Ethnicité en médecine et en pharmacologie
Notion de race <ul><li>Périmée en médecine moderne ? </li></ul><ul><li>Concept des naturalistes du XVIIIème siècle. </li><...
Races et métissages <ul><li>Toute classification semble aberrante </li></ul><ul><li>Il existe une souche unique (200 000 a...
Pharmacologiquement parlant… <ul><li>Variable pertinente sur certaines caractéristiques génétiques. </li></ul><ul><li>Au c...
Des exemples <ul><li>Intér êt de la pharmacogénétique </li></ul><ul><li>Hémolyse à la primaquine </li></ul><ul><li>Neuropa...
Conclusion <ul><li>La notion de caractéristique génétique ne devrait apparaître que si elle est justifiée par la nature de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ethnicité en médecine et pharmacologie

710 vues

Publié le

Cours de l'année 2007

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
710
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
87
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ethnicité en médecine et pharmacologie

  1. 1. Ethnicité en médecine et en pharmacologie
  2. 2. Notion de race <ul><li>Périmée en médecine moderne ? </li></ul><ul><li>Concept des naturalistes du XVIIIème siècle. </li></ul><ul><li>5 types: caucasien (européen), négro ïde, mongoloïde, indien, monstres </li></ul><ul><li>Basée sur couleur de la peau au début: blanche, noire, jaune. </li></ul>
  3. 3. Races et métissages <ul><li>Toute classification semble aberrante </li></ul><ul><li>Il existe une souche unique (200 000 ans). </li></ul><ul><li>Les migrations et métissages ont toujours existé </li></ul><ul><li>Il n’existe pas de population homogène sur plusieurs gènes. </li></ul><ul><li>Il n’y a pas de correspondance entre patrimoine génétique et culture. </li></ul>
  4. 4. Pharmacologiquement parlant… <ul><li>Variable pertinente sur certaines caractéristiques génétiques. </li></ul><ul><li>Au cas par cas, pas de généralisation possible. </li></ul><ul><li>Couleur de peau utile en dermatologie mais non pertinente de façon globale. </li></ul>
  5. 5. Des exemples <ul><li>Intér êt de la pharmacogénétique </li></ul><ul><li>Hémolyse à la primaquine </li></ul><ul><li>Neuropathie à l’isoniazide </li></ul><ul><li>Codeine et morphine </li></ul>
  6. 6. Conclusion <ul><li>La notion de caractéristique génétique ne devrait apparaître que si elle est justifiée par la nature de la pathologie ou la réponse au traitement. </li></ul><ul><li>Cette caractéristique doit être explicite et ciblée sur une caractéristique (gène) précis, par sur une appartenance culturelle ou une couleur de peau. </li></ul>

×