Burt et Granovetter

10 577 vues

Publié le

0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 577
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
123
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Burt et Granovetter

  1. 1. R. Burt, M. Granovetter Najatte Adjadj Maureen Coppens Marion Duquesne Sarah Hans
  2. 2. Sommaire <ul><li>Concept de trou structural </li></ul><ul><li>Concept de Broker </li></ul><ul><li>Concept de Closure </li></ul><ul><li>Concept d'encastrement </li></ul><ul><li>Concept de lien fort et de lien faible </li></ul>
  3. 3. Concept de trou structural Ronald Burt
  4. 4. Trou structural <ul><li>Définition: </li></ul><ul><li>Un trou structural est un trou qui sépare des contacts non redondants. </li></ul><ul><li>Un contact redondant est un lien qui procure les mêmes informations qu'un autre. </li></ul><ul><li>La redondance d'un contact est signalée par deux indicateurs: </li></ul><ul><ul><li>Cohésion du réseau (plus il y a interconnexion, plus il y a redondance) </li></ul></ul><ul><ul><li>Équilibre structural (2 personnes non reliées, ayant les mêmes information => redondance) </li></ul></ul>
  5. 5. Trou structural <ul><li>Exemple 1 selon R. Burt: </li></ul><ul><li>Cas d'Entreprises produisant biens et services et faisant affaire avec des fournisseurs et clients : </li></ul><ul><li>Trou structural se situe entre les fournisseurs et les clients (car ne communiquent pas directement entre eux) </li></ul><ul><li>Les fournisseurs et clients exploitent ces absences de communication pour obtenir des prix qui leur sont plus favorables. </li></ul>
  6. 6. Trou structural <ul><li>Exemple 2 Personnel: </li></ul><ul><li>Dans les réseaux sociaux sur Internet : </li></ul><ul><li>Pour s’exprimer simplement: je peux connaitre Pierre et François sans que ceux-ci se ne se soient jamais rencontrés. </li></ul><ul><li>Je peux être membre du réseau des anciens diplômés de telle école de commerce tout en intégrant un club d’affaires. </li></ul>
  7. 7. Trou structural Trou structural Source: R. Burt, Brokerage and Closure , 1992
  8. 8. Concept de Broker Ronald Burt
  9. 9. The Broker <ul><li>Définition: </li></ul><ul><li>Intermédiaire situé dans un trou structural </li></ul><ul><li>« Agit entre » deux tiers non directement connectés </li></ul><ul><li>Avantage: </li></ul><ul><li>The Broker retire de cette position des avantages en forme d'informations, de contrôle ou de créativité. </li></ul>
  10. 10. The Broker <ul><li>Exemple 1 tiré de R. Burt: </li></ul><ul><li>Cas d'Entreprises produisant biens et services et faisant affaire avec des fournisseurs et clients : </li></ul><ul><li>Ici l'entreprise est le Broker. </li></ul><ul><li>Il tire profit de sa position de part sa plus grande connaissance du marché car il connait les deux fournisseurs et les deux fournisseurs ne communiquent pas. </li></ul>
  11. 11. The Broker <ul><li>Exemple Personnel: </li></ul><ul><li>Dans les réseaux sociaux sur Internet : </li></ul><ul><li>Pour s’exprimer simplement: je peux connaitre Pierre et François sans que ceux-ci se ne se soient jamais rencontrés. Je suis donc dans une position de Broker, et tire partie de cette place en ayant les opinion de Pierre et de François. </li></ul><ul><li>Je peux être membre du réseau des anciens diplômés de telle école de commerce tout en intégrant un club d’affaires. Je suis encore une fois dans une position de Broker, et tire partie de cette place en ayant des informations grâce à ces deux réseaux. </li></ul>
  12. 12. The Broker The Broker Source: R. Burt, Brokerage and Closure , 1992
  13. 13. Concept de Closure Ronald Burt
  14. 14. The Closure <ul><li>Définition: </li></ul><ul><li>Activité qui « ferme » un réseau, et permet une croissance des communications au sein de ce réseau. => On parle alors de « réseau complet ». </li></ul><ul><li>Ce n'est pas le résultat d'une action personnelle, mais ce qui se produit naturellement quand un réseau se forme => apparition des ragots et des réputations. </li></ul><ul><li>Cela permet de construire un climat de « confiance » qui permet l'échange d'information: </li></ul><ul><ul><li>Dans les réseaux complets, l’ensemble des comportements des individus est connu, soit de façon directe, soit de façon indirecte par le biais de la réputation des individus. </li></ul></ul><ul><ul><li>La réputation d’un individu au sein de son groupe d’appartenance s’acquiert dans le long terme et fonctionne comme une « identité sociale fixe » à laquelle correspondent des obligations sociales </li></ul></ul>
  15. 15. The Closure <ul><li>Exemple 1 tiré de R. Burt: </li></ul><ul><li>La construction des « Liberty Ships » pendant la Seconde Guerre mondiale : </li></ul><ul><ul><li>La comparaison incessante entre les différentes équipes de travailleurs de la chaîne de production des « Liberty Ships » a accru la compétition entre ceux-ci pour atteindre les meilleurs rendements. </li></ul></ul><ul><ul><li>Après un laps de temps nécessaire au rôdage des équipes nouvellement formées (effet d’apprentissage), le temps nécessaire à la fabrication d’un bateau a très fortement diminué, passant de 244 jours en 1941 à une dizaine de jours dès la mi-1942 : les rendements ont décuplés ! </li></ul></ul>
  16. 16. The Closure <ul><li>Exemple Personnel: </li></ul><ul><li>Dans les réseaux sociaux sur Internet : </li></ul><ul><li>La notion de surf social apparaît déjà, elle préconise de n’entrer que dans les sites qui ont reçu la bénédiction des membres du réseau. </li></ul><ul><li>Un des domaines déjà appliqués concerne les ressources humaines où le mécanisme se base sur la cooptation (pas de possibilité d’embauche sans la recommandation favorable de membres). </li></ul>
  17. 17. The Closure Source: R. Burt, Brokerage and Closure , 1992
  18. 18. Concept d’encastrement Karl Polanyi & Mark Granovetter
  19. 19. Introduction au concept <ul><li>Concept central dans la sociologie économique contemporaine </li></ul><ul><li>Apparu avec les travaux de Karl Polanyi </li></ul><ul><li>Notion qui constitue un des trois fondements de la NSE (Nouvelle sociologie économique) </li></ul><ul><li>Concept mis au goût du jour grâce au célèbre article de Mark Granovetter : « Economic Action and Social Structures : the Problem of Embeddedness  », publié en 1985. </li></ul>
  20. 20. Emergence & développement <ul><li>De l’anglais « embeddedness » </li></ul><ul><li>Notion introduite par Karl Polanyi dès 1944 </li></ul><ul><li>A l’époque pré-capitaliste, pour Polanyi : </li></ul><ul><ul><li>L’économie était encastrées dans la société prise au sens large ; </li></ul></ul><ul><ul><li>Degré de subordination de l’économie par rapport au social ; </li></ul></ul><ul><ul><li>L’économie était fondamentalement subordonnée à l’ensemble de la société. </li></ul></ul>
  21. 21. Emergence & développement <ul><li>Avec l’émergence du modèle capitaliste : </li></ul><ul><ul><li>Polanyi considère que l’économie est désencastrée, qu’elle s’auto-régule ; </li></ul></ul><ul><ul><li>Cette non subordination de l’économie au social entraîne de nombreux ravages ; </li></ul></ul><ul><ul><li>Un mouvement de réencastrement s’impose ! </li></ul></ul>
  22. 22. Emergence & développement Phénomène en trois étapes selon Polanyi Encastrement  Désencastrement  Réencastrement <ul><li>Faits économique sont à l’origine encastrés au sein de situations qui ne sont pas de nature économique. </li></ul><ul><li>Désencastrement de l’économie de la structure sociale : destruction des règles traditionnelles et isolement de l’échange des relations sociales antérieures. </li></ul><ul><li>Réencastrement au sein d’institutions purement économiques </li></ul>
  23. 23. L’encastrement selon Granovetter <ul><li>Granovetter critique l’hypothèse d’acteur atomisé ( soutenue par l’analyse économique classique) </li></ul><ul><li>L'activité économique s'inscrit dans des systèmes concrets de relations sociales  encastrement social ou réseaux sociaux. </li></ul><ul><li>Le désencastrement n’existe pas selon Granovetter ! </li></ul><ul><li>Vision de l’encastrement comme contexte, réseau de relations ou d’étayage social. </li></ul>
  24. 24. Concept de lien fort et de lien faible Mark Granovetter
  25. 25. La force des liens <ul><li>Deux types de force de lien : </li></ul><ul><li>les liens forts </li></ul><ul><li>les liens faibles </li></ul>4 facteurs déterminants <ul><li>La quantité de temps passé ensemble </li></ul><ul><li>L'intensité émotionnelle partagée </li></ul><ul><li>L'intimité ou autrement dit la confiance mutuelle </li></ul><ul><li>Les services rendus réciproquement </li></ul>
  26. 26. Lien Fort <ul><li>Quand les 4 facteurs sont réunis dans une relation entre deux individus, cette relation peut être considérée comme « lien fort ». </li></ul><ul><li>Les liens forts : le réseau réél et dense des individus à l'origine de la cohésion sociale </li></ul><ul><li>Limite : Quand une information circule dans le réseau de lien fort, elle se diffuse rarement en dehors de ce cercle. </li></ul>
  27. 27. Exemple lien fort Exemple personnel: Notre cercle d'ami le plus proche peut être considéré comme un lien fort
  28. 28. Lien faible <ul><li>Il s'agit du lien entre un individu et un autre individu plus éloigné de son cercle. </li></ul><ul><li>Les liens faibles sont plus nombreux que les liens forts. </li></ul><ul><li>Notion de pont : une ligne dans un réseau qui constitue le seule chemin possible reliant deux points </li></ul><ul><li>Les liens faibles sont indispensables pour l'intégration sociale : plus de transmission d'information qu'avec les liens forts </li></ul>
  29. 29. Exemple lien faible <ul><li>Exemple 1 de Mark Granovetter : </li></ul><ul><li>La recherche d'emploi des ouvriers américains </li></ul><ul><li>Ce sont les connaissances des ouvriers (et donc des liens faibles) qui transmettent l'information. </li></ul>
  30. 30. Exemple lien faible Exemple 2 personnel: Les réseaux sociaux où l'on devient amis avec ses amis dans un premier temps (lien fort) puis où on developpe son réseau avec les liens faibles.
  31. 31. Conclusion On différencie lien fort et lien faible car : - On consacre plus de temps à un lien fort qu'à un lien faible - L'intimité est importante dans un lien fort alors qu'elle est absente dans un lien faible - L'émotion et la confiance mutuelle sont caractéristiques du lien fort et non du lien faible - Les services rendus sont plus importants entre liens forts
  32. 32. Phénomènes économiques expliqués par une approche sociale Théorie de Mark Granovetter
  33. 33. Les fondements de la NSE selon Granovetter <ul><li>L’action économique émane d’individus pris dans des relations sociales . </li></ul><ul><li>L’action économique est structurée par d’autres finalités que celles de l’économie classique : pouvoir, reconnaissance sociale, défense de valeurs. </li></ul><ul><li>Institutions économiques sont des constructions sociales . Les entreprises existent sous l’action des réseaux sociaux. Intérêt : suivre l’évolution sociale, juridique, techniques et pas seulement économique ! </li></ul>

×