Le centre de ressources, des outils et un appui aux projets Financement : ARS Lorraine, Inpes Le 5 janvier 2015, le centre de ressources de l’Ireps Lorraine a de nouveau ouvert ses portes aux acteurs, après 4 ans de fermeture suite à l’arrêt des financements. Le fonds documentaire Le centre de ressources de l’Ireps Lorraine met à disposition un fonds documentaire en éducation pour la santé et promotion de la santé sur ses sites de Laxou et Metz. Il est composé de :  plus de 700 outils scientifiques : monographies, rapports, actes…  plus de 200 outils d’intervention : mallettes et guides pédagogiques, DVD…  divers périodiques : Santé publique, la Santé en action, ADSP Ces outils sont accessibles en prêt et sont référencés dans les bases documentaires de Siles ► www.siles-doc.fr La gestion des outils de diffusion de l’Inpes (affiches, dépliants…) est assurée par les Preps (voir Points relais en éducation et promotion de la santé p. 32) sur l’ensemble du territoire. Le centre de ressources applique une politique d’acquisition en lien avec les besoins des acteurs de terrains (enquête en ligne menée fin 2014), les politiques nationales et régionales de santé, le projet stratégique et les activités de l’Ireps Lorraine. Des critères de sélection orientent le choix des nouvelles références. Une ligne budgétaire a permis l’acquisition de 15 références d’outils d’intervention, 6 références d’ouvrages et 3 abonnements. Tout au long de l’année, pour assurer la pertinence du fonds, un travail de désherbage a été mis en œuvre pour faire disparaître les références obsolètes selon des critères définis. Un appui documentaire Les documentalistes proposent un accompagnement documentaire gratuit (pris en charge par la subvention de l’ARS Lorraine) autour des projets des acteurs. Selon les besoins, cette prestation comprend :  Recherche d’information : interrogation de bases de données et manipulation de sources validées, critères de qualité des informations…  Soutien à l’utilisation d’outils d’intervention : compréhension du projet et des besoins, proposition d’un outil pertinent, mise en situation, conseils pour une utilisation optimale, retours d’expériences...  Prêt d’outils d’intervention et d’outils scientifiques  Réalisation de produits documentaires : sélection de ressources en ligne, dossiers documentaires, bibliographies thématiques… En 2015, les documentalistes ont réalisé une sélection de textes législatifs en lien avec les politiques favorables à l’activité physique pour la Société française de santé publique.  Orientation vers les conseillers de l’Ireps Lorraine pour un accompagnement méthodologique global du projet documenter 272 demandes émanant de 181 usagers
  27. 27. 26 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le bilan de ces appuis documentaires est intégré dans Le conseil méthodologique p. 23. La coordination du service L’ouverture des centres de ressources au public a permis d’intensifier la démarche qualité du service Documentation. Tous les mois, le chef de projet et les documentalistes se sont réunis afin d’améliorer la qualité du service Documentation, en lien avec la direction. En 2015, ont notamment été abordés :  Rédaction du projet de fonctionnement du service  Définition, mise en place et suivi de la politique d’acquisition pour 2015  Analyse des nouveaux outils d’intervention  Définition de critères de désherbage  Définition de pistes d’amélioration du service pour 2016 Le service Documentation a impulsé des temps d’analyse réguliers avec les chargées de projets de l’Ireps Lorraine pour passer au crible de critères de qualité des outils d’intervention et envisager une utilisation concrète des outils par les acteurs. Les ateliers de présentation d’outils Financement : Inpes, Préfecture 54 Les ateliers de présentation d’outils sont des temps qui permettent aux acteurs de découvrir, manipuler et analyser des outils d’intervention (mallette pédagogique, jeu de plateau…). Ces temps conviviaux, basés sur l’expérimentation et les échanges de pratiques, sont souvent pour les acteurs l’occasion de découvrir la promotion de la santé. En 2015, l’Ireps Lorraine a organisé 4 ateliers sur :  la santé des seniors, en partenariat avec la Fnars Lorraine et la Carsat Alsace-Moselle  la sécurité routière, en partenariat avec la coordination Sécurité routière de la Préfecture de Meurthe-et-Moselle  la santé environnement, en co-animation avec la Délégation territoriale 54 de l’ARS Lorraine dans le cadre du CLS de Longwy Nos publications Financement : Inpes L’Ireps Lorraine publie des documents pour défendre la promotion de la santé auprès des décideurs et outiller les acteurs dans le développement de projets. Recommandations Dépistages organisés des cancers : quels relais sur les territoires, pour quelles démarches ? Fiche pratique La qualité de vie des habitants : impulsion d’une dynamique autour des centres de santé et maisons de santé ► En téléchargement : www.ireps-lorraine.fr / rubrique Publications
  28. 28. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 27 Siles, système d’information en ligne en promotion de la santé Financement : Inpes Dans le cadre du Pôle de compétences, l’Ireps Lorraine coordonne et assure le développement de Siles. ► www.siles-doc.fr Quatre lettres d’information rendant visibles les actualités de Siles ont été diffusées à plus de 1 100 acteurs. Siles sera refondu en 2016 pour offrir aux utilisateurs les fonctionnalités du web 2, en terme d’interactivité et de lien avec les réseaux sociaux. Les bases documentaires en ligne Les bases régionales d’outils scientifiques (1920 références) et d’outils d’intervention (528 références) de Siles reposent sur une alimentation partagée par 38 centres de ressources lorrains. Les documentalistes de l’Ireps Lorraine ont alimenté à 90 % ces bases en 2015 et, dans un souci de qualité de la description bibliographique, ont validé les notices soumises par les centres de ressources lorrains. La veille d’information L’Ireps Lorraine réalise une veille d’information régulière dans les champs de la promotion de la santé et de l’éducation pour la santé en surveillant notamment 91 flux RSS. Elle rend visible des articles, des outils d’intervention, des outils scientifiques, des ressources en ligne ou encore des manifestations dans la rubrique "Veille sur…" de Siles autour de différentes thématiques de santé : dépistage et prévention du cancer, inégalités de santé, politiques de santé, santé au travail, santé des aînés, santé des jeunes, santé environnement, santé mentale. Ces veilles peuvent être suivies par des flux RSS. Autour de critères de sélection communs, la faculté du sport et l’Anpaa Lorraine assurent respectivement une veille sur l’activité physique et sur les addictions. Des analyses d’outils et retours d’expériences Le Coin des outils sur Siles propose de découvrir des outils d’intervention à travers 3 types de fiches pratiques :  1 outil, 1 action. Un acteur de terrain, interviewé par un documentaliste de l’Ireps Lorraine, présente une action d’éducation pour la santé à travers son utilisation d’un outil d’intervention.  1 outil, 1 avis. Un avis est donné sur la qualité d’un outil d’intervention. Ces avis sont rédigés à partir des analyses internes à l’Ireps Lorraine ou du comité de sélection Siles.  1 lieu, des outils. Cette fiche présente un lieu documentaire en éducation pour la santé et promotion de la santé en Lorraine. En 2015, l’Ireps Lorraine a réalisé 2 interviews et rédigé 6 articles pour le Coin des outils. L’évaluation Une évaluation de Siles menée en ligne auprès des utilisateurs a mis en lumière les éléments suivants :  84 % des répondants sont satisfaits de Siles  61 % des répondants ont recommandé Siles à des partenaires  83,1 % des répondants ont découvert de nouvelles ressources grâce à Siles 20 556 visites pour 1 006 241 pages vues +27% de fréquentation par rapport à 2014
  29. 29. 28 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015  64,9 % des répondants ont pu accéder à de la documentation près de chez eux  84 % des répondants déclarent ne pas rencontrer de difficultés à l’utilisation de Siles La coordination du Centre de ressources du Pôle Le Pôle de compétences développe un centre de ressources reposant sur une mise en réseau de 38 lieux documentaires lorrains en promotion de la santé et en éducation pour la santé. L’Ireps Lorraine coordonne cette dynamique qui s’illustre par Siles, plate-forme régionale rendant visibles les structures et leurs fonds documentaires et donnant accès à des produits documentaires mutualisés (réalisés par l’Ireps Lorraine, l’Anpaa Lorraine, l’Ecole de santé publique et la Faculté du sport). En 2015, 2 rencontres ont donné lieu à des échanges de pratiques en documentation et en éducation pour la santé autour de :  L’utilisation du numérique et des réseaux sociaux en documentation  La découverte et l’analyse d’outils d’intervention Le réseau des 17 Points relais en éducation et promotion de la santé (Preps) de Lorraine, en place depuis 2010 à la demande, à l’époque, du Groupement régional de santé publique, vise à améliorer l’accès à la documentation en éducation pour la santé et en promotion de la santé en Lorraine. En 2015, l’Agence régionale de santé de Lorraine a arrêté le financement de l’Ireps Lorraine pour son accompagnement des structures locales accueillant les Preps de la région. Dans ce contexte budgétaire contraint, les Preps et l’Ireps Lorraine se sont rencontrés lors de 4 réunions départementales afin d’envisager la suite de cette dynamique. La volonté majoritaire est de poursuivre le partenariat et l’activité Preps. Tous se sont entendus sur la dynamique qu’impulse le Preps sur le territoire, les partenariats qu’il rend possibles, l’accès physique nécessaire aux outils d’intervention et de diffusion, la passerelle qu’il crée entre les acteurs de terrain et l’offre méthodologique de l’Ireps Lorraine. De nouvelles modalités de partenariat ont été définies, prévoyant un accompagnement par l’Ireps Lorraine moins important, axé sur la découverte, l’expérimentation et l’analyse des outils d’intervention. Des avenants aux conventions seront proposés en 2016. Les Points relais en éducation et promotion de la santé Financement : ARS Lorraine
  30. 30. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 29 La Commission spécialisée de la prévention Jeanne Meyer, présidente de l’Ireps Lorraine, a été élue en septembre 2014 présidente de la commis- sion spécialisée prévention (CSP) de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), confirmée par l’arrêté du 25 septembre 2014 du Directeur général de l’ARS Lorraine, M. Claude D’Harcourt. La composition de la CSP est fixée par le code de santé publique : collectivités territoriales, usagers de services de santé ou médico-sociaux, confé- rences de territoire, partenaires sociaux, acteurs de la cohésion et de la protection sociale, acteurs de la prévention et de l’éducation pour la santé, of- freurs des services de santé. La CSP par ses missions :  contribue à la définition et à la mise en œuvre de la politique régionale de prévention  prépare un avis sur le projet de schéma régio- nal de prévention ainsi que sur sa révision, son suivi et les résultats de son évaluation  formule toute proposition sur la politique ré- gionale de prévention, notamment pour ré- duire les inégalités sociales et géographiques de santé dans la région La CSP s’est réunie à 5 reprises en 2015. Après s’être mis d’accord sur une définition commune de la prévention et de la promotion de la santé, les 30 membres ont fixé des axes de travail prioritaires. Il a été décidé de travailler sur 2 thématiques princi- pales d’ici la fin de la mandature de la CRSA en septembre 2016 :  l’évaluation du schéma régional de prévention en cours : des propositions ont d’ores et déjà été intégrées par l’instance d’évaluation mise en place par l’ARS  un axe de développement pour le pro- gramme régional de santé 2ème génération s’inspirant du travail réalisé par la Fédération addiction en Lorraine, à propos des consom- mations de produits psychoactifs et santé au travail. La réflexion d’un sous-groupe de tra- vail a abouti à la proposition d’intégrer dans le futur PRS 2 l’ambition suivante : améliorer l’état des connaissances sur la santé des sala- riés (environnement technique et physique, climat social, comportement individuel…) de la Région Grand Est d’ici 2020. contribuer aux politiques de santé publique
  31. 31. 30 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Les contrats locaux de santé : de l’accompagnement des territoires à l’évaluation de la dynamique Financement : ARS Lorraine L’année 2015 a été, comme depuis plus de 2 ans déjà, une année largement marquée par l’accompagnement des contrats locaux de santé (CLS) de la région. En sus des 9 CLS déjà accompagnés en 2014 (Bassin de Pompey, Territoire de Longwy, Grand Nancy, Thionville, Communauté d’Agglomération de Forbach Porte de France, Stenay, Montmédy, Cœur de Lorraine, Epinal), l’Ireps Lorraine a été, en 2015, sollicitée pour accompagner 3 nouveaux contrats sur les territoires de Val de Lorraine, de Metz et de Centre-Argonne. Plus de 100 jours ont ainsi été consacrés à cette activité mettant à contribution les différents corps de métiers de l’Ireps Lorraine. Ainsi, comme l’an passé, les chargées de projets ont assuré leur mission de conseil et d’accompagnement méthodologique auprès des équipes de l’ARS, des collectivités et de l’ensemble des partenaires impliqués dans les CLS. Les activités ont été riches et variées : tantôt sollicitées pour l’élaboration de contenu de réunions des instances de gouvernances et de leur co-animation ; tantôt consultées sur les orientations à prendre et sur le raisonnement méthodologique à adopter pour y parvenir. Les chargées de projets ont été également amenées à élaborer des outils et supports visant à soutenir la réflexion des acteurs, fluidifier la circulation de l’information et faciliter la prise de décisions. Arbres d’objectifs, cartes heuristiques, tableaux de synthèses, supports de communication sont autant d’outils réalisés en 2015. Les CLS ont également impliqués le pôle secrétariat apportant un large appui aux chargées de projets ; ainsi que les documentalistes venant nourrir la réflexion au travers de l’élaboration de bibliographies et veilles documentaires. L’année 2015 a été marquée par la réflexion sur l’évaluation des CLS. Les questions auxquelles doit répondre cette évaluation sont nombreuses et fondamentales pour envisager la suite des contrats dont certains arrivent à échéance courant 2017 : l’équilibre alimentaire a-t-il été amélioré ? L’accès aux soins a-t-il été renforcé ? L’isolement des personnes âgées a-t-il été diminué ? Globalement, L’évaluation doit permettre d’identifier dans quelle mesure les objectifs fixés à l’écriture des contrats ont été atteints. Ce vaste chantier a nécessité un travail approfondi pour élaborer des supports permettant de recueillir ces données de manière harmonisée au niveau régional. En 2013, des supports avaient déjà été proposés aux acteurs de certains territoires. Il s’était avéré qu’ils n’étaient pas aisés à remplir et n’avaient pas permis de recueillir les données recherchées. Une nouvelle grille a donc été proposée par l’Ireps Lorraine et présentées aux interlocuteurs de l’ARS Lorraine puis aux collectivités sur les territoires. Les outils ont été validés et s’est engagé un travail de réflexion quant à leur diffusion auprès des acteurs de terrain sur chaque CLS. Ainsi, le challenge à relever en 2016 sera d’accompagner les porteurs de projets à l’évaluation pour faciliter leur travail de recueil de données pouvant être analysées et globalisées pour chaque CLS et régionalement. L’année 2016 devra également permettre à l’Ireps Lorraine de soutenir les équipes projets des territoires à se projeter après 2017, date d’échéance pour certains CLS. Renouvellement du contrat à l’identique, évolution vers de nouveaux axes, élargissement du territoire, arrêt du CLS : les options peuvent être nombreuses mais l’Ireps Lorraine devra soumettre les outils nécessaires au maintien de la dynamique quelle qu’en soit l’issue.
  32. 32. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 31 Une charte de prévention des addictions Financement : Inpes Ce document a été créé suite à une demande de l’ARS Lorraine au Pôle de compétences. Ses objectifs sont :  Permettre aux acteurs de la prévention des addictions de définir les critères qualité des actions de prévention auprès des publics identifiés par l’ARS comme prioritaires : jeunes et publics hébergés en établissements sociaux  Permettre aux acteurs d’adapter leurs interventions en fonction des critères qualités définis dans la charte  Permettre à l’ARS Lorraine d’évaluer les interventions menées par les acteurs de la prévention des addictions Un document de référence partagé a donc été co- construit. Il a impliqué l’Ireps Lorraine, qui animait et coordonnait le projet, et les structures en addictologie de la région : le Centre Edison, le CMSEA, l’Avsea, l’Anpaa Lorraine, la contribution de Aides sur la réduction des risques et de l’Orsas Lorraine. La Protection judicaire de la jeunesse promotrice de santé Financement : Fnes Ce programme initié en 2013 et coordonné à l’échelle national par la Fnes et la Direction de la Protection judiciaire de la jeunesse (DirPJJ) a pour finalité d’améliorer la santé globale des jeunes pris en charge en agissant sur l’ensemble des déterminants de santé, dans une approche de promotion de la santé. En 2015, l’Ireps Lorraine a accompagné la conseillère technique santé et la responsable des politiques éducatives de la DirPJJ Grand Est dans le suivi de la déclinaison du programme national sur la grande région. Cet accompagnement a porté principalement sur :  La définition d’une méthode de priorisation suite au diagnostic réalisé en 2014  La définition des priorités dans l’équipe projet  La proposition de schémas d’organisation pour une déclinaison territoriale des priorités  La rédaction du projet d’actions sur la priorité retenue : l’accueil Le projet a pour objectif général d’instaurer le meilleur accueil possible des jeunes et des familles dans les structures de la PJJ au niveau de l’inter région. Il souhaite, après l’installation d’un portage interrégional et territorial, définir des recommandations sur l’accueil par territoire en lien avec les pratiques des différentes unités. La poursuite de l’accompagnement par l’Ireps Lorraine portera sur l’évaluation de ce projet. Le 3 décembre 2015, l’ARS Lorraine et 54 acteurs impliqués dans l’accompagnement et la prise en charge des personnes en situation de handicap, dont l’Ireps Lorraine, ont signé la charte Romain Jacob. Cette charte a pour but de fédérer l’ensemble des acteurs régionaux et nationaux du champ du handicap. Les signataires s’engagent à répondre aux besoins spécifiques de l’accès aux soins et à la santé des personnes en situation de handicap. Ils soulignent ainsi l’urgence d’apporter une réponse aux attentes de l’ensemble des acteurs du soin et de l’accompagnement. Les signataires s’engagent aussi à promouvoir l’accès des personnes en situation de handicap aux soins courants et spécifiques en milieu ordinaire, quelle que soit la spécialité médicale ou paramédicale. Signature de la charte Romain Jacob
  33. 33. 32 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Vieillir au quotidien : les acteurs lorrains se mobilisent Financement : Inpes La dynamique des ateliers d’échanges de pratiques entre acteurs lorrains s’est poursuivie en 2015. Après la thématique « Dépistages organisés des cancers » en 2014, c’est autour du « Vieillir au quotidien » qu’a été orientée la journée cette année. Treize partenaires, coordonnés par l’Ireps Lorraine dans le cadre du Pôle de compétences, ont investi le comité d’organisation : ARS Lorraine, Carmi-Est, Conseils départementaux 54, 55 et 57, Carsat Nord -Est, Conseil régional de Lorraine, Fédération seniors 57, France Parkinson 88, Mutualité Française Lorraine, ONPA, Orsas Lorraine, Uriopss Lorraine. La journée « Vieillir au quotidien : élus et acteurs de proximité, comment se mobiliser ? » qui s’est déroulée le 8 décembre a rassemblé plus de 60 participants. Elle visait à élaborer des recommandations et pistes d’actions autour de la question. De nombreux axes de travail ont été proposés : repositionner la personne âgée au cœur de la société, s’appuyer et soutenir les réseaux de solidarités, mettre en place des groupes de pilotage locaux, développer les compétences des acteurs non spécialistes sur le repérage de la fragilisation des personnes âgées… Les réflexions ont été rassemblées dans un document de synthèse à paraître en 2016. La poursuite du travail portera sur l’élaboration d’une fiche pratique sur l’une des recommandations émises afin de permettre aux acteurs de décliner concrètement sur leur territoire les pistes de travail élaborées.
  34. 34. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 33 Quatre territoires ruraux s’engagent en santé Financement : Feader, Conseil régional de Lorraine La démarche expérimentale « Les territoires ruraux s’engagent en santé » visant à accompagner 4 territoires ruraux à l’élaboration d’un programme de promotion de la santé pour améliorer la qualité de vie des habitants avait été initiée courant 2014 auprès de 4 structures : CCAS de Neufchâteau, Communauté de Communes du Val d’Ornois, Foyers ruraux de la Seille et Mauchère, CIAS du Jarnisy. Ainsi fin 2014-début 2015, des comités pluri partenariaux rassemblant, pour certains, jusqu’à 20 partenaires ont été constitués sur chacun des territoires. Ces derniers ont été les chevilles ouvrières de la démarche. L’étape suivante a consisté en l’accompagnement des comités à l’élaboration de supports (questionnaires, grilles d’entretiens) permettant de recueillir les besoins repérés par les professionnels et les élus ainsi que les préoccupations des habitants concernant leur bien-être sur leur territoire. Plus de 600 personnes ont ainsi été interrogées par les partenaires des comités. Les chargées de projets de l’Ireps Lorraine, largement appuyées par le pôle secrétariat, se sont ensuite attelées à l’analyse des données recueillies et à l’élaboration de documents de présentation des résultats. Le travail a été très mobilisateur en temps et en énergie sur une période courte. Deux internes en santé publique ont été sollicités pour cette étape, en sus des 6 salariées de l’Ireps Lorraine déjà impliqués. Sur chaque territoire, des problématiques diversifiées ont été identifiées portant sur l’offre de santé, le transport, l’emploi, le lien social, les loisirs, les commerces et les services publics. L’accompagnement de l’Ireps Lorraine a ensuite porté sur la priorisation des résultats. En fonction des axes retenus, des sous-groupes de travail se sont formés pour réfléchir aux projets à développer. Des pistes d’actions ont ensuite émergées comme la mise en place d’une mutuelle solidaire, la création d’un service de transport à la demande, la mise en place d’activités à destination des jeunes et des seniors… Sur l’ensemble de l’année, une attention particulière a été portée à la coordination de la démarche à l’échelle régionale pour un suivi appuyé et une mise en perspective de cette démarche expérimentale. En ce sens, des temps d’échanges ont régulièrement été organisés entre les chargées de projets de l’Ireps Lorraine, des feuilles de route de déroulement des comités territoriaux ont été élaborées, des outils communs proposés afin, malgré l’adaptation locale nécessaire, d’avoir une base de travail commune. En outre, un temps d’échanges régional a été organisé le 29 septembre rassemblant le comité de pilotage régional, les structures porteuses des territoires et les chargées de projets de l’Ireps Lorraine. Ce temps fort a permis à chacun de s’exprimer sur l’année passée et les perspectives d’actions à mettre en place suite aux projets. L’Ireps Lorraine avait sollicité la Fnars Lorraine et le Réseau rural lorrain pour présenter des expérimentations répondant aux problématiques communes identifiées sur les 4 territoires. agir et coordonner
  35. 35. 34 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 L’année 2016 sera consacrée à l’évaluation de la démarche, phase importante au regard du caractère expérimental du projet. L’accompagnement des territoires se poursuivra dans la mise en place des plans d’actions, voire dans la signature de contrats locaux de santé : 3 des territoires engagés sont, suite au diagnostic, en cours de formalisation d’un CLS avec l’ARS. L’accompagnement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté Financement : ARS Lorraine Parce que certains établissements scolaires ont besoin de soutien pour créer ou dynamiser leur comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), pour mener un diagnostic, pour donner ou redonner de la cohérence aux actions menées, pour mieux évaluer et valoriser leurs actions, l’Ireps Lorraine accompagne les établissements demandeurs depuis 2013. Cela représente plus d'une quarantaine de CESC sur l’ensemble de la région qui ont pour objectif d'améliorer le bien- être des collégiens et lycéens dans les établissements scolaires lorrains. Les partenaires sont le Rectorat de l'Académie Nancy-Metz, les DSDEN 54, 55, 57 et 88, les Délégations territoriales de l’ARS Lorraine, le Conseil régional de Lorraine. En 2015, 30 établissements scolaires (équipes éducatives, parents d’élèves, élèves et partenaires des établissements) ont été accompagnés. Les objectifs de l’accompagnement sont :  Renforcer la démarche de promotion de la santé dans les établissements scolaires lorrains  Renforcer la mobilisation des équipes éducatives au sein des CESC  Renforcer les connaissances et compétences des équipes en promotion de la santé  Renforcer la participation des équipes éducatives, des parents et des élèves au sein des CESC Il est constaté dans les établissements accompagnés :  Une meilleure implication des élèves et des parents dans le CESC et la vie de l’établissement  Une plus grande communication entre les personnels  Une meilleure cohérence entre les actions menées  Un portage d’actions davantage partagé entre les différents membres du CESC  Une formalisation des actions  Une meilleure évaluation des actions
  36. 36. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 35 Je t’aime mon cœur Financement : ARS Lorraine, Régime local d’Assurance maladie d’Alsace-Moselle, Région Acal Les maladies cardio-vasculaires tuent près de 5 600 personnes par an en Lorraine (2ème cause de mortalité) et notamment dans l’Est de la Moselle. Elles sont une source importante de handicap et impactent la qualité de vie des personnes. Le programme « Je t’aime mon cœur » a été lancé en 2009 sur le Bassin Houiller. Il est aujourd’hui implanté sur 5 territoires supplémentaires : Longwy, Briey, Sarreguemines, Saulnois, Sarrebourg. « Je t’aime mon cœur » a pour but de :  Renforcer la connaissance du public sur les facteurs de risque et leur incidence sur la morbidité et la mortalité  Permettre aux médecins traitants d’évaluer facilement et rapidement le risque cardiovasculaire global pour chacun de leurs patients et d’adapter les prises en charge adéquates  Pallier le manque de structure permettant d’aider les patients et les médecins pour une prise en charge non médicalisée  Renforcer les liens entre les professionnels sur un territoire Le programme est porté par la Carmi-Est et coordonné par l’Ireps Lorraine. Les partenaires sur les territoires sont les hôpitaux, les collectivités, les professionnels libéraux, les associations. Sont concernés par « Je t’aime mon cœur » :  Les habitants des territoires visés, âgés de 30 à 60 ans et présentant au moins un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire modifiable  Les médecins de ces mêmes territoires, qui disposent grâce au programme d’un partenaire local pour les soutenir dans la prise en charge de leurs patients « Je t’aime mon cœur » est un programme d’éducation pour la santé et de promotion de la santé qui s’adresse à des personnes non malades. Il s’attache à résoudre les facteurs de risque et leurs facteurs d’influence. Il propose un accompagnement éducatif et prend le relais de l’accompagnement du médecin. Au plus proche des territoires, ses intervenants sont des professionnels locaux : infirmières coordinatrices, diététicien(ne)s, psychologues, enseignant(e)s en activité physique, tabacologues. L’accompagnement est personnalisé et gratuit pour la personne (prise en charge par la subvention des financeurs). Il dure environ 6 mois en fonction des besoins. Le suivi est effectué par l’infirmière. Quelques résultats au 31 décembre 2015  Plus de 2 200 adhérents depuis novembre 2009  Plus de 75 % des personnes ont perdu du poids  90 % ont diminué leur tour de taille  87 % ont amélioré leur équilibre alimentaire  80 % des adhérents qui ont repris une activité physique la maintienne  Arrêt ou diminution du tabac  Meilleure gestion du stress  95 % des adhérents se déclarent satisfaits du programme  82 % ont maintenu leurs changements de comportements après la fin du programme  Augmentation significative de l’estime de soi et de la confiance en soi
  37. 37. 36 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Le dépistage organisé des cancers Accompagnement des structures de gestion Financement : ARS Lorraine Depuis 2013, l’Ireps Lorraine travaille avec les structures de gestion des dépistages organisés des cancers pour rejoindre les personnes les plus éloignées du dépistage organisé. Ont été identifiés des acteurs relais pour appréhender les dynamiques locales et actions possibles : les communautés de communes de la Vezouze, Montmédy, Marches de Lorraine et la communauté d'agglomération Forbach Porte de France. Considérant les réalités de terrain, des temps de rencontre abordant la santé et les dépistages organisés ont eu lieu auprès des professionnels en s'appuyant sur les collectivités, acteurs sociaux et associations locales dont l'ADMR 54. En Moselle, une vidéo "Le dépistage du cancer du sein, on en parle" a été créée par et pour les femmes suite à la co-animation, avec l'Amodemaces, de temps d’échanges auprès d’un groupe de femmes d'origines culturelles diverses abordant la santé, les dépistages organisés, les facteurs protecteurs et les risques des cancers. ► https://youtu.be/kTGyENbtFHw Aussi, la démarche se poursuit pour rejoindre de nouveaux territoires et identifier des relais. La question du partenariat Financement : Inpes En 2014, un atelier d’échanges régional « Dépistages organisés des cancers : quels relais, pour quelles démarches ? » avait permis de mettre en exergue l’importance des relations partenariales à établir sur les territoires à ce sujet. Aussi en 2015, l’Ireps Lorraine a proposé aux acteurs impliqués dans l’organisation de l’atelier de 2014, de poursuivre la réflexion sur la question du partenariat appliquée au champ des dépistages organisés. Trois rencontres ont été organisées : des freins, des leviers et des pistes d’actions ont été identifiés, des retours d’expériences partagés, des techniques d’animation et de communication présentées. L’ensemble de ces éléments ont été repris dans une fiche pratique visant à partager les échanges à l’échelle régionale qui paraîtra en 2016.
  38. 38. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 / 37 Le Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé de Lorraine est une plateforme régionale d’acteurs réalisant des activités de soutien, de structuration et de développement de l’éducation pour la santé et de la promotion de la santé : Aides, Anpaa Lorraine, Ecole de santé publique, ESPE - Unirès, Fnars Lorraine, Ireps Lorraine, Mutualité française Lorraine, Orsas Lorraine. Le Pôle est piloté par l’ARS Lorraine et l’Ireps Lorraine. Tous ses membres partagent une culture, des valeurs et des objectifs communs : ils défendent notamment une action sur les déterminants de la santé et prônent la participation de l’individu. Les partages d’expériences, de méthodes et de ressources rythment chacune des activités du Pôle. Ses membres, rassemblés autour de projets communs, travaillent dans un climat d’écoute et une dynamique d’enrichissement mutuel, avec le souci constant de contribuer à la qualité de la promotion de la santé sur la région. Toutefois, l’identité de ce Pôle peut sembler confuse, tant à ses membres qu’aux acteurs qui bénéficient de ses services. En effet, le cahier des charges de l’Inpes impose au Pôle des missions relevant de l’Ireps Lorraine. Celle-ci, en tant que coordonnatrice du Pôle et de tous ses axes, œuvre à la mise en place de ce dispositif, en mettant sur la table son expertise en promotion de la santé et son envie de créer un espace de rencontre et de partage au service de la réduction des inégalités de santé. Le Pôle offre aujourd’hui un espace de rencontre riche entre les acteurs de terrain, les experts et les décideurs. Il permet de répondre aux besoins locaux et régionaux de santé, en favorisant l’apport de connaissances, le retour d’expériences et la construction d’outils communs, notamment lors de ses ateliers d’échanges. L’avenir est incertain... En 2017, les budgets alloués à l’Inpes pour le dispositif national des Pôles de compétences reviendront aux Agences régionales de santé. L’utilisation qui sera faite de ces financements n’est pas encore visible mais dans les hypothèses de perspectives nationales, un cahier des charges devrait être créé par l'Agence nationale de santé publique (ANSP) pour flécher ce financement. Au niveau régional, l’ensemble des partenaires du Pôle indiquent vouloir poursuivre le partenariat et maintenir l’Ireps Lorraine comme porteur et pilote régional d’une démarche fédératrice en promotion de la santé, mettant notamment l’accent sur le plaidoyer pour la promotion de la santé. Affaire à suivre… Le Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé de Lorraine Financement : Inpes
  39. 39. 38 / IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2015 Etre parents : comment ? Et avec quel accompagnement des professionnels ? Financement : Inpes Le 24 février 2015, l’Ireps Lorraine a organisé une journée d’échanges régionale sur la parentalité. Au programme :  la notion de parentalité, les transformations sociétales et familiales  les nouvelles façons de faire et d’être ensemble : parents et professionnels  la mobilisation des parents : comment aborder de manière bienveillante les problématiques de l’enfant avec les parents ?  quelles sont les interventions réalisées auprès des parents et comment les améliorer ? Ce temps a été co-animé avec l’Association des collectifs enfants, parents, professionnels (Acepp), mouvement parental, éducatif et citoyen représentant un réseau d’initiatives parentales et de lieux d’accueil de la petite enfance associatifs diversifiés. Cette journée a permis d’apporter des éléments de réflexion autour de la posture professionnelle, de l’implication des parents dans les projets et de définir entre partenaires des pistes d’amélioration des actions développées. Un appui aux projets territoriaux du département de Meurthe-et -Moselle Financement : Conseil départemental 54 Depuis plusieurs années, le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle fait confiance à l’Ireps Lor- raine en conventionnant avec elle pour qu’elle con- tribue à ses actions de prévention et de promotion de la santé. Ainsi, l’Ireps Lorraine accompagne méthodologi- quement la Maison du département du Val de Lor- raine dans un projet « Le jeune enfant et les écrans ». En 2015, notre soutien a particulièrement porté sur la réorganisation de la gouvernance de ce projet pluri-partenarial d’envergure. La documentaliste de l’Ireps Lorraine réalise égale- ment tous les trimestres pour les professionnels du service Protection maternelle et infantile un relevé de nouveautés documentaires scientifiques, péda- gogiques ou de communication, sélectionnées en fonction de ses publics prioritaires.

×