Bärnbach ,                                Autriche, 2009CONVERSION D’UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE,   DES ÉTUDES À...
PLAN DE LA PRÉSENTATION      Contexte énergétique et économique      Contexte environnemental      Les étapes de réalisati...
CONTEXTE ÉCONOMIQUE    Crise forestière      nouvelles filières à développer      diversification des produits (bois + bio...
CONTEXTE ÉCONOMIQUE   Hausse du prix des produits pétroliers      baril = 146 $ juillet 2008 et 77 $ nov. 2010 …          ...
PROGRESSION DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ DANS LE TEMPSAbolition du tarif BT(0,035 $/kWh vs ± 0,08 $/kWh autarif M)    -hausse ...
COMPARAISON DES COÛTS                               Comparaison des coûts du                          combustible/énergie ...
STRUCTURE DES COÛTS D’ÉNERGIE
STRUCTURE DES COÛTS D’ÉNERGIE      Utilisation de la biomasse avec un      combustible d’appoint                          ...
ÉTUDE DE CAS - INSTITUTIONS                                                   Hôpital Région   École Abitibi-             ...
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL    Changements climatiques    o   Protocole de Kyoto (émission GES 2012 = -6% de 1990)    o   Sol...
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL   Considéré carbone neutre partout sur la   planète, donc réductions des émissions de   gaz à eff...
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL   La meilleure utilisation de la biomasse   forestière :       Combustion directe (chauffage)    ...
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL    Le chauffage à la biomasse     forestière, c’est polluant!               FAUX!
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL   Contrairement aux poêles à bois   conventionnels : les nouvelles chaudières   biomasse rejetten...
Émissions de CO, NO2 et SO2 lors de la combustion                     (mg/MJ)Type de Système            Eff %   SO2 NOx   ...
CHAUFFAGE INSTITUTIONNEL    La chaufferie         La chaufferie
CHAUFFAGE INSTITUTIONNEL – AUTRES AVANTAGES         Création d’emplois locaux répartis sur tout le         territoire (1 e...
ÉTAPES DE RÉALISATION D’UN PROJET      Évaluation du potentiel et sensibilisation      Préfaisabilité      Faisabilité    ...
ÉVALUATION DU POTENTIEL  Rencontre avec les acteurs régionaux  Cueillette de données     Factures électriques, mazout, gaz...
Critères d’évaluation du potentiel      Quantité d’énergie à substituer (kWh)        Bâtiment seul        Réseau de chaleu...
MYTHE À DÉFAIRE !!     Le système de distribution de     chaleur existant dans un bâtiment     peut compliquer l’implantat...
MYTHE À DÉFAIRE      VRAI – difficile à implanter si :        Aucun système de chaleur central        Seulement Plinthes é...
MYTHE À DÉFAIRE    FAUX – facile à implanter si :     Système de chaleur central (ex. :     chaudière à l’huile, électriqu...
CHAUFFAGE INSTITUTIONNELRéseau de chaleur
AVENIR ET DÉVELOPPEMENT     Différents degrés d’engagement des       coopératives forestières
Merci!!Des questions?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conversion d'un système de chauffage a la biomasse

2 230 vues

Publié le

Cette présentation débute par un survol du contexte actuel du Québec au niveau énergétique, économique et environnemental. Les étapes de réalisation d’un projet de chauffage à la biomasse forestière sont ensuite présentées et certaines rumeurs à ce sujet sont démenties.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 230
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conversion d'un système de chauffage a la biomasse

  1. 1. Bärnbach , Autriche, 2009CONVERSION D’UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE, DES ÉTUDES À L’IMPLANTATION PAR CHRISTIAN LÉVEILLÉ ING. F.
  2. 2. PLAN DE LA PRÉSENTATION Contexte énergétique et économique Contexte environnemental Les étapes de réalisation d’un projet de chauffage à la biomasse forestière Avenir et développements
  3. 3. CONTEXTE ÉCONOMIQUE Crise forestière nouvelles filières à développer diversification des produits (bois + biomasse)
  4. 4. CONTEXTE ÉCONOMIQUE Hausse du prix des produits pétroliers baril = 146 $ juillet 2008 et 77 $ nov. 2010 … ? Suivre le cour du pétrole, et pour la période 2010-2015?
  5. 5. PROGRESSION DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ DANS LE TEMPSAbolition du tarif BT(0,035 $/kWh vs ± 0,08 $/kWh autarif M) -hausse constante des tarifs -De 2003 à 2009 – Hausse de 18% -De 2014 à 2018 – Hausse prévue de 3.7% /an (budget Bachand)
  6. 6. COMPARAISON DES COÛTS Comparaison des coûts du combustible/énergie pour le chauffage Type de Coûts Coûts Efficacité Coûts Ratio p/r aux combustible à lunité $/kWh (brut) de conversion $/kWh (net) copeaux Mazout #2 0,77$/litre (1) 0,072 70-80 0,096 2,91 Gaz 0,60$/m3 (2) 0,057 75-85 0,071 2,15 Électricité 0,078$/kWh (3) 0,078 97 0,08 2,42 Copeaux 75$/tmv (4) 0,025 70-80 0,033 1 1. Source : Régie de lénergie, moyenne pondérée des 3 premiers mois de lannée 2010 2. Coût moyen dépend de la consommation 3. Basé sur le coût moyen au tarif M pour une école 4. Coût moyen, comprend la récolte, le transport et le conditionnement Source: Écosens Énergie
  7. 7. STRUCTURE DES COÛTS D’ÉNERGIE
  8. 8. STRUCTURE DES COÛTS D’ÉNERGIE Utilisation de la biomasse avec un combustible d’appoint Exemple dune courbe dappel de puissance 100% 90% Appel de puissance 80% 70% Couverture bois 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% juillet août février juin mars novembre Décembre avril octobre janvier septembre mai
  9. 9. ÉTUDE DE CAS - INSTITUTIONS Hôpital Région École Abitibi- de Québec Ouest Consommation dénergie pour le chauffage (kWh) 9 655 884 705 680 576 510 $ 56 897 $ Coûts dénergie actuel pour le chauffage mazout lourd électricité tarif M (0,501$/l) (0,0806 $/kWh) Coûts du chauffage avec la biomasse 392 361 $ 27 658 $ (exploitation, entretien, combustible) Puissance de la chaudière biomasse (kW) 2900 200 Immobilisations - Brut 2 138 094 $ 194 925 $ Subventions - réduction des GES (AEE) 1 337 523 $ 0$ Coûts des investissements – Net 800 571 $ 194 925 $ Quantité de biomasse (tmv à 35% hum.) 3683 280 Retour simple sur l’investissement (années) 4,35 6,67
  10. 10. CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Changements climatiques o Protocole de Kyoto (émission GES 2012 = -6% de 1990) o Solutions : Réduction de consommation, substitution des énergies fossiles, stockage du carbone o Conférence de Copenhague - nouvelle cible du Québec pour 2020 = -20% vs 1990 o Biomasse – carbone neutre
  11. 11. CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Considéré carbone neutre partout sur la planète, donc réductions des émissions de gaz à effet de serre (ex. CO2)
  12. 12. CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL La meilleure utilisation de la biomasse forestière : Combustion directe (chauffage) Combustibles Bilan énergétique Biomasse forestière 1:15 Éthanol cellulosique 1:4 à 6 Référence : Éthanol (mais) 1:1.5
  13. 13. CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le chauffage à la biomasse forestière, c’est polluant! FAUX!
  14. 14. CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Contrairement aux poêles à bois conventionnels : les nouvelles chaudières biomasse rejettent 20 fois moins de poussières dans l’air (smog). Contrairement au mazout : la biomasse forestière ne contient aucun souffre (pluies acides).
  15. 15. Émissions de CO, NO2 et SO2 lors de la combustion (mg/MJ)Type de Système Eff % SO2 NOx COV CO CO2 Poussièresmazout 75 140 40 10 50 78000 5gaz naturel 75 0 40 5 50 52000 0Chaudière bûches moderne 75 10 42 9 366 0 100 à 200Chaudière à copeaux ou 75 10 45 2 100 0 15 à 100granulesPoêle non certifié 40 10 50 1000 6000 0 2000Combustion lentePoêle certifié EPA 60 10 42 9 366 0 200 SO2 : dioxyde de soufre Nouvelle norme NOx : oxydes d’azote MDDEP 137 mg/MJ COV : composés organiques volatiles CO : monoxyde de carbone CO2 : dioxyde de carbone
  16. 16. CHAUFFAGE INSTITUTIONNEL La chaufferie La chaufferie
  17. 17. CHAUFFAGE INSTITUTIONNEL – AUTRES AVANTAGES Création d’emplois locaux répartis sur tout le territoire (1 emploi/500 tma) Contribution aux projets d’intérêts collectifs Retombées économiques réparties dans une multitude de localités Réduction de leur dépendance énergétique et de leur vulnérabilité financière face aux soubresauts des prix des énergies fossiles Niveau d’investissement accessible aux entrepreneurs locaux
  18. 18. ÉTAPES DE RÉALISATION D’UN PROJET Évaluation du potentiel et sensibilisation Préfaisabilité Faisabilité Offre de service Entente de financement des partenaires Demande de financement Réalisation de ou des études Financement et demande de subvention Mise en œuvre Construction Opération Entretien
  19. 19. ÉVALUATION DU POTENTIEL Rencontre avec les acteurs régionaux Cueillette de données Factures électriques, mazout, gaz, etc. Dimensions, superficie, et âge des bâtiments Puissance et âge des équipements existants Système de transfert de chaleur (eau, vapeur, etc.) Localisation géographique (possibilité de réseau?) Analyse des données et identification des projets à fort potentiel de rentabilité sous forme de rapport Coûts : entre 8000 et 12000$ (70% payé par le MDEIE pour cette année, donc 30% à financer)
  20. 20. Critères d’évaluation du potentiel Quantité d’énergie à substituer (kWh) Bâtiment seul Réseau de chaleur Type de combustible à substituer et son prix ($/kWh) Intérêt du milieu et du client potentiel Système de distribution de chaleur existant Retour sur l’investissement en fonction de : Puissance nécessaire (kW) Coûts des investissements Économies de combustibles
  21. 21. MYTHE À DÉFAIRE !! Le système de distribution de chaleur existant dans un bâtiment peut compliquer l’implantation d’une chaudière à la biomasse VRAI ET FAUX!
  22. 22. MYTHE À DÉFAIRE VRAI – difficile à implanter si : Aucun système de chaleur central Seulement Plinthes électriques terminales Seulement Convectair Pas de conduit d’air forcé
  23. 23. MYTHE À DÉFAIRE FAUX – facile à implanter si : Système de chaleur central (ex. : chaudière à l’huile, électrique) Distribution à l’eau ou à la vapeur existante Chauffage par air forcé avec serpentin à l’eau/vapeur Même s’il existe des systèmes d’appoints (plinthes, convectair)
  24. 24. CHAUFFAGE INSTITUTIONNELRéseau de chaleur
  25. 25. AVENIR ET DÉVELOPPEMENT Différents degrés d’engagement des coopératives forestières
  26. 26. Merci!!Des questions?

×