SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
LGUENSAT Asmae
SAYAH Kaoutar
ABBAD Anass
S5 Génie biologique
Mme Elouaii
Plan:
I. La réaction Ag-Ac
1)les bases moléculaires de la réaction
2) Aspect de la réaction
a) Forces attractives intramoléculaires
b) Affinité
c) Avidité
3) Caractéristiques de la réaction
II. Techniques immunologiques
1-immunoagglutination
2-immunoprecipitation
3-immunofluorescence
4-immunoenzymologie
III. Applications des techniques immunologiques en
biotechnologie
I-Réaction Ac-Ag
1-Les bases moléculaires de la réaction
a- l ’antigène
• Considérée comme
étrangère de l’organisme,
C’est une molécule qui
contient des épitopes dont la
structure est particulièrement
définie,et reconnus par les
sites de liaisons des
anticorps.
• L’antigène peut porter
plusieurs épitopes ce qui
détermine sa valence.
b- l’anticorps
• Les anticorps sont caractérisés
par la présence des paratopes
qui varient selon l’anticorps
reconnaissant ainsi un antigène.
Groupement
glucidique
Ponts disulfures
Chaînes lourdes (H)
Site de fixation à l’antigène
ou PARATOPE
Chaîne légère (L)
Partie
variable
Partie
constante
C- le complexe immun
• Le complexe immun est une combinaison de l’Ac avec l’Ag
Ag Ag
Epitope de
l’antigène
Le paratope a une structure
tridimensionnelle
complémentaire à celle de
l’épitope
La structure du paratope
est variable. Elle dépend
de la structure
tridimensionnelle de
l’épitope
Le paratope se fixe sur
l’épitope à l’image du clef/
serrure
• L’interaction entre épitope et paratope est considérer comme
la clé du complexe Ac-Ag.
• La complémentarité entre épitope et paratope induit la
formation du complexe immunitaire:
• Si l’épitope correspond au paratope alors il y a présence d’une
force d’attraction ,si non on a une force de répulsion.
• La réaction entre Ac-Ag est une combinaison spécifique et
réversible des Ac et Ag correspondant.
Antigène
Déterminants
antigéniques
Ou épitopes
Anticorps
Paratope
2- Aspects de la réaction
a- Forces attractives intramoléculaires
• Il s’agit d’un ensemble de forces qui fusionnent les Ac aux Ag
correspondants.
• Il existe 4 types de forces non covalentes; dépendantes de la
complémentarité entre les sites d’ Ac et les déterminant des Ag.
Forces non-
covalentes
Application Schématisation
Liaisons hydrogène Deux atomes électronégatifs
partagent un atome
d’hydrogène
Liaison hydrophobes L’interaction est difficile entre
les groupes hydrophobes et
l’eau qui se réuni pour exclure
l’eau
Forces de Van Der Waal: Résultent de la fluctuation des
nuages électroniques de charge
opposé autour des molécules.
Forces électrostatiques
ou ioniques
attraction entre atomes de
charges opposées
b- l’affinité
• C’est la somme des
forces d’attractions et
de répulsions entre un
épitope et un
paratope.
• Définie par la réaction :
Ag+Ac Ag-Ac
c- l’avidité
• c’est la force de fusion
d’un anticorps
possédant multiples
paratopes avec un
antigènes contenant
plusieurs épitopes.
• Ainsi l’avidité est
supérieur à la somme
des affinités.
• Donc l’avidité est
influencé par la
valence, tout comme
la T , le pH et la force
ionique.
3) Caractéristiques de la réaction
La formation d’une
liaison Ac/Ag libérant
de l’énergie, ce qui
influence la
température et donc
un bon déroulement
de la réaction.
Les liaisons qui s’effectuent entre l'Ac et
l’Ag sont des liaisons faibles, facilement
rompues
Ag +Ac Ag – Ac + chaleur
Si ↘ pH, ↗ force ionique → dissolution
du complexe Ag-Ac
La spécificité de la
réaction Ag –Ac
dépend de la
complémentarité
spatiale entre le
paratope et
l’épitope, elle est
très étroite. Cette
spécificité n’est pas
absolue, il existe
des réactions
croisées
Exothermique Réversible Spécifique
Réaction
Ac/Ag
Exothermique Réversible SpécifiqueRéversible
II. Techniques immunologiques
CI visible à l’œil nu CI non visible à l’œil nu
 Immunoagglutination
 Immunoprécipitation
 immunofluorescence
 Immunoenzymologie
Détection de réaction Ac/Ag
1-Immunoagglutination
a- Principe:
• C’est le produit d’une réaction des Ac dirigés vers des Ag
formant ainsi des ponts spécifiques entre les particules,
constituant un réseau sous forme d’amas.
• On trouve deux sortes d’agglutination; active et passive.
b- les différents types
d’agglutination
ACTIVE PASSIVE
c’est une
agglutination bien
visible à l’œil nu
lorsque les Ac et les
Ag forment un amas.
On utilise Ag
particulaire et un Ac
agglutinant.
c’est une agglutination
artificielle résultante
d’une faible quantité
d’Ac et d’Ag. Entre
autre, utilise un Ag
particulaire et un Ac non
agglutinant
c’est la fixation d’un Ac
soluble sur une surface
inerte indépendante de la
réaction Ac-Ag. C’est-à-
dire la particule ne
possède pas naturellement
l’Ag donc on l’introduit
manuellement
L’agglutination des
particules sur lesquelles
l’Ag est fixé détermine la
présence de l’Ac
Directe Indirect
Ac
agglutinant
Ag
particulaire
SAB
SAB SAB SAB
SAB
Ac non
agglutinant
SAB
Ag
particulaire
Agglutination Directe
Agglutination Indirecte
L’agglutination passive
Immunoprécipitation:
1)Principe
 Les réactions de précipitation ont lieu entre un anticorps et
un antigène soluble :soit en milieu liquide ou gelifié
 Chaque molécule d‘Ag multivalent peut fixer plusieurs
molécules d‘Ac et chaque molécule d‘Ac est liée à plus d'une
molécule d'antigène. Ce qui influence la taille des agrégats
formés qui deviennent importante et leur solubilité diminue:
Si la masse des agrégats dépasse les forces qui les
maintiennent en solution, ils peuvent devenir insolubles et se
précipiter.
1-L’immunoprécipitation en milieu liquide
a)Test de l’anneau:
Techniques qualitative est un peu quantitatif : Basé sur la
diffusion des Ac et des Ag solubles (non mélangé) , qui
aboutissent lorsqu’ il y a autant de paratope que d'épitopes (a
l'équivalence) au formation d’un anneau de précipitation
Rq:plus il y a d'antigène, plus l'anneau est bas.
2) technique de Heidelberg et Kendall
• On mélange dans des tubes une quantité constante
d‘Ac , et une quantité croissante d'Ag ,on centrifuge les
tubes, et on compare la quantité de précipité en fonction
de la concentration.
2-L’immunoprécipitation en milieu gelifié
A-immunodiffusion :
Simple radial simple double diffusion
technique Oudin technique Mancini technique
d’Ouchterlony
un seul des deux
éléments diffuse; la
précipitation a lieu à
l'endroit où les
concentrations en Ag
et Ac correspondent à
la zone
d'équivalence.
Consiste à introduit des Ac
spécifique dans le gélose,
et de remplit des puits avec
un antigène de
concentrations différentes,
Après la diffusion On
observe des cercle de
précipitation dont le diamètre
est proportionnel à la
concentration d'antigène
C'est une méthode
qualitative et semi
quantitative
Les 2 éléments Ac et Ag
diffusent selon leur taille
B-immunoelectrophorèse:
• C’est une méthode qui sert à differencier plusieurs systèmes
précipitants
• Elle est effectuée en 2 temps :
- séparation des protéines
- révelation des proteines fixées
C- Immunofixation :
c’est une technique de précipitation en milieu gélifié
résultante d’une électrophorèse d’une solution
antigénique qu’on lui ajoute des Ac spécifiques . Ainsi
elle induit la pénétration et la précipitation des Ac en
présence des Ag correspondant
L’immunoflurescence
1-Principe
• C’est une technique qui sert à marquer différentes molécules grâce aux
anticorps rendus fluorescents.
• Elle utilise plusieurs types de molécules fluorescentes :
Fluorescein isothiocyanate :, son spectre d’émission : 520 nm, couleur verte.
Rhodamine : utilisé en général pour le double marquage, donne une fluorescence rouge-
orangée
.
Anticorps primaires:
Ce sont des anticorps dirigés
spécifiquement vers l’antigène
Anticorps secondaires:
Ce sont des anticorps dirigés vers
les anticorps primaires; ce sont eux
qui portent généralement la
molécule fluorescente
Elle met en jeux deux types
d’anticorps
2-Types d’immunoflurescence :
• Il existe deux :
Immunofluorescence directe Immunofluorescence indirecte
- l’anticorps primaire
couplé au molécule
fluorescente.
- Lorsque l’anticorps
secondaire, porteur de
molécule fluorescente
se lie spécifiquement à
l’anticorps primaire.
A – l’immunofluresence directe :
•
• Méthode rapide, en un temps
• Révélation de l’Ag cherché directement par l’Ac porteur du
molécule fluorescente (flueorechrome)
• Pour observer le résultat, on utilise un microscope à
épiflurescence.
B- L’immunoflurecence indirecte :
Dans ce cas, le marquage passe par deux étape ;
lors de la première étape, des ac primaires spécifiques à l’ag ont été
lancés,
En deuxième temps, d’autres Ac anti Ac fluorescent et ayant une forte
affinité pour les Ac primaires ont été lancés
Le tous frome un complexe détectable par le microscope épiflurescent
Immunoenzymologie :
1-Principe
• Dans cette technique , l’antigène ou l’anticorps est marqué avec une enzyme,
qui permet de transformer un substrat incolore en produit coloré.
• Principe de la réaction : La reaction mise en jeux
• Ag + Ac * substrat molécule signale (détectable)
• * : le marquage par une enzyme ne touche qu’une molécule , soit l’ag, soit l'Ac
et ne consiste pas les deux à la fois
• L’immunoenzymologie met en œuvre deux types de réactions:
Réactions qualitatives :
qui consistent soit à :
- La détection de protéines
après électrophorèse :
Western-blot
- Détection de protéines sur
une coupe histologique
Réactions quantitatives:
Dosage d’antigènes
Dosage d’anticorps
ELISA (direct, compétitif…)
• La réaction peut s’effectuer soit en:
• phase homogène; en milieu liquide contenant tous les acteurs et où
se fera la détection.
• En phase hétérogène:
• fixation d’un des composés sur un support (puits, lame, bille,
tissu, …)
• nécessité de lavages pour éliminer les composants non fixés
Molécule détectée Phase Technique
Antigène Hétérogène Western blot,
immunohistochimie
ELISA compétition
Immunométrique
(ELISA sandwich)
Homogène EMIT (Enzymes
Multiplied
Immunoassay
Technique
Anticorps Hétérogène Immunométrique
de type ELISA
• A- ELISA (Enzyme-Linked immunosorbent Assay) :
• c’est un dosage immunenzymatique sur support solide.
• Principe général :
• Mise en évidence d’anticorps présents dans un sérum par
la visualisation d’une réaction colorée.
Les types d’ELISA :
ELISA PAR
COMPETITION
ELISA
INDIRECT
ELISA
SANDWICH
Repose sur la
compétition entre
l’antigène à doser avec
un ag marqué vis-à-vis
d’un même ligand
spécifique
Cherche des ag de
petite taille
Elle est le plus
souvent utilisée pour
déterminer la
concentration en
anticorps.
C’est une variante
moins commune de
cette technique,
utilisée afin de
détecter un
échantillon d'antigène
dans le sérum ou tout
autre échantillon.
B- Le western-blot :
• est une méthode de protéomique, ayant recours à la
biologie moléculaire, la biochimie et
l'immunogénétique, pour détecter une protéine
spécifique dans un échantillon donné d'extrait ou
d'homogénat tissulaire.
• But : Analyse et identification des Ac
Se rassurer du résultat d’ELISA en cas de test positif.
• Principe : Cette technique associe 3 grands principes :
Séparation des
protéines
Transfert des
protéines
Révélation
immunologique
Cette séparation
est en fonction
de leurs poids
moléculaires par
électrophorèse
sur gel de
polyacrylamide
en présence de
SDS et
mercaptoéthanol
Sur une feuille de
nitrocellulose ou
de nylon
-S’effectue par
des Ac marqués
(l’ajout des ac
spécifiques de la
protéine
d’intérêt).
Puis, on ajoute
des ac porteurs
d’enzyme.
III- Application en biotechnologie
Immunoflrescence -immunocapteur
-observation de la division
cellulaire
-activation cellulaire
-hybridation moléculaire
Immunoprécipitation -immunoprécipitation d’une
protéines
- Immunoprécipitation d’ARN
- Immunoprécipitation de
chromatine
Immunoagglutination -………………………..
immunoenzymologie -western blot
-elisa
 les biocapteurs dans l’industrie
agroalimentaire
• Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire (anticorps par
exemple) +transducteur
• Immunocapteur: C’est un biocapteur qui utilise des anticorps comme
élément de reconnaissance moléculaire(ligand) .
• Les transducteurs les plus couramment utilisés sont de type optique
ou électrochimique.
Réactions mises en jeu : Mesure de l’absorbance
Mesure de la fluorescence
Application dans le domaine
agroalimentaire :
Immunocapteur portable pour E-coli O157 : H7
 Immunoprécipitation de chromatine
• L’immunoprécipitation du chromatine est une procédure
utilisée pour déterminer si la protéine a analysée est localisée
sur une séquence d’ADN spécifique ou non .
Les DNA-binding proteines sont
liées à la molécule de DNA avec
formaldéhyde in vivo.
- Isoler la chromatine.
-Cliver le DNA avec les bound
proteines en fragments.
-couplage des anticorps specifiques
avec le DNA-binding proteine
-Pour isoler le complexe, on a recours
à l’immunoprecipitation. Reverse the
cross-linking to release the DNA and
digest the proteins.
Utiliser le PCR pour amplifier la
sequence du DNA pour savoir si elle se
sont précipité avec les anticorps

Contenu connexe

Tendances

Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique S/Abdessemed
 
Généralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticGénéralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticS/Abdessemed
 
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptxMohamedHATRAF
 
Les anginesbactériennes
Les anginesbactériennesLes anginesbactériennes
Les anginesbactériennesmai13
 
La famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeLa famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeDr Taoufik Djerboua
 
Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunitéS/Abdessemed
 
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDr Taoufik Djerboua
 
Sérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixSérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixS/Abdessemed
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) S/Abdessemed
 
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies viralesimlen gan
 
Le système du complément
Le système du complémentLe système du complément
Le système du complémentS/Abdessemed
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérieS/Abdessemed
 
Sérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisSérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisS/Abdessemed
 
Les streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / EnterococcusLes streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / EnterococcusDr Taoufik Djerboua
 
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Dr Taoufik Djerboua
 

Tendances (20)

Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique
 
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
 
Généralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticGénéralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnostic
 
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx
8. LES TECHNIQUES IMMUNOLOGIQUES.pptx
 
Les anginesbactériennes
Les anginesbactériennesLes anginesbactériennes
Les anginesbactériennes
 
La famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeLa famille des Enterobacteriaceae
La famille des Enterobacteriaceae
 
Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunité
 
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
 
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
 
Sérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixSérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félix
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
 
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
 
Le système du complément
Le système du complémentLe système du complément
Le système du complément
 
Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
Lecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement SystemLecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement System
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérie
 
Sérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisSérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilis
 
Les streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / EnterococcusLes streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
 

En vedette

En vedette (20)

Exposé immunologie;
Exposé immunologie;Exposé immunologie;
Exposé immunologie;
 
Immunofluorescence PPT
Immunofluorescence PPTImmunofluorescence PPT
Immunofluorescence PPT
 
De l'antigène à l'anticorps
De l'antigène à l'anticorpsDe l'antigène à l'anticorps
De l'antigène à l'anticorps
 
Defenses 2
Defenses 2Defenses 2
Defenses 2
 
Immunodiffusion principles and application
Immunodiffusion principles and  applicationImmunodiffusion principles and  application
Immunodiffusion principles and application
 
Le rôle des anticorps dans la protection contre le paludisme
Le rôle des anticorps dans la protection contre le paludismeLe rôle des anticorps dans la protection contre le paludisme
Le rôle des anticorps dans la protection contre le paludisme
 
Immunofluorescence
ImmunofluorescenceImmunofluorescence
Immunofluorescence
 
Immunoprecipitation: Procedure, Analysis and Applications
Immunoprecipitation: Procedure, Analysis and ApplicationsImmunoprecipitation: Procedure, Analysis and Applications
Immunoprecipitation: Procedure, Analysis and Applications
 
Elisa ppt
Elisa pptElisa ppt
Elisa ppt
 
Immunoprecipitation
ImmunoprecipitationImmunoprecipitation
Immunoprecipitation
 
Grenoplepreanalytiquegcf
GrenoplepreanalytiquegcfGrenoplepreanalytiquegcf
Grenoplepreanalytiquegcf
 
Tp17 Test d'immunodiffusion sur gel ; test d'ouchterlony
Tp17 Test d'immunodiffusion sur gel ; test d'ouchterlonyTp17 Test d'immunodiffusion sur gel ; test d'ouchterlony
Tp17 Test d'immunodiffusion sur gel ; test d'ouchterlony
 
Immunodiagnosis
ImmunodiagnosisImmunodiagnosis
Immunodiagnosis
 
tous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonauxtous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonaux
 
les anticorps monoclonaux
les anticorps monoclonaux les anticorps monoclonaux
les anticorps monoclonaux
 
Immunoprecipitation
ImmunoprecipitationImmunoprecipitation
Immunoprecipitation
 
Immunofluorescence
ImmunofluorescenceImmunofluorescence
Immunofluorescence
 
Immunofluorescence
ImmunofluorescenceImmunofluorescence
Immunofluorescence
 
Agglutination
AgglutinationAgglutination
Agglutination
 
Principles and Applications of ELISA
Principles and Applications of ELISAPrinciples and Applications of ELISA
Principles and Applications of ELISA
 

Similaire à Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques

Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdf
Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdfReaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdf
Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdfabdallahnsr06
 
Immuno Electochemical biosenseor
Immuno Electochemical biosenseorImmuno Electochemical biosenseor
Immuno Electochemical biosenseorMariem Khalfaoui
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptx
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptxLES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptx
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptxbouabid6
 
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdf
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdftechnique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdf
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdfhamido8
 
biochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdfbiochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdfoumaimaYassine4
 
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDounyaBenyelles
 

Similaire à Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques (6)

Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdf
Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdfReaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdf
Reaction-Precipitation-Et-Agglutination.pdf
 
Immuno Electochemical biosenseor
Immuno Electochemical biosenseorImmuno Electochemical biosenseor
Immuno Electochemical biosenseor
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptx
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptxLES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptx
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MEDICALES.pptx
 
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdf
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdftechnique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdf
technique d'analyses par induction couplee plasma ICP.pdf
 
biochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdfbiochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdf
 
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
 

Plus de Asmae LGUENSAT

Animal models of depression and anxiety
Animal models of depression and anxiety Animal models of depression and anxiety
Animal models of depression and anxiety Asmae LGUENSAT
 
Interraction gène-environnement en psychiatrie
Interraction gène-environnement en psychiatrie Interraction gène-environnement en psychiatrie
Interraction gène-environnement en psychiatrie Asmae LGUENSAT
 
Analysis gpcr-dimerization
Analysis gpcr-dimerization Analysis gpcr-dimerization
Analysis gpcr-dimerization Asmae LGUENSAT
 
Poster final-yuhasi et al
Poster final-yuhasi et alPoster final-yuhasi et al
Poster final-yuhasi et alAsmae LGUENSAT
 
Microdialyse et quantification des neurotransmetteurs
Microdialyse et quantification des neurotransmetteursMicrodialyse et quantification des neurotransmetteurs
Microdialyse et quantification des neurotransmetteursAsmae LGUENSAT
 
Nociceptors the sensors of the pain pathway
Nociceptors the sensors of the pain pathway   Nociceptors the sensors of the pain pathway
Nociceptors the sensors of the pain pathway Asmae LGUENSAT
 
Neurotensin presentation
Neurotensin presentationNeurotensin presentation
Neurotensin presentationAsmae LGUENSAT
 
La régulation du cycle cellulaire
La régulation du cycle cellulaireLa régulation du cycle cellulaire
La régulation du cycle cellulaireAsmae LGUENSAT
 
Production des anticorps monoclonaux
Production des anticorps monoclonauxProduction des anticorps monoclonaux
Production des anticorps monoclonauxAsmae LGUENSAT
 
Présentation final m.bennis
Présentation final m.bennisPrésentation final m.bennis
Présentation final m.bennisAsmae LGUENSAT
 
Les malformations congénitales du système nerveux central
Les malformations congénitales du système nerveux centralLes malformations congénitales du système nerveux central
Les malformations congénitales du système nerveux centralAsmae LGUENSAT
 

Plus de Asmae LGUENSAT (16)

Animal models of depression and anxiety
Animal models of depression and anxiety Animal models of depression and anxiety
Animal models of depression and anxiety
 
Interraction gène-environnement en psychiatrie
Interraction gène-environnement en psychiatrie Interraction gène-environnement en psychiatrie
Interraction gène-environnement en psychiatrie
 
Analysis gpcr-dimerization
Analysis gpcr-dimerization Analysis gpcr-dimerization
Analysis gpcr-dimerization
 
Poster final-yuhasi et al
Poster final-yuhasi et alPoster final-yuhasi et al
Poster final-yuhasi et al
 
Microdialyse et quantification des neurotransmetteurs
Microdialyse et quantification des neurotransmetteursMicrodialyse et quantification des neurotransmetteurs
Microdialyse et quantification des neurotransmetteurs
 
Nociceptors the sensors of the pain pathway
Nociceptors the sensors of the pain pathway   Nociceptors the sensors of the pain pathway
Nociceptors the sensors of the pain pathway
 
Poster Alzheimer
Poster AlzheimerPoster Alzheimer
Poster Alzheimer
 
Neurotensin presentation
Neurotensin presentationNeurotensin presentation
Neurotensin presentation
 
La régulation du cycle cellulaire
La régulation du cycle cellulaireLa régulation du cycle cellulaire
La régulation du cycle cellulaire
 
Production des anticorps monoclonaux
Production des anticorps monoclonauxProduction des anticorps monoclonaux
Production des anticorps monoclonaux
 
La callogenèse
La callogenèseLa callogenèse
La callogenèse
 
Présentation final m.bennis
Présentation final m.bennisPrésentation final m.bennis
Présentation final m.bennis
 
La narcolepsie
La narcolepsie La narcolepsie
La narcolepsie
 
Le diabète néonatal
Le diabète néonatalLe diabète néonatal
Le diabète néonatal
 
Les malformations congénitales du système nerveux central
Les malformations congénitales du système nerveux centralLes malformations congénitales du système nerveux central
Les malformations congénitales du système nerveux central
 
Pfe final lundi matin
Pfe final lundi matinPfe final lundi matin
Pfe final lundi matin
 

Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques

  • 1. LGUENSAT Asmae SAYAH Kaoutar ABBAD Anass S5 Génie biologique Mme Elouaii
  • 2. Plan: I. La réaction Ag-Ac 1)les bases moléculaires de la réaction 2) Aspect de la réaction a) Forces attractives intramoléculaires b) Affinité c) Avidité 3) Caractéristiques de la réaction II. Techniques immunologiques 1-immunoagglutination 2-immunoprecipitation 3-immunofluorescence 4-immunoenzymologie III. Applications des techniques immunologiques en biotechnologie
  • 3. I-Réaction Ac-Ag 1-Les bases moléculaires de la réaction a- l ’antigène • Considérée comme étrangère de l’organisme, C’est une molécule qui contient des épitopes dont la structure est particulièrement définie,et reconnus par les sites de liaisons des anticorps. • L’antigène peut porter plusieurs épitopes ce qui détermine sa valence. b- l’anticorps • Les anticorps sont caractérisés par la présence des paratopes qui varient selon l’anticorps reconnaissant ainsi un antigène.
  • 4. Groupement glucidique Ponts disulfures Chaînes lourdes (H) Site de fixation à l’antigène ou PARATOPE Chaîne légère (L) Partie variable Partie constante
  • 5. C- le complexe immun • Le complexe immun est une combinaison de l’Ac avec l’Ag Ag Ag Epitope de l’antigène Le paratope a une structure tridimensionnelle complémentaire à celle de l’épitope La structure du paratope est variable. Elle dépend de la structure tridimensionnelle de l’épitope Le paratope se fixe sur l’épitope à l’image du clef/ serrure
  • 6. • L’interaction entre épitope et paratope est considérer comme la clé du complexe Ac-Ag. • La complémentarité entre épitope et paratope induit la formation du complexe immunitaire: • Si l’épitope correspond au paratope alors il y a présence d’une force d’attraction ,si non on a une force de répulsion. • La réaction entre Ac-Ag est une combinaison spécifique et réversible des Ac et Ag correspondant. Antigène Déterminants antigéniques Ou épitopes Anticorps Paratope
  • 7. 2- Aspects de la réaction a- Forces attractives intramoléculaires • Il s’agit d’un ensemble de forces qui fusionnent les Ac aux Ag correspondants. • Il existe 4 types de forces non covalentes; dépendantes de la complémentarité entre les sites d’ Ac et les déterminant des Ag. Forces non- covalentes Application Schématisation Liaisons hydrogène Deux atomes électronégatifs partagent un atome d’hydrogène Liaison hydrophobes L’interaction est difficile entre les groupes hydrophobes et l’eau qui se réuni pour exclure l’eau Forces de Van Der Waal: Résultent de la fluctuation des nuages électroniques de charge opposé autour des molécules. Forces électrostatiques ou ioniques attraction entre atomes de charges opposées
  • 8. b- l’affinité • C’est la somme des forces d’attractions et de répulsions entre un épitope et un paratope. • Définie par la réaction : Ag+Ac Ag-Ac c- l’avidité • c’est la force de fusion d’un anticorps possédant multiples paratopes avec un antigènes contenant plusieurs épitopes. • Ainsi l’avidité est supérieur à la somme des affinités. • Donc l’avidité est influencé par la valence, tout comme la T , le pH et la force ionique.
  • 9. 3) Caractéristiques de la réaction La formation d’une liaison Ac/Ag libérant de l’énergie, ce qui influence la température et donc un bon déroulement de la réaction. Les liaisons qui s’effectuent entre l'Ac et l’Ag sont des liaisons faibles, facilement rompues Ag +Ac Ag – Ac + chaleur Si ↘ pH, ↗ force ionique → dissolution du complexe Ag-Ac La spécificité de la réaction Ag –Ac dépend de la complémentarité spatiale entre le paratope et l’épitope, elle est très étroite. Cette spécificité n’est pas absolue, il existe des réactions croisées Exothermique Réversible Spécifique Réaction Ac/Ag Exothermique Réversible SpécifiqueRéversible
  • 10. II. Techniques immunologiques CI visible à l’œil nu CI non visible à l’œil nu  Immunoagglutination  Immunoprécipitation  immunofluorescence  Immunoenzymologie Détection de réaction Ac/Ag
  • 11. 1-Immunoagglutination a- Principe: • C’est le produit d’une réaction des Ac dirigés vers des Ag formant ainsi des ponts spécifiques entre les particules, constituant un réseau sous forme d’amas. • On trouve deux sortes d’agglutination; active et passive.
  • 12. b- les différents types d’agglutination ACTIVE PASSIVE c’est une agglutination bien visible à l’œil nu lorsque les Ac et les Ag forment un amas. On utilise Ag particulaire et un Ac agglutinant. c’est une agglutination artificielle résultante d’une faible quantité d’Ac et d’Ag. Entre autre, utilise un Ag particulaire et un Ac non agglutinant c’est la fixation d’un Ac soluble sur une surface inerte indépendante de la réaction Ac-Ag. C’est-à- dire la particule ne possède pas naturellement l’Ag donc on l’introduit manuellement L’agglutination des particules sur lesquelles l’Ag est fixé détermine la présence de l’Ac Directe Indirect
  • 13. Ac agglutinant Ag particulaire SAB SAB SAB SAB SAB Ac non agglutinant SAB Ag particulaire Agglutination Directe Agglutination Indirecte
  • 15. Immunoprécipitation: 1)Principe  Les réactions de précipitation ont lieu entre un anticorps et un antigène soluble :soit en milieu liquide ou gelifié  Chaque molécule d‘Ag multivalent peut fixer plusieurs molécules d‘Ac et chaque molécule d‘Ac est liée à plus d'une molécule d'antigène. Ce qui influence la taille des agrégats formés qui deviennent importante et leur solubilité diminue: Si la masse des agrégats dépasse les forces qui les maintiennent en solution, ils peuvent devenir insolubles et se précipiter.
  • 16. 1-L’immunoprécipitation en milieu liquide a)Test de l’anneau: Techniques qualitative est un peu quantitatif : Basé sur la diffusion des Ac et des Ag solubles (non mélangé) , qui aboutissent lorsqu’ il y a autant de paratope que d'épitopes (a l'équivalence) au formation d’un anneau de précipitation Rq:plus il y a d'antigène, plus l'anneau est bas.
  • 17. 2) technique de Heidelberg et Kendall • On mélange dans des tubes une quantité constante d‘Ac , et une quantité croissante d'Ag ,on centrifuge les tubes, et on compare la quantité de précipité en fonction de la concentration.
  • 18. 2-L’immunoprécipitation en milieu gelifié A-immunodiffusion : Simple radial simple double diffusion technique Oudin technique Mancini technique d’Ouchterlony un seul des deux éléments diffuse; la précipitation a lieu à l'endroit où les concentrations en Ag et Ac correspondent à la zone d'équivalence. Consiste à introduit des Ac spécifique dans le gélose, et de remplit des puits avec un antigène de concentrations différentes, Après la diffusion On observe des cercle de précipitation dont le diamètre est proportionnel à la concentration d'antigène C'est une méthode qualitative et semi quantitative Les 2 éléments Ac et Ag diffusent selon leur taille
  • 19. B-immunoelectrophorèse: • C’est une méthode qui sert à differencier plusieurs systèmes précipitants • Elle est effectuée en 2 temps : - séparation des protéines - révelation des proteines fixées
  • 20. C- Immunofixation : c’est une technique de précipitation en milieu gélifié résultante d’une électrophorèse d’une solution antigénique qu’on lui ajoute des Ac spécifiques . Ainsi elle induit la pénétration et la précipitation des Ac en présence des Ag correspondant
  • 21. L’immunoflurescence 1-Principe • C’est une technique qui sert à marquer différentes molécules grâce aux anticorps rendus fluorescents. • Elle utilise plusieurs types de molécules fluorescentes : Fluorescein isothiocyanate :, son spectre d’émission : 520 nm, couleur verte. Rhodamine : utilisé en général pour le double marquage, donne une fluorescence rouge- orangée . Anticorps primaires: Ce sont des anticorps dirigés spécifiquement vers l’antigène Anticorps secondaires: Ce sont des anticorps dirigés vers les anticorps primaires; ce sont eux qui portent généralement la molécule fluorescente Elle met en jeux deux types d’anticorps
  • 22. 2-Types d’immunoflurescence : • Il existe deux : Immunofluorescence directe Immunofluorescence indirecte - l’anticorps primaire couplé au molécule fluorescente. - Lorsque l’anticorps secondaire, porteur de molécule fluorescente se lie spécifiquement à l’anticorps primaire.
  • 23. A – l’immunofluresence directe : • • Méthode rapide, en un temps • Révélation de l’Ag cherché directement par l’Ac porteur du molécule fluorescente (flueorechrome) • Pour observer le résultat, on utilise un microscope à épiflurescence.
  • 24. B- L’immunoflurecence indirecte : Dans ce cas, le marquage passe par deux étape ; lors de la première étape, des ac primaires spécifiques à l’ag ont été lancés, En deuxième temps, d’autres Ac anti Ac fluorescent et ayant une forte affinité pour les Ac primaires ont été lancés Le tous frome un complexe détectable par le microscope épiflurescent
  • 25. Immunoenzymologie : 1-Principe • Dans cette technique , l’antigène ou l’anticorps est marqué avec une enzyme, qui permet de transformer un substrat incolore en produit coloré. • Principe de la réaction : La reaction mise en jeux • Ag + Ac * substrat molécule signale (détectable) • * : le marquage par une enzyme ne touche qu’une molécule , soit l’ag, soit l'Ac et ne consiste pas les deux à la fois • L’immunoenzymologie met en œuvre deux types de réactions: Réactions qualitatives : qui consistent soit à : - La détection de protéines après électrophorèse : Western-blot - Détection de protéines sur une coupe histologique Réactions quantitatives: Dosage d’antigènes Dosage d’anticorps ELISA (direct, compétitif…)
  • 26. • La réaction peut s’effectuer soit en: • phase homogène; en milieu liquide contenant tous les acteurs et où se fera la détection. • En phase hétérogène: • fixation d’un des composés sur un support (puits, lame, bille, tissu, …) • nécessité de lavages pour éliminer les composants non fixés Molécule détectée Phase Technique Antigène Hétérogène Western blot, immunohistochimie ELISA compétition Immunométrique (ELISA sandwich) Homogène EMIT (Enzymes Multiplied Immunoassay Technique Anticorps Hétérogène Immunométrique de type ELISA
  • 27. • A- ELISA (Enzyme-Linked immunosorbent Assay) : • c’est un dosage immunenzymatique sur support solide. • Principe général : • Mise en évidence d’anticorps présents dans un sérum par la visualisation d’une réaction colorée.
  • 28. Les types d’ELISA : ELISA PAR COMPETITION ELISA INDIRECT ELISA SANDWICH Repose sur la compétition entre l’antigène à doser avec un ag marqué vis-à-vis d’un même ligand spécifique Cherche des ag de petite taille Elle est le plus souvent utilisée pour déterminer la concentration en anticorps. C’est une variante moins commune de cette technique, utilisée afin de détecter un échantillon d'antigène dans le sérum ou tout autre échantillon.
  • 29. B- Le western-blot : • est une méthode de protéomique, ayant recours à la biologie moléculaire, la biochimie et l'immunogénétique, pour détecter une protéine spécifique dans un échantillon donné d'extrait ou d'homogénat tissulaire. • But : Analyse et identification des Ac Se rassurer du résultat d’ELISA en cas de test positif. • Principe : Cette technique associe 3 grands principes :
  • 30. Séparation des protéines Transfert des protéines Révélation immunologique Cette séparation est en fonction de leurs poids moléculaires par électrophorèse sur gel de polyacrylamide en présence de SDS et mercaptoéthanol Sur une feuille de nitrocellulose ou de nylon -S’effectue par des Ac marqués (l’ajout des ac spécifiques de la protéine d’intérêt). Puis, on ajoute des ac porteurs d’enzyme.
  • 31. III- Application en biotechnologie Immunoflrescence -immunocapteur -observation de la division cellulaire -activation cellulaire -hybridation moléculaire Immunoprécipitation -immunoprécipitation d’une protéines - Immunoprécipitation d’ARN - Immunoprécipitation de chromatine Immunoagglutination -……………………….. immunoenzymologie -western blot -elisa
  • 32.  les biocapteurs dans l’industrie agroalimentaire • Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire (anticorps par exemple) +transducteur
  • 33. • Immunocapteur: C’est un biocapteur qui utilise des anticorps comme élément de reconnaissance moléculaire(ligand) . • Les transducteurs les plus couramment utilisés sont de type optique ou électrochimique. Réactions mises en jeu : Mesure de l’absorbance Mesure de la fluorescence
  • 34. Application dans le domaine agroalimentaire : Immunocapteur portable pour E-coli O157 : H7
  • 35.  Immunoprécipitation de chromatine • L’immunoprécipitation du chromatine est une procédure utilisée pour déterminer si la protéine a analysée est localisée sur une séquence d’ADN spécifique ou non . Les DNA-binding proteines sont liées à la molécule de DNA avec formaldéhyde in vivo. - Isoler la chromatine. -Cliver le DNA avec les bound proteines en fragments. -couplage des anticorps specifiques avec le DNA-binding proteine -Pour isoler le complexe, on a recours à l’immunoprecipitation. Reverse the cross-linking to release the DNA and digest the proteins. Utiliser le PCR pour amplifier la sequence du DNA pour savoir si elle se sont précipité avec les anticorps