Rapport auto-évaluation Saskatoon

506 vues

Publié le

Rapport de la rencontre d'auto-évaluation dans la communauté de Saskatoon

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
506
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
242
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport auto-évaluation Saskatoon

  1. 1. Page  |  1                     Communauté  francophone  de  Saskatoon   (Saskatchewan)       D.É.C.ouvrons  nos  atouts           Rapport  :  Auto-­‐évaluation  communautaire           26  novembre  2014  
  2. 2. Page  |  2       Table  des  matières   A  —  MISE  EN  CONTEXTE..............................................................................................................................3     OBJECTIFS  DE  L’EXERCICE................................................................................................................3   OUTIL  D’AUTO-­‐ÉVALUATION..........................................................................................................3   PARTICIPANTS..................................................................................................................................4   DÉROULEMENT................................................................................................................................4     B  —  RÉSULTATS............................................................................................................................................5     DIMENSION  #  1  :  CAPACITÉ  À  PROMOUVOIR  L’ENTREPRENEURIAT..............................................5   ATOUT  1  :  PERSONNES.......................................................................................................5   ATOUT  2  :  ORGANISATIONS...............................................................................................5   ATOUT  3  :  PROCESSUS  COMMUNAUTAIRES......................................................................6   ATOUT  4  :  RESSOURCES  DE  LA  COMMUNAUTÉ.................................................................7   DIAGNOSTIC..........................................................................................................8     DIMENSION  #  2  :  CAPACITÉ  À  DIVERSIFIER  L’ÉCONOMIE...............................................................9   ATOUT  1  :  PERSONNES.......................................................................................................9   ATOUT  2  :  ORGANISATIONS...............................................................................................9   ATOUT  3  :  PROCESSUS  COMMUNAUTAIRES.....................................................................10   ATOUT  4  :  RESSOURCES  DE  LA  COMMUNAUTÉ................................................................10   DIAGNOSTIC........................................................................................................11     DIMENSION  #  3  :  CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  MARCHÉ  DU  TRAVAIL  ET  LA  POPULATION  ACTIVE     À  L’ÉCHELLE  LOCALE……………....................................................12   ATOUT  1  :  PERSONNES.....................................................................................................12   ATOUT  2  :  ORGANISATIONS.............................................................................................12   ATOUT  3  :  PROCESSUS  COMMUNAUTAIRES....................................................................12   ATOUT  4  :  RESSOURCES  DE  LA  COMMUNAUTÉ...............................................................12   DIAGNOSTIC........................................................................................................13     DIMENSION  #  4  :  CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  DÉVELOPPEMENT  DES  RESSOURCES  HUMAINES     DANS  LE  CADRE  DU  D.É.C.……...................................................14   ATOUT  1  :  PERSONNES.....................................................................................................14   ATOUT  2  :  ORGANISATIONS.............................................................................................14   ATOUT  3  :  PROCESSUS  COMMUNAUTAIRES....................................................................14   ATOUT  4  :  RESSOURCES  DE  LA  COMMUNAUTÉ...............................................................14   DIAGNOSTIC........................................................................................................15     RÉSUMÉ  DE  L’AUTO-­‐ÉVALUATION….……………………………………………………………………………..………..………….16     COMMENTAIRES  DE  FIN  DE  RENCONTRE……………………………………………………………………………………………..16     C  -­‐  ACTIONS  PRIORITAIRES........................................................................................................................17     PHOTOS.....................................................................................................................................................18  
  3. 3. Page  |  3       A  —  MISE  EN  CONTEXTE   Cet  exercice  d’auto-­‐évaluation  de  la  communauté  francophone  de  Saskatoon  s’est  tenu  le  26  novembre   2014  et  a  été  animé  par  Denis  Simard  de  Consultant  Simard  —  www.consultantsimardconsulting.com.   C’est   une   auto-­‐évaluation   de   la   communauté   dans   son   ensemble.   Ce   n’est   pas   l’évaluation   d’une   personne,  d’une  organisation  ou  d’un  projet  en  particulier.     Objectifs  de  l’exercice   L’exercice  visait  à  mesurer  les  répercussions  en  matière  de  développement  économique  communautaire   (D.É.C.)   du   Fonds   d’habilitation   du   Ministère   des   Ressources   humaines   et   de   développement   des   compétences  Canada  (RHDCC).  Ce  fonds  finance  le  Conseil  de  la  coopération  de  la  Saskatchewan  (CCS)   et  l’ensemble  des  organismes  provinciaux  et  territoriaux  membres  du  RDÉE  Canada  —  www.rdee.ca.   L’exercice  avait  également  pour  but  de  repérer  et  d’évaluer  les  forces  et  les  atouts  de  la  communauté   ainsi  que  de  ses  besoins  en  matière  de  DÉC.     Outil  d’auto-­‐évaluation   L’outil  utilisé  d’auto-­‐évaluation  de  la  communauté  repose  sur  4  dimensions  du  D.É.C.  :   Dimension  1  –  Capacité  à  promouvoir  l’entrepreneuriat;     Dimension  2  –  Capacité  à  diversifier  l’économie;   Dimension  2  –  Capacité  à  renforcer  le  marché  du  travail  et  la  population  active  à  l’échelle  locale;   Dimension  4  –  Capacité  à  renforcer  le  développement  des  ressources  humaines  dans  le  cadre  du  D.É.C.     Chacune   des   dimensions   est   évaluée   en   fonction   de   quatre   atouts   communautaires.   À   chaque   atout   sont  également  associés  des  thèmes  :   Atout  1  –  Personnes  :  Thèmes  :  Leadership,  Engagement  communautaire,  Capital  social;   Atout  2   –   Organisations  :   Thèmes  :   Gouvernance,   Capacité   financière,   Partenariats,   Ressources   humaines;   Atout  3  —  Processus  communautaires  —  Thèmes  :  Planification  stratégique,  Consultation,  Contrôle  et   évaluation;   Atout  4   —   Ressources   de   la   communauté   —   Thèmes  :   Infrastructure,   Ressources   naturelles   et   environnementales.     Les   étapes   de   capacité   de   la   communauté   reflètent   la   progression   du   D.É.C.   pour   chacune   des   dimensions  par  l’entremise  de  chaque  atout  et  thème  :     Étape  1  —  Planifier  :  stade  initial  de  développement;   Étape  2  —  Agir  :  capacité  de  mobiliser  et  de  gérer;   Étape  3  —  Soutenir  :  capacité  à  consolider  et  à  assurer  les  relations;   Étape  4  —  Innover  :  capacité  de  se  renouveler.  
  4. 4. Page  |  4       Participants   Les  participants  à  la  séance  d’auto-­‐évaluation  provenaient  de  divers  secteurs  de  la  communauté  :   Marielle  Gauthier,  Entrepreneure   Raymond  Lepage,  Entrepreneur   Roger  Gauthier,  Réseau  santé  en  français  (RSFS)   Dany  Rousseau,  La  Troupe  du  jour  et  la  jeunesse   Rose  Kumbu,  Entrepreneure   Arthur  Denis,  Entrepreneur   Nesrine  Tarchoun,  Festival  de  films  Cinergie,  Immigration   Éric  Lefol,  Fédération  des  francophones  de  Saskatoon  (FFS)   Stéphane  Rémillard,    employé,  CCS     Animateur  :  Denis  Simard,  consultant,  CSC   Prise  de  note  et  gestion  :  Cécile  LeBlanc-­‐Turner,  CCS     Déroulement     L’ordre  du  jour  proposé  aux  participants  :   16  h  30   Mot  de  bienvenue     16  h  45     Démarche  d’auto-­‐évaluation   17  h  00     Dimension  1  –  Capacité  à  promouvoir  l’entrepreneuriat   17  h  45     Diagnostic   18  h  00   Collation   18  h  15   Dimension  2  –  Capacité  à  diversifier  l’économie   18  h  45   Diagnostic   19  h  00   Dimension  3  –  Capacité  à  renforcer  le  marché  du  travail  et  la  population  active  à                                                          l’échelle  locale   19  h  30   Diagnostic   19  h  45     Dimension  4  –  Capacité  à  renforcer  le  développement  des  ressources  humaines  dans                                                    le  cadre  du  D.É.C.   20  h  15   Diagnostic   20  h  30   Fin  de  la  séance      
  5. 5. Page  |  5       B  —  RÉSULTATS   DIMENSION  #  1  :     CAPACITÉ  À  PROMOUVOIR  L’ENTREPRENEURIAT   Atout  1  :   Personnes   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Leadership   1.56         Engagement  communautaire   1.45         Capital  social   1.72         Commentaires  :     Leadership  :   • Je  sens  que  les  leaders  sont  moins  actifs  maintenant  si  l'on  compare  à  il  y  a  quatre  ans.   • Le  CCS  agit  comme  leader;  j’ai  eu  à  travailler  avec  cet  organisme  et  j’ai  profité  de  leur  service   bien  que  je  ne  sois  pas  au  courant  de  tout  ce  qui  est  fait.   • Nous  avons  un  certain  nombre  qui  crée  des  initiatives.  Le  réseau  n’est  pas  constitué  quoique   nous   ayons   un   certain   nombre   de   personnes   qui   veulent   travailler   vers   le   développement   économique.     • La  coordination  et  le  leadership  économique  doivent  être  beaucoup  plus  visibles.   Engagement  communautaire  :     • La  réalité  n’est  pas  pareille  pour  tous  les  groupes.     • La  mobilisation  des  groupes  est  difficile;  lorsque  les  immigrants  arrivent,  nous  faisons  tous  les   efforts  pour  les  informer,  mais  leur  niveau  de  confort  à  participer  est  parfois  difficile.   Capital  social   • Lorsque  nous  voyons  des  succès,  ça  nous  encourage.  Exemple  d’entrepreneurs  francophones  qui   ont  du  succès;  c’est  des  jeunes  qui  se  connaissent  et  en  soi  ça  devient  une  communauté  de  gens   qui  s’encouragent  l’un  et  l’autre.   Atout  2  :   Organisations   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Gouvernance     2.00       Capacité  financière   1.82         Partenariats     2.28       Ressources  humaines   1.72         Commentaires  :   Gouvernance  :   • Au   niveau   des   organismes   de   la   communauté   fransaskoise,   nous   avons   accès   à   des   professionnels  pour  nous  aider.   • Terroir  :  tant  qu’il  y  a  du  financement,  nous  pouvons  agir.  
  6. 6. Page  |  6       • Nous   avons   des   personnes   qui   peuvent   agir,   mais   il   n’y   a   pas   de   coordination   de   toutes   les   associations  qui  veulent  et  qui  peuvent  agir  dans  les  divers  secteurs  de  l’économie  telle  que  le   secteur  de  la  santé.  La  communauté  ne  semble  pas  avoir  la  maturité  nécessaire  pour  agir.     Capacité  financière  :   • Dans  certains  secteurs  c’est  plus  facile  financièrement  que  d’autres.   • Il  y  a  des  agences  gouvernementales  comme  «  Community  Futures  »;  le  financement  est  là  pour   appuyer  des  projets.   • La  Troupe  du  jour  est  un  excellent  exemple  d’une  très  bonne  diversification  financière.   • Le  Festival  du  film  francophone  Cinergie  a  une  capacité  financière,  mais  il  n’y  a  pas  toujours  de   garantie   que   cette   capacité   va   demeurer.   C’est   un   projet   qui   se   tient   par   lui-­‐même   pour   l’instant.   Partenariat  :     • Bon  partenariat  dans  la  communauté  du  côté  de  la  Troupe  du  jour.   • Dans  certains  secteurs,  il  existe  une  bonne  collaboration  communautaire,  mais  non  dans  ou  vers   le  privé.   • Les  collaborations  avec  les  entreprises  privées  et  entrepreneuriales,  il  y  en  a,  mais  ce  n’est  pas   facile  à  établir.   Ressources  humaines  :   • Au  niveau  des  bénévoles  nous  rencontrons  des  problèmes  de  participation.  Il  y  a  quand  même   certains   réguliers,   ce   qui   est   heureux,   mais   les   nombres   auxquels   nous   avons   accès   restent   suffisants.  Nous  n’avons  pas  réussi  à  relever  le  défi  de  la  stabilisation  des  ressources  humaines   en  matière  de  bénévolat  et  il  semble  que  ce  soit  toujours  le  même  petit  groupe  qui  se  mobilise   pour  aider.  Il  n’y  a  donc  pas  de  stratégie  bien  établie  autour  de  l’enjeu  des  bénévoles.   Atout  3  :   Processus  communautaires   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Planification  stratégique   1.92         Consultations   1.68         Contrôle  et  évaluation   1.42         Commentaires  :   Planification  stratégique  :   • Les  ressources  et  compétences  sont  là.  Il  y  a  un  certain  nombre  de  gens  qui  sont  compétents  en   planification   stratégique;   ce   n’est   pas   tellement   difficile   de   transférer   les   compétences   en   planification   stratégique   en   développement   d’un   plan   économique   communautaire.   Il   y   a   beaucoup  de  gens  qui  sont  là,  mais  on  n’a  pas  réussi  à  les  mettre  en  action.  Nous  devons  les   chercher,  mais  nous  devons  tenir  compte  d’eux  quand  nous  faisons  cette  évaluation.   Consultations  :   • Je  crois  qu’on  fait  ce  que  nous  avons  à  faire  et  ça  réussit.  Il  y  a  des  mécanismes  en  place,  nous   avons  les  expertises  pour  le  faire.  Je  n'ai  pas  une  vue  globale  et  je  ne  vois  pas  d'organisme  qui   coordonne   tous   les   secteurs.   L’entrepreneuriat   dépasse   beaucoup   certains   des   secteurs  
  7. 7. Page  |  7       traditionnels.  Il  faut  avoir  des  expertises  spécialisées  pour  travailler  avec  les  entreprises.  Il  n’y  a   pas  le  même  niveau  de  risque  quand  on  parle  d’entreprises  ou  d’associations.  Les  Chambres  de   commerce  ne  travaillent  plus  seulement  avec  les  entreprises,  mais  aussi  avec  le  communautaire.     • La  visibilité  des  gens  en  entrepreneuriat  est  différente  si  nous  sommes  une  entreprise  privée  ou   une  association.   • De  bonnes  consultations  n’ont  pas  toujours  été  bien  faites  et  il  faut  développer  un  outil  pour   aller  chercher  les  entrepreneurs  qui  ne  sont  pas  présents  dans  nos  processus.  Cela  ne  devrait   pas  être  un  choix  entre  le  marché  francophone  ou  anglophone.     Contrôle  et  évaluation  :   • On   comprend   qu'il   faut   s'évaluer,   mais   la   question   est   de   se   donner   des   actions   suivant   nos   évaluations.  Individuellement,  les  organismes  et  entreprises  ont  un  plan,  mais  est-­‐ce  que  nous   prenons  le  temps  de  les  évaluer  collectivement  et  rassembler  les  données?  Non.   Atout  4  :   Ressources  de  la  communauté   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Infrastructures   1.25         Naturelles  et   environnementales   1.03         Commentaires  :     Infrastructures  :   • Nous  avons  des  infrastructures  limitées.   • On   peut   dire   que   nous   avons   commencé   de   nous   doter   d’infrastructure.   Saskatoon   a   des   infrastructures  uniques;  nous  ne  sommes  pas  au  point  de  voir  ce  que  nous  avons  comme  un   atout  économique  communautaire  important.  Nous  devons  analyser  nos  avantages.   Naturelles  et  environnementales  :   • Nous  n’avons  pas  fait  l’analyse  de  notre  environnement,  mais  nous  avons  commencé  à  y  penser.   • Saskatoon  a  une  grande  diversité  culturelle.   • La  communauté  s’est  dotée  d’entreprises  sociales  très  fortes  (Garderie,  le  Relais  etc.)     Résultat  :  1.65/4            
  8. 8. Page  |  8       Diagnostic   DIMENSION  #  1  :   CAPACITÉ  À  PROMOUVOIR  L’ENTREPRENEURIAT   Forces   Faiblesses   Possibilités   Menaces   Actions   prioritaires   Prochaine   étape   La  diversité   culturelle   Entreprise   sociale  très   forte   Chambre  de   commerce   Plusieurs   organismes   et  réseaux   qui  se  tissent   Convergence   de   producteurs   qui  veulent   travailler   ensemble     Le  monde   des  affaires   connaît   beaucoup   d’affaires     Difficulté  et  manque   de  coordination     Les  entreprises   privées  ne  nous   appuient  pas     Les  budgets  des   organismes   francophones  n’ont   pas  d’argent  pour   payer  des   consultants     Comme   communauté,  nous   n’avons  pas  encore   compris  la  valeur  de   l’entrepreneuriat     Nous  n’avons  pas   compris  l’apport   économique  de  nos   entrepreneurs     La  diminution  du   poids   démographique  des   francophones   relative  à  la   majorité   Le  secteur  de  la   santé,  elles   représentent   plusieurs   entreprises,   mais  nous   n’avons  pas   beaucoup   touché  ce   secteur     Les  réseaux   sociaux  si  les   gens  veulent   embarquer  ce   serait  très  utile     La  grande   diversité  de  nos   francophones  et   leurs   connaissances     Nous  sommes   moins  gênés  de   travailler  avec   les   anglophones.     La  communauté   de  la  majorité   commence  à   nous  connaître   davantage   Assimilation     Le   gouvernement   fédéral     L’immigration     Si  ne  trouvons   pas  un  moyen   d’inclure  ces   tout  petits   groupes  qui   arrivent,  nous   allons  perdre   beaucoup.   Nous  devons   trouver  des   moyens  de   vraiment   inclure  les   nouvelles   personnes   dans  notre   communauté   et  non   seulement   l’accommodati on.       Crainte  de   s’afficher   comme   entrepreneur   francophone   Nous  devons   transmettre  aux   jeunes  les  notions   de   l’entrepreneuriat   sinon  ils  iront   toujours  ailleurs   et  dans  d’autres   secteurs     Se  doter  d'une   planification   stratégique  ou  de   plans  d’action   générale  pour   l’ensemble  de   notre   communauté  en   lien  avec   l’entrepreneuriat   et  identifier  les   priorités  à  court   terme     Mettre  en  place   une   méthodologie   applicable  dans   différents   endroits  et   plusieurs  réseaux   potentiels   Dans  5  ans  :       2.35                                          
  9. 9. Page  |  9       DIMENSION  #  2  :   CAPACITÉ  À  DIVERSIFIER  L’ÉCONOMIE   Atout  1  :   Personnes   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Leadership   1.58         Engagement  communautaire   1.55         Capital  social   1.61         Commentaires  :   • Si  nous  parlons  de  diversifier  l’économie,  il  y  a  beaucoup  de  facteurs  externes  qui  rentrent  en   jeux.   • Ce   n’est   pas   l’impact   économique   d’une   personne   qui   fera   une   grande   différence,   mais   celle   d’une  communauté  est  substantielle.   • Diversification   de   l’économie;   nous   n’avons   pas   un   leadership   économique   très   fort;   nous   n’avons  pas  de  meneur  malgré  certaines  initiatives  de  certains  groupes.   • Nombre  de  vrais  leadeurs  économiques  sont  limités  dans  notre  communauté.   • Il  existe  un  manque  de  collaboration  dans  la  communauté.   • Nous  manquons  d’expertise,  car  c’est  un  domaine  difficile.   • Il  faut  vraiment  avoir  l’expertise  pour  pouvoir  avancer.   • C’est   une   bataille   au   début;   quand   tu   commences   dans   un   domaine   établi,   c’est   possible   de   continuer,  mais  quand  il  faut  l’inventer  c’est  ardu.   • Il  y  a  des  leaders,  mais  on  ne  travaille  pas  ensemble.  Le  capital  social  est  en  augmentation.   Atout  2  :   Organisations   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Gouvernance   1.31         Capacité  financière   1.37         Partenariats   1.66         Ressources  humaines   1.64         Commentaires  :   • Nous  avons  des  ressources  humaines  limitées.  Nous  ne  sommes  pas  appelés  à  le  faire.  Nous   sommes   une   communauté   qui   approche   l’entrepreneuriat   de   façon   ordinaire.   Ce   n’est   pas   nécessairement  sur  le  radar  de  nos  citoyens.     • Nous  devons  être  confrontés  à  des  risques  pour  innover  et  puisque  nous  n’en  prenons  pas  rien   ne  change.  Le  confort  produit  un  sentiment  d’indifférence.   • Un  bel  exemple  d’augmentation  de  nos  capacités  est  les  ateliers  «  Êtes-­‐vous  business?  »  du  CCS.   • La  Troupe  du  jour  a  amélioré  sa  capacité  communautaire  par  sa  propre  initiative.  Elle  a  doublé   sa   programmation   et   s’est   dotée   des   ressources   humaines   qui   montent   des   demandes   de   subvention.   • La  diversification  financière  est  souvent  liée  à  un  secteur  et  pas  de  façon  transversale  –  relié  à   un  secteur  privé  ou  une  opportunité  gouvernementale  et  souvent  à  court  terme.  
  10. 10. Page  |  10       • Les  employés  du  CCS  n’ont  jamais  eu  l’expérience  des  entrepreneurs  de  perdre  de  l’argent  et   prendre  les  gros  risques.  Quand  j’ai  interagi  avec  les  employés  du  CCS,  ils  m’ont  toujours  donné   l’impression  que  je  ne  connais  rien  et  eux  connaissent  tout.  Par  contre  quand  j’ai  interagi  avec   une  autre  agence  comme  la  Nation  Métis  de  la  Saskatchewan  et  leurs  services,  j’ai  toujours  eu   une  expérience  positive.     • La  Nation  des  métisses  a  la  facilité  d’investissement  financier  endossé  par  les  gouvernements;  ça   fait  partie  de  son  mandat.  C’est  deux  différents  mandats,  le  CCS  et  la  Nation  des  métisses.  La   communauté  métisse  s’est  dotée  de  stratégies  économiques  et  cela  a  mené  à  un  leadership  que   nous  n’avons  pas  dans  notre  communauté  fransaskoise.     Atout  3  :   Processus  communautaires   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Planification  stratégique   1.53         Consultations   1.27         Contrôle  et  évaluation   1.30         Commentaires  :   • Nous  devrions  avoir  une  stratégie  sur  l’investissement  chez  notre  leader  économie,  le  CCS.     • L’économie  (et  bien  d’autre  élément  clé  de  notre  communauté)  ne  fait  pas  partie  du  Plan  de   développement  global  de  l’ACF.  Cela  doit  être  corrigé.   • Face  à  la  planification  stratégique  :  nous  avons  les  compétences  et  ressources  –  nous  sommes   bons  pour  ça.   Atout  4  :   Ressources  de  la  communauté   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Infrastructures   1.32         Naturelles  et   environnementales   1.02         Commentaires  :   • Nous  avons  des  infrastructures,  mais  nous  ne  les  exploitons  pas  à  leurs  pleins  potentiels.  Les   infrastructures  n’ont  pas  été  pensées  pour  le  développement  économique.   • Nous  devons  repenser  notre  diversification  interne  de  nos  organismes  (Ex.  Collaboration  avec   un  entrepreneur  qui  est  prêt  à  ouvrir  une  entreprise  dans  nos  espaces  communautaires).   • Si   certains   groupes   dans   notre   communauté   font   ou   ont   un   impact   sur   de   la   diversification   économique,  c’est  plutôt  par  hasard.     • Nos   écoles,   notre   paroisse,   nos   centres   culturels   ne   sont   pas   nécessairement   des   lieux   favorables  envers  le  développement  économique.     Résultat  :  1.43/4  
  11. 11. Page  |  11       Diagnostic   DIMENSION  #  2  :   CAPACITÉ  À  DIVERSIFIER  L’ÉCONOMIE   Forces   Faiblesses   Possibilités   Menaces   Actions   prioritaires   Prochaine   étape   L’économie  va   bien  en  province     Nous  avons  de   jeunes   entrepreneurs  qui   vivent  des  succès     La  croissance  de   notre  population   (immigration,   etc.)     Nous  avons  des   expertises  en   capital  social     Nous  avons  des   expertises  en   développement   stratégique     Nous  avons  des   infrastructures   dans  la   communauté   Manque  de   ressources   financières     Manque   d’investissement     Manque  d’énergie   –  les  gens  sont   essoufflés     La  peur  de  faire   faillite  empêche   les  gens  de   prendre  le  risque   de   l’entrepreneuriat     Manque  de   réseautage  entre   les  entrepreneurs   et  manque  d’appui   de  la  communauté   fransaskooise     Manque  de   connaissances  des   gens  qui   s’investissent  dans   la  communauté     Manque  de   mentorat     Situation   particulière  à   Saskatoon   (Village  urbain)     Potentiel  d’une   relation   interdépendante   entre  le  rural  et   l’urbain     L’histoire   francophone  est   riche  (un   potentiel   important  de   tourisme)     Exploiter   l’industrie  des   services  —   tourisme,   culture,  santé,   etc.     15  étudiants  en   médecine  qui   vont  sortir  dans   quelques  années     Nombre  d’aînés   que  nous  allons   avoir  d’ici  10  ans                         Le  temps.  Par  le   temps  que  nous   passons  à   l’action,  on  a   souvent  raté   l'occasion     Nouveaux   arrivants  –  il  faut   les  intégrer  dans   notre   communauté  ou   ils  vont  s’intégrer   ailleurs                                       Apporter  les   entrepreneurs   et  le  réseau   associatifs  à   faire  une   concertation   approfondie   qui  mène  à  un   plan  d’action   avec  des   actions   prioritaires     Faire  des   études  pour   savoir  quelles   sont  nos   circonstances   opportunes  et   stratégies   possibles               Dans  5  ans  :       2.08      
  12. 12. Page  |  12       DIMENSION  #  3  :   CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  MARCHÉ  DU  TRAVAIL  ET  LA  POPULATION  ACTIVE  À  L’ÉCHELLE  LOCALE   Atout  1  :   Personnes   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Leadership   1.70         Engagement  communautaire   1.63         Capital  social   1.51           Atout  2  :   Organisations   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Gouvernance   1.66         Capacité  financière   1.52         Partenariats   1.62         Ressources  humaines   1.76           Atout  3  :   Processus  communautaires   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Planification  stratégique   1.51         Consultations   1.45         Contrôle  et  évaluation   1.41           Atout  4  :   Ressources  de  la  communauté   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Infrastructures   1.38         Naturelles  et   environnementales   1.08         Commentaires  :   • La  communauté  a  franchi  une  grande  étape  lorsqu’elle  a  entrepris  son  travail  avec  l’intégration   des  nouveaux  arrivants  et  le  secteur  de  l’emploi  (Ex.  Guichet  unique,  etc.).  Une  des  valeurs  de  ce   processus  est  la  reconnaissance  de  la  province  de  la  Saskatchewan  et  le  financement  qu’elle  a   accordé  à  l’ACF.   • Il  faut  aussi  reconnaître  qu’en  ville  il  existe  beaucoup  d’opportunité  d’emploi  pour  ceux  qui  le   désirent.   • La  Tête  de  l’emploi  (envoyé  aux  divers  organismes  fransaskois)  est  une  initiative  qui  rapporte   beaucoup   à   la   communauté.   Cela   a   permis   de   créer   une   relation   avec   les   anglophones   de   la   province  qui  nous  sert  beaucoup.   • Des  activités  comme  les  foires  d’emplois  sont  aussi  grandement  porteuses  pour  la  communauté.  
  13. 13. Page  |  13       • Il  est  important  de  reconnaître  que  le  Collège  Mathieu  et  l’Institut  français  sont  à  développer   des  programmes  de  formations  qui  serviront  notre  communauté.   • Il  faut  trouver  une  façon  de  se  faire  connaître  non  pas  seulement  à  la  majorité,  mais  aussi  aux   francophones  décrochés.     Résultat  :  1.52/4   Diagnostic   DIMENSION  #  3  :   CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  MARCHÉ  DU  TRAVAIL  ET  LA  POPULATION  ACTIVE  À  L’ÉCHELLE  LOCALE   Forces   Faiblesses   Possibilités   Menaces   Actions   prioritaires   Prochaine   étape   Grande  population   qui  est  formée  et   remplie  de   professionnels     Image  de  la   francophonie   beaucoup  plus   positive     Nos  organismes  et   établissements   d'apprentissage   ont  une  diversité   d’employé  et  des   emplois  bien   rémunérer     La  province  est  en   pleine  croissance   Les  employeurs   n’exploitent  pas   le  potentiel  des   élèves   francophones     Pas  d’affichage   bilingue  au   grand  public     Pas  de  moyen   d’identifier  les   francophones   dans  la  masse     Manque  de   mentors   économique   dans  la  province     La  communauté   n’est  pas  assez   accueillante  aux   nouveaux   arrivants     Les  nouveaux   arrivants  et  le   bagage   d’expérience   qu’ils   apportent     65  %  des   Africains  qui   arrivent  sont   francophones,   mais  c’est   peut-­‐être  un   faible   pourcentage   qui  participe   aux  activités   de  la   communauté   fransaskoise     Les  nombres   d’élèves  qui   graduent  des   écoles   immersion  et   Fransaskoises               D’autres   groupes,   comme   l’«  Open  Door   Society  »  qui  va   faire  notre   travail  de   renforcement  si   nous  ne  le   faisons  pas   nous-­‐mêmes     Une  grande   proportion   d’immigrants   qui  parlent   anglais   seulement  en   arrivant  en   province  qui   réduit  notre   poids   démographique   Meilleure   intégration  des   nouveaux   arrivants     Nous  devons   créer  de   meilleurs   moyens  de   promouvoir  nos   employés   bilingues     Assurer  la   reconnaissance   des  diplômes   internationaux     Orienter  nos   francophones   vers  des   emplois  clés  et   influentes   Dans  5  ans  :       2.44    
  14. 14. Page  |  14       DIMENSION  #  4  :   CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  DÉVELOPPEMENT  DES  RESSOURCES  HUMAINES  DANS  LE  CADRE  DU  D.É.C.   Atout  1  :   Personnes   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Leadership   1.83         Engagement  communautaire   1.78         Capital  social   1.67           Atout  2  :   Organisations   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Gouvernance   1.47         Capacité  financière   1.53         Partenariats   1.10         Ressources  humaines   1.58           Atout  3  :   Processus  communautaires   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Planification  stratégique   1.80         Consultations   1.61         Contrôle  et  évaluation   1.34           Atout  4  :   Ressources  de  la  communauté   Étapes  de  capacité  communautaire   1  —  Planifier   2  —  Agir     3  —  Soutenir     4  —  Innover     Infrastructures   1.56         Naturelles  et   environnementales   1.88         Commentaires  :   • Nous   sommes   relativement   optimistes   en   lien   au   renforcement   des   capacités   humaines.   La   grande  croissance  que  nous  vivons  au  postsecondaire  va  certainement  avoir  des  impacts  positifs   dans  les  prochaines  années.     • Le  secteur  de  la  santé  va  vivre  une  grande  transformation  durant  les  prochains  quatre  ans,  car   les   premières   cohortes   de   finissants   dans   ce   domaine   vont   finir   l’école   et   vont   pouvoir   commencer  à  contribuer  à  la  communauté  fransaskoise.   • Dans  le  domaine  de  la  culture,  il  y  a  eu  de  grandes  avancées  sur  la  formation  théâtrale.   • Certaines  organisations  fransaskoises  investissent  dans  la  formation  de  leurs  employés  bien  que   ce  ne  soit  pas  l’ensemble  de  nos  institutions  et  organismes  qui  le  font.     Résultat  :  1.53/4  
  15. 15. Page  |  15       Diagnostic   DIMENSION  #  4  :   CAPACITÉ  À  RENFORCER  LE  DÉVELOPPEMENT  DES  RESSOURCES  HUMAINES  DANS  LE  CADRE  DU  D.É.C.   Forces   Faiblesses   Possibilités   Menaces   Actions   prioritaires   Prochaine   étape   Certains  acteurs   clés  :  Collège   Mathieu  et   l’Institut  français     Le  postsecondaire   vie  d’un  grand   partenariat  avec  la   nouvelle   Saskatchewan   Polytechnic       Entente  avec  le   gouvernement   provincial  –  en  ce   moment,  une   meilleure   ouverture  existe   (mais  c’est   toujours  à   recommencer  si   les  acteurs   principaux   changent)     L’Institut  français  a   un  bon  partenariat   avec  d’autres   joueurs  de   l’Université   (Business,  etc.)     Nos  organismes   ont  accès  à  de   bonnes   compétences   professionnelles   Divers   formateurs  dans   peu  de  secteurs     Un  manque   d’arrimage   entre  nos   entrepreneurs   et  nos   institutions  de   formations     Un  manque  de   leadership  dans   la  communauté   fransaskoise     Sous   exploitation  des   jeunes   d’immersion     Les  nouveaux   arrivants  n’ont   pas  l’expérience   canadienne  et   au  niveau  de   leurs  Anglais   parlés  c’est  à   améliorer   Relation  avec  le   Collège   Mathieu  à   développer  sur   le   développement   des  ressources   humaines     Le  nombre   d’emplois   disponibles  en   Saskatchewan     Le  grand   nombre  de   bénévoles   disponibles  en   Saskatchewan   Le  décrochage   de  la   francophonie     À  l’école  –   question  de  la   fierté   linguistique  à   développer   chez  nos  élèves   Concertation  de   nos   établissements   d'apprentissage   en  lien  aux   ressources   humaines     Travailler  plus   avec  les   gouvernements   (locale,   municipale  et   provinciale)     Les  médias  –  se   faire  connaître   et  se  faire   entendre     Faire  une   meilleure   promotion  de   nos  carrières   dans  notre   communauté   Dans  5  ans  :       2.44        
  16. 16. Page  |  16       RÉSUMÉ  DE  L’AUTO-­‐ÉVALUATION   Dimensions   Étape  de   capacité   actuelle   Étape  de   capacité  visée   (d’ici  3  à  5  ans)   1.  Capacité  à  promouvoir  l’entrepreneuriat   1.65   2.35   2.  Capacité  à  diversifier  l’économie   1.43   2.08   3.  Capacité  à  renforcer  le  marché  du  travail   et  la  population  active  à  l’échelle  locale   1.52   2.44   4.  Capacité  à  renforcer  le  développement  des   ressources  humaines  dans  le  cadre  du  D.É.C.   1.53   2.44   Moyenne     1.53   2.33     Commentaires  de  fin  de  rencontre  :   • La   séance   a   été   riche   pour   moi.   Il   y   avait   des   gens   plus   expérimentés   que   moi   et   ce   fut   de   bonnes  discussions.   • La  séance  a  été  longue,  mais  je  suis  satisfait  de  la  fin  d’exercice.   • J’ai  apprécié  le  contexte  non  habituel  dans  notre  conversation.  Il  faut  discuter  de  l’économie   plus  souvent.   • La  séance  fut  bien  intéressante.  Je  viens  d’une  expertise  personnelle  –  je  suis  à  mon  compte  –  et   je  crois  qu’il  faut  absolument  continuer  ces  conversations.   • Ce  fut  une  bonne  expérience.  Si  nous  ne  planifions  pas,  on  planifie  pour  l’échec.   • Nous  avons  abordé  un  sujet  qui  est  rarement  discuté  et  cela  m’a  permis  de  voir  de  nouvelles   options  d’opportunités.   • Ce   fut   un   exercice   dynamique   et   rassembleur.   Ceci   pourrait   avoir   des   impacts   sur   un   grand   nombre  de  secteurs.   • Il  ne  faut  pas  juste  se  regarder  le  nombril,  il  faut  planifier.   • Ce  fut  un  exercice  pas  facile  et  il  y  a  eu  un  groupe  diversifié  d’intervenants.   • Il  faut  donner  le  coup  d’épaule  pour  que  les  choses  avancent.     • La  recherche  accompagne  l’action.   • Un  grand  merci.          
  17. 17. Page  |  17       C  –  ACTIONS  PRIORITAIRES   Les  participants  à  la  séance  ont  déterminé  leurs  actions  prioritaires  face  aux  dimensions  :   Dimension  1  :   Nous   devons   transmettre   aux   jeunes   les   notions   de   l’entrepreneuriat   sinon   ils   iront   toujours  ailleurs  et  dans  d’autres  secteurs.  Se  doter  d'une  planification  stratégique  ou  de  plans  d’action   générale  pour  l’ensemble  de  notre  communauté  en  lien  avec  l’entrepreneuriat  et  identifier  les  priorités   à   court   terme.   Mettre   en   place   une   méthodologie   applicable   dans   différents   endroits   et   plusieurs   réseaux  potentiels.     Dimension  2  :  Apporter  les  entrepreneurs  et  le  réseau  associatif  à  faire  une  concertation  approfondie   qui  mène  à  un  plan  d’action  avec  des  actions  prioritaires.  Faire  des  études  pour  savoir  quelles  sont  nos   circonstances  opportunes  et  stratégies  possibles.     Dimension  3  :  Meilleure  intégration  des  nouveaux  arrivants.  Nous  devons  créer  de  meilleurs  moyens   de  promouvoir  nos  employés  bilingues.  Assurer  la  reconnaissance  des  diplômes  internationaux.  Orienter   nos  francophones  vers  des  emplois  clés  et  influents.     Dimension  4  :  Concertation  de  nos  établissements  d'apprentissage  en  lien  aux  ressources  humaines.   Travailler   plus   avec   les   gouvernements   (locale,   municipale   et   provinciale).   Les   médias   –   se   faire   connaître  et  se  faire  entendre.  Faire  une  meilleure  promotion  de  nos  carrières  dans  notre  communauté.                              
  18. 18. Page  |  18       Saskatoon  –  26  novembre  2014   (Les  participants  et  les  regroupements  dont  ils  ou  elles  représentent….voir  page  4)            

×