Maroc : Plan emergence

11 327 vues

Publié le

Le Plan Émergence est une stratégie industrielle qui a été lancée en 2005. Les objectifs de ce Plan sont la mise à niveau du secteur industriel, sa modernisation et la consolidation de sa compétitivité.
7 ans après sa mise en place, il est temps de remettre en cause ce plan et de dresser un bilan.

Publié dans : Économie & finance
2 commentaires
7 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 327
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
2
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Maroc : Plan emergence

  1. 1. • AUTOMOBILEPLAN EMERGENCE• OFFSHORE • AGROALIMENTAIRE ET P.M •AERONAUTIQUE• ELECTRONIQUE • TEXTILE ET CUIR
  2. 2. SOMMAIREDEFINITION DU PLAN EMERGENCEContexte du plan émergenceObjectif général du plan émergenceI-PLAN EMERGENCE (2005-2009)ProgrammeObjectifsII- PACTE NATIONAL D’EMERGENCE INDUSTRIELLE (2009-2015)ProgrammeObjectifsASSISES DE L’INDUSTRIE 2013 : BILAN MI-PARCOUS
  3. 3. DEFINITION DU PLAN EMERGENCEUne nouvelle stratégie industrielle ciblée et volontariste, dunmaster plan, pour le développement du potentiel industrielnational, qui a découlé d’une étude commandée au cabinetMcKinsey et dont l’application des mesures a commencé enseptembre 2005
  4. 4. CONTEXTE DU P.E : CARACTERISTIQUES DE L’INDUSTRIEProgression encore limitée du secteur industrielParticipation en dessous du prévu dans le PIBPrédominance des industries légèresForte présence de la main d’œuvrePrédominance de la PMECompétitivité limitéeRecherche et innovation très limitéesForte présence du capital étranger dans les industries lourdes
  5. 5. CONTRAINTES ET DIFFICULTES DE L’INDUSTRIE MAROCAINEInsuffisance de l’investissement national et étrangerdans l’industrie marocaineFaiblesse des moyens de financementManque d’infrastructureCout d’énergie élevéComplexité des formalités administratives et législativesManque de la main d’œuvre qualifiéeConcurrence illégal du secteur informel
  6. 6. OBJECTIFS DU PLAN EMERGENCELe repositionnement du tissu industriel national sur Les Métiers Mondiauxdu Maroc (MMM) qui représenteront 70% de la croissance industrielle.Deux catégories :Les métiers orientés Investissements directs étrangers (IDE)Les métiers traditionnels
  7. 7. PLAN EMERGENCE (2005-2009)UNE STRATEGIE S’APPUYANT SUR DEUX PILIERS :Un ciblage volontariste mais non exclusif sur les moteurs de croissance- Eviter le saupoudrage dans un contexte de ressources humaines- Se focaliser sur les moteurs de croissances orientés export, MMM- Sélection de 7 moteurs de croissanceUne modernisation compétitive du tissu existant
  8. 8. CIBLAGE VOLONTARISTE SUR LES MOTEURS DE CROISSANCEOFFSHORINGPositionnement sur Nearshore francophoneAmbitions :100 000 emplois de plus15MDHS de Valeur AjoutéeAUTOMOBILECréation d’une base industrielle autour d’untissu d’équipementAmbitions:70 000 à 80 000 emplois10 MDHS en Valeur AjoutéeAERONAUTIQUEOffres intégréesAmbitions:10 000 emplois3 MDHS en Valeur Ajoutée
  9. 9. CIBLAGE VOLONTARISTE SUR LES MOTEURS DE CROISSANCETRANSFORMATION PRODUITS DE MERValorisation industrielle et commerciale des pélagiques.Développement des produits congelés.Ambitions:35 000 emplois3 MDHS de Valeur AjoutéeELECTRONIQUEFocalisation sur l’électronique de spécialité et intégréAmbitions :10 000 emploisPlus de 5MDHS en Valeur Ajoutée
  10. 10. CIBLAGE VOLONTARISTE SUR LES MOTEURS DE CROISSANCETEXTILE ET CUIRRepositionnement sur le fast-fashion et Co-traitanceAmbitions :50 000 emplois5 MDHS en Valeur AjoutéeAGROALIMENTAIREDéveloppement de 8 à 10 filières à fort potentiel autourdes projets intégrésAmbitions :60 000 emplois5 MDHS en Valeur Ajoutée
  11. 11. MODERNISATION COMPETITIVE DU TISSU EXISTANTAXES NECESSAIRESGestion dynamiqueEt respect deséquilibresAllouer des ressourcesen adéquation avec lesenjeuxSortir de la logique défensiveet restrictive qui sous tendaitl’approche MANRedynamisationet modernisation du tissuAccélération deschantiers de réformetransversale de longterme
  12. 12. PACTE NATIONAL D’EMERGENCE INDUSTRIELLE (2009-2015)Lancé en 2009 le « Pacte national pour l’émergence industrielle »présente un prolongement de la stratégie du 1er plan en lui fixant denouveaux objectifs à l’horizon 2015.Le PNEI ne concerne pas les industries liées aux produits de la meret à la chimie-parachimie.
  13. 13. OBJECTIFS DU PNEIEMPLOI :Création de 220 000 emploisPIB :Augmentation du PIB industriel de 50 Milliards de Dirhams additionnelsEXPORTATIONS :Génération dun volume supplémentaire dexportations de 95 milliards de DirhamsINVESTISSEMENT :50 milliards de Dirhams dinvestissements privés dans lactivité industrielle
  14. 14. ASSISES DE L’INDUSTRIE 2013 : BILAN MI-PARCOUSRappel, le pacte table sur :• Une augmentation du PIBindustriel de 50 MDH additionnels• Un volume supplémentaired’exportations de 95 MDH• La création de 220.000 emploisdans le secteur industrielA mi-parcours, le PNEI a permisd’enregistrer :• Une augmentation du PIB industrielde 28,4 MDH soit (56,8%)• Un volume supplémentaired’exportations de 24,3 MDH (25,5%)• La création de 100 000 emplois soit(45,5%) de l’objectif
  15. 15. ASSISES DE L’INDUSTRIE 2013 : BILAN MI-PARCOUSAUTOMOBILECréation de 31 500 emplois sur 70 000 postes prévues pour 2015Augmentation des exportation de 125% sur la période 2009-2012Implantation du groupe Renault avec un investissement de 11 MDHExportations en 2012 : Apport de 5,8 sur les 8 MDH supplémentaires
  16. 16. ASSISES DE L’INDUSTRIE 2013 : BILAN MI-PARCOUSOFFSHORING2 plateformes intégrées : Casanearshore, TechnopolisLes travaux de construction d’Oujdashore et Tetouanshore55% des objectifs fixés en 2005 en nombre d’emplois ont été crééAERONAUTIQUECréation de 8 000 emploisChiffre d’affaires de 8 MDHVolume d’exportations en hausse de 57%Investissement de 1.6 MDH du groupe Bombardier
  17. 17. ASSISES DE L’INDUSTRIE 2013 : BILAN MI-PARCOUSELECTRONIQUEPlus de 4 000 emplois qui ont été créésLes exportations ont atteint 6,8 MDH en 2011Projets d’investissement : Lear Corporation et NemotekVolume à l’export en progression de 37,25%AGROALIMENTAIREHausse des exportations de 15,5%TEXTILE-CUIRVolume à l’export en augmentation de 23,7%.
  18. 18. LE PLAN EMERGENCE PREND DU RETARDGuillaume Almeras, Consultant international sur les questions de développement économiqueet financier :« il semble que les objectifs du Plan Emergence ne seront pas atteints, Les exportationsmarocaines représentent 35% de son PIB, contre 57% en Tunisie et 49,5% en moyenne pourles pays MENA »Encore plus :Les filières automobile et aéronautique sont tirées essentiellement par Renault etBombardier45 000 emplois industriels ont été perdus hors secteurs du Plan Emergence
  19. 19. LE PLAN EMERGENCE : ENCORE DU CHEMIN A FAIRELe faible degré d’intégration des PME dans les programmes mobilisés : Imtiaz, Moussanada,les fonds de garantie pour l’investissement en fonds propres, les fonds publics-privés…SOLUTION : DEVALUATIONProductions industrielles peu sophistiquéesRude concurrenceExposition à de fortes variations des prixSalaire minimum le plus élevé d’AfriqueL’accès au foncier pour les entreprises, les formations, l’accès au financement…
  20. 20. PLAN EMERGENCEEXPOSE FAIT PAR :OUMAIMA KARIMMANAL KAMILKHAOULA MAJOUGFAYCAL ELBAGHDADIOUMAIMA MOHIB

×