LE MULTIMEDIA EN CLASSE DE FLE

36 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
36
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LE MULTIMEDIA EN CLASSE DE FLE

  1. 1. 1 Bonjour à tous, Parlant de multimédia, je le définirai comme étant la résultante d’un amalgame d’innovations technologiques, d’où les termes MULTI et MEDIA. Les apprenants ayant de nos jours peu d’opportunités de vraiment pratiquer le français en classe de FLE, le multimédia, par le biais de ressources telles qu’Internet, leur permet de s’exercer à l’oral tout comme à l’écrit en dehors du cadre scolaire, et ainsi de pratiquer les 4 compétences langagières et même la communication interactive. Grace à lui, l’enseignant et les apprenants deviennent tous acteurs dans le processus d’apprentissage. En effet, ces derniers cités peuvent faire appel à leur sens de la créativité et l’enseignant a la possibilité de les évaluer. Cependant, et au risque de me répéter, son utilisation doit être minutieusement préparée en fonction des compétences spécifiques que l’on souhaite faire acquérir aux apprenants, de leur niveau et de leurs besoins. Les avantages de son utilisation. Pour l’enseignant :  varier ses activités et élargir son champ d’action ;  réunir des données à exploiter en classe ;  motiver/inviter ses apprenants à explorer la Toile dans le but d’accomplir une tâche définie. Pour l’apprenant :  c’est une activité ludique qui suscite une certaine motivation dans la mesure où tout le monde peut y avoir accès de nos jours ;  se documenter sur un thème/sujet qui l’intéresse et aussi communiquer avec d’autres apprenants ;  avoir la possibilité d’effectuer des exercices de compréhension ou de production orales ou écrites, et d’approfondir par la même occasion certains sujets abordés en classe ;  réaliser des activités autres que des exercices : par exemple, écouter une chanson, visionner un vidéoclip. Cela permet d’éviter toute redondance ;  réviser des notions grammaticales ciblées. Dans le cadre de ce forum, je porterai mes observations sur les différents attributs du multimédia à travers les sites que sont : TV5 et POLARFLE. Rendez-vous donc sur les sections réservées a cet effet.
  2. 2. 2 TV5 (http://www.tv5.org) Il y a une plateforme d’e-formation avec des cours et activités collaboratives, qui favorisent beaucoup la communication. Cela est d’autant plus intéressant dans la mesure où il permet à tout apprenant d’effectuer un travail individuel et surtout de travailler à son rythme tout en se servant du didactiel mis à sa disposition pour réviser les notions précédemment acquises. Il contient, ce que Françoise Demaiziere appellerait des documents « bruts », avec de nombreux textes ou vidéos en ligne. Il y a également des documents bruts pédagogisés. Aspects positifs : Je le trouve assez complet et j’apprécie le fait que l’internaute ait à sa disposition des rubriques faisant références à des notions telles que le vocabulaire, la grammaire, la phonétique, la civilisation, les exercices oraux, écrits et même la lecture. Ce site est donc éducatif et promeut d’une certaine manière l’approche actionnelle, qui est la communication au service de l’apprenant. Les titres sont évocateurs et l’internaute peut choisir le support de son choix en fonction de ses besoins. Le journal peut être consulté sous différentes formes (le flash, le journal de la rédaction, le journal Afrique). En somme, tous les éléments pouvant contribuer à une « bonne fonction de communication » y sont présents. Aspects négatifs : La multitude de lien peut s’avérer difficile pour les personnes qui ne sont pas familières avec les nouvelles technologies ou les personnes ayant enseigné le FLE sur un point de vue traditionnel. Etant adepte donc de ce site et ayant eu l’opportunité d’avoir les formations appropriées le concernant, je le recommanderais a tout enseignant de FLE, désireux de varier ses approches et de proposer un travail de qualité.
  3. 3. 3 POLARFLE http:/ /www.polarfle.com/ Le site a une vocation noble, à savoir l’apprentissage du français en ligne à travers un polar, celui de l’inspecteur Roger Duflair, qui pourrait être interprété comme « Roger qui a du flair ». Le nom du site est donc évocateur. Points positifs : -page d’accueil simple. -facilité de navigation du site (présentation, objectifs, directions, règles). -aide linguistique donnant la possibilité de l’avoir en 4 langues (français, anglais, espagnol et allemand). -adapté à tout niveau (A1-C1). -propose des activités didactisées et scenarisées. -beaucoup de fiches pédagogiques mises à disposions. -une floraison de liens pour permettre aux apprenants de poursuivre leur apprentissage. -possibilité gratuite de télécharger un logiciel de création d’exercices. -lien permettant de contacter les initiateurs du site. Au niveau du contenu : -consignes claires. -beaucoup d’exercices de grammaire et vocabulaire en contexte. -des corrections sont proposées pour chaque item de chaque exercice. -feedback visuel au niveau des exercices (vert pour les réponses correctes et rouges pour les mauvaises réponses par exemple) Aspects négatifs : -Le site en lui-même fait un peu « franchouillard » (après, c’est une histoire de goût). -Bien que les consignes soient claires, elles pourraient être plus synthétiques.
  4. 4. 4 -Même si le site travail beaucoup de compétences, il peut s’avérer inintéressant pour des personnes non-amatrices de jeux d’énigmes. -Risque de découragement pour les personnes qui ne sont pas habituées à travailler en autonomie (sentiment d’isolation). -L’utilisation du terme « fiches pédagogiques » ne me semble pas approprié pour des non- francophones. -Aucun forum de discussion. Cela aurait pu favoriser l’échange entre l’instructeur et l’apprenant. -La rubrique « lien » ne constitue pas vraiment une aide contextuelle parce qu’ils ne sont pas donné au cours d’une étape d’apprentissage, ce qui peut constituer un flou pour l’apprenant. Au niveau du contenu : - les textes sont parfois trop longs, ce qui oblige le lecteur à utiliser « l’ascenseur », et cela ne facilite pas la lisibilité. -la possibilité d’une seule bonne réponse dans les QCM favorise le manque de tolérance orthographique, ce qui peut s’avérer frustrant pour l’apprenant. -Lors de la correction des exercices, l’apprenant n’a pas d’explication détaillée quant à ses erreurs.

×