D’un intranet Top-Down aux réseaux sociaux
dans l’entreprise
• Concevoir un intranet centré utilisateur
Sophie de Bonis
• ...
Concevoir un intranet
centré utilisateur
Sophie de Bonis
 « It’s a marathon in order to obtain information. And so, it sometimes happens I get some 
information by accident!”
 «...
Approche centrée utilisateur
Objectif : Définir la structure « idéale » de l’intranet qui corresponde aux attentes et
beso...
Une méthode pour comprendre la façon dont des utilisateurs
regroupent des concepts et les nomment.
Consiste à trier et cat...
Tri de cartes : analyse
La complémentarité entre une analyse qualitative
et quantitative permet d’obtenir des résultats
pr...
Prototypes
Tests des prototypes
Test à distance, sur des maquettes html simples, présentant
les niveaux 1 et 2 de navigation.
15 tâ...
Tests des prototypes : analyse statistique
 Variable principale :
– Nombre de pages visitées avant d’aboutir à la
page at...
Structure finale
10
Ce n’était pas fini pour autant …
11
…
de 19
à 8 choix
Résumé en images …
Les acteurs de ce projet
 Commanditaires et chef de projet
– Catherine Chat
– Colleen McClintock
 Ergonome de l’entrepri...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

WUD2010 Sophia 08 - S. de Bonis (IBM) "Concevoir un intranet centré utilisateur"

793 vues

Publié le

WUD (World Usability Day 2010 à Sophia Antipolis organisé par Use Age)

Partie 08 - S. de Bonis (IBM) "Concevoir un intranet centré utilisateur"

Plus d'infos en: http://www.use-age.org/journee-mondiale-de-l-utilisabilite/wud-2010

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
793
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • le but de cette presentation est surtout de donner un apercu d’une démarche ergonomique au travers d’un exemple concret …
  • Cette technique de "design participatif" permet d'associer étroitement les utilisateurs à la démarche de conception d'un outil dont ils vont se servir quotidiennement.
    La methode suivi permettait d’obtenir a la fois des resultats qualitatifs et quantitatifs
  • Il y a un fait avéré qui est que l’être humain comprend et agit en mettant de l’ordre et en organisant. Toute activité repose sur des catégorisations, des regroupements d'objets, de concepts … le tri de cartes est une méthode qui permet de découvrir la façon dont des utilisateurs regroupent des concepts, en leur demandant de trier et de grouper des cartes sur lesquelles sont inscrites des informations, des contenus.
    Ainsi, à travers cette activité, les groupes d'utilsateurs définissent eux-mêmes, collégialement au sein de chaque groupe, l'organisation des menus de l'Intranet qui leur semble la plus logique.
  • En ergonomie, la complémentarité entre approche qualitative et approche quantitative offre d'excellents résultats : l'analyse quantitative permet d'obtenir des résultats représentatifs de la population impliquée à partir d'analyses statistiques, et le qualitatif permet d'identifier de manière fine les problématiques particulières et raisonnements des utilisateurs.
    C'est à partir de la synthèse entre ces 2 analyses que l'on peut proposer une solution "utilisable" : en phase avec les profils, buts et contextes des utilsateurs.
  • L’objectif du second prototype était d’être utilisé comme « prototype de contrôle » pendant l’analyse des résultats du test. Est-ce que nous aillions observer une différence dans l’utilisation de ces deux prototypes,
    Quelle structure allait permettre les meilleures performances en terme de recherche d’information.
  • Le test utilisateur est parfois considéré comme une méthode couteuse. Suivant le contexte il peut très avantageusement être conduit a distance en utilisant des outils de connexion par remote – ce qui est d’autant plus facile au sein d’une compagnie.
  • Sur la base de ces résultats il a été possible de proposer une structure finale : structure résultant du tri de cartes, ajustée en fonction des résultats des tests utilisateurs
  • Le travail de l'ergonome consiste aussi à suivre le design de l'application à partir des données utilisateurs recueillies, du zoning jusqu'à la validation du produit final
  • WUD2010 Sophia 08 - S. de Bonis (IBM) "Concevoir un intranet centré utilisateur"

    1. 1. D’un intranet Top-Down aux réseaux sociaux dans l’entreprise • Concevoir un intranet centré utilisateur Sophie de Bonis • Passer d’une culture d’intranet à une autre Colas Nahaboo • Une tendance émergente, les réseaux sociaux Guillaume Ereteo 1
    2. 2. Concevoir un intranet centré utilisateur Sophie de Bonis
    3. 3.  « It’s a marathon in order to obtain information. And so, it sometimes happens I get some  information by accident!”  « As I collaborate with a lot of people, I never know where to publish my work”  «I waste too much time with my administrative tasks».  « I have my habits and a simple paper sheet is often more useful than a sophisticated tool »  «With Linux, I develop all I can want. I don’t need anything» Problématique de départ Un intranet complet, mais … De gros problème d’architecture de l’information : vision, navigation, recherche d’information …
    4. 4. Approche centrée utilisateur Objectif : Définir la structure « idéale » de l’intranet qui corresponde aux attentes et besoins de ses utilisateurs et qui fournisse une vision claire du contenu. Challenge: Définir une structure commune pour – différents types d’utilisateurs, – qui travaillent dans différents contextes, – et qui ont des buts et des besoins différents. Méthodologie Impliquer les utilisateurs tout au long du cycle de conception 2 grandes étapes : 4
    5. 5. Une méthode pour comprendre la façon dont des utilisateurs regroupent des concepts et les nomment. Consiste à trier et catégoriser des cartes sur lesquelles sont inscrites des informations Tri de cartes  5 sessions avec des groupes d’employés représentatifs des départements de l’entreprise (30 personnes répartis entre la France et les US).  57 cartes décrivant des actions réalisées dans l’intranet : « poser ses congés» « trouver la data-sheet du produit »…  à trier sur la base de 2 structures proposées au départ ; l’une orientée « business » , l’autre orientée « tâches utilisateurs » … et la possibilité de modifier la structure
    6. 6. Tri de cartes : analyse La complémentarité entre une analyse qualitative et quantitative permet d’obtenir des résultats précis et d’identifier des problématiques de raisonnements des utilisateurs. - Analyse statistique des résultats (arbre hiérarchique) montre les cartes groupées systématiquement ensemble qui ont été associées à une même catégorie dans tous les groupes Cartes classées dans différentes catégories font l’objet d’une attention particulière pour les tests à venir. qualitativequantitative - Etude du « Niveau d’accord» par carte et en fonction des groupes Représentation du niveau en % (15 cartes sur 57 ont obtenu un accord à 100%, et 11 cartes à 80%)
    7. 7. Prototypes
    8. 8. Tests des prototypes Test à distance, sur des maquettes html simples, présentant les niveaux 1 et 2 de navigation. 15 tâches à choisir, en désordre. « Indiquer la rubrique dans laquelle vous pensez trouver cette  information » 2 prototypes à tester et donc 2 deux groupes contenant chacun un échantillon représentatif de la population de l’entreprise. Test individuel enregistré (écran, audio, clics de souris) Un test utilisateur permet d’évaluer une application en la faisant tester par des utilisateurs. Il peut être utilisé très en amont de la conception.
    9. 9. Tests des prototypes : analyse statistique  Variable principale : – Nombre de pages visitées avant d’aboutir à la page attendue.  Variables indépendantes : – Département dans l’entreprise – Type de prototype (« tri » ou « theo ») A permis  de comparer les deux structures  Détecter les taches difficiles à placer dans l’une ou l’autre …. (abandon, temps d’exécution)  …  Définir de façon précise les points forts et faibles de chaque structure d’information proposée et d’établir des conclusions pour la structure finale . 9
    10. 10. Structure finale 10
    11. 11. Ce n’était pas fini pour autant … 11 …
    12. 12. de 19 à 8 choix Résumé en images …
    13. 13. Les acteurs de ce projet  Commanditaires et chef de projet – Catherine Chat – Colleen McClintock  Ergonome de l’entreprise : – Sophie de Bonis  Ergonomes consultants : – Catherine Bellino (Dia-logos) – Teresa Colombi (LudoTic)  Référence bibliographique autour de ce projet : – - "Let's Build an Intranet at ILOG Like the Internet!", Chat, C., Nahaboo, C 13

    ×