SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  57
Internet et relations publiques ,[object Object],[object Object],[object Object]
Construction sociale et identités numériques  Le capital social (statut) Problèmes éthiques La force des liens faibles Nouveaux pouvoirs L’obsession des classements Sorties, voix et loyautés
«Social media has prompted a radical shift.  We’ve moved from a world that is  private-by-default, public-through-effort  to one that is  public-by-default, private-with-effort .» Danah Boyd ,[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
“ The days of you having a different image for your work friends or co-workers and for the other people you know are probably coming to an end pretty quickly. […]  Having two identities for yourself is an example of a lack of integrity.” Mark Zuckerberg ,[object Object],[object Object]
CGU: Accès presque illimité aux informations ,[object Object],[object Object]
Capital social : «Concept qui tente de définir et de mesurer la  force des réseaux sociaux  au sein d'une société donnée à un moment déterminé. [...] «Une société où les individus n'auraient pas d'autres relations que celles induites par les obligations de production et de consommation aurait ainsi un  capital social faible , voire nul.  À l'inverse, aurait un  capital social élevé  une société où les individus, par l'existence et le dynamisme des familles, des associations, des églises, des groupes communautaires et des rencontres informelles de voisinage par exemple, entrent très souvent en contact et peuvent s'entraider d'une manière ou d'une autre. [...] Le  capital social  existe donc à l'échelle des individus, des groupes et des sociétés . Tel individu a-t-il un réseau? Tel groupe est-il bien organisé et nourri par une forte participation des membres? Enfin, dans une société, les individus sont-ils isolés -atomisés- ou, au contraire, sont-ils associés par des appartenances multiples? [...] ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
«Le concept [du capital social], de par la nature de l'objet qu'il tente de comprendre et de mesurer, renvoie à plusieurs définitions quelque peu différentes. Les indicateurs d'évaluation du  capital social  ne font pas l'objet d'un consensus.  Il existe aussi différents types de  capital social  : «[...] il nous faut faire la différence, dit [Robert] Putnam, [...] entre le  capital social  « fermé »  (il s'agit alors de liens entre des gens qui présentent des similitudes d'origine ethnique, d'âge, de classe sociale ou autres) et le  capital social  « ouvert »  qui désigne des liens transversaux par rapport aux différentes directions des clivages sociaux.» [...] Source:  Le capital social (équipe Perspective Monde-Université de Sherbrooke) http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1676 Le capital social fermé serait plus propice aux  liens forts  (amitiés) Le capital social ouvert serait plus propice aux  liens faibles  (intérêts) La gestion du paradoxe ouvert/fermé (le cas Facebook) Pas de «fenêtres» vers l’extérieur ( et pas de porte de sortie ?) Le cas Orkut en Inde (où le système de caste y serait reproduit). ,[object Object],[object Object]
La force des liens faibles ou la théorie de la  gentillesse envers les étrangers Altruisme et/ou retour d’ascenseur On compte et on se fie sur nos liens faibles plus souvent qu’on le pense... Liens faibles : relation sociale caractérisé par un contact peu fréquent, pas de rapprochement émotif, pas d’histoire de faveurs réciproques. On n’y pense pas trop jusqu’au moment où on sent qu’on a besoin de quelqu’un... La théorie de la force des liens faibles :  la mise en relation avec un nombre élevé de personnes devient un avantage social, sur le plan qualitatif. Un réseau social élargi (au-delà des relations interpersonnelles) demeurerait bénéfique. La loi de Dunbar :  le  nombre de personnes avec lesquelles on peut entretenir une relation stable à un moment donné durant la vie (150 en même temps ?) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
«  […]   On dénombre au moins  cinq  modalités de la mise en œuvre des identités sur internet. Une  cyber-identité  est apprécié par autrui, via  :  La présentation de l'individu par lui-même ( self-presentation ) - L'observation des  traces numériques  d'usage et comportements de l'individu (par exemple le niveau de qualité, ou de  collaborativité  de ses contributions, illustrations, apports...) La «  réputation  » de l'individu et son  statut  (par exemple, dans le cas de Wikipédia, le système des lauriers (Barnstars) fournit un moyen d'avoir accès au jugement des autres).  Parmi les motivations à se définir en ligne, figurent : L'utilité de se présenter pour mieux communiquer, ou trouver des internautes ayant des compétences ou centre d'intérêts proches ou complémentaires ; Le narcissisme et le désir d'attirer l'attention; Le désir d'augmenter sa visibilité et donc son  capital social . L'identité affichée en ligne n'est pas forcément ni l'identité réelle, ni toujours la même.  Au contraire, la capacité à assumer des identités différentes serait l'un des principaux attraits de l'identité numérique.  Par exemple, des études ont montré que les participants dans les sites web de rencontres déformaient souvent la réalité à leur avantage.[…] ». Peut-on en dire de même avec LinkedIn ? Source:  L’identité numérique dans  Internet (Wikipedia)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Identit%C3%A9_num%C3%A9rique
Le statut social dans Internet demeure toujours personnalisé... Est-il si différent du monde réel ? Pensons aux flux de mises à jour de Twitter Je fais ceci, j’ai acquis cela, je suis à tel endroit, etc. Le nombre d’amis/abonnés est également un baromètre de popularité, un des éléments du capital social. Plus on en a plus on se projette avec confiance dans Internet (signe identitaire clé, surtout chez les très jeunes). «On a deeper level, it’s a form of status anxiety motivated by a compulsive need to feel constantly connected to our social environment».  Source de la citation: Fraser M. & Dutta S.,  Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 6, (Wiley, 2008)
La théorie traditionnelle souligne que l’identité  sociale  est une construction basée sur des ressemblances (race, langue, religion, territoire, rang, etc.). Mais l’identité personnelle est élaborée, non pas pour établir notre similarité avec les autres, mais plutôt pour démontrer notre unicité... L’internet (la réalité virtuelle) est un espace idéal pour se construire une identité et parfois même des identités (personnelle et sociale). Le cas de la compagnie Zappos Why would your company need 13 blogs ? http://jeffbullas.com/2009/12/15/why-would-your-company-need-13-blogs/ Autres enjeux: Fabrication/manipulation Usurpation Confidentialité Transparence
Le paradoxe de la confidentialité La réputation est une des pierres angulaires de l’identité. Moins de confidentialité (vie privée) plus de liberté ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
«For starters, know that there's no magical formula for understanding privacy and publicity. There's no equation, no easy algorithm to implement.  Privacy and publicity are living things, a stew of complexity that's at the crux of humanity. They are fundamentally processes, grounded in needs, desires, and goals, situated in contexts and transformed by technology. Regardless of how you're trying to engage in privacy and publicity, know that there's no answer. What you'll want today will be different than what you want tomorrow and what you want may be different than what your neighbor wants. This is what makes technological inflections so unbelievably messy.  […] The key to guiding teens - and for that matter, yourselves - is to start by asking questions. What are you trying to achieve? Who do you think you're talking to? How would you feel if someone else was looking? What if what you said could be misinterpreted? Start these conversations when your children are young and help them learn how to evolve. There’s no formula for them either.» […] ,[object Object],[object Object]
  Internet ou le 5e pouvoir ?  après le législatif, l’exécutif,  le judiciaire et les médias... ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les trois catégories du concept de pouvoir le pouvoir  imposé   :   obtenu par la coercition brute; le pouvoir  compensatoire  : basé sur des avantages pécuniaires; le pouvoir  conditionné : acceptation par le biais de la persuasion. On retrouve aussi dans le concept de pouvoir des dynamiques idéologique, économique, politique et militaire. La source principale du pouvoir, c’est  l’organisation sociale .
Web 2.0 Le pouvoir glisse de plus en plus des mains d’institutions centralisées pour être distribué à travers des réseaux plus diffus. Les répercussions du web 2.0 auraient autant, sinon plus, d’impact que l’invention de l’imprimerie au XIVe siècle. L’invention de Gutenberg a mis au défi de grandes institutions hiérarchiques comme l’Église catholique. Mais l’impact du Web social est peut-être encore plus important que celui de l’imprimerie. Une presse à imprimer pouvait être acquise que par les élites  (Martin Luther) et plus tard, par les “barons de la presse”. Aujourd’hui, des milliards de personnes peuvent avoir accès à leur propre presse à imprimer (numérique) et plus …  Les contenus générés par les utilisateurs font peur…
 
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Wikileaks (Collateral Murder) http://wikileaks.org / ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Écoute électronique ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Le pouvoir social du Web 2.0 À l’échelle plus micro ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Le pouvoir social du Web 2.0 suite…micro ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
« Online communities can create cosmopolitan open societies or cult-like closed ones. Collective intelligence can be used to benefit consumers and citizens or profile them for surveillance or commercial exploitation. » Gaurav Mishra http://www.gauravonomics.com /
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Plus d’un million d’articles en français en 2010 Plus important projet de collaboration de masse d’Internet Le monde académique n’est pas une démocratie horizontale mais une  hiérarchie verticale ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
L’autre côté de la médaille... «Wikipedia, par exemple, n’est pas du tout écrit et édité par une foule, en pratique,  1% des utilisateurs de Wikipedia sont à l’origine de la moitié des éditions faites sur le site . Même le fondateur de Wikipedia, Jimmy Wales,  l’a confessé , estimant le coeur des éditeurs de Wikipedia a un petit groupe de plusieurs centaines d’individus.» ,[object Object],[object Object]
Radicalisme réactionnaire ? « The web is the digital version of capitalism, and social media is the next stage in postindustrial capitalism ». (Andrew Keen) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
“ […] We can conclude, therefore, that the status tension between  professional  and  citizen  journalism has little to do with ethics, economics or epistemology. This distinction is a fallacy. The real issue is power […]  “ Mathew Fraser & Soumitra Dutta Throwing Sheep in the boardroom  (Wiley, 2008) Davids and Goliaths: the revenge of the amateur, page 226.
Dans le monde réel, le statut est conféré par le biais d’une  position institutionnelle  tandis que dans le monde virtuelle, le statut est conféré par le biais de la  performance .  Dans le monde virtuel le statut n’est donc pas  assigné  mais  acquis . Il se base non pas sur des  valeurs  mais sur des  faits  mesurables  ( présence ,  expertise ,  efficacité,  etc.) Le capital social ressemble parfois au capital économique... Il s’agit d’un investissement dans des relations sociales comportant une attente d’un retour contre investissement. Les «profits» prennent la forme de l’information, de l’influence, d’une reconnaissance, d’un prestige, etc. Le capital social peut procurer un avantage compétitif par le biais d’accès privilégiés vers des ressources situées à travers et parmi les réseaux sociaux. «Online Social capital is attributed according to the values of personnal identity  liberated  from the constraints of institutionalized social identity construction.» Source de la citation: Fraser M. & Dutta S.,  Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 3, (Wiley, 2008)
[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
"In the past, clever marketers and advertisers shaped brands, but now consumers are increasingly empowered, everyone has a  voice , and information and opinions are instantly dispersed." Pat Conroy, Deloitte & Touche (2007) Selon une enquête de Forrester (2008), une majorité de répondants indiquent qu’on apprécie (et qu’on s’attend à) des témoignages, des classements et des critiques d’utilisateurs ( ratings and reviews ), c.-à.d. des contenus générés par les utilisateurs, dans les sites Web de consommation (voyage, média, électronique, banque, etc.). ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object]
L’obsession des classements  Évaluation, comparaison et critique de la performance par tous (et non plus seulement des «experts», c.-à.-d. des journalistes, critiques, analystes, etc.) Les entreprises, par le biais des médias sociaux, peuvent-elles tirer profit du pouvoir des masses et de la  sagesse des foules  ? Le cas de la companie DELL avec Twitter Le crowdsourcing de Price Waterhouse Coopers ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
TripAdvisor http://www.tripadvisor.fr Glassdoor.com (ressources humaines) http://www.glassdoor.com/index.htm Voir aussi: Yelp:  http://www.yelp.com/ Vault:  http://www.vault.com
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object]
L’autre côté de la médaille...  Le cas Grady Harp (critiques de livre et système de votes entre les rédacteurs de critiques...) « As I explored the murky understory of Amazon's reviewer rankings, however, I came to see the real Web 2.0 as a tangle of hidden agendas—one in which the disinterested amateur may be an endangered species. » […] Source:   Who is Grady Harp ? ( Garth Risk Hallberg) http://www.slate.com/id/2182002/pagenum/all/ Grady Harp’s profile (Amazon) http://www.amazon.ca/gp/pdp/profile/A328S9RN3U5M68 Culte ou fin de l’amateur ? ,[object Object]
"Over time, the marketplace will out false reviews as 'unhelpful'," referring to how Amazon allows UGC reviewers to review not only products, but also each other.  Patty Smith, Amazon ,[object Object],[object Object]
L’obsession des classements  Compte tenu de nombre grandissant de voix virtuelles (CGU, blogues, votes, critiques, évaluations, comparaisons, classement etc,) pourquoi les annonceurs (source principale de revenus pour les médias) continuent-ils à annoncer dans les médias traditionnels (avec leurs propres experts, critiques, c.à-d. les  gate-keepers  ?) Si les annonceurs avaient confiance dans le principe de la «sagesse de la foule», les sommes dépensées ne seraient-elles pas alors mutées vers les sites de «niche», les blogues et les médias sociaux où les évaluations, les critiques, les comparaisons, les classements sont plus nombreux, plus «authentiques» et donc plus «justes» ou équilibrés ? ,[object Object]
Les institutions verticales (Fraser et Dutta parlent d’oligarchie dans  certains cas) refusent encore d’accepter la perte de contrôle par le biais d’une participation directe du public. « Les annonceurs se méfient de la démocratie» [...]. «Annonceurs, professionnels du marketing et des RP, ainsi que les journalistes font partie de la même classe socio-professionnelle oligarchique». Ils sont tous des intermédiaires quand au choix et options des consommateurs pour les achats de produits et de services». Source: Fraser M. & Dutta S.,  Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 9, (Wiley, 2008)
Sortie, voix et loyauté  (concept d’Albert Hirschman/1970) Quand on est  insatisfait  d’un produit ou d’un service, on peut «sortir» d’une relation d’affaires en refusant d’acheter un produit ou en annulant un service. Une réaction «vocale» demeure plus explicite. «Sortie» et «voix» sont des symptômes du déclin d’une organisation.  Le premier (économique) est un signe avant-coureur d’un déclin tandis que le second (politique/informationnel) peut être un symptôme encore plus perturbateur... Exemples de sorties en masse Prodigy (1985+):  surveillance, censure, tarif modifié à l’heure GeoCities/Yahoo (1996-2007):  appartenance du contenu ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
La théorie de la loyauté L’étude des sites de réseaux sociaux confirme l’analyse de Hirschman : quand la «sortie» n’est pas possible, les gens (consommateurs, employés, citoyens, etc,) élèvent la «voix». Mais quand la voix est écoutée (et prise en compte) la loyauté devient possible... Dans certains cas, la loyauté tempère aussi la tentation d’élever la voix ou de faire une sortie...(la loyauté envers la marque) Le cas Facebook : on “vend” vos données, on impose des applications publicitaires de type  opt-in  par défaut ( Beacon ) et on conserve votre identité pour toujours... Il semble que l’écoute du fondateur de Facebook, ses excuses publiques, la mise au rancart de  Beacon  et la possibilité de se retirer complètement de Facebook aient été récompensés par une certaine loyauté...pour le moment... ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
La théorie de la loyauté Méfiance envers les réseaux ouverts  (menace les hiérarchies établies);  Perte de contrôle malgré la valeur de l’effet de réseaux; Les systèmes fermés avantagent les hiérarchies verticales et les intérêts établis; Les managers qui réglementent trop (silos bureaucratiques, verticalité, etc.,) sont souvent confrontés aux «sorties» et aux «voix»... Les organisations qui favorisent la collaboration(accès aux outils 2.0, créativité) et qui écoutent leurs parties prenantes sont plus souvent récompensés par la loyauté. Les réseaux ouverts favorisent l’innovation. Les gens qui se démarquent le font en favorisant la force des liens faibles, l’utilité des accointances virtuelles et la sagesse de la foule... ,[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Références supplémentaires: Facebook is making us miserable (Daniel Gulati/HBR) http://blogs.hbr.org/cs/2011/12/facebook_is_making_us_miserabl.html NYPD Facebook Probe Raises Free Speech Question (Colleen Long) http://news.yahoo.com/nypd-facebook-probe-raises-free-speech-165946268.html Power, politics and social media : London Riots (Graham Brown) http://www.slideshare.net/mobileyouth/the-london-riots-wtf-graham-brown-mobileyouth Wikipédia ou la fin de l’expertise ? (Mathieu O’Neil) http://www.monde-diplomatique.fr/2009/04/O_NEIL/16985 One identity or more ? (Jeff Jarvis) http://www.buzzmachine.com/2011/03/08/one-identity-or-more/ Risques et enjeux autour de l’identité numérique (Charles Nouÿrit) http://www.slideshare.net/Charles_Nouyrit/risques-enjeux-et-opportunit-autours-de-lidentit-numrique Why transparency and privacy should go hand in hand (Don Tapscott) http://dontapscott.com/2010/07/13/why-transparency-and-privacy-should-go-hand-in-hand/ What they know/Dossier du WSJ http://blogs.wsj.com/wtk/   How to avoid the prying eye http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703467304575383203092034876.html   The truth about data. Once it’s out there, it’s hard to control http://radar.oreilly.com/2011/04/jeff-jonas-data-privacy-control.html   Faire retirer son nom et sa photo des pubs de Facebook http://www.alexandre-le-danff.fr/2011/03/25/facebook-utilise-votre-photo-et-votre-nom-pour-ses-pubs-comment-faire-pour-ne-pas-apparaitre-dans-les-pubs/   Privnote https://privnote.com/   One identity or more ? (Jeff Jarvis) http://www.buzzmachine.com/2011/03/08/one-identity-or-more/   Why transparency and privacy should go hand in hand http://dontapscott.com/2010/07/13/why-transparency-and-privacy-should-go-hand-in-hand/   Fair use on the Internet http://en.wikipedia.org/wiki/Fair_use#Fair_use_on_the_Internet Digital millenium copyright act http://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Millennium_Copyright_Act Guide Anonymous (manifestation) http://zinelibrary.info/files/AnonymousGuideManifestation.pdf
Merci de votre attention ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]

Contenu connexe

Tendances

Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
Désiré Dupas
 
Initiation aux réseaux sociaux
Initiation aux réseaux sociauxInitiation aux réseaux sociaux
Initiation aux réseaux sociaux
Justin Yarga
 

Tendances (20)

Intro1 rep2400
Intro1 rep2400 Intro1 rep2400
Intro1 rep2400
 
Web curation p_leroux_2011
Web curation p_leroux_2011Web curation p_leroux_2011
Web curation p_leroux_2011
 
Reseaux sociaux
Reseaux sociauxReseaux sociaux
Reseaux sociaux
 
Eréputation_PLeroux_TCTIC14
Eréputation_PLeroux_TCTIC14Eréputation_PLeroux_TCTIC14
Eréputation_PLeroux_TCTIC14
 
Patriceleroux Outils de veille-Médias Sociaux-Monitoring
Patriceleroux Outils de veille-Médias Sociaux-MonitoringPatriceleroux Outils de veille-Médias Sociaux-Monitoring
Patriceleroux Outils de veille-Médias Sociaux-Monitoring
 
Monitoring
MonitoringMonitoring
Monitoring
 
Entrevue avec les médias (FESP)
Entrevue avec les médias (FESP)Entrevue avec les médias (FESP)
Entrevue avec les médias (FESP)
 
Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
Conférence e-Reputation à la CFCI : "Soyez net sur le net"
 
Cahier de pratique community management
Cahier de pratique community managementCahier de pratique community management
Cahier de pratique community management
 
Reputation p leroux_bio_qc_2014
Reputation p leroux_bio_qc_2014Reputation p leroux_bio_qc_2014
Reputation p leroux_bio_qc_2014
 
Identites_Statuts_Pouvoir_(3)
Identites_Statuts_Pouvoir_(3)Identites_Statuts_Pouvoir_(3)
Identites_Statuts_Pouvoir_(3)
 
Réseaux sociaux : usages et pédagogie
Réseaux sociaux : usages et pédagogieRéseaux sociaux : usages et pédagogie
Réseaux sociaux : usages et pédagogie
 
Enjeux des réseaux sociaux
Enjeux des réseaux sociauxEnjeux des réseaux sociaux
Enjeux des réseaux sociaux
 
Presentation FCFP
Presentation FCFPPresentation FCFP
Presentation FCFP
 
Cours REP-2300 2018
Cours REP-2300 2018Cours REP-2300 2018
Cours REP-2300 2018
 
Utilisation d'une communauté (dév. projet)
Utilisation d'une communauté (dév. projet)Utilisation d'une communauté (dév. projet)
Utilisation d'une communauté (dév. projet)
 
Community Management - Osereso
Community Management - OseresoCommunity Management - Osereso
Community Management - Osereso
 
Formation Facebook et les réseaux sociaux - Philippe Brandao
Formation Facebook et les réseaux sociaux - Philippe BrandaoFormation Facebook et les réseaux sociaux - Philippe Brandao
Formation Facebook et les réseaux sociaux - Philippe Brandao
 
Initiation aux réseaux sociaux
Initiation aux réseaux sociauxInitiation aux réseaux sociaux
Initiation aux réseaux sociaux
 
Formation Facebook Christophe Dupont
Formation Facebook Christophe DupontFormation Facebook Christophe Dupont
Formation Facebook Christophe Dupont
 

Similaire à Identites statuts pouvoir2

L'homme est un document come les autres
L'homme est un document come les autresL'homme est un document come les autres
L'homme est un document come les autres
olivier
 
Les communautés entre formes et processus
Les communautés entre formes et processusLes communautés entre formes et processus
Les communautés entre formes et processus
richard peirano
 
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objetsRéseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
richard peirano
 
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensitésRéseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
richard peirano
 
L'identité numérique: un levier ou un fardeau
L'identité numérique: un levier ou un fardeauL'identité numérique: un levier ou un fardeau
L'identité numérique: un levier ou un fardeau
Thonnard
 

Similaire à Identites statuts pouvoir2 (20)

Enjeux d'identites et de statuts
Enjeux d'identites et de statutsEnjeux d'identites et de statuts
Enjeux d'identites et de statuts
 
L'homme est un document come les autres
L'homme est un document come les autresL'homme est un document come les autres
L'homme est un document come les autres
 
Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiques
Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiquesReseaux sociaux, quelques reperes philosophiques
Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiques
 
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge TissseronNouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
Nouvelle culture nouvelles techno par Serge Tissseron
 
Cours Socio Identite Numerique
Cours Socio Identite NumeriqueCours Socio Identite Numerique
Cours Socio Identite Numerique
 
Le capital social
Le capital socialLe capital social
Le capital social
 
Les usages des reseaux sociaux arifor
Les usages des reseaux sociaux ariforLes usages des reseaux sociaux arifor
Les usages des reseaux sociaux arifor
 
Les nouvelles formes de sociabilité numérique
Les nouvelles formes de sociabilité numériqueLes nouvelles formes de sociabilité numérique
Les nouvelles formes de sociabilité numérique
 
Les communautés entre formes et processus
Les communautés entre formes et processusLes communautés entre formes et processus
Les communautés entre formes et processus
 
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objetsRéseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
Réseaux et communautés, 1. Noeuds, liens, objets
 
compil Atelier 15 - Les réseaux sociaux.ppt
compil Atelier 15 - Les réseaux sociaux.pptcompil Atelier 15 - Les réseaux sociaux.ppt
compil Atelier 15 - Les réseaux sociaux.ppt
 
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensitésRéseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
Réseaux et communautés, 2. Espaces et intensités
 
Les Communautes Virtuelles par Eric Lamidieu
Les Communautes Virtuelles par Eric LamidieuLes Communautes Virtuelles par Eric Lamidieu
Les Communautes Virtuelles par Eric Lamidieu
 
OIF atelier haïti
OIF atelier haïtiOIF atelier haïti
OIF atelier haïti
 
L'identité numérique: un levier ou un fardeau
L'identité numérique: un levier ou un fardeauL'identité numérique: un levier ou un fardeau
L'identité numérique: un levier ou un fardeau
 
Reseaux sociaux-et-entreprise-def-oe
Reseaux sociaux-et-entreprise-def-oeReseaux sociaux-et-entreprise-def-oe
Reseaux sociaux-et-entreprise-def-oe
 
Relations professionnelles et web 3.0, la naissance d’un nouvel écosystème ?
Relations professionnelles et web 3.0, la naissance d’un nouvel écosystème ?Relations professionnelles et web 3.0, la naissance d’un nouvel écosystème ?
Relations professionnelles et web 3.0, la naissance d’un nouvel écosystème ?
 
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
 
Reseaux sociaux 2013
Reseaux sociaux 2013Reseaux sociaux 2013
Reseaux sociaux 2013
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimecheLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
 

Plus de Patrice Leroux

Plus de Patrice Leroux (20)

Rep2400 plan cours_h2019_sl
Rep2400 plan cours_h2019_slRep2400 plan cours_h2019_sl
Rep2400 plan cours_h2019_sl
 
Rep2400 lectures h2019
Rep2400 lectures h2019Rep2400 lectures h2019
Rep2400 lectures h2019
 
Rep2400 lectures h2017
Rep2400 lectures h2017Rep2400 lectures h2017
Rep2400 lectures h2017
 
Rep2400 h17 ss
Rep2400 h17 ssRep2400 h17 ss
Rep2400 h17 ss
 
Rep2400 plan cours_h2016
Rep2400 plan cours_h2016Rep2400 plan cours_h2016
Rep2400 plan cours_h2016
 
Vocabulaire des relations publiques (II)
Vocabulaire des relations publiques (II)Vocabulaire des relations publiques (II)
Vocabulaire des relations publiques (II)
 
Relations avec les médias
Relations avec les médiasRelations avec les médias
Relations avec les médias
 
Responsabilité sociale 2013
Responsabilité sociale 2013Responsabilité sociale 2013
Responsabilité sociale 2013
 
Gestion de crise_v4
Gestion de crise_v4Gestion de crise_v4
Gestion de crise_v4
 
Entreprise20 2013
Entreprise20 2013Entreprise20 2013
Entreprise20 2013
 
Relations avec les médias
Relations avec les médiasRelations avec les médias
Relations avec les médias
 
Monitoring 4
Monitoring 4Monitoring 4
Monitoring 4
 
Planification stratégique: médias sociaux
Planification stratégique: médias sociauxPlanification stratégique: médias sociaux
Planification stratégique: médias sociaux
 
Twitter v5 2013
Twitter v5 2013Twitter v5 2013
Twitter v5 2013
 
Curation web 2013
Curation web 2013Curation web 2013
Curation web 2013
 
Recherche web 2013
Recherche web 2013Recherche web 2013
Recherche web 2013
 
Cours # 2- Le blogue ( automne 2013)
Cours # 2- Le blogue ( automne 2013)Cours # 2- Le blogue ( automne 2013)
Cours # 2- Le blogue ( automne 2013)
 
Vocabulaire des relations publiques I
Vocabulaire des relations publiques IVocabulaire des relations publiques I
Vocabulaire des relations publiques I
 
Plan de cours_REP2400_A2013
Plan de cours_REP2400_A2013Plan de cours_REP2400_A2013
Plan de cours_REP2400_A2013
 
Rep2400 lectures 2013
Rep2400 lectures 2013Rep2400 lectures 2013
Rep2400 lectures 2013
 

Dernier

Dernier (12)

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : GuideBonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSCours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 

Identites statuts pouvoir2

  • 1.
  • 2. Construction sociale et identités numériques Le capital social (statut) Problèmes éthiques La force des liens faibles Nouveaux pouvoirs L’obsession des classements Sorties, voix et loyautés
  • 3.
  • 4.
  • 5.
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9.
  • 10. «  […] On dénombre au moins cinq modalités de la mise en œuvre des identités sur internet. Une cyber-identité est apprécié par autrui, via  : La présentation de l'individu par lui-même ( self-presentation ) - L'observation des traces numériques d'usage et comportements de l'individu (par exemple le niveau de qualité, ou de collaborativité de ses contributions, illustrations, apports...) La «  réputation  » de l'individu et son statut (par exemple, dans le cas de Wikipédia, le système des lauriers (Barnstars) fournit un moyen d'avoir accès au jugement des autres). Parmi les motivations à se définir en ligne, figurent : L'utilité de se présenter pour mieux communiquer, ou trouver des internautes ayant des compétences ou centre d'intérêts proches ou complémentaires ; Le narcissisme et le désir d'attirer l'attention; Le désir d'augmenter sa visibilité et donc son capital social . L'identité affichée en ligne n'est pas forcément ni l'identité réelle, ni toujours la même. Au contraire, la capacité à assumer des identités différentes serait l'un des principaux attraits de l'identité numérique. Par exemple, des études ont montré que les participants dans les sites web de rencontres déformaient souvent la réalité à leur avantage.[…] ». Peut-on en dire de même avec LinkedIn ? Source: L’identité numérique dans Internet (Wikipedia) http://fr.wikipedia.org/wiki/Identit%C3%A9_num%C3%A9rique
  • 11. Le statut social dans Internet demeure toujours personnalisé... Est-il si différent du monde réel ? Pensons aux flux de mises à jour de Twitter Je fais ceci, j’ai acquis cela, je suis à tel endroit, etc. Le nombre d’amis/abonnés est également un baromètre de popularité, un des éléments du capital social. Plus on en a plus on se projette avec confiance dans Internet (signe identitaire clé, surtout chez les très jeunes). «On a deeper level, it’s a form of status anxiety motivated by a compulsive need to feel constantly connected to our social environment». Source de la citation: Fraser M. & Dutta S., Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 6, (Wiley, 2008)
  • 12. La théorie traditionnelle souligne que l’identité sociale est une construction basée sur des ressemblances (race, langue, religion, territoire, rang, etc.). Mais l’identité personnelle est élaborée, non pas pour établir notre similarité avec les autres, mais plutôt pour démontrer notre unicité... L’internet (la réalité virtuelle) est un espace idéal pour se construire une identité et parfois même des identités (personnelle et sociale). Le cas de la compagnie Zappos Why would your company need 13 blogs ? http://jeffbullas.com/2009/12/15/why-would-your-company-need-13-blogs/ Autres enjeux: Fabrication/manipulation Usurpation Confidentialité Transparence
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19. Les trois catégories du concept de pouvoir le pouvoir imposé : obtenu par la coercition brute; le pouvoir compensatoire : basé sur des avantages pécuniaires; le pouvoir conditionné : acceptation par le biais de la persuasion. On retrouve aussi dans le concept de pouvoir des dynamiques idéologique, économique, politique et militaire. La source principale du pouvoir, c’est l’organisation sociale .
  • 20. Web 2.0 Le pouvoir glisse de plus en plus des mains d’institutions centralisées pour être distribué à travers des réseaux plus diffus. Les répercussions du web 2.0 auraient autant, sinon plus, d’impact que l’invention de l’imprimerie au XIVe siècle. L’invention de Gutenberg a mis au défi de grandes institutions hiérarchiques comme l’Église catholique. Mais l’impact du Web social est peut-être encore plus important que celui de l’imprimerie. Une presse à imprimer pouvait être acquise que par les élites (Martin Luther) et plus tard, par les “barons de la presse”. Aujourd’hui, des milliards de personnes peuvent avoir accès à leur propre presse à imprimer (numérique) et plus … Les contenus générés par les utilisateurs font peur…
  • 21.  
  • 22.
  • 23.
  • 24.
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30. « Online communities can create cosmopolitan open societies or cult-like closed ones. Collective intelligence can be used to benefit consumers and citizens or profile them for surveillance or commercial exploitation. » Gaurav Mishra http://www.gauravonomics.com /
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 35. “ […] We can conclude, therefore, that the status tension between professional and citizen journalism has little to do with ethics, economics or epistemology. This distinction is a fallacy. The real issue is power […] “ Mathew Fraser & Soumitra Dutta Throwing Sheep in the boardroom (Wiley, 2008) Davids and Goliaths: the revenge of the amateur, page 226.
  • 36. Dans le monde réel, le statut est conféré par le biais d’une position institutionnelle tandis que dans le monde virtuelle, le statut est conféré par le biais de la performance . Dans le monde virtuel le statut n’est donc pas assigné mais acquis . Il se base non pas sur des valeurs mais sur des faits mesurables ( présence , expertise , efficacité, etc.) Le capital social ressemble parfois au capital économique... Il s’agit d’un investissement dans des relations sociales comportant une attente d’un retour contre investissement. Les «profits» prennent la forme de l’information, de l’influence, d’une reconnaissance, d’un prestige, etc. Le capital social peut procurer un avantage compétitif par le biais d’accès privilégiés vers des ressources situées à travers et parmi les réseaux sociaux. «Online Social capital is attributed according to the values of personnal identity liberated from the constraints of institutionalized social identity construction.» Source de la citation: Fraser M. & Dutta S., Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 3, (Wiley, 2008)
  • 37.
  • 38.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43. TripAdvisor http://www.tripadvisor.fr Glassdoor.com (ressources humaines) http://www.glassdoor.com/index.htm Voir aussi: Yelp: http://www.yelp.com/ Vault: http://www.vault.com
  • 44.
  • 45.
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49. Les institutions verticales (Fraser et Dutta parlent d’oligarchie dans certains cas) refusent encore d’accepter la perte de contrôle par le biais d’une participation directe du public. « Les annonceurs se méfient de la démocratie» [...]. «Annonceurs, professionnels du marketing et des RP, ainsi que les journalistes font partie de la même classe socio-professionnelle oligarchique». Ils sont tous des intermédiaires quand au choix et options des consommateurs pour les achats de produits et de services». Source: Fraser M. & Dutta S., Throwing Sheep in the Boardroom , Chap. 9, (Wiley, 2008)
  • 50.
  • 51.
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55.
  • 56. Références supplémentaires: Facebook is making us miserable (Daniel Gulati/HBR) http://blogs.hbr.org/cs/2011/12/facebook_is_making_us_miserabl.html NYPD Facebook Probe Raises Free Speech Question (Colleen Long) http://news.yahoo.com/nypd-facebook-probe-raises-free-speech-165946268.html Power, politics and social media : London Riots (Graham Brown) http://www.slideshare.net/mobileyouth/the-london-riots-wtf-graham-brown-mobileyouth Wikipédia ou la fin de l’expertise ? (Mathieu O’Neil) http://www.monde-diplomatique.fr/2009/04/O_NEIL/16985 One identity or more ? (Jeff Jarvis) http://www.buzzmachine.com/2011/03/08/one-identity-or-more/ Risques et enjeux autour de l’identité numérique (Charles Nouÿrit) http://www.slideshare.net/Charles_Nouyrit/risques-enjeux-et-opportunit-autours-de-lidentit-numrique Why transparency and privacy should go hand in hand (Don Tapscott) http://dontapscott.com/2010/07/13/why-transparency-and-privacy-should-go-hand-in-hand/ What they know/Dossier du WSJ http://blogs.wsj.com/wtk/   How to avoid the prying eye http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703467304575383203092034876.html   The truth about data. Once it’s out there, it’s hard to control http://radar.oreilly.com/2011/04/jeff-jonas-data-privacy-control.html   Faire retirer son nom et sa photo des pubs de Facebook http://www.alexandre-le-danff.fr/2011/03/25/facebook-utilise-votre-photo-et-votre-nom-pour-ses-pubs-comment-faire-pour-ne-pas-apparaitre-dans-les-pubs/   Privnote https://privnote.com/   One identity or more ? (Jeff Jarvis) http://www.buzzmachine.com/2011/03/08/one-identity-or-more/   Why transparency and privacy should go hand in hand http://dontapscott.com/2010/07/13/why-transparency-and-privacy-should-go-hand-in-hand/   Fair use on the Internet http://en.wikipedia.org/wiki/Fair_use#Fair_use_on_the_Internet Digital millenium copyright act http://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Millennium_Copyright_Act Guide Anonymous (manifestation) http://zinelibrary.info/files/AnonymousGuideManifestation.pdf
  • 57.