Cartopartie	
  de	
  Fuveau	
  #1	
  :	
  Quartiers	
  de	
  la	
  Bégude	
  et	
  de	
  l’Ouvière	
  
	
  
OpenStreetMa...
 
travail	
  de	
  cartographie	
  est	
  plus	
  long	
  mais	
  il	
  est	
  plus	
  convivial	
  de	
  ce	
  promener	
...
 
	
  
Capture	
  d’écran	
  de	
  l’outil	
  jOSM	
  gratuit	
  pour	
  Windows,	
  MacOS	
  et	
  Linux	
  
	
  
Les	
  ...
 
Les	
  contributrices	
  OSM	
  en	
  herbe	
  avec	
  les	
  walking-­‐papers	
  annotés	
  vers	
  la	
  fin	
  du	
  ...
 
Annexes	
  
	
  
Walking	
  paper	
  
Pour	
  l’organisation	
  de	
  cartoparties,	
  le	
  site	
  Walking	
  Paper	
 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cartopartie de fuveau #1

586 vues

Publié le

Présentation d'une carto-partie réalisée à Fuveau en mars 2013. Principe, bonnes pratiques et retour d'expérience.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
586
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cartopartie de fuveau #1

  1. 1.   Cartopartie  de  Fuveau  #1  :  Quartiers  de  la  Bégude  et  de  l’Ouvière     OpenStreetMap  (OSM)  est  un  outil  de  visualisation  de  cartes  sur  internet.  Les  cartes  sont   libres  de  droits  et  complétées  bénévolement  par  une  communauté  grandissante  grâce  à   des  outils  gratuits  de  saisie  de  données  cartographiques.     Nous   voyons   ici   une   petite   contribution   de   volontaires   pour   compléter   la   carte   assez   pauvre  du  quartier  de  la  Bégude  à  Fuveau  en  France.  Ce    type  d’opération  s’appel  une   «  cartopartie  ».     Voici  une    vue  de  la  carte    du  quartier  avant  la  cartopartie,  le  9  mars  2013  à  10h         On  remarque  des  rues  sans  nom  et  de  nombreuses  maisons  isolées  laissant  comprendre   que  des  rues  ne  sont  pas  représentées.     Pour  noter  les  noms  de  rue,  les  numéros  et  d’autres  points  d’intérêts,  il  faut  imprimer   des  «  walking  paper  »  au  1/17eme    sur  4  pages  A4.  Voici  l’adresse  des  imprimés  utilisés   pour  cette  cartopartie  :  http://walkingpapers.org/print.php?id=6nvsxsh2.     Pour  prendre  des  notes  pendant  la  promenade,  l’idéal  est  de  répartir  les  informations  à   cartographier   par   participants   plutôt   que   de   se   répartir   des   zones   géographiques.   Le  
  2. 2.   travail  de  cartographie  est  plus  long  mais  il  est  plus  convivial  de  ce  promener  en  groupe   et  c’est  plus  fiable  s’il  y  a  beaucoup  d’informations  à  cartographier  dans  un  secteur.     Voici   des   exemples   d’informations   à   cartographier  :   nom   des   rues,   numéros   de   rues,   emplacement  des  bouches  incendies,  référencement  de  commerces,  de  centre  médical   ou  de  docteurs,  école,  lieux  de  culte,  éclairages,  emplacement  des  poubelles  collectives,   infrastructures  EDF,  chemin  de  VTT,  etc.)     Il   est   utile   parfois   de   prendre   des   photos   pour   des   lieux   complexes   ou   des   plans   de   masse  par  exemple.     Pour  tracer  des  chemins  sans  point  de  repère  (par  exemple  en  forêt),  l’idéal  est  d’utilisé   un  outil  GPS.  Voici  le  tracé  GPS  fait  lors  de  la  cartopartie  avec  l’application  OSMTracker   sur  téléphone  Android.       Le  tracé  ne  montre  pas  tout  le  trajet  de  la  cartopartie  car  le  GPS  n’a  été  activé  que  lors  de   l’entrée  en  forêt.  Il  a  fallu  faire  quelques  boucles  ou  retours  en  arrière  pour  avoir  un   tracé  GPS  de  chaque  chemin  de  forêt.     Les  données  ont  ensuite  été  saisies  avec  l’application  gratuite  jOSM    téléchargeable   depuis  l’adresse  http://josm.openstreetmap.de/.    
  3. 3.     Capture  d’écran  de  l’outil  jOSM  gratuit  pour  Windows,  MacOS  et  Linux     Les  chemins  en  forêt  on  été  rajoutés  directement  depuis  le  site  www.openstreetmap.org   car  les  tracés  importés  y  sont  consultables  et  l’extension  Potlatch2  disponible  par  défaut   permet  de  dessiner  des  segments  sur  le  tracé.       Capture  d’écran  d’OpenStreetMap  en  mode  modification  avec  Potlatch2      
  4. 4.   Les  contributrices  OSM  en  herbe  avec  les  walking-­‐papers  annotés  vers  la  fin  du   parcours  :           Et  voici  la  carte  à  jour  suite  à  leur  contribution  :       Le  quartier  de  l’Ouvière  n’a  pas  de  nom  de  rues,  elles  ont  donc  toutes  le  même  nom.  Il   reste   encore   des   données   répertoriées   sur   papier   à   saisir   comme   la   ligne   EDF   basse   tension  qui  passe  par  l’allée  des  Lauriers,  l’emplacement  des  poubelles  collectives  et  de   l’éclairage.  Les  chemins  de  forêts  à  la  hauteur  de  l’Ouvière  sont  aussi  à  tracer.     Vous  pouvez  voir  cette  carte  à  l’adresse  suivante  :   http://www.openstreetmap.org/?lat=43.45067&lon=5.54981&zoom=17&layers=M  
  5. 5.   Annexes     Walking  paper   Pour  l’organisation  de  cartoparties,  le  site  Walking  Paper  permet  d’imprimer  des  cartes   et  de  noter  les  informations  sur  le  papier  pour  les  saisir  ultérieurement.    L'application   mobile  OSMTracker1  permet  de  collecter  des  points  d’intérêts  et  des  trajets  pour  ensuite   les  insérer  dans  OpenStreetMap.  Cette  application  est  disponible  pour  Windows  Mobile   et  Android,  pour  l'iPhone  il  est  possible  d’utiliser  GoMap  !!2.  Enfin  plusieurs  applications   utilisant  des  GPS  permettent  de  générer  des  fichiers  de  trajets  dans  un  format  accepté   par  OpenStreetMap.     Robots  OSM   Une  fois  la  carte  publiée  il  se  peut  que  vous  soyez  ensuite  contacté  pour  corriger   quelques  saisies  que  vous  avez  faites.  Des  robots  vérifient  chaque  nouvelle  saisie  et   détectent  des  erreurs  comme  par  exemple  des  tracés  non  contiguës.     CatchU   CatchU  est  une  association  loi  1901  dont  le  but  est  de  promouvoir  les  projets  de  services   sur  internet  par  la  mise  en  commun  du  savoir  de  ses  membres,  par  une  infrastructure   logicielle,  une  infrastructure  organisationnelle,  du  conseil  et  toutes  autres  activités   permettant  d’atteindre  ce  but.   L’association  CatchU  est  un  laboratoire  de  projet  sur  internet  qui  reprend  les  principes   des  incubateurs  et  pépinière  d’entreprise  sur  les  aspects  numériques.   Pour  plus  d’information  : http://www.catchu.fr/                                                                                                                   1  http://code.google.com/p/osmtracker-­‐android/   2  https://itunes.apple.com/us/app/go-­‐map!!/id592990211?mt=8  

×