CEL- PROJET AGR EN FAVEUR DES PVVIH ET PA VIH/SIDA1. Intitulé de l’action :Appui en micro crédits aux PVVIH et aux PA VIH/...
IDENTIFICATION DE L’ACTIONIntitulé de l’action : Appui en micro crédits aux PVVIH et auxPA VIH/SIDA pour les AGR.JUSTIFICA...
C’est pour ces raisons ci-dessus avancées que le CEL s’engage à appuyer cespersonnes en micro crédits pour mener les Activ...
DESCRIPTION DE L’ACTIONDéroulement de l’actionInvestigation et identification des PVVIH et des PA VIH/SIDA,bref la cible d...
Être disponible lorsque l’agent de contrôle se présentera pour lessupervisions et les entretiens en vue d’apprécier l’évol...
Pour cette première expérience, l’action couvrira une période de 2 ansà partir de sa mise en application (probablement déb...
SUIVI ET EVALUATION DE L’ACTIONStratégies de suivi :- Sur base des rapports périodiques mensuels de terrain qui sont produ...
I - TABLEAU RECAPITULATIF DES DEPENSES INHERENTES AUPROJETDESIGNATION QTTE P UTOTAL (ENFCFA)Action 1 : Selection desbénéfi...
II - MONTANT REQUIS POUR L’OCTROI DE MICRO- CREDITS AUX22 BENEFICIAIRES DU PROJETMONTAN-TSACCORD-ESQT-TEMONTAN-T TOTALINTE...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cel proj agr' 2013

149 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
149
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cel proj agr' 2013

  1. 1. CEL- PROJET AGR EN FAVEUR DES PVVIH ET PA VIH/SIDA1. Intitulé de l’action :Appui en micro crédits aux PVVIH et aux PA VIH/SIDApour les AGR.2. Dénomination de la structure :Renseignements administratifsOrganisme Personne ayant la qualité pour engagerl’organismeDénomination : Nom & Prénoms:Adresse : Fonctions & Adresse:Tél: Tél :Fax : Fax :Courriel : Courriel :Nom de la personne à contacterN° d’enregistrement
  2. 2. IDENTIFICATION DE L’ACTIONIntitulé de l’action : Appui en micro crédits aux PVVIH et auxPA VIH/SIDA pour les AGR.JUSTIFICATION DE L’ACTION – ANALYSE DES BESOINS –DIAGNOSTICLe VIH/SIDA est généralement appelé la maladie de la pauvreté. En témoignentses effets néfastes qui sont plus ressentis dans les pays en développement et enoccurrence en Afrique. Non seulement le VIH/SIDA touche les couches socialesles plus démunies mais appauvrit aussi les familles en les rendant ainsi plusvulnérables à l’infection à VIH.La population cible concernée par ce projet est composée en majorité de femmesqui, souvent ont la lourde charge de subvenir aux besoins élémentaires etessentiels de base surtout nutritionnels, en habillement, en santé et en logementdes membres de leurs ménages malgré qu’elles sont infectées ou affectées par leVIH/SIDA. Ces personnes après qu’elles soient infectées ou affectées par leVIH/SIDA deviennent paradoxalement aussi les gagne pain et les chefs de famillede leurs foyers pour deux raisons majeures :- Soit elles sont abandonnées par leurs conjoints ou conjointes ou expulséesde leurs foyers (le plus souvent c’est le cas des femmes) à la suite de ladécouverte de leur statut sérologique de séropositives.- Soit elles sont affectées du fait qu’elles se trouvent dans l’obligation des’occuper des orphelins et enfants vulnérables (OEV) abandonnés parleurs proches parents qui sont morts à la suite du VIH/SIDA.Face à cette situation, ces personnes se retrouvent dans une position critique etdans l’obligation de dépendre des autres ou de pratiquer des activités malsainesen vue de subvenir à leurs besoins et aux besoins des OEV qui sont à leur chargemalgré leur état de vulnérabilité face aux maladies. Elles se livrent à des activitésdégradantes et pénibles qui compromettent leur dignité humaine et affaiblit leursorganismes. Leur nutrition devient irrégulière et non équilibrée car nonassistance durant une période signifie manque d’alimentation et de soins durantcette période là.Or :1- Une bonne alimentation renforce le système immunitaire, atténue lafréquence des maladies opportunistes, ralentie la progression de l’étapevirus à l’étape Sida maladie.2- Une bonne alimentation permet à l’organisme d’être plus accessible auxmédicaments et ainsi au traitement en ARV.
  3. 3. C’est pour ces raisons ci-dessus avancées que le CEL s’engage à appuyer cespersonnes en micro crédits pour mener les Activités Génératrices de Revenu(AGR) qui permettront aux PVVIH et PA VIH/SIDA de pouvoir se prendre encharge et partant, faire face efficacement au problème du VIH/SIDA. Avec lesoutien en micro crédits à ces personnes indigentes, on peut augmenterconsidérablement leurs activités économiques et indirectement améliorer leurniveau de vie.Le but de notre action est de contribuer à la réduction de la propagation duVIH/SIDA en amenant les bénéficiaires de ce projet à s’occuper utilement et às’autonomiser. En aidant surtout les femmes et jeunes filles abandonnées à leursort, bref les personnes vulnérables face au VIH/SIDA à se prendre en charge àtravers les AGR, nous réduisons leur état de vulnérabilité lié à la pauvreté et ainsiluttons contre la probabilité pour elles d’être plus exposées aux comportements àrisques, ce qui maintien la chaîne d’expansion du VIH dans la société.OBJECTIFS DE L’ACTIONObjectif Général : Permettre aux PVVIH et aux PA VIH/SIDAdésireuses de se lancer économiquement à travers les AGR, de réaliserleurs ambitions et ainsi de pouvoir faire face au problème duVIH/SIDA.Objectifs opérationnels : Plus spécifiquement ce projet vise à :- Permettre aux PVVIH et PA VIH/SIDA de pouvoir obtenir des microcrédits auprès de l’institution financière.- Donner l’opportunité aux PVVIH et aux PA VIH/SIDA de mener desactivités génératrices de revenus en vue de leur épanouissement socioéconomique.- Amener les personnes infectées ou affectées par le VIH/SIDA, en bref lespersonnes indigentes à devenir autonome et arriver à se prendre encharge ainsi que les OEV qui sont à leur charge.- Redonner à ces personnes la dignité humaine, les responsabiliser dansleur vie quotidienne et dans la société pour mieux faire face au VIH/SIDA.
  4. 4. DESCRIPTION DE L’ACTIONDéroulement de l’actionInvestigation et identification des PVVIH et des PA VIH/SIDA,bref la cible du projet suivant des critères spécifiques précédemmentdéfinis par le service des AGR.Etude de faisabilité de chaque demande suivant un canevas biendéfini par le service des AGR et s’assurer qu’elle répond aux critèresde sélection.Production d’une liste des bénéficiaires retenus à remettre à l’institutionfinancière après l’accord du médecin sur l’état de santé des personnesproposées.Le public cible de l’actionLes femmes et les hommes infectés par le VIH/SIDALes Jeunes en âge de travailler et qui sont abandonnés à eux-mêmes parleurs parentsLes familles disloquées à cause du VIH/SIDALes femmes et les hommes qui ont à leur charge les OEVBref toute personne du groupe de parole ayant fait la demande, jugéeapte et capable par l’équipe des AGRLe Public concerné par l’actionLe public cible, le personnel et les bénévoles du CEL, et les associationspartenaires.Les modalités de participation du public cible à l’actionSuivre la formation organisée par l’institution financière à leur endroitRépondre à toutes les convocations de l’équipe de suivi, sansremboursement des frais de déplacement (fréquence des réunions à définirpar l’institution financière chargée du suivi).
  5. 5. Être disponible lorsque l’agent de contrôle se présentera pour lessupervisions et les entretiens en vue d’apprécier l’évolution de l’AGR.Exprimer librement et clairement ses sentiments en rapport avecl’évolution de l’AGR et formuler ses propositions en relation avec les réalitésde terrain à l’agent de contrôle ou à l’équipe de suivi en vue de la bonnemarche ainsi que de l’aboutissement heureux de cette activitéPrévenir les responsables des équipes de suivi des AGR lorsdes déplacements à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.Rembourser la totalité des prêts sans intérêts à l’institution financièredans les délais impartis.S’engager à épargner régulièrement à l’institution financière, une fois quele remboursement du prêt est terminé.Nombre de personnes bénéficiairesLe projet va démarrer avec 22 personnes bénéficiaires (20 personnes àtitre individuel et 2 groupes de personnes) mais ce nombre ne va pas cesserd’accroître par la suite suivant les résultats obtenus à travers ce premier groupede bénéficiaires.Territoire d’intervention et lieu de l’actionLe territoire togolais et plus précisément dans le canton d’AgoèPartenaires non financiers associés à l’action et leur rôleIDH, le JADE pour la Vie, et d’autres associations partenairesCes partenaires interviendront comme des personnes ressources en qualitéd’agents pour la formation des bénéficières et du suivi, conseils.Calendrier des différentes phases de l’action
  6. 6. Pour cette première expérience, l’action couvrira une période de 2 ansà partir de sa mise en application (probablement début 2009 à fin 2010).Elle se déroulera en quatre phases :- Phase 1 : Identification, investigation et préparation de la liste des22 personnes retenues comme bénéficiaires- Phase 2 : Formation de ces bénéficiaires à la bonne gestion des AGR etleur importance face à l’impact du VIH/SIDA sur leur état de santé- Phase 3 : Octroi de micro crédits aux bénéficiaires du projet et démarragedes AGR proposées- Phase 4 : Suivi progressif et périodique de l’évolution des AGR appuyé pardes conseils puis évaluation de processus au bout de 6 mois d’activités, derésultats au bout d’un an et enfin d’impact au bout des 2 ans du cycle devie de ce projet.MOYENS MOBILISES POUR L’ACTIONMoyens matérielsLes Fonds et une Moto (cette moto servira non seulement pour le suivirégulier sur le terrain des activités mais aussi pour les visites périodiques àdomiciles des personnes bénéficiaires)Moyens en personnelsUn médecin interviendra au début de l’action pour apprécier l’état de santé dechaque bénéficière et s’assurer que l’état de santé est compatible avec l’activité àmener.Un assistant social et le responsable du service AGR vont intervenir depuis ledébut du projet, pendant tout le déroulement de l’action jusqu’à son évaluationà terme.
  7. 7. SUIVI ET EVALUATION DE L’ACTIONStratégies de suivi :- Sur base des rapports périodiques mensuels de terrain qui sont produitslors des visites aux bénéficiaires, et des résultats d’entretien, l’équipe deservice des AGR appréciera l’évolution des activités par les résultatsobtenus.- A la lumière de l’analyse de ces données de terrain, l’équipe de service desAGR prend les mesures qui s’imposent pendant qu’il est encore tempspour la bonne marche de l’activité au cas où quelques obstacles venaient àsurgir dans l’application de cette activité prévue.Méthode de l’évaluation :L’évaluation se fera à mi parcours et après un an d’activités. Les indicateurs telsque le remboursement progressif du prêt à l’institution financière suivant lesmodalités établis, le montant de l’épargne déjà réalisé en fonction de l’accordconvenu avec le services des AGR du CEL, le nombre de repas pris par jour, leurqualité et leur quantité, la forme physique et le poids des bénéficiaires et de ceuxqui sont à leur charge et leur état de santé seront pris en compte.- L’évaluation à mis parcours après 6 mois d’activité pours’assurer que les résultats partiels contribueront à la réalisationdes objectifs fixés- L’évaluation après un an d’activité pour voir si les résultatsattendus sont atteints ou pas- L’évaluation au bout de 2 ans pour apprécier l’impact desrésultats de ce projet sur la vie des PVVIH ou PA VIH/SIDA et lanécessité de répliquer ou de modifier ce projet pour la suite del’action.BUDGET
  8. 8. I - TABLEAU RECAPITULATIF DES DEPENSES INHERENTES AUPROJETDESIGNATION QTTE P UTOTAL (ENFCFA)Action 1 : Selection desbénéficiaires- Déplacement du médecin- Primes du médecin02023 0005 0006 00010 000Action 2 : Formation desbénéficiaires sur les AGR et lalutte contre le VIH/SIDA- Déplacement des formateurs- Location de la salle- Restauration des participants- Primes des formateurs031 jr1 jr x (22 + 3)032 00025 0001 5003 0006 00025 00037 5009 000Action 3 : Suivi régulierhebdomadaire sur le terrain- Carburent pour la moto 24 mois 5 000 120 000Action 4 : Evaluation en fin deprojet et recommandations--------------- --------------- 150 000Coût en communication sur leprojet-------------- ---------------- 100 000SOUS TOTAL 1 = A 463 500Frais administratifs (10% A) ---------------- ----------------- 46 350Primes du personnel sur leprojet- 01 Responsable des AGR- 01 Assistant Social24 mois24 mois25 00025 000600 000600 000SOUS TOTAL 2 = B 1 246 350TOTAL = A+ B 1 709 850
  9. 9. II - MONTANT REQUIS POUR L’OCTROI DE MICRO- CREDITS AUX22 BENEFICIAIRES DU PROJETMONTAN-TSACCORD-ESQT-TEMONTAN-T TOTALINTERETS(13,5%)ETUDEDEDOS-SIERSASSUR-ANCETOTAL(ENFCFA)50.000 10 500.000 67 500 10.000 10.000 587 500100.000 05 500.000 67 500 7 500 5 000 580 000150.000 05 750.000 101 250 12 500 6 675 870 425250.000 02 500.000 67 500 5 000 5 300 577 800SOUS TOTAL/A22 2 250 000 30375035 000 26 975 2 615 725OUVERTU-RE DECOMPTES/B22 7 500 x 22 --------- ----------- --------- 165 000TOTAL =A+ B ---- ------------- ---------------------- --------- 2 780 725GRAND TOTAL : Le coût total du projet est la somme du montant requis pourl’octroi de micro crédits aux bénéficiaires et des dépenses inhérentes à la gestiondu projet par la structure pilote.Ce qui fait alors 2 780 725 F + 1 709 850 F = 4 490 575 FCFAPour 1 Euro = 650 FCFA, l’équivalent de 4 490 575 FCFA est de 6 909 €

×