Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

André Duval

331 vues

Publié le

Présentation d'André Duval au dialogue public sur la médecine génomique, le 28 novembre 2013 au Musée de la Civilisation.

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

André Duval

  1. 1. Quels enjeux devraient être pris en compte dans le développement de la médecine génomique ?  28 novembre 2013  André Duval, Ph.D. maîtrise en éthique
  2. 2. Préambule 1. On ne peut pas être contre une possible façon d’améliorer la santé des individus, 2. Mon questionnement porte sur les difficultés de la mise en application et des risques associés. 3. Pas de remise en question de l’importance de la recherche dans ce domaine.
  3. 3. Que vient faire l’éthique dans de tels débats scientifiques  L’éthique rappelle qu’il y a des valeurs à respecter,  Elle identifie et questionne les enjeux.
  4. 4. •Questionnement de deux ordres •Éthique : identifier les bons et les mauvais côtés d’un projet de société comme celui de la médecine génomique. •Gouvernance : voir comment l’encadrement et le fonctionnement pourraient être adéquats.
  5. 5. Quelques questions éthiques  Accessibilité ( exemple de la PMA, soins en oncologie…),  Stigmatisation,  Absence de consentement des proches,  Faux espoirs (cellules souches, Zamboni…),  Protection de la vie privée... (Islande, GB…)
  6. 6. Quelques questions de gouvernance Capacités d’assumer la gestion et les coûts, (au dépens de qui, de quoi …), Mainmise du privé (gènes BRCA1 et BRCA2 …), Biobanques, prolifération, pérennité et gestion...
  7. 7. Conclusion La science ne résout pas les problématiques éthiques mais peut aider à définir et évaluer les enjeux, En éthique, votre jugement vaut celui des experts… Nous avons le devoir de nous introduire dans ces débats.

×