SlideShare une entreprise Scribd logo
8                                                                                                                                                                                                          JEUDI 23 AVRIL 2009



PRISE DE PARTICIPATION




La Banque Cantonale du Valais se lance
dans la gestion privée à Genève
L’établissement a pris 20% du capital de la Banque Genevoise de Gestion afin d’accélérer le développement de son activité de gestion privée.
«C’est comme une histoire               il y a les arguments habituels:        ment Swisscanto ou La Foncière.         transformation de la BCVs en so-        de 21 millions de francs à 30,3              millions de francs), soit 48,8% de
d’amour avant un mariage: on            l’établissement privé a une stra-      Mais en devenant actionnaire de         ciété anonyme, jusqu’à fin 2008,        millions de francs. Et malgré un             plus qu’en 2001. Une tendance
ne sait pas trop qui a fait le pre-     tégie d’investissement similaire       la banque privée genevoise, elle        les dépôts en gérance sont pas-         contexte financier très difficile,           qui permet à la banque de mieux
mier pas.» Une image toute poé-         à celle de la BCVs, basée sur une      franchit une nouvelle étape du          sés de 1 milliard à plus de 5 mil-      il s’agit du deuxième meilleur               équilibrer son compte résultat
tique utilisée par Christian Ala-       approche traditionnelle et une         développement de son activité           liards de francs. Par ailleurs, ces     résultat de son existence concer-            et que la direction entend conso-
man, directeur de la Banque             proximité vis-à-vis de la clientèle.   de private banking, en plein es-        cinq dernières années, les opé-         nant les gains produits par son              lider pour proposer dans les sta-
Genevoise de Gestion (BGG) et           Mais surtout, «le nom, la marque       sor ces quinze dernières années.        rations de commissions et de            activité de gérance de patri-                tions touristiques des conseils
fils du fondateur de l’établisse-       de la BGG est très attrayant, tout     Ainsi, depuis 1993, date de la          prestations de service ont bondi        moine (record en 2007 avec 32,3              en matière de conseil en place-
ment, pour commenter le rap-            comme son positionnement                                                                                                                                            ments auprès des visiteurs étran-
prochement avec la Banque can-          géographique dans la ville de Ge-                                                                                                                                   gers qui, bien souvent, disposent
tonale du Valais (BCVs). Cette
dernière a en effet annoncé hier
                                        nève», souligne Jean-Daniel Pa-
                                        pilloud, président exécutif de la      Une banque genevoise aux origines familiales                                                                                 d’une résidence secondaire dans
                                                                                                                                                                                                            la région. Ainsi la part des clients
la prise de participation de 20%        BCVs.                                                                                                                                                               étrangers n’a cessé d’augmenter
du capital de la banque privée                                                 A l’origine il y avait le père, Anastasio Aleman. Le        conseil d’administration (également président du conseil         ces dernières années. Elle repré-
                                        «Rien n’est exclu quant au
genevoise, spécialiste de la ges-                                              Genevois a fondé en 1968 une société de conseil finan-      d’administration de la Banque Safdié), selon le rapport          sente désormais 17% du porte-
                                        futur de notre participation»
tion de fortune qui emploie 22                                                 cier. Vingt ans plus tard, il a lancé la Banque Genevoise   annuel 2008. Les principaux actionnaires de la banque            feuille private banking, soit une
personnes (lire le portrait ci-         Grâce à cette opération, dont les      de Gestion, «dans la plus pure tradition suisse» au cœur    la dirigent donc au quotidien.                                   augmentation de 32,3% entre
contre).                                détails financiers n’ont pas été       du quartier des Tranchées, visant exclusivement la ges-     Ces derniers n’ont pas réussi à faire face à l’effondre-         2001 et 2008.
Désireuse d’augmenter ses parts         révélés, la BCVs entend dévelop-       tion privée. Discrétion oblige, la banque préfère ne pas    ment des marchés financiers. La société, qui emploie             Et le rapprochement avec la
de marché dans la gestion de for-       per des synergies opérationnel-        donner de détails financiers sur l’opération et sur le      22 collaborateurs, a vu son bénéfice net après amortis-          Banque Genevoise de Gestion
tune – qui constitue la deuxième        les et au niveau de la clientèle.      changement d’actionnariat.                                  sements, provisions et impôts atteindre 1,6 million de           devrait encore faire augmenter
source de revenu de la banque –,        Car si la banque, qui est cotée        Car, même si Christian Aleman, fils du fondateur de la      francs en 2008, en baisse par rapport à l’exercice pré-          ces chiffres. Quant à savoir com-
la BCVs cherchait depuis des an-        (dont le titre n’a quasiment pas       BGG, est l’un des directeurs de l’établissement, il n’en    cédent qui était de 2,3 millions de francs. Par ailleurs,        ment évoluera la participation
nées le partenaire de ses rêves,        bougé hier), possède sa propre         demeure pas moins que seul son père peut parler du          la BGG a enregistré un retrait net d’argent de 161,88            de la BCvV dans la BGG, «tout
idéalement situé à Genève ou Zu-        structure pour la gestion de for-      développement des activités. C’est effectivement ce         millions de francs, selon le rapport annuel de gestion.          dépendra du développement
rich. C’est désormais chose faite.      tune en Valais, elle travaille aussi   dernier qui est le principal actionnaire de la banque au    Prudente, la banque a fortement accru ses liquidités. En         des activités», explique Jean-Da-
Mais pourquoi choisir la Banque         en réseau, sur un modèle d’ar-         travers la BGG Holding, détenu à 61% par Anastasio          décembre, elles représentaient 5,75 millions de francs,          niel Papilloud. «Rien n’est ex-
Genevoise de Gestion? Bien sûr,         chitecture ouverte, avec notam-        Aleman et à 20% par Michel Cartillier, président du         contre seulement 968.000 un an plus tôt.                         clu.» – (AP)


WEGELIN                                                                        NOUVELLE BANQUE EN LIGNE À GENÈVE


Un portefeuille blindé                                                         Keytrade Bank veut défier
contre l’hyperinflation
«Aucun remède n’a été apporté»,
a déploré Christian Raubach, as-
                                        problème: la question des subpri-
                                        mes. L’alliance des hypothèques
                                                                               le leadership de Swissquote
socié-gérant de la banque Wege-         et des GSE (government sponso-         La banque belge estime que la concurrence est peu agressive. Ce qui lui permet d’offrir des prix avantageux.
lin. S’exprimant lors d’un sémi-        red enterprises, comme Freedie
naire sur les Family Office,            Mac et Fannie Mae) crée un boom        MATHILDE FARINE                         «Le potentiel est de 200.000                                                         d’ailleurs à révéler le nombre
organisé par Financial Events           éternel du marché immobilier, ce                                               clients et continue de progres-                                                      de clients du groupe, environ
hier à Genève, le responsable de        qui constitue un grave problème.       Le cousin belge de Swissquote           ser chaque année», explique Pa-                                                      90.000, contre un peu moins de
la gestion institutionnelle inter-                                             débarque à Genève. Les secous-          trick Soetens, qui dirige la suc-                                                    120.000 comptes à la fin 2008
                                        Devises, actions et or:
nationale a expliqué que les gou-       le trio gagnants                       ses que vit la place financière         cursale suisse. A ce titre, la crise                                                 pour Swissquote. Et le chiffre
vernements peuvent injecter au-                                                suisse n’ont pas freiné les ar-         a aidé à faire évoluer les menta-                                                    d’affaires: 58 millions de
tant d’argent qu’ils le souhaitent      Pour l’heure, une question en          deurs de Keytrade Bank, une             lités. Les clients, qui hésitaient à                                                 francs, contre 111,7 millions
dans l’économie, cela ne résou-         particulier soulève certaines in-      banque en ligne d’origine belge         franchir le pas, l’ont souvent fait                                                  pour le leader suisse.
dra pas la crise actuelle. Pire,        quiétudes du marché. Comment           qui compte bien défier le leader        après avoir été déçus par les
                                                                                                                                                                                                            La banque appartient
«nous évoluons vers un régime           les Etats pourront-ils rembour-        suisse du secteur. Arrivée dis-         grandes banques. Et si l’attitude                                                    à Crédit Agricole depuis 2 ans
communiste dans lequel l’Etat           ser les emprunts réalisés pour         crètement en septembre der-             d’UBS et de Credit Suisse ont
contrôle directement ou indirec-        mettre en place les plans de re-       nier, elle a obtenu sa licence          laissé de nombreux Suisses du-                                                       Keytrade Bank est né il y a une
tement les entreprises».                lance? La monétisation de la           bancaire en février et com-             bitatifs, les Belges ont vécu la                                                     dizaine d’année de la combinai-
                                        dette, la dévaluation et le défaut     mence à peine ses activités, lan-       même expérience, et peut-être                                                        son d’experts de l’Internet et de
Le G20 doit pouvoir prendre
des décisions douloureuses              font ressurgir le spectre de l’hy-     cées officiellement hier. Tout          même pire, avec les déboires de                                                      la bourse. Coté, le groupe, qui de
                                        perinflation. Comment se pré-          comme le groupe basé à Gland,           Dexia et de Fortis.                                                                  négociant en titre est passé à une
Le renversement se traduit égale-       munir contre la spirale des prix       elle propose à ses clients d’ache-                                                                                           banque de détail, voire même à
                                                                                                                       Des commissions 25% à 50%
ment dans les primes de risques.        ou contre une faillite d’un Etat?      ter et de vendre des actions et         moins chères                                                                         un «supermarché financier en
Ces dernières sont désormais            Wegelin propose un modèle de           d’autres produits (fonds de pla-                                                                                             ligne», est finalement vendu à
moins élevées pour des sociétés         portefeuille en trois parties basé     cement, dérivés, changes…) , ap-        Autre avantage de la Suisse, les                                                     Crédit Agricole il y a deux ans.
                                                                                                                                                                                                       DR




comme Nestlé ou Novartis que            sur la valeur intrinsèque pour ré-     pelés à être développés, moyen-         prix sont encore très élevés,           Patrick Soetens, directeur de la             «Une manière de donner une as-
pour les gouvernements améri-           sister à de telles catastrophes. Le    nant une commission. Numéro             contrairement à la France par           succursale suisse de Keytrade                surance de stabilité financière
cain et allemand. Un véritable          premier tiers est constitué de ré-     un en Belgique, Keytrade Bank           exemple, où la forte concur-            Bank.                                        aux clients et d’obtenir une
chaos que la banque saint-galloise      serves de changes. «Une diversi-       a estimé qu’il était temps «d’ex-       rence est rédhibitoire pour les                                                      masse critique», explique Patrick
explique par le fait que les Etats      fication des monnaies permet           porter son modèle éprouvé et            nouveaux entrants. «Nous pou-           lue le rabais entre 25% à 50% en-            Soetens. Avant de souligner que
ont été effrayés par la faillite de     de se couvrir en cas de faillite ou    populaire», explique Patrick            vons proposer des prix en des-          dessous de ce que proposent les              l’indépendance de Keytrade
Lehman Brothers. Jusque là, ces         d’hyperinflation dans un pays»,        Boulin, membre du comité de             sous de ce qui est pratiqué ici»,       acteurs suivant les produits.                Bank est toutefois complète-
derniers n’ont jamais «pratiqué         explique Christian Raubach. Les        direction de la maison-mère. La         déclare Patrick Soetens, qui éva-       Côté chiffres, il s’en tiendra               ment respectée.
de faillite dans le secteur finan-      actions       représentent        le   Suisse, «place financière par ex-
cier». Or, cela devrait être possi-     deuxième         tiers.   L’expert     cellence» apparaissait comme

                                                                                                                       Questions à Patrick Soetens
ble, car dans un marché libre, c’est    conseille des entreprises à faible     la destination idéale à plu-
la punition à un comportement           endettement, avec des actifs tan-      sieurs égards pour l’établisse-
irresponsable. Aux dires de Chris-      gibles (mines, énergie), des infra-    ment qui est déjà présent au
tian Raubach, la G20 a manqué           structures importantes ou des          Luxembourg. Pour le directeur,          Responsable de la succursale suisse du belge Keytrade Bank
l’opportunité de soulever cette         marques fortes générant des bé-        le marché a d’ailleurs étonnam-
question, de même que celle de la       néfices. Ainsi, Coca-cola conti-       ment été épargné par la concur-         Les attaques contre le secret           net «low cost» pour gérer les                tèle romande, par pragmatisme.
dette souveraine astronomique.          nuera de vendre quoiqu’il arrive,      rence étrangère - les «grands»          bancaire vous ont-elles fait            portefeuilles de leurs clients.              Mais les alémaniques sont éga-
Le G20 doit donc aller plus loin et     assure l’associé-gérant de Wege-       comme Boursorama ne s’y sont            hésiter à vous installer à              Alors que ces derniers peuvent               lement dans notre collimateur.
accepter de prendre des décisions       lin. Ce dernier préfère cepen-         pas implantés - alors que les           Genève?                                 consulter leurs actifs à tout
douloureuses et nécessaires, as-        dant les actions aux obligations.      banques venues d’ailleurs ont           Non, nous sommes là pour atti-          moment, les premiers                         Vous estimez pouvoir offrir des
sure le banquier. Ainsi, il est temps   Alors que les premières ont ten-       proliféré dès qu’il s’agissait de       rer la clientèle locale et la pré-      bénéficient de tarifs plus avan-             prix plus compétitifs, comment
de réduire l’emploi de 30% à Wall       dance à augmenter en cas d’hy-         gestion de fortune.                     sence ou non d’un secret ban-           tageux.                                      allez-vous vous y prendre?
Street, au lieu de le maintenir ar-     perinflation, la dette des entre-                                              caire ne change rien pour nous.                                                      Nous profitons bien sûr de l’ex-
                                                                               La forte densité des gérants
tificiellement. Autre recomman-         prises, elle, stagne. Ce qui peut                                              De plus, la réputation de la            Mais vous cherchez également                 périence acquise sur nos systè-
                                                                               a alléché le groupe
dation, la Chine doit être pleine-      sembler paradoxal mais qui a été                                               place financière est restée             à attirer la clientèle privée?               mes existants. Et tout est auto-
ment intégrée dans les                  récemment illustré par le cas du       La banque, qui cultive un côté          intacte et elle dispose encore de       Oui et elle est particulièrement             matisé et organisé de façon
discussions également sous l’an-        Zimbabwe. Enfin, le banquier re-       non traditionnel avec des cam-          grands atouts. Pour nous, un            intéressante parce que les reve-             efficace, ce qui nous permettra
gle de ses responsabilités interna-     commande d’acheter de l’or (ou         pagnes publicitaires aux thèmes         critère a été déterminant: la           nus sont généralement plus éle-              d’être rentables assez
tionales. Et l’expert de mention-       d’autres métaux précieux). A           insolites («la révolution bancaire      Suisse dispose d’un élément qui         vés que dans l’Union                         rapidement.
ner le problème du yuan, encore         l’inverse, l’immobilier a été ex-      Castro et Brejnev» par exemple)         manque à la Belgique, une forte         européenne et les résidents ont
sous-évalué. De même, les Etats,        clu du portefeuille, qui doit être     estime que le marché suisse est         densité de gestionnaires. Ces           plus souvent accès à internet.               Quand?
et en particulier les Etats-Unis doi-   absolument liquide, conclut l’as-      loin d’être mature en ce qui            derniers s’intéressent de plus          Dans un premier temps, nous                  Je ne peux pas encore donner
vent se pencher sur la racine du        socié de Wegelin.                      concerne le trading sur la toile.       en plus aux plateformes inter-          essayerons d’atteindre la clien-             d’objectif précis.

Contenu connexe

Similaire à Agefi 23 Avril P8

16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014
16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.201416 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014
16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014Albert Gallegos
 
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009onepoint x weave
 
Agefi 2011 05 19 Jeu 03
Agefi 2011 05 19 Jeu 03Agefi 2011 05 19 Jeu 03
Agefi 2011 05 19 Jeu 03
Patrick Soetens
 
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006QuarterlyEarningsReports2
 
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010onepoint x weave
 
120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_ltBordier & Cie
 
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de FranceCCI de Nîmes
 
100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_ltBordier & Cie
 
100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_ltBordier & Cie
 
Asb bcg
Asb bcgAsb bcg
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Article re taxation of hedge fund managers in Switzerland
Article re taxation of hedge fund managers in SwitzerlandArticle re taxation of hedge fund managers in Switzerland
Article re taxation of hedge fund managers in Switzerland
Boitelle
 
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
Alexandre Kateb
 
Bpce en bref (2010)
Bpce en bref (2010)Bpce en bref (2010)
Bpce en bref (2010)BPCE
 
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6Milena Niklewicz
 
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Daniel Stanislaus Martel
 
wisekey history
wisekey historywisekey history
wisekey history
Creus Moreira Carlos
 
Bce res s1_fr
Bce res s1_frBce res s1_fr
Bce res s1_frhaakoo
 
Flash Bcp 2009
Flash Bcp 2009Flash Bcp 2009
Flash Bcp 2009Cherradi -
 

Similaire à Agefi 23 Avril P8 (20)

16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014
16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.201416 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014
16 2014 TdG Psycologie de l'épargne 17.11.2014
 
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
 
Agefi 2011 05 19 Jeu 03
Agefi 2011 05 19 Jeu 03Agefi 2011 05 19 Jeu 03
Agefi 2011 05 19 Jeu 03
 
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006
credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006
 
cridet suisse Letter to shareholders 2Q08
cridet suisse Letter to shareholders 2Q08 cridet suisse Letter to shareholders 2Q08
cridet suisse Letter to shareholders 2Q08
 
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
 
120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt
 
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France
4 ème rentrée économique - Publication spéciale CCI Nîmes & Banque de France
 
100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt
 
100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt100208 mj bouchons_bancaires_lt
100208 mj bouchons_bancaires_lt
 
Asb bcg
Asb bcgAsb bcg
Asb bcg
 
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
 
Article re taxation of hedge fund managers in Switzerland
Article re taxation of hedge fund managers in SwitzerlandArticle re taxation of hedge fund managers in Switzerland
Article re taxation of hedge fund managers in Switzerland
 
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
Grand entretien dans le magazine Paris Alger N°20 été 2017
 
Bpce en bref (2010)
Bpce en bref (2010)Bpce en bref (2010)
Bpce en bref (2010)
 
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6
agefi_2014-06-13_ven_pp 1 & 6
 
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
 
wisekey history
wisekey historywisekey history
wisekey history
 
Bce res s1_fr
Bce res s1_frBce res s1_fr
Bce res s1_fr
 
Flash Bcp 2009
Flash Bcp 2009Flash Bcp 2009
Flash Bcp 2009
 

Agefi 23 Avril P8

  • 1. 8 JEUDI 23 AVRIL 2009 PRISE DE PARTICIPATION La Banque Cantonale du Valais se lance dans la gestion privée à Genève L’établissement a pris 20% du capital de la Banque Genevoise de Gestion afin d’accélérer le développement de son activité de gestion privée. «C’est comme une histoire il y a les arguments habituels: ment Swisscanto ou La Foncière. transformation de la BCVs en so- de 21 millions de francs à 30,3 millions de francs), soit 48,8% de d’amour avant un mariage: on l’établissement privé a une stra- Mais en devenant actionnaire de ciété anonyme, jusqu’à fin 2008, millions de francs. Et malgré un plus qu’en 2001. Une tendance ne sait pas trop qui a fait le pre- tégie d’investissement similaire la banque privée genevoise, elle les dépôts en gérance sont pas- contexte financier très difficile, qui permet à la banque de mieux mier pas.» Une image toute poé- à celle de la BCVs, basée sur une franchit une nouvelle étape du sés de 1 milliard à plus de 5 mil- il s’agit du deuxième meilleur équilibrer son compte résultat tique utilisée par Christian Ala- approche traditionnelle et une développement de son activité liards de francs. Par ailleurs, ces résultat de son existence concer- et que la direction entend conso- man, directeur de la Banque proximité vis-à-vis de la clientèle. de private banking, en plein es- cinq dernières années, les opé- nant les gains produits par son lider pour proposer dans les sta- Genevoise de Gestion (BGG) et Mais surtout, «le nom, la marque sor ces quinze dernières années. rations de commissions et de activité de gérance de patri- tions touristiques des conseils fils du fondateur de l’établisse- de la BGG est très attrayant, tout Ainsi, depuis 1993, date de la prestations de service ont bondi moine (record en 2007 avec 32,3 en matière de conseil en place- ment, pour commenter le rap- comme son positionnement ments auprès des visiteurs étran- prochement avec la Banque can- géographique dans la ville de Ge- gers qui, bien souvent, disposent tonale du Valais (BCVs). Cette dernière a en effet annoncé hier nève», souligne Jean-Daniel Pa- pilloud, président exécutif de la Une banque genevoise aux origines familiales d’une résidence secondaire dans la région. Ainsi la part des clients la prise de participation de 20% BCVs. étrangers n’a cessé d’augmenter du capital de la banque privée A l’origine il y avait le père, Anastasio Aleman. Le conseil d’administration (également président du conseil ces dernières années. Elle repré- «Rien n’est exclu quant au genevoise, spécialiste de la ges- Genevois a fondé en 1968 une société de conseil finan- d’administration de la Banque Safdié), selon le rapport sente désormais 17% du porte- futur de notre participation» tion de fortune qui emploie 22 cier. Vingt ans plus tard, il a lancé la Banque Genevoise annuel 2008. Les principaux actionnaires de la banque feuille private banking, soit une personnes (lire le portrait ci- Grâce à cette opération, dont les de Gestion, «dans la plus pure tradition suisse» au cœur la dirigent donc au quotidien. augmentation de 32,3% entre contre). détails financiers n’ont pas été du quartier des Tranchées, visant exclusivement la ges- Ces derniers n’ont pas réussi à faire face à l’effondre- 2001 et 2008. Désireuse d’augmenter ses parts révélés, la BCVs entend dévelop- tion privée. Discrétion oblige, la banque préfère ne pas ment des marchés financiers. La société, qui emploie Et le rapprochement avec la de marché dans la gestion de for- per des synergies opérationnel- donner de détails financiers sur l’opération et sur le 22 collaborateurs, a vu son bénéfice net après amortis- Banque Genevoise de Gestion tune – qui constitue la deuxième les et au niveau de la clientèle. changement d’actionnariat. sements, provisions et impôts atteindre 1,6 million de devrait encore faire augmenter source de revenu de la banque –, Car si la banque, qui est cotée Car, même si Christian Aleman, fils du fondateur de la francs en 2008, en baisse par rapport à l’exercice pré- ces chiffres. Quant à savoir com- la BCVs cherchait depuis des an- (dont le titre n’a quasiment pas BGG, est l’un des directeurs de l’établissement, il n’en cédent qui était de 2,3 millions de francs. Par ailleurs, ment évoluera la participation nées le partenaire de ses rêves, bougé hier), possède sa propre demeure pas moins que seul son père peut parler du la BGG a enregistré un retrait net d’argent de 161,88 de la BCvV dans la BGG, «tout idéalement situé à Genève ou Zu- structure pour la gestion de for- développement des activités. C’est effectivement ce millions de francs, selon le rapport annuel de gestion. dépendra du développement rich. C’est désormais chose faite. tune en Valais, elle travaille aussi dernier qui est le principal actionnaire de la banque au Prudente, la banque a fortement accru ses liquidités. En des activités», explique Jean-Da- Mais pourquoi choisir la Banque en réseau, sur un modèle d’ar- travers la BGG Holding, détenu à 61% par Anastasio décembre, elles représentaient 5,75 millions de francs, niel Papilloud. «Rien n’est ex- Genevoise de Gestion? Bien sûr, chitecture ouverte, avec notam- Aleman et à 20% par Michel Cartillier, président du contre seulement 968.000 un an plus tôt. clu.» – (AP) WEGELIN NOUVELLE BANQUE EN LIGNE À GENÈVE Un portefeuille blindé Keytrade Bank veut défier contre l’hyperinflation «Aucun remède n’a été apporté», a déploré Christian Raubach, as- problème: la question des subpri- mes. L’alliance des hypothèques le leadership de Swissquote socié-gérant de la banque Wege- et des GSE (government sponso- La banque belge estime que la concurrence est peu agressive. Ce qui lui permet d’offrir des prix avantageux. lin. S’exprimant lors d’un sémi- red enterprises, comme Freedie naire sur les Family Office, Mac et Fannie Mae) crée un boom MATHILDE FARINE «Le potentiel est de 200.000 d’ailleurs à révéler le nombre organisé par Financial Events éternel du marché immobilier, ce clients et continue de progres- de clients du groupe, environ hier à Genève, le responsable de qui constitue un grave problème. Le cousin belge de Swissquote ser chaque année», explique Pa- 90.000, contre un peu moins de la gestion institutionnelle inter- débarque à Genève. Les secous- trick Soetens, qui dirige la suc- 120.000 comptes à la fin 2008 Devises, actions et or: nationale a expliqué que les gou- le trio gagnants ses que vit la place financière cursale suisse. A ce titre, la crise pour Swissquote. Et le chiffre vernements peuvent injecter au- suisse n’ont pas freiné les ar- a aidé à faire évoluer les menta- d’affaires: 58 millions de tant d’argent qu’ils le souhaitent Pour l’heure, une question en deurs de Keytrade Bank, une lités. Les clients, qui hésitaient à francs, contre 111,7 millions dans l’économie, cela ne résou- particulier soulève certaines in- banque en ligne d’origine belge franchir le pas, l’ont souvent fait pour le leader suisse. dra pas la crise actuelle. Pire, quiétudes du marché. Comment qui compte bien défier le leader après avoir été déçus par les La banque appartient «nous évoluons vers un régime les Etats pourront-ils rembour- suisse du secteur. Arrivée dis- grandes banques. Et si l’attitude à Crédit Agricole depuis 2 ans communiste dans lequel l’Etat ser les emprunts réalisés pour crètement en septembre der- d’UBS et de Credit Suisse ont contrôle directement ou indirec- mettre en place les plans de re- nier, elle a obtenu sa licence laissé de nombreux Suisses du- Keytrade Bank est né il y a une tement les entreprises». lance? La monétisation de la bancaire en février et com- bitatifs, les Belges ont vécu la dizaine d’année de la combinai- dette, la dévaluation et le défaut mence à peine ses activités, lan- même expérience, et peut-être son d’experts de l’Internet et de Le G20 doit pouvoir prendre des décisions douloureuses font ressurgir le spectre de l’hy- cées officiellement hier. Tout même pire, avec les déboires de la bourse. Coté, le groupe, qui de perinflation. Comment se pré- comme le groupe basé à Gland, Dexia et de Fortis. négociant en titre est passé à une Le renversement se traduit égale- munir contre la spirale des prix elle propose à ses clients d’ache- banque de détail, voire même à Des commissions 25% à 50% ment dans les primes de risques. ou contre une faillite d’un Etat? ter et de vendre des actions et moins chères un «supermarché financier en Ces dernières sont désormais Wegelin propose un modèle de d’autres produits (fonds de pla- ligne», est finalement vendu à moins élevées pour des sociétés portefeuille en trois parties basé cement, dérivés, changes…) , ap- Autre avantage de la Suisse, les Crédit Agricole il y a deux ans. DR comme Nestlé ou Novartis que sur la valeur intrinsèque pour ré- pelés à être développés, moyen- prix sont encore très élevés, Patrick Soetens, directeur de la «Une manière de donner une as- pour les gouvernements améri- sister à de telles catastrophes. Le nant une commission. Numéro contrairement à la France par succursale suisse de Keytrade surance de stabilité financière cain et allemand. Un véritable premier tiers est constitué de ré- un en Belgique, Keytrade Bank exemple, où la forte concur- Bank. aux clients et d’obtenir une chaos que la banque saint-galloise serves de changes. «Une diversi- a estimé qu’il était temps «d’ex- rence est rédhibitoire pour les masse critique», explique Patrick explique par le fait que les Etats fication des monnaies permet porter son modèle éprouvé et nouveaux entrants. «Nous pou- lue le rabais entre 25% à 50% en- Soetens. Avant de souligner que ont été effrayés par la faillite de de se couvrir en cas de faillite ou populaire», explique Patrick vons proposer des prix en des- dessous de ce que proposent les l’indépendance de Keytrade Lehman Brothers. Jusque là, ces d’hyperinflation dans un pays», Boulin, membre du comité de sous de ce qui est pratiqué ici», acteurs suivant les produits. Bank est toutefois complète- derniers n’ont jamais «pratiqué explique Christian Raubach. Les direction de la maison-mère. La déclare Patrick Soetens, qui éva- Côté chiffres, il s’en tiendra ment respectée. de faillite dans le secteur finan- actions représentent le Suisse, «place financière par ex- cier». Or, cela devrait être possi- deuxième tiers. L’expert cellence» apparaissait comme Questions à Patrick Soetens ble, car dans un marché libre, c’est conseille des entreprises à faible la destination idéale à plu- la punition à un comportement endettement, avec des actifs tan- sieurs égards pour l’établisse- irresponsable. Aux dires de Chris- gibles (mines, énergie), des infra- ment qui est déjà présent au tian Raubach, la G20 a manqué structures importantes ou des Luxembourg. Pour le directeur, Responsable de la succursale suisse du belge Keytrade Bank l’opportunité de soulever cette marques fortes générant des bé- le marché a d’ailleurs étonnam- question, de même que celle de la néfices. Ainsi, Coca-cola conti- ment été épargné par la concur- Les attaques contre le secret net «low cost» pour gérer les tèle romande, par pragmatisme. dette souveraine astronomique. nuera de vendre quoiqu’il arrive, rence étrangère - les «grands» bancaire vous ont-elles fait portefeuilles de leurs clients. Mais les alémaniques sont éga- Le G20 doit donc aller plus loin et assure l’associé-gérant de Wege- comme Boursorama ne s’y sont hésiter à vous installer à Alors que ces derniers peuvent lement dans notre collimateur. accepter de prendre des décisions lin. Ce dernier préfère cepen- pas implantés - alors que les Genève? consulter leurs actifs à tout douloureuses et nécessaires, as- dant les actions aux obligations. banques venues d’ailleurs ont Non, nous sommes là pour atti- moment, les premiers Vous estimez pouvoir offrir des sure le banquier. Ainsi, il est temps Alors que les premières ont ten- proliféré dès qu’il s’agissait de rer la clientèle locale et la pré- bénéficient de tarifs plus avan- prix plus compétitifs, comment de réduire l’emploi de 30% à Wall dance à augmenter en cas d’hy- gestion de fortune. sence ou non d’un secret ban- tageux. allez-vous vous y prendre? Street, au lieu de le maintenir ar- perinflation, la dette des entre- caire ne change rien pour nous. Nous profitons bien sûr de l’ex- La forte densité des gérants tificiellement. Autre recomman- prises, elle, stagne. Ce qui peut De plus, la réputation de la Mais vous cherchez également périence acquise sur nos systè- a alléché le groupe dation, la Chine doit être pleine- sembler paradoxal mais qui a été place financière est restée à attirer la clientèle privée? mes existants. Et tout est auto- ment intégrée dans les récemment illustré par le cas du La banque, qui cultive un côté intacte et elle dispose encore de Oui et elle est particulièrement matisé et organisé de façon discussions également sous l’an- Zimbabwe. Enfin, le banquier re- non traditionnel avec des cam- grands atouts. Pour nous, un intéressante parce que les reve- efficace, ce qui nous permettra gle de ses responsabilités interna- commande d’acheter de l’or (ou pagnes publicitaires aux thèmes critère a été déterminant: la nus sont généralement plus éle- d’être rentables assez tionales. Et l’expert de mention- d’autres métaux précieux). A insolites («la révolution bancaire Suisse dispose d’un élément qui vés que dans l’Union rapidement. ner le problème du yuan, encore l’inverse, l’immobilier a été ex- Castro et Brejnev» par exemple) manque à la Belgique, une forte européenne et les résidents ont sous-évalué. De même, les Etats, clu du portefeuille, qui doit être estime que le marché suisse est densité de gestionnaires. Ces plus souvent accès à internet. Quand? et en particulier les Etats-Unis doi- absolument liquide, conclut l’as- loin d’être mature en ce qui derniers s’intéressent de plus Dans un premier temps, nous Je ne peux pas encore donner vent se pencher sur la racine du socié de Wegelin. concerne le trading sur la toile. en plus aux plateformes inter- essayerons d’atteindre la clien- d’objectif précis.