St-Jacques de Compostelle - Gouvernance 2014

333 vues

Publié le

Publié dans : Business
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Tout cela n'a qu'un but : enfoncer le clou pour faire passer l'idée que « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » sont un bien culturel en série. Cette construction intellectuelle ne tient pas debout. L'inscription des chemins de Compostelle en France date de 1998. La notion de biens culturels en série est apparue dans les documents de l'UNESCO en 2005.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
333
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

St-Jacques de Compostelle - Gouvernance 2014

  1. 1. Schéma de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France »
  2. 2. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » 71 édifices 66 communes 31 départements 13 régions 71
  3. 3. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » 7 tronçons situés dans : 3 régions 5 départements 37 communes
  4. 4. Complexité
  5. 5. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » Les enjeux du système de gouvernance - une fonction régalienne : veiller au respect de la valeur universelle exceptionnelle (V.U.E.) du bien ; - une fonction politique : susciter des solidarités autour d'un destin et d'un projet commun ; - une fonction d'animation : organiser la gestion du bien par la mutualisation des bonnes pratiques entre des acteurs organisés en réseau collaboratif ; - une fonction citoyenne : responsabiliser les propriétaires/gestionnaires/populations du bien au plus prés du terrain sur la préservation et la transmission ; - une fonction pédagogique : mettre en perspective chaque composante dans la collection.
  6. 6. Rôle de l'Etat - garant du maintien de la valeur universelle exceptionnelle (V.U.E.) du bien dont il a porté la candidature ; - Exercer sa fonction régalienne de protection et contrôle scientifque et technique de la conservation des édifces, abords et espaces ; - Créer les conditions favorables à la constitution du réseau des propriétaires et gestionnaires ; - Etre un partenaire du réseau en sa qualité de propriétaire de 12 édifices; - coordonner les pouvoirs publics à travers les instances de gouvernance dans un dialogue partenarial : comité interrégional et commissions locales
  7. 7. Rôle de l'animateur du réseau, l' ACIR - Valoriser - Animer en continu le bien afin de sensibiliser les propriétaires et les gestionnaires des composantes ; - Fédérer les composantes ; - Incarner la série en veillant au principe de solidarité ; - Accompagner le tissu des acteurs territoriaux par des actions communes de promotion et de médiation ; - Former les acteurs, les propriétaires et les publics ;
  8. 8. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » Rôle du propriétaire le propriétaire peut être une collectivité territoriale ou un propriétaire privé. Il assure la gestion, la conservation et l'entretien régulier de l'édifce ; le rôle de la collectivité territoriale est de mettre en avant, au côté de l'État, ou en relation avec les services de l'État, les outils juridique relevant du Code du patrimoine ou du Code de l'environnement. Ces outils doivent permettre d'assurer la conservation du patrimoine protégé, la veille et le contrôle des travaux incombant aux services de l'État ; les collectivités territoriales contribuent à la mise en œuvre du plan de gestion par l'aménagement, la requalification, la mise en accessibilité des abords des édifices protégés et des linéaires de sentiers ; enfin, le propriétaire œuvre au maintien de la valeur universelle exceptionnelle du bien afin que la population locale et les visiteurs s'approprient à leur tour les valeurs du bien.
  9. 9. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » COMITE INTERREGIONAL DU BIEN Préfet de région, coordonnateur du bien - Correspondants patrimoine mondial dont le correspondant patrimoine mondial coordonnateur - Sous-préfets ou maires - Représentant élus de propriétaires - Services de l'État (DRAC, DREAL …) - ACIR et certains représentants de la société civile OBSERVATOIRE REGIONAL - Correspondant régional pour le patrimoine mondial - Sous-préfets ou maires - Propriétaires du bien venant des commission locales ou territoriales - STAP - Acteurs locaux responsables de l'animation du bien - ACIR COMMISSIONS LOCALES - Pilotage par le sous-préfet ou le maire - Correspondant patrimoine mondial - Propriétaire(s) du bien - STAP, DREAL, DDT - ACIR / Acteurs locaux de l'animation NIVEAU DE GOUVERNANCE NIVEAU D'EVALUATION NIVEAU DE GOUVERNANCE NIVEAU DE GESTION
  10. 10. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » 1) Le comité interrégional du bien : Il incarne la gouvernance partenariale du bien et permet d'avoir une vision globale. Il décide des orientations de gestion du bien. Il examine le programme d'actions pour l'année à venir en vue de valoriser le bien. Il veille au maintien de la valeur universelle et exceptionnelle du bien en s'assurant que les projets d'aménagement ne portent pas atteinte à l'intégrité des composantes ou à leur valeur d'authenticité. Organisation : Le Comité de bien est présidé par le Préfet de région qui a le statut de coordonnateur national du bien. Membre d edroit : Le correspondant patrimoine mondial pour la région Midi-Pyrénées en est l'organisateur, les douze correspondants régionaux patrimoine mondial, l'ACIR. Le comité est formé de 3 collèges : - un collège institutionnel composé des services de l'État et un collège d'élus issus des collectivités territoriales ; - un collège de propriétaires ; - un collège de personnes qualifiées.
  11. 11. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » 2) L'observatoire régional : Mission : - synthèse régionale de l'activité des commissions locales, - récollement des données dans la perspective du rapport périodique. L'observatoire régional se réunit au moins une fois par an. Organisation : Il est présidé par le préfet de la région concernée (ou son représentant , le DRAC) et coordonné par le correspondant patrimoine mondial. Composition : - élus et techniciens référents de chaque composante, - ACIR Compostelle, - correspondant patrimoine mondial.
  12. 12. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » 3) La commission locale ou territoriale : instance de gouvernance locale, présidée par un représentant de l'État (sous-préfet). Elle se réunit au moins une fois par an. Mission : - veille au suivi de la bonne conservation du bien, en vue de l'élaboration des rapports périodiques. - examen des projets d'aménagement ou d'urbanisation qui pourrait affecter la VUE. - informer le correspondant patrimoine mondial de l'évolution du bien. - le lieu privilégié de la concertation et du débat entre tous les acteurs, notamment en vue de la préparation du plan de gestion. Organisation adaptée au terrain : une commission peut englober plusieurs édifces et sections de sentier. L'échelle peut donc être communale, d'arrondissement ou départementale. Si un comité d'aménagement ou de valorisation du territoire préexiste, la commission peut rejoindre le comité d'AVAP avec un ordre du jour approprié. Composition : - Propriétaires et gestionnaires - services de l'Etat, correspondant patrimoine mondial (DRAC) et l'animateur du réseau - les représentants de la vie locale, associative et culturelle en vue de véhiculer les valeurs du bien.
  13. 13. Mise en œuvre des outils de gouvernance du bien culturel en série « Les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » OBJECTIFS DU PARTENARIAT - Mise en place des commissions locales ou territoriales  à l'automne ; - Désignation de référent élu et technique pour une composante  ou un ensemble (Commune ou EPCI) ; - Réunir les observatoires régionaux dans les 13 DRAC pour le bilan d'avancement de l'organisation des gouvernances locales ; - Réunir à la fin de l'automne le premier comité interrégional du bien pour définir les orientations générales de la gouvernance, donner un cadre méthodologique au fonctionnement en réseau des composantes (mutualisation d'une signalétique, charte graphique...), préparer la mise en oeuvre des plans de gestion de chaque composante. - Signature de Convention d'objectifs Etat-Préfet coordonnateur / ACIR pour consolider les liens de partenariat

×