SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
Mercredi 19 novembre 2014 10 LIBERTE Supplément Économie 
Le développement de l’entrepreneuriat, 
son impact sur la croissance écono-mique, 
les différents programmes 
de promotion et les conditions de 
créations d’entreprises constituent 
les principaux volets de la quatrième 
édition de la Semaine mondiale de l’entrepre-neuriat 
(GEW), prévue du 17 au 23 novembre 
dans les 48 wilayas du pays. 
Sous le thème “L’écosystème 
entrepreneurial algérien”, cet-te 
quatrième édition s’inspi-re 
du succès de la GEW 2013 durant laquelle 981 
activités ont été enregistrées avec 251 partenaires, 
pour 200 000 participants dans les 48 wilayas du 
territoire national. Des performances qui ont clas-sé 
le pays dans le TOP 5 du prix “The Country of 
the Year Award”, qui a honoré les meilleures or-ganisations 
de la Global Entrepreneurship Week 
à travers le monde. 
Le lancement de cette semaine de l’entrepreneu-riat 
qui s’est déroulé lundi à l’hôtel Hilton, a été, 
certes, l’occasion au ministre de l'Industrie et des 
Mines, Abdesselam Bouchouareb, d’exprimer la 
volonté des pouvoirs publics d'aider les jeunes di-plômés 
et porteurs d'idées à l'acte d'entreprendre, 
mais également aux différents intervenants de s’at-tarder 
sur l’acte d’entreprendre des jeunes en Al-gérie. 
Les débats ont ainsi fait ressortir les carences 
du processus. Les participants aux travaux de la 
GEW 2014 ont mis en exergue la nécessité d’as-sainir 
l’environnement de l’entreprise et d’en-courager 
les jeunes porteurs de projets. Dans son 
intervention, le président de la Chambre algé-rienne 
de commerce et d’industrie (Caci), Amor 
Benamor, a estimé que la libéralisation de l’acte 
d’investir était une nécessité pour améliorer la ges-tion 
des affaires. Il a, en outre, jugé “insignifiant” 
le nombre de PME créés annuellement dans le 
cadre des différents dispositifs d’aide et de sou-tien 
à l’emploi (Ansej, Angem et Cnac), d’où la né-cessité, 
selon lui, d’accompagner davantage les 
jeunes porteurs de projets. D’ailleurs un certain 
nombre d’intervenants ont pointé du doigt le 
manque, si n’est l’absence, d’accompagnement des 
jeunes entrepreneurs. Selon un consultant dans 
le domaine, les pépinières qui ont été créées ont 
été copiées sur des modèles étrangers mais elles 
restent inefficientes. Allant plus loin, ce consul-tant 
qui déplore le fait qu’on ne connaisse pas 
exactement le taux de mortalité des entreprises, 
on parle d’un taux autour de 50%. Pour Fatiha 
Rachedi, chef d'entreprise et membre de l'asso-ciation 
Napeo Algeria, il est nécessaire d'évaluer 
les différents dispositifs d'aide à la création d'en-treprises. 
“L’entrepreneur est un profil. Il ne s’agit 
pas de faire du recrutement de masse d’entrepre-neurs”, 
clame un participant au débat. Selon le 
rapport GEM Algérie 2012, présenté par Ab-derrahmane 
Abedou, président du conseil scien-tifique 
du CREAD, l’activité entrepreneuriale glo-bale, 
selon les différentes phases, révèle une for-te 
présence de nouvelles entreprises dans la 
phase de démarrage, entreprises de moins de 42 
mois d’existence, 16,7% en 2009, 9,3% en 2011 et 
9% en 2012. Cependant, dans la phase matura-tion, 
plus de 42 mois d’existence, les entreprises 
sont moins nombreuses, soit 4,7% en 2009, 3,1% 
en 2011 et 3,32% en 2012. 
Ce panorama sur l’évolution de l’activité entre-preneuriale 
révèle des barrières très fortes de pas-sage 
à la maturation des entreprises. Par ailleurs, 
l’étude révèle que l’entrepreneuriat est d’abord une 
affaire d’héritage. La répartition sectorielle des en-treprises 
créées montre une forte concentration 
des activités dans le secteur du commerce, orien-tées 
vers le consommateur. Les données de l’en-quête 
ont également relevé que les entreprises 
créées, en général, disposent de technologies an-ciennes 
supérieures à 5 ans. Enfin, l’enquête in-dique 
que 34% de jeunes entrepreneurs justifie 
d’un niveau scolaire secondaire, loin devant les 
universitaires qui, apparemment, préfère le sa-lariat. 
S. S. 
ENTREPRENEURIAT CHEZ LES JEUNES 
La plupart des promoteurs 
sans diplômes 
Cette catégorie est plus motivée et plus agressive sur le marché. 
MOURAD ZEMALI : DG DE L’ANSEJ À “LIBERTÉ” 
“33 475 microentreprises créées à mi-novembre 2014” 
n Contacté, le DG de l’Ansej a indiqué que l’agence a créé 43 099 
microentreprises en 2013 ; 33 475 de janvier à mi-novembre 2014. Le 
nombre de microentreprises créées par l’agence depuis sa création, en 
1997, s’élève 323 775. Le taux de mortalité est de 3,58%, celui de 
microentreprises en difficulté de 8,5%, a-t-il ajouté. Le premier 
responsable de l’agence impute ce niveau de mortalité aux nouvelles 
facilitations qui ont été accordées depuis 2011 : un apport personnel 
réduit et un accès à 20% de la commande publique. Depuis sa création, 
Mehdi Bendimerad, directeur général de 
système panneaux sandwichs (SPS), 
une société privée, et président de Na-tional 
association of professional employer or-ganizations 
(Napeo), présent à la Semaine mon-diale 
de l’entrepreneu-riat, 
affirme que le taux 
de mortalité des entre-prises 
créées par de 
jeunes promoteurs est “élevé”. Mais, ajoute-t-il, 
une entreprise qui disparaît, pour des rasions di-verses, 
n’est pas synonyme de projet tombé en dé-crépitude 
et le jeune promoteur peut toujours re-bondir, 
reprendre l’idée de départ et en faire 
quelque chose qui marche. Cela, de nombreux 
jeunes intéressés par le business l’auront compris, 
et des réussites ils en ont connu, en dépit de 
contraintes qui font obstacles à leurs projets. Abib 
Yacine, gérant d’une Sarl dans l’élevage, est de 
ceux-là. Son projet, il l’a initié en 2006. Il aura fal-lu 
huit ans pour qu’il le concrétise. C’était labo-rieux, 
dans un environnement fait de concentré 
de problèmes en tout genre. “Les beaux dis-cours, 
les lisses propos et les bons chiffres qu’on ex-prime 
emphatiquement dans les forums et autres 
séminaires n’ont rien à voir avec la réalité”, ex-plique- 
t-il. “Tout le soutien apporté à l’entrepri-se 
s’évapore dans cet environnement, faute de co-ordination 
entre les différents intervenants dans la 
création d’entreprises et d’écoute de la part de ceux 
qui sont censés nous aider dans nos projets”, re-grette- 
t-il. Abib Yacine préfère toutefois le ver-re 
à moitié plein au verre à moitié vide, faisant 
table rase de difficultés antérieures, caressant l’es-poir 
d’un avenir moins morose. “J’avais failli som-brer, 
face à des vis-à-vis qui nous chambraient, 
mais cela semble fini et les perspectives s’annoncent 
peut-être meilleures”, dit-il. Abib Yacine a fait preu-ve 
de persévérance et cela s’est révélé payant, puis-qu’il 
vient d’avoir un crédit conséquent de la part 
d’une banque dont il n’a pas souhaité nous livrer 
le nom. Cet appui financier va certainement l’ai-der 
à mettre en place toute la logistique com-merciale, 
maintenant que le complexe d’élevage 
a été mis en place. Idée innovante également dans 
le domaine de la communication, où le jeune Tou-fik 
Tarsift, fraîchement sorti de l’université, 
s’initie au marketing digital. C’est un projet mo-derne 
qu’il veut à tout prix matérialiser, dans le 
cadre de l’Ansej, un dispositif dont Toufik parle 
beaucoup. Il dit en avoir tiré des avantages (exo-nération 
de TVA et autres aides…). Deux réus-sites 
dans un amas de contraintes ? N’eût été le 
soutien du cabinet Cherifi, spécialisé en études 
et conseils en investissements (ECI), Abib et Tar-sift 
auraient abandonné la partie, embourbés dans 
les difficultés. Cet organisme que dirige Ghalia 
Cherifi, une jeune professionnelle, économiste de 
formation, a joué le rôle de coaching dans ces 
deux projets qui ont vu le jour. “Je m’en faisais la 
promotrice et la facilitatrice, et cela a pris le temps 
qu’il a pris, l’essentiel est que les deux jeunes pro-moteurs 
en sont satisfaits”, rappelle-t-elle, non sans 
note de fierté. ECI s’est fait certifier par des ins-titutions 
internationales et a accompagné envi-ron 
2500 entreprises, opérant dans différentes 
branches. Dans les technologies de l’information 
et de la communication (TIC), Nassim Lounès 
est à la tête d’une entreprise (Med&Com), spé-cialisée 
dans les contenus digitaux, qui fait de 
bonnes affaires dans un créneau concurrentiel. 
Après des études dans le bancaire en Algérie et 
des études en management en France, Lounès a 
lancé un start-up. C’était en 2006. 
Et il l’a fait sur fonds propres. “Au démarrage, je 
faisais travailler trois personnes. La société en mode 
start-up, j’en ai fait une entreprise de taille relati-vement 
importante employant quarante per-sonnes 
aujourd’hui et disposant de contrats avec 
des multinationales dont Nestlé.” C’est une entité 
hors Ansej. Les avantages en matière de création 
d’entreprises, tout le monde souhaite en bénéfi-cier. 
“Le problème, dit-il, est que vous ne pourrez 
pas en profiter si vous n’optez pas pour un dispo-sitif 
formellement institué et que cela n’est pas nor-mal.” 
Y. S. 
ILS CRÉENT LEURS PROPRES ENTREPRISES DANS UN ENVIRONNEMENT SOUVENT HOSTILE 
Ces jeunes qui réussissent 
dans le business 
Les créneaux 
porteurs 
n Interrogé sur les secteurs porteurs où les 
jeunes peuvent gagner de l’argent en créant 
leur entreprise, Racha Bedjaoui, spécialiste 
en entrepreneuriat, cite les technologies de 
l’information et de la communication (TIC), 
les énergies renouvelables, le tourisme et 
l’agriculture. Dans le premier secteur, on 
peut créer une jeune entreprise et 
commencer à gagner de l’argent en moins 
d’un an. Cela demande peu de moyens. Il 
faut un cerveau (une personne qui a le sens 
créatif, des idées), un ordinateur et une 
connexion, résume-t-elle. La spécialiste 
trouve que la grande école, l’école supérieure 
d’informatique, est une mine d’or. Il y a en 
son sein beaucoup de talents qui sont dans 
une phase de découverte de l’esprit 
d’entreprise. En d’autres termes, il suffit d’un 
bon coaching pour que leurs idées se 
transforment en entreprises innovantes, du 
moins en sociétés qui ont leur place sur le 
marché. Pour le second secteur, il faut plus de 
moyens, notamment des fonds ou un apport 
financier plus important. Concernant les 
troisième et quatrième créneau, le préalable, 
c’est de disposer du foncier (une assiette de 
terrain, des terres agricoles). 
L’agriculture est l’avenir de l’Algérie, ajoute-t-elle 
(entre autres secteurs importants). 
Mais les jeunes, malheureusement, ne 
s’intéressent pas au travail de la terre. 
K. R. 
APS 
Par : 
SAÏD SMATI 
Par : 
YOUCEF SALAMI 
les financements accordés aux jeunes pour créer leur entreprise dans 
le cadre du dispositif Ansej s’élève à 300 milliards de dinars, soit moins 
de 3 milliards d’euros. Contrairement à l’idée répandue, les crédits, 
selon le DG de l’Ansej, sont remboursés. Le taux de remboursement des 
crédits est aujourd’hui de +70%, les impayés de 27%. Depuis la création 
de l’Ansej, le taux de remboursement des crédits accordés aux jeunes 
est estimé à 67%, a-t-il ajouté. 
K. R. 
JEUNES ENTREPRISES : QUELLES CHANCES DE SURVIE ? 
Rencontre de NAPEO sur l’entrepreunariat à l’hôtel Hilton. 
Participation du Cabinet ECI- Etudes & Conseils en Investissement à la 
Semaine Mondiales de l’Entreprenariat (GEW) - 
Hotel Hilton - Alger du 17 au 23 Novembre 2014

Contenu connexe

Tendances

FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?
FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?
FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?Nino NJOPKOU
 
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie Mondher Khanfir
 
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?KPMG_Nord
 
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz AlsaeedSébastien Bourguignon
 
Management de transition - Génération Agile
Management de transition - Génération AgileManagement de transition - Génération Agile
Management de transition - Génération AgileAnne Cudkowicz
 
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed HamdanSébastien Bourguignon
 
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - Libération
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - LibérationLa jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - Libération
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - LibérationINNOVATION COPILOTS
 
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZainiSébastien Bourguignon
 
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance
 
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016Sébastien Marchipont
 
David avec Goliath - Raise et Bain & Company
David avec Goliath -  Raise et Bain & CompanyDavid avec Goliath -  Raise et Bain & Company
David avec Goliath - Raise et Bain & CompanyFinTechMag
 
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...La Cuisine du Web
 
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...Bpifrance
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Bpifrance
 
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)Talentys
 
Synthese Conference Innovations RH 2010
Synthese Conference Innovations RH 2010Synthese Conference Innovations RH 2010
Synthese Conference Innovations RH 2010David Guillocheau
 
Innovation et productivité
Innovation et productivitéInnovation et productivité
Innovation et productivité4Front
 
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials Apec
 

Tendances (20)

FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?
FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?
FINANCEMENT DES PME EN AFRIQUE : Quoi de neuf ?
 
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie
Guide de Financement de la Start Up Innovante en Tunisie
 
FokusEntrepreneur_092016
FokusEntrepreneur_092016FokusEntrepreneur_092016
FokusEntrepreneur_092016
 
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
 
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed
#PortraitDeStartuper #67 - Noon Academy - Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed
 
The youngdeal
The youngdealThe youngdeal
The youngdeal
 
Management de transition - Génération Agile
Management de transition - Génération AgileManagement de transition - Génération Agile
Management de transition - Génération Agile
 
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan
#PortraitDeStartuper #68 - Unifocnic - Ahmed Hamdan
 
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - Libération
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - LibérationLa jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - Libération
La jeune pousse nouvelle culture d’entreprise - Libération
 
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini
#PortraitDeStartuper #66 - Foodics - Ahmad AlZaini
 
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
 
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016
David avec Goliath - Etude Bain & Company et Raise - Mars 2016
 
David avec Goliath - Raise et Bain & Company
David avec Goliath -  Raise et Bain & CompanyDavid avec Goliath -  Raise et Bain & Company
David avec Goliath - Raise et Bain & Company
 
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
 
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...
Acquérir pour Bondir - La croissance externe au service de la transformation ...
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
 
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)
Conférence "Innovations RH 2010" (Synthèse)
 
Synthese Conference Innovations RH 2010
Synthese Conference Innovations RH 2010Synthese Conference Innovations RH 2010
Synthese Conference Innovations RH 2010
 
Innovation et productivité
Innovation et productivitéInnovation et productivité
Innovation et productivité
 
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials
Apec RH novembre 2018 - numéro Millennials
 

En vedette

Linea de tiempo
Linea de tiempoLinea de tiempo
Linea de tiempojennife06
 
curso de verano biblioteca
curso de verano bibliotecacurso de verano biblioteca
curso de verano bibliotecaBryana García
 
peoples' chjoice
peoples' chjoicepeoples' chjoice
peoples' chjoicechuckbowers
 
Diapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarez
Diapositivas Iris Aracely Vazquez AlvarezDiapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarez
Diapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarezunaed
 
Presentación la granjita
Presentación la granjitaPresentación la granjita
Presentación la granjitan37gr
 
Proyecto Yoriela01
Proyecto Yoriela01Proyecto Yoriela01
Proyecto Yoriela01sexi
 
Plenilunio 1997
Plenilunio 1997Plenilunio 1997
Plenilunio 1997LauraPego
 
Random 111231080334-phpapp01
Random 111231080334-phpapp01Random 111231080334-phpapp01
Random 111231080334-phpapp01Reda Mohmed Ali
 
ProteccióN JuríDica Del Software
ProteccióN JuríDica Del SoftwareProteccióN JuríDica Del Software
ProteccióN JuríDica Del Softwareyuliana
 
Linies horitzontal i verticals
Linies horitzontal i verticalsLinies horitzontal i verticals
Linies horitzontal i verticalscardonaalba
 
Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai
  Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai  Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai
Www.letelescope.info_article_-municipales 27 maiYannick Savy
 
üRolojide muayene
üRolojide muayeneüRolojide muayene
üRolojide muayenetakmazmehmet
 
Reitumetse Mothibe (2) updated
Reitumetse Mothibe (2) updatedReitumetse Mothibe (2) updated
Reitumetse Mothibe (2) updatedReitumetse Mothibe
 
Brochure Corporativo
Brochure CorporativoBrochure Corporativo
Brochure CorporativoTransformat
 

En vedette (20)

Linea de tiempo
Linea de tiempoLinea de tiempo
Linea de tiempo
 
Ruth hoja de vida
Ruth hoja de vidaRuth hoja de vida
Ruth hoja de vida
 
curso de verano biblioteca
curso de verano bibliotecacurso de verano biblioteca
curso de verano biblioteca
 
peoples' chjoice
peoples' chjoicepeoples' chjoice
peoples' chjoice
 
Diapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarez
Diapositivas Iris Aracely Vazquez AlvarezDiapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarez
Diapositivas Iris Aracely Vazquez Alvarez
 
Presentación la granjita
Presentación la granjitaPresentación la granjita
Presentación la granjita
 
Ecuaciondiferencial
EcuaciondiferencialEcuaciondiferencial
Ecuaciondiferencial
 
Proyecto Yoriela01
Proyecto Yoriela01Proyecto Yoriela01
Proyecto Yoriela01
 
Plenilunio 1997
Plenilunio 1997Plenilunio 1997
Plenilunio 1997
 
Random 111231080334-phpapp01
Random 111231080334-phpapp01Random 111231080334-phpapp01
Random 111231080334-phpapp01
 
ProteccióN JuríDica Del Software
ProteccióN JuríDica Del SoftwareProteccióN JuríDica Del Software
ProteccióN JuríDica Del Software
 
Sayfa3
Sayfa3Sayfa3
Sayfa3
 
SSMDV | GRAPHIC ALBUM
SSMDV | GRAPHIC ALBUMSSMDV | GRAPHIC ALBUM
SSMDV | GRAPHIC ALBUM
 
Linies horitzontal i verticals
Linies horitzontal i verticalsLinies horitzontal i verticals
Linies horitzontal i verticals
 
Presentation1a
Presentation1aPresentation1a
Presentation1a
 
Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai
  Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai  Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai
Www.letelescope.info_article_-municipales 27 mai
 
Cuad trab
Cuad trabCuad trab
Cuad trab
 
üRolojide muayene
üRolojide muayeneüRolojide muayene
üRolojide muayene
 
Reitumetse Mothibe (2) updated
Reitumetse Mothibe (2) updatedReitumetse Mothibe (2) updated
Reitumetse Mothibe (2) updated
 
Brochure Corporativo
Brochure CorporativoBrochure Corporativo
Brochure Corporativo
 

Similaire à Eci gew 2014

Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durables
Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durablesNeuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durables
Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durablesGroupe One
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48CABINET MGRH
 
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro IntégrationApec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro IntégrationApec
 
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013IE-Club
 
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentationAurelie GASTINEAU
 
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian BockSébastien Bourguignon
 
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de cours
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de coursL'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de cours
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de coursCharfi Mohamed Amin
 
Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation NewsletterMagali Auger
 
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec
 
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014LaureBS
 
Start it up, le Guide à la création d'une entreprise
Start it up, le Guide à la création d'une entrepriseStart it up, le Guide à la création d'une entreprise
Start it up, le Guide à la création d'une entrepriseJeune Pousse d'Assas
 
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel ChallengeEntrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge#Tek2hub Incubator By Brenco
 
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieBilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieLeSoir.be
 
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent JosephSébastien Bourguignon
 
La newsletter de mgrh 6
La newsletter de mgrh 6La newsletter de mgrh 6
La newsletter de mgrh 6CABINET MGRH
 
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesCycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesVal'angels
 
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys Costes
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys CostesPortrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys Costes
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys CostesSébastien Bourguignon
 
La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7CABINET MGRH
 

Similaire à Eci gew 2014 (20)

Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durables
Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durablesNeuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durables
Neuf leçons apprises sur le terrain de la création d'entreprises durables
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48
 
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro IntégrationApec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
 
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
 
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation
2014 saison3 100 jours pour entreprendre_livret de presentation
 
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock
#PortraitDeStartuper #78 - Netwookie - Maximilian Bock
 
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de cours
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de coursL'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de cours
L'entrepreneuriat un phénomène économique et social complément de cours
 
Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation Newsletter
 
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
 
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
 
Ey panorama-des-entreprises-d-avenir
Ey panorama-des-entreprises-d-avenirEy panorama-des-entreprises-d-avenir
Ey panorama-des-entreprises-d-avenir
 
M le journal - Octobre 2013
M le journal - Octobre 2013M le journal - Octobre 2013
M le journal - Octobre 2013
 
Start it up, le Guide à la création d'une entreprise
Start it up, le Guide à la création d'une entrepriseStart it up, le Guide à la création d'une entreprise
Start it up, le Guide à la création d'une entreprise
 
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel ChallengeEntrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
 
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieBilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
 
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
 
La newsletter de mgrh 6
La newsletter de mgrh 6La newsletter de mgrh 6
La newsletter de mgrh 6
 
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesCycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
 
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys Costes
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys CostesPortrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys Costes
Portrait de startuper #5 - 1000mercis - Yseulys Costes
 
La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7
 

Plus de ghalia cherifi General manager Eci

Plus de ghalia cherifi General manager Eci (7)

Bulletin n°004 ECI Veille Économique Algéri
Bulletin n°004 ECI  Veille Économique AlgériBulletin n°004 ECI  Veille Économique Algéri
Bulletin n°004 ECI Veille Économique Algéri
 
Bulletin n°003 ECI Veille Economique Algerie - Projet de loi de finance 2015
Bulletin n°003 ECI  Veille Economique Algerie - Projet de loi de finance 2015Bulletin n°003 ECI  Veille Economique Algerie - Projet de loi de finance 2015
Bulletin n°003 ECI Veille Economique Algerie - Projet de loi de finance 2015
 
Baromètre des chefs d’entreprise OCTOBRE 2014
 Baromètre des chefs d’entreprise OCTOBRE 2014 Baromètre des chefs d’entreprise OCTOBRE 2014
Baromètre des chefs d’entreprise OCTOBRE 2014
 
Bulletin n°002 eci Veille Economique Algerie
Bulletin n°002 eci  Veille Economique Algerie Bulletin n°002 eci  Veille Economique Algerie
Bulletin n°002 eci Veille Economique Algerie
 
Bulletin de veille economique ECI N°001
Bulletin de veille economique ECI N°001 Bulletin de veille economique ECI N°001
Bulletin de veille economique ECI N°001
 
Situation du Statistique du commerce extérieur Algérie 1er Semestre 2014
Situation du Statistique du commerce extérieur Algérie 1er Semestre 2014Situation du Statistique du commerce extérieur Algérie 1er Semestre 2014
Situation du Statistique du commerce extérieur Algérie 1er Semestre 2014
 
Programme nationale de mise à niveau. andpme
Programme nationale de mise à niveau. andpmeProgramme nationale de mise à niveau. andpme
Programme nationale de mise à niveau. andpme
 

Eci gew 2014

  • 1. Mercredi 19 novembre 2014 10 LIBERTE Supplément Économie Le développement de l’entrepreneuriat, son impact sur la croissance écono-mique, les différents programmes de promotion et les conditions de créations d’entreprises constituent les principaux volets de la quatrième édition de la Semaine mondiale de l’entrepre-neuriat (GEW), prévue du 17 au 23 novembre dans les 48 wilayas du pays. Sous le thème “L’écosystème entrepreneurial algérien”, cet-te quatrième édition s’inspi-re du succès de la GEW 2013 durant laquelle 981 activités ont été enregistrées avec 251 partenaires, pour 200 000 participants dans les 48 wilayas du territoire national. Des performances qui ont clas-sé le pays dans le TOP 5 du prix “The Country of the Year Award”, qui a honoré les meilleures or-ganisations de la Global Entrepreneurship Week à travers le monde. Le lancement de cette semaine de l’entrepreneu-riat qui s’est déroulé lundi à l’hôtel Hilton, a été, certes, l’occasion au ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, d’exprimer la volonté des pouvoirs publics d'aider les jeunes di-plômés et porteurs d'idées à l'acte d'entreprendre, mais également aux différents intervenants de s’at-tarder sur l’acte d’entreprendre des jeunes en Al-gérie. Les débats ont ainsi fait ressortir les carences du processus. Les participants aux travaux de la GEW 2014 ont mis en exergue la nécessité d’as-sainir l’environnement de l’entreprise et d’en-courager les jeunes porteurs de projets. Dans son intervention, le président de la Chambre algé-rienne de commerce et d’industrie (Caci), Amor Benamor, a estimé que la libéralisation de l’acte d’investir était une nécessité pour améliorer la ges-tion des affaires. Il a, en outre, jugé “insignifiant” le nombre de PME créés annuellement dans le cadre des différents dispositifs d’aide et de sou-tien à l’emploi (Ansej, Angem et Cnac), d’où la né-cessité, selon lui, d’accompagner davantage les jeunes porteurs de projets. D’ailleurs un certain nombre d’intervenants ont pointé du doigt le manque, si n’est l’absence, d’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Selon un consultant dans le domaine, les pépinières qui ont été créées ont été copiées sur des modèles étrangers mais elles restent inefficientes. Allant plus loin, ce consul-tant qui déplore le fait qu’on ne connaisse pas exactement le taux de mortalité des entreprises, on parle d’un taux autour de 50%. Pour Fatiha Rachedi, chef d'entreprise et membre de l'asso-ciation Napeo Algeria, il est nécessaire d'évaluer les différents dispositifs d'aide à la création d'en-treprises. “L’entrepreneur est un profil. Il ne s’agit pas de faire du recrutement de masse d’entrepre-neurs”, clame un participant au débat. Selon le rapport GEM Algérie 2012, présenté par Ab-derrahmane Abedou, président du conseil scien-tifique du CREAD, l’activité entrepreneuriale glo-bale, selon les différentes phases, révèle une for-te présence de nouvelles entreprises dans la phase de démarrage, entreprises de moins de 42 mois d’existence, 16,7% en 2009, 9,3% en 2011 et 9% en 2012. Cependant, dans la phase matura-tion, plus de 42 mois d’existence, les entreprises sont moins nombreuses, soit 4,7% en 2009, 3,1% en 2011 et 3,32% en 2012. Ce panorama sur l’évolution de l’activité entre-preneuriale révèle des barrières très fortes de pas-sage à la maturation des entreprises. Par ailleurs, l’étude révèle que l’entrepreneuriat est d’abord une affaire d’héritage. La répartition sectorielle des en-treprises créées montre une forte concentration des activités dans le secteur du commerce, orien-tées vers le consommateur. Les données de l’en-quête ont également relevé que les entreprises créées, en général, disposent de technologies an-ciennes supérieures à 5 ans. Enfin, l’enquête in-dique que 34% de jeunes entrepreneurs justifie d’un niveau scolaire secondaire, loin devant les universitaires qui, apparemment, préfère le sa-lariat. S. S. ENTREPRENEURIAT CHEZ LES JEUNES La plupart des promoteurs sans diplômes Cette catégorie est plus motivée et plus agressive sur le marché. MOURAD ZEMALI : DG DE L’ANSEJ À “LIBERTÉ” “33 475 microentreprises créées à mi-novembre 2014” n Contacté, le DG de l’Ansej a indiqué que l’agence a créé 43 099 microentreprises en 2013 ; 33 475 de janvier à mi-novembre 2014. Le nombre de microentreprises créées par l’agence depuis sa création, en 1997, s’élève 323 775. Le taux de mortalité est de 3,58%, celui de microentreprises en difficulté de 8,5%, a-t-il ajouté. Le premier responsable de l’agence impute ce niveau de mortalité aux nouvelles facilitations qui ont été accordées depuis 2011 : un apport personnel réduit et un accès à 20% de la commande publique. Depuis sa création, Mehdi Bendimerad, directeur général de système panneaux sandwichs (SPS), une société privée, et président de Na-tional association of professional employer or-ganizations (Napeo), présent à la Semaine mon-diale de l’entrepreneu-riat, affirme que le taux de mortalité des entre-prises créées par de jeunes promoteurs est “élevé”. Mais, ajoute-t-il, une entreprise qui disparaît, pour des rasions di-verses, n’est pas synonyme de projet tombé en dé-crépitude et le jeune promoteur peut toujours re-bondir, reprendre l’idée de départ et en faire quelque chose qui marche. Cela, de nombreux jeunes intéressés par le business l’auront compris, et des réussites ils en ont connu, en dépit de contraintes qui font obstacles à leurs projets. Abib Yacine, gérant d’une Sarl dans l’élevage, est de ceux-là. Son projet, il l’a initié en 2006. Il aura fal-lu huit ans pour qu’il le concrétise. C’était labo-rieux, dans un environnement fait de concentré de problèmes en tout genre. “Les beaux dis-cours, les lisses propos et les bons chiffres qu’on ex-prime emphatiquement dans les forums et autres séminaires n’ont rien à voir avec la réalité”, ex-plique- t-il. “Tout le soutien apporté à l’entrepri-se s’évapore dans cet environnement, faute de co-ordination entre les différents intervenants dans la création d’entreprises et d’écoute de la part de ceux qui sont censés nous aider dans nos projets”, re-grette- t-il. Abib Yacine préfère toutefois le ver-re à moitié plein au verre à moitié vide, faisant table rase de difficultés antérieures, caressant l’es-poir d’un avenir moins morose. “J’avais failli som-brer, face à des vis-à-vis qui nous chambraient, mais cela semble fini et les perspectives s’annoncent peut-être meilleures”, dit-il. Abib Yacine a fait preu-ve de persévérance et cela s’est révélé payant, puis-qu’il vient d’avoir un crédit conséquent de la part d’une banque dont il n’a pas souhaité nous livrer le nom. Cet appui financier va certainement l’ai-der à mettre en place toute la logistique com-merciale, maintenant que le complexe d’élevage a été mis en place. Idée innovante également dans le domaine de la communication, où le jeune Tou-fik Tarsift, fraîchement sorti de l’université, s’initie au marketing digital. C’est un projet mo-derne qu’il veut à tout prix matérialiser, dans le cadre de l’Ansej, un dispositif dont Toufik parle beaucoup. Il dit en avoir tiré des avantages (exo-nération de TVA et autres aides…). Deux réus-sites dans un amas de contraintes ? N’eût été le soutien du cabinet Cherifi, spécialisé en études et conseils en investissements (ECI), Abib et Tar-sift auraient abandonné la partie, embourbés dans les difficultés. Cet organisme que dirige Ghalia Cherifi, une jeune professionnelle, économiste de formation, a joué le rôle de coaching dans ces deux projets qui ont vu le jour. “Je m’en faisais la promotrice et la facilitatrice, et cela a pris le temps qu’il a pris, l’essentiel est que les deux jeunes pro-moteurs en sont satisfaits”, rappelle-t-elle, non sans note de fierté. ECI s’est fait certifier par des ins-titutions internationales et a accompagné envi-ron 2500 entreprises, opérant dans différentes branches. Dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), Nassim Lounès est à la tête d’une entreprise (Med&Com), spé-cialisée dans les contenus digitaux, qui fait de bonnes affaires dans un créneau concurrentiel. Après des études dans le bancaire en Algérie et des études en management en France, Lounès a lancé un start-up. C’était en 2006. Et il l’a fait sur fonds propres. “Au démarrage, je faisais travailler trois personnes. La société en mode start-up, j’en ai fait une entreprise de taille relati-vement importante employant quarante per-sonnes aujourd’hui et disposant de contrats avec des multinationales dont Nestlé.” C’est une entité hors Ansej. Les avantages en matière de création d’entreprises, tout le monde souhaite en bénéfi-cier. “Le problème, dit-il, est que vous ne pourrez pas en profiter si vous n’optez pas pour un dispo-sitif formellement institué et que cela n’est pas nor-mal.” Y. S. ILS CRÉENT LEURS PROPRES ENTREPRISES DANS UN ENVIRONNEMENT SOUVENT HOSTILE Ces jeunes qui réussissent dans le business Les créneaux porteurs n Interrogé sur les secteurs porteurs où les jeunes peuvent gagner de l’argent en créant leur entreprise, Racha Bedjaoui, spécialiste en entrepreneuriat, cite les technologies de l’information et de la communication (TIC), les énergies renouvelables, le tourisme et l’agriculture. Dans le premier secteur, on peut créer une jeune entreprise et commencer à gagner de l’argent en moins d’un an. Cela demande peu de moyens. Il faut un cerveau (une personne qui a le sens créatif, des idées), un ordinateur et une connexion, résume-t-elle. La spécialiste trouve que la grande école, l’école supérieure d’informatique, est une mine d’or. Il y a en son sein beaucoup de talents qui sont dans une phase de découverte de l’esprit d’entreprise. En d’autres termes, il suffit d’un bon coaching pour que leurs idées se transforment en entreprises innovantes, du moins en sociétés qui ont leur place sur le marché. Pour le second secteur, il faut plus de moyens, notamment des fonds ou un apport financier plus important. Concernant les troisième et quatrième créneau, le préalable, c’est de disposer du foncier (une assiette de terrain, des terres agricoles). L’agriculture est l’avenir de l’Algérie, ajoute-t-elle (entre autres secteurs importants). Mais les jeunes, malheureusement, ne s’intéressent pas au travail de la terre. K. R. APS Par : SAÏD SMATI Par : YOUCEF SALAMI les financements accordés aux jeunes pour créer leur entreprise dans le cadre du dispositif Ansej s’élève à 300 milliards de dinars, soit moins de 3 milliards d’euros. Contrairement à l’idée répandue, les crédits, selon le DG de l’Ansej, sont remboursés. Le taux de remboursement des crédits est aujourd’hui de +70%, les impayés de 27%. Depuis la création de l’Ansej, le taux de remboursement des crédits accordés aux jeunes est estimé à 67%, a-t-il ajouté. K. R. JEUNES ENTREPRISES : QUELLES CHANCES DE SURVIE ? Rencontre de NAPEO sur l’entrepreunariat à l’hôtel Hilton. Participation du Cabinet ECI- Etudes & Conseils en Investissement à la Semaine Mondiales de l’Entreprenariat (GEW) - Hotel Hilton - Alger du 17 au 23 Novembre 2014