Notre inspectrice nous informe....

1 818 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 818
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Notre inspectrice nous informe....

  1. 1. http://www.ac-grenoble.fr/disciplines/espagnol/articles.php?lng=fr&pg=1744⇒ Une JDI : une rencontre entre lIA-IPR (Mme Colette Brun-Castelly) et les enseignantsdespagnol pour : • connaître et échanger des informations sur létat de la discipline et questions diverses ; • explorer ensemble les nouveaux textes officiels :> Le Socle commun de connaissances et de compétences, en particulier le Livret personnel decompétences (BO n°27 du 8 juillet 2010) ;> La Réforme des langues en lycées avec les Groupes de Compétences en L.V. et le collègeconcerné par le dispositif (2010) ;> Histoires des Arts (2009) ;> Définitions des compétences à acquérir par les professeurs [...] pour lexercice de leur métier(BO n° 29 du 22 juillet 2010). 1. Etat de la discipline dans lacadémie de GrenobleQuelques chiffres :- 950 enseignants despagnol,- 75079 élèves dans le public (collège, lycée, BTS),- chiffres non communiqués dans le Privé • LV1 = 238 élèves • LV2 = 72 380 élèves • LV3 = 668 élèves • Post Bac = 1790 élèves- Autres langues : Anglais : 216 330 élèves, Italien : 36 560 élèves, Allemand : 23 797 élèves. CARTE DES LANGUES (2010-2011) : NOMBRE d’élèves par LANGUE ALLEMAND: 23 797 = 6,77% Postbac LV1 12 614 5,72% LV1 134 1,52% LV2 10 452 9,11% LV2 461 9,72% LV3 136 6,13% ANGLAIS : 216 328 = 61,50% Postbac LV1 / 204 691 92,82% LV1 8 682 98,34% LV2 2 834 2,47% LV2 121 2,55% ESPAGNOL : 75 079 = 21,34% Postbac LV1 238 0,11% LV1 7 0,08% LV2 72 376 63,06% LV2 1 789 37,73% LV3 668 30,09% LV3 1 0,15%
  2. 2. ITALIEN : 36 561 = 10,39% Postbac : LV1 2 984 1,35%, LV2 29 111 25,36%, LV3 1 416 LV1 6 0,07%, 63,78%, LV2 2 371 50,00% LV3 673 99,85%Les Sections Européennes : • ESPAGNOL : 653 élèves (0,86% para rapport au nombre total)- Drôme : 91 ; Ardèche : 155, Savoie : 0 ;- Haute-Savoie : 110, Isère : 297, dont 150 à Europole. • Autres langues :- Anglais : 5738 (2,65%)Italien : 3044 (8,32%)- Allemand : 539 (2,26%) • Bilangues = confidentiel (2)- 25 implantations anglais/italien ;- 161 anglais / allemandSections européennes Académie de Grenoble Espagnol : 653 élèves = 0,86% Espagnol - Détail élèves/départements Italien : 3044 élèves = 8% Drôme : 91 Anglais : 5738 élèves = 2,5% Ardèche : 155 Allemand : 539 élèves = 2,5% Savoie : 0 Haute Savoie : 110 Isère : 297, dont 150 à EuropoleIl y a des demandes... mais peu de perspectives : le Bachibac (BO spécial 17 juin 2010)constitue un espoir car 5 demandes académiques… à remettre en chantier pour 2011-12 ; 4 demandes d’ouverture de Sections Européennes pour la rentrée 2011 (bassin del’Isle d’Abeau et Cruseilles).⇒ Echange informel sur dautres sujets intéressant les participants : Année du Mexique en France,les professeurs stagiaires, etc.) 2. Le titre des JDI : ORGANISER LES PROGRESSIONS DES ELEVES EN CLASSE DES PAGNOL⇒ 2 modalités de progressionsConsigne aux participants :Par deux ou trois, échanger pour répondre à la question " En fonction e quoi concevez-vous laprogression de vos classes ?"Mise en commun.Dans le texte définissant les dix compétences de l’enseignant (Définitions des compétences à
  3. 3. acquérir par les professeurs […] pour l’exercice de leur métier (BO n°29 du 22 juillet 2010), laquestion des progressions s’y décline en deux modalités …. • « Le professeur est capable de mettre en œuvre une progression et une programmation sur l’année et sur le cycle » (Extrait de Compétence 4 : Concevoir et mettre en œuvre son enseignement) ; • « Le professeur est capable- d’organiser les différents moments d’une séquence- dorganiser lespace de la classe et le temps scolaire en fonction des activités prévues. »(Extrait de Compétence 5 : Organiser le travail de la classe)Il y a donc deux niveaux de perception de la notion de progression :- au niveau d’une année voire d’un cycle,- au niveau d’une séquence voire d’une séance.C’est ce deuxième cadrage, celui de la séance/ séquence que nous allons privilégier.[ Définitions des compétences à acquérir par les professeurs [...] pour lexercice de leur métier(BO n°29 du 22 juillet 2010) ]⇒ Autres compétences, par ordre 1 - Agir en fonctionnaire de lÉtat et de façon éthique et responsable : 2 - Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer : 3 - Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale : 4 - Concevoir et mettre en œuvre son enseignement : 5 - Organiser le travail de la classe : 6 - Prendre en compte la diversité des élèves : 7 - Évaluer les élèves : 8 - Maîtriser les technologies de linformation et de la communication : 9 - Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de lécole : 10 – Se former et innover 3. Le programme de la journée
  4. 4. 1. Exploration de quelques notions clés : tâche, compétence, évaluation, validation, etc. ;2. Du Collège au Lycée, quelles progressions ? Comment gérer l’hétérogénéité desniveaux ?3. Mutualisation des pratiques, rationaliser les préparations pour les rendrecommunicables ;4. A quoi ressemble une séance réussie ? Observations de séquences et analyse(scripts) :5. Repères pour piloter/programmer les progressions ;6. Des défis à relever et des points d’appui : textes, sites, ouvertures, sites, échanges,formations, etc. 4. Notions clés : tâche, compétence, évaluationA) Au commencement était la tâche (pratique sociale de la langue)Consignes aux participants :Deux exemples de tâches, variées mais cohérentes, sont distribuées à chaque participant.1. Trouver les invariants (points communs) et les nommer ;2. Classer ces tâches de la plus simple à réaliser à la plus complexe, argumenter votreclassement.Travail dabord individuel, puis par binôme et enfin par groupe de 5.
  5. 5. Exemples de tâches :1) Gran VíaEres un guía turístico en un museo y tienes que redactar una ficha de presentacióndel cuadro de Antonio López, Gran Vía, que te pueda servir para presentarlo alpúblico. (Cette fiche sera insérée dans le Cahier des Arts.)2) Semana del libroParticipas en un concurso de cartelitos cuyo tema es la lectura y la créación literaria,organizado por el metro de Madrid. Se pegarán los mejores en los coches del metromadrileño.3) El piso compartido/la colocaciónUnos jóvenes que alquilan un piso en Barcelona, buscan a otros estudiantes paracompartirlo. Preparar la entrevista entre los inquilinos y una serie de candidatos. Alcabo de dicha entrevista, tendréis que elegir a uno de los candidatos.4) Buscando un restaurante en ValenciaUna familia está en busca de un restaurante. Padres e hijos consultan los menús dediferentes restaurantes. Tienen mucho hambre pero no tienen los mismos gustos.¿Qué solución podría satisfacer a todos ? Representar la escena.5) Dia de la tierra22 de abril, día de la tierra… Organizar, al nivel del instituto, una animación(anuncios radiofónicos, carteles…) en español para sensibilizar al público a lasnecesidades de adoptar comportamientos responsables.6) Adivinanzas : ¿Quién es quién ?Hacer adivinar a la clase quién es quién. Echas a suerte a un personaje famoso.Tendrás que hacerlo adivinar a tus compañeros.7) Mi ciudad, mi puebloVas a presentar tu ciudad, tu barrio, tu pueblo de manera dinámica y personal paraque lo descubran tus compañeros.8) Entrevista laboralEstás buscando un trabajo para el verano. Vienes con tu C.V. a una entrevista conlos directores de una empresa, pues te ha interesado el anuncio.9) Guernica; vuelta al pasado.París 1945; eres un joven inmigrante español y conoces a Picasso. Le hacesalgunas preguntas sobre su cuadro Guernica para escribir luego un artículo en unarevista republicana.10) España va a participar en un concurso televisivo sobre la gastronomía en
  6. 6. Mise en commun des points communs par laffichage de ce qui est proposé, discussion etsynthèse.⇒ Les composantes de la tâche⇒ Analyse dune tâcheLa situation 6 ¿Quién es quién? est la moins complexe.Il sagit de présenter une devinette, le ton sera adapté au genre.Exemple de production :"Es un hombre famoso en L.A. y en Francia.Es moreno, bajo, delgado.Sus padres son espanoles pero nació en Francia.Le gusta viajar, tener amigos, cantar con su guitarra en los bares.No le gusta el dinero, bueno es lo que dice porque organiza conciertos gigantescos.Su canción màs famosa es…. Es….¿Quién es ?" • A. L. : un oral en continu, en interaction avec les récepteurs. • Niveau de texte, ou niveau pragmatique : quatre ou cinq phrases ordonnées de façon à ne révéler que progressivement l’identité de la personne à trouver (genre = devinette). S’il s’agit de Manu Chao…on ne va pas parler en premier de sa chanson Clandestino… • Contexte = Domaine familier (se présenter), thème = personnages célèbres, adaptation à la situation de communication = parler clairement, effets de voix, des pauses, regarder ses
  7. 7. interlocuteurs … • Linguistique : des actes de langage = faire un portrait physique, décrire activités, goûts, faire deviner qui on est… Des ressources lexicales (le portrait), les articulateurs pour opposer (pero), syntaxiques (1° personne, négation), phonologiques (savoir prononcer la jota et autre sonorités).Les critères de réalisation de la tâche sont plus ou moins partagés avec les élèves dans lapréparation de la mise à l’épreuve, selon leur degré d’autonomie langagière et de familiarité avecles principes de l’évaluation formatrice.⇒ Classement des tâches en fonction de leur complexité La complexité de réalisation dépend : • De la durée = nombre d’opérations/actions à effectuer, • De la variété des actions, • Du nombre de capacités et de connaissances à mobiliser, attitudes à adopter, • Des facilitateurs et contraintes.Une tâche sert à réaliser un ou des buts personnels, sociaux. A l’école, en plus deces buts, parfois en simulation, ça sert à apprendre une langue, ce qui impliqued’apprendre à mobiliser différentes capacités, connaissances et attitudes.B) La notion de compétence« La compétence est la mise en œuvre par une personne en situation, dans un contexte déterminé,d’un ensemble diversifié, mais coordonné de ressources ; cette mise en œuvre repose sur le choix,la mobilisation et l’organisation de ces ressources et sur les actions pertinentes qu’elles permettentpour un traitement réussi de cette situation. »Philippe Jonnaert et…. In Compétences, constructivisme et interdisciplinarité (Revue des Sciencesde l’éducation 2004)La compétence générale à développer en langue est la compétence à communiquer/agirlangagièrement. Elle se manifeste dans la réalisation d’une tâche et consiste en la mobilisationconjointe de connaissances, capacités et attitudes dans une situation de communicationdonnée, où le locuteur doit en permanence s’adapter.⇒ Comment se manifeste une compétence ?Exemple concret :La tâche choisie pour aborder les notions de compétence est une tâche intermédiairedans une séquence dont la tâche de synthèse était de réaliser des recettes d’amour et dedésamour. L’enseignante a donc choisi dans son parcours de faire explorer la notion derecette, d’investir dans un premier temps le thème de la gastronomie et a proposé à ses
  8. 8. élèves de 3°de réaliser une émission culinaire pour présenter la recette de la paella.Presentar una receta de la paella, par Cécile Marmey (daprès une idée de Béatrice Marquez)Genre : une émission télévisée culinaireClasse de 3°, niveau A2La tâche : vous et un autre cuisinier devez présenter la préparation d’une paella valencienne, le plattypique de l’EspagneLe public juge si ¿es comestible la paella ?Conditions de préparation : • Des situations de référence : une recette vidéo présentée par un cuisinier pour promouvoir une marque de riz (CO), autres recettes (CE) • Préparation de la tâche en binôme • Outils : un baladeur MP3/élève • But concret : enregistrement vidéo présenté à la classe[ Visionner une production ]Script d’une production d’élèves :A = ¡Hola todos! Bienvenidos a la emisión Cuchara y cuchillo : es Eva Martinez y AntonioRodriguez. Como todos los lunes vamos a hacer un plato internacional. Hoy la receta esespañola : una paella, la paella valenciana.B= Necesitamos 5 cucharadas de aceite de oliva, 200 gramos de pollo y de conejo, 50 gramos dejudías verdes, 2 tomates, 1 litro de agua, 400 gramos de arroz SOS, sal, pimienta y azafrán.A = Vertimos 5 cucharadas de aceite de oliva. …tres, cuatro, cinco. Fuego. Cuando el aceite escaliente, añadimos pollo y conejo. Tenían que dorarse. Dejamos cocer. Pelamos los tomates ycortamos.B = Vamos a añadir las judías verdes y los tomates. Removemos bien. Vertimos agua. xxx quecocer 30 minutos. Añadimos sal, pimienta y una pizca de azafrán. Y por fin, arroz. Dejamoscocerlo 15 minutos a fuego normal.A = Al fin, pruebo la paella, mmmm, delicioso.B = Mmmm, delicioso.A = Buen provecho, hasta próxima lunes para hacer un plato italiano, la pizza marinera.B = Adiós.Consignes aux participants :
  9. 9. Quelles compétences manifestent les élèves au cours de cette production?Que sont-ils capables de faire, de dire ?Les connaissances liées à la tâche :Linguistiques :- Vocabulaire- Structures grammaticales- PrononciationThématiques : liées au domaine de la cuisine et des mediaCulturelles : liées aux pratiques culinaires espagnolesQuelle(s) compétence(s) dans cet exemple ? Le Socle Commun de connaissances et compétences Le livret personnel de compétences (Palier 3) Les 7 compétences : 1. La maîtrise de la langue française 2. La pratique d’une langue vivante 3. Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifiques et technologique 4. La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication 5. La culture humaniste 6. Les compétences sociales et civiques 7. L’autonomie et l’initiative N.B. : - Les domaines, en vert, correspondent aux Activités Langagières pour les LV. - Les Items sont des actions (savoir- faire) ou fonctions langagières pour les LF et LV.[ Le livret personnel de compétences – Palier 3 (BO n° 27 du 8 juillet 2010) ]Consignes aux participants :Chercher les compétences et capacités mobilisées pour la réalisation de cette tâche dans le Livretpersonnel de compétences – Palier 3.Mise en commun et synthèse.Les compétences du Socle commun mobilisées :- Compétence 2.- Compétence 1, maîtrise de la langue française (Adapter sa prise de parole (attitude et niveau delangue) à la situation de communication (lieu,destinataire, effet recherché).- Compétence 4 : maîtrise des TICE (Utiliser les périphériques à disposition (baladeur mp3).- Compétence 7, autonomie et initiative (attitudes) (Etre autonome dans son travail : savoirl’organiser, le planifier, l’anticiper, Savoir travailler en équipe.) Les compétences sont transversales.
  10. 10. Socle Commun de connaissances et compétencesGrilles de références pour l’évaluation et la validation des compétencesCe référentiel nous indique ce que l’apprenant doit être capable de réaliser ou le type d’action quel’élève en fin de 3° (A2) doit être capable de faire.Il indique pour des activités langagières données ou des actions langagières précises (…) lescapacités et connaissances à mobiliser par niveau. Ici A2.Document à destination des enseignants au même titre que les programmes.Les programmes indiquent ce qui doit être enseigné (et appris), leur objet cest les contenus. (Lesobjets d’enseignement dont les A.L. et les thèmes).Les référentiels indiquent ce quun élève sera capable de faire (actions) lorsque le programme auraété enseigné, leur objet cest les compétences.[ Grilles de références pour l’évaluation et la validation des compétences, sur Eduscol ]Consigne aux participants :Rechercher et mettre en commun ce qui correspond à la tâche présentée à partir des G"rilles deréférences pour l’évaluation et la validation des compétences".Le niveau inférieur aux actes de langage correspond aux procédures (faire l’accord sujetverbe, savoir conjuguer etc.). Ce sont des actions, comme les capacités et lescompétences mais les procédures, contrairement aux capacités et compétences, sonthors situation : prononcer la jota ou faire les accords V/S na pas de sens en soi. Pour queça en ait, il faut que ces procédures soient contextualisées, insérées dans une action,une tâche, un texte. Par conséquent, ce ne sont pas des capacités à part entière, ce sontdes "bribes" de capacités.C) Comment évaluer les compétences ? Les outils : • Le CECRL • Le Portfolio Européen • Choisir des critères et indicateurs (ce qui est observable)[ CECRL ][ Portfolio Européen des Langues ]Capacités liées à la tâches : Parler en continu
  11. 11. Niveau 1ActivitéLangagière « Produire en termes simples des énoncés sur les gens et les choses ». Texte Actions langagièresNiveau 2 GenreTexte et Exposé « Reproduire un modèle de « Présenter unSituation texte oral .» exposé de manière expressive. » Actes de langageNiveau 3 - Se présenter - Enumérer les objets d’une listeEnoncés - Introduire le sujet - Décrire les actions qu’on accomplit - Prendre congé et - Exprimer un goût donner rendez-vousEvaluation des compétences Critères (compétence 2) Indicateurs Cohérence de l’exposé Genre (recette filmée) respecté Cohérence des étapes de la recette Coordination gestes / parole / Les paroles sont synchronisées, adaptées, et rôles appropriées aux actions. Précision lexicale Le lexique est employé avec précision. Correction linguistique Utilisation correcte de tournures d’obligation, de subjonctifs, du futur proche, de la première personne du pluriel… La prononciation est globalement juste.Capacités et compétencesLes capacités sont• spécifiques à un "objet" : constituées par un savoir ou un savoir-faire particuliers, plus oumoins complexes• non-contextualisées : définies sans rapport avec un contexte => utilisables, mobilisablesdans une multitude de situations.Avec les connaissances et les attitudes, les capacités constituent les ressources mobilisables pour lamise en œuvre des compétences (déf. Socle).Critère : c’est précis, comme par exemple la cohérence du texte ou la correction grammaticale.Descripteur de critère : c’est une idée générale du niveau dexigence (a un assez bon contrôlegrammatical B1), mais ne peut pas être précis vu que ça concerne un nombre illimité de tâches,phrases et textes potentiels…
  12. 12. Indicateur : c’est précis, observable mais la liste est infinie (accords respectés, temps verbauxmobilisés à bon escient …) car cela dépend de chaque tâche, de chaque séquence denseignement.Dans telle séquence on aura enseigné tel accord, on le prendra donc comme indicateur(éventuellement avec dautres) de correction linguistique. Evaluer, valider ? • Choisir 3 ou 4 critères • Décrire les performances attendues • Pondérer les critères en fonction de la progression attendue • Evaluer chaque élève • Valider les compétences (livret) sur la base de plusieurs productions. 5) Du Collège au Lycée, quelle progression ? Niveaux des tâches et progressions.Présentation d’un nouvel exemple de tâche, mais réalisée en 2nde, Concurso gastronómico, parYolande Herrera, lycée Philibert Delorme, Lisle dAbeau..Comment se manifeste la différence entre deux tâches très proches (même thématique), lesdifférences de niveau des élèves d’un groupe à l’autre, de 3° (Paella valenciana, de CécileMarmey) à 2° (Concurso gastronómico, de Yolande Herrera)?[ La séquence complète (.pdf) ][ Visionner l’extrait 1 : Cocina manchega ] (à venir)[ Visionner l’extrait 2 : Cocina catalana ] (à venir)[ Grille dévaluation "cocineros"(.pdf) ][ Grille dévaluation "el animador" (.pdf) ][ Grille dévaluation "el técnico" (.pdf) ][ Fiche casting (.pdf) ]Consignes aux participants :Quelles sont vos réactions ?Quelles sont les différences avec la tâche précédente ?Comment se manifeste la progression d’un groupe à l’autre ?Que savent-ils faire de plus ?On constate qu’il y a des rôles différents pour une tâche commune. C’est une manière de pratiquerla différenciation pédagogique dans un groupe indifférencié.Mais que faire quand les niveaux sont très différents ?
  13. 13. [ Les modes de regroupement des élèves pour apprendre et leurs effets, par Mme C. Brun-Castelly, sur notre site ][ Groupes de compétence, un mode d’organisation ou une pédagogie ?, par Mme C. Brun-Castelly, sur notre site ] 6) Mutualisation des pratiquesConsigne aux participants :Individuellement,- Choix d’une tâche pour une de ses classes- La décrire à l’aide de la fiche proposée- Echange par groupes de trois- Mise en commun (qu’est-ce qui fait obstacle ou facilite l’échange ?)- Outils pour calibrer les progressions (CECRL, Portfolio, docs d’accompagnement Eduscol,glossaires…)[ CECRL ][ Portfolio Européen des Langues ][ Socle Commun de Cconnaissances et de compétences, sur Eduscol ][ Glossaire INRP (.doc) ]Il semble important de mutualiser les préparations pour construire une cohérence objectivée etcommunicable.[ Fiche de mutualisation (.doc) ]⇒ Observation de séanceConsignes aux participants :A partir d’extrait de rapports d’inspection anonymés :- Individuellement, repérer les A.L et l’A.L. dominante, la prise en compte du contexte de la tâche,du genre, la cohérence langue/genre/contexte.- Se grouper par 3 avec 3 scripts différents et présenter la séance à partir des 4 axes d’analyse.- Synthèse- Choix d’un cours pour l’évaluer à partir des descripteurs utilisés par votre inspectrice[ Indicateurs pour un cours de langue réussi, sur ce site ] Critères de progression Au niveau de l’année  Domaines (personnel, public, professionnel, éducatif + (culturel) et
  14. 14. thématiques  A.L.  Genre de texte (longueur, complexité)  Types de ressources linguistiques à mobiliser  Complexité des tâches proposées et guidage de leur mise en œuvre⇒ Des défis à relever • Les obstacles = les conceptions dominantes… • Les nouveaux repères théoriques • Continuer à évoluer > Ressources ; équipe, échanges, manuels, lectures, sites, formation…tout au long de la vie > L’enseignant idéal (les dix compétences) entre mythe et réalitéPour un enseignement de l’espagnol vivant exigeant et à la portée de tous !⇒ Evaluation de la journéeQu’est-ce qui a fait tilt ?Tour de table, d’un mot, un énoncé à un discours ! 7) PPROGRESSIONLa progression à l’intérieur de la séance est une question de cohérence entre les composantes de latâche.D’une séquence à l’autre, on a des domaines, des domaines et thématiques, des ActivitésLangagières, des textes, et de l’autonomie…Principes :- diversité : « balayer large »- récurrence : revenir en spirale avec niveau de difficulté supérieur. C’est la récurrence quipermet la progression.Tout ça pour ça… DEVENIR UN ENSEIGNANT COMPETENT.Définitions des compétences à acquérir par les professeurs […] pour l’exercice de leur métier(BO n°29 du 27 juillet 2010) 1 - Agir en fonctionnaire de lÉtat et de façon éthique et responsable : 2 - Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer : 3 - Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale :
  15. 15. 4 - Concevoir et mettre en œuvre son enseignement : 5 - Organiser le travail de la classe : 6 - Prendre en compte la diversité des élèves : 7 - Évaluer les élèves : 8 - Maîtriser les technologies de linformation et de la communication : 9 - Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de lécole : 10 – Se former et innoverLes compétences 4, 5 et 6 à garder en tête comme boussole…¡Suerte a todos!Un saludo cordialColette Brun-Castelly IA-IPRColette.castelly.@ac-grenoble.fr¡Gracias por su participación!

×