Echos d’EDEN 
Des acquis et un avenir à organiser 

    À l’occasion du Cinquième Atelier de recherche du réseau européen ...
Echos d’EDEN


Les contributions ont mis en évidence aussi bien la diversification des publics, que
celle des formations, ...
Echos d’EDEN


enseignants et divers autres formateurs ; adoption réfléchie de normes et standards
qui conditionnent la mu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Echos d’EDEN, Des acquis et un avenir à organiser

805 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
805
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Echos d’EDEN, Des acquis et un avenir à organiser

  1. 1. Echos d’EDEN  Des acquis et un avenir à organiser  À l’occasion du Cinquième Atelier de recherche du réseau européen EDEN1 , Geneviève Jacquinot-Delaunay, membre du comité éditorial de Distances et savoirs, A participé à la table ronde au cours de laquelle, avec deux autres observateurs2 elle a fait part des réflexions que lui ont inspiré les travaux présentés. Ces conclusions concernent étroitement le champ de Distances et savoirs et soulignent des pistes d’exploration que nous avons tenu à les faire partager à nos lecteurs. Le double intérêt de ce Cinquième Research Worshop d’EDEN aura été d’avoir voulu nous orienter sur les problèmes de la recherche – pour éviter les classiques récits de pratiques et de mise en place de dispositifs - et ce, à travers un thème fort et ouvert à la fois : fort car le droit à l’éducation a encore et toujours partout à être défendu et ouvert car, cette problématique de l’accès à l’éducation permettait d’aborder les problèmes aussi bien juridiques, économiques, technologiques, sociologiques, que pédagogiques. Dans certains pays et partout pour certaines catégories de publics, il y a urgence à faciliter l’accès à l’éducation : qu’il s’agisse de l’alphabétisation numérique des « 100.000 femmes en 2012 » du projet camerounais soutenu par l’Agence universitaire de la francophonie ou du programme rural chinois « Un étudiant par village » pour ne donner que ces exemples ! Quelles sont les évolutions notables dans la contribution des diverses modalités de 3 formation à distance à l’accès à l’éducation ? La formation à distance n’est plus un recours, « faute de mieux », mais un véritable mode d’éducation à part entière, peu à peu reconnu par les diverses instances de régulation nationales et internationales. Plus même, elle est parvenue à un changement d’échelle qu’il s’agisse du nombre de plus en plus important des dispositifs à distance ou de leur extension parfois à l’échelle de plusieurs continents. S’il a encore été question du nombre d’ordinateurs, des chiffres d’accès à Internet ou de tout autre merveille technologique, il semble que désormais l’on situe bien la technique là ou elle doit être : une condition nécessaire mais pas suffisante. 1 Cf. www.eden-online.org et www.canalc2.tv 2 Les deux autres observateurs étaient : Gila Kurtz Gila Kurtz, The Centre for Academic Studies, Bar Ilan University & University of Maryland University College, Israel & USA Terry Anderson, Professor and Canada research Chair, Athabasca University, Canada
  2. 2. Echos d’EDEN Les contributions ont mis en évidence aussi bien la diversification des publics, que celle des formations, des moyens et des environnements d’apprentissage : amélioration de l’accès physique aux ressources, non discrimination des publics, respect de la diversité culturelle, situationnelle et linguistique – pour résister à l’emprise anglophone notamment – recherche de l’égalité dans la différentiation pour triompher de tous les types de distance tout en prenant en compte la complexité des apprentissages. La question de l’exigence de « qualité » de l’offre a émergé de façon insistante, et certains se sont préoccupés de mieux cerner que sont cet Homme et cette Education visés par la formation « tout au long de la vie ». Quelles tendances et quels constats par rapport à la recherche ? La recherche est encore très (trop ?) souvent descriptive : études de cas, tableaux statistiques, panoramas, enquêtes de satisfaction… qui certes sont utiles mais ne permettent pas de construire un cadre de savoirs stabilisés. On a constaté et regretté une fois de plus une sorte d’ « inertie théorique » et une recherche « pas assez liée au terrain », « surtout en Europe » précise certain. De plus, les travaux sont plus 4 souvent orientés sur les enseignants et formateurs que sur les étudiants et les bénéficiaires et plus axés sur les représentations que sur les processus d’appropriation des savoirs et d’actualisation des potentialités offertes par les dispositifs qui articulent éléments humains et non–humains : comment sont gérés les espaces-temps de formation, quelles sont les communautés qui s’organisent et comment, quels sont les objets techniques ou non qui circulent entre tous les acteurs impliqués dans l’environnement proposé ? Quant aux technologies, si on a eu tendance à les surestimer dans le court terme, n’a-t-on pas tendance à les sous- estimer dans le long terme, alors que peu à peu s’organise une vie sociale « à distance » et que de nouvelles compétences et une véritable culture numérique sont à construire « tout au long de la vie » ? Au-delà des diagnostics… En ouvrant le Cinquième atelier, l’ancien Directeur du Cned français et Recteur d’Académie Michel Moreau rappelait les différentes fonctions assumées par l’éducation à distance : d’abord précurseur, puis partenaire et maintenant éclaireur ? Qu’il nous soit permis d’aller plus loin encore en parlant d’un rôle de provocateur. Et de regretter, comme certains l’ont dit, ou écrit, la surdité de la communauté enseignante et notamment universitaire mais aussi du système éducatif en son ensemble à l’urgence des changements qu’appellent les besoins éducatifs et dont témoignent si massivement les diverses opérations de formations ouvertes et à distances : recentrage sur l’apprenant et les processus d’apprentissage plus que sur l’enseignant et l’enseignement ; restructuration organisationnelle, spatiale et temporelle des environnements, recherche de partenariats et de nouveaux modèles économiques qui ne se limitent pas à la plate reproduction des systèmes consuméristes, notamment dans les rapports entre le public et le privé ; construction d’une nouvelle professionnalité enseignante et étudiante et réexamen des statuts des 4 Certains étudiants étaient présents heureusement dans les « crakerbarrel sessions » qui se sont agréablement déroulées autour de tables… servant aussi à la dégustation de vins !
  3. 3. Echos d’EDEN enseignants et divers autres formateurs ; adoption réfléchie de normes et standards qui conditionnent la mutualisation des ressources numériques… en un mot ce qui est au cœur des processus d’innovation. Peut-on risquer de dire que ce n’est pas seulement pour un droit pour tous à l’éducation qu’il faut désormais défendre mais un droit à une nouvelle éducation pour tous ? Comment ne pas faire des formations à distance des ghettos fussent-ils dorés ? Comment innerver l’ensemble des systèmes éducatifs et notamment comment contribuer à repenser les modes de fonctionnement des universités du 21ème siècle ? On a souligné à plusieurs reprises la tendance partout dans le monde au développement de l‘enseignement hybride ou bi-modal : et certains de s’inquiéter que ce faisant on en oublie la formation à distance comme mode spécifique. Ne risque-t-on pas tout aussi bien de ne rien changer de fondamental dans le système en place… et de ne faire qu’ « enrichir » l’enseignement face–à-face comme on le lit si souvent ? Le chercheur a une responsabilité à exercer et ses travaux se jaugent aussi à l’aune de leur utilité sociale. Il a paru utile à certains de se poser la question de savoir qui doit s’engager dans les recherches sur la formation à distance pour en assurer la rigueur et l’honnêteté, mais aussi avec quelles types de recherche qui permettent à la fois d’accroître nos connaissances et de contribuer à l’amélioration des dispositifs : recherche-action, recherche-action-formation, recherche sur et pour l’innovation, recherche en innovation ? Ce pourrait être le thème d’un prochain atelier d’EDEN.

×