Maladie du système immunitaire
Le sida

Définition VIH - SIDA
Le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) est un virus qu...
Il faut donc veiller à avoir des rapports sexuels protégés notamment en utilisant le préservatif
(masculin ou féminin). Il...
diarrhées
fatigue
fièvre
Cette phase peut être asymptomatique c'est à dire que le patient peut n'avoir aucun symptôme.
A c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Maladie du système immunitaire

0 vue

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Maladie du système immunitaire

  1. 1. Maladie du système immunitaire Le sida Définition VIH - SIDA Le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) est un virus qui détruit progressivement les cellules du système immunitaire (lymphocytes CD4) jusqu’au stade de l’immunodéficience acquise appelée SIDA, qui survient plus ou moins rapidement après la contamination et qui est l'étape à laquelle les patients font des infections dites opportunistes (liées à la déficience de la réponse immunitaire). Chiffres / épidémiologie En 2010, on estime à plus de 33 millions les personnes atteintes dans le monde par le VIH (2,7 millions diagnostiqués en 2010). Une grande majorité de ces personnes vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (principalement en Afrique). On considère qu’à ce jour, le SIDA a fait plus de 30 millions de morts et qu’il tue 1,8 millions de personnes par an. En France, on estime entre 100 et 130 000 le nombre de personnes vivant avec le VIH. On dénombre 7000 nouveaux cas par an en moyenne. 40 000 à 50 000 personnes seraient atteintes par le VIH sans le savoir, ce qui pose de façon accrue la question de la prévention et du dépistage précoce. Prévention VIH - SIDA La prévention passe par la connaissance des moyens de transmission du virus relations sexuelles non protégées (vaginales, anales, bucco-génitales) échange de seringues contaminées chez les toxicomanes transmission de la mère à l’enfant (grossesse, accouchement, allaitement)
  2. 2. Il faut donc veiller à avoir des rapports sexuels protégés notamment en utilisant le préservatif (masculin ou féminin). Il est le moyen de prévention contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles (IST). On considère aussi que la circoncision peut réduire le risque d’être contaminé par le VIH lors des rapports sexuels. Attention toutefois, il s’agit d’une diminution du risque, pas non plus d’un moyen sûr à 100%. Ne pas consommer de drogues injectables. Le cas échéant, utiliser des seringues jetables à usage unique. Causes VIH - SIDA Le VIH se transmet par une personne atteinte (séropositive, c'est-à-dire qui a été en contact une fois avec le virus et le sécrète dans le sang et les liquides sexuels) du fait de rapports sexuels non protégés, de l'utilisation d’une seringue contaminée ou entre la mère et son enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement. Le stade SIDA apparaît lorsque le système immunitaire (les défenses de l’organisme) ne fonctionne plus correctement et que le patient séropositif déclare des maladies opportunistes. Mécanismes à l’origine de la maladie VIH - SIDA A la suite de l’infection d’une personne par le VIH, celle-ci sera porteuse du virus et il sera présent dans son sang, dans le sperme, dans le liquide vaginal et le lait maternel. Il semblerait que le virus soit aussi présent dans la salive, la sueur, les larmes… mais en quantité si faible qu’elle ne peut entraîner de contamination. Le virus envahit les cellules liées au système immunitaire : les lymphocytes T CD4 (globules blancs). Le virus infecte ces cellules et est capable d'insérer dans la cellule ses propres gènes, ce qui lui permet de se multiplier. Les particules virales nouvellement formées sont relarguées et capables d'infecter de nouveaux lymphocytes T CD4, ce qui entraîne une diminution de leur taux et une difficulté grandissante pour combattre les infections. Symptômes VIH - SIDA / manifestations Les symptômes du VIH et du SIDA sont différents selon le stade de la maladie. 1. Lors de la contamination, appelée aussi primo-infection, les premiers symptômes vont apparaître entre 2 et 12 semaines plus tard. C’est le signe de la « séroconversion » : la personne qui était séronégative devient séropositive, c'est-à-dire qu'elle fabrique des anticorps spécifiquement dirigés contre le VIH. Ces symptômes se manifestent pendant une semaine à un mois avant de disparaître : maux de tête sueurs nocturnes nausées éruption cutanée hypertrophie ganglionnaire perte de poids infections buccale et/ou vaginale douleurs articulaires
  3. 3. diarrhées fatigue fièvre Cette phase peut être asymptomatique c'est à dire que le patient peut n'avoir aucun symptôme. A ce stade, le patient séropositif est porteur sain. Son système immunitaire est suffisamment performant pour lutter contre les infections. 2. Dans les suites de cette primo-infection, s’installe une phase d’infection chronique pendant laquelle le virus du VIH se multiplie. Cette phase est peu symptomatique. Souvent les patients présentent des ganglions au niveau du cou ou sous les bras. Puis, le patient développe des symptômes liés à la diminution des défenses immunitaires, qui sont plus ou moins sévères : Apparition des infections / maladies opportunistes : tuberculose, toxoplasmose, pneumocystose, méningite, lymphome… Perte de poids accrue Manifestations cutanées (sarcome de Kaposi)

×