Dr. Samir. Houalef
I. INTRODUCTION - DEFINITION
II. TEST BINAURICULAIRE DE BALANCE DE FOWLER
A. Définition
B. Physiopathologie du recrutement...
 Alors que l'audiométrie tonale liminaire chiffre l’atteinte
auditive et précise le type de surdité, l'audiométrie tonale...
En pratique, il s’agit de l’ensemble des tests qui recherchent deux
phénomènes pathologiques:
 A- La distorsion en intens...
I-Définition:
Ce test met en évidence le recrutement qui est une distorsion
en intensité. À intensité égale, le patient pe...
II-Physiopathologie du recrutement:
 Mal connue. Mais plusieurs théories ont été proposées. La plus
admise est celle de: ...
III-Valeur diagnostique du recrutement:
 Présent dans la surdité endocochléaire.
 Absent dans la surdité rétrocochléaire...
IV-Conditions de réalisation du test de Fowler:
Deux conditions sont nécessaires:
 1- La surdité doit être unilatérale.
...
V-Principe et technique du test de Fowler:
 Ce test consiste à comparer, pour la même fréquence, la
sensation d'intensité...
Exemple: "Chez un patient présentant une surdité de
perception gauche avec une audition normale à droite"
 On envoie dan...
VI-Résultats du test de Fowler:
 Les résultats peuvent être notés sur deux types de
graphiques:
A-Graphique en échelle:
 Notation:
 Les niveaux d'intensité sont notés sur deux traits verticaux
représentants les deux ...
B-Graphique à diagonale:
 Notation:
 Les résultats sont notés sur un graphique portant en abscisse les intensités de l'o...
VII-Conclusion:
 Le test de Fowler est le seul test supraliminaire qui répond
à la définition du recrutement. Les autres ...
I-Définition:
 Ce test met en évidence le relapse qui est une distorsion en
temps. À intensité égale, le patient perd la ...
II-Physiopathologie du relapse:
 La fatigue auditive à long terme, ou à haut niveau
d'exposition, provoque une élévation ...
III-Valeur diagnostique du relapse:
 Présent dans la surdité rétrocochléaire.
 Absent dans la surdité endocochléaire et ...
IV-Principe et technique du Tone decay test:
 Ce test recherche si le son est longtemps perçu ou s'il est nécessaire
d'au...
V-Résultats du Tone decay test:
Notation:
 L'intensité initiale et l'intensité à 60 secondes sont notées.
 L'écart trou...
VI-Conclusion:
 Le Tone decay test en clinique ne présente plus guère
d'intérêt diagnostique actuellement depuis que les ...
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Audiométrie tonale supraliminaire
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Audiométrie tonale supraliminaire

2 347 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 347
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Audiométrie tonale supraliminaire

  1. 1. Dr. Samir. Houalef
  2. 2. I. INTRODUCTION - DEFINITION II. TEST BINAURICULAIRE DE BALANCE DE FOWLER A. Définition B. Physiopathologie du recrutement C. Valeur diagnostique du recrutement D. Conditions de réalisation du test de Fowler E. Principe et technique du test de Fowler F. Résultats du test de Fowler G. Conclusion III. TONE DECAY TEST A. Définition B. Physiopathologie du relapse C. Valeur diagnostique du relapse D. Principe et technique du Tone decay test E. Résultats du Tone decay test F. Conclusion
  3. 3.  Alors que l'audiométrie tonale liminaire chiffre l’atteinte auditive et précise le type de surdité, l'audiométrie tonale supraliminaire n’a d’intérêt que dans la surdité de perception où elle localise le niveau d'atteinte auditive, en particulier pour savoir si elle se situe au niveau de l'oreille interne ou sur les voies nerveuses.  Effectuée avec l’audiomètre classique, l'audiométrie tonale supraliminaire utilise des sons d'intensité toujours supérieure au seuil auditif pour explorer la capacité de l'oreille à réaliser l’analyse dynamique du message sonore. Elle étudie donc les distorsions en intensité et en temps de l'oreille interne.
  4. 4. En pratique, il s’agit de l’ensemble des tests qui recherchent deux phénomènes pathologiques:  A- La distorsion en intensité (phénomène de "recrutement"): retrouvée en cas de surdité de perception endocochléaire et mise en évidence par le "Test binauriculaire de balance de Fowler".  B- La distorsion en temps (phénomène de "relapse" ou "adaptation pathologique" ou "fatigabilité auditive"): retrouvée en cas de surdité de perception rétrocochléaire et mise en évidence par le "Tone decay test".
  5. 5. I-Définition: Ce test met en évidence le recrutement qui est une distorsion en intensité. À intensité égale, le patient perçoit du côté de l'oreille qui recrute une impression d'intensité plus forte.
  6. 6. II-Physiopathologie du recrutement:  Mal connue. Mais plusieurs théories ont été proposées. La plus admise est celle de: "la différence de fonction entre les cellules ciliées externes et les cellules ciliées internes":  À l'état normal, les cellules ciliées externes sont les plus sensibles et fonctionnent pour les plus faibles intensités, tandis que les cellules ciliées internes n'interviennent qu'à partir de 50 à 60 dB.  En cas de lésion des cellules ciliées externes, l'oreille devient donc sourde aux intensités faibles. Mais à partir de 50 à 60 dB, les cellules ciliées internes, restant intactes, sont mises en fonction, l'oreille retrouve donc son niveau auditif normal. Ce phénomène est appelé: «le recrutement ».
  7. 7. III-Valeur diagnostique du recrutement:  Présent dans la surdité endocochléaire.  Absent dans la surdité rétrocochléaire et dans la surdité de transmission.  Sa présence dans la surdité rétrocochléaire par neurinome de l'acoustique serait due à une lésion secondaire cochléaire (inflammation de voisinage ou compression).
  8. 8. IV-Conditions de réalisation du test de Fowler: Deux conditions sont nécessaires:  1- La surdité doit être unilatérale.  2- L'absence de courbes fantômes (pas de transfert).
  9. 9. V-Principe et technique du test de Fowler:  Ce test consiste à comparer, pour la même fréquence, la sensation d'intensité sonore des deux oreilles.  On transmet un son dans les deux écouteurs et on recherche pour une intensité donnée dans l'oreille saine, une sensation d'égale intensité dans l'oreille malade.  Puis, on réalise cette recherche aux autres fréquences.
  10. 10. Exemple: "Chez un patient présentant une surdité de perception gauche avec une audition normale à droite"  On envoie dans l'écouteur droit un son de 1000 Hz et de 10 dB; Puis on recherche pour un son de même fréquence transmis dans l'écouteur gauche, l'intensité qui pour le patient sera équivalente aux 10 dB du coté droit.  Le test est renouvelé en envoyant un son de 20 dB dans l'écouteur droit, et ainsi de suite jusqu'à 90 dB.
  11. 11. VI-Résultats du test de Fowler:  Les résultats peuvent être notés sur deux types de graphiques:
  12. 12. A-Graphique en échelle:  Notation:  Les niveaux d'intensité sont notés sur deux traits verticaux représentants les deux oreilles.  Chaque niveau d'intensité obtenu sur une oreille est relié au niveau correspondant de l'autre oreille.  Interprétation:  En cas de même sensation d’intensité entre les deux oreilles: les lignes sont parallèles et horizontales.  En cas de surdité sans recrutement: les lignes sont parallèles mais ne sont pas horizontales.  En cas de surdité avec recrutement: les lignes ne sont pas parallèles.
  13. 13. B-Graphique à diagonale:  Notation:  Les résultats sont notés sur un graphique portant en abscisse les intensités de l'oreille gauche, et en ordonnée les intensités de l'oreille droite. On reporte sur le graphique, le point correspondant à une sensation d'égale intensité entre les deux oreilles. Les différents points sont reliés entre eux dessinant une ligne plus ou moins droite.  Interprétation:  En cas de même sensation d’intensité entre les deux oreilles: la courbe est diagonale.  En cas de surdité sans recrutement: la courbe est parallèle à la diagonale.  En cas de surdité avec recrutement incomplet: la courbe se rapproche de la diagonale sans la toucher.  En cas de surdité avec recrutement complet: la courbe se rapproche de la diagonale puis elle la rejoint.  En cas de surdité avec sur-recrutement: la courbe se rapproche de la diagonale puis elle la traverse.
  14. 14. VII-Conclusion:  Le test de Fowler est le seul test supraliminaire qui répond à la définition du recrutement. Les autres tests tels que le test de Lüscher et le SISI-test (Short Increment Sensitivity Index) ne sont que des témoins indirects.
  15. 15. I-Définition:  Ce test met en évidence le relapse qui est une distorsion en temps. À intensité égale, le patient perd la perception du son continu après un certain temps.
  16. 16. II-Physiopathologie du relapse:  La fatigue auditive à long terme, ou à haut niveau d'exposition, provoque une élévation temporaire du seuil pour le son faible et moyen, de quelques minutes à quelques jours.  On peut aussi observer une fatigue à court terme, ou à bas niveau d'exposition, qui atteindrait son maximum après une minute et serait achevée en moins de deux minutes.
  17. 17. III-Valeur diagnostique du relapse:  Présent dans la surdité rétrocochléaire.  Absent dans la surdité endocochléaire et dans la surdité de transmission.
  18. 18. IV-Principe et technique du Tone decay test:  Ce test recherche si le son est longtemps perçu ou s'il est nécessaire d'augmenter progressivement son intensité pour que son audition soit maintenue.  Rosenberg a simplifié la technique en la réalisant en 60 secondes.  On commence par déterminer le seuil aérien pour la fréquence de 1000 Hz (par l’audiométrie tonale liminaire); Puis on envoie un son de même fréquence, 5 dB au dessus du seuil, avec un chronomètre (souvent intégré dans l'audiomètre). On augmente de 5 dB à chaque fois que le patient signale qu'il n'entend plus, jusqu'à ce que le chronomètre atteint 60 secondes.  On renouvelle le test en utilisant les fréquences 500 et 2000 Hz (après avoir déterminé le seuil aérien de chaque fréquence).
  19. 19. V-Résultats du Tone decay test: Notation:  L'intensité initiale et l'intensité à 60 secondes sont notées.  L'écart trouvé entre ces deux intensité traduit l'importance de l'adaptation. Interprétation:  En cas de surdité sans relapse: l'écart est inférieur à 30 dB.  En cas de surdité avec relapse: l'écart est supérieur à 30 dB.
  20. 20. VI-Conclusion:  Le Tone decay test en clinique ne présente plus guère d'intérêt diagnostique actuellement depuis que les PEA permettent d'identifier beaucoup plus facilement les atteintes rétrocochléaires.  Cependant, la connaissance du phénomène d'adaptation permet de mieux comprendre certaines anomalies trouvées en audiométrie classique.

×