LES PATHOLOGIES DES CANAUX
POTASSIQUES : LE DIABÈTE
NÉONATAL
Réalisé par:
 Mounir Rachid
 Asmae Lguensat
 Zineb Omari
...
DÉFINITION
 Facteur important de morbidité et mortalité en période néonatale.
 Une pathologie rare
 Transitoire (DNT) ou permanent...
RAPPEL SUR LES
CANAUX POTASSIQUE
En biologie cellulaire, les canaux potassiques sont le type le plus
répandu de canal ionique et sont présents dans pratiqu...
Les canaux potassiques participent à de nombreuses
fonctions biologiques et sont notamment responsables du
maintien du pot...
RÔLES
 Responsables de le repolarisation des
potentiels d'action.
 Contribuant à la régulation de la durée
du potentiel ...
CLASSIFICATION FONCTIONNELLE DES CANAUX
K+
 Canaux voltage-dépendants ou à rectification sortantes
Ces canaux facilitent ...
FAMILLES DE CANAUX POTASSIQUES
Girard et Lesage 2004, médecine sciences, vol. 20, p. 544-549.
CLASSIFICATION SELON LA STRUCTURE
CANAUX POTASSIQUES KATP
• Ils font partie des canaux potassiques à rectification
entrante (Kir).
• Ils jouent un rôle prim...
CANAUX POTASSIQUES KATP
 Le canal K+ dépendant de
l’ATP de la cellule béta est
composé de 2 sous-unités :
un récepteur au...
CANAUX POTASSIQUES KATP
CANAUX POTASSIQUES KATP
LIBÉRATION DE L’INSULINE
Dans la cellule Beta, la dégradation du glucose
augmente le rapport [ATP/ADP], la sous-unité Kir6...
ETIOLOGIES
DIABÈTE NÉONATALE TRANSITOIRE
 Diabète néonatal transitoire, dans 50 à 60 % des cas
 Anomalie du chromosome 6 : maladie ...
 Diabète néonatal permanent, dans 40 à 50 % des cas
 Mutations activatrices de sous-unités du canal potassique de la cel...
 Agénésie des cellules β et acidémie méthylmalonique,
 Isodisomie du chromosome 6
 hypoplasie du pancréas et du cervele...
DIAGNOSTIC
 Tout diabète diagnostiqué durant les 3– 6 premiers mois de vie est
appelé diabète néonatal (1% des diabète de l’enfant),...
SÉMIOLOGIE
DIAGNOSTIC (SUITE)
 Tout diabète diagnostiqué durant les 3– 6 premiers mois de vie est appelé
diabète néonatal (1% des di...
 L'analyse moléculaire des anomalies du chromosome 6, et des
gènes KCNJ11 et ABCC8 codant
 Distinction entre le DNT du D...
 Les analyses biologiques
 Glycémie à jeun
 Hyperglycémie = > 1,25 g/l (7mmom/L),
ou une valeur plasmatique > 1,5 g/l (...
LA PHYSIOPATHOLOGIE
DU DIABÈTE NÉONATAL
Mécanisme normal Mécanisme
pathologique
Mécanisme normal
Mécanisme
pathologique
 diabètes néonataux sont dus à une mutation de la protéine Kir6.2
 S’agissant du gène KCNJ11 codant pour Kir6.2, il est ...
Mutations activatrices :
diminuent la sensibilité à
l’ATP du canal
directement en diminuant
l’affinité de la zone de
liais...
[Ca2+]
CARACTÉRISTIQUES
CLINIQUES
Diabète néonatal
transitoire
Diabète néonatal
permanent
• DN transitoire: 2/3 des cas
(DNT)
Âge moyen de diagnostic: 3-6
j...
TRAITEMENT DU
DIABÈTE NÉONATAL
 Faciliter l’auto-surveillance glycémique qui est
indispensable à la prise en charge du di...
OUTILS DU TRAITEMENT
 Traitements médicamenteux:
 – Antidiabétiques oraux
 Insulinothérapie
 – après échec ou insuffis...
“
”
ANTIDIABÉTIQUES ORAUX
MODE D’ACTION:
Les sulfamides hypoglycémiants, en se liant à la sous-unité kir6.2,
entrainent la...
“
”
TRAITEMENT PAR POMPE
 Pompe externe sous cutanée
 Pompe implantable
“
”
POMPE IMPLANTABLE
LES CONSÉQUENCE DU
DIABÈTE NÉONATAL (DN)
 une déperdition calorique
 une diurèse osmotique
 Une déshydratation
 une perte de poids
 Des malformations cardiaqu...
 Les canaux potassiques sensibles à ATP ou les suites imprévues de l’étude
des sulfamides hypoglycémiants, Michel Lazduns...
Le diabète néonatal
Le diabète néonatal
Le diabète néonatal
Le diabète néonatal
Le diabète néonatal
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le diabète néonatal

1 441 vues

Publié le

.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 441
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le diabète néonatal

  1. 1. LES PATHOLOGIES DES CANAUX POTASSIQUES : LE DIABÈTE NÉONATAL Réalisé par:  Mounir Rachid  Asmae Lguensat  Zineb Omari  Fatima Zahra Benkadour  Hind Ait Belcaid Encadré par: Pr Azma
  2. 2. DÉFINITION
  3. 3.  Facteur important de morbidité et mortalité en période néonatale.  Une pathologie rare  Transitoire (DNT) ou permanent (DNP)  Fréquemment observée au cours de la première semaine de vie.  Mondialement : Survient chez 1 enfant sur 300.000.  Au Maroc : Le diabète néonatal (DNN) est rare (1/400 000 nouveau-nés) (Z. Imane et al , Mars 2011)
  4. 4. RAPPEL SUR LES CANAUX POTASSIQUE
  5. 5. En biologie cellulaire, les canaux potassiques sont le type le plus répandu de canal ionique et sont présents dans pratiquement tous les organismes vivants. Ils forment des pores traversant les membranes cellulaires et sélectifs aux ions potassium.
  6. 6. Les canaux potassiques participent à de nombreuses fonctions biologiques et sont notamment responsables du maintien du potentiel transmembranaire, de la transmission de l'influx nerveux et de la rythmogénèse. Ces canaux sont composés de protéines transmembranaires, ils transportent spécifiquement les ions potassium (K+).
  7. 7. RÔLES  Responsables de le repolarisation des potentiels d'action.  Contribuant à la régulation de la durée du potentiel d'action dans le muscle cardiaque.  la régulation des processus cellulaires tels que les sécrétions d'hormones (par exemple, la libération d'insuline par les cellules bêta).
  8. 8. CLASSIFICATION FONCTIONNELLE DES CANAUX K+  Canaux voltage-dépendants ou à rectification sortantes Ces canaux facilitent la sortie des ions, ils présentent une rectification sortante. Ces canaux ont un rôle notamment dans la phase de repolarisation du potentiel d'action et dans la propagation de l'influx nerveux  Canaux à rectification entrante Ces canaux favorisent le passage des ions dans le sens entrant au détriment du sens sortant. Ils n'ont pas de seuil d'activation mais leur activité dépend du gradient électrochimique.  Canaux de "fond" ou de "fuite" Ces canaux sont régulés par des récepteurs couplés aux protéines Gi et Gq.
  9. 9. FAMILLES DE CANAUX POTASSIQUES Girard et Lesage 2004, médecine sciences, vol. 20, p. 544-549.
  10. 10. CLASSIFICATION SELON LA STRUCTURE
  11. 11. CANAUX POTASSIQUES KATP • Ils font partie des canaux potassiques à rectification entrante (Kir). • Ils jouent un rôle primordial dans la sécrétion pancréatique d'insuline et participent au contrôle du tonus vasculaire ainsi que de l'excitabilité des cellules musculaires cardiaques et neuronales.
  12. 12. CANAUX POTASSIQUES KATP  Le canal K+ dépendant de l’ATP de la cellule béta est composé de 2 sous-unités : un récepteur aux sulfamides SUR et le canal potassique proprement dit Kir6.2. Ces 2 sous-unités forment un octamère
  13. 13. CANAUX POTASSIQUES KATP CANAUX POTASSIQUES KATP
  14. 14. LIBÉRATION DE L’INSULINE Dans la cellule Beta, la dégradation du glucose augmente le rapport [ATP/ADP], la sous-unité Kir6.2 se lie à l’ATP provoquant la fermeture du canal et la dépolarisation de la membrane cellulaire. La dépolarisation ouvre les canaux calciques voltage- dépendant puis l’afflux intra-cellulaire de calcium entraîne la translocation des granules d’insuline et leur exocytose.
  15. 15. ETIOLOGIES
  16. 16. DIABÈTE NÉONATALE TRANSITOIRE  Diabète néonatal transitoire, dans 50 à 60 % des cas  Anomalie du chromosome 6 : maladie de l’empreinte ou imprinting disorder, 68%  Mutations activatrices de sous-unités du canal potassique de la cellule β  - Gène ABCC8 (SUR1), 13%  - Gène KCNJ11 (Kir6.2), 10%  Pas d’anomalie détectée, 9 %
  17. 17.  Diabète néonatal permanent, dans 40 à 50 % des cas  Mutations activatrices de sous-unités du canal potassique de la cellule β, 50%  Agénésie pancréatique liée à une mutation  Du gène IPF1 (Insulin Promotor Factor 1)  Ou du gène Pdx1(pancreatic and duodenal homeobox 1) DIABÈTE NÉONATALE PERMANENT
  18. 18.  Agénésie des cellules β et acidémie méthylmalonique,  Isodisomie du chromosome 6  hypoplasie du pancréas et du cervelet : gène PTF1A  infection maternelle par un entérovirus  Maladie mitochondriale DIABÈTE NÉONATALE PERMANENT
  19. 19. DIAGNOSTIC
  20. 20.  Tout diabète diagnostiqué durant les 3– 6 premiers mois de vie est appelé diabète néonatal (1% des diabète de l’enfant),  Quels sont les signes évocateurs du diabète néonatal?
  21. 21. SÉMIOLOGIE
  22. 22. DIAGNOSTIC (SUITE)  Tout diabète diagnostiqué durant les 3– 6 premiers mois de vie est appelé diabète néonatal (1% des diabète de l’enfant)  Quels sont les moyens diagnostic?
  23. 23.  L'analyse moléculaire des anomalies du chromosome 6, et des gènes KCNJ11 et ABCC8 codant  Distinction entre le DNT du DNP dans la période néonatale.  Connaissance des causes  Étude des traitements DIAGNOSTIC (SUITE)
  24. 24.  Les analyses biologiques  Glycémie à jeun  Hyperglycémie = > 1,25 g/l (7mmom/L), ou une valeur plasmatique > 1,5 g/l (8,25 mmom/L) DIAGNOSTIC (SUITE)
  25. 25. LA PHYSIOPATHOLOGIE DU DIABÈTE NÉONATAL
  26. 26. Mécanisme normal Mécanisme pathologique
  27. 27. Mécanisme normal
  28. 28. Mécanisme pathologique
  29. 29.  diabètes néonataux sont dus à une mutation de la protéine Kir6.2  S’agissant du gène KCNJ11 codant pour Kir6.2, il est situé sur le chromosome 11p15.1. Ce gène a un seul exon.  21 mutations différentes ont été décrites en association avec un diabète néonatal : TM1 : domaine transmembranaire 1 TM2 : domaine transmembranaire 2 Génétique :
  30. 30. Mutations activatrices : diminuent la sensibilité à l’ATP du canal directement en diminuant l’affinité de la zone de liaison pour l’ATP indirectement en augmentant la stabilité à l’état ouvert du canal
  31. 31. [Ca2+]
  32. 32. CARACTÉRISTIQUES CLINIQUES
  33. 33. Diabète néonatal transitoire Diabète néonatal permanent • DN transitoire: 2/3 des cas (DNT) Âge moyen de diagnostic: 3-6 jours • RCIU dans la majorité des cas • découverte fortuite fréquente (surveillance glycémique) • dose moyenne d ’insuline: 0.5 U/kg/24h Âge moyen de diagnostic: 30 jours • RCIU moins systématique • cétose plus fréquente • dose moyenne d ’insuline: 1 U/kg/24h • insuffisance pancréatique externe possible
  34. 34. TRAITEMENT DU DIABÈTE NÉONATAL  Faciliter l’auto-surveillance glycémique qui est indispensable à la prise en charge du diabète par l’insuline.  Avoir un meilleur équilibre de la glycémie, afin de réduire le risque de complications à long terme.  Prévenir la destruction des cellules bêta.  Mesures de prévention: sensibiliser les parents sur l’intérêt du dépistage précoce, les informer sur la reconnaissance des signes révélateurs, pour prévenir les complications du diabéte néonatale.
  35. 35. OUTILS DU TRAITEMENT  Traitements médicamenteux:  – Antidiabétiques oraux  Insulinothérapie  – après échec ou insuffisance des ADO ou situations aigues Moyens de prévention: compagnes de sensibilisation pour sensibiliser les parents et en particulier les mamans sur les signes évocateurs du diabète néonatale pour prévenir les complications et éviter le décès.
  36. 36. “ ” ANTIDIABÉTIQUES ORAUX MODE D’ACTION: Les sulfamides hypoglycémiants, en se liant à la sous-unité kir6.2, entrainent la fermeture du canal potassique et restaurent ainsi la sécrétion d’insuline. Sulfamides hypoglycémiants
  37. 37. “ ” TRAITEMENT PAR POMPE  Pompe externe sous cutanée  Pompe implantable
  38. 38. “ ” POMPE IMPLANTABLE
  39. 39. LES CONSÉQUENCE DU DIABÈTE NÉONATAL (DN)
  40. 40.  une déperdition calorique  une diurèse osmotique  Une déshydratation  une perte de poids  Des malformations cardiaques  Une hypothyroïdie  Une cétose sanguine
  41. 41.  Les canaux potassiques sensibles à ATP ou les suites imprévues de l’étude des sulfamides hypoglycémiants, Michel Lazdunski, 1990  Activating Mutations in ABCC8 cause Neonatal Diabetes Mellitus. Babenko AP*, Polak M*, Cavé H, Busiah K, Czernichow P, Scharfmann R, Bryan J, Aguilar-Bryan L, Vaxillaire M, Froguel P. N Engl J Med 2006  Les canaux potassiques inhibés par ATP cellulaire : une aventure physiologique à suspense moléculaire , 1997  Biologie endocrinienne et métabolique  Le diabète néonatal : six cas marocains, Z.Imane & all, 2011 Références

×