Panoptique de Jeremy Bentham

2 234 vues

Publié le

Club de lecture de la 4ème réunion de la Communauté de Pratiques Narratives de Bordeaux

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 234
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 349
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Panoptique de Jeremy Bentham

  1. 1. Isabelle Gaillard & Fabrice Aimetti Communauté de pratiques narratives Réunion du 20 avril 2015
 à Bordeaux
  2. 2. Club de lecture
  3. 3. PANOPTIQUE Mémoire sur un nouveau principe pour construire des maisons d’inspection, et nommément des maisons de force. Jeremy Bentham Juriste et Philosophe anglais (1748-1832)
  4. 4. Jeremy Bentham ❖ Né à Londres en 1748. ❖ Reçu au barreau en 1769, il se lance dans la rédaction de manuscrits pour combattre les préjugés et réformer toutes les institutions sur le fondement de l’utilité. ❖ Rejoint son frère cadet Samuel en Russie en 1786 : chargé d’édifier une manufacture modèle, Samuel a l’idée de l’aménagement panoptique pour contrôler une main d’oeuvre indisciplinée. Jeremy publie alors un ouvrage intitulé Panopticon, or The Inspection House. ❖ Parution en France en 1791 avec une lettre : « Laissez-moi construire une prison sur ce modèle, et je m’en fais geôlier ».
  5. 5. Veiller parfaitement sur un grand nombre d’individus ❖ « Donner à un seul homme un pouvoir de surveillance qui, jusqu’à présent a surpassé les forces réunies d’un grand nombre. » ❖ «   Réforme complète dans les prisons, infectées de corruption morale et physique, par une simple idée d’architecture. » ❖ Comment ?
  6. 6. Deux bâtiments emboîtés l’un dans l’autre Appartements des
 prisonniers sur six étages Cellules ouvertes
 du côté intérieur Une galerie à chaque étage
 établit la communication Une tour sur 3 étages
 occupe le centre, elle est
 l’habitation des inspecteurs Chaque inspecteur voit
 le tiers des prisonniers
 en un coup d’oeil Mais fût-il absent, l’opinion
 de sa présence est aussi
 efficace que sa présence même Des tubes de fer blanc
 correspondent depuis la tour
 d’inspection à chaque cellule Puits annulaire
 entre la tour et les cellules Nom « Panoptique » pour exprimer la faculté de voir d’un coup d’oeil tout ce qui s’y passe.
  7. 7. Presidio Modelo sur l’Ile de la Jeunesse à Cuba
  8. 8. Principe unique ❖ L’Inspection pour établir l’ordre et pour le conserver ; mais une inspection d’un genre nouveau, qui frappe l’imagination plutôt que les sens, qui mette des centaines d’hommes dans la dépendance d’un seul, en donnant à ce seul homme une sorte de présence universelle dans l’enceinte de son domaine.
  9. 9. Avantages ❖ Etre incessamment sous les yeux d’un inspecteur c’est perdre en effet la puissance de faire le mal, et presque la pensée de le vouloir. ❖ L’oeil du maître est partout : les sous-inspecteurs, les subalternes de tout genre, sont sous la même inspection que les prisonniers. ❖ Facilite les visites des magistrats, du comité du public.
  10. 10. Jeremy Bentham ❖ Distingué pour son dévouement à la liberté, à l’humanité et aux bonnes moeurs, Bentham est fait citoyen français en 1792. Les événements de la Révolution empêchent la mise en oeuvre du projet panoptique. ❖ 1794-1802 : Bentham est ruiné suite aux frais considérables engagés pour le Panoptique. ❖ 1809 : projet de démocratie panoptique (inverse de la prison, l’oeil du peuple). ❖ 1832 : mort de Bentham, transformé en relique (l’Auto-Icon) exposée à la University College de Londres.
  11. 11. Michel Foucault ❖ Michel Foucault redécouvre dans les années 1970 cette construction architecturale et le principe d’inspection. ❖ Le Panoptique de Bentham devient une formule pour souligner l’extrême individualisation des stratégies de pouvoir et l’anonymat croissant des dispositifs destinés à gérer les populations au nom de leur bien- être.
  12. 12. Surveiller et punir ❖ Au sein d’une société capitaliste, le Panoptique devient le dispositif maximisateur par excellence qui, avec un faible coût et de grands profits, peut produire un effet considérable sur les esprits du seul fait que la surveillance devient affaire de croyance régie par un calcul de chances, une balance qui compare les bénéfices et les sanctions que l’on peut attendre de l’obéissance ou de la transgression. ❖ Le pouvoir est visible et invérifiable.
  13. 13. Effets majeurs du Panoptique ❖ Induire chez le détenu un état conscient et permanent de visibilité qui assure le fonctionnement automatique du pouvoir. ❖ Faire que la surveillance soit permanente dans ses effets, même si elle est discontinue dans son action ; que la perfection du pouvoir tende à rendre inutile l’actualité de son exercice. ❖ Faire que cet appareil architectural soit une machine à créer et à soutenir un rapport de pouvoir indépendant de celui qui l’exerce.
  14. 14. Internalisation de la tour ❖ Internaliser la tour et se surveiller soi-même. ❖ Nous jouons les deux rôles en même temps, nous faisons partie de la mécanique panoptique : tout le monde surveille, tout le monde est surveillé. ❖ Polyvalent dans ses applications, là où il s’agit d’une multiplicité d’individus, là où il faut imposer des tâches ou des formes de comportement, vous pouvez utiliser le schéma panoptique.
  15. 15. « Je ne serai pas complice du pouvoir moderne. »
 Eté 2007, Michael White Michael White s’inspirait de Michel Foucault lorsqu’il aidait les clients à prendre conscience qu’ils pouvaient être acteurs de leur vie tout en respectant leurs espoirs différents, les aidant à interroger la pensée dominante et à soutenir une possible pensée minoritaire.
  16. 16. Prochaine réunion
 le 11 mai 2015 ?

×