SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Télécharger pour lire hors ligne
TARTARY P., 2014. Suivi 2014 des émergences d’insectes saproxyliques des arbres stockés –
Suivi des mesures de réduction d’impacts. CEN Aquitaine. LISEA. 22 pages + annexes
Maitre d’Ouvrage
COSEA / LISEA
Rédaction
Structure : Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine
Antenne : Gironde
Présidente : Eliane VILLAFRUELA
Directeur : Hervé CODHANT
Chargé de secteur Gironde : Julie WALKER
Personnelle Poste Action Date
TARTARY P. Chargé de mission - Ecologue Rédaction initiale 10/12/2014
WALKER J Chargée de secteur Antenne 33 Validation 31/12/2014
Crédits photographiques
David SOULET ; Pascal TARTARY
Versions
Version Actions Date Destinataire
V1 Rédaction initiale 31/12/2014 -
V1 Envoi LISEA 03/02/2015 Thierry CHARLEMAGNE (LISEA)
Delphine QUINTARD (LISEA)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -4
Table des matières
Introduction........................................................................................................................................... 6
Contexte & Objectifs ............................................................................................................................ 6
Protocole................................................................................................................................................ 7
Généralité.................................................................................................................... 7
Description de l’environnement et morphologie de la zone de stockage.................... 8
Description morphologique ................................................................................ 8
Description de l’environnement ......................................................................... 9
Suivi des émergences d’insectes saproxylophages ...................................................... 9
Observatoires photographiques ................................................................................ 10
Calendriers................................................................................................................. 10
Limite du protocole.................................................................................................... 10
Résultats obtenus ............................................................................................................................... 12
Identification et localisation des zones de stockage .................................................. 12
Détail des sites de stockages ..................................................................................... 13
Stock 60 ............................................................................................................ 13
Stock 61 ............................................................................................................ 15
Stock 63 ............................................................................................................ 15
Suivi de l’émergence des insectes saproxyliques....................................................... 18
Stock 60 ............................................................................................................ 18
Stock 61 ............................................................................................................ 19
Stock 63 ............................................................................................................ 19
Remarques générales sur l’ensemble des stocks.............................................. 20
Discussions........................................................................................................................................... 21
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -5
Table des figures
Figure 2 : Fiche descriptive des placettes de suivi .................................................................................. 8
Figure 3 : Localisation des stocks d’arbres en Gironde......................................................................... 12
Figure 4 : Evolution du nombre de stocks d’arbres entre l’inventaire de début 2014 et la mise en œuvre
de l’état des lieux. ................................................................................................................................. 13
Figure 5 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou
sur le stock 60........................................................................................................................................ 18
Figure 6 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou
sur le stock 61........................................................................................................................................ 19
Figure 7 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou
sur le stock 63........................................................................................................................................ 19
Table des tableaux
Tableau I : Référentiel des unités paysagères......................................................................................... 9
Tableau II : Périodes d’intervention...................................................................................................... 10
Tableau III : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 60 ... 13
Tableau IV : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 61... 15
Tableau V : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 63.... 15
Tableau VI : Total du nombre de trou d’émergence comptabilisé lors des suivis ................................ 20
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -6
Introduction
La Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux comptera, à
l’horizon 2015, 340 km de lignes nouvelles. Ce projet a nécessairement un impact sur la faune,
la flore ou l’écoulement des eaux. Après avoir entrepris toutes les évolutions de tracé pour
éviter les impacts majeurs, le projet se doit d’atténuer les impacts négatifs du tracé ; les
impacts résiduels feront l’objet de mesures compensatoires. A ce titre, COSEA/LISEA a
entrepris, le long du tracé, le stockage de plusieurs centaines de grumes depuis les actions de
défrichement. Ces grumes avaient comme point commun d’être particulièrement favorables
à la colonisation des insectes saproxyliques, au premier rang desquelles figurent le grand
capricorne et le lucane cerf-volant.
En Aquitaine, 5 lieux de stockage de grumes ont été repérés au début de l’année 2014. Ainsi,
durant cette année, le CEN Aquitaine a expertisé l’ensemble de ces sites conformément au
protocole de suivi rédigé collégialement par l’ensemble des Associations de Protection de la
Nature travaillant à la mise en œuvre des suivis écologiques sur la LGV SEA.
Le présent document fait le bilan du suivi 2014 et a pour vocation d’analyser l’intérêt du
stockage et de ce type de suivi.
Contexte & Objectifs
L’arrêté inter-préfectoral du 24 février 2012 portant dérogation à l’interdiction de destruction
d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales
protégées dicte dans son article 7 alinéa 2 « Abattage des arbres favorables aux chiroptères
ou/et aux insectes saproxyliques » : « Les arbres colonisés par le grand capricorne du chêne
(Cerambyx cerdo) ou la rosalie des Alpes (Rosalia alpina) seront identifiés. Ils feront alors
l'objet d'un marquage et les grumes seront déposées au soleil en bordure de haie ou de lisière,
à proximité des emprises jusqu'au mois de juin suivant pour le grand Capricorne et août pour
la Rosalie des Alpes. Ces grumes devront être isolées du sol en les posant,
perpendiculairement, sur deux autres grumes non habitée s par l'espèce. »
Par ailleurs, l’article 23 du même arrêté dit qu’un suivi des populations et des habitats
d’espèces protégées impactées par la construction et l’exploitation de la LGV devra être
réalisé pendant la durée de la concession.
Ainsi, l’objectif initial du suivi est de suivre l’émergence des insectes xylophages dans les
troncs stockés.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -7
Protocole
Généralité
Un relevé d’émergence des insectes saproxyliques est mené chaque année et pendant 5 ans
sur des placettes identifiées sur les troncs d’arbres stockés.
Un code est attribué à chaque placette formé de la lettre « P » pour placette et du numéro de
la placette : exemple P1,P2 P3,…
Les comptages de trous d’émergence sont réalisés sur chaque souche et grume et branche
présente dans la placette et dont sa longueur accessible et visible est de minimum 50 cm (Cf.
tableau des caractéristiques des placettes ci-dessous).
Un code est affecté pour chaque souche, grume ou branche suivie :
 Pour les souches : S + N° de la souche : ex. S1 ;
 Pour les grumes : G + N° de la souche : ex. G1 ;
 Pour les branches : B + N° de la souche : ex. B1.
Ce numéro est reporté sur la fiche de suivi et sur la souche, la grume ou la banche, lors de
l’état initial, à l’aide d’une bombe de peinture.
Au mois de mars-avril de la première année de suivi, une description (voir paragraphe dédié)
précise de la zone de stockage est effectuée à l’aide de la fiche descriptive de la zone de
stockage présentée en annexe 1.
A cette occasion, la ou les placettes de suivi sont décrites (selon la fiche descriptive des
placettes suivis présentée ci-dessous).
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -8
Figure 1 : Fiche
descriptive des
placettes de suivi
Description de l’environnement et morphologie de la zone de stockage
Description morphologique
Lors de la première année de suivi, un descriptif précis des grumes, souches et branches est
réalisé. A l’aide d’un décamètre, différentes mesures sont relevées :
 La longueur des grumes et des branches accessibles ;
 Le diamètre des souches, des grumes et des branches (du côté le plus important).
Ces mensurations sont reportées sur la fiche descriptive de la zone de stockage des arbres à
enjeu insectes saproxyliques.
Parallèlement, des caractéristiques physiques sont notées :
 Essence des arbres ;
 Présence d’écorce, dans l’affirmative, le taux de recouvrement est évalué ;
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -9
 Présence de mousse, si oui, quel est le taux de recouvrement ;
 Présence de lichen, dans ce cas, le taux de recouvrement est également relevé ;
 Présence de caries (nombre)
 Présence de cavités, dans ce cas, la longueur et la largeur sont mesurées.
Description de l’environnement
De manière à connaitre et suivre l’évolution de l’environnement proche de la zone de
stockage, les entités paysagères (selon le référentiel des unités paysagères présenté dans le
tableau X) situées dans un rayon de 200 mètres de la zone sont recensés lors de l’état initial,
et mise à jour chaque année lors du dénombrement des trous d’émergence.
Tableau I : Référentiel des unités paysagères
Boisement Lande Pelouse sèche Tourbière
Roselière Zone humide Haie Mare
Etang Réservoir (berges non
naturelles)
Carrière Ruisseau (<3 m de
largeur)
Rivière (largeur
comprise entre 3 et 10
m)
Fleuvre / rivière large
(>10 m de largeur)
Fossé inondé (<2m de
largeur)
Prairie
Friche / jachère Grande culture Verger / vigne /
culture maraichère
Jardin
Zone urbaine
résidentielle
Zone urbaine
industrielle
Route nationale /
Autoroute
Route départementale
Route communale Chemin Voie ferrée LGV
Autres
La distance des haies et des boisements à proximité de la zone de stockage est notée et
reportée sur la fiche descriptive de la zone de stockage. L’ensoleillement dont bénéficient les
troncs stockés est également apprécié.
Suivi des émergences d’insectes saproxylophages
Le premier passage pour le suivi des émergences a lieu à l’automne de l’année 2014 puis tous
les ans à la même période jusqu’en 2018. Le suivi est réalisé selon une distinction relative au
diamètre des trous d’émergence. Ils peuvent être regroupés en 2 :
 Les trous d’émergence de diamètre > 5 mm correspondant en partie aux trous
d’émergence des espèces cibles (grand capricorne et rosalie des Alpes) ;
 Les trous d’émergence de diamètre < 5 mm pour la majorité des espèces d’insectes
saproxyliques.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -10
Observatoires photographiques
Chaque année, une photographie de la station est prise et jointe à la fiche descriptive de la
zone de stockage ; ainsi qu’une photographie de chaque zone de suivi des émergences.
Ces photographies renouvelées tous les ans permettront de disposer d’un support de suivi
photographique.
Calendriers
Tableau II : Périodes d’intervention
2014 De 2015 à 2018
J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D
Description
environnement
Description
morphologique
Observatoire
photographique
Coordonnées
géographiques
Marquage et
état initial des
zones de suivi
Suivi des
émergences
Bilan / Rapport
Limite du protocole
La coupe de certains arbres comme favorables aux insectes saproxyliques identifiés en phase
chantier par les experts écologues et la mise en dépôt dans des zones de stockage se sont
déroulées depuis août 2012, or le suivi n’a commencé qu’en février-mars 2014 pour la
description de la zone de stockage et 6 mois plus tard pour le suivi des émergences. Dans ces
conditions, les larves identifiées à l’époque dans les arbres ont très certainement émergées
depuis longtemps et n’ont donc pas pu faire l’objet d’un suivi.
Pour garantir un suivi optimum répondant aux objectifs, il aurait fallu que le suivi débute
immédiatement après la coupe des arbres et leurs mises en dépôt.
En dehors des espèces dont les trous de sortie ont un diamètre de 5 mm, et passé un délai de
5 ans après la coupe de l’arbre (cette durée correspond à la durée maximum observée du cycle
larvaire des espèces ciblées), il n’est plus possible de faire la différence entre l’émergence des
insectes dont les larves étaient présentes avant la coupe de l’arbre et l’émergence des insectes
dont les œufs ont été pondus sur le tronc ou la branche après sa mise en dépôt. Cependant,
le stress induit par l’abattage de l’arbre, son déplacement et le stockage à l’horizontal peut
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -11
avoir ralenti le cycle d’émergence. Par ailleurs, les insectes saproxyliques qui s’installe sur un
arbre sur pied ne sont pas les mêmes que sur les tas de branches, troncs ou souches. La
distinction étant impossible, sauf à mettre en place un dispositif conséquent et donc couteux
de capture systématique et d’identification des individus émergeant, le suivi entrepris permet
uniquement de connaitre l’utilisation du stockage pour la ponte des insectes.
Encore une fois pour garantir un suivi optimum de l’émergence d’insectes suite au stockage
et de l’impact réel de cette mesure, il aurait fallu isoler totalement le site de stockage au
moment de son implantation. Cette mise en protection aurait du prendre la forme d’un filet à
mailles très fines empêchant les insectes extérieurs de venir pondre ; et à l’inverse,
emprisonnant les insectes émergeant. Cependant, cette méthodologie est particulièrement
lourde à mettre en œuvre.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -12
Résultats obtenus
Identification et localisation des zones de stockage
En début d’année 2014, les services de COSEA ont recensé 5 zones de stockage en Gironde. Il
s’agit des sites connus par COSEA à cette date, sachant qu’une partie des zones de stockage a
disparu entre le moment de la dépose des arbres sur ces sites et l’inventaire du début d’année,
du fait d’incidents et de vols.
Figure 2 : Localisation des stocks d’arbres en Gironde
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -13
Les stocks ont été majoritairement implantés sur la partie Nord du département sur les
communes principalement forestières du tracé. Il faut noter que le stock 59 se situe en
Charente-Maritime et n’est donc pas suivi par le CEN Aquitaine.
Les stocks ont été majoritairement implantés en bordure de lisière et à l’intérieur de l’emprise
travaux, conformément à l’arrêté du 24 février 2012.
Lors du premier passage de réalisation de l’état des lieux des stocks d’arbres, le CEN Aquitaine
n’a retrouvé que 3 stocks sur les 5 identifiés par COSEA au début de l’année, sans que nous
sachions vraiment les raisons de cette absence ; la piste du vol peut être avancée.
Figure 3 : Evolution du
nombre de stocks d’arbres
entre l’inventaire de début
2014 et la mise en œuvre
de l’état des lieux.
Détail des sites de stockages
Stock 60
Le stock 60 se situe sur la commune de Laruscade, c’est le stock le plus au Nord de la Gironde.
Il comporte 1 grume (petit stock) de pin maritime stocké au sein d’une lande à fougère en
bordure de bâche de mise en défens de ruisseau. Le stock n’est pas directement connecté au
milieu forestier environnant.
Son environnement est constitué
de 3 éléments dont les
boisements constituent la plus
grande part, en mosaïque avec
des landes. La proximité du
stockage avec la ligne LGV est
clairement mise en lumière ici.
Tableau III : Surfaces des unités paysagères identifiées dans
l’environnement proche du stock 60
Entité paysagère Surface (en m²)
Boisement 77500
Lande 18593
LGV 24607
TOTAL 120700
La grume stockée est de dimension moyenne puisqu’elle mesure 2,8 m sur une échelle de
dimension allant de 2 à 6 m. En revanche, son diamètre est assez petit puisqu’il ne dépasse
pas les 0,1 m. La grume, sur sa surface visible, n’est ni colonisée par les lichens, ni par les
mousses et ne présente plus d’écorce.
0
1
2
3
4
5
Lors de l'inventaire de début 2014 Lors de l'état des lieux de courant 2014
Nombre de stock d'arbres
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -14
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 60
Commune : Laruscade
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade
Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 1 grume
Volume stocké : 0,28 m3
Ensoleillement : BON
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence d’insectes
saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de pin maritime
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 10 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs : Répartition par diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
64%
Lande
15%
LGV
20%
0
1
2
3
4
5
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de longueur
0
1
2
3
4
5
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Nombred'arbres
Classes de diamètre des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -15
Stock 61
Le stock 61 se situe également sur la commune de Laruscade. C’est un stockage assez
important en volume (12,9 m3) et qui s’étend également sur plusieurs dizaines de m².En effet,
ici, les arbres n’ont pas été stockés en tas, mais plutôt sous forme de mikado. L’ensemble des
arbres stockés sont des chênes, dont il nous est difficile de déterminer l’espèce. Malgré le
développement d’une lande à fougères sur le site, le site bénéficie d’un bon ensoleillement.
Le stock n’est pas directement connecté à une formation forestière puisque le premier
boisement se situe à 8 m.
L’environnement du stock 61 est quant à lui un
peu plus diversifié malgré une présence
presque majoritaire de la LGV. A cet endroit,
l’emprise est élargie pour prendre en compte
les travaux de raccordements routiers. Les
surfaces artificialisées ponctuent le relevé avec
près de 10%, 12% si l’on considère que les
jardins est une forme d’artificialisation de la
nature. Enfin, le dernier tiers se partage entre
les formations naturelles et semi naturelles que
sont : les boisements et les prairies et plus
marginalement les landes et les friches.
Les grumes stockées se répartissent entre 2
classes de longueur : 2 arbres de 2 m et 9 arbres de 3 m ; alors que les diamètres sont quant
à eux plus diversifiés et s’étagent entre 0,2 et 1 m (Cf. diagramme de répartition dans la fiche
page 16). Les grumes ne présentent pas de lichens sur leurs parties visibles ; en revanche, la
mousse y est bien développée avec près de 80% de la surface, alors que moins de 40% dispose
encore d’écorce.
Stock 63
Le stock 63 est implanté sur la
commune de Saint-André-de-Cubzac.
C’est un stockage important en
volume (25 m3) avec 13 éléments (9
grumes et 4 branches). L’ensemble des
arbres stockés sont des chênes, dont il
nous est difficile de déterminer
l’espèce. Le site est inséré dans un
boisement de chêne pédonculé qui ne
permet pas de bénéficier d’un bon
ensoleillement.
L’environnement du stock 63 est plus
péri-urbain que les deux autres (8% d’environnement artificialisé), malgré une représentation
graphique marquée par les surfaces agricoles (vignes, prairie, friche).
Tableau IV : Surfaces des unités paysagères identifiées
dans l’environnement proche du stock 61
Entité paysagère Surface (en m²)
Boisement 25309.7
Friche / jachère 2825
Lande 3847
Prairie 17415.6
Zone urbaine résidentielle 997.5
Jardin 4358.6
Route départementale 8344
LGV 60451
TOTAL 123548.4
Tableau V : Surfaces des unités paysagères identifiées dans
l’environnement proche du stock 63
Entité paysagère Surface (en m²)
Boisement 25309.7
Entité paysagère Surface
Boisement 39553
Mare 1547
Friche / jachère 26244
Prairie 4029
Zone urbaine résidentielle 166.5
Verger / vigne / culture maraichère 27493.1
Jardin 6396
Route départementale 3220
LGV 14820
TOTAL 123468.6
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -16
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 61
Commune : Laruscade
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 61 à Laruscade
Vue de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 11 grumes
Volume stocké : 12,9 m3
Ensoleillement : BON
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence d’insectes
saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de chêne sp.
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 8 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs :
Répartition par
diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
20%
Friche / jachère
2%
Lande
3%
Prairie
14%
Zone urbaine
résidentelle
1%
Jardin
4%
Route
départementale
7%
LGV
49%
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe de
longueur
0
1
2
3
4
5
6
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Répartition du nombre d'arbres par
classe de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -17
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 63
Commune : Saint André de Cubzac
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade
Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 9 grumes et 4 branches
Volume stocké : 25 m3
Ensoleillement : FAIBLE
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence
d’insectes saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de chène sp.
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 0 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs :
Répartition par
diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
32%
Mare
1%
Friche / jachère
21%
Prairie
3%
Zone urbaine
résidentelle
0%
Verger / vigne /
culture
maraichère
22%
Jardin
5%
Route
départementale
3%
LGV
12%
0
1
2
3
4
5
6
7
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de longueur
0
2
4
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Nombred'arbre
Diamètre des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -18
Les grumes stockées se répartissent entre 4 classes de longueur entre 2,2 et 6 m et les
diamètres sur 8 classes entre 0,2 et 1 m (Cf. diagrammes de répartition des longueurs et des
diamètres dans la fiche page 17). Les grumes ne présentent pas de lichens sur leurs parties
visibles, en revanche, la mousse y est bien développée avec près de 80% de la surface, alors
que moins de 20% dispose encore d’écorce.
Suivi de l’émergence des insectes saproxyliques
Remarque préliminaire : il n’est pas certain que les trous d’émergence observés en octobre
2014 soient bien des larves d’insectes venus pondre dans l’arbre avant le stockage de ce
dernier. Il est tout à fait envisageable et probable que des pontes aient eu lieu entre la date
de mise en tas et l’année du suivi.
Stock 60
Sur les trous d’émergence
inférieurs à 5 mm, les résultats
montrent une absence
d’émergence avant la date du 10
juin 2014. Alors que durant la
période qui sépare cette dernière
date et le 23 octobre 2014, 6
nouveaux trous ont été identifiés.
En termes d’interprétation, la
présence de trou d’émergence
signifie que la larve des insectes qui
ont pondu à l’intérieur de l’arbre
s’est métamorphosée en insectes
volants. Ainsi, dans notre cas, l’absence de trou suggère une absence de métamorphose et la
présence de trous d’émergence à la date du 23 octobre 2014 signifie que des métamorphoses
ont bien eu lieu entre le 10 juin et le 23 octobre 2014.
Concernant les trous d’émergence supérieurs à 5 mm, le dénombrement s’élève à 35 trous
au 10 juin et à moins de 5 trous au 23 octobre.
Ainsi, il est évident ici, et conformément à la remarques du dessus, que 35 larves d’insectes
saproxyliques se sont métamorphosées avant la date du 10 juin 2014 ; et 5 entre le 10 juin et
le 23 octobre.
Remarque : il est probable que les trous d’émergence inférieurs à 5 mm métamorphosés dans
le laps de temps qui a séparé la date de stockage (courant 2012-2013) et le premier suivi en
juin 2014, aient évolué vers une carie ou bien qu’ils ont été confondus avec un trou de pic.
Figure 4 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et
pour deux diamètres de trou sur le stock 60
0
5
10
15
20
25
30
35
40
Diamètre des trous
d'émergence <5 mm
Diamètre des trous
d'émergence >5 mm
Nbredetroud'émergence
10/06/2014 23/10/2014
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -19
Par ailleurs, la présence de trous d’émergence peut également être confondue avec des trous
de galeries de fourmis.
Stock 61
Sur ce stock, 60 trous d’émergence
inférieurs à 5 mm ont été
dénombrés en juin 2014 et un peu
plus de 70 en octobre 2014.
Dans ce cas, plus de 130 larves
d’insectes se sont
métamorphosées entre la mise en
tas des arbres et le 23 octobre
2014 (dernière date de suivi). Nous
considérons dans ce cas que les
trous d’émergence apparus avant
la mise en tas sont probablement
devenus des caries1.
Parallèlement, un peu plus de 10
trous d’émergence supérieurs à 5 mm sont visibles en juin 2014 alors que près de quatre fois
plus sont observables en octobre 2014.
L’émergence de grosse larve d’insectes saproxyliques est beaucoup plus marquée lors de la
période d’émergence d’octobre 2014 que durant toute la période depuis la mise en tas jusqu’à
juin 2014.
Stock 63
A l’inverse du stock précédant, le
stock 63 présente moins de trous
lors du second passage que lors
du premier.
Globalement, plus de 180 trous
d’émergence de moins de 5 mm
ont été comptabilisés jusqu’en
octobre 2014, avec une nette
proportion issue d’émergence
avant juin 2014 (66%).
1
Stade de départ de la décomposition des arbres naissant à partir d’une lésion ponctuelle (trou d’émergence
essentiellement)
Figure 5 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et
pour deux diamètres de trou sur le stock 61
Figure 6 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et
pour deux diamètres de trou sur le stock 63
0
10
20
30
40
50
60
70
80
Diamètre des trous
d'émergence <5 mm
Diamètre des trous
d'émergence >5 mm
10/06/2014 23/10/2014
0
20
40
60
80
100
120
140
Diamètre des trous
d'émergence <5 mm
Diamètre des trous
d'émergence >5 mm
10/06/2014 23/10/2014
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -20
La métamorphose a été bien plus importante entre le moment de la mise en tas et juin 2014.
La même observation est possible pour les trous d’émergence de plus de 5 mm de diamètre,
dans une moindre proportion, puisque environ 120 trous ont été observés sur l’ensemble de
la période, avec cependant, la même proportion d’émergence (66%) avant juin 2014.
Il semble y avoir sur ce stock un ralentissement du nombre d’émergence au fur et à mesure
de l’avancée dans le temps.
Remarques générales sur l’ensemble des stocks
Le rythme d’émergence, la proportion entre trou d’émergence de moins de 5 mm de diamètre
et de plus de 5 mm, ainsi que le volume globale d’émergence varient considérablement d’un
stock à l’autre comme le matérialise le tableau suivant.
Tableau VI : Total du nombre de trou d’émergence comptabilisé lors des suivis
Nbre total de trou d’émergence
de moins de 5 mm
Nbre total de trou
d’émergence de plus de 5 mm
Total Rapport du nombre de trou
d’émergence à la surface suivie
Stock
60
6 38 44 44 trou/m²
Stock
61
132 59 191 19,1 trou/m²
Stock
63
192 120 312 24 trou/m²
Dans l’analyse qui suit, il est important de séparer les stocks 61 et 63 du stock 60. Ce dernier
étant constitué exclusivement de pin maritime, les conclusions risquent d’être biaisées.
Cependant, il est important de rappeler que les pins maritimes sont connus pour attirer
beaucoup moins les insectes saproxyliques cibles alors qu’ils sont rapidement colonisés par
les fourmis, à l’inverse des chênes. La forte densité de trous d’émergence au m² peut en être
la conséquence.
Ainsi, pour les stocks 61 et 63, plusieurs raisons peuvent être invoquées aux variations de la
densité de trou d’émergence par m², elles sont présentées ci-dessous sans hiérarchisation :
 Le contexte environnemental du stockage semble avoir une importance. Le stock 63
est implanté en lisière d’un boisement alors que les deux autres sont situés en landes
ouvertes ;
 Le volume global de bois stocké joue probablement un rôle non négligeable, surtout
en terme de recrutement de nouveaux insectes cherchant à pondre dans le tas après
son stockage. Un gros tas semble plus repérable qu’un petit et offre
proportionnellement plus de possibilité de pontes (critère de disponibilité des niches
écologiques) ;
 La morphologie générale du stock influe probablement sur l’attractivité du tas après
son stockage. Des grumes dispersées (pas en tas) subissent plus rapidement les effets
de l’humidité du sol et leur vitesse de décomposition s’en ressent comparativement à
un tas d’arbres formé qui se dégradera plus rapidement de sa base.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -21
Discussions
Le stockage des arbres à enjeu insectes saproxyliques répond au volet réduction de la doctrine
ERC. Cependant, sa mise en œuvre et son suivi soulèvent de nombreux questionnements
scientifiques et techniques.
Tout d’abord sur la technique utilisée, à savoir la mise en tas horizontal :
 Le stockage horizontal des arbres répond-il aux enjeux de conservation des insectes
saproxyliques présents dans les arbres au moment de leur abattage ? A première vue,
il est possible de répondre par l’affirmative, cependant, cette réponse n’intègre pas la
dimension humaine dans le raisonnement. Ainsi, le stockage en tas peut être favorable
à l’objectif fixé à condition d’exclure tout acte de pillage des arbres stockés. D’autant
plus que l’acte de vol se concentre sur les arbres ayant le plus gros enjeu de
conservation pour les insectes et conduit à la destruction de leur support ;
 Le suivi tel qu’il a été mené peut-il répondre à l’objectif initial ? Le suivi est intervenu
entre les années n+1 et n+2 après la mise en stockage des arbres ; dans ces conditions,
il ne permet pas ou peu de conclure sur l’efficacité de cette action. Par ailleurs, sa mise
en œuvre est minimaliste par rapport à l’objectif fixé, à savoir : mesurer l’efficacité du
stockage sur les populations d’insectes saproxyliques identifiées au moment de
l’abattage. Pour répondre à cette question, il aurait fallu déployer d’important moyen
de collecte à l’échelle du tas, en isolant le tas des possibles nouvelles installations
d’insectes saproxyliques, mais également, en récoltant et identifiant
systématiquement tous les insectes métamorphosés et en discriminant les espèces
purement saproxyliques, des autres (prédateur secondaire par exemple). Cette
méthodologie est très lourde à mettre en place tant au niveau financier, qu’au niveau
humain ;
 Le stockage à l’horizontale garantit-il la conservation des habitats favorables à
l’accueil des insectes saproxyliques visés par la mesure ? Probablement pas, les
insectes saproxyliques colonisant les arbres sur pied (debout) ne sont pas les mêmes
qui colonisent les arbres morts à terre. Ainsi, les arbres stockés en tas ne présentent
pus les conditions optimales pour l’accueil de nouveaux individus d’insectes
saproxyliques ciblés par la réduction, qui recherchent du bois sur pied vivant. Par
ailleurs, ces micro-habitats (bois mort en décomposition) seront favorables aux
insectes décomposeurs.
Des solutions alternatives existent pour limiter les risques de pillage des arbres stockés. La
technique de la mise en défens des tas peut être préconisée. Dans ce cas, cette technique
induit un surcoût non négligeable pour sa mise en œuvre sur un nombre important de tas (63
à l’échelle de la ligne). Aussi, la technique du maintien de l’arbre en position verticale peut
être une alternative intéressante mais assez peu utilisable à grande échelle. Elle nécessite
l’amarrage de l’arbre ciblé à une structure verticale devant supporter le poids de l’arbre
déplacé ; et, elle permet de maintenir les conditions d’accueil de l’arbre.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -22
Dans l’objectif d’un suivi des stocks d’arbres à enjeu insectes saproxyliques avant leur
abattage et considérant que l’abattage en lui-même, le déplacement et le stockage à
l’horizontale peuvent avoir entrainé une diapause dans le cycle de développement larvaire
des espèces cibles, il semble opportun de poursuivre le suivi.
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -23
Annexe 1 : Fiche de terrain de description de l’environnement et de la morphologie de la
station de stockage
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -24
Annexe 2 : Fiche de terrain de description des placettes et de suivi de l’émergence
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -25
Annexe 3 : Lexique de saisie
Description stock/arbres/environnement
NOM DU
CHAMP
DESCRIPTION
NOM DU CHAMP
DESCRIPTION
ID_Stock Identifiant unique pour le stock Cavités Présence / absence de cavités
APNE Association intervenante Dim_Cavité
Dimension des cavités en
centimètres
Nom_Exp Nom de l’expert intervenant Ecorce Présence / absence d’écorce
Date_Exp Date de l’expertise Rec_Ecorce % de recouvrement d’écorce
Code_Arbre
N° de grume, de branche ou de
souche
Trou_Sapro
Présence de trous d’émergence
d’insectes saproxylophages
Longueur Longueur de l’entité en mètre Ensoleillement
Niveau d’ensoleillement sur le
stock
Diamètre Diamètre de l’entité Dist_Bois
Distance au boisement le plus
proche en mètre
Essence Nom de l’espèce végétale Dist_Haie
Distance à la haie la plus proche
en mètre
Mousse
Présence / absence de mousse
sur l‘arbre
Paysage 2014
Entités paysagères présentes en
2014 dans un rayon de 200 mètres
Rec_Mousse
% de recouvrement de la
mousse
Paysage 2015
Entités paysagères présentes en
2015 dans un rayon de 200 mètres
Lichen Présence / absence de lichen Paysage 2016
Entités paysagères présentes en
2016 dans un rayon de 200 mètres
Rec_Lichen % de recouvrement de lichen Paysage 2017
Entités paysagères présentes en
2017 dans un rayon de 200 mètres
Caries Présence / absence de caries Paysage 2018
Entités paysagères présentes en
2018 dans un rayon de 200 mètres
Description placette/émergence
NOM DU
CHAMP
DESCRIPTION
NOM DU CHAMP
DESCRIPTION
ID_Stock Identifiant unique pour le stock Caries Présence / absence de caries
Code_Arbre
N° de grume ou de branche sur
laquelle est localisée la placette
Cavités Présence / absence de cavités
APNE Association intervenante Ecorce Présence / absence d’écorce
Nom_Exp Nom de l’expert intervenant Rec_Ecorce % de recouvrement d’écorce
Date_Exp Date de l’expertise Trous_Inf5
Nombre de trous d’émergence
inférieur à 5 mm
Code_Plac N° de placette Trous_Sup5
Nombre de trous d’émergence
supérieur à 5 mm
Rec_Mousse
% de recouvrement de la
mousse
Autres_Obs
Présence d’élytres ou crottes ou
autre au niveau de la placette
Rec_Lichen % de recouvrement de lichen
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -26
Annexe 4 : Fiches descriptives détaillées
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 60
Commune : Laruscade
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 60 à LaruscadeVue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 1 grume
Volume stocké : 0,28 m3
Ensoleillement : BON
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence d’insectes
saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de pin maritime
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 10 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs : Répartition par diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
64%
Lande
15%
LGV
20%
0
1
2
3
4
5
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de longueur
0
1
2
3
4
5
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Nombred'arbres
Classes de diamètre des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -27
SUIVI DES EMERGENCES
PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 0% 0% OUI NON 0% 0 6
PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 0% 0% OUI NON 0% 35 3
SUIVI PHOTOGRAPHIQUE
Placette 1 de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 1 de la zone de stockage 60 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -28
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 61
Commune : Laruscade
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 61 à LaruscadeVue de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 11 grumes
Volume stocké : 12,9 m3
Ensoleillement : BON
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence d’insectes
saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de chêne sp.
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 8 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs :
Répartition par
diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
20%
Friche / jachère
2%
Lande
3%
Prairie
14%
Zone urbaine
résidentelle
1%
Jardin
4%
Route
départementale
7%
LGV
49%
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe de
longueur
0
1
2
3
4
5
6
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Répartition du nombre d'arbres par
classe de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -29
SUIVI DES EMERGENCES
PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 0% 0% NON NON 95% 6 10
P2 50% 0% NON NON 90% 3 0
P3 0% 0% OUI NON 0% 27 11
P4 50% 0% NON NON 100% 0 2
P5 0% 0% NON NON 0% 23 1
P6 10% 0% NON NON 95% 0 0
P7 80% 0% NON NON 100% 0 0
P8 0% 0% NON NON 95% 1 0
P9 0% 0% NON NON 80% 0 0
P10 10% 0% NON NON 90% 0 0
P11 10% 0% Non NON 80% 0 0
PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 5% 0% NON NON 95% 0 3
P2 50% 0% NON NON 80% 26 0
P3 0% 0% OUI NON 0% 25 11 Crottes
P4 80% 0% NON NON 100% 1 3
P5 5% 5% OUI NON 0% 7 14 Crottes
P6 10% 0% OUI NON 80% 0 1
P7 10% 0% NON NON 90% 0 2
P8 10% 0% NON NON 95% 0 0
P9 0% 0% NON NON 50% 2 0
P10 0% 0% NON NON 90% 0 1
P11 10% 0% Non NON 70% 1 10
SUIVI PHOTOGRAPHIQUE
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 2 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 2 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 3 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 3 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 4 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 4 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -30
Placette 5 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 5 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 6 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 6 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 7 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 7 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 8 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 8 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 9 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 9 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 10 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 10 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 11 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 11 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -31
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 62
Commune : MARSAS
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade
NON TROUVE
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -32
LOCALISATION DE LA STATION
ID STOCK : 63
Commune : Saint André de Cubzac
Département : Gironde
Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade
Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014)
CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES
Représentation graphique de l’environnement proche
Nombre d’arbres stockés : 9 grumes et 4 branches
Volume stocké : 25 m3
Ensoleillement : FAIBLE
Présence de carie : OUI
Présence de cavités : NON
Présence de trou d’émergence d’insectes
saproxyliques :
OUI
Composition : 100% de chène sp.
Distance à la haie la plus proche : -
Distance au boisement le plus proche : 0 m
MORPHOLOGIE DE LA STATION
Répartition par longueurs : Répartition par diamètres :
Répartition des différents recouvrements :
Boisement
32%
Mare
1%
Friche / jachère
21%
Prairie
3%
Zone urbaine
résidentelle
0%
Verger / vigne /
culture
maraichère
22%
Jardin
5%
Route
départementale
3%
LGV
12%
0
1
2
3
4
5
6
7
2 2.2 2.5 2.8 3 4 6
Nombred'arbres
Longueur des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de longueur
0
2
4
0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1
Nombred'arbre
Diamètre des arbres stockés
Répartition du nombre d'arbre par classe
de diamètre
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Recouvrement écorce
Recouvrement lichenRecouvrement mousse
Représentation graphique
des différents recouvrements
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -33
SUIVI DES EMERGENCES
PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 0% 0% NON NON 5% 14 0
P2 30% 0% NON NON 95% 0 0
P3 5% 0% NON NON 100% 0 58 Crottes
P4 20% 0% NON NON 100% 32 0
P5 50% 0% NON NON 100% 0 1
P6 20% 0% NON NON 100% 0 0
P7 20% 0% OUI NON 80% 70 15
P8 0% 0% NON NON 100% 5 0
P9 20% 0% NON NON 100% 0 0
P10 0% 0% NON NON 0% 0 0
P11 0% 0% NON NON 0% 0 0
P12 0% 0% NON NON 0% 0 0
P13 0% 0% NON NON 80% 4 0
PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014)
Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs.
P1 0% 0% NON NON 5% 2 0 Crottes
P2 40% 0% OUI NON 95% 0 8
P3 5% 0% NON NON 100% 8 21 Crottes
P4 25% 0% OUI NON 100% 2 1
P5 50% 0% NON NON 100% 3 0
P6 5% 0% NON NON 100% 0 1
P7 5% 0% OUI OUI 60% 50 7 Crottes
P8 0% 0% NON NON 95% 1 0
P9 5% 0% NON NON 100% 1 0
P10 0% 0% NON NON 0% 0 0
P11 0% 0% NON NON 0% 0 0
P12 0% 0% NON NON 0% 0 0
P13 5% 10% NON NON 80% 0 0
SUIVI PHOTOGRAPHIQUE
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 1 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 2 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 2 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 3 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -34
Placette 4 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 4 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 5 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 5 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 6 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 7 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 7 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 8 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 8 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014)
Placette 9 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 10 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 11 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 12 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA
Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -35
Placette 13 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 13 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)

Contenu connexe

Tendances

Solitary and communal bees, and plants for bees
Solitary and communal bees, and plants for beesSolitary and communal bees, and plants for bees
Solitary and communal bees, and plants for beesBeeTogetherLux
 
Digital herbarium of plants
Digital herbarium of plantsDigital herbarium of plants
Digital herbarium of plantsMuhammed Ameer
 
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad Khan
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad KhanSugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad Khan
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad KhanMr.Allah Dad Khan
 
Water movement through a plant
Water movement through a plantWater movement through a plant
Water movement through a plantPamodaJay
 
Structure and morphology of plant viruses
Structure and morphology of plant virusesStructure and morphology of plant viruses
Structure and morphology of plant virusesN.H. Shankar Reddy
 
Cleistogamy and Chasmogamy in plants
Cleistogamy and Chasmogamy in plantsCleistogamy and Chasmogamy in plants
Cleistogamy and Chasmogamy in plantssukruthaa
 
4 chapter pests of mulberry and their management
4   chapter pests  of mulberry and their management4   chapter pests  of mulberry and their management
4 chapter pests of mulberry and their managementNayana Parameshwaraiah
 
Diversity of flowers
Diversity of flowersDiversity of flowers
Diversity of flowersVinusan
 
Weed Identification for Schools 2015
Weed Identification for Schools 2015Weed Identification for Schools 2015
Weed Identification for Schools 2015Mary Van Dyke
 
Sustainable Management of Soil-borne Plant Diseases
Sustainable Management of Soil-borne Plant DiseasesSustainable Management of Soil-borne Plant Diseases
Sustainable Management of Soil-borne Plant DiseasesElisaMendelsohn
 
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad Khan
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad KhanWheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad Khan
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad KhanMr.Allah Dad Khan
 
Biology and management of oriental armyworm mythimna separata
Biology and management of oriental armyworm mythimna separataBiology and management of oriental armyworm mythimna separata
Biology and management of oriental armyworm mythimna separataArjun Rayamajhi
 
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...krishnachaitanyatiru2
 
role of contact fungicides in the management of phytopathogens
role of contact fungicides in the management of phytopathogens role of contact fungicides in the management of phytopathogens
role of contact fungicides in the management of phytopathogens Satendra Shroti
 
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjal
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjalS.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjal
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjalmythilisaravanan1
 
Transportation of Water in Plants
Transportation of Water in PlantsTransportation of Water in Plants
Transportation of Water in PlantsRachel Soh
 

Tendances (20)

Solitary and communal bees, and plants for bees
Solitary and communal bees, and plants for beesSolitary and communal bees, and plants for bees
Solitary and communal bees, and plants for bees
 
Digital herbarium of plants
Digital herbarium of plantsDigital herbarium of plants
Digital herbarium of plants
 
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad Khan
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad KhanSugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad Khan
Sugar beet crop disease A Lecture by Mr Allah Dad Khan
 
Insect pests of paddy
Insect pests of paddyInsect pests of paddy
Insect pests of paddy
 
Water movement through a plant
Water movement through a plantWater movement through a plant
Water movement through a plant
 
Structure and morphology of plant viruses
Structure and morphology of plant virusesStructure and morphology of plant viruses
Structure and morphology of plant viruses
 
Cleistogamy and Chasmogamy in plants
Cleistogamy and Chasmogamy in plantsCleistogamy and Chasmogamy in plants
Cleistogamy and Chasmogamy in plants
 
4 chapter pests of mulberry and their management
4   chapter pests  of mulberry and their management4   chapter pests  of mulberry and their management
4 chapter pests of mulberry and their management
 
Diversity of flowers
Diversity of flowersDiversity of flowers
Diversity of flowers
 
Whiteflies
WhitefliesWhiteflies
Whiteflies
 
Caesalpinioideae
CaesalpinioideaeCaesalpinioideae
Caesalpinioideae
 
Weed Identification for Schools 2015
Weed Identification for Schools 2015Weed Identification for Schools 2015
Weed Identification for Schools 2015
 
Sustainable Management of Soil-borne Plant Diseases
Sustainable Management of Soil-borne Plant DiseasesSustainable Management of Soil-borne Plant Diseases
Sustainable Management of Soil-borne Plant Diseases
 
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad Khan
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad KhanWheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad Khan
Wheat crop weeds A Presentation By Mr Allah Dad Khan
 
Biology and management of oriental armyworm mythimna separata
Biology and management of oriental armyworm mythimna separataBiology and management of oriental armyworm mythimna separata
Biology and management of oriental armyworm mythimna separata
 
floriculture (1).pptx
floriculture (1).pptxfloriculture (1).pptx
floriculture (1).pptx
 
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...
Position of insects in animal kingdom and their relationship with other arthr...
 
role of contact fungicides in the management of phytopathogens
role of contact fungicides in the management of phytopathogens role of contact fungicides in the management of phytopathogens
role of contact fungicides in the management of phytopathogens
 
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjal
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjalS.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjal
S.mythili 2015021085-verticillium wilt of brinjal
 
Transportation of Water in Plants
Transportation of Water in PlantsTransportation of Water in Plants
Transportation of Water in Plants
 

En vedette

Suivi Mares - 2014 - PCN
Suivi Mares - 2014 - PCN Suivi Mares - 2014 - PCN
Suivi Mares - 2014 - PCN LISEA
 
Suivi Mares - 2015 - SEPANT
Suivi Mares - 2015 - SEPANT Suivi Mares - 2015 - SEPANT
Suivi Mares - 2015 - SEPANT LISEA
 
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope LISEA
 
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope Suivi Ail rose - 2013 - Biotope
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope LISEA
 
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT LISEA
 
Focus sur plusieurs espèces protégées
Focus sur plusieurs espèces protégéesFocus sur plusieurs espèces protégées
Focus sur plusieurs espèces protégéesLISEA
 
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE LISEA
 
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN LISEA
 
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17LISEA
 
Suivi Ail rose - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2015 - CEN AquitaineSuivi Ail rose - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2015 - CEN AquitaineLISEA
 
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine LISEA
 
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN LISEA
 
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGE
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGESuivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGE
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGELISEA
 
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine LISEA
 

En vedette (14)

Suivi Mares - 2014 - PCN
Suivi Mares - 2014 - PCN Suivi Mares - 2014 - PCN
Suivi Mares - 2014 - PCN
 
Suivi Mares - 2015 - SEPANT
Suivi Mares - 2015 - SEPANT Suivi Mares - 2015 - SEPANT
Suivi Mares - 2015 - SEPANT
 
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope
Suivi Mulette sur la Vienne - 2013 - Biotope
 
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope Suivi Ail rose - 2013 - Biotope
Suivi Ail rose - 2013 - Biotope
 
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2015 - SEPANT
 
Focus sur plusieurs espèces protégées
Focus sur plusieurs espèces protégéesFocus sur plusieurs espèces protégées
Focus sur plusieurs espèces protégées
 
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE
Suivi du jumelage des infrastructures - 2014 - OGE
 
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2014 - PCN
 
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17
Suivi Cistude d'Europe - 2013 et 2014 - NE17
 
Suivi Ail rose - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2015 - CEN AquitaineSuivi Ail rose - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2015 - CEN Aquitaine
 
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - CEN Aquitaine
 
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2014 - PCN
 
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGE
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGESuivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGE
Suivi Transparence mammifères semi-aquatiques - 2015 - GREGE
 
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine
Suivi Ail rose - 2014 - CEN Aquitaine
 

Similaire à Suivi insectes saproxylophage - 2014 - CEN Aquitaine

Repro huître creuse Arcachon 2015
Repro huître creuse Arcachon 2015Repro huître creuse Arcachon 2015
Repro huître creuse Arcachon 2015Eliot Hanrio
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine LISEA
 
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT LISEA
 
Suivi Transparence Chiroptères - 2015 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères  - 2015 - PCNSuivi Transparence Chiroptères  - 2015 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2015 - PCNLISEA
 
Suivi Avifaune landes sèches - 2017 - PCN
Suivi Avifaune landes sèches  - 2017 - PCNSuivi Avifaune landes sèches  - 2017 - PCN
Suivi Avifaune landes sèches - 2017 - PCNLISEA
 
Livret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairiesLivret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairiesBenoît GEORGES
 
Suivi Mares - 2014 - SEPANT
Suivi Mares - 2014 - SEPANT Suivi Mares - 2014 - SEPANT
Suivi Mares - 2014 - SEPANT LISEA
 
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN LISEA
 
130753 expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013
130753  expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013130753  expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013
130753 expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013Esperluette & Associés
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT LISEA
 
Suivi Avifaune de plaine - 2015 - PCN
Suivi Avifaune de plaine  - 2015 - PCNSuivi Avifaune de plaine  - 2015 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2015 - PCNLISEA
 
Guide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocagerGuide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocagerAmélie Détraz-Masbou
 
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2015 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune  - 2015 - PCNSuivi Sonneur à ventre jaune  - 2015 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2015 - PCNLISEA
 
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN LISEA
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN LISEA
 
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2017 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune  - 2017 - PCNSuivi Sonneur à ventre jaune  - 2017 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2017 - PCNLISEA
 
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCNSuivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCNLISEA
 
Sempervira n°12 csrs
Sempervira n°12 csrsSempervira n°12 csrs
Sempervira n°12 csrszeiaphil91
 
Suivi Cistude d'Europe - 2017 - PCN
Suivi Cistude d'Europe  - 2017 - PCNSuivi Cistude d'Europe  - 2017 - PCN
Suivi Cistude d'Europe - 2017 - PCNLISEA
 

Similaire à Suivi insectes saproxylophage - 2014 - CEN Aquitaine (20)

Repro huître creuse Arcachon 2015
Repro huître creuse Arcachon 2015Repro huître creuse Arcachon 2015
Repro huître creuse Arcachon 2015
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - CEN Aquitaine
 
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT
Suivi Fritillaire pintade - 2014 - SEPANT
 
Suivi Transparence Chiroptères - 2015 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères  - 2015 - PCNSuivi Transparence Chiroptères  - 2015 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2015 - PCN
 
Suivi Avifaune landes sèches - 2017 - PCN
Suivi Avifaune landes sèches  - 2017 - PCNSuivi Avifaune landes sèches  - 2017 - PCN
Suivi Avifaune landes sèches - 2017 - PCN
 
Livret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairiesLivret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairies
 
Suivi Mares - 2014 - SEPANT
Suivi Mares - 2014 - SEPANT Suivi Mares - 2014 - SEPANT
Suivi Mares - 2014 - SEPANT
 
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN
Suivi insectes saproxylophages - 2015 - PCN
 
130753 expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013
130753  expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013130753  expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013
130753 expertise mytilicole st-coulomb rapport-v_final21112013
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - SEPANT
 
Suivi Avifaune de plaine - 2015 - PCN
Suivi Avifaune de plaine  - 2015 - PCNSuivi Avifaune de plaine  - 2015 - PCN
Suivi Avifaune de plaine - 2015 - PCN
 
Guide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocagerGuide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocager
 
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2015 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune  - 2015 - PCNSuivi Sonneur à ventre jaune  - 2015 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2015 - PCN
 
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN
Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2016 - PCN
 
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2017 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune  - 2017 - PCNSuivi Sonneur à ventre jaune  - 2017 - PCN
Suivi Sonneur à ventre jaune - 2017 - PCN
 
Shiitake fr
Shiitake frShiitake fr
Shiitake fr
 
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCNSuivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN
 
Sempervira n°12 csrs
Sempervira n°12 csrsSempervira n°12 csrs
Sempervira n°12 csrs
 
Suivi Cistude d'Europe - 2017 - PCN
Suivi Cistude d'Europe  - 2017 - PCNSuivi Cistude d'Europe  - 2017 - PCN
Suivi Cistude d'Europe - 2017 - PCN
 

Plus de LISEA

Suivi Colonisation castor - 2018 - PCN
Suivi Colonisation castor - 2018 - PCNSuivi Colonisation castor - 2018 - PCN
Suivi Colonisation castor - 2018 - PCNLISEA
 
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCN
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCNSuivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCN
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCNLISEA
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCNSuivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCNLISEA
 
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCN
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCNSuivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCN
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCNLISEA
 
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMA
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMASuivi observatoire photographique - 2018 - CEREMA
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMALISEA
 
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO Touraine
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO TouraineSuivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO Touraine
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO TouraineLISEA
 
Suivi Mares - 2018 - CEN AQ
Suivi Mares - 2018 - CEN AQSuivi Mares - 2018 - CEN AQ
Suivi Mares - 2018 - CEN AQLISEA
 
Suivi Mares - 2017 - SEPANT
Suivi Mares - 2017 - SEPANTSuivi Mares - 2017 - SEPANT
Suivi Mares - 2017 - SEPANTLISEA
 
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQ
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQSuivi Ail rose - 2018 - CEN AQ
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQLISEA
 
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCN
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCNSuivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCN
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCNLISEA
 
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBP
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBPSuivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBP
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBPLISEA
 
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne Nature
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne NatureSuivi Grande Mulette - 2018 - Vienne Nature
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne NatureLISEA
 
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCNSuivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCNLISEA
 
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37LISEA
 
Suivi Agrion de Mercure - 2017 - SEPANT
Suivi Agrion de Mercure  - 2017 - SEPANTSuivi Agrion de Mercure  - 2017 - SEPANT
Suivi Agrion de Mercure - 2017 - SEPANTLISEA
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NALISEA
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NALISEA
 
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NALISEA
 
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NALISEA
 
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...LISEA
 

Plus de LISEA (20)

Suivi Colonisation castor - 2018 - PCN
Suivi Colonisation castor - 2018 - PCNSuivi Colonisation castor - 2018 - PCN
Suivi Colonisation castor - 2018 - PCN
 
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCN
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCNSuivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCN
Suivi Nichoirs à Bergeronnette des ruisseaux - 2018 - PCN
 
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCNSuivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCN
Suivi Transparence Amphibiens - 2018 - PCN
 
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCN
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCNSuivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCN
Suivi Gites à Chiroptères - 2018 - PCN
 
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMA
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMASuivi observatoire photographique - 2018 - CEREMA
Suivi observatoire photographique - 2018 - CEREMA
 
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO Touraine
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO TouraineSuivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO Touraine
Suivi Avifaune de plaine - 2018 - LPO Touraine
 
Suivi Mares - 2018 - CEN AQ
Suivi Mares - 2018 - CEN AQSuivi Mares - 2018 - CEN AQ
Suivi Mares - 2018 - CEN AQ
 
Suivi Mares - 2017 - SEPANT
Suivi Mares - 2017 - SEPANTSuivi Mares - 2017 - SEPANT
Suivi Mares - 2017 - SEPANT
 
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQ
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQSuivi Ail rose - 2018 - CEN AQ
Suivi Ail rose - 2018 - CEN AQ
 
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCN
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCNSuivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCN
Suivi Chevêche d'Athena - 2018 - PCN
 
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBP
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBPSuivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBP
Suivi Flore : Odontite de Jaubert - 2016-2018 - CBNBP
 
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne Nature
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne NatureSuivi Grande Mulette - 2018 - Vienne Nature
Suivi Grande Mulette - 2018 - Vienne Nature
 
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCNSuivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
 
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37
Suivi IPR Veude de Poncay - 2018 - Fédération de pêche 37
 
Suivi Agrion de Mercure - 2017 - SEPANT
Suivi Agrion de Mercure  - 2017 - SEPANTSuivi Agrion de Mercure  - 2017 - SEPANT
Suivi Agrion de Mercure - 2017 - SEPANT
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...
Suivi Ecrevisse à pied blanc - Rune - 2018 - Fédération de pêche 86 & Univers...
 

Suivi insectes saproxylophage - 2014 - CEN Aquitaine

  • 1.
  • 2. TARTARY P., 2014. Suivi 2014 des émergences d’insectes saproxyliques des arbres stockés – Suivi des mesures de réduction d’impacts. CEN Aquitaine. LISEA. 22 pages + annexes
  • 3. Maitre d’Ouvrage COSEA / LISEA Rédaction Structure : Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine Antenne : Gironde Présidente : Eliane VILLAFRUELA Directeur : Hervé CODHANT Chargé de secteur Gironde : Julie WALKER Personnelle Poste Action Date TARTARY P. Chargé de mission - Ecologue Rédaction initiale 10/12/2014 WALKER J Chargée de secteur Antenne 33 Validation 31/12/2014 Crédits photographiques David SOULET ; Pascal TARTARY Versions Version Actions Date Destinataire V1 Rédaction initiale 31/12/2014 - V1 Envoi LISEA 03/02/2015 Thierry CHARLEMAGNE (LISEA) Delphine QUINTARD (LISEA)
  • 4. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -4 Table des matières Introduction........................................................................................................................................... 6 Contexte & Objectifs ............................................................................................................................ 6 Protocole................................................................................................................................................ 7 Généralité.................................................................................................................... 7 Description de l’environnement et morphologie de la zone de stockage.................... 8 Description morphologique ................................................................................ 8 Description de l’environnement ......................................................................... 9 Suivi des émergences d’insectes saproxylophages ...................................................... 9 Observatoires photographiques ................................................................................ 10 Calendriers................................................................................................................. 10 Limite du protocole.................................................................................................... 10 Résultats obtenus ............................................................................................................................... 12 Identification et localisation des zones de stockage .................................................. 12 Détail des sites de stockages ..................................................................................... 13 Stock 60 ............................................................................................................ 13 Stock 61 ............................................................................................................ 15 Stock 63 ............................................................................................................ 15 Suivi de l’émergence des insectes saproxyliques....................................................... 18 Stock 60 ............................................................................................................ 18 Stock 61 ............................................................................................................ 19 Stock 63 ............................................................................................................ 19 Remarques générales sur l’ensemble des stocks.............................................. 20 Discussions........................................................................................................................................... 21
  • 5. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -5 Table des figures Figure 2 : Fiche descriptive des placettes de suivi .................................................................................. 8 Figure 3 : Localisation des stocks d’arbres en Gironde......................................................................... 12 Figure 4 : Evolution du nombre de stocks d’arbres entre l’inventaire de début 2014 et la mise en œuvre de l’état des lieux. ................................................................................................................................. 13 Figure 5 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 60........................................................................................................................................ 18 Figure 6 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 61........................................................................................................................................ 19 Figure 7 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 63........................................................................................................................................ 19 Table des tableaux Tableau I : Référentiel des unités paysagères......................................................................................... 9 Tableau II : Périodes d’intervention...................................................................................................... 10 Tableau III : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 60 ... 13 Tableau IV : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 61... 15 Tableau V : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 63.... 15 Tableau VI : Total du nombre de trou d’émergence comptabilisé lors des suivis ................................ 20
  • 6. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -6 Introduction La Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux comptera, à l’horizon 2015, 340 km de lignes nouvelles. Ce projet a nécessairement un impact sur la faune, la flore ou l’écoulement des eaux. Après avoir entrepris toutes les évolutions de tracé pour éviter les impacts majeurs, le projet se doit d’atténuer les impacts négatifs du tracé ; les impacts résiduels feront l’objet de mesures compensatoires. A ce titre, COSEA/LISEA a entrepris, le long du tracé, le stockage de plusieurs centaines de grumes depuis les actions de défrichement. Ces grumes avaient comme point commun d’être particulièrement favorables à la colonisation des insectes saproxyliques, au premier rang desquelles figurent le grand capricorne et le lucane cerf-volant. En Aquitaine, 5 lieux de stockage de grumes ont été repérés au début de l’année 2014. Ainsi, durant cette année, le CEN Aquitaine a expertisé l’ensemble de ces sites conformément au protocole de suivi rédigé collégialement par l’ensemble des Associations de Protection de la Nature travaillant à la mise en œuvre des suivis écologiques sur la LGV SEA. Le présent document fait le bilan du suivi 2014 et a pour vocation d’analyser l’intérêt du stockage et de ce type de suivi. Contexte & Objectifs L’arrêté inter-préfectoral du 24 février 2012 portant dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées dicte dans son article 7 alinéa 2 « Abattage des arbres favorables aux chiroptères ou/et aux insectes saproxyliques » : « Les arbres colonisés par le grand capricorne du chêne (Cerambyx cerdo) ou la rosalie des Alpes (Rosalia alpina) seront identifiés. Ils feront alors l'objet d'un marquage et les grumes seront déposées au soleil en bordure de haie ou de lisière, à proximité des emprises jusqu'au mois de juin suivant pour le grand Capricorne et août pour la Rosalie des Alpes. Ces grumes devront être isolées du sol en les posant, perpendiculairement, sur deux autres grumes non habitée s par l'espèce. » Par ailleurs, l’article 23 du même arrêté dit qu’un suivi des populations et des habitats d’espèces protégées impactées par la construction et l’exploitation de la LGV devra être réalisé pendant la durée de la concession. Ainsi, l’objectif initial du suivi est de suivre l’émergence des insectes xylophages dans les troncs stockés.
  • 7. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -7 Protocole Généralité Un relevé d’émergence des insectes saproxyliques est mené chaque année et pendant 5 ans sur des placettes identifiées sur les troncs d’arbres stockés. Un code est attribué à chaque placette formé de la lettre « P » pour placette et du numéro de la placette : exemple P1,P2 P3,… Les comptages de trous d’émergence sont réalisés sur chaque souche et grume et branche présente dans la placette et dont sa longueur accessible et visible est de minimum 50 cm (Cf. tableau des caractéristiques des placettes ci-dessous). Un code est affecté pour chaque souche, grume ou branche suivie :  Pour les souches : S + N° de la souche : ex. S1 ;  Pour les grumes : G + N° de la souche : ex. G1 ;  Pour les branches : B + N° de la souche : ex. B1. Ce numéro est reporté sur la fiche de suivi et sur la souche, la grume ou la banche, lors de l’état initial, à l’aide d’une bombe de peinture. Au mois de mars-avril de la première année de suivi, une description (voir paragraphe dédié) précise de la zone de stockage est effectuée à l’aide de la fiche descriptive de la zone de stockage présentée en annexe 1. A cette occasion, la ou les placettes de suivi sont décrites (selon la fiche descriptive des placettes suivis présentée ci-dessous).
  • 8. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -8 Figure 1 : Fiche descriptive des placettes de suivi Description de l’environnement et morphologie de la zone de stockage Description morphologique Lors de la première année de suivi, un descriptif précis des grumes, souches et branches est réalisé. A l’aide d’un décamètre, différentes mesures sont relevées :  La longueur des grumes et des branches accessibles ;  Le diamètre des souches, des grumes et des branches (du côté le plus important). Ces mensurations sont reportées sur la fiche descriptive de la zone de stockage des arbres à enjeu insectes saproxyliques. Parallèlement, des caractéristiques physiques sont notées :  Essence des arbres ;  Présence d’écorce, dans l’affirmative, le taux de recouvrement est évalué ;
  • 9. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -9  Présence de mousse, si oui, quel est le taux de recouvrement ;  Présence de lichen, dans ce cas, le taux de recouvrement est également relevé ;  Présence de caries (nombre)  Présence de cavités, dans ce cas, la longueur et la largeur sont mesurées. Description de l’environnement De manière à connaitre et suivre l’évolution de l’environnement proche de la zone de stockage, les entités paysagères (selon le référentiel des unités paysagères présenté dans le tableau X) situées dans un rayon de 200 mètres de la zone sont recensés lors de l’état initial, et mise à jour chaque année lors du dénombrement des trous d’émergence. Tableau I : Référentiel des unités paysagères Boisement Lande Pelouse sèche Tourbière Roselière Zone humide Haie Mare Etang Réservoir (berges non naturelles) Carrière Ruisseau (<3 m de largeur) Rivière (largeur comprise entre 3 et 10 m) Fleuvre / rivière large (>10 m de largeur) Fossé inondé (<2m de largeur) Prairie Friche / jachère Grande culture Verger / vigne / culture maraichère Jardin Zone urbaine résidentielle Zone urbaine industrielle Route nationale / Autoroute Route départementale Route communale Chemin Voie ferrée LGV Autres La distance des haies et des boisements à proximité de la zone de stockage est notée et reportée sur la fiche descriptive de la zone de stockage. L’ensoleillement dont bénéficient les troncs stockés est également apprécié. Suivi des émergences d’insectes saproxylophages Le premier passage pour le suivi des émergences a lieu à l’automne de l’année 2014 puis tous les ans à la même période jusqu’en 2018. Le suivi est réalisé selon une distinction relative au diamètre des trous d’émergence. Ils peuvent être regroupés en 2 :  Les trous d’émergence de diamètre > 5 mm correspondant en partie aux trous d’émergence des espèces cibles (grand capricorne et rosalie des Alpes) ;  Les trous d’émergence de diamètre < 5 mm pour la majorité des espèces d’insectes saproxyliques.
  • 10. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -10 Observatoires photographiques Chaque année, une photographie de la station est prise et jointe à la fiche descriptive de la zone de stockage ; ainsi qu’une photographie de chaque zone de suivi des émergences. Ces photographies renouvelées tous les ans permettront de disposer d’un support de suivi photographique. Calendriers Tableau II : Périodes d’intervention 2014 De 2015 à 2018 J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D Description environnement Description morphologique Observatoire photographique Coordonnées géographiques Marquage et état initial des zones de suivi Suivi des émergences Bilan / Rapport Limite du protocole La coupe de certains arbres comme favorables aux insectes saproxyliques identifiés en phase chantier par les experts écologues et la mise en dépôt dans des zones de stockage se sont déroulées depuis août 2012, or le suivi n’a commencé qu’en février-mars 2014 pour la description de la zone de stockage et 6 mois plus tard pour le suivi des émergences. Dans ces conditions, les larves identifiées à l’époque dans les arbres ont très certainement émergées depuis longtemps et n’ont donc pas pu faire l’objet d’un suivi. Pour garantir un suivi optimum répondant aux objectifs, il aurait fallu que le suivi débute immédiatement après la coupe des arbres et leurs mises en dépôt. En dehors des espèces dont les trous de sortie ont un diamètre de 5 mm, et passé un délai de 5 ans après la coupe de l’arbre (cette durée correspond à la durée maximum observée du cycle larvaire des espèces ciblées), il n’est plus possible de faire la différence entre l’émergence des insectes dont les larves étaient présentes avant la coupe de l’arbre et l’émergence des insectes dont les œufs ont été pondus sur le tronc ou la branche après sa mise en dépôt. Cependant, le stress induit par l’abattage de l’arbre, son déplacement et le stockage à l’horizontal peut
  • 11. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -11 avoir ralenti le cycle d’émergence. Par ailleurs, les insectes saproxyliques qui s’installe sur un arbre sur pied ne sont pas les mêmes que sur les tas de branches, troncs ou souches. La distinction étant impossible, sauf à mettre en place un dispositif conséquent et donc couteux de capture systématique et d’identification des individus émergeant, le suivi entrepris permet uniquement de connaitre l’utilisation du stockage pour la ponte des insectes. Encore une fois pour garantir un suivi optimum de l’émergence d’insectes suite au stockage et de l’impact réel de cette mesure, il aurait fallu isoler totalement le site de stockage au moment de son implantation. Cette mise en protection aurait du prendre la forme d’un filet à mailles très fines empêchant les insectes extérieurs de venir pondre ; et à l’inverse, emprisonnant les insectes émergeant. Cependant, cette méthodologie est particulièrement lourde à mettre en œuvre.
  • 12. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -12 Résultats obtenus Identification et localisation des zones de stockage En début d’année 2014, les services de COSEA ont recensé 5 zones de stockage en Gironde. Il s’agit des sites connus par COSEA à cette date, sachant qu’une partie des zones de stockage a disparu entre le moment de la dépose des arbres sur ces sites et l’inventaire du début d’année, du fait d’incidents et de vols. Figure 2 : Localisation des stocks d’arbres en Gironde
  • 13. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -13 Les stocks ont été majoritairement implantés sur la partie Nord du département sur les communes principalement forestières du tracé. Il faut noter que le stock 59 se situe en Charente-Maritime et n’est donc pas suivi par le CEN Aquitaine. Les stocks ont été majoritairement implantés en bordure de lisière et à l’intérieur de l’emprise travaux, conformément à l’arrêté du 24 février 2012. Lors du premier passage de réalisation de l’état des lieux des stocks d’arbres, le CEN Aquitaine n’a retrouvé que 3 stocks sur les 5 identifiés par COSEA au début de l’année, sans que nous sachions vraiment les raisons de cette absence ; la piste du vol peut être avancée. Figure 3 : Evolution du nombre de stocks d’arbres entre l’inventaire de début 2014 et la mise en œuvre de l’état des lieux. Détail des sites de stockages Stock 60 Le stock 60 se situe sur la commune de Laruscade, c’est le stock le plus au Nord de la Gironde. Il comporte 1 grume (petit stock) de pin maritime stocké au sein d’une lande à fougère en bordure de bâche de mise en défens de ruisseau. Le stock n’est pas directement connecté au milieu forestier environnant. Son environnement est constitué de 3 éléments dont les boisements constituent la plus grande part, en mosaïque avec des landes. La proximité du stockage avec la ligne LGV est clairement mise en lumière ici. Tableau III : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 60 Entité paysagère Surface (en m²) Boisement 77500 Lande 18593 LGV 24607 TOTAL 120700 La grume stockée est de dimension moyenne puisqu’elle mesure 2,8 m sur une échelle de dimension allant de 2 à 6 m. En revanche, son diamètre est assez petit puisqu’il ne dépasse pas les 0,1 m. La grume, sur sa surface visible, n’est ni colonisée par les lichens, ni par les mousses et ne présente plus d’écorce. 0 1 2 3 4 5 Lors de l'inventaire de début 2014 Lors de l'état des lieux de courant 2014 Nombre de stock d'arbres
  • 14. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -14 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 60 Commune : Laruscade Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 1 grume Volume stocké : 0,28 m3 Ensoleillement : BON Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de pin maritime Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 10 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 64% Lande 15% LGV 20% 0 1 2 3 4 5 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 1 2 3 4 5 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Nombred'arbres Classes de diamètre des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% 100% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 15. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -15 Stock 61 Le stock 61 se situe également sur la commune de Laruscade. C’est un stockage assez important en volume (12,9 m3) et qui s’étend également sur plusieurs dizaines de m².En effet, ici, les arbres n’ont pas été stockés en tas, mais plutôt sous forme de mikado. L’ensemble des arbres stockés sont des chênes, dont il nous est difficile de déterminer l’espèce. Malgré le développement d’une lande à fougères sur le site, le site bénéficie d’un bon ensoleillement. Le stock n’est pas directement connecté à une formation forestière puisque le premier boisement se situe à 8 m. L’environnement du stock 61 est quant à lui un peu plus diversifié malgré une présence presque majoritaire de la LGV. A cet endroit, l’emprise est élargie pour prendre en compte les travaux de raccordements routiers. Les surfaces artificialisées ponctuent le relevé avec près de 10%, 12% si l’on considère que les jardins est une forme d’artificialisation de la nature. Enfin, le dernier tiers se partage entre les formations naturelles et semi naturelles que sont : les boisements et les prairies et plus marginalement les landes et les friches. Les grumes stockées se répartissent entre 2 classes de longueur : 2 arbres de 2 m et 9 arbres de 3 m ; alors que les diamètres sont quant à eux plus diversifiés et s’étagent entre 0,2 et 1 m (Cf. diagramme de répartition dans la fiche page 16). Les grumes ne présentent pas de lichens sur leurs parties visibles ; en revanche, la mousse y est bien développée avec près de 80% de la surface, alors que moins de 40% dispose encore d’écorce. Stock 63 Le stock 63 est implanté sur la commune de Saint-André-de-Cubzac. C’est un stockage important en volume (25 m3) avec 13 éléments (9 grumes et 4 branches). L’ensemble des arbres stockés sont des chênes, dont il nous est difficile de déterminer l’espèce. Le site est inséré dans un boisement de chêne pédonculé qui ne permet pas de bénéficier d’un bon ensoleillement. L’environnement du stock 63 est plus péri-urbain que les deux autres (8% d’environnement artificialisé), malgré une représentation graphique marquée par les surfaces agricoles (vignes, prairie, friche). Tableau IV : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 61 Entité paysagère Surface (en m²) Boisement 25309.7 Friche / jachère 2825 Lande 3847 Prairie 17415.6 Zone urbaine résidentielle 997.5 Jardin 4358.6 Route départementale 8344 LGV 60451 TOTAL 123548.4 Tableau V : Surfaces des unités paysagères identifiées dans l’environnement proche du stock 63 Entité paysagère Surface (en m²) Boisement 25309.7 Entité paysagère Surface Boisement 39553 Mare 1547 Friche / jachère 26244 Prairie 4029 Zone urbaine résidentielle 166.5 Verger / vigne / culture maraichère 27493.1 Jardin 6396 Route départementale 3220 LGV 14820 TOTAL 123468.6
  • 16. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -16 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 61 Commune : Laruscade Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 61 à Laruscade Vue de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 11 grumes Volume stocké : 12,9 m3 Ensoleillement : BON Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de chêne sp. Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 8 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 20% Friche / jachère 2% Lande 3% Prairie 14% Zone urbaine résidentelle 1% Jardin 4% Route départementale 7% LGV 49% 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 1 2 3 4 5 6 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Répartition du nombre d'arbres par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 17. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -17 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 63 Commune : Saint André de Cubzac Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 9 grumes et 4 branches Volume stocké : 25 m3 Ensoleillement : FAIBLE Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de chène sp. Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 0 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 32% Mare 1% Friche / jachère 21% Prairie 3% Zone urbaine résidentelle 0% Verger / vigne / culture maraichère 22% Jardin 5% Route départementale 3% LGV 12% 0 1 2 3 4 5 6 7 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 2 4 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Nombred'arbre Diamètre des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% 100% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 18. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -18 Les grumes stockées se répartissent entre 4 classes de longueur entre 2,2 et 6 m et les diamètres sur 8 classes entre 0,2 et 1 m (Cf. diagrammes de répartition des longueurs et des diamètres dans la fiche page 17). Les grumes ne présentent pas de lichens sur leurs parties visibles, en revanche, la mousse y est bien développée avec près de 80% de la surface, alors que moins de 20% dispose encore d’écorce. Suivi de l’émergence des insectes saproxyliques Remarque préliminaire : il n’est pas certain que les trous d’émergence observés en octobre 2014 soient bien des larves d’insectes venus pondre dans l’arbre avant le stockage de ce dernier. Il est tout à fait envisageable et probable que des pontes aient eu lieu entre la date de mise en tas et l’année du suivi. Stock 60 Sur les trous d’émergence inférieurs à 5 mm, les résultats montrent une absence d’émergence avant la date du 10 juin 2014. Alors que durant la période qui sépare cette dernière date et le 23 octobre 2014, 6 nouveaux trous ont été identifiés. En termes d’interprétation, la présence de trou d’émergence signifie que la larve des insectes qui ont pondu à l’intérieur de l’arbre s’est métamorphosée en insectes volants. Ainsi, dans notre cas, l’absence de trou suggère une absence de métamorphose et la présence de trous d’émergence à la date du 23 octobre 2014 signifie que des métamorphoses ont bien eu lieu entre le 10 juin et le 23 octobre 2014. Concernant les trous d’émergence supérieurs à 5 mm, le dénombrement s’élève à 35 trous au 10 juin et à moins de 5 trous au 23 octobre. Ainsi, il est évident ici, et conformément à la remarques du dessus, que 35 larves d’insectes saproxyliques se sont métamorphosées avant la date du 10 juin 2014 ; et 5 entre le 10 juin et le 23 octobre. Remarque : il est probable que les trous d’émergence inférieurs à 5 mm métamorphosés dans le laps de temps qui a séparé la date de stockage (courant 2012-2013) et le premier suivi en juin 2014, aient évolué vers une carie ou bien qu’ils ont été confondus avec un trou de pic. Figure 4 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 60 0 5 10 15 20 25 30 35 40 Diamètre des trous d'émergence <5 mm Diamètre des trous d'émergence >5 mm Nbredetroud'émergence 10/06/2014 23/10/2014
  • 19. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -19 Par ailleurs, la présence de trous d’émergence peut également être confondue avec des trous de galeries de fourmis. Stock 61 Sur ce stock, 60 trous d’émergence inférieurs à 5 mm ont été dénombrés en juin 2014 et un peu plus de 70 en octobre 2014. Dans ce cas, plus de 130 larves d’insectes se sont métamorphosées entre la mise en tas des arbres et le 23 octobre 2014 (dernière date de suivi). Nous considérons dans ce cas que les trous d’émergence apparus avant la mise en tas sont probablement devenus des caries1. Parallèlement, un peu plus de 10 trous d’émergence supérieurs à 5 mm sont visibles en juin 2014 alors que près de quatre fois plus sont observables en octobre 2014. L’émergence de grosse larve d’insectes saproxyliques est beaucoup plus marquée lors de la période d’émergence d’octobre 2014 que durant toute la période depuis la mise en tas jusqu’à juin 2014. Stock 63 A l’inverse du stock précédant, le stock 63 présente moins de trous lors du second passage que lors du premier. Globalement, plus de 180 trous d’émergence de moins de 5 mm ont été comptabilisés jusqu’en octobre 2014, avec une nette proportion issue d’émergence avant juin 2014 (66%). 1 Stade de départ de la décomposition des arbres naissant à partir d’une lésion ponctuelle (trou d’émergence essentiellement) Figure 5 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 61 Figure 6 : Evolution du nombre de trou d’émergence entre deux dates et pour deux diamètres de trou sur le stock 63 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Diamètre des trous d'émergence <5 mm Diamètre des trous d'émergence >5 mm 10/06/2014 23/10/2014 0 20 40 60 80 100 120 140 Diamètre des trous d'émergence <5 mm Diamètre des trous d'émergence >5 mm 10/06/2014 23/10/2014
  • 20. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -20 La métamorphose a été bien plus importante entre le moment de la mise en tas et juin 2014. La même observation est possible pour les trous d’émergence de plus de 5 mm de diamètre, dans une moindre proportion, puisque environ 120 trous ont été observés sur l’ensemble de la période, avec cependant, la même proportion d’émergence (66%) avant juin 2014. Il semble y avoir sur ce stock un ralentissement du nombre d’émergence au fur et à mesure de l’avancée dans le temps. Remarques générales sur l’ensemble des stocks Le rythme d’émergence, la proportion entre trou d’émergence de moins de 5 mm de diamètre et de plus de 5 mm, ainsi que le volume globale d’émergence varient considérablement d’un stock à l’autre comme le matérialise le tableau suivant. Tableau VI : Total du nombre de trou d’émergence comptabilisé lors des suivis Nbre total de trou d’émergence de moins de 5 mm Nbre total de trou d’émergence de plus de 5 mm Total Rapport du nombre de trou d’émergence à la surface suivie Stock 60 6 38 44 44 trou/m² Stock 61 132 59 191 19,1 trou/m² Stock 63 192 120 312 24 trou/m² Dans l’analyse qui suit, il est important de séparer les stocks 61 et 63 du stock 60. Ce dernier étant constitué exclusivement de pin maritime, les conclusions risquent d’être biaisées. Cependant, il est important de rappeler que les pins maritimes sont connus pour attirer beaucoup moins les insectes saproxyliques cibles alors qu’ils sont rapidement colonisés par les fourmis, à l’inverse des chênes. La forte densité de trous d’émergence au m² peut en être la conséquence. Ainsi, pour les stocks 61 et 63, plusieurs raisons peuvent être invoquées aux variations de la densité de trou d’émergence par m², elles sont présentées ci-dessous sans hiérarchisation :  Le contexte environnemental du stockage semble avoir une importance. Le stock 63 est implanté en lisière d’un boisement alors que les deux autres sont situés en landes ouvertes ;  Le volume global de bois stocké joue probablement un rôle non négligeable, surtout en terme de recrutement de nouveaux insectes cherchant à pondre dans le tas après son stockage. Un gros tas semble plus repérable qu’un petit et offre proportionnellement plus de possibilité de pontes (critère de disponibilité des niches écologiques) ;  La morphologie générale du stock influe probablement sur l’attractivité du tas après son stockage. Des grumes dispersées (pas en tas) subissent plus rapidement les effets de l’humidité du sol et leur vitesse de décomposition s’en ressent comparativement à un tas d’arbres formé qui se dégradera plus rapidement de sa base.
  • 21. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -21 Discussions Le stockage des arbres à enjeu insectes saproxyliques répond au volet réduction de la doctrine ERC. Cependant, sa mise en œuvre et son suivi soulèvent de nombreux questionnements scientifiques et techniques. Tout d’abord sur la technique utilisée, à savoir la mise en tas horizontal :  Le stockage horizontal des arbres répond-il aux enjeux de conservation des insectes saproxyliques présents dans les arbres au moment de leur abattage ? A première vue, il est possible de répondre par l’affirmative, cependant, cette réponse n’intègre pas la dimension humaine dans le raisonnement. Ainsi, le stockage en tas peut être favorable à l’objectif fixé à condition d’exclure tout acte de pillage des arbres stockés. D’autant plus que l’acte de vol se concentre sur les arbres ayant le plus gros enjeu de conservation pour les insectes et conduit à la destruction de leur support ;  Le suivi tel qu’il a été mené peut-il répondre à l’objectif initial ? Le suivi est intervenu entre les années n+1 et n+2 après la mise en stockage des arbres ; dans ces conditions, il ne permet pas ou peu de conclure sur l’efficacité de cette action. Par ailleurs, sa mise en œuvre est minimaliste par rapport à l’objectif fixé, à savoir : mesurer l’efficacité du stockage sur les populations d’insectes saproxyliques identifiées au moment de l’abattage. Pour répondre à cette question, il aurait fallu déployer d’important moyen de collecte à l’échelle du tas, en isolant le tas des possibles nouvelles installations d’insectes saproxyliques, mais également, en récoltant et identifiant systématiquement tous les insectes métamorphosés et en discriminant les espèces purement saproxyliques, des autres (prédateur secondaire par exemple). Cette méthodologie est très lourde à mettre en place tant au niveau financier, qu’au niveau humain ;  Le stockage à l’horizontale garantit-il la conservation des habitats favorables à l’accueil des insectes saproxyliques visés par la mesure ? Probablement pas, les insectes saproxyliques colonisant les arbres sur pied (debout) ne sont pas les mêmes qui colonisent les arbres morts à terre. Ainsi, les arbres stockés en tas ne présentent pus les conditions optimales pour l’accueil de nouveaux individus d’insectes saproxyliques ciblés par la réduction, qui recherchent du bois sur pied vivant. Par ailleurs, ces micro-habitats (bois mort en décomposition) seront favorables aux insectes décomposeurs. Des solutions alternatives existent pour limiter les risques de pillage des arbres stockés. La technique de la mise en défens des tas peut être préconisée. Dans ce cas, cette technique induit un surcoût non négligeable pour sa mise en œuvre sur un nombre important de tas (63 à l’échelle de la ligne). Aussi, la technique du maintien de l’arbre en position verticale peut être une alternative intéressante mais assez peu utilisable à grande échelle. Elle nécessite l’amarrage de l’arbre ciblé à une structure verticale devant supporter le poids de l’arbre déplacé ; et, elle permet de maintenir les conditions d’accueil de l’arbre.
  • 22. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -22 Dans l’objectif d’un suivi des stocks d’arbres à enjeu insectes saproxyliques avant leur abattage et considérant que l’abattage en lui-même, le déplacement et le stockage à l’horizontale peuvent avoir entrainé une diapause dans le cycle de développement larvaire des espèces cibles, il semble opportun de poursuivre le suivi.
  • 23. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -23 Annexe 1 : Fiche de terrain de description de l’environnement et de la morphologie de la station de stockage
  • 24. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -24 Annexe 2 : Fiche de terrain de description des placettes et de suivi de l’émergence
  • 25. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -25 Annexe 3 : Lexique de saisie Description stock/arbres/environnement NOM DU CHAMP DESCRIPTION NOM DU CHAMP DESCRIPTION ID_Stock Identifiant unique pour le stock Cavités Présence / absence de cavités APNE Association intervenante Dim_Cavité Dimension des cavités en centimètres Nom_Exp Nom de l’expert intervenant Ecorce Présence / absence d’écorce Date_Exp Date de l’expertise Rec_Ecorce % de recouvrement d’écorce Code_Arbre N° de grume, de branche ou de souche Trou_Sapro Présence de trous d’émergence d’insectes saproxylophages Longueur Longueur de l’entité en mètre Ensoleillement Niveau d’ensoleillement sur le stock Diamètre Diamètre de l’entité Dist_Bois Distance au boisement le plus proche en mètre Essence Nom de l’espèce végétale Dist_Haie Distance à la haie la plus proche en mètre Mousse Présence / absence de mousse sur l‘arbre Paysage 2014 Entités paysagères présentes en 2014 dans un rayon de 200 mètres Rec_Mousse % de recouvrement de la mousse Paysage 2015 Entités paysagères présentes en 2015 dans un rayon de 200 mètres Lichen Présence / absence de lichen Paysage 2016 Entités paysagères présentes en 2016 dans un rayon de 200 mètres Rec_Lichen % de recouvrement de lichen Paysage 2017 Entités paysagères présentes en 2017 dans un rayon de 200 mètres Caries Présence / absence de caries Paysage 2018 Entités paysagères présentes en 2018 dans un rayon de 200 mètres Description placette/émergence NOM DU CHAMP DESCRIPTION NOM DU CHAMP DESCRIPTION ID_Stock Identifiant unique pour le stock Caries Présence / absence de caries Code_Arbre N° de grume ou de branche sur laquelle est localisée la placette Cavités Présence / absence de cavités APNE Association intervenante Ecorce Présence / absence d’écorce Nom_Exp Nom de l’expert intervenant Rec_Ecorce % de recouvrement d’écorce Date_Exp Date de l’expertise Trous_Inf5 Nombre de trous d’émergence inférieur à 5 mm Code_Plac N° de placette Trous_Sup5 Nombre de trous d’émergence supérieur à 5 mm Rec_Mousse % de recouvrement de la mousse Autres_Obs Présence d’élytres ou crottes ou autre au niveau de la placette Rec_Lichen % de recouvrement de lichen
  • 26. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -26 Annexe 4 : Fiches descriptives détaillées LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 60 Commune : Laruscade Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 60 à LaruscadeVue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 1 grume Volume stocké : 0,28 m3 Ensoleillement : BON Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de pin maritime Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 10 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 64% Lande 15% LGV 20% 0 1 2 3 4 5 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 1 2 3 4 5 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Nombred'arbres Classes de diamètre des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% 100% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 27. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -27 SUIVI DES EMERGENCES PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 0% 0% OUI NON 0% 0 6 PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 0% 0% OUI NON 0% 35 3 SUIVI PHOTOGRAPHIQUE Placette 1 de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 1 de la zone de stockage 60 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
  • 28. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -28 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 61 Commune : Laruscade Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 61 à LaruscadeVue de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 11 grumes Volume stocké : 12,9 m3 Ensoleillement : BON Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de chêne sp. Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 8 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 20% Friche / jachère 2% Lande 3% Prairie 14% Zone urbaine résidentelle 1% Jardin 4% Route départementale 7% LGV 49% 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 1 2 3 4 5 6 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Répartition du nombre d'arbres par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 29. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -29 SUIVI DES EMERGENCES PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 0% 0% NON NON 95% 6 10 P2 50% 0% NON NON 90% 3 0 P3 0% 0% OUI NON 0% 27 11 P4 50% 0% NON NON 100% 0 2 P5 0% 0% NON NON 0% 23 1 P6 10% 0% NON NON 95% 0 0 P7 80% 0% NON NON 100% 0 0 P8 0% 0% NON NON 95% 1 0 P9 0% 0% NON NON 80% 0 0 P10 10% 0% NON NON 90% 0 0 P11 10% 0% Non NON 80% 0 0 PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 5% 0% NON NON 95% 0 3 P2 50% 0% NON NON 80% 26 0 P3 0% 0% OUI NON 0% 25 11 Crottes P4 80% 0% NON NON 100% 1 3 P5 5% 5% OUI NON 0% 7 14 Crottes P6 10% 0% OUI NON 80% 0 1 P7 10% 0% NON NON 90% 0 2 P8 10% 0% NON NON 95% 0 0 P9 0% 0% NON NON 50% 2 0 P10 0% 0% NON NON 90% 0 1 P11 10% 0% Non NON 70% 1 10 SUIVI PHOTOGRAPHIQUE Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 2 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 2 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 3 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 3 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 4 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 4 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
  • 30. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -30 Placette 5 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 5 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 6 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 6 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 7 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 7 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 8 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 8 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 9 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 9 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 10 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 10 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 11 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 11 de la zone de stockage 61 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
  • 31. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -31 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 62 Commune : MARSAS Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade NON TROUVE
  • 32. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -32 LOCALISATION DE LA STATION ID STOCK : 63 Commune : Saint André de Cubzac Département : Gironde Localisation de la zone de stockage 60 à Laruscade Vue de la zone de stockage 60 lors de l’état initial (10/06/2014) CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL CARACTERISTIQUES GENERALES Représentation graphique de l’environnement proche Nombre d’arbres stockés : 9 grumes et 4 branches Volume stocké : 25 m3 Ensoleillement : FAIBLE Présence de carie : OUI Présence de cavités : NON Présence de trou d’émergence d’insectes saproxyliques : OUI Composition : 100% de chène sp. Distance à la haie la plus proche : - Distance au boisement le plus proche : 0 m MORPHOLOGIE DE LA STATION Répartition par longueurs : Répartition par diamètres : Répartition des différents recouvrements : Boisement 32% Mare 1% Friche / jachère 21% Prairie 3% Zone urbaine résidentelle 0% Verger / vigne / culture maraichère 22% Jardin 5% Route départementale 3% LGV 12% 0 1 2 3 4 5 6 7 2 2.2 2.5 2.8 3 4 6 Nombred'arbres Longueur des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de longueur 0 2 4 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.9 1 Nombred'arbre Diamètre des arbres stockés Répartition du nombre d'arbre par classe de diamètre 0% 20% 40% 60% 80% 100% Recouvrement écorce Recouvrement lichenRecouvrement mousse Représentation graphique des différents recouvrements
  • 33. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -33 SUIVI DES EMERGENCES PLACETTES – Etat initial (10 juin 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 0% 0% NON NON 5% 14 0 P2 30% 0% NON NON 95% 0 0 P3 5% 0% NON NON 100% 0 58 Crottes P4 20% 0% NON NON 100% 32 0 P5 50% 0% NON NON 100% 0 1 P6 20% 0% NON NON 100% 0 0 P7 20% 0% OUI NON 80% 70 15 P8 0% 0% NON NON 100% 5 0 P9 20% 0% NON NON 100% 0 0 P10 0% 0% NON NON 0% 0 0 P11 0% 0% NON NON 0% 0 0 P12 0% 0% NON NON 0% 0 0 P13 0% 0% NON NON 80% 4 0 PLACETTES – Emergences (23 octobre 2014) Code placette Rec Mousse Rec Lichen Carie Cavités Rec écorce Trou sapro.<5 mm Trou sapro.>5 mm Autres obs. P1 0% 0% NON NON 5% 2 0 Crottes P2 40% 0% OUI NON 95% 0 8 P3 5% 0% NON NON 100% 8 21 Crottes P4 25% 0% OUI NON 100% 2 1 P5 50% 0% NON NON 100% 3 0 P6 5% 0% NON NON 100% 0 1 P7 5% 0% OUI OUI 60% 50 7 Crottes P8 0% 0% NON NON 95% 1 0 P9 5% 0% NON NON 100% 1 0 P10 0% 0% NON NON 0% 0 0 P11 0% 0% NON NON 0% 0 0 P12 0% 0% NON NON 0% 0 0 P13 5% 10% NON NON 80% 0 0 SUIVI PHOTOGRAPHIQUE Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 1 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 2 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 2 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 3 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
  • 34. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -34 Placette 4 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 4 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 5 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 5 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 6 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 7 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 7 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 8 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 8 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 9 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 10 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 11 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014) Placette 1 de la zone de stockage 61 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 12 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)
  • 35. Suivi de la réduction pour les insectes saproxyliques sur la LGV SEA – Stockage des grumes / LISEA Suivis écologiques 2014 des sites de stockage d’arbre à enjeu insectes saproxyliques -35 Placette 13 de la zone de stockage 63 lors de l’état initial (10 juin 2014) Placette 13 de la zone de stockage 63 lors du suivi émergence (23 octobre 2014)