Formation ESFF 2013 Internet Jacques Loigerot

1 264 vues

Publié le

Comportement professionnel sur Internet : module dédié aux étudiants de l'ESFF - Décembre 2013

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 264
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation ESFF 2013 Internet Jacques Loigerot

  1. 1. Exploitation d’Internet en entreprise E-Comportement Page 1
  2. 2. : Jacques LOIGEROT Veille Technologique et Stratégique – CETIM Présentation Le CETIM, c’est …  Un centre de R&D et de transfert pour les industries mécaniques  6500 entreprises mécaniciennes  700 ingénieurs et techniciens  De l’action collective pour 26 professions  De l’action commerciale individuelle  Un service de veille de 14 personnes et des partenaires de veille  300/400 notes de veille par an  Des experts qui valident les notes de veille  Des réponses à des questions ponctuelles  Des études stratégiques  Des études d’intelligence économique  … Utilisation d’Internet pour rechercher de l’information , mais pas seulement Accompagnement à l’utilisation d’Internet dans les PME Page 2
  3. 3. Mieux exploiter Internet comme source d’information Déroulement de la présentation : 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher de l’information d’entreprise • les besoins en information des entreprises • les moyens d’accès aux informations • les méthodologies de recherche de l’information, • De la collecte d’informations brutes à la veille • De l’information brute à l’analyse de l’information scientifique Page 3
  4. 4. Mieux exploiter Internet comme source d’information Déroulement de la présentation : 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher de l’information d’entreprise • les besoins en information des entreprises • les moyens d’accès aux informations • les méthodologies de recherche de l’information, • De la collecte d’informations brutes à la veille • De l’information brute à l’analyse de l’information scientifique Page 4
  5. 5. 1 - Panorama des utilisations d’Internet •Communiquer en interne et avec les partenaires de l’entreprise •Valoriser l’entreprise •Elargir sa vision (Faire de la veille et de la recherche d’informations ) •Partager, collaborer •Piloter à distance •Inter-connecter les machines et les objets Page 5
  6. 6. 1 - Panorama des utilisations d’Internet : Communiquer Outils Utilisation Email La plus classique, en « one to one » Web conférence Réunion, formation, présentation et partage de documents en « one to one » ou beaucoup plus Wiki, Blog, réseaux sociaux Publication de documents et commentaires En mode push Page 6
  7. 7. 1 - Panorama des utilisations d’Internet : Valoriser Outils Utilisation Site Web La plus classique pour présenter l’entreprise Sites autres que l’entreprises (annuaires, revues, blogs, Wiki..) Multiplier sa visibilité sur Internet YouTube, SlideShare… Promouvoir des contenus à forte valeur ajoutée (vidéo, pptx…) Réseaux sociaux, Toucher les collaborateurs et pas seulement les responsables d’entreprise Référencement, positionnement et visibilité Page 7
  8. 8. 1 - Panorama des utilisations d’Internet : Exploiter l’information Outils Utilisation Moteurs de recherche Sites ressources, revues… Trouver de l’information Flux, alertes, agrégateurs Mettre en place une veille Outils de partage (Zotéro, Medeley…) Analyse collaborative de documents Page 8
  9. 9. 1 - Panorama des utilisations d’Internet : Collaborer Outils Utilisation Solid Works, CATIA DS, Partage de modèles CAO et conception collaborative Wiki, Blog, réseaux sociaux Publication de documents et commentaires « Cloud » Partage d’informations et de données à distance à travers des SAAS Page 9
  10. 10. 1 - Panorama des utilisations d’Internet : Pilotage à distance et Internet des objets Outils Utilisation Protocole d’échanges et de communication Pilotage de machines, de robots, de systèmes Réseaux intelligents (Smartgrid) Faire communiquer les objets entre eux Page 10
  11. 11. Mieux exploiter Internet comme source d’information 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise dans le cadre d’activités de veille (veille, lobbying, sécurité économique…) 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher de l’information d’entreprise • les besoins en information des entreprises • les moyens d’accès aux informations • les méthodologies de recherche de l’information, • De la collecte d’informations brutes à la veille • De l’information brute à l’analyse de l’information scientifique Page 11
  12. 12. 2 – Avoir un regard critique sur Internet Pourquoi mettre de l’information sur Internet ? •Valoriser une entreprise, une personne •Faire connaître un produit, un résultat d’étude… Mais aussi •Diffuser des informations fausses (HOAX) !!! Si vous trouvez l’information, c’est que l’on a bien voulu vous la mettre à disposition Il faut recouper les informations et s’interroger sur la valeur de l’information Page 12
  13. 13. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Internet, c’est une vitrine magnifique Acheteur  Vendeur Page 13
  14. 14. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Le principe de référencement du Web Modèle économique des moteurs : Vendre de la publicité Tout ce qui peut-être lu pour un moteur permet d’apporter du contenu Ce contenu est fourni avec des publicités Modèle économique des sites Internet : Attirer les plus d’internautes possibles pour vendre Etre les plus visible possible Comprendre les internautes Référencement sur les moteurs et visibilité du site et des supports Web Travail sur le contenu du site Mesure des visites du site Présence sur les différents médias (Annuaires, portails, réseaux sociaux, blogs….) Page 14
  15. 15. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Arriver en tête sur les moteurs !!! Echange de liens  La bonne information ne se trouve peut être pas en première page ! Page 15
  16. 16. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Comment optimiser la structure et le contenu du site pour faire remonter le site Titre de la page Balises méta URL Importance + + + Url (adresse) + + + Contenu Contenu Titre + + + Description (invisible)  Une thématique par page  Structurer les répertoires par thématique  Un plan du site ou un fichier sitemaps + Mots clefs (invisible) + Page 16
  17. 17. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Echange de liens : Réputation et popularité du site http://www.cetim.fr Formation Formation Formation Formation Formation Formation Formation Formation Page 17
  18. 18. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Liens sponsorisés 1- Méthode 2- Outils  En recherche d’informations, ne pas utiliser les liens sponsorisés ! Page 18
  19. 19. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Quand vous visitez un site, vous êtes tracé, mais pourquoi ?  Mesurer les visites du site  Interpréter les mesures  Détecter des actions d’amélioration  Ne laissez pas forcément votre Email professionnel Page 19
  20. 20. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Les réseaux sociaux Les différents supports d’information ? Le blog pour communiquer sur un sujet pointu : la défaillance La curation Qui est l’auteur de l’information, de la publication, du site ? Page 20
  21. 21. 2 – Avoir une regard critique sur Internet Que retenir ? •L’information est mise à disposition dans un but précis •Il faut recouper l’information •Il faut savoir que l’on est « suivi » sur Internet •Il ne faut pas être paranoïaque ! Page 21
  22. 22. Mieux exploiter Internet comme source d’information 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise dans le cadre d’activités de veille (veille, lobbying, sécurité économique…) 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher l’information d’entreprise • • Les moteurs de recherche les méthodologies de recherche de l’information, Page 22
  23. 23. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Priorité 1 : La couverture du moteur Priorité 2 : Les fonctionnalités de recherche Page 23
  24. 24. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Remarques préliminaires La langue de publication La traduction (Google translate) Page 24
  25. 25. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Remarques préliminaires Web visible •Tout ce qui est lu, indexé par les moteurs de recherche Web invisible •Tout ce qui est protégé par un mot de passe •Tout ce qui est public mais non crawlé par le moteur de recherche Exemple de la base privée CETIM Robot Txt : Un fichier qui permet d’informer les crawlerss d’indexation des moteurs Page 25
  26. 26. 3 – Recherche d’information : Les moteurs En France, Google est le moteur par défaut le plus utilisé sur Internet Google est un moteur regroupant un nombre important de services 1. Recherche générale avec une syntaxe particulière 2. Recherche d’images 3. Recherche d’informations scientifiques et techniques 4. Recherche d’actualités 5. Recherche sur des blogs 6. Recherche d’un trajet 7. etc.… Autres moteurs de recherche : Bing, Exalead… Page 26
  27. 27. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Passer de Quelques millions de résultats à Quelques centaines de résultats Source : https://fr.123rf.com/photo_14770193_une-image-d-39-un-ensemble-de-graphiques-en-entonnoir-3d.html Page 27
  28. 28. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Les expressions Connaître les bons termes à utiliser • • • Mots du métier : Demander en interne Lire les documents que vous trouvez au fil des recherches Utiliser Wikipédia ou un site métier intégrant plusieurs langues Exemple -Eclisse de train Fishplate ou joint bar ou splice bar Page 28
  29. 29. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Fonctionnalités permettant de cibler la recherche Fonctionnalités de recherche de Google • • • • • • • Les opérateurs booléens ( Et implicité, Ou et sauf à préciser) « … » : recherche d’une chaine de caractères Site : permet de rechercher dans un site spécifique Intitle : recherche un terme dans un titre de page Inurl : recherche un terme dans une URL Filetype: ou ext : recherche des formats spécifiques Daterange : recherche entre deux dates 2002..2009 Règles de base -Penser aux expressions techniques ou scientifiques -Documents scientifiques : pdf « » Page 29
  30. 30. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Fonctionnalités basiques Le « et » est implicite Les « » pour les expressions métier 30 Page
  31. 31. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Fonctionnalités « avancées » Le « ou » doit être imposé L’exclusion doit être imposée pdf, ppt, xls, doc… Page 31
  32. 32. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Fonctionnalités « avancées » Méthode de l’entonnoir Méthode de l’entonnoir Chercher dans un site sans moteur Chercher une valeur Page 32
  33. 33. 3 – Recherche d’information : Les moteurs Ce qu’il faut retenir : Le principe de l’entonnoir !!!! J’ai trop de résultats : 1. J’ajoute des expressions pertinentes 2. Je cherche du pdf pour les articles scientifiques et techniques 3. Je cherche une expression clé dans le titre 4. Je ne me contente pas de lire la première page de résultats 5. J’analyse les résultats sans cliquer à chaque fois pour aller consulter le contenu. Le critère de tri l’Url de réponse Je pense à la langue de recherche 1. Priorité 1 : L’anglais 2. Priorité 2 : Le Français 3. J’utilise la fonction « translate » de Google pour tester des langues exotiques Page 33
  34. 34. Mieux exploiter Internet comme source d’information 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise dans le cadre d’activités de veille (veille, lobbying, sécurité économique…) 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher l’information d’entreprise • • • les besoins en information des entreprises les moyens d’accès aux informations les méthodologies de recherche de l’information, Page 34
  35. 35. 3 – Exploiter l’information pour le bénéfice de l’entreprise Les informations et leurs sources ! Information Réglementaire et Normative Information Scientifique et Technique Information Produit Information en PI Information Entreprise Information Marché Information sur des Personnes Page 35
  36. 36. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Information réglementaire - Qu’est-ce que l’information réglementaire : Une information qui contraint l’entreprise, sur un territoire donné à respecter des règles - Une information réglementaire est obligatoirement mise à disposition des entreprises - La réglementation est différente d’un territoire à un autre - La réglementation s’interprète techniquement et juridiquement Page 36
  37. 37. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Impact de la réglementation Exemple : REACH en Europe (interdiction de certaines substances chimiques dans les produits) Je fabrique des vérins dont les tiges sont chromées. Est-ce que le chromage dur peut être interdit ? Page 37
  38. 38. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Exemples de territoires d’application de la réglementation Sites gouvernementaux En Europe, REACH : http://ec.europa.eu Page 38
  39. 39. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Exemple de site dédié à la législation Sites institutionnels comme : http://www.legifrance.gouv.fr • • • Chaque pays à son site réglementaire Aux USA chaque état à sa réglementation Au Japon, en Inde ????? Page 39
  40. 40. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Autres sources d’informations réglementaires ? Sites de syndicats professionnels • • Avantages : Interprétations, anticipations Inconvénients : Etre membre  Développez votre réseau Page 40
  41. 41. 3 – Les sources d’information : Information réglementaire Fiabilité de l’information réglementaire Sur les sites réglementaires, il n’y a aucun souci ! ! Il faut être capable d’interpréter l’information réglementaire Sur les sites d’information, il faut valider que la réglementation est d’actualité Page 41
  42. 42. 3 – Les sources d’information : Information normative Information Normative Une norme c’est : 1. Un moyen connu et reconnu par un comité d’experts permettant de mettre en œuvre des procédés industriels ou des produits 2. Un document publié qui détaille les critères techniques pour qu'ils soient utilisés comme règles et lignes directrices. 3. Un moyen d'augmenter la qualité et l'efficacité de biens et services 4. Un moyen de conserver un avantage face à des produits ou services étrangers Page 42
  43. 43. 3 – Les sources d’information : Information normative Recherche de normes Sites institutionnels – http://www.afnor.fr – http://www.iso.org – http://www.astm.org Page 43
  44. 44. 3 – Les sources d’information : Information normative Avoir la garantie que les normes en possession des entreprises est à jour Avoir des informations sur les futures normes Page 44
  45. 45. 3 – Les sources d’information : Information normative Fiabilité de l’information Normative Seul l’organisme officiel (AFNOR en France), est habilité à diffuser les normes Une norme trouvée sur Internet est mise à disposition de manière illégale Le texte issu de l’organisme de norme est fiable Sur les autres sites, il faut valider le contenu et la mise à jour Page 45
  46. 46. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Information scientifique et technologique o Revues en texte intégral o Thèses en ligne o Revues payantes mais résumés et alertes gratuites o Moteurs scientifiques … o Bases de données sur les propriétés des matériaux Sources, méthodes et limites Page 46
  47. 47. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Revues en texte intégral o Quelles revues circulent sur le sujet ? o Consultation des sites de revues Page 47
  48. 48. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Où trouver des revues gratuites en texte intégral ? Page 48
  49. 49. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Les limites des sites de revue ? o Revues payantes Page 49
  50. 50. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Les thèses o Pourquoi une thèse : La richesse du contenu, l’étude bibliographique déjà réalisée o Ou trouver les thèses ? Page 50
  51. 51. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Pourquoi chercher des thèses Introduction de 11 pages Travail de synthèse Des références en quantité Page 51
  52. 52. 3 – Les sources d’information : Information scientifique TEL (Archives ouvertes) http://tel.archives-ouvertes.fr/ Moteur de recherche Page 52
  53. 53. 3 – Les sources d’information : Information scientifique TEL (Archives ouvertes) http://tel.archives-ouvertes.fr/ Page 53
  54. 54. 3 – Les sources d’information : Information scientifique HAL Articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et thèses, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privé THESES +++ Le moteur de recherche des thèses de doctorat françaises. Export PASTEL ACCÈS DIRECT AUX THÈSES DES ÉCOLES: AgroParisTech Arts et Métiers ParisTech Chimie ParisTech, Ecole des Ponts ParisTech Ecole Polytechnique…. THESA +++ THESA, le portail des Thèses de doctorat en cours dans les Grandes Ecoles de la CGE TEL TEL est un environnement particulier de HAL et permet donc, comme HAL, de rendre rapidement et gratuitement disponibles des documents scientifiques, mais en se spécialisant aux thèses de doctorat et HDR. OPEN THESIS Un référentiel libre de thèses, mémoires et autres documents DART EUROPE +++ SUDOC + DART-Europe est un partenariat de bibliothèques de recherche et de consortiums de bibliothèques qui travaillent ensemble pour améliorer l’accès mondial aux thèses européennes. Le catalogue du Système Universitaire de Documentation réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 10 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents. Interface en français. Page 54
  55. 55. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Les sites d’agrégateurs de revues o o o o Editeurs payants Achat au pay per view Mise à disposition des résumés Outil servant à identifier des publications Page 55
  56. 56. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Les sites d’agrégateurs de revues Page 56
  57. 57. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Moteurs d’informations scientifiques Page 57
  58. 58. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Page 58
  59. 59. 3 – Les sources d’information : Information scientifique SCHOLAR GOOGLE +++ Articles scientifiques, dont certains sont en accès libre sous format PDF ou HTML. SCIRUS +++ 575 millions d'articles scientifiques indexés au dernier décompte SCIENCE DIRECT + Base de données avec résumés des articles scientifiques issus de 2500 revues spécialisées (éditeur ELSEVIER). 11.000 livres. L’article en final est souvent payant. SPRINGER + L'accès à des millions de documents scientifiques de revues, des livres... WORLDWIDESCIENCE + Site qui fédère des bases de données et portails scientifiques nationales et internationales REFDOC ++ Plus de 53 millions de références d’articles, ouvrages, actes de congrès... en science, technologie, médecine, sciences humaines et sociales. INGENTA ++ Accède à 30 000 revues dans tous les domaines. SUDOC + Le catalogue du Système Universitaire de Documentation réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 10 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents. Interface en français. Page 59
  60. 60. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Bases de données matériaux OTUA o OTUA : les aciers, les équivalences d’aciers, les propriétés … o Matweb : tous matériaux (composites, aciers, aluminnium… o Caratex : Inflammabilité des matériaux Page 60
  61. 61. 3 – Les sources d’information : Information scientifique Données matériaux o Penser aux fabricants de matériaux qui présentent leur produits o Penser aux Centre techniques (CTIF, CETIM..) o Penser à la recherche sur Google Page 61
  62. 62. 3 – Les sources d’information : Information technologique Information Brevet Qu’est-ce qu’un brevet ? o o o o C’est un titre de propriété En lien avec une innovation technique Permettant de garantir un droit d’exclusivité de production Dans les pays ciblés C’est donc o o De l’information technique De l’information à vocation stratégique Page 62
  63. 63. 3 – Les sources d’information : Information technologique Exemple de Brevet Page 63
  64. 64. 3 – Les sources d’information : Information technologique Exemple de Brevet Page 64
  65. 65. 3 – Les sources d’information : Information technologique Autres points importants : o La classification des brevets (CIB, ECLA) o La description du brevet (plusieurs pages en langage complexe) o Les revendications classées par ordre de priorité pour protéger l’invention o Le rapport d’étude scientifique si il existe avec les documents importants ayant servi à son élaboration Page 65
  66. 66. 3 – Les sources d’information : Information technologique Les banques de données de brevets oPas de source unique gratuite oChaque office dispose de sa banque de données pour le pays oQuelques sites de références oDes sites pour aller plus loin que la recherche brevet Page 66
  67. 67. 3 – Les sources d’information : Information technologique Comment rechercher une information brevet ? oFaire une première recherche avec des expressions oAnalyser la classification des brevets oCroiser expressions et classifications Exemple : Recherche de brevets sur les multiplicateurs d’éoliennes Page 67
  68. 68. 3 – Les sources d’information : Information technologique Exploitation de la classification brevet pour rédiger une requête Principe de la requête exhaustive : [CIB de l’application] ET [termes liés au produit] Ou [CIB du produit] ET [termes de l’application] Ou [CIB de l’application] ET [CIB du produit] Exemple de Requête sur le multiplicateur d’éolienne : [F03D et (gearbox ou gear box)] ou [F16H et (windmill ou wind turbine ou wind energy)] ou [F03D et F16H] Page 68
  69. 69. 3 – Les sources d’information : Information technologique Autres recherches brevet ? oTrouver les brevets des concurrents oConnaître la stratégie d’un concurrent (Pays de couverture) oExistence réelle d’un brevet (brevet abandonné…) Fiabilité d’un brevet oBrevet leurre pour attirer le lecteur vers une fausse piste oBrevets WO et EP sont importants oL’abandon d’un brevet => Pas important Page 69
  70. 70. 3 – Les sources d’information : Information technologique ESPACENET +++ FREE PATENTS ON LINE FR Esp@cenet donne accès au réseau européen de bases de données brevets. La base FREsp@cenet gérée par l'INPI contient 5 millions de demandes françaises, européennes et internationales PCT de brevets publiées depuis 1978. On peut étendre la recherche, en anglais, sur la base mondiale Worldwide, gérée par l'Office européen des brevets (OEB) et contenant plus de 70 millions de brevets issus de 90 pays. Brevets américains La base de données contient toutes les brevets publiés par l'United States Patent and Trademark Office (USPTO) ++ USPTO Le United States Patent and Trademark Office (USPTO), littéralement le « Bureau américain des brevets et des marques de commerce », est l'instance administrative chargée d'émettre des brevets et des marques déposées aux États-Unis. Page 70
  71. 71. 3 – Les sources d’information : Information technologique Information technologique classique Revues dédiées à l’industrie USINE NOUVELLE +++ L’actualité technique accessible par mots clés et secteur matériaux, mécanique, armement … TECHNIQUES DE L'INGENIEUR les bases documentaires Techniques de l'Ingénieur représentent la plus importante collection technique et scientifique en langue française, incontournable pour tous les ingénieurs scientifiques, chefs de projet, bureaux d'études et industriels INDUSTRIES ET TECHNOLOGIES +++ L’actualité technique accessible par mots clés et secteur matériaux, mécanique, armement … CTIF Accès à une base de données spécialisée CETIM +++ Accès a plus de 2000 notes de veille classées par catégories (technologies, fonctions, profession..) ou mots clefs Page 71
  72. 72. 3 – Les sources d’information : Information de marché Information Marché Etudes de marchés payantes o Freedomia, Market research, Xerfi.. o Coût élevé (plusieurs milliers d’euros) o Utiliser le sommaire gratuit ou les extraits Page 72
  73. 73. 3 – Les sources d’information : Information de marché Etudes de marchés gratuites o Utiliser Google Type de fichiers : pdf, ppt Choix des mots utilisés - « market survey » - Noms des acteurs potentiels http://www.pwc.fr/etat_de_la_filiere_photovoltaique_en_france.html Page 73
  74. 74. 3 – Les sources d’information : Information de marché Etudes de marchés gratuites o Utiliser Google Page 74
  75. 75. 3 – Les sources d’information : Information de marché Etudes de marchés gratuites o Utiliser Google Derrière les images, il y a des études !!! Page 75
  76. 76. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Information sur des produits et des entreprises Où trouver les informations o Analyses de sites d’entreprises o Exploitation des annuaires o Organisations professionnelles o Sites dédiés à l’information financière et stratégique Page 76
  77. 77. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Recherche d’entreprises ou de prospects : Analyser les sites de concurrents Automobile Une présence du développement à la production chez plus de 80 clients : constructeurs, équipementiers et sous traitants. Pièces de structures, éléments de fixation, ressorts, contacts, circuits de puissance électronique, rondelles, capteurs, pièces d’aspect, jauges à huile, pièces de protection Quelques clients PSA, Faurecia, Renault, BMW, JTEKT, Siemens, Valeo, Delphi  Bâtiment Découpage de pièces standards et développement de pièces techniques chez 30 clients importants du marché. Fixations, liaisons ressorts, raccords, bouchons  Électricité/électronique Un positionnement fort chez les plus grands : Legrand, Schneider, ABB, etc. Contacts inox, connectique électrique, connectique mécanique, capteurs, inserts pour connectique électrique  Électroménager Présence dans le Groupe SEB Pièces découpées, pièces de mâchoires, fixations  Équipement industriel Développement et production de produits techniques divers grâce à notre capacité de développement outillage et notre expertise dans le surmoulage. Ressorts assemblés, connectique mécanique, pièces techniques  Véhicules industriels Réalisation de pièces de moyennes séries pour les clients comme RNUR, MANULOC, MANITOU, GEFCO, ALLEVARD REJNA LIGGETT. http://www.pmpc.fr/index.php?page=marches Page 77
  78. 78. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Typologie des annuaires Annuaires sectoriels http://www.textile-fr.com http://www.mecaweb.info http://fabricants-btp.batiproduits.com http://www.automotive-index.com http://www.fim.net Annuaires business http://www.businesspme.com http://www.cotraitel.com http://www.indexa.fr http://www.lebottin.be http://www.sous-traiter.com http://www.france-sous-traitance.com/ http://www.europages.de http://www.europages.be Sites de revues => Portails http://www.jautomatise.com/ http://www.machpro.fr/ http://www.machine-outil.com/ http://www.tolerie-mag.com http://www.usinenouvelle.com/ Annuaires régionaux http://www.clermontfd.cci.fr/infoeco/annuaire/annuaire.php http://www.uimm-allier.com/lettres-mensuellesuimm-allier.php Page 78
  79. 79. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Annuaires sectoriels Page 79
  80. 80. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Annuaire de type Business Page 80
  81. 81. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Syndicats professionnels (SNITEM, UITS), CCI… Page 81
  82. 82. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Sites dédiés à l’information financière o Infogreffe Page 82
  83. 83. 3 – Les sources d’information : Information sur des produits et des entreprises Sites dédiés à l’information financière o Société.com Page 83
  84. 84. Mieux exploiter Internet comme source d’information 1. Avoir un panorama des utilisations du WEB en entreprise dans le cadre d’activités de veille (veille, lobbying, sécurité économique…) 2. Avoir un regard critique de l’Internet 3. Rechercher de l’information d’entreprise • • De la collecte d’informations brutes à la veille De l’information brute à l’analyse de l’information scientifique Page 84
  85. 85. 3 – De l’information à la veille De la recherche d’informations à la veille Page 85
  86. 86. 3 – De l’information à la veille Mettre en place un outil de veille Information technique Information réglementaire et normative Information produit Information Entreprise et Sectorielle Collecte Tri Centralisation Partage Capitalise Information brevet Quelles limites ? Page 86
  87. 87. 3 – De l’information à la veille Fédérer les alertes et les flux d’informations Page 87
  88. 88. 3 – De l’information à la veille Créer des alertes sur Google Page 88
  89. 89. 3 – De l’information à la veille Créer des alertes sur Google Page 89
  90. 90. 3 – De l’information à la veille Créer des alertes sur sciencedirect Page 90
  91. 91. 3 – De l’information à la veille Créer des alertes sur Espacenet Page 91
  92. 92. 3 – De l’information à la veille Structurer les flux - Filtrer sur mot clef (inclusion, exclusion) - Agréger plusieurs flux - Dédoublonner Page 92
  93. 93. 3 – De l’information à la veille Diffuser, Partager, Capitaliser  Garder les informations intéressantes pour analyse ultérieure  Stocker les informations « par thématique »et/ou « pour plus tard » Page 93
  94. 94. 3 – De l’information à la veille Diffuser, Partager, Capitaliser Capitaliser de ’information en « live » Partager l’information  Liste de diffusion  Abonnements  ... Page 94
  95. 95. 3 – De l’information à la veille Diffuser, Partager, Capitaliser 1 2 3 Page 95
  96. 96. Dernière recommandation Privilégiez le temps d’analyse par rapport à la recherche d’information C’est là que se trouve votre véritable valeur ajoutée !! Merci de votre attention Page 96

×